Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Dim 12 Juin 2016, 04:13

L'été commençait et même pour un éternel reclus, un peu de soleil ne pouvait faire de tort. En fait, Marco aurait bien aimé passer la journée à l'intérieur, à soit dessiner, soit lire des mangas. Le hic c'est qu'il était en panne d'inspiration, le fameux syndrome de la page blanche. Et en second lieu, il n'avait pas de mangas. Il aurait volontier emmener sa collection à l'académie, mais il n'avait pas eu le luxe de prendre ses boîtes. Il avait quitté son domicile avec son éternel sac à dos orange et ses vêtements. De plus, il partageait sa chambre avec trois autres élèves. Ce ne serait pas très courtois de prendre toute la place avec ses affaires.

Bref, Marco s'ennuyait.

On lui avait conseillé de quoi faire pour gérer son ennui. Dessine? Syndrome de la page blanche. Étudie? ...Il avait assez étudier pour aujourd'hui. Faire le ménage? ...Oh et puis il fait beau dehors.

Il entreprit donc de se promener dans les jardins où une multitudes de parfums planaient dans l'air. Un endroit magnifique. Du coup, l'adolescent se demandait bien qui prenait soin de ce jardin. L'endroit était toujours si bien entretenu, qu'il ne pouvait que complimenter le jardinnier. À ce propos, une idée lui vint. Il entreprit de se diriger vers la serre où se trouvait le potager de l'académie.

''Ça doit être d'ici que proviennent leurs légumes et leurs fruits...'' pensa-t-il, approchant un petit plan de tomates très bien garni.

''Je me demandes si...''

Il retira l'un de ses lourds gants dorés et toucha légèrement l'un des fruits avec une once d'inquiétude... Qui s'avéra infondée lorsqu'il vit que la tomate avait gardée sa texture et sa couleur normale.

''Elle ne s'est pas transformée non plus!', pensa-t-il joyeusement.

Du coup, il pensait bien faire et récolter les fruits mûrs, il pourrait les emmener à la cafétéria...

Et au moment où la tomate fut cueillie, il constata avec horreur qu'elle s'était transformée en or massif.

''...C'est pas vrai...'' marmonna Marco.

Il se tenta de tester la texture avec ses dents et... oui, de l'or, bien solide.

Au moins il savait qu'il pouvait toucher aux plantes et au sol sans problème. Les êtres vivants et la terre étaient à l'abris de son pouvoir c'était déjà ça.

Soupirant et sans trop réfléchir, il envoya valser la tomate dorée.

''Mr.Loys me disait que je pourrais sans doute avoir un animal de compagnie... Mais c'est interdit à l'académie. ...Je pourrais me mettre au jardinnage pour changer.'' se dit-il.

Et c'est ainsi que l'idée germa dans sa tête.. Idée qui se résultat en très peu de résultat concluant. Bon il avait arraché de la mauvaise herbe (espérant que ce soit vraiment de la mauvaise herbe), avait tenté de cueillir d'autres tomates (avec des essuies-tout cette fois, pour ne pas toucher directement aux récoltes) Ça avait bien fonctionné. Il les avait mis joyeusement dans un panier, avant de trébucher et d'écraser un plant sous son énorme derrière.

Bref... Marco était comme un éléphant dans un magasin de céramique. Il se retrouva bientôt plein de terre et bien franchement, il avait fait plus de gaffes que de bien à la pauvre serre.

''Comment je vais expliquer ça maintenant?'', se demanda-t-il, sa panique s'accroissant à mesure qu'il constatait les dommages.


Dernière édition par Marco Wakasa le Lun 12 Sep 2016, 08:10, édité 2 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Dim 12 Juin 2016, 12:59

Allongée dans l'herbe, Misty rêvassait au soleil. Elle aimait les beaux jours autant que les nuits pluvieuses, peu importe le temps, elle préférait être dehors plutôt qu'enfermée à l’intérieur. Elle ouvrit doucement les yeux, et fut aveuglé par l'intensité de la lumière naturelle. Des tons de vert et de bleu envahirent peu à peu son champs de vision, jusqu'à ce qu'elle distingue de grands arbres sur un fond de ciel clair et dégagé.
La jeune femme n'avait pas encore planifié le reste de sa journée. Une longue après-midi libre l'attendait, et elle n'allait pas la gâcher inutilement à rester assise dans un parc. Elle se redressa et rangea les affaires qu'elle avait éparpillés un peu partout autour d'elle. Un carnet, quelques crayons, un livre. Lorsqu'elle son sac fut prêt, elle se leva enfin et tituba sur quelques mètres tant elle était restée allongée longtemps. Misty rejoignit les allés du parc, se délectant de la vue d'une nature abondante, qui semblait heureuse sous ces rayons puissant qui la gavait de vitalité. Cela ne faisait pas très longtemps qu'elle avait rejoint l'Académie Tsuki, il y avait donc de nombreux endroits qu'elle ne connaissait pas encore. Elle décida, comme première activité, de visiter un peu les alentours du parc.

Après avoir fait à peu près le tour du jardin, elle remarqua un petit bâtiment fait de verre; une serre. Un sourire nostalgique lui monta au lèvre alors qu'elle se repassait en mémoire les longues après midi à la ferme durant lesquelles elle prenait soin du potager, des plantes, et les protégeait lorsque le gel arrivait. Misty se rapprocha de la serre avec curiosité. On pouvait percevoir, derrière l'épaisse verrerie, des tâches colorées qui correspondait au potager de l'Académie. Elle entra, sans faire aucun bruit. L'air était plus humide, et plus chaud à l’intérieur. Voyant en face d'elle une table en bois clair, qui offrait un large espace pour dessiner, Misty ne se fit pas prier. Quelques trait de pigment plus tard, quatre papillons voletaient autour d'elle, se posaient sur les fleurs, avide de leur nectar. Alors qu'elle se dirigeait vers un pot de pétunias, elle remarqua un objet rond et brillant au sol. Elle se baissa pour le ramasser, et découvrit avec stupéfaction qu'il s'agissait d'une tomate dorée, dur comme du minerais. Jetant un regard autour d'elle, elle rangea la tomate dans son sac. Elle n'avait pas grand chose à faire du fait qu'il s'agisse de véritable or massif ou non, elle se fichait de l'argent, mais elle voulait à tout prix savoir ce que cela faisait là. Quelque chose lui disait que c'était le fruit ( ehehehe jeux de mot ) du pouvoir de quelqu'un, ici à l'Académie. Peut-être qu'un élève avait la possibilité de faire pousser des plantes en or.

Misty se dirigeait vers la sortie lorsqu'elle entendit un bruit étrange qui venait de l'autre côté de la serre. Il y avait quelqu'un d'autre? Si oui, elle ne s'étonnait même pas de ne pas l'avoir remarqué, elle avait l'habitude d'être dans sa bulle, de ne pas faire attention au choses autour d'elle. Elle souhaita néanmoins savoir ce qui avait causé un tel raffut, et elle marcha avec précaution jusqu'au potager. Là, au détour d'une grande plante en pot qui cachait la scène, elle découvrit un garçon couvert de terre, un plant de tomates écrasé à côté de lui. Elle le regarda quelques instants, puis s'agenouilla et entrepris de soigner ce qui restait de la grappe de tomates. Certains fruits étaient abîmés, les plus matures, mais les plus petits avaient tenu le choc.

- Va me chercher des tiges en bois et de la ficelle, on va lui faire une sorte d’attelle, dit-elle, sans même regarder le garçon. Et ramène moi un petit peu de terre fraîche et de l'eau. Par contre, je ne t'aiderais pas à nettoyer, ça c'est ton problème.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Lun 13 Juin 2016, 02:20

Marco se retourna, voyons une jeune femme se diriger vers l'un des plants de tomates. Il laissa échapper une petite exclamation étouffée, s'apprêtant à s'excuser, mais remarqua bien vite qu'elle ne lui avait pas lancé un seul regard. Mais, elle savait qu'il était là, car elle lui envoya des instructions.

- Va me chercher des tiges en bois et de la ficelle, on va lui faire une sorte d’attelle, dit-elle, sans même regarder le garçon. Et ramène moi un petit peu de terre fraîche et de l'eau. Par contre, je ne t'aiderais pas à nettoyer, ça c'est ton problème.

Son ton ne laissait aucune place à la réplique... Ou alors c'était lui qui n'osait jamais vraiment protester. Il s'empressa de mettre ses gants avant de se lever (avec une certaine difficulté)

Il chercha du regard pour les objets en question et après un certain moment, il finit par trouver. Pour la terre fraîche, et l'eau, ce ne fut pas trop compliqué. Il y avait un petit dispositif de distributeur d'eau avec un boyau d'arrosage. Il apporta les tiges et la ficelle avant de se tourner vers le sac de terre.

Marco se tenta à le soulever... Sans grand succès. Il avait à peine soulever le sac de quelques millimètres qu'il dut le reposer. Il essuya son front ruissellant de sueur avec sa manche, ne réalisant pas que par la même occasion, il s'était tracé une belle ligne de terre. En essayant de faire le moins de gaffes possible, il traîna le sac et l'emmena vers l'inconnue.

''C-C'est fait...'', souffla-t-il.

Il prit un instant pour reprendre son souffle. Il faisait incroyablement chaud et il se sentait déjà épuisé de sa journée. Mais il était loin d'avoir fini, oh non... Il allait bien devoir nettoyer toute sa pagaille.

''Je suis vraiment désolé. Euh, mademoiselle?...'' commença-t-il, espérant que l'inconnue allait daigner se présenter. Cette dernière était incroyablement concentrée pour soigner le pauvre plant de tomates.

Et bien, Marco, le jardinage, ça ne te réussi pas.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Mar 14 Juin 2016, 00:24

Misty dégagea les fruits qui étaient écrasés ou détachés du plant, et les posa dans le panier qui en était garnit. Elle entendit le garçon s'éloigner, sans dire un mot. La blonde sourit discrètement, elle avait l'impression d'être de retour chez elle, entourées de plantes en tout genre, et s'occupant du potager. Après une inspection approfondie, elle conclut que les dégâts n'étaient pas si important. Une petite tige en bois suffirait à soutenir la branche abîmées, et laisser le plant de tomate se développer sans trop de difficulté.  Elle sursauta lorsque qu'une voix s'éleva derrière elle.

-C-C'est fait..., dit l'inconnu, le souffle court.

Il marqua une pause.

- Je suis vraiment désolé. Euh, mademoiselle...? Continua-t-il, ne semblant pas être sur de lui.

Misty se retourna vers lui, le visage peu expressif, seul un pâle sourire montrait qu'elle n'était pas irrité par la situation. Seulement, lorsqu'elle rencontra le regard perdu du jeune homme, elle ne put retenir un petit rire.

- Toi, tu ne dois pas jardiner souvent, dit-elle enfin. Je m'appelle Misty, et les plantes c'est plutôt mon truc. Si tu souhaite vraiment t'occuper de ce potager, tu devrais d'abord apprendre un peu comment t'y prendre, sinon à ce rythme là, la serre ne ressemblera plus à rien.

Elle souligna sa dernière phrase d'un sourire, il fallait bien être aimable de temps en temps. Elle attrapa une tige en bois et la cassa en deux, puis l'attacha à la branche cassée à l'aide de la ficelle. D'une main ferme, elle s'empara d'un peu de terre qu'elle déposa autour du plant. Finalement, elle arrosa la pauvre plante et poussa un soupir de satisfaction. Elle se leva, épousseta sa jupe, et croisa ses bras contre sa poitrine. Comme traversée par un pensée soudaine, elle plongea sa main dans son sac et en sortie la tomate dorée qu'elle avait trouvé tout à l'heure.

- Au fait, j'ai trouvé ça par terre, dit-elle en désignant l'objet du menton. Tu aurais une idée d'où ça pourrait provenir ? Peut-être que quelqu'un à le pouvoir de faire pousser des plantes en or massif !

Elle s'arrêta quelques instants en réalisant qu'elle avait oublié quelque chose d'important.

- Oh et, c'est quoi ton nom ? Rajouta-t-elle avec empressement.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Mar 14 Juin 2016, 00:57

Il ne savait pas trop pourquoi il s'était fait ce genre d'attentes, mais Marco avait un peu redouté la réaction de la jeune femme. Il fut rassuré de la voir afficher d'abord un mince sourire, puis laisser échapper un petit rire.

- Toi, tu ne dois pas jardiner souvent, dit-elle enfin. Je m'appelle Misty, et les plantes c'est plutôt mon truc. Si tu souhaite vraiment t'occuper de ce potager, tu devrais d'abord apprendre un peu comment t'y prendre, sinon à ce rythme là, la serre ne ressemblera plus à rien.

Marco acquiesça avec un petit rire nerveux, bredouillant une autre excuse. Il n'était pas un garçon de campagne loin de là. Il avait d'abord vécu à Tokyo avant que sa famille s'installe à Boston. Ses parents n'étaient pas très friands de jardinnage, à part pour les fougères et les plants d'aloès de sa mère. Il suffisait d'arroser et voilà.

Il observa un peu plus attentivement la jeune femme aux cheveux bouclés blonds. Elle s'activait à faire une sorte d'atelle pour la tige et une fois fait, elle lui donna un peu d'eau. De toute évidence ce n'était pas la première fois qu'elle faisait ça.

En se relevant, elle semblait se rappeller de quelque chose et sortit... la tomate qu'il avait jeté plus tôt.

- Au fait, j'ai trouvé ça par terre, dit-elle en désignant l'objet du menton. Tu aurais une idée d'où ça pourrait provenir ? Peut-être que quelqu'un à le pouvoir de faire pousser des plantes en or massif !

Ah...Si seulement ça pouvait être ça.

- Oh et, c'est quoi ton nom ? Rajouta-t-elle avec empressement.

''Ah! Je m'appelle Marco Wakasa, enchanté", répondit-il en se courbant, un peu trop rapidement. Il se redressa juste à temps pour ne pas perdre l'équilibre.

''Pour ce qui est de la tomate c'est... Moi en fait qui l'a transformé'', avoua-t-il, toujours un peu gêné en montrant sa main gantée.

''Je voulais tester un peu certaines choses et... J'ai pû voir que je pouvais toucher les plantes et les récoltes sans problème du moment qu'elles ne sont pas cueillies. Je pourrais sans doute apprendre à m'occuper des plantes, mais je devrai être prudent avec le matériel et les fruits et légumes.''

Il fallait se l'avouer à lui-même, il n'avait pas la main verte, ni le physique pour travailler dur. Cependant à défaut d'avoir un animal de compagnie, il pourrait s'occuper d'une plante. C'est vivant ça aussi... Enfin, c'était mieux que rien. De plus, Marco voulait libérer un peu ses mains de leur équivalent de plâtre dorés. Faire bouger ses doigts un peu allait lui faire du bien. Acquiesçant pour lui-même avec l'air de quelqu'un prenant une bonne résolution, il reprit la parole.

''Si ça ne te déranges pas... Mademoiselle Misty, peut-être pourrais-tu m'aider un peu? J'aimerais pouvoir apprendre la base du jardinage avant de faire d'autres dégats''

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Mar 14 Juin 2016, 23:08

Le garçon déclara qu'il s'appelait Marco, et que la tomate dorée était la production de son propre pouvoir. Il expliqua à Misty qu'il avait tenté de cueillir cette dernière, mais qu'elle s'était malheureusement transformée aussitôt. La jeune femme afficha un sourire désolé en entendant cela, son don ne devait pas être facile tout les jours. Elle remarqua alors qu'il portait une pair de gant, sans doute pour ne pas changer en or tout ce qu'il touchait, et cela attrista la blonde encore plus. Elle ne s'était jamais rendu compte que certains pouvoir pouvaient être handicapant. Bien sur, elle n'était pas assez stupide pour croire que cette académie était un endroit utopique où tout était parfait, mais elle n'avait vraiment fait attention à ce côté là de la chose.

- Si ça ne te déranges pas... Mademoiselle Misty, peut-être pourrais-tu m'aider un peu? J'aimerais pouvoir apprendre la base du jardinage avant de faire d'autres dégâts, finit-il par rajouter.

- J'ai cru que tu n'allais jamais me le demander, dit Misty d'un air faussement accusateur. Par contre ne m'appelle pas mademoiselle, ça me donne l'impression d'être une chose fragile.

Elle se dirigea vers la table en bois sur laquelle elle avait dessiné tout à l'heure. On pouvait encore apercevoir des traces de doigts formant des papillons sur le plan de travail pourtant si propre. Misty plaça un bac rempli de terre dessus, attrapa un sachet de graine de chrysanthèmes. D'un geste de la main, elle demande à Marco de venir se placer à côté d'elle.

- Bon, c'est pas sorcier le jardinage. Le secret c'est de traiter la plante comme un être vivant, d'essayer de la comprendre. De lui donner de l'eau lorsqu'elle a l'air d'avoir soif, de la placer au soleil lorsque tu sens qu'elle manque de lumière. Pas de routine mécanique, d'horaire fixe. N'hésite pas à venir à différent moments de la journée, de lui parler un peu aussi. Lorsqu'elle aura un peu poussé, il faudra prendre soin de la plante, faire attention aux parasites, couper certaines tiges et feuilles pour lui permettre de mieux se développer. Je te propose qu'on plante chacun quelque chose, d'accord ?

Misty fit un trou dans la terre à l'aide d'une petite pelle, puis plaça les graines qu'elle avait prise plus tôt. Elle recouvra le trou, et enfin arrosa le tout.

- Voilà, pas grand chose à faire au début. Je ne suis pas très fan des produits chimique que certains rajoutent, alors je reste à l'essentiel. Une terre riche en minéraux, du soleil et de l'eau. A ton tout maintenant, choisi la plante que tu veux faire pousser.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Jeu 16 Juin 2016, 07:19

- J'ai cru que tu n'allais jamais me le demander, dit Misty d'un air faussement accusateur. Par contre ne m'appelle pas mademoiselle, ça me donne l'impression d'être une chose fragile.

-Ah oh... Pardon M--Misty, se reprit-il.

Il avait un peu trop pris certaines habitudes de langages, Marco se nota à lui-même de faire attention à l'avenir. Misty ne semblait pas choquée pour autant, mais il ne pouvait s'empêcher de sentir que malgré les apparences calmes, elle devait avoir un tempérament assez fort.

Elle lui fit d'ailleurs signe de venir la rejoindre sur la table, où il y avait des dessins tracés, mais il n'eut pas le temps d'y prêter vraiment attention que celle-ci plaça un sac de terre et un sachet de graines de ch---chry--- Il avait déjà vu la fleur quelque part et bien qu'il était bilingue grâce à son père, il avait quand même du mal avec certains mots. En outre, il parlait rarement de fleurs, à part avec sa mère.

- Des... Kikus?, marmonna-t-il, se souvenant de ces fleurs. Sa mère lui en avait un peu parlé, et c'était une emblème commune au Japon.

- Bon, c'est pas sorcier le jardinage. Le secret c'est de traiter la plante comme un être vivant, d'essayer de la comprendre. De lui donner de l'eau lorsqu'elle a l'air d'avoir soif, de la placer au soleil lorsque tu sens qu'elle manque de lumière. Pas de routine mécanique, d'horaire fixe. N'hésite pas à venir à différent moments de la journée, de lui parler un peu aussi. Lorsqu'elle aura un peu poussé, il faudra prendre soin de la plante, faire attention aux parasites, couper certaines tiges et feuilles pour lui permettre de mieux se développer. Je te propose qu'on plante chacun quelque chose, d'accord ?

- Voilà, pas grand chose à faire au début. Je ne suis pas très fan des produits chimique que certains rajoutent, alors je reste à l'essentiel. Une terre riche en minéraux, du soleil et de l'eau. A ton tour maintenant, choisi la plante que tu veux faire pousser.

- D-D'accord... C'est beaucoup une histoire d'instinct donc si je comprends bien? Je vais commencer par une fougère pour commencer..., dit-il en prenant un sac de graines.

Il dut lire un peu les instructions pour savoir combien en planter et tout ça. Ça avait l'air simple... sans l'être à la fois. Marco devait s'avouer qu'il ne se faisait pas confiance non plus, il mit les graines en terre avec la délicatesse et la nervosité d'un soldat qui désarmait une mine.

Il se tourna vers Misty, tentant d'avoir l'air plus confiant.

- Comme ça?, demanda-t-il.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Sam 18 Juin 2016, 23:34

Misty regarda Marco s'adonner à sa première plantation. Elle souriait, comme une enseignante fière de son élève. Pendant un quart de seconde, en réfléchissant à la situation, elle se demanda comment elle avait réussis à surpasser son habituelle phobie sociale. En générale, elle évitait le plus possible les contacts avec d'autres personnes. Elle n'était tout bonnement pas douée pour ça. Mais lorsqu'elle était plongée dans son élément, ici le jardinage, elle devenait miraculeusement normal.

- Comme ça? Demanda le garçon une fois qu'il eu fini.

- Oui, voilà, répondit Misty. Pas besoin d'être aussi stressé, détend toi, ça ne va pas te sauter au visage. Si tu veux, on peux aller essayer de récolter quelques légumes qui ont déjà poussé, et je te montrerais comment prendre soin des plants.

La jeune femme se dirigea vers les fameux plants de tomates. Si ces derniers pouvaient parler, il y aurait de fortes chances pour qu'ils demandent cordialement qu'on les laissent tranquille. Misty s'agenouilla à leur niveau, sa robe blanc cassé se répandit sur le sol, et ses bijoux tintèrent dans le mouvement. Elle demanda une nouvelle fois à Marco de venir près d'elle. A l'aide d'une petite pince  aux bout tranchant, elle coupa quelques feuilles décrépies. Un des plant semblait cependant être la proie de quelques pucerons, qui ont pour réputation de saccager les feuille à cause de leur salive toxique.

- Regarde, là par exemple il y a des pucerons. Si on les laissent faire, les feuilles seront bientôt très abîmées. Et le meilleur remède contre ça, ce sont les coccinelles!

Elle sortie son carnet de son sac, ainsi qu'un petit sachet de pigment rouge. Après avoir pris une grande inspiration, elle plonge son doigt dans la poudre écarlate, et se mis à tracer des courbes sur le papier. Lorsqu'elle eut terminé, le dessin s'illumina légèrement, et cinq petit points rouge se mirent à déambuler sur le blanc de la feuille. Pour ce genre d'invocation, Misty ne ressentait presque rien. Les insectes étaient si petit qu'ils ne demandaient presque pas d'énergie. Doucement, elle attrapa les coccinelles une par une et les déposa sur les feuilles du plant de tomates.

- Ces demoiselles vont dévorer les indésirables, et il n'y aura plus de problèmes. Je te laisse ramasser les fruits mur le temps que je vérifie si d'autre plants ont besoin d'être traité.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Sam 18 Juin 2016, 23:55

La jeune femme lui souriait avec un regard patient et Marco ne put que retentir qu'un certain bonheur. Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas pris le temps de lui montrer quelque chose. En fait c'était la première fois depuis longtemps qu'on le laissait faire quelque chose sans avoir peur que ça finisse mal. Il ne pouvait même pas aider sa mère à faire la vaisselle ou les repas dans ses années de reclus. Au final, peut-être allait-il finir par apprécié cette activité et à devenir bon à quelque chose autre que le dessin et la photo?

- Oui, voilà, répondit Misty. Pas besoin d'être aussi stressé, détend toi, ça ne va pas te sauter au visage. Si tu veux, on peux aller essayer de récolter quelques légumes qui ont déjà poussé, et je te montrerais comment prendre soin des plants.

Marco acquiesça, se laissant guider par la jeune femme vers les plants de tomates. Il approcha lentement, grimaçant un peu en voyant son ombre énorme passer par dessus les plants. Pour ces pauvres fruits, il devait ressembler à Godzilla...


- Regarde, là par exemple il y a des pucerons. Si on les laissent faire, les feuilles seront bientôt très abîmées. Et le meilleur remède contre ça, ce sont les coccinelles!

-Ah?, fit-il, regardant un peu pour en trouver avant de se tourner vers Misty pour voir ce qu'elle était en train de faire.

Elle sortit un papier et du pigment rouge. L'air le plus naturel au monde, elle trempa son doigt dans le pot avant de tracer quelque chose sur sa feuille. Le temps de le dire, les petits dessins s'animèrent pour devenir de vraies coccinelles, qu'elle déposa sur les feuilles de la plante.

- Ces demoiselles vont dévorer les indésirables, et il n'y aura plus de problèmes. Je te laisse ramasser les fruits mur le temps que je vérifie si d'autre plants ont besoin d'être traité.

Marco, lui, avait toujours la bouche grande ouverte.

-W-Wow, ça c'était vraiment impressionnant!'', s'exclama-t-il sincèrement.

Avait-il l'air idiot à toujours s'étonner du pouvoir des autres? Il avait beau essayer de jouer les blasés, c'était toujours des visions hors du commun pour lui. Il voulut se dépêcher à aller ramasser les légumes mûrs, mais...

-Wah!

Marco était toujours...Marco. Son pied s'était empêtré sur quelque chose et il se retrouva affalé sur tout son long avant de réaliser ce qu'il lui arrivait. Fort heureusement, il avait épargner les pauvres plantes.

-Ça--Ça va. L-Les plants n'ont rien...Hehe...Ouille...

Il allait définitivement devoir passer son uniforme au lavage et prendre une bonne douche à la fin de sa journée...


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Jeu 23 Juin 2016, 22:35

La réaction de Marco face à au pouvoir de Misty fit sourire cette dernière. Elle n'avait pas toujours eu un regard positif par rapport à son don, que cela soit le sien ou celui des autres. Savoir que certaines personnes pouvaient être admiratives lui faisait un plaisir immense. Depuis cette nuit où elle avait presque tué deux personnes, elle avait bien besoin de ça pour regagner un peu de confiance en cette partie d'elle même si particulière.
Alors que la blonde allait lui proposer de faire un petite pause, Marco s'était pris les pieds dans quelque chose et était tombé, de nouveau. Avec de la chance, il n'avait rien écrasé dans sa chute. Misty s’empressa de se diriger vers lui et de l'aider à se relever.

- En te voyant on pourrait croire que tu as un peu de mal à te débrouiller avec tes mains, mais j'ai plutôt l'impression que c'est tes pieds qui te jouent des tours, dit-elle en rigolant une fois qu'il fut remit debout.

Elle se dirigea vers le fond de la serre où elle avait remarqué une table et deux chaises. Un peu de repos n'était pas de refus, le jardinage était épuisant mine de rien. De plus, le soleil tapant à travers les fenêtre de la serre augmentait la température de quelques degrés, ce qui n'arrangeait pas les choses. Misty s'y assis tranquillement et sortit de son sac une bouteille d'eau et un paquet de gâteaux.

- Tu en veux? proposa-t-elle à Marco. Ils sont sans gluten, sans œufs, et issus de l'agriculture biologique.

Elle pouffa intérieurement. Elle était définitivement un cliché ambulant, la jeune fille hippie, vintage, végane, amies des animaux, qui n'aime pas la guerre et qui lutte contre le réchauffement climatique. Mais elle s'en fichait, ce cliché, c'était en quelque sorte son modèle. Elle se mit à boire goulûment à sa gourde, et la reposa sur la table.

- Bon alors, racontes-moi, comment t'as atterrit dans cet endroit de tarés ?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Jeu 23 Juin 2016, 22:51

La jeune femme se dirigea vers lui, pouffant d'un rire dénué de toute méchanceté en tendant la main vers lui.

- En te voyant on pourrait croire que tu as un peu de mal à te débrouiller avec tes mains, mais j'ai plutôt l'impression que c'est tes pieds qui te jouent des tours, dit-elle en rigolant une fois qu'il fut remit debout.

À ça, il s'empourpra quelque peu en laissant échapper un petit rire gêné, il épongea un peu son front avec sa main d'uniforme avant d'avoir sa propre sueur dans les yeux, ne réalisant pas qu'il étalait encore plus de terre. Il prit une bonne respiration, mais manqua de peu d'étouffer. L'air même était très chaud. Il fut soulagé de voir Misty se diriger vers une table avec deux chaises, indiquant un moment de répit. Elle sortit de son sac une bouteille d'eau et de gateaux tandis que Marco sortait une cannette de cola et un sac de chips.

- Tu en veux? proposa-t-elle à Marco. Ils sont sans gluten, sans œufs, et issus de l'agriculture biologique.

Il cligna quelques peu des yeux, acceptant par politesse un gâteau.

La texture ne ressemblait à rien de ce qu'il avait connu, mais c'était relativement bon. Il n'était seulement pas un habitué des nourritures aussi... biologiques.

''Ça contient quoi? Et euh... Si tu veux des chips elles sont... faites de pommes de terre et saveurs BBQ'', proposa-t-il timidement, avant d'ouvrir sa canette avec ses dents et de goûter le breuvage, encore un peu pétillant, mais devenu chaud, le faisant grimacer un peu.

- Bon alors, racontes-moi, comment t'as atterrit dans cet endroit de tarés ?

- E--Endroit de tarés!?, s'exclama-t-il, un peu déstabilisé.

Elle n'avait pas tort par contre... Pour quelqu'un nouvellement arrivé dans un lieu pareil, ça pouvait avoir l'air taré en effet...

- J'ai... reçu une lettre. Et...et toi?'', demanda-t-il, espérant que la conversation porte plus l'attention sur elle que sur lui-même.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Ven 24 Juin 2016, 00:59

Marco fit une drôle de tête en acceptant le gâteaux que lui offrait Misty. Après avoir goûté, il sembla cependant trouver cela correct. Il était vrai que les produits biologiques n'étaient pas toujours très agréable en bouche, mais Misty faisait son possible pour allier l'utile à l'agréable et prenait toujours des gâteaux qu'elle jugeait bons. A son tour Marco sortit de quoi de sustenter de son sac. Un paquet de chips et une canette de soda. La blonde grimaça.

- Ça contient quoi? Demanda-t-il, comme si il avait peur d'être empoisonné. Et euh... Si tu veux des chips elles sont... faites de pommes de terre et saveurs BBQ.

Misty fit non de la tête.

- Ça contient plein de bonnes choses, pas comme ces trucs chimiques. Non merci d'ailleurs, répondit-elle plus sèchement qu'elle ne l'aurais voulue.

Puis, Misty lui demanda comment il avait fini dans cette Académie. Seulement, soit il n'avait pas compris, soit il ne souhaita pas répondre, il ne développa sa réponse comme elle l'aurait espéré.

- J'ai... reçu une lettre. Et...et toi? Dit-il simplement.

- Je me doute bien que tu as reçus une lettre, c'est pas ça qui m'intéresse, déclara-t-elle en crois les bras. Bon, je te racontes mon histoire, et après tu me racontes la tiennes, d'accord?

Elle marqua une pause en passant une mèche de cheveux derrière son oreille.

- Je viens d'Australie, là-bas mes parents ont une ferme agricole et ils cultivent toutes sortes de légumes. Je suis une fille de la campagne, je ne connais rien au technologie, et j'ai passé plus de temps dans les champs dehors que à l’intérieur de ma propre maison. Et la première fois que mon pouvoir s'est manifesté, j'ai faillit blesser très gravement deux personne, et je m'en voudrais sûrement toujours pour ça. Quelque temps après cette incident, j'ai reçu une lettre. Étant majeur, j'ai fais croire à mes parents que j'avais fuguer pour aller dans une ville plus moderne, en les priant de ne pas chercher à me retrouver. Je ne voulais pas qu'ils soient mêler à ce monde étrange. Et me voilà ici.

Elle afficha un triste sourire. Repenser à ses parents et à sa famille lui serrait le cœur violemment, elle n'aimait pas ressasser le passé.

- Alors, et toi?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Ven 24 Juin 2016, 01:26

Marco termina de boire sa cannette de soda d'un trait, décidément la chaleur gâchait la saveur qu'il aimait tant habituellement. Il posa la cannette vide tristement sur la table, se promettant d'aller la jeter quand ils allaient sortir. À son offre de chips, Misty avait secoué légèrement la tête et répondu à sa question d'un ton sévère auquel il ne s'était pas attendu.

- Ça contient plein de bonnes choses, pas comme ces trucs chimiques. Non merci d'ailleurs.

- Aah... D-D'accord.

Pourtant il avait juré que ce n'était pas si chimique que ça...

''Pommes de terres... Huile végétale... Assaissonement Barbecue avec du... Dex... Dextrose?'', marmonna-t-il en lisant les ingrédients.

Elle avait peut-être raison... Bon, il n'était pas bête au point de penser que les chips représentaient un des quatre groupes alimentaires, mais quand même, il avait toujours pensé que ça ne devait pas être si mal que ça. Disons que son amour pour les chips était quelque chose qu'il devait chercher à canaliser.

Croisant les bras, Misty ne semblait pas satisfaite de sa réponse précédente.

- Je me doute bien que tu as reçus une lettre, c'est pas ça qui m'intéresse

Marco déglutit nerveusement et ce que Misty lui dit ensuite allait confirmer ses peurs.

- Bon, je te racontes mon histoire, et après tu me racontes la tiennes, d'accord?

- Je viens d'Australie, là-bas mes parents ont une ferme agricole et ils cultivent toutes sortes de légumes. Je suis une fille de la campagne, je ne connais rien au technologie, et j'ai passé plus de temps dans les champs dehors que à l’intérieur de ma propre maison. Et la première fois que mon pouvoir s'est manifesté, j'ai faillit blesser très gravement deux personne, et je m'en voudrais sûrement toujours pour ça. Quelque temps après cette incident, j'ai reçu une lettre. Étant majeur, j'ai fais croire à mes parents que j'avais fuguer pour aller dans une ville plus moderne, en les priant de ne pas chercher à me retrouver. Je ne voulais pas qu'ils soient mêler à ce monde étrange. Et me voilà ici. Alors, et toi?

Misty affichait un sourire triste. Ce devait être un évènement difficile à vivre et à raconter. Marco soupira, repensant aussi à l'histoire de Lizbeth et de Lucy. Pourquoi était-ce aussi faciles pour elles de s'ouvrir à des inconnus?

- Tu sais... Toi... Et les autres personnes que j'ai rencontré ici vous avez tous un point commun particulier..., commença-t-il, soupirant de nouveau avant de reprendre.

- Vous me parlez de votre vie, de comment vos pouvoirs se sont déclenchés et comment vous êtes arrivées ici. Des parties de votre vie dure... et parfois traumatisantes. Vous racontez ça à moi, un inconnu. Évidemment, ne te détrompe pas, je suis à l'écoute et je suis intéressé. Seulement... Je me demandes si je n'aurais pas une tête de confidant ou quelque chose. Enfin... Ce n'est pas bien grave... Ce serait injuste de ne pas te raconter mon histoire maintenant, pas vrai?, demanda Marco avec un sourire triste, aggrippant sa canette et réalisant qu'elle était vide.

Bon inutile, il allait devoir s'habituer à s'ouvrir aux autres.

'' Je suis né à Tokyo, d'un père américain et d'une mère japonaise. Je suis déménagé avec ma famille à Boston, la ville natale de mon père quand j'avais six ou sept ans. Vie bien normale... Puis... à dix ans, je suis revenu de l'école avec une amie et j'ai vu ma mère...Elle...''

Marco marqua une pause, allant presque dire qu'elle avait eu un accident de cuisine, mais il le savait maintenant qu'il ne pouvait plus se cacher la vérité à lui même. Il fallait voir les choses comme elles étaient.

''...Elle a essayé de se suicider... en s'ouvrant les veines. J'ai voulu l'aider, j'ai pris un essuie-tout, mais... mon pouvoir s'est déclenché. Je changeais tout ce que je touchais en or. Si mon amie n'avait pas agi.... Ma mère ne serait plus là. Mais après ça tout a changé. Mes parents... biens que toujours gentils, ne s'approchaient plus à moins d'un mètre de moi. J'ai découvert seulement récemment que je pouvais toucher les êtres vivants sans problèmes. Mes parents l'ignoraient, et moi aussi. C'est pourquoi je porte ça'', dit-il en levant ses mains vers Misty et terminant son discours.

Le reste elle pourrait le deviner par elle-même. Il avait vécu sa vie en isolement jusqu'à ce qu'il recoive cette lettre.


Dernière édition par Marco Wakasa le Dim 26 Juin 2016, 22:20, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Dim 26 Juin 2016, 21:39

Une fois son récit terminé, Misty écouta avec attention celui de Marco.

- Tu sais... Toi... Et les autres personnes que j'ai rencontré ici vous avez tous un point commun particulier..., commença-t-il, soupirant de nouveau avant de reprendre.

- Vous me parlez de votre vie, de comment vos pouvoirs se sont déclenchés et comment vous êtes arrivées ici. Des parties de votre vie dure... et parfois traumatisantes. Vous racontez ça à moi, un inconnu. Évidemment, ne te détrompe pas, je suis à l'écoute et je suis intéressé. Seulement... Je me demandes si je n'aurais pas une tête de confident ou quelque chose. Enfin... Ce n'est pas bien grave... Ce serait injuste de ne pas te raconter mon histoire maintenant, pas vrai?, demanda Marco avec un sourire triste, agrippant sa canette et réalisant qu'elle était vide.

Il était vrai que la blonde s'était confiée rapidement, mais c'était parce qu'elle n'était pas quelqu'un de pudique. Ce n'est pas qu'elle racontait son histoire au premier venu, mais elle avait une certaine facilité pour parler de tout ça. De plus, Marco avait raison. Ce dernier inspirait la confiance, il semblait gentil, à l'écoute, et sa certaine timidité laissait penser qu'il n'allait pas se mettre à répéter ce qu'il venait d'entendre à tout va. Cependant, lorsqu'il marqua ce point, Misty regretta presque d'avoir parler aussi vite. Il ne fallait pas qu'elle commence à dévoiler sa vie privée à des inconnus lorsqu'ils paraissaient sympathiques. Certains, contrairement à Marco, pourraient avoir de mauvaises intentions.

Marco continua son récit.

- Je suis né à Tokyo, d'un père américain et d'une mère japonaise. Je suis déménagé avec ma famille à Boston, la ville natale de mon père quand j'avais six ou sept ans. Vie bien normale... Puis... à dix ans, je suis revenu de l'école avec ma mère et elle...

Il s'arrêta, et Misty appréhenda la suite de sa phrase. Elle avait peur de comprendre où il voulait en venir.

- ...Elle a essayé de se suicider... en s'ouvrant les veines. J'ai voulu l'aider, j'ai pris un essuie-tout, mais... mon pouvoir s'est déclenché. Je changeais tout ce que je touchais en or. Si mon amie n'avait pas agi.... Ma mère ne serait plus là. Mais après ça tout a changé. Mes parents... biens que toujours gentils, ne s'approchaient plus à moins d'un mètre de moi. J'ai découvert seulement récemment que je pouvais toucher les êtres vivants sans problèmes. Mes parents l'ignoraient, et moi aussi. C'est pourquoi je porte ça, dit-il en levant ses mains vers Misty et terminant son discours.

La blonde afficha un sourire compatissant, et s'en voulu soudainement de lui avoir demandé de raconter cette partie difficile de sa vie. Peut-être qu'il n'en avait pas envie, Misty avait l'impression de lui avoir un peu forcé la main.

- Je... Je suis désolé de t'avoir demandé ça, je ne savais pas, dit-elle à mi-voix.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Dim 26 Juin 2016, 22:15

Misty l'avait écouté d'un ton patient et affichait un sourire compatissant, mais ses yeux disaient autre chose. Ils semblaient tristes. C'était bien normal puisque ce n'était pas vraiment une partie très drôle de sa vie. Marco laissa échapper un autre soupir, non pas parce qu'il était exaspéré, mais aussi douloureux que soit ce souvenir... Le fait d'en parler faisait du bien malgré tout. Il s'était voilé la face pendant si longtemps... C'était un geste de lâcheté et de fuite. Peut-être n'était-ce pas un hasard qu'un tel endroit l'ait appelé. Il avait cessé de vivre pour se contenter d'exister sans faire le moindre effort... Il fallait qu'il change.

- Je... Je suis désolé de t'avoir demandé ça, je ne savais pas, dit Misty à mi-voix.

- O-Oh, tu n'as pas à te sentir coupable! C'est... C'est du passé'', bredouilla-t-il.

Bon, c'était un mensonge, ou plutôt un demi-mensonge. Il ne savait pas du tout comment allait sa mère depuis son départ et la pensée lui serrait le cœur, mais il tenta d'afficher un sourire rassurant.

''Tu sais, en quelque part... Je t'admire. Tu arrives à continuer d'avancer et à t'ouvrir, même si ça fait mal. J-Je ne te connais pas beaucoup, mais tu m'évoques une personne forte...Contrairement à moi... Mais j'espère pouvoir avoir autant de force intérieure un de ces jours. C'est un peu pour ça que je suis ici... Pas seulement pour contrôler mon pouvoir, mais devenir quelqu'un de meilleur'', dit-il, levant les yeux avec espoir.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Ven 01 Juil 2016, 00:10

-Tu sais, en quelque part... Je t'admire. Tu arrives à continuer d'avancer et à t'ouvrir, même si ça fait mal. J-Je ne te connais pas beaucoup, mais tu m'évoques une personne forte...Contrairement à moi... Mais j'espère pouvoir avoir autant de force intérieure un de ces jours. C'est un peu pour ça que je suis ici... Pas seulement pour contrôler mon pouvoir, mais devenir quelqu'un de meilleur, dit-il, levant les yeux avec espoir.

Misty sourit timidement. Elle était tout sauf une personne forte, du moins c'est comme ça qu'elle se voyait. Elle s'en donnait seulement l'apparence, comme une sorte de coquille qui pouvait la protéger d'un environnement hostile. Face à ce que Marco avait vécu, et comment il semblait le gérer, elle avait plutôt l'impression qu'il était celui avec le plus de force intérieur d'eux deux.

- C'est une bonne chose de penser positivement, c'est le meilleur moyen d'accomplir son but, dit-elle, en ayant l'impression de sonner comme une coach en motivation.

Elle se leva soudainement de sa chaise et embrassa du regard la serre. Les plus hautes plantes donnaient au bâtiments de verre une allure de forêt tropicale de poche, et l'humidité de l'air accentuait cette illusion. Seulement quelque chose manquait.

- Désolé, dit-elle avec empressement, c'est plus fort que moi.

Misty sortit une craie blanche de sa poche, et se mit à dessiner sur le sol de pierre gris. Cela lui arrivait parfois depuis que son pouvoir s'était manifesté, une envie soudaine lui prenait et elle mettait à dessiner toutes sortes d'animaux sur tous les supports possibles. Souvent, cela était due à une sorte de déclic à la vue de quelque chose; un champs vide prêt à accueillir des chevaux, un point d'eau se sentant seul sans poissons, une forêt trop silencieuse à son goût. Elle ne pouvait rien faire à part écouter son instinct qui lui dictait ces quelques courbes et traits colorés.
Quelques instants plus tard, une cacophonie s'éleva dans la serre, et des taches de couleurs se mirent à danser entre les feuilles vertes. Une petite dizaine d'oiseaux tropicaux jacassaient tranquillement autour d'eux.

Misty se laissa tomber par terre, le contact avec le sol froid était agréable. Pour elle, cela représentait l'équivalent d'un bon footing. Elle était épuisée, mais elle se sentait bien. Reprenant un peu ses esprits après cette transe étrange, elle se tourna vers Marco, le regard à demi perdu.

- T'inquiète pas, ils vont disparaître avant même que quelqu'un les remarques, dit-elle le souffle légèrement coupé. Ça me prend parfois, comme si j'avais de l'énergie en trop que je devais dépenser à ma façon. Je pense que le fait de discuter avec toi, d'avoir un petit peu d’interaction sociale, m'a un peu secoué de l’intérieur.

Elle fit une pause, puis rajouta.

- Promis, je suis pas timbrée.


HRP:
Oui, je me suis fais un petit kiff avec ce post, je sais pas, ça m'est venu comme ça x)

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Invité le Ven 01 Juil 2016, 04:27

- C'est une bonne chose de penser positivement, c'est le meilleur moyen d'accomplir son but, lui dit-elle, avant de se lever brusquement.

Marco la regarda, clignant des yeux avec une certaine curiosité. Elle regardait ou pour être plus exact, elle admirait la serre sans un mot. Elle qui venait d'une ferme agricole, entourée de la nature, semblait se sentir chez elle. Marco lui enviait un peu ça, autant qu'il avait apprécié sa journée et qu'il était fier d'avoir essayer quelque chose de nouveau, il ne se sentait pas autant à sa place, préférant une cuisine chaleureuse ou un local d'art sentant le papier et les diverses peintures.

- Désolé, dit-elle avec empressement, c'est plus fort que moi.

Sans explication, elle s'installa pour dessiner sur le sol avec de la craie. C'est avec des yeux admiratifs qu'il put assister à son oeuvre qui prenait vie sous la forme de différents oiseaux tropicaux colorés. Marco les regarda avec un sourire émerveillé, voulant presque les toucher, mais trop subjugué pour faire le moindre mouvement. Misty se laissa tomber sur le sol, l'air faible, mais satisfaite.


- T'inquiète pas, ils vont disparaître avant même que quelqu'un les remarques, dit-elle le souffle légèrement coupé. Ça me prend parfois, comme si j'avais de l'énergie en trop que je devais dépenser à ma façon. Je pense que le fait de discuter avec toi, d'avoir un petit peu d’interaction sociale, m'a un peu secoué de l’intérieur.

Il se leva et s'avança un peu.

''Est-ce que ça va?'', demanda-t-il, un peu inquiet.

- Promis, je suis pas timbrée.

- Haha, je n'en ai jamais douté, dit-il avec un sourire.

Il l'imita et s'installa sur le sol, à une certaine distance d'elle pour lui donner de l'espace. Marco était déjà sale comme un petit cochon s'étant roulé dans la boue, un peu plus de terre n'allait pas faire grande différence. Il admira en silence les oiseaux jusqu'à ce qu'ils finissent par disparaître dans un dernier chant. Le soleil illuminait la serre d'une lueur orangée.

''Merci Misty... De m'avoir montré à jardiner'', remercia-t-il en se tournant vers elle, avant de se relever.

''Je...Je devrais aller me nettoyer un peu. On se reverra sûrement ici ou en cours?'', lui dit-il avant de faire ses au revoir pour la journée.

(HRP: Je crois que ça conclus bien le RP, si tu veux ajouter une dernière chose, libre à toi ^^ Au plaisir de se retrouver!)

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se couvrir de terre, se prendre des rateaux... Dure est la vie de jardinier (PV Misty Sombrage) - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum