Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Invité le Lun 15 Aoû 2016, 03:25

C'était une fin d'après-midi fraîche, Alyssa était bien affalée sur l'un des bancs de parc, un joint pendue à ses lèvres. Les yeux aux ciel, elle réfléchissait à la vie en général. Manquait plus le sexe masculin, une pipe en bois et bien des années en plus pour ressembler à ces vieux monsieur qui contemplaient la vie sur leur balcon. Parmi ses pensées nébuleuses, l'une la tiraillait en particulier. Restez et imaginez-vous ça...

Prenons comme exemple une bête querelle avec votre voisin. Vous lui avez pris sa hache sans permission et l'autre se fâche. Vous, en être rationnel vous réglez la question en vous servant de sa hache pour le découper et le mettre au congélateur. Voilà que la lame est brisée. Donc, vous vous rendez à la quincaillerie pour changer la lame en expliquant au passage que les taches rouges sont en fait du ketchup. Vous revenez chez vous avec votre hache réparée. L'été suivant, vous trouvez dans votre garage un croisement monstrueux entre un blaireau et un anaconda: Un blaireauconda! S'en suit une lutte épique pour votre survie avec l'ancienne hache de votre voisin décédé. Vous survivez, mais pas le manche de la hache. Vous revenez bien penaud à la quincaillerie, avec la tête du blaireauconda en trophée. Vous changez le manche de la hache et tout est beau. Cette nuit là par contre... Le fantôme de votre voisin apparaît devant vous! De sa voix morte et étranglée, il vous lance ces paroles en vous regardant:

''C'est vous qui m'avez tué!''

Vous brandissez alors la fidèle hache, ses yeux globuleux la fixe avant qu'il lâche à nouveau, de sa voix d'outre-tombe: ''C'est la hache qui m'a tué!''

...As-t-il raison?

C'est en réfléchissant à la question qu'Alyssa balançait ses pieds sur le bord du banc, fumant d'une trait son herbe et elle le vit. LE vit. Il existait des... gens... Comme ça à l'Académie!? Un gros... Un globe... Un ballon dirigeable sur patte! Qui en plus se permettait d'être dans son champ de vision!

Se levant, Alyssa écrasa ce qu'il lui restait de joint sur le banc de parc et se dirigea vers le gros, les sourcils froncés.

''Hey toi... Je crois que t'es pas au bon endroit...'', lança-t-elle d'un ton menaçant.


Dernière édition par Alyssa Healey le Lun 22 Aoû 2016, 08:40, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Ikki Daizawa le Mar 16 Aoû 2016, 02:57


Quelques jours étaient passés maintenant depuis que j'étais arrivé à Tsuki. Et que dire jusqu'à présent... Rien de bien incroyable par rapport aux autres écoles. Des cours chiants avec un supplément de profs casse-couilles sur son lit d'élèves ennuyeux... Bref. À part les cours de sports et de pouvoirs, qui étaient relativement rares dans mon emploi du temps, l'Académie Tsuki, c'était aussi chiant que le lycée St-Gérad, paumé dans un coin de la France. Presque à croire qu'on voulait pas particulièrement nous apprendre à contrôler nos pouvoirs. Dans tout les cas, j'avais pas signé pour ça. Et ça m'énervait. Beaucoup.

Bref de toute façon, j'avais décidé que pour aujourd'hui, j'avais atteint ma limite au niveau des cours. Pour l'instant, j'allais profiter de l'air frais, de la liberté, de la tranquillité que j'pouvais avoir loin des putains de salles de classe. J'avais troqué mon uniforme pour mon maillot de baseball et un gilet léger. Un jean classique. Bref, une tenue plus décontractée.
J'étais en train de cracher ma haine sur le monde en marmonnant sur les trottoirs. J'étais pas loin de l'académie, et de toute façon, j'avais pas la motivation d'aller beaucoup plus loin en ville.
On m'avait dit qu'il y avait un parc pas trop loin et ça allait suffire pour expulser la rage que j'avais en moi. Me restait plus qu'à trouver ce fameux lieu public.

Et vu que le quartier de l'académie n'est pas grand, ça n'a pas été très dur. Et une fois dans le parc, je me suis installé contre un arbre, avant de sortir une bière de mon sac... Tranquille. Personne allait venir me faire chier ici. J'avais pris grand soin qu'elle soit fraîche. J'ai bu une gorgée pour me calmer. Puis une autre pour la liberté. PUIS une autre par gourmandise.
Cette bière venait de calmer totalement les nerfs à vifs de mon corps. Et en plus, elle venant de me rafraîchir à un niveau dantesque, ça aurait presque pu être une pub.

Maintenant, pour finir de me calmer, le mieux était de trouver une personne un peu fragile à qui voler son argent. Et ohoho, le bon Dieu Jean-Chanceux m'a écouté, puisqu'à ce moment bien précis. Une montgolfière de catégorie Jules Verne et le Tour du Monde en 80 Jours est entrée dans le parc public. J'ai esquissé un grand sourire de satisfaction quand cet excroissance de graisse est passé à côté de moi.
J'allais maintenant le suivre tranquillement jusqu'à attendre qu'il soit isolé, puis là. BOUM coup de tête, balayette, chaussette, maquette, biquette dans sa face. J'attendais juste quelques secondes qu'il soit un peu loin.

''Hey toi... Je crois que t'es pas au bon endroit...''

Le ton avait été tellement sec et menaçant que mon oreille a été attiré directement, je me suis retourné pour voir un peu ce qu'il se passait du côté d'mon gros.
Et ohoho, il venait de se faire accoster par la demoiselle un peu vénère qui venait surement de parler. Donc, on peut dire que j'viens de me faire voler ma proie. En tant que prédateur, j'en prends un coup dans ma fierté. Mais en même temps, ce Jean-Boulimie avait tellement le look du miskine fragile que c'était difficile de résister à l'envie de lui mettre un bon coup de tête.
Et puis, la jeune fille... Elle me disait vaguement quelque chose, j'l'avais peut-être croisé au détour d'un couloir et sa chevelure m'avait un peu marqué... Qui sait ? Dans tout les cas, j'allais pas la laisser profiter toute seule de ce gros.
J'ai commencé à m'approcher... Et c'est là que j'ai tilté. C'était la fille avec qui j'étais arrivé à l'académie le premier jour... J'avais totalement oublié son prénom... Bah en même temps, je l'avais prévenu. Elle me le rappellerait, ça va pas la tuer.
Bref, une fois assez proche, je me suis exprimé avec mon un peu énervé.

<< Hoy ! On s'est pas déjà vu ? Si, sur le chemin de l'académie ! >>

Puis j'ai regardé le gros, en prenant une gorgée de bière, avant de le pointer du doigt.

<< Par contre, c'est pas très très gentil de piquer la proie des honnêtes gens qui cherchent à se calmer les nerfs. >>

Je savais pas trop comment ça allait se passer, mais j'étais juste là parce que ça allait surement devenir amusant.



Derp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Invité le Mar 16 Aoû 2016, 21:22

Cette journée là, Marco pensait vraiment à juste partir... S'enfuir. Après le désastre avec Ren à l'académie, son sentiment d'impuissance et de vulnérabilité le hantais. Lucy lui avait dit qu'il avait du potentiel... Qu'il devait arrêter de se sous-estimer. Oui... Il avait bien vu ce que ça avait donné. Avait-il apporté quelque chose? Avait-t-il pu faire la moindre chose? Soupirant, il décida de quitter l'académie. Il ne prit pas ses bagages, bien qu'il les avait fait et caché sous son lit. Peut-être qu'en s'éloignant un peu pour prendre l'air, il allait réfléchir, se changer les idées. Peser les pour et les contre.

Quitter Tsuki revenait à dire adieu aux amis qu'il s'était fait et abandonner l'espoir de retrouver l'usage de ses mains. Il avait écrit une lettre pour le professeur Loys en pensant la mettre dans son casier pour un autre cours particulier, mais avec les derniers événements, il avait mis la lettre de côté. Comment ses parents allaient réagir à son retour. Autant ses parents lui manquaient, autant que l'ambiance froide et mal aisée ne lui faisait pas du tout envie. Mais si c'était ça, sa place... Il allait devoir assumer.

Soupirant à nouveau, Marco marcha sans trop regarder où il allait. Puis soudainement, comme si sa mélancolie les avait attirer... Il se retrouva entouré par deux individus peu recommandables. Il pouvait le sentir. Déjà, il sentait littéralement une odeur venant de la fille, aux cheveux rouges et à la tenue peu conventionnelle. Ouais, pas de doute. Ça, c'est du pot, mon jeune ami. L'autre, était clairement un sportif. Roux avec une barbiche et des piercings et un regard agressif. C'était pas bon, ça... pas bon. Marco mit ses mains gantées d'or derrière son dos, mais c'était probablement déjà trop tard.

''Hey toi... Je crois que t'es pas au bon endroit...'', lui avait lancé la fille.

Baissant les yeux, Marco se sentait pris comme s'il venait d'entrer dans un territoire de gang. Pourtant... C'était un parc public, non?

Puis, le rouquin se tourna vers la fille, oubliant temporairement le garçon obèse.

<< Hoy ! On s'est pas déjà vu ? Si, sur le chemin de l'académie ! >>

Une bière à la main, il prit une gorgée, se tournant vers Marco avant qu'il ai le temps de reculer de trois pas.

<< Par contre, c'est pas très très gentil de piquer la proie des honnêtes gens qui cherchent à se calmer les nerfs. >>

Marco laissa échapper un gémissement de peur.

''Écoutez... Je ne sais pas ce que vous voulez, mais, je ne vous connais pas. Vous ne me connaissez pas... Je ne vous ai rien fait et c'est un lieu... public... Non? Tous le monde à droit d'y aller!'', lança-t-il.

Comme si discuter allait arranger les choses...


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Invité le Jeu 18 Aoû 2016, 21:21

L'adolescente allait poursuivre sur sa lancée lorsqu'elle vit quelque chose d'agréable dans son champ de vision. Quelque chose de rassurant à voir pour compenser de l'horreur difforme face à elle. Un rouquin, en apparence assez sportif. Ce type lui disait quelque chose.... Iggy? Izzy?

<< Hoy ! On s'est pas déjà vu ? Si, sur le chemin de l'académie ! >>

Ah oui, ce gars-là... Il lui avait quelque peu raconté sa vie, mais elle en avait oublié la motié. Enfin, elle n'était pas sûre d'aimer se faire appelé ''Hoy'', mais elle allait laisser passer pour le moment. Ils avaient autre chose à faire.

<< Par contre, c'est pas très très gentil de piquer la proie des honnêtes gens qui cherchent à se calmer les nerfs. >>

Elle haussa un sourcil avant de rire aux éclats, mais retrouva son sérieux en voyant le gros tas essayer de filer. Il croyait aller où?

''Écoutez... Je ne sais pas ce que vous voulez, mais, je ne vous connais pas. Vous ne me connaissez pas... Je ne vous ai rien fait et c'est un lieu... public... Non? Tous le monde à droit d'y aller!'', lança-t-il.

Alyssa se tourna vers le jeune homme avec sa bière, décidant de s'amuser un peu. Elle allait peut-être avoir le compagnon de jeux idéal...

''Non, mais... Tu l'entends celui-là? Enfin... Si ton nom est écrit sur ce type, loin de moi l'envie de te le piquer. Moi, comme animal de compagnie, j'ai déjà dit vouloir un petit cochon tout mignon'', lui dit-elle d'une voix douce, avant de se tourner vers la pollution visuelle avec un regard sévère.

''Pas un gros lard dégueu'', lança t-elle, d'un ton bien calme, bien posé... Mais son ton de voix était plus menaçant que jamais et son regard inspirait une haine sans nom.

Elle recula d'un pas pour ne pas se mettre dans le chemin du jeune homme agressif... Ah oui, elle se rappelait maintenant. Ikki. Alyssa ralluma son joint, bien décidée à admirer le spectacle. Elle n'allait pas se rabaisser à utiliser ses propres poings quand quelqu'un d'autre allait le faire pour elle. Une bonne remarque empoisonnée et des ''encouragements'' seraient bien suffisant.

''Maintenant, Ikki... Montre moi de quoi tu es capable'', pensa-t-elle avec un sourire narquois et une lueur d'excitation dans les yeux.


Dernière édition par Alyssa Healey le Sam 20 Aoû 2016, 09:30, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Ikki Daizawa le Sam 20 Aoû 2016, 01:07

Ahaha, le p'tit Jean-Boulimie tremblait de peur, il était là, ses jambes s'étaient transformées en vibromasseurs et ça devait surement faire des ondes sur son gras. Genre comme ces vidéos de SlowMotion où tu vois le gras d'un gros qui se fait puncher par une brute ! Sauf que lui il était arrivé au stade supérieur où il arrivait à le faire tout seul ! Ce gros tas méritait vraiment de se faire victimiser. Si t'es pas capable de t'imposer et que tu te laisses faire, tu mérites de t'en prendre plein la gueule, jusqu'à ce que tu comprennes que t'es le seul à pouvoir décider de ce que tu fais et de qui tu laisses te marcher dessus. En tout cas il venait de laisser s'échapper un petit cri de peur. J'suis sûre il avait dû laisser une trace dans son froc.

''Écoutez... Je ne sais pas ce que vous voulez, mais, je ne vous connais pas. Vous ne me connaissez pas... Je ne vous ai rien fait et c'est un lieu... public... Non? Tous le monde à droit d'y aller!''

Heeeeein ?! Mais qu'est ce qu'il raconte ce con d'gros là ? Il doit bien s'en douter à un moment du comment du pourquoi il se fait victimiser. Genre tu peux pas être gros à lunette, mais genre quand j'dis gros, c'est pas le p'tit gros qui a juste besoin d'un peu de sport vite fait. NAN, lui c'est genre le gros de compet', genre le gros chargé comme jamais, l'obèse accro au fast-food. Genre le surnom Jean-Boulimie est quand même tellement bien choisi. J'aurais pu aussi le surnommer Jean-Glicémie, ou Jean-Justin Brindou du Saucisson. Dans tout les cas, je suis bête et méchant. Mais j'suis sûrement extrêmement drôle.
Tch, et l'autre là, j'arrive toujours pas à me rappeler son prénom... Arya ? Non non. Tant pis. Elle semblait vachement amusée en tout cas. Genre, j'avais presque l'impression qu'elle se foutait un peu de ma gueule en arrière-plan. Et j'avoue que ça me plaisait pas trop trop.

''Non, mais... Tu l'entends celui-là? Enfin... Si ton nom est écrit sur ce type, loin de moi l'envie de te le piquer. Moi, comme animal de compagnie, j'ai déjà dit vouloir un petit cochon tout mignon''

Elle s'adressait à moi là ? Hey, j'm'en fous d'te vie. Qui veut un cochon comme animal de compagnie ?! Tch ! Elle s'est retourné vers le gros.

''Pas un gros lard dégueu''

Wow, on se calme. Oh. Franchement.
Bon, j'm'en fous de tout ça, j'suis pas venu pour écouter tout ce bordel là. J'ai pris une grosse gorgée de ma bière pendant qu'ils continuaient à faire... J'sais pas. J'crois que la fausse rousse là elle s'est reculée vers moi. Que l'autre Jean-Gros tremblait encore plus qu'avant. Ouais c'était surement un projet comme ça.
Ah si, quelque chose d'intéressant. Elle venait d'allumer quelque chose de très intéressant, un p'tit joint. Et elle me regardait avec ce petit air qui veut dire "Vas-y, défonce-le, je vais pas faire cet effort, je suis trop au-dessus de tout ça".
Vraiment, elle me prenait de haut alors qu'au final, un bon coup d'batte rotatif et j'les envoie tout les deux au tapis.

Bon, bah de toute façon, j'avais envie d'me passer les nerfs sur le FatBoy quand même. Du coup ça me changeait pas trop mes plans, sauf que là, j'avais l'impression d'être contrôlé par une sorte de petite princesse auto-proclamée. Bon, la strat. J'lui pique son joint, j'tire une latte, j'fous un coup de batte dans l'ventre du gros, j'le bloque au sol, et j'explique à l'autre garce qu'on essaie pas de me manipuler. Ouais, bon plan.

Alors, là j'm'approche doucement de la meuf, j'lui fauche rapidement son pétard sans même regarder sa réaction, pas le temps. J'tire une petite latte... Aaaah, c'est tellement agréable, ça faisait longtemps que j'avais pas profité de ce genre de petit plaisir. C'était tellement bon que j'avais même pas remarqué que j'étais devant le gros. Oh, il tremble encore. Bon, j'peux au moins lui donner une explication, j'suis pas totalement un monstre.

<< Hoy ! Le gros, tu sembles pas trop comprendre l'histoire, c'est pas qu'on se connait ou non. C'est juste que mec, le mot "victime" est marqué sur ton front. Et franchement, tant que t'es pas capable de te défendre par toi même, bah tu mérites de t'en prendre plein la gueule. Tu y réfléchiras. >>

Puis j'lui mis un bon coup de batte dans le ventre, il est tombé direct au sol. C'était véritablement trop facile. J'l'ai bloqué avec mon pied au sol pour qu'il ne puisse plus bouger.
Puis j'me suis retourné vers l'autre garce que j'ai pointé de ma batte de baseball, en tirant à nouveau sur son joint.

<< Par contre Aly', n'essaie pas de me manipuler indirectement, qu'on soit bien clair, ça marchera pas. >>

Puis j'lui ai tendu ma bière avec un sourire, sans bouger ma batte. J'lui avait pris son joint, c'était le minimum que je pouvais faire. Et c'était d'ailleurs le seul effort que j'allais faire si de son côté elle restait hautaine comme ça.


Dernière édition par Ikki Daizawa le Dim 21 Aoû 2016, 02:13, édité 1 fois



Derp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Invité le Sam 20 Aoû 2016, 09:54

Alyssa observa la réaction d'une expression neutre, le joint pendue à ses lèvres tandis que le sportif... Enfin, plutôt la brute épaisse décida de jouer l'audacieux et de lui voler son herbe. Comme ça, de sa bouche et d'en fumer un trait. Tellement sûr de lui, fier et agressif et pourtant, il arrivait à en être excitant. C'était un sentiment bien mitigé, en fait, mais Alyssa n'allait pas se laisser impressionner aussi facilement. Elle attendait encore de voir le garçon faire ses preuves. De quel côté de la ligne se trouvait-il? Elle n'allait pas tarder à le savoir.

Après avoir bien profité de sa bouffée, il se tourna vers le gros tas, qui tremblait dans ses souliers. Non, mais... Ce type était vraiment une proie parfaite!

<< Hoy ! Le gros, tu sembles pas trop comprendre l'histoire, c'est pas qu'on se connait ou non. C'est juste que mec, le mot "victime" est marqué sur ton front. Et franchement, tant que t'es pas capable de te défendre par toi même, bah tu mérites de t'en prendre plein la gueule. Tu y réfléchiras. >>

Les lèvres d'Alyssa se courbèrent encore une fois en un sourire, un sincère sourire. Voilà... Il en était un. Un vrai. Pour le coup, il méritait un respect. Il savait comment les choses se jouait. Ça allait être intéressant.

Et bam! Un coup de batte dans le ventre du gros. Un. ...Non, Alyssa en voulait plus pour le coup.

Clap. Clap.

Bam! Mouvement répété, ni vu ni connu. Pour Ikki c'était un coup, simple, bien placé. Pour l'autre victime, il venait de se faire couper le souffle assuré deux fois de suite, il allait en ressentir les effets... À supposer qu'il pouvait sentir quelque chose à travers sa graisse.

Puis, geste audacieux numéro deux du rouquin agressif, il pointa sa batte vers elle.

<< Par contre Aly', n'essaie pas de me manipuler indirectement, qu'on soit bien clair, ça marchera pas. >>

Il lui tendit alors sa bière avec un sourire, sans bouger. Au moins, il avait la décence de partager après le coup du joint. Lui rendant son sourire, Alyssa ramassa la bouteille et en bu une bonne gorgée avant de le regarder avec un regard empli d'excitation et de passion.

''...Loin de moi cette idée désormais. Avec moi, il y a deux côté d'une ligne imaginaire. Les perdants... et les gagnants. Il n'y a pas d'entre-deux. Et toi... Tu es du bon côté.'', lui dit-elle avec sincérité.

L'approchant et le regardant dans les yeux, elle poursuivit.

''Franchement, cette académie m'ennuie. Je ne sais pas à quoi je m'attendais, mais c'est comme n'importe quel lycée... Cependant, je prévois chambouler les choses. Créer un chaos, créer un Vortex de folie et régner sur ce bahut. Et toi... tu ferais un excellent roi. Qu'en dirais-tu? Deviens mon associé, mon égal et toi et moi on leur montreras qui mène la danse''

Elle lui tendit alors la main, scellant leur contrat. S'il acceptait, il aurait bien des occasions de signer le contrat de manière officielle...



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Invité le Dim 21 Aoû 2016, 04:11

Décidement, ce n'était pas du tout sa journée. Pourquoi essayer de parlementer avec des brutes? Ils n'avaient effectivement aucune raison de leur en vouloir. Ça se voyait sur le visage de la fille au joint... C'était un jeu pour elle. Un jeu tordu et cruel. Vide de sens pour Marco. Il n'avait pas connu l'école après le primaire du coup, il n'avait pas eu la malchance de connaître la victimisation que son physique aurait pu lui apporter. Apparemment, cela allait commencer aujourd'hui... Après la violence psychologique infligée par la rousse, Marco se doutait qu'il allait prendre cher. Le type semblait du genre à être venu au monde en rogne, et il allait le faire savoir à tous le monde.

<< Hoy ! Le gros, tu sembles pas trop comprendre l'histoire, c'est pas qu'on se connait ou non. C'est juste que mec, le mot "victime" est marqué sur ton front. Et franchement, tant que t'es pas capable de te défendre par toi même, bah tu mérites de t'en prendre plein la gueule. Tu y réfléchiras. >>

Sur le coup, Marco serra les dents. Ça, il ne le savait que trop bien. Trop impuissant pour protéger ses amis ou même empêcher des gens de partir lors de la venue de Ren'... encore moins capable de faire du mal à quelqu'un d'autre pour se défendre. Était-ce vraiment ce qu'il fallait faire? Écraser ou être écrasé?

Il reçu un violent coup de batte dans le ventre, si soudain que ça lui coupa le souffle. Il n'eut à peine le temps de récupérer que le sportif lui redonna un autre coup direct, au même endroit, forçant Marco à s'écrouler sur le sol. Les larmes lui montaient aux yeux et il luttait pour récupérer son souffle. Le rouquin disait quelque chose à Aly, tandis qu'il avait son pied sur le dos de l'adolescent blessé. Marco n'écoutaient pas ce qu'ils disaient, et bien franchement, il n'était pas en état de prêter attention.

Il comprit uniquement une chose. ces deux sociopathes étaient à Tsuki. Des monstres pareils à l'académie... C'était... C'était...

Quelque chose d'incontrôlable survint. La douleur, les coups dans le ventre eurent raison de l'estomac de Marco. Il régurgita d'un coup ses repas précédents, salissant le sol... et le bas de pantalon de son persécuteur. Prit d'une quinte de toux, toujours les yeux emplis de larmes, Marco essaya de se reprendre.

''Désolé... Vraiment désolé!!!''

Il allait vraiment le payer pour cet affront...




Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Ikki Daizawa le Dim 21 Aoû 2016, 16:45

Cette situation était assez jouissive pour mes nerfs, le gros qui se tenait par terre à mes pieds, totalement soumis devant ma puissance, et la garce, le nez devant ma batte. J'imaginais cette scène sur tableau, dans un musée, ça me donnait tellement un air de conquérant. Le beau tableau "L'avènement de l'Empereur", ouais, et tout les richards de mes deux viendrait se branler intellectuellement devant un tableau comme ça en tergiversant sur la signification. C'était parleront de la soumission de la femme face au mâle alpha, et d'autres diront que c'est l'instauration d'une dictature. Et ils pourront débattre pendant des heures sur le pourquoi du comment ce fameux Empereur en est arrivé à agir comme ça.
Mais personne n'ira se dire que l'Empereur en question n'a aucune chaînes et qu'il fait ce qu'il veut. Ce monde est bien trop idiot pour comprendre que la vie ne tient qu'à un fil et qu'au lieu de débattre sur des inepties, il faudrait profiter de temps qu'on a ici au maximum. Certains sont là, à se bloquer, à s'isoler, à avoir peur, comme ce gros. Il n'a rien compris. Il s'en veut pour tout. On le sent dans son regard, il s'en veut. Il doit même s'en vouloir de pas pouvoir se défendre, mais gros tas, tu es le seul à être capable de décider de ce que tu fais. N'attends pas que des gens viennent te martyriser pour changer. Tu es le seul à décider de ce que tu es. Et pour l'instant, tu as décidé d'être une victime, du coup tu subis telle une victime. Point.

Et Alyssa était là, oui ça y est, je me rappelle de son putain de nom. Elle me regardait avec une once d'excitation qui montrait qu'elle était arrivée à ses fins. En effet, elle voulait que ça soit moi qui tape ce gros, et elle avait réussi. M'enfin, je lui aurais défoncé son bide quand même à ce gros tas d'graisse.

''...Loin de moi cette idée désormais. Avec moi, il y a deux côté d'une ligne imaginaire. Les perdants... et les gagnants. Il n'y a pas d'entre-deux. Et toi... Tu es du bon côté.''

Du bon côté ? Ah, elle aussi n'a rien compris. J'suis d'aucun côté. J'suis libre, je fais ce que je veux. Si vous voulez catégoriser les gens parce que vous êtes des Jean-Conformiste Jacques-Idiot de la Sociedad, faites donc, mais laissez moi loin de votre connerie. La seule place pour moi ici, c'est la place d'Empereur Dissident, l'homme qui va tout chambouler pour créer une anarchie où les gens pourrait être libres. Dans la société actuelle, je ne me catégorise pas. Même si les gens me voient comme un Jean-Thug ou un Rebelle Punk.
Bref, elle, elle me voyait du côté des gagnants, et malgré toute la sincérité qu'elle avait mise dans sa voix, je sentais toujours qu'elle essayait de me manipuler. Elle avait une idée derrière la tête, après ça, elle devait attendre quelque chose de moi. Et franchement, ça ne me plaît pas du tout.
Elle s'était tranquillement rapproché de ma personne, en me fixant attentivement.

''Franchement, cette académie m'ennuie. Je ne sais pas à quoi je m'attendais, mais c'est comme n'importe quel lycée... Cependant, je prévois chambouler les choses. Créer un chaos, créer un Vortex de folie et régner sur ce bahut. Et toi... tu ferais un excellent roi. Qu'en dirais-tu? Deviens mon associé, mon égal et toi et moi on leur montreras qui mène la danse''

Ah !
Aha !
Voilà la fameuse idée. J'étais amusé. Genre, elle avait lu dans mes pensées ? Aha... C'était rigolo. Et pourtant, derrière cette proposition alléchante. Je me sentais toujours manipulé. Lui dire oui revenait à la laisser avoir le dessus. C'était hors de question pour ma part. Et puis j'ai pas vraiment besoin d'elle pour être libre et foutre le bordel partout où je passe.
L'occasion d'être "L'Empereur Dissident" se représenterait en temps voulu, là c'était juste le pire traquenard du monde. Elle devait au moins mériter un peu plus pour espérer d'attirer dans un truc comme ça. Et c'est surtout pas après sa tentative de manipulation qu'elle avait gagné des points. Elle s'est prise pour qui ? Quelqu'un qui peut disposer de n'importe qui comme elle le souhaite ? Eh bien dans ce cas-là, je serai le premier à résister.

J'allais lui répondre, quand un événement plutôt irritant fit irruption.
Le Jean-Gros venait de régurgiter son goûter sur mon jean. Sérieusement ? Il cherche encore plus la merde ou quoi ? Même pas capable de résister à un coup de batte... Tch.
Et voilà, putain, mon jean était dégueu. Je l'ai regardé avec un air méchant. J'allais lui faire bouffer sa merde à ce con là. Putain.
Je lui ai foutu un coup avec l’extrémité de ma batte, pile entre les côtes, pas assez fort pour briser quoique ce soit, mais bien assez fort pour qu'il le sente.
Puis j'ai sorti un couteau de mon sac. Il allait voir ce con.

<< Ne crois pas t'en tirer comme ça, la boule >>

J'ai fait tournoyer un peu le couteau dans mes mains pour faire peur au gros tas, puis j'ai chopé mon jean en dessous des genoux, et j'ai coupé tout la partie basse du jean. J'm'en bats bien les couilles de ce jean, c'était un pauvre jean basique à 10 euros dans n'importe quel magasin. Hop, voilà. J'avais maintenant un incroyable short. Et j'ai balancé les parties souillées sur le visage de l'autre boule. C'est ça ouais.
Puis je me suis un peu éloigné, pour aller m'asseoir sur le banc le plus proche, en tirant à nouveau sur le joint pour me calmer.
Alyssa était toujours là, et j'avais toujours une réponse à lui fournir, hein, on oublie pas.

<< Quant à ta proposition, tu vois, c'est bien mignon comme idée. Toute ton organisation pour avoir ton petit troupeau domestique autour de toi, c'est bien gentil. Mais ça marchera pas sur moi. Faut me mériter un peu plus si tu veux espérer me voir dans ton truc. Désolé poupée, mais je vais te résister un peu. >>

Je me suis bien installé sur le banc, en la fixant avec un air qui montrait qu'en plus d'être un dur à cuire, fallait pas juste me prendre pour une brute épaisse.
L'idée d'être un pion sur un échiquier m'était inacceptable. Alors voilà, ça allait peut-être la froisser. Mais au pire, qu'est-ce qu'elle va bien pouvoir me faire ? M'envoyer ses futurs toutous ? Ah, ça promet d'être drôle.



Derp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Invité le Dim 21 Aoû 2016, 17:45

Ce ne fut pas Ikki qui lui répondit en premier, mais ce gros lard... Ce gros dégueulasse venait de lui vomir dessus. C'était définitivement pas vraiment que la beauté se trouvait en dedans. Remarquez, peut-être que lui sortir les tripes serait peut-être moins écœurant.

Puis, le rouquin sort un couteau, attirant l'attention d'Alyssa, curieuse de ce que le sportif allait faire. Il fit tournoyer un peu le couteau, manœuvre bien inutile en vrai, mais qui suffirait surement à faire peur à la victime. Pour le coup, l'adolescente fut un peu déçue, elle s'attendait à voir un peu de sang, mais Ikki se servit de son arme pour couper la partie souillée de son jean avant de l'envoyer au visage du type qui pleurait en boule à terre. Ce dernier avait préalablement eu un coup de batte dans les côtes.

Alyssa prit une autre gorgée de la bière d'Ikki, tandis que ce dernier continuait de fumer son joint à elle.

Il allait s'asseoir sur le banc le plus proche avant de lui donner une réponse.

<< Quant à ta proposition, tu vois, c'est bien mignon comme idée. Toute ton organisation pour avoir ton petit troupeau domestique autour de toi, c'est bien gentil. Mais ça marchera pas sur moi. Faut me mériter un peu plus si tu veux espérer me voir dans ton truc. Désolé poupée, mais je vais te résister un peu. >>

Alyssa croisa les bras en haussant un sourcil. Voilà que monsieur je-me-la-pète-avec-ma-grosse-batte faisait inaccessible. Il avait de la chance d'être de son type, parce que franchement, batte ou pas, une bouteille de bière écrasée sur la face, c'est assez effectif. Non, pour le coup, elle était de bonne humeur et bien franchement, elle voulait en voir plus de lui.

''Oh? Serait-ce un défi? J'ai commencé ma vie à l'académie avec un défi de taille. Si tu n'as pas vu les affiches, je donne une fête samedi soir. Je revire cette académie à l'envers. Il y aura une section VIP pour mon Vortex Club avec... beaucoup d'autres rafraîchissements comme ceux-ci'', lui-dit elle en montrant la bière et l'herbe qu'il tenait.

''Je te laisserai être le juge du succès de cette fête, et crois-moi, il y en auras beaucoup d'autres comme ça. Ce n'est rien d'autre qu'un... gala d'ouverture pour la nouvelle élite de ce bahut. Je peux compter sur ta présence?''

S'il n'était pas trop occupé à caresser sa batte de Baseball, il allait sûrement accepter, au moins pour la curiosité. Il y avait bien des limites à se laisser désirer.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Ikki Daizawa le Dim 21 Aoû 2016, 21:30

Alors, comment va réagir la pseudo-princesse ? J'avais sûrement dû la froisser en refusant. Et bon, c'était totalement l'effet recherché, j'allais pas la laisser me tenir par les couilles comme ça hein. Rien à faire.
J'étais affalé sur le banc, ma batte était posée sur le côté du banc. Le joint dans la main gauche, je continuais de le taxer tranquillement en souriant à la demoiselle.

Elle a croisé les bras et a pris un air froissé, AH ! Enfin, je sentais qu'intérieurement, ça l'énervait d'avoir eu un refus. Hop, c'est comme ça qu'on fait, on exploite les faiblesses des gens pour les soumettre doucement. Si j'étais mentaliste, j'irai dire qu'elle va surement insister et essayer de m'amadouer avec divers procédés tous plus incroyable les uns que les autres. Pour se vendre comme un commercial, et te fidéliser comme un petit toutou. Ouais, j'voyais bien ça comme ça, mais après tout, j'suis pas mentaliste, j'suis qu'un idiot de sportif énervé, juste bon pour être musclé.

''Oh? Serait-ce un défi? J'ai commencé ma vie à l'académie avec un défi de taille. Si tu n'as pas vu les affiches, je donne une fête samedi soir. Je revire cette académie à l'envers. Il y aura une section VIP pour mon Vortex Club avec... beaucoup d'autres rafraîchissements comme ceux-ci''

Les affiches ? Ah, ces trucs qui ont été posé à la va-vite hier et ce matin. Ce truc que j'me suis amusé à décoller pour faire chier. Oups. J'avais même pas regardé l'affiche, pas intéressant. Bon bah oui du coup, elle voulait faire une fête ? C'était ça, sa façon de créer le chaos ? On dirait un remake raté de la saison 2 de Mr Robot. Genre après déstabilisé la plus grand corporation du monde, on fait quoi ? La fête, et après ? La fête ! Puis on brûle des billets parce qu'on est trop des thugs. Pour moi c'était exactement la même chose, mais en pire. Genre à quel moment faire la fête c'est créer un vortex pour régner sur toute l'académie et créer une anarchie ? Tss... Pour quelque chose qui vendait du rêve, j'suis presque déçu.
En plus elle essayait déjà de m'amadouer avec les boissons et la drogue. Dans n'importe quelle soirée auquel je participe, il y a ce genre de choses, alors qu'est ce qu'il y avait de plus à sa soirée en particulier ?

''Je te laisserai être le juge du succès de cette fête, et crois-moi, il y en auras beaucoup d'autres comme ça. Ce n'est rien d'autre qu'un... gala d'ouverture pour la nouvelle élite de ce bahut. Je peux compter sur ta présence?''

Mais quoi ? Tu veux que je juge ton chaos avec une soirée classique ? L'élite ? En fait... Sa stratégie était de vendre un produit incroyablement alléchant pour avoir sa bande de toutous domestiques ? Dans tout les cas, heureusement que je suis pas mentaliste moi. Mais j'sais pas, j'avais l'impression que le fait que j'ai refusé l'avait perturbé, du moins assez pour qu'elle soit un peu confuse dans son argumentation.

Bon dans tout les cas, une soirée d'intégration était pas une mauvaise idée, mais franchement, dans une idée où on m'invite juste pour y gagner quelque chose. Bof, j'ai encore un peu l'impression de me faire avoir.
J'avais l'impression d'avoir une pub mensongère.
Avec Alyssa, venez découvrir le chaos et l'anarchie !!! Rejoignez-là dans son Ouragan pour emporter vos chaînes loin dans la stratosphère.
Puis quand t'arrives devant le produit final.
Bienvenue dans la meilleure soirée de ta vie, avec de l'alcool, de la drogue et des putes.
Nan mais en fait, si j'fais une soirée chez moi... J'ai le même résultat !
BREF, au moins elle semblait avoir sa volonté et peut-être qu'elle allait réussir son coup et sa soirée. J'y passerai peut-être, si j'ai le temps et l'envie. Que j'ai rien prévu avec les potos du dortoir ou autre.

<< Oho, ça peut-être intéressant. Je passerai peut-être si j'ai le temps. Et on verra bien si ça vaut ce que tu en dis. >>

J'avais dit ça avec un petit sourire en coin, un peu sexy et provocateur en même temps. Avant de me relever.
Le gros était toujours là ? Derrière, il avait pas décampé. Oh toi mon cochon, tu cherches un peu la merde. Tu aurais pu t'enfuir 15 fois pendant qu'on parlait et tu as décidé de rester. Bah tu vas t'en reprendre un coup, c'est gratuit. Cadeau de la maison. Je me suis approché de lui puis je lui ai mis un grand coup de poing dans la face.

<< Hey, maintenant va t'en. Que j'te recroise plus à faire la victime. >>

Tch, ça m'a bien passé les nerfs en tout cas. Il avait intérêt à partir maintenant. Je suis repassé à côté d'Alyssa les mains derrière la tête, le joint dans la bouche. Puis je suis retourné m'asseoir dans exactement la même position.

<< Sinon, belle journée hein ? >> Dis-je d'un air désinvolte.

Aha, ça m'avait bien calmé, maintenant, j'allais rester là à faire peur aux gens. Puis une fois satisfait, j'rentrerai à l'académie pour aller m'entraîner. Ouais, bon plan. Peut-être que Jïnn voudra venir avec moi.



Derp

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions philosophiques, défoulement et nouvelle amitié? (PV Ikki, feat Marco!) - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum