Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Jïnn le Lun 01 Aoû 2016, 22:17




Le vide attire le plein

Law (Le bg, dieu du Guap)- Jïnn Junalkin - Venda - Richie Tozier

Ils sont tous tarés ?   







J’étais enfin arrivé ! La bonne odeur d’aventure…Aaaaaaah. Un nouveau lieu à découvrir, des nouvelles personnes à connaître, combattre, se lier. Le soleil était à son zénith, le temps était aussi dégagé, avec un léger vent rafraichissant, ça fait du bien ! J’avais passé le portail, retrouvé mon dortoir, non pas sans peine…C’était juste énorme comme complexe, l’architecte n’a pas du lésiner sur les moyens. Puis au moins, ça me confirmait certaines hypothèses comme celle où il y avait vraiment beaucoup d’élèves ici, on en voyait absolument partout. Certains semblaient plutôt loubards, niais, créatifs. Enfin, il y avait de tout, et ça, c’était une bonne chose je pense. Je suis allé dans mon dortoir déposer ma valise en la lançant sur mon lit, et, il fallait faire de la collocation, l’idée allait sans doute être amusante comme elle allait me gonfler si mon ou mes colocataires étaient pas propre.

Je regardais par la fenêtre, et je me dis que cette académie était limite un monde à part. Je pensais aussi déjà à l’intégration, les cours, trouver le bon équilibre pour ne pas perdre une seule seconde d’entrainement physique et pour mon pouvoir aussi. D’ailleurs….En parlant d’entrainement, je suis encore tout engourdis à cause du voyage en avion, ça me fera du bien vu le temps qui fait dehors. Ni une ni deux je me mettais à poil pour mettre mon fameux kimono dont j’inspirais d’une bonne bouffée l’odeur encore suante de l’entrainement précédent. Je faisais un rapide topo à voix haute sans m’en rendre compte : « Kimono OK, bracelet OK, collier OK, Parfait ! » Je commençai à courir comme un dératé, un léger sourire aux lèvres, esquivant quelques élèves dans les couloirs, avant de me diriger vers ce qui semblait être un terrain d’entrainement. Certains jouaient au football, un sport qui m’était inconnu, mais, si ça les amuse, c’est que ça doit être marrant comme jeu.

Quoi qu’il en soit, il y avait largement de la place ici, bon, je ne sais pas si y’a des équipements pour travailler comme en salle de sport mais, un terrain vague suffira pour commencer… Je commençai donc une petite course pour me chauffer un peu, cela fait, je répétais des mouvements dans le vide. J’expirai à chaque coup porté, mon corps savait quoi faire depuis le temps. Entre deux séries, je montais mes bras jusqu’à mes épaules en prenant une grande inspiration, avant de les abaisser pour expulser de l’air au maximum, pour mieux récupérer.

Je continuais ma routine tranquillement, ça faisait tellement de bien, mais, j’oubliais que je n’étais pas tout seul et qu’il y avait du monde, trop de concentration…Cette bulle était un vrai piège…C’est ce que je me dis quand je me vu en train d’utiliser mon pouvoir sans le faire exprès dans ma concentration. J’essayais de vite stopper l’aura bleuté autour de mes mains, en espérant que personne ne m’ai vu, en restant neutre pour maximiser mes faibles chances en faisant comme si de rien n’était.



CSS par Gaelle



Dernière édition par Jïnn le Mer 03 Aoû 2016, 21:39, édité 2 fois


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Darren le Mar 02 Aoû 2016, 09:25





Le Vide attire le Plein




Jïnn – Venda – Law - Richie






Alors que la lumière s’assombrissait, que les ampoules clignotaient au sein de l’établissement, Richie fut pris par un certain sentiment de… d’étouffement. Il ne saurait expliquer d’où venait cette sensation d’angoisse qui lui prenait à la gorge, comme plusieurs soirs déjà. En effet, c’était toujours à la tombée de la nuit, lorsque le soleil était à son zénith, qu’une torpeur envahissait le jeune garçon. Comme la plupart des sentiments inexplicables, le bigleux ne comprenait jamais pourquoi il ressentait ça : mais ce sentiment était fiché dans son cœur comme une flèche le transperçant.

Mélancolique, Richie se surprenait à regarder par la fenêtre, à penser à sa place ici, à son passé, et son avenir au sein de cette académie, et des fois, lorsqu’il était particulièrement malheureux, il pensait à cette académie, tout court : pourquoi était-elle si coupée du monde ? Est-ce que les « autres » savaient qu’une telle école existait, juste à côté de chez eux ? Ou alors, est-ce que c’était un peu comme Poudlard, dans Harry Potter ? Richie n’en savait rien, et ce sentiment d’ignorance le faisait encore plus se morfondre dans ce sentiment d’angoisse ressenti à la venue du soir.

Et dans ces moments-là, Richie avait besoin de respirer, de sortir, de sentir le vent caresser son visage. Et ce sentiment se faisait envahissant à chaque fois : merde, il venait dans son dortoir pour être tranquille ! Et il n’était pas asthmatique ! Sûrement que ce besoin d’air était bien plus profond que ça… après tout, il n’en savait foutrement rien, mais il voulait juste que ça passe. En effet, c’était tout de même assez… gênant d’avoir besoin de sortir chaque soir, à cause d’un simple sentiment d’angoisse.

Le terrain d’entraînement devenait un coin tranquille à la venue du soir, s’il suivait ce qu’il entendait à travers les couloirs : en effet, les entraînements se font rares au crépuscule : peut-être que ça devient plus compliqué de s’entraîner quand la lumière n’est plus aussi aveuglante que dans la journée ? Le garçon avait entendu parler de pouvoirs dangereux, qu’il fallait manipuler avec soin… oui, il devait sûrement être déconseillé de s’entraîner tard le soir. Et de toute façon, il y avait un couvre-feu, non ? Les élèves n’étaient pas censé traîner trop longtemps dehors, et ça, le bigleux se demandait bien pourquoi.

Chez lui, dans son petit village désertique, Richie eut le vague souvenir qu’un couvre-feu avait été mis en place après une soudaine disparition d’enfants : en effet, c’était le seul souvenir de couvre-feu dont il avait encore conscience : et attention, ce système était strictement réservé aux enfants ! Quelle connerie… finie les jeux interminables au sein des terrains vagues ! A 6h exactement, si les enfants n’étaient pas rentrés chez eux, les parents leur bottaient les fesses.

Alors voilà que Richie sortait de son dortoir, arpentait les couloirs comme une âme perdue, se rendant à la sortie du bâtiment le plus proche. La tête baissée, le dos courbé, le garçon tenait plus du psychopathe tourmenté que de l’élève studieux de l’Académie Tsuki. Alors qu’il tâtait son paquet de cigarettes, ainsi que son briquet, ces deux objets si précieux qu’il serait impensable de les perdre, le garçon releva la tête, comme pour vérifier où il allait bien. En effet, Rics allait dans la direction de la porte de sortie.

Quand soudain, l’attention de Richie se déposa sur une tache blanche courant à toute vitesse vers la même porte que le rouquin convoitait : cet élan par cet…

élève

créature le perturba légèrement, et son attention se focalisa sur lui. Quel était cette tenue étrange ? Le bigleux était persuadé d’avoir vu un truc semblable à la télé, mais il n’était sûr de rien… en fait, il n’avait plus trop envie de sortir, si ce fou allait dehors…

Richie fut convaincu lorsque deux mains glacées se sentir sur son dos étroit : deux mains griffues, poilues, semblable à quelque écorce de bois pourri. En effet, la peau était d’un sombre vert étonnant… voilà, comme de la moisissure. Convaincu par ce mouvement du Mad Clown qui le poussait à suivre le jeune homme, Rics s’élança derrière lui, en faisant gaffe à ne pas se faire repérer.

Une fois dehors, Richie le suivit, sans prendre la peine de souffler comme il en avait l’habitude quand il sortait dehors, le soir. Il suivit la

l’élève

Tache blanche informe et remarqua qu’elle partit en direction du terrain d’entraînement. Et merde ! On lui avait menti… le terrain était déjà occupé par des idiots courant après un ballon, et par lui, là... soudain, Rics réussit à remettre un nom dessus : un kimono ! On s’en servait pour les arts martiaux, non ? Le rouquin se mit à l’écart, regardant le jeune homme à la musculature déjà bien développée, effectuer des mouvements aussi idiots que pitoyables.

Un éclat de rire vint déchirer le silence, entrecoupé déjà des cris des idiots jouant au foot : pourtant, son rire se fit puissant, assez puissant pour que ceux présents sur le terrain tournent leur tête vers Richie : le dieu du Rire ! Voilà que le Dieu aux Mille Rire se rapprochait de l’étrange gars en kimono blanc, en se tenant le ventre, pris de convulsions à cause de l’euphorie qui le traversait.

« Mec ! J’ai jamais vu d’entraînements aussi débiles ! »

Richie continuait de rire devant lui, à gorge déployée, se penchant en arrière comme si son rire l’écrasait complètement. Difficile de se calmer… il n’avait jamais vu quelque chose d’aussi drôle !
Le plus étrange était que le bigleux aux lunettes cassées n’avait pas eu peur face à l’imposante musculature et taille du gars en kimono blanc : en effet, l’euphorie l’avait gagnée si rapidement qu’avoir peur était maintenant en option.



CSS par Gaelle


Dernière édition par Richie Tozier le Mer 03 Aoû 2016, 21:42, édité 1 fois


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Venda le Mer 03 Aoû 2016, 02:04

Me voilà dans une nouvelle phase d'exploration. Mon but aujourd'hui; le terrain d'entraînement ! Je passe par les jardins en trottinant et en évitant les autres élèves que j'aperçois au dernier moment. Réflexe de ninja ! La première et dernière fois que j'ai tenté d'explorer cette partie-ci du terrain de l'académie, j'ai été distraite par quelque chose de beaucoup plus, comment dire... intéressant. Je serre les dents rien qu'en pensant à elle. Tori Clark... Je ne lui ai toujours pas pardonné la peine qu'elle a causée à sa sœur, ma meilleure amie, en partant et en coupant presque les contactes avec ses proches. Ce n'est pas bien difficile de garder sa famille informée et de lui donner des nouvelles de nous de temps en temps, je le fais presque chaque jour, mais elle, vraiment ! Cependant, je m'égare, encore. Elle a beau avoir des défauts, elle a aussi des qualités. C'est seulement dommage qu'elle ne s'en serve pas toujours pour les choses les plus importantes.

Trêve de drama, il fait beau. En fait j'en sais rien, mais il pleut pas et je sens la chaleur du soleil me caress... me brûler la peau, donc je suppose qu'il fait beau. Je m'arrête et replace mes lunettes de soleil. Elles me sont tellement fidèles que j'ai décidé de leur donner un surnom, le truc, c'est qu'il change chaque jour. En l'occurrence, aujourd'hui, elles s'appellent... Euh... comment déjà ?... Ah oui, Merlin-Daniel. Enfin bref, je replace mes lunettes pour une bonne raison... Nan, il y en a aucune bonne en fait, c'est juste un tic que j'ai. Je les replace, car je suis un peu paumée dans les jardins et j'ai pas envie de partir dans la mauvaise direction, alors j'envisage de lancer une rafale d'ultrasons pour me repérer un peu. Donc je prends une inspiration en espérant que ça ne foire pas comme ça arrive de temps en temps, parce que c'est drôle de gueuler à une fréquence sonore que personne d'autre n'entend, mais lorsque même toi tu l'entends pas parce que t'as raté, tu te sens nul, quoi. Alors je me lance. Oh ouuuuiii, ça a fonctionné. Easy nickel perfect. Du coup, j'ai une vue du d'une grande partie du jardin et je me rends compte qu'effectivement, je me détournais un peu de mon objectif, donc je me repositionne en tournant à tribord et j'en profite pour accélérer ma cadence avant que l'image de l'écho ne disparaisse de ma tête.

Je lance une deuxième rafale et cette fois-ci, j'aperçois enfin le terrain. C'est parfait de chez parfait. Ouais, d'ailleurs il y a quelqu'un qui éclate de rire, mais pas de rire, DE RIRE quoi. Je n'ai pas besoin d'avoir une meilleure ouïe pour l'entendre à des kilomètres à la ronde, mais je suis qu'à moins de 500 mètres d'après l'écho... ... Ouais, donc ça s'entend à des 500 mètres à la ronde ! Du coup, je me demande bien ce qu'il se passe pour qu'il puisse rire comme un oiseau. Bah oui; Ça fait rire les oiseaux, ça chanter les abeilles, ça chasse les nuages et fait briller le soleil. Ça fait rire les oiseaux et danser les écureuils, ça rajoute les couleurs, les couleurs à l'arc-en-ciel... Ça fait longtemps que je n'ai pas vu d'arc-en-ciel d'ailleurs et ça me manque ! Je me rapproche trottant du drôle d'oiseau qui rit sa vie, sa race et probablement sa mère aussi. Je suis vraiment trop curieuse de savoir ce qu'il se passe parce que j'aime bien la rigolade, alors je lance une troisième rafale dans l'espoir de voir ce qui fait tellement marrer cette personne, mais je raté mon coup, alors j'en lance une quatrième. Après celle-là, tu te calmes, Vendemmia, si non, tu vas encore te retrouver complètement désemparée par terre comme si t'avais trop bu ! Eh ! Depuis quand je m'appelle moi-même par mon prénom ? N'essaie pas de changer de sujet ! Mais non, mais, faut rester un minimum crédible, quoi. Bah justement c'est crédible. Quand les parents ils sont fâchés, ils appellent leur enfant par leur nom au complet, alors estime-toi heureuse que je t'ai pas appelée " Vendemmia Geistlicht Bouchard " ! Bravo, c'est malin tu viens de le faire... Wow wow wow, une minute, on se calme tout le monde. Je clos ce débat de merde bourré d'entraves de dialogue, on s'en sortira pas si non. Les débats dans ma tête, il faut les arrêter à un moment, c'est pas intéressant pour les télépathes qui pourraient entendre. Bon, qu'est-ce qu'il se passait avant tout ce bordel, déjà ?... Ah oui, mon sonar. Je crois bien que c'est un gars, même si les apparences sont parfois trompeuses, mais ça ressemble à un gars qui porte de lunettes et en fait, il rit d'une guimauve géa... Ah non, c'est un grand gars en karatégi ou un truc du genre. Ouhhhhhh quelqu'un qui pratique les arts martiaux, cooool Alors, je décide de prendre mon élan et d'arriver en faisant une roue à une main suivit d'un salto, parce que j'ai une carrière de gymnaste, puis d'acrobate derrière moi... J'ai dit acrobate, pas achromate, quoique j'ai une carrière de vision en gris en se moment, mais ça c'est une coïncidence... Alors, c'est triste parce qu'il n'y a pas eu d'effets spéciaux, mais après mes deux mooves trop badass d'introduction, je replace mes lunettes de soleil qui ont tenues bon à toute cette agitation et je garde la pause. Je me la pète troooooop. Il y a juste un petit problème, maintenant que j'ai fait ça et que tout le monde me regarde, j'ai aucune phrase cool à dire, mais ça n'a rien de grave. Sur un ton ultra charismatique, je lance :

- Mes mooves de ninja sont tellement swags, que même sans phrase d'introduction qui déchire, vous allez en être jetés par terre.

Pas mal du tout ! J'arrête de poser et je replace à nouveau mes lunettes de soleil en prenant un air plus détendu.

- J'ai pas pris le temps d'analyser la situation, mais il semblait se passer des trucs soit drôles, soit sympas, soit épiques, alors je me suis permis de venir. Coucou.

En fait, je sais pas du tout ce qu'il était en train de se passer. Le schtroumpfs à lunettes, il riait du guerrier et il avait pas l'air de rire d'une de ses blagues, donc il riait peut-être du guerrier. J'espère que ce dernier sait que la force ne sert pas à taper sur tout ce qui bouge, même si ça nous fait chier, parce que s'il est pas maître de lui et qu'il ne respecte pas les règles de l'art qu'est le combat martial, le schtroumpfs à lunette va passer un sale douzième d'heure, car il tiendra pas un quart d'heure, ça c'est sûr.


Dernière édition par Venda le Ven 05 Aoû 2016, 04:08, édité 1 fois




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Law Jr. le Mer 03 Aoû 2016, 14:29

Une journée comme les autres. Une journée nulle. Et j'ai pas baisé depuis trois jours. C'est long, très long. Je parle de l'attente hein.. J'suis prêt à me faire un mec si il le faut. Ouais mais nan quand mème pas..Si..? Oh et puis on s'en fiche. Comme tout les jours j'avais ce sentiment de ne rien faire, d’être inutile, mais c'est plutôt cette Académie qui est inutile, enfermer des gens comme nous, bon sang. On peut faire des choses bien mieux dehors, vivre une vie, normale. Avoir notre famille et nos enfants, boire un verre avec les collègues et se faire flasher sur l'autoroute, une vie normale. Mon ancienne vie me manque. Prenant une nouvelle douche, j'étais décidé à sortir, il y a forcément un moyen de sortir de cet endroit, pas besoin d'affaire, j'ai tout ce qu'il me faut. En sortant de ma douche, j'ouvris ma penderie, qu'est-ce j'allais bien pouvoir mettre pour ma grande évasion ? Il y avait un air frais dehors. Je pris un bonnet noir, un long t-shirt blanc Dem Boyz et un short jogging..'Fin vous avez compris hein ? Je pris une paire de sneakers et un petit sac, y rangeant des cigarettes, mon appareil photo et une petite enceinte, j'ai pas besoin de plus. Ah si ! Un savon au cas ou ! Tout est prêt. Sortant discrètement de mon dortoir je pris la direction des escaliers afin de sortir, esquivant un ou deux surveillants, sérieux les mecs vous pouvez faire quelque chose d'intéressant dans votre misérable vie au lieu de rester ici. Voilà, je suis enfin dehors, prêt à faire le coup du siècle et à vivre la grande vie. Avant de commencer mon chemin, je pris les magnifiques ingrédients pour un joint, une fois fini je pris mon briquet, allumant mon joint et tirant quelques lattes dessus, le gardant en bouche. Bien, je suis prêt.

Je pense que je peux m'enfuir par les jardins ou par le terrain d'entrainement, un endroit comme ça, il ne doit y avoir personne à cette heure, ou alors uniquement des Junkies comme moi, des frères. Ajustant mon bonnet je pris la direction du terrain d'entrainement d'un pas lent et nonchalant, les mains dans les poches, retirant le joint de ma bouche de temps en temps. Il fait pas chaud chaud pour être honnête. J'ai le terrain d'entrainement en visuel, et..Il y a du monde, pas mal de monde. Me rapprochant suffisamment tout en étant cacher. Je pus apercevoir une montagne avec un petit..Roux ?! L'arme de diable, il essaye peut-être de manger l’âme du colosse ?! Même un homme puissant comme lui ne pourra rien faire face à un roux, je dois intervenir ! Mais je dois aussi m'enfuir de cet enfer.. Je peux très bien faire les deux ! Je fous à terre le petit monstre et après je retourne à mes occupations, je suis un héros mesdames et messieurs, vous le savez tous. Je me rapproche du beau monde discrètement. J'espère que la montagne ne regarde pas le petit garçon dans les yeux sinon je ne pourrai rien faire pour lui, il sera l'un des leurs. Comment ça je fais de la discrimination ? Mais pas tout monsieur ! Moi je suis là pour défendre mon peuple, je suis.... GODZILLAW !

Un dernier arbre, j'étais derrière le dernier arbre avant d’être à la vue de tout le monde, mon entrée doit être des plus grandioses, ils doivent comprendre que je suis un super-héros ! Je pris mon téléphone et mon enceinte, pourquoi ne pas mettre de la musique pour intensifier le tout ?! Laquelle..Quelle musique ? Je sais ! Many rivers to cross ! Parfait ! Démarrant la musique et foutant l'enceinte sous mon bonnet, j'étais prêt. C'est le moment !



Courant vers lui, la musique pouvait s'entendre dans les dix mètres, ajustant le niveau dramatique et le niveau héroïque. Je fis un énorme bond sur le rouquin, dans les airs on put entendre un " NOOOOOOOOOOONNNNNNNN ". Le plaquant au sol, me posant sur lui, mimant une bataille des plus dangereuses alors qu'il ne faisait rien. Quand..Je me mis un coup à moi-même, ce qui me fis bondir en arrière, mon joint s'envola. Je suis au sol, battu par l'arme des ténèbres, je vais devenir comme lui. Je voyais déjà un flashback de ma vie sous fond noir et blanc, la chanson Many Rivers To Cross en fond avec des images du Roi Lion. Si dramatique mais si beau. Pourquoi un tel retournement de situation ? Pourquoi ? Tout était si bien, si beau. Une cohérence et une cohésion parfaite des mouvements et de la musique, une beauté. Je levai mon bras vers le ciel, comme si je voyais la lumière au bout du tunnel. Maman ? Bah nan j'suis con elle est vivante. Ventilateur ? C'est toi ? Mon hamster ? J'arrive, j'arrive pour un monde meilleur Ventilateur ! J'étais au sol, la musique en fond.


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Jïnn le Mer 03 Aoû 2016, 19:55




Le vide attire le plein

Law (Le bg, dieu du Guap)- Jïnn Junalkin - Venda - Richie Tozier

Ils sont tous tarés ?   







J'avais même pas le temps de dire OUF, que y'a déjà trois clampins qui viennent soit, se payer ma tête, soit une niaise, soit un acteur digne Hollywood...Finalement, je vais attendre avant de me dire que cette académie est un si beau paradis. Si ce sont tous des gosses immatures...Oui...Mais non, je vais pas frapper des enfants, faut pas déconner. Je ne prêtais pas vraiment attention à la première présence, mais bon, il semblerait qu'elle se moquait de moi allègrement et qu'un entrainement du moins classique lui parait amusant...De plus, son rire s'entendait tellement qu'il avait attiré l'intention...Génial...

« Mec ! J’ai jamais vu d’entraînements aussi débiles ! »

C'est bien ce que je pensais...Je tournais mon visage dans sa direction, restant neutre, voir un peu fermé, le regardant sérieusement, car l'entrainement c'est sacré. Et je vais pas laisser un mioche me parler comme ça. Ça, ça aurait été ma réaction si je n'avais pas vu son aura. Qu'est-ce que c'est que ça ? Deux auras ? Ou bien une seule mais...immense ? Et, derrière un visage se voulant fermé et dur, je laissais sans doute transparaître ma surprise ou mon admiration. Il semblerait que le petit roux cache quelque chose d’intéressant, ce qui, allégea ma réponse qui à la base voulait être méprisante, méchante et en mode je t'envoie chier.

«Si tu n'as jamais vu d’entraînements aussi débiles, je comprends pourquoi tu es une crevette. Et sinon...»

Même pas le temps de finir ma phrase en voila une deuxième de personne, une petite Van damne arrive héroïquement avec quelques acrobaties sympa, j'avoue, j'admire le spectacle et la beauté. Mais bon...Encore une gamine qui me pense impressionnant... Elle se trouvait vraiment classe et fière de ce qu'elle venait d'accomplir...Et je soupirais les bras croisés... Elle aussi ouvra le dialogue :

- Mes mooves de ninja sont tellement swags, que même sans phrase d'introduction qui déchire, vous allez en être jetés par terre

A ce moment, elle avait l'air détendu et sereine, ma bouche s'ouvrit pour en placer une mais...Elle était plus rapide que moi, j'hochais de la tête, lassé...

- J'ai pas pris le temps d'analyser la situation, mais il semblait se passer des trucs soit drôles, soit sympas, soit épiques, alors je me suis permis de venir. Coucou.

Bon, au moins, elle était franche, et elle devait surtout se faire bien chier pour venir...Non mais, qui viens au pif comme ça, faire des acrobaties et finir avec un vieux "Coucou". Je souriais, crispé, une petite veine sur ma tempe apparaissait. Je pris une longue inspiration, et pendant ces 5 secondes, je me disais "Mais qu'est-ce que je suis venu faire ici déjà ? Ah oui, des gens forts et comme moi...". Bon allez, je garde espoir, ça doit pas être si terrible, calme toi, calme toi, c'est la valeur que le maître aurait toujours voulu, sang froid, et calme.

«Bonjour petite, il ne se passe pas grand chose à part que vous me dérangez pendant mon entrainement. Mais passons...Je me sens d'humeur clémente pour mon premier jour ici. Je me présente. Jïnn, nouveau rubis. Est-ce que t'aurai le temps de me donner quelques renseignements ? Par exemple.... »

" NOOOOOOOOOOONNNNNNNN "

Mais c'est pas possible...Encore un taré qui crie, puis, c'est quoi cette musique ? Elle vient d'où ? Pourquoi il saute sur le rouquin ? Ils se connaissent ? Je regardais la scène, complètement perdu, je soupirais encore une fois, ma paume sur ma face. Ce mec là..Il est...Je trouve même pas de mots....Et puis, c'est quoi cette scène de tournage ? Une caméra cachée ? Non mais allez, arrêtez cette comédie sérieusement...Une musique dramatique, le mec au bonnet noir qui se ramasse tout seul, et qui fait comme s'il allait quitter notre monde... Les deux autres ?  Je n'y prêtais pas vraiment attention, peux être allaient-ils trouver cela comique, et se moquer de lui...Peu m'importe.
Je m'approchais au dessus de lui, je lui tendais ma main, même plus énervé,  juste complètement ennuyé, mais....Pourquoi j'avais ce léger rictus de sourire ? Je trouvais ça drôle ? Sans doute, quand y pense... A voir s'il prend ma main ou s'il continue son jeu d'acteur légendaire...

"C'est bon ? Je peux enfin en placer une ? Qu'est-ce qui vous amène là les fauteurs de troubles ?"

Une chose est sure...C'est que j'étais sur de jamais m'emmerder dans ce bahut...Et puis, les auras des personnes présentent ici m'intriguaient...Le rouquin surtout, je ne pouvais pas m'empêcher de le fixer du coin de l’œil. Même si les deux autres avaient l'air d'avoir leur lots de surprises. J'étais, sans le montrer, impatient d'en savoir plus, même si mes réactions je pense sont assez bizarres...Tu m'étonnes...Vivre sa vie avec les mêmes personnes, avoir un pouvoir, tout lâcher pour déménager....Bref, j'attendais la main tendu, arrêtant de spéculer dans mon esprit. Je vais vraiment avoir besoin de méditer pour faire le vide...





CSS par Gaelle



THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Darren le Jeu 04 Aoû 2016, 09:09





Le Vide attire le Plein




Jïnn – Venda – Law - Richie






Voilà que la montagne en kimono puant se tournait enfin vers lui, et l’observait avec… un certain sentiment étrange sur le visage. Il ne saurait dire ce que c’était vraiment, mais les traits de l’armoire semblaient figés, crispés, comme si quelque chose n’allait pas, ou bien… qu’il était constipé. Certes, c’était un peu facile d’arriver à cette conclusion, et c’était surtout complètement idiot, mais bon… tant pis. Son visage était dur, renfermé, presque glacial : il avait quoi, encore ?


« Si tu n'as jamais vu d’entraînements aussi débiles, je comprends pourquoi tu es une crevette. Et sinon... »


Richie se sentait réellement offensé. Depuis quand des gens se permettaient de juger sur le physique ? Ça le mettait hors de lui ! S’il n’y avait pas eu tant de personnes sur le terrain d’entraînement, il lui aurait volontiers pété la gueule… mais il y avait beaucoup de témoins : il ne voulait pas non plus avoir des sanctions. Mais aussi, ça pouvait être considéré comme de la défense, non ?

Et se faire insulter de crevette, c’est quand même plutôt horrible… mais le garçon n’eut pas le temps de répliquer.

Richie fut interrompu par un bruit semblable à un sifflement. Comme si quelque chose passait à une vitesse folle près de son oreille. Ce sifflement, si bref qu’on le croirait inventé s’arrêta aussi vite qu’il était apparu, mais dura suffisamment longtemps pour distraire le garçon, et le sortir de ce sentiment  d’amusement qui l’envahissait depuis maintenant de bonnes secondes, qui avaient sûrement été extrêmement longues pour le gars en kimono.

Richie tourna la tête vers la source du sifflement et vit une jeune fille aux longs cheveux bleutés, arriver en courant, puis… voilà qu’elle posait une main au sol, et effectuait une roue des plus prestigieuses ! Le rouquin n’en avait jamais vu d’aussi fluides, pour ainsi dire… aussi, les mouvements de gymnastique légèrement sophistiquée n’était pas chose courante, chez lui. Passons… Rics la regardait effectuer son salto, qui suivait tout juste sa roue : quelle fluidité ! Il n’avait jamais vu quelque chose de ce genre, sauf à la télé. Voilà que cette mystérieuse acrobate replaçait ses lunettes sur son nez.


« Mes mooves de ninja sont tellement swags, que même sans phrase d'introduction qui déchire, vous allez en être jetés par terre. »


Richie se mit à trembler légèrement, alors que son sourire s’élargissait en un large rictus crispé, tout à fait étrange et perturbant : en effet, le rire avait pour habitude de sortir rapidement, mais là, c’était plus compliqué… il ne savait pas vraiment ce qui le bloquait, et le garçon restait persuadé que rien ne le bloquait, mais il avait un certain sentiment de… blocage, voilà. Comme s’il avait quelque chose coincé dans la gorge : bien évidemment, c’était dans sa tête… il n’avait rien dans sa gorge.

En fait, Richie se rendit compte que c’était l’attitude de la nouvelle arrivante qui le mettait relativement mal à l’aise, et empêchait l’explosion de rire qui aurait dû se produire une deuxième fois, à cause de cette entrée magistrale, et de cette phrase… tout à fait tirée par les cheveux. Il était partagé entre l’amusement, et l’incompréhension : le rouquin n’aurait jamais pensé qu’il y avait des gens aussi tordus pour oser faire ça devant des inconnus, sans manifester aucune gêne, ou aucune appréhension.

Moi.

Pas trop faux. Richie était exactement ce genre de personnes, totalement relâchées, qui pouvaient tout à fait se permettre quelque folie, sans craindre quoi que ce soit, qui pourrait arriver par la suite. En effet, craindre aux conséquences de ses actes était bien le cadet des soucis du bigleux… qu’est-ce qu’il en avait à foutre, après tout ? Quand on avait un caractère aussi laxiste, on se foutait à peu près de tout. Et c’est exactement ça qui plaisait à Rics ! La jeune fille lui ressemblait, sur quelques points du moins.


« J'ai pas pris le temps d'analyser la situation, mais il semblait se passer des trucs soit drôles, soit sympas, soit épiques, alors je me suis permis de venir. Coucou. »


Drôles, OK, sympas, OK, mais il n’y avait rien d’épique… en effet, rire d’un gros molosse en kimono puant n’avait rien d’héroïque… surtout qu’il se moquait allègrement de lui, sans aucune retenue ! Non, le garçon ne voyait vraiment pas où venait en venir l’acrobate. D’ailleurs. Puant. Kimono puant. Oui, c’était exact. Ça fouettait.

Voilà qu’une douce musique, légèrement lointaine, presque aiguë arriva aux oreilles de Richie, rendant l’atmosphère ambiante bien plus… appréciable ? Il ne savait pas vraiment pourquoi il arrivait à cette conclusion, mais il avait toujours trouvé que la musique avait un côté apaisant… et tout les genres étaient comme ça pour le garçon ! Bon… sauf les trucs un peu… comment dire… hard ? Et c’était justement ça qui plaisait à Rics, et entendre une musique douce lui faisait, d’une certaine manière, un peu de bien.

Voilà que la musique se rapprochait, en même temps qu’un grand gars inconnu, habillé trop simplement pour être normal. Saviez-vous que selon une étude, la normalité n’est pas normale ? Et c’est exactement ce qui se passait là… T-shirt simple, et… comment dire que ça ne collait pas ? Un bonnet… alors qu’ils fondaient tous sous le beau soleil d’Août. Décidément, il n’était pas vraiment malin, ce type…

Un sentiment inexplicable d’écrasement se faisait ressentir… décidément, il en avait beaucoup, de sentiments inexpliqués… et il ne savait pourquoi. Et puis tant pis, il ne vaut pas mieux tout savoir, quelques fois. Malheureusement, ce sentiment ne fut pas assez pour aider Richie à survivre à ce qui allait se passer par la suite.


« NOOOOOOOOOOONNNNNNNN ! »


Voilà que l’étrange bonhomme au bonnet noir s’abattait avec violence sur lui, le réduisant à l’état de crêpe mollement aplatie contre le sol. Ce mouvement brutal avait suivi de près son cri absolument épique, semblable à un cri déjà entendu dans une œuvre de la culture actuelle… mais on ne dira rien. Le rouquin avait vu ce film, mais il n’avait jamais été trop plongé dedans… il préférait de loin les films d’horreurs, quitte à regarder des navets, il préférait payer un cinéma pour un film d’horreur de merde, que pour un SF bien foutu…

Voilà que le grand gars au bonnet noir s’était abattu sur lui, et l’avait immobilisé au sol, sans aucune gêne et difficulté. Aussi, ce n’était pas trop compliqué d’aplatir Richie, il était plutôt fin… mais il pouvait tout de même être un obstacle. Certes, pas devant ces deux colosses, mais devant de plus petits gabarits… même des gens de son âge ! A condition qu’ils soient foutus normalement, et qu’ils ne ressemblent pas à des armoires à glace.

Puis la panique. Richie se rendit vraiment compte de la situation quand le grand gars l’attaquait sauvagement, sans pour autant le frapper… en fait, il ne savait même pas s’il le touchait vraiment. Tout ce qu’il voyait, c’était une armoire à glace à bonnet, qui le bloquait au sol, et ‘mimait’ des attaques bien visées. Pour défense, el garçon prit la dernière chose qu’il avait sous la main : les graviers recouvrant le terrain d’entraînement. Il en prit une poignée, et les balança au visage du fumeur.

Richie ne sut si c’était cette poignée de cailloux qui avait fait reculer le colosse, mais il en conclut que c’était le cas. Ses yeux avaient été tant brouillés par la panique et la peur de se retrouver à l’infirmerie, qu’il n’avait pas fait attention au coup que le jeune homme s’était asséné à lui-même. Il profita du bond en arrière de son adversaire pour se relever, non sans quelques difficultés. Malgré la lenteur presque noble du rouquin, là, tout ses sens étaient en éveil quand on s’en prenait à sa personne.

La Peur.


« C'est bon ? Je peux enfin en placer une ? Qu'est-ce qui vous amène là les fauteurs de troubles ? »


Mais il avait de sérieux problèmes, lui ! Ou peut-être qu’il allait en avoir… à force de faire le con avec les plus anciens, certains allaient sûrement le corriger… du moins il l’espérait. Le rouquin n’avait jamais vu de petit con comme ça. Mais il était loin de se considérer comme un ancien, mais à côté du gars en kimono, il était quand même un peu ‘ancien’, non ?


« Il se calme, le nouveau ? »


Richie émit un rire forcé, presque moqueur.


« Tu n’as pas encore été bizuté, c'est pour ça que tu as la grande gueule, c'est ça, hein ? »




CSS par Gaelle


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Venda le Ven 05 Aoû 2016, 03:38

Oh oh oh, ça sent les ellipses cette histoire ! Bah oui, je vais pas tooout narrer comme ça, ce sera trop long et pas intéressant, comme les commentateurs sportifs à la pétanque ou au curling. Vous avez vu ça, Gérard-Antoine-Arnaud ?! Marie-Pudding-Régenta, la capitaine de l'équipe bleue a lancée sa boule dans un élan consciencieux et prudent avec une belle pointe de spontanéité pour assurer à son équipe une remontée dans les points ! Sa boule est partie en volant tel un papillon mauve de l'espoir pour aller déloger la malencontreuse boule de l'équipe rouge. Quel retournement de situation !!! Je n'en crois pas mes yeux !!! Nous sommes en train de vivre un moment unique dans la Ligue Nationale de Pétanque !!! Après, j'ai jamais vraiment été attentive durant les matchs de pétanque, donc je sais pas comment ça se passe, en revanche, je sais que le foot qu'on appelle soccer chez nous, ça ne vaut pas le hockey, surtout la Ligue Nationale de Hockey. Ça, c'est un sport avec de l'action ! Avec tous les placages, les blessures des joueurs, les batailles. ÉPIQUE ! Au foot, les terrains sont beaucoup trop grands et les joueurs font semblant de se blesser. Oh d'ailleurs, ça me rappel lorsque je faisais de l'art dramatique. Oui, j'ai aussi fait de l'art dramatique. J'ai pratiqué pleins d'activités au cours de ma courte vie. Mais voilà, lorsque je faisais de l'art dramatique, je regardais des matchs de soccer uniquement pour les réactions des joueurs " blessés ". Ce n'était pas rare que je m'endorme devant la télévision, mais si non, après, je gardais en tête leurs expressions de douleur et je m'en servais pour interpréter. C'était parfait. Parlant de sports et d'activités, faudrait peut-être revenir à ce qu'il se passe autour. Alors bon, je résume vite vite. Après mon entrée rocambolesque, le karatéka m'a m'a adressé la parole. Si, si, c'est la vérité !

- Bonjour petite, il ne se passe pas grand chose à part que vous me dérangez pendant mon entrainement. Mais passons...Je me sens d'humeur clémente pour mon premier jour ici. Je me présente. Jïnn, nouveau rubis. Est-ce que t'aurai le temps de me donner quelques renseignements ? Par exemple....

Mais c'est que môsieur tient à son entraînement ! Ahhh, mais par contre, quelques renseignements, avec plaisir mon beau Jïnn, d'autant plus que tu es un Rubis... C'est pas que je discrimine les Émeraudes et les Saphirs, quoique peut-être un PHRASE ANNULÉE peu pour ces derniers, mais disons qu'entre gens de la même maison, je sais pas, il y a quelque chose. Malheureusement, les explications ne seront pas pour maintenant, car voilà que quelqu'un d'autre semble arriver.

Là, c'est le moment où j'aimerais bien avoir la fonctionnalité " audio-description " pour savoir ce qu'il se passe. Tout ce que je vois, c'est le schtroumpfs à lunettes, flou, qui se fait plaquer par quelque chose ou quelqu'un, flou aussi, qui sort de nul part. Surprise, je replace mes lunettes de soleil.

- NOOOOOOOOOOONNNNNNNN

Hey mais cette voix, je crois bien que c'est Law ! C'est bien son genre de se jeter comme ça sur les gens. Je laisse donc l'air interlocuteur qui m'a assaillit comme Law a assaillit le schtroumpfs à lunettes lorsque justement il lui a sauté dessus... C'est pas si compliqué à comprendre. Et à la place, je ressors mon sourire à bouche fermée.

- C'est bon ? Je peux enfin en placer une ? Qu'est-ce qui vous amène là les fauteurs de troubles ?

Raaah, mais ! Come on, je te l'ai déjà dit, bro. Moi, je sais pas ce qu'il se passe, mais je suis là. Je suis là, comme je l'ai rêvé, perdue dans l'hiveeeeeeeer. Le froid est pour moi le prix de la liberté ! Damn, la fin de cette chanson elle clash, mais je préfère la VO. Pour en revenir au pourquoi du comment je suis là, moi je sais pas, mais le schtroumpfs, j'adore ce surnom, il prend la parole :

- Il se calme, le nouveau ? Tu n’as pas encore été bizuté, c'est pour ça que tu as la grande gueule, c'est ça, hein ?

OH GET REKT !!!

- OH GET REKT !!!

Je m'accroupi pour attraper Law et le remettre debout en lui faisant un câlin, avant de me racler la gorge de manière exagérée et de reprendre :

- Eumh, eumh, pardon, j'ai fait exprès. Nan, mais sérieux, ton entraînement, il peut probablement attendre. D'ailleurs, tu pratiques un art martial, toi, non ? Lequel ? Et t'as une ceinture, je crois, non ?

Je m'approche de lui en replaçant mes lunettes de soleil comme si j'étais un intello qui analysait. Effectivement, il a une ceinture foncée à sa taille.

- Ah ouais, en effet, t'as une ceinture. Elle est de quelle couleur ? Vois-tu, je te demande ça car moi je vois pas. Je vois plus les couleurs depuis un petit moment. Genre le gars à lunettes juste là qui te fait chier, je sais pas de quelle couleur sont ses cheveux, mais tu ferais mieux de pas le défoncer, peut importe la couleur de ses cheveux et même s'il te fait chier... Et même si ses cheveux te font chier... Mais bref, tu pratiques quoi comme art et de quelle couleur est ta ceinture ?

Si aucune baston se déclenche, le schtroumpfs à lunette va m'en devoir une. C'est pas simple simple de faire diversion... Enfin si, qu'est-ce que je raconte-là, moi ? C'est simple de faire diversion quand on s'appelle Vendemmia Geistlicht, mais on va dire juste Venda pour la peine.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Law Jr. le Ven 05 Aoû 2016, 17:43

Bon j'vais pas vous mettre tout les dialogues des trois monstres pour la simple et bonne raison que je m'en fous et que j'écoute pas, d'accord ? Oh mais c'est...C'est...SUPER GIRL ?! VENDAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! Une des membres de l'association P.I.L ! Protection Internationale de Law ! Une personne très importante dans ce monde ! Et pour moi aussi ! Elle m'aide à me relever, tant d'amour entre nous ! Et elle me fait un câlin ! Mais qu'est-ce qu'il vous faut de plus ? Elle s'approche de Machopeur et commence à lui parler...Qu'est-ce qu'elle raconte..? J'en sais rien, la musique est trop forte. Attendez... Il embête ma Venda ? Je sais pas je comprends rien. Mais dans le doute je vais agir, pour le bien de mon peuple et de mes amis. Ma première action héroïque à été un échec complet mais j'ai confiance en moi. Je sens le talent, il est là, en moi, en toi..Nan pas en toi. Bah nan j'suis désolé pas en toi mec, tu prends des jouets mixtes dans ton Happy Meal on peut pas être pote, allez dégage. Enfin bref. Mon coté héros refait surface, que dois-je faire ? Venir en aide à mon amie ou laisser faire ? Comment puis-je me poser cette question alors que je deviens d'aider cette inconnu sans raison, inconnu qui est d'ailleurs à ce que je comprends un méchant vilain pas beau jouet mixte, il va prendre cher, personne ne touche à un membre du P.I.L !

Je devais agir, maintenant. PERSONNE NE TOUCHE A L AVEUGLE DU GHETTO ! Surtout pas l'autre ! Je croyais qu'il était gentil moi ! Je le sauve du diable et lui il me remercie comme ça ? Il va périr, pour le bien de la société et pour Cetelem. Je pris un énorme élan, j'étais bien à dix mètres du petit groupe, je pris la position, vous savez celle des coureurs là ? Il me faut une autre chanson..Une chanson qui prouve ma détermination, une chanson qui soit raccord avec ce qu'il va se passer. Une journée très musicale en tout cas les potes. Et pourquoi pas I Believe I can Fly ? Hi béliev hi kan fli ! Parfait. Reprenant une position normale, je pris mon téléphone afin de changer la musique, voilà c'est bon. Tout est prêt.. Je repris ma position.. Il allait voir..Il ne connait pas la puissance de l'attaque de Godzillaw..Personne n'a jamais survécu à cette attaque..C'est la première que je fais cette attaque aussi..Mais on s'en fout Les gens...J'appelle cette attaque... la Lawcomotive.. ATTENTION J ARRIVE !



La musique commence..Elle commence tout doucement..J'ai le soucis du détail alors je vais attendre encore un peu...Juste histoire que quand je m'envole..Il dise la phrase ultime..Je frappe le sol comme un taureau prêt à charger, je suis une vraie bête, un monstre, il va souffrir. Pour le peuple..POUR VENDA !! Je pris un départ fulgurant, je suis en pleine course, il commence à chanter, c'est beau, si beau. Je cours comme une chenille mais le charisme est toujours présent ! Me voilà à cinq mètres de lui, à peu près. Quatre mètres..Trois mètres..C EST MAINTENANT !! Je bondis ! Au moment du décollage on peut entendre " I Believe I Can Fly ", tout est parfait. Il va se prendre le coup de sa vie ce con, si tout le monde pouvait être aussi parfait que moi ! Wait..Il est encore un peu loin..Ce moment dans les airs était comme une éternité, je suis là depuis combien de temps moi ?

Mais pourtant je sens que je peux le faire, j'ai le talent pour, je vois déjà Venda venir dans mes bras avec une explosion en fond et le soleil qui se couche ! Je me vois déjà émettre tellement de lumière que le rouquin évacuera toute sa noirceur et deviendra un humain ! Je mis tout mon poids vers l'avant mais il était encore loin..J AI PAS DE DÉTENTE OU QUOI ? IL EST BEAUCOUP TROP LOIN ! Du bout de mes doigts je touchais sa joue, mais attendez..J'ai mal ?! Je l'ai à peine touché et il a pas la peau en fer ce monstre ! Je suis si fragile que ça ? On dirait bien... Je retombais au sol comme une énorme crotte, m'écrasant de tout mon long au sol, me bouffant le sol. J'ai mal dans le cerveau de ma tête, pas dans mon corps, à part à la main...C'est pas fini..Rien n'est fini. Je me lève..Me pourtant vers l'homme..Crachant et le fixant dans les yeux comme si je voulais sa mort. Alors que non, on ira au restaurant après je pense.

Je pris mon téléphone, déposant mon doigt sur sa bouche comme pour lui faire signe de fermer sa grande gueule et d'attendre un peu. Alors..Il me faut une musique d'action pour notre combat..Le combat ultime.. Ça va partir sur un classique mais bon Eye Of The Tiger...Mais si seulement.. Sans m'en rendre compte..Mon doigt ripa sur une autre chanson.Dans tout les cas j'étais prêt à casser la tronche de ce mec.



Rangeant mon téléphone je pris une position de combat des plus ridicules, sautant et lui donnant un coup au niveau du bras..Mais..Mon tibia cogna contre ce gros tas de viande..Une douleur sans nom..Lui n'avait surement rien senti..Surtout que cette musique..Mais bon sang tout est contre moi aujourd'hui ou quoi ? Je veux juste être un héros gentil moi... Je reculais, me dirigeant légèrement vers Venda, me retenant de hurler à cause de la douleur, sautillant. J'en ai les larmes aux yeux et pourtant je suis pas fragile ni douillé hein ! Mais là ! C'est au moins aussi douloureux qu'un coup de trottinette contre le tibia, les vrais savent. Comment je dois réagir maintenant ? M'enfuir en courant ? Non je suis pas un lâche..'Fin si mais pas contre lui, c'est juste un gros tas de viande, le premier à se faire manger si il y a un dinosaure qui arrive, petite crotte va. Je sais ! On va l'a jouer comme un homme..! Yo, I'll tell you what I want, what I really really want, So tell me what you want, what you really really want. La puissance dans la musique et du karaoké ! Putain il m'énerve avec sa vielle tronche là..

Venda retiens moi ! Retiens moi ! Je vais me le faire ce petit con !


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Jïnn le Ven 05 Aoû 2016, 22:14




Le vide attire le plein

Law (Le bg, dieu du Guap)- Jïnn Junalkin - Venda - Richie Tozier

Ils sont tous tarés ?   








J'ai horreur de ce genre de situation...Ce genre de situation où t'es tranquillement en train de faire ton activité dans le calme et la sérénité, et que trois gugusses arrivent de je sais pas d'où pour se foutre de ta gueule.....Non ! J'avais dis que je restais calme, caaaaaaaaaaaaaaaaalme. Respire, respire...Ce ne sont que des enfants après tout, aussi casse bonbon qu'un petit frère ou une petite sœur, c'est la vie, haha, rassure toi comme tu peux Jïnn...

Le mec au bonnet en faisait encore des siennes, le rouquin lui résistait, va savoir pourquoi... Puis, je sens que j'étais à deux doigts de leur péter la tronche. Oui, le maître m'aurait sans doute dit avec sa voix façon maître splinter "Mon enfant, reste calme et n'utilise ton art qu'en cas de réel besoin..". Il avait sans doute jamais connu les gens aussi chiant dans sa vie...M'enfin. Le rouquin qui m'intriguait encore jusque là était énervé, pour pas dire fière...J'ai tellement envie de lui coller une droite dans la bouche pour lui apprendre le respect...Mais bon, on va pas se faire remarquer dès le début de mon arrivée et avoir une mauvaise réputation en tapant un gosse rouquin qui fume pour se faire passer comme Jean-Rachid qui te frappe à la sortie du métro en crachant par terre.

- Il se calme, le nouveau ? Tu n’as pas encore été bizuté, c'est pour ça que tu as la grande gueule, c'est ça, hein ?

Oh bordel...desserre ton poing Jïnn, desserre le....Te laisse pas avoir....Je sais...Autant le faire un peu flippé, ça me défoulera un peu et en plus ça m'apportera sans doute une réponse à son aura aussi...intéressante. Je le pris donc par le col, je le regardais dans les yeux avant de m'approcher de son oreille pour parler de manière très creepy

"Au lieu de jouer un rôle que tu ne tiens pas...dit moi...Qu'est-ce qui tourne autour de toi , un esprit ?"

Je le lâchais aussitôt, reprenant une stature forte, qui en impose. Putain je déteste faire ça... Bref...Je ne m'attendais pas à une réponse rapide de sa part. De plus, l'autre petite aveugle, me posait un tas de questions. Je pense qu'elle aimait vivre et était curieuse de nature, ce qui n'était pas pour me déplaire. Elle me scrutait, et telle une journaliste, me demandait un tas de choses

- Eumh, eumh, pardon, j'ai fait exprès. Nan, mais sérieux, ton entraînement, il peut probablement attendre. D'ailleurs, tu pratiques un art martial, toi, non ? Lequel ? Et t'as une ceinture, je crois, non ? (elle regarde ma ceinture) Ah ouais, en effet, t'as une ceinture. Elle est de quelle couleur ? Vois-tu, je te demande ça car moi je vois pas. Je vois plus les couleurs depuis un petit moment. Genre le gars à lunettes juste là qui te fait chier, je sais pas de quelle couleur sont ses cheveux, mais tu ferais mieux de pas le défoncer, peut importe la couleur de ses cheveux et même s'il te fait chier... Et même si ses cheveux te font chier... Mais bref, tu pratiques quoi comme art et de quelle couleur est ta ceinture ?

Sans savoir pourquoi, elle me faisait rire...et aussi un peu pitié...Ah, la candeur...quand tu nous tiens. Je serai tenté de lui répondre, mais bon, l'envie n'était pas vraiment au rendez vous...Ils me faisaient chier. Ouai non mais vraiment, j'avais qu'une envie c'était de me barrer en les laissant en plan. Après...cette petite n'a rien spécialement fait qui me dérange en soit. Bon allez Fuck it...

"Pour te répondre. J'ai une ceinture de couleur noire. Et pour ton ami, je me sens d'humeur clémente. Je pratique aussi l'Ansatsuken, ainsi qu'un tas d'autres styles pour être complet. Sinon, comment tu t'appelles ?"

Parler arts martiaux me détend un peu au final. Cette petite savait quoi demander, puis, c'était si je puis dire, une curiosité bien placée pour le coup. Doublé à un jeu de protecteur de rouquin, elle en avait sous le capot. Et une fois de plus, il faut qu'un autre énergumène se ramène de son jeu d'acteur légendaire pour...What the fuck ? Me taper ? Il a réellement tenter un saut en longueur comme ça pour à peine m'effleurer la joue ? Il est timbré ce type...Je sais pas dans quel dortoir il vit, mais si je suis en collocation avec , un de nous deux mourra... A en juger par son visage, il semble en plus s'être fait mal tout seul...Il en vaut même pas la peine...C'est pas le genre de combattant que je recherche ici.

Il s'était vite remis de sa chute, son attitude désignait clairement une envie de combattre, à en juger par son aura et sa capacité physique ainsi que son caractère qui me parait un peu bizarre, il n'a aucune qualités digne d'un combattant. Néanmoins, il était surprenant...Le mec se relève comme si de rien n'était, met son index puant la clope sur ma bouche pour changer de musique ! Non mais là il va trop loin ! Il cherche à me provoquer ou quoi ? Oh putain elle va partir celle la si ça continue...

Finalement, mon envie de le massacrer a vite disparu quand j'ai vu sa posture de combat, limite je voulais me foutre de sa gueule en rigolant comme c'était pas permis dans le code du guerrier...Mais bon, le vieux dicton "Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse" flashait dans mon esprit. Puis, il tenta un dernier assaut en sautant sur moi , le poing de ce type frappa mon bras, que j'avais contracté, et, j'avais juste calé mon tibia pour qu'il se fasse mal tout seul. Quel ennuie...Au moins, il avait un brin de mental suffisamment fort pour se retenir de crier. Je sais pas s'il a encore envie de tâter mes muscles... Mais, il allait se recroqueviller prêt de la petite malvoyante, niveau lâcheté...On fait pas mieux.

"Ecoute, ça ne sert à rien de te trouver une excuse pour fuir le combat. Je suis prêt à tirer un trait sur tout ça. Du moins, si tu te calmes ?"

J'affichais toujours un visage fermé et déterminé à lui péter la bouche s'il continuait. J'avais commencer à serrer légèrement mes poings et à mettre une garde légèrement trop basse. J'allais pas prendre au sérieux un mec comme ça, faut pas rêver non plus.








CSS par Gaelle



THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Darren le Sam 06 Aoû 2016, 10:48





Le Vide attire le Plein




Jïnn – Venda – Law - Richie






Voilà qu’après ses dernières paroles, la jeune fille aux cheveux bleus, à peine plus petite que Richie, s’écriait de sa petite voix, finalement… pas si petite que ça, puisqu’elle se fit entendre de la manière la plus belle qui soit. Enfin, belle… oui, si on pouvait considérer cette exclamation comme jolie.


«  OH GET REKT !!! »


Richie ne put s’empêcher de rire face à cette exclamation plus ou moins étrange, mais ça resta tout de même un rire tempéré : en effet, c’était drôle, mais il n’allait pas non plus éclater de rire comme il avait pu le faire comme il avait vu Monsieur Muscles faire son entrainement débile. Voilà que la jeune fille se penchait, et faisait un câlin rassurant à celui qui l’avait attaqué quelques secondes plus tôt : se connaissaient-ils ? Probablement. Et voilà qu’elle posait des questions au kimono puant.


«  Ah ouais, en effet, t'as une ceinture. Elle est de quelle couleur ? Vois-tu, je te demande ça car moi je vois pas. Je vois plus les couleurs depuis un petit moment. Genre le gars à lunettes juste là qui te fait chier, je sais pas de quelle couleur sont ses cheveux, mais tu ferais mieux de pas le défoncer, peut importe la couleur de ses cheveux et même s'il te fait chier... Et même si ses cheveux te font chier... Mais bref, tu pratiques quoi comme art et de quelle couleur est ta ceinture ? »


Richie analysait patiemment son discours, et crut mal comprendre : quoi ? Elle ne distinguait pas les couleurs ? C’était une sorte de cécité, non ? Alors elle voyait tout en gris ? Quelle horreur ! Pauvre fille… il eut le cœur serré en regardant ses yeux, et en comprenait qu’elle ne voyait pas normalement… il avait un peu pitié, en quelque sorte. L’expression du rouquin était compatissante, mais il se doutait qu’elle devait être habituée, vu la facilité dont elle avait parlé de son problème.

Mais il y avait autre chose… cette fille venait de le défendre ! Mais dites-moi, elle se révélait bien sympathique celle-là ! Le bigleux se demandait vraiment quel âge elle avait… peut-être le même âge que lui ? Oh, et puis, Richie s’attendait à tout ! Asura avait 19 ans, et elle faisait presque sa taille… alors qu’il a 14 ans ! Peut-être que l’infirme était bien plus vieille, au final… oh, et puis, il n’avait pas envie de réfléchir à ça pour l’instant. Tout ce que le rouquin voulait retenir, et qu’elle l’avait défendue, et ça, c’est beau putain !

Mais il fut bien vite tiré de sa rêverie. Voilà que le gros gars en kimono puant se rapprochait de lui, et susurrait des paroles inquiétantes à son oreille, pour que personne ne puisse entendre.


« Au lieu de jouer un rôle que tu ne tiens pas...dit moi...Qu'est-ce qui tourne autour de toi, un esprit ? »


Richie crut recevoir une balle en plein cœur : bien que la première partie de la phrase ne le dérange pas, après tout, il s’en foutait si l’autre ne comprenait pas ses blagues, la deuxième partie se révélait totalement effrayante… Un esprit… la seule hypothèse viable était qu’il pouvait voir, ou percevoir le Mad Clown… non, c’était impossible ! Personne ne pouvait le voir ! Mais lui, il l’avait vu… Monsieur Muscles pouvait voir Ça, il avait décela sa présence, il savait que Richie n’était pas seul, et qu’une cinquième personne était avec eux, sur le terrain, en ce moment-même.

Les yeux de Richie étaient exorbités par l’horreur, et fixaient le gars en kimono d’un air absolument terrifié. Une goutte de sueur perlait à son front, due à la pression qui montait, montait… il pâlissait à vue d’œil, il avait la boule au ventre. Le garçon voulait fuir, partir loin, et ne plus jamais tomber sur cette armoire à glace : plus jamais !

Pétrifié par la peur, Richie ne fit pas attention à la mini bagarre entre l’excentrique et l’armoire à glace. Trop de questions tournaient dans la tête du rouquin : il y en avait tellement qu’il avait envie de vomir.

Le Mad Clown tournait : son ricanement résonnait dans le vide, et se répercutait dans les oreilles de Richie. Il tournait autour de la montagne de muscles, esquissant des grimaces, même si celui-ci ne pouvait pas les voir. Il pouvait seulement déceler son aura, mais il ne pouvait voir l’apparence qu’avait la chose à qui appartenait ladite aura.

Richie croyait devenir fou. Il restait silencieux, tremblant, alors que ses yeux semblaient regarder une scène invisible, par-dessus l’épaule du gars en kimono : le Mad Clown était agité.




CSS par Gaelle


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Venda le Dim 07 Aoû 2016, 23:23


- Pour te répondre. J'ai une ceinture de couleur noire. Et pour ton ami, je me sens d'humeur clémente. Je pratique aussi l'Ansatsuken, ainsi qu'un tas d'autres styles pour être complet. Sinon, comment tu t'appelles ?

Ah oui, l'Ansatsuken... Glups Des techniques pour tuer, ça devient tout de suite moins drôle et je n'ai plus trop envie de faire de folies, là tout-de-suite. Heureusement qu'on se trouve dans un milieu où l'assassinat est puni, enfin, je l'espère... Je me sens soudainement moins confiante, mais je ne recule pas pour autant. Pour le moment, ce gars n'a aucune raison de me tuer, alors je n'ai pas à m'en faire. Je replace mes lunettes de soleil, puis je colle mes pieds ensemble et je m'incline vers l'avant pour me présenter :

- Je m'appelle Vendemmia, maison Rubis, mais je préfère qu'on m'appelle simplement Venda. C'est moins compliqué et moins... excentrique.

Ensuite, je ne sais pas ce qui prend à Law, mais il se met à essayer d'attaquer Jïnn, alors je me tasse et je me sous-coupe un peu pour ne pas être dans le chemin et je l'observe autant qu'il m'est possible de le voir bouger, même s'il est un peu flou. Je me tourne vers le schtroumpfs à lunettes et hausse les épaules pour lui indiquer que je ne sais pas ce qu'il se passe et que je ne sais pas comment réagir. Faudrait peut-être que je lui demande son prénom, non parce que, son surnom il est bien sympathique, mais je l'ai déjà un peu trop utilisé. Puis Law vient vers moi et je sens qu'il ne va pas bien. Ça se ressent dans sa démarche.

- Venda retiens moi ! Retiens moi ! Je vais me le faire ce petit con !

Oh oui, ça ne va manifestement pas, je l'entends même dans sa voix. J'arque un sourcil, un peu désemparée, mais je n'arrive pas à réprimer le sourire que j'ai en coin. Je trouve ça trop mignon et je n'arrive pas à le prendre au sérieux. Néanmoins, je lui agrippe le poignet doucement.

- Comme tu voudras... Mais tu sais, tu n'as pas besoin de l'attaquer aujourd'hui. Il vient d'arriver, ce n'est pas très poli d'attaquer les gens dès leur premier jour.

Comment ça se fait que je raisonne de la sorte ??? Je fais pas ça d'habitude... What the fuck is actually happening with me ??? Cerveau, tu m'entends ? " Ej te get, dear. Qu'os-tu m'want ? " Bah il se passe quoi ? Pourquoi je suis raisonnable tout d'un coup ? " Worries pas about ça. Les gars don't care about es'qui font, so s'ta toi d'taker le rôle d'mediator. " C'est une blague ? " Stoppe d'expecter qu'ej te joke. Ej su ton cerveau, dear Wendy, cré-moé qu'ej te joke pas. " . . . C'est malin ça ! Je me retrouve à devoir calmer le jeu. Merci le cerveau ! Oui, mon cerveau parle en chiac, la belle langue des habitants des provinces maritimes du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l'Île-du-Prince-Édouard et peut-être même de Terre-Neuve et Labrador, quoique je crois pas en fait pour les deux noms de chiens. Ce sont les racines acadiennes qui font ça, il ne faut pas lui en vouloir s'il n'est pas compréhensible de tous, mais tant que je le comprends, moi, tout va. Bon donc là, je dois éviter que ça se fight. Mais j'ai pas envie d'empêcher ça, moi !!! Fuck it, fuck le cerveau, fuck le calme et la tranquillité. J'ai pas envie.

- Ecoute, ça ne sert à rien de te trouver une excuse pour fuir le combat. Je suis prêt à tirer un trait sur tout ça. Du moins, si tu te calmes ?

Je vais juste pas réagir et faire comme si l'entendais rien. Lol, comme si j'entendais rien, c'est vraiment ironique.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Law Jr. le Mer 10 Aoû 2016, 13:57

- Ecoute, ça ne sert à rien de te trouver une excuse pour fuir le combat. Je suis prêt à tirer un trait sur tout ça. Du moins, si tu te calmes ?

C'est à moi qu'il parle ce petit morveux là ? Houlalala ça va pas le faire..Il me traite de lâche ou quoi cet idiot ? Là on va clairement arrêter de rire, il va prendre cher. Il fait le malin, et bien d'accord, on va s'amuser à deux maintenant. Je pris mon sac, détournant pendant un petit mon regard vers Venda, affichant un très léger rictus. Ouvrant mon sac j'en sortis un bâton, mais pas n'importe quel bâton, pas un bâton qu'on lance aux chiens et tout nan, un bâton des enfers, il baigne dans les flammes de Satan tout les soirs après le diner. Je pris le bâton, le faisant tournoyer un petit moment, ouais j'ai apprit ça dans mon enfance, j'vous jure j'suis un professionnel pro. Alors à quel endroit mon prestigieux bâton va t'il finir ? Dans son cul ? C'est une bonne idée mais son anus a peut-être des muscles aussi, il risque de détruire mon bâton en serrant les fesses. Et pourquoi pas dans la gorge ? Je l'enfonce bien profond et j'explose sa gorge de puceau, c'est un peu un meurtre certes mais au moins, ça me permettra de partir de cet endroit comme je l'avais prévu, direction la prison ! Continuant de faire tournoyer mon si précieux bâton, qui devait à la base, m'aider à sortir et à assommer les éventuelles personnes bloquant mon passage, ouais j'avais tout prévu tel un génie. Je fis signe au rouquin chelou qui a l'air...effrayé ? On s'en fiche, je lui fis signe de reculer, ainsi qu'a Venda chérie, je préfère pas qu'elle soit dans la zone. Je pris un grand sourire en posant à nouveau mon regard vers le muscle, il sait donner des coups tout ça tout ça mais est-ce qu'il sait...danser..?

M'approchant de lui un minimum pour être sur d’être à au moins cinq mètres, je stoppais net le tournoiement du bâton. Une chance qu'on soit sur le terrain d'entrainement, je peux faire passer l'utilisation de mon pouvoir comme un exercice et quand j'irai DÉFONCER SA TRONCHE DE BABOUIN ON VERRA. De base je suis venu aider cet homme et maintenant je vais mettre fin à ses jours, ça fait pas un peu film d'action sans déconner ? Je pense pas que je vais mettre fin à ses jours aujourd'hui, j'ai bien à faire, mais il est certain qu'il va comprendre que je rigole pas avec des mecs comme lui. Posant le bâton au sol pour l'utiliser comme une cane, je levais ma main gauche en direction de notre futur ennemi. Un cercle rose bonbon apparu autour de nous, d'une limitation de cinq mètres. Des petits pétales sortaient du cercle, c'est magnifique mais le spectacle ne fait que commencer.

C'est le moment, alors quelle danse tu préfères mon grand ? La macarena ? Une danse orientale ? Dans tout les cas j'utilise ce pouvoir uniquement pour immobiliser mon adversaire. J'ai décidé, on part sur un Drake Style. Il faut maintenant que je prononce les paroles ultimes, les paroles...

U Can't Touch This

Et voilà ! Cette danse te plait mon salaud ? Heureusement que mon pouvoir ne m'affecte pas, je ne pourrai pas frapper ce con. Alors on y va, j'ai 10 secondes devant avant que l'effet s’arrête..Mais si je pourrai recommencer juste après ! Mouahahahaha ! Lançant le bâton dans les airs et le rattrapant je fonçais vers lui, venant frapper avec mon pied en plein dans ses couilles, coque ou pas TU LE SENS ! ET BIM ! Je pris un petit élan en tournoyant sur moi-même et je vins frapper son visage de plein fouet avec mon bâton comme si j'étais un joueur de Baseball voulant frapper dans une balle. C'est pas fini, j'ai encore 4 voir 5 secondes devant, je dois agir vite.
Reculant légèrement je vins frapper de toute mes forces dans son tibia à l'aide de mon bâton, une douleur encore plus forte que la trottinette dans le tibia. Et maintenant on va finir en beauté, je pris position, comme pour recharger toute mon énergie et mon Ki de super saiyan et je vins frapper sa nuque avec mon bâton, reculant directement, l'effet de pouvoir venant de s’arrêter et le cercle disparaissant petit à petit.

Ce misérable mérite tout ce qu'il vient de prendre et je suis prêt à recommencer. Ses techniques de karaté de je sais pas quoi ne font pas le poids face à moi et ma puissance légendaire. C'est dommage tout ça, on aurai pu devenir des amis et former une secte anti-roux mais nan, il a fallu que cet idiot fasse le malin avec moi. Halalala c'est triste, et qu'il vienne au corps à corps avec moi, j'utiliserai mon pouvoir avant qu'il puisse faire quoique ce soit.

N'approche pas ou on repart pour un tour.


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Jïnn le Mer 10 Aoû 2016, 17:32




Le vide attire le plein

Law (Le bg, dieu du Guap)- Jïnn Junalkin - Venda - Richie Tozier

Ils sont tous tarés ?   








Toujours la garde un peu basse, je regardais mon interlocuteur. Je pense pas qu'il ait apprécié ma précédente parole. J'en ai rien à branler tiens. Cet homme est complètement taré. Il ne réfléchit même pas à la situation et laisse sa fierté le dominer. Le voilà qui cherche quelque chose dans son sac.. Un bâton ? Ça y est... On est partis pour se battre. Pourquoi faut-il que cela arrive toujours quand je n'en ai pas envie et que je m’entraînais tranquille pour mon premier jour ici. J'te jure s'il s'approche je l'éclate... J'ai horreur qu'on vienne me faire chier comme ça...

Il demandait à ce que les deux mômes s'écartent... La situation ne sens pas bon... Mon instinct me disait qu'une chose va arriver d'une seconde à l'autre et que je vais pas kiffer. Il levait la main... Et un cercle rose apparût aussitôt... Qu'est ce que c'est que cela encore... Il me fonçait dessus... C'est parti ! Il va me porter un coup avec son bâton et ensuite je pourrais parer et faire mon shory...... QUOI ? C'est quoi ce bordel ! Je peux plus me contrôler. Et merde ! Trop tard je vais devoir encaisser.... Sers les dents ! Les heures d'entraînements servent pour ce genre de moment ! L'aura en prime m'aidera !

Cette danse ridicule ! Putain il est déjà la...Coup dans les génitales.... Fils de pute.... Mon aura avait du mal à calmer la douleur en absorbant... Je me pliais légèrement en grimaçant... Celle là tu me le paierai enculé... Prochain coup au visage... Il a de l'expérience le connard... Je vais devoir utiliser mon pouvoir presque de manière extrême... Je vais en cracher du sang... Il continue par le tibia et la nuque... Le tibia je devrais encaisser, j'ai frapper mes pieds dans des arbres... Pour la nuque... Pareil que pour la tête...

Il reculait l'air content de lui... Son regard me demandait si j'avais compris la leçon... Tu vas voir mon salopard. J'ai tellement douillé pour avoir un corps comme aujourd'hui et dieu sait qu'il y a du chemin à faire encore. Mais je vais pas laisser un cliché de la maison rubis me faire la peau. Je reculais péniblement. J'expirais un grand coup... Je crachais plus de sang que prévu... Je tiendrais pas s'il me refait un coup comme ça. Pas le choix... Sa portée doit être de 7 mètres je pense a vu de pif... J'ai qu'à prendre 8 mètres de distance par rapport à lui. Le terrain regorge de cailloux... C'est le moment de montrer mes talents de lanceur. Il me balançait sa dernière réplique... Evidemment que je n'allais mas approcher. Trop risqué même en boostant mon impulsion.

J'espère que tu sais jouer au base-ball enfoiré.

Je crachais mon sang sur le coté... Je souriais... Je ricanais même... Est ce que c'était ce que je cherchais au final ici ?
Je prenais des cailloux qui me tombaient sous la main. Il était gros celui la... Il va bouffer... Mes mains étaient bleutés. La puissance de mon lancer ne le laissera pas indifférent et en plus s'il ose utiliser son bâton, il se brisera. Et s'il ose m'approcher je n'ai qu'à booster mes jambes pour filer plus vite et être hors de portée ainsi. Je ferai cela autant de fois qu'il le faudra. Je visais le ventre, les genoux et le visage si j'en avais l'opportunité. À voir comment il réagira à cette pluie de caillasses.






CSS par Gaelle





THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Darren le Ven 12 Aoû 2016, 09:56





Le Vide attire le Plein




Jïnn – Venda – Law - Richie





Voilà que l’un des bonhommes, celui qui ne portait pas de kimono puant, venait de sortir un bâton taillé de ses entrailles (?), et se rapprochait dangereusement du gars en blanc. Que faire ? Il fallait les séparer ! Pourtant, Richie s’en sentait incapable ! Le gars au bâton fit signe au rouquin et à la fille de reculer, comme si quelque chose de grave allait se passer.

Un cercle rose bonbon apparut autour du gars en kimono puant, un cercle d’où sortaient des genres de… pétales ? Richie n’en savait foutrement rien, et après tout, il ne voulait pas savoir ce que se tramait dans le coin. Était-ce le pouvoir du gars au bâton ? Sûrement. Soudainement, le gars en ceinture noire se mit à danser, faire des mouvements frénétiques dont, il semblait, ne pas être le maître. Alors, c’était ça, le pouvoir du gars au bâton ? Plutôt original…

Puis le gars au bâton passa à l’attaque : il le frappa de son bâton un peu partout, sans vraiment s’arrêter, comme s’il était pris d’une frénésie meurtrière : l’idée d’appeler à l’aide germa dans la tête du rouquin mais il n’osait pas. Il aurait préféré s’enfuir, tiens !
Du plat de sa main, Richie héla la jeune fille, en tapotant son épaule, et lui murmura à l’oreille.

« A 3, on s’enfuit. Ils me font peur, j’ai besoin de changer de caleçon. »

Richie se décala, reprenant sa place, et commença le compte à rebours salvateur. Arrivé à 3, le rouquin se mit à courir à l’opposé en criant, d’une manière totalement ridicule. Il ne savait pas si la fille aux cheveux bleus le suivait, il n’en savait vraiment rien. Après tout, elle avait le droit de ne pas le suivre. Mais il préférait fuir cette horrible scène que de rester plus longtemps avec ces deux tarés. Peut-être que Richie réussirait à revoir ces gens-là un jour, surtout cette Venda : mine de rien, ils avaient quelques points communs niveau connerie.


CSS par Gaelle

HRP:
Ceci conclue ma participation à ce RP, certes un peu prématurée, mais tout à fait logique, en fait... salut bandes de cons !


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Venda le Sam 13 Aoû 2016, 09:17

NAN MAIS WHAT THE FUCK QU'IL SE PASSE LÀ ???!??!!!!?? J'entends des bruits de coups et de gars qui s'en prend plein la gueule, mais à part de l'agitation floue, je vois rien de précis, non d'un chien ! Ça part carrément en arachide, ah non, je recommence. Ça part carrément en pinottes... Merde, c'est pas ça non plus... En arachides alors ? Ah non, je viens de le dire... Ah ça y est ! Ça part carrément en cacahuète !

- Je vous vois pas là, faites un effort pour pas vous tabasser, bordel !

Bordel de fucking marde, ils ne m'entendent même pas, ils sont trop concentrés sur leur shit que je vois même pas ! Puis on me tappote l'épaule. Il ne peut s'agir que du garçon que j'ai défendu, le schtroumpfs à lunettes dont je ne connais toujours pas le nom. Il s'approche et me propose la solution magique à tous nos problèmes, sauf tous les problèmes qui n'ont pas rapport à la baggare de Jïnn et Law. N'empêche, bordel ! Deux rouges qui se castagnent... J'espère qu'ils ne sont pas dans la même chambre. Pire, j'espère qu'ils ne sont pas dans la M11, parce que si c'est le cas, je vais entendre frapper toute la nuit en haut, l'horreur quoi.

- A 3, on s’enfuit. Ils me font peur, j’ai besoin de changer de caleçon.

Peut importe ce que t'as dit mon gars, je te juge pas. Il commence à faire son compte à rebours, car ce n'est pas un décompte et je m'apprête à le suivre, car cette baston, c'était pas ma guerre, mais au moment où il arrive au fameux 3 et prend la poudre d'escampette, je suis distraite par un bruit de la baston et du coup, je manque le signal. MERDE ! Je replace mes lunettes de soleil et me met à courir à sa suite et gueulant :

- ATTENDS, LAISSE-MOI PAS TOUTE SEULE AVEC SES DEUX-LÀ !!!!

Ah et j'allais oublier le plus important, le responsable de ma fuite :

- ET FUCK YOU, MON CERVEAU À LA CON ! LA PROCHAINE FOIS QUE TU ME DIS DE FAIRE LA MÉDIATRICE, JE TE TIRE UNE BALLE !!!

HRP :

Moi aussi je quitte. Bonne baston les mecs et faites gaffe à pas mourir trop souvent ;P




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Law Jr. le Mar 16 Aoû 2016, 11:13

UN CAIIIIIIIIIIIIIIIIIIII.............Et bim...En pleine gueule le cailloux, je vous avoue que je l'ai senti passer...Un duel viril mais si on sait tous que c'est moi le plus fort pour la simple et bonne raison que je suis le dieu incontesté de ce monde, prophète du 1738. Reculant je fis mine d'avoir mal, car j'avais mal en faite, me tenant le visage tout en me courbant. Tout en étant courber je pouvais entendre Venda et le rouquin en pleine discussion, partir ? Ils veulent partir ? Venda m'abandonne ? M'ABANDONNE ? Je m'en souviendrai. J'en ai les larmes aux yeux, vraiment. Une telle tristesse parcours entièrement mon corps, mon corps parfait. Bon à la limite l'autre créature des Enfers je m'en fous complétement.. Ah moins qu'il veut manger Venda ?! Ho et puis tant pis. Elle a été méchante avec moi et j'ai assez fait pour elle aujourd'hui et elle n'a rien fait ! Incapable va ! Me tournant vers l'autre je pris une cigarette et mon briquet. Je déposais la cigarette dans ma bouche tout en allumant avec mon briquet. On va essayer de la jouer cool et relax, on peut devenir les meilleurs amis du monde après tout. Bon au moins on peut ne pas être des ennemis. Je doute qu'il fume comme Monsieur est un sportif de haut niveau tout ça tout le bordel alors c'est surement pas la peine que je lui propose une cigarette ou quelque chose du genre, tel un joint. Je m'approche de lui, il est dans un sale état le bonhomme, j'aime ça. Je pris dans ma poche un badge, l'accrochant à son kimono. Sur ce badge il y avait mon visage, souriant sur un fond rose. Le badge OFFICIEL de la société du P.I.L ( Protection.Internationale.de.Law ). C'est pas donner à tout le monde de faire partie de cette grande entreprise.

Je reculais légèrement, le regardant en claquant gentiment sa joue à plusieurs reprises comme pour lui dire " Allez, arrêtons de jouer les gamins. " Ho oui ! J'ai presque oublié le plus important ! Que je suis débile..Je pris une nouvelle chose dans ma poche, ma carte. Cette carte représentée mon visage ( encore ) avec mon numéro, mon dortoir et la taille de ma...Bonsoir. Je lui tendis, si il veut me contacter il peut, avec tout ses changements on sera peut-être ensemble, enfin bref.

Oublions ça. Je vais y aller aussi faut que je rattrape la petite, au plaisir de te recasser la gueule.

Un peu de provocation amicale. Comme ça il comprend que on est maintenant des " amis " mais que on se cassera la gueule surement assez souvent pour..." s'amuser ". Maintenant que j'y pense de base je devais m'enfuir de l'Académie, partir loin d'ici. Mais je pense que je vais rester finalement, ça serai vraiment con de partir maintenant. Bon pendant que je pense à tout ça je reste planter devant l'autre. L'autre..Je connais même pas son nom et il connait même pas le mien maintenant que j'y pense. Je me tourne une nouvelle fois vers lui, le regardant dans les yeux d'un regard aussi débile que mignon. C'est le départ d'une amitié de dire le prénom nan ? Après je me souviens c'était en 57 quand j'étais avec Maxime on avait..Ah mais j'étais même pas né en 1957, c'était marrant ou pas ? Je la note pour mon One Man Show ! Mais si un mec qui a une calvitie fait un spectacle c'est un ONE MAN CHAUVE ? HAAAAAAAAAAAAAA ! Non ? Ok. Bon bref.

Je m'appelle Law !

Je me retourne rapidement et je m'en vais en courant en criant " Vendaaa " !


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Jïnn le Mar 16 Aoû 2016, 23:47

Assez énervé pour le coup, ma pluie de caillasses transportaient toutes mes ondes négatives vers cet homme. Il ne pu pas toutes les esquiver, et je fis mouche. On était maintenant quitte, j'espère qu'il regrette un peu. Au même moment, la petite Venda et le rouquin possédé s'étaient barré en courant.. Je comprenais pas sur le coup. Ils avaient sans doute l'habitude d'un monde de bisounours où on se mettait jamais sur la tronche. Ils feraient un bon couple ? Pourquoi je pense à cela ?

Quoi qu'il en soit, je m'étais arrêté et mon adversaire aussi on dirait. Tant mieux, je voulais pas plus le blesser et lui non plus ne voulait sans doute plus me frapper avec son baton. Ce revirement de situation était bizarre... Le mec s'allume un clope au calme. Il s'approchait de moi en me mettant un badge... Je le pris, regardant ce que c'était.. PIL ? Qu'est-ce que c'est que cela ? Une association ? Monsieur etait pas si idiot et fière au final. Il y a toujours du positif dans chacun de nous après tout. Bon, le moment où il me mettait des taloches amicales.. J'accrochais moins. M'enfin.. On va pas changer un homme. Il est limite marrant. Peux être que l'amitié est envisageable ? Il me tendit sa carte. De surprises en surprises dis donc.
Je lisais... Dortoir... Pas le mien. Son numéro.. Pourquoi pas. Je lui proposerai un verre à l'occasion. Il doit être marrant hors combat.

Oublions ça. Je vais y aller aussi faut que je rattrape la petite, au plaisir de te recasser la gueule. Je m'appelle Law !

Il déguerpit aussitôt en criant VENDAAAAA. Je me marrais... Décidément mon séjour ici promet. Je sens que je vais prendre très chère ici. Il doit y en avoir des aussi forts voir plus forts... Je tombais au sol, regardant le ciel. Et si je piquais un somme ? Ouai... Dormons...



THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vide attire le plein (PV : Venda, Law, Richie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum