Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Mar 12 Juil - 16:27

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Une nouvelle matinée ici, en Nouvelle-Calédonie. Plusieurs jours s'étaient déjà écoulés depuis notre arrivée ici, et les élèves étaient toujours en train de s'amuser. Mais aujourd'hui, c'était dimanche, donc journée libre pour tout le monde. Je me levais du lit avant de me diriger vers la cuisine. Je fais parti de ces gens qui pensent qu'un petit déjeuner, c'est important. Je me pressais une orange et je me préparais des tartines au beurre. Une fois mon repas préparé, je me suis assis à table avec mon jus d'orange et mes biscottes.
Je dégustais tout ça en réfléchissant à ce que j'aurais bien envie de faire aujourd'hui. Quels lieux pouvaient me faire envie aujourd'hui ? J'avais vraiment pas la motivation d'aller à Nouméa aujourd'hui, faire le trajet un dimanche, c'était pas le projet. Parfois, même les meilleurs ont la flemme.

Puis après réflexion, ça n'était pas le trajet qui me dérangeait... Bien au contraire, j'avais envie de bouger. Mais j'avais aussi envie d'éviter la ville aujourd'hui. Et c'est pour ça que je voulais pas aller à Nouméa. J'me sentais bien de faire une randonnée pendant une bonne partie de la journée, de découvrir les paysages de la Nouvelle-Calédonie. Pourquoi ne pas aller visiter une forêt humide ? C'est des paysages qui doivent être impressionnant. Oui, c'était une bonne idée. Une fois mon petit-déjeuner, j'ai rangé et nettoyé la table. Puis je suis allé me préparer pour cette expédition. J'ai adopté une tenue assez aéré, un pantacourt, un T-Shirt large et une chemise courte par-dessus, puis je me suis équipé de baskets qui allait être bien plus adapté que des chaussures ouvertes.

J'ai ensuite préparé mon sac, en prenant bien soin de prendre plusieurs bouteilles d'eau et assez de sandwichs pour survivre lors de ce périple incroyable. Je préparais aussi des objets qui peuvent-être utiles en forêt, un couteau, une carte et un chapeau, sait-on jamais avec la chaleur. On est jamais trop prudents. Bon et puis en cas de souci majeur, j'étais chargé à bloc et prêt à utiliser mon pouvoir.

Une fois l'itinéraire déterminé, Je pris les clés pour fermer la porte avant de me diriger vers la fameuse forêt qui était le but de ma sortie.

Le trajet a été plutôt rapide et je commençais à présent ma marche entre les arbres qui, au fur et mesure que j'avançais, devenaient de plus en plus touffus et imposants. Cette forêt était incroyablement grande et dense, sans m'en rendre compte, j'étais à présent bien enfoncé. Et bien maintenant j'allais continuer, je serais totalement capable de retrouver mon chemin, néanmoins, j'avais le sentiment que c'était le genre d'escapade qu'il fallait faire à plusieurs. Mais bon, j'étais seul, alors autant continuer.

Sur le chemin, je suis arrivé à une cascade, pas une très grande cascade, mais assez impressionnante quand même, je me suis assis sur un rocher à proximité pour profiter de la fraîcheur et de l'ambiance présente.

"C'est vraiment agréable la Nouvelle-Calédonie. Bien plus que ce que je pouvais imaginer"

Je pris ensuite une bouteille d'eau pour boire quelques gorgées.

Made by Maester - Mleh Copyright


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par "Hakaishin" Warren le Dim 21 Aoû - 21:01

« Ah… Putain. »

Une nuit sans dormir… C’est chiant. Une nuit sans dormir parce que tu fais des cauchemars, c’est pire. Surtout quand le cauchemar en question te gifle avec dans la main le seul traumatisme que tu te sois tapé dans ta vie. Des soldats qui viennent attaquer ton académie, mais ça n’a aucun sens. Et pourtant, c’est arrivé, il y a de cela un an, nous laissant à tous des séquelles plus ou moins graves. Même si on a réussi à ramener presque tout le monde… Bah justement, on a presque ramené tout le monde. Ça veut dire que d’autres sont restés à leur merci et qu’on a testé je ne sais quoi sur eux. Rien que d’y repenser m’a foutu la chair de poule pour le restant de la nuit. Autant dire que lorsque je me suis réveillé sur cette île plus ou moins paradisiaque, j’étais pas super bien. Et pourtant, fallait que je me lève, que j’aille parler à des gens, et j’en passe. J’avais pas envie d’me forcer pour rien. J’avais envie de respirer après cette sale nuit.

Soupirant, je finis par me lever de mon lit, et d’me préparer en vitesse pour une journée que j’étais même pas prêt à affronter, mais bon. J’avais le regard perdu dans le vague à chacune de mes actions, quand on me disait bonjour, c’est à peine si j’répondais, et j’prenais même pas la peine de répondre à la suite, j’me contentais simplement d’accélérer le pas. J’distinguais même pas les têtes, et j’avais aucune envie de sourire, j’allais me forcer pour la belle gueule de personne. La mienne en tout cas ne devait ressembler à rien en dépit du temps que j’ai pris dans la salle de bains, j’ai profité du maximum de temps que j’avais pour être un peu seul et ne pouvoir croiser personne. Une fois sorti, j’suis allé essayer de manger à la cantine, mais rien à faire, j’ai bu un tout petit chocolat chaud et j’ai mangé une simple tranche de pain de mie avant de sortir me perdre j’sais pas où.

La vérité, c’est que j’étais perdu dans ma tête. J’savais pas quoi penser de tout ça. J’ai progressé depuis ces événements, mais j’arrête pas de me dire que si ça devait se reproduire, j’serais pas prêt pour y faire face, et ça c’est le genre de pensée qui te ferait presque culpabiliser, qui te ronge de l’intérieur et qui te fait te sentir mal dans ta peau. Et c’est franchement le genre de choses qui m’arrive jamais. Ça me foutait presque la rage. C’qui m’arrive pour ainsi dire jamais. Mais là, fallait que j’me défoule, peu importe sur qui ou quoi.

J’venais alors de remarquer que mes pas m’avaient conduit à une forêt. Vide, manifestement, y avait que des animaux qui pouvaient me voir. Parfait, parce que j’tenais pas à ce que l’ensemble de l’Académie me voie dans cet état. J’ai donc fermé mon poing, activé Encounter et frappé de toutes mes forces dans un arbre. Qui s’est brisé en deux sous le choc. Évidemment… C’était comme si un mur ultra résistant était lancé à la vitesse de mon poing. Ça fait mal. Si bien que les oiseaux s’étaient déjà envolés de l’arbre qui commençait à tomber en arrière. Il a fini sa course par terre, accompagné d’un « léger » vacarme, mais ça m’importait bien peu. Ca faisait du bien de pouvoir dégrader un truc. Mais ça me suffisait pas. Je m’avançais déjà vers un deuxième arbre. Puis un troisième. Un quatrième. Putain que ça défoulait.


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Mer 24 Aoû - 3:56

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Le bruit de la cascade résonnait dans mes oreilles, j'étais presque tenté d'aller y faire un plongeon. D'ailleurs... Pourquoi pas... Ouais, allons-y.
J'ai rangé la bouteille dans mon sac puis je l'ai posé à côté de la source d'eau. Bien sûr j'avais pas pris de serviette ni quoique ce soit pour me baigner, puisque c'était pas particulièrement le but de la sortie. Mais j'avais toujours besoin de prendre l'air et d'oublier un peu tout ce qui me perturbait depuis mon retour à l'académie. En effet, même si dès mon retour, on était parti en Nouvelle-Calédonie. Le fait que je sois revenu a ravivé bien des douleurs en moi. Et bien que j'essayais d'aborder ça comme du passé. Cela faisait parti des plus grands traumatismes de ma vie, surement quelque chose dont je n'allais pas me remettre aussi facilement. C'était à peu près du même niveau de savoir que j'avais plongé ma mère dans un coma quasi total...

Ouais carrément, me baigner dans cette eau surement fraîche allait me remettre les idées en place, au moins assez pour que j'puisse penser un peu plus au séjour que je faisais ici, et aux bonnes choses que cela pouvait m'apporter. J'ai plongé la main dans l'eau. En effet, l'eau était plus que rafraîchissante !
Je m'apprêtais à enlever mes habits pour me laisser emporter par l'eau quand un grand bruit de craquement se fit entendre non loin. Qu'est-ce que c'était ? Je ne pense pas qu'il y ai d'animal capable de détruire son environnement de cette façon. Un humain ? Peut-être un bûcheron ? Un deuxième gros bruit de craquement venait de résonner dans mon oreille... Nan, un bûcheron ne pourrait pas couper aussi rapidement deux arbres... Et à ce moment, certaines craintes remontèrent en moi... Les élèves étaient à quoi... 1km maximum... Si cette présence était dangereuse... Elle pouvait s'en prendre aux élèves... Je revoyais le scénario de l'année dernière dans ma tête. Hors de question que ça se reproduise.
Un troisième craquement... J'ai activé mon pouvoir... Laissant l'espace d'un instant une aura bleutée sur ma peau, avant que celle-ci ne reprenne sa couleur naturelle. Je n'ai même pas pris le temps de récupérer mon sac... De toute façon, dans l'état, je doute avoir besoin d'eau ou de nourriture. Je me suis dirigé extrêmement rapidement vers la source du bruit.

Un autre craquement. Quelque soit la raison de ce bruit... Elle était déchaînée... Je courais de plus en plus vite, hésitant presque à me transformer en boule d'électricité pour aller plus vite... Mais l'environnement ne me le permettait pas de trop. J'aurais sûrement cramé toute la forêt en faisant ça.
Il était hors de question de laisser les élèves en danger, quelque soit le danger, cette fois, je devais être plus rapide et faire une frappe préventive.
J'étais arrivé au lieu d'où provenait le bruit, et en effet, c'était bien le bruit d'un arbre qui avait été arraché...  Enfin pour le coup, plus brisé en deux. Qu'elle était la cause de tout ça ? Je restais sur mes gardes en commençant à faire un mouvement de poignet pour charger un arc dans ma main droite.
Bon, il va se montrer le responsable ? Je suis les arbres qui ont été détruit. Vu la façon dont il était tombé, j'aurais dit que la personne en question avait frappé dedans comme on frappe dans un sac de boxe. Quelqu'un de très puissant donc...
Quelque soit la puissance du bonhomme, si il est humain, il est conducteur. Et si il est dangereux, il aura même pas le temps de commencer son monologue que j'l'aurais grillé sur place, à tel point qu'on retrouvera juste un petit tas de cendre.

Une fois au bout de la ligne d'arbres au sol... J'ai aperçu une silhouette, la personne était retourné... De dos, elle me disait quelque chose... Mais j'arrivais plus trop à me rappeler qui, quand et comment j'avais pu rencontrer cette personne. Pourtant, j'étais sûr de l'avoir déjà vu. Il devait être de l'académie. Je m'approchais doucement, gardant malgré tout le début d'arc électrique dans ma main, au cas où il serait un peu violent.

"Hé toi... Retourne toi calmement, tu es bien de l'académie Tsuki non ? Comment tu t'appelles et pourquoi tu fais ça ? Oh, et ne t'avises pas d'essayer quelque chose de violent avec moi..."

Bien, maintenant, voyons qu'elle était le garnement que j'avais devant moi.

Made by Maester - Mleh Copyright


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par "Hakaishin" Warren le Ven 16 Sep - 11:21

Les traumatismes, ça se soigne ?
feat. Maester Ooly


C’était bon. Autant de frustration expulsée d’un coup… J’pouvais ressentir quelque chose que j’ai eu peur de plus jamais connaître… La force. Je me sentais fort. Plus je frappais, plus je me rendais compte à quel point ces événements m’avaient fait perdre confiance en moi. Ils m’avaient rendu faible, fait perdre mes ambitions, mon but. Être le plus fort. Une place que je ne cèderai à personne… Pas avec un pouvoir pareil. Je ne pouvais pas me le permettre. Un jour, avec Encounter, je saurai faire face à n’importe qui. Peu importe le pouvoir, peu importe l’anormalité, humain, inhumain, cyborg, et j’en passe. Je serai capable de tous les battre. Sans exception..  Pourquoi ce but ? Simplement car personne ne se permet de contredire le plus fort… Ses méthodes paient, aussi peu morales soient-elles, et par cette fameuse place au-dessus, il le prouve à n’importe qui. Le jour seulement où je serai certain de posséder cette force nécessaire pour le trône… Peut-être la mettrai-je à profit. Je ne suis pas altruiste de nature. Je n’ai pas ce temps-là. Je passe avant les autres.

Sortant de mes pensées, je me rendis compte que j’avais déjà défoncé pas mal d’arbres. Ça n’allait sans doute pas passer inaperçu aux yeux du prochain venu, mais tant pis. Le principal étant qu’il ne découvre pas qu’il s’agissait d’un enfant  de dix-neuf qui donnait de simples coups de poings dans le tronc. Je soupirai, m’appuyant contre un énième arbre, dans lequel je n’avais pas encore frappé. J’y mettais tellement de hargne que l’essoufflement se faisait déjà ressentir. Frapper… C’était tout ce qui m’importait, putain ! Je me redressai d’un coup, et y mis un coup de tête, toujours boosté avec Encounter : même sort que tous les précédents. Je me mis à marcher péniblement vers le suivant pour passer également mes nerfs dessus.

Mais je m’arrêtai net devant. Il y avait un son un peu au loin. Ah… Un promeneur qui a entendu mes caprices ? Merde. Trois secondes plus tard, il était derrière moi. Anormalement rapide. Je n’avais presque pas entendu ses pas de course. Sa prise de parole ne laissait aucune place au doute : il était de Tsuki. Je n’avais réellement pas envie d’être embêté… C’était bien la peine de m’être retiré. Je soupirai, me préparant à montrer un visage blasé… Qui se transforma vite en un visage surpris. Devant moi se trouvait… Maester Ooly. L’un des kidnappés de Deviance, et sans doute la perte que j’ai le plus regretté dans ces événements.

Une série de flashbacks défila dans ma tête. Maester me confiant plus ou moins la direction du gymnase… Ce que je n’ai vraiment réussi avec brio… Mais je les avais finalement couverts tandis qu’ils fuyaient vers les camions de l’Agence… Puis Maester revenu avec Ren’ pour terrasser la plupart des cyborgs… Avant de tomber à leur merci. J’avais tout fait pour les ramener. Tout. Je m’étais défoncé jusqu'à évanouissement… Sans y parvenir… J’ai longtemps vécu avec ce sentiment de honte, de dégoût de moi-même, de ma faiblesse. Et en même temps, je ne voulais plus rien faire.

Et le voici de retour, en Nouvelle-Calédonie, devant moi… Jamais je n’ai autant voulu prouver ma force. Je ne pensais qu’à une chose : lui montrer comme j’avais progressé avec Encounter en seulement un an. Il m’avait posé une question. Mais je ne pus que lui dire :

« Maester…  »


© Eerie Ange's


Dernière édition par Warren le Jeu 3 Nov - 10:17, édité 1 fois


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Lun 19 Sep - 22:23

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Le jeune homme se tenait toujours dos à moi... La poussière laissé par les arbres volait un peu autour de nous. Comme dans un vieux western... Mon pistolet était chargé et prêt à neutraliser la cible au moindre faux pas.

Le garçon s'était figé à mon appel... Il s'est figé un petit moment, surement du fait qu'il venait d'être pris sur le fait à utiliser son pouvoir hors de l'académie... Mais cette dégaine... J'étais sûr de l'avoir vu quelque part... J'arrivais plus à me rappeler d'où et quand... Mais c'était clairement un élève que j'avais déjà rencontré auparavant. Depuis que je suis revenu, j'ai bouffé pas mal de dossiers des nouveaux... Mais là, j'avais l'impression de l'avoir vu dans l'académie. Je n'avais pas vu grand monde depuis mon retour, étant donné que très rapidement, j'ai été envoyé en Nouvelle-Calédonie pour les vacances des élèves. Alors ça remonte à l'année dernière ? Il s'est passé pas mal de choses dont je préfère de pas trop me rappeler... Ce sont des cicatrices que j'essaie d'oublier avec le temps, bien difficilement, je ne peux le nier... Mais j'espère ne plus être hanté par cet échec.

Dans tout les cas, le jeune avait commencé à se tourner nonchalamment vers moi, enfin jeune... Quand je dis jeune, j'ai l'impression d'être vieux... Mais c'était clairement un élève quoi. Sa démarche était celle d'un Rubis, clairement, aucun élève ne réagit avec autant de flemme et de dissidence quand il se fait prendre en train de faire une connerie.
Bah oui, mon petit pote, tu peux faire ta tête blasée, ça changera rien à ta connerie, ni à ta potentielle "Sanction" bonhomme.

La tête blasée, c'était un peu dans ma tête en fait... Parce qu'il s'est tourné, et il semblait plus surpris qu'autre chose, même pire, on aurait dit qu'il venait de voir un fantôme... Il était devenu blanc d'un coup. C'était même plus de la surprise, il était choqué. J'arrivais pas vraiment à comprendre pourquoi d'ailleurs... Enfin, à quel moment il s'est passé quelque chose qui a fait qu'il pouvait être choqué... C'était peut-être l'arc électrique... Il s'attendait peut-être pas à voir ça dans ma main ? Il a peut-être pas vu beaucoup de pouvoir depuis qu'il est à l'académie, c'est possible comme situation. M'enfin quand même, pour quelqu'un qui vient de réduire à l'état de rondin, un bonne partie des alentours... C'est plus que très peu probable en fait.

Il me regardait, toujours totalement figé... Qu'est ce que j'avais bien pu lui faire ? Bordel j'l'ai paralysé à distance c'est ça ? Bon... Je fais doucement quelques pas vers lui pour voir si il réagit un peu quand même quoi.
En bougeant, il a réagi, alors j'sais pas si c'est parce que j'ai bougé ou si c'est parce qu'il avait fini de crash... Mais il a réussi à parler un peu.

Pour prononcer mon prénom, alors pour le coup, je comprenais plus trop la situation... Genre déjà, j'voyais pas trop d'où il connaissait mon nom ce bonhomme, mais en plus, il semblait juste surpris de me voir, j'suis censé réagir comment moi dans l'histoire.

"Hem... Ouuuui ? C'est bien moi..."

J'étais tellement dans l'incompréhension... Pour le coup il avait réussi à me faire bug sur place avec sa réaction là. Dans ma surprise, j'ai fait disparaître mon arc électrique...
Mais plus que la surprise, maintenant que je voyais son visage, j'étais clairement sûr de l'avoir déjà vu... Et j'me souviens même de l'endroit, c'était bien pendant les événements de l'année dernière, au gymnase, pendant que j'essayais de faire en sorte de rassembler tout le monde. Il était là, c'était quoi son nom ? Les flashs titillaient mon esprit, les bribes de mémoires remontaient, ravivant des douleurs. Je revoyais tout ce qu'il s'était passé.

Il s'appelle Warren, c'est l'homme bouclier. Je me rappelle parfaitement de lui, il s'est jeté pour me ramener quand Ren' a utilisé toute mon électricité pour m'amplifier. J'étais en train de sombrer dans un coma, c'est les dernières images qui me reviennent d'ailleurs. Enfin, il aurait apparemment échoué, vu qu'il parait que j'ai été capturé... Mais je suppose qu'il avait fait son maximum, je ne peux de toute façon pas le blamer pour ce qu'il s'est passé, il doit déjà être extrêmement traumatisé des événements.
Tout s'explique sur sa réaction en tout cas, c'est normal qu'il soit choqué de me voir, vu que je me suis empressé de partir sans donner de nouvelles une fois que je me suis réveillé. Personne ne m'avait vu depuis l'année dernière. Donc oui... J'étais un fantôme.

"Warren, c'est ça ? Hem... Ouais, en effet, je comprends ta réaction ! Oui, je suis en vie, en chair et en électricité."

J'ai dit ça en créant un arc électrique entre mes doigts. Puis je suis allé m'asseoir sur un des troncs d'arbres.

Made by Maester - Mleh Copyright


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par "Hakaishin" Warren le Jeu 22 Sep - 11:00

Les traumatismes, ça se soigne ?
feat. Maester Ooly


Je peinais vraiment à le croire. Maester… Était-ce vraiment lui ? Je peinais à le croire… Après tant de temps ? Que mes pensées étaient morbides. Mais je le pensais réellement… Mort. Ou du moins, captif à jamais. Et pourtant. Il semblait au contraire en pleine forme. Il était de retour… Ce n'était pas une illusion. C'était bien son électricité que je voyais parcourir ses mains. Il avança. Ses pas étaient réels, avaient une pression sur le sol. Le doute n'était pas permis… Maester Ooly était de retour. Ces mots résonnèrent en moi comme une nouvelle lueur d'espoir d'en finir avec ce qui m'a rongé tant de temps.

Lui semblait dans l'incompréhension… Il ne se souvenait donc pas de moi ? Peut-être était-ce normal… Peut-être Deviance lui avait monté la tête. Peut-être effacé ses souvenirs. Peut-être, peut-être… Il ne me reconnaissait pas, en tout cas. Je ne tentai même pas d'y faire quoi que ce soit. Je l'évaluais du regard. Il avait accouru suite au vacarme que j'avais provoqué. Depuis quand était-il revenu ? Avait-il vraiment perdu la mémoire ? Trop, bien trop de questions se bousculaient dans ma tête…

Il prononça mon prénom. Alors finalement, il s'en souvenait. Je ne pus réprimer un léger sourire. Le premier de la journée. Moi qui venais me défouler pour laisser sortir ces événements, voilà que je rencontrais l'un des captifs de ces chiens. L'un des plus importants captifs. Cela pourrait paraître un peu élitiste, égoïste, dénigrant. Sans doute était-ce le cas. Maester constituait un atout majeur de l'académie, en mon sens. Le perdre risquait dans tous les cas d'être problématique. Surtout pour… Cette idée que j'avais eue. Mais il me fallait à tout prix un appui de confiance. Que j'espérais trouver chez lui.

Je soupirai, et m'adossai contre l'arbre que je m'apprêtais à détruire et croisai les bras, plus détendu. Je pensais pouvoir me comporter de manière plus détendue avec Maester qu'avec n'importe quel autre membre du personnel de Tsuki. Après tout, lui et moi avions partagé la galère et le chaos du gymnase. C'était en moi qu'il avait placé sa confiance pour le gérer à sa suite. Puis, j'avais moi-même mis toutes mes forces pour le sauver… Sans y parvenir. Mais ce jour-là était l'occasion rêvée de tourner la page.

« Ouais, c'est bien moi. Ça fait longtemps, hein. »


J'avais finalement repris contenance. Mais à l'intérieur, j'étais un peu stressé. Je me demandais comment est-ce que j'allais amener le sujet, et surtout… Comment j'allais « le » dire.

© Eerie Ange's


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Dim 2 Oct - 20:20

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Je jouais avec l'arc électrique qui virevoltait entre mes doigts, pendant que de son côté, Warren semblait d'un coup ne plus être bloqué sur la position 404 "Brain not found". D'ailleurs il semblait vraiment moins pâle, il avait surement cru voir un vrai fantome, c'est compréhensible en même temps... J'étais jamais revenu à Tsuki après les événements passés. Du coup il aurait en effet pu se poser des questions. Genre peut-être que j'aurais pu subir un putain de lavage de cerveau et puis que j'suis envoyé pour choper et tuer des gens de Tsuki. De quoi être un peu bloqué et méfiant en effet.

Pourtant, rien de cela, je suis juste parti de l'académie, me sentant trop mal et trop faible. Un surveillant qui s'en sort alors que des élèves sont morts... C'est le pire signe de faiblesse que je puisse subir. Comment j'peux protéger les autres si c'est eux qui viennent me sauver ? C'est la question qui a motivé mon départ. Aujourd'hui, j'espère être assez fort pour pouvoir protéger les élèves... Mais je ne sais pas ce à quoi je devrais faire face la prochaine fois... Et qui sait, peut-être que je terminerai de la même façon, faible et impuissant. Repenser à tout ça me fait me sentir soudainement un peu mélancolique.

En tout cas, il avait l'air en forme, vu la quantité d'arbre qui se trouvait par terre. Tant mieux, ça voulait dire que l'académie s'était tranquillement remis de la plaie béante qu'elle avait subie l'an dernier. C'était plutôt bon signe.

« Ouais, c'est bien moi. Ça fait longtemps, hein. »

Ouais, ça fait longtemps ouais... Presque trop longtemps, mon retour à Tsuki était vraiment le signe que ça faisait trop longtemps. Le temps d'un entraînement intensif pour maîtriser une facette à double tranchant de mon pouvoir. Une année entière à loin de l'académie.

"Ouais, ça fait à peu près depuis... Ce moment... Aha..."

C'était relativement gênant de parler de cet incident comme ça... Et puis ça allait foutre tout le monde mal à l'aise, le mieux ici, c'était de parler d'autre chose... Je sais pas trop, genre de prendre des nouvelles un peu.
Et puis, voir à nouveau les arbres au sol, me fit sourire et me rappela pourquoi j'étais venu là en premier lieu.

"En tout cas, t'as l'air en forme" Dis-je en pointant les arbres déracinés.

Dans un soupir, je pris un air un peu plus sérieux, j'dois quand même me rappeler que j'suis un surveillant, je devrais réprimander ce genre de comportement.

"Du coup, pourquoi tu matraques des arbres comme ça ? T'es au courant que c'est pas trop le genre de choses qui se font."

Je savais pas trop pourquoi il faisait ça, mais au moins, ça changeait un peu le sujet.

Made by Maester - Mleh Copyright


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par "Hakaishin" Warren le Lun 10 Oct - 0:34

Les traumatismes, ça se soigne ?
feat. Maester Ooly


N’empêche que c’était soudain… La coïncidence était surprenante. Y avait-t-il une sorte de destin là-dessous ? Je semblais assez relâché, mais mon cerveau s’était mis à bouillonner. Maester de retour… Qu’est-ce que cela pouvait-il bien impliquer ? Cela n’était peut-être pas mes affaires, mais ça m’intriguait tellement… J’avais en même temps cette volonté de créer un certain lien. « Pour la suite ». Ce projet. Je ne devais pas me défiler. Ne pas perdre cette occasion. Mais comment l’amener… Je ne voulais pas vraiment évoquer les événements… Qui savait s’il ne s’en était pas remis si bien que moi ? Sachant déjà qu’ils me turlupinaient toujours, avec cette haine grandissante… Ils passaient un peu mieux, mais jamais je n’oublierai, me disais-je. Hors de question. Leur faire mordre la poussière, c’était l’idée.

Je ne pus réprimer un soufflement de nez lorsqu’il évoqua les événements. C’était délicat, même à rapidement évoquer… Sans doute pensait-il comme moi. Mais au moins, il ne le passait pas totalement sous silence. Je supposais que c’était plutôt bon signe. Cela allait sans doute lui paraître un peu abrupt, et je le comprendrais. Mais je devais amener le sujet. C’était primordial. Mais le malaise était déjà légèrement présent… Je ne pensais qu’à cela. Comment lui dire. Comment faire. C’était loin d’être chose aisée. Surtout, je ne voulais pas le brusquer.

En forme, disait-il… C’était une façon de voir les choses. Ouais… Carrément en forme. Vénèrement en forme, j’aurais dit même. Sans doute était-ce un reproche, au vu de la manière dont il désignait les arbres… En sa présence, je m’étais déjà un peu calmé. Me rendant compte de l’étendue de mes dégâts. Effectivement, je n’y étais pas allé de main morte, et cela aurait été assez dangereux pour la discrétion de l’académie. Mouais… Je n’irai pas jusqu’à dire que cette discrétion m’importait. J’ai au moins pu me défouler. Replaçant une mèche sur mes cheveux, je ne dis rien. Maester faisait partie de ces rares gens que je n’avais pas naturellement, voire instinctivement envie de contredire. J’écoutai sa réprimande implicite en silence.

Pourquoi je faisais ça… Aïe. La question qu’il ne fallait pas poser. Quand je parlais d’une curieuse coïncidence… Mes yeux s’écarquillèrent un peu plus à l’entente de la question. J’ignorais s’il le remarquerait… Enfin, de toute façon, il fallait bien que j’en parle. La voilà, mon occasion. Mais n’était-ce pas trop brusque ? A force de me dire cela, je risquais de ne jamais poser la question. Le sujet serait de toute manière abordé tôt ou tard. Donc… Je lui adressai de nouveau un regard. Un peu triste. Le regard qui voulait dire « tu sais de quoi il s’agit ». Mais qui voulait aussi dire « désolé d’aborder le sujet ». Une fois qu’il eût reçu ce regard, je fermai les yeux et relevai la tête vers le feuillage de l’arbre, me laissant doucement glisser le long du tronc, pour finir assis sur le sol.

« Ca fait plus d’un an que ces démons me hantent… Et de jour en jour, ils prennent plus de place. J’ai un peu craqué… Désolé. »


© Eerie Ange's


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Lun 10 Oct - 15:20

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Bien, le Warren avait reprit un peu de contenance, il était clairement plus normal qu'au début de la conversation. Le petit arc électrique qui virevoltait autour de mes doigts continuait de tourner, à présent autour de mon bras. La question que j'avais posé à Warren était un peu une remontrance en fait. En même temps, il fallait quand même lui dire que, c'était pas quelque chose à faire, pour le bien de l'Académie.
Il avait remis une mèche de cheveux en place, écoutant donc ma réflexion sans rien dire... Warren est quand vraiment calme pour un Rubis, c'est assez perturbant... La plupart des Rubis m'aurait surement dit d'aller me faire foutre, ou alors aurait tenté un clash physique. Mais Warren n'avait jamais vraiment eu des réactions comme ça, en tout cas pour le peu de fois où je l'ai vu, bien sûr. Enfin... Des Rubis calmes, j'en ai cotoyé plusieurs... Et c'est surement les plus dangereux au final, quand on les pousse à bout. Les Rubis sanguins c'est plus des beaux parleurs pour la plupart, ils finissent toujours par pleurer quand on les envoie dans leurs derniers retranchements.

Warren acceptait donc cette réprimande sans rien dire, il savait que ça servait sûrement à rien de me répondre, le fait est que l'on connaissait les pouvoirs l'un de l'autre, et que ça ne mènerait à rien de tenter le conflit ici. J'avais l'intention de le sanctionner particulièrement, sauf si il me balance qu'il fait ça juste pour s'amuser ou pour foutre la merde sur l'île, là, oui, j'vais peut-être devenir un peu plus sévère.
Vu la réaction qu'il avait eu après avoir entendu ma question, j'avais presque peur qu'il me réponde, les yeux écarquillés qu'il avait fait comme si d'un coup il avait quelque chose à se reprocher... Bof, j'm'attendais pas à quelque chose de vraiment dingue. Peut-être que j'allais lui mettre une heure de colle, il s'en remettrai bien facilement.

Mais la réponse... Elle était à la fois, inattendue... Et pourtant, tellement facile à prévoir. C'est moi qui me suis retrouvé un peu choqué quand il a dit.

« Ca fait plus d’un an que ces démons me hantent… Et de jour en jour, ils prennent plus de place. J’ai un peu craqué… Désolé. »

Donc... C'était ça... Il faisait référence à l'année dernière... Je pouvais réellement le comprendre. Cette raison, ce besoin d'évacuer, je ne le comprenais que trop bien. Oui, ça m'arrivait encore de craquer... De m'en vouloir d'avoir été faible et incompétent, d'avoir laissé des élèves mourir, se faire capturer, sans pouvoir rien faire d'autre que dormir. Je me suis senti très longtemps écrasé par ce poids sur mes épaules... J'ai appris à vivre avec, mais revoir les yeux vides des élèves ayant été les victimes de ces monstres, des fois, ça me fait craquer. Je perds le contrôle de tout.

Mon arc électrique s'intensifiait, devenait plus gros et plus instable. Rien que d'y repenser me met dans un certain état de rage, de rage envers ma personne, de rage envers ma faiblesse. Jamais quelque chose comme ça allait se reproduire, j'allais pas le permettre. Même si mes faiblesses me rattrapent, j'irai jusqu'à la mort pour protéger les élèves de cette académie.
Revenant un peu à moi, je me suis rappelé que Warren était toujours là et que l'arc électrique devenait un peu dangereux  là, je me suis rapidement calmé, faisant disparaître toute présence électrique extérieure à mon corps.
J'ai laissé échapper un soupir.

"Ah, ça... Je te comprends parfaitement, ça fait un an que je vis avec sans vraiment réussir à m'en débarrasser. Les images restent et il faut évacuer de temps en temps..."

J'ai regardé mes pieds, un peu pris par les regrets.

Made by Maester - Mleh Copyright


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par "Hakaishin" Warren le Dim 16 Oct - 0:15

Les traumatismes, ça se soigne ?
feat. Maester Ooly


J’détestais y repenser. J’me détestais à ce moment-là. J’me détestais d’avoir ramené sur la table le sujet. Mais il le fallait… Pour ce que j’avais en tête. Ca tournait, et retournait, comme un poisson rouge agité dans son bocal. Ça voulait à tout prix sortir. Ça allait bientôt sortir… J’accentuai la fin de ma réplique en faisant légèrement siffler mes dents en signe d’agacement. Ah, la faiblesse. C’était là tout ce je ressentais à ce moment précis. La faiblesse de ne pas avoir su se défaire de ces poids, ces poids qui m’entraînent au fond, avec tous ces fragiles. Putain, j’suis un bouclier parfait, à quoi ça sert si j’me fais poutrer par la première organisation venue ? Sérieux. Voilà que j’remontais en tension.

Et manifestement, j’étais pas le seul. Maester aussi. Mon regard se tourna vers son arc électrique, qui avait brusquement commencé à augmenter en intensité. De plus en plus. Lui aussi, ça l’énervait d’y penser. Compréhensible en même temps. Je devinai que nous ressentions un peu la même chose à ce moment précis. Une immense frustration, exprimable seulement par une forme de violence, n’importe laquelle. Ça devait sortir, peu importe la manière. En silence, j’observai son électricité, de plus en plus instable. Par précaution, j’avais activé Encounter. Et je laissai Maester exprimer sa colère. Envers Deviance, mais aussi envers lui. Sans doute en avait-il besoin aussi.

Une fois qu’il se fut calmé, je soupirai un peu comme lui, et me relevai pour me diriger vers lui, puis m’asseoir au pied du tronc sur lequel il était assis. Je ne me sentais pas trop d’aller m’asseoir à côté de lui. J’aurais paru un peu trop familier. C’était en fait que je l’estimais sans doute plus que presque n’importe quelle personnalité de l’académie. C’était un peu une sorte de modèle pour lui… Ce qui m’amenait justement à ce sujet que j’allais aborder. Mais comment faire… Ce n’était pas simple du tout. J’veux dire… C’est quand même énorme, de le retrouver à peine et de lui balancer ça… Mais bon… Comme je le dis depuis le début, il le fallait. Il fallait que je me lance un jour, ou je n’oserais jamais. Je finis par prendre une grande inspiration. C’était le moment… Ce à quoi j’ai réfléchi pendant presque un an était sur le point de progresser… La pièce maîtresse, la seule sur laquelle j’estimais pouvoir compter, le rouage principal était revenu. Je ne laisserai pas passer cette chance.

« Tu sais… Ça fait presque un an que j’me disais qu’il faudrait faire quelque chose à l’académie pour ce genre de cas. »


© Eerie Ange's


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Dim 16 Oct - 2:26

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Tss, vraiment... Repenser à tout ça était le pire scénario pour cette sortie... Moi qui avait prévu de profiter de la Nouvelle-Calédonie au maximum pour être calme et tranquille. Décompresser du mieux que je peux pour mon retour à l'Académie qui est à l'origine de mes récents traumatismes. Mais pour le coup, cette rencontre avec Warren, un ancien concerné de la tragédie de Tsuki, fait remonter bien trop de mauvaises choses. Si cela avait été possible, j'aurais tellement préféré avoir cette discussion plus tard, une fois de rentré en Angleterre, chez moi... Sous la pluie. Bref, dans une situation un peu plus approprié, moins vacances, moins détente, genre quelque chose de bien plus déprimant, qui puisse nous mettre direct dans l'optique d'une discussion comme ça.

Parce que là, que ça soit Warren ou moi, on était tout les deux rongés par une haine. Et que à côté de ça, il y avait les rayons de soleil qui tombaient sur mes yeux bleus océans. Ouais, la discussion cassait clairement avec le cadre. Je voyais clairement que Warren été vraiment gêné et dans la même situation que moi.
En tout cas, cette organisation de merde avait bien réussie son coup... Elle avait pris la vie d'élèves et avait marqué les esprits de ceux qui ont survécu. Ouais, et toi, pitoyable mec qui pense que tu pouvais défendre les gens, tu fais parti des victimes... Tu restes un être faible, qui essuie la défaite de plein fouet comme tout le monde. La claque est d'autant plus grande sachant que tu fais parti des survivants... Tu repenses à ceux qui ont perdu la vie en te disant que si t'avais été meilleur tu aurais pu être à leur place. Mais t'as été faible, et t'es là, à te morfondre.
Putain de merde quoi.
C'était dingue de se dire que y'a 10 minutes, j'étais parti pour profiter d'une cascade, et que là, maintenant, j'suis en train de repenser à ça. Et dire qu'à certains endroits, on me considère comme un "Super-Héros"... StormChaser, c'est beau pour un mec aussi faible. Putain.

Ouais, j'suis loin de ce que mon père, cet abruti pouvait attendre de moi "Tu t’élèveras au-dessus de ce monde faible"...
Cette phrase est répugnante, elle dénigre tellement l'homme... Ouais, mon père a uniquement une vision de suprématie vis à vis de sa création. Et si il me voyait, il serait sûrement bien déçu. Après, c'est pas vraiment quelque chose qui me gênerais, qu'il soit déçu de moi. Mais, cette phrase sonnait tellement fausse, même avec ce pouvoir, j'arrivais à rien. J'étais juste bon à échouer, encore et encore.
Un échec ? Est-ce que c'est vraiment ce que je suis ?
Je me déteste. Je commence à douter de moi. C'est horrible. Si au final, j'étais juste une expérience ratée ? Même avec tout l'entraînement du monde, je ne pourrais jamais être assez fort, est-ce que c'est ce que je suis ? UN ÉCHEC ? Une erreur de calcul ? Je me déteste, je me déteste.

Mes yeux étaient toujours rivés vers mes pieds... Rivés vers mes pieds, mais néanmoins perdus dans le vide, dans le vide, tout était vide, mes yeux vides étaient au final rivés vers le vide. Mon esprit se vidait. Laissant juste des bruits néfastes courir le long de mes pensées. Qu'est-ce qu'il se passe ?

Un bruit de craquement, du bois ? Mon esprit se reconnecta rapidement, j'ai relevé les yeux, où ? Ah oui... La forêt, la discussion avec Warren... Non vraiment, c'était vraiment pas le bon cadre pour cette discussion. Je pensais être passé au dessus, mais la plaie n'a toujours cicatrisé... Elle est fragile et béante.

Warren avait bougé, faisant craquer une branche sur son chemin, c'est donc ça qui m'a sorti de ma chute ? Il s'était assis pas loin, prenant une grande inspiration, il avait commencé à parler un peu stressé... Il avait une idée derrière la tête, et il ne savait pas comment l'aborder.

« Tu sais… Ça fait presque un an que j’me disais qu’il faudrait faire quelque chose à l’académie pour ce genre de cas. »

J'ai écouté sa phrase, je ne voyais pas où il voulait en venir... Faire quelque chose dans ce genre de cas ? Dans un cas d'attaque sur l'académie ? Je ne voyais pas... Seuls les Diamants sont capables de tenir quelque chose comme ça... Et on est trop peu pour tenir une attaque.
Et puis y'a la mentalité de l'académie... "On est pas des héros, on cherche à s'intégrer parmi les humains"
Comment tu veux faire quelque chose ? On est fragile, on est faible. Le jour où on arrive à faire à organiser une défense efficace à l'académie, j'en serais le plus heureux.

Je regardais Warren, avec un air mélangé de mélancolie et de suspicion... Je ne comprenais pas.

"Hem... Si tu veux bien m'expliquer un peu mieux..."

Oui, clairement, une explication s'impose sur son idée... Si possible, j'espérais ne jamais avoir à nouveau affaire à une attaque de l'Académie, mais ne pouvant absolument pas prévoir le futur, j'étais assez intéressé par une idée révolutionnaire pour qu'on puisse se défendre.
Warren avait vraiment pas l'air con, son idée, même si elle se trouvait impossible, elle pouvait entraîner une autre idée, réalisable. Et à présent, mon instinct primaire de protecteur idiot reprenait totalement le dessus.
Cette obsession de vouloir protéger la vie, était peut-être la seule raison qui me faisait encore me battre contre mes démons, mes peurs et mes hantises.

"Explique-moi, s'il te plaît... J'aimerai bien savoir ce que tu as en tête."

Oui, mon regard avait prit une expression déterminé, toujours mêlé avec son lot de mélancolie.

Made by Maester - Mleh Copyright


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par "Hakaishin" Warren le Dim 16 Oct - 3:28

Les traumatismes, ça se soigne ?
feat. Maester Ooly


Ça y est. Je l’avais fait. Je l’avais lancé. J’avais balancé l’idée à Maester Tout était entre ses mains… Je ne pouvais passer par personne d’autre. Il n’y avait que lui qui pouvait le faire. Celui qui a vu l’horreur. Oh, bien évidemment, il n’était pas le seul… Mais ce qui le différenciait des autres à mes yeux, c’était qu’il avait vu l’horreur par ma faute. Je n’avais pas été capable de le sauver ce jour-là. Je l’avais souhaité tellement fort, j’y avais mis toute ma volonté, passant complètement en force. Et j’avais échoué. A 100% de mes capacités. C’était la première, et la dernière fois de ma vie pour le moment que je m’étais mis à 100% de mes capacités. Tout ça pour échouer. Quelqu’un pouvait-il seulement comprendre le degré de frustration s’étant emparé de moi lorsque j’eus appris cette nouvelle ? J’avais tout fait. J’avais sacrifié ma santé pour le ramener… Pour qu’il se fasse prendre tout de même. Frustration ! Haine ! Vengeance ! Mais de qui avais-je la haine ? D’eux, ou moi ? Faible, j’avais été faible ! Ce sentiment, cet horrible sentiment, il refusait de s’en aller ! Jamais il ne s’en irait, c’était un passé qui me hantait ! Il me collait à la peau, et c’était horrible !

Puis, il m’était réapparu comme une lueur d’espoir en ce jour. Maester. Rescapés du terrible passage de Deviance. Après un an, ce qui signifie sans doute un an de progrès sur son pouvoir… Tout comme moi. Mais je n’avais pas le temps de m’éterniser sur cela. J’ai vu en cette réapparition une occasion de mener à bien ce projet. Ce projet que j’ai depuis près d’un an. Je me souviens encore… J’étais là, à traîner fragilement, réfléchissant toujours à cette manière dont nous nous sommes fait battre… J’avais encore des visites obligatoires à l’hôpital à cette époque suite aux événements. Elles me saoulaient. C’est quand j’ai réalisé à quel point j’avais été mis à mal alors que je possédais Encounter que je me suis dit que quelque chose n’allait pas. Que je n’étais pas assez parfait. Que j’étais loin d’être parfait, et de mériter vraiment ce titre de « Bouclier parfait ». Non, je ne pouvais pas encore le proclamer fièrement. Pas tant que mon honneur n’aura pas été lavé face à cette putain d’organisation. Il fallait donc que je m’améliore. Que l’on s’améliore tous, que Tsuki entier frappe un grand coup comme riposte. Il fallait leur montrer que nous ne sommes pas des putain de fragiles… Idée qui ne serait jamais passée officiellement, avec la politique de l’académie. La solution se précisait alors : il fallait un Fight Club à Tsuki. Ou du moins, une sorte. Un groupe œuvrant dans l’ombre pour apprendre aux potentiels de l’académie des méthodes pour se défendre. Que ce soit au niveau du pouvoir, ou du corps à corps… Nous avions besoin de ça.

Mais pour ce faire, je n’avais pas besoin seulement de volonté : je devais d’abord moi-même être doué dans le domaine, et c’est ce que j’ai fait : je me suis entraîné. J’ai entretenu mon corps, et perfectionné mon pouvoir. Il était loin d’être complété, mais était au moins en bonne voie. Il me fallait au moins un meilleur corps… Et un Diamant. Sans Diamant, je n’aurai jamais accès aux dossiers. Et je ne connaissais qu’un seul Diamant à qui demander son aide pour un tel projet… Maester. Lui me comprendrait. C’était forcé. Nous avions vécu la même galère, lui en avait même plus bavé que moi… Tandis que j’étais resté en sécurité, bien que traumatisé, lui avait subi les tortures de Deviance… Je ne lui demanderai même pas ce qu’il avait vécu. Ç’aurait été bien trop demander. En tout cas, je m’étais dit que lui saurait que Tsuki en a grandement besoin. Il nous fallait ce groupe secret. Il fallait que Tsuki sache se défendre.

Cette idée, j’avais eu le temps de la développer en un peu moins d’un an. Et voilà l’une des phases les plus difficiles… Convaincre Maester de m’aider. Sans lui, tout tombait à l’eau. Tout reposait sur lui… Et sur ma manière de présenter le projet. Je tournai la tête vers lui, les yeux plongés dans les siens, prêt à tout lui dire.


« Je pensais à un club secret de défense. Je me doute bien qu’officiellement, ça n’a aucune chance de passer… C’est pour ça que j’veux en faire un groupe secret. J’voudrais former d’autres gens, pour qu’à la prochaine attaque… On sache quoi faire. Mais c’est quelque chose que j’peux pas faire seul. »


Je soupirai longuement, avant d’ajouter :

« J’avais pensé à toi. Par rapport à tout ce qu’on a vécu… T’es quelqu’un que j’estime beaucoup. »


Tout était dit. Je cachai de nouveau mon regard dans mes cheveux, la tête vers le sol.

© Eerie Ange's


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Dim 16 Oct - 4:28

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Ce regard déterminé, il montrait cet espoir que j'avais, cet espoir, cette envie de faire de l'Académie un vrai refuge pour les gens particuliers. C'était un peu cette lumière dans mes ténèbres. Cette chose qui me permet de pas sombrer, qui fait que mes peurs n'ont pas encore gagné. Si cet élève, à une solution, même si c'est idiot, je veux l'entendre, au risque d'être déçu... Mais ça valait mieux ça, que de rester à stagner dans une situation de faiblesse.
Il faut avancer... Il faut se relever et avancer, c'est presque le seul moyen de surpasser la faiblesse. C'est quelque chose qu'on apprend tout au long de sa vie.
Je suis faible, peut-être, mais je veux lutter pour être le rempart que j'aspire à être depuis longtemps. Je veux essayer de protéger le petit monde de Tsuki. Oui, c'est ce que je veux depuis toujours, même du temps où j'étais élève, c'était quelque chose qui me tenait à coeur, d'aider et de protéger les autres. C'est... Sûrement pour ça que je me suis mis à agir la nuit, à empêcher des viols, des vols, des agressions. Je veux protéger ce monde fragile.

Je t'écoute Warren, donne moi ta vision du traumatisme, donne moi ton remède miracle à cette connerie. Donne-moi le moyen de rendre cette Académie paisible. Explique-moi comment tu comptes surmonter tes faiblesses.
J'en suis presque à trembler... Je suis encore dans ma démence... Ce traumatisme me rend vraiment barjo... J'en ai presque envie de me taper la tête contre un arbre pour en extirper tout ces blessures qui ont élu domicile dans mon crâne.
Si on m'avait dit qu'un pouvoir vient avec de grandes douleurs... J'aurais sûrement bien moins réagi à l'idée d'être un homme électrique.
Il est vrai que malgré tout les avantages que ça peut avoir... Ce principe de pouvoir m'a pris mon frère... Ma mère... Mon père... Des amis... Des collègues... Des innocents. Tout ça pour quoi ? Quelques éclairs ?
Le prix est grand pour être spécial, c'est sûrement le prix à payer pour avoir cette responsabilité de défendre l'humanité d'elle-même.
Mais si le prix est grand, la récompense en haut de l'abrupt montagne ne peut être qu'aussi dantesque, alors Warren, je t'en prie, raconte-moi.
Je plongeais mes yeux dans les siens, avec un sérieux follement déconcertant.

« Je pensais à un club secret de défense. Je me doute bien qu’officiellement, ça n’a aucune chance de passer… C’est pour ça que j’veux en faire un groupe secret. J’voudrais former d’autres gens, pour qu’à la prochaine attaque… On sache quoi faire. Mais c’est quelque chose que j’peux pas faire seul. »

Mon esprit écoutait attentivement et analysait chaque mouvement de lèvres, chaque mot, qui sortait de la bouche de Warren... Et déjà à ce moment, je commençais à redescendre sur Terre... Le retour à la réalité, il fait relativement mal, surtout quand on est totalement en proie à ses démons.
Un... Club secret de défense ? Un truc qui passe outre les règles de l'Académie ? L'idée est... Hem... On dirait presque une de mes idées farfelues que j'ai pu avoir il y a deux ans... Quand j'étais élève. "Venez on fait un groupe, on s'entraîne pour devenir des héros"
Mais ici, l'idée était plus construite, un rassemblement de personne, qui sont entraînés pour être capable de se défendre en cas d'attaque... Trop de problèmes... Trop de contraintes.... Mon esprit ne pouvait pas accepter l'idée de mettre les élèves en danger... Et puis... Gérer quelque chose comme ça dans l'illégalité, ça pouvait être très dangereux et très dur à organiser, presque impossible... Surement pour ça qu'il veut de l'aide... Seul c'est impossible, mais même avec un Diamant, ça paraît improbable. Cette idée semblait plus relever de l'utopie que de la réelle solution.
Dans un soupir, Warren reprit à nouveau la parole.

« J’avais pensé à toi. Par rapport à tout ce qu’on a vécu… T’es quelqu’un que j’estime beaucoup. »

Moi ? Gérer quelque chose comme ça ? J'arrive à peine à gérer mes traumatismes seul. Moi ? Entraîner des élèves à se défendre face à une menace ? J'arrive même pas à les défendre moi-même. Moi ? Mettre en danger des élèves ? J'ai déjà assez donné l'année dernière. J'en suis incapable... C'est pas un boulot pour moi...
Ce qu'il se passe dans mon esprit ? Le retour à la réalité ressemble plus à une chute sans parachute... Je semblais me décomposer face à l'idée... En même temps, comment je peux faire quelque chose comme ça, faible comme je peux être. Je veux bien aller de l'avant, dans la limite de mes capacités... Là c'est trop loin, perdu dans le vide de l'horizon...
Je baisse les yeux à nouveau...
Il faut que je donne une réponse, malheureusement.

"Je... Je suis désolé, Warren, vraiment... Mais..."

J'ai passé une main sur mon visage, avant de reprendre.

"Je ne suis pas capable de faire quelque chose comme ça... Je suis incapable d'entraîner des élèves à se défendre alors que moi-même, je ne suis pas capable de défendre l'Académie... Je ne peux pas mettre les élèves en danger de façon inconsidérée... C'est simple, comment je peux apprendre aux autres à être fort, si je suis faible de mon côté ?"

C'est définitif, je me déteste.

Made by Maester - Mleh Copyright


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par "Hakaishin" Warren le Dim 16 Oct - 5:13

Les traumatismes, ça se soigne ?
feat. Maester Ooly


J’avais tout dit. Voilà où tout ça en était. Ma seule idée, le début du moyen pour m’en sortir… Tout était prêt. Ne manquait que le soutien de Maester. Celui qui me servait de modèle. Il fallait qu’il accepte. A n’importe quel prix. Il ne pouvait pas me laisser comme ça, seul avec mes plans. Maester… C’était mon ultime demande. Je venais là de te transmettre toute ma volonté, toute mon envie, toute ma hargne pour que l’on puisse, toi comme moi, se débarrasser de cette peau de faible. Il fallait brûler ces peaux dans l'entraînement et les essais, pour sortir vêtus de la peau des vainqueurs ! C’était ce à quoi j’aspirais. Il fallait que nous devenions plus forts. C’était capital. Et pour cela Maester, j’avais besoin de toi. Dis-moi que tu saisis l’enjeu. Dis-moi que tu sais de quoi il est question et que tu es prêt à m’aider.

Un horrible silence suivit mes paroles. Hésitait-il ? C’était mauvais signe. Maester, tu ne pouvais pas… Tous mes espoirs reposaient sur toi… Tu ne pouvais pas tout simplement hésiter… Il s’agissait là de la sécurité des élèves ! Tous, en s’y mettant tous, nous serions capables de repousser même une attaque du gouvernement ! Mais actuellement, nous étions pire qu’un troupeau de moutons désorganisé, sans berger. C’était avec ce club que je comptais transformer cette masse de moutons en une unique et puissante meute de loups unifiée. Avec un véritable travail sur chacun d’entre nous, nous pourrions déplacer des montagnes avec aisance. Mais tout cela reposait sur toi, Maester… Tu ne POUVAIS PAS refuser…

Eh bien, c’est ce qu’il fit. Putain… Un frustrant goût amer me vint en bouche. Le dégoût. Si Maester refusait… Comment allais-je faire… Je ne connaissais que lui comme Diamant suffisamment qualifié et qui accepterait une telle requête… Non, Maester… Je ne pouvais sûrement pas te laisser filer comme ça. Sûrement pas après ce que je venais de ressentir sur la langue. Ce n’était pas mon modèle que je venais d’entendre. C’était son traumatisme. J’étais très bien placé pour le savoir : ces mots, je les employais moi-même. Et je n’avais pas fini de les employer ; seulement, je devais là faire preuve de volonté, et lui montrer que je croyais en ce que je disais, que jamais la défaillance ne se fera sentir. Mon regard était à présent plus que déterminé, et il était rivé sur Maester, qui baissait à présent les yeux.


« Maester ! »


J’avais presque crié, malgré moi. C’était que cette frustration de le voir si faible, tout cela à cause de son foutu traumatisme… Putain, il fallait qu’il se relève ! Il fallait qu’on se relève !

« Prête un peu attention à tes paroles… Ce n’est pas toi qui parle ! Tu es loin, très loin d’être faible, et tu le sais ! Le problème, ce n’était pas toi, c’était que personne n’était préparé ! C’est exactement ce que je veux éviter, et ce avec toi ! Non, vraiment Maester… Tu es l’une des personnalités les plus fortes de Tsuki, et ton pouvoir nous a sauvés la mise ce soir-là. Tu te souviens ? Tu n’es pas faible, au contraire, tu es fort. Sans toi, on y serait vraiment tous passés. Et tu peux encore t’améliorer, j’en suis sûr… On peut tous s’améliorer. »


© Eerie Ange's


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Dim 16 Oct - 6:25

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Impossible, impossible, impossible, impossible... Tout simplement impossible. Je ne peux endosser cette responsabilité. Je ne peux pas me servir de mon incompétence pour entraîner d'autres personnes, c'est tellement... Impossible.

Non pas que je ne veuille pas... Ce projet est... Incroyable. C'est quelque chose que j'aurais rêvé de faire... Si seulement j'avais été plus fort, plus apte à protéger. Mais je suis faible.
Impossible.

J'avais vraiment envie... Être une sorte de prof, un rêve de gosse, être une sorte de prof, qui entraîne sa bande de X-Men en secret... Un rêve de gosse... Faire son armée de Dumbledore... Un rêve de gosse putain... Ce que j'ai pu bouffé d'histoires comme ça pendant mon adolescence... UN RÊVE DE GOSSE PUTAIN. Oui, j'étais tenté de dire oui... Bien sûr que j'avais envie de dire oui, c'était logique que j'avais envie de voir les élèves s'épanouir comme des gens différents... Qu'ils acceptent leurs différences et qu'il s'en servent pour le bien. Bien sûr que j'avais envie de dire oui. On croirait vivre un scénario de comics... Bien sûr que j'avais envie de dire oui... Bien sûr.
Mais... Si je ne suis pas à la hauteur, en plus de mon échec, suis-je voué à voir mes élèves tomber ? Non... Je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas.
Impossible. Impossible.

Je... Je suis... Juste trop faible pour ça... Cet échec, je l'ai déjà subi... J'ai vu des élèves mourir, sans pouvoir les protéger... Je ne peux pas apprendre aux autres à se défendre... Non. Je ne peux pas. Même avec tout les rêves du monde. Je ne peux pas. Impossible. Tout cela reste de la fantaisie. Ce ne sont que des songes. Des bribes oniriques ne peuvent pas représenter une réalité. Ce n'est pas parce que je veux le faire... Que j'en suis capable... Impossible.
Impossible.

Juste, impossible.
Mes mains passaient frénétiquement sur mon visage. Les démons avaient gagnés ? Sûrement. Je ne suis même pas assez fort pour pouvoir prétendre que je peux leur faire face.
Cette même faiblesse rendait l'idée de Warren encore plus lointaine.
Elle s'éloignait dans le néant, cette lueur d'espoir. Me laissant que trop seul avant mes blessures.
Impossible. Impossible. Impossible. Impossible. Impossible. Impossible. Impossible. Impossible. Impossible. Impossible.
Impossible....................................................................

"Maester..."

Impossible... Impossible... ?

"Maester"

On m'appelle... ?

"Maester"

Que... Je... Pourquoi ça résonne ? Un écho de réalité...

« Maester ! »

Tel un gong, pour me ramener de mon enfer nerveux. La voix de Warren. Me ramène à la réalité... Ma peau tremble... Je suis instable, je sens les crépitements tout le long de mon corps... Je suis potentiellement dangereux dans cet état... Je dois faire gaffe... C'est plus grave que prévu. Cette faiblesse est extrêmement imposante.
L'intensité dans la voix de Warren... Il était déçu... C'était compréhensible... Mais ça reste impossible... Je ne peux pas faire ça.

Pourtant, il ne semblait pas d'accord avec moi. Il avait encore à dire. Bien sûr... Il ne veut pas lâcher le morceau...

« Prête un peu attention à tes paroles… Ce n’est pas toi qui parle ! Tu es loin, très loin d’être faible, et tu le sais ! Le problème, ce n’était pas toi, c’était que personne n’était préparé ! C’est exactement ce que je veux éviter, et ce avec toi ! Non, vraiment Maester… Tu es l’une des personnalités les plus fortes de Tsuki, et ton pouvoir nous a sauvés la mise ce soir-là. Tu te souviens ? Tu n’es pas faible, au contraire, tu es fort. Sans toi, on y serait vraiment tous passés. Et tu peux encore t’améliorer, j’en suis sûr… On peut tous s’améliorer. »

... Je.. Oui, peut-être, peut-être que c'est mes traumatismes qui parlent... Mais, c'est cette réalité qui montre que je ne suis pas capable de tenir un tel rôle. J'ai été incapable de protéger les otages... Nan, j'ai préféré rester dans le coma, enfin... Juste assez éveillé pour voir les corps découpés des élèves. Quelle force. Tout ce dont un leader a besoin.
Je suis fait pour ça. Oui.

Nan... Vraiment, je ne peux pas faire ça...

"Mon pouvoir vous a sauvés ? Et les otages qui y ont laissé leur vie, ils ont été sauvés par mon pouvoir ? Où est-ce que j'étais quand ces élèves avaient besoin de moi ? Dans un coma... J'étais tellement faible que ce sont des élèves qui m'ont sauvés... Et tu me demandes d'être assez fort pour apprendre aux étudiants ce que je suis incapable de faire... Leur apprendre à se défendre de façon unis, alors que l'organisation du gymnase a été un fiasco tellement énorme que j'ai préféré fuir."

Je me sens horrible. Faible. Je dois tellement décevoir Warren... Un modèle... Comment je peux être un modèle.

"Désolé... Warren, mais, ça semble tellement impossible... Je ne suis pas assez compétent pour faire quelque chose ça..."

J'avais à peu près réussi à revenir à la réalité... Il était nécessaire que j'arrive à rester dans un état stable... Il y a déjà assez d'arbres par terre...

Made by Maester - Mleh Copyright


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par "Hakaishin" Warren le Jeu 3 Nov - 11:21

Les traumatismes, ça se soigne ?
feat. Maester Ooly


Mon corps tremblait presque. Tant de temps à réfléchir au projet, me dire que sans lui, je ne pourrais rien faire, que j'attendais simplement qu'il revienne et accepte, qu'il me prête sa force… Et que l'on surmonte cette étape ensemble… Cela ne pouvait pas être vrai… Il ne pouvait pas refuser… Pas maintenant… Il n'en avait pas le droit ! Sans même m'en rendre compte, je serrais les dents. C'était un cauchemar… Ou alors un mensonge… Il les avait, les capacités… C'était juste plus facile de raisonner comme ça, prétendre qu'il en était incapable en prenant pour exemple le passé… UN SALE PASSÉ ! Presque sans le faire exprès, je donnai un coup sans  bouger avec Encounter dans le reste de tronc contre lequel j'étais assis. J'avais la rage, j'étais dévoré par la rage… Par contre Maester, mais contre Deviance. Je fixai le sol, contemplant mon projet lentement me filer entre les doigts. Putain, non, je pouvais pas… Mes tremblements devaient être perceptibles à ce moment-là. J'en avais presque envie de pleurer. Je me retrouvais seul ? J'ai souvent fait les choses seul. Mais là, c'était bien au-dessus de mon niveau. J'avais besoin de l'aide de cette académie. Et en priorité, j'avais besoin de l'aide de Maester. Je ne pouvais passer par personne d'autre. Pour toutes ces raisons… Toutes ces diverses raisons…

Mes tremblements cessèrent. J'interrompis net l'ascension de mes larmes, et ravalai ce dégoût. Non. Maester, je serai celui qui te convaincra… Tu es mon idéal mentor, hors de question que tu te laisses abattre…

« Maester. »


Je relevai la tête, prêt à parler.

« Du temps est passé depuis, n'est-ce pas ? »


Avant qu'il ne continue, je me relevai, le regardant toujours dans les yeux pour lui indiquer que je n'avais pas fini.

« Cela fait maintenant plus d'un an que ces événements se sont déroulés, commençai-je en débutant une lente marche pour évacuer ma nervosité.
Une année, c'est long. Une année, c'est largement suffisant pour progresser. Surtout quand on la passe à courir pour fuir ses démons. Je ne te blâme évidemment pas, ajoutai-je précipitamment, je ne me le permettrai pas. C'est également mon cas. Je me suis longtemps apitoyé sur mon sort, pleurant ma propre faiblesse, maudissant mon impuissance. Et dans le même temps, je me suis amélioré. Je sais que toi aussi. Je doute que tu aies passé cette année à ne rien faire. Le problème ? On ne progresse pas tous au même rythme. Et certains ne progressent pas du tout. D'autres élèves sont toujours terrorisés de Deviance, et d'autres encore ont des chances de le devenir. Tu comprends mon idée, n'est-ce pas ? »


Je pris une longue inspiration, puis soupirai. Il fallait que je  continue. C'était bien plus éprouvant que ça en avait l'air.

« Je sais que tu comprends ce que je dis. Il est vrai. Il y a un an, nous n'avions pas été suffisamment forts. Mais il y a un an de cela, c'était déjà un véritable exploit de faire ce que tu avais fait. L'idée d'organiser le gymnase, l'aide de l'autre côté, puis tous ces soldats mis à terre… Tu avais été… un véritable héros. »


Ici aussi, j'avais laissé une pause, pour qu'il se rende compte de ce que je venais de dire. J'avais parfaitement pesé mes mots. Un héros, oui.

« Nous voici un an plus tard. Tu n'as pu qu'avancer. Avoir mûri. Pardonne-moi si je passe la limite de l'insolence, mais… Maester, tu restes coincé dans un sale passé. Un passé dont je te propose la clé pour avancer. Puis franchement, de toi à moi... »


J'esquissai un léger sourire, mais pas vraiment le bienveillant. Le sourire belliqueux du pur Rubis. Tout s'enchaîna assez rapidement. Je m'arrêtai dans ma marche, frappai avec Encounter dans l'arbre que je n'avais pas encore attaqué, et alors qu'il commençait à tomber, je figeai complètement Maester. L'arbre s'écrasa au sol, et je me rendis aux côtés de Maester pour tranquillement m'asseoir à côté de lui. Enfin, je désactivai mon pouvoir. Ou comment passer de « tout repousser » à ce qui se méprend à des sauts dans le temps.

« … Faudra bien foutre une bonne grosse rouste à Deviance un jour, c'est pas l'occasion de concrétiser le projet ? »


© Eerie Ange's


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Ven 4 Nov - 5:20

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Les mains tremblantes... J'essayais de m'enfermer. Je n'arrive pas à protéger les autres, ça a toujours été. Alors aujourd'hui... Pourquoi ça serait différent ? J'ai échoué tant de fois, je me suis relevé pour recommencer. Et cette boucle n'a fait que se répéter, over and over.

Après tant d'échecs, on ne peut pas me demander légitimement de prendre en main un tel projet... Je ne veux pas être responsable de l'échec des autres... Je n'arrive déjà pas à faire face aux miens, alors faire face à ceux des autres... Non.
Warren, tu peux avoir la motivation que tu veux. Celle-ci ne me rendra pas plus fort.
Pas assez fort pour concrétiser ton projet... Un groupe de défense... Une armée de Tsuki, j'en ai rêvé... Déjà en Emeraude, je voulais rassembler des volontaires pour jouer aux Super-Héros... Aller défendre la veuve et l'orphelin, ouais, j'aurais voulu. Mais gérer ça au final, ça n'aurait qu'un échec de plus.

Je suis égoïste ? Après tout, c'était soit mon échec... Soit celui de Warren... L'égoïsme ou l'échec. Dans les deux cas, l'un d'entre nous fait face à l'échec...

Je serre les poings... Depuis quand...

Warren, de son côté, avait commencé à trembler... Il venait juste de donner un coup avec son pouvoir... Ma faute... Mais... Depuis quand...

Quelque chose semblait me manquer. Je savais pas trop, j'étais perdu. D'un côté de mon esprit, il y avait les évènements de l'an passé, et le reste de mes erreurs et échecs. Ils étaient imposant, et ne laissaient pas trop de place au reste... Et de l'autre, il y avait quelque chose de... bizarre. Quelque chose que je refusais de voir, me laissant seulement des sueurs froides dans le dos.

Quant aux tremblements de l'élève. Ils s'étaient totalement arrêtés... Et il avait commencé à parler calmement... Mais sa voix continuer à montrer une volonté exemplaire.
J'écoutais son discours, toujours dans la même position de faiblesse. J'observais ses gestes.
Il s'était levé en posant une question rhétorique... Il a entamé une marche...
Je comprenais bien son point de vue, bien sûr... Je n'avais pas passé une année entière à juste me cacher... Bien sûr que non... Mais je n'étais pas prêt à prendre de telles responsabilités, et ce malgré mes nouveaux talents, quels qu'ils soient.
Je ne peux pas apprendre aux gens à ne pas avoir peur de Deviance... Quand même moi, je peux pas m'empêcher d'avoir des craintes énormes.
Je vois bien... Je peux bien comprendre que des gens sont aussi traumatisés par ces événements... Qui ne le serait pas ?
Ce ne sont des choses que des jeunes élèves doivent subir... Mais il y a des professeurs pour s'occuper de ça... Warren aurait pu aller les voir directement... Ils sont clairement plus qualifié... Moi, je suis un surveillant, un ancien élève, à peine qualifié, totalement solitaire.
Depuis quand je...

Il continuait à parler, les paroles avaient du sens, je ne pouvais le nier... Mais l'élément qui bloquait, c'était moi, je n'était pas à ma place dans ses arguments.
Pourquoi moi en particulier ?
Mon organisation du gymnase ? Elle a été désastreuse !
Mon aide de l'autre côté ? Tout était déjà déjà fini quand je suis arrivé...
Tout ces soldats mis à terre ? Je... C'était pas particulièrement ma puissance...
Un... Véritable Héros ? Héros...
C'est donc comme ça que l'on voyait mon échec à l'académie ? Un héros.
Ce n'était pas particulièrement concevable, j'avais laissé des élèves mourir, j'ai laissé les élèves s'exposer au danger de façon inconsciente.
Je n'arrivais pas à croire que je pouvais encore être considéré comme un Héros.

Un Héros, c'est pas pour ça que je fais quoique ce soit... C'est une appellation flatteuse... Mais, ce n'est plus mon but... Un rêve d'enfant...
Mais...
Depuis quand...
Je...
Je...
Un éclair, un choc... Un retour à la réalité... Un déclic. Je n'ai jamais rien fait pour être un Héros... J'ai juste... Toujours voulu protéger les autres... C'est... Ce que je veux faire...
Alors...
Depuis quand... Je refuse, d'aider les gens ?
Depuis quand je refuse, de protéger l'Académie ?
Depuis quand je refuse, de protéger ceux qui en ont besoin ?
DEPUIS QUAND JE FAIS PASSER MON ÉGOÏSME AVANT L’ÉCHEC DE QUELQU'UN D'AUTRE ?

Depuis quand je préfère fuir et me cacher, plutôt que d'aider quelqu'un à protéger les autres ?

Maintenant, je réalisais à quel point la frustration de Warren était légitime... Je venais juste lui imposer un échec pour ne pas en revivre un moi.
Une claque dans la gueule pour me rappeler que je préfère mille fois souffrir un échec, plutôt que voir les autres souffrir. Et ce, malgré tout ce que je traverse.
Il avait marqué une pause... Surement pour que le mot héros résonne bien... Je ne veux pas particulièrement être un héros... Mais je suppose que je ne peux rien y faire, on m'appelle comme ça parce que je cherche à protéger et à aider. Enfin...
Non. Je ne dois pas hésiter à cause du passé. Je me suis pas entraîné pour ça... J'ai encore du chemin à faire, mais pas en marche arrière.
Je peux bien essayer... Je ne sais absolument pas comment je pourrais entraîner quelqu'un à se défendre... Mais je suppose que si je suis capable de m'améliorer seul. Je peux bien aider les autres.

J'avais un peu déconnecté du discours de Warren, j'étais plutôt en train de réfléchir à comment je pouvais démarrer un tel projet... Pour commencer, première condition... Je me lance pas dans une truc comme ça pour entraîner 2 pauvres fous suicidaires qui veulent essayer de faire les Indestructibles... Et aussi, je vais devoir chercher quelqu'un de plus qualifié pour reprendre la main une fois que le projet sera bien lancé... J'ai beau être un modèle pour certains. Je ne serai pas capable de pousser un entraînement défensif assez loin.

Warren finissait sa phrase avec une sorte de confession... Intriguant, il se dirigeait vers le dernier arbre encore debout.
Et avant que j'ai pu dire stop. Quelque chose d'assez incompréhensible s'était produit.
J'avais... Comme un vide, l'arbre était par terre, Warren, à côté de moi. Comme si, j'avais loupé un passage.
Il finissait sa phrase, une raclée à Deviance. Oui, je m'entraîne pour ça.
Et je ne prendrais que des élèves volontaires pour me suivre... Hors de question de mettre des élèves en danger. Si y'en a assez fous pour suivre et se mettre face à l'adversité, je les entraînerais, mais je n'irai pas courir après des élèves pour forcer à suivre un entraînement de défense face au danger. Voilà, j'ai mes conditions.

Je me relève, je me gratte l'arrière de la tête... Avant de libérer la nouvelle facette de mon pouvoir... Une accélération des particules qui me composait. En soit, c'était comme une surchauffe... Je consomme tout extrêmement plus rapidement, mais je suis également bien plus puissant. Physiquement... Mon corps et mes cheveux prennent une teinte bleutée, une aura bleue émane de mes yeux, des éclairs s'échappent un peu partout de mon corps.
Cette forme instable, ne dure pas longtemps, et me vide totalement de mon énergie si je l'utilise jusqu'à sa limite.

J'ai regardé Warren.

"Voici mes conditions..."

Et avant qu'il ai pu réagir, je me suis lancé à toute vitesse, totalement invisible à l'oeil nu, et en moins d'une fraction de seconde, j'ai remis en place tout les arbres que le jeune turbulent avait arraché. Bien sûr, je ne suis pas magicien... Les arbres avaient été arrachés, je n'avais pas réparé ça. Mais, j'avais simplement replacé les troncs d'arbres morts à leur place originale.
Je me suis ensuite stoppé derrière Warren, désactivant cette nouvelle version de mon talent avant qu'elle ne consume toute mon énergie, me laissant dans un coma.

"Première condition ! Je me lance dans ton projet uniquement si tu trouves une dizaine de personnes intéressés par un tel entraînement. Deuxième condition ! Je veux un lieu discret pour l'entraînement, l'Académie n'approuverait pas une tel pratique... Et troisième condition ! Je ne veux pas que les élèves soient forcés de venir, ramène uniquement des volontaires. Voilà, si tu remplis ces conditions, je veux bien prendre en main ton projet jusqu'à ce que tu trouves quelqu'un de plus compétent que moi. Parce que Héros... Héros, j'en reste très peu qualifié pour ça et je possède aussi mes propres faiblesses."

Quel retournement de situation... M'enfin, j'ai presque encore failli perdre face à Deviance. Je me sens mal, j'ai honte.

Made by Maester - Mleh Copyright


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par "Hakaishin" Warren le Dim 6 Nov - 0:33

Les traumatismes, ça se soigne ?
feat. Maester Ooly


Je venais là de jouer ma carte maîtresse. En lui démontrant ce que je pouvais faire à présent. C’était beaucoup de travail… De savoir que j’étais capable de maîtriser cette facette m’avait presque effrayé au départ. C’était extrêmement puissant… Et très peu limité. C’était bien ce dont nous avions besoin. De développer au maximum nos pouvoirs, d’avancer dans le contrôle. Être maîtres de nous-mêmes. C’était ce que je désirais depuis le départ après tout. Mais je devais l’avouer : je n’en étais pas capable seul, et loin du compte. C’était pourquoi je faisais appel à quelqu’un de sans doute plus fort que moi. Je n’avais pas vraiment envie de m’y frotter. Pas pour l’instant. Je savais que j’avais énormément progressé depuis la dernière fois que je l’avais vu… Mais lui aussi avait progressé. J’étais assis, à côté de lui. Et je priais presque, attendant sa réponse. Son temps de réflexion était insoutenable, mais je n’osai même pas le regarder. Maester, s’il te plaît, ne me dis pas que rien ne t’a touché dedans…

Au bout d’une interminable attente, il se leva et se gratta la tête. Je le suivis alors du regard, et il… Se transforma. Une aura bleutée parcourait son corps, avec des éclairs. Ainsi, voici la force de ceux qui partagent le sommet avec moi ? Il se tourna vers moi, et… J’avais gagné. Peu m’importaient ses conditions. Je savais que je les accepterais sans rechigner. Avant avoir eu d’esquisser ne serait-ce qu’un sourire, il disparut. Dans la seconde qui suivit… Tous les arbres regagnèrent leur place. Presque en même temps. Comme s’ils avaient été animés d’un seul et même mouvement. Juste après cela, Maester réapparut derrière moi et se mit à énoncer ses conditions. Je me retournai, surpris en entendant le son de sa voix. Tout s’était passé si vite… J’eus à peine le temps de comprendre.

Mais peu importe : je bus ses paroles. Donc, une dizaine d’élèves, un endroit où le faire, et de la motivation… Je réfléchis brièvement. La dizaine d’élèves devrait pouvoir se trouver, de son côté et du mien. J’espérais pouvoir compter sur 100% de son engagement, et qu’il puisse m’aider à trouver des élèves. Je pouvais donc considérer cette condition comme validée. La motivation allait évidemment de pair avec le recrutement, je barrai donc aussi mentalement cette proposition. Ne restait donc que l’endroit qui allait poser problème. J’étais bien évidemment averti que l’académie ne nous laisserait pas faire. Il nous fallait de la discrétion, mais aussi un endroit suffisamment grand… J’allais devoir me faire des contacts. Finissant par hocher la tête, je tendis ma main ouverte vers Maester. Alias, mon nouveau mentor.

« Heureux de constater que tu es revenu à toi-même. Alors, deal ? »


J’étais vraiment heureux de pouvoir compter sur son aide, et de grâce à lui pouvoir concrétiser le projet… Jamais je ne me suis vu une future évolution aussi explosive en ce qui concernait mon pouvoir.

© Eerie Ange's


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Juro Maeda le Ven 2 Déc - 4:22

Les traumatismes, ça se soigne ?
.
Warren & Maester






Bon... Okay, au final, Warren a gagné... J'étais pas particulièrement chaud pour son projet... Mais c'était quelque chose qui pouvait marcher... Et, c'était toujours mien que de laisser les démons prendre le dessus... Au pire des cas, ça sera un bon moyen de se défouler... Et au mieux, ça sera une réussite pour qui permettra à l'académie d'avoir une défense en cas d'attaque...

J'allais devoir préparer tout un programme... Une méthode d'entraînement... J'avais déjà quelques idées, j'avais déjà réfléchi un peu à comment optimiser la défense et la protection de l'académie... Donc il ne me restait qu'à développer un peu tout ça... J'espère juste qu'il ne s'attend pas à ce qu'on commence dans deux jours... Nan, de toute façon, il avait ses conditions à remplir avant qu'on commence, ça me laissait un peu de temps...

Je me rendais compte que je laissais Warren dans une position où il devait tout gérer seul... J'avais confiance en lui, il n'y avait pas de problème là-dessus, il trouverait un lieu et des gens motivés... Je n'étais vraiment pas inquiet pour ça.
J'étais plus inquiet sur la réaction de l'Académie si jamais on se faisait choper... Bien sûr, j'accepte d'en prendre la responsabilité, mon rôle de pion n'est déjà qu'une couverture pour trouver une personne... Je pouvais très bien le faire sans être à l'académie... Plutôt simple.

Bref, il semblerait donc qu'on soit d'accord sur la nature de notre accord... D'après la phrase qu'il venait de m'adresser en me tendant la main...
Le deal, le deal... Ouais.
J'ai serré sa main en rajoutant.

"Respecte tes conditions et je ferai en sorte de respecter les miennes."

Suite à ça... Je me suis demandé à quel moment on s'était paumé dans une forêt pour discuter, et j'me suis rappelé de la situation... J'étais parti marcher et lui avait besoin de se défouler. Et par une coïncidence, on s'est croisé.
Sauf que maintenant, j'avoue que je n'avais plus vraiment envie d'être dans une forêt... A vrai dire, j'avais envie d'aller boire un coup... Ouais, j'avais un peu de temps avant de devoir désactivé mon pouvoir, ça me joue souvent des tours ça... Mais bon, le temps que je trouve un bar, c'était ok.
Bref... Autant proposer à Warren de m'accompagner, histoire de continuer à discuter un peu.

"Bon, Warren, vu qu'apparemment, ce sujet est réglé, je te propose d'aller boire un coup, avant que tu ne détruises d'autres arbres de cet endroit."

D'un éclair, je suis allé récupérer mes affaires que j'avais laissé plus loin, près de la cascade, avant de rejoindre à nouveau Warren.

"On peut y aller."

Made by Maester - Mleh Copyright


THE END


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traumatismes, ça se soigne ? [PV Warren]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum