La chute. - PV Miss Tardi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La chute. - PV Miss Tardi

Message par Invité le Ven 15 Avr 2016, 01:23




La chute.


Ce matin, en me levant, j'ai tout de suite su que j'allais avoir une journée de merde. C'était.. délicieux.

En plus de s'être levée du pied gauche, Lilith n'avait pas eu une journée très folichonne. Comment résumer une journée de merde ?
Elle était arrivée en retard à son cabinet. En plus de s'être faite remonter les bretelles parce que ça le fait pas trop d'arriver en retard dès les premiers jours ( faut faire bonne impression, quand même..), elle a eu le bonheur d'apprendre qu'elle n'avait pas de rendez-vous, ce matin-là. Oui oui, elle s'était réveillée en retard, pressée et paniquée pour rien, n'avait pas pris de petit déjeuner (ce qui la rend assez irritable), s'était fait taper sur les doigts, et tout ça pour.. rien. Rien du tout. Pas un seul élève psychopathe ou suicidaire à aider. Vous comprendrez sûrement qu'elle se soit défoulée sur la porte de son bureau, qui a passé un assez sale quart d'heure.

Après avoir victimisé cette pauvre porte, elle se dit qu'un café et quelques gâteaux – ces gâteaux si délicieux de la salle commune – réussiraient à la soulager un peu de sa colère. Elle avait retenu le chemin que lui avait indiqué Akatsuki quelques jours plus tôt, et retrouva assez facilement la salle. Mais pas de chance sur pas de chance, hein ? En arrivant là-bas, elle eût le plaisir de constater que la machine à café était en panne et que la boîte à gâteaux était vide. Ouais, vide, pas une petite miette. Elle tapa du poing sur la table, envoya valdinguer la boîte vide d'un revers du bras et sortit de la salle en claquant la porte. Et en maudissant tous ses collègues.

Il ne lui restait plus qu'une option – enfin, elle ne voulait faire aucune autre - : rentrer chez elle.  Se foutre dans son lit en regardant une série, avec un chocolat et plein de gâteaux. Ouais. Elle soupira de frustration et en même temps de soulagement, en pensant qu'elle allait enfin passer une fin de journée tranquille.  Lilith sourit, et se mit à marcher en direction de la sortie.

Mais elle s'arrêta. Elle était dans l'aile Diamant, et elle n'avait AUCUNE envie de croiser ses maudits collègues ingrats. Elle fronça les sourcils, et fit demi-tour, en direction du bâtiment des cours. A cette heure-ci, il devrait y avoir des élèves dans les couloirs, mais pas de profs. Elle hocha la tête pour elle même, et pressa le pas.

Elle salua les quelques élèves qu'elle reconnut, et prit les escaliers pour descendre au rez-de-chaussée. Elle les descendit deux à deux, et sauta les deux dernières.

« - Attention ! »

C'était une voix d'élève, qui criait en haut des escaliers. Elle se retourna, en haussant un sourcil, et en sortant le mythique :

«  - ..Hein ? »

Elle n'eût le temps de ne rien faire, qu'un quelqu'un qui venait apparemment de dégringoler les escaliers lui tomba dessus, l'emportant dans sa chute. Lilith se retrouva à terre, avec une inconnue.. sur elle.

Elle releva la tête au bout de quelques secondes, un peu sonnée. Sa vision resta trouble un instant, avant de redevenir nette. Une troupe d'élèves s'étaient attroupés autour d'eux. Enfin, d'elles .. ? En regardant de plus près, derrière ces cheveux blancs se trouvait un visage de femme, qui avait l'air un peu sonnée.  Lilith cligna des yeux plusieurs fois avant de reprendre ses esprits, et de se rendre compte que celle-ci.. était dans une position assez embarrassante. Les mains de la jeune femme étaient.. en position de pelotage, on va dire. C'était sûrement involontaire, mais quand même.
La cornue la secoua un peu, l'air légèrement inquiète.

« - Hé, ça va ? »

Elle prit l'inconnue par les bras, et l'aida à se relever doucement. Une fois debout, elle s'assura qu'elle tenait bien sur ses jambes, et épousseta son jean pour retirer le peu de poussière du sol qui s'était posée dessus. Elle se redressa ensuite en soupirant, et remarqua que les élèves étaient toujours là, certains avec un air amusé, d'autres avec un air surpris. Elle leur dit de se disperser et de s'éloigner d'un signe de main légèrement agacé, et regarda la jeune femme d'un air presque hautain, en reprenant son air distant habituel.


« - Fais plus attention, la prochaine fois. »

Je lui fis un petit signe, comme si j'allais partir.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW

[/color]

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chute. - PV Miss Tardi

Message par Mlle Tardi le Ven 15 Avr 2016, 17:32

Personne à voir, rien à faire et rien à comprendre. Oui, une nouvelle journée commençait pour Lucie Tardi, une surveillante à l'académie Tsuki depuis peu. La jeune femme ouvrait ses yeux améthyste sans faire attention à l'heure ou même au jour qu'il était ; elle était dans l'instant présent, et ça l'ennuyait déjà bien assez. Car oui, la demoiselle goûtait à nouveau à la dépression, depuis peu. Elle se disait, ou plutôt se forçait à croire, que son arrivée à l'académie n'en était pas la cause. Pourtant quitter son petit cocon familial l'avait enthousiasmée plus qu'attristée. N'ayant, paradoxalement, pas la volonté de rester à ne rien faire, elle se décida à partir. Elle s'étira en soupirant quelques mots négatifs sur la hiérarchie ainsi que sur son "taff de merde". Elle prit son portable en lançant une liste de musique au hasard. Encore une fois le hasard fit bien les choses pour la ramener à sa triste situation, mais elle ne pouvait s'empêcher de chanter, ou plutôt crier, sous sa douche.

"Quand on perd son amour on perd l'humanité. Quand on perd son amour on perd l'humanité ! QUAND ON PERD SON AMOUR ON PERD L'HUMANITÉ !"

Car oui, Lucie de sentait seule, terriblement seule. Elle n'était plus amoureuse de celui qui avait fait battre son cœur, mais elle aurait aimé avoir quelqu'un pour le faire battre à nouveau. Ses pensées la faisaient pencher entre une haine pour le monde entier et une profonde tristesse. Après avoir enlevé quelque bouts de verre de sa main droite, elle s’habilla péniblement et se décida à sortir, avec pour seul bilan de son réveil un miroir cassé et une voix d'ange aillant laissé sa place à des sortes de cris, portant tout son mal-être.

Rassasiée mais pas rassurée, la surveillante soupira en sortant de table de n'avoir rien à faire cet après-midi non plus. Qu'à cela ne tienne, elle n'avait qu'à parcourir le monde et voir ce que la vie propose... Passant sa main dans ses cheveux, la jeune s'attrista d'être coincée ici, les champs de roses lui auraient plus à découvrir. Elle se décida alors à balader sa pelote de nerfs au hasard dans l'académie, pourquoi pas rencontrer des gens... Puisqu'elle le pouvait encore, autant rêver un peu.

Elle dû marcher comme ça... Une heure ? Deux peut-être ? Ça lui était égal, elle avait marché la musique dans les oreilles, en ne voyant que la grande dépression sans apercevoir le printemps. La triste jeune femme n'aurait jamais pleuré en publique, mais ce n'était pas l'envie qui lui manquait, cette fois. Elle se dit que peut-être serait-elle mieux seule, alors après sa longue balade elle se décida à se cloître chez elle.

Avant de prendre les escaliers elle remarqua de ses yeux tristes, qui en devinrent ennuyés, que beaucoup d'élèves l'empruntaient aussi. Se perdant dans la foule, ses pieds n'accordèrent pas leurs mouvements, et la surveillante se fit un majestueux croche pied... toute seule.

"Attention !" cria un élève, là où Lucie entendait qu'elle était un danger public.

La jeune femme dévala rapidement les escaliers et emporta une autre personne dans sa chute. Elle ne se retrouva pas au sol, mais sur sa victime, sa main lui caressant gentiment la poitrine. Se rendant compte de la situation, Lucie gagna une teinte au visage plus ou moins écarlate. Et ne répondit même pas au "ça va" de la part de l'inconnue.

La jeune fille était trop happée par la créature qu'elle avait à l'instant peloter. Les deux cornes noires sur sa tête lui donnaient un physique atypique, mais la jeune femme trouvait surtout ses yeux rouges magnifiques. Détails pour certains, mais pour Mlle Tardi c'était une habitude de s'attacher à pas grand chose. Elle était comme absente, pendant ce temps, se demandant si elle était juste gênée par la situation actuelle, ou si les battements rapides de son cœur étaient dus à autre chose. Sans avoir le temps de savoir, les deux femmes se relevèrent. Elle l'observa brièvement ; tout chez elle lui était magnifique, ses longs cheveux noirs, ses yeux rubis, et les traits de son visage blanc et pur comme la neige... Un coup de foudre ? L'idée plut à la jeune femme, elle avait peut-être trouvé, enfin, cette personne pour faire battre son cœur. Peut-être... Et peut-être également préférait-elle les mecs...

"Fais plus attention, la prochaine fois."

Mlle Tardi avait été retirée à ses pensées par une voix qui se voulait froide, mais qui sonnait douce à ses oreilles. En hochant la tête elle se rattacha à la réalité.

"O-oui... P-pardon..."

Les joues toujours rouges et sa voix mélodieuse si sereine d'habitude, mais hésitante cette fois, elle remarqua des élèves quand ils se dispersaient, après un simple signe de la main. Puis l'inconnue s'en alla simplement, mais la surveillante ne pouvait pas partir de la même manière, elle savait qu'elle le regretterait amèrement. Elle soupira en remarquant un portable par terre... Une chance pour elle, même si ce n'était pas celui de la femme qu'elle voulait retenir, ça lui permettrait au moins d'avoir son attention. Elle ramassa le téléphone, et les battements de son cœur s’accélérant, elle suivit la jeune femme.

En hochant la tête, elle arrêta d'observer, presque machinalement, les formes de la jeune femme de dos, et se mis à courir pour la rattraper.

"Attends !"

Les joues redevenues bien rouges, et le cœur prêt à exploser, elle tendit le téléphone à la femme en face d'elle.

"J-je pense que c'est à vous et heu... Désolée de... De t'avoir pelotée comme ça heu.... Mais c'était pas voulu..."

Pas voulu mais pas regretté pour la surveillante, qui fixait difficilement les yeux de son interlocutrice. Elle se disait que son timbre de voix et la couleur de ses joues trahissaient bien ses pensées... À son plus grand malheur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chute. - PV Miss Tardi

Message par Invité le Ven 15 Avr 2016, 19:52




La chute.



«  - O-oui... P-pardon...  »

Après les paroles de la jeune femme, Lilith lui fait un bref sourire avant de commencer à s'éloigner. Elle les méritait un peu, les excuses. Mais.. okay, elle lui était tombée dessus, mais ça peut arriver à tout le monde. Elle resterait indulgente – pour cette fois. Après tout, elle n'avait pas envie de s'engueuler avec quelqu'un ; elle avait surtout hâte de rentrer.

«  -  Attends !  »

Quoi, encore ? Elle retint un soupire d’exaspération, et se retourna d'un air légèrement agacé, une main sur la hanche. Une main timide lui tendit son téléphone, et Lilith écarquilla les yeux avant de tapoter ses poches, comme pour s'assurer qu'elle ne l'avait vraiment pas. Elle soupira, et prit doucement l'appareil de ses mains pour le fourrer dans sa poche, tandis que l'inconnue lui s'excusa de l'avoir.. pelotée. L'éducatrice sentit ses joues devenir légèrement roses, involontairement et très brievement, car.. elle ne s'attendait pas du tout à ça. Admettre ce genre ne devait pas être facile.

La jeune femme avait les joues écarlates, et sa voix était tremblotante, en plus de son regard qui avait du mal à se planter fixement dans les yeux de Lilith. Cette situation.. l'amusait. Elle se dit qu'elle devait être soit extrêmement timide, soit extrêmement gênée. Ce qui pouvait être compréhensible après une telle chute ou .. la position assez délicate de sa main, quelques instants plus tôt. La cornue ne put se retenir de lui lancer un sourire malicieux.

Elle aurait pu l'envoyer chier, l'insulter de tout les noms ou encore la brûler un peu, mais.. non. Embêter quelqu'un d'aussi gêné, ça ne se refuse pas. Surtout après une journée aussi pourrie. Son sourire se fit presque carnassier, voir diabolique. Elle se pencha un peu vers elle pour arriver à sa hauteur, et la regarda d'un air mi accusateur, mi provocateur.

«  - Merci pour le téléphone. Mais.. c'était pas voulu, vraiment ? »

Elle avait envie de la déstabiliser, voir si elle allait rentrer dans son jeu. Elle lui fit un clin d'oeil avant de se redresser en ricanant.

«  - Et tu peux me tutoyer. »

Enfin.. Elle disait ça, mais elle ne savait même pas si c'était une élève ou une adulte – même si elle disait aussi aux élèves de la tutoyer. Malgré son air jeune, elle n'avait pas d'uniforme. Ça portait à confusion.  Peu importe son âge, elle ne la laisserait pas filer comme ça, pas sans l'embêter un peu. Après tout, elle avait bien le droit, non ? Elle lui était tombée dessus et l'avait fait tomber par terre. C'était pas rien.

Elle finit par prendre un air un peu embêté par dessus son air malicieux, et passa sa main derrière sa tête, en la frottant doucement.
«  - Je me suis quand même pris un sale coup à la tête. Et on peut dire que je t'ai sauvé la vie.. d'une mort certaine ? »

Elle finit sa phrase en chuchotant avant de rire à sa propre bêtise.

«  - Tu me dois bien quelque chose pour ça. »

Lilith finit par lui tirer la langue d'un air amusé. Elle ne la connaissait pas, mais elle s'en fichait bien.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chute. - PV Miss Tardi

Message par Mlle Tardi le Ven 15 Avr 2016, 21:04

"Merci pour le téléphone. Mais.. c'était pas voulu, vraiment ?"


Mlle Tardi ne savait pas trop comment comprendre la phrase de son interlocutrice. La jeune femme s'était courbée pour ne pas être trop grande par rapport à elle, et la regardait d'un air que la surveillante n'arrivait pas vraiment à cerner. Toujours était-il qu'elle se demandait si elle avait l'air d'une perverse à ce point, ou si c'était juste une plaisanterie. Elle se senti un peu coupable d'avoir regardé à l'instant alors qu'elle n'aurait pas dû... Mais elle ne se sentit pas coupable bien longtemps ; qui se serait gêné, honnêtement ? Elle garda la teinte de ses joues rouges à cause de ces pensées, et elle cru avoir remarqué un moment la même couleur sur les joues de la femme qui se tenait devant elle.


"Vraiment..."

Le ton toujours assez hésitant, Lucie tentait tant bien que mal de garder son calme, son coeur lui, tout au contraire, s'emballait à chaque parole de la femme à cornes... dont elle ne savait toujours pas le nom. Elle entendit ensuite l'inconnue lui dire qu'elle pouvait la tutoyer. La jeune Tardi savait où était le problème dans sa phrase... Le "tuvoiement". D'ordinaire elle était cohérente et ses phrases prononcées avec une certaine assurance, mais dans cet embarras... L'erreur était humaine, bien que Lucie, elle, n'était pas convaincue d'être humaine...

" Je me suis quand même pris un sale coup à la tête. Et on peut dire que je t'ai sauvé la vie.. d'une mort certaine ?"

"sans doute" pensa la jeune femme qui esquissait un sourire amusé. Elle comprit suite à cette phrase, ou du moins cru comprendre, que sa nouvelle connaissance plaisantait. Elle se calma un peu, les joues toujours rouges et le pouls toujours rapide cependant.

"Sans doute."

L'inconnue ria, et Tardi fit de même... D'un rire plus nerveux que amusé.

"Tu me dois bien quelque chose pour ça."

Les joues de la surveillante retrouvèrent une teinte rouge, sans doute plus que tout à l'heure. L'esprit mal tourné de la jeune femme s'imagina nombre de "choses" à faire pour elle... Et le fait que son interlocutrice tire la langue rajouta beaucoup au rouge de ses joues, et donna à son esprit malsain un peu plus de crédit. En détournant le regard elle bégaya :

"Heu.. T-tout dépend d-de-de la chose à faire..."

La jeune surveillante savait bien que ce n'était pas ce qu'elle exprimait.... Elle se détestait pour ces pensées mal placées, mais tentait de garder un semblant de calme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chute. - PV Miss Tardi

Message par Invité le Dim 17 Avr 2016, 00:52




La chute.



«  - Heu.. T-tout dépend d-de-de la chose à faire...  »

Lilith remarqua son air toujours gêné, ses joues rouges, sa façon de détourner le regard et de bégayer.. Mais à quoi était-elle en train de penser ? N'aurait-elle pas songé à quelque chose d'assez ambigu ? Elle ne put s'empêcher de ricaner, et décida de marcher dans son jeu, en poussant le délire encore plus loin.

Elle se rapprocha à nouveau d'elle, et regarda autour d'elle, comme pour vérifier que personne ne les observaient. Ensuite, elle se pencha légèrement pour arriver à sa hauteur, son visage juste en face du sien. Elle lui chuchota, comme si elles ne devaient pas êtres entendues :

«  - Voyons, tu sais de quoi je parle.. Ne me dis pas que tu n'es pas intéressée, je n'y croirais pas une seconde..  »

Elle lui fit un petit clin d’œil plein de sous-entendus, et attendit quelques instants pour observer sa réaction. Mais elle ne pu se retenir et se redressa en explosant de rire, presque à s'en tenir les côtes.

Elle mit quelques instants avant d'arriver à se calmer, et elle tenta de reprendre son souffle en essuyant une larme de joie au coin de son œil.  Elle  lui lança un regard joyeux, avant de lui tendre la main.

«  - Lilith. Enchantée, je suppose.. »

Elle lui serra doucement la main lorsque celle-ci l'attrapa.

«  - Et donc, pour cette « redevance »..  ça sera un café, s'il te plaît.  »

Pour la première fois depuis le début de la journée – et même depuis longtemps-, un sourire sincère s'étira sur les lèvres de Lilith'. C'était vraiment rare, et ce n'était pas vraiment voulu. Mais au moins, ça venait du cœur.

Elle n'en avait pas fini avec elle, oh que non. Et puis, si elle pouvait avoir un café gratuit, en plus d'embêter quelqu'un, c'était encore mieux.. Elle marmonna, en détournant son regard d'un air pensif :

« - Est-ce qu'un élève à les moyens de payer un café, au moins .. ?  »

Elle continua sa réflexion en silence, en commençant à marcher de quelques pas vers la sortie, sans l'attendre. Et surtout sans écouter si elle était consentante ou pas : elle lui DEVAIT un café, voilà tout. Et elle l'aura, qu'elle la suive docilement ou qu'elle la traîne par le derrière.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chute. - PV Miss Tardi

Message par Mlle Tardi le Dim 17 Avr 2016, 15:35

Le jeune femme ricana suite à la phrase pleine d'hésitation de la surveillante, et décida d'en rajouter un peu. Après avoir regardé brièvement autour d'elle en s'approcha de la jeune femme pour lui chuchoter :

"Voyons, tu sais de quoi je parle.. Ne me dis pas que tu n'es pas intéressée, je n'y croirais pas une seconde.. "

Cette plaisanterie, et le petit clin d’œil de la jeune femme ajoutèrent à la gêne de Mlle Tardi, qui était maintenant écarlate, tout son visage l'était. ?e savant trop quoi répondre, elle hésita un moment mais se décida à essayer de parler.

"M-mais.. J-je.. C'est un peu...."

Elle s'arrêta net alors que son interlocutrice, elle, riait aux éclats de sa propre plaisanterie. Le temps que mis la femme a corne pour se calmer, Lucie, elle, le passa à essayer de se calmer tant bien que mal, et à tenter de chasser les idées tenaces qu'elle avait encore dans la tête.

"Lilith. Enchantée, je suppose.."

C'est les joues un peu moins rouges et un regard un peu plus assuré que la surveillante serra la main de sa nouvelle connaissance en lui rendant un sourire sincère. Elle se présenta elle aussi "Lucie", pour essayer de ne pas être trop distante, et puis, de toutes façons, elle se faisait appeler Tardi par tellement peu de gens ici.

"Et donc, pour cette « redevance ».. ça sera un café, s'il te plaît."

Elles sourirent. Lucie n'était pas du genre à sauter de joie, mais là, elle était bien heureuse d'avoir une occasion de passer du temps avec cette Lilith'. La jeune femme s'amusait à se rappeler qu'elle l'avait pelotée avant de même savoir son nom. Ses joues se teintèrent encore d'un peu de rouge, qui ne l’embarrassait plus depuis longtemps tant il était, pour elle, devenu naturel.

"Est-ce qu'un élève à les moyens de payer un café, au moins .. ?"

La surveillante sourit en se retenant n'importe quelle phrase comme "Rester avec toi vaut largement plus que le prix d'un café." Il fallait cependant qu'elle mette au clair qu'elle n'était pas une élève ; elle n'avait pas l'uniforme des étudiant déjà, mais pour autant elle n'était pas vexée ; avec sa taille, et son visage d'adolescente, c'était monnaie courante de la prendre pour une enfant... enfin, une adolescente. Elle observa Lilith' quitter la pièce et se décida à la suivre, et finalement lâcher cette phrase toute faite qu'elle avait pensé à retenir.

"Je pense que rester avec toi vaut largement le prix d'un café..."

Elle sourit et ne pu s'empêcher de rougir malgré tout, et continua avant qu'elle ne lui prenne la parole :

"Et puis avec le salaire qu'offre l'académie..."

Elle rattrapa Lilith' en se tenant un peu trop proche d'elle et s'éloigna un peu avec un "pardon" à contrecœur.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum