Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 10/5/2016, 13:52

La larve que vous voyez à moitié trainé... C'est moi. J'enchainais les cours et les activités en ce "beau" jour ensoleillé de Mai. Et oui, malheureusement, l'hiver était finit et mon parapluie avait du mal à me protéger de tout les rayons de soleil qui illuminaient ces "magnifiques" journées. Cela faisait déjà une semaine que le ciel ne s'était pas voilé de nuage, ce qui m'embêtait légèrement. Chaque soir, j'étais plus proche d'un zombie que d'un être humain niveau comportement et on aurait pu mettre des portables dans mes cernes au vu de leurs tailles.
Bref, je venais de finir un cour d'art et, en même temps, ma journée de cours. J'étais donc décidé à me réfugier dans mon dortoir pour être tranquillement dans l'ombre avec les rideaux fermé. Mais un affreux choix allait changer le cours de ma journée...


-Hmm... Le jardin ou je fais le tour... Pfff... La flemme de faire le tour, j'y serais plus vite par le jardin.

J'avais, sans le vouloir, fait un des choix les plus idiots de ma vie. Passer par un jardin lumineux que par un sombre couloir. Du coup, ça n'a pas raté. Malgré mon parapluie que je brandissais courageusement, les reflets du soleil m’atteignaient quand même et me fatiguaient de plus en plus. Je me répétais de ne pas m'endormir et luttais de toute mes forces pour rester debout.

Ce jardin me paraissait incroyablement long et pourtant, je savais qu'il n'était pas si grand que ça mais la fatigue me désorientait un peu. Arrivé au trois quart du jardin, je m'arrêtais et regardais en face de moi avant de soupirer et de reprendre mon chemin. Je regardais un peu autour de moi si un groupement d'arbre ne faisait pas assez d'ombre pour pouvoir m'y réfugier et prendre une petite pause et ce n'est qu'après quelques secondes de recherche que j'ai trouvé le Saint Graal, trois arbres qui étaient suffisamment rapproché pour me cacher dans l'ombre qu'ils faisaient.
Heureux comme tout et motivé, j'avançais vite vers le paradis... En accrochant et déchirant un peu mon parapluie sur la branche d'un arbre pas assez épais et fleuri pour faire assez d'ombre. J'étais donc sans mon parapluie, au soleil et déjà fatigué à cause de ce dernier. Le résultat ne s'était pas fait attendre, je suis tombé dans les pommes en moins de cinq secondes durant les quelles j'ai pu réagir en disant :


-Je suis vraiment con.

J'étais donc étaler au sol, tel un tapis de basse qualité en train de peu à peu "griller" mon cerveau au soleil. Bref, un merveilleux jour ensoleillé de Mai...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 10/5/2016, 17:52



   
Une marguerite au milieu d'un jardin

   

C'était un jour comme les autres, ou presque. Depuis peu je m'étais retrouvé dans cet établissement. Il y a certes pire comme lieu et je pourrais apprendre a utilisé mon pouvoir. Mais je me sens un peu comme une brebis galeuse avec mes manières militaires. Bon aller, je vais me promener, je vais bien trouver un lieu ou me retrouver seule et tranquille.

Après avoir arpenté tout l'établissement je décide de me poser dans le jardin. Si j'avais su que j'allais devoir faire j'aurais peu-être pris mon matériel. Mais je pensais juste passer un bon moment dans le jardin. C'est là que je l'ai vu ! Il avait un parapluie, alors qu'il y avait un grand soleil au-dessus de nous. Je ne pus m'empêcher de l'observer. Plus il avançait et plus il avait l'air faible. Je décidai de m'approcher de lui, mais en me déplaçant je perdis le contact visuel. Cela ne dura que quelques secondes, mais quand je regardai à nouveau je le vis au sol. Je ne pensais pas que ça se passerait aussi vite. Je me déplace assez vite vers le garçon puis, je le traînai sur quelque mètre pour le mettre à l'ombre. Une fois bien à l'ombre je sors une bouteille d'eau de mon baggy mais malheureusement elle est presque vide. J'en verse une partie sur sa tête.

-He mec, ça va? Bois ça!

Je lui tendis la bouteille et ce qu'il reste d'eau à l'intérieur. Et j'attendis une réaction de sa part, je ne savais pas quoi faire de plus, je n'avais rien sur moi qui pourrais aider.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 10/5/2016, 19:25

J'étais donc dans les pommes, en train de cuire au soleil... Jusqu'à ce qu'une fille me traine vers l'ombre que je convoitais. Le temps qu'elle me trainait, de mon côté, j'étais en plein tripe dans ma tête avec de merveilleux rêves qui prévoyais ma mort comme pour me prévenir que si je restais trop longtemps au soleil, j'étais bon pour réserver ma place pour le paradis et en première classe.
Mais bon, la fille qui me trainait avait finit par atteindre l'ombre des arbres et je commençais à reprendre mes esprits. Évidemment, je ne me suis pas relevé d'un coup en mode "Coucou, je suis un papillon magique et tu m'as sauvé de la mort.". J'ai même mis un certain temps avant de me réveiller. Je plains la pauvre qui me tendais une bouteille et attendais que l'abrutit du village se réveille.

Au bout de trois bonnes minutes, j'ouvrais enfin les yeux pour voir ma sauveuse qui me tendait un rafraichissement. Je me relève donc et prends la bouteille tout en remerciant la fille d'un geste un peu rapide de la main suivit d'un petit merci à peine audible. En même temps de boire, je profitais de l’occasion pour l'observer un peu, après tout elle m'a sauvé, il faut bien que je vois qui m'a sauvé au cas où je pourrais renvoyer l'appareil.
Et suite à cette observation, elle me semblait assez froide et pas très expressif... Enfin, ce que je veux dire, c'est qu'on ne savait pas si elle était heureuse, en colère ou autre... Même pas de la surprise. Avec cet air, on aurait même dit une petite militaire et en plus, elle en avait le style vestimentaire. Après quelques secondes et quelques gorgées, la bouteille était vide, plus une goutte. Je me décidais donc de vraiment remercier ma sauveuse et d'essayer de la connaitre un peu mieux.

- Merci... Sans toi, je sais pas ce qu'il se serait passé. Désolé de t'avoir fait de déplacé pour rien. Moi, c'est Akimitsu mais tu peux m’appeler Aki si tu veux.

Par réflexe, je lui avais tendu la main en attente d'une réponse même si je savais pas comment elle allait réagir, je m'attendais plus à ce qu'elle me mette un vent assez froid qu'autre chose. Tout de suite après, je me suis mis à me gratter la tête en souriant un peu.

- Et désolé pour la bouteille... Je te la rembourserais plus tard. Même avec des intérêts si tu veux.

Bon, au moins j'étais sur que j'allais mieux vu que même mon humour de merde est revenu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 10/5/2016, 23:33



 
Une marguerite au milieu d'un jardin

 


Je le regardai prendre la bouteille et la boire, je reste impassible, j'ai vu bien pire. J'attendis donc qu'il finisse de boire. Après avoir bu il me dit.

- Merci... Sans toi, je sais pas ce qu'il se serait passé. Désolé de t'avoir fait de déplacé pour rien. Moi, c'est Akimitsu mais tu peux m’appeler Aki si tu veux.

Je ne dis rien, je ne suis pas trop du genre à être sociable. Je regardai bêtement sa main. Je ne réagis pas de suite il eut le temps de ce gratter la tête en souriant avant que je réagisse. Mais avant même de pouvoir parler il reprit.

- Et désolé pour la bouteille... Je te la rembourserais plus tard. Même avec des intérêts si tu veux.

J'attrapai sa main et la serra, je restai impassible même en lui serrant la main.

-Pas la peine ce n'est qu'une bouteille ! Moi c'est agent Oh ...

Il y eut un blanc. Je ne pouvais pas me présenter comme l'agent Ohno. Je n'étais plus agent, du moins jusqu'à ce qu'on me remette au service actif. Je baisse la tête réfléchissant quelques secondes avant de reprendre.

-Anko ... c'est mon prénom.

Je ne savais pas vraiment de quoi j'avais l'air. Je devais sûrement passer pour une psychorigide, mais je n'avais pas de contact avec des gens ordinaires depuis longtemps. En y réfléchissant bien je ne pense pas avoir eu de vraie relation et de vraie conversation de ma vie. Rien que ma posture, sans m'en apercevoir elle était naturellement droite, comme un bon militaire. Je me sentais vraiment différente des autres. Je n'osais même pas imaginé si mon pouvoir s'emballait et que tout le monde autour de moi se mettait à voir leur pire cauchemar se matérialiser sans pouvoir faire la différence entre le réel et l'imaginaire. Et le pire c'est que je n'ai rien pour me rassurer, ils m'ont pris mon arme, je me sens vraiment nue sans mon arme.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 11/5/2016, 01:44

Après avoir un peu hésité... Et surtout attendu que je finisse de parler, elle me serra la main. Je fus surpris par la poigne qu'elle avait, je ne pensais pas qu'elle allait serrer aussi fort. Elle ne m'avait pas fait mal mais c'était une poigne assez... Sec. Mais ce n'était pas notre poignet de main qui me préoccupait.. C'était son visage. Il n'y avait aucune émotion, elle restait impassible. Je commençais alors à comprendre ce qu'elle avait et c'était pas bien dure d'ailleurs car avec autant d'indice, on pouvait deviné qu'elle avait un lien avec l'armée... Après, est-ce que c'était un père militaire qu'il l'avait élevé ou autre, je ne le savais pas mais je tenais une piste.

- Pas la peine ce n'est qu'une bouteille ! Moi c'est agent Oh ...

Ou alors, j'étais dans la bonne piste mais loin de la vérité. Par réflexe, j'avais haussé un sourcil à l'évocation du mot "agent". Après qu'elle s'était rendu compte qu'elle avait dit une "bêtise", elle baissa la tête. Je commençais un peu mieux à comprendre... Elle avait pas été élevé par un militaire mais s'en était une... Après quelques secondes, elle repris.

- Anko ... c'est mon prénom.

En relevant la tête, je pouvais enfin voir un semblant de sentiment sur son visage... Enfin, je veux dire un sentiment léger. Elle semblait un peu perdu... Du moins, pas à sa place. Je me sentais un peu mal pour elle et étant un poil réservé, ça n'arrangeait pas grand chose. Je me tournais un peu les pouces quelques secondes puis me décidais à continuer la conversation, malgré le malaise ambiant.

- Agent... Tu étais dans l'armée ?

Par réflexe, je m'étais baffé. Pourquoi commencer par cette question sachant que Anko avait été gêné à en parler et moi, comme un génie, je refous ça sur la table... Un génie de la connerie, je vous le dis... Du coup, tout de suite après, j'ai essayé de me rattraper... Essayé...

-Désolé.. Je.. Je voulais pas te déranger avec ça... Je comprends que tu veux pas en parler...

Essayer.. C'est bien un grand mot... J'étais plus que mal à l'aise et regardais un peu dans le vide et commençait à mettre mon sac devant moi et y fouillait un peu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 11/5/2016, 02:43



 
Une marguerite au milieu d'un jardin

 


- Agent... Tu étais dans l'armée ?

Cette question résonna dans ma tête. Je savais que je ne pourrais pas cacher que j'avais un entraînement militaire mais c'est la première fois qu'on m'en parle en dehors du travail. Je ne sais pas quoi répondre, je sais plus qui je suis actuellement. Je dois me calmer si je ne me calme pas mon pouvoir pourrait se déclencher tout seul. Je le regarde sans un mot, il semble tout aussi perdu que moi, enfin je ne suis pas sûre de ce qu'il ressent, les seuls sentiments que je connais bien c'est la peur et la souffrance. Il finit alors par ajouter après un très court moment qui me sembla une éternité.

-Désolé.. Je.. Je voulais pas te déranger avec ça... Je comprends que tu veux pas en parler...

Je ne dis rien, je vois bien que je suis transparente, qui ne le devinerai pas. Mais là je me sens tout bizarre, je n'ai jamais ressenti cela avant. J'ai l'impression de le mettre dans l'embarras sans le vouloir. Je dois essayer de rattraper ça. Après tout si ça se voit autant le dire.

-Oui ! Je suis militaire ! J'ai été retirée du service actif le temps de contrôlé mon pouvoir. Celui-ci ne remplissant plus sa fonction ... je ... je suis trop faible ... je dois m’améliorer !

J'avais l'impression de parler plus pour moi que pour lui répondre. Je décida alors de lui posé une question a mon tour.

-Et vous Aki, es-ce votre pouvoir qui vous a affaiblit ? Vous sembliez très mal au soleil avant de vous effondrez !

Aki n'était plus en position de faible corporel et le vouvoiement si stricte du militaire qui est en moi est ressortit sans prévenir. Je devrais peu-être agir de façon plus cool, mais je ne sais pas comment faire.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 11/5/2016, 11:09

Après un petit temps d'attente durant le quel j'avais pu trouver des cookies emballés dans de l'aluminium, Anko avait finit par me répondre.

- Oui ! Je suis militaire ! J'ai été retirée du service actif le temps de contrôlé mon pouvoir. Celui-ci ne remplissant plus sa fonction ... je ... je suis trop faible ... je dois m’améliorer !

Par réflexe, j'avais un peu grimacé à ses mots... Je n'aimais pas les militaires et là, c'était une raison de plus encore pour alimenter ma haine envers ces pigeons de l'état qui ferait tout pour être les meilleurs, les plus efficaces ou encore les plus meurtriers. Attention, en revanche, j'en voulais pas à Anko, au contraire, j'en avais même pitié... Elle bossait déjà en tant que militaire à cette âge et semblait y avoir passer beaucoup de temps. Ce qui voulait dire qu'elle avait été peut-être kidnappé par l'armée ou même été livré par ses parents.
Dans l'établissement, il y avait pas mal d'histoire sur le fait que des élèves étaient de base des militaires, mais c'était la première fois que je rencontrais quelqu'un ayant vraiment été dedans. Inconsciemment, je serrais le poing qui tenait mon sac, j'avais envie de taper quelque chose mais je me retenais. Mais à peine je réagissais à ce qu'elle disait qu'Anko continua à parler.

- Et vous Aki, es-ce votre pouvoir qui vous a affaiblit ? Vous sembliez très mal au soleil avant de vous effondrez !


Je mis quelques secondes à réagir, perdu un peu dans mes pensés suite à ce qu'elle avait dit plus tôt. Puis je me suis tourné vers elle et m'apprêtait à lui répondre en lui tendant les cookies que je venais de déballer.

- Hein... Heu... Oui. On va dire que je préfère l'obscurité avec mon pouvoir. J'ai tendance à éviter le soleil mais là, j'ai été assez flemmard pour passer dans le jardin.

Je riais un peu en étant un peu gêné car oui, je suis tombé dans les pommes par ma faute. J'hésitais ensuite à parler de mon pouvoir car je ne savais pas si ça allait l'intéresser et je voulais pas l'ennuyer mais au final, j'ai continuer sur ma lancé.

- En fait, mon pouvoir utilise les ombres... Et donc, le soleil m'affaiblit énormément et est même un gros danger si je m'en protège pas avec mon para... pluie...

Oui, je venais de me rendre compte que je n'avais plus mon parapluie et qu'il était rester coincé dans un arbre un peu plus loin. Je me sentais plus bête que jamais. Sans mon parapluie, j'étais coincé sous ses arbres pour le restant de la journée, je lâchais donc un gros soupire et continuais à parler en souriant.

- Au fait, tu peux me tutoyer, hein. On est pas à l'armée et je ne suis pas ton supérieur... Et du coup, quelles difficultés tu rencontres avec ton don, Anko ?

Je n'étais pas sur qu'elle réponde car dire les défauts de son don est un peu idiot mais je n'avais rien à cacher de mon côté donc je m'en fichais, ce qui n'est pas forcément l'avis de tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 12/5/2016, 23:15



Une marguerite au milieu d'un jardin



Aki resta quelques secondes sans réaction, je ne savais pas ce qu'il lui passait en tête. Il se retourna vers moi et me tendit un de ses gâteaux que je mangeais chaque Noël à la caserne. Je le pris et le regarda bêtement sans le manger.

- Hein... Heu... Oui. On va dire que je préfère l'obscurité avec mon pouvoir. J'ai tendance à éviter le soleil mais là, j'ai été assez flemmard pour passer dans le jardin.

Je regardais Aki sans rien dire, son pouvoir devait être handicapant. Je continuai donc à l'écouter pour en savoir plus, comme à un dé-briefing de mission.

- En fait, mon pouvoir utilise les ombres... Et donc, le soleil m'affaiblit énormément et est même un gros danger si je m'en protège pas avec mon para... pluie...

J'avais vu juste son pouvoir était handicapant si la lumière du soleil l'affaiblissait il devait être du genre a ne vivre que la nuit. Je ne savais pas trop quoi répondre généralement je ne parle pas. Je ne suis que l'agent Ohno, je n'ai pas à réfléchir et à débattre.

- Au fait, tu peux me tutoyer, hein. On est pas à l'armée et je ne suis pas ton supérieur... Et du coup, quelles difficultés tu rencontres avec ton don, Anko ?

Mes supérieurs m'ont dit que dans cet établissement je pouvais parler de mon pouvoir et de mes problèmes. Peu-être que ça m'aidera de m'entendre le dire.

-Et bien mon don fait voir au perso proche de moi des choses horribles. J'arrive à déclencher mon pouvoir mais généralement il ne s'arrête qu'à mon total épuisement. Mais cela n'est pas le problème. Mon travail est d'attraper les anomalies et leurs complices en vie. Mais lors de ma dernière mission mon pouvoir a durée après même mon épuisement total et les personnes affectées par mon pouvoir ... on préféré se tirer une balle dans la bouche plutôt que de continuer à voir les horreurs que je leur infligeais ...

Je venais de me rendre compte de mes dires, je devais être effrayante. Et je ne sais pas si le terme anomalie était une bonne idée. Je regardais alors Aki avoir de baisser les yeux au sol, ramenant le gâteau contre ma poitrine ? Je me renfermais petit a petit sur moi-même. Je restais silencieuse. Je ne bougeais plus. Je me sentais d'un coup encore plus seul qu'on lorsque je devais aller à l'isolement à cause de mon pouvoir. Je me sentais seule car j'avais peur de me mettre tout le monde a dos.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 13/5/2016, 00:27

Après un instant d'hésitation, Anko avait quand même décidé de répondre à ma question et honnêtement en plus au vu de ce qu'elle me disait.

- Et bien mon don fait voir au perso proche de moi des choses horribles. J'arrive à déclencher mon pouvoir mais généralement il ne s'arrête qu'à mon total épuisement. Mais cela n'est pas le problème. Mon travail est d'attraper les anomalies et leurs complices en vie. Mais lors de ma dernière mission mon pouvoir a durée après même mon épuisement total et les personnes affectées par mon pouvoir ... on préféré se tirer une balle dans la bouche plutôt que de continuer à voir les horreurs que je leur infligeais ...

Inconsciemment, alors qu'elle me racontait tout ça, je baissais la tête. J'essayais d'imaginer à quel point cela a dû être dure pour Anko, d'imaginer ce qu'elle a dû endurer mentalement après cette expérience. Déjà qu'elle n'avait pas dû avoir le droit à un peu de compassion de la part de son "entourage"... Alors s'endormir pour se réveiller au milieu de personne qu'on aurait pousser au suicide...
Et quelque chose d'autre me titillait, ces "anomalies"... Est-ce que c'était des gens comme nous ou des criminels ? Non car si elle devait éliminer d'autres personnes qui possédait des dons comme elle... Niveau estime de soit-même, je pense qu'elle n'en avait pas beaucoup si c’était le cas...

En relevant ma tête, je remarquais qu'elle s'était à moitié renfermer sur elle même. Je me sentais énormément mal pour elle tout en me sentant coupable car si elle était comme ça, c'était à cause de ma question idiote. Par réflexe, je soupirais et détournais mon regard en cherchant quoi faire pour lui remonter le moral.. Sachant qu'apparemment, le cookie n'était pas la bonne solution vu qu'elle n'y avait pas touché...
C'est alors qu'une idée m'est venue à l'esprit. Après une hésitation de quelques secondes, je pris Anko avec un bras et la serra un peu contre moi. J'étais légèrement mal à l'aise car je n'aime pas le contact physique mais je me disais que c'était la meilleur solution pour lui remonter le moral. Je tournais ensuite mon regard vers elle pour lui parler.

- Tu sais, tu n'as pas à t'en vouloir, ce n'est pas ta faute. On n'a pas forcément le contrôle de nos pouvoirs. Regarde, moi, j'aimerais bien éviter que le soleil me grille... Je comprends que tu t'en veuilles énormément mais tu ne pouvais pas prévoir ce que ça allait donner... Maintenant, c'est du passé, oublie ça et entraine toi à contrôler ton pouvoir pour que cela n'arrive plus. Si tu veux, je pourrais même te servir de cobaye pour tes entrainements, même si cela comporte des risques.

Je laissa un petit rire nerveux s’échapper puis repris encore la conversation sans attendre la réaction d'Anko.

- Non car tu auras beau me montrer ce que tu veux, ma plus grande peur est au dessus de notre tête actuellement vu que sinon, je pourrais me cacher de tous en allant dans une ombre.

Après ça, je regardais vers le ciel bleu sans nuage en espérant que mes paroles l'avaient rassuré. Non car je ne savais pas du tout quoi faire sinon pour lui remonter le moral.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 13/5/2016, 22:36



Une marguerite au milieu d'un jardin



Je me renfermais tellement sur moi-même que je ne le vis pas s'approcher de moi. Il me sera contre lui, pour la première fois de ma vie je ne frappais pas quelqu'un qui essayait de me faire un câlin pour me calmer. Je ne bougeais pas je ne savais pas comment réagir. Je regardais mon gâteau sans un mot. Je ne sais pas pourquoi, mais Aki n'ai pas comme tous les hommes que j'ai connues jusqu'ici. C'est peu-être pour ça que me laisser aller dans cet établissement a fait beaucoup parler mes supérieurs. Est-ce parce que les hommes en dehors de la caserne sont faibles ? Ou est-ce les hommes de la caserne qui sont différents de tous les autres ? Et moi ? Je sais que je suis plus stricte qu'un scientifique de la caserne, mais ils sont habitués à moi. Est-ce moi l'anomalie ?

- Tu sais, tu n'as pas à t'en vouloir, ce n'est pas ta faute. On n'a pas forcément le contrôle de nos pouvoirs. Regarde, moi, j'aimerais bien éviter que le soleil me grille... Je comprends que tu t'en veuilles énormément mais tu ne pouvais pas prévoir ce que ça allait donner... Maintenant, c'est du passé, oublie ça et entraine toi à contrôler ton pouvoir pour que cela n'arrive plus. Si tu veux, je pourrais même te servir de cobaye pour tes entrainements, même si cela comporte des risques.

Je restais silencieux, je ne savais pas quoi dire. Il me proposait de risquer sa vie. Ce sont les hommes de la caserne qui sont faibles. Ils n'ont fait que m'enfermer sans jamais trouver de solution à mes pertes de contrôle. Avant même d'avoir pu réagir Aki continua.

- Non car tu auras beau me montrer ce que tu veux, ma plus grande peur est au dessus de notre tête actuellement vu que sinon, je pourrais me cacher de tous en allant dans une ombre.

Si seulement je savais ce que mes victimes voyaient dans leurs visions alors peu-être que j'aurais accepté. Mais je ne savais ce qu'ils voyaient, mais au vu de réaction ça ne m'étonnerais pas qu'il pense être dans un monde ou l'ombre n'hésite pas et ou sa souffrance est éternelle, mais où il ne peut arrêter de souffrir. Je relevai ma tête et lui répondit.

-Et si ce que tu voyais c'est un monde sans ombre, je ne sais pas ce que mes victimes voient, mais la plupart n'arrivent même pas à bouger de façon coordonné. Je me suis souvent demandée ce qu'ils pouvaient bien voir pour crier ainsi. Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée ...

Il y eut un silence et là je murmurai un presque inaudible.

-Merci!

Je fini enfin par croquer dans mon gâteau.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 13/5/2016, 23:22

Alors que je regardais le ciel, je sentis Anko bouger un peu. Par réflexe, je baissa la tête pour la regarder et elle se mit à me parler.

- Et si ce que tu voyais c'est un monde sans ombre, je ne sais pas ce que mes victimes voient, mais la plupart n'arrivent même pas à bouger de façon coordonné. Je me suis souvent demandée ce qu'ils pouvaient bien voir pour crier ainsi. Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée ...

Je ne répondais pas tout de suite et observais une fois de plus le ciel... Effectivement, je ne savais pas comment j'aurais pu réagir à une telle situation... Est-ce que mon organisme se dirait "On voit pas d'ombre donc pls d'urgence." ou alors, si je suis dans une zone sombre et quel utilise son don, mon organisme ne va pas réagir car je suis à l'ombre ? ... Durant que je réfléchissais à cette question, Anko avait essayé de murmurer quelque chose mais je ne l'avais pas entendu. Inconsciemment, je me suis tourné vers elle et pencha la tête.

- Hein ?...

Je me grattais ensuite la joue avec ma main de libre. Je réfléchissais toujours à ce fameux problème sur le don de Anko. Et puis, une idée m'est venu à l'esprit. Je lâchais donc Anko, me relevais assez vite et regarda Anko dans les yeux.

- Tu sais quoi... Vas-y. Utilise ton pouvoir comme ça, on saura bien ce que ça fait. Non car j'ai beau réfléchir, je ne vois pas ce que ça peut donner donc le mieux est de tester.

Suite à mes paroles, je souriais à Anko et continua ma réplique.

- Je suis sur que je peux te faire confiance au cas où cela tournerait mal. Tout ce que tu as à faire, c'est d'avoir confiance en toi et en ton pouvoir. Il ne faut pas que tu en es peur. Penses que ton pouvoir est là pour te protéger et non pas pour te faire du mal.

Je m'appuyais ensuite contre l'arbre et me grattais l'arrière de la tête.

-Et pour être honnête avec toi, je suis assez curieux sur ton pouvoir, j'aimerais savoir ce que je vais voir et quel effet ça va avoir sur moi. Alors, d'accord pour ton premier entrainement ?


Suite à cette dernière phrase, je riais un peu nerveusement puis attendais la réaction d'Anko. J'espérais qu'elle allait être d'accord, comme ça, elle aurait déjà un peu plus confiance en elle... Et surtout, ma curiosité serait comblé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 14/5/2016, 00:07



Une marguerite au milieu d'un jardin



- Hein ?...

Je mâchais mon gâteau quand il me relâcha. Il me regardait dans les yeux une première pour moi. Personne ne me regardais bien longtemps dans les yeux après avoir pris connaissance de mon pouvoir.

- Tu sais quoi... Vas-y. Utilise ton pouvoir comme ça, on saura bien ce que ça fait. Non car j'ai beau réfléchir, je ne vois pas ce que ça peut donner donc le mieux est de tester.

Je ne pus réagir à ses paroles, il m'avait prise de court la. Il me souriai et continua.

- Je suis sur que je peux te faire confiance au cas où cela tournerait mal. Tout ce que tu as à faire, c'est d'avoir confiance en toi et en ton pouvoir. Il ne faut pas que tu en es peur. Penses que ton pouvoir est là pour te protéger et non pas pour te faire du mal.

Il s'appuya à l'arbre, se gratta la tête. Moi je n'avais pas bougé d'un pouce, j'étais surprise de ce qui se passait en face de moi.

-Et pour être honnête avec toi, je suis assez curieux sur ton pouvoir, j'aimerais savoir ce que je vais voir et quel effet ça va avoir sur moi. Alors, d'accord pour ton premier entrainement ?

Je pris quelque seconde pour moi seule sans un mot. Puis, je finis par me dire que j'avais sur moi de la morphine pour arrêter mon pouvoir s'il allait trop loin. Je regardai alors Aki dans les yeux puis, je lui dis simplement.

-Très bien, je suis désolé d'avance pour ce que tu va ressentir.

Je déclenchai mon pouvoir, je le sentis monter en moi. Une aura pesante s'installa autour de moi. Je pus sentir mon énergie commencé a partir. C'est la première fois que j'essayais de le contrôler aussitôt. Mais, Je sentais que j'avais un contrôle extrêmement limité sur ce qui se passait je ne pus m'empêcher de sortir ma seringue de ma poche.

Pour Aki le temps s'était a présent arrêter. Ou du moins il avait ralenti il était a présent hors de son corps dans un lieu sans aucun soleil face a une personne. Celle-ci était entière vêtu de noir et son visage était dans l'ombre. La personne s'approcha en lançant sur un ton étrangement froid.

-Alors comme ça tu prétends n'avoir peur que du soleil ? Mais de quoi as tu vraiment peur ?

La personne marchait doucement vers Aki. Mais chacun de ses pas Aki pouvait sentir sa peau le brûler de l'intérieur. Il était pourtant entouré d'ombre mais celle-ci ne pouvais être sous le contrôle d'Aki elles étaient différentes des ombres ordinaires. L'homme marchait toujours vers Aki. Sur sa peau commençait à se former des brûlures dignes d'un grand brûlé. Puis tout en marchant l'homme reprit.

-Je vais te laissé une chance de me dire ce que tu ressent, je veux t'entendre crier, pleurer ... mais surtout je veux t'entendre dire mon nom!


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 14/5/2016, 01:24

Après quelques secondes de réflexion de la part d'Anko, elle me regarda dans les yeux avant de m'adresser la parole.

- Très bien, je suis désolé d'avance pour ce que tu va ressentir.

Je souriais un peu à ces mots. Je savais déjà que ça n'allait pas être une partie de plaisir mais c'était mon choix, elle n'avais pas à s'excuser.
Alors que je la voyais se concentrer pour relâcher son pouvoir, je me préparais au mieux pour ce qui allait suivre. Qu'allait-il se passer ? Vais-je tomber dans les pommes ou bien, est-ce que ça allait faire l'effet d'un pétard mouiller et me faire rire plus qu'autre chose ?...

Après quelques secondes, je commençais à me sentir un peu bizarre. C'est alors que, après avoir cligné des yeux, je n'étais plus du tout au même endroit. Ma première constatation était qu'il n'y avait pas de soleil mais à peine avais-je eu le temps de me pencher sur la question qu'un homme étrange apparaissait devant moi. Il était entièrement vêtu de noir et je ne pouvais distingué son visage tellement ce dernier était sombre. Cette homme s'approchait de moi et commença à me parler.

- Alors comme ça tu prétends n'avoir peur que du soleil ? Mais de quoi as tu vraiment peur ?

Alors que j'allais lui répondre, je sentis une immense douleur entre la peau et la chair, comme si on m'avait plaqué une fer à repasser en dessous de la peau et qu'on insistais bien dans la zone de brûlure. Je pensais que ça venait de l'homme qui se tenait en face, surtout que la douleur s'amplifiait à chaque pas qu'il faisait.
Par réflexe, j'avais cherché à rentré dans une ombre mais je n'y arrivais pas. Je me suis donc mis à regarder l'homme qui s'approchait de moi en résistant du mieux que je pouvais à la douleur. Mais rien n'y faisait, je ne pouvais m'empêcher de faire une légère grimace, de plus, interpellé par la douleur au niveau de mes doigts, je les avais regardé et je les voyais brûlé comme si je les avais mis dans le feu.
Après avoir constaté que mes mains brûlaient à vu d’œil, je me remis à fixer l'homme qui s'approchait de moi et c'est alors qu'il reprit son monologue.

- Je vais te laissé une chance de me dire ce que tu ressent, je veux t'entendre crier, pleurer ... mais surtout je veux t'entendre dire mon nom!

Suite à ses mots, je ne pouvais pas résister à une envie de rire qui était en plus poussé par les douleurs que je pouvais ressentir. Après quelques secondes de fou rire, je me repris et fixa l'homme qui se rapprochait toujours de moi puis pris une grande inspiration avant de parler.

- Ce que je ressens... J'ai un peu chaud comme tu peux le voir. En revanche, pour ta demande sur les cries et les pleures, tu peux t'assoir dessus. C'est quelque chose que je ne fais pas sur demande... Et pas de bol, tu es tombé sur une tête de mule.

Je m'arrêtais quelques secondes pour serrer les dents car j'avais beau faire le malin, j'avais horriblement mal, au point de mettre un genoux à terre car mes jambes avaient du mal à me faire tenir debout. Après cette petite pause, je repris une inspiration pour continuer de parler avec cette chose.

- Après, pour ton nom, j'ai quelques hypothèses... Soit tu es la manifestation du pouvoir d'Anko qui, en vrai serait son esprit, du coup, je pourrais t'appeler Dark Anko. Soit tu es un vision random qui apparait à cause du pouvoir d'Anko, alors dans ce cas là, je t'appellerais Illusion random. Ou alors...

Je n'avais pas eu le temps de finir ma phrase couper par le douleur que je ressentais. Sous la douleur, je serrais les poings avant de frapper le sol puis repris une fois de plus une grande inspiration.

- Ou alors, tu es une très vieille peur que j'ai déjà battu. Celle de ne pas connaitre mon pouvoir ou alors de ne pas savoir ce qu'il y a dans les ombres où je rentre. Si c'est le cas, je vais t’appeler Dark Aki. Mais bon, à toi de voir, au pire, présente toi.

Je riais sur le coup à cause de la douleur et attendais la réponse de l'homme qui était quasiment à mon niveau.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 14/5/2016, 01:59



Une marguerite au milieu d'un jardin



- Ce que je ressens... J'ai un peu chaud comme tu peux le voir. En revanche, pour ta demande sur les cries et les pleures, tu peux t'assoir dessus. C'est quelque chose que je ne fais pas sur demande... Et pas de bol, tu es tombé sur une tête de mule.

L'homme continua d'avancer, on ne pouvais pas vraiment dire si il écoutait mais son pas était certain.

- Après, pour ton nom, j'ai quelques hypothèses... Soit tu es la manifestation du pouvoir d'Anko qui, en vrai serait son esprit, du coup, je pourrais t'appeler Dark Anko. Soit tu es un vision random qui apparait à cause du pouvoir d'Anko, alors dans ce cas là, je t'appellerais Illusion random. Ou alors...

Toujours aucune réaction, toujours droit sur ses jambes l'homme avança vers Aki sans un mot.

- Ou alors, tu es une très vieille peur que j'ai déjà battu. Celle de ne pas connaitre mon pouvoir ou alors de ne pas savoir ce qu'il y a dans les ombres où je rentre. Si c'est le cas, je vais t’appeler Dark Aki. Mais bon, à toi de voir, au pire, présente toi.

L'homme s'arreta face a Aki.

-On se met au niveau de son interlocuteur quand on est poli. Laisse moi t'aider!

L'homme tourna la main et les ombres se mirent a bougé, elles attrapèrent l'ombre Aki. Et la força à se relever ce qui força Aki a faire de même. La chair de ses membres continuèrent à se consumer. Sa chair se liquéfier pour mieux réapparaître et se liquéfier à nouveau sous l'effet de la chaleur de plus en plus élevé. L'homme tendit son bras face à Aki de manière à avoir l'ombre de sa main sur le torse d'Aki. L'homme sera le poing. Aki pu sentir son cœur se serrer dans sa poitrine.

-Quel est ta peur? Quoi je réellement te tuer plusieurs fois pour que tu me reconnaisse? Mon nom est celui de la souffrance qui te consume. Qui te consume ? Réponds!

S'amusait a serré et desserré le poing causant des douleurs de plus en plus forte au cœur d'Aki. Mais malgré tout ce qu'il venait de dire son ton était resté monotone comme si tout cela était normal.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 14/5/2016, 02:44

- On se met au niveau de son interlocuteur quand on est poli. Laisse moi t'aider!

L'homme était enfin arrivé à mon niveau. La douleur avait atteint un tel point où je n'arrivais plus à respirer mais j'essayais tant bien que mal à rester concentré sur l'homme  en noir qui était juste devant moi. Le pouvoir d'Anko est de montrer la peur à ceux qu'il vise, ce qui veux dire que ce n'était pas réel. Je me répétais cette phrase dans ma tête. Que cette douleur n'était pas réel, que tout ce que je pouvais ressentir n'était pas réel.

Pendant que je résistais à cette douleur affreuse, l'homme m'avait relevé en prenant mon ombre avec les siennes. Et c'est à ce moment précis où la douleur atteignis son paroxysme. Je sentais ma chair couler puis se reformer avant qu'elle ne se remette à fondre, j'en serrais les dents à un point inimaginable. Je ne voulais pas crier, je ne voulais pas lui laisser ce plaisir. À ce moment précis, l'homme tendis sa main vers mon torse et se remis à parler.

- Quel est ta peur? Quoi je réellement te tuer plusieurs fois pour que tu me reconnaisse? Mon nom est celui de la souffrance qui te consume. Qui te consume ? Réponds!

Ensuite, il se mis à serrer son poing et à le desserrer comme si il tenait une balle. Or la balle, c'était mon cœur que je sentais s'écraser et se développer en chaine. La douleur était insupportable et pour me la faire passer, je m'étais mordu la langue au point de la couper légèrement. Je n'aimais pas la tournure que cela prenais... En même temps, je pense que personne n'aurait aimé.
Après quelques secondes ou minutes, je me suis décidé à cracher sur l'homme en noir. J'avais accumulé un peu de sang pour recracher le tout. Après cette action un poil idiote, j'essayais de parler.

- Ma peur... C'est le soleil... Et si... Ton nom, c'est... La souffrance qui me... Consume.. Au pif, je dirais.. Que tu t'appelles... Tête de con... Ou alors... Gros Connard...

Je riais nerveusement et avec énormément de difficulté avant de recracher du sang. Je n'arrivais quasiment plus à respirer et avait du mal à avoir les idées clairs mais rassembla le peu de force qu'il me restait pour essayer de parler une dernière fois.

- Et.. Toi qui me fais... Des leçons de politesse... Tu ferais mieux de.. La fermer car tu connais mon nom... Akimitsu... Mais tu veux pas dire... Le tiens... ? On repassera... Sur la politesse... Espèce de couillon...

Je n'arrivais plus à parler ni à respirer... La seul chose que je pouvais faire était de rester conscient le plus longtemps possible jusqu'à ce que Anko réagisse...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 14/5/2016, 03:28



Une marguerite au milieu d'un jardin



Aki cracha du sang sur l'homme qui n'eut aucune réaction et qui continua de serrer et desserrer le poing.

- Ma peur... C'est le soleil... Et si... Ton nom, c'est... La souffrance qui me... Consume.. Au pif, je dirais.. Que tu t'appelles... Tête de con... Ou alors... Gros Connard...

L'homme continua ignorant les paroles de Aki.

- Et.. Toi qui me fais... Des leçons de politesse... Tu ferais mieux de.. La fermer car tu connais mon nom... Akimitsu... Mais tu veux pas dire... Le tiens... ? On repassera... Sur la politesse... Espèce de couillon...

L'homme se mit a rire. Puis en serrant fort, il retira l'ombre de son visage. C'était le visage de Aki. L'homme dit alors.

-Désolé de prendre ton visage mais comme je suis ton pouvoir. Ou du moins ce que tu as peur que je devienne. Alors maintenant dit mon nom! Dit le nom de ton pouvoir!

Une lumière perçante illumina alors l'ombre. L'ombre disparut tel une ombre.

J'avais mal, en même temps avec un seringue dans la jambe et une énergie proche du zéro je ne pouvais d'avoir mal. Je rampai vers Aki en regardant le sol. Et de ma voix cassée et peu énergique je dis.

-Aki ? ... ... Aki ? ça va ?


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 14/5/2016, 11:42

Suite à mes derniers mots, l'homme se mit à rire et à serrer plus qu'avant mon cœur, j'avais l'impression qu'il allait exploser. Mais en même temps, l'homme se démasquait et je remarquais qu'il avait mon visage, j'ai donc tout de suite sourit un peu tout en serrant les dents. Je me disais que je n'avais pas été loin de la vérité en l’appelant Dark Aki. Il m'adressait ensuite la parole.

- Désolé de prendre ton visage mais comme je suis ton pouvoir. Ou du moins ce que tu as peur que je devienne. Alors maintenant dit mon nom! Dit le nom de ton pouvoir!

Le nom de mon pouvoir, c'est bien gentil mais je ne lui en avais pas donné. J'utilisais les ombres, c'est tout, je ne pouvais pas le manipuler ou en créer. À moins qu'une de mes hypothèse sur mon pouvoir soit vrai. Cela voudrait donc dire que lorsque je rentre dans une ombre, je pourrais avoir le contrôle total à l'intérieur... En revanche, les brûlures que je ressens ne viennent pas de mon pouvoir... Cela doit être le don d'Anko pour faire augmenté le stresse de sa cible.

Malheureusement, j'avais de plus en plus de mal à penser correctement, la douleur prenait le dessus peu à peu. La seul chose que j'arrivais à faire était de cracher du sang. C'est alors qu'une lumière intense transperça "Dark Aki" et m’aveugla. Lorsque j'ai pu rouvrir les yeux, j'étais de retour dans le monde réel mais dû à la douleur que j'avais ressentit, je m'étais écroulé en crachant un peu de sang du fait que je m'étais vraiment un peu couper la langue. Alors que j'étais à terre, je me mis à rire, je ne pouvais pas m'en empêcher.

Après quelques instants, j'entendis Anko me parler de manière étrange, on aurait dis qu'elle avait la voix cassé et elle semblait,plus murmuré qu'autre chose.

- Aki ? ... ... Aki ? ça va ?

J'avais énormément de mal à bouger mais j'avais réussis à m'assoir. Je regarda ensuite Anko et pu observer qu'elle s'était planté une seringue dans la jambe. En ayant remarqué, je soupira puis pris un grande inspiration avant de lui répondre.

- Oui... Ça va... Mieux que toi toujours...

Je riais avec un peu de difficulté avant d'aller vers Anko pour l'aider. Après avoir réussi à la rejoindre, je lui enlevai la seringue de la jambe et l'aida à s'assoir. Suite à ça, j'étais exténué et chercha à reprendre mon souffle tout essayant de parler à Anko.

- Cette expérience... A été... Concluante pour nous deux... Ça m'a permis de mieux comprendre... Mon pouvoir... Et j'ai une hypothèse... Pour le tien... J'aurais juste une question... Les anomalies que tu devais arrêter... Est-ce qu'elles étaient tous comme nous... Pourvu de pouvoir ?...

En même temps de lui poser la question, je me tournais vers Anko et attendais une réponse de sa part. Même si dans l'état qu'elle était, j'aurais compris qu'elle ne me dise rien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 15/5/2016, 18:12



Une marguerite au milieu d'un jardin



- Oui... Ça va... Mieux que toi toujours...

Il eut un rire qui semblait douloureux. Je ne bougeais plus, je sentais la morphine brûlée mes muscles et me briller le cerveau, tout devenais flou. Je vis Aki retiré la seringue de ma jambe, mais je ne le sentie pas. Le seul avantage c'est que la douleur qu'elle provoque disparaît presque instantanément. Mais on passe d'un état actif à un état de bienfaisance proche du drogué en bad.

- Cette expérience... A été... Concluante pour nous deux... Ça m'a permis de mieux comprendre... Mon pouvoir... Et j'ai une hypothèse... Pour le tien... J'aurais juste une question... Les anomalies que tu devais arrêter... Est-ce qu'elles étaient tous comme nous... Pourvu de pouvoir ?...

Je commençais à me sentir bien, comme si mon corps ne m'appartenais plus et là en souriant sans raison je répondis a Aki.

-Oui, je suis là pour arrêter les anomalies susceptibles de détruire l'équilibre. Le gouvernement, même j'ai foutrement aucune idée de quel gouvernement, a décidé que tout pouvoir devais être recensé et que toutes les personnes dont le don est dangereux pour autrui serais enfermer ...

J'ai eu un léger rire, provoquer par la morphine.

-Des anomalies pour en chasser d'autre ... en plus pour la plupart ils les ont eux-mêmes créer ... je suis une anomalie qui ignore ce qu'elle est !

Je sentais plus du tout mon corps, je pense que la dose était un peu trop forte, mais il y a rien de mieux pour stopper un pouvoir que la morphine, vu que celle-ci bloque les inhibiteurs du corps. J''avoue que là, je ne savais pas trop ce qui se passait autour de moi. J'étais réellement stone.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 15/5/2016, 19:33

Après un certain temps, dû à ce qu'elle avait dû s'injecter, Anko me répondit en souriant... Ce qui me choquait un peu car jusqu'à maintenant, elle avait toujours eu la même expression.

- Oui, je suis là pour arrêter les anomalies susceptibles de détruire l'équilibre. Le gouvernement, même j'ai foutrement aucune idée de quel gouvernement, a décidé que tout pouvoir devais être recensé et que toutes les personnes dont le don est dangereux pour autrui serais enfermer ...

Suite à quoi elle avait lâché un léger rire et commençait à se pencher sur un côté, j'hésitais donc à l'aidé pour qu'elle reste assis mais au final, je ne l'ai pas fait car elle réussissait à se remettre correctement. Je réfléchissais donc aux mots qu'elle avait dit. Effectivement, cela conforterait la théorie que je m'étais fait dans la tête qui est que son pouvoir confronte tout les gens avec des dons à ces derniers... En transmettant ça propre peur de son pouvoir peut-être, même... À savoir maintenant si elle l'avait utilisé sur des gens normaux.
Pendant que je réfléchissais, Anko n'hésitait pas à continuer à parler malgré son état qui ne s'améliorait pas.

- Des anomalies pour en chasser d'autre ... en plus pour la plupart ils les ont eux-mêmes créer ... je suis une anomalie qui ignore ce qu'elle est !

Je soupirais un fois de plus à cause de ses paroles. Je ne sais pas si elle l'avait fait exprès ou non mais elle s'était définit comme une anomalie... Et vu que, pour la plupart de ces anomalies, elles étaient créé par le gouvernement, j'en étais venu à penser que Anko n'avait jamais connu ses parents et était le fruit d'un projet gouvernemental. Cela me déprimait plus qu'autre chose...
Alors que j'allais répondre à Anko en me tournant vers elle, j'avais remarqué qu'elle tombait. Par réflexe, je la rattrapa et l'amena vers moi comme quelques minutes auparavant pour éviter qu'elle ne s'étale. Visiblement, elle ne savait plus trop ce qu'elle faisait. De mon côté, j'étais plus que gêné à un point où je commençais quasiment à rougir un peu... J'avais peur qu'à force, elle ne se fasse des idées sur mes intentions ou autres. Non pas que cela m'aurait déplus mais... On venait de se rencontrer et la situation était quelque peu étrange.

Bref, j'étais un peu perdu dans mes pensées, donc pour les ordonner et avoir les idées clairs, je me suis taper l'arrière de la tête contre l'arbre qui était derrière nous. Cela avait fonctionné à merveille avec une migraine en prime. Après ce geste rapide, je me tourna donc vers Anko pour lui parler.

- Ça va pas ? Tu as besoin de quelque chose ?

Pour accompagné mes paroles, je la secoua un peu puis continua.

- Et au fait, ne te réduit pas à une anomalie. Tu est une personne magnifique... Enfin, je veux dire que tu as l'air gentille et avoir un bon caractère... La preuve, tu m'as aidé.

Inconsciemment, j'avais un peu rougit. Grâce à mes incroyables dons de sociabilité et d’éloquence, j'avais faillit de dire une bêtise mais je ne me laissa pas me faire perturber et continua à parler.

- Donc ne te résume pas à une "anomalie", tu es Anko et pas une simple expérience militaire pour faire une arme pour éliminer des gens.

Conscient que je n'avais pas forcément choisis les bons mots, je m'étais tapé le front avec la paume de ma main libre et repris.

- Bref, prends confiance en toi. Par exemple... Hmmm... Au prochain entrainement qu'on fera, tu devras essayer d'arrêter ton don sans seringue magique. Je suis sur que tu pourras le faire.

Je lui souriais, en espérant que ce que j'avais dis n'avait pas été mal compris et que sa fatigue ne l'avait pas empêché d'entendre mes mots.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 15/5/2016, 23:36



Une marguerite au milieu d'un jardin



- Ça va pas ? Tu as besoin de quelque chose ?

Mon corps ne réagissais pas. Il me secoua un peu, mais la morphine avait fait son effet et je ne sentais plus rien.

- Et au fait, ne te réduit pas à une anomalie. Tu est une personne magnifique... Enfin, je veux dire que tu as l'air gentille et avoir un bon caractère... La preuve, tu m'as aidé.

-Il a l'air gentil, mais s-il savait que tu es une créature sans âme, qui a fait de son pire cauchemar sa meilleure amie.

Tu es là toi ? Je ne sais pas pourquoi il pense que je suis gentille. Tu veux bien partir tu me feras des vacances. Surtout que personne ne te vois, personne ne t'entends et moi je n'ai pas envie de te parler.

- Donc ne te résume pas à une "anomalie", tu es Anko et pas une simple expérience militaire pour faire une arme pour éliminer des gens.

-Gentil et naïf, et tu m'utilises sur lui, je me demande bien ce que j'ai pu devenir dans sa tête. Je suis sûre que si tu t'entrainais tu pourrais savoir ce qu'il voit.

Je préférerai m'entraîner et ne plus jamais te voir, tu n'es que le fruit de mon pire cauchemar et de l'abandon que j'ai ressentis. Je n'ai plus peur de toi, mais tu me fais encore plus souffrir depuis que je n'ai plus peur, car au-delà de la peur il y a la tristesse et tous ses sentiments de culpabilités à la con. Tu me mets hors de moi ...

- Bref, prends confiance en toi. Par exemple... Hmmm... Au prochain entrainement qu'on fera, tu devras essayer d'arrêter ton don sans seringue magique. Je suis sur que tu pourras le faire.

-Non mais abattée le ! Le voila qui se projette dans le futur avec toi. J'ai une idée et si on lui montrais que tu n'es qu'une bête, que l'on marque au fer rouge.

Pourquoi je ferais ça ? Tu comptes m'y forcer, si je te vois c'est parce que la morphine m'empêche de te projeter sur les autres. Alors, crois moi, tu ne peux rien faire dans notre état actuel.

-Tu te trompes !

Mon corps se mit a bouger et ma main droite releva mes cheveux pour montrer sur mon cou le code 576324 gravé au fer rouge. Je ne contrôlai pas mes gestes.

-Observe Aki Observe bien, l'on m'a marqué car je ne suis qu'une bête a la solde de mes créateurs.

Ce n'était pas mes mots, mais les sien qui sortait, elle souriait, elle avait pris sa forme de petite fille, la forme avec laquelle je jouais dans mes cauchemars. Je sais qu'elle n'est que moi, que c'est juste ma folie matérialisée par mon pouvoir qui se joue de moi en se retournant contre moi.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 16/5/2016, 00:32

Je regardais tranquillement devant moi, sans attendre une réponse d'Anko. Je m'attendais même à ce qu'elle s'endorme mais à la place, je fus surpris et même pris d'un sursaut. Anko avait bougé. Avec sa main droite, elle était allé attraper ses cheveux à l'arrière de sa tête et les souleva. C'est là que j'avais vu son numéro pour la première fois... "576324"...

Par réflexe, j'avais serré un peu ma main qui tenait l'épaule d'Anko. C'était une marque au fer rouge... Même pas un tatouage... Un traitement comme ça n'était pas mérité... Puis Anko commença à parler mais d'une manière... Assez étrange... Je ne la reconnaissais pas dans ses paroles.

- Observe Aki. Observe bien, l'on m'a marqué car je ne suis qu'une bête a la solde de mes créateurs.

Sa voix était plus agressif qu'avant...Alors qu'elle semblait s'endormir, il y a de ça quelques secondes. Je trouvais ça énormément louche... Mais j'avais encore les chiffres du cou d'Anko dans la tête. Cela m'énervait encore plus que tout ce qu'elle m'avait dit. Cela ne se faisait simplement pas... Les supérieurs d'Anko devaient juste être des charognes...

Je serrais les dents inconsciemment et pris la main d'Anko qui tenait ses cheveux pour la mettre en face d'elle. Après cela, je me remis à regarder en face de moi et parla à mon tour.

- Tu sais Anko... Je pense qu'il faudrait que tu lâches l'armée... Au pire, reste ici ou déserte.. Mais n'y retourne pas. Tu n'es pas une numéro, ou un bête... Et encore moins une anomalie... J'insiste sur ce fait. Tu es Anko, une fille gentille, prête à souffrir pour sauver les autres et qui n'aime pas blesser...

Avant de continuer, je mettais tourné vers Anko en riant un peu.

- En plus d'être assez mignonne avec ces yeux vert... Enfin, c'est pour rire! ... En fait, non... Je veux pas dire que tu es moche mais que tu as un certain charme... Mais qui ne fait pas forcément effet sur moi... Ou plutôooot... Bref ! Je me comprends...

Suite à ces paroles, je riais nerveusement en me grattant l'arrière de la tête. Je voulais faire une phrase pour lui remonter le moral mais au final, je m'étais complètement mélanger les pinceaux en allant sur un tout autre sujet... C'est bien moi ça. Je soupirais un bon coup avant de reprendre ensuite la conversation comme si de rien n'était.

- Tout ce que tu as à retenir, c'est que tu es toi. Tu t'en fous tu restes tant que tu es toi. Si ensuite, cette marque au coup te dérange, des opérations existent pour enlevé ce type de marque... Et au pire, une personne ici doit avoir un pouvoir pour effacer ce truc... Après, je sais bien que c'est dur pour toi d'entendre ça car tu as toujours été chez les militaires apparemment... Mais je t'assures que c'est mieux d'être loin de ça. Et ce serait bénéfique pour ton pouvoir. Qui sait ? Peut-être que ton pouvoir pourrait faire rêver les gens au lieu de leur montrer des cauchemars.

Pendant quelques secondes, je continuais à la regarder en souriant puis me remis à regarder le ciel calmement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 16/5/2016, 01:22



Une marguerite au milieu d'un jardin



- Tu sais Anko... Je pense qu'il faudrait que tu lâches l'armée... Au pire, reste ici ou déserte.. Mais n'y retourne pas. Tu n'es pas une numéro, ou un bête... Et encore moins une anomalie... J'insiste sur ce fait. Tu es Anko, une fille gentille, prête à souffrir pour sauver les autres et qui n'aime pas blesser...

-Oh, mais oui et ira tous les trois en bon petit être ordinaire vivre une vie paisible dans une cabane au bord d'un lac.

Je la regardai ce changer de petite fille à soldat. J'avais donné tellement de forme à cette chose. Il me faisait honte, heureusement que seul moi le vois.

- En plus d'être assez mignonne avec ces yeux vert... Enfin, c'est pour rire! ... En fait, non... Je veux pas dire que tu es moche mais que tu as un certain charme... Mais qui ne fait pas forcément effet sur moi... Ou plutôooot... Bref ! Je me comprends...

-Et bien tu as de la chance gamin, car nous non ! J'ai comme l'impression que tu as un ticket Anko ... quel dommage que tu sois incapable d'avoir de relation ordinaire. Tu dois tellement souffrir quand tu entends ses mots. On devrait demander au FIAA si on a le droit quand on est comme toi d'avoir ne serait-ce qu'un animal. Regarde ce petit chien face à nous ... pitoyable !

Je te déteste, j'aime bien ce garçon lui il n'a pas peur de moi et il ne me parle pas froidement comme toutes les personnes que j'ai connues. Et lui il n'a pas besoin d'attendre un moment de faiblesse de ma part pour me parler !

- Tout ce que tu as à retenir, c'est que tu es toi. Tu t'en fous tu restes tant que tu es toi. Si ensuite, cette marque au coup te dérange, des opérations existent pour enlevé ce type de marque... Et au pire, une personne ici doit avoir un pouvoir pour effacer ce truc... Après, je sais bien que c'est dur pour toi d'entendre ça car tu as toujours été chez les militaires apparemment... Mais je t'assures que c'est mieux d'être loin de ça. Et ce serait bénéfique pour ton pouvoir. Qui sait ? Peut-être que ton pouvoir pourrait faire rêver les gens au lieu de leur montrer des cauchemars.

-Et tu défends ce faible, cette marque tu dois la garder pour garder cette rage qui te protège. Il n'a pas conscience de ton vrai toi. Mais j'ai une idée ! Tuons-le ! On ne peut pas le tuer grace à moi tu es trop faible, mais laisse-moi lui rompre le cou.

Mon bras gauche partie directement vers la gorge de Aki que je regardai droit dans les yeux de manière assez froide. On pouvait lire sur mon visage une haine envers lui. Mais avant d'atteindre sa gorge ma main droite bloqua mon bras gauche et le serrant très fort.

-Lâche moi gamine ! Vas chier !

On pouvait presque entendre une variation dans ma voix, entre lui et moi l'intention était différente, même si on pouvait entendre qu'il y avait une tension dans cette voix. Après quelque seconde dans cette position, je le vis disparaître. Je sentais mes muscles brûlés, il avait sûrement usé de toute la morphine présente dans mon corps, les douleurs revenaient. Je m'effondrais sur moi-même prête à tomber vers l'avant.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 16/5/2016, 12:01

Alors que je regardais le ciel calmement, je sentis Anko bouger. Je me tourna vers elle et remarqua qu'elle avait tendu son bras gauche vers ma gorge mais qu'elle tenait ce dernier avec sa main gauche. Son visage quand à lui avait un peu déformé. Je ne savais pas du tout si ce qu'elle exprimait était de la colère ou autre. Puis avant même que je puisse réagir à la situation, Anko se mis à parler.

-Lâche moi gamine ! Vas chier !

Je me demandais à qui elle parlait puis j'ai repenser à notre expérience plus tôt. Si effectivement, son pouvoir est de matérialiser la peur de nos dons, pour elle, ça doit avoir un autre effet. Du coup, j'en étais venu à penser qu'elle avait une autre personnalité... Qui semblait un peu plus violente.

Alors que j'allais enfin dire quelque chose, les bras de Anko retombèrent. Sa crise était donc finit... Ce la fis tomber lentement vers l'avant... Je l'attrapa donc pour éviter qu'elle ne tombe puis, pus enfin lui répondre.

- Ça va ? Apparemment ton pouvoir t'apporte quelques soucis secondaires... Mais je pense maintenant que tu sais d'où viens ton problème à régler.

Je lui souriais même si je n'étais pas sur de ce que je disais. Mais je pensais que si elle avait effectivement une double personnalité, calmer cette dernière ou voir, l'éliminer, ne serait que bénéfique pour le contrôle de son pouvoir.

- En revanche, je pense qu'on a fait assez d'exercice pour aujourd'hui.

Je me mis à rire. Effectivement, après avoir ressentit pas mal de douleur de mon côté et s'être drogué du sien, niveau exercice ou expérience, on en avait fait assez. Puis, inconsciemment, je me mis dans le malaise, une fois de plus...

- Du coup, maintenant, c'est repos. Ça te dirait qu'on aille dans une boulangerie hors de l'académie pour manger un petit truc ?

Je n'avais pas vu le sens que cela pouvait prendre et rougis un peu dés que je le compris.

- Enfin, prends pas ça comme un rendez-vous.... C'est juste qu'on est un peu épuisé donc... On pourrait reprendre des forces en mangeant...

Je regardais un peu ailleurs en étant gêné. Anko devait me trouver ridicule. Je soupirais en évitant le regard d'Anko.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Invité le 16/5/2016, 13:35



Une marguerite au milieu d'un jardin



- Ça va ? Apparemment ton pouvoir t'apporte quelques soucis secondaires... Mais je pense maintenant que tu sais d'où viens ton problème à régler.

J'étais bien trop dans les nuages pour réagir.

- En revanche, je pense qu'on a fait assez d'exercice pour aujourd'hui.

Toujours aucune réaction de ma part. Je n'allais pas le contredire sur ce point qui semblait plus qu'évident.

- Du coup, maintenant, c'est repos. Ça te dirait qu'on aille dans une boulangerie hors de l'académie pour manger un petit truc ?

Manger voilà une bonne idée même je sais ce que c'est une boulangerie.

- Enfin, prends pas ça comme un rendez-vous.... C'est juste qu'on est un peu épuisé donc... On pourrait reprendre des forces en mangeant...

Je n'ai pas compris, mais je d'accord ! Tout mon corps se redressa et se mit droit sur mes jambes.

-Manger !!!

J'avais criée comme une débile, mais je n'étais jamais contre une petite dose d'énergie sous forme de nourriture après l'usage de mon pouvoir. Mais avant même d'avoir une réponse mon corps tomba vers l'avant, je réussis à me rattraper avec les mains. Visage face au sol. Je me retournai et tendit le bras vers le ciel pour demander de l'aide.

-Je veux bien un coup de main, mes jambes ne sont pas encore remises ! Au fait ... c'est quoi une boulangerie et un rendez-vous ?


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Akimitsu le 16/5/2016, 15:10

Alors que j'étais encore un peu gêné par ce que je venais de dire, je sursauta face à la réaction d'Anko. Elle se leva d'un coup et avait quasiment crié.

- Manger !!!

Je ne savais pas comment réagir et ne savais même pas si ce n'était pas son autre personnalité qui avait réagit comme ça. Cela me surprenait énormément et je ne savais pas quoi faire à par la regarder bêtement. Puis ne savant pas comment réagir, je la regarda tombé en avant et se rattraper avec ses bras. Je clignais des yeux tout en penchant ma tête sur un côté car j'étais vraiment perplexe... Puis elle me demanda de l'aide pour se relever.

- Je veux bien un coup de main, mes jambes ne sont pas encore remises ! Au fait ... c'est quoi une boulangerie et un rendez-vous ?

Je finissais par me lever et attraper la main que Anko me tendait pour pour l'aider à se relevé tout en riant des questions qu'elle m'avait posé. Effectivement, elle ne devait pas savoir ce que c'était car on en avait pas besoin dans l'armée... Alors en même temps de la relever, je lui répondais en riant un peu.

- Un boulangerie, qui fait souvent pâtisserie aussi, est la où on trouve du pain, des croissants, des éclairs au chocolat ou café, des cookies et j'en passe. Bref, une bonne boulangerie est une place parfaite pour les gourmands, tu verras. Et un rendez-vous...

Je bloquais sur ce mot et chercha donc à changer de sujet le plus vite possible. Puis, quelque chose m'est revenue à la tête... C'est bien de proposer d'aller à la boulangerie mais... Je n'avais plus de parapluie donc le temps d'y aller... Ben, je n'allais même pas pouvoir sortir de l'académie. Cela me permis de changer de sujet et de continuer de parler.

- Je viens de penser... Mais comment on va aller à la boulangerie vu que je n'ai plus de parapluie et que tu tiens à peine sur tes jambes... Je veux bien t'aider à marcher ou même te porter mais... Ça n'arrange pas mon soucis...


Je soupirais en regardant Anko pour voir si elle allait trouver une solution à ce problème. Mais intérieurement, j'étais soulager également d'avoir pu évité à lui expliquer ce qu'était un rendez-vous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une marguerite au milieu d'un jardin [pv Anko]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum