Du brouillard au printemps ? [PV Sans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du brouillard au printemps ? [PV Sans]

Message par Invité le 25/4/2016, 22:56


"On peut dire que je suis un zombie, j'ai l'impression de me nourrir de l'esprit des gens. C'est un geste que je ne fais pas consciemment, mais j'ai l'impression de rentrer dans leur subconscient."


https://www.youtube.com/watch?v=kSjXOebB7eI

Il était à peu près 18h quand je pu sortir après une journée de travail, l'esprit encore embrumé par les chiffres qui transperçait à chaque seconde mon cerveau. Ce n'était que lundi et il restait encore plusieurs mois de cours mais je me voyais déjà en week-end ou en vacances. 

Une fois mes vêtements changés et mes affaires posées, je pars traverser les trop longs couloir de l'académie pour atterrir dans le parc intérieur. J'allume ma cigarette et commence à me diriger vers les jardins. Musique sur les oreilles lunettes de soleil sur le nez pour éviter le soleil qui tape encore si fort entre les arbres du parc, je finis ma clope que je jette dans la poubelle la plus proche et m'assoie pour rouler une plus grande cigarette cette fois et ne comportant pas que du tabac. Le stress des cours disparu d'un coup, laissant s'évader mes pensées et libérer ce que j'avais de mauvais. Je reste donc ainsi adossée à un arbre à contempler les feuilles, reliées en multitude aux branches, essayant toujours de distinguer l'immense ciel bleu. Mon regard se détourne, se concentrant sur toute cette poussière éclairée par quelques rayons de soleil. Mon pouvoir étant utilisable et le moment bien choisi, je commence à souffler faiblement entre les rayons de soleil. Une légère fumée s'échappe de mes lèvres qui au fur et à mesure devient plus épaisse, plus blanche et dont les nuée finissent par former des sortes d'animaux, livres, plantes et objets qui me passaient par la tête, la fumée créée des formes, et mon seul loisir aujourd'hui sera de me perfectionner dans cette tâche. Sauf si, car il y a toujours un si. Sauf si on m'appelle pour fumer ou boire un coup, ce que je pense très peu probable.
Après plusieurs minutes d'utilisation de mon pouvoir celui ci est encore à bout, je décide donc de refumer, mais je ne veux pas reprendre maintenant mon entraînement à mon pouvoir, je me réserve pour l'essai d'autre chose cette fois, maintenant, je vais simplement chanter, sa fait des années que je m'entraîne, je chante en soirée, en famille sous la douche et quand je marche. C'est un TOC, ou un TIC, je ne le sais même pas mais c'est une chose que j'adore et que je pense réaliser à merveille.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du brouillard au printemps ? [PV Sans]

Message par Sans le 25/4/2016, 23:39









Timeless. That's what I want.




Ma journée d'hier fut riche en émotion, ma rencontre avec Louise, notre couple qui s'était créé, la découverte de nouvelles oeuvres, et encore tant d'autres. J'étais plus qu'heureux à présent. Pourtant, un vide s'était emparé de mon coeur, il me manquait tout d'même quelque chose. Étant quelqu'un d'assez solitaire, il ne m'fallut que quelques minutes pour me rendre compte que ce qu'il me manquait, c'était un peu de temps pour moi. Un peu de temps avec moi-même, réfléchir à la prochaine étape de ma vie en académie.

Je sors dès lors de mon dortoir pour m'en griller une. Malheureusement, cette merde a eu raison de moi, et j'en était devenu l'esclave. Il m'en fallait une. J'enfile mon veston par dessus mon T-shirt blanc, prends mes clopes, passe ma main dans mes cheveux histoire d'avoir un changement comparé à mon réveil, et me dirige vers les jardins, envie de kiffer l'moment.

J'n'étais pas l'seul il semblerait. J'aperçois dès genoux, celle d'une personne assise, adossée à un arbre. Profites du bon temps mon gars, avec la vie qu'on a entres ces murs, il ne nous reste plus qu'ça. Je continue mon chemin, mais attiré par l'odeur dégagé par la fumée du mec assis, j'me retrouve presqu'à ses côtés.

Je découvre alors une jeune fille, magnifique. Son regard croise le mien, et nous étions tout deux dans une position pas très correct pour une rencontre. Moi en train d'allumer ma cigarette, et elle entrain d'expirer sa fumée. Dès lors, je pu observer son regard, aussi noir que d'encre reflétait mon corps, étonné, pour qu'enfin celui-ci se dirige vers le ciel. Elle ne me prêtait pas réellement attention. Je m'approche alors pour découvrir une fille au style assez posé, sans pour autant se laisser aller. Elle était réellement magnifique, sa position, son regard concentré sur le ciel, ses dreadlocks, tout semblait prôner la béatitude, l'appréciation d'un moment de calme et de jouissance d'un joint.

C'était donc ça, l'odeur que j'avais relevé quelques minutes auparavant. Faisant fi des règles, proscrivant sûrement ce genre de substances, je m'assied perpendiculairement à elle, au pied de cet arbre également. J'n'avais pas vraiment envie de briser  cet instant de bien être et d'appréciation des petites choses de la vie. J'allumais à nouveau ma cigarette, maintenant éteinte du au temps à contempler le nouveau protagoniste, ou antagoniste qui sait, de mon histoire.
avatar
Sans

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du brouillard au printemps ? [PV Sans]

Message par Invité le 26/4/2016, 21:31


« Le temps passe, les gens trépassent, ma vie coule et les jours s'écoulent,
et dans grands un nuage de fumée s'envole les méandres de mon passé. »



https://www.youtube.com/watch?v=QTP5I4x1Yr0

Une fois ma chanson finie, je me retourne vers le nouvel arrivant que j'avais entendu et entrevu s'asseoir à côté lorsque je chantais, tirant une nouvelle taffe sur mon joint je scrute son visage et le moindre détail sur ce garçon. Ses cheveux blanc, ses magnifiques yeux bleus, on peut dire que ça donnait un certain charme à ce jeune homme curieux qui venait m'observer pendant mes chants.
Ayant senti son regard sur moi depuis maintenant longtemps, je décide enfin de lui adresser la parole et de me lever pour me retrouver à sa hauteur, ou presque. En tout cas, je préfère toujours être debout pour parler aux gens, ça me permet un certain sentiment de fierté, je me sens moins oppressée moins faible, moins timide. Je lui souris et enlève le joint suspendu à mes lèvres pour finalement savoir pourquoi il se retrouvait là.

«Tu veux me demander quelque chose ? »

Je continue de l'observer. Je le regarde dans les yeux, ses yeux me faisant à chaque secondes repenser à toutes les qualités de se garçon au timbre de voix assez grave à mon goût, au yeux si bleus et aux cheveux blancs. Comment appelle-t-on les gens manquant de mélanine ? Les albinos ? C'en est peut être hein, mais en tout cas je reste bouche bée devant ses cheveux. C'est le rêve en plus ils sont magnifiques, brillants, j'adore les cheveux, les miens en particulier mais passons.

« J'adore tes cheveux vraiment ils sont magnifiques... » Dis-je en m'extasiant devant lui.

C'est dans ces moment là que je me demande si les gens me croient folle ou pas, honnêtement, j'en ai aucune idée, mais le savoir n'enrichira pas ma vie plus que ça. Je préfère ne pas plaire à tout le monde mais me plaire à moi, que de plaire à tout le monde sauf à moi.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du brouillard au printemps ? [PV Sans]

Message par Sans le 28/4/2016, 21:47









Elle s'était levée elle aussi, m'arrivant maintenant à ma taille. C'qui fait que cette fille était assez grande pour.. Une fille. Tout étant qu'elle m'observait. Nan .. Plus que ça, elle m'analysait. Ou encore, tentait d'apprendre qui j'étais de par mon apparence. J'n'm'étais pourtant pas habiller spécialement pour l'occasion.. Mais plus que les vêtements, son regard tombait plusieurs fois sur mes yeux, et au dessus. Mes cheveux ?

Elle retirait le joint de sa bouche, geste que je prenais comme un honneur. J'ai difficilement la possibilité de retirer ma cigarette de ma bouche quand je parle à quelqu'un. Elles sont tellement rares pour moi et ma petite bourse que j'en tire jusqu'à la dernière latte. Qu'enfin, elle prit la parole.

«Tu veux me demander quelque chose ? »



Qu.. Quoi ? Pas vraiment en fait. Réellement ? J'étais venu profiter du beau temps, tant qu'il y en a In England. Et j'ai été attiré par ses chants un petit peu à la manière des pirates envoûtés par les sirènes. Allais-je moi aussi subir la cruauté d'une si belle créature ? Sa question restait sans réponse quelques secondes, et alors que j'allais à mon tour prendre la parole pour justement mettre un terme à cette interrogation, elle prit de l'avance.

« J'adore tes cheveux vraiment ils sont magnifiques... »



Ses yeux étaient concentrés sur ceux-ci, elle .. N'avait d'yeux que pour eux. Et .. Plus pour moi, ni pour son joint qui se consumait maintenant à vu d'oeil. Tout autant que ma cigarette, la fumée atteignant maintenant mes narines provoquant en moi une montée de celle ci aux yeux. Je toussais alors, perdant toute la grâce qu'elle la mienne. Elle m'avait destabilisé avec sa remarque, et moi .. Je me surpris à l'être.. Connu pour mon calme et contrôle, j'étais à présent à la merci de cette sirène. Qu'allait-elle faire avec moi ?

Le calme prit possession de la scène, permettant au casque de cette jeune fille, à la manière de baffles de laisser sa musique atteindre nos oreilles et de par la même manière, nos âmes. Je ne connaissais pas du tout l'artiste, et j'eu du mal comprendre les paroles à cette distance. Mais, la mélodie jouée me permettait de profiter de ces quelques secondes comme si elles s'écoulaient comme plusieurs heures. Aaaah .. C'est donc comme ça que ma vie va se terminer .. Tué par une sirène, dans les jardins de l'académie ..

Je secouais alors ma tête, comme pour me remettre les idées en place. Putain d'merde Sans, qu'est-ce que tu racontes ? Ma vision devenait claire à nouveau, et je pu .. A mon tour m'extasier sur ses cheveux. Des Dreadlocks, secs mais souple à la fois. Il remuait au gré du vent, peu présent, qui laissait en même temps l'odeur de son joint atteindre mes narines. J'n'étais pas un fumeur régulier d'herbe, mais .. Il m'était arrivé d'en fumer.. Lors de mes soirées solitaires, à me balader et profiter du moment présent.

Je me reposais dès lors, dos contre cette arbre qui nous partagions quelques instants avant. Je pris une grande cal sur ma cigarette, pour enfin répondre à sa question.

"On kiffe ensemble ? Moi, c'est Sans."
avatar
Sans

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du brouillard au printemps ? [PV Sans]

Message par Invité le 2/5/2016, 23:26


« A un moment la rancune et la colère deviennent de mauvaise habitudes, comme fumer, et tu t'empoisonnes la vie sans t'en rendre compte. »


https://www.youtube.com/watch?v=0STb5f-QkCU

Je vis le garçon totalement déstabilisé, je ne sais trop pour quelle phrase que j'avais dite, mais ce vague sentiment de s'estompa rapidement lorsqu'il me répondit.

"On kiffe ensemble ? Moi, c'est Sans."

Sa voix était claire, quoi d'un peu rocailleuse à mon oreille mais c'était à peine perceptible, sûrement à cause de la cigarette, mais que voulez vous. Nous sommes humains et nous nous rattachons inévitablement à ce qui nous détruit. C'est le propre de l'homme que de se mener lui même à sa perte. Je fais exactement comme tout le monde en fumant, si je ne fais pas pire. Mais arrêtons là mes pensées morbides.
Je lui souris, et m'assois en face de lui, de façon à pouvoir voir le visage de mon interlocuteur, chose essentielle pour moi quand je dois parler à quelqu'un que je ne connais pas beaucoup.

«Amelle ! »

Je regarde sa cigarette se consumer au fil des lattes qu'il tire, tout en fumant mon joint au moins aussi vite que lui ne fume sa clope. Chaque latte que je tire brûle un peu plus mes poumons et me plonge doucement dans une douce défonce où rien ne pourrait m'atteindre. C'est ça que j'aime, cette sensation de s'en foutre de tout. Plus rien a d'importance autour de moi, à part ce auquel je veux m'intéresser, là est le vice de ma drogue, elle ne m'aide, mais me détruit, elle me fait tenir pour mieux me faire lâcher prise.
A propos, peut être que lui aussi fume. Je décide donc après ce court dans de divagation de lui répondre.

« Tu veux que je te fasse fumer par hasard ? »

Je lui pose donc le joint devant lui en recrachant ma fumée dans les airs. Je sentais le soleil taper dans mon dos sur le t-shirt noir que j'avais mis et sur mon sarouel bleu marine, je ne m'étais vraiment pas habillée en fonction du temps je crois.
Après réflexion, je pris un élastique parmi les nombreux bracelets accrochés à mon poignet et le mis dans mes cheveux, faisant un gros chignon fait de façon négligé mais qui, grâce au dreads, tenait merveilleusement bien. La chaleur que je ressentais n'ayant pas diminuée, j'entrepis d'enlever mon t-shirt pour me retrouver en débardeur blanc.

« Excuses hein, mais il fait trop chaud j'en peux plus... »


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du brouillard au printemps ? [PV Sans]

Message par Sans le 21/5/2016, 18:06

"Amelle"


Elle m'avait répondu avec une aisance sans pareille. J'imagine qu'elle avait l'habitude d'être sociale, ou en tout cas, de communiquer avec pleins de monde. Mais, si j'n'dis pas de bétises, venir dans un parc pour écouter de la musique et fumer son bédo' .. J'imagine qu'elle voullait être seule à ce moment. Et moi, j'viens pour l'embêter, presque. Ça en devient presque gênant. Il ne faut pas que je la dérange d'une quelconque façon. Quoi qu'il en soit, je continuais à tirer sur ma cigarette, pour arriver à la fin de celle-ci. J'comptais animer la conversation en lui posant une autre question, mais là voila qui réagit avant moi.

« Tu veux que je te fasse fumer par hasard ? »


Au calme donc. Si elle me partage son bédo', j'imagine que ça fait de nous deux humains normaux qui sont maintenant par les fameux liens de "Connaissances" entre nous. C'est donc un grand pas dans notre relation que d'accepter de fumer sur son joint. Mais comme dit plus tôt, j'n'en avais plus l'habitude depuis longtemps. Je n'sais donc pas comment je vais réagir en fumant. J'espère juste que .. Ca m'permettra d'avoir les idées ailleurs et de chiller' quelques minutes. Qui puis est, je suis en bonne compagnie. Cette "Amelle" n'a pas l'air aggressive ou dangereuse. Je pris le joint qu'elle me proposait, pris une grande latte avant de la garder en moi quelques instants. Une fois fait, je libère la fumée qui était dans mes poumons comme pour éjecter tout mes soucis.

En regardant Amelle, je vis qu'elle se dandinait un petit peu. Qu'avait-elle donc ? Elle retirait alors son T-shirt juste après avoir attaché ses cheveux. Mais nous nous connaissions à peine ! C'est trop tôt pour ça ! Je n'pourr- Il fait juste chaud. Je suis con, et pourtant le bédo' n'm'est pas encore monté à la tête.

« Excuses hein, mais il fait trop chaud j'en peux plus... »

J'n'ai aucun soucis avec ça, et Amelle est plutôt mignonne dans son genre, donc ça n'me déplait pas non plus. Quoi qu'il arrive, je tire une autre latte avant de ressentir un effet de fatigue hurlant sur mon corps. J'ai l'impression de ne plus controller mes bras et mes jambes, ou qu'en tout cas .. Tout les gestes que j'effectue laisse une trainée derrière eux. J'étais déjà fonce-dé ? Je n'me rappelle pas avoir été fonce-dé aussi vite auparavant. Quoi que .. Ça fait un bail que j'n'ai pas fumé non plus. Une troisième latte avant de remettre le joint à Amelle.

"J'imagine que la réponse, c'est qu'on Kiff ensemble alors."


Je retirais ma veste pour me retrouver en T-shirt, un peu comme elle, et me laisse tombé sur ses genoux. En n'espérant ne pas la déranger, et puis de toute façon .. J'm'en battais. On était là pour kiffer. Si ça la dérangeais réellement, elle me le demandera. Quoi qu'il en soit, j'aimerais en apprendre un peu plus sur elle .. Qui elle est, d'où elle vient ..

"Qui es-tu, Amelle ?"

avatar
Sans

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du brouillard au printemps ? [PV Sans]

Message par Invité le 24/5/2016, 00:21



"J'imagine que la réponse, c'est qu'on Kiff ensemble alors."

Je le regarde s'affaler sur moi, d'un air d'abord surpris n'étant pas vraiment habitué à ce qu'on soit aussi à l'aise avec moi en si peu de temps mais cette surprise s'effaça très vite, au final, je m'en fous il me fait pas mal c'est le principal. Je le laisse donc faire.

"Qui es-tu, Amelle ?"


Très vite mon regard se concentre sur la tête du garçon, je passe une main dans ses cheveux sans vraiment réfléchir, plutôt guidée par leur éclat que par les bonnes manières. Je tire encore une barre comme pour mieux trouver les mots pour lui répondre, il y en a dont l'esprit s'endort à chaque latte, le mien fait tout l'inverse et à chaque inspiration de nouvelles idées se bousculent dans ma tête. Je ferme les yeux et commence à réciter mon histoire que je me suis si souvent repassée dans ma tête. Non, c'est trop tôt jeune Sans, mon histoire n'est pas génial à savoir.

- "Je viens de Hollande mais ma mère est Jamaicaine, j'ai 18 ans, j'ai un job de serveuse en ville et mes deux seuls passions sont la drogue et la musique, une qui fait voguer mon esprit, et l'autre qui fait battre mon coeur. Rien de bien glorieux. Et toi jeune ? T'es qui ? Et d'où tiens tu ces magnifiques cheveux ?" Je lui souris et lui retend le joint.

La musique et la drogue, si l'un ne me fait pas honte l'autre me met bien plus mal à l'aise. Pourtant c'est cela qui rythme ma vie, toutes les drogues ont embrumées mon cerveau plus d'une fois, me faisant passer dans un autre monde où le rêve devient si proche, et où les sons ont des couleurs, un monde où la musique guide tes pas à chaque instant. Un monde qui peut paraître immonde quand on en parle comme ça. Mais le passé m'est si lointain, si dur et surtout si insignifiant maintenant qu'il me faudra bien plus de confiance que cela pour pouvoir faire remonter ces douleurs que j'ai enfoui dans mon coeur, je préfère clamer une vie de junky ou de hippie car au final elle n'est pas si mauvaise, j'arrive à passer mes jours ainsi. Même si je sais qu'un jour tout cela tombera sous moi.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du brouillard au printemps ? [PV Sans]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum