C'est pas bien de boire ...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est pas bien de boire ...

Message par Maely le Ven 05 Fév 2016, 22:44

Des lunettes noires sur le nez, un uniforme plutôt débraillé et un chapeau sur la tête… La jeune fille semblait tout droit sorti d’une soirée des plus osées alors qu’elle parcourait les couloirs au radar. Les premiers cours avaient été désastreux, l’effet du joint perdurait, l’empêchait de se concentrer. Elle avait scotchée toute l’heure.

Elle ne prêtait qu’une légère attention au monde qui l’entourait, mettre un pied devant l’autre était déjà compliqué. Ed, elle le vit juste au moment de lever la tête pour chercher son chemin, elle eut un petit rire moqueur. Il n’avait pas non plus l’air frais.

« Bien dormi Ed ? »

La jeune fille attendit la réponse avec un léger sourire et s’apprêtait à poursuivre lorsqu’elle se sentit attrapée par la taille. Elle hurla alors qu’on la jetait sur une épaule masculine, comme un sac à patate ! Elle se retrouva alors le nez dans le dos d’un jeune homme, visiblement plus grand qu’elle. Elle tapa des poings dans ce dos qu’elle pouvait atteindre, battant des jambes violemment au risque de les faire tous deux tomber et cria.

« Mais lâche moi, espèce de fou furieux ! »

« A ta place je me ferais pas remarquer Misa ! Tu as été très vilaine ! »

A ces mots, la jeune fille pâlit en reconnaissant la voix de ce pion qu’elle connaissait bien… Angelo…
Qu’avait-il découvert qui l’accablait ? Son chapeau était tombé… dommage, elle l’aimait bien… mais ses lunettes tenaient toujours. Pourvu qu’il ne lui enlève pas et ne regarde pas ses yeux. En tout cas, les gens les regardaient passer, hallucinant devant une telle scène.

Elle jeta un regard d’appel à l’aide à Ed qu’elle voyait toujours, mais où donc l’emmenait Angelo ainsi ? Pas une personne pour l’aider… Elle devait fuir et vite avant qu’il ne voit ses yeux.
C’est alors qu’il la déposa au sol, dans un couloir vide et lui plaça une bouteille d’alcool vide sous le nez.

« C’est quoi ça Misa ! Je croyais que tu avais arrêté ! »

La jeune fille blêmit, fichue… Elle était fichue ! Et vu la fameuse bouteille… c’était sa planque d’hier soir qui avait été découverte. Il y avait tant de bouteilles là-bas… Combien en avait-il trouvé ? Non, elle ne voulait pas savoir.

« Passe à autre chose Misa ! »

Une moue agacée sur les lèvres, la jeune fille ne semblait pas faire mine de se repentir, elle leva le menton vers le jeune homme d'un geste provocateur et croisa les bras sans dire un mot. Elle n'allait pas se laisser faire comme ça ! Pour qui se prenait-il pour la surveiller, l'embarquer ainsi et la ridiculiser devant tout le monde ? Pourvu qu'un certain jeune homme ne les ai pas vu... L'avait-elle vu dans la foule ? Elle ne s'en souvenait plus. Son sang se glaça à cette idée.
avatar
Maely

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Invité le Sam 06 Fév 2016, 13:10

C'est pas bien de boire...
C'est pas bien de boire. lol
HORS - RP


Je me déplaçai difficilement dans le long couloir, slalomant entre les élèves, les yeux dans le vague. Les premiers cours de la journée ont été désastreux. J’ai ronflé pendant le premier, faillit vomir au deuxième, et le troisième, je n’en parle même pas. Mon premiers cours en commun avec Otalia. Bah du coup, comme je m’y attendais, je me suis fait défoncer. À l’instant même ou elle est rentrée dans la salle de classe, j’ai su que j’étais fini.

Elle marchait devant moi à une vitesse incroyable, je devais courir pour la rattraper. Bon, c’est plus possible, si elle est toujours aussi énervée, je vais passer la pire journée de ma vie. Faut que je la calme. Je lui attrapai le poignet et l’attirai contre moi pour la serrer dans mes bras.

« J’suis désolé, je recommencerais plus, d’accord ? » dis-je difficilement

J’avais l’impression d’être un gamin qu’on engueule, sauf que là, si je la calme pas, je vais finir en pièce. Donc je tente la carte de la culpabilité. Et ça a l’air de marché. Du moins, je crois. Actuellement, je ne suis pas très sûr de ce que je sais.
Je l’embrassai tendrement avant de lui glisser un doux « Je t’aime » dans l’oreille, au moins ça, ça marchera toujours. Je lui attrapai la main et nous continuâmes notre chemin vers notre prochain cours

C’est alors que je vis une fille devant moi, lunette de soleil sur les yeux, portant un grand chapeau pour couvrir l’intégralité de son visage. Misana. À ce que je voie, elle n’a pas apprécié non plus le réveil. Elle m’adressa un sourire tandis que la main que je tenais se resserra sur la mienne. Merde.

« Bien dormi Ed ? » me dit la fille

Otalia me lâcha violemment la main pour débarquer sur Misana comme une furie. Et là, dans ma tête, c’est le trou noir. Je ne me rappelle pas ce qu’on a fait hier. Je prie pour qu’il ne se soit rien passé entre elle et moi, sa donnerait une raison de plus à Otalia pour me tuer.

Au moment ou cette dernière arriva au niveau de Misana, un garçon la prit par la taille et la porta sur son épaule. J’en connais une qui va passer un sale quart d’heure. Je ne pus m’empêché de rigolé devant la scène. Misana battant des pieds et tapant faiblement des poings contre le dos de son « agresseur »

J’attrapai la main d’Otalia pour l’attirer vers moi.

« Bon finalement, elle va quand même se faire défoncer, mais visiblement pas par toi » dis-je en rigolant.


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Invité le Lun 08 Fév 2016, 00:59


feat. Otalia & Misana, Edward & Libre

J'avais passer ma mâtiné à surveiller Ed du coin de l'œil. Il avait l'air complètement à l'ouest, ça ne me surprenais même pas. Mais, c'est seulement au troisième cours, un cours que l'on avait en commun que je remarque vraiment son état. J'étais assise deux places derrière lui, il était complètement défoncé à moitié étaler sur sa table, il était à deux doigts de tomber dans les bras de Morphée. Je lui envoyais d'innombrables boules de papiers, des crayons et tout ce qui me passait sous la main. Rien, n'y faisait, il ne se retournait même pas. Lorsque qu'il releva légèrement la tête. Je me lève légèrement sur les nerfs et colla son visage sur sa table assez violemment en lui susurrant à l'oreille :

- Recommence tes connerie, tu finis six pieds sous terre.

Je retourne assez remonter, à ma place. La prof avait fait tomber sa craie, bouche-bée.

- Vous pouvez reprendre votre cours. Dit-je d'une voix assez ironique en fusillant Edward du regard. Je vraiment le tuer un jour.

A la fin du cours, je fus la première sortie. Je savais très bien que l'autre débile me suivait et je m'en foutais complètement. Il réussit à me rattrape et me sera dans c'est bras. Beurk, il puait l'alcool.

- J’suis désolé, je recommencerais plus, d’accord ?

Je ne pus m'empêcher de me frapper le visage avec ma main. C'est sa… Il essaya de m'embrasser mais, je le pousse très légèrement. Si bien ,qu'il embrassa l'air. Apparemment il ne s'en était même pas rendu compte.

- Je t’aime

- Moi aussi. Mais, quand tu est sobre. Affirmai-je en me laissant guidée vers la salle du derniers cour de la mâtine.

Je m'arrête aussi sec quand je vue une fille avec un grand chapeau et d'énorme lunette sur le nez, en intérieurs… Wtf…

- Bien dormi Ed ?

- Pardon ?! Je fusille du regard la fille au chapeau ridicule. Je n'eus même pas le temps d'arriver devant celle-ci, qu'elle s'envola comme par magie. Elle se retrouva sur le dos d'un des surveillant de Tsuki, son chapeau tomba sur le sol. MISANA ?! Je me retourne vers Ed et l'attrapa par le col.

- TA FAIT QUOI COMME CONNERIE, ENCORE ?!

Je le lâche, avant de fixer mademoiselle rousse avec un de c'est regard de meurtrier que je savais très bien imiter. Edward m'attrapa une nouvelle fois ma main. Je me dégage énerver.

- Bon finalement, elle va quand même se faire défoncer, mais visiblement pas par toi

- Très drôle. Je n'étais pas d'humeur à rigoler. Apparemment Ed si. Débrouille-toi avec… Je m'arrête avant de dire avec un air légèrement dégoûter. ...Misana.

Puis furieuse, j'embarqua Edward -qui avait des compte à me rendre- à la poursuite de l'étrange duo.

made by guerlain for epicode


Dernière édition par Otalia le Mer 10 Fév 2016, 22:08, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Eryn le Lun 08 Fév 2016, 19:11

Angelo s’était levé avec un drôle de pressentiment. Sa ronde avait commencé très tôt le matin et il avait décidé de faire un petit tour au grenier pour y chercher d’éventuels amants au réveil. Pourtant, ce n’est pas des amants qu’il avait trouvé mais des cadavres de bouteilles cachés dans tous les coins. Vodka… Pourquoi pensait-il de suite à Misana ? Mais pourquoi donc avait-elle recommencé ?
Il cacha rapidement la bouteille dans ses affaires, de toute façon, il le saurait à sa tête s’il s’agissait ou non d’elle. Le jeune homme passa une main sur son visage plus que juvénile, fermant ses yeux bleus de découragement et réfléchit quelques instants.

Déterminé, il continua sa ronde dans les couloirs, guettant la tête rousse bien connue. Il y en avait beaucoup en fin de compte des têtes rouges… Etonnant.
Après quelques loupés où il fit retourner des filles qui n’étaient pas la bonne, il la vit enfin ! Lunettes de soleil, chapeau sur la tête, il eut alors la certitude que son intuition ne l’avait pas trompé. Elle parlait à un garçon avec une tête plus que piteuse, sans doute son partenaire de beuverie. Peu importe !
Ni une, ni deux, il saisit la jeune fille et la jeta sur son épaule, ignorant les cris, les coups de la jeune fille. Elle allait lui fournir des explications et cesser tout ça ! C’était une promesse qu’il se faisait alors qu’il la faisait traverser le couloir sous les regards éberlués des autres élèves.

« Mais lâche moi, espèce de fou furieux ! »

« A ta place je me ferais pas remarquer Misa ! Tu as été très vilaine ! »


Oh, plus de cris, elle devait avoir reconnue le son de sa voix, voix qui sonnait comme un reproche non déguisé. Soit elle savait exactement ce qu’il lui voulait, soit elle avait trop de choses à se reprocher pour savoir ce qu’il avait repéré.
Furieux, il la déposa dans un couloir vide et sortit la bouteille qu’il avait trouvée dans le grenier pour lui agiter sous le nez, visiblement très contrarié. Son visage à quelques centimètres de celui de la jeune fille, uniquement séparés par la bouteille, il ne prit pas garde à la situation, ne pensant pas une seule seconde qu’on pouvait les prendre pour un couple en engueulade.

« C’est quoi ça Misa ! Je croyais que tu avais arrêté ! »

Ah, elle blêmissait. Ce n’était donc pas ce à quoi elle s’attendait, il y avait donc d’autres choses à découvrir. Cette fille allait finir par le rendre fou.

« Passe à autre chose Misa ! »

Arg ! C’était à s’arracher les cheveux. Il ne voyait pas ses yeux mais reconnaissait très bien cet air défiant qui la caractérisait. D’ailleurs… en parlant de ses yeux… Il lui arracha les lunettes de soleil et écarquilla les yeux de stupeur en les voyant. Non, il y avait quelque chose de différent dans ces yeux dilatés… Habituellement, ils n’étaient pas ainsi quand elle sortait d’une nuit arrosée… Il y avait autre chose.
Rapide comme l’éclair, il pencha sa tête pour coller son nez dans les cheveux de la jeune fille et les renifla.
La colère monta en lui, il se tourna vers le bout du couloir et eut la mauvaise surprise d’y voir le partenaire de beuverie de Misana. Il avait osé !

Utilisant son pouvoir en même temps que sa force physique, il attrapa le pauvre Ed au cou et le plaqua contre un mur.

« Sale petit merdeux ! Tu as osé la droguer pour abuser d’elle ! Tu n’es qu’une bête sans scrupule ! »

Il allait lui faire ravaler ses envies malsaines, son sable se déversa sur le corps du garçon, l’étouffant et l’empêchant de bouger. Il sentit bien un coup dans son dos mais cela était insuffisant, soudain, il sentit le corps de Misana se faufiler entre lui et Ed, venait-elle l’aider à l’achever ?
Aussitôt que le genou de la jeune fille heurta ses bijoux de famille, il lâcha prise et tomba à genoux avec un gémissement de pure douleur. Son visage atterré regarda la jeune fille aux cheveux rouges, exprimant toute la peine et la surprise devant cette trahison.

« Pourquoi ? »

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Zakary le Mar 09 Fév 2016, 03:19

Mardi. Comme chaque mardi matin j’assistai à l’un de mes cours préféré : les Mathématiques. Alors que la plupart des élèves considéraient cette matière comme ennuyeuse voir même assommante, personnellement j’aimais réellement ce qu’elle nous enseignait. Les probabilités, les suites, les nombres complexes, le calcul matriciel, … tout ce tas de connaissances pourtant si abstraites me parlait. Cependant aujourd’hui bien que j’étais présent dans la salle assis derrière un vieux pupitre en bois, mon esprit était ailleurs. En effet physiquement j’étais bien là mais mentalement j’étais loin, très loin. Mon regard braqué sur mon bras droit qui reposait sur la petite parcelle marron glacé face à moi, mes yeux ne pouvaient se détacher du bracelet qui ornait mon avant-bras. Elle me manquait. Cela faisait plusieurs jours que je ne l’avais pas revue depuis qu’elle me l’avait confié. Où avait-elle bien pu disparaître ?

« Zakary, pouvez-vous venir me corriger au tableau l’exercice 42 s’il vous plait ? »

Quelqu’un semblait m’avoir appelé mais je n’y prêtai pas attention, je ne pensais qu’à elle.

« ZAKARY ! » cria-t-il.

Sursautant, je relevai alors doucement la tête et fus surpris de découvrir la totalité des élèves (mêmes ceux habituellement endormis) me fixer. Désorienté, je portai alors mon regard un peu plus loin et repérai Mr CARLIER, notre professeur de mathématiques, qui paraissait nerveux. Les sourcils froncés et les bras croisés, l’homme qui devait avoir la cinquantaine au vue de la calvitie qui se propageait à travers ses cheveux bruns décolorés me mitraillait du regard. Comme un déclic, je réalisai alors ce qu’il se passait et m’empressai de m’excuser en lui baratinant une excuse des plus bidons mais qui avait fait ses preuves.

« Désolé monsieur, je n’ai pas eu le temps de le faire…» lui avouai-je de ma voix la plus chevrotante pour attiser sa compassion.

Son visage reprenant un air quasi neutre, ma feinte avait l’air d’avoir touchée son but.

« Je vous sens ailleurs ces temps-ci. Il faut vous ressaisir. »

« Pardonnez-moi, ça ne se reproduira plus. » lui répondis-je d’un ton solennel en croisant discrètement les doigts.

Le cours reprit alors son rythme de croisière, le professeur désignant un autre élève pour me remplacer et moi replongeant dans mes pensées où elle régnait en maîtresse absolue.

La sonnerie annonçant la fin du cours retentissant, je n’avais même pas vu les trois heures de mathématiques défiler. Rangeant alors mes affaires dans mon sac à bandoulière mis à part un bout de papier sur lequel j’avais griffonné deux-trois trucs, j’en profitai pour sortir mon IPod vert pomme et ses écouteurs. Les écouteurs fixés à mes oreilles dont l’embout était relié à mon appareil numérique, une fois mon sac fait je plaçai la bande en cuir bleu pétrole sur l’une de mes épaules, rangeait la feuille dans l’une des poches de mon pantalon et lançai une musique au hasard tout en quittant la salle dans laquelle je n’avais songé qu’à elle.


Thanks for the memories ! ♪

Avançant d’un pas fluide, je savais parfaitement quelle était ma prochaine destination. J’avais décidé de me rendre au fameux couloir où résidaient l’ensemble des boites à messages de chaque élève de l’Académie. Pourquoi ? Tout simplement pour y déposer le papier que j’avais en poche dans la boîte à messages de celle qui m’était omniprésente. Arpentant alors les couloirs qui par chance étaient aussi vide qu’une boite de nuit en plein réveillon de noël, je venais de passer une intersection quand j’entendis malgré ma musique une voix tonitruante qui me stoppa net.

« Sale petit merdeux ! Tu as osé la droguer pour abuser d’elle ! Tu n’es qu’une bête sans scrupule ! »

Une baston ? Retirant les écouteurs de mes oreilles, je fis marche arrière puis jetai un coup d’œil en direction du couloir d’où le hurlement avait émergé. Le spectacle qui s’offrait à moi me figea sur place. Celle qui m’obnubilait s’y trouvait : Misana. Heureux, je commençai alors à m’engager dans cette allée quand je remarquai qu’elle n’était pas seule. En effet trois jeunes, qui avaient l'air d'avoir à peu près mon âge, étaient à côté d’elle dont deux garçons qui s'avéraient régler leurs différends assez violemment. En effet un garçon aux cheveux bruns était en train d’étrangler un autre aux cheveux bleus qui semblait enseveli sous du… sable ? Mais où étaient les surveillants dans des moments pareils ? Il fallait agir et vite sinon le cimetière de la ville allait accueillir un tout nouveau résident. Alors que je m’approchai d’eux, les paroles qui m’avaient attiré ici résonnèrent une nouvelle fois dans ma tête. Droguer pour abuser d’elle ? J’en déduisis rapidement que celui qui s’était exprimé haut et fort était ce garçon qui étouffait l’autre, qui lui devait être sûrement à celui auquel il s’adressait. Mais qui était "elle" ? Était-ce Misana ? Posant les yeux sur Misana, son uniforme était étrangement dépoitraillé contrairement à celui impeccable de fille aux cheveux roses bonbon proche d’elle. Lançant alors un regard noir à celui qui était en train de suffoquer à petit feu, je m’arrêtai de marcher. S’il avait osé lui faire ça, il ne méritait pas mon aide pour le secourir de cet homme qui était déterminé à le tuer. Wait, wait, WAIT ! Ce mec était vraiment prêt à tuer quelqu’un pour Misana ? Pour être capable d'ôter la vie d'une personne il fallait quand même y être sérieusement résolu, ce n'était pas quelque chose qu'on faisait sur un coup de tête. Quelle était alors sa relation avec Misana ? Mais à peine me posai-je la question que je restai bouche bée devant ce que je venais tout juste d'apercevoir. Misana s’était interposée entre les deux garçons et avait décerné un grand coup de genoux directement dans les roubignoles de l’agresseur. Compatissant à sa douleur, je ne pus m’empêcher de grimacer. Pris par la douleur il lâcha prise sur l’autre garçon et tomba à genoux tout en braillant. Le pauvre, il avait vraiment dû morfler ce coup-là…

« Pourquoi ? »

C’est vrai ça, pourquoi aider celui qui l’avait apparemment drogué et abusé d’elle ? Avait-elle des sentiments envers l’autre garçon ? Le syndrome de Stockholm l'avait-elle atteinte ? Déboussolé, je ne savais plus quoi penser. Étais-je encore quelqu’un d’important à ces yeux ?


OST du moment
Je m'exprime en #00CD66
avatar
Zakary

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Narok le Mar 09 Fév 2016, 11:58

Ce matin j’étais passé discuter avec un de nos profs de biologie. Une idée pour stocker plus de sang dans mon propre corps avait germé dans mon esprit et bien sûr de moi je l‘avais appliqué. Je me retrouvais donc couvert de tatouage rouge profond des pieds à la tête. De larges arabesques style tribale. Ça m’avait pris toute la nuit pour le faire, la douleur de l’opération m’avait tenu éveillé tout du long de ma nuit blanche. Donc ce matin ma démarche était celle d’un zombie qui apprenait à marcher et qui baillait sans cesse.

Ma discussion avec le dit prof, n’avait rien produit d’utile. Il m’avait juste sermonné sur les risques et les ampleurs d’une telle action sur mon corps, depuis bonjour jusqu’à au revoir. Mais je m’en fichais, on ne fait pas de progrès sans prendre de risque. Mais pour autant j’aurais quand même du dormir un peu. Ce n’était pas ma première nuit en manque de sommeil et j’accusais le coup assez durement. Enfin bref, les élèves qui me croisaient me faisaient une haie d’honneur en s’écartant sur mon passage. Voyant mon visage avec des cernes violacé et les yeux injecté de sang, le tout rehausser par les tatouages de mes mains et de mes bras que mes manches remonté au coude lassaient paraitre. Je ne devais pas donner l’aire d’être du bon côté de la barrière. Mais encore une fois je m’en fichais. De base je n’avais jamais une tête très avenante, alors que les gens ne m’adressent pas la parole j’étais habitué.

J’avais pris le temps de faire une pause dans ma marche pour m’adossé à un des murs du couloir. Je restais là à bailler, trop fatiguer pour rentrer dormir et trop envie de dormir dans mon lit pour faire une sieste dans le couloir. Je patientai alors, regardant les passants, observant et écoutant. En attendant de trouver une motivation pour me trainer à mon lit. Un couple qui avait visiblement des problèmes à cause de monsieur, passa devant moi. Apparemment il avait bien profité de la veille, et elle profitait bien de son lendemain matin pour le lui faire regretter.

Tout en continuant leur progression l’homme se fit accueillir par ce que je croyais être un cadavre que personne n’avait encore découvert. Mais finalement c’était une jeune fille rousse avec un chapeau et des lunettes de soleil. Elle avait tout l’attirail pour faire la manche. Mais plus je la regardais plus elle me disait quelque chose. Et c’est quand un jeune homme viens la prendre sur son épaule comme un sac de grain qu’il dit son nom. Misa ! Voilà Misana la jeune fille qui m’avait donné un coup de main à l’infirmerie. Je regrettais que la situation de notre deuxième rencontre soit celle-ci. Elle avait visiblement picolé avec le fraichement nommé Ed’, et le redresseur de tort l’avais trouvé. Elle avait une connexion avec lui, surement une vielle connaissance pour qu’il se permette de la saisir le la sorte.

« Sale petit merdeux ! Tu as osé la droguer pour abuser d’elle ! Tu n’es qu’une bête sans scrupule ! »


J’avais un peu raté ce qu’il s’était passé entre sa la saisi en mode sac… J’avais eu un micro sommeil surement. En tout cas, le porteur de grain était en train de fulminer tout en plaquant Ed au mur. Mais pour ma grande surprise du sable venait recouvrir le corps de l’agressé. Mais pas en amure protectrice. Le sable l‘enserrait et lui donnais des difficultés à respirer comme si la poigne sur sa gorge ne suffisait pas. Visiblement c’était le pouvoir de l’agresseur. Je me précipitai ver lui pour lui faire lâcher prise.

Mais bien misérablement, je m’emmêlai les pieds, et buta de ma tête dans le dos de l’agresseur. On ne se répète jamais assez que le sommeil c’est important je croie… . Je tomba sur mon derrière après le choc, pourtant pas violent, qui avait fini de me déséquilibrer. Mais bizarrement je fus rejoins par l’agresseur. Qui tomba sur ses genoux une main proche de ses bijoux de famille. Je jetai un regard à misa, regard réprobateur et choqué qu’elle ait eu recours à un coup si vile. L’agresseur fit comme moi et la regarda. Je ne le voyais que de dos mais de pouvais deviner l’expression de douleur qui le casse-noisette avait dut provoquer. Mais il rajouta une petite question.

« Pourquoi ? »

Ha le pourquoi ! La plus grande de toutes les petites questions ! Mais pour autant je n’allais pas laisser quelqu’un d’autre répondre. Si jamais Ed faisais une bourde, la femme aux cheveux roses allait tous nous étriper lui ou Misana la première, elle ne semblait pas encore très décis. Si Misa faisais une bourde elle risquait de déclencher le même cataclysme rose bonbon. Plus le fait que je discernais un nouvelle arrivant qui était encore en retrait mais que je reconnu, Zakary. Je devais prendre les devants et désamorcer les bombes qui se trouvaient à côté de moi.

Je me releva sur les mes jambes et me mis à côté de Misana, soit au milieu de tout le monde, près à stopper la prochaine agression. En espérant que la rose n’avait pas le pouvoir de liquéfier les gens. Je regarda Ed’ d’un regard entendu…, entendue sur rien mais il allait comprendre, je fis le même à Misana et évita le plus possible la rose. Je ne voulais définitivement pas finir mes jours en flaque dans un couloir. Je m’adresse finalement à l’agresseur.

« Parce que… (Quoi déjà ?) Ils n’étaient pas seuls et que j’étais avec eux. Que personne n’a abusé de personne, sauf pour les bouteilles, on en a peut-être abusé… . Et surtout que personne n’a eu de drogue. Avoir une salle tronche le lendemain matin n’est pas un délit. Et je pense que après ce que tu à fait, Tu es le moins bien placé pour accuser quelqu’un d’acte déraisonnable. »

« C’était juste une soirée arrosé, entre amis, sans autre abus que celui de l’alcool. »


Je savais mentir, mais le manque de sommeil me donnait la tête qu’il fallait si j’avais participé, tout en me rendant un peu moins convaincant. J’espérais que personne ne ferais rien d’irréfléchie, et que aucun surveillant ne viendrais mettre son nez la dedans. Je jetai un regard à Zak pour voir comment il allait et finalement il semblait plus que perdu. Si je lui jetais une bouteille à la tête il n’esquiverait surement pas, il avait l’air d’être ailleurs. Je reporta alors mon attention sur mon entourage immédiat, prêt à intervenir, même si mon intervention se limitera surement à prendre le coup à la place de la cible. Quoi que le situation me réveillait un peu et je sentais mes moyens revenir.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Maely le Mar 09 Fév 2016, 19:54

Ed l’avait regardé sans rien faire, sans rien dire. Sale traitre, sale lâche… En tout cas, elle eut le temps de voir un regard plus que mauvais avant de disparaitre au détour du couloir.
Angelo parlait mais elle ne l’écoutait que d’une oreille, et blabla, et blabla… Il se prenait pour qui à la surveiller ? Il avait dû la suivre pour trouver sa planque d’alcool. Shit ! Elle soupirait, clairement pas intéressée et ne se sentant absolument pas concernée par les propos du garçon. Il pouvait dire ce qu’il voulait, elle n’allait pas lui laisser dicter sa conduite.

Ses lunettes envolées, elle le regarda horrifié, comment osait-il ? Il ne pouvait pas lui faire ça ! La lumière était trop intense, c’était désagréable. Elle n’eut pas le temps de se plaindre qu’il lui renifla les cheveux et elle se figea.
La jeune fille aux cheveux rouges, son chapeau perdu, n’eut pas le temps de le repousser qu’il avait déjà tourné les talons d’un air furieux. Etait-il devenu fou ?
Surprise et incapable de comprendre ce qui pouvait bien lui traverser l’esprit, elle ne tilta que lorsqu’elle le vit saisir Ed à la gorge. Non pas ça !

« Sale petit merdeux ! Tu as osé la droguer pour abuser d’elle ! Tu n’es qu’une bête sans scrupule ! »

Et si… elle l’aurait parié, il ne valait pas mieux que ses frères et sautait à la première conclusion qu’ils pouvaient avoir. Cela aurait pu être drôle si seulement elle ne le savait pas capable de le tuer pour ça, après tout, il l’avait déjà prouvé.
Se précipitant sur le trio, à la fille avait suivi, elle ralentit en voyant un jeune brun s’approcher de Angelo et… s’écraser lamentablement contre son dos. What ? C’était quoi ça ? C’était nul, archi nul. Il fallait vraiment tout faire soi-même.
Tel un chat, elle se glissa entre Ed et Angelo, faisant face au jeune pion et le saisit aux épaules pour le secouer. Non, pas assez. S’excusant mentalement à son encontre, elle se prépara et frappa !

Le coup dans les bijoux de famille fonctionnaient à chaque fois, après tout, il lui avait lui-même apprit cette technique pour qu’elle sache se défendre ! Il ne fallait pas qu’il se plaigne maintenant. Alors qu’il tombait à genoux, elle ne put s’empêcher de se mordre les lèvres avec une expression désolée, cela lui faisait quand même mal au cœur qu’il souffre autant.

« Pourquoi ? »


Le brun qui s’était échoué comme une… se leva et se plaça à côté d’elle, surprise, elle le dévisagea. Ne le connaissait-elle pas ?

« Parce que… (Quoi déjà ?) Ils n’étaient pas seuls et que j’étais avec eux. Que personne n’a abusé de personne, sauf pour les bouteilles, on en a peut-être abusé… . Et surtout que personne n’a eu de drogue. Avoir une salle tronche le lendemain matin n’est pas un délit. Et je pense que après ce que tu à fait, Tu es le moins bien placé pour accuser quelqu’un d’acte déraisonnable. C’était juste une soirée arrosé, entre amis, sans autre abus que celui de l’alcool. »

Les yeux ronds comme des billes, elle le regarda débiter ses âneries. Il n’était même pas là et prenait leur défense ? Inventait même des histoires pour les couvrir. La jeune fille pencha la tête et plissa les yeux comme pour mieux le voir.

« Narok ? »

La jeune fille lui sourit, un petit sourire contrit. Enfin, peu importait s’il mentait, il fallait qu’elle le soutienne dans son histoire puisqu’il en avait décidé ainsi. Elle eut un petit rire jaune tout en remettant un petit peu mieux ses vêtements.

« Pourquoi as-tu dis ça Narok… Maintenant il va croire que toi aussi tu m’as abusé… Il est capable de se faire une montagne d’un fromage tu sais… Enfin… l’alcool ne te vas pas au teint tu sais… »

Comment allait Ed ? Elle se tourna rapidement pour le regarder, elle espérait qu’Angelo ne l’avait pas trop abîmé. Bon sang, trop de monde trop proche, elle n’était vraiment pas à son aise et il faisait bien trop clair.
D’un mouvement de main, elle récupéra les lunettes de soleil tombé à terre à côté de la bouteille vide, d’un petit geste qui se voulait habile, elle les attrapa au vol et les posa sur son nez. Mieux, bien mieux !
avatar
Maely

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Invité le Mar 09 Fév 2016, 21:35

C'est pas bien de boire...
Attention, Ed' se lâche !
HORS - RP


Je suivais Misana et son « agresseur » en compagnie d’Otalia. C’est alors que ce dernier me prit au dépourvu et m’attrapa la gorge et me plaqua contre le mur.

« Sale petit merdeux ! Tu as osé la droguer pour abuser d’elle ! Tu n’es qu’une bête sans scrupule ! »

Sans que je ne puisse rien dire, j’étais ensevelit sous le sable. À ce moment, ses mots ont résonné dans ma tête un long moment « Abusé d’elle ». Je ne compris ni n’entendis ce qu’il se passait autour de moi. Je remarquai seulement de mon agresseur était au sol. L’adrénaline monta en moi, en même temps que l’alcool prit la fuite. Tous mes souvenirs sont également revenus. Il va me le payé.
Je me levai précipitamment, poussai violemment Misana ainsi qu’un garçon que je ne connaissais pas, de mon chemin. Mon œil droit rougis contre ma propre volonté.
J’agrippai le garçon, toujours au sol, par le col et le plaquai violemment contre le mur.

« Toi.. Tu te fous vraiment de ma gueule ?! » criais-je

Je frappai un grand coup de ma main droite toujours libre, dans le mur à quelques centimètres de sa tête.

« Tu te prends pour qui à accuser les gens comme ça toi ?! »

Rien à dire, j’étais très énervé. Si personne n’était là, je l’aurais déjà passé à tabac. J’enfonçai une nouvelle fois mon poing dans le mur. Un silence de mort régnait. Briser par le bruit de mes phalanges frappant contre le mur.

« Comment ça, j’ai abusé d’elle ?! Mais tu te fous vraiment de ma gueule ?! »

Je profitai d’un cours moment de répit pour le décoller du mur et l’y plaqua violemment

« Déjà, d'une, t’a des preuves ?! T’as trouvé une capote, t’a fait une analyse ADN et tout ?! Tu crois vraiment que je suis venu là-bas, dans le but de la droguer et la baiser ?! T’es putain de stupide comme mec ! »

En continuant comme ça, je vais m’attirer des ennuis. Mais j’en ai rien à foutre. Je jetai un coup d’œil vers Otalia. Je ne suis plus le même. J’enfonçai alors mon poing encore plus violemment que les précédentes fois contre le mur, qui commença à faiblir.

« Et tu sais pourquoi j’aurais jamais fait son bouffon ?! Parce que j’ai une copine et que je l’aime ! Jamais je lui ferais un truc comme ça ! On appelle ça le respect ! Qui commence aussi par ne pas accuser les gens sans preuve valable. »

J’attrapai alors son col à deux mains et l’attirai vers moi.

« Compris tocard ? »

Puis je le jetai violemment contre le mur. Je m’écartai de lui, et sortis une cigarette que j’allumais. Je ne le quittais pas du regard, mon œil droit toujours rouge sang. En parlant de sang, un léger filet de se liquide vital dégoulinais lentement de mes phalanges.


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Invité le Mer 10 Fév 2016, 22:59


feat. Otalia & Misana, Edward, Angelo, Zakary, Narok & Libre

Traînant toujours Edward par la main, comme un enfant. Je réussie a suivre le duo Misana - Mec bizarre dans les couloirs. La rousse avait l'air de passer un mauvais quart d'heure. Bien fait, pour elle.

- C'est quoi ça Misa ! Je croyais que tu avais arrêté !

Apparemment non. Me dit-je dans la tête. Misa elle était devenue blanche comme un linge. Griller !

- Passe à autre chose Misa !

Le garçon qui lui faisait la morale lui arracha ces lunettes de soleil sans donner à Misa le temps de dire « Ouf ». Elle avait les iris étrangement dilatée comme-celle d'Edward, justement en parlant de lui. Je le regarde alors avec un regard assassin. J'eus à peine de temps de me retourner vers Mademoiselle rousse, que Monsieur bizarre avait violemment plaqué Ed' contre le mur du couloirs. Il était alors enseveli de… Je me frotte légèrement les yeux. Du sable ?! C'est quoi se pouvoir !

- Sale petit merdeux ! Tu as osé la droguer pour abuser d'elle ! Tu n'est qu'une bête sans scrupule !

J'eus un petit hoquet. Il n'aurait jamais osé fait ça. Le regardant avec des yeux incompréhensif, je restais planter là au milieux du couloirs ne sachant pas comment réagir, n'y à quoi penser. Un garçon, écouteurs viser sur les oreilles s'avança vers le trio. J'avais préféré rester en retrais, prête à déclencher mon pouvoirs. Si ça tournait mal.

Je ne puis retenir un petit rire quand, un étudiant buta contre Monsieur Sable -Il faut vraiment que j'arrête avec les surnom débile-. C'était vraiment ridicule. Mais, je déchante rapidement quand je remarque qu'Ed' commençais à suffoquer sous le sable. Il allait vraiment le tuer s'il continuais ! J'allais donner une petite décharge à « L'attaquant » d'Edward, mais, Misana fus plus rapide que moi. Bien jouer ! J'étais à deux doigts d'applaudir ce magnifique coups pile dans l'entre-jambes, mais, je me retenais. La plage c'est n'est pas vraiment mon truc. Celui qui venait de recevoir le magnifique coups de genoux était maintenant par terre. Il avait une mine déconfite.

- Pourquoi ?

Celui qui avait buter contre l'autre se releva alors pour prendre la parole.

-  Parce que… (Quoi déjà ?) Ils n’étaient pas seuls et que j’étais avec eux. Que personne n’a abusé de personne, sauf pour les bouteilles, on en a peut-être abusé… . Et surtout que personne n’a eu de drogue. Avoir une salle tronche le lendemain matin n’est pas un délit. Et je pense que après ce que tu à fait, Tu es le moins bien placé pour accuser quelqu’un d’acte déraisonnable. C’était juste une soirée arrosé, entre amis, sans autre abus que celui de l’alcool.

J'étais complètement perdue. Qui à fait quoi ? Misa regardais le brun avec d'énorme yeux rond.

- Narok ?

Ok… Faudrait vraiment m'expliquer là. Je jetais un regard noir à Edward, qui reprenais son souffle par terre. Puis-je releva la tête pour écouter ce que Mademoiselle rousse, allais inventer comme mensonge pour appuies la répartie de « Narok » qui avait d'étrange marque sur les mains que je venais de remarquer.

- Pourquoi as-tu dis ça Narok… Maintenant il va croire que toi aussi tu m’as abusé… Il est capable de se faire une montagne d’un fromage tu sais… Enfin… l’alcool ne te vas pas au teint tu sais…

Une montagne d'un fromage ?… Bizarre comme expression. Je n'osais rien dire pour l'instant, j'attendais, juste de voir, comment allez se passer la suite des événements. Je jetais à Ed' un regard en coin. Il avait l'air d'avoir repris un souffle normal. Je pousse un soupire de soulagement. Je me retourne vers Misa pour lui demander des explications. Mais, je ne n'eus pas le temps de faire sortir un seul son de ma bouche. Ed' avait plaqué celui, qui avait fait la morale à Misana et l'avait accusé -à tord, je l'espère- d'avoir abusé d'elle, contre l'autre mur du couloirs.

- Toi… Tu te fous vraiment de ma gueule ?! Avait-t'il crier avant de donner un coups de poings contre le mur.

- Tu te prends pour qui a accusé les gens comme ça toi ?! Il avait l'air assez remonter. Je regarde leurs-tours les personnes présentes cherchant, qui pourrait m'aider à le calmer. Misana, un garçon du nom de Narok, si je ne me trompe pas et celui qui n'avait rien dit-depuis son arriver dans le couloirs. Je remarque simplement qu'il avait retiré ses écouteurs.

- Comment-ça, j'ai abusé d'elle ?! Mais, tu te fous vraiment de ma gueule ?! Il le décolla du mur. J'eus un nouveau soupire de soulagement qui resta coincée dans ma gorge.

- Edwa…

- Déjà, d'une, t'a des preuves ?! T'as trouvé une capote, t'a fait une analyse ADN et tout ?! Tu crois vraiment que je suis venu là-bas, dans le but de la droguer et la baiser ?! T'es putain de stupide comme mec !


Mais, il est vraiment con où il le fait exprès ?! Si un surveillant débarque on est tous morts. Je jetais un regard a Misana, du genre : « Un autre coup de genoux de serais pas de refus.» Je tourne ensuite la tête vers Ed' lorsque qu'il se retourna vers moi. Son yeux droit était beaucoup plus rouge que d'habitude. J'avais vraiment un mauvais pressentiment. Il frappa le pauvre mur, une nouvelle fois. J'eus un petit sursauts. Courageuse, mais, pas téméraire… Je devais être ridicule.

- Et tu sais pourquoi j'aurais jamais fait son bouffon ?! Parce que j'ai une copine et que je l'aime ! Jamais je lui ferais un truc comme ça ! On appelle ça le respect ! Qui commence aussi par ne pas accuser les gens sans preuve valable.

Un petit sourire apparus sur mon visage. Arg ! Ce n'est pas le moment de sourire, idiote ! Après qu'Ed' ai lâché, le garçon avec un « Compris tocard? ». Je m'accroupis auprès du garçon qui avait rencontré plusieurs fois le mur.

- Désolé... Dit-je à la place de l'autre débile, qui me servait de petit-ami. Je lui tendis calmement un mouchoir. Avant de me relever et de me mettre en face d'Ed'. Je ne sais pas vraiment ce qui me prit à ce moment. Mais, ma main droite rencontra ça joue avec un « Splam » digne des plus grands comics.

C'était rare que j'en arrive aux mains, mais, il était vraiment allez trop loin. Je lui jetais un énième regard noir. Bravo Otalia ! maintenant je n'ai plus cas espère qu'il sois calmé.


made by guerlain for epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2016, 02:16

Devinez ou je me trouvais? Non pas dans un bar, malheureusement.. Mais plutôt en cours, oui oui vous avez très bien entendu. J'étais bel et bien en cours ce matin, présent à 8h20, sans retard et avec toutes mes affaires en plus. Quel exploit vous me diriez ! On va pas non plus en faire tout un fromage hein. Du coup, il devait être 11h30 quand mon troisième cours de la journée prit fin. Cette fois ci, j'avais bien l'attention de poursuivre ma journée sans trop faire d'histoire et sans trop me prendre la tête. Je disposais donc, d'une petite pause d'une heure avant mon prochain cours. Je me dirigeais tranquillement vers mon casier pour aller au nouvelle, quelques petits mot d'amours déposé par quelques filles en chaleur..

Ça me rappelais un truc d'ailleurs, la dernière fois j'avais retrouvé un jolie petit string rose dans mon casier et encore c'est pas la pire, hier en consultant celui ci j'avais trouvé une petite lettre vraiment coquine dans celui ci, accompagner de quoi? Un jolie préservatif superman.. Tellement mignon comme déclaration d'amour, vous ne trouvez pas? Enfin bref, vous inquiétez pas je ne suis pas la pour vous racontez mes petites histoires sexuelle du moment. En parlant de sale histoire, hier j'avais passer la soirée avec une charmante demoiselle au cheveux rose, Otalia je crois. D'ailleurs je ne me rappel toujours pas comment celle ci c'était terminer, faudra que je lui demande, à l'occasion..

« Myo, Myo !! » retentit deux ou trois fois dans mon dos, avant que je ne me retourne vers cette voix féminine, qui m'étais inconnue d'ailleurs. « Faut que tu vienne dans l'étage du dessus, il y a trois gars qui se foute sur la gueule d'un gars ! » me disait-elle d'une voix toute excitée.

Encore des histoires, encore et toujours les mêmes histoires.. Et puis pourquoi c'est toujours moi qu'on appelle quand deux, trois mioches se foutent sur la gueule? Enfin bref, fallait bien que je monte voir ce qui se tramait la haut et puis j'avais le temps non? Mon prochain cours n'était que dans une vingtaines de minutes, ça me suffisait largement pour faire un petit peu de ménage dans cette histoire. Je me contenta donc de lui répondre d'un simple sourire avant de refermer mon casier et la suivre. Sur le chemin, cette petite fille m'expliqua donc que trois robustes gaillards s'étaient regroupés dans un couloir pour mettre à l'amande un autre gars. M'ouais, ça sentait l'entourloupe à plein nez cette histoire.. Vous connaissez les commères, toujours obliger de raconter des mensonges pour un tout et pour un rien.

On arrivait donc à l'endroit indiquer, une petite foule de gens c'était déjà attrouper devant les 4 garçons. Me frayant un chemin dans cette petite foule, j'arrivais donc devant la scène.. Et puis qu'est ce que je vous disais, il ne se passait pas vraiment ce que l'autre petite commère m'avait compter. Quoi qu'un gars bizarre ce m'étais à taper dans le mur près d'un autre gars, enfin bref.. Rien de bien jolie à me foutre sous la dent. Puis je me mis à regarder chacune des têtes qui se trouvaient là, une jolie petite tête rousse me tapa dans l'oeil. C'était la petite coquine de l'autre soir, vous vous souvenez pas d'elle? Mais si, celle qui m'avait montrer ses seins au bout de quelques secondes d'entrevue.. Ahaha, elle avait l'air d'être en plein milieu de ce merdier. Et puis devinez qui se trouvait là aussi? La petite Otalia, avec qui j'avais passer la soirée la veille.

Et puis ma terrible nature refit surface quand j'entendis le fou furieux annoncer tout haut que la jolie fille aux cheveux roses n'était autre que sa petite amie. Et puis il criait toutes sortes de chose que je ne daigna même pas écouter, des trucs à propos d'un viol je crois bien.. Et puis paf, il se prit une jolie petite claque dans la figure, ce qui fit automatiquement éclater de rire. Et oui, je ne savais pas me retenir, surtout que la situation paraissait super tendu depuis que toutes les personnes qui se trouvaient là, c'était toutes retourner vers moi. Bien entendu, on pouvait très bien entendre des petits chuchotement qui disait : « Oh c'est Myo ta vue ! Va y avoir enfin de l'action, génial.. »

Passant ma main derrière la cuisse encore blessé, je m'avançais en boitillant très légèrement vers le petit groupe. Tout en souriant et en tapant des mains pour les félicités de toutes ces hostilités.. Puis je passa un bras devant le gotique pour l'écarter de mon chemin avant de me retrouver nez à nez avec les deux tourtereaux, continuant de sourire comme un idiot je me tenais devant eux légèrement pencher en arrière, d'une posture extrêmement nonchalante.

« Vous permettez que je me joigne à vous? » dis-je en prenant un air des plus hautain avant de tourner le visage vers Otalia. « Je suppose qu'il n'est pas au courant de notre petite soirée arrosé d'hier pas vrais? » dis-je en maintenant toujours se petit ton narquois qui raisonnait dans ma voix avant de bousculer le petit caïd du coin pour m'agenouiller devant le surveillant préféré de mon chère Warren, que je salue d'ailleurs. « Bah alors Angelo, je te pensais plus coriace comme surveillant hein.. » continuais-je d'un ton sarcastique tout en le relevant vers moi.

Après avoir foutu ma petite merde, je recula de quelques pas en arrière près à en découdre avec le premier venue.. Je m'attendais à tout après mes propos, j'étais venus foutre mon grain de sel dans cette histoire et je pensais bien évidemment avoir réussi. C'était mon rôle non? Et puis les combat déloyale comme ceux la, fallait bien des gens aussi tordu que moi pour les déjouer non?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Eryn le Jeu 11 Fév 2016, 18:22

Angelo avait mal, très mal, elle n’y était pas allée avec le dos de la cuillère Misana ! Mais pourquoi cette idiote lui avait fait un truc pareil ? S’était-il trompé quelque part ? Non, pas pour la drogue, c’était sûr mais pour l’abus sexuel ? Oui, très probablement pour ça. En regardant Misana, elle n’avait pas vraiment l’air traumatisée.

« Parce que… (Quoi déjà ?) Ils n’étaient pas seuls et que j’étais avec eux. Que personne n’a abusé de personne, sauf pour les bouteilles, on en a peut-être abusé… . Et surtout que personne n’a eu de drogue. Avoir une salle tronche le lendemain matin n’est pas un délit. Et je pense que après ce que tu à fait, Tu es le moins bien placé pour accuser quelqu’un d’acte déraisonnable. C’était juste une soirée arrosé, entre amis, sans autre abus que celui de l’alcool. »

C’était qui celui-là ? Il débarquait et sortait son blabla en pensant qu’il allait le croire ? Sceptique, il le regarda attentivement. Bon… S’il voulait porter le chapeau avec les deux idiots, tant pis pour lui ! Effectivement, il avait l’air d’avoir passé la nuit à boire.

« Pourquoi as-tu dis ça Narok… Maintenant il va croire que toi aussi tu m’as abusé… Il est capable de se faire une montagne d’un fromage tu sais… Enfin… l’alcool ne te vas pas au teint tu sais… »

A ses propos, il la fusilla du regard, elle, elle se fichait vraiment de lui. Il lui pinça alors le nez comme pour la punir de ce qu’elle venait de dire comme une petite gamine. Ce petit truc qu’elle détestait tant et qui allait très certainement la faire bondir.
Mais elle n’eut pas le temps de réagir, surpris, Angelo vit sa victime se jeter sur lui et le plaquer au mur. Outch, pas vraiment agréable tout ça !

« Toi.. Tu te fous vraiment de ma gueule ?! »

Etrangement le jeune homme frappa dans le mur et non dans sa face, ne savait-il pas viser ou n’était-il pas vraiment capable de frapper. Le visage inexpressif, il attendit la suite.

« Tu te prends pour qui à accuser les gens comme ça toi ?! Comment ça, j’ai abusé d’elle ?! Mais tu te fous vraiment de ma gueule ?! »

Ah ! Un peu d’action, rebonjour le mur. Angelo fit une légère grimace, un peu de sable provenant de son dos s’effeuilla mais bon, pas grand-chose de plus.

« Déjà, d'une, t’a des preuves ?! T’as trouvé une capote, t’a fait une analyse ADN et tout ?! Tu crois vraiment que je suis venu là-bas, dans le but de la droguer et la baiser ?! T’es putain de stupide comme mec ! Et tu sais pourquoi j’aurais jamais fait son bouffon ?! Parce que j’ai une copine et que je l’aime ! Jamais je lui ferais un truc comme ça ! On appelle ça le respect ! Qui commence aussi par ne pas accuser les gens sans preuve valable.  Compris tocard ? »

Angelo commençait à en avoir assez de se faire la marionnette sans défense, ce n’était vraiment pas son genre mais bon. Il se retrouva les fesses au sol. Son entrejambe douloureuse. Puis, surpris, il vit la jeune fille aux cheveux roses lui donner un mouchoir et gifler son… mec ?
L’idiot, il avait réussi à se blesser seul alors que lui n’avait rien.

« Vous permettez que je me joigne à vous? Je suppose qu'il n'est pas au courant de notre petite soirée arrosé d'hier pas vrais? »

Etait-ce du théâtre ? Qui c’était celui-là ? Un homme plutôt grand aux cheveux rouges dans la maison rubis vu le blason sur son uniforme. Apparement, la jolie Otalia était demandée, entre le garçon qui croyait sortir avec elle et l’autre avec qui elle aurait passé la soirée… Etrange !
Il s’agenouilla alors devant lui et lui tendit une main pour l’aider à se relever. Etonné mais pas contre un peu d’aide. Il saisit la main et se redressa, grimaçant à la douleur qui lui vrillait les jambes.

« Bah alors Angelo, je te pensais plus coriace comme surveillant hein.. »

« Eh bien, je l’ai accusé et agressé sans raison au final… donc je le laissais un peu se défouler. Enfin… il frappe les murs alors pas trop de mal ! »

Angelo fit craquer ses doigts et s’approcha de nouveau de Misana, il n’avait guère envie de s’approcher de nouveau de l’autre alcoolique drogué. Devant la jeune fille, il regarda Narok puis Ed.

« Vous êtes tous les trois collés ! Misana pour avoir bu alors qu’elle était mineure et vous deux pour l’avoir laissé faire. Vous êtes donc responsables ! »

Il lui saisit le menton quelques secondes seulement, après tout, elle n’allait pas le laisser faire si facilement et s’empara de son sac en bandoulière. Angelo s’écarta rapidement et commença à fouiller dans le sac.
Bonne pioche ! Le visage sombre, il sortit deux belles bouteilles d’alcool du sac. Il lança alors le sac à la jeune fille, gardant les deux bouteilles avec lui.

« Confisqué Misa ! Et n’espères même pas pouvoir t’en fournir de nouveau. »


Les bouteilles disparurent dans le sable de sa veste, puis, il remarqua la cigarette et fronça des sourcils.
Il restait du sable sur l'épaule de Ed, témoin de sa précédente attaque, la main tendu, il se concentra et le sable vint s'enrouler autour de la cigarette pour l'éteindre.

« Confisqué aussi... Il est interdit de fumer dans l'enceinte de l'établissement. »

Il attendit tranquillement, prêt à parer la désagréable réaction de la jeune fille et de son compère, qui allaient probablement être violentes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Zakary le Ven 12 Fév 2016, 00:14

WOH WOOH WOOOH ! Tout s’enchaînait si vite que j’avais du mal à suivre ce qu’il se passait. Déjà que j’étais perturbé par ce que je venais de découvrir, alors là c’était le pompon ! Complètement déboussolé, je vis un garçon sortir de nulle part et déballer un long discours pour justifier l’acte douloureux de Misana. Narok ? Oui c’était bien ce sympathique garçon que j’avais croisé au cimetière il y a déjà quelques jours de cela.

« Parce que… Ils n’étaient pas seuls et que j’étais avec eux. Que personne n’a abusé de personne, sauf pour les bouteilles, on en a peut-être abusé… Et surtout que personne n’a eu de drogue. Avoir une salle tronche le lendemain matin n’est pas un délit. Et je pense que après ce que tu à fait, Tu es le moins bien placé pour accuser quelqu’un d’acte déraisonnable. C’était juste une soirée arrosé, entre amis, sans autre abus que celui de l’alcool. »

Ce discours bien que douteux me rassura dans un premier temps avant que je ne repense à ce qu’il m’avait confié le jour de notre rencontre.
Narok a écrit:"J’ai découvert un lien particulier qui m’unis à une autre élève que je n’avais jamais vue avant. Et en voulant l’aider dans la maitrise et l’appréhension de son pouvoir et des… autres problèmes qu’elle a qui y sont lié… . J’ai découvert dans son passé des éléments qui m’ont permis de connaitre l’origine de son pouvoir. Elle a eu un passé très dure et triste et … j’en suis l’origine directe, bien que je n’y ai jamais pris part volontairement."

Cette fille à qui il tenait énormément, était-ce Misana ? J’avais découvert malencontreusement qu’elle avait eu un lourd passé lors de cette inoubliable journée au terrain d’entrainement, mais était-ce vraiment ce sage garçon le responsable ? Complètement perdu, mes pensées me rongèrent à nouveau. Misana avait l'air de le connaître. Quelle était la relation entre elle et lui ? Alors que je réfléchissais à ces nouvelles questions que Narok avait amenées avec lui, un braillement balaya toutes mes préoccupations. Le garçon aux cheveux bleus-violets semblait vouloir rendre la monnaie de sa pièce au mec qui l’avait plaqué contre le mur précédemment. BOUM ! Dans un grand tremblement, les rôles s’étaient inversés où c’était désormais le garçon à la chevelure brune qui été placardé au mur.

Tout en exprimant sa colère contre la cloison qui elle n’avait rien demandé, il commença à se justifier.

« Toi.. Tu te fous vraiment de ma gueule ?! Tu te prends pour qui à accuser les gens comme ça toi ?! Comment ça, j’ai abusé d’elle ?! Mais tu te fous vraiment de ma gueule ?! Déjà, d'une, t’a des preuves ?! T’as trouvé une capote, t’a fait une analyse ADN et tout ?! Tu crois vraiment que je suis venu là-bas, dans le but de la droguer et la baiser ?! T’es putain de stupide comme mec ! Et tu sais pourquoi j’aurais jamais fait son bouffon ?! Parce que j’ai une copine et que je l’aime ! Jamais je lui ferais un truc comme ça ! On appelle ça le respect ! Qui commence aussi par ne pas accuser les gens sans preuve valable. Compris tocard ? »

Eh bien, c’est qu’il était vraiment vénère lui. En même temps franchement qui aurait réagi calmement après s’être fait pris à la gorge sans raison ? Relâchant le garçon aux cheveux bruns, j’étais un peu plus apaisé : il n’avait rien fait d’obscène à Misana et n’était pas l'un de ses possibles prétendants. Ce garçon était monté d’un cran dans mon estime quand tout à coup sans prévenir il se prit une violente torgnole de la part de la fille aux cheveux roses bonbon que je crus reconnaître. Je l’avais rapidement aperçu au cours d’éducation civique. Comment elle s’appelait déjà ? Otarie ? Otala ? OTALIA ! Oui c’est ça Otalia, elle se nommait Otalia ! J’avais notamment retenu son rêve que je trouvais bien plus qu’honorable : se faire accepter malgré ses différences. Mais revenant à son geste, pourquoi avait-elle giflé ce mec ? Était-ce parce qu’il avait avoué qu’il avait une copine alors qu’elle pensait qu’il était célibataire ? Était-elle amoureuse de ce garçon ? Je lâchai un petit soupir tout en baissant la tête. Vu comment j’étais curieux j’aurais clairement du m’inscrire à ce club de commérage, je pense que ça m’aurait fait du bien de libérer toutes ces suppositions qui trottaient dans ma tête. Mais peu importe ce n’était pas le moment de penser à ça, j’avais d’autres priorités bien plus importantes que celle-ci. Alors que je relevai doucement la tête, je fus surpris de voir que cette agitation avait provoqué un rassemblement tout autour de nous. Des élèves agglutinés les uns contre les autres conversaient à voix basse tout en ayant leurs regards braqués sur nous.

« Wouah jolie la baffe qu’elle a mise au mec, je crois que je suis en train de tomber amoureux de cette fille.. » chuchota un des gars derrière.

« J’avoue en plus elle est plutôt pas mal. Mais je te parie 5 livres que le mec qu’elle a tapé va répliquer dans les minutes qui suivent » murmura un autre.

« Je prends le pari. Je suis certain qu’il n'a pas les couilles pour taper une nana. » confirma le mec qui avait apparemment flashé sur Otalia.

Les récents événements avaient pris une trop grande dimension. J’avais l’impression qu’on était devenu tout à coup le centre du monde. Affichés comme des bêtes des foires, je n’aimais pas cette sensation que tous mes faits et gestes étaient examinés au peigne fin par cette foule avide de divertissements. Je me demandai alors comment ces personnes, qui participaient aux jeux de télé-réalité comme Secret Story ou Koh Lanta, faisaient pour vivre avec cette pression au quotidien. Mais alors que je pensais à cette contrainte sociale, un mec aux cheveux rouges se décrocha de la foule et s’avança en boitillant vers Misana, Narok, Otalia et les deux autres garçons.

« Vous permettez que je me joigne à vous ? Je suppose qu'il n'est pas au courant de notre petite soirée arrosé d'hier pas vrai ? »

Notre petite soirée arrosée d’hier ? Alors comme ça lui aussi était de la partie ? Bon pourquoi pas, après tout je ne n'allais pas commencer à réguler les fréquentations de Misana. Il aida l’homme des sables à se relever. Étaient-ils potes ?

« Bah alors Angelo, je te pensais plus coriace comme surveillant hein.. »

Angelo, je pouvais enfin mettre un nom sur son visage. Waaait, il était surveillant !? Moi qui le prenais pour un élève à cause de son apparence juvénile, j’en restai bouche bée. Il n’avait rien en rapport avec son collègue Akatsuki dont les rumeurs racontaient qu’il était une ordure de la pire espèce. Une fois debout le dénommé Angelo se rapprocha de Misana. Allait-il présenter ses excuses ?

« Vous êtes tous les trois collés ! Misana pour avoir bu alors qu’elle était mineure et vous deux pour l’avoir laissé faire. Vous êtes donc responsables ! »

Ah le bâtard ! Qu’il colle Narok et l’autre mec ne me dérangeait pas, mais par contre qu’il incluait Misana aussi dans ce lot ça ne me laissa pas indifférent. Déjà que je ne la voyais pas souvent alors si en plus elle devait réserver des heures pour les travaux d’intérêts généraux, je n’allais jamais pouvoir passer un moment avec elle. Pensif, il fallait que je trouve une solution pour remédier à ça et c’est en percevant les chuchotements des élèves qu’une idée me vint.

« Baston, Baston, Baston, Baston, Baston, … » murmuraient-ils en rythme à voix basse comme s’ils pratiquaient un rituel des plus obscurs.

Provoquer une baston pour me faire coller et ainsi me retrouver avec Misana, cette théorie tout à fait idiote me paraissait être une bonne solution. Mais me battre, avec qui ? Alors que je cherchai du regard une cible alléchante, mes yeux s’arrêtèrent sur ce mec aux cheveux rouges qui venait d’entrer en scène. C’était la cible parfaite. Le look de thug, il avait sûrement le sang chaud et de ce fait il cédera plus aisément à mes provocations. De plus vu qu’il avait l’air d’être pote avec le surveillant, sa peine sera certainement allégée voir exemptée. Du coup ne souhaitant pas être l’élément moteur de cette bagarre, j’eus l’idée d’utiliser mon pouvoir pour pimenter la chose. Je faisais alors mine de ramasser quelque chose au sol pour me mettre à genoux afin d'éviter toute chute qui endommagerait mon corps une fois que mon esprit sera parti de celui-ci. Dès que je fus à genoux je me mis à penser à être ce mec à la tignasse rouge en le fixant discrètement. Ni une ni deux, ma vision se troubla jusqu’à entrevoir seulement une grande étendue blanche comme si un bombe aveuglante venait d’exploser devant moi. Quand cette vaste surface blanche se dissipa, j’étais lui. Cinq secondes, j’avais cinq secondes. Sans attendre je quittai alors le groupe en voulant courir vers mon corps inerte à quelques mètres de là, qui était à genoux sur le sol la tête baissé vers l’avant, mais je ressentis soudainement une vive douleur s’empoigner de ma cuisse. Merde, il est blessé ce con ! Serrant alors les dents, je me mis tout de même à trottiner, il ne me restait plus beaucoup de temps. C’est pourquoi même arrivé devant ma dépouille, je ne stoppai pas ma course et amplifié par l’élan décochai une grosse droite directement en plein dans la joue gauche de mon propre corps avant de m’effondrer sur celui-ci. C’était juste mais j’avais réussi. Revenant à moi-même une douleur atroce me parcourra la mâchoire. Je n’y avais pas été de main morte, passant ma main sur mes lèvres je remarquai que celle-ci était imprégnée de sang. Souriant malgré la douleur que cela m’ajouta j’étais ravi, j’avais désormais une raison de riposter. Angelo regarde bien s’il te plait, je ne compte pas maltraiter ce garçon longtemps. Allongé sur le sol avec ce mec à plat ventre que je venais de posséder qui me recouvrait, celui-ci semblait reprendre peu à peu ses esprits. Ne voulant pas abîmer son joli faciès, surtout qu’à la base il n’avait rien demandé, je serrai mon poing et attendis qu’il relève légèrement son torse.

« Désolé… » lui chuchotai-je avant de lui flanquer un violent coup de poing dans les côtes.

Ne lui laissant aucune minute de répit, je le saisis par les épaules et le plaquai en arrière contre le sol en me jetant sur lui tout en enchaînant par de faux coups de poings le temps qu’Angelo intervienne. Mais alors que je donnais l’illusion de le marteler, j’entendis soudainement des messes basses dans la foule qui me firent frissonner.

« Mec, c’est pas Akatsuki là-bas ? Si je crois bien que c’est lui ! Les pauvres ils vont prendre cher, je n’aimerais pas être à leur place. » témoigna un garçon dans l'attroupement.

Alors que je relevai le regard, je vis la foule faire une haie d’honneur à un gars aux cheveux bleus. Finalement le mec avec qui je faisais semblant de me battre allait sûrement se faire coller lui aussi. Le légendaire Akatsuki venait d’arriver.


OST du moment
Je m'exprime en #00CD66
avatar
Zakary

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Narok le Ven 12 Fév 2016, 10:38

« Vous permettez que je me joigne à vous ? Je suppose qu'il n'est pas au courant de notre petite soirée arrosé d'hier pas vrai ? »

Attend deux secondes… . Je venais de rater pleins de trucs là. D’abords, le bac à sable s’était fait plaquer au mur à son tour, par la même personne qu’il avait attaqué sans aucune raison valable. Je voulais arrêter le premier qui recommençais à mettre le boxon, bien beau tout ça, mais je n’avais rien fait tellement j’étais surpris que ce soit lui qui agisse. Par contre j’aurais pu le stopper dans sa tentative de faire passer à travers le mur et son poing et le mec qu’il tenait au col. Mais bien qu’il soit coléreux, il avait eu la présence d’esprit de ne frapper que le mur. Bon point quand même, ça éviterais que la situation ne se dégrade de trop. Donc je ne suis pas intervenue, laissant exploser la bombe vue que les dommages étaient minimes.  Après ça il s’était allumé une clope, et accessoirement devait avoir un peu de sifflement dans les oreilles après la baffe que la rosette venais de lui appliqué. Et elle y avait mis du cœur.

Et du coup j’en reviens au mec qui avait les cheveux aussi rouge que mes yeux. Il débarquait en boitant, comme une fleur. Genre normale, le papa est là. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs je croyais l’avoir déjà vue. Les circonstances de notre rencontre me restent floue, mais je me rappelle une explosion. Enfin bref. Il venait de jouer la même carte que moi à mon arrivé. S’impliquer pour soutenir. Il aida alors le bac à sable à ce relevé.

« Bah alors Angelo, je te pensais plus coriace comme surveillant hein.. »


Ho putin c’est pas vraie ! Je me retenais de me taper le front de ma main. On s’était retrouvé dans la merde avec un surveillant. Super début de journée.

« Vous êtes tous les trois collés ! Misana pour avoir bu alors qu’elle était mineure et vous deux pour l’avoir laissé faire. Vous êtes donc responsables ! »

Alors ça sa m’étonnerais. Le surveillant qui colle les élèves tous témoins de son agression. Une merveilleuse blague et une très bonne opportunité. Du tac au tac je commençai à rétorquer.

« Si vous voulez nos collé je suppose que ça ne vous dérange pas d’être mis à pied pour avoir agressé un élève. En plus des diffamations que vous avez vociférez à son encontre. Si je ne me trompe pas, sa vas être plus dure de surveiller Misana si vous n’êtes pas dans l’enceinte de l’établissement n’est-ce pas ? Vous qui sembler tenir à elle, vous voulez vraiment lui laissé carte blanche ? Je ne sais pas pour les autres mais moi ça me semble bien stupide. Vous lui donnez une colle pour la laisser  hors de votre porté pour une voir plusieurs semaines. Qui sait ce qu’il pourrait arriver pendant votre absence. On n’est jamais à l’abri de rien dans cette académie. »

J’étais impassible juste en face du surveillant. Le regard planté de le sien. Les élèves qui formaient une foule dense, derrière un arc de cercle qui formait la distance qu’ils jugeaient ne pas devoir dépasser, scandaient pour une baston. Pour ma part je m’en plaindrais pas si il me sautait dessus, il aurait un grosse surprise de se retrouver avec une camisole de fer sur le dos. Et même sans utiliser mon pouvoir, du moment que lui ne le faisait pas, je prendrais facilement l’avantage sur lui en combat rapproché. J’étais prêt à me défendre s’il m’attaquait.

Mais contre toute attente. C’est le roux qui se retourna, alla prendre de l’élan tout en se dirigeant vers la foule. Il partait ? En mode grosse merde ? Il n’avait pas l’air d’être ce genre de mec. Mais encore une fois surprise ! Il se contenta de mettre un pain à Zakary qui se trouvait genou à terre, et ce avec tout l’élan qui venait de prendre. Mais Zak, lui n’avait rien fait pour l’éviter. Il ne semblait pas vraiment présent. Mais le coup à la mâchoire qu’il venait de prendre le réveilla surement. A moins que ce soit le corps du roux s’écrasant sur lui. En tout cas. Il partait pour se bastonner comme le demandais la foule. Mais cette même foule qui s’était regroupée commençait à s’écarter. Je ne comprenais pas qui arrivait mais ça sentais pas bon. Mais avec le boxon qu’on mettait la probabilité voulaient que ce soit quelqu’un avec de l’autorité, surement un surveillant.

Je voulais me précipiter sur Zak et l’autre pour les séparer. Mais comme le surveillant arrivait, le choix tactique aurait été extrêmement mauvais. Même si j’aurais put aider Zak qui s’était fait attaqué sans raison, je me serais retrouvé collé avec eux pour rien. Je me retourna alors vers Le nouvellement désigné surveillant du bac à sable.

« J’espère que vous ne ferez pas un choix aussi stupide que de sauter sur quelqu’un. Ne soyez pas aussi débile que vous nous laissez le croire jusque-là. »


C’était surement de trop. Cette petite pique finale avant que le boss finale arrive me vaudrait surement une emmerde maintenant ou plus tard. Mais mieux valait plus tard, pour tout le monde. Sauf la rose qui n’avait pour l’instant rien à se reprocher.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Akatsuki Nakamura le Ven 12 Fév 2016, 13:29

Je m'ennuyait. Mais vraiment. Il n'y avait vraiment rien à faire surtout depuis quelques jours où c'était calme. Trop calme à mon goût. J'aimerai bien qu'il se passe quelque chose, n'importe quoi, mais quelque chose. Genre.... Une petite bastons entre élèves, histoire que je puisse intervenir au plus mauvais moment ? J'avais pas encore eu affaire à ce genre de situation, mais ça pourrait être drôle. Cette pensée m'arracha un micro-sourire. De toute façon, je ne risque pas de rencontrer cette situation, du moins je le pense. Je reporte mon attention sur mon activité du moment, à savoir observer les gens qui passaient depuis un endroit où on me verrai pas. En fait, c'est la seule occupation intéressante que j'ai, ici. Je dois avouer qu'il y a bien mieux, comme aller taper du monstre dans les jeux vidéos, mais j'en ai pas sous le nez. Donc je vais me contenter de ça, encore. Mais il faut dire que j'en ai un peu marre de faire toujours la même chose, surtout qu'il n'y a rien de nouveau à voir. Je finis par bouger et à me diriger vers un des bâtiment... celui où il y a les salles de classes et tout là. Je sais plus quel est son nom... Il faut dire que les noms des bâtiments ici se ressemblent.

Il n'y avait pas grand chose ici aussi. Si j'avais su que j'allai m'ennuyer ainsi en venant ici.... Je soupire. Ça commence à m'énerver tout ça... J'allai commencer à partir quand j'entendis quelqu'un crier. Je tourne la tête en direction des cris et devinez qui je voit ? Le type brun au nom ridicule et la petite chienne rousse. Suivis d'un mec que je connais à peine. Je ne connais pas réellement l'objet de leur discussion, mais à entendre l'homme au visage enfantin, c'est quelque chose que la rousse a fait qu'il fallait pas faire... Je fais un sourire en coin. Est-ce que j'aurai trouvé quelque chose pour me distraire ? J'espère ne pas être déçu. Je me met à les suivre discrètement. Le petit groupe se positionne dans un couloir vide et commence à discuter. Pendant ce temps, je suis là, en train de les observer, sans rien dire, caché dans l'ombre. Puis je voit une fille aux cheveux roses bonbons les rejoindre. Vu comment ça gueule, ça sent le malentendu... Puis je voit le mec brun au visage juvénile commencer à étouffer l'autre type.... Mais ce qui me fit le plus rire (rire que j'eus du mal à contenir), c'est quand Misana donna un joli coup dans la partie la plus sensible à l'agresseur de l'autre type. Entre temps, un autre garçon était arrivé. il semblait complètement perdu. Ah, n'oublions pas le type aux cheveux noirs avec des marques bizarres sur le corps qui avait donné un coup dans le dos de celui qui s'était reçu un sacré coup. Enfin, je me moque, mais ça doit pas être agréable.
Le type aux espèces de tatouages commença à sortir des excuses pour couvrir Misana. Cette dernière entra dans son jeu. Si on m'avait dit que je tomberai sur ça plus tôt. En tout cas le type aux cheveux noirs s'appelait "Narok". Je commence à me perdre moi avec tout ces gens qui arrivent. Espérons qu'il n'y en ai pas d'autres. Bref, je vis aussi le type qui se faisait étrangler tout à l'heure se précipiter sur le type par terre le plaquer au mur et lui parler de trucs. Plus ça va plus ça devient absurde, cette histoire. Si seulement ils savaient que je les observaient depuis tout à l'heure.... Un groupe d'élèves avait commencé à se former autour de la bagarre improvisée. Enfin, en arc de cercle.
Bref, après que l'agressé ai agressé son agresseur, il sortit une cigarette qu'il alluma et mit à la bouche. D'ailleurs, il se prit une magnifique gifle de la fille aux cheveux roses. Magnifique. Ca serait bien qu'il y ai des trucs pareils tout les jours. Puis elle s'excusa. Soit ça gâche tout, soit c'est tellement cliché que ça devient du n'importe quoi.
Et puis là, un nouveau personnage entre en scène. Il avait des cheveux rouges sang. Il semblait amusé de la situation, comme moi. Ca nous fait un point commun au moins. Je vous laisse imaginer ma surprise quand il dit haut et fort que le type là... Ah oui, Angelo, ça me revient, est surveillant. Nan mais sérieusement quoi. J'vais mourir de rire si ça continue. Ce type, surveillant ? Laissez-moi rire. Il fait trop jeune. Et il en profite pour se battre. Ok. Je vais rien dire parce que je suis mal placé pour dire quoique ce soit. Pis le pire c'est qu'après Angelo se met à coller quasi tout le monde. Putain il déconne j'vais finir par le lâcher, mon rire. J'l'aurait lâché depuis longtemps si je voulais qu'on s'aperçoive de ma présence. Non mais sérieusement, il vient de les agresser là. Et il se permet ensuite confisquer des trucs. J'en peux plus putain tellement c'est absurde. Malgré tout, je réussi à me retenir et à laisser une sourire en coin amusé sur mon visage. J'espérai rester adossé à mon mur les bras croisés le plus longtemps possible quand même. De plus, le Narock a touché dans le mille quand même, il est du même avis que le mien sur le fait que c'est idiot qu'il colle tout le monde alors qu'il est en parti responsable de ce bordel.
J'entends aussi des gens amusé murmurer des choses de temps à autres. Et surtout, ils réclament plus de baston. Je laisse faire. Ce n'est pas le moment d'intervenir, du moins, pas encore.
La suite fut encore plus amusante. Le garçon roux, qui jusque là n'avait pas encore agit, se pencha au sol, et le type aux cheveux rouges en profita pour lui donner un violent coup de pied. Ce qui me parut étrange, c'est que le roux avait l'air absent pendant ce temps, mais le coup le réveilla. Le roux commença ensuite à tabasser le rouge. Haha. La blague. J'étais sûr qu'il pouvait pas faire de mal à une mouche. Je vis des élèves se retourner dans ma direction, et vu la tête qu'ils faisaient, ils devaient m'avoir repéré.

- Mec, c’est pas Akatsuki là-bas ? Si je crois bien que c’est lui ! Les pauvres ils vont prendre cher, je n’aimerais pas être à leur place.

Oups, ils m'avaient repéré. Je soupire. Bon bah, je vais devoir y aller. Je met mes mains dans les poches et commence à avancer vers le groupe. Pour une fois je n'ai pas de capuche sur la tête. En même temps, le troupeau en profite pour me faire une haie d'honneur. Super. Je pouvais voir sur les visages de la troupe de la méfiance, de la crainte et parfois de la peur, mais j'y faisait pas trop attention cette fois. Avant d'arriver au niveau de la haie improvisée, je dit aux gens qui s'étaient attroupés :

- Dégagez de là, c'est pas un spectacle.

Et hop, ils s'en vont. Pratique d'avoir une sale réputation. Parfois. Je continue de m'approcher du groupe qui est resté et laissant apparaitre mon amusement, je leur dit :

- Vous vous êtes bien amusés, dites-moi ? C'était drôle à voir, dis donc.

Sous-entendu : je vous ai vu depuis le début. N'essayez pas de vous cacher. C'est trop tard pour eux. Fallait pas faire les cons et les virils quand j'étais en train de les observer, car j'ai tout vu. Et je vais pas y aller de main morte.

HRP:
Pardon pour le pavé What a Face


                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Maely le Sam 13 Fév 2016, 01:21

Misana n’eut pas le temps de s’expliquer qu’on la poussa violemment hors du chemin, grimaçante, elle aperçût alors Ed se jeter sur Angelo tout en hurlant.

« Toi.. Tu te fous vraiment de ma gueule ?! Tu te prends pour qui à accuser les gens comme ça toi ?! Comment ça, j’ai abusé d’elle ?! Mais tu te fous vraiment de ma gueule ?! Déjà, d'une, t’a des preuves ?! T’as trouvé une capote, t’a fait une analyse ADN et tout ?! Tu crois vraiment que je suis venu là-bas, dans le but de la droguer et la baiser ?! T’es putain de stupide comme mec ! Et tu sais pourquoi j’aurais jamais fait son bouffon ?! Parce que j’ai une copine et que je l’aime ! Jamais je lui ferais un truc comme ça ! On appelle ça le respect ! Qui commence aussi par ne pas accuser les gens sans preuve valable. Compris tocard ? »

Olala, ça partait en vrille tout ça ! Mais quelle idée Angelo avait eu pour régler son compte avec elle devant tout le monde. Ne pouvait-il pas attendre un moment tous les deux en tête à tête ?
Une main sur son visage, elle se cacha les yeux du spectacle affligeant. Le jeune pion ne se défendait pas, avait-il trop mal ou jouait-il la victime ? La jeune fille doutait de la première option. Cette situation était vraiment désespérante. Etaient-ils en train de tourner un film ? Une scène de théâtre ?
En tout cas, elle était surprise, Otalia gifler Ed ? Elle se demandait bien pourquoi. A moins que la jeune fille détestait autant qu’elle les déclarations à l’eau de rose comme il venait de faire.
Enlevant sa main de son visage, Misana eut une sueur froide en voyant un certain jeune homme aux cheveux rouges la dépasser pour se rapprocher de Myo, bon sang ! Il ne manquait plus que lui. S’il y avait bien un garçon pour donner des envies de meurtres à Angelo c’était bien ce type. Pourvu qu’il n’évoque pas leurs rencontres dans le salon des rubis…

« Vous permettez que je me joigne à vous? Je suppose qu'il n'est pas au courant de notre petite soirée arrosé d'hier pas vrais? »

Que de rebondissement… Otalia et Myo en soirée… La jeune fille haussa un sourcil à l’encontre de la jeune fille aux cheveux roses, ainsi, la gifle n’était-elle là que pour rectifier Ed quant à leur couple ? Le jeune homme aux cheveux bleus lui faisait presque de la peine. Il n’y avait donc qu’elle pour le défendre ?

« Bah alors Angelo, je te pensais plus coriace comme surveillant hein.. »

Misana ne put que rires aux différentes expressions surprises, ainsi, il n’y avait qu’elle qui avait eu conscience de parler à un pion ? Mais… comment Myo pouvait-il connaitre Angelo ? Leurs origines communes ?

« Eh bien, je l’ai accusé et agressé sans raison au final… donc je le laissais un peu se défouler. Enfin… il frappe les murs alors pas trop de mal ! »

Angelo qui narguait… Angelo qui faisait sa victime… Misana soupira, hochant la tête de gauche à droite, désespérant ! Par contre, il se rapprochait de nouveau d’elle et elle n’aimait guère ça ! Elle recula rapidement, prête à lui mettre un pain s’il osait de nouveau la prendre pour un sac à patate et fut donc surprise en rencontrant le mur dans son dos.

« Vous êtes tous les trois collés ! Misana pour avoir bu alors qu’elle était mineure et vous deux pour l’avoir laissé faire. Vous êtes donc responsables ! »

Ah le salaud ! Mais… bien évidemment très digne de lui. Il avait perdu la main alors il collait ?
Le visage sombre, Misana le fusilla du regard quand il lui saisit le menton. Elle leva le bras pour lui frapper la main mais il fut plus rapide et la retira, embarquant avec lui son sac de cours.
QUOOIIIII ?
La jeune fille se jeta sur lui, saisissant son bras mais il mit le sac en hauteur pour l’en empêcher. Pas assez rapide, elle ne put que se décomposer alors qu’il lui confisquait ses deux précieuses bouteilles de Vodka.

« Confisqué Misa ! Et n’espères même pas pouvoir t’en fournir de nouveau. (A Ed) Confisqué aussi... Il est interdit de fumer dans l'enceinte de l'établissement. »

Elle lui frappa le bras avant de s’éloigner de lui, un petit mot d’amour avant de partir ?

« Je te hais ! »

Elle récupéra le sac au vol alors qu’il le lui jetait sans aucune douceur, ses lunettes tombant au passage mais elle ne s’en soucia pas, bien trop occupée à jeter des regards haineux à son ex-ami de toujours.

« Si vous voulez nous collés je suppose que ça ne vous dérange pas d’être mis à pied pour avoir agressé un élève. En plus des diffamations que vous avez vociférez à son encontre. Si je ne me trompe pas, sa vas être plus dure de surveiller Misana si vous n’êtes pas dans l’enceinte de l’établissement n’est-ce pas ? Vous qui sembler tenir à elle, vous voulez vraiment lui laissé carte blanche ? Je ne sais pas pour les autres mais moi ça me semble bien stupide. Vous lui donnez une colle pour la laisser  hors de votre porté pour une voir plusieurs semaines. Qui sait ce qu’il pourrait arriver pendant votre absence. On n’est jamais à l’abri de rien dans cette académie. »

Pas mal Narok, pas mal… Est-ce que cela suffirait à faire flancher Angelo…Surtout qu’il n’avait pas vraiment tort. Puis la jeune fille poussa un grand cri de protestation en s’approchant de Narok :

« Héééé ! Mais on dirait presque que tu me menaces ! »

Ah, il était beau le gentleman qui mentait pour la couvrir, il montrait enfin son vrai visage. Une moue réprobatrice sur le visage, elle jeta un coup d’œil à la ronde et fusilla tout ce public du regard. Certains garçons reculèrent, apparemment ils devaient avoir vu le coup de genoux. Cela l’amusa.
Une forme bien connue attira son regard, elle eut de nouveau une sueur froide mais très très longue… Que faisait Zakary ici !? Qu’avait-il pu bien entendre !? Elle le regarda avec de grands yeux inquiets et… intrigués… Que faisait-il à genoux ?
Lorsqu’il tomba à terre, elle fit un pas en avant pour aller l’aider puis se figea. Tout cela lui rappelait vaguement quelque chose. C’est en voyant Myo s’approcher rapidement de lui, sans raison, et lui donner un coup de poing qu’elle en eut la certitude.
Zakary venait d’utiliser son pouvoir sur Myo. Le pourquoi par contre restait très flou, quel intérêt à se faire frapper ? Surtout pour frapper sa victime l’instant suivant. La jeune fille observait le spectacle avec de grands yeux surpris, réfléchissant à ce qu’elle devait faire.

- Dégagez de là, c'est pas un spectacle.

Quand elle pensait que la situation ne pouvait pas être pire… Voilà que le pion pervers se ramenait. Les sourcils froncés, elle regarda approcher et croisa les bras sous sa poitrine.

- Vous vous êtes bien amusés, dites-moi ? C'était drôle à voir, dis donc.

La jeune fille leva les yeux au ciel et poussa un soupir exaspéré.

« Ah ! C’est bien toi Akatsuki de te planquer pour jubiler dans ton coin… »

Puis, décidant qu’elle lui avait assez dit, elle s’approcha de Myo et Zakary, lequel des deux dominait la situation maintenant ? Elle n’en avait aucune idée ! La jeune fille saisit le poignet de celui qui se trouvait au-dessus tout en disant d’une voix qui se voulait ferme.

« Lâche-le ! »

Ce fut à ce moment-là qu’elle vit le sang sur la lèvre de Zakary, cela devait être dû au joli coup de pied qu’il s’était lui-même infligée… Figée quelques instants, elle tendit lentement une main vers cette bouche et essuya de l’index le sang, le regard un peu trouble et absent.

« Tu es blessé… »

La jeune fille aux cheveux rouges n’était plus vraiment là. Peut-être les restes de la veille qui resurgissaient ou tout simplement de se retrouver de nouveau face à lui, quoi qu’il en soit elle était désormais accroupie auprès des garçons, collée à eux, même ! Si bien qu’ils seraient obligés de la pousser pour se battre à nouveau. Et puis, elle tenait toujours d’une poigne ferme le poignet qu’elle avait saisi.
avatar
Maely

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Invité le Sam 13 Fév 2016, 11:30

C'est pas bien de boire...
J'ai réussi ! :D J'ai finalement réussi à l'écrire et le poster avant mardi x') Vous avez donc de la chance o//
HORS - RP


J’avais fini mon discours. J’était planté en plein milieux du couloir ma cigarette à la bouche. La foule commençais à s’agglutiner autours de nous. Je n’aimais pas sa. Cette sensation d’être observer, d’être un objet de divertissement. Otalia avanças vers le garçon du sable qui était à terre. Elle lui tandis un mouchoir.

« Désolé… » dit-elle avant de se redresser et d’avancé vers moi.

Une fois devant moi, elle me regarda droit dans les yeux avant de me décoller une belle baffe. Pourquoi avait-elle fait sa ? Elle n’avais sans doute pas apprécier le fait que je me défoule sur se mec. En même temps. Il m’avais cherché.
Ma colère commençais à sa dissipé au moment ou un gars aux cheveux rouges sortit de la foule. Tout sa avais l’air de l’amuser. Il boitais, mais il avais quand même le culot de venir ici, en infériorité numérique, et de se foutre de nous.
Il avança vers Otalia et moi.

«  Vous permettez que je me joigne à vous? Je suppose qu'il n'est pas au courant de notre petite soirée arrosé d'hier pas vrais? »

« Notre petite soirée d’hier » ? Je lançai un regard noir à Otalia. Elle m’en à faire bavé alors qu’elle aussi. Surtout avec se type. Une méchante envie de lui coller mon poing dans la face me prit. Mais avant même que j’eu le temps d’y pensé, il était déjà partit rejoindre le mec du sable, toujours au sol.

« Bah alors Angelo, je te pensais plus coriace comme surveillant hein.. »

Attend. Lui un surveillant ? Avec sa gueule de gamin ? Donc je vient de frappé un surveillant. Mais ce n’est que le cadet de mes soucis à l’heure actuel.

« Eh bien, je l’ai accusé et agressé sans raison au final… donc je le laissais un peu se défouler. Enfin… il frappe les murs alors pas trop de mal ! »

Mais il se fout de ma gueule en plus se con ! Je n’aurais pas du frapper le mur. J’aurais du lui fermer sa grande gueule.
Il s’avança de Misana, qu’est-ce qu’il manigance encore lui ? Il nous pointa du doigt, Misana, moi ainsi qu’un garçon que je ne connaissais pas. Il à du intervenir au moment ou j’ai « perdu le contrôle ». Il avait de bizarres de marques rouges sur le corps ainsi qu’une tête presque équivalente à celle que j’avais quelques minutes plutôt.

« Vous êtes tous les trois collés ! Misana pour avoir bu alors qu’elle était mineure et vous deux pour l’avoir laissé faire. Vous êtes donc responsables ! »

Sa y est, il en profite. J’esquissai un sourire, une colle mais bien sur. Comme si tu allais la maintenir. Je ne comprenais pas trop pourquoi le garçon aux marques était mit dans le même panier que nous. Il n’était pas la hier. Il nous à défendu ? Raison de plus pour ne pas maintenir cette colle. Mon œil gauche commença à viré au bleu ciel, j’étais prêt. Il ne me restait plus qu’a posé ma paume gauche sur son front et le tour est joué.
Il attrapas le sac de Misana et en sortit deux bouteille de vodka semblables à celles qu’on avais vidée hier soir.

« Confisqué Misa ! Et n’espères même pas pouvoir t’en fournir de nouveau. »

Cette dernière lui lâcha un gentil « Je te hais » tandis qu’il s’approcha de moi, les bouteilles à la main et m’arracha ma clope des lèvres « Confisqué aussi... Il est interdit de fumer dans l'enceinte de l'établissement. »

« Comme si je ne la savais pas. T’es vraiment con toi. »

Cependant il m’arrangeait la tache. Il était à quelques centimètres de moi. Je n’avais qu’a tendre là main et le tours était joué. Mais l’homme aux marques prit la parole, se qui me coupas dans mon élan.

« Si vous voulez nous collés je suppose que ça ne vous dérange pas d’être mis à pied pour avoir agressé un élève. En plus des diffamations que vous avez vociférez à son encontre. Si je ne me trompe pas, sa vas être plus dure de surveiller Misana si vous n’êtes pas dans l’enceinte de l’établissement n’est-ce pas ? Vous qui sembler tenir à elle, vous voulez vraiment lui laissé carte blanche ? Je ne sais pas pour les autres mais moi ça me semble bien stupide. Vous lui donnez une colle pour la laisser  hors de votre porté pour une voir plusieurs semaines. Qui sait ce qu’il pourrait arriver pendant votre absence. On n’est jamais à l’abri de rien dans cette académie. »

Ok il sortait tout sa d’un coup. Finalement je crois que je vais le laisser faire. Il à l’air intelligent, je lui fait confiance. Misana s’avanças vers lui, et rentrais dans son jeu

« Héééé ! Mais on dirait presque que tu me menaces ! »

L’homme aux cheveux rouges continuais d’observé la scène. Jusqu’au moment où je vit un nouveau « participant ». Il était roux, et me disais que très vaguement quelque chose. Du moins, on à déjà du me parlé de lui. Je crois qu’il s’appelle Zakary. Il faisait presque partit de la foule, il était légèrement devant eux. Cette foule qui scandait « Baston » à répétition comme un rite. Sa allais mal tourner.

Le roux posa un genou au sol. Mais qu’est se qu’il fout ? Je le vit s’écrouler alors que le garçon aux cheveux rouges s’avança difficilement vers lui. Arrivé à son niveau, il lui décollât une grosse droite en pleine face avant de s’écrouler sur lui. Je commençais à me dirigé vers le duo pour les séparé avant que sa ne tourne mal. Mais je remarquai le roux relever la tête, et touché sa lèvres saignante avec un léger sourire de satisfaction. Il sauta alors à son tours sur l’homme aux cheveux rouges qui n’avais pas l’air de comprendre se qu’il se passait.

La foule se coupa en deux pour laisser passer un nouvel arrivant. Il avait les cheveux bleus, les yeux verts, ainsi qu’une sorte de marque au niveau de son œil droit. Il dégageait une espèce d’aura malsain.

« Dégagez de là, c'est pas un spectacle. » dit-il à la foule qui s’éparpilla loin de nous. Enfin.

Un slience de mort c’était installer une nouvelle fois. Cet homme, peu importe qui il était imposais le respect.

« Vous vous êtes bien amusés, dites-moi ? C'était drôle à voir, dis donc. »

Il nous avait observés depuis le début ? Mais qui est-il ?

« Ah ! C’est bien toi Akatsuki de te planquer pour jubiler dans ton coin… »

C’est donc lui le fameux Akatsuki ? Donc du coup, si j’ai bien compris, on est dans la merde. Misana avanças vers les deux garçons qui se battais encore. Elle attrapa le poignet de celui du dessus.

« Lâche-le ! »

A se moment là, là fille se figea. Et venais de voir le sang sur la lèvre de Zakary. Elle avança lentement sa main pour essuyer le sang avec son index. Son regard était vague. C’est alors que les phrases de la veille on fait écho dans ma tête.

« L’amour… c’est la misère… une prison dorée...  Un copain… je pense qu’on peut le définir ainsi… enfin bref c’est compliqué… »

J’esquissai un sourire, c’était donc lui.

« Tu es blessé… »

Misana n’était plus vraiment là. Elle avait le regard trouble et absent.
Je me rapprochai d’eux, pour séparé le garçon aux cheveux rouges, qui cherchais toujours à se battre, du couple.

« Laisse les, tu vois pas qu’il ont envie d’être tranquille. »

Je me penchai au niveau de la fille qui était désormais au sol. Je rapprocha ma bouche de son oreille pour lui chuchoté.

« Je te l’avais dit »


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Invité le Lun 15 Fév 2016, 22:58


feat. Otalia & Misana, Edward, Zakary, Narok, Myo, Akatsuki & Libre


Tout se passa assez vite. Beaucoup trop à mon goût. Entre l'arriver des spectateurs et la venue de Myo avec un grand sourire fourbe. Je suis faite comme un rat.

- Vous permettez que je me joigne à vous? Je suppose qu'il n'est pas au courant de notre petite soirée arrosé d'hier pas vrais ?

ARG ! Mais, il ne peut vraiment pas se la fermer celui-là ! Je vue Misana hausser un sourcil interrogateur dans ma direction et Ed' me fusillé de regard. Je regarde Misa d'un air faussement étonnée avant de rendre son regard à Edward. Il avait fait exactement la même chose ! Je n'allais pas me gêner et puis moi je n'arrive pas complètement défoncer en cours. Contrairement à lui.

Après que Myo ais foutu sa petite merde. Je murmure un petit « Enfoirée » quasiment inaudible alors qu'il était déjà auprès de Mister sable.

-Bah alors Angelo, je te pensais plus coriace comme surveillant hein.

Quoi ?! Un surveillant… Mais, on dirait qu'il est à peine plus vieux que moi ! On va se vais défoncer -Littéralement- Si le deuxième surveillant débarquais. Atatsika...Non. Akasturi ? Toujours pas. Akatsuki ! Voilà c'est sa ! Je ne l'avais jamais croisé mais, sa réputation, le précédais.

- Vous êtes tous les trois collés ! Misana pour avoir bu alors qu’elle était mineure et vous deux pour l’avoir laissé faire. Vous êtes donc responsables !

ça c'était fourbe. De plus, son excuse envers Misana de tenais pas vraiment la route. Mais, bon. Après ce n'est pas mon problème ! Après avoir confisqué à Misa deux bouteilles d'alcool et la cigarette de Ed'. Le dénommé Narok, répondue au tac au tac à Angelo. Comme quoi après avoir agressé Ed' et suivi Misa à la trace. Il pourrait être mis à pied. ça c'est de la répartie ! On aurait presque dit qu'il avait écrit son texte en avance. Mais, mademoiselle rousse trouva un truc à redire.
Des menaces ? Chaque qu'un son point de vue. Je soupire bruyamment. Puis-je vu Zakary -Si je ne me trompe pas- se baisser. Le fixant du regard, je vue Myo lui foncer dessus avant de le frapper en plein visage. HEIN ?! Pourquoi ! Mon regard passais de Zak à Myo assez rapidement. C'est quoi ce bordel ?!

Après, le coup dans la mâchoire, Zakary contre-attaqua avec un coup dans les côtes avant de continuer avec d'autres coups.

Je me frotte les tempe. Tout le monde veut se foutre sur la gueule aujourd'hui ou les couloirs avaient été remplacer par des Ring ? Puis, j'entendis une personne de la foule dire que le grand Akatsuki débarquais. Misana, Moi, Narok, Ed', l'autre débile de Myo et Zakary. On était mal, très mal.

- Dégagez de là, c'est pas un spectacle.

L'arrivée de sieur Akatsuki ! Après avoir virée tout le monde, il nous jeta un regard d'ensemble.

-  Vous vous êtes bien amusés, dites-moi ? C'était drôle à voir, dis donc.

Misa lui fit une petite remarque, avant de se retourner vers Zakary et Myo. Elle attrapa le poignet de celui qui se trouvait dessus.

- Lâche-le ! Et voilà qu'elle agissait comme une héroïne. Elle essuya un peu de sang sur la lèvre de Zak l'air complètement absente. Edward s'approcha de Misa lui disant de les laisser tranquille. Je doute que sa sois la bonne solution. Mais, bon. Après cela il se pencha vers son oreille pour lui dire quelque chose. Quoi ? J'en sais rien. Quand il revenue vers le groupe, je lui jeta un regard interrogateur avant de me glisser près de lui et de lui souffler à l'oreille, curieuse :

- Quesque tu lui à dit ?


made by guerlain for epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Invité le Mar 16 Fév 2016, 01:12

Excellent, le surveillant venait de tous les collés pour une raison plus ou moins valable. Les gars se mirent à se justifié les un après les autres, surtout le gothique, alors lui je vous raconte pas à quel point sa voix m'insupportait quand il se mettait à se lancer dans des grands discours d'orateur. Vous savez, c'est le genre de mec qui donne l'impression d'avoir toujours la meilleur solution au fond de ses paroles, alors que c'est que du vide t'sais.. Le surveillant aurait qu'a dire que tout ça était du mytho et puis pouf tout le monde au trou. Ouais ça m'es déjà arriver de me trouver confronter à la parole d'un surveillant et j'vous pris de me croire que ta parole à côté de la sienne, c'est de la merde.

En fait je vous cache pas que j'étais plus préoccuper par le fait d'imaginer une nouvelle fois Misana nue sur moi, que d'écouter les conneries des uns et des autres.. Je commençais à dessiner ses contours parfaitement dans ma tête quand tout à coup j'me suis retrouvé au sol sur un type au cheveux orange bizarre. Bordel, je vous raconte pas l'horreur que c'était, j'avais l'impression de mettre fait violer de l'intérieur vous savez, comme ci mon esprit c'était barrer sur une autre planète avant de revenir en moi quelques seconde plus tard. C'est encore pire que d'avoir un moment d'absence, par ce que t'es quand même un peu la, alors que la, rien du tout, même pas un souvenir de ce qui aurait pu se passer

Il avait la lèvre écorcher et moi j'avais un peu mal au phalange.. Conclusion? Pendant mon moment d'absence je lui avais foutu un coup de poing dans la gueule donc? Mais pourquoi j'aurais fait ça? A tout les coups, c'était encore un enculé du public qui voulait me voir me battre et il a prit la possession de mon corps pour frapper un type au hasard dans la foule.. Pas mal pas mal, j’espérais qu'il se manifeste à la fin du carnage pour que je lui donne une petite médaille, par ce que chapeau l'artiste. Et puis devinez quoi? Avant même que je n'eu reprendre totalement mes esprits, il me donna un violent coup dans les côtes avant de me sauter dessus et de me bloquer au sol.

Et puis plus rien, le gars au cheveux orange se mit à faire semblant de me frapper.. Mon dieu mais quel abruti il faisait, sans hésiter une seconde, je bloqua un de ses poings de mes deux mains avant de lever ma jambe en bonne état pour la passer sur son cou et le projeter violemment au sol devant moi, comme un bon catcheur, pour lui monter dessus dans la foulée du mouvement. Me retrouvant sur lui avec encore plus de facilité que prévu, je me mit à le regarder inconsciemment avec le sourire jusqu'aux oreilles avant de placer un genou sur chaque bras pour limiter ses mouvements.. Et puis boum, je lui donna un coup de poing de toute mes forces dans le nez puis encore boum, un autre cette fois ci dans l'oeil et puis malgré la douleur qui commençait à monter dans mes phalanges, j'éleva le poing en l'air pour lui donner le coup de grâce.

« Lâche-le ! » retenti dans mon dos avant de me faire attraper la main.

Je regardais du coin de l'oeil à qui j'avais à faire.. Et c'était Misana qui me tenait le bras, m'empêchant de laisser celui ci s'abattre sur le pauvre gars qui se trouvait entre mes jambes. Elle me tenait toujours la main quand elle s'accroupit près de nous pour venir en aide à l'autre type, je vous raconte pas l'horreur, je bouillonnais encore plus quand je me rendis compte qu'elle avait un faible pour lui.. D'ailleurs, le mec qu'avait fait un putain de boucan pour rien c'était ramené dans le conflit pour nous séparer. Ce mettant à me parler comme ci j'étais son pote depuis bel lurette..

En fait, j'étais venu pour foutre la merde et j'allais la foutre jusqu'au bout.

Et c'est donc d'un geste brusque que je retira ma main de l'emprise de celle de Misa, créant malencontreusement un coup de vent qui écarta celle ci et l'autre mec de nous. Je m'éleva ensuite avec difficulté, laissant pour mort l'autre type au sol avant de me mettre à rire, de plus en plus fort, je vous jure on aurait dit un sadique assoiffer de sang qui venait de finir de bouffer sa proie. Je jeta un bref coup d’œil vers le type au sol et comme un putain d'enculer quand à jamais finis, je laissa mon pied s'abattre avec force, sur son visage.

« Pas très malin votre pote. » dis-je en m'essuyant la semelle sur le haut de celui ci, affichant un air très serein sur le visage. Avant de plonger mes mains dans les poches et de les regarder chacun leur tour en prenant un air amusé. « Et beh, moi qui voulait pas foutre la merde aujourd'hui, c'est raté. »

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Eryn le Mar 16 Fév 2016, 22:13

« Si vous voulez nos collé je suppose que ça ne vous dérange pas d’être mis à pied pour avoir agressé un élève. En plus des diffamations que vous avez vociférez à son encontre. Si je ne me trompe pas, sa vas être plus dure de surveiller Misana si vous n’êtes pas dans l’enceinte de l’établissement n’est-ce pas ? Vous qui sembler tenir à elle, vous voulez vraiment lui laissé carte blanche ? Je ne sais pas pour les autres mais moi ça me semble bien stupide. Vous lui donnez une colle pour la laisser  hors de votre porté pour une voir plusieurs semaines. Qui sait ce qu’il pourrait arriver pendant votre absence. On n’est jamais à l’abri de rien dans cette académie. »

Oh la poisse, un monsieur je sais tout qui ramenait sa science. Angelo lui jeta un regard blasé et sourit à l’intervention de Misana. Il venait la défendre pour ensuite la menacer ? Non, il n’interprétait pas les choses ainsi. Elle avait sauté trop vite aux conclusions hâtives.
Un coup d’œil rapide autour de lui, il pressentait qu’il n’aurait pas l’avantage. Angelo claqua des doigts et se tourna vers Misana :

« Il semblerait que tu sois la seule collée finalement ! »

Mais la jeune fille n’était plus vraiment là, Angelo se tourna pour regarder ce qui avait tant attiré son regard, il vit alors Myo frapper un jeune homme au sol. Intrigué, il observa Misana, étudiant son comportement à cet évènement. Elle semblait perturbée par le combat, un problème avec l’un des adversaires ?
Elle ne bougea pas de suite, surprenant, elle qui avait tendance à partir au quart de tour. Akatsuki débarqua. Ainsi, c’était ça son nom ? Pourquoi donc avait-il refusé de le donner la dernière fois ? En tout cas il comprenait mieux sa réputation glaciale, il lui avait fait du plus mauvais effet la dernière fois.

- Dégagez de là, c'est pas un spectacle. ... Vous vous êtes bien amusés, dites-moi ? C'était drôle à voir, dis donc.

« Ah ! C’est bien toi Akatsuki de te planquer pour jubiler dans ton coin… »

Elle le connaissait… Décidément, il avait beaucoup de choses à rattraper. Il fronça les sourcils aux propos d’Akatsuki.

« Tu matais mais tu n’es pas intervenu ? C’était ton show case privé ? »

Les bras croisés sous sa poitrine, Angelo vit alors Misana bouger, enfin, et il l’observa du coin de l’œil.

« Lâche-le ! … Tu es blessé… »

Ces gestes… cette façon de regarder ce garçon. Angelo fit un pas en avant, sourcils froncés et concentra son attention sur la scène. Là, au poignet du jeune homme aux cheveux auburn, était-ce ce à quoi il pensait ?

« Laisse les, tu vois pas qu’il ont envie d’être tranquille. »

Le drogué lui souffla quelque chose à l’oreille, Angelo tendit l’oreille mais en vain. Que voulait-il dire de si secret ? Enfin, il amenait avec lui de quoi intervenir. Angelo fit tomber le sable qui restait sur le jeune homme jusque sur Zakary. Le garçon était déjà bien abîmé, mais quelque chose lui disait que Myo n’en avait pas fini avec lui. Et Akatsuki qui ne faisait rien ?
Alors que Myo repoussait les deux intervenants avec ce qui ressemblait étrangement au pouvoir de Misana, Angelo lui recouvrit le visage et une partie du corps du garçon avec une couche protectrice de sable. Enervé comme il l’était, Myo allait sans doute frapper sans s’apercevoir de quoi que ce soit.

« Pas très malin votre pote. Et beh, moi qui voulait pas foutre la merde aujourd'hui, c'est raté. »

Bien sûr, on y croyait tous… Angelo commença à approcher de Zakary, guettant du regard Misana et Narok. Quelque chose lui disait que ces deux-là n’allaient pas laisser les choses. Dans tous les cas, si Myo n’enlevait pas rapidement son pied de là, il allait le pousser. Il commença à s’accroupir auprès du jeune homme.
Ah, enfin, Myo dégageait, pourquoi et comment ? Le jeune pion jeta un vague coup d’œil avant d’approcher la main de ce qui l’intéressait vraiment : le poignet sur lequel il avait cru voir quelque chose de familier.
Là, c’était bien ça. Angelo fit doucement tourner le bracelet pour y voir l’inscription qu’il cherchait, oui, c’était bien lui. Il se décida alors à regarder Zakary et grimaça en voyant son nez.

« Toi, t’es bon pour l’infirmerie… »

Angelo détailla le garçon, bon, ce n’était pas lui qui avait déclenché la bagarre mais il y avait quelque chose de louche dans cette histoire, il était persuadé que Myo s’en serait pris à Ed plutôt… Dans tous les cas, ce gars était soit un profiteur sans scrupule, soit un amoureux fou et désespéré. Il lui fallait éclaircir ce mystère.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est pas bien de boire ...

Message par Narok le Dim 21 Fév 2016, 19:58

En peu de temps il s’était passé plein de chose. D’abord Misa avait bizarrement crue que je venais de la menacer. Surement que l’alcool de la veille ne l’avait pas encore quitté suffisamment pour qu’elle ait des pensé claires. Parce qu’elle n’avait pourtant pas l’air stupide. Mais bref, Le dénommé Akatsuki était arrivé et n’avait rien fait pour arrêter quoi que ce soit, malgré le fait qu’il soit là depuis longtemps. Ou plutôt justement parce qu’il était là depuis longtemps et qu’il avait pu profiter du spectacle. Il y avait-il un surveillant digne de ce nom dans cette académie ? La certitude de trouver des gens de valeurs dans les employés était maintenant bien loin. D’un autre coté Angelo avait l’air d’avoir saisi la situation, et colla juste Misana, pour le moment. Décision qui était moins bête que la précédente mais toujours pas le bon choix.

Du côté de Zak, je ne savais pas pourquoi il avait usé de son pouvoir pour que le mec aux cheveux rouges intervienne en lui mettant un coup. Quel était son intérêt à vouloir se battre devant un surveillant. Sauf si il voulait être collé ou plus, mais la motivation de son geste m’échappait. En tout cas ce qui ne m’avait pas échapper c’était que ses coups qu’il donnait à son opposant étaient une illusion. Il se retenait avant de frapper. Moi qui était bien habituer aux arts martiaux puisque je m’entrainais depuis jeune, ce fait ne me paraissait qu’évident. Mais la dernière possession de Zak, sur qui il était à cheval, renversa la situation, et pris le dessus rapidement. Visiblement Zak n’avait pas vraiment de connaissance ou d’expérience en combat. Car les coups qu’il prenait n’était pas feint, et il ne parvenait pas à les éviter ou les bloqués.  

Mais Misa évita à Zak un coup bien déplaisant en retenant le bras du mec aux cheveux rouge. Après peu de temps Misa fit un geste vers Zak, un geste tendre contre toute attente. Il se connaissait donc, et surement plus que ça. Ensuite le garçon avec un œil bleu et l’autre rouge, qui s’était fait étouffer par Angelo, intervient aussi. Et je le suivis de quelques pas, à une enjamber de tout le monde. Il « invita » le mec aux cheveux rouges à s’arrêter là. Mais il manquait cruellement d’autorité par rapport à la situation. Il parla ensuite à Misa mais j’étais occupé à observer les deux protagonistes de la baston pour  faire attention. Et j’avais raison, car il se dégagea de l’emprise de Misa et une bourrasque renversa la reversa elle et l’autre. Il avait donc un pouvoir lié au vent… . Pour ma part, comme j’étais en retrait je fus seulement décoiffé et poussé un peu, mais rien de méchant puisque l’effort ne m‘était visiblement pas destiné.

Le ventilo aux cheveux rouge se releva, et se mis à rire comme un psyco. Il n’avait pas l’air bien, c’était surement quelqu’un qui aimait le combat plus que la raison. Et sans prévenir de quoi que ce soit, il écrasa son pied sur le visage de Zak. Alors là c’était trop. Bien que Zak, avait déclencher tout ça, il n’avait pas vraiment frappé, et avait pris sa part déjà. Mais un tel coup lui avait surement cassé le nez. C’était bien trop abusé et injuste pour qu’on le laisse continuer.

« Pas très malin votre pote. » « Et beh, moi qui voulait pas foutre la merde aujourd'hui, c'est raté. »

Entre ces deux phrases il avait pris le temps de s’essuyer le pied sur le corps de Zak, et avait mis les mains dans ses poches. Il nous regardait tour à tour, sur d’être dans son bon droit ou je ne sais quoi. De mon côté, depuis qu’il avait déclenché sa bourrasque, j’avais préparé mon sang d’une main dans mon dos. J’avais sortis presque tous mes tatouages et pris un peu dans mon corps pour être prêt à tout. Et quand il avait abattue son pied sur Zak, J’avais tellement envie de lui mettre une misère et de lui coller la tête par terre que j’avais déjà commencé à préparer mon coup. J’avais changé le reste de mes tatouages en plomb, pour ne pas me faire éjecter avec un coup de vent, et avec ce que j’avais sortis derrière moi, je fis une grande épée comme ce que j’avais fait lors de mon cours avec Taylor. Mais j’avais attendue qu’il laisse son regard sur quelqu’un d’autre. Une fois cristallisée, je balança mon épée sur sa jambe qui le faisait boiter, Du plat de la lame évidement, je ne voulais pas l’estropier.

Pendant que sa jambe ne le tenait plus, je laissais mon arme continuer sa course tout la changeant en plomb, fauchant ainsi sa deuxième jambe. Il se retrouva alors à tomber, n’ayant plus d’appui valable. Ramenant mon épée à moi dans la continuité du mouvement, je la changea de forme rapidement, ne formant plus une pointe de lame, mais ouvrant le dernier cercle, pour former une fourche à deux dents. Et l’abatis avec tout son poids, sur sa cage thoracique quand il tomba. Et comme il avait les mains dans les poches, le temps qu’il les sort, il ne put s’en servir que pour amortir sa chute. Se faisant coincé les bras le long du corps au niveau des biceps. Le choc lui plaque la tête au sol. Je sentis bien des vents tenté de me pousser lui de lui. Mais les poids que j’avais sur tout le corps et les dents de mon arme plantés dans le sol me servaient d’ancrage. Tenant fermement mon arme par son pommeau, j’étais du coté de ses jambes ce qui représentais un mauvais choix. Je passai de l’autre côté, du côté de sa tête.

Je l’avais pigé, Il se trouvait allongé à côté de Zakary. Entendant le bras il pouvait le touché si il tentait vraiment de le faire. Mais à quoi bon ? Lui gratter le bras ? Pas vraiment son genre de ce que j’avais vue. Et comme son pouvoir concernait le vent, il ne pourrait pas lui faire quoi que soit en le touchant.

Angelo s’étant rapproché de Zakary, je regardais les visages qui se tournaient vers moi, lisant des expressions différentes de l’un à l’autre, en tout cas Akatsuki n’avait pas l’air de déprécier le spectacle. Face à la surprise de tout le monde je m’adressais à eux.

« Bha quoi ? C’est un connard sadique et fouteur de merde ! Il est bien mieux comme ça. »


Je jetai un regard à ce dernier quand j’eus fini de parler, les vents avaient cessés assez vite, bizarrement, je le pensais plus tenace que ça. Et il n’avait pas vraiment l’air là.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum