Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Taïchi Kagame le 21/6/2016, 19:03

Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? -

"Qu'est-ce que je faisais déjà ? Ah oui, je m'étais étalé dans le lit de l'infirmerie, seul (comme la plupart du temps), ma chemise à moitié défaite, la cravate quasiment enlevée, flottante sur mon précieux lit à côté de moi, les chaussures sur le sol, sur le tapis,  elles n'étaient pas rangées, mes lunettes posées sur ma table de chevet, un livre à la main, bras tendus vers le ciel entrain de lire, passionnément. Moui, si j'ai fait ce petit désordre, c'était pour lire mon roman << La Bête humaine >> d'un certain Zola... Pas mal, sachant qu'il ne visait que le réalisme à l'époque sans se soucier de la vie en rose de ses lecteurs, il ne voulait leur montrer que la vérité du XIX ème siècle. Le seul truc qui pourrait me tracasser... Pourquoi de la mécanophilie associée à des affaires plus ou moins mordum. Mais bon, cela rajoute un côté << réaliste >> à la chose, en plus j'aime bien les affaires policières, même si je savais que le coupable est... Non, je ne veux pas me l'avouer, cela me ferait trop mal de me gâcher la fin. Mais bon, cela pouvait quand même me donner le sourire, le fait d'avoir berné l'infirmière pour lire seul, une simulation de malaise;.. Que faire de mieux ?

Mais bon, cette journée n'est pas comme les autres... Pourquoi ? Parce qu'elle n'est pas là. Pour une fois que je peux lire en paix, cela me fait du bien d'avoir cet espace pour moi tout seul, entrain de lire, comme un bon vieux singe solitaire... Quoique... Quelque chose me manquait intérieurement. Je ne savais pas ce que c'était, mais comme si un chien n'avait pas son sucre en guise de remerciement, ou comme quand O.D.B n'a pas sa dose de poudre. En gros, il me manquait quelque chose... Enfin je pense que c'est un objet... Plutôt... Quelqu'un ? Me serait-ce vraiment attaché à cette fille au caractère de rubis ? Même si c'est une rubis, elle reste gentille avec moi... Enfin je crois. Je ne connais ni la gentillesse, ni la souffrance, ni l'amour d'une mère envers son nourrisson, mais je crois bien être en manque de quelques-un... Moui, du moment que je ne la vois pas... Cela me fait en quelque sorte un << Kaboum >> dans ma tête, qui veut dire qu'il faudrait que je pose mon livre et part immédiatement voir ce qu'il se passe quand je suis avec elle. C'est ce que je fis. Dans un premier temps, je posai mon livre à ma gauche, à côté de ma cravate... Mais je me mis plutôt en boule de l'autre côté en prenant mon oreiller. Mes vêtements étaient froissés, et alors ? Je m'en foutais pour une fois... tout ce que je voulais c'était...


D'un coup, j'entendis la porte s'ouvrir. La personne hésita avant d'entendre des pas en direction du lit. Je fermai les yeux, pour faire semblant de dormir en attendant que la dite personne s'en aille de plus belle, à coup sûr, c'était l'infirmière pour prendre ma température, mais je ne voulais pas la voir.... Je ne voulais voir personne à par... Elle. "  


Fiche de liens (c) Miss Yellow



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Mathilde le 21/6/2016, 21:58

Début après-midi. Quelle journée paisible et jolie ! Je me prépare en chantonnant, me faisant toute jolie. En ce bel après-midi, je vais passer voir Taïchi et rester avec lui. Oui, après tout, j'en ai envie. Et puis, si le lien ne s'entretient pas, mon pouvoir ne sera d'aucune utilité. En effet, la seule chose que je sais à propos de celui-ci c'est qu'il faut de l'amour pour pouvoir transformer la personne. Je l'ai su quand j'ai embrassé le chien de la voisine de ma mère.

C'est en fredonnant que je me plante devant mon miroir à me tresser les cheveux. J'en ai profité pour mettre une petite robe bleu clair avec quelques fleurs noires et de longues chaussettes blanches. Je ne sais plus si on a le droit, durant les jours de repos, de s'habiller comme on veut mais c'est chose faite : je veux me faire plaisir à moi et à mon copain.

Enfilant un petit collier de perle, je songe à ma tactique. Oui, ma tactique pour pénétrer dans le dortoir des mous dépressifs. Vu leur réputation, ils doivent tous être cloîtrés dans leur chambre ou à la bibliothèque. Mais vu leur réactivité, je ne pense pas que je serai virée, jartée et incendiée. Je devrais juste faire attention aux surveillants mais eux, doivent être dehors en train de fumer leur clope ou en salle des surveillants ou des colles. Je pense que cela devrait aller, mais je prévois quand même mes chaussures de sport histoire de ne pas faire de bruit et de pouvoir courir dans les pires des situations inimaginables.

Je me parfume enfin et je sors de ma chambre. Je ne sais pas ce que je vais faire avec lui de la journée, mais j'ai envie de partager un peu de temps avec lui, savoir ce qu'il fait, discuter avec et se caresser. Je m'imagine toute sorte de scène romantique et complice que je peux passer avec Taïchi. D'ailleurs, qui est-ce ? Cela fait deux mois que je sors avec lui. J'ai fais les premiers pas. Les saphirs ne m'attirent pas vraiment mais lui a su captiver mon attention. Je suis tombée sous son charme, c'est tout. Après, si c'est de l'amour, je n'en ai aucune idée. A vrai dire, j'ai l'optique de vouloir passer du bon temps avec lui et de pouvoir décharger mes pulsions affectueuses sur le bonhomme. Et puis, il reste quand même intriguant, même si je n'aime pas les personnes mystérieuses.

Finalement, je suis passée dans la salle commune des Rubis pour piquer deux cookies et deux canettes de soda. Je viens l'embêter, alors autant compenser ma présence par un peu de nourriture ! Je sais que mon petit ami a tendance à vouloir rester seul. Mais je ne le conçois pas si c'est pour m'éloigner de moi. J'ai parfois des doutes : si il aime tant la solitude c'est qu'il ne m'aime pas assez. Mais il ne me repousse jamais quand je suis avec lui donc je préfère ne pas me poser la question.

Me voilà finalement arrivée. Je passe en mode Commando et rentre dans le dortoir, jusqu'à finalement me faire interpeller par Mlle Arianna, l'infirmière. Je sursaute de peur, le cœur tambourinant, je la regarde avec un large sourire. Je la salue et elle prend des nouvelles de moi. Je lui ai dis que j'ai envie de voir Taïchi mais elle m'averti qu'il est à l'infirmerie. Ce n'est pas d'une violente crise de panique dont je suis prise, mais par un hochement de la tête, surprise. Je me demande ce qu'il peut faire là-bas. Je la remercie et me dirige vers la salle en question.

Doucement, sans faire de bruit, j'ouvre la porte. De mon œil de lynx, j'aperçois le jeune homme, dos à moi. Je ne sais pas si il dort, boude ou même mort, mais je compte bien le réveiller. C'est discrètement que je referme cette foutue porte grinçante trahissant ma présence et je me dirige vers lui sur la pointe des pieds avec un visage rempli de malice.

« BOUH ! »

J'ai sauté sur le lit en me mettant à califourchon sur lui. J'ai pu entendre un léger craque venant de ma robe, je devrais être moins brusque dans mes mouvements. Un petit éclat de rire sorti de ma bouche avant de me baisser à lui, la tête sur son torse. Je le regarde avec ce regard taquin.

« Tu as mal quelque part mon japonais ? Qu'est-ce qu'il t'arrive, pourquoi es-tu ici ? »



Invité, would you like to be my gun ? ♥️
avatar
Mathilde

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Taïchi Kagame le 22/6/2016, 01:43

Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? -

"Ces bruits... Cette indiscrétion... Surtout, son poids quant elle tomba sur moi, pas de doutes, c'était bien elle. Je me sentais à la fois perturbé, mais heureux... Je n'arrivai pas à me faire à l'idée d'avoir une fille ou une présence humaine si proche de moi, sans que ça soit moi qui prenne la danse. J'étais tétanisé à l'idée de n'être qu'un incapable envers l'autre. C'est pour ça, que je ne ferai jamais les premiers pas... J'avais peur de décevoir les gens.

Elle avait essayé de me faire peur... Cela colla donc avec la situation, je ne pense pas qu'elle me demande pourquoi est-ce que j'eu un << bug >> pendant un court instant... Mais bref, cette fille avait collée sa tête contre mon torse... Je ne fis que rougir alors avant de commencer subtilement à essayer de lui caresser la tête avec ma main droite. Mes doigts essayaient de passer à travers ses cheveux, malgré le fait qu'ils se raidirent, se crispaient de temps en temps à cause de la peur.

Je ne sais pas si elle m'avait installer une puce sur mon cou, mais elle me suivait à la trace. Néanmoins, grâce à elle, ma boule au ventre avait disparu... Merci du fond du cœur de t’inquiéter ou de faire semblant...

J'essayai de trouver un peu mon calme avant de bégayer quelques mots : "


<<- Tu... Tu étais inquiète ? M-mais... enfin, je suis t-jours distant avec toi... E-enfin même si nous pouvons nous qualifier comme "petits-amis"... ça... Je pris une grande inspiration, j'étais incompréhensible. Puis, je me relaxait en essayant de deviner la fin de mon roman avant de répondre. ... Tu sais très bien que la machine que je suis essaye de se développer pour passer de l'état "robot à "humain" grâce à toi... J'ai eu beaucoup de mal à me familiariser avec quelqu'un au point de le tutoyer, de serrer dans mes bras cette personne... Mais même si je fais des efforts envers toi, j'aurai beaucoup de mal pour ces contacts physiques, aussi agréables qu'ils soient, que tu m'offres sans cesse... Même si cela fait un mois, vingt-quatre jours, deux heures et dix-huit secondes que nous "sortons" officiellement ensemble... Je... Bloque... J'essayai de e libérer de son emprise pour l'enlacer à mon tour... Mais... cela ne veut pas dire que je ne tiens pas à toi, au contraire.>> dis-je finalement d'un teint rosé.

Fiche de liens (c) Miss Yellow



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Mathilde le 22/6/2016, 15:30

C'est avec timidité qu'il glisse ses mains dans mes cheveux. Je peux sentir ces quelques spasmes spontanés qui me font sourire. Je penche ma tête du côté où il me caresse en le contemplant avec ce regard passionné. Taïchi a l'air très perturbé, soudainement raidi à ma présence. Ses petites joues rouges et son regard fuyant me donne d'autant plus envie de le taquiner. Il est quand même mignon,  j'ai de sacré goût. Ceci dit, il a l'air d'aller bien donc me voilà rassuré.

Puis il se met à me parler en bégayant. Un saphir ne change pas ses caractéristiques, habituellement, je lui aurait bien craché à la gueule et me moquer de ses bégaiements ridicules mais là, c'est Taïchi, un garçon que j'apprécie vraiment beaucoup. Je hoche la tête, le visage exprimant mon attendrissement face à l'émotion débordante de Taïchi. Ce dernier me dit qu'il est distant. Honnêtement, cela ne me fait pas de mal. Il ne repousse jamais mes avances alors moi cela me va. J'aime être entreprenante et aller vers les autres, ainsi, j'ai indirectement le monopole et le dessus sur la personne. Mon petit homme se prend trop la tête. Celui-ci inspire profondément, comme pour se détendre. Je suis flattée de le rendre aussi nerveuse. Un petit gloussement j'émis.

« Oh, mais Taïchi ... »

Mais le concerné n'a pas fini de parler. Je l'écoute avec attention. Le voilà en train de me faire des éloges. Quoi de mieux pour flatter l'ego ? Grâce à moi, je l'ai réveillé et je lui permet enfin de devenir un véritable individu avec des sentiments et des émotions comme il le mérite. Ce dernier me dit aussi la difficulté qu'il éprouve avec les contacts physiques, chose que je ne peux pas comprendre. Comment peut-on ne pas les supporter ni même vivre sans ? C'est impensable pour moi, je dois compenser son manque de tendresse. Et j'en suis bien heureuse de m'en charger. C'est alors que, sans m'y attendre, il prononce les mois, les jours, les heures, les minutes et les secondes exactes du jour où je, ou nous, avons décidé d'être ensemble. J'éclate de rire. Ce n'est ni de la moquerie, ni du mépris, je trouve cela juste adorable qu'il se rappelle de façon aussi précise de nos moments passés ensemble. Cela a presque un côté effrayant que je nie complètement.

« Oh, Taïchi ! »

Il me prend maintenant dans ses bras alors que je finis de couiner de rire, la larme à l’œil. Il est vraiment touchant, un peu comme un enfant que tu as envie de protéger. Je reste un petit moment les yeux fermés, le sourire large à attendre qu'il finit de parler. Je me serre un peu plus fort contre lui avant de relever ma tête.

« Détends toi Taïchi. Arrête de réfléchir un peu. »

A ses mots, je dirige mes lèvres sur son front, lui offrant un baiser et l'étouffant avec ma petite poitrine. Je me replace plus près de lui, c'est à moi de lui parler et de le rassurer.

« Je ne serais pas restée aussi longtemps avec toi si ton comportement me dérangeait. Je peux comprendre que tu puisses avoir des blocages, mais ne te force pas à faire des choses que tu ne veux pas faire. Câline moi quand tu le souhaite et non parce que ''c'est la règle pour un couple parfait et uni''. Et puis, je me satisfais très bien en t'en faisant ! »

Je me relève et le regarde de nouveau avec un sourire maternel. Un bref silence s'installe avant que je décide finalement de me relever, toujours avec ma grande délicatesse. Je lui dis que j'ai amené de quoi grignoter un peu. En fait, je me rends compte qu'avant de sauter comme une brute sur lui, j'ai laissé mes cookies tombés -sur un autre lit et je les ai mis plus tôt en boite, ouf- et mes canettes de soda -eux par contre n'ont pas eu la chance d'être tombé avec les cookies-. Les sodas ne se sont cependant pas éclatés et les cookies sont en forme. Une chance pour moi ! Je les ramasse et me retourne pour ouvrir la boite à Taïchi et une canette. Je dirige ensuite sa friandise et sa boisson sur la petite table de chevet à côté et je me rassois à côté de lui en ouvrant ma canette fraîche. Je bois un coup et entame une première bouchée.


Dernière édition par Mathilde le 22/6/2016, 21:31, édité 1 fois



Invité, would you like to be my gun ? ♥️
avatar
Mathilde

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Taïchi Kagame le 22/6/2016, 17:03

Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? -

"Je ne savais pas quoi faire. Bien sûr, j'écoutai attentivement ses paroles... Touchantes, malgré le fait que Mathilde ne comprit pas que je ne voulais pas de contactes physiques. C'était l'une des seules choses que je ne pouvais pas supporter chez elle. Après avoir pris les un gâteau (assez sec, d'ailleurs, je ne sais pas qui est le cuisiner chez les rubis, mais il ne sait pas trop se débrouiller), je le mis dans ma bouche pour comprendre comment la fille marchait. On aurait dis que ses carburants étaient les câlins et les bisous... Ce qui ne m'enchantai pas trop, vais-je dire... Nous sommes différents mais nous mettons ces choses là de côté pour essayer de faire comme l'autre... A force nous allons perdre nos véritables fonctionnement. Mais au fond de moi, je pense qu'un jour je vais la lasser... C'est... Perturbant de me voir penser au lendemain, moi, l'homme vivant dans le présent.

Ce que je veux maintenant alors ? Ne faire qu'un avec elle... Même si je ne le fais pas voir, j'aimerai au moins essayer de l'embrasser juste une fois, non pas, pour voir ce que ça fait... C'est un mystère que tourne encore autour de moi... Que vais-je faire une fois que cela sera fait ? Partir, car ce n'était rien d'exceptionnel ? Rester avec elle, parce que cela me procurera du << Bonheur >> ou bien... Tout simplement me rendre réellement compte de ce que j'éprouve pour elle ? Ce n'est ni de la haine, ni de l'amitié, ni de l'affection, ni de l'ennui, ni de l'adoration, ni de la gourmandise, ni de la compassion, ni de la pitié... Qu'est-ce que c'est ?

Mais quelque chose me perturbait un peu plus.... Tous les jours, j'essaye de comprendre ça mais... Impossible. C'est alors, que je lui touchai la joue avec mon index pour venir lui dire ces quelques mots :"


<<- Réellement alors... Qui suis-je pour toi ? Est-ce que cela te fait tant plaisir de rester à mes côtés ? Est-ce que cela te fait plaisir ? Enfin... Pourquoi moi ? Je ne suis qu'un banal lycéen qui ne fait qu'essayer de gérer quelque chose qu'il n'arrive pas : la sociabilité. Tu étais là pour moi, pour essayer de me faire changer.. Alors pourquoi m'aides-tu ? Cela m'aiderait vraiment pour la suite des choses...>> dis-je d'une petite voix en regardant le matelas, en essayant de fuir son regard qui allait sans doute me faire rougir.

Fiche de liens (c) Miss Yellow



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Mathilde le 22/6/2016, 22:38

Taïchi n'est pas très très bavard et Dieu sait que je ne supporte pas les blancs. Ces moments très embarrassant où les deux personnes se retrouvent confrontés au regard de l'autre, cet autre doit sans aucun doute se parler de la personne en face d'elle alors qu'elle aussi panique silencieusement. Parfois, je me demande pourquoi c'est si embarrassant, cela doit être cette peur de jugement de l'autre et moi j'ai cette crainte. Mais avec mon petit bridé, je commence à m'y habituer. Il a toujours ses longs moments de silence, même quand je parle de mes échardes dans les doigts il a l'air d'avoir la tête ailleurs. Je m'inquiète pas trop quant à son cas.

La boisson a honnêtement meilleur goût. Je regarde la petite étiquette en anglais. En effet, j'ai cette manie de prendre de chopper des choses sans savoir ce que c'est. Dans ce cas si, je ne comprends pas, je crois que c'est une sorte de Coca Cola. Le goût est sucré et pétillant. Quant au cookie, il manque un peu de fondant, il est rêche et les pépites de chocolat se font timide. Au moins, me nourrir m'occupe pendant nos réflexions profondes.

Alors que le silence religieux se fait de plus en plus irritant, je sens un doigt me toucher la joue comme une interpellation. Je rouvre les yeux et je me retourne avant de voir l'index de mon japonais sur le nez. Je louche avant que mes yeux s'oriente vers ceux de mon petit amour. Bien évidemment, il évite encore et toujours les miens ! Ses joues redeviennent de nouveau rouges et son regard me fuit, comme si, si il croise le mien, je vais lui faire du mal. C'est une habitude assez agaçante et particulièrement vexante, bien que cela me rappelle que je suis la dominante de la situation et c'est plutôt plaisant. Mais à force, cela devient lourd, mais je fais avec. Ça fait parti de Taïchi.

Ce dernier me surprend une nouvelle fois avec ses interventions. Il remet mes sentiments en question et tente de pousser mes actes à réflexion. Je le regarde avec des gros yeux, comme se ses questions n'ont pas lieu d'être. Il n'empêche que je me les poses et je tente d'y répondre. Il est pour moi une formidable personne. J'aime passer du temps avec lui et j'en prends plaisir, ayant un caractère, disons le, envahissant, quelqu'un qui se fait petit, qui est discret voir timide me donne un certain challenge et ajoute une complémentarité au couple. Pour le moment, cette situation me convient très bien. Pourquoi lui ? Parce que c'est peut-être celui qui m'a tapé dans l’œil ? J'avoue qu'au plus profond de mon inconscient, je cherche à combler mon manque affectif à l'origine de mon éloignement de mes parents, et j'ai aussi cette volonté d'exploiter mon pouvoir et pour cela, il me faut quelqu'un comme lui. Hors tout ça, je préfère l'étouffer en me disant que j'ai des sentiments pour lui.

Je souffle du nez comme de nouveau attendri. Je cale mon pouce et mon index sous son menton pour relever la tête, l'obligeant à me regarder enfin. J'esquisse un sourire ravissant, plantant mes yeux malicieux dans ses pupilles froides. C'est d'une voix plus douce que je lui dis ces quelques mots.

« Eh. Encore une fois, tu réfléchis trop. Je ne t'aide pas, je suis simplement comme ça, c'est toi-même qui change inconsciemment. Et je t'ai choisi toi parce que ... »

C'est à mon tour de détourner timidement le regard. Mon visage semble beaucoup moins assuré, trahissant une timidité naissante. Mes joues l'illustrent très bien.

« Parce que j'ai flashé sur toi. J'ai été irrémédiablement attiré, ça ne s'explique pas. »

Je le libère et ingurgite la fin de mon cookie en faisant passer ça avec un peu de cola. Je lui laisse suffisamment le temps d'avaler mes mots et à moi-même de retirer le rouge de mes joues avant un soupir soulagé, celui qu'on fait après avoir bu quelque chose de frais et d'appréciable. Ensuite, je me rapproche doucement de lui décidant de reprendre la parole d'un ton plus enjoué.

« Voilà ! Maintenant détends toi et passe du bon temps. »

En y repensant, je trouve ça classe de sortir avec un japonais. J'aurai de quoi raconter à Léa, bien que l'on m'a fortement déconseillé d'avoir contact avec le monde extérieur, particulièrement lorsqu'il s'agit de l'Académie, je ne sais pas trop pourquoi, peut-être à cause des dons bizarres et des caractères excentriques des gens dans ce vieux château. J'observe de nouveau mon petit copain. J'avoue qu'à ce moment précis, je veux l'embrasser, mais je ne lui ai toujours pas parlé de mon pouvoir. Je devrais songer à lui en parler, parce que deux mois à se faire en permanence des papouilles sans jamais s'échanger de smack c'est très étrange de ma part. Je grimace. J'hésite. Après tout, pourquoi suis-je effrayée d'un jugement de sa part ? Tous ici possède un don particulier, je ne vois pas pourquoi le mien serait jugé, bien qu'il faut avouer l'absurdité de celui-ci. De toute façon, si il ose se foutre ne serait-ce une seule fois de moi, je le jette dehors.

Prenant mon courage à deux mains -même si je ne peux pas vraiment vu qu'elles sont occupées à tenir ma canette-, j'engage la conversation.

« ... Dis, on n'a jamais vraiment mentionné le sujet mais je pense qu'il serait temps d'en parler. Quel est ton pouvoir ? »

C'est peut-être soudain, peut-être brusque, mais le mal est fait, il ne manque plus qu'à me décharger de ce poids stupidement embêtant.



Invité, would you like to be my gun ? ♥️
avatar
Mathilde

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Taïchi Kagame le 23/6/2016, 02:01

Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? -

"Alors qu'elle faisait tout pour me réconforter, je savais bien que ses mots étaient à moitié erronés... Je ne savais pas si je devais la croire en était niait, ou juste essayer de réfléchir encore et encore.... Je ne fis... Bizarrement aucun des deux. Je ne faisais que laisser passer... Pour finalement avoir une question on ne peut mieux... Quelque chose qui allait me passionner. Le fonctionnement de mon pouvoir était quelque chose qui m’intéressait, avant d’intéresser autrui. C'était mon bijou... Non pas ma fierté, mais quelque chose que je n'utilisai jamais en l'utilisant en quelque sorte... D’ailleurs il y avait de quoi m'amuser ici. Je pris alors ma canette qui était sur la table de chevet avant de l'amener sur le sol, en fasse de moi en m’asseyant en tailleur. Je fermai les yeux avant de commencer à parler, d'un ton zen et décontracté :"

<<- Hum... Te souviens-tu que je suis très fort en sciences ? Plus précisément aux calculs ? C'est normal, c'est de naissance. Je n'ai pas acquis le pouvoir de calculer, c'était inné pour moi. Cela m'a donc, par la suite, permis de modifier à ma guise les vecteurs des objets. Pour faire simple.. Je pris alors la canette de pleine main avant de la jeter en l'air, les yeux toujours fermés. ... Je peux modifier la trajectoire de cet objet à ma guise. Au lieu de retomber, la canette restait en l'air pendant quelques secondes. ... Puis à moi de faire ce qu'il me plait avec l'objet ! dis-je en ouvrant les yeux pour regarder ceux de ma compagne. La canette s'en allait alors dans tous les sens de la pièce, derrière moi. Je ne voulais pas qu'elle soit touchée... L'objet d’aluminium restait bien droit, même si ses trajectoires étaient désordonnées. Mais je peux également faire ça avec le liquide... Ce qui en devient amusant !>>

"C'est alors que je faisais retomber la canette doucement sur la table avant de me mettre à quatre pattes pour aller joindre la femme devant moi. Je n'avais qu'une envie... elle aussi je pense. Je la regardai droit dans les yeux, tout en avançant doucement, même quand je suis arrivé à ses côtés, ce que je fis, ce n'était que de lui caresser la joue avant d'approcher mon front pour le coller au sien... Je ne réalisai pas ce que je m'apprêtai de faire... C'était inattendu de fermer les yeux, nos fronts collés, de lui caresser la joue avant de lui chuchoter ces quelques mots"

<<- Avant de me présenter ton pouvoir... Un déclic vient de retentir en moi... Veux-tu attraper ce rouage pour le faire tourner avec le tien pendant un long moment ?>>
Fiche de liens (c) Miss Yellow



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Mathilde le 24/6/2016, 13:32

Soudainement, lorsque j'entame ce sujet, Taïchi semble beaucoup plus à l'aise. Cela me fait plaisir de voir ses traits autant détendu. Cela me fait esquisser un petit sourire satisfait.

Il me rappelle à quel point il est doué en sciences. Bien sûr qu'il l'est, j'ai toujours autant du mal à digérer le fait qu'il est plus doué que moi ! Après, c'est un asiatique, c'est normal. Pour une européenne, je peux faire carrière en médecine même si cela ne m'intéresse pas le moindre du monde. Mais j'apprends que Taïchi a été depuis son plus jeune âge doué en calcul et ce sans hasard : il me laisse sur le cul en me disant qu'il peut contrôler les vecteurs d'un objet. Mes yeux grossissent et pétillent, émus par cette révélation. Quel pouvoir raffiné et complexe !

J'ai le droit à un exemple qui me ravi. Gardant les yeux fermés, il prend sa canette avant de la jeter en l'air. Mon regard suit chaque mouvements de l'objet en question. Oui, Taïchi peut modifier la trajectoire d'un objet à sa guise. Voilà la pauvre petite canette suspendu aux plafonds. J'en suis bouche-bée et fascinée. Un large sourire illumine mon visage, quémandant plus d'exemple. Je sens par la suite des yeux se poser sur moi. Je me tourne vers l'être aimée avec ce même grand sourire scotché sur mon faciès.

«  C'est trop génial encore encore ! »

La boisson metallique vagabonde un peu partout dans la pièce tout en restant immobile. C'est impressionnant à voir, j'en ai des frissons. Mais ce pouvoir extraordinaire ne fait qu'empirer mon complexe par rapport au mien. Mon don est vulgaire et ridicule, j'en ai franchement honte. De plus, il exige de moi une certaine dépendance à autrui, chose que je n'aurai jamais espéré. J'ai beau apprendre à le connaître, j'ai un mal fou à l'accepter. Je me demande encore comment les autres font pour s'épanouir avec et l'aimer tel qu'il est. Je me dis que j'ai encore du chemin avant de parvenir à une parfaite maîtrise de la chose. Je grimace, ça va être mon tour.

La canette atterrit tranquillement sur la table. Je la fixe un mouvement en pensant à quel point son pouvoir est ingénieux et super. Je me tourne de nouveau vers mon adorable japonais qui s'avance doucement près de moi comme un petit félin. Il prend un regard passionné et affamé qui veut tout dire. Je le connais très bien son regard, je l'ai déjà refusé plus tôt. Mais cette fois-ci, je vais l'accepter. Taïchi ne portera aucun jugement sur mon pouvoir à moi n'est-ce pas ?

Nos fronts s'embrassent et nos lèvres s'effleurent. Je recule légèrement mon menton par peur. Mes yeux expriment la crainte et l'inquiétude, mais les actions de Taïchi ne font que m'encourager, comme sa prise d'assurance et les caresses qu'il me fait à la joue.

« Avant de me présenter ton pouvoir... Un déclic vient de retentir en moi... Veux-tu attraper ce rouage pour le faire tourner avec le tien pendant un long moment ? »

Je ne comprends pas tout à fait son expression anglo-japonais mais vu sa façon de se comporter, cela reste néanmoins clair. Je lève mon index et le pose sur mes lèvres. Je recule de nouveau, gênée.

« Oui, justement, à c'sujet ... »

Je baisse mon regard, rabattant mes paumes entre mes cuisses. Cette fois, c'est moi qui fait la fuyante. Je grimace de nouveau, réfléchissant à une façon propre de lui montrer mon pouvoir. C'est alors que je lui dis qu'il va falloir qu'il se prépare car mon pouvoir n'est pas aussi classe et distingué que le sien. J'inspire profondément en fermant les yeux avant de, de nouveau me tourner vers lui, les yeux déterminés. Cette expérience va déterminer la destinée de notre couple. Là, au moins, je me serais fait un avis clair sur ses sentiments.

« ... Prêt ? »

Je ne peux pas attendre sa réponse. Je le saisis par le joue avant de brusquement lui voler un baiser passionné. Si doux et délicat ! Cela fait longtemps que je n'ai pas embrassé quelqu'un avec une telle passion depuis des lustres. Seulement les lèvres collés, quelque chose de très tendre et de chimique se délivre dans mon corps. Je prends Taïchi contre moi, le serrant très fort, les yeux clos. Cet invasion d'endorphine libère quelque chose d'étrange qui me rend d'autant plus amoureuse. Soudain, une lumière éblouissante envahit la salle, faisant disparaître mon copain, métamorphosé en arme. Le voilà dans mes mains tremblantes, un magnifique Raging Bull en platine, brillant, robuste et imposant. Je le contemple longtemps sans rien dire. Je me dis que je devrais apprendre à me servir d'arme à feu et apprendre chacune d'entre elle. Je me demande aussi pourquoi ce revolver brésilien ? Il est plutôt puissant pour une petite arme à feu. Je le prend délicatement entre mes doigts et je m’esclaffe.

« Je peux transformer mon amoureux en arme à feu. »

Taïchi peut m'entendre. Nous pouvons communiquer, bien que lui peut uniquement s'exprimer par des refus ou des acceptations. Par exemple, il peut refuser de lancer des balles, il peut aussi stopper la métamorphose et redevenir ce qu'il est. Soudain, je ressens une certaine adrénaline. J'esquisse un nouveau sourire féroce et brandit mon arme telle une amatrice se prenant pour une pro. Je ferme un œil en visant la canette sur la table. Je ricane. Le doigt sur la détente, je m'amuse à faire comme si je tire dessus. J'aurai adoré le faire, mais cela serait beaucoup dangereux ici. Je saute, je roule, je fais comme si je suis en mission secrète. C'est comme un jouet. Plus je le tiens, plus je m'y attache et je me sens capable de tout. Un lien se créé entre cette arme et moi, quelque chose de puissant qui nous lie. Elle me protège et me sert, fidèle et loyale à moi. Rien qu'à moi. Je peux l'utiliser à bon escient et uniquement moi.

Finalement, je la lâche, repensant à Taïchi. Je soupire et sourit de nouveau alors qu'un sentiment de culpabilité m'envahit. J'ai l'impression d'abuser de son dévouement et je n'aime pas ça. Je me repose sur le lit et pose l'arme à côté de moi. Honteuse, je détourne les yeux.

« Pour redevenir toi, répète toi d'arrêter de me servir et de vouloir redevenir toi-même. »



Invité, would you like to be my gun ? ♥️
avatar
Mathilde

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Taïchi Kagame le 25/6/2016, 20:38

Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? -

"Comme j'avais fait le premier pas, je pensai pouvoir contrôler la situation... Mais cette dernière tourna au désastre. C'est vrai que la fille qui se tenait devant moi m'avait donné mon premier baiser... Aussi passionné, avec de la tendresse, de l'émotion... C'était elle qui menait la danse finalement, enfin, elle le méritait plutôt. Après tout ce qu'elle a fait pour moi, je pouvais bien lui laisser porter la culotte, puis ça ne me dérange pas, je m'en fiche un peu à vrai dire... Ce qu'il m'inquiétait un peu, c'était que mon corps se transforma en arme à feu... Un  Raging Bull, calibre vingt-deux... De couleur platine ? pas mal... j'aurai préféré un desert eagle mais....

POURQUOI EST-CE QUE SON POUVOIR EST DE ME FAIRE TRANSFORMER EN ARME S'IL VOUS PLAIT ?

C'est bon... ma belle journée à lire mon Zola foutue en l'air... M'enfin je pouvais pas lui en vouloir même si je suis dans cette apparence parce que je l... WHOAH

Elle me faisait faire des pirouettes, des cascades digne d'une amateur... Mais le plus important c'est que j'étais fragile, et faire ce genre de chose me rendait malade... Voir pire, à cause de mon pouvoir, je risquai de régurgiter mes aliments... Voire même du sang si ce n'est. Une fois finit, elle me pose sur le lit, délicatement... Elle avait enfin terminé de me prendre pour une marionnette ? Très bien... Je vais donc écouter ce qu'elle me dit et donc, me retransformer en humain... M'enfin...

A nouveau, je repensai, en même temps qu'une lumière blanche imbibait la salle, au fait des sentiments de Mathilde envers moi, si l'amour existait réellement... Ce qui m'a valu de laisser une larme coulée sur ma joue droite quand je tournai la tête vers elle, je m'efforçai à sourire.

Qu'une seule chose me venait à l'esprit : mettre un terme à cette inquiétude du mystère."  


<< Ton pouvoir est vraiment... Terrifiant... Je me sentais comme nu, dans une salle noire, avec comme seule chose me reliant à la réalité... Un fil rouge qui agrippait ma main et qui allait vers le vide... Ou le ciel, je n'avais pas de repère, cela menait sûrement à toi... J'effaçai la petite larme sur le coin de mon œil et alla vers elle pour l'enlacer. ... Dépourvu d'un de mes sens, la vision, j'avais peur... Mais cela m'est égale. Je veux bien devenir ton arme, à condition...Je venais lui embrasser la joue. ... Que tu me considères comme ton petit ami. Je sais que tu as eu quelques doutes, cela se voyait dans ta manière de faire avec moi, même avec le langage que tu utilisais... Mais je viens d'apprendre quelque chose aujourd'hui, c'est que je t'aime, réellement, cette sensation ne m'était inconnue jusqu'à lors, je ne veux plus qu'être avec toi, alors juste... Dis moi, ressens-tu réellement les mêmes sentiments que moi ? >> Finissais-je en la regardant droit dans les yeux, avec mes pupilles bleutées.
Fiche de liens (c) Miss Yellow



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Mathilde le 1/7/2016, 13:25

Oui, je n'aime pas les blancs et particulièrement celui-ci. Je me sens coupable, j'ai l'impression d'avoir abusé de lui. Il s'est livré à moi, me faisant pleinement confiance et j'ai abusé de son dévouement. C'est peut-être extrême comme façon de penser mais vu les réactions excessives de mon petit ami, je ne peux que culpabiliser. Il est réapparu, la larme ancrée sur la joue. Le pire est son sourire. Ce sourire tellement triste à t'en arracher le cœur de la poitrine. Une boule dans ma gorge me dérange. Je devrais me jeter dans ses bras et le réconforter, mais je trouve que chacun de mes gestes seraient déplacés. La mine déconfite, je baisse les yeux, fixant mes mains liées et mes cuisses serrées.

Taïchi me dit à quel point mon pouvoir est terrifiant, ce qui ne fait que renforcer mon complexe. Mais il y a de quoi ! Se retrouver sans défense, sans possibilité de faire quoique ce soit, complètement dévoué à une gamine qui sait à peine tenir son crayon de bois , c'est absolument effrayant. Je compatis complètement avec lui, mais je l'écoute surtout très attentivement. J'ai voulu lui demander son ressenti mais il me le donne naturellement. Il a été comme nu, dans le noir, avec un fil étrange me reliant à moi. Il a du se sentir perdu et complètement fragile, Dieu comme je m'en veux. Je trouve la force de de nouveau le regarder. Le jeune homme essuie sa larme avant de venir m'enlacer. Je n'ai pu enlever ma grimace de mon visage, je me sens coupable. Taïchi a eu peur, mais il me révèle que ça va. Il m'embrasse chastement sur la joue alors que mes yeux intrigués trouvent les siens.

« ... Que tu me considères comme ton petit ami. »

Je me relève, me libérant de ses bras. Je ne comprends pas mais il m'explique très vite ses dires. Je ne peux pas me voiler la face, il a raison. Je baisse de nouveau la tête. Taïchi a de véritables sentiments pour moi, mais moi je n'en sais rien, je ne sais pas. Je me trahis dans mes manières d'agir, qu'il est chiant à avoir l'esprit observateur. Je songe un moment, en me remettant en question. Mon petit japonais me partage tout ce qu'il ressens, alors que moi, je n'en ai aucune idée. Je suis très attachée à Taïchi, c'est tout ce qu'il y a de sûr, mais je ne sais pas quant à mes sensations. Je me sens bien avec lui, je suis à l'aise et je suis débordante d'amour, mais c'est tout. Peut-être qu'au fur et à mesure de notre relation, mes sentiments vont véritablement se révéler.

Enfin, je me relève. On se fixe longuement, tellement longtemps que j'aperçois ces petites étoiles dans son océan azur. J'esquisse un large sourire conquis et sincère. Je me rapproche de nouveau de lui, me replaçant dans mes bras après lui avoir livré un baiser dans le cou. Il sent vraiment bon.

« Je t'aime Taïchi, n'en doute pas. » dis-je telle une adolescente passionnée.



Invité, would you like to be my gun ? ♥️
avatar
Mathilde

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Taïchi Kagame le 3/7/2016, 11:09

Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? -

J'étais heureux. Finalement j’eus son ressenti plus que sincère. Je ne savais réellement pas comment elle allait interpréter cela... Elle l'a fait plutôt bien d'ailleurs. Je suis pour une fois fier de moi... J'ai réussi à attirer quelqu'un jusqu'à moi et cette personne ne fuit pas. Serait-ce le début de quelque chose de sincère ? Je voulais y croire. Dur comme fer, fer de cheval. Je ne voulais pas la laisser partir... Mais il commençait à se faire tard quand je regardai le soleil qui entamait sa descente.

Pour une fois je ne savais pas l'heure précise, j'étais perdu, comme si le fait de m'être transformé en arme m'avait coupé du monde... Cela me perturbait un peu... Mais je m'égarai encore. Ma copine détestait les blancs... Je venais d'en faire un de nouveau. Je suis têtu.

Je venais donc lui embrasser le front avant de lui tirer la joue droite doucement, sans force (de toute façon je n'en ai pas..) :"


<<- Fais attention quand même ou tu m'embrasses... Je pourrai rougir, ou ne plus contenir mes ardeurs ! dis-je d'un ton ironique. ... Mais ton pouvoir s'active-t-il à chaque baisers ? Car j'aimerai bien t'embrasser sans aucunes transformations, si tu veux bien sûr en avoir de nouveau. cette fois-ci je tirai la langue. ... Mais parlons sérieusement... Les vacances approchent... J'aimerai passer plus de temps avec toi. Que nous devions partir ou pas avec l’établissement... J'aimerai essayer de répondre à tes attentes.>> Dis-je finalement avant de venir l'enlacer.


Fiche de liens (c) Miss Yellow



OST de Taïchi

#LeMembreLambda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouineuse, aguicheuse, embrouilleuse.... Amoureuse ? [PV- Mathilde]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum