De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 11/8/2016, 01:53

Bon... Avoir un petit larbin la première journée pour une visite guidée... Alyssa pouvait se cocher ça sur sa liste. Bon... Alors comme ça, elle était de la Maison Rubis. Dur de se faire une opinion de l'académie ou de ses maisons le premier jour. Pour l'instant, c'était un code de couleur pour l'adolescente. Tout ce qu'elle souhaitait c'était que sa maison soit cool. S'il y avait des gens intéressants à l'académie, Alyssa avait bien des plans pour eux. Elle entra dans sa chambre, la 11F et sauta sur le premier lit qu'elle voyait. Enfin arrivée... Elle lâcha un soupir.

Avec tout ces déplacements et la fatigue de la journée, elle avait besoin de se prendre un... médicament. Se mettant bien à l'aise, toujours étendue sur le lit, elle sortit un joint et se l'alluma. Prenant une bonne bouffée, elle fixa le plafond avec ses yeux rouges fatigués. Elle allait devoir changer ses verres de contact, mais elle avait pas envie pour le moment. Était-elle même sur le bon lit? Rien à foutre, il était bien trop confortable et bien franchement, elle se fichait de sa pose peut gracieuse. Quiconque entrerait dans la pièce risque de voir bien des choses.

''Meh... Un dortoir de filles... À moins que certaines soient intéressée'', marmonna-t-elle.

Elle envoya valser ses souliers noirs à l'autre bout de la pièce et, son joint toujours à la bouche, elle commença à fouiner un peu, mais elle fut vite déçue. Pas de sous-vêtements, pas de drogues, pas de vices cachés... Soit la propriétaire de cette table de chevet était prudente, soit elle était ennuyeuse à mourir. Quelque chose disait à Alyssa qu'elle allait bientôt en avoir le cœur net.
avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Venda le 11/8/2016, 03:20

J'éternue un gros coup puis je replace mes lunettes de soleil. Bah oui, forcément ça devait arriver un jour ou l'autre ! Je voudrais bien pouvoir sortir une phrase du genre " Non, ce n'est pas ce que vous croyez !, mais malheureusement, c'est exactement ce que tout le monde croit... Je suis couverte de poudre pour bébés. Ça a commencé lorsqu'un choubidouwa, je ne sais même pas ce que c'est, est arrivé en décidant de faire une mauvaise blague à son pote assis juste à côté de moi. J'étais tranquille, narmol, comme ça, puis soudainement, SHLAK !!!, un bordel d'immense déversement de poudre pour bébé sur la pauvre victime à côté de moi. J'étais morte de rire sur le coup, mais après même pas 5 secondes, j'ai commencé à tousser, à éternuer et à m'étouffer avec la cochonnerie blanche qui était aussi volatile que de la farine. J'ai décidé de m'éloigner avant de me mourir, parce que je tiens à la vie moi, même si elle est grise en pas ennuyante du tout, comparé à ce qu'on pourrait croire. Le petit problème, c'est que j'ai pas vu ma gueule dans un miroir, mais j'ai pas besoin de me voir pour savoir que je dois avoir pali de la tête aux pieds à cause de la saloperie. Du coup, juste pour me faire chier, la saleté a décidé de s'envoler autour de moi à chacun de mes gestes pour me rentrer par la suite dans les narines et la bouche. Note aux télépathes qui pourraient m'entendre, n'essayez pas de manger de la poudre pour bébés, ça a un goût atroce. Puis, je ne sais pas, je vais peut-être décéder d'une intoxication
" alimentaire " avant d'avoir eu l'occasion de décéder suites aux étourdissements qui commencent à se faire sentir. De quels étourdissements je parle ? C'est simple, j'étern...

- ATCHA !

Je replace à nouveau mes lunettes de soleil. Oh non, pas encore, j'ai la tête qui tourne, là ! Ça fait huit.... Je voulais justement parler des éternuements. Une fois sur trois, je déclenche involontairement une rafale. C'est cool, ça m'aide à voir où je vais, MAIS BORDEL JE SUIS EN TRAIN DE M'ÉTOURDIRE COMME PAS POSSIBLE !!! Je connais très bien la limite, aussi petite soit-elle. Si je dépasse dix, les chances pour que je me retrouve par terre à ramper, car trop étourdie pour me tenir debout sont que 85%. Heureusement, j'arrive au dortoir, là. Je vais pouvoir prendre une bonne douche et me débarrasser de cette merde nocive. J'espère seulement que ça ne fait pas comme la farine lorsque c'est en contact avec l'eau, car je vais probablement hurler de rage Et déclencher la rafale de trop... Il ne faudrait surtout pas que ça arrive dans la douche, j'imagine pas la ou les Rubis qui vont me trouver à moitié consciente en nue. Oh wait, mais j'y pense, je suis mal en fait. Le truc, c'est que comme je ne garde pas mes lunettes pour prendre ma douche, je m'en sort souvent en écho localisant mes affaires, mais là, je vais souffrir, je le sens.

J'entre dans le dortoir en retenant presque mon souffle pour ne pas tousser ou éternuer et j'en profite pour songer au fait que j'ai de la chance de ne pas être allergique aux animaux ou au pollen. Autant je pouvais m'en foutre d'éternuer quand j'étais enfant, maintenant que j'ai un pouvoir beaucoup trop dangereux et cheaté, non, je n'exagère pas, je ne peux plus hurler et éternuer normalement.

Tout d'un coup, alors que je prends mes affaires comme ma brosse à cheveux, je réalise quelque chose d'anormal. Ce n'est pas l'odeur d'un joint, qui m'alerte, ça je m'en fout, c'est la fille qui le fume. Comment je sais que c'est une fille ? En fait, j'en sais rien, c'est peut-être un gars, genre Law, qui a décidé de venir fumer un joint dans un dortoir de fille et sur mon lit en plus, mais bon, on va supposer qu'il s'agit d'une fille. Je replace mes lunettes de soleil, commence à me brosser les cheveux pour enlever de la poudre et me tourne vers elle.

- Ils sont encore en rupture de stock de lits ? C'est pas de chance.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 11/8/2016, 03:51

Lasse de fouiner, Alyssa s'était laissée tomber sur le dos quand des bruits d'éternuements répétées se faisaient entendre. Bon ça y est... Une qui avait le rhume des foins. L'imagination de la Rubis partait en vrille. Elle imaginait déjà la petite intello à lunettes, avec les broches et les taches de rousseur avec un rhume des foins à ne pas finir et qui se mettrait à morver partout en s'excusant. La vision d'horreur quoi.

L'éternueuse de service entra donc dans le dortoir. Bon et merde... Elles seraient dans la même chambre en plus...

- Ils sont encore en rupture de stock de lits ? C'est pas de chance.

Tiens? Ce n'était pas la voix horriblement nasal auxquels Alyssa s'attendait. Non... Mais!? ILS AVAIENT UNE PISCINE DE COKE À L'ACADÉMIE OÙ!?

- Whoa, t'a été forte sur la poudre, ma sœur!

En s'avançant et reniflant un peu, Alyssa fit la moue avec déception. Du talc pour bébés...

- Ew... Non. Merde, ça aurait été trop beau.

Ne pensant pas à sa robe, Alyssa épousseta un peu les cheveux de sa colocataire pour en voir la couleur. Ooooh bleu. Joli. Pas comme si elle était noire ou blonde ou pire encore... brune.

Affichant un petit sourire de renarde, l'adolescente observa son interlocutrice.

''Alors raconte... Séance de bizutage ou c'est votre manière bizarre de faire la fête ici. J'ai vu mieux comme idée disons... En tout cas beaux cheveux, malgré la poudre... Mais bien franchement je suis décue. Une bleue parmi les Rubis... Ça fait pas tache un peu? Laisse moi faire, Alyssa gère! Je peux te faire une vraie teinture qui déménage quand t'aura fini de te nettoyer un peu''

Alyssa avait plus ou moins contrôler la conversation, comme à son habitude. Elle fit des petits gestes de ''ouste, ouste'' pour envoyer l'autre se laver. N'empêche que la connasse avait couvert sa robe de poudre... Elle allait la pardonner pour cette fois-ci. Elle se sentait d'humeur généreuse pour une fois.
avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Invité le 11/8/2016, 04:46

Oh mon dieu. C'est quoi cette école ? Et surtout, c'est quoi cet uniforme ? Il va vraiment falloir que je porte ça à chaque cours ? Même dans mon IFSI il me faisait moins chier pour la tenue ! Vite, il faut que je me change !

Harleen marchait très rapidement dans le couloir des dortoirs

5F, 7F,9F ... Ah voila, enfin, 11F !

Harleen entra telle une furie dans la chambre. Elle tomba nez à nez avec deux jeune filles. Une aux cheveux rouges, une aux cheveux bleus. Bah tien, des surnoms faciles ! Les deux jeunes femmes étaient en train de faire ... On sait pas quoi d'ailleurs. Harleen prit les devant

J'veux pas savoir ce que vous faites, ni qui vous êtes ! Et me parlez pas ! Pas maintenant en tout cas, j'ai urgent à faire

Elle jeta alors son sac tout près d'un miroir qu'elle aperçu au fond de la pièce. Sans prendre la peine de fermer la porte, elle se rua devant ce miroir. En moins de 10 secondes, elle était en sous-vêtements, en train de chercher quelque chose dans son sac. Si un garçon passait dans le couloir à ce moment là, il se serait sans aucun doute arrêté devant cette chambre. Il faut dire que le demoiselle avait de quoi flatter l’œil. Au moment de se relever, elle se stoppa net, et s'observa pendant quelques secondes dans le miroir.

Tien, j'ai prit des seins moi on dirait !

A peine finit de parler qu'elle reprit sa course déchainée. En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, la jeune femme était habillée d'une nouvelle tenue. Jupe noire, bustier rouge et noir, collant haut, l'un rouge l'autre noir, avec des motifs de la couleur opposée. Elle attacha ses cheveux en deux couettes distinctes. L'une méchée de noire, l'autre de rouge. Décidément, ses couleurs étaient partout.  Enfin, Harleen enfila ses gants, lentement, tel un rituel. Ils étaient eux aussi long, et respectaient le code de couleur de sa tenue.
Une fois ceci terminé, elle se retournait vers ses deux nouvelles colocataires, et avec un énorme sourire leur dit


Ah, ma tenue préférée ! La je suis bien ! Au fait, moi c'est Harleen  ! On va être colloc pour un petit bout de temps. Et l'odeur d'herbe qui se dégage actuellement dans la chambre me rend plutôt optimiste sur l'année qui va venir

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Venda le 11/8/2016, 06:21

- Whoa, t'a été forte sur la poudre, ma sœur!

Si seulement ça pouvait être ça ! En ben du coup, c'est bien une fille, j'ai vu juste, à moins que ce soit un mec avec une voix de fille, mais il y aurait là beaucoup trop de coïncidences. Du coup, je vois la fille en floue qui s'approche de moi et je l'entends me renifler. Déception en approche dans 3... 2... 1...

- Ew... Non. Merde, ça aurait été trop beau.

Eh bien voilà, qu'est-ce que je disais ! J'hoche la tête avec un sourire à moitié niait et à moitié carnassier, mais pas assez pour avoir l'air farouche, non parce que je n'ai pas envie d'avoir l'air d'une fille qui tente de faire peur et qui échoue. Enfin bref, je n'aurais pas dit non à une piscine remplie de coke, mais apparemment, ça m'aurait fait éternuer d'avantage, donc je vais laisser tomber tous mes rêves et mes espoirs comme les couleurs m'ont laissées tomber. Une vraie série-drama ! D'un coup, je suis surprise, car cette fille commence à m'aider, je crois, à me débarrasser de la poudre qui me recouvre. Woah, si elle est comme ça, c'est chez les verts qu'elle aurait dû aller.

- Alors raconte... Séance de bizutage ou c'est votre manière bizarre de faire la fête ici. J'ai vu mieux comme idée disons... En tout cas beaux cheveux, malgré la poudre... Mais bien franchement je suis décue. Une bleue parmi les Rubis... Ça fait pas tache un peu? Laisse moi faire, Alyssa gère! Je peux te faire une vraie teinture qui déménage quand t'aura fini de te nettoyer un peu.

C'est qu'elle a de la jasette, elle ! Alors, Alyssa, hein ? Okay.Je commence par secouer lentement la tête pour répondre à sa première question.

- Nan, mais t'y es pas du tout, hein ! C'est les surplus de farine du réfect... Attends une minute... Ah merde ce n'est pas de la farine. Du coup, ouais, c'est notre manière de faire la fête. Après, la couleur de mes cheveux, je m'en fiche pas mal. J'aimerais dire qu'il y en a d'autres, des Rubis bleus ou verts ou noirs à pois jaunes, mais j'en sais rien en fait parce que la dernière fois que j'ai vu des couleurs, c'était... euh... je sais plus en fait, mais bon, je raconte ma vie là et c'est pas le bon moment....

J'ai cru vois qu'elle faisait des gestes avec ses mains, mais je ne sais pas de quoi il s'agit. Alors que je replace mes lunettes et que je m'apprête à aller prendre une fucki... une douche sans m'être présentée et je tiens à faire remarquer qu'elle ne s'est pas présentée elle non plus de toute façon, je manque de me faire renverser par un camion citerne que je n'ai pas entendu venir. Oh wait, c'est pas un camion, c'est une personne qui rentre en trombe dans la chambre. No panic, le camion n'explosera pas, pas besoin d'évacuer l'autoroute métropolitaine.

J'veux pas savoir ce que vous faites, ni qui vous êtes ! Et me parlez pas ! Pas maintenant en tout cas, j'ai urgent à faire

Oh par contre, celle-là, à moins que ce ne soit un autre homme qui parle comme une femme, mais bon, cette fille-là, c'est pas un camion citerne qui contient de l'essence, mais elle a un tempérament explosif. Je la vois vaguement lever les bras et faire des gestes, même s'ils sont flous. Je replace mes lunettes de soleil, intriguée. Elle se change là, non ? Oh gosh elle nous fait peut-être un striptease, mais j'ai rien pour la payer, moi ! En vrai, je m'en fou qu'elle se change, je ne verrais rien d'ici, même si elle se foutait à poil, donc voilà quoi.

Tien, j'ai prit des seins moi on dirait !

Non mais, elle lit dans mes pensées ou quoi ? Salut miss la télépathe !... Oh bordel, j'espère qu'elle a pas vraiment entendu ça. 'attends quelques instants, mais personne ne vient m'étrangler, j'en déduit donc que, soit elle attend le moment opportun, soit elle n'est pas télépathe. Dans les deux cas, ça m'arrange, car avec moi, sauf quand je dors, il n'y a pas de moment opport... Ah merde, si elle est là, ça signifie qu'elle dort dans la même chambre que moi. Glups.

Ah, ma tenue préférée ! La je suis bien ! Au fait, moi c'est Harleen  ! On va être colloc pour un petit bout de temps. Et l'odeur d'herbe qui se dégage actuellement dans la chambre me rend plutôt optimiste sur l'année qui va venir

Elle, elle a tout compris ! Non, mais je veux dire, enfin quelqu'un qui se présente ! C'est à croire que tous les Rubis le font exprès de mettre des plombes avant de se décider à le faire. Du coup, faudrait que je le fasse aussi. Je dépose mes affaires sur le lit, après tout, la douche peut attendre, je n'éternue plus pour le moment.

- Ah ouais, donc en fait, vous êtes toutes les deux nouvelles ou bien je suis tellement malvoyante que je me suis jamais aperçue de votre présence ? De toute façon, ça revient au même. Moi c'est Vendemmia, mais c'est un prénom un peu trop chiant à prononcer, du coup, on m'appelle Venda habituellement, mais vous faites ce que vous voulez, c'est pour vous. Si non vous pouvez aussi m'appeler Wanda, comme la sorcière rouge dans les X-Men, parce que rouge, rubis, voilà tout le shit.

Cool, je vais pouvoir cocher cette référence dans ma check list !




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 11/8/2016, 07:15

La bleue lui répondit avant de partir pour la douche. Elle semblait la regarder, mais sans prêter attention. Elle avait l'air partie. L'odeur de l'herbe lui faisait de l'effet?

- Nan, mais t'y es pas du tout, hein ! C'est les surplus de farine du réfect... Attends une minute... Ah merde ce n'est pas de la farine. Du coup, ouais, c'est notre manière de faire la fête. Après, la couleur de mes cheveux, je m'en fiche pas mal. J'aimerais dire qu'il y en a d'autres, des Rubis bleus ou verts ou noirs à pois jaunes, mais j'en sais rien en fait parce que la dernière fois que j'ai vu des couleurs, c'était... euh... je sais plus en fait, mais bon, je raconte ma vie là et c'est pas le bon moment....

Alyssa sourit un peu en imaginant des cheveux à pois jaunes. Pas con... faudrait tester sur un moche pour rigoler. Mais là, c'est son commentaire sur les couleurs qui surpris l'adolescente.

''Whoa, fuck, tu vois comme un chien alors!?'', s'écria-t-elle.

La sensibilité et le tact, c'est pour les tapettes... Mais voilà, elle n'eut pas le temps de voir si la bleue allait exploser en miettes, pleurer et mourir. Ça ne semblait pas être le cas en tout cas, sinon tant pis.

Voilà que soudainement, un boulet de canon entrait dans la chambre. Ou plutôt un boulet canon... Non, mais c'était qui cette fille? Et comment osait-elle être mieux foutue qu'elle!? Bon la voilà qui laissait la porte grande ouverte et se déshabillait. ...Okay récapitulons. Talc de bébés, une meuf qui se déshabille devant tous le monde? Mais c'est génial en fait.

- Whoohoo, je savais pas que les Rubis faisaient aussi des partouzes. Du coup, il est où le jell-O ?, souffla Alyssa, voulant presque se déshabiller aussi parce que pourquoi pas.

Mais elle ne le fit pas. L'autre était occupée à regarder sa poitrine.

- Tien, j'ai prit des seins moi on dirait !

- Espèce d'agace..., marmonna Alyssa avec une mine dégoûtée.

C'était pas ça qui allait ruiner son estime d'elle-même par contre! Non mesdames, les boobs ne sont pas tous dans la vie!

- Ah, ma tenue préférée ! La je suis bien ! Au fait, moi c'est Harleen  ! On va être colloc pour un petit bout de temps. Et l'odeur d'herbe qui se dégage actuellement dans la chambre me rend plutôt optimiste sur l'année qui va venir!

Ooooh? Décidément sa maison allait lui plaire. La bleue daigna aussi donner son nom.

- Ah ouais, donc en fait, vous êtes toutes les deux nouvelles ou bien je suis tellement malvoyante que je me suis jamais aperçue de votre présence ? De toute façon, ça revient au même. Moi c'est Vendemmia, mais c'est un prénom un peu trop chiant à prononcer, du coup, on m'appelle Venda habituellement, mais vous faites ce que vous voulez, c'est pour vous. Si non vous pouvez aussi m'appeler Wanda, comme la sorcière rouge dans les X-Men, parce que rouge, rubis, voilà tout le shit.

- Va pour Venda. Je suppose que je peux donner mon nom aussi, pendant que j'y suis..., annonça Alyssa avant de grimper sur le lit de la bleue... Les dominant en taille pour cette fois-ci.

Elle croisa les bras avec un sourire carnassier et une expression confiante.

- Moi je suis Alyssa Healey. Retenez bien ce nom, je suis la future reine de ce bahut et la Déesse de la coke et de la fête. Vous êtes mignonnes... Vous me plaisez bien en fait. Tâchez de rester mignonne et de pas marcher dans mes plates-bandes et on ira loin ensemble les filles. Enchantée.

Elle accompagna son petit discours d'une révérence, mais sans la grâce qui allait avec. Elle faisait surtout provocatrice. Règle numéro 1: Tu montres qui est le patron. Règle numéro 2: Montrer une confiance en soit impeccable. Pas de fragilité, sinon les gens vont jouer avec et c'est terminé.

Elle se tourna vers la bleue, toujours avec son sourire de renarde.

''Pour les cheveux rouges... Je peux t'arranger ça. Va te nettoyer un peu et je t'arrange une nouvelle tête. Profites en pendant que l'offre est gratuite'', ajouta-t-elle avec un clin d'oeil.
avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Invité le 11/8/2016, 18:46



- Ah ouais, donc en fait, vous êtes toutes les deux nouvelles ou bien je suis tellement malvoyante que je me suis jamais aperçue de votre présence ? De toute façon, ça revient au même. Moi c'est Vendemmia, mais c'est un prénom un peu trop chiant à prononcer, du coup, on m'appelle Venda habituellement, mais vous faites ce que vous voulez, c'est pour vous. Si non vous pouvez aussi m'appeler Wanda, comme la sorcière rouge dans les X-Men, parce que rouge, rubis, voilà tout le shit.

Et avec son tact légendaire, Harleen répondit

- Excuse moi, mais avec ta couleur de cheveux, j'vais plutôt t'appeler Mystique hein ! Comme ça tu gardes ta référence aux X-men ! Euh par contre, j'veux pas savoir ce que vous faisiez avant que j'arrive pour que tu sois recouverte de farine ...


Elle se tournait vers sa deuxième colocataire, celle avec les cheveux rouge. Alyssa qu'elle disait s'appeler.

- Nan, "Rouge" c'est très bien !

J'vais même pas essayer de débattre, c'est inutile, et il faut avancer un peu ...

- Gentil narrateur ! C'est bien !

Rouge leur a alors tenu un discours sur à quel point c'est la reine de l'académie, de la drogue, à quelle point elle était cool bla bla bla bla bla. Si vous vous demandez ce que pensait Harleen pendant ce temps, voici un petit échantillon

- ON S'EN FOU PUTAIN ABREGGEEEEEEEEEE OU JE VAIS MOURIIIRRRRRRR. Ah c'est bon elle a terminée ! Cool !

Aly... Rouge fit une révérence après son discours, comme si elle saluait un public. Sur le moment Harleen eu envie de lui mettre son pied dans la tête, histoire de rigoler. Mais elle se rendit vite compte que ce n'était pas la meilleure des idées. A peine eu le temps de finir son argumentaire Pour/Contre le pied dans la gueule, que Rouge se tournait vers Mystique ...
Non mais sérieusement Harleen, faut VRAIMENT que j'emplois ces surnoms ? C'est MOI le narrateur bordel !

- Tu fais ce que je te dis, et tu te tais !


Ok, ok ! Donc je disais, Rouge se tournait vers Mystique (putain c'est ridicule), et lui dit

- Pour les cheveux rouges... Je peux t'arranger ça. Va te nettoyer un peu et je t'arrange une nouvelle tête. Profites-en pendant que l'offre est gratuite


Harleen eu alors la merveilleuse idée d'intervenir

- Hep hep hep ! Pas si vite ! J'ai quelques règles pour vous mesdemoiselles. Premièrement, interdiction formelle de toucher à mes affaires. ET SURTOUT ! Ne touchez jamais, jamais, jamais, JAMAIS à une de mes paires de gants. Plus important encore, le carnet en cuir que j'ai dans mon sac, c'est secret défense. Si vous respectez pas ces règles, je serais obligée de devenir méchante.
Et pour finir, même pas en rêve que tu lui teins ses cheveux en rouge. J'pourrais plus l'appeler Mystique, et ça, ça ne me fait pas vraiment plaisir !


Et comme d'habitude, Harleen arborait fièrement son sourire lorsqu'elle prononçait ces paroles.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Venda le 12/8/2016, 06:11

- Excuse moi, mais avec ta couleur de cheveux, j'vais plutôt t'appeler Mystique hein ! Comme ça tu gardes ta référence aux X-men ! Euh par contre, j'veux pas savoir ce que vous faisiez avant que j'arrive pour que tu sois recouverte de farine ...

J'espère qu'elle espère pas péter ma balloune, non parce que, que ce soit Mystique ou une la Sorcière Rouge ou une autre, ça reste cool, quoi. J'hausse les épaules de façon vraiment exagérée pour réagir par rapport à la pseudo farine, alias la poudre pour bébés.


- Elle va disparaître la poudre, anyway.

- Va pour Venda. Je suppose que je peux donner mon nom aussi, pendant que j'y suis...

Bah te gêne surtout pas pour le faire, ma jolie, surtout qu'il reste plus que toi. Et là, je vois son corps flou qui prend de l'altitude, parce que pour nous afficher sa supériorité, elle décide de monter sur mon lit. Ouais, décryptage du langage non-verbale, t'as vu. Du coup, je devine instinctivement qu'elle a la grosse tête. Oh oh oh, ça va être marrant cette colocation, tiens.

- Moi je suis Alyssa Healey. Retenez bien ce nom, je suis la future reine de ce bahut et la Déesse de la coke et de la fête. Vous êtes mignonnes... Vous me plaisez bien en fait. Tâchez de rester mignonne et de pas marcher dans mes plates-bandes et on ira loin ensemble les filles. Enchantée.

Oh mon dieu que ça va être le fun ! Je sens que ça va être quelque chose. Je peux rien promettre sur le fait que je vais rester mignonne, mais tant qu'on me fait pas chier, c'est potable. Au pire, ça va se terminer comme avec ce prof nul de physique-chimie, c'est à dire, avec une air horn.

- Pour les cheveux rouges... Je peux t'arranger ça. Va te nettoyer un peu et je t'arrange une nouvelle tête. Profites-en pendant que l'offre est gratuite

Euh... Merde, j'ai dit quoi tantôt moi déjà ? Est-ce que j'aurais accepté sans m'en rendre compte une quelconque teinture de cheveux ? Je parle sérieusement, j'ai un blanc de mémoire. Hahaha, j'aime toujours autant sortir cette blague. Merci la commotion cérébrale qui m'en fait perdre des bouts de temps en temps, comme la fois où j'ai oublié que j'étais née un 1er avril, c'est logique vu ma personnalité ! Mais ouais, le trou noir de mémoire, blanc-noir-blanc-noir, gris, ouais. Peut importe la merde que j'ai dit, je devrais peut-être réparer ma gaffe avant que l'autre ne voit rouge.... HAHAHA, blague de circonstances. Je lève le doigt afin d'appuyer les paroles que je vais prononcer, mais je n'ai même pas besoin de parler, car Harleen le fait à ma place :

- Hep hep hep ! Pas si vite ! J'ai quelques règles pour vous mesdemoiselles. Premièrement, interdiction formelle de toucher à mes affaires. ET SURTOUT ! Ne touchez jamais, jamais, jamais, JAMAIS à une de mes paires de gants. Plus important encore, le carnet en cuir que j'ai dans mon sac, c'est secret défense. Si vous respectez pas ces règles, je serais obligée de devenir méchante.
Et pour finir, même pas en rêve que tu lui teins ses cheveux en rouge. J'pourrais plus l'appeler Mystique, et ça, ça ne me fait pas vraiment plaisir !


Télépathe, va ! J'éclate de rire. Elle a une très bonne raison, bien meilleure que la mienne.

- Ah ouais, je veux garder ce surnom-là, moi et puis, rien ne vous dit que je cache pas des yeux jaunes derrière mes lunettes de soleil... Bon okay, aucun rapport. Umh, de toute façon, moi non plus, j'aime pas trop qu'on fasse joujou dans mes affaires... En fait, ça dépend lesquelles, mais habituellement, celles qui sont concernées sont hors de porté des fouineurs et des fouineuses et vous aurez beau chercher autant comme autant, vous ne les trouverez pas.

Je termine en replaçant mes lunettes de soleil avec un sourire narquois voulant dire " Eh ouais, moi aussi, je peux cacher des choses ! "




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 12/8/2016, 07:10

Alyssa débarqua du lit tandis que Harleen listait ses règles à elle. Carnet de cuir? Intéressant. Elle ferait gaffe... à ne pas se faire prendre. Sinon elle emploierait un valet pour faire la sale besogne, mais bon Alyssa est pas curieuse à ce point là. En fait elle n'en avait rien à foutre. Si ça se trouve, c'était le carnet des numéros téléphones de ses amis ''spéciaux''... Ce qui serait intéressant dans un sens, mais nah. Ça ressemblait plus à une manière d'attirer l'attention. Comme verrouiller une chambre d'ado et écrire ''KEEP OUT!'' dessus. Y'a rien d'intéressant, mais ça donne le goût de juste désobéir pour le fun.

Mais non, ce qui fit réagir Alyssa c'est la blondasse qui se permettait de choisir si ''Mystique'' avait les cheveux bleus ou non. ...Qu'est-ce qu'elle en avait à foutre?

- J'pourrais plus l'appeler Mystique, et ça, ça ne me fait pas vraiment plaisir !

Alyssa haussa les épaules.

- En fait si... Mystique a les cheveux rouges, non? C'est sa peau qui est bleu.

Elle se tourna vers Venda.

- Oh... Pas comme si toi tu le savais hein... Hey j'y pense, j'ai jamais fait de teinture sur de la peau. Une séance de body painting ce serait assez original..., lança Alyssa avec un sourire carnassier avant de se recoucher sur le lit de Venda. Bah quoi, elle y était bien.

- Mais plus sérieusement les filles... À part vous foutre à poil et faire des batailles de poudre de bébés... Vous faites quoi pour vous amuser?

Ça sonnait tellement comme un scénario de film por... enfin, passons. Alyssa se releva, ayant une idée géniale.

- HEY....J'y pense... Vous êtes là depuis avant moi, pas vrai!? Vous connaissez donc les gens pas coincés du cul et qui aiment bien faire la fête?! Je pensais faire une entrée en grand avec une rave à l'académie. On invites tout ce beau monde et on fait... connaissance?'', ajouta-t-elle avec un clin d'oeil.

Toi, Alyssa, t'es vraiment la meilleure!
avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Invité le 15/8/2016, 01:24

- Mais plus sérieusement les filles... À part vous foutre à poil et faire des batailles de poudre de bébés... Vous faites quoi pour vous amuser?

- HEY....J'y pense... Vous êtes là depuis avant moi, pas vrai!? Vous connaissez donc les gens pas coincés du cul et qui aiment bien faire la fête?! Je pensais faire une entrée en grand avec une rave à l'académie. On invites tout ce beau monde et on fait... connaissance ?


A peine arrivée qu'elle voulait déjà faire une fête, et devenir la reine du bal. Elle n'avait pas encore vu le genre d'élèves qui se promenaient dans cette académie ... Harleen ignora dans un premier temps la requête de sa nouvelle colocataire.
A la place, elle se dirigeait vers son sac, qu'elle vida. Elle entreprit de ranger soigneusement tous ces vêtements dans son armoire, mais se contenta de jeter en boule l'uniforme de l'école. Enfin, elle vérifia discrètement que la boite contenant son carnet était bien verrouillée avec le gros cadenas habituel.


- Impeccable, tout est en place. Ça gardera les curieuses à l'écart.

Elle plaça cette boite tout au fond de son armoire, derrière le tas de vêtements. Elle répondit enfin à la jeune fille au cheveux rouges.

- Avant de faire une fête ma grande, tu devrais déjà voir quel genre de loustic trainent dans ces couloirs. Tu verras, tu seras pas déçue. Je te fais pas un topo sur chaque maison, tu l'as déjà eu je pense. Mais sache que les élèves qui les constituent sont des clichés souvent extrême de leur maison.

Tout en parlant, elle continuait de ranger ses affaires. Elle accrocha son casque audio sur le porte-manteau présent sur le côté intérieur de l'armoire. Elle mit ses comics dans l'étagère juste en dessous de celle avec ses vêtements. En les rangeant, elle tombait sur  le premier tome de Transmetropolitan

- Tien, ça fait longtemps que j'l'ai pas relu cette série ... Oh putain j'en ai envie

Elle attrapa le livre, sauta sur le lit le plus proche (le sien maintenant) et commença à lire.

- Il me semble que j'ai pas répondu à tout taleur ... Ah oui !

- Moi, je lis mes comics, j'écoute de la musique, et j'regarde des films quand j'peux ! Et sinon, avant je faisais plein de sports aussi, mais je sais pas si ici j'pourrais !
Et là maintenant tout de suite, je lis le premier tome de la meilleure série de Comics de tous les temps, alors faite lui honneur, silence religieux !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Venda le 17/8/2016, 03:09

Bon alors, je crois qu'on peut dire que la situation m'a complètement glissée des mains, mais faut dire, avec toute cette poudre à bébé, tu m'étonnes que ça glisse. Pour la peine, le jour où je m'ennuierai, j'en foutrai plein dans le corridor et je placerai une caméra pour filmer les culbutes de mes victimes. Ce sera plus facile pour moi de les voir se casser la gueule que simplement en me cachant et en observant la scène. Alors, note à moi-même, ajouter la poudre à bébé sur ma liste de mauvais coups... Je ne sais plus où est rendue cette liste. Je crois qu'il va falloir que je la recommence, encore. Mais bref, pour en revenir à la situation, eh bah disons qu'Harleen s'est pas mal chargée de répondre à Alyssa pour ensuite faire dévier le sujet, alors que moi... Moi, j'étais... je suis... Je suis quoi ? Je suis une achromate acrobate ninja couverte de poudre de bébé qui... Euh wait, j'ai vraiment pensé de la poudre de bébé ? Je pourrais me mettre à dériver sur mes blagues de bébés morts, mais probablement personne n'a envie de les entendre et même moi je les trouves trop morbides, c'est dire ! Alors je vais me contenter de passer à côté en leur faisant un gros doigt d'honneur. Donc, je reprends où j'en étais avant de me tromper de préposition Moi, je suis une acrobate achromate ninja couverte de poudre à bébé, apparement une mythomane aussi selon un certain Rubis du nom d'****. Tiens, mon cerveau a préféré qu'il garde l'anonymat. Euh... le cerveau ? Pourquoi t'as censuré son nom ? " S'pour po qu'tu get ed'problems, dear Wendy. " Ah okay... Bref, ce Rubis n'a peut-être pas tort, mais je n'en reste pas moins une achromate acrobate ninja recouverte de poudre à bébé. Voilà. Je suis restée là, sans rien dire parce qu'Alissa avait fait une remarque troublante. NON MAIS OH ! Je te permets pas ! Que Mystique ait les cheveux rouges et qu'elle soit bleu, ça change pas que si on me teint les cheveux en rouge, les gens ils comprendront pas pourquoi on m'appelle Mystique. Si elle était rouge, je dis pas, mais là, elle est bleue ! Du coup, ça m'a tellement perturbé que je suis restée muette, sans même être capable de replacer mes lunettes de soleil. En même temps, Harleen nous a demandé de nous la fermer pour honorer son comics, alors c'est pas si grave si je ne dis rien.

Je me tourne en direction de Miss rupture de stock de lit. J'imite la posture de la Statue de la Liberté, sauf que la main que je lève est vide et avec mon autre main, je mime le mouvement de savonnage de mon corps. Après 6 secondes, je change de geste et je me pointe, puis je pointe la sortie de la chambre. J'attrape mes affaires que j'avais déposé, puis je pars à reculons vers le couloir. Comme je n'entends personne venir, que je marche en avançant ou en reculant, je ne risque pas de foncer dans grand monde. Au moins, cette rencontre m'a permise de récupérer avant d'aller prendre ma douche et je ne risque plus de m'assommer avec mon écho.

HRP :
Est-ce la fin ?




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 20/8/2016, 09:05

La jeune femme aux lulus, Harleen, rangea ses affaires avec une trop grande prudence au goût d'Alyssa. Non, mais, elle voulait vraiment attirer l'attention à ce point sur ses trucs? Alyssa n'allait pas se faire avoir comme ça, oh non. Là, la bombasse lui répondit.

- Avant de faire une fête ma grande, tu devrais déjà voir quel genre de loustic traînent dans ces couloirs. Tu verras, tu seras pas déçue. Je te fais pas un topo sur chaque maison, tu l'as déjà eu je pense. Mais sache que les élèves qui les constituent sont des clichés souvent extrême de leur maison.

Ah oui... Elle avait déjà eu un aperçu. Elle avait déjà rencontré Abel, un Saphir... Du genre sérieux et barbant, bien que pratique dans le cas du jeune garçon.

- Mouais, les maisons en moins, les écoles se ressemblent toutes., répondit Alyssa en haussant les épaules.

Elle trouvait en fait ridicule qu'il y ai trois maisons pour les élèves. Dans le monde, il n'existait que deux catégories: les forts et les faibles. La classe dominante et la basse classe. La classe moyenne n'existait que pour donner une illusion d'importance à certaines personne. Une réalité tellement naïve...

Mais cette réflexion philosophique allait devoir attendre. Alyssa avait de l'ambition et elle aimait les défis. Elle avait déjà sa propre liste de choses à faire et avait bien l'intention de passer au travers. Mais voilà qu'Harleen portait intérêt à sa bande-dessinée et demandait un silence ''religieux'' La rouquine pouffa de rire un instant, ignorant la bombasse, se tournant vers la fille aux yeux de chiens.

Elle fit le geste d'une fille qui se douche avant de quitter, sans dire un mot... Okay, first la Harleen, et maintenant la bitch (bah quoi, c'est un chien femelle...)  lui met un vent comme ça!? Fronçant, les sourcils, Alyssa suivit la poudrée. Celle-là... Elle allait lui soutirer des réponses, même si pour ça elle allait devoir la suivre dans la douche! En plus elle était plutôt mignonne... Alyssa, calme tes hormones.

Pour Harleen, elle allait la voir plus tard. Si après quelques tentatives elle restait clouée sur sa BD, Alyssa allait passer à autre chose, mais quelque chose... Elle avait un je-ne-sais-quoi qui lui criait qu'elle avait du potentiel. Elle appartenait dans la cours des grands, ce serait bête de la voir tomber du mauvais côté de la ligne.

''Yo, poudrée, tu m'a pas répondu!'', lança Alyssa, toujours en suivant la demoiselle.
avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Venda le 22/8/2016, 09:59

Je n'ai même pas fait 5 mètres dans le corridor que je me fais déjà rattraper.

"Yo, poudrée, tu m'a pas répondu!"

Ah tiens, j'ai une fan ! Ah ben non, c'est Alyssa... Non, mais je le savais aussi, ce n'est pas comme si je pouvais oublier sa voix en l'espace de 30 secondes. Pour aucune raison, juste comme ça, je décide de me mettre à lui faire de l'attitude. Ah si, en fait, j'ai une raison; pour déconner. Je me tasse contre le mur pour éviter de bloquer le passage et, en roulant les yeux vers le ciel, je fronce légèrement sourcils.

- Qu'est-ce qui a ? Qu'es'tu me veux ?

Eh mais je suis vraiment pas terrible pour jouer la comédie en fait. Merci les cours d'art dramatique ! Je me demande vraiment à quoi elle veut que je lui réponde, jusqu'à ce que ça me revienne en fait.

- C'est pour savoir si je connais des gens, hein ? Non, mais sérieux, quoi. Ouais, je connais des gens, pas un tas et ça m'importe pas vraiment, mais j'en sais foutrement rien à savoir s'ils aiment faire la fête. Peut-être bien, ouais, mais je suis pas télépathe, alors, va savoir !

C'est probablement l'une des réponses les moins cohérentes que j'ai donné de ma vie. Je donne peut-être l'impression d'être sur le bord de l'exaspération avec une touche de blase et de " je m'en foutisme total ". Je trouve ça drôle, parce que ce n'est pas moi du tout ça. Je me demande comment l'autre va réagir à ça. Maintenant qu'elle est toute proche de moi et debout, je peux voir la taille qu'elle fait. Tiens donc, je suis plus grande qu'elle. C'est pas tous les jours que ça arrive que je sois plus grande que quelqu'un, mieux vaut en profiter. Je n'aurais pas à en profiter longtemps. Si je me fie à mon médecin qui se fit à la courbe de croissance de son cahier, je devrais probablement atteindre le 1,80 mètre, si toutefois je ne le dépasse pas. Du coup, je me dis que, soit Alyssa est plus jeune que moi et qu'elle a un mauvais tempérament, soit elle est plus vieille, minuscule et à un mauvais tempérament pour compenser sa taille de souris. Tiens, parlant de tempérament, ça me fait penser à quelqu'un qui me fait chier par son comportement... Ah mais je sais ! Je souris en laissant se former une idée dans la tête.

- Je sais peut-être pas qui aime faire la fête, mais je sais qui n'aime pas la faire, en revanche. Je connais une fille et je te dis pas comment elle est coincée. Un vrai mécanisme défectueux ! Faudrait ben débloquer des engrenages, un jour ou l'autre et je te parie qu'une soirée suffirait... une soirée bien arrosée.

Elle n'a qu'à bien se tenir. Elle va enfin payer pour son irresponsabilité.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 5/9/2016, 03:42

Hors RP:
Je suis vivante! Désolée pour le retard.

La fille couverte de poudre se retourna, s'adossa contre le mur en roulant les yeux vers le ciel. Oh, la poudrée voulait jouer les ''inaccessibles''? Elle était emo ou quoi?

- Qu'est-ce qui a ? Qu'es'tu me veux ?

Franchement si elle croyait faire de l'attitude, elle venait de rentrer dans un mur. Alyssa croisa les bras, restant dans le passage, comme en défiance à ceux qui se mettraient en travers de son chemin, ne lâchant pas son contact visuelle vers la poudrée.

- C'est pour savoir si je connais des gens, hein ? Non, mais sérieux, quoi. Ouais, je connais des gens, pas un tas et ça m'importe pas vraiment, mais j'en sais foutrement rien à savoir s'ils aiment faire la fête. Peut-être bien, ouais, mais je suis pas télépathe, alors, va savoir !

Alyssa laissa échapper un petit rire.

- Tu crois impressionner qui? Tu dis que tu connais des ''Tas de gens'', mais tu sais pas s'ils aiment faire la fête et tu es limite agressive avec ton ''je suis pas télépathe'' ... Tu ne dois pas être très populaire toi, mais un caractère ça se travaille.

Puis, c'est la fille poudrée... Mystique... Ah ouais, Venda... Qui sortit une nouvelle information.


- Je sais peut-être pas qui aime faire la fête, mais je sais qui n'aime pas la faire, en revanche. Je connais une fille et je te dis pas comment elle est coincée. Un vrai mécanisme défectueux ! Faudrait ben débloquer des engrenages, un jour ou l'autre et je te parie qu'une soirée suffirait... une soirée bien arrosée.

Alyssa retrouva soudainement le sourire.

- L'alcool et la vaseline ne sont pas si différent, les deux décoincent bien en effet. Je peux t'arranger ça si tu veux. On invite cette coincée et on te la transforme en bête sauvage. Même toi quand j'en aurais fini avec toi, tu pourrais peut-être même revoir les couleurs, lui répondit Alyssa avec un regard carnassier.

Elle s'approcha de Venda et lui souffla.

'' Après cette fête, tu pourras vraiment dire que tu connais du monde. Qu'en dit-tu? Prête à foutre le bahut en l'air?''
avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Venda le 15/9/2016, 02:11

- L'alcool et la vaseline ne sont pas si différent, les deux décoincent bien en effet. Je peux t'arranger ça si tu veux. On invite cette coincée et on te la transforme en bête sauvage. Même toi quand j'en aurais fini avec toi, tu pourrais peut-être même revoir les couleurs.

Je ne peux pas m'empêcher d'éclater de rire. Si elle croit pouvoir faire changer ma personnalité, c'est qu'elle n'a pas eu le temps de me connaître. Logique, en faite, vu qu'on vient de se rencontrer, lel. Mais je ne ris pas uniquement pour cette raison. C'est le faite qu'elle parle de couleurs. Je sais bien qu'elle n'est pas sérieuse, mais j'éprouve un malin plaisir à l'idée de démonter son truc.

- T'es vraiment amusante toi. Ça me donne envie de te suivre, rien que pour pouvoir bien me marrer. Je sens que ça va finir par donner un truc épique.

Je ne connais pas vraiment cette fille, mais je suis sérieuse lorsque j'affirme qu'on aura toutes les deux droit à des heures de rigolades... ou de moquerie, peut-être ? Mais est-ce que c'est mon genre de rire méchamment ou de rire tout court des autres ? Bah ouais, carrément. Après tout, n'est-ce pas cela que font les Rubis ?

'' Après cette fête, tu pourras vraiment dire que tu connais du monde. Qu'en dit-tu? Prête à foutre le bahut en l'air?''

Non, mais je m'en fou complètement de connaître des gens, tant que je peux m'amuser. Je replace mes lunettes de soleil en faisant un sourire digne de celui du chat de Cheshire.

- Oh que ouais !

Et voilà que je suis complètement en train de passer à côté de la fille que j'étais en mettant les pieds dans la maison Rubis pour la première fois. En fait, je dis n'importe quoi, ce n'est pas vrai que je change. Je déteste toujours cette ambiance qui règne ici avec les élèves qui se courent après en gueulant comme des sauvages, l'odeur de la cigarette par endroits et la musique trop forte... Bah ça dépend de mon niveau de migraine, mais lorsque la musique est nulle, forcément ça me tape aussi sur le système. Encore une fois, je ne sais pas ou plus ce que je fais chez les rouges, mais je ne suis pas une mauvaise fille qui fume, boit et agit méchamment pour rien. Mais j'en étais où déjà moi ? Pourquoi je parlais de ça ?... Bon, tant pis. Au lieu de me souvenir de la raison pour laquelle je mentionnais que je n'étais pas méchante, je me rappelle que j'allais prendre une douche.

- Bon, c'est pas que je veux te fuir, mais ça commence à bien faire toute cette poudre. Du coup, on se reparle de ça lorsque je reviens dans la chambre... Sauf si tu t'es endormie dans mon lit entre temps. Fais ce que tu veux, j'en ai rien à cirer de la place où je dors, de toute façon. Bref, à plus.

Sur ce, je tourne le talon pour reprendre ma route en direction des douches.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 15/9/2016, 03:10

La poudrée éclata de rire, visiblement amusée. ...À bien y penser, faudrait VRAIMENT arrêter de l'appeler poudrée. Ce surnom allait lui coller à la peau pour la vie. Remarque, si elle aime la Coke, le surnom en serait tout autant approprié. Il n'y avait qu'une manière de le savoir, hein?

- T'es vraiment amusante toi. Ça me donne envie de te suivre, rien que pour pouvoir bien me marrer. Je sens que ça va finir par donner un truc épique.

Alyssa afficha un sourire victorieux. Oh, elle n'imaginait pas à quel point! Première journée à Tsuki, que le vortex de folie débarquait... Wait, vortex... Ça sonne bien! Va pour Vortex Club! Bon, elle avait déjà Venda comme première membre, c'était décidé! Abel serait un membre honoraire. Elle lui trouverait un uniforme pour la soirée et il servirait les rafraîchissements. Ouais, bon plan!

Après son invitation pour foutre le bordel à Tsuki, Venda affichait un sourire carnassier.

- Oh que ouais !

Brave petite. Elles allaient former une équipe d'enfer, elle le sentait. Alors qu'elle allait lui demander le nom de la coincée de service, elle fut prise de court.

- Bon, c'est pas que je veux te fuir, mais ça commence à bien faire toute cette poudre. Du coup, on se reparle de ça lorsque je reviens dans la chambre... Sauf si tu t'es endormie dans mon lit entre temps. Fais ce que tu veux, j'en ai rien à cirer de la place où je dors, de toute façon. Bref, à plus.

- Oho... Pas de soucis, je fais toujours ce que je veux, mais tu sais, Venda... On peut le partager ce lit, si tu veux, lui dit-elle en s'approchant d'elle avec un clin d'œil, donnant un petit baiser d'à peine une seconde sur sa joue avant de partir en riant.

Maintenant, le plan c'était d'aller retrouver la bombasse et savoir si elle était aussi festive qu'elle en avait l'air.
avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Invité le 5/10/2016, 20:23

L'esprit de Harleen s'abreuvait des envolées lyriques de Spider Jerusalem. Envolées lyriques qui n'étaient pas vraiment aidante quant à l'équilibre psychique de la jeune femme.

Spider Jerusalem a écrit:Tu as pissé sur l'économie, chié sur la loi et tu t'es torché avec la vérité. Tu mérites d'être écorché, d'être trainé dans la rue par des malades mentaux armés de planches cloutées et de servir de chiottes à des babouins en chaleur.

Spider Jerusalem a écrit:Je n'aurai de repos que quand on t'aura violé, brûlé, castré, farci de merde de chien, et qu'on aura suspendu ton cadavre au milieu de century square pour que les nécrophiles puissent jouer avec

Spider Jerusalem a écrit:Voilà que ce Fou de Dieu frappe à ma porte, l’œil exalté et la queue toute propre, et me demande s'il m'arrive de penser à Dieu.
Moi je lui dis que j'ai tué Dieu. Que je l'ai traqué comme un chien, que je lui ai tranché les jambes au taille-haie, que je l'ai violé avec un épi de maïs avant de brûler son cadavre à l'acide.
Lui, sort un taser à courant alternatif et m'indique que seule l'Église Serbe Officielle de Tesla peut sauver mon champ électrique polyphasé intrinsèque, ce que les non-ingénieurs appellent l' "âme".
Moi, je le cogne. Vous auriez fait quoi, vous ?

Et sa préférée de cette session de lecture:

Spider Jerusalem a écrit:Toute révolution, grande ou petite, a son point faible. Et ce point faible, c'est...
... Les gens. Quelle que soit la grandeur de l'idée qui les rassemble, les gens sont petits, faibles, mesquins et inquiets. Ce sont les gens qui tuent les révolutions.

Violence, Religion, Vengeance, Faiblesse de l'Homme. Tout y était. Toutes cette choses qui inspiraient Harleen. Toutes ces choses qu'elle ne connaissait trop bien, car elle les vivait. Le démon c'était réveillé, la prochaine personne à croiser son chemin risque d'attirer ses foudres. Il fallait qu'elle expulse cette colère qui venait de naitre en elle.


Le destin voulu que Alyssa entre alors dans la chambre. Les prochains mots qu'elle prononcerait seront sûrement décisif pour leur futures relations.

- Hoy la bombasse ! J'viens voir si t'es aussi festive que tu le fais penser ! T'as pas intérêt à me décevoir ma grande

C'est le regard plein de haine qu'elle leva les yeux de son comics.
"Que tu le fais penser" ... "Pas intérêt à me décevoir" ...
Je vous offre un petit aperçu des pensées de Harleen à ce moment là:


- Ah, t'es le genre à te faire un avis des personne en quelques minutes toi ? Tu décides ce que l'on est sans même nous connaitre ? Idiote va, tu vas voir j'vais te détruire pièce par pièce ! Te décevoir ? Meuf, j'te dois rien, j'ai rien à te prouver. T'as même pas à juger si je suis décevante ou pas ... Putain j'vais me la faire ! Espèce de petite pute, prétentieuse ... Tu ...

Sans vraiment savoir pourquoi, la jeune femme sentait la colère retomber tel un soufflet. D'un coup d'un seul, la voilà calmée. Alyssa avait peut être un ange gardien quelque part ...
C'était bien la première fois que la colère n’attisait pas la colère chez Harleen. Elle trouvait ça suspect d'ailleurs.
Le regard suspicieux, elle demanda


- Tu connais pas Mimie Mathy toi par hasard ?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 5/10/2016, 20:49

Harleen semblait la fusiller du regard. Oooh... Ouch, Alyssa était presque morte de trouille.... Oui presque. D'ailleurs, la bombasse semblait se calmer tout d'un coup. Bipolaire, peut-être? Là elle lui demandait si elle connaissait une Mimie Mathy... Alyssa y réfléchissait un instant. Oh wait... C'était pas la naine blonde dans ce nanar Français que sa mère mattait quand elle se tapait personne? La rouquine haussa les épaules, se dirigeant vers sa valise. En farfouillant un peu elle sortit un sac en plastique avec ses joints dedans. Souriant de manière angélique, elle s'avança d'un pas élégant vers Harleen.

- Hey faut pas le prendre comme ça, ma belle. Je viens en paix, moi. On va être collocs. Toi, la poudrée et moi dans cette superbe chambre. Je préfères m'informer d'avec qui je vais partager la pièce. J'aime pas tomber sur des casses-pieds, on se comprends? Tiens, un gage de bonne volonté, lui dit Alyssa toujours le sourire aux lèvres en lui donnant le joint.

Elle en profita pour faire comme chez elle et prendre place sur le lit de la blonde, couchée sur le côté. De sa position, Harleen allait sûrement avoir une belle vue.
. Hey manière comme une autre de savoir si elles partageaient des points communs! Elle ne savait pas trop pourquoi, mais cette fille lui plaisait et non ce n'était pas à cause de ses ballons de plage qui lui servaient de seins! Elle avait du style, elle semblait pas débile et elle avait bien accueilli le parfum de l'herbe. Si Alyssa pouvait embarquer ses collocs dans sa clique d'élites, l'année scolaire ne s'annoncerait que meilleure. Fête, dépravation et conquête du château! S'il y avait une chose qu'on ne pouvait arracher à Alyssa, c'était bien ses ambitions.
avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Invité le 5/10/2016, 22:05

Harleen accepta volontiers le joint que lui offrait sa nouvelle colocataire. Elle ne fut pas réellement surprise par le fait qu'elle vienne s'allonger à côté d'elle. Encore une qui aimait plus que raisonnable le sexe. Et qui ne le cachait pas. Harleen en avait déjà vu plus d'une, et plus d'un, comme ça. Facile à identifier: rapproche rapide, montre leurs attributs de séductions etc ....
Elle devait lui concéder un point, Alyssa était très, très, loin d'être moche. Malheureusement, ce qu'elle recherchait n'était pas en accord avec ce que recherchait Harleen. P'tetre bien qu'un jour leur intérêt se croiseront.
Alors que Alyssa continuait d'exposer tout ce qui faisait d'elle une fille cool, branchée, sympathique et avec qui on veut être amie, Harleen ouvrit son palais mental. Elle avait besoin de se remémorer le déroulement exact des évènements depuis son arrivée dans la chambre. Un passage attira particulièrement son attention.


- Moi je suis Alyssa Healey. Retenez bien ce nom, je suis la future reine de ce bahut et la Déesse de la coke et de la fête. Vous êtes mignonnes... Vous me plaisez bien en fait. Tâchez de rester mignonne et de pas marcher dans mes plates-bandes et on ira loin ensemble les filles. Enchantée.

- Oh toi ma cocote, va falloir qu'on établisse bien les choses dès le départ. Sinon ça risque de devenir ... Compliqué


Elle posa doucement son comics sur la table de nuit à côté de son lit. Elle se mit sur le côté, de manière à faire face à Alyssa, son bras formant un support à sa tête. Elle regarda la jeune squatteuse avec un sourire des plus angéliques.  Elle commença à parler. Avec un ton neutre. Aucune émotion ne se dégageait de sa voix. Absolument aucune. D'ailleurs, si on y prêtait attention, on pouvait voir que le visage de Harleen ne dégageait aucune émotion non plus. Une neutralité absolue. Une neutralité qui ne pouvait que contraster avec le sourire qu'elle continuait d'afficher.

- Alors Alyssa, pour commencer je te remercie de ton cadeau. L'attention me va droit au cœur

La jeune femme s'arrêta, attrapa son briquet dans la table de nuit, alluma le joint, et commença à fumer. Sympa l'herbe, pas la meilleure qu'elle ai goutée, mais très bonne. Elle continua son discours exactement de la même manière. S'ajoutèrent simplement quelques bouffées d'herbes de temps en temps.

- Par contre, j'aimerais revenir sur un truc que tu as dis tout à l'heure ma grande ... J'suis pas totalement d'accord avec toi. Alors certes, tu dois montrer que tu es forte dès le début, faire ta place, toussa toussa, j'comprends ! Mais ne me prends pas pour la première greluche, avide de popularité, venue ! Jamais je ne me plierais à la volonté de quelqu'un pour entrer dans un club, ou un groupe, pseudo-select, pseudo-populaire. Je fais ce que je veux, quand je veux. Et personne ne peux me dicter ma conduite. En plus d'une paire de seins, j'ai une paire d'hémisphères cérébraux que je sais utiliser. Très bien même... Alors le coup de la future reine du bahut, populaire, avec ses 2 ou 3 pouf de compagnies, c'est pas pour moi. Donc tu gardes tes "Vous me plaisez bien", tes "ne marchez pas dans mes plates bandes" et tout ton discours de possession. Tu possèdes la bleutée si tu veux, moi j'suis inférieure à personne. C'était pas le cas avant, ça sera toujours pas le cas ici.
Je ne ferme la porte de l'amitié à personne, mais je bases toutes mes relations sur l'égalité. Pas de supériorité, ni venant de moi, ni des autres.


Elle marqua une pause plus longue. Pour tirer une bouffée plus longue. Elle cracha, lentement, très lentement, une fumée épaisse  au visage de Alyssa.

Et ce principe d'égalité, il est valable dès maintenant cocote

A peine eu-t-elle terminée de prononcer ces mots, que son pied vint se coller doucement au ventre de Alyssa

Tu es la bienvenue dans ce lit, n'importe quand poulette. A condition d'avoir l'autorisation

Alyssa put sentir une pression rapide et ferme au niveau de son abdomen. Harleen venait de la pousser en dehors du lit avec son pied. Première leçon de physique: la gravité est impitoyable, et le sol est dur.

- Du coup, il faut la demander, l'autorisation

Cette fois-ci, c'était tout son visage qui était souriant.
Elle attendait avec impatience la réaction de la jeune fille.
Allaient-elles devenir amie, ou tout au contraire, se détester ?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 16/10/2016, 19:34

Harleen fuma, se couchant elle même sur le côté pour la regarder. Alyssa attendit avec impatience ce qu'elle allait lui dire.

- Alors Alyssa, pour commencer je te remercie de ton cadeau. L'attention me va droit au cœur.

Okay, ça commençait bien, mais il y avait un mais ou un autre synonyme qui s'en venait. Ne dit-on pas que tout ce qu'il y a avant un mais perds aussitôt toute importance?

- Par contre, j'aimerais revenir sur un truc que tu as dis tout à l'heure ma grande ... J'suis pas totalement d'accord avec toi. Alors certes, tu dois montrer que tu es forte dès le début, faire ta place, toussa toussa, j'comprends ! Mais ne me prends pas pour la première greluche, avide de popularité, venue ! Jamais je ne me plierais à la volonté de quelqu'un pour entrer dans un club, ou un groupe, pseudo-select, pseudo-populaire. Je fais ce que je veux, quand je veux. Et personne ne peux me dicter ma conduite. En plus d'une paire de seins, j'ai une paire d'hémisphères cérébraux que je sais utiliser. Très bien même... Alors le coup de la future reine du bahut, populaire, avec ses 2 ou 3 pouf de compagnies, c'est pas pour moi. Donc tu gardes tes "Vous me plaisez bien", tes "ne marchez pas dans mes plates bandes" et tout ton discours de possession. Tu possèdes la bleutée si tu veux, moi j'suis inférieure à personne. C'était pas le cas avant, ça sera toujours pas le cas ici.
Je ne ferme la porte de l'amitié à personne, mais je bases toutes mes relations sur l'égalité. Pas de supériorité, ni venant de moi, ni des autres.


Égalité? Groupe pseudo-sélect et pseudo-populaire? Elle croyait en cette notion d'égalité? Alors pourquoi naissait-on avec des pouvoirs et pourquoi certaines personnes méritent d'être sauvées et d'autres non? Pour le reste, elle n'avait pas compris. Pas du tout...

La bombasse lui souffla la fumée au visage, clamant que "l'égalité" commençait dès aujourd'hui avant de lui dire qu'il fallait demander l'invitation pour le lit. Alyssa n'eut le temps de se rattraper qu'elle fut poussée sans cérémonie sur le sol. La petite connasse blondasse de ses...! Okay. Okayokayokay... On respire. Si elle faisait une crise devant elle, c'était fini. Alyssa se leva de manière aussi élégante que possible.

- Le message est reçue, cocotte. Tout de fois... Toi t'a pas compris. Ouais, j'avoue que j'ai fais une forte impression. Il faut dans le monde où on vit. Mais je ne cherche pas des greluches sans cervelles ni à faire un remake de Mean Girls... Je choisi mes relations, certes. Des gens qui ont des idées similaires aux miennes, qui ne sont pas ici pour être formées par le monde et vivre comme des sages pantins dans cette société. L'égalité n'existe pas. Pas plus que la justice. Je viens tirer profit de ce que cette académie à a offrir et changer ce monde. Pas le contraire. Et toi? Que fais-tu ici, alors?

Alyssa s'installa sur le lit de Venda face à elle, attendant la réponse d'Harleen avant d'ajouter.

- Ce monde est ennuyeux. Cette fille... Venda. D'une manière elle voit le monde tel qu'il est réellement. Morne et sans couleur. Moi je veux le peindre en rouge.

Elle afficha un sourire angélique à Harleen.

avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Invité le 18/10/2016, 19:38

Harleen était satisfaite. Son petit discours avait produit l'effet voulu sur la fille aux cheveux rouges. Malgré ce qu'Alyssa disait, elles étaient toutes deux sur la même longueur d'onde en fin de compte. Pour tout dire, Harleen avait été  séduite juste après avoir entendu les paroles suivants

- Mais je ne cherche pas des greluches sans cervelles ni à faire un remake de Mean Girls..

Maintenant que les intentions de Alyssa étaient claires, Harleen pouvait envisager une relation amicale avec sa coloc'.

- Ah ! Ca fait du bien d'entendre ça ! Comme quoi, on est sur la même longueur d'onde toute deux  !
Elle se redressa rapidement, pour s'asseoir, tout aussi rapidement, au bord du lit.  D'un seul bond, se retrouva assise au bord du lit de Venda, où se trouvait maintenant Alyssa. En signe d'amitié, elle donna à cette dernière le joint qu'elle fumait quelques secondes avant.

- Tu sais, le monde est morne et sans couleur uniquement pour ceux incapables de les voir, les dites couleurs. Je voit le monde comme une toile blanche, encore vierge de toutes souillures. Et en fin de compte, il suffit d'une simple petite pichenette pour y déverser les couleurs du chaos naissant. Pourquoi se contenter seulement de rouge, lorsque que l'on a à disposition une infinité de nuances.

Tout en laissant éclater un rire joyeux, innocent, presque celui d'une petite fille, Harleen se laissa tomber en arrière. Allongée sur toute la largeur du lit, elle continua a rire de plus belle.

- Le monde est si amusant.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 21/10/2016, 21:36

Harleen semblait satisfaite de la réponse d'Alyssa... Pas qu'elle cherchait son approbation non plus. Si elle l'avait rejeté, l'adolescente l'aurait de bien gentiment s'étouffer avec le joint. Mais, avoir une relation amicale avec les colocs était bien moins chiant. Alyssa ne se considérait pas si vilaine que ça, après tout~

- Ah ! Ca fait du bien d'entendre ça ! Comme quoi, on est sur la même longueur d'onde toute deux !

Alyssa lui adressa un sourire tandis que la jeune femme lui tendit le joint. La rousse ne se fit pas prier pour le prendre.

- Aaah, tout de même meilleur que la fumée secondaire, commenta Alyssa avec un sourire en coin.

Harleen poursuivit la conversation là où elle était quelques instants plus tôt.

- Tu sais, le monde est morne et sans couleur uniquement pour ceux incapables de les voir, les dites couleurs. Je voit le monde comme une toile blanche, encore vierge de toutes souillures. Et en fin de compte, il suffit d'une simple petite pichenette pour y déverser les couleurs du chaos naissant. Pourquoi se contenter seulement de rouge, lorsque que l'on a à disposition une infinité de nuances.

La plus jeune regarda le plafond en prenant une bouffée du joint.

- Mmmm... Point de vue qui me plaît bien j'avoue. Bien que naïf de qualifier le monde de "sans souillures". Mais tu n'a pas tord.

Elle tendit le joint.

- J'aime le rouge. Elle m'évoque une dualité intéressante entre la violence, le sang, la masculinité et la passion, la sensualité, les lèvres d'une femme. Une couleur qui me fait frémir et qui me donne le goût de baiser dans des draps de satin.

Elle s'était laissée aller un peu trop dans les fantasmes... Il fallait se calmer les hormones.

- Alors que dirais-tu de te joindre à moi? Comme je te dis je cherche pas la pseudo popularité. L'opinion des autres j'en ai rien à cirer. Toutefois, j'aime m'amuser et faire profiter la gallerie. Une fête pour mettre un peu de chaos dans cette soirée. Tout le monde est invité. Toutefois...

Alyssa lorgna le joint puis Harleen.

- Je choisi mes relations. Mes... "VIPs" Je vais emmener du stock bien meilleur que ça et les raffraîchissements qui viennent avec. J'ai des ressources, mais pas infinies et je veux les faire profiter à ceux qui sauront les apprécier. Alors, Harleen? Que dirais-tu d'apporter tes propres nuances avec moi?

Alyssa lui adressa toujours un sourire, mais avec plus de sous-entendu. Cette fille lui plaisait bien finalement. Si elle n'était trop coincée, elle allait continuer de lui plaire.
avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Invité le 30/10/2016, 21:27

- Mmmm... Point de vue qui me plaît bien j'avoue. Bien que naïf de qualifier le monde de "sans souillures". Mais tu n'a pas tord.
J'aime le rouge. Elle m'évoque une dualité intéressante entre la violence, le sang, la masculinité et la passion, la sensualité, les lèvres d'une femme. Une couleur qui me fait frémir et qui me donne le goût de baiser dans des draps de satin.


Les lèvres d'une femme ? Alors Alyssa serait donc sensible au charme de la gente féminine ? Harleen ne savait pas si c'était une bonne chose. Harleen aussi appréciait fortement le contact féminin. Mais elle avait l'inconvénient de rapidement tomber amoureuses des belles femmes, surtout lorsqu'elles s'entendaient bien. Et elle avait un souvenir douloureux, d'une histoire toute aussi douloureuse, datant de ses années lycée. Deux pensées contraires naissaient dans son esprit: l'envie de gouter au confort des bras de Alyssa, et la peur de ce que cela pourrait engendrer à l'avenir.  

- Alors que dirais-tu de te joindre à moi? Comme je te dis je cherche pas la pseudo popularité. L'opinion des autres j'en ai rien à cirer. Toutefois, j'aime m'amuser et faire profiter la gallerie. Une fête pour mettre un peu de chaos dans cette soirée. Tout le monde est invité. Toutefois...
Je choisi mes relations. Mes... "VIPs" Je vais emmener du stock bien meilleur que ça et les raffraîchissements qui viennent avec. J'ai des ressources, mais pas infinies et je veux les faire profiter à ceux qui sauront les apprécier. Alors, Harleen? Que dirais-tu d'apporter tes propres nuances avec moi?


Une grosse soirée, avec des petits amusements en plus. Elle ne pouvait par dire non. En revanche, un élément attira son attention. Elle voulait foutre le bordel. Et ça, c'était pas bon. Le besoin d'Harleen de tout contrôler, et surtout de sécuriser tout le monde, refit surface. Ainsi, elle essaya de mettre en garde Alyssa, pour son propre bien. Mais au fond, elle savait qu'elle le faisait aussi pour elle-même

- Ton idée me plait. Et même plus encore. Par contre, laisse moi émettre mon avis sur un point. Evites de trop foutre le bordel, c'est un coup à te faire virer de l'académie ma grande. Et personnellement, c'est pas une idée qui m'enchante. Alors reste un minimum dans le clous, couvre toi et ... je pense que tu ne le regretteras pas ma grande.

Aïe. En prononçant ses paroles, Harleen se rendit compte qu'elle avait déjà commencé à s'attacher à Alyssa. Il faudra faire attention par la suite, très attention.
Dans tous les cas, la perspective d'une soirée la ravissait. Depuis son arrivée à l'académie, elle ne s'était jamais amusée. Elle y ferait sûrement des rencontres intéressantes.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Alyssa Healey le 30/10/2016, 21:59



De la teinture et des joints

Les yeux d'Harleen semblaient avoir cette illumination d'excitation qu'Alyssa avait appris à reconnaître. Elle semblait avoir gagné pour cette fois-ci. Inconsciemment, l'adolescente aux cheveux rouges avait un petit sourire victorieux. Harleen semblait si intéressante... L'avoir à ses côtés serait sans doute une très bonne chose! Cependant, la jeune femme blonde semblait vouloir jouer la voix de la raison. Ça lui rappelait Jinn, tiens... Pourquoi soudainement les gens voulaient jouer les anges gardiens? Se protéger eux-mêmes des représailles? Ouais okay, logique. C'est pas tout le monde qui a les épaules et le cœur solide... Mais se soucier d'elle? Bitch, please... Si Alyssa se planterait, elle se planterait et la première chose qu'elle saurait c'est qu'elle serait seule.

Ne compte sur personne pour te relever quand tu tombes de haut..., se remémora-t-elle.

Les paroles de son professeur... Il avait été plus qu'un simple enseignant. Lui, il avait montré ce qu'était vraiment le monde...

Cependant, Harleen parla tout de même, comme un ange gardien. Tiens... Une autre référence à Mimi Mathy? En tout cas, la blonde en face d'elle était beaucoup plus sexy.

- Ton idée me plait. Et même plus encore. Par contre, laisse moi émettre mon avis sur un point. Evites de trop foutre le bordel, c'est un coup à te faire virer de l'académie ma grande. Et personnellement, c'est pas une idée qui m'enchante. Alors reste un minimum dans le clous, couvre toi et ... je pense que tu ne le regretteras pas ma grande.

- Si je me fais virer, je reviendrai... Serais-tu inquiètes pour moi? Hihi... Ça va, je suis une grande fille maintenant..., dit Alyssa, comme pour jouer le jeu avec son regard le plus sensuel.

Harleen partageait-elle ce genre de penchants? L'adolescente aux cheveux rouges avait le goût de le découvrir. Pourquoi ne se contenter que d'un sexe quand on pouvait profiter des deux? Alyssa savait qu'elle ne vivrait pas vieille. Du moins, elle ne désirait pas atteindre la quarantaine. Elle allait profiter de chaque jours de son éphémère vie.

(c) Rin sur Epicode


avatar
Alyssa Healey

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Invité le 5/11/2016, 17:50

Les regardes de Alyssa sur Harleen se faisaient de plus en plus insistant. Derrière la légère lueur de satisfaction qui s'affichaient dans les yeux de la femmes aux cheveux rouges, on pouvait apercevoir le désir d'obtenir quelque chose. Ce que voulait savoir Harleen, c'était qu'elle était cette chose tant désirée.

- Si je me fais virer, je reviendrai... Serais-tu inquiètes pour moi? Hihi... Ça va, je suis une grande fille maintenant...

Elle reviendrait ? Harleen n'en n'était pas persuadée. Tsuki ne semblait pas être le genre d'établissement à accorder des deuxième. D'ailleurs, l'académie ne semblait pas être le genre à simplement "virer" ses étudiants les plus ... problématiques. Dans un coin de sa tête, la jeune femme créa un pense-bête. Sur celui, simplement quelques mots, mais qui révélaient ses motivations: "Penses à couvrir les arrières de la rouge"
Alors que son interlocutrice terminaient sa tirade, Harleen lui souri de plus belle. Elle avait quelque chose pour sa coloc, quelque chose qui devrait lui plaire.


- Inquiète pour toi ? Par pour l'instant. Mais j'ai tendances à rapidement à m'attacher aux gens qui me sont sympathiques ... Et j'ai l'impression que tu risque d'entrer dans cette catégorie cocotte ...
Lorsque je te regardes, j'ai cette impression que tu te recherches, tu es en quête de quelque chose ... Je me trompe ?


La jeune femme retira son gants droit, et poursuivit

- J'ai quelque chose qui pourrait t'intéresser. Disons que c'est comme une sorte de voyage initiatique. C'est bien meilleure que toutes les drogues que tu as testées jusque là. Sans réelle addiction en plus. Et souvent, ça change même les gens ... Et pour ça, un simple contact avec ma main suffit. Qu'en penses-tu ?


Harleen était prête a réaliser le transfert de visions avec sa main droite. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pu utiliser ce pouvoir, et le retrouver lui faisait un bien fou. [/color]

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la teinture et des joints (Chambre 11F - Libre aux colocs) - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum