Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Darren le Mar 05 Juil 2016, 14:16

Richie ne savait plus pourquoi il était là, et pourquoi il avait eu une si mauvaise idée. De toute sa vie, ce devait être sûrement la pire. Au moins, elle arrivait en deuxième position dans le classement des idées de merdes du bigleux. Quelle idée de s’enfermer dans un grenier hanté, lui qui détestait les fantômes ! Du moins, les choses dites… surnaturelles. Il avait entendu un bruit de couloir, disant que ce fameux grenier était hanté par quelqu’un ou quelque chose, et qu’il reviendrait très souvent pour terrifier les vivants qui y pénétraient. Évidemment, Richie a eu du mal à y croire, et il n’y croyait toujours pas. Mais il y était là quand même, pour se faire peur… si la légende devenait réalité, il allait devoir changer de pantalon.

Richie progressa à travers ce grenier bas de plafond, au plancher grinçant. Foutu grincement ! Au moins, il couvrirait le bruit de ses chaussures neuves, achetées gracieusement par Maman Gâteau avant qu’il ne parte pour l’Angleterre : roh ce n’est qu’une boutade. Il l’aime bien sa mère, mais les bonnes femmes du désert sont quelques peu trop protectrices… elles ont de quoi ! A l’époque où Richie vivait dans son village, avec ses parents et ses amis, il était dit qu’un pédophile arpentait les rues, et kidnappait des gosses : mais comme l’histoire du grenier, Richie a toujours pensé que c’était une légende. Et heureusement, il ne saurait jamais la vérité. Il n’avait pas envie de savoir, en fait.

Richie ne put retenir un éternuement peu distingué lorsqu’il fut assailli par la poussière régnant dans ce maudit grenier : pas étonnant que certains pensent y voir des fantômes ! Ton esprit n’est plus tout clair avec toute cette poussière, il est facile de s’inventer des trucs. Jamais, au grand jamais, Richie ne toucherait à la drogue ! La drogue, c’est mal, m’voyez. Pourtant, cette phrase n’empêche pas le rouquin de fumer. Jamais il ne pourrait renoncer à ses clopes, ce n’est sûrement pas une phrase de rien du tout qui l’en empêchera ! Les cigarettes, c’est la vie.

Richie pensait à ça seulement pour se distraire, se décontracter : en effet, il trouvait le grenier bien glauque. Il était plongé dans une demi-pénombre, tout à fait horrible, et Richie n’aimait pas vraiment ce qui n’était pas éclairé. Si seulement il aurait pu venir accompagné… mais il ne voulait pas passer pour un fou, demander à quelqu’un de l’accompagner au grenier parce qu’il a peur de voir un fantôme relève de l’absurde et de l’impossible. Richie tenait trop à sa réputation, et il ne voulait pas passer pour quelqu’un qui a peur de simples rumeurs ! Ce ne sont que des rumeurs… hein ?

Richie prit une grande inspiration pour se détendre : pas mal pour pratiquer son yoga, aussi. Aussi bien que des toilettes. Il retira ses lunettes retenues humblement par un bout de scotch, et il nettoya les verres en les frottant sur son tee-shirt. Foutu poussière de merde ! Personne n’avait d’aspirateur, ici ? Que font les surveillants, à part faire leur boulot !? S’il était directeur, il aurait fait nettoyer ce foutu grenier ! ‘Fin… il supposa un peu plus tard qu’il y avait sûrement des choses bien plus préoccupantes que la poussière d’un grenier qui ne devait normalement recevoir aucune visite.

Quand soudain, le drame. Richie entendit des petits bruits de pas étouffés, masqués par le grincement du vieux bois, et une petite voix appeler quelqu’un. Pas de doutes, la nouvelle venue l’avait repéré. A moins que ce soit le fantôme ! Un frisson de terreur le parcourra des pieds à la tête, mais il décida de ne pas se retourner : la voix venait dans son dos, en direction des escaliers. Richie prit la voix la plus assurée et solennelle possible.

« Oui Satan ? »


Dernière édition par Richie Tozier le Dim 31 Juil 2016, 20:40, édité 1 fois


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Jae-Ha le Sam 09 Juil 2016, 00:16


Boo, je suis le fantôme

Ce que j'aime faire de mon temps libre? Visiter les greniers bien sur!

Pan & Richie


Fatigue... Je baille longuement avant de me laisser tomber sur mon lit, je viens de finir ma partie de Professeur Layton. J'ai joué à ma 3DS toute l'après midi, résolvant énigmes sur énigmes, je ne me lasserais jamais de ce genre de jeux! Je regarde le plafond de ma chambre, réfléchissant longuement à ce que je vais pouvoir faire maintenant. Je n'aime pas rester à rien faire trop longtemps, je préfère m'occuper à longueur de journée. C'est alors que Shen intervient, je l'écoute avec intention, devinant qu'il a de quoi m'occuper.

« Si tu as du temps à perdre, pourquoi ne pas aller t’entrainer pour développer notre pouvoir ? Je pense que tu peux trouver un endroit désert, le grenier de l’aile Nord par exemple sauf si tu as peur des fantômes !

Je me redresse suite à ses paroles, son rire grave et moqueur résonnant dans ma tête. Moi, peur des fantômes ? D’abord ça n’existe pas ! Je glisse mes jambes hors de mon lit et me lève en m’étirant les bras. L’idée qu’a eut La Voix n’est pas si mauvaise, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour développer mon pouvoir et je suis toujours un peu curieux de savoir jusqu’où il peut aller. De quoi serais-je capable quand il sera totalement développé ? Je suis maintenant décidé à me rendre dans le grenier pour m’entrainer quelques heures, j’ai effectivement du temps à perdre et je remercie intérieurement Shen d’avoir eu cette idée. Je me change rapidement, je n’ai pas cours pour le reste de la journée et j’avoue ne pas vraiment apprécier l’uniforme de cette école. J’enfile donc un pantalon noir et un t-shirt blanc, j’attrape un gilet noir en mettant mes chaussures et je quitte ma petite chambre.

Je suis convaincu qu’il n’y aura personne dans le grenier, je trouverais cela plutôt étrange en réalité. Je doute fortement que ce soit un endroit très fréquenté et j’ai déjà entendu des rumeurs disant que cet endroit serait hanté. Je ne crois pas vraiment à ce genre de rumeurs, je me convaincs que les fantômes et autres esprits n’existent pas. Je n’ai pas vraiment peur, je sais qu’il ne peut rien m’arriver et que même si je me trompe, j’ai les capacités pour me protéger. Que le grenier d’une telle école puisse être hanté renforce mes doutes, j’y vais pour m’entrainer alors dans tous les cas, je préfèrerais être tranquille.

Je fais le point sur l’état de mon pouvoir le temps de me rendre à l’endroit voulu, je stagne un peu depuis un certain temps, je me suis entrainé quelques fois mais ça n’a pas changé grand-chose à mon grand désarroi. Je n’arrive à me transformer que pendant 20 minutes maximum et utiliser mes ailes me fatigue beaucoup et ne me permet que de voler une minute à maximum trois mètres, ce qui n’est pas énorme. Je me dis qu’il est temps que j’évolue, je ne pense pas que ce soit suffisant.

J’arrive devant le grenier et rentre à l’intérieur pour commencer à monter les escaliers quand j’entends des grincements sur un plancher, des grincements provenant directement du grenier. Je me fige en comprenant qu’il y a quelqu’un dans cette pièce, je me demande qui cela peut-être, je suis étonné que quelqu’un soit là-haut. Je monte les escaliers sur la pointe des pieds, prenant soin de ne pas faire grincer ceux-ci. Arrivé en haut, je discerne l’ombre de la personne présente dans la pièce et crois reconnaître une fille que j’ai rencontré dans l’école et j’appelle la jeune fille en avançant dans la pièce, provoquant à mon tour des grincements peu discrets.

-Oui Satan ?

Je m’arrête, ce n’est pas mon amie qui est là-bas, c’est en réalité la voix d’un garçon qui m’adresse la parole. Je me suis trompé de personne visiblement, il faut dire qu’avec toute cette poussière, c’est un peu difficile de reconnaître cette personne. Je réponds calmement, d’une voix posée et douce, comme j’ai l’habitude de parler.

-Oh veuillez me pardonner je vous ai pris pour un autre !
avatar
Jae-Ha

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Darren le Sam 09 Juil 2016, 11:18

« Oh veuillez me pardonner je vous ai pris pour un autre ! »

Richie sourit, légèrement soulagé. Meme s’il ne croyait pas aux fantômes, ça lui faisait plaisir d’avoir la confirmation que ce grenier grinçant était définitivement non-hanté par quelque présence démoniaque. Les rumeurs, les bruits de couloirs précédemment entendus n’étaient que des conneries. Ou alors, peut-être que le nouveau venu se la jouait chasseur de fantômes, lui aussi ? Alors ils pourraient faire équipe, qui sait !

Le plus ironique est que nous pouvons presque dire qu’il est effectivement hanté, mais pas par un fantôme. Celui qui le hante est invisible, et celui qui le hante est le Mad Clown. Le rouquin pouffa de rire en y pensant. Au moins, il avait la certitude qu’il ne serait pas effrayé : Ça le suivait depuis bien trop longtemps pour que ses farces puissent l’effrayer.

Mais elles pouvaient toujours effrayer les autres… si l’élève qui venait à peine d’arriver craignait les fantômes et tout phénomène paranormal, il allait être servi… Richie lui offrirait la meilleure des peurs qu’il puisse avoir. Il suffisait de demander au Clown de bouger un objet, et hop !

Et dans ton cul ce sera la panique. Le garçon se demanda longuement si c’était une bonne idée de l’effrayer : roh, tant pis ! Le bigleux pourrait toujours faire semblant d’avoir peur. Il n’était pas vraiment doué pour les mensonges, mais bon… avoir peur, il savait faire.

Richie finit par se retourner pour regarder celui qui venait d’arriver. Il était un peu plus grand que lui, et avait typiquement les traits d’une personne asiatique. Ce qui l’intriguait chez lui était ses yeux légèrement plus grands, il pourrait presque dire que ses yeux se rapprochaient plus de ceux des caucasiens que ceux des asiatiques. Ses cheveux peu coiffés rendaient ce personnage bien atypique ! Dire que Richie prenait tout le temps soin de ses cheveux, être face à quelqu’un qui était clairement l’opposé lui faisait bizarre. Mais d’un côté, ça le rendait assez mignon. A en juger par sa taille, le garçon devait être sûrement plus vieux que lui. Gné.
Sans pouvoir l’expliquer, il trouvait ses traits assez enfantins.

Richie remonta ses lunettes sur son nez et plissa les yeux pour y voir plus clair. D’un geste négligé, il re-nettoya ses lunettes très rapidement, pour ne pas ralentir la discussion qui venait à peine d’être entamée. Il regarda l’élève de la tête aux pieds d’un air faussement prétentieux, puis il se rapprocha de quelques pas. Oui, il était plus grand : à peine plus grand. Le rouquin n’avait pas à lever les yeux, tant mieux ; il ne voulait pas passer pour un petit bébé.

Ce qui l’étonnait vraiment chez ce… gars était qu’il l’avait vouvoyé. Mais pourquoi ? Pourquoi le vouvoyait-il ? C’était complètement idiot ! Ce devait être un de ces intellos détestables. Richie se promit de lui faire peur, plus tard.

« Tu m’expliques, là ? Pourquoi tu me vouvoies ? »

Il n’y avait eu point d’animosité dans la voix de Richie, juste de la surprise. Personne ne le vouvoyait, sauf éventuellement quelques professeurs préférant vouvoyer que tutoyer, mais c’était très rare. Le bigleux secoua la tête, en signe de désespoir. Pourquoi il ne tombait jamais sur des gens normaux ? Ou sur des gens comme lui ? C’est d’un ennui, les intellos.

Il était si pressé de voir sa réaction lorsque le « fantôme » fera son apparition ! Richie finit par se rendre compte que répondre ça n’était pas vraiment sympathique, et que ça faisait même provocateur. Même s’il ne l’appréciait pas vraiment d’entrée, il ne voulait pas le repousser non plus !

« Tu viens chasser les fantômes ? »

Un sourire innocent accompagna son rire complètement involontaire, presque nerveux.


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Jae-Ha le Dim 10 Juil 2016, 20:18


Boo, je suis le fantôme

Ce que j'aime faire de mon temps libre? Visiter les greniers bien sur!

Pan & Richie


Je me suis définitivement trompé de personne, je me demande ce que mon amie aurait pu faire ici de toute façon. Je m’approche un peu plus, me retrouvant plus près du garçon aux cheveux roux, mes pas font grincer le plancher mais je n’essaye plus de cacher ma présence donc ça m’importe peu. Je me demande ensuite ce que ce jeune garçon est venu faire dans un tel endroit, je doute que c’est pour la même raison que moi. Quoique c’est possible, il peut très bien être venu ici pour être tranquille. Je suis un peu déçu de ne pas être seul ici, mes plans d’entraînement tombent à l’eau à cause du garçon. J’aurais presqu’envie de lui demander de partir mais je ne suis pas sûr que cela se fasse vraiment.

J’aurais tellement voulu m’entraîner tranquille une heure ou deux, je me dis qu’il n’est pas trop tard, je peux toujours m’excuser une seconde fois et prendre congé rapidement. Je réfléchis à un autre endroit où il est possible d’être seul, vraiment seul. J’ai trouvé quelque chose qui peut m’occuper et je n’ai plus envie de faire autre chose, je souhaite juste être tranquille. J’allais donc m’excuser de nouveau et laisser le jeune homme tranquille quand celui-ci se retourne. J’observe longuement le rouquin qui me fait maintenant face. Il est plus petit que moi mais je ne sais pas deviner son âge, plus jeune ou plus vieux ? Mon regard parcourt rapidement sa chevelure rousse et lisse avant de descendre s’ancrer dans ses yeux verts assombris par la pénombre et entourés par des lunettes noires.

Il remonte alors ses lunettes avant de les nettoyer et de me regarder de haut en bas, cette attitude m’exaspère, je ne sais pas pour qui il se prend mais son air prétentieux ne me plait pas. Il fait quelques pas vers moi et j’hésite à reculer un peu. Il lève les yeux vers moi, il n’est pas si petit que ça, juste un peu moins que moi. Je baisse légèrement les yeux et le regarde, je m’apprête à prendre définitivement congé de ce grenier mais il me devance. Sa question fait augmenter mon taux d’exaspération, il y a-t-il un mal à être poli ?

« Je n’aime pas ce garçon, il m’énerve et puis j’ai toujours eu quelque chose contre les roux ! »

Un petit sourire se dessine sur mon visage suite à la brillante intervention de Shen dans ma tête, cette remarque me détend un peu et je calme mon exaspération, rester calme est ce qui me caractérise le plus.

-Je n’étais pas sûr que tu étais un élève, il fait sombre ici et je te voyais à peine. Et de toute façon, il n’y a pas de mal à vouloir être poli.

Je ne vois pas pourquoi je dois me justifier de ce vouvoiement, je ne savais pas si c’était un élève ou un professeur et je ne préférais pas prendre de risque, c’est tout. J’ouvre la bouche pour continuer sur ma lancée et lui dire que je ne vais pas le déranger plus longtemps quand il me pose une autre question. Je ne m’attends pas à une telle sottise que le jeune homme me pose avec un sourire innocent, je le dévisage un peu avant de rire à mon tour.

-Pas du tout ! Les fantômes n’existent pas de toute façon… Tu n’es pas venu ici pour ça, si ?

Je le regarde en penchant la tête sur le côté, j’espère qu’il ne croit pas aux fantômes sinon c’est le dernier des abrutis.

avatar
Jae-Ha

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Darren le Lun 11 Juil 2016, 10:44

Richie se rendit compte, un peu trop tard, que sa réponse avait été bien trop dure, brutale, et très impolie. Pourtant, ça ne lui ressemblait tellement pas ! Le garçon était poli : mais pas sage. Il avait dit ça gentiment, sans aucunes intentions particulières. Voilà qu’il passait pour un idiot malpoli ! Super, ce n’était pas du tout l’impression qu’il désirait renvoyer. Le bigleux avait dit ça juste pour savoir pourquoi ce vouvoiement aussi surprenant qu’inhabituel.

« Je n’étais pas sûr que tu étais un élève, il fait sombre ici et je te voyais à peine. Et de toute façon, il n’y a pas de mal à vouloir être poli. »

C’était ironique ! Le garçon présent devant lui était légèrement plus grand, mais il avait tout de même pensé que Richie n’était pas un élève ! Pourtant, ça se voyait : il était un peu petit, un peu sec, alors le prendre pour autre chose qu’un élève était un peu idiot. Enfin, il n’allait pas lui en vouloir : niveau bêtise, les deux garçons seraient au même niveau, ainsi. Le rouquin ne put s’empêcher de sourire en y pensant. Pourtant, son interlocuteur était loin d’être idiot… vu son niveau de langue !

La politesse… un bien grand mot ! Richie faisait preuve de politesse juste envers les adultes : il aurait vouvoyé un professeur ou un surveillant sans problème, mais là il ne lui viendrait à l’idée de vouvoyer un élève ça lui semblait tellement illogique ! Mais peut-être que le garçon en face de lui avait été élevé dans une famille bien plus rude et dure que celle de Richie… il n’en savait rien. Où bien avait-il fait exprès ? La politesse est un concept bien compliqué.
Richie garda la tête baissée d’un air très digne et solennel, puis il dit d’une voix qui se voulait la plus assurée possible. Maintenant, le temps des excuses !

« Excuse-moi, j’ai été très malpoli. »

Voilà. Il s’était excusé.
Il espérait sincèrement que cela allait suffire.
Richie se rendait compte qu’il fallait s’excuser le plus vite possible : il ne voulait pas passer pour un con, un idiot, ou encore une brute. Ça ne lui plaisait pas vraiment de passer pour ce qu’il n’était pas là. Il voulait éviter de faire trop de conneries qui pourraient avoir possiblement un grand impact. Alors il fallait qu’il s’impose certaines limites, même si ça le désolait et le frustrait. Richie baissa la tête, gardant les yeux rivés au sol.

« Pas du tout ! Les fantômes n’existent pas de toute façon… Tu n’es pas venu ici pour ça, si ? »

Richie sourit : le garçon avait compris que le vouvoyer était chose inutile, et que la politesse était le dernier de ses soucis. Tant mieux ! Si cet intello était perspicace, ils allaient bien s’entendre ! Du moins, il l’espérait. Vu comment tout cela avait commencé, le bigleux avait peur pour la suite… enfin, on peut toujours tout rattraper.

Ah, les fantômes… Richie n’y croyait pas, mais il était venu juste là pour se faire peur. Même sans y croire, ce grenier fait foutrement flipper… qu’est-ce qui s’est passé là-dedans pour qu’il puisse acquérir une réputation aussi lugubre ? Il n’en savait rien, et au fond, il ne voulait pas savoir. Le bigleux était un grand garçon, l’âge d’être effrayé par des contes était passé depuis longtemps.

« Je n’y crois pas. Je voulais juste voir si ce grenier était aussi flippant qu’on le disait. »

Richie ne put s’empêcher d’émettre un petit rire, léger et discret, qui contraste bien avec ses éclats habituels.


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Jae-Ha le Mer 13 Juil 2016, 21:26


Boo, je suis le fantôme

Ce que j'aime faire de mon temps libre? Visiter les greniers bien sur!

Pan & Richie


Je ne comprends pas pourquoi le fait de l’avoir vouvoyer le perturbe, c’est quelque chose de très important pour être poli ! On m’a toujours appris à vouvoyer les personnes que je ne connais pas un minimum et j’ai été habitué à cela. Je sais qu’en Angleterre c’est différent qu’en Chine où la politesse est très importante, je n’y suis toujours pas habitué mais je ne pensais pas que ça dérangerait les autres. Je me demande s’il y a quand même des personnes polies dans cette école parce que la personne qui est actuellement devant ne semble pas vraiment s’inquiéter de la politesse. Je ne sais pas vraiment si ce garçon qui a l’air plus jeune que moi  me plait vraiment. En tout cas, je garde l’envie de partir d’ici et de trouver un endroit désert. Je le regarde longuement tandis qu’il baisse la tête et qu’il s’excuse pour son impolitesse, je hausse un peu les épaules et lui souris pour lui faire comprendre que je ne lui en voulais pas. Il garde toujours les yeux fixés sur le sol et la tête baissée et ça commence à m’énerver légèrement.

Il me demande ensuite si je suis venu ici dans le but de chasser des fantômes et je ne peux pas réprimer un rire discret face à cette question à laquelle je réponds évidemment que non. Je ne crois pas aux fantômes, c’est absurde et les rumeurs sur eux servent juste à faire peur aux autres. Je lui demande aussi si lui est venu pour ça ce qui m’étonnerait beaucoup, il faudrait être idiot pour y croire. Il me répond qu’il n’y croit pas non plus, c’est rassurant de savoir qu’il n’est pas naïf… Il m’informe aussi qu’il est venu ici pour voir si cet endroit faisait aussi peur qu’on le dit. Je hausse un sourcil et regarde autour de moi, certes l’endroit n’est pas des plus accueillant mais je ne l’aurais pas décrit de « flippant » ! Mon regard se pose à nouveau sur le roux qui rit un peu pour je-ne-sais-quelle-raison et je ne peux pas m’empêcher de lui demander ceci :

-Tu trouves que cet endroit fait peur ?

Je me demande ce qui peut faire peur ici, je ne suis pas du genre à être vite effrayé, il n’y a quasi que la mort qui me fait peur. Je ne suis donc pas vraiment effrayé par ce grenier, je m’y sentirais presque à l’aise ! J’attends la réponse du garçon en face de moi avant de me rendre compte que je ne sais même pas comment il s’appelle et qu’il ne sait pas non plus mon identité. Je tends alors la main devant moi et me présente poliment.

-Excuse-moi, je ne me suis pas présenté ! Je m’appelle Jae-Ha Pan, j’ai 18 ans, et toi ?


avatar
Jae-Ha

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Darren le Sam 23 Juil 2016, 17:27

« Tu trouves que cet endroit fait peur ? »

Richie prit la peine de réfléchir quelques instants à sa réponse, puis ensuite à ses conséquences. En effet, penser avant de parler était presque un phénomène surnaturel pour le garçon : sa spontanéité poussée à l’extrême pouvait se révéler très handicapante, surtout dans cette situation là. Le rouquin avait toujours eu un peu de peine à répondre correctement face à une personne totalement inconnue, et ceci avait fait ses preuves un peu plus tôt.

Richie savait que s’il répondait oui à la question fraîchement posée par le jeune homme, ce dernier allait se moquer de lui, ouvertement ou non… de toute façon, il n’en avait cure ! Les moqueries font partie intégrantes de la vie sociale du bigleux : aussi, les railleries étaient faciles, quand on se trouvait face à un bigleux roux, un peu trop con sur les bords… donc, il s’en fichait si l’autre se moquerait de lui. Le rouquin allait plutôt rigoler avec lui.

Et puis s’il répondait positivement, cela voulait dire qu’il avait peur de ce grenier miteux, qui n’a pas vu un balai depuis… je ne sais pas, au moins 1 an ? Tiens, il serait marrant à nettoyer : ce serait l’occasion d’exécuter quelques farces, bien lourdes, et surtout bien désastreuses. Souffler sur un vieux livre pour expulser sa poussière sur quelqu’un ? Déjà vu. Mais par contre, user de ses pouvoirs pour simuler le fantôme qui était censé hanter les lieux, là oui, ça n’avait sûrement jamais été fait !

Richie préféra répondre à la négative : en effet, c’était beaucoup moins risqué… dire ça contredisait un peu le paragraphe numéro 2, mais Richie éprouvait un certain ressentiment à l’idée de répondre « oui ». En effet, de nature plutôt joueuse, répondre « oui », juste pour rigoler et feindre la peur l’aurait plutôt amusé, mais là, il trouvait ça étrangement… pas amusant. C’était plutôt un paradoxe de dire que quelque chose n’amusait pas Richie, vu qu’il était amusé par presque tout ! Mais là, il ne saurait l’expliquer…

« Et bien non ! C’est un grenier banal, pas de quoi se pisser dessus non plus. »

Richie ne fut en rien choqué par les mots qu’il pouvait employer. En effet, parler vulgairement, avec des mots déplacés était une habitude ! Et à vrai dire, il s’en fichait un peu de l’avis des autres sur la question, qui n’en était pas vraiment une, en fait… si les autres n’en avaient cure, tant mieux. Si ça leur posait un problème, il n’en avait tellement rien à foutre, non plus… !

A en voir l’attitude du jeune homme, son langage, et tout ce qui faisait partie de la gestuelle corporelle, il put deviner facilement que ce cher monsieur avait sûrement eu la politesse et la diplomatie comme piliers de son éducation. Ou peut-être pas, en fin de compte… du moins, les Américains pensaient tous que les Asiatiques étaient des gens vraiment très calmes et respectueux : si cette « légende urbaine américaine » se révélait vraie, alors il ne se trompait pas sur le compte de ce… comment s’appelle-t-il d’ailleurs ?

« Excuse-moi, je ne me suis pas présenté ! Je m’appelle Jae-Ha Pan, j’ai 18 ans, et toi ? »

Jae-Ha Pan… quel nom bien étrange ! Richie avait toujours que les prénoms asiatiques, aussi bien chinois que japonais se résumaient à des associations absurdes de lettres, qui n’avaient aucun sens… mais là, il s’était trompé, et bien durement ! Ce nom, aussi étrange qu’il était, devait sûrement avoir une signification particulière : son père lui avait toujours dit que les prénoms asiatiques avaient un sens caché, que les autres, alors non-asiatiques, ne pourraient jamais comprendre, sauf s’ils avaient une quelconque maîtrise du mandarin.

Et puis surtout, cet admirable Jae-Ha avait seulement 18 ans ! Il avait été prêt à parier qu’il était plus jeune, et qu’ils avaient presque le même âge ! Encore une fois, il s’était trompé… trompé sur toute la ligne ! Aaaah, le sens légendaire de l’observation et de l’analyse de Richie restait dans les annales ! La seule chose où il avait eu juste était la question sur la politesse et le respect : son interlocuteur s’était encore excusé… mais pourquoi ? Il n’y avait pas de mal à se présenter un peu tardivement… Le bigleux décida de faire de même, suite à la demande du « garçon ».

« Moi c’est Richie ! J’ai 14 ans, mon vieux ! Alors comme ça, t’es mon aîné ? Seulement de 4 ans, alors évite de prendre la confiance ! »

Richie avait encore une fois, prouvé ses difficultés à la réflexion : comment avait-il pu dire une chose aussi insensée !? En effet, cette présentation était bien vide de sens… Jae-Ha ne semblait pas être du genre à profiter des plus jeunes… fin, plus jeunes, ils ont seulement 4 ans d’écart ! Raah, quelle horreur, le rouquin s’était embrouillé en beauté… il espérait ne pas avoir été trop choquant. Mais aussi, dans son petit village désertique, la politesse n’était pas mise en avant, et les gens étaient tous amis entre eux. Bon, sauf les adultes avec les enfants… ça se révélait impossible dans ce cas. Sinon, il fallait appeler LES GENTILS HOMMES EN BLANC.

Richie se trouvait face à un problème, à présent : en effet, Richie avait certifié que le vouvoiement était à éviter de lui, sauf quand ses interlocuteurs étaient des adultes… est-ce qu’il devait considérer Jae-Ha comme un adulte ? Il le doutait. Si ce dernier était étudiant, et non pas membre du personnel, alors il se devait de le tutoyer… mais il n’avait aucune certitude sur la position de ce cher confrère au sein de l’établissement. Effectivement, il n’avait pas l’uniforme… Richie non plus d’ailleurs ! Mais sans pouvoir l’expliquer, exactement comme le ressentiment ressenti plus tôt, il savait au fond de lui que cet admirable Jae-Ha était encore élève. Et il l’espérait.

Richie ne put s’empêcher de l’assimiler, une énième fois, à tous ces intellos coincés qui passaient leur vie dans la grande bibliothèque de l’Académie. En son for intérieur, le rouquin espérait qu’il n’en faisait pas partie, sinon, il allait bien s’ennuyer. Recevoir des réprimandes à propos de son franc-parler, ou de son état tout à fait décontracté, ou encore sur sa spontanéité presque effrayante, non merci ! Surtout pas d’un intello ! Remarque… ce cher Jae-Ha Pan allait vite se décoincer, dans quelques instants… Richie ne put s’empêcher d’esquisser un sourire tout à fait mal placé, qui traînait au coin de sa bouche.

« Désolé si je semble abrupt, j’ai été élevé comme ça ! »

Un sourire bien plus sympathique étira ses lèvres et illumina son visage, déjà bien masqué par la poussière voletant dans l’air ambiant. Celle-ci ne se faisait pas trop… asphyxiante, et bien heureusement. Cela se serait révélé très gênant pour ses affaires. Puis le rouquin saisit la main de Jae-Ha, qui faisait opposé à la sienne et la serra fortement, en la secouant peut-être un peu trop fort. Heureusement que son interlocuteur n’était pas trop faible… s’il avait fait ça à un gosse, il aurait sûrement pu le blesser au niveau de l’épaule…

Richie finit par lâcher la main, désormais rougie du pauvre « Pan », et continua de sourire de la même manière : ce sourire avait un petit côté enfantin, presque sucré. Voilà que cette poignée de mains venait de sceller leur rencontre plus qu’originale.

HRP:
Je tiens à m'excuser pour ma réponse un peu tardive (en effet, 10 jours d'attente...!) Je n'ai pas vraiment de justifications, alors je m'excuse encore plus platement. J'ai fai une réponse assez... 'épaisse' pour compenser ce temps de latence ! J'espère que ça te plaira ! Aller, bisous sur les fesses !


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Jae-Ha le Mer 27 Juil 2016, 22:25


Boo, je suis le fantôme

Ce que j'aime faire de mon temps libre? Visiter les greniers bien sur!

Pan & Richie


Je lui demande s’il trouve que l’endroit fait peur, je ne pense pas le juger s’il répond oui… Ca ne me fait pas peur personnellement parce que j’ai tendance à rester calme dans n’importe quelle situation. Il m’affirme finalement d’une manière singulière que le grenier n’a rien d’effrayant. Je lui souris tout de même rassuré de ne pas être avec un trouillard. Sa façon de s’exprimer me dérange un peu pourtant, je n’ai pas été élevé à parler de cette façon mais je ne peux pas le détester parce qu’il parle ainsi. Chacun sa façon de s’exprimer et même si ça me plait pas vraiment, je vais devoir m’y habituer. Je me présente poliment comme j’ai l’habitude de le faire et lui demande comment il s’appelle et peut-être savoir son âge même si ça ne changera pas grand-chose… Il m’apprend qu’il s’appelle Richie et qu’il a 14 ans, je ne pensais pas qu’il avait 4 ans de moins que moi mais c’est sa dernière remarque qui me met mal à l’aise, pourquoi notre différence d’âge me ferait prendre confiance ? Je le dévisage un peu, pas sûr de comprendre le sens de cette phrase. J’ai toujours été un lent à la détente mais je ne vois pas du tout le rapport entre la différence d’âge et la prise de confiance. J’arrive mal à discerner le visage du jeune homme devant moi mais j’ai l’impression qu’il sourit. Il s’excuse pour sa façon de s’exprimer et serre ma main plutôt fort et quand il la lâche, je sens que celle-ci est devenue plus rouge. Je souris légèrement en me disant que ce garçon a beaucoup de poigne. Je secoue un peu ma main pour faire circuler le sang et ris un peu.

-Pas de problème, ça ne me dérange pas du tout

« Ce n’est pas tout ça mais c’est que t’avais pas prévu d’aller t’entraîner toi ? »

Je pince les lèvres, Shen a raison, mon plan était de m’entraîner pour contrôler mon pouvoir. Je passe une main dans mes cheveux emmêlés avant de reprendre la parole.

-Je ne vais pas te déranger plus longtemps, je ne savais pas qu’il y aurait quelqu’un d’autre dans ce grenier !


avatar
Jae-Ha

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Darren le Jeu 28 Juil 2016, 19:28

« Pas de problème, ça ne me dérange pas du tout. »

Voilà que ses excuses concernant son franc-parler venaient tout juste de passer… Jae-Ha semblait l’avoir bien pris ! Tant mieux, il ne semblait pas aussi coincé qu’il le pensait. C’est vrai, un pur coincé, comme se l’illustrait le rouquin, aurait été beaucoup moins enclin à accepter ses excuses, un peu trop légères. Du moins, légères au goût des intellos. Mais maintenant, le jeune homme qui se tenait en face de lui s’éloignait de plus en plus de ce portrait grotesque de ces foutus bouffeurs de bouquins.

Tout ce que l’on pouvait dire, c’était que ce cher Jae-Ha était plutôt ouvert d’esprit, en plus de ne pas être un intello coincé ! En effet, peu de personnes apprécieraient vraiment qu’un inconnu leur parle comme ça, sans aucune gêne… même si le franc-parler ne les dérange pas, il pourrait se révéler éventuellement gênant quand c’était Richie.

Richie remarqua, non sans ressentir un certain sentiment de fierté mal placée, quand il vit le jeune homme secouer sa main, rougie à cause de la poignée échangée quelques secondes plus tôt. Avait-il serré aussi fort que ça ? Quand même pas… il n’avait pas une force extrême… mais le rouquin était habitué à faire des gestes, quelques fois brusques, en signe de salutation. Tantôt c’est une poignée de mains plus ou moins virile, tantôt une accolade amicale et joyeuse. Ça variait, là-bas !

Richie avait l’impression que quelque chose clochait chez ce cher Jae-Ha, mais il ne saurait dire pourquoi… c’était un peu comme la tristesse que l’on ressent quand vient le soir, elle est là, mais on ne sait pas pourquoi. Et bien là, c’était exactement la même chose : il ne savait d’où venait ce sentiment étrange, qui lui faisait comprendre que les choses qui se passaient ici n’étaient pas tout à fait… normales.

Souvent, Richie avait l’impression que ‘Pan’ écoutait quelqu’un d’autre… il ne savait pas comment il pouvait l’affirmer, c’était juste là, à portée de main. Ce sentiment étrange qui lui faisait penser que Jae-Ha écoutait des voix ne se voyait presque pas dans son attitude corporelle : en effet, Jae-Ha ne semblait pas lever les yeux au ciel, ou même regarder dans une autre direction, comme s’il regardait son interlocuteur invisible. Tout cela semblait bien étrange… il préféra taire ce sentiment, cette impression aussi perturbante qu’improbable.  

Puis une idée, à la fois terrifiante et excitante naquit dans l’esprit tourmenté du rouquin : et si Jae-Ha pouvait voir le Mad Clown ? Non, c’était impossible… il était invisible aux yeux des autres ! Il ne pouvait être vu… une peur panique le saisit au cou : il ne voulait pas que son petit secret soit révélé… peut-être que c’était le pouvoir de son interlocuteur qui lui permettait ça ? Quelle horreur ! Mais finalement, peut-être que notre cher Richard se faisait juste des idées, non ?

« Je ne vais pas te déranger plus longtemps, je ne savais pas qu’il y aurait quelqu’un d’autre dans ce grenier ! »

Attend ! Il voulait vraiment partir, là ? Sérieusement ? Quel rustre ! Ça n’allait sûrement passer se passer comme ça ! Il ne savait rien de lui ! Richie ne savait même pas pourquoi il était venu se planquer dans ce grenier miteux ! Il n’allait sûrement pas le laisser s’échapper. Richie sortit son paquet de cigarettes, et en piqua une hors de la boîte. Il sortit son briquet, d’une manière plutôt paresseuse, et il alluma la clope. Le rouquin la porta à sa bouche, et commença à fumer, d’un air tranquille.

« Salut, mec ! C’était vraiment un plaisir de te rencontrer ! »

Voilà qu’il mettait fin à leur rencontre originale et inopinée dans ce grenier sombre et… hanté.

Et voilà que le Mad Clown allait faire son show. Un ricanement sinistre s’échappa de sa gorge, alors que sa gueule ouverte exposait ses dents jaunes qui s’entrechoquaient, et qui paraissaient aussi longues et dangereuses que des lames de rasoir. Sa mâchoire prenait des directions improbables, et semblaient former un demi arc-de-cercle, plutôt irrégulier. Les mains griffues du Mad Clown, où le gant se déchirait aux bout des doigts et laissait apparaître ses griffes sales, comme si elles avaient trop souvent fouillé la terre se balançaient au bout de ses longs bras.

Voilà que Ça se dirigeait vers les escaliers, là où étaient apparus les deux garçons. Alors il se posa sur les marches les plus basses, et il commença à grimper. L’escalier grinça sous les pas du Mad Clown, d’une manière totalement improbable. Les grincements étaient terrifiants, Richie se serait pissé dessus s’il n’en était pas la cause. Voilà que Ça continuait sa progression dans les escaliers, en ricanant, et en dévoilant sa rangée de « rasoirs ». Les craquements du vieux bois résonnaient dans tout le grenier, tant ils étaient impressionnants.


Le grenier était hanté, mais par un fantôme : par un véritable monstre.


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Jae-Ha le Sam 20 Aoû 2016, 19:40


Boo, je suis le fantôme

Ce que j'aime faire de mon temps libre? Visiter les greniers bien sur!
 
Pan & Richie


Il s’excuse sur sa façon de s’exprimer et après m’avoir énergiquement serré la main, je lui dis que ce n’est pas un problème et que ça ne me dérange pas du tout. Son langage peut être déstabilisant mais je ne fais pas vraiment attention à ça, j’ai l’habitude de m’exprimer de façon polie mais les autres ont le droit de parler comme ils le souhaitent. Ce serait impoli de faire une remarque sur sa façon d’être en plus. La personnalité du jeune homme m’amuse, sa façon de parler et de me serrer la main est singulière et j’aurais presque envie d’en savoir plus sur lui.
 
Dommage que Shen me ramène à la raison en me rappelant que mon objectif premier est de m’entraîner et non pas de papoter avec un « inconnu ». Je sais que La Voix n’aime pas quand je passe mon temps à rencontrer des gens, ça lui déplait au plus haut point quand je dépose des mots dans des casiers au hasard pour agrandir mon cercle d’amis. Mais c’est plus fort que moi, il y a tellement de personnes dans cette académie et je meurs d’envie de les rencontrer toutes ! Shen m’a déjà répété une centaine de fois que c’est idiot de vouloir rencontrer tout le monde et qu’il y en a trop, je le sais très bien mais autant en rencontrer un maximum alors ! C’est pour ça que j’ai un peu de regrets quand je lui annonce que je m’en vais. Je sens que La Voix est soulagée et satisfaite quand je lui dis que je pars et ça me vexe un peu. Je regarde Richie s’allumer une cigarette et commencer à fumer, je ne bronche pas. Je n’aime pas vraiment l’odeur des cigarettes mais je ne dis rien, c’est trop impoli une nouvelle fois. Je trouve ça étrange de fumer dans un endroit aussi sombre et déjà malodorant à la base mais ça fait sûrement partie du personnage. L’odeur se glisse déjà dans mes narines et je suis tout de même un peu soulagé de quitter cet endroit avant qu’il ne soit empli de fumée et d’odeur désagréable. Il me salue en me disant que c’était un plaisir de me rencontrer.
 
-C’était un plaisir aussi ! A bientôt !
 
Je lui souris un peu et lui tourne le dos pour me diriger vers l’escalier quand un bruit attire mon attention. Le bruit ne provient pas de derrière moi, ce n’est donc pas Richie qui l’a produit. Non, le bruit provient de devant moi, de l’escalier. J’ai un petit sourire, restant tout à fait détendu même si les grincements de l’escalier se font entendre dans le grenier. Je ne me fais pas d’idées, je ne panique pas, ce n’est pas mon genre après tout. Quelque soit la situation, j’arrive à rester calme, c’est une sorte de qualité que j’ai toujours possédé. Je m’approche un peu de l’escalier pour aller à la rencontre du nouveau visiteur, montant lentement les marches en bois.
 
-Bonjour !
 
J’arrive au niveau de l’escalier et je suis tout de même un peu surpris de voir qu’il n’y a personne, pas même une ombre à peine discernable dans le noir. Je hausse les sourcils et réfléchis un peu à une explication aux bruits entendus précédemment. Je hausse les épaules et me tourne vers Richie.
 
-Il n’y a personne
 
Juste une remarque comme ça, ça ne me fait ni chaud ni froid même si je me demande ce qui a bien pu causer ces grincements.
 
 « Et si c’était… Le fantôme ? »
 
Je ne peux pas m’empêcher de rire un peu à la remarque censée me faire peur de la part de Shen, je secoue légèrement la tête et pense :
 
 « Ne sois pas idiot Shen, ça ne sert à rien d’essayer de m’effrayer ! Tu sais aussi bien que moi que les fantômes n’existent pas »
 
Je souris, amusé, et regarde à nouveau le premier visiteur avec qui j’ai eu une courte conversation. J’espère qu’il ne croit pas aux fantômes sinon il risque de se faire de fausses frayeurs pour rien.

avatar
Jae-Ha

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Darren le Dim 21 Aoû 2016, 17:00

ft. Jae-Ha Pan

「 Boo, je suis le fantôme. 」
J’ai bien cru que j’allais exploser de rire quand Jae-Ha salua le prétendu arrivant, qui en fait, n’arriverait jamais, puisqu’il n’existait pas. Je le regardais, les épaules tremblantes dues au fou rire qui était tout prêt à m’animer : non, je devais me retenir ! J’espérais que j’allais savoir me contrôler, je ne voulais pas me trahir, et montrer que tout ça n’était qu’une horrible farce. Voilà que Pan se dirigeait vers les escaliers, et y jetait un œil, à la recherche de ce nouveau venu qui ne viendrait jamais.

« Il n’y a personne. »

Je ne pus m’empêcher d’esquisser un sourire discret, suite à cette nouvelle tirade de la part de Jae-Ha : évidemment qu’il n’y avait personne ! Il croyait quoi ? Pensait-il vraiment que quelqu’un arrivait ? Les grincements n’étaient pas vraiment naturels, comment avait-il pu y croire ? Je l’entendis rire doucement, et je ne pus savoir si c’était un rire nerveux, ou plus amusé : la première proposition m’allait bien mieux, mais je restais sur mes gardes.

Je me rapprochais de Jae-Ha, incapable d’avoir une pensée fixe, et pas complètement folle : je ne savais pas quoi dire, quoi faire, comment réagir : devais-je lui parler, ou devais-je attendre ? Ou bien feindre la peur, ou l’étonnement ? Ou alors faire comme lui, me rapprocher des escaliers, et regarder ce qu’il y avait ? Sur les deux, je savais que je serais le seul à voir qui venait de provoquer ses petits grincements. Je décidais de rester naturel, et c’est tout naturellement que je mis aux côtés de Pan, et regardais dans l’escalier.

« Qu’est-ce qu’il s’est passé ? »

Je profitais de la situation : avant qu’il ne puisse me répondre, Mad Clown remontait les escaliers, et nous contournait, pour passer dernière nous. J’évitais de le suivre des yeux, bien que ce soit une tâche compliquée : je désirais le suivre des yeux, mais je ne pouvais pas le faire. Le plancher grinçait, et grâce à cet indice, je pus enfin le regarder. Je me tournais, suivant les grincements. D’un air faussement apuré, je m’agrippais au bras de Jae-Ha en poussant un cri de jeune demoiselle en détresse.

« C’est quoi ça ? »

Le Mad Clown se dirigeait vers une vieille armoire, où des cartons étaient empilés sur le toit. Ses mains griffues ouvrèrent avec un grand fracas les deux portes de l’armoire, avec une telle force que de la poussière fut projetée au moins un mètre plus loin. Les portes battaient en grinçant, et se refermaient peu à peu vers l’intérieur, tant elles avaient été ouvertes avec violence. Un claquement avait retenti à l’ouverture du vieux meuble, un claquement sec, sinistre, très brutal.



Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Jae-Ha le Ven 02 Sep 2016, 13:39


Boo, je suis le fantôme

Ce que j'aime faire de mon temps libre? Visiter les greniers bien sur! 
 
Pan & Richie


Les grincements proviennent à coup sûr de l’escalier pourtant, quand je jette à coup d’œil tranquille dans les escaliers pour saluer le nouvel arrivé, il n’y a personne. Je penche un peu la tête et hausse les épaules avant de me tourner vers Richie pour lui dire qu’il n’y a personne. Ca n’empêche pas les escaliers de continuer à grincer, je ne vois pas le visage de mon compagnon et me retourne plutôt vers les escaliers vides. La remarque que Shen fait à l’intérieur de ma tête provoque un petit rire difficilement retenu. Je secoue un peu la tête et lui réponds dans ma tête qu’il sait aussi bien que moi que les fantômes n’existent pas, ce n’est pas du tout scientifique ni logique, et en logique je m’y connais bien. J’entends les bruits de pas, plus naturels que ceux provenant de devant moi, s’approchant de moi et je regarde en coin Richie se placer à côté de moi et regarder à son tour dans l’escalier. Il me demande ce qu’il s’est passé et je m’apprête à lui dire que j’ai cru entendre des bruits de « pas » dans l’escalier quand ils recommencent. Je penche à nouveau la tête et fronce un sourcil, cherchant quelque chose de logique qui pourrait expliquer ses craquements peu humains. Les grincements atteignent le sommet des escaliers et maintenant, ils proviennent du plancher. Que pourrait déclencher des grincements à différents endroits ? Je suis le bruit des yeux et remarque qu’il nous contourne, comme s’il nous voit. Je regarde Richie s’agripper à mon bras, l’air apeuré, et pousser un cri assez désagréable pour mes oreilles. Je lui souris un peu, amusé par sa réaction mais je ne m’effraye pas, il m’en faut plus pour me faire peur.
 
-Je ne sais pas ce que c’est mais je compte bien le découvrir. Tu m’as dit que tu ne crois pas non plus aux fantômes alors tu sais que ça doit être autre chose.
 
Les grincements continuent et je ne trouve toujours pas de solution pour expliquer ce phénomène. Je pense que ça doit être tout à fait idiot comme tour de passe passe et que ça ne peut pas du tout être un fantôme. Les pas s’arrêtent devant une vieille armoire poussiéreuse dont les portes s’ouvrent soudainement dans un craquement sinistre qui résonne dans le grenier. Est-ce qu’on essaye de nous effrayer ou c’est mon imagination ? Je regarde la poussière qui recouvrait le meuble voler à un mètre au moins de l’armoire et retomber lentement sur le plancher. J’ai observé la poussière tomber mais aucune forme ne se découpa dedans, les fantômes n’existent pas mais maintenant, je suis sûr que ce n’en est pas un qui se moque de nous. Je reporte mon attention sur l’armoire dont les portes se referment un peu sous le choc de l’ouverture brutale. Je décide de m’approcher, mes pas lents et curieux font grincer le plancher en vieux bois, dans des tonalités pourtant différentes de celles que l’on a entendues un peu plus tôt. Si je réfléchis, ça veut soit dire que ce sont des bruits faits par autre chose que des pas sur le plancher, ce qui signifierait qu’un élève se cache ici et se fait passer pour un fantôme. Soit que la personne qui a réussi à marcher devant nous sans se faire voir est très grande et à un poids plus élevé que le mien, seule une telle personne pourrait faire des craquements aussi forts. J’arrive devant l’armoire et baisse les yeux sur la poussière fraîchement tombée. Je ne regarde pas si Richie m’a suivi, je me suis dégagé doucement de ses mains sur mon bras en avançant vers le meuble. Mes pieds sont dans la poussière et quand j’en soulève un, je peux voir une trace clairement dessinée dedans. Cependant, j’ai beau cherché, il n’y a pas d’autres traces de pas dans la poussière. Comment la personne qui nous joue un tour peut-elle ouvrir cette armoire sans laisser ses empreintes sur le sol ? Je lève alors les yeux et recherche un quelconque fil accroché aux portes de l’armoire mais ils sont soit trop dissimulés soit inexistants. Je me tourne vers Richie, interrogateur et déconcerté par le manque d’indice que cette énigme contient.
 
-Tu as une idée de ce que ça peut être ?
 

avatar
Jae-Ha

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum