Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Lun 04 Juil 2016, 03:08

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
Un jour où la pluie était assez forte, j'étais avec quelques camarades dans la maison Rubis. Cette dernière était incroyablement bondée, ce qui m'était fortement favorable. Je n'étais ainsi pas enclin à faire une crise de panique dans la salle commune qui me faisait immanquablement penser à un salon, ce qui me rapportait sans cesse à la mort de ma mère. Le fait que nous discutions me divertissait tout autant. J'étais donc d'assez bonne humeur. Le seul regret que j'avais était de ne pas être avec ma petite-amie qui était allé passer du temps avec ses propres amis. Je lui avais dit que cela ne me dérangeait pas et qu'elle avait le droit de passer du temps qui ne soit que pour elle. Elle le méritait après tout ce qu'elle faisait pour moi.
Cela faisait bien quelques heures que nous étions là quand un gars que je connaissais assez bien vint me trouver. Il avait l'air assez paniqué et ses cheveux bruns d'habitude bien arrangés étaient désordonnés et trempés par la pluie tout comme ses vêtements. Comme la plupart d'entre nous ici, nous avions troqué nos uniformes contre des vêtements un peu plus décontractés. Comme j'étais affalé sur un fauteuil et qu'il était presque aussi grand que moi, il se pencha pour me chuchoter à l'oreille, complètement paniqué :

- Yasushi, les enfants sont menacés par La Brute. Il veut que tu ailles seul, dans moins d'une heure, à la planque, sans quoi il les tuera...

Il ne m'en fallu pas plus, d'un bond, je me levai et, juste avant de partir en courant devant les yeux ahuris de la bande, je serrai l'épaule de ce gars que j'avais jadis protégé dans la rue. Traversant l'académie puis la ville en courant comme une furie, je ne fis pas attention à mon point de côté en formation. Je ne voulais pas les perdre. Même si je devais être trempé, tomber malade après cette course sous la pluie sans manteau ou autre protection, blessé mortellement ou même tué, je ne voulais pas qu'il s'en prenne à mes gosses. Ils ne méritaient pas ça!
Lorsque je fus arrivé à la planque, un petit espace auquel on accédait par des escalier après avoir traversé des ruelles qui formaient un labyrinthe, la vision que j'eus était une horreur : La Brute, entouré de quelques sbires menaçait d'un couteau la gorge de Tom. Il était notre sentinelle, si on pouvait dire. Les autres étaient-ils en sécurité? Un coup d'oeil sur la plaque d'égout me donna la réponse. J'en blêmis : les mômes étaient coincés car La Brute avait gentiment placé une grosse pierre (aussi grosse que deux ou trois ballons de basket) sur la sortie et ce qui confirma qu'ils allaient sans aucun doute mourir noyés sans pouvoir s'en sortir fut ce que me dit mon ennemi :

- Ne vas pas croire qu'ils ont encore une échappatoire. Nous avons abaissé les grilles il y a peu. Après tout, tu es en retard, fils de pute!

Non! Il n'avait pas le droit de faire ça! Il ne pouvait pas faire ça et s'en tirer! Je fis mine de m'approcher, mais il m'arrêta net en menaçant plus encore le petit Tom :

- Ohlà! Tout doux! Si tu esquisses le moindre geste, je le tue, lui aussi.

Cela suffit à m'immobiliser, l'assassin en moi toujours bien enfermé dans les tréfonds de mon esprit. J'étais plus paniqué, mort de chagrin à l'idée que je ne puisse rien faire pour sauver ces gamins qui étaient en réalité ma raison de vivre. C'était pour eux que j'avais déployé autant d'efforts! C'était pour eux que j'étais entré à l'académie. Pour eux encore que j'allais en cours malgré certaines difficultés dues à mon inactivité scolaire pendant treize longues années... Il n'avait pas le droit de les tuer... Pourtant, vu le silence environnant, ils étaient certainement déjà plus de ce monde. La pluie était trop forte et tombait depuis bien longtemps : les égouts devaient être inondés depuis belle lurette.
Devant mon immobilité, La Brute sourit machiavéliquement et fit à ses sbires :

- Chopez-le!

Ils m'attrapèrent donc pendant que d'autres s'amusèrent à me frapper, me poignarder, me jetèrent des pierres plus ou moins grosses alors que Tom hurlait des supplications pour qu'ils arrêtent. Il ne voulait pas que je meurs alors que je commençait à me demander pourquoi j'étais toujours là. Mais le moment où j'abandonnai vraiment fut lorsque La Brute, exaspéré par les cris de mon protégé, lui ouvrit la gorge sous mes yeux. Je sentis ma gorge se déchirer à cause du hurlement plein de désespoir que je poussais alors. Il s'approcha ensuite de moi et de mes yeux éteints et commença à me poignarder à multiples reprises. Quand ils me lâchèrent pour partir en courant, je tombai dans la flaque créée par la pluie tombant dans ce creux. J'avais mal, mais c'était mon coeur qui me faisait le plus souffrir. L'eau autour de moi rougissait sous mes yeux alors qu'un passant arriva en courant vers moi. Je ne fis que l'entendre, même lorsque, près de moi, une main sur mon épaule, il appela les secours qui mirent quelques minutes à arriver. Tous me crurent mort jusqu'à ce qu'un inspecteur de police vienne vers moi.

- Il est encore vivant, murmura-t-il avant de crier : Eh! Par ici! Nous avons un survivant!

Puis, s'adressant à moi alors que je m'évanouissais pour de bon, il me dit :

- Allez! Tien bon mon gars. Nous allons nous occuper de toi...

Quelques jours plus tard, je me trouvais à l'hôpital de la ville. Mes blessures faites pas La Brute guérissaient mieux que d'habitude, mais j'étais si mal que je faisais le yo-yo entre le manque d’entrain pour tout et les coups de folies pendant lesquelles je me tapais sur les murs, me brûlais les mains avec mes boules de lumière alors que j'étais seul. tant et si bien qu'on commença à me mettre sous sédatif pour que j'arrête de me faire du mal. J'étais donc souvent assis sur le fauteuil à côté de mon lit à regarder par la fenêtre. Je ne faisais rien de mes journées, toujours en pyjama et une robe de chambre ouvert, les manches rehaussées.
Un jour, alors que je profitais de ma lucidité, je composai le numéro de mon "messager" et lui demandai de trouver un responsable qui pourrait me sortir de là. J'eus un peu de mal à le convaincre tant il était paniqué. Heureusement, j'y parvins avant qu'on se doute de ce que je faisais. Je raccrochai alors. Non seulement qu'on vienne me chercher m'était plus que suffisant pour me permettre de sortir de là, mais en plus l'inspecteur qui m'avait trouvé venait d'arriver. Il était un peu plus grand que moi, avec un physiologie fine et des boucles brunes qui lui tombaient sur le visage.

- On dirait que tu es bien plus en forme que la dernière fois que je t'ai vu, bonhomme.

Pas de réponse.

- Je sais que tu n'es certainement pas au meilleur de ta forme, mais j'aurais besoin que tu me dise qui tu es et ce qu'il s'est passé dans les ruelles le soir où on t'a trouvé.

Toujours pas de réponse.

- Bon sang! Réponds-moi! J'essaie de t'aider mon gars. Si tu continue ton mutisme c'est toi qu'on accusera du meurtre de tous ces gosses!

Je ne répondis pas malgré toutes ses menaces et le fait qu'il ait continué de m'interroger plusieurs durant. A mes yeux j'étais responsable de leur mort, bien que ce ne soit pas moi qui les ai enfermés dans les égouts ou ouvert la gorge. Mais c'était à cause de moi que La Brute s'en était pris à eux. Mais ce qui me détruisait le plus c'était de les avoir vu mourir sous mes yeux sans rien avoir pu faire. Eux, ma raison de vivre...
Après le départ du policier, je m'habillai avec la plus grande des difficultés avant de me réinstaller dans mon fauteuil. J'attendis ensuite l'arrivée d'un membre, ou plus, de l'Académie. Je ne voulais plus être là. Si je restais je savais que j'allais faire une connerie irrémédiable. Il fallait que je retrouve La Brute et que je le livre moi-même à la police. J'avais aussi une autre idée en tête concernant les orphelins sous son joug et une autre me concernant. De toute façon, que pouvais-je faire maintenant que je n'avais plus de raison de vivre?


Dernière édition par Yasushi le Lun 11 Juil 2016, 06:27, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Lun 04 Juil 2016, 03:33

Archie quitta l'infirmerie, ayant terminé de préparer ses prochaines notes de cours. Il aurait put les faire dans sa salle de classe, ou dans sa chambre à l'aile Diamant, mais l'infirmerie représentait un peu pour lui son quartier général. Il était ainsi disponible en tout temps pour quiquonque était blessé ou malade. Ça le ramenait à son premier amour... Son travail d'infirmier. Il n'aimait pas les conditions strictes ou l'ambiance morne des hôpitaux, mais il aimait apporter les soins et un peu de bonheur à ses patients. Ça lui manquait encore. Bien sûr, il aimait son travail. Il ne manquait pas de tâches et la dynamique était différente, mais toujours intéressante. Chaque jours avait sa situation particulière, c'était quelque chose qui ne le lassait pas.

Un nouveau jour, un nouveau défi. Le professeur se dirigea vers la cafétéria pour se chercher un encas quand... son défi de la journée allait se manifester de la manière la plus innatendue. À un tournant de couloir, un adolescent lui fonça dessus.

''Whoa!? Est-ce que ça va?'', demanda Archie.

Il fronça les sourcils voyant la pâleur du jeune homme et son état de panique apparent.

''Que se passe-t-il? As tu besoin d'aller à l'infirmerie?''

''C-C'pas moi qui a besoin d'aide! Yasushi...Yasushi!!''

Y'a...sushi? Qu'est-ce que c'était que cette histoire de sushis?

''Euh je suis pas sûr de comprendre..., commença le professeur avec un certain malaise.

Visiblement, l'adolescent n'appréciait pas sa lenteur à ce moment.

''MON POTE, IL EST À L'HÔPITAL! F-Faut le sortir de là, ça urge! Tu dois comprendre ça, merde!? T'es prof!?''

''Tout doux... Okay... On va aller le chercher, mais je veux que tu m'expliques tout, calmement dans la voiture...''

Au final, Archie devait courir pour suivre l'adolescent jusqu'à la sortie de l'académie. Le professeur embarqua dans sa voiture, ouvrant la porte au jeune homme du côté passager et lui demanda les instructions pour se diriger vers l'hôpital. Rien ne l'avait préparé pour la situation dans laquelle il venait de s'embarquer...

Archie démarra la voiture et suivit les instructions du jeune homme pour se diriger vers l'hôpital. À part les occasionnels ''Tourne par là'', il y a avait un de ces silences lourds... Que le professeur ne pouvait plus supporter après un moment.

''...Comment tu t'appelle?", demanda-t-il pour briser la glace.

''...Sam''

''...Enchanté, Sam, moi c'est Archie''

À ça le nommé ''Sam'' ne répondit pas. Le professeur n'avait aucun moyen de savoir si c'était son vrai nom, mais il était évident qu'il était élève à l'académie sinon il ne l'aurait pas trouvé comme ça. D'un coin de l’œil il pouvait voir le jeune homme jouer avec ses ongles et taper un peu du pied. Il semblait en proie avec une profonde angoisse.

''Que s'est-il passé?'', demanda le professeur.

''...La Brute a choppé Yasushi... C'est tout ce que je sais... Il a besoin d'aide, c'est pour ça qu'il fallait que j'ramène quelqu'un pour le sortir de ce merdier''

La Brute? ...Oula, Archie n'aimait pas ça, mais pas ça du tout. Ça lui évoquait les histoires sordides de gangs de rue ou de mafia. Le cœur battant, ils arrivèrent sur les lieux. ''Sam'' se précipita hors de la voiture au moment où Archie avait moindrement ralenti pour se stationner et il dut se dépêcher de verrouiller le tout et de rattraper le jeune homme. La réceptionniste leur indiqua rapidement la chambre de Yasushi Lelph (info donnée par Sam) et ils prirent l’ascenseur pour aller à la rencontre du patient...


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Lun 04 Juil 2016, 18:41

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
Plusieurs heures passèrent. Mon impatience ne cessait d'augmenter, mais au moins j'avais fini par parvenir à m'habiller. Malheureusement, quand je pensais voir Sam' et un diamant de l'académie, je vis l'inspecteur entrer dans ma chambre. En me voyant en cette tenue, il haussa les sourcils et ferma la porte. Il prit ensuite une chaise pour venir s'installer en face de moi. Il desserra sa cravate et me parla à coeur ouvert :

- Écoutes mon gars, je ne suis pas là pour t'emmerder, ou même te chercher des problèmes. Je cherche à connaître la vérité. Je sais que tu t'appelle Yasushi Lelph, le fils de James Lelph, l'homme qui a tué sa femme. Je peux comprendre que revoir des personnes mourir devant tes yeux c'est pas facile à vivre, mais laisser filerr l'investigateur de tout ça ne t'aidera pas. Pas plus que...

Je ne sus pas ce qu'il voulut dire par la suite, bien que j'en connaissais le but, puisque la porte s'ouvrit sur les personnes que j'attendais. Sam' vint vers moi, visiblement inquiet et paniqué. Avant qu'il ne dise quoi que ce soit, je lui jetai un regard froid et lui fit des signes discrets signifiant que le mec en face de moi était de la police et qu'il devait rien dire. Il me répondit pareillement qu'il avait comprit et, presque naturellement, il me demanda :

- Salut Yasu. Comment tu t'sens mon pote?

Ça se voyait qu'il voulait me harceler de questions et qu'il se retenait de ne pas le faire. Je me tournai donc vers mon premier "visiteur" et je lui parlai pour la première fois d'une voix rauque :

- Je crois qu'on est venu me chercher. Vous aurez votre coupable, si vous me laissez.

Sur ce je me levai difficilement, aidé de Sam' qui me donna un coup de main pour marcher. J'avais mal, mais je ne le montrai pas, gardant un masque de froideur. Quand je fus devant le diamant, un homme brun, la peau claire, avec un bel embonpoint, je lui demandai :

- Je veux m'arrêter quelque part avant de rentrer.

- Yasushi! m'interpella le policier qui continua quand j'eus tourné la tête vers lui : Ne fais pas de connerie. C'est pas parce que tu es une victime aujourd'hui que tu es protégé de tout soupçon.

Je haussai les épaules et reportai mon attention sur l'enseignant. J'espérais qu'il accepterait, ce qui m'éviterait de devoir lui fausser compagnie en cours de route.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Lun 04 Juil 2016, 20:20

Archie arriva sur les lieux avec Sam, voyant un jeune homme, visiblement mal en point, mais déjà habillé et prêt à sortir. Si ça n'avait été que de lui, il l'aurait laissé se reposer un peu plus, mais il n'était pas là comme médecin, mais comme professeur. De plus, leur situation n'était pas des plus normales non plus. Il y avait un autre homme dans la salle, mais Archie ne le connaissait pas, donc autant éviter d'éveiller les soupçons sur l'académie.

- Salut Yasu. Comment tu t'sens mon pote?

À voir le regard froid que lançait ''Yasu'' ce n'était ni le moment ni l'endroit pour se faire poser des questions. Ignorant la question de son ami, le jeune homme se tourna vers l'autre adulte dans la pièce.

- Je crois qu'on est venu me chercher. Vous aurez votre coupable, si vous me laissez.

Votre coupable? Archie pouvait deviner alors que cet homme était de la police, mais le reste de la situation lui échappait. Il ne put qu'observer la scène nerveusement, ne se sentant pas trop à sa place. Yasushi s'avança vers lui, le regardant directement pour la première fois depuis qu'il était arrivé.

- Je veux m'arrêter quelque part avant de rentrer.

- Aah.. B-Bien sûr...Euh, si tu veux, je peux t'emmener manger avec ton ami, je--je connais un bon endroit. Si vous me permettez, monsieur...l'agent, je crois que Yasushi a besoin surtout d'un bon repas et de repos.

Il quitta les lieux tandis que le policier continuait d'interpeller le jeune homme.

'' Yasushi! Ne fais pas de connerie. C'est pas parce que tu es une victime aujourd'hui que tu es protégé de tout soupçon.''

Inconsciemment, Archie avait accélérer un peu le pas, veillant tout de même à ce que le jeune homme puisse être en état de le suivre. C'est à l'intérieur de l'ascenseur que le professeur le regarda avec une expression inquiète.

''...J'imagine que tu vas tout expliquer dans la voiture, pas vrai? ...En attendant... Aimes-tu les restos chinois?'', demanda-t-il sous le ton d'une conversation bien normale, espérant un peu alléger l'ambiance qui se montrait de plus en plus pesante.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Lun 04 Juil 2016, 21:22

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
Pendant que nous nous dirigions lentement vers l'ascenseur, je pensai à la façon de décliner l'offre du prof' qui voulait m'emmener manger quelque part. Je ne me sentais pas d'humeur à aller grailler quelque chose de bon quelque part. Et malgré mon état j'étais prêt à tout pour poursuivre mon but sans contrainte. Mais je ne voyais pas comment le dire de façon catégorique sans vexer. Ce ne fut que lorsque nous descendîmes que je vis une opportunité :

''...J'imagine que tu vas tout expliquer dans la voiture, pas vrai? ...En attendant... Aimes-tu les restos chinois?''

- Je vous dirais tout, si vous le souhaitez, mais je me passerais d'aller manger quelque part, lui répondis-je sur un ton égal.

Je ne me défie pas pour autant de mon air grave. Sam' ne disait rien, conscient qu'il n'avait pas tous les éléments pour savoir l'exactitude des faits. J'avais d'ailleurs quelques demandes à lui faire une fois que nous serions sortis de l'hôpital. Ce qui ne tarda pas à arriver. Lentement, trop à mon goût et par ma faute, nous quittions cet endroit que je haïssais et nous allâmes jusqu'à la voiture du prof'. Et, une fois que Sam' m'ait aidé à m'installer à l'intérieur, je lui demandai :

- Vas chercher le grand Tom et dis-lui de m'attendre à l'endroit habituel. Je vais avoir besoin de son aide. Ensuite retourne à l'académie sans détour.

- Tu es sûr que...? Ok, d'accord. J'y vais.

Ce changement soudain d'avis était dû à mon regard insistant et mon geste disant que c'était important. Ainsi, il partit en courant alors que je me tournai vers l'adulte :

- Je vais vous expliquer, lui dis-je avant d'attendre qu'il se soit installé dans le véhicule. Il y a quelque jours, Sam' est venu me voir en me disant que mon ennemi juré avait pris en otage le groupe d'orphelins dont j'étais le protecteur. Je suis arrivé en retard et il les a tous tué sous mes yeux avant de me poignarder à plusieurs reprises. Cela faisait plusieurs mois que La Brute, mon ennemis, voulait ma mort. Mon but est de libérer les orphelins de la rue sous son joug en le livrant moi-même à la police.

Sur ces mots qui n'étaient que l'exacte vérité prononcée d'une voix rauque au rythme de ma respiration plus ou moins rapide, je me tus en espérant qu'il comprendrait que je ne voulais pas perdre de temps.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Lun 04 Juil 2016, 22:14

À sa grande déception, mais pas à sa grande surprise, Yasushi lui répliqua qu'il ne désirait pas manger. Archie acquiesça lentement, mais toujours inquiet. Il avait toujours cette impression d'avoir été entraîné dans une série d’événements qui étaient beaucoup plus grands que lui et à ce moment Archie se demandait ce qu'on attendait de lui. Peu importe ce qu'il se passerait, il ne voulait pas rester les bras croisés, mais il avait quand même cette angoisse de ne pas être à la hauteur. Yasushi restait calme malgré ses blessures et donnait des instructions à son ami. Il sonnait presque comme un héritier d'un gang de yakuza ou d'une mafia quelconque. Professionnel, froid... Mais surtout beaucoup trop adulte pour son âge. Archie avait trente ans et il se sentait encore comme un adolescent, cherchant à mettre un manteau d'adulte trop grand pour lui. Yasushi, lui, il lui inspirait le garçon qui avait grandi trop vite, projeté dans un monde d'adulte sans avoir vraiment été un enfant.

Enfin, il n'en avait aucune idée, mais c'était encore l'impression que le jeune homme donnait.

- Vas chercher le grand Tom et dis-lui de m'attendre à l'endroit habituel. Je vais avoir besoin de son aide. Ensuite retourne à l'académie sans détour.

- Tu es sûr que...? Ok, d'accord. J'y vais.

Le regard et le ton de Yasushi étaient sans réplique, même Archie se sentait petit dans ses souliers à le regarder. Comment un adolescent pouvait-il projeter autant une aura d'autorité?

- Je vais vous expliquer.

Ils s'installèrent dans la voiture, qu'Archie démarra après s'être assuré qu'ils avaient tous les deux mit leur ceinture et commença sa manœuvre pour sortir du stationnement, en écoutant toujours ce que Yasushi allait lui dire.

- Il y a quelque jours, Sam' est venu me voir en me disant que mon ennemi juré avait pris en otage le groupe d'orphelins dont j'étais le protecteur. Je suis arrivé en retard et il les a tous tué sous mes yeux avant de me poignarder à plusieurs reprises. Cela faisait plusieurs mois que La Brute, mon ennemis, voulait ma mort. Mon but est de libérer les orphelins de la rue sous son joug en le livrant moi-même à la police.

Il y eut un bruit de crissement de pneu et heureusement que les deux passagers étaient attachés sinon c'était le vol plané assuré à travers le pare-brise.

En sueur, les yeux ronds, Archie se tourna vers le passager à côté de lui.

''Qu--Comment?...''

Archie se passa la main sur le visage un bref instant, toujours secoué par ce qu'il venait d'entendre.

''Je...Je suis vraiment désolé.'', bredouilla-t-il, marquant une pause pour chercher ses mots.

''Écoutes, je comprends que tu veuilles te dépêcher à coincer ce--ce monstre. ...Mais comment t'es-tu même retrouvé impliqué là-dedans? Comment se fait-il qu'il en a après toi? Et...Bon sens, regardes toi! Tu as été poignardé, tu as probablement encore tes points de suture. Explique-moi, comment comptes tu t'y prendre? Pour l'instant, le fait que tu veuilles partir à sa poursuite maintenant c'est...c'est du suicide!''

Archie était un homme pacifique, mais un tueur d'enfants... Ça lui faisait bouillir son propre sang et il ne pouvait pas imaginer l'ampleur de ce que Yasushi avait vécu, mais il savait que de le laisser aller à la poursuite d'un gang dans son état n'allait aider personne. Il espérait pouvoir le convaincre.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Lun 04 Juil 2016, 23:30

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
Avant que je ne commence mon récit, l'enseignant avait démarré le véhicule. Du coups, à cause du choc sans aucun doute, lorsque j'eus fini de raconter les faits il freina brusquement. La ceinture nous retint de faire un vol plané mais cela eu aussi pour conséquence de me couper le souffle en plus de me faire un mal de chien. J'eus bien des difficultés à reprendre mon souffle, mais je ne perdis pas une miette de ce que me dit l'homme à côté de moi :

''Qu--Comment?...''

Un point pour moi : il était en état de choc. Il était vrai que c'était loin d'être une histoire joyeuse. Je parlais de meurtre d'enfants tout de même! Et d'une tentative sur moi, au passage.

''Je...Je suis vraiment désolé.''

- Y'a pas d'mal, répondis-je en marmonnant.

''Écoutes, je comprends que tu veuilles te dépêcher à coincer ce--ce monstre. ...Mais comment t'es-tu même retrouvé impliqué là-dedans? Comment se fait-il qu'il en a après toi? Et...Bon sens, regardes toi! Tu as été poignardé, tu as probablement encore tes points de suture. Explique-moi, comment comptes tu t'y prendre? Pour l'instant, le fait que tu veuilles partir à sa poursuite maintenant c'est...c'est du suicide!''

Toujours concentré sur le fait de retrouver mon souffle, je le regardai en biais. J'aurais dû mourir à leur place! Si j'étais mort plus tôt, eux auraient la vie sauve, même si cela n'aurait certainement pas été dans les meilleures conditions. J'étais déterminé à y aller, avec ou sans son aide.

- Si j'y vais pas maintenant, il aura tout le temps de fuir ou de se cacher. Là je sais comment le trouver et le choper. Je veux que ce soit fait le plus rapidement possible histoire que tout aille pour le mieux. Alors, soit vous décidez de m'aider, soit je sors de cette bagnole et j'y vais seul. De toute façon, j'ai des alliés prêts à me donner un coup de main dans cette entreprise.

Bon, il faudrait peut-être que je joue du poing, mais je savais qu'au final je gagnerais gain de cause, surtout avec le grand Tom, le frère du p'tit Tom, qui n'hésiterait certainement pas à rejoindre mes rang de façon officielle, me permettant ainsi d'accéder à la planque de La Brute.
Je me souvins alors qu'il m'avait demandé d'autres précisions que je lui donnai avec plus de calme :

- Depuis mes 5 ans je vis moi-même dans la rue. Si j'ai pris en charge ce groupe d'enfants, c'était pour éviter qu'ils vivent l'enfer en volant, mourant à moitié de faim... Je l'ai vécu, j'ai donc voulu donner une chance à ces gamins de vivre autrement. Ça n'a pas plu à mon ennemis de toujours.

Mais ce n'était pas ça qui l'avait conduit à vouloir me tuer. Non, il y avait bien plus que cela, comme le fait que je l'avait empêché de sévir comme il le voulait et, contrairement à lui, j'avais la chance d'obtenir une éducation sans avoir rien fait pour. La jalousie et la haine l'avait poussé à tout faire pour me voir disparaître à tout jamais.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Mar 05 Juil 2016, 06:06

Archie réalisa que sa manœuvre brusque en plus des blessures de Yasushi étaient une combinaison assez douloureuse. Il ne put que se sentir d'autant plus mal en le voyant tenter de récupérer son souffle. Il marmonna qu'il n'y avait pas de mal, mais il restait toujours à moitié recroquevillé sur le siège.

- Si j'y vais pas maintenant, il aura tout le temps de fuir ou de se cacher. Là je sais comment le trouver et le choper. Je veux que ce soit fait le plus rapidement possible histoire que tout aille pour le mieux. Alors, soit vous décidez de m'aider, soit je sors de cette bagnole et j'y vais seul. De toute façon, j'ai des alliés prêts à me donner un coup de main dans cette entreprise.

Archie fronça les sourcils. Bien sûr que Yasushi disait ça sur le coup de l'émotion et c'était d'autant plus normal. Toutefois, le professeur se sentait avoir le devoir, d'enseignant du moins, d'assurer qu'il n'arrive rien à cet élève.


- Depuis mes 5 ans je vis moi-même dans la rue. Si j'ai pris en charge ce groupe d'enfants, c'était pour éviter qu'ils vivent l'enfer en volant, mourant à moitié de faim... Je l'ai vécu, j'ai donc voulu donner une chance à ces gamins de vivre autrement. Ça n'a pas plu à mon ennemis de toujours.

Le professeur déglutit à cette pensée. Ce n'était pas une vie pour ces enfants... Ni pour Yasushi. Il comprenait parfaitement le désir de vouloir apporter un peu de bonheur à des êtres chers. Pour ces gamins, Yasushi devait représenter un grand frère, voire un héros. Que penserait-ils en voyant l'adolescent se ruer dans le danger d'une telle manière?

'' Ce type... La Brute. Il veut ta mort, pas vrai? Si on suit la logique, il ne va pas s'arrêter tant qu'il ne t'aura pas. Donc on peut écarter la possibilité de la fuite. Oh il peut se cacher, mais il ne s'éloignera pas et il sortira tôt ou tard de sa planque pour finir son travail. Tu as des alliés, un gang si je comprends bien. Il a des cibles à éliminer encore de ce côté là... Et je ne crois pas que tu veuilles aller mourir inutilement, ou du moins entraîner d'autres gens dans la mort''

Archie espérait vraiment avoir raison sur ce dernier point. Il avait confiance en sa première théorie, mais il priait pour que le jeune homme ne soit pas suicidaire. Il fallait en faire appel à ses souvenirs...

''Yasushi... Je n'ai jamais dit que je ne voulais pas t'aider. Je le ferai, mais je ne t'aiderais pas si je te laissais te battre, tes amis y compris. Parles-moi de comment étaient ces enfants... Ils devaient être comme de la famille pour toi, pas vrai? Tu les aimait et je parie que eux t'aimaient aussi. Que te dirait-ils en ce moment tu crois?''

Alors qu'Archie continuait de conduire, il prit un tournant, disant qu'il avait affaire à quelque part... Se révélant être la commande à l'auto du ''Tiki-Ming''

''Tu peux m'accorder quelques minutes pour ça? C'est pour emporter alors on ne passera pas des heures'', promis Archie, espérant donner le temps au jeune homme de réfléchir un peu à leur conversation.

''Bienvenue au Tiki-Ming, je peux prendre votre commande?''

''Oui ce sera le combo poulet à l'ananas avec une portion de riz frit familial''

''Ensuite?''

''L'entrée de crevettes tempura avec des rondelles d'oignon. Ah et l'assiette de crevettes au noix de coco, le combo poulet général Tao avec les nouilles au crevettes.''

''Ensuite?''

''Les... Nids d'amour au crevettes, le riz au boeuf''

''Ensuite?''

Il se tourna finalement vers le jeune passager.

''Et toi, prends tu quelque chose finalement?''

(HRP: J'espère que tu ne m'en voudras pas pour le petit contrôle ^^;)



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Mar 05 Juil 2016, 15:14

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
J'espérais vraiment que le prof' comprendrait pourquoi je voulais me dépêcher. Devoir m'expliquer encore et encore sans avancer m'énervait au plus haut point. Je comprenais cependant qu'il ne connaissait pas toute la situation et que, de ce fait, son jugement pouvait être erroné. Mais quand il repris la parole, je me demandai s'il avait bien comprit ce que je lui avais raconté :

'' Ce type... La Brute. Il veut ta mort, pas vrai? Si on suit la logique, il ne va pas s'arrêter tant qu'il ne t'aura pas. Donc on peut écarter la possibilité de la fuite. Oh il peut se cacher, mais il ne s'éloignera pas et il sortira tôt ou tard de sa planque pour finir son travail. Tu as des alliés, un gang si je comprends bien. Il a des cibles à éliminer encore de ce côté là... Et je ne crois pas que tu veuilles aller mourir inutilement, ou du moins entraîner d'autres gens dans la mort''

Je ne lui répondis rien, regardant fixement la route par la fenêtre de mon côté. Je devais rester calme, ne pas m'énerver. Si je venais à perdre le contrôle, il était fort possible que tous mes plans tombent à l'eau. Mais cela devint compliqué lorsqu'il continua sur sa lancé :

''Yasushi... Je n'ai jamais dit que je ne voulais pas t'aider. Je le ferai, mais je ne t'aiderais pas si je te laissais te battre, tes amis y compris. Parles-moi de comment étaient ces enfants... Ils devaient être comme de la famille pour toi, pas vrai? Tu les aimait et je parie que eux t'aimaient aussi. Que te dirait-ils en ce moment tu crois?''

Quelques secondes plus tard, nous arrivâmes à un resto. Je lançai un regard noir au professeur, pensant qu'il n'en avait fait qu'à sa tête pour me changer les idées. Il dû s'en rendre compte puisqu'il m'expliqua :

''Tu peux m'accorder quelques minutes pour ça? C'est pour emporter alors on ne passera pas des heures''

Je le laissai donc faire, n'écoutant qu'à moitié ce qu'il se passait. Mais lorsqu'il se tourna vers moi comme pour me demander ce que je souhaitais, je lui fis en haussant les épaules :

- Prenez pour vous.

J'attendis ensuite que nous ne soyons plus susceptibles d'être entendus pour pouvoir lui répondre. Sur plusieurs points, il se trompait. Je me devais de les clarifier si je voulais qu'il me vienne en aide.

- Comment voulez-vous qu'il sache que je suis toujours vivant? Il est tellement fier et sûr de lui qu'il me croit très certainement mort. D'autant plus qu'il n'a pas la télé là où il vit. De plus, vous pensez à ma vie, mais avez-vous pensé aux gamins qu'il maltraite?! Vous semblez penser que je veux me venger. Vous n'avez ni tort, ni raison. S'il n'y avait eu que ça, je n'aurais pas insisté, mais là on parle d'un assassin avec des mômes à moitié morts de faim! Ensuite, je n'ai jamais dit que j'allais me battre.

J'attendis que nous approchions du lieu de rendez-vous et je commençai à indiquer le chemin. Où nous allions? A l'auberge qui était mon refuge la plupart du temps. Un lieu de souvenirs dans lequel j'étais constamment le bienvenue. Lorsque nous fûmes arrivés, je détachai ma ceinture et sortis de la voiture. Heureusement, je me trouvais juste devant mon but.
Lorsque je fus entré, non sans quelques difficultés, je fus accueillit par un bienvenu chaleureux de Berth, la gérante de cet endroit, et un bon coup de poing avant un câlin du grand Tom. Ce dernier était aussi grand que moi, les cheveux noirs avec des yeux verts. Il était plus maigre que moi, mais pas assez pour être qualifié de squelette vivant.

- Espèce de crétin! Tout le monde t'a cru mort! Les troupes ont le moral au plus bas à cause de ça.

Par "les troupes" il parlait des enfants dans le groupe de La Brute prêt à se rebeller. Le grand Tom en faisait partie, se comportant en informateur de ce qu'il se passait. C'était très souvent grâce à lui que j'agrandissais mon groupe avant son anéantissement. JE compris le coup de poing comme un "Tu aurais pu mieux le protéger" en parlant de son petit frère. Mais je me fourvoyais peut-être...

- C'est qui lui? me demanda-t-il en désignant le prof.

Je ne lui répondis pas, laissant à mon accompagnateur le soin de se présenter comme il le souhaitait. Après tout, je ne connaissais pas son nom.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Mer 06 Juil 2016, 02:04

Soupirant, le professeur termina sa commande avec une dizaine de biscuits chinois. Il jeta de brefs regards du coin de l’œil à l'adolescent qui avait à ce moment là un regard perçant assez effrayant. De toute évidence, il n'avait apprécié la réponse du professeur. Encore une fois, c'était normal. Archie ne s'attendait pas à ce que Yasushi affiche un sourire niais avec un ''Vous avez raison professeur!'', mais il avait espéré une expression moins...hostile. Mais bon, déjà, il ne s'était pas jeté hors de la voiture pour aller ailleurs. C'était une petite victoire...

Archie reçu sa gargantuesque commande et posa les divers sacs d'où une odeur forte alléchante s'élevait.

''Peux-tu me tenir ça s'il te plait? Je peux pas vraiment conduire avec ça dans les mains'', expliqua le professeur.

Ils quittèrent l'allée de commande à l'auto une fois le repas payé et Archie monta la fenêtre, ne la laissant que légèrement ouverte pour avoir un minimum d'air. Profitant du fait qu'ils étaient dans un lieu clos sans possibilité de se faire entendre, Yasushi reprit la parole.

- Comment voulez-vous qu'il sache que je suis toujours vivant? Il est tellement fier et sûr de lui qu'il me croit très certainement mort. D'autant plus qu'il n'a pas la télé là où il vit. De plus, vous pensez à ma vie, mais avez-vous pensé aux gamins qu'il maltraite?! Vous semblez penser que je veux me venger. Vous n'avez ni tort, ni raison. S'il n'y avait eu que ça, je n'aurais pas insisté, mais là on parle d'un assassin avec des mômes à moitié morts de faim! Ensuite, je n'ai jamais dit que j'allais me battre.

Archie fronça les sourcils à cette possibilité, de plus il pensait à ces autres gamins qui étaient dans une condition horrible. Que faisait la police au juste?

- J'espère que tu vas m'expliquer ton plan alors, avec le reste des détails. Je suis quelque peu dépassé dans cette situation... Mais je ferai ce que je peux pour ces enfants, d'accord? Ils auront besoin de tous les soins nécessaires.

Il continua de suivre les instructions de l'adolescent, pigeant dans l'un des sacs pour manger un peu en chemin. On ne partait pas au ''combat'' l'estomac vide après tout.

Ils arrivèrent à ce qui ressemblait fort à une auberge que le professeur ne connaissait pas. C'est les bras chargés de nourriture de restaurant chinois encore chaude qu'Archie suivit Yasushi. Ce dernier reçu un accueil chaleureux par une dame sur les lieux avant d'être reçu, de manière plus brutale cette fois-ci d'un jeune homme grand et maigre. D'ailleurs, il n'était pas le seul dans les lieux à avoir cette telle corpulence. Ces gens ne mangeaient pas à leur faim le trois quart du temps, ça paraissait.

- Espèce de crétin! Tout le monde t'a cru mort! Les troupes ont le moral au plus bas à cause de ça.

Archie grimaça intérieurement. Il avait encore ce même sentiment désagréable d'avoir mis les pieds dans une lutte de territoires entre gangs. Cependant, ce n'était pas que ça... Des enfants étaient morts et Archie savait que d'autres étaient en danger. La vie était définitivement injuste. Il avait eu toute la nourriture et l'argent qu'il avait besoin dans sa jeunesse. Cela n'avait pas acheté son bonheur, mais il avait eu une chance que ces jeunes n'avaient jamais eu. Il repensa d'ailleurs à sa fortune qu'il s'était fait avec les années comme médecin.

''Je me demandes si papa m'a déshériter depuis le temps... '', pensa-t-il.

Peut-être... Peut-être pourrait-il faire quelque chose pour ces jeunes...

- C'est qui lui?

Archie ne tarda pas à réaliser qu'on parlait de lui. Il déposa la nourriture sur une table non loin avant de se présenter.

''Je suis le professeur Archie McAlister... Appelez-moi juste Archie. Euh... enchanté... J'ai... emmené un peu de nourriture.'', dit-il désignant les sacs.

Au pire, il en ferait livrer d'autre au besoin.






Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Mer 06 Juil 2016, 12:04

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
Le professeur posa ses nombreux sacs sur une table près de lui et se présenta à mon ami :

''Je suis le professeur Archie McAlister... Appelez-moi juste Archie. Euh... enchanté... J'ai... emmené un peu de nourriture.''

Tom me regarda comme pour me demander mon avis. Je lui fis alors signe que c'était OK en penchant légèrement la tête sur le côté. Tout heureux, il me fit assoir à table, pensant certainement que j'irais mieux ainsi, et il commença à se servir dans un des sacs. C'est vrai qu'il devait avoir bien plus faim que moi...
Après quelques minutes en cuisine, Berth revint nous rejoindre et posa un bol de bouilli de riz blanche devant moi. Là, elle me serra l'épaule et me demanda :

- Je suis heureuse que tu ais eu l'idée de venir rassurer, chenapan, mais Sam et Tom semblaient dire que tu avais une idée derrière la tête. Je crois qu'il est temps d'en parler... en mangeant un peu!

En jetant une œillade sur elle, je sus qu'elle ne me lâcherais pas tant que je n'aurais rien avalé. Je préférai pourtant passer le plan avant toute chose vu que Tom avait porté son attention sur moi, jetant des regards discrets sur celui qui voulait être nommé Archie. Donc, après un soupir d'exaspération, je demandai :

- Ils sont combien?

- Une trentaine, moi compris. Ils sont tous prêts à agir à n'importe quel moment sur un signe de ma part, me répondit mon allié. Que veux-tu qu'on fasse?

- J'aimerais que nous amène à la planque de La Brute. Je suppose qu'il sera surpris de me voir?

Tom me confirma que j'avais raison d'un signe de tête. Mon plan se concrétisa alors. Je pus donc leur en faire part :

- Nous aurons donc l'effet de surprise, mais certainement pas assez pour qu'on puisse agir. Le moment opportun sera lorsqu'il voudra lancer l'attaque contre moi. Il a combien d'alliés?

- Ils ne sont plus que trois depuis qu'ils ont appris ce qu'il s'était passé, donc faciles à maîtriser.

- Parfait. C'est faisable?

Tom réfléchit un instant avant de valider mon idée et reprendre dans un sac de nourriture. Nous avions désormais un plan d'action qui aurait le moins de dommages collatéraux possible. J'étais même persuadé qu'ils seraient tellement concentrés sur moi qu'ils ne comprendraient même pas ce qui leur arriverait.

- Tu compte faire quoi après ça?

Pris au dépourvu par la question, je lui répondis en secouant la tête de droite à gauche. Puis, pour qu'ils me laissent tranquille et que Berth me lâche un peu, je pris une cuillerée du plat qu'elle m'avait préparé.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Jeu 07 Juil 2016, 07:47

Le nommé Tom semblait le jauger, incertain de s'il devait lui faire confiance ou non. C'était un peu normal, mais Archie avait retenu son souffle inconsciemment jusqu'à ce que Yasushi fasse comprendre qu'il était okay. C'était déjà un début. D'ailleurs, Tom ne perdit pas de temps à venir manger. À le voir, il en avait définitivement besoin. Étaient-ce tous des élèves de l'académie? Archie ne pouvait pas le savoir, il ne les avait jamais vu avant et ne savait pas non plus à quel point il pouvait parler. L'important était de rester calme et de ne pas faire le ballon dans la salle, sinon côté discrétion, ça allait être foutu. Il invita Tom à manger à sa faim, disant qu'il allait commander d'autres nourriture si les autres étaient intéressés.

La dame qui avait accueilli Yasushi revient de la cuisine, avec un bol fumant de riz, qu'elle déposa devant l'adolescent.

- Je suis heureuse que tu ais eu l'idée de venir rassurer, chenapan, mais Sam et Tom semblaient dire que tu avais une idée derrière la tête. Je crois qu'il est temps d'en parler... en mangeant un peu!

Archie ne put qu’acquiescer avec elle. Il lui fallait reprendre des forces, qu'il le veuille ou non, son corps en avait besoin. Tout d'abord, Yasushi se tourna vers son ami.

- Ils sont combien?

- Une trentaine, moi compris. Ils sont tous prêts à agir à n'importe quel moment sur un signe de ma part. Que veux-tu qu'on fasse?

- J'aimerais que nous amène à la planque de La Brute. Je suppose qu'il sera surpris de me voir?

Archie grimaça un peu... Filer directement dans la gueule du loup, vraiment? Bon qu'est-ce qu'il en savait en même temps... Il dut se contenter de suivre le reste de la conversation, regrettant un peu de manquer autant d'autorité.

- Nous aurons donc l'effet de surprise, mais certainement pas assez pour qu'on puisse agir. Le moment opportun sera lorsqu'il voudra lancer l'attaque contre moi. Il a combien d'alliés?

- Ils ne sont plus que trois depuis qu'ils ont appris ce qu'il s'était passé, donc faciles à maîtriser.

- Parfait. C'est faisable?

Tom mangea un peu avant d'acquiescer. Bon trente contre trois... Effectivement ça sonnait bien, mais Archie espérait que ce n'était pas trop beau pour être vrai. Yasushi ne répondit pas lorsqu'on lui demanda ce qu'il prévoyait faire ensuite, secouant la tête. Il mangea un peu par contre. Archie le laissa faire, avant de demander au jeune homme les questions qui lui brûlaient les lèvres.

''Viennent-ils tous du... même endroit que nous? Et euh... Qu'attends-tu de moi exactement? Je ne crois pas que tu m'aie emmener ici pour faire le taxi, n'est-ce pas?''


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Jeu 07 Juil 2016, 14:50

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
Lorsque j'eus terminé de manger un peu (ma cuillerée, quoi), j'entendis le professeur nous poser des questions :

''Viennent-ils tous du... même endroit que nous? Et euh... Qu'attends-tu de moi exactement? Je ne crois pas que tu m'aie emmener ici pour faire le taxi, n'est-ce pas?''

Le "même endroit que nous" devait signifier "l'académie". A cela je pouvais lui répondre facilement contrairement au reste. En jetant un oeil à Tom, je le vis froncer les sourcils, comme pour me dire qu'il refusait d'emmener un adulte avec nous. Je soupirai, décidant de répondre à sa première question avant tout puisque je n'avais pas de réponse pour la suite :

- Mis à part moi et Sam', personne ne vient de l'académie. Berth et Tom connaissent son existence puisqu'ils font partie des personnes qui m'ont poussé à y entrer, lui répondis-je en le regardant droit dans les yeux.

Je détournai ensuite le regard pour fermer les yeux, le bras croisés. Je devais bien avouer que je ne pensais pas intégrer un professeur dans cette histoire. Les mots du prof' clown me revinrent alors : *A deux, tu auras moins d’efforts à faire pour porter ce poids et il sera plus facile de t’en débarrasser avant que celui-ci ne t’écrases.* Je soupirai et demandai à mon tour :

- Que savez-vous faire? Je ne vous connais pas, je ne sais donc pas comment vous intégrer au plan.

- Mais, Yasushi! Tu ne peux pas...!

- Calmes-toi, Tom. Un peu d'aide extérieure nous ferait pas de mal pour une fois. Puis, il n'a pas l'air d'être le genre d'homme à rester là sans rien faire. J'ai pas raison? ajoutai-je en m'adressant au professeur.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Jeu 07 Juil 2016, 19:47

Le jeune homme termina sa cuillerée, mais ne toucha pas encore au reste de sa nourriture. Archie soupira un peu, prenant un peu de poulet à l'ananas avant qu'il n'en reste plus. Tom avait un appétit qui rivalisait presque avec la sienne.  

- Mis à part moi et Sam', personne ne vient de l'académie. Berth et Tom connaissent son existence puisqu'ils font partie des personnes qui m'ont poussé à y entrer, lui répondit Yasushi.

- Je vois...

Donc l'utilisation de pouvoirs serait quand même une mauvaise idée. Il priait pour que son don ne le laisse pas tomber et suivit le reste de la conversation en mangeant. Décidément, la lourdeur de la situation lui donnait encore plus faim. C'était la nervosité qui agissait sans doute.

- Que savez-vous faire? Je ne vous connais pas, je ne sais donc pas comment vous intégrer au plan.

- Mais, Yasushi! Tu ne peux pas...!

- Calmes-toi, Tom. Un peu d'aide extérieure nous ferait pas de mal pour une fois. Puis, il n'a pas l'air d'être le genre d'homme à rester là sans rien faire. J'ai pas raison?

Archie prit le temps de finir sa bouchée pour ne pas répondre la bouche pleine.

''J'ai de l'expérience comme médecin. Si vous avez des blessés ou des jeunes affaiblis par le manque de nutrition, je pourrais faire quelque chose pour eux. J'ai des suppléments vitaminiques et une trousse de premier soin dans ma voiture, je garde ça pour les urgences. ...Un peu une déformation professionnelle, mais qui reste toujours utile. Mais Yasushi, j'aimerais pouvoir te parler, si ça ne te dérange pas?''

Il regarda Tom pendant un moment. La présence de la propriétaire ne lui dérangeait pas, mais probablement que Yasushi ne voudrait pas parler ouvertement devant l'autre jeune homme. Ce serait probablement une bonne idée pour éviter de l'inquiéter et de nuire à son moral, même si Archie se sentait un peu mal de devoir le mettre à part.

Archie devait savoir ce qu'il avait en tête. S'il y avait le moindre risque pour que le garçon ait des idées noires ou perde l'envie de continuer, il ne voulait pas le laisser seul, il fallait lui donner quelque chose pour l'aider à continuer. Ce n'était pas en pensant justice et vengeance qu'il allait remédier à ce problème.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Jeu 07 Juil 2016, 20:08

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
Parce qu'il mangeait quand je lui eus posé la question, le professeur mit un peu de temps avant de me répondre :

''J'ai de l'expérience comme médecin. Si vous avez des blessés ou des jeunes affaiblis par le manque de nutrition, je pourrais faire quelque chose pour eux. J'ai des suppléments vitaminiques et une trousse de premier soin dans ma voiture, je garde ça pour les urgences. ...Un peu une déformation professionnelle, mais qui reste toujours utile. Mais Yasushi, j'aimerais pouvoir te parler, si ça ne te dérange pas?''

Son regard se tourna vers Tom qui le toisa froidement. Ce débat me parut long, mais je ne fis rien pour y mettre un terme. Ce fut Berth qui s'en chargea :

- Tom, ce n'est pas contre toi, mais je crois que ce bon monsieur aimerait que tu sortes un peu. Tu peux faire ça pour moi, mon garçon?

- Très bien... répondit-il après avoir soupiré bruyamment. J's'rais à l'entrée, à toute mec.

Sur ce il passa la porte d'entrée, me laissant seul avec les deux adultes. Berth préféra me laisser avec le prof' en allant vers le bar, un peu plus loin. Ainsi elle pouvait toujours avoir une oreille attentive à la conversation, bien qu'on ne l'en aurait pas cru capable au premier abord. Je soupirai doucement à cause de mes côtes et blessures qui commençaient tout juste à cicatriser, et je demandai :

- Qu'est-ce que vous voulez?

Je me doutais que cela n'avait pas vraiment de rapport avec le plan, sinon il n'aurait pas insisté tacitement pour que Tom nous laisse seul. J'espérais juste que ce ne soit pas en rapport avec mon état moral. Je n'avais pas envie d'en parler. Pas maintenant.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Jeu 07 Juil 2016, 20:20

Archie se sentait mal de devoir tourner autour du pot et ne voulait pas vraiment non plus mettre dehors le garçon... Du moins pas ouvertement. Heureusement c'est la dame qui s'en chargea avec douceur et tact:

- Tom, ce n'est pas contre toi, mais je crois que ce bon monsieur aimerait que tu sortes un peu. Tu peux faire ça pour moi, mon garçon?

- Très bien... répondit-il après avoir soupiré bruyamment. J's'rais à l'entrée, à toute mec.

Archie soupira un peu en voyant le jeune homme sortir et se tourna vers la dame.

''Merci beaucoup... Madame...?''

''Berth'', répondit-elle simplement.

Elle s'éloigna un peu vers le bar pour donner un peu d'espace à Yasushi et le professeur. C'était sûrement mieux ainsi. Alors qu'il cherchait comment formuler ses propos, l'adolescent ne tarda pas à vouloir aller droit au but.

- Qu'est-ce que vous voulez?

- Je me doute bien que ton moral ne va pas fort, c'est normal... Mais j'aimerais savoir pourquoi tu n'as pas répondu à Tom. As-tu une idée de ce que tu va faire quand tout cela sera terminé? Tu dois avoir des plans pour continuer, pas vrai? Après tout, une trentaine d'enfants va avoir besoin de toi, d'après ce que je comprends.

Il marqua une pause pour finir son poulet à l'ananas, désormais tiède, mais toujours savoureux, malgré les circonstances.

- Je sais que ça ne remplacera pas ton ancienne bande... Personne ne le pourra. Mais tu dois continuer d'avancer. Pour eux, et pour toi-même. Je n'ai pas l'intention de rester là les bras croisés, s'il y a quoi que ce soit que je peux faire pour aider, pas seulement pour ce qui s'en vient, mais pour tout ce qui arrivera ensuite, je serai là. Sûrement que tu as une idée pour leur donner une meilleure chance?

Archie espérait grandement pouvoir le motiver un peu avec ça. Yasushi en avait besoin. Un but, un rêve, un objectif quelconque pour le garder sur les rails.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Jeu 07 Juil 2016, 20:35

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
- Je me doute bien que ton moral ne va pas fort, c'est normal... Mais j'aimerais savoir pourquoi tu n'as pas répondu à Tom. As-tu une idée de ce que tu va faire quand tout cela sera terminé? Tu dois avoir des plans pour continuer, pas vrai? Après tout, une trentaine d'enfants va avoir besoin de toi, d'après ce que je comprends.

Eh beh! Il n'avait pas perdu de temps pour parler de choses qui fâchent le bougre. Détournant la tête, je me refusai de lui répondre car j'estimais avoir de le droit de garder le silence, surtout concernant mes états d'âme. Le professeur en profita pour finir de manger avant de reprendre de plus belle :

- Je sais que ça ne remplacera pas ton ancienne bande... Personne ne le pourra. Mais tu dois continuer d'avancer. Pour eux, et pour toi-même. Je n'ai pas l'intention de rester là les bras croisés, s'il y a quoi que ce soit que je peux faire pour aider, pas seulement pour ce qui s'en vient, mais pour tout ce qui arrivera ensuite, je serai là. Sûrement que tu as une idée pour leur donner une meilleure chance?

Je fronçai plus encore les sourcils, m'interdisant de laisser la boule qui se formait au fond de ma gorge éclater, et encore moins me laisser paraître triste. C'est donc froid et impassible que je lui répondis :

- Tiens donc! Vous ne vous seriez pas concertés avec le clown qui se dit prof' d'éducation civique, si c'est bien comme ça qu'on dit?! Vous voulez m'aider, mais vous ne prenez pas tout en compte!

Les cris des gosses me semblèrent retentir dans mon crâne et j'eus la vision de la mort sous toutes les formes que j'avais vues. Je me levai avec difficulté et, manquant de tomber, je me rattrapai sur la table d'une main, l'autre cachant un côté de mon visage. Là, respirant difficilement, je marmonnai :

- Plus... de mort! Je ne veux plus... voir les personnes que j'aime... mourir!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Jeu 07 Juil 2016, 20:53

Yasushi avait resté froid et impassible lors de son discours qui se voulait encourageant. Il prenait son calme pour de la réflexion, mais peut-être était-ce surtout comme une bouilloire qui devient de plus en plus brûlante et qui se met à ciller. La tension montait et pourtant Archie ne l'avait pas vu venir jusqu'à ce que le jeune homme le regarde dans les yeux. Tout n'était que colère dans son regard. Archie avait-il été trop insensible? On lui avait fait souvent le reproche d'être égoïste et de manquer d'empathie pour les autres, mais il ne croyait pas l'être à ce point... Non? Il se souciait des autres et voulait les aider, mais pouvait-il vraiment le faire?

- Tiens donc! Vous ne vous seriez pas concertés avec le clown qui se dit prof' d'éducation civique, si c'est bien comme ça qu'on dit?! Vous voulez m'aider, mais vous ne prenez pas tout en compte!

Concertés? Non... Il ne connaissait d'ailleurs pas ce professeur d'éducation civique, mais il se doutait qu'il avait dut tenter de raisonner Yasushi, sans grand résultats de toute évidence.

''Je n'ai concerté personne! Si je ne prends pas tout en compte, alors explique moi--'', commença-t-il, commençant sans trop le réaliser à perdre patience.

Non pas contre le garçon, il n'était pas fâché. Il n'aimait juste pas la sensation de ne pas tout comprendre, de ne pas être en mesure de comprendre en fait. Yasushi se leva brusquement, mais manqua de tomber. Il se rattrapa, d'une main sur la table et l'autre cachait en partie son visage. Il marmonna d'une voix brisée:

- Plus... de mort! Je ne veux plus... voir les personnes que j'aime... mourir!

- Je... Je suis sincèrement désolé..., s'excusa Archie, l'aidant à s'asseoir.

Il s'éloigna un peu de Yasushi pour se diriger vers Berth, l'air quelque peu penaud et hésitant.

''Pardon... Vous le connaissez mieux que moi, sans doute que vous pourriez lui dire quelque chose. Je crois que j'ai plus envenimer la situation que d'autre chose''

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Jeu 07 Juil 2016, 22:45

ft.
Archie MacAlister
Meurtre, désespoir et fin d'une histoire
Deuxième essai à cause de manque de réponse sur le premier
Le professeur se leva et, quelque peu tremblant, certainement parce qu'il était mal à l'aise, il m'aida à me rassoir tout en s'excusant :

- Je... Je suis sincèrement désolé...

Je me laissai faire pour ensuite me cacher le visage derrière ma main. Je ne fis donc qu'entendre ses pas s'éloigner. Je n'écoutai pas ce qu'il se passait au bar, trop perturbé par mes vieux démons. Je sursautai donc, me faisant mal au passage, quand Berth mis sa main sur mon bras. Je me calmai assez rapidement sans avoir la force ou même le souffle de marmonner quoi que ce soit. Elle me laissa le temps de me calmer tout en me rassurant avant de me demander :

- Tu veux me parler? Je pense savoir que perdre autant de personnes que tu aimes n'est pas simple, mais ce n'est pas pour ça que tu dois rejeter l'aide qu'on t'offre. Nous voulons t'aider parce que des personnes tiennent à toi! Et si tu te demande qui, regarde en face de toi.

Je savais ce qu'elle voulait dire par là : depuis qu'elle m'avait sauvé de la noyade quelques années auparavant, elle me considérait comme un fils. Pourtant, je n'étais pas encore disposé à continuer cette discussion avant d'avoir terminé cette histoire.
Je jetai un oeil au professeur avant de reporter mon attention sur Berth. Je me mordis la lèvre avant de murmurer à ma bienfaitrice :

- Je l'écouterais quand tout sera terminé. Qu'il me dise ce qu'il a à me dire en chemin. Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre plus longtemps.

Laborieusement, je me levai sous les yeux indécis de la pauvre femme. Je fis au professeur en marchant d'un pas mal assuré :

- On y va. On parlera après que j'ai fait ce que je dois. Quant à votre rôle dans cet histoire... vous n'avez qu'à faire ce que vous faites de mieux.

Sur ce, je vis Tom entrer. Certainement nous avait-il entendu. Je m'en moquai un peu sur le moment. Il vint vers moi et m'aida à avancer vers l'extérieur. Dehors, nous attendîmes que l'homme nous rejoigne et je lui fis :

- Nous irons à pieds. C'est plus silencieux et plus prudent. Nous vous attendons ici : nous partirons lorsque vous aurez votre matériel.

- Si vraiment ça va pas, dis-le moi, je te porterai, me proposa Tom en murmurant.

J’acquiesçai et le laissai prendre soin de moi pendant toute la durée du voyage à travers les petites rues de la ville quand le dénommé Archie nous eut rejoint, le laissant me porter après quelques minutes tant mon corps me semblait lourd.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Invité le Ven 08 Juil 2016, 19:37

La dame se dirigea vers l'adolescent pour lui parler un peu. Archie les laissa tranquille pour cette fois-ci, il préférait ne pas mettre en colère d'avantage le jeune homme déjà émotionnellement ébranlé. Il s'adossa un peu contre le mur, soupirant. Une nouvelle journée, un nouveau défi, hein? Il avait déjà eu sa dose d'émotions fortes pour la journée et elle n'était pas encore finie. Qu'allaient-ils faire une fois arrivés à la planque de la Brute? Archie se doutait qu'une telle personne ne se rendrait pas sans faire d'histoire. Il avait un mauvais pressentiment... Il ne voulait pas voir des enfants innocents mourir non plus, mais il devait penser à son rôle de professeur là-dedans ainsi que son ancien rôle de médecin. Qu'allait-il faire si Yasushi venait à mourir? À succomber de ses blessures ou autre? Il ne se le pardonnerais jamais et il pourrais encore moins retourner à l'académie ou vers son père la tête haute. Sa sécurité était donc primordiale. Il espérait simplement que son mauvais pressentiment finirait par passer.

Il revint à la réalité lorsque Yasushi, faible, blafard et boitant se dirigea vers lui.

- On y va. On parlera après que j'ai fait ce que je dois. Quant à votre rôle dans cet histoire... vous n'avez qu'à faire ce que vous faites de mieux.

Archie acquiesça d'un regard grave. Tom ne tarda pas à les rejoindre à l'intérieur.

- Nous irons à pieds. C'est plus silencieux et plus prudent. Nous vous attendons ici : nous partirons lorsque vous aurez votre matériel.

- Je vais aller chercher ce qu'il faut dans ma voiture, répondit-il.

Il sortit un peu, reconnaissant de pouvoir prendre un peu l'air, mais le ciel était sombre et nuageux. C'était beaucoup trop de circonstance compte tenu de ce qui s'était déjà passer et ce qui allait arriver... Archie ouvrit la valise de sa voiture et sorti un sac de sport à bandoulière dans lequel il rangea sa trousse de premiers soin, l'un de ses petits robots qui distribuait des vitamines à croquer pour enfants (vitamine C et D à saveurs de cerise et orange), une petite lampe torche et une vieille couverture.

Chargé comme une mule, il se dirigea vers Yasushi qui marchait d'un pas lent. Après un moment, ce fut Tom qui le transporta. L'adolescent avait l'air trop faible pour dire quoi que ce soit. Archie les suivit dans une marche silencieuse à travers les ruelles. Ils ne tardèrent pas à s'engouffrer dans un quartier visiblement mal famé. Il y régnait une terrible odeur de poubelle et d'urine. Les appartements entourant les lieux semblaient être pas mal tous condamnés ou abandonnés. Il y avait certaines poubelles brûlées qui trahissait la présence occasionnelle de sans-abris. À part les usines fermés, les immeubles condamnés pour soit insalubrité soit incendie, il n'y avait pas grande trace de bâtiments en état.

''Tom... ralentis un peu'', demanda Archie, s'approchant de Yasushi.

Il n'avait pas bougé ou parler depuis un bon moment et ça commençait à l'inquiéter. Le professeur lui avait ouvert un œil et utiliser sa lampe torche, mais Yasushi réagissait à peine à la lumière. En examinant de plus près, il remarqua que le t-shirt gris qu'il portait était sale et rougeâtre à un endroit.

''Oh non...''

Il souleva un peu le t-shirt pour constater que l'une des plaies s'étaient ré-ouverte et coulait d'un mix de sang et de pus. L'endroit n'était pas le plus salubre au monde, mais si Archie ne traitait pas la blessure, l'infection allait empirer.

''Tom, je t'en prie, dépose le. Je dois traiter cette blessure''

Le jeune homme s'exécuta, se mettant en retrait un peu à contre-cœur pour le laisser travailler. Il était évident qu'il ne faisait pas entièrement confiance au professeur, mais il n'avait pas trop le choix pour le bien de son ami. Il commença par nettoyer la plaie pour retirer les sécrétions pour la garder propre et lui appliqua de la pommade antibiotique. Il n'avait pas tous le matériel nécessaire, mais c'était déjà ça. Il lui fit un nouveau pansement avant de se relever et de laisser Tom reprendre Yasushi. Le jeune homme avait encore besoin de traitement et il avait un début de fièvre, mais malheureusement le temps leur manquait, il fallait se remettre en route.

''Il va lui falloir du paracétamol si sa fièvre ne baisse pas...'', marmonna Archie.

Il lui fallait se concentrer sur la tâche présente, mais il ne pouvait s'empêcher de se faire une liste mentale des soins à apporter. Et Dieu sait qu'il allait en avoir besoin...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre, désespoir et fin d'une histoire [Pv Archie MacAlister - Deuxième essaie - FIN]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum