Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Venda le Sam 16 Juil 2016, 07:10

J'ouvre les yeux... AAAAAARGH MES YEUX !!! QUE SE PASSE-T-IL ???!!! JE SUIS AVEUGLÉE, JE VOIS PLUS RIEN !!! AAAAAAAARGH TOUTE CETTE LUMIÈRE, ÇA FAIT MAAAAL !!!... Ouais, non, en fait, ça va. J'attrape sur ma table de chevet mes fidèles lunettes de soleil qui me suivent dans toutes mes aventures et je les mets. Elles sont presque aussi fidèles qu'un chien, c'est dire si je les aime ! À présent qu'elles sont sur le bout de mon nez, tout est plus " clair ". C'est clair dans le sens où je ne suis plus aveuglée, mais je suis encore dans le brouillard. Bon, voyons voir l'heure qu'il est. Je saisi la tache foncée qu'est mon cellulaire sur la table de chevet et je le place à une dizaine de centimètres de mes lunettes. 9h25. Est-ce que j'ai un cours aujourd'hui ? Je sais plus. Je replace mes lunettes de soleil et je me lève. Je n'entends aucune respiration dans la pièce, donc à moins que l'une de mes coloc's ne soit morte, je suis la dernière personne présente dans le dortoir. Parfait, je vais pouvoir me préparer tranquillement. Après vérification, j'ai un cours de mathématiques dans une demie-heure. Ça ne me laisse pas assez de temps pour tout faire. C'est l'heure du choix difficile. Je vais en cours sans déjeuner ou je déjeune sans aller au cou... Umh, je veux dire ou je déjeune et j'arrive en retard ?... Quelle question, je vais déjeuner, bien sûr ! Je brosse rapidement, mais soigneusement ma longue chevelure foncée qui m'arrive en-dessous des fesses et j'enfile mon uniforme. Ce qu'il y a de pratique avec les uniformes, c'est que je n'ai pas besoin de douter de la couleur de chaque morceau durant une éternité. Je replace mes lunettes de soleil, je fourre rapidement mes trucs dans mon sac; téléphone portable, cahiers qui n'étaient pas dans mon casier et... Ah c'est tout en fait. Je mets ma très longue écharpe noire autour de mon cou. Ninja style, activate ! Eh oui, je connais la couleur de mon écharpe. Il fut un temps où je voyais encore les couleurs ! J'ouvre la porte du dortoir, histoire de ne pas foncer dedans comme c'est arrivé l'autre jour, c'était vraiment douloureux, je prends mon élan et je démarre dans un sprint vers le réfectoire.

Deux œufs brouillés, quatre toasts, un verre de jus d'oranges et une pomme plus tard...
Je fais irruption dans le hall d'entrée, mouillée à cause de la pluie dehors et en mode " discrétion Ninja " sur la pointe des pieds. Je sens peser sur moi le regard des autres élèves qui sont affalés dans les canapés du hall. Ils sont chanceux eux, ils n'ont pas de cours... ou bien ils les sèchent. À mi-chemin entre la porte et les escaliers, je me tourne vers les étudiants et je porte mon index à mon écharpe qui dissimule ma bouche.

- Shhhhhht !

Je reste quelques secondes sans bouger, simplement pour installer un genre de malaise, puis je repars en courant vers les escaliers. Vers le tiers de mon ascension, je rate une marche et je m'étale comme du Nutella sur une toast en manquant de m'éclater la mâchoire. Un peu ébranlée, je replace mes lunettes de soleil avant de me tourner à nouveau en direction des étudiants évachés. Je tends une main vers eux en faisant bouger mes doigts comme pour les hypnotiser et je leur lance d'une voix puissante :

- Vous n'avez rien vu. Je ne suis qu'une réalité en ce monde cruellement illusoire et idyllique.

Je me repars en rampant jusqu'à mon arrivée en haut des marches. Okay, maintenant, focus. Je n'ai pas envie d'être interceptée par un membre du personnel avant d'arriver à la classe de maths, donc j'avance progressivement en me collant sur le mur et je m'accroupie lorsque je passe devant une porte de local. Tout va bien jusqu'à présent... Plus que 3 portes de classe à passer et... Mes supers oreilles entendent une poignée de porte tourner et le grincement des charnières d'une porte qui s'ouvre. CATASTROPHE !!! TOUS AUX ABRIS !!! Je me mets à courir sans réfléchir et sans trop regarder devant. Je cours simplement pour aller me réfugier dans un autre couloir que j'ai aperçu un jour, mais que je n'ai pas encore eu l'occasion d'explorer. Soudain, BANG ! je fonce dans quelque chose ou plutôt quelqu'un. Je l'attrape par le bras avant qu'il ne tombe et je plaque mon autre main contre sa bouche pour éviter qu'il ne cri. Je l'entraîne avec moi dans le fameux couloir où je fais la découverte d'un escalier qui monte, cependant, je n'ai pas le temps de m'attarder plus longtemps sur la composition de l'espace. J'entends quelqu'un qui se rapproche, c'est probablement un professeur qui a vu que je n'étais pas en classe. Toujours en maintenant la personne avec moi, je commence à monter les marches en murmurant :

- Dépêche, si tu veux pas qu'on ait des ennuis !

Une fois arrivés à l'étage, j'écoute durant au moins une minute les déplacements en bas, puis lorsque les bruits se sont suffisamment éloignés, je relâche ma pauvre victime. C'est un garçon et il n'a pas l'air bien. Le pauvre, j'ai dû lui faire une peur bleue en le capturant comme ça. Il faudra qu... une minute... OH MON DIEU !!! Mais qu'est-ce qui m'a pris ?! Je viens de " kidnapper " un étudiant ! Eh merde, eh meeeeede ! Okay, okay, pas de panique. Faut que je sois rassurante. Il n'ira peut-être pas me dénoncer si je m'excuse et que j'ai l'air de vraiment regretter mon geste.

- Eh... ça va ?... Je suis désolée, je voulais pas te faire peur, ni t'entrainer ici...

D'ailleurs, c'est où ici ? Je replace mes lunettes et je regarde les alentours, mais il fait trop sombre pour voir quoi que ce soit. C'est probablement le fameux grenier hanté. Je verrai ça plus tard, car pour l'instant, j'entends quelque chose bouger au loin.


Dernière édition par Venda le Sam 16 Juil 2016, 21:34, édité 1 fois




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Daaf le Sam 16 Juil 2016, 13:35

Il se promenait dans les couloirs. Venant tout juste d'arriver, ne connaissant pas encore très bien les locaux de l'Académie, étant arrivé hier.

Aujourd'hui, il allait peut-être avoir ses premiers cours. Il s'était préparé : il portait une tenue pâle, comme il aime en porter, une chemise, on ne change pas les habitudes, un pantalon court et des chaussures de villes. Avec le tout, un sac en bandoulière. Comme il ne savait pas trop quoi faire, il explorait les lieux afin de mieux les connaître.

Et soudain, il fut percuté par quelqu'un. A peine eut il le temps de réagir, qu'il fut comme maîtrisé par celui qui l'avait bousculé. Puis ce dernier couru à toute vitesse, l'obligeant à se déplacer aussi vite que lui.

<< Dépêche, si tu veux pas qu'on ait des ennuis ! >>

Il pensa à une agression. Il se dit que dans ce cas là, il fallait rester calme (de toute façon, c'est son tempérament). Cela ne servait à rien de crier, il a une main devant la bouche.

Son "agresseur" l'emmena vers un lieu qu'il ne connaissait pas. Sombre et poussiéreux. Heureusement, la main bloque la saleté, l'empêchant de tousser. Il fut relâché et il était temps, parce qu'il manquait d'air. En effet, il commençait à ne pas se sentir bien, son kidnappeur l'ayant empêché de respirer. Il prit alors de grande bouffées d'air lorsqu'il eut enfin sa bouche à l'air libre.

Il se retourna. C'était une fille d'environ son âge, peut-être un petit peu plus vieille, avec des cheveux bleus, ce qui est assez inhabituel. Il ne savait pas ce qu'elle lui voulait, dans sa tête, il se dit qu'il vaut mieux rester posé, c'est peut-être un malentendu

Puis lui vint une pensée. Il se dit que celle ci avait peut-être fait ça parce qu'elle l'aimait. Et qu'elle voulait avoir une relation avec lui. Ce genre d'idée ne lui était jamais venu à l'esprit, cela est assez... nouveau. Il y eut un gout, une odeur, un ressentit bizarre, qui lui paraissait frais et mystérieux. Il n'avait jamais éprouvé ça auparavant, et cela le laissa perplexe et en même temps angoissé.

Depuis un certain temps, il y a une série de changement qui le laisse à penser qu'il change. Peut-être n'est il plus lui même, si il prend en compte que celui qu'il ait est basé sur tout ce qu'il y avait avant. En même temps, il ne pensait pas totalement à ça. En fait, cette pensée en est un extrait, cependant assez consistant pour qu'il s'en rende compte. Dans tous les cas, cela le plongea encore dans une réflexion duelle. Il se retrouvait balancé entre l'apparition des nouvelles choses et le maintien de celle qui existaient déjà.

Il resta ainsi comme ça, à regarder la fille. Celle ci lui demanda :

- Eh... ça va ?... Je suis désolée, je voulais pas te faire peur, ni t'entrainer ici...

Il lui répondit, revenant de ses réflexions, en prenant de grandes inspirations, en s'appuyant avec ses mains sur ses genous :

- Oui, ça va.

Visiblement, l'adolescente n'a pas l'air bien méchante. Elle ne voulait même pas faire ce qu'elle à fait. Mais il ne comprenait pas trop ce qu'il s'était passé, et le pourquoi du comment.

- Mais... pourquoi as tu fait ça ? Qu'est ce qu'on fait ici ?

Déclara-t-il en gardant un air calme, tranquille.


Dernière édition par Daaf Indeshaduw le Sam 16 Juil 2016, 17:09, édité 1 fois
avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Law Jr. le Sam 16 Juil 2016, 14:12

Encore une journée à ne rien faire, je ne peux même plus draguer des jeunes demoiselles maintenant, mon activité principale.. Je n'avais pas cours aujourd'hui, ou peut-être que si, cela ne changera rien de toute façon, j'irai pas. Aujourd'hui, pour la première fois de ma vie, je n'avais pas envie de faire chier quelqu'un, j'avais simplement envie de me poser quelque part, avoir ma musique dans les oreilles et ma cigarette dans le cornet, un beau programme. Je sorti de mon lit en m'étirant après cette petite réflexion. Je pris la direction de la douche, le corps courbé en avant, la fatigue. Je pris une bonne petite douche en chantonnant ma chanson favorite. En sortant de la douche je pris une serviette, cachant mon magnifique corps, me dirigeant vers ma penderie, sélectionnant mes vêtements. Faire simple mais faire beau, une devise. Je pris un jean noir ainsi qu'une belle chemise blanche, un beau prince. J'enfilai par la suite mes J.Wall, me dirigeant vers une table, récupérant mes affaires. Cigarettes..OK..Casque..OK...Appareil Photo..OK.. Parfait, j'étais fin prêt pour partir à l'aventure. Afin de sortir de mon dortoir je jeta un coup d’œil à un miroir, me disant

" Ma chérie tu es magnifiiiiique. "

J'allumai une cigarette en sortant de mon dortoir. L'esquive de surveillant, un de mes jeux préférés. Je me souviens d'un ancien surveillant, Zesto, je m'allumai des cigarettes avec lui, un génie ce garçon. Je pris la direction des escaliers, en me demandant à quel endroit je pourrai bien aller aujourd'hui. Un endroit calme, un endroit je pourrai être tranquille, sans avoir à m'occuper des élèves et des paparazzis, c'est pas facile d’être une star. Aaaah..On me fait signe dans l'oreillette que je ne suis pas une star. Enfin bref.
La serre..? Un bel endroit, c'est d'ailleurs que j'ai..Enfin bref, l'endroit est parfait mais il y a surement des élèves la-bas, dommage. Et pourquoi pas le grenier? Personne n'y pensera ! Je suis vraiment d'une intelligence.. Je pris donc la direction du grenier d'un pas lent comme à mon habitude, m'allumant une nouvelle cigarette, saluant quelques élèves et faisant signe à des élèves de ne pas me prendre en pho..Ah oui c'est vrai ça c'est dans ma tête, triste. Je rentrai à l'intérieur du grenier, observant les alentours. C'était très sombre, seulement la lumière du feu de ma cigarette, l'endroit parfait. J'installai mes petites fesses sur une caisse, prenant mon casque à l'intérieur de ma sacoche, s'installant sur ma tête. J'allongeai mon long corps afin de me sentir bien, une belle journée devant moi.
Après un petit moment j'entendis du bruit, deux petites voix, des enfants? L'Académie recrute vraiment n'importe qui et n'importe quoi.. Je ne ferai pas de blague. Je me redressai légèrement afin d'en apprendre un peu plus. Une fille et un garçon. Que c'est mignon, un petit couple qui vient au grenier pour être tranquille. A moins qu'ils veulent..Non c'est un peu trop tôt..Bon après tout..Enfin bref! Je n'arrivai pas à comprendre ce que la petite fille disait, ni le petit garçon. Je sais, afin de garder ma tranquillité légendaire, pourquoi pas faire peur aux deux petits gosses?  Je pris une grande inspiration afin que le feu au bout de ma cigarette puisse bien ce voir, je pris une grosse voix, montant sur la caisse.

Ici l'esprit du gre..

La caisse céda sous mon poids, me faisant tomber de tout mon long dans un craquement sourd. C'était pourtant parfait! Misérable caisse! Je restai au sol, grâce au noir ils n'allaient peut-être pas me voir et partir. Ma cigarette tomba à coté de moi, je la pris rapidement afin de ne pas foutre le feu à tout le grenier, l'éteignant rapidement.


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Venda le Dim 17 Juil 2016, 07:32

- Oui, ça va.
Je reporte mon attention sur le garçon qui a répondu sur un ton calme, ce qui a pour effet de me surprendre un peu. Je m'attendais plutôt à quelque chose comme " Ne me fais pas de mal, je ne suis qu'une pauvre victime ! " ou encore " Ne tire pas ! J'ai une pointe de pizza et des consoles de jeux qui m'attendent à la maison ! " Mais bon, je ne vais pas me plaindre de sa réponse. S'il n'est pas paniqué, tant mieux. Je détourne mon attention pour en revenir aux petits bruits qui persistent. Je m'apprête à lancer une rafale pour en avoir le cœur net, mais le garçon me pose une question :

- Mais... pourquoi as tu fais ça ? Qu'est ce qu'on fait ici ?

Décidément, c'est étrange de se faire poser des questions du genre sur un ton si tranquille. Il doit être nouveau pour poser ces questions. Moi aussi je suis nouvelle, mais déjà moins que lui, car moi je suis au courant. Je me rapproche de lui et je passe ma main sur son épaule avant de la retirer. C'est bien ce qu'il me semblait, il ne porte pas l'uniforme. La texture de sa chemise est différente de celle de la chemise de l'uniforme. J'ai bien fait de l'entraîner ici, autrement, il se serait fait réprimander.

- Ce n'était pas volontaire. J'étais en mode " fuite discrète de Ninja " et j'ai eu ce réflexe, mais à ce que je constate, c'était un bon réflexe involontaire.

Je marque une pose durant laquelle je replace mes lunettes de soleil qu'on pourrait croire inutiles en cette journée pluvieuse, mais qui me sont nécessaires. Ce simple geste ajoute un effet professionnel et calculateur, je peux donc poursuivre en tout professionnalisme et en ayant peut-être suscité l'intérêt de mon interlocuteur.

- Il y a des surveillants dans les couloirs. Si tu t'y ballades alors que t'as un cours et qu'un surveillant t'attrape, t'es fait comme un rat.

Je continue en pointant à tour de rôle sa chemise et son pantalon court que je distingue difficilement dans l'obscurité.

- Si tu vas en classe sans porter l'uniforme, t'es aussi dans le trouble, mon chou. Tu viens d'arr...

Je n'ai pas le temps de poser ma question. Je suis interrompue par une voix qui provient de la même direction que les bruits.

Ici l'esprit du gre..

Un immense fracas interrompt les dires de la voix. Chacun son tour de se faire couper la parole ! C'est bien fait Cela dit, la voix mystérieuse m'a laissée de glace, mais le fracas en revanche, il m'a bien fait sursauter. Cette fois-ci, je vais découvrir qui est à l'origine de tout ce tapage. Oui, je dis " qui " et non pas " quoi ", car je sais que les simples fantômes ne sont pas aussi bruyants et les poltergeists ne sont pas du genre à parler. J'avance de deux ou trois pas, je prends une grande respiration et je lance un cri inaudible pour les autres, mais que moi j'entends. L'image ne prend pas de temps à m'être renvoyée. Je vois des meubles, beaucoup de meubles, des caisses et des boîtes, le tout empilé dans un grand bordel qui s'étend sur une énorme distance. C'est très profond comme pièce, je n'en vois pas le bout, mais ce qui m'intéresse encore plus que ce giga foutoir, c'est un homme étendu au sol et entouré d'une multitude de morceaux de bois. Nul doute, c'est le fracas lui-même et ses résidus de caisse. J'avance doucement vers lui, pendant que l'image du grenier s'efface lentement de ma vision pour devenir un souvenir.

- Ça va, rien de cassé ?... Sauf cette caisse, évidemment.

Je fais signe au garçon d'approcher et je tends la main à l'homme pour lui proposer non-verbalement de l'aide pour se relever.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Daaf le Dim 17 Juil 2016, 16:22

<< Ce n'était pas volontaire. J'étais en mode " fuite discrète de Ninja " et j'ai eu ce réflexe, mais à ce que je constate, c'était un bon réflexe involontaire. >>

Apparemment, elle est un peu spéciale, se prenant pour une ninja dans un lieu où ce n'est pas le sujet. Peut-être est elle seule dans son délire, à kidnapper les gens par exemple, mais cela ne dérange pas Daaf. Il sait qu'ici, les gens ne peuvent qu'être "spéciaux".

Voilà que la fille touche son épaule. Pour quoi faire ?

- Il y a des surveillants dans les couloirs. Si tu t'y ballades alors que t'as un cours et qu'un surveillant t'attrape, t'es fait comme un rat. Si tu vas en classe sans porter l'uniforme, t'es aussi dans le trouble, mon chou.

Ah. Voilà pourquoi. D'ailleurs, elle l'appela "mon chou". Là encore, peut-être que la fille l'aimait bien, dans un certain sens du terme ? Il n'en savait rien, mais cette pensée surgit. Celle ci le troubla et il secoua la tête de gauche au droite comme pour l'oublier. Il pensa que de toute façon, elle ne le verrait pas, vu qu'il sont dans les ténèbres. Le garçon préféra alors penser au reste de ce qu'elle avait dit.

Dans son idée de découvrir un peu plus les lieux, il avait oublié de se vêtir d'un uniforme. Et pourtant, il l'a dans ses affaire. De plus, c'est stipulé dans le règlement. Le voilà dans de beaux draps. Finalement, il avait bien fait de tomber sur elle. Il fallait absolument qu'il aille le chercher et le mettre. Mais comment ? Il pensa à un plan. Vu que la fille se prenait pour une ninja et vu qu'elle en a peut-être des qualités, elle pourrait l'aider. Il allait lui poser la question, quand la fille continua à parler, mais se fit couper par un son venu d'ailleurs.

- Tu viens d'arr...

Ici l'esprit du gre..

Puis, un gros bruit, un craquement. Quelque chose avait cassé, surement en bois. Il ne savait pas ce qu'il se passait. Quelqu'un était là, et il avait surement provoqué ce bruit. Visiblement, peut-être que l'individu tentait de les effrayer. En tout cas, la fille en face de lui fit signe de s'approcher d'elle. Il s'avança, et, avec l'obscurité, sembla voir quelqu'un par terre, mais il n'en était pas sur, il ne voyait pas très bien. Il pensa à une personne allongée, puisqu'il vit que l'adolescente se pencha et tendit la main. Là encore, il n'en est pas certain, à cause du noir.
avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Law Jr. le Dim 17 Juil 2016, 17:07

Ça va, rien de cassé ?... Sauf cette caisse, évidemment.

Je restai au sol, sans dire un mot. Qu'est-ce qu'il y avait à dire, franchement? J'étais déjà assez heureux que personne se moque de moi, du moins pour le moment. Je redressai légèrement mon corps, toujours en silence. J'attrapai la main de la demoiselle, souriant. Elle avait l'air plutôt gentille, un bon point. Il y avait une autre présence à coté de la jeune fille, le garçon que j'ai entendu tout à l'heure surement. Même si je n'arrivai pas à bien le voir, je pouvais distinguer ses traits. Je pris une nouvelle cigarette, toujours sans donner de réponse à la jeune fille. Je portai ma cigarette jusqu'à ma bouche, l'allumant avec un peu de difficulté à l'aide de mon briquet, que je rangeai juste après à l'intérieur de ma poche. Je tirai une latte sur ma cigarette, envoyant sans le faire exprès toute la fumée vers les deux personnes devant moi. Je balayai la fumée avant ma main.

Je vais bien..Je vais bien..Je m'appelle Law, qu'est-ce que vous faites ici ?

Je pris une nouvelle latte sur ma cigarette, envoyant la fumée ailleurs cette fois. De ma main gauche je tapotai devant moi afin d'en apprendre un peu plus sur la taille et les caractéristiques des deux personnes avec moi. Des cheveux, des longs cheveux, surement la fille. Je tapotai son visage, rigolant légèrement. Je donnai des petits coups gentiment avec l'un de mes doigts sur sa joue droite. Je fis descendre mon doigt sur son coup, le tapotant aussi. Je mis ma deuxième main en position, tapotant tout son torse ainsi que ses bras. Bien, j'avais une image d'elle, à peu près.
Je tapotai une nouvelle fois dans le vide avant de toucher le visage du garçon, lâchant un petit rire et suivant les mêmes étapes que la demoiselle. Je retirai la cigarette de ma bouche, la portant vers mes deux nouveaux amis afin que le petit feu éclaire légèrement les visages de mes interlocuteurs. Il y avait forcément un moyen d'avoir un peu de lumière ici, forcément. Je retirai le fil de mon casque, laissant la musique venant de mon téléphone aux oreilles de tous, pourquoi pas s'amuser un peu? La musique n'était pas très forte, mais suffisamment pour s'amuser et danser. La musique est la réponse à la vie, il ne faut jamais oublier ça les amis!
Je pris la main du jeune homme avant de prendre celle de la fille, commençant à sautiller sur place afin de me mettre à faire une petite danse aussi confuse que stupide, emmenant les deux personnes dans mon rythme. Peut-être qu'on va devenir les meilleurs amis de tout les temps grâce à ça ? Je me vois déjà dehors avec eux, courant dans les champs avec eux, de grands sourires sur nos beaux visages! On ira manger tout les trois! On fera des jeux comme des frères! J'intensifiai le rythme de la danse, j'étais heureux d'un coup, une immense vague de joie!
Je lâchai la main de la jeune fille, venant prendre le garçon au niveau du ventre, le soulevant et tournant sur moi-même tel un hélicoptère. Pourquoi un tel amusement? Je déposai le jeune garçon, rigolant toujours stupidement, regardant ce que je pouvais voir de la future femme, ne bougeant plus.

Toi aussi tu veux faire l'hélicoptère avec moi..?


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Venda le Mar 19 Juil 2016, 08:07

Le malaise... Je garde ma main tendue en avant, mais celui vers qui je la tend ne la prend pas et pour couronner le tout, j'entends de la musique qui joue dans des écouteurs ou un casque... S'il préfère rester allongé dans la poussière, c'est okay, tant mieux s'il aime ça, mais qu'il le dise, ça m'éviterai d'attraper une tendinite. C'est peut-être un " poussierophile " ? D'ailleurs, quand j'ai tapé ce mot exactement de cette façon sur Google, l'un des résultats de recherche que ça m'a donné m'a bien fait rire, sur un certain réseau social très populaire... Ouais, j'ai du temps à perdre lorsque je ne saute pas partout en faisant des roulades ou des sauts périlleux... Monsieur Poussière, c'est comme ça que je vais le surnommer en attendant, se décide finalement à m'attraper la main et je l'aide à se relever. Oh-hisse, Poussière ! Une bonne chose de faite. Il a abandonné le plancher sale et est de nouveau sur pieds, mais il ne m'a toujours pas répondu. Non, M. Poussière préfère s'allumer une clope. Je distingue la faible lueur du briquet, puis c'est l'odeur écœurante du tabac qui vient emplir mes narines. Vite, mon masque à gaz. Je remonte sur ma bouche ma longue écharpe que j'avais baissée tout à l'heure. What the... C'est une écharpe, mais on dit mon écharpe... c'est comme l'opinion. Mon opinion et une opinion. C'est weird tout ça ! Hein, quoi ? Bien sûr que oui, c'est un nom féminin. Va chercher dans de dictionnaire ! Revenons à nos moutons de poussière. J'ai bien fait de remonter mon écharpe, car M. Poussière et fumée nous envoi, au gars et à moi, un gros panache de fumée, une vraie locomotive à vapeur ! Oh mon dieu, ça me rappelle mon sacrament de professeur d'anglais de 3ème, 4ème et 5ème année du primaire. Quel cauchemar ce prof ! Son haleine parvenait à sentir à la fois le tabac, la merde, le vomi et la décomposition. Et pourtant, aucune mouche ne lui tournait autour ! Je suis persuadée que même elles ne supportaient pas l'odeur et qu'elles tombaient... comme des mouches. Je replace mes lunettes de soleil et je me secoue vivement la tête pour chasser ces souvenirs tout droit sortis des tréfonds du Tartare. Si seulement je pouvais boire les eaux du fleuve Léthé pour oublier ça. Je replace à nouveau mes lunettes de soleil qui sont déplacées à cause des secousses de tête. Par contre, je laisse mon écharpe retomber dans mon cou.

- Je vais bien..Je vais bien..Je m'appelle Law, qu'est-ce que vous faites ici ?

C'est juste maintenant qu'il dit qu'il va bien ?! C'est plutôt à nous qu'il faut demander ça maintenant, avec la boucane ! C'est pas interdit de fumer dans les endroits clos ? Oh wait... Il nous a dit son prénom, ce sera plus court comme appellation, mais ne t'en fais pas mon cher Law, tu resteras toujours M. Poussière et fumée dans mon cœur <3 . Ah, j'allais oublier. Il nous a posé une question, au garçon et à moi, il faudrait bien lui répondre. Autrement, ce serait dommage qu'elle telle question aboutisse dans l'oreille d'un sourd, mais moi, je ne suis pas sourde. C'est bien l'inverse !

- Je crée une pseudo-anarchie, la routine habituelle quoi...

J'ai parlé sur un ton des plus anodin, comme s'il s'agissait d'une banalité quotidienne. Dans les faits, c'est pas une routine, c'est plutôt... Eumh, combien de fois j'ai fait ça, déjà ? 1... 2... 3... 4... 5... 6... Ouais, voilà, c'est seulement la septième fois depuis mon arrivée dans cette académie à la " Charles-Xavier ", sauf que là, on a pas le sympathique et raisonnable Charles. C'est plutôt triste, mais d'un autre côté, personne ne peut lire mes pensées... Euh... J'espère... Il doit y avoir des télépathes à l'académie, mais j'espère que personne ne lit ces pensées-ci en ce moment, car le pauvre, il risque d'avoir bien vite mal à la tête. Je pense vraiment trop... Je vais me mettre à culpabiliser, là. Okay, je reviens à la réalité. Avec tout ça, je sais même plus de quoi il était question... Attends... Ah oui, la septième fois que j'échappe à la justice qui règne en maitre sur les corridors. Okay, j'ai plus rien à dire. Vrai retour à ce qu'il ce passe. Toutes mes excuses, les télépathes. Quelque chose touche à mes cheveux, puis mon visage est pris d'assaut à son tour. Si je prend compte du rire de Law, je peux en déduire que c'est lui qui me touche en ce moment. Shit, mais c'est terrible ! Cette phrase peut être interprétée de travers... Le visage, le cou, les épaules, le corps, probablement tout va y passer, mais je ne bronche pas, même lorsque ses mains entre en contact avec ma poitrine. Est-ce que ça étonne vraiment quelqu'un, le fait que je ne bronche pas à ça ? Parce qu'en temps que personne malvoyante, je trouve ça totalement normal de vouloir voir avec ses mains, surtout que là, on est dans l'obscurité. Par contre, s'il s'était un peu trop attardé sur ce point de ma physionomie, il aurait eu de fortes chances de se prendre une baffe calculée à l'écholocalisation, mais là, il semble déjà avoir terminé son analyse. WOW, UNE SECONDE ! C'est moi où l'ambiance est subitement complètement morte ici ?! Ça sent le malaise en plus ! Faut faire quelque chose, PRESTO !!! Je n'ai pas l'air d'être la seule personne ici à le penser, puisque Law débranche son casque ou ses écouteurs et sa musique résonne un peu plus fort dans le grenier. Oh non, c'est peut-être un télépathe !!! Mais non, si c'en était un, il ne nous aurait pas posé de question tantôt. Oh, dans ce cas, keep cool. On m'attrape la main et je me fais entraîner dans un rythme qui bouge. Ah là, tu parles ! Ça c'est parfait ! Je me laisse entraîner dans le noir, oubliant complètement le reste. Comme on dit par chez moi ; swing la bacaisse dans l'fond d'la boite à bois ! Je suis tellement dedans que je m'aperçois presque pas que Law me lâche la main. Je me retourne et j'ai droit à un truc bien nawak, drôle et spontané comme on les aime. J'entre perçois que le jeune garçon ne touche plus au sol. Soulevé par Law et d'après l'air qu'ils déplacent, ils tournent. Devant l'absurdité de la scène, je manque d'exploser de rire.

- Toi aussi tu veux faire l'hélicoptère avec moi..?

Je recule d'un pas. Peut-être un autre jour, mais pour l'instant, je viens de réaliser qu'outre nous dire son nom, personne ne s'était vraiment présenté.

- Navrée, mais j'ai le mal de l'air. Maintenant, on te connaît, mais toi, tu ne nous connais pas et nous, on se connais pas non plus.

Au fur et à mesure que j'emploie le " toi, tu, nous, on ", je pointe tout le monde avec mes deux mains en terminant par pointer le jeune garçon et me pointer moi-même.

- Donc, on devrait au moins prendre le temps de mieux se connaître, nan ? Moi, c'est Venda, maison Rubis, écholocalisation. Voilà, voilà, enchantée.

Je cherche dans mon la main des deux garçons pour la leur serrer, puis je donne une tape amicale sur l'épaule du plus jeune et lui dit sur un ton invitant :

- À toi, maintenant !
[/color]




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Daaf le Mar 19 Juil 2016, 09:18

L'inconnu se relève. Puis, il allume quelque chose avec un briquet, une cigarette. Soufflant sur les deux jeunes gens, Daaf tousse, tandis que la fille se couvre la bouche avec son écharpe.

<< Je vais bien..Je vais bien..Je m'appelle Law, qu'est-ce que vous faites ici ? >>

L'homme s'appelle Law. Un drôle de nom, littéralement, cela donne "Loi". Mais passons. Celui ci posa une question, à laquelle la fille répondit et le garçon aussi.

- Je crée une pseudo-anarchie, la routine habituelle quoi...

- Euh... Je crois que j'ai été entraîné dans cette pseudo-anarchie, répondit-il en souriant, se grattant les cheveux avec sa main.

Il venait à peine d'arriver et de rencontrer des gens que voilà, il se retrouve dans les affaires de quelqu'un. Et pas de la manière la plus douce ou la plus calme. C'est surement la première fois qu'il se fait... "kidnappé". Heureusement, ce n'est pas une personne mal intentionnée et elle a à peu près son âge.

Law, comme il s'appelle, semble tâter le corps de la jeune fille, surement parce que dans l'obscurité, il ne voit rien, alors il essaye de distinguer les formes. Ce fut au tour de Daaf, qui lui aussi se fit toucher le visage. Mais apparemment, il le toucha moins que la fille, possible qu'il préfère ces dernières.

Une musique se fit entendre, provenant des écouteurs de l'homme. Les autres se mirent presque à danser, lui, un peu gêné et pas très entraînant, resta là à sourire. A moins que Law n'aime pas trop ça, puisque quelques secondes plus tard le garçon se retrouva dans les airs, a tournoyer. Il trouva ça amusant, faisant un léger "Wowowowow" en rigolant. Puis il fut reposé au sol, l'homme se tournant vers la jeune femme, lui déclarant :

Toi aussi tu veux faire l'hélicoptère avec moi..?

Elle était moins enthousiaste. Il sembla à Daaf qu'elle recula, les mains en avant :

- Navrée, mais j'ai le mal de l'air. Maintenant, on te connaît, mais toi, tu ne nous connais pas et nous, on se connais pas non plus.

En effet, les deux adolescents ne s'étaient pas présentés, jusqu'à maintenant où la fille se jeta à l'eau.

- Donc, on devrait au moins prendre le temps de mieux se connaître, nan ? Moi, c'est Venda, maison Rubis, écholocalisation. Voilà, voilà, enchantée.

Dit-elle en serrant la main du garçon, puis en tapotant celui sur l'épaule. Elle l'encouragea à parler.

- À toi, maintenant !

- Je... Je m'appelle Daaf, de la maison Émeraude.

Devinant qu'il fallait parler de son pouvoir, il continua, toujours en souriant :

- Je peux faire de la lumière, c'est la... "lueur".
avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Law Jr. le Mer 20 Juil 2016, 14:21

Navrée, mais j'ai le mal de l'air. Maintenant, on te connaît, mais toi, tu ne nous connais pas et nous, on se connais pas non plus.

À toi, maintenant !

Je... Je m'appelle Daaf, de la maison Émeraude.

Je peux faire de la lumière, c'est la... "lueur".

Bingo. Cet enfant sera mon nouveau jouet ici, il n'aura jamais du dire ça. Qui n'a jamais voulu d'un lumière portative géante? Personne? Bon si vous avez pas eu d'enfance aussi.. Je pris un sourire malin, fixant ce que je pouvais voir de l'enfant lumière. Puis je me mis à rire, d'un rire comme d'habitude stupide avec une petite touche d'enfant mais..Mon rire était légèrement sadique, légèrement hein, je suis un gentil garçon quand même. Je repris le garçon au niveau des cotes sans le soulever cette fois. Ils s'attendaient surement à ce que je me décrive un peu plus, ma maison, mon pouvoir, des choses comme ça. Ce n'est pas très intéressant et je pense recevoir des petites moqueries sur mon pouvoir, mais après tout je n'ai rien à perdre. Surtout si les moqueries viennent de lampe de chevet man.

Je suis dans la maison Rubis aussi et mon pouvoir..Hip-Hop. Il me permet simplement de faire des gens dans un périmètre donner.

Je lâchai d'une main mon nouvel ami, tirant une latte sur ma cigarette en faisant, bien évidemment, cette fois attention à ne pas envoyer la fumée dans la direction des deux personnes. C'est un grand effort pour moi, il faut le savoir! J'avais l'énorme envie d'utiliser le garçon comme ma petite lampe torche. Je posai à nouveau ma main sur lui, le soulevant d'un coup et venant le positionner au dessus de moi, un peu comme la scène dans le Roi Lion, vous voyez? Il le fallait..Il devait le faire..Pour le bien du monde..! Je pris une énorme inspiration.

ET LA LUMIÈRE FUT !

A la fin de cette phrase, aussi magnifique, émouvante que violente, puisque évidemment elle sort de ma bouche, je ne pus retenir un petit hurlement de détermination. Son pouvoir peut nous être utile dans cet endroit en plus, est-il entrain de devenir plus important que moi ici? Sacrilège, ma vengeance sera t.e.r.r.i.b.l.e . Mais peut-être qu'il va prendre ça pour un viol ? Pour un acte de violence ? Je déposai le jeune homme rapidement, prenant un sourire aussi peu crédible que mon pouvoir. Après tout il se pose peut-être des questions..On est dans un grenier, il fait noir..Je secouai ma tête, balayant les mauvaises idées, qu'est-ce que je raconte bon sang? Je repris petit à petit mon calme, tirant une nouvelle latte sur ma cigarette avant de l'écraser à son tour, fouillant ensuite dans ma sacoche. Je fis signe aux deux personnes de garder ça pour elles, posant un doigt sur ma bouche avec un petit son " Tchhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhht " . Je sortis de ma sacoche les ingrédients magiques, roulant doucement un joint. Après un petit moment, l'ayant terminer je pris mon briquet afin de l'allumer, tirant deux fois dessus. Je le pris, le dirigeant vers eux en souriant.

Quelqu'un en veut ?


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Venda le Ven 22 Juil 2016, 09:06

- Je... Je m'appelle Daaf, de la maison Émeraude.

Daaf... Daaf Punk ? Volkwagen, daaf auto ? Je laisse ces jeux de mots qui ne font rire que moi de côté pour focaliser sur autre chose. Donc, c'est un Émeraude. Ah ça fait bizarre de dire un et pas une... C'est pas comme une écharpe ou une opinion.

- Je peux faire de la lumière, c'est la... "lueur".

Je replace mes lunettes de soleil, intéressée par ce qu'il vient de dire. Ah, ce pouvoir doit être vraiment pratique lorsqu'on est perdu dans la nuit. J'aimerais tellement pouvoir voir la nuit... J'aimerais pouvoir voir tout court, en fait, mais pouvoir s'éclairer la nuit pour ne pas foncer dans les objets, ce doit être for... Oh wait ! Moi aussi je peux " voir " quand il fait noir pour éviter de foncer dans les objets. Ce retournement de situation, quoi ! Bon, et maintenant, c'est à Law de se présenter. On connait déjà son prénom, donc ça fait une info de moins à connaître. D'ailleurs, en parlant de lui... Non, mais quel hasard ! M. Poussière se remet à rire. Je l'entends bouger, mais je me demande bien ce qu'il peut être en train de faire à part fumer.

- Je suis dans la maison Rubis aussi et mon pouvoir..Hip-Hop. Il me permet simplement de faire des gens dans un périmètre donner.

Woah, le swag. Ce n'est pas la chose la plus utile au monde, mais j'aime bien les trucs moins utiles, tant que c'est cool et en l'occurrence, ça, ça l'est. I like to move it, move it, I like to move it, move it, I like to move it, move it, Ya like to... MOVE IT ! Oh mais en plus, c'est un autre Rubis. C'est super. Du moment qu'il n'est pas fêtard et... Ouais, non, je vais laisser faire ça, hehehe. Je me sors de mes pensées en replaçant mes lunettes de soleil. Bon et si non, que se pass... OH ! Ça recommence ! Daaf flotte de nouveau au-dessus du sol, retenu par Law. Je commence à songer à les surnommer " Le duo Laaf & Daw "... Ah euh, je veux dire " Le duo Daaf & Law ". Mais un instant ! Qu'est-ce que Law fout, au fait ?

ET LA LUMIÈRE FUT !

. . .  Ah. Rien ne se passe... Évidement. Le pauvre petit Daaf Punk, on ne peut pas dire qu'il Get Lucky en ce moment. Réduit à l'état d'objet en l'espace d'à peine une seconde, j'ai pitié pour lui... N'empêche que j'aimerais bien voir son expression faciale à l'instant. Ah oui, c'est vrai, j'en ai la possibilité. Je n'ai qu'à balancer une rafale pour immortaliser visuellement ce moment. C'est donc ce que je fais. Je lâche une rafale et... Ah merde, j'ai raté ! Et voilà qu'il retrouve déjà le sol, quelle tristesse. J'espère que je ne suis pas la suivante, je n'ai pas envie de servir de radar à Law, rien de personnel, hein. C'est que j'ai une petite faiblesse au niveau d'un orteil... Si jamais il me prend au-dessus du plancher, ce sera une excuse valable. Mais non, il ne se passe rien de tout ça. Law éteint sa clope en l'écrasant, sans oublier de prendre une bonne grande dernière bouffée de cancer à retardement avant, bien sûr. Il commence ensuite à faire quelque chose dans son sac. Je le déduis avec les bruits que j'entends. Comme j'ai moi-même fait tout-à-l'heure dans le hall d'entrée, il nous fait un " Shhhhht ". Qu'est-ce qu'il est encore en train de gosser ? Vraiment curieuse, je replace mes lunettes de soleil. Ce n'est que lorsqu'il l'allume avec son briquet que je comprends. Cette odeur... Naaan, j'le crois pas.

Quelqu'un en veut ?

C'est bien un joint. Non, mais il est épique le gars. Non seulement il fume dans le grenier, mais il ne fume pas que des cigarettes ordinaire, il fume un joint. Pourtant, c'est drôle, j'ai de la difficulté à refuser l'offre. Je m'empare donc de la chose et prend seulement une bouffée, sans m'étouffer, puis je la repasse à Law en me disant qu'une fois de temps en temps, c'est pas grave...

- Merci bien.

Eh oui, au risque d'en étonner certains, je n'en suis pas à ma première fois. Ça a dû arriver deux ou trois fois que je fume un joint avec des amis, dont Eden, la sœur de Tori... D'ailleurs, faudrait pas que cette dernière l'apprenne ou peut-être qui si... Ça lui apprendrait à partir sur un autre continent en donnant peu de nouvelles d'elle à sa sœur, mais bon, les problèmes de famille, ça ne me concerne pas, du moins, c'est ce qu'on pourrait croire. C'est tout une histoire de concurrence d'événements ce truc. Je m'attendais tellement pas à tomber sur l'aînée de la famille en venant ici et voilà que je me retrouve dans la même situation. Mais au moins, je donne des nouvelles chaque jour, moi ! C'est n'importe quoi cette histoire. Du coup, je me rends compte qu'il fait encore sombre ici et qu'on a toujours pas résolu le problème de lumière et il n'est pas question d'utiliser le petit Daaf comme un objet. Je n'aime pas trop la lumière, mais il en faut bien pour qu'on arrive à se voir les uns les autres et de toute façon, j'ai des lunettes de soleil. Il ne peut pas m'arriver grand chose tant que je les ai. Je me dirige donc vers mon sac que j'ai laissé à côté de l'escalier sans m'en rendre compte et j'en sors mon iPhone. Hein ? Quoi ? Placement de produits ? Je vois pas de quoi vous parlez, les télépathes. J'active la grosse lumière qui sert de lampe de poche pour tout le monde, sauf pour moi et je la positionne vers le haut pour éviter d'aveugler quelqu'un. J'ai de l'expérience là-dedans et c'est pas cool.

- C'est plus clair maintenant, vous ne trouvez pas ? On se voit mieux.

Je replace mes lunettes de soleil en rigolant.

- Enfin, " on se voit mieux ", je dis ça, mais je ne peux pas vraiment vous voir mieux, moi.

Au diable la batterie ! Je ne crois pas que je vais avoir besoin de mon téléphone plus que ça aujourd'hui.

HRP :
Je tiens vraiment à m'excuser pour cette monstruosité de longueur...




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Daaf le Sam 23 Juil 2016, 02:46

- Je suis dans la maison Rubis aussi et mon pouvoir est Hip-Hop. Il me permet simplement de faire danser des gens dans un périmètre donné.

C'est drôle comme pouvoir et Daaf le trouva amusant, mais il ne rigola pas, gardant cela dans sa tête. A peine eut-il eu le temps de penser ça qu'il fut a nouveau pris par les côtes et soulevé en l'air, cette fois Law cria :

ET LA LUMIÈRE FUT !

Visiblement, il s'amusait avec le pouvoir du garçon. Il devait trouver sa drôle, si bien qu'il déclara une phrase mythique en utilisant celui qui détient le pouvoir dont cette dernière fait référence. Puis Daaf fut reposé au sol, et Law tira une autre cigarette... Quoique, cela ressemble plutôt à un joins. Lui n'en avait jamais vu de sa vie, c'est la première fois.

Quelqu'un en veut ?

Il vit que l'homme le proposa à Venda qui accepta bien volontiers. Curieux, tout en restant méfiant, (car il sait ce que c'est, dans le pays d'où il vient, cela est monnaie courante, mais grâce à l'éducation de ses parents, il en est resté à l'écart), l'enfant demanda, lorsqu'on le lui tendit :

- Euh... Je sais pas trop... C'est pas dangereux pour la santé ?

Puis la fille pris son téléphone portable et l'utilisa comme une lampe : elle l'alluma et le posa sur le sol, cela permettant d'éclairer l'espace tout en ne gênant pas ceux s'y trouvant. Mais, dans son esprit d'aider les autres, il pensa qu'elle n'avait pas à utiliser son portable et que lui, qui a ce pouvoir si approprié à la situation, pourquoi ne s'en servirait-il pas ? Alors il se tourna vers Venda et lui dit, tout en souriant :

- Laisse, ne gaspille pas les ressources de ton téléphone.

Sur ce, il se concentra, mis ses mains en avant en les croisant, comme si il allait recevoir quelque chose et une boule de lumière apparu, de couleur jaune-ambre. Celle ci flotta dans les airs, non loin des paumes du garçon. Elle éclairait de manière ténue (c'est pour ça qu'il l'appelle la "lueur") mais suffisamment pour que les trois personnes puissent parfaitement se voir eux, ce qu'il ont et ce qu'ils font.


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Law Jr. le Lun 25 Juil 2016, 11:55

La petite demoiselle prit le joint à ma plus grande surprise, contrairement au garçon. C'était beau. La petite prit son téléphone pour l'utiliser comme une lampe torche afin de le mettre au sol afin d'éclairer ce qu'elle pouvait. Je repensais à l'idée que j'avais eu il y a peu temps, nous serons tout les trois les meilleurs amis de tout les temps ! Je pris une petite tête d'idiot en pensant à ça, comme si on disait à un gosse qu'il allait avoir le cadeau de ses rêves. Je nous vois déjà sauver des villes comme Potham , on aura notre Ratcave et on ira au Manoir Cayne ! Chelou-Girl , Lampadaire-Man et puis évidemment...Ceux disent Lawtiste au fond là, chut ! Bien évidemment Super Ultra Giga Super Ultime Sangoku Man.

- Laisse, ne gaspille pas les ressources de ton téléphone.

C'est vrai que ce petit m'avait foutu un beau petit vent..Je ne veux l'utiliser comme objet mais..Si ouais je le veux, mais bref, il peut nous être très utile ici. Vas-y Luciole Boy, c'est ton moment, ton chapitre. C'est à toi !! Il semblait concentrer toute son énergie, il concentre son KI ? Il met ses mains en avant en les croisant, une technique ultime ?
Oh ! Une lumière, c'est trop beau ! Elle flotte dans les airs ! Je pouvais enfin voir les visages de ma nouvelle équipe. Ils étaient plutôt mignons, un beau couple. Je pris Daaf dans mes bras, un grand sourire au visage, faisant signe à Venda devenir, la prenant à son tour dans mes bras. Les meilleurs amis sont là ! Non je ne suis pas un pédophile.

Tout les trois on est trop forts ! Les meilleurs amis du monde !

C'est bien, je donnais pas du tout la sensation d’être un gros débile en manque d'affection, cool, cool, bravo moi. Après tout on est tous là pour être une famille et les meilleurs amis de tout les temps, même si je suis supérieur, un peu, non ? D'accord. Mais attendez, c'est vrai que j'ai des badges de mon œuvre caritative moi ! Je lâchai mes deux compagnons, fouillant mes poches pour en sortir trois badges roses avec mon visage dessus, souriant. Je suis plutôt fier. J'installai les badges sur leurs torses ainsi que mon propre torse, on est officiellement les meilleurs copains de la terre du monde de l'univers de la ville !

Voilà ! Vous etes officiellement dans mon association clandes..Mon association ! P.I.L ! Protection internationale de Law ! Law c'est moi ! Hey !

Ils doivent être si heureux..J'en ai les larmes aux yeux.. Je me retournai, l'air de dire " C'est rien...ça me fais plaisir les copains ". Ou peut-être qu'ils s'en fichent ? Nan. Nan.. Nan... C'est un honneur quand même..Un peu..Fin j'suis Law quoi, le Law ! Bon hey stop.


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Venda le Jeu 28 Juil 2016, 08:06

Je me demande ce qu'on va faire, maintenant qu'on a de la lumière. C'est dommage que je ne puisse pas voir les garçons à proprement parlé, quoique j'ai pu distinguer quelques traits du visage de Law lorsque j'ai lancé ma rafale tout-à-l'heure, mais c'est tout, il faudrait que je les passe à mon" scanner ". C'est alors que Daaf se retourne vers moi. Je replace mes lunettes de soleil en me demandant bien ce qu'il me veut. Il va peut-être me demander pourquoi j'ai dit que je ne les voyais pas et là, je vais devoir lever la tête comme si j'allais revivre un flashback et je vais me mettre à raconter l'accident. À la fin, je vais avoir une tête de traumatisée en pleurant et en braillant un truc du genre " Non, Sylvie, non ! Tu étais si jeune ! " même si je ne connais aucune Sylvie. Oui, donc je suis sûre que Daaf va me dem...

- Laisse, ne gaspille pas les ressources de ton téléphone.

Ah... Okay... Non mais, je le crois pas. Genre, je prends mon téléphone pour lui éviter de gaspiller son énergie ou je sais pas quoi et lui, il me dit en souriant " Non, mais je veux pas que tu gaspilles l'énergie de ton téléphone ". Oui, je le sais qu'il sourit ! Comment ? C'est vraiment simple, c'est dans le ton de sa voix. Je ne vois pas son sourire, je l'entends. J'entends son putain de sourire ! Donc, je suis un peu frustrée, parce que je voulais simplement aider et lui, bah il me coupe d'un coup dans mon élan ou mon orignal, si on veut. Alors, un peu frustrée, juste un peu, je replace mes lunettes et je ramasse mon téléphone probablement plein de poussière que j'essuie sur ma jupe, tandis que le canard, Daaffy Duck, lui il crée sa lueur qui ne fait pas de différence pour moi avec n'importe quelle autre lumière. Je vois seulement quelque chose de lumineux... QUOI ??? Répète un peu ! ... Oui, je suis de mauvaise foie, t'as un problème ?! Je ne sais plus à quand remonte mon dernier vaccin contre la rage. Il faudrait peut-être que je vérifie, juste au cas où j'aurais encore envie de mordre des gens. Je m'aperçois que Daaf est encoredans les bras de Law et que ce dernier fait un signe dans ma direction. Décidément, ça devient une manie ! Je mets plusieurs secondes à comprendre qu'il m'incite à venir les rejoindre, mais dès que je comprends, je vais me coller au câlin. Ouais, bah c'est pas ma faute si je n'ai pas compris du premier coup. Je vois un geste flou, ça pourrait être n'importe quoi.

Tout les trois on est trop forts ! Les meilleurs amis du monde !

Meilleurs amis du monde ? Oh oui, ça me plaît bien ! Si j'étais un chien, je remuerais probablement la queue, mais que voulez-vous, on est pas tous né dans le bon corps. De toute façon, j'ai déjà à peu près la même qualité de vision qu'un chien. Tiens, il faudra que je la note cette phrase-là, elle est vraiment drôle et triste en même temps. C'est parfait pour un beau malaise. Pour en revenir aux meilleurs amis, j'en voudrais bien. Oh oui ! On a tous besoin d'affection dans la vie, si non, elle est triste et moche. Comment vous croyez que je survie ? Ce n'est pas pour rien que je regarde plein de vidéos de chat sur YouTube. Oh mais Law commence à défaire son étreinte. Ne me dites pas qu'il en a déjà marre, qu'il Lâwche tout, hehehe. Je l'entends fouiller dans son pantalon. Okay, à partir d'ici, j'installe le compteur de phrases louches, m'voyez. Nan, mais du calme voyons. Je voulais dire, dans les poches de son pantalon, rho la la. Il installe un truc à Daaf qui, je l'espère, n'est pas une puce électronique, mais finalement, c'est un macaron... Pas ceux-là, je parle des pin's, les badges, quoi, bande de casus. Du coup, je lui laisse m'épingler l'objet en espérant qu'il ne m'épingle pas la peau avec, parce que je tiens à ma peau et à mes nerfs, moi. Et en fait, même pas 5 secondes plus tard, je relève déjà le macaron, j'ai faim, vers moi pour voir ce que l'autre nous a broché dessus. Gneuuuh... Je crois bien qu'il s'est broché sur nous, en fait. Je ne peux pas en être certaine, mais je crois que ça ressemble à son visage. C'est pas laid.

Voilà ! Vous etes officiellement dans mon association clandes..Mon association ! P.I.L ! Protection internationale de Law ! Law c'est moi ! Hey !

Kwa ?! Une association clandes... Ah non, okay, il s'agit d'une simple association de Protec... Ouais, non, je vais pas m'amuser à répéter tout ce qu'il vient de dire. Je ne sais pas du tout de quoi il parle, mais je vais faire semblant de trouver ça vraiment cool. D'ailleurs, je souligne le mot cool en replaçant mes lunettes de soleil.

- Ah ouais, c'est trop bien, merci, meilleur ami. Là par contre, on a de la lumière, on a de l'amitié, mais mes lunettes me soufflent qu'il faudrait trouver un truc à faire.

Je marque une pause pour retirer mes lunettes en fermant mes yeux au préalable, puis je les porte à l'une de mes oreilles pour les écouter.

- Ouais, non, je casse pas votre couverture, j'ai jamais dit que vous étiez vivantes... Ah oups...

Je me gratte la tête un peu perplexe de ma gaffe, puis je remets mes lunettes de soleil, comme si de rien n'était.

- Bref, le truc à retenir de toute cette l'histoire, c'est qu'il faut qu'on trouve une activité. Des suggestions ?

Que rajouter de plus ? Certains sont chrétiens, d'autres juifs et j'en passe, bah moi je suis animiste. C'est aussi simple que ça. Autant les objets animés que les objets inanimés, tous ont un esprit.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Daaf le Sam 06 Aoû 2016, 19:36

Daaf sent encore une étreinte, celle de Law. Celui ci à l'air de bien l'aimer. En effet, il s'exclame, avec un grand sourire :

<< Tout les trois on est trop forts ! Les meilleurs amis du monde ! >>

Personnellement, même s'il n'était arrivé ici que depuis très récemment et cela de même pour la rencontre de ces personnes, qu'ils soient amis ne le dérangeait pas. Au contraire, quelle chance, à peine arrivé qu'il développe encore plus de liens d'amitiés. Voilà qu'on épingle sur sa chemise ce qui ressemble à un pins, de couleur rose avec le visage simplifié d'un petit bonhomme souriant dessus, au niveau du torse.

Entre temps, il ressentit quelque chose de bizarre, il pensa que Law l'aimait, mais plus que cela. Ce fut la même chose que pour Venda, balancé entre juste une simple relation et une autre plus... poussée. En plus, ces deux personnes qui l'entouraient, il les trouve mignons, presque beau et en plus, il sont gentils, et veulent créer une amitié... Toutes ces choses qu'il eut en tête très rapidement le fit légèrement rougir.

Voilà ! Vous etes officiellement dans mon association clandes..Mon association ! P.I.L ! Protection internationale de Law ! Law c'est moi ! Hey !

Par contre, il ne se sent pas encore très près à faire partie d'une... association. Il préfère rester sans, avoir un statut plus neutre. Mais pourquoi pas, Law à l'air d'être très gentil, alors le garçon ne voudrais pas le décevoir.

Merci, ça à l'air génial !, déclara-t-il en souriant.

L'autre fille semble être contente, elle aussi. Puis celle ci baisse ses lunettes de soleil et... chuchote quelque chose. Elle finit par s'adresser au petit groupe.

- Bref, le truc à retenir de toute cette l'histoire, c'est qu'il faut qu'on trouve une activité. Des suggestions ?

L'adolescent se rappela que celle qui vient de parler lui avait dit quelque chose dans le genre de "tu as oublié ton uniforme, tu risque de te faire prendre". C'est ainsi qu'il proposa, se tournant vers la jeune fille :

- Venda ? J'ai besoin de toi pour récupérer mon uniforme sans me faire prendre, apparemment tu as des talents de ninja...


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Law Jr. le Jeu 11 Aoû 2016, 13:20

Trouver une activité ? Euuuuuuuuuuuuuh..Je pense qu'on va faire comme tout les jours, on va parler de la meilleure chose dans ce bas monde, je parle évidemment de moi. Vous savez je suis quelqu'un de très charismatique. On me donne souvent le surnom de Godzillaw ou " El Destructor Del Anus ". Je sais pas pourquoi, faudra qu'on m'explique un jour sans déconner. Vous avez une idée vous ? Bon de toute façon je pense qu'on s'en fiche tous alors trouvons un sujet ou une activité autre que parler de moi, oui je sais ça va être dur mais on peut le faire !

- Venda ? J'ai besoin de toi pour récupérer mon uniforme sans me faire prendre, apparemment tu as des talents de ninja...

D'accord, donc on m'a totalement oublier. OUH OUH ! Je suis là ! C'est quand même grâce à moi si on est tous les meilleurs amis du monde maintenant hein ! Grâce à mon talent incontestable de gentillesse, d'amour et de tendresse, je suis un garçon très sensible vous savez les enfants. Donc on m'a totalement oublier, pour de bon. Il ose même dire " Venda j'ai besoin de TOI ", genre le mec il a pas besoin de moi, mais c'est quoi ce truc de malade là ? On est dans un autre monde ou c'est comment ? Je comprends ? La toupie tourne....! INCEPTION ? JE SUIS DANS UN RÊVE ? Okay je comprends mieux, un pouvoir lampadaire, n'importe quoi. Qui peut avoir un pouvoir comme ça ? Mon cerveau est tellement con, des barres. Mais si je suis dans un rêve ça veut dire que je peux faire ce que je veux..Mais c'est vachement réaliste comme rêve, c'est genre un rêve en 4K. Détournant mon regard vers Venda tout en pensant à ça, je pris un petit sourire. Si c'est un rêve ça veut dire qu'ils ne vont rien faire si je..Et puis c'est vrai qu'elle est mignonne la petite.. Non non ! C'est quoi ses idées perverses que j'ai là ! C'est pas du tout moi ça ! Enfin si mais non ! Je dois en avoir le cœur net, suis-je dans un rêve, oui ou non ? Je connais la fameuse technique du " Ake blabla on peut pas avoir mal dans un rêve blabla " mais y a des risques quand même. Ou alors je pose une question à Venda ou à Daaf ! En fonction de la réaction et de la réponse je pourrai savoir !

Je m'avance légèrement vers Venda et Daaf, prenant une position et un visage pas du tout naturel comme si j'allais faire quelque chose de pas très catholique.. Pourtant je vais rien de méchant, j'vous l'jure ! Je pose une main sur la tête de Daaf et mon autre main bien sur l'épaule de Venda. Je souriais, regardant tour à tour les deux personnes affichant un sourire pas très rassuré et pas très rassurant non plus il faut dire.. Et pourquoi pas tout simplement demander si on est dans un rêve ? OU NON JE SAIS ! Je peux dire qu'on est dans un rêve ! Ça peut faire un effet ultime d'explosion et boum je me réveil, peut-être même que je suis avec une meuf pas très dégueulasse en ce moment dans mon lit, ou dans son lit. J'ai hâte de voir ça quand je reviendrai dans le vrai monde !

Ou alors je peux essayer de me tuer ? Ça me réveillera, je peux le faire maintenant que je suis et certain d’être dans un rêve. J'ai peut-être un couteau ou un truc comme ça dans ma sacoche ou mes poches ? Je dois forcement avoir un truc comme ça malade que je suis. Ah bah non..Bon bah je vais cogner ma tête le plus fort possible contre un mur, le choc devrai me ramener d’où je viens ! Je lâchais les deux mignons enfants avant de me diriger vers le " mur " le plus proche, posant mes mains dessus en regardant les deux personnes, souriant. C'est la dernière fois que je vois Daaf et Venda, ou peut-être que je pourrai les revoir un jour dans un rêve, une sorte d'amitié extra-réalité.

Allez c'est le moment, je fis un petit mouvement de la tête comme pour dire " On se reverra un jour, je vous le jure ". Je pris une meilleure position et je cognais de toute mes forces ma tête contre le mur, reculant de quelques pas, tournoyant légèrement comme si j'étais ivre. Je saigne..? J'ai mal..? C'était pas un rêve..? Et voilà, je tombe en arrière, mais qu'est-ce que je peux être con ! Et putain le sol fait mal en plus, pas très confortable ! C'est ici que je vais mourir, c'est pas très crédible en plus, je vais mourir pour m’être cogner la tête contre un mur en voulant revenir dans le vrai monde car je croyais être dans un rêve, holala c'est compliqué tout ça les copains. Même moi je comprends pas des barres. C'est possible de mourir de ça ? J'ai peut-être un traumatisme crânien de la merde dans le cerveau ! Bah nan j'suis con j'ai pas de cerveau trop d'amusement.


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Venda le Ven 12 Aoû 2016, 15:11

Étonnamment, c'est le canard, Daaffy qui est le premier à faire une proposition :

- Venda ? J'ai besoin de toi pour récupérer mon uniforme sans me faire prendre, apparemment tu as des talents de ninja...

Ah ouais, il a pas tout capté... Remarque, c'est normal si personne lui a rien expliqué.

- Nan, mais attends, canard, l'uniforme, t'en a seulement besoin pour les cours... enfin de ce que j'ai compris. Et si j'en crois l'heure qu'il est sur ma montre...

Je replace mes lunettes de soleil et j'approche mon poignet dénudé de tout bracelet ou montre que ce soit et le fixe quelques secondes.

- Il est un peu tard pour aller en cours maintenant. Donc en gros, on peut bien fuir en tentant de ne pas nous faire choper par un surveillant, mais l'uniforme, je crois pas qu'il te soit encore utile dans la situation actuelle.

Soudainement, une main vient trouver sa place sur mon épaule et bien-sûr, il faut qu'il s'agisse de Law. Que se passe-t-il encore ? Il veut pas nous laisser partir ? Je vais le renommer Gandalf si c'est le cas. Comment ça, c'est quoi le rapport ? Bah, Gandalf il dit " You shall not pass ! " et Law, lui, il veut peut-être pas nous laisser partir. " You shall not left ! " J'espère que c'est plus clair là. Clair comme la lueur de Daaffodil. Mais Lawersome ne nous " retient " pas longtemps. Sa main s'en va comme elle est arrivée et je vois son possesseur flou qui s'éloigne de nous. Au fur et à mesure qu'il s'éloigne, il est de plus en plus, donc je ne sais pas trop ce qu'il va faire. Puis, j'entends un gros " POC ! ". Quelques secondes silencieuses passent et j'entends un gros " BAM ! " en même temps de sentir le plancher trembler.

- Bon, qu'est-ce qu'il a encore ce conna... Umh, je veux dire, ce coquin.

Je me dirige là où ça a fait " POC ! " puis " BAM ! " et je manque de trébucher dans le cadav... dans le corps de Law, à moins que ça ne soit celui d'une quatrième personne qui était la depuis tout ce temps, mais je crois que c'est Law. Je replace mes lunettes de soleil et me penche pour mieux l'inspecter. Ah ouais, c'est Law. C'est malin de sa part, il est mort là ! Nan mais wow, faut pas s'énerver, je déconne, il n'est peut-être pas vraiment mort, cependant il joue très bien le rôle du cadavre. Je me penche au-dessus de lui et j'approche l'oreille de sa poitrine, au niveau de son cœur. Je n'ai même pas besoin de coller la tête pour entendre son cœur battre. Parfait, c'est déjà ça. Juste pour m'assurer, je prends quand même son pouls au niveau de son poignet. Il a un pouls, je sais pas s'il est normal, mais il en a un, donc il est pas un vampire... Oh wait, c'est vrai, le cœur des vampires ne bat pas non plus, donc il est doublement pas un vampire en fait. Dernière vérification, je mets ma main près de ses narines et je sens son souffle. Sans détacher mon regard de lui, je lève un pouce en l'air en direction de Daaf pour lui indiquer que Law va bien ou du moins, d'après mes connaissances. Je place mes doigts sur le front de l'inconscient, ouais et par là, je veux dire autant inconscient au sens propre qu'au figuré, puis je les déplace par endroits, à la recherche de trace de sang. Nan, mais lâchez-moi avec les vampires deux minutes là ! Je suis en train de regarder s'il a des blessures, j'en veux pas de son sang, eurk. Il ne semble pas saigner de quelque endroit que ce soit, donc je redresse la tête vers Daaf avec le sourire.

- Bon eh bien on n'aura même pas besoin de mes talents de ninja, j'ai trouvé une excuse pour se balader dans les corridors; cadavre de clochard dans le grenier. Je te propose un truc; on essaie de descendre son corps dans l'escalier et au lieu de le balancer dans le fleuve, on le traîne jusqu'à l'infirmerie ou bien on va directement chercher l'infirmière... Ah non, je crois que c'est un infirmier en fait, mais peu importe que ce soit un homme ou une femme, ça va nous éviter de faire trop d'efforts pour le déplacer d'un bout à l'autre de l'académie.

J'ai eu une trop bonne idée moi, je suis tellement brillante ! Bien plus que la lueur de Daaf même.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Daaf le Ven 12 Aoû 2016, 19:32

<< Nan, mais attends, canard, l'uniforme, t'en a seulement besoin pour les cours... enfin de ce que j'ai compris. Et si j'en crois l'heure qu'il est sur ma montre... >>

Canard ? Pourquoi l'appelait elle ainsi ? Il n'avait pas compris et ne le savait donc pas. Enfin, maintenant, ce qu'il savait, c'est que l'uniforme n'est indispensable que pour les cours. A propos de cours...

- Il est un peu tard pour aller en cours maintenant. Donc en gros, on peut bien fuir en tentant de ne pas nous faire choper par un surveillant, mais l'uniforme, je crois pas qu'il te soit encore utile dans la situation actuelle.

Il n'y avait donc en aucun cas besoin de faire ce plan. Daaf se sentait maintenant inutile, et baissa du regard comme s'il était bête. Puis, une main viens se poser sur sa tête, peut-être pour le consoler ? C'était celle de Law, qui les regardait, puis celle ci s'enleva aussitôt et l'homme partit vers le fond de la salle. Le garçon se demandait ce qu'il allait faire et la fille également.

- Bon, qu'est-ce qu'il a encore ce conna... Umh, je veux dire, ce coquin.

Il fut surpris. L'individu s'approcha du mur et se cogna volontairement contre ce dernier, ce qui fit un bruit qu'il put entendre, le choc à du être violent et un second bruit succéda, celui du pauvre Law tombant au sol. Venda se précipita, en même temps que Daaf. Affolé, l'adolescent se demandait si il allait bien et s'apprêta à parler, à poser des questions à l'inconscient tel que "Est ce que ça va ?" et à essayer de s'en occuper, quand la fille aux cheveux bleu fit un signe, elle leva le pouce en l'air, ce qui signifiait qu'il n'avait pas trop de soucis à se faire.

- Bon eh bien on n'aura même pas besoin de mes talents de ninja, j'ai trouvé une excuse pour se balader dans les corridors; cadavre de clochard dans le grenier. Je te propose un truc; on essaie de descendre son corps dans l'escalier et au lieu de le balancer dans le fleuve, on le traîne jusqu'à l'infirmerie ou bien on va directement chercher l'infirmière... Ah non, je crois que c'est un infirmier en fait, mais peu importe que ce soit un homme ou une femme, ça va nous éviter de faire trop d'efforts pour le déplacer d'un bout à l'autre de l'académie.

Voilà qu'ils ont un motif. Ils pouvaient sortir sans problème et en plus, cela permettrait à Daaf de découvrir un nouvelle endroit. Cependant, il avait remarqué quelque chose; Venda n'utilisait pas des termes très gentil pour décrire Law, du moins il trouvait. Alors il approuva le plan puis posa cette question, en faisant un signe du menton vers l'homme allongé par terre :

- Ok. Au fait, tu ne l'aime pas trop ?


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Law Jr. le Jeu 18 Aoû 2016, 20:23

J'ai mal. J'ai même très mal, donc ce qui est sur c'est que je ne suis pas dans un rêve..Ou alors j'ai fait dans la réalité ce que j'ai fait dans mon rêve donc du coup j'étais dans un rêve..Faut que j’arrête de me croire dans Inception moi un moment. Dans tout les cas on m'aide, enfin je crois. Je ne sais pas ce qu'il se passe, j'entends des voix, ils parlent, mais de quoi ? Ils doivent être en panique, si je meurs, plus personne n'a de raison de vivre sur cette planète, ils savent que si il ne me sauve pas d'une morte certaine, ils mourront, autant de tristesse que par les balles de tout mes fans ( soit la terre entière ) et du Genkidama ultime que va faire la Maison Ambre et mon Allanosaure. J'ouvre doucement un œil, le refermant tout de suite. On va au moins faire un peu semblant d’être mal. Mais j'y pense..Peut-être que le choc m'a retourné le cerveau ? Que je suis encore plus intelligent que je ne l'étais avant et dieu sait que j'étais intelligent mais alors LA ! J'ose même pas imaginer la puissance de mon cerveau. J'arrive même pas à comprendre ce qu'ils disent les deux mollusques. Imaginez ils partent et me laisse ici, entre la vie et la mort. Je serai triste, mais vraiment très triste. Quand même ils ont le badge de l'organisation P.I.L ( Protection Internationale de Law ) ce qui fait d'eux mes meilleurs amis, avec tout les membres de l'organisation évidemment. Ils se doivent donc de me sauver dans les cas dangereux, d'assurer ma sécurité dans toutes les situations et d’être les meilleurs amis du monde avec moi. Vous savez, j'suis peut-être pas très malin mais je suis gentil ! Et j'ai besoin de plus d'affection qu'un être normal ! J'ai besoin de deux câlins par heure sinon je vomis et après je meurs. Arrêtez de dire que c'est des mensonges s'il vous plait ça me blesse profondément.

Qu'est-ce que c'est ? Un tunnel ? Une lumière blanche ? Je vois une lumière ! C'est trop tard, je vais mourir, ici, devant les yeux de mes meilleurs amis. Mourir dans les bras de Allan était mieux mais bon, on décide pas toujours qu'est-ce que vous voulez hein ! Non pas que je sois amoureux de lui...oh non...Bon c'est vrai qu'il est mignon et qu'on a 20000 points communs mais..Vous aimez me mettre dans des situations gênantes c'est ça en faite ? J'en ai marre de vous. Je lève un bras, pointant du doigt la lumière blanche..Vous voyez..? Ah mais nan c'est la lampe torche de mon téléphone. Comment c'est possible ? Il était verrouiller ! Oh my Law ! Comment est-ce possible ? Il y a vraiment un esprit dans ce grenier ? Quelqu'un qui hante cet endroit depuis des siècles ? J'ai peur..Venda aide moi ! Laisse moi une place sur ton petit corps ! Ouais bon.

- Ok. Au fait, tu ne l'aime pas trop ?

Je ne pouvais pas placer cette phrase..Je n'ai pas entendu ce que Venda a dit avant et Daaf non plus. Ça me brise le cœur.. Je souffre, j'ai mal. Moi je suis là tout gentil je donne de l'amour et de l'amitié et même de l'affection et de la tendresse à des gens et eux ils ne m'aiment pas ! Je me sens pas bien, j'ai même plus envie d’être ici, j'ai juste envie de partir. Je suis mou.. J'ai même plus envie de parler avec eux, avec personne d'autre d'ailleurs. Je vais retourner dans mon dortoir, mettre mon pyjama Martin Mystère et dormir en écoutant des musiques très tristes tout en me rappelant mon hamster qui est mort, Ventilateur, c'était son nom...Je l'aimais tellement. Peut-être qu'il s'est donner la mort ? Car j'étais un mauvais papa ? C'est pour ça hein..? Maintenant j'ai Philippe, le seul qui m'aime réellement. Je me lève tout doucement, le corps en avant. Mon visage de tout à l'heure n'était plus là, mon sourire tout mignon était maintenant un sourire triste, déçu, c'est limite si j'ai pas les larmes aux yeux j'ai envie de vous dire. Je regarde Venda, d'un regard aussi triste que la fin du film La Ligne Verte.

Tu m'aimes pas..?


Bonsoir.

Excuse me, America, I don't do the taxes, I make my money flip, stretch, we call it gymnastics
1738

L'thème du mec qui a 8 awards mdr jvous baise tous:

@BathSaltOfficielDeLaCB

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Venda le Mar 23 Aoû 2016, 19:38

Daaf approuve le plan, mais me pose une question que je trouve plutôt déplacée :

- Ok. Au fait, tu ne l'aime pas trop ?

Je fronce les sourcils et recule légèrement la tête sous l'effet de l'étonnement.

- De quoi ? Law ?

Je suis offusquée. Non, mais est-ce qu'il croit vraiment que j'aime pas Law ? Pour ne pas arranger les choses, ce dernier reprend ses esprits et se redresse pour me demander avec une voix que je sens mélancolique :

Tu m'aimes pas..?

Bordel, il fallait que ça arrive ? Bon au moins, la bonne nouvelle, c'est qu'il va bien, mais là, je me retrouve dans l'un de ces quiproquos inutiles. Je me frappe la paume de la main contre le front, avant de soupirer, puis je replace mes lunettes de soleil.

- D'où tu sors que je t'aime pas. Daaf a seulement tiré des conclusions hâtives, parce que je faisais des méchantes blagues en parlant... Puis je peux pas ne pas t'aimer. Après tout, je fais parti du P.I.L. Protection Internationale de Law.

Je marque une légère pause où je lui souris et je lui donne une petite tape amicale réconfortante en reprenant ces paroles :

- Law c'est toi ! Hey !

Je me relève en lui tendant la main pour l'aider. On a perdu notre excuse pour nous promener dans le corridor en bas, mais je préfère ça à avoir un meilleur ami dans un sale état. Rester dans ce grenier n'est pas la meilleure idée qui soit. Je crois qu'il est en train de tenter de nous rendre fou. Il y a peut-être un champignon ou une moisissure quelque part qui contamine l'air, un peu comme dans certaines écoles mal entretenues de la Commission Scolaire De Montréal. C'est pas drôle comme histoire. Certaines écoles doivent fermer leurs portes, parce qu'à cause des coupures de budget du gouvernement dans le domaine de l'éducation et de la fichue austérité de merde, bah les écoles qui commencent à tomber en ruines parce qu'elles sont vieilles et qui ont besoin de rénovations manquent d'argent. Non, mais tu parles d'une connerie ! En plus le gouvernement dit lui-même que l'éducation, c'est l'avenir du Québec. Mon cul, ouais ! Mais bref, tout ça pour dire que s'il y a des vapeurs toxiques ici, on ferait mieux de s'en aller avant de lancer la première épidémie de... euh... les genres de zombies dans The Last of Us. J'ai oublié leur nom, mais toute cette merde, c'est à cause de cette cochonnerie de champignon de cordyceps qui contamine les gens. J'ai vu et entendu un documentaire sur la faune et la flore de la forêt amazonienne, une fois. Ils nous montraient ce putain de cordyceps qui est un champignon réellement existant qui s'attaquait aux différents insectes comme des fourmis, des insectes bâtons, des sauterelles et j'en passe. Cette horreur de champignon se développait dans le corps de l'insecte et le tuait, puis poussait à l'extérieur du cadavre sous différentes formes et couleurs, tout dépendent de la sorte d'insecte. C'était creepy et j'ai pas envie de finir comme eux.

- Moi je vous propose qu'on quitte ce grenier tout poussiéreux et si jamais on croise un surveillant ou un prof, on passe en mode " joueur de football américain qui est en possession du ballon. "

Ahhh, le football américain. Je ne garde pas beaucoup de souvenirs du moment où j'ai pratiqué cette activité, car ce fut plutôt bref, environ un mois de jeu, mais je me souviens très bien d'avoir plaqué une fille. Elle était complètement enragée et on avait commencé à se battre à coups de poings. C'était une vraie malade mentale cette fille. Puis à la fin de la journée, on est parties ensemble, bras dessus, bras dessous en riant, elle avec du sang mal essuyé sous le nez et une grosse ecchymose sur la joue, moi avec un œil au beurre noir et une entaille derrière l'oreille gauche dont j'ai encore la cicatrice, car à un moment dans la baston, je me suis retrouvée au sol et j'ai esquivé l'un de ses coups, mais l'ongle de son pouce est tout de même venu me trancher la peau. Cette fille fait encore partie de mes meilleures amies aujourd'hui. Bon, terminé le moment de nostalgie, j'en reviens aux deux garçons devant moi dont j'attends juste l'accord pour foutre le camp de ce grenier moisi.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Daaf le Mar 30 Aoû 2016, 08:24

Daaf avait peut-être fait des conclusions hâtives, mais pourtant, avec les termes "connards" et "cadavre de clochard", elle ne lui avait pas sembler être tendre avec lui. Il aurait peut-être du lui dire de manière un peu plus tournée.

<< Moi je vous propose qu'on quitte ce grenier tout poussiéreux et si jamais on croise un surveillant ou un prof, on passe en mode " joueur de football américain qui est en possession du ballon. " >>

- D'accord... on y va ?

L'idée ne lui semblait pas mal. Il commença la marche vers la sortie du grenier, en faisant signe aux autres de le suivre. Il descendit les marches de l'étage et se trouva dans le couloir. Le petit groupe avançait tranquillement, longeant les salles de classes. Même s'il n'était pas trop sûr à propos de ce plan, il allait quand même le faire.

Soudain, un surveillant arriva de l'autre bout du couloir. Peut importe ce qu'il allait faire, conformément à ce qu'avait dit Venda, il fallait courir "en mode footballer américan". Alors le garçon se mit à courir du plus vite qu'il put, et il y arrivait bien. Les autres le suivirent, mais en effet, il courait vite, peut-être même très vite, dépassant le largement le surveillant et distançant un peu les autres. Cependant, lorsqu'il tourna et qu'il arriva dans l'autre couloir et qu'il atteignit le fond, que le surveillant était largement dépassé et que les autres étaient derrière lui, il fit un mauvais pas, trébucha - toujours à toute vitesse - et ne pouvant freiner, il se mangea le mur en pleine face. Il tomba à la renverse, complètement assommé, et inconscient sur le sol, avec Venda et Law à ses côtés.


Dernière édition par Daaf le Ven 21 Oct 2016, 22:15, édité 1 fois


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf
Syndicat

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se planquer ou " comment faire des rencontres singulières " [PV Daaf & Law]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum