Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Invité le 20/1/2016, 19:17

Après une très - trop ? - longue journée de cours, Staz décida d'aller se détendre en allant se promener en forêt. On lui avait d'ailleurs dit qu'il pourrait y voir, s'il avait de la chance, quelques animaux n'hibernant pas encore. Des loups notamment. Il était 18h30, il avait 2 heures pour marcher tranquillement et revenir.

- Boah, j'ai le temps !!! Je suis laaarge. Pensa-t-il à haute voix.

Il prit donc la direction de l'arrêt de bus, avant de se rendre compte que ce dernier venait de penser devant lui. Staz dut donc attendre le prochain, soit 30 minutes, avant de pouvoir se rendre en ville. Lui qui détestait ne rien faire, c'était raté...

Bref. Trois quarts d'heure, un bus, une gamelle et un paquet de chips ingurgité plus tard, Staz était enfin dans la forêt, marchant sur les brindilles craquant à chacun de ses pas. Ce fut à ce moment qu'il se dit qu'il n'avait vraiment aucune chance de croiser un quelconque animal ne s'étant pas déjà enfui. Il se rabattit donc sur un châtaigner à quelques mètres de là. La paroi étant assez lisse et l'arbre étant trop gros pour en faire le tour avec ses bras, Staz mit bien 10 minutes à tenter de grimper avant de se rendre compte qu'il y avait de l'autre côté du tronc, une branche sur laquelle il pouvait s'appuyer pour escalader.

Une fois en haut, il observa les environs, avec toujours un mince espoir d'apercevoir quelque chose mais n'aperçut même pas la queue d'une souris. C'est là qu'il se rendit compte qu'il commençait à faire sombre. Il regarda sa montre : 20h10.

- Meeeerdeee !

Il sauta de l'arbre pour essayer d'attraper le bus de 20h15 mais sa jambe se prit dans une branche et il s'écroula deux mètres plus bas. Heureusement, il n'avait rien. Qualque chose avait amorti sa chute.

- Aaaah regarde où tu vas 'tain ! Dit l'inconnue.
- Lynn' ?? S'étonna Staz. qu'est-ce que tu fous ici ?
- Bah j'm'entraîne y'a pas grand chose de plus à faire ici. Déclara-t-elle. Sinon, tu sais où on est ?
- Bah oui, la ville est par l...

Staz venait de se rendre compte qu'il était lui aussi perdu et désormais tous deux dans ce qu'on pourrait poliment qualifier de "bel etron".

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Lynn' le 21/1/2016, 01:08

Les cours... putain les cours, le pire moment de ma vie ces saloperies, et vas-y que je regarde de haut parce que j'ai mes boules plus trois et vas-y que je suis prof et que je matte comme un gros dégueulasse les meufs qu'ont des méga formes, j'avais tellement envie de tous leur démonter la fa-... Vous savez quoi ? Vous vous souvenez probablement pas mais au début quand je racontais, je m'énervais pas autant que ces derniers temps... et je me dis qu'en fait je crois que je regrette ma vie d'avant du coup, ce coup-ci j'vais pas hausser le ton... 'fin pas trop, aujourd'hui ça va être cool. Doooonc, j'étais sortis de la salle de classe à la fin, inutile de vous dire que je m'emmerdais pas mal en cours, ça m'intéressait pas du tout et la plupart du temps c'était même pas de la faute des prof, nan j'étais juste pas dedans comme si j'étais lassée de vivre ce train-train chiant tous les jours, quand j'arrivais en classe je m'imaginais directement en train de courir à poil dans une forêt. Bon ok, ça sonne un peu comme le rêve que j'ai fais la nuit dernière mais même pas, je pensais vraiment à ça... c'tait peut-être un début de nudisme de ma part ? Ouais nan en fait oubliez ça... ce jour là, j'avais décidée de sortir un peu de ce trou même si ça caillait un peu et que j'avais toujours pas de vêtement assez adapté pour être complètement immunisée contre le froid... mais au moins j'avais une écharpe ! C'était déjà ça au moins.

J'avais le choix, soit je prenais le bus soit j'y allais à pied... en courant je veux dire mais il aurait fallut que je me sois préparée à l'avance et sur ce coup là, bah j'avais complètement foiré mais c'était pas vraiment un problème, j'avais juste à le prendre ce bus même si j'aimais pas vraiment ça, le voyage était long même avec de la musique mais pour le moment, j'avais pas vraiment le choix donc j'avais embarqué... pour je savais même pas où, en vérité j'avais pris un bus au pif juste histoire de sortir de là. Ca concernait même pas le fait que je me sentais gênée à une époque non, c'était passé ça, c'était plus que j'avais envie de m'éloigner comme ça. Vous savez le pire dans un bus en fait c'est pas le voyage... c'est de pas pouvoir chanter ni headbanger quand y'a du ROTNS qui passe... une vraie torture ce truc...

Mais bref, j'étais descendu du bus à un arrêt complètement au hasard et j'avais commencée à marcher un peu, j'avais failli me prendre des poteaux plusieurs fois d'ailleurs à cause de ma mauvaise habitude fermer les yeux quand j'écoute un bon truc. J'avais vu pleins de magasin défiler, tous aussi intéressant les uns que les autres sauf un qui avait l'air vraiment l'air cool... c'tait plus une salle de muscu qu'un magasin mais bon, c'est pas faute si y'avait rien d'autre qui m'intéressait à l'époque. Après un bon p'tit moment de marche j'avais fini par arriver devant une forêt... et... merde c'était vraiment sympa comme endroit... quoi ? Qu'est-ce que vous avez tous à me regarder comme ça à la fin? Oui bah oui, c'est ça que j'essaie de planquer ça depuis le début, je suis pas restée la même sale gosse qu'avant mais fermez là et laissez moi finir, je m'étais enfoncée dans la forêt et même si la neige était plus profonde et je me les gelaient un peu plus qu'avant bah j'aimais bien, j'avais commencer à accélérer mon rythme de marche jusqu'à finir par courir avec un grand sourire.

J'étais comme une gosse en train de s'amuser dans de la neige, je vous avoue que je trouve ça un peu pathétique en fait, je refusais de vivre dans le même monde que les autres tout ça parce que je préférais le miens. Je me demande quand même ce que ça aurait donner la moi actuelle à cette époque... ah oui et avant que vous l'ouvriez, toutes les fois où j'avais que je m'adorais bah du mytho pur et simple, je dis pas que je détestais ma mentalité de l'époque même si c'est pas loin mais je faisais clairement pas les bons choix pour quoique ce soit. Mais bref, on revient à l'histoire là, je sais pas combien de temps ces conneries avaient durées peut-être une heure... peut-être plus, peut-être même moins, j'en avais et j'en ai toujours aucune idée mais au bout d'un moment je m'étais adossée à un arbre bien évidemment j'avais pas remarqué que y'avait plus une seule forme de rayon de soleil dans le décor. J'avais décidée de me barrer de cette forêt, j'y étais resté assez longtemps... 'fin je croyais ça du coup je m'étais dirigée vers la sortie... encore et encore sauf que la sortie bah elle venait jamais vers moi...

"Et merde..."

Je m'étais paumé comme une débutante... j'avais dû errer dans cette forêt pendant je sais pas combien de temps et le temps que je m'en rende pas compte... je m'étais prise un mec dans le coin de la face... si j'avais été vigilante ça serait pas arriver et le mec aurait pu juste bouffer de la neige mais non... quelle déception. 'fin bref tout ce que j'avais pu trouver à dire c'était.

"Aaaah r'garde où tu vas 'tain !"

Oui... regarde où tu vas... je me prends quelqu'un d'en haut et c'est ça que j'avais dis... je sais, je sais je devrais pas autant rager sur cette histoire mais merde quoi... bon ok, ok j'arrête. Bon alors... le mec m'avait demandé ce que je foutais dans cette forêt, alors avant de continuer ce mec là c'était un des gars qu'était avec moi dans l'espèce de rêve à la con que j'avais fais, c'était Staz son nom je crois mais je m'en souvenais pas à ce moment là donc... ah oui j'avais pas fini de parler aussi.

"Bah je m'entraîne, y'a pas grand chose de plus à faire ici... et... t'sais où on est ?"

J'allais pas non plus lui dire que je m'étais paumé comme une bleu et que j'essayais de me barrer de là, fallait pas me prendre pour la dernière des désespérées non plus j'étais peut-être qu'une sale gosse incapable mais j'allais pas pleurer pour de l'aide non plus, y fallait quand même que je me respecte un minimum. Il avait pas fini sa phrase et de ce que j'avais entendu, il avait pas pigé ma question, je lui avait pas demander où était la ville mais plutôt "c'est pas un peu un endroit bizarre pour faire le coup du jeterentrededans ?" 'fin bref, je m'étais dégagée de tout ce bordel 'fin de ce mec et je m'étais relevée en virant toute la neige que j'avais sur moi avant de regarder ce qui m'entourait et... tout se ressemblait, tout, absolument tout, des arbres de partout et avec une gosse comme moi c'tait pas possible que je retrouve mon chemin... mais ça je voulais pas le savoir. Je m'étais retournée vers ce mec là, et j'allais enfin clarifier un truc.

"Mec... t'es qui déjà ?"

Au moins avec ça j'allais enfin savoir son nom, pas que ça m'intéressait plus que ça mais c'était quand même mieux de connaître le nom de quelqu'un à qui on parlait. Après ça j'allais me foutre de lui en lui disant qu'il s'était paumé mais entre temps un bruit venait de pas loin de nous et il avait l'air de se diriger dans notre direction, ma réaction avait été pour une fois bonne et plutôt rapide, j'en suis toujours pas fière mais c'était la bonne décision cette fois et là je mens pas. J'avais libérée Lilith ce qui avait bien sûr eu pour effet de faire passer ma couleur de cheveux de noire à leur rouge originel et j'étais en position défensive si un truc allait nous attaquer, il allait pas nous buter facilement.


J'me fais chier au point de foutre de la musique dans ma signature:



Cassez pas les couilles j'cause en #990000
avatar
Lynn'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Invité le 21/1/2016, 18:54

Il y avait de la neige. C'est stupide, mais j'étais heureux qu'il y en ai. Ça me rappelait mon chez moi. Bon, c'était pas vraiment les dizaines de centimètres de neige comme là-bas, mais il y en avait, c'était déjà vachement bien. Du coup, j'étais parti en excursion tôt le matin. Marcher ne me faisait pas peur, j'avais juste pris mon sac de voyage habituel, celui qui me subit depuis 5 ans déjà, et j'y avait fourrer un casse-dalle, de la flotte et de quoi me faire une sieste à la sauvage, comme j'avais l'habitude avant.

Du coup je me retrouvais dehors, sous la neige et le vent léger, à marcher depuis une ou deux heure déjà. J'avais quitté la civilisation en direction des hauteurs de la zone. J'y avais vu une forêt qui m'avait l'air bien sympa en arrivant la première fois. Les gens que j'avais croisé en sortant m'avaient dévisager. Eh, je suis habitué au froid, je vais pas mettre un gros manteau là ou avec un simple pull j'avais déjà chaud par ce temps ! Ni bonnet, ni écharpe, ni gants, j'avais juste un vieux t-shirt, mon pull miteux avec les manches remontées et un jean usé. C'était bien assez pour ce « froid ». Eh mais ! J'avais déjà la dalle moi ! Je me posais tranquillement sur une racine protubérante pour grailler, au doux son du silence.

Ouah ! Dieu que j'aimais ça. Mais après une bonne bouffe, c'est l'heure de pioncer. Je m'enfonçais dans la forêt devant laquelle j'avais pris ma pause. Ça me rappelait tellement de trucs en vrai. Enfin bref. J'avais trouvé un coin pas trop enneigé ou me poser une heure ou deux.
...
Eh ! Patate, réveille-toi ! Ah, voilà. Il faisait déjà sombre. Merde, j'avais passé combien de temps ici ? Bordel ! J'avais la dalle en plus. Je remballais vite fait mon paquetage et m'apprêtais à repartir... quand j'entendis des sons. Étouffés par la neige alors je ne pouvais pas être certain de la direction d'ou ils provenaient, mais j'étais certains d'entendre quelque chose. Ça ressemblait à une discussion. Quelqu'un ? J'essayais de me rapprocher discrètement, pour entendre. Bon, je ne suis pas fourbe d'habitude, mais on est jamais assez prudent et méfiant.

Ah zut, j'ai cassé une branche sans faire exprès. Pardon petit arbre, mais j'étais repéré du coup. C'était un garçon et une fille aux cheveux noi... rouges ? Je. Owh. Je voulais pas savoir ce qui apparaissait à coté d'elle. Je ne comprenais pas bien ce qu'ils étaient, mais à moins de me présenter comme un ami, on allait se battre. Chose inutile.

- Pardon, je ne voulais pas vous euh... Espionner ? Moi c'est Nygard, enchanté.

Bon, c'était tout à fait sommaire, mais au moins, je n'étais plus une menace. Du moins, c'est ce que j'avais en tête en tout cas. Après, je n'ai pas une tête qui inspire la confiance, mais quand même, je suis pas un mauvais bougre quoi.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Invité le 21/1/2016, 22:31

A peine s'eût-il rendu compte qu'ils étaient tous deux perdus qu'une branche craqua derrière eux. Pensant d'abord à un animal, il se retourna. Là, il vit un jeune homme. Enfin, un jeune homme... La chose - ? - s'apparentait plutôt à une sorte de géant. Vous savez, ceux qu'on voit dans des films comme Harry Potter par exemple. Eh ben là, c'était pareil. Ce type faisait près de 2 mètres. Ses cheveux châtains lui descendaient jusqu'aux joues tandis que ses yeux marrons clair nous observaient, hésitants.

- Oui ? Dit-il. T'es qui ??

Il leur expliqua qu'il s'appelait Nygard et qu'il les "espionnait", pour reprendre ses termes. Enfin, espionner étant un bien grand mot mais bon...

- Tu fais quoi ici ?

Il leur répondit qu'il dormait, et qu'il venait de se réveiller quand il avait entendu leurs voix. En bon mec curieux, il n'a put s'empêcher d'aller observer la scène.

- Ah ok ! Moi c'est Staz, elle c'est Lynn'. Enchanté ! On est à l'académie Tsuki. Toi aussi, j'imagine. Déclara-t-il avant de lui chuchoter Ah, et ne lui parle JAMAIS de ses cheveux si tu tiens à ta fécondité. Sinon, tu sais où on est ? On est comment dire... Perdus, et on aimerait choper le prochain bus, histoire de pas rentrer trop tard à l'académie.

Il leur répondit que bien sûr qu'il savait où était la ville, et leur dit de le suivre. Ils marchèrent alors longtemps, très longtemps, jusqu'à atteindre... rien. Ils avaient impression de tourner en rond. Tandis que Staz se disait qu'ils étaient vraiment perdus, Nygard répétait, moins certain de lui néanmoins, qu'il savait où ils allaient. Au bout d'un quart d'heure de marche inutile, Staz, désormais sûr qu'ils étaient perdus, dit tout en regardant d'un œil de mort leur pseudo sauveur :

- Bon, on fait quoi maintenant qu'on est VRAIMENT paumés et que le bus est passé ?

Ils décidèrent d'un commun accord de s'arrêter quelques minutes pour se reposer - un quart d'heure de marche, c'est fatiguant. Staz s'appuya donc contre un bouleau - ? - et poussa un profond soupir. Il se dit qu'il allait se résumer la situation.

- Ok. On est trois, dans une forêt que personne d'entre nous connaît. Il commence à faire nuit et on sait pas du tout où on est. Ah ! Et l'académie va fermer. Comment ça pourrait être pire ?

ZBLAF

Une énorme couche de neige venait de lui tomber sur la gueule. En plus d'être perdu, il était maintenant trempé.

- Et meeeerde !!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Lynn' le 22/1/2016, 20:45

Bon... en fait c'est chiant quand je dis ce que je pense de moi même, du coup j'vais juste reprendre comme avant hein. Alors, j'en étais à « j'étais parée à maraver tout ce qu'allait sortir de ce bordel » et du coup j'attendais le bon moment, c't'à dire le moment exact où le mec était assez visible. Dès que c'était le cas, je lui avais foncé dessus mais d'une force... bon avec la neige j'allais un peu moins vite pour le coup mais voilà, fermez la et soyez inventif. J'allais presque arriver à son niveau, il allait tellement cher eeeet... Il a parlé... oui, je sais en soi c'est pas vraiment un problème mais le mec y s'était excusé et en plus y s'était présenté... j'étais censé faire quoi moi maintenant !? Vu que j'allais trop vite, pour m'arrêter y me restais qu'un truc... et c'est comme ça que j'ai fini par me ramasser en passant en fusée à côté du mec sortit de nulle part. J'étais restée une ou deux secondes par terre dans la neige avant de me relever en soupirant. Apparemment y s'appelait Nygard, un nom zarb' d'ailleurs, si j'en crois ce qu'il avait dit ou plutôt ce qu'il avait insinué, bah il était là par la puissance du pif total.

Le temps que je me relève et que je me débarrasse de la neige, Staz était déjà en train de lui chuchoter un truc, j'avais pas cherché à savoir mais j'avais entendu qu'il était en train dire qu'on était paumé, on m'incluait donc... j'allais contester comme si j'étais vraiment pas paumé mais au final... nan je voulais trouver le bon moment là aussi. On s'était retrouvé à marcher, visiblement au pif en fait puisque la sortie nous f'sait toujours des doigts où qu'elle soit... et un peu plus tard, bah on était encore paumé quoi... y s'étaient arrêtés et Staz s'était plaint... encore 'fin bref c'est LÀ ! Que j'étais entrée en scène, et c'était aussi là qu'on allait rentrer ! ...Ouais en fait pas du tout hein mais c'est ce que je pensais vraiment.

"Les mecs... Laissez moi faire parce que là, on va nulle part sinon..."

Et c'est comme ça que j'avais pris la tête, pour commencer, j'avais cassé une branche en deux après l'avoir désolidarisé de son arbre et j'avais planté les morceaux dans la neige de façon à ce qu'ils soient reconnaissable et on était partit ! J'avançais d'un pas sûr vers cette putain de sortie, je marchais... marchais... et j'avais retrouvé les branches que j'avais pétés... c'est là que je me suis retrouver à faire face aux deux mecs avec un grand sourire et une assurance parfaite.

"Parfait ! J'ai fais ce que je voulais maintenant on se casse d'ici, oui je sais on a tourner en rond mais c'tait mon plan faites pas chier, j'ai dis que je savais ce que je faisais."

J'étais repartie, à savoir s'ils m'avaient suivit... aucune idée, j'avais accéléré le pas pour leur prouver que je savais ce que je faisais et... rebelote... j'avais marché, marché et encore marché en prenant des routes différentes, là où j'avais tourné à gauche, bah je tournais à droite et vice et versa et après une longue marche (plus longue que la dernière).... je suis retombée sur ces putains de branches cassées. Du coup, j'avais fais face aux mecs et avec l'air le plus sérieux du monde.

"Bon les mecs on est complètement paumé... Ca va prendre mas temps pour revenir j'le sens... autant pour l'académie, j'm'en contrefous mais ça caille... et ça va être chiant pour pioncer... Ok, on est dans la merde totale, mais c'pas grave on a juste à... pas crever ? Faut qu'on trouve un endroit où on peut se poser tranquille au moins."

Bah oui, j'savais que c'tait évident mais bon c'tait pas un vrai problème... 'fin pas encore quoi, nan y manquait juste quelqu'un crève de froid en fait et là ce serait un problème même si en fait y f'rait d'la bouffe pour les autres, apparemment les humains ont le goût de poulet donc ça devrait pas être trop difficile à avaler... je m'éloigne un peu du sujet là non ? Bref, on d'vait se bouger le cul si on voulait geler sur place et pour ça... bah j'savais pas quoi faire au pire je pouvais... me paumer encore plus ? Nan sérieusement, je crois que c'tait une des plus grosse galère où j'm'étais fourrée et pas parce qu'on allait pas pouvoir rentrer à temps nan ça j'm'en contre foutais mais d'une puissance nan par contre, j'voulais pas crever dans un bois obscur... du moins pas sans avoir combattu vaillamment...


J'me fais chier au point de foutre de la musique dans ma signature:



Cassez pas les couilles j'cause en #990000
avatar
Lynn'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Invité le 25/1/2016, 15:25

- Ah ok ! Moi c'est Staz, elle c'est Lynn'. Enchanté ! On est à l'académie Tsuki. Toi aussi, j'imagine. Déclara-t-il avant de lui chuchoter Ah, et ne lui parle JAMAIS de ses cheveux si tu tiens à ta fécondité. Sinon, tu sais où on est ? On est comment dire... Perdus, et on aimerait choper le prochain bus, histoire de pas rentrer trop tard à l'académie.

Bon, il n'y avait pas l'air d'avoir de malentendu encore. Et puis ils étaient perdus de ce qu'il me disait, ça va, j'allais pouvoir aider comme ça. Puis il y avait la femme là, qui m'avait foncé dessus. Sans réelle raison, mais comme je m'étais excusé et présenter, elle avait du se retrouver bien conne pour aller s'effondrer dans la neige à coté. Ou bien elle était maladroite et s'était enchevêtrée quelque part. M'enfin. J'étais parti pour l'aider à se relever, mais elle le fit toute seule avant que je puisse faire quoi que ce soit. N'empêche que celle aux cheveux rouges avait l'air vachement belliqueuse. Je lui jetais des regards de temps en temps, histoire de la garder à l’œil. Ça se fait pas évidemment, mais elle était parti pour m'agresser tout à l'heure, jusqu'à ce que je me présente, j'allais pas lui laisser une autre occasion. Quant à ce Staz, il ne semblait représenter aucun danger. Pas qu'il avait l'air faible hein, mais plutôt non-violent on va dire. Enfin à coté de Lynn, ça devait être assez simple d'être non-violent.

Sans être réellement certain de la direction d'ou j'étais venu, j'indiquais un endroit. Il me semblait que je venais de là, du coup ça devait donner sur la sortie en direction de la ville, non ? Eh bin en fait non. Je nous avait juste perdu un peu plus. Dommage, je perdais des points là. Mais bon, j'avais dormi, ça a pas du aider. D'habitude je sais me repérer dans ce genre d'endroit hein. On fit une pause au bout d'un moment. Je savais pas pourquoi, on avait pas marcher beaucoup.

- Bon, on fait quoi maintenant qu'on est VRAIMENT paumés et que le bus est passé ?

Bonne question. A laquelle je n'avais qu'une seule réponse, marcher dans une direction générale jusqu'à sortir, peu importe ou. Il suffisait de sortir après tout. Elle ne devait pas être si immense que ça la forêt. Et au pire, j'avais encore un peu de bouffe sur moi, de la flotte et je savais survivre en milieu hostile. Enfin hostile. Ce climat était vachement doux par rapport à chez moi, mais voilà quoi, j'allais pouvoir me rendre vraiment utile là.

- Ok. On est trois, dans une forêt que personne d'entre nous connaît. Il commence à faire nuit et on sait pas du tout où on est. Ah ! Et l'académie va fermer. Comment ça pourrait être pire ?

Avant que je puisse le prévenir, un bloc de neige tomba de l'arbre sur lequel il s'était appuyé. J'avais bien envie de me moquer, mais il l'aurait surement mal prit.

- Et meeeerde !!

Lynn décida d'entrer en scène.

"Les mecs... Laissez moi faire parce que là, on va nulle part sinon..."

Étrangement, je savais pertinemment que je n'allais pas spécialement aimer sa solution. Mais j'allais rien dire, elle aurait prit ça personnellement et on se serait battu. Elle avait péter une branche en deux, et planta les deux bouts dans la neige. Un repère hein... Ouais, pas mal dans l'idée. Sauf qu'au bout d'une première marche, on se retrouva devant eux. J'avais un doute quant à la présence d'autres bâtons plantés exactement de la même manière dans la forêt.

"Parfait ! J'ai fais ce que je voulais maintenant on se casse d'ici, oui je sais on a tourner en rond mais c'tait mon plan faites pas chier, j'ai dis que je savais ce que je faisais."

Moui. J'avais de sérieux doute, mais admettons, elle savait ce qu'elle faisait. Elle semblait aussi avoir assez de fierté vu la façon dont elle nous avait dit ça. Encore plus à prendre avec des pincettes du coup... Quand elle a repris la marche, elle allait plus vite que la première fois. Et on retomba une seconde fois sur les bâtons. Bravo. Elle nous dit avec un air très sérieux et grave :

"Bon les mecs on est complètement paumé... Ca va prendre mas temps pour revenir j'le sens... autant pour l'académie, j'm'en contrefous mais ça caille... et ça va être chiant pour pioncer... Ok, on est dans la merde totale, mais c'pas grave on a juste à... pas crever ? Faut qu'on trouve un endroit où on peut se poser tranquille au moins."

C'était l'idée oui. Pas crever était un bon plan.

- Hem. J'ai de quoi dormir dans mon sac, c'est pas trop un soucis du coup ça. Par contre, vous avez faim ? Il me reste encore un peu de quoi grailler.

Ouais, ça éliminait un problème comme ça, c'était déjà une bonne avance. Suffisait de trouver un endroit un peu couvert, comme là ou j'ai dormi en fait. Après, je suis naturellement résistant au froid, eux j'en savais rien. On ferait un feu au pire des cas, c'était assez simple avec tout ce qui nous entourait. Elle nous regardait étrangement. Enfin, c'est l'impression que j'avais. Comme si elle était prête à nous bouffer. Ouais, être perdu avec elle était clairement pas un bon plan. Être avec elle tout court en fait...

- Au pire, on peut toujours se reposer et reprendre la route demain, suffit qu'on marche dans une direction générale, on finira bien par sortir. Et je peux éventuellement aider en prenant une direction différente avec mon pouvoir, ça arrangerait je pense.

Et bim, je me retrouvais en position de sauveur.  C'était beau putain. Mais je bâilla, et je perdais tout du coup. M'enfin, j'avais apporter des solutions valides.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Invité le 25/1/2016, 19:36

Staz était désormais trempé de la tête aux pieds, presque autant que Lynn' qui s'était ramassée quelques instants plus tôts. Ce fut donc ce moment que choisit la rubis pour s'autoproclamer guide vers la lumière - tu parles ...

Après avoir marché, plusieurs minutes durant derrière une Lynn' déterminée à les sortir de là, les deux garçons se sont bien rendus compte que le coup de "je place des bâtons pour qu'ils servent de repère" ne les empêchait pas de tourner en rond, et que dire qu'elle savait parfaitement ce qu'elle faisait ne les aidait absolument pas. Au bout d'un certain temps, non contre son gré, Lynn' avoua finalement n'avoir aucune idée de comment sortir de cette merde.

Ce fut donc au tour de Nygard d'entrer en scène. Contrairement à Staz et à Lynn', il savait pertinemment - du moins il l'admettait - que continuer à s'enfoncer dans la forêt n'était pas ce qu'on pourrait qualifier d'"idée de génie".

Il a donc proposé à ses deux compagnons de fortune de s'arrêter pour la nuit et de grignoter un morceau.

- Euuuh, c'est pas comme si il faisait froid hein ? Enfin, si vous y tenez...

Ils s’assirent donc tous les trois dans la neige, sous un arbre, là où le manteau blanc était un peu plus fin, laissant même apparaître quelques brindilles, tout en faisant attention à ne pas - re - faire tomber de la neige sur eux.

Voyant qu'il faisait de plus en plus sombre, Staz décida d'activer son pouvoir et d'illuminer sa main droite d'une lueur néanmoins faible mais suffisante pour y voir.

- Ok, et maintenant ? T'as quoi à bouffer ?

Nygard sortit alors de son sac deux demi sandwiches  à la viande - ? - et un paquet de gâteaux. Sans attendre, Staz se précipita sur l'un des demi sandwiches et en coupa un tiers, qu'il remit au milieu tout en déclarant :
- Je prends ça !

Durant leur casse croûte, ils discutèrent un peu, de tout et de rien. Ils apprirent que Nygard était un saphir, ce qui provoqua un mélange de mépris et d'empathie de la part des deux rubis. Le saphir apprit lui que ses pseudos camarades étaient des rubis et qu'en bons rubis, ils n'aimaient pas trop trop les règles.

Alors que leur espèce de repas touchait à sa fin, une sorte de grognement parvint de derrière eux.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Lynn' le 26/1/2016, 23:56

Savez, j'avais p'tête pas arrangé la situation des masses mais ce que j'ai pas fais, bah c'est que je l'ai pas empiré et c'tait déjà ça quoi. Nan parce que j'aurais bien pu nous enfoncer encore plus dans cette forêt à la con hein, heureusement que tous ces putains d'arbre de merde se ressemblaient tous sinon on serait encore plus dans la merde... voilà, ça c'est ce que je pensais quand on s'tait paumé dans la forêt et je déconne même pas... Bref ! J'avais dis que j'arrêtais avec mes avis sur moi même.  Y'en avait un qui m'avait suivit dans ma logique infaillible, le gars là... Nygard voilà, apparemment il avait d'la bouffe, un peu de bouffe et « de quoi dormir »... c'pas comme si on pouvait le faire à même le sol... et non se les g'ler c'tait pas une excuse. Avec Staz qui se plagnait encore... il arrêtait jamais ce mec, il avait p'tête b'soin qu'on lui apprenne la vie ? Mais il donnait clairement pas envie lui contrairement à l'autre ! Lui, il avait l'air d'en avoir dans le froc le pet... salop ! J'peux pas le surnommé petiot avec toutes les têtes en plus qu'il faisait par rapport à moi, mais c'tait pas pour ça qu'y m'intéressait, nan il avait le corps du mec qui savait se foutre sur la gueule et je voulais pas manquer ça. En plus, ça f'sait combien de temps que je m'étais pas battu sérieusement ? Je sais plus d'ailleurs.

Pour en revenir à la bouffe, dès que Nygard avait sortit la sienne de bouffe Staz s'tait jeté dessus comme un morfal... même s'il avait coupé un morceau mais y s'tait jeté dessus comme un morfal quand même. Il s'tait enfin posé, dans le sens où il avait enfin arrêté de se plaindre et dans le même temps, il avait commencé la conversation, c'tait juste histoire de passer le temps quoi, pas grand chose de palpitant. Nygard avait annoncé qu'il était bleu et... bah y'avait direct eu un espèce de regard supérieur chez Staz que j'avais pas pigé sur le coup vu que la gue-guerre entre maison c'tait pas vraiment ce qui m'intéressait le plus quoi. Je sais ça a l'air surprenant comme ça mais leur « guerre » c'est juste de sentir mieux les uns des autres, si ça se tapait à la limite j'aurais dis oui mais juste regarder les gens de haut c'est chiant si on fait rien pour prouver qu'on est meilleur a part se reposer sur le nom de la maison d'où on vient... 'fin bref, je m'en foutais complètement quoi mais bon il avait l'air d'y croire lui, donc ma réaction c'tait que... bah j'avais rien fais quoi. 'fin si au bout d'un moment dans la conversation j'avais lancé un truc.

"Assez parler de cette histoire de maison à la con qu'intéresse personne ! Comment t'as atterris dans cette espèce de trou à rat d'académie ? Et non je parle de cette lettre à la con là, j'te demande si t'as fais un truc intéressant avant d'arriver."

C'tait pas tellement intéressant non plus mais vu qu'on était là pour longtemps encore, bah autant perdre du temps à raconter n'importe quoi. Pendant que je l'écoutais causer je jouais avec la neige en faisant des mini mecs de neige tout en hésitant sur est-ce que je bouffais maintenant ou pas. Ca avait pas l'air comme ça mais c'tait... ouais nan en fait c'tait pas un dilemme du tout en fait, j'étais juste en train de me faire chier pour rien... comme d'hab' quoi.Du coup ça se passait plutôt bien en fait, c'tait cool, ça caillait pas trop... pas encore trop, et on s'emmerdait pas trop du coup c'tait la pire situation de l'univers en fait. J'avais pas arrêté de mater le bleu tout du long et non c'tait parce que je voulais m'le taper ou quoique ce soit... 'fin si... mais pas dans le sens que vous pensez, du coup au bout d'un moment j'm'étais rapprochée de lui et l'avait interpellé avec un p'tit coup de poing dans l'épaule.

"Eh ! J'veux qu-"

Et c'est exactement à ce moment là, que j'avais entendu un truc qui annonçait que du bon... 'fin c'est que je pensais ça, des grognements qui venaient de je savais pas où dans les bois mais qu'étaient bien là. Ca voulait dire qu'un seul truc... soit ça avait sentit la bouffe, soit on était sur son territoire mais dans les deux cas ça annonçait que du gros bordel où j'allais prendre mon pied contre des animaux et ça pour la première fois de ma vie. C'tait pas n'importe quelle première fois ça, et je comptait bien en profiter entièrement... je savais tellement pas ce qui m'attendais... Ca m'aurait pas étonnée que les deux autres avaient entendu le bruit eux aussi... à moins qu'ils soient complètement sourd y'avait pas moyen par contre, j'espérais juste qu'ils allaient pas s'affoler comme des fiottes... et par ils je visais surtout Staz. Autant sa fuite m'aurais pas dérangée autant le fait qu'il un boulet non... et ça aurait probablement mené à un meurtre de ma part qu'il fasse pas chier. Je m'étais avancée un peu plus en direction du bruit avec mon sourire habituel de tarée quand je suis excitée avant de revenir vers les sandwiches pour en prendre la moitié du deuxième sandwich pour repartir en avant et tout ça avec le même sourire au lèvre tout le long. J'avais légèrement agité la moitié de sandwich devant moi histoire de diffuser un peu l'odeur... sans avoir aucune putain d'idée de si ça allait marcher.

Après deux ou trois secondes d'agitation, j'avais fourré le sandwich dans ma bouche pour l'avaler rapidement, j'avais même pas eu le goût du sandwich, j'en avais rien à foutre de ça, j'avais que ces foutu... bon j'le dis maintenant même si je le savais même pas à l'époque, c'tait des loups. Et après avoir fait rentrer Lili et teint mes cheveux en noir... encore, j'm'étais adressée au deux glandus derrière moi.

"Les mecs... on va s'marrer."

Et là vous imaginez un plan sur ma face qui sourit comme une tarée, avec les deux mecs derrière... quoi ? Ouais j'savais pas comment finir cette partie et alors ? Nan mais si vous voulez raconter à ma place c'est comme vous voulez hein, c'est parce que je suis payé pour raconter ça que je suis obligée d'aller jusqu'au bout ! Donc faites pas chier et fermez là, la partie amusante arrive mais comme j'ai aucun respect pour vous bah j'arrête là... saleté de gosse.


J'me fais chier au point de foutre de la musique dans ma signature:



Cassez pas les couilles j'cause en #990000
avatar
Lynn'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Invité le 29/1/2016, 00:37

- Euuuh, c'est pas comme si il faisait froid hein ? Enfin, si vous y tenez...

Bin, moi je crains pas le froid. Mais c'était surtout une question de logique en fait. Ça faisait un petit bout de temps qu'on tournait en rond, et le faire de nuit était pas un bon plan. Enfin, ça ne me gênait pas au pire. Du coup, on s'assit sous des branchages plus ou moins entremêlés, là ou il y avait moins de neige, histoire que l'on soit un peu moins trempés et que l'on ait moins froid. Enfin, qu'ils aient moins froid.

Ah, Staz utilisa son pouvoir. Il produisait de la lumière. En temps normal, je ne l'aurais pas trouver spécialement utile, mais là j'étais forcé de le reconnaître, c'est une aide intéressante dans certaines situations.

- Ok, et maintenant ? T'as quoi à bouffer ?

Bon, au moins il était direct. Enfin, j'avais proposé après tout. Je sortais mécaniquement ce qu'il me restait, histoire de leur dire "voilà, on a ça, qui prend quoi ?" sauf que non. J'ai tout juste eu le temps de sortir mes deux demis sandwichs et le paquet de biscuits _des spéculoos, miam_ que je me fis arracher des mains l'une des moitié, dont il découpa en bout pour lui et reposa le reste.

- Je prends ça !

Okay, le prédateur quoi. Eh, il était calme du coup pendant qu'il mangeait. Calme, mais on continuait la discussion quand même. D'ailleurs, le seul truc que j'avais réellement retenu, c'était leurs maisons. Rubis les deux. Enfin, leur maison et l'air supérieur que Staz avait pris en apprenant que j'étais Saphir. Okay, je le prenais très bien. Enfin, j'allais pas déclencher un conflit inutile comme ça, c'était pas le moment. Surtout pour ce que j'en avais à faire en fait. Mais la réaction de Lynn était plus posée. Enfin posée. Elle avait l'air de s'en secouer le coquillard aussi quoi. Ou alors elle avait même pas écouté. Ce qui revenait au même au fond. Elle se mit à parler pourtant au bout d'un moment.

"Assez parler de cette histoire de maison à la con qu'intéresse personne ! Comment t'as atterris dans cette espèce de trou à rat d'académie ? Et non je parle de cette lettre à la con là, j'te demande si t'as fais un truc intéressant avant d'arriver."

Ah. C'est pas quelque chose auquel je m'attendais de sa part. Enfin, je m'attendais à rien de sa part, mais cette question était pas quelque chose que j'aurais pu la voir dire. Pendant que je lui racontais ma Finlande, comment je me suis barré pour vagabondé jusqu'à la capitale pour enfin avoir la lettre à la con, elle jouait avec la neige. Je savais pas si je devais lui gueuler dessus parce qu'elle en avait rien à secouer, me taire ou bien continuer vu que c'était juste pour pas avoir un silence gênant. Du coup, j'ai continué mais en abrégeant le plus possible.

J'avais surtout l'impression qu'elle lorgnait sur la bouffe en fait. Mais en fait, c'est moi qu'elle regardait. Mais pas comme quelqu'un que t'écoute. Comme si elle attendait un truc de moi. C'était gênant ça aussi. Au bout d'un moment, elle s'était rapprochée de moi. Oulà, oulà, oulà. Je l'intéressais ou bien ? Et en quoi surtout ? Qu'est-ce qu'elle pouvait attendre de moi ? J’essayais de ne pas faire attention à elle, mais elle me força la main en m'interpellant d'un petit coup de poing dans l'épaule.

"Eh ! J'veux qu-"

Avant de penser aux soucis que j'allais m'attirer avec elle, elle coupa sa phrase. Eh ? J'entendis un grognement. Pas le ventre de l'un d'entre nous, mais celui d'un animal qui avait la dalle lui aussi. J'avais instinctivement relevé la tête pour chercher d'ou ça venait. Dans tout les cas, ça allait être chiant. Soit à gérer, même si il n'y avait qu'une seule bête, soit on allait devoir fuir comme des lâches. Lynn s'avançait en direction du bruit. Ouais, cette fille était une source de problème en devenir pour moi. La nature de ces problèmes était autre chose après.

Elle revint sur ses pas vite fait pour prendre un bout de sandwich. Elle avait un rire étrange, presque fou. La situation devait l'exciter du coup. Elle agita sa bouffe devant elle. J'avais pas compris pourquoi au début. C'était même débile en fait, si ça faisait quelque chose, c'était seulement diffuser l'odeur un peu plus ou bien narguer le truc. C'était stupide, mais en fait elle voulait juste que la bête attaque. Ouais, une sacrée source de problèmes. Elle l'enfourna entier dans sa bouche après, et déglutit presque dans la foulée. Bon, au moins ses intentions sont claires. Je me relevais, m'essuyais un peu et regardait Staz pour connaître sa réaction.

"Les mecs... on va s'marrer."

Okay, j'ai pas pu voir la réaction de Staz et... Et... Hein ? Les cheveux de Lynn étaient redevenus noirs. Boh, j'avais pas envie de poser des questions. Pas à elle en tout cas, je sentais que ça allait vite déraper avec elle. Elle avait son sourire fou quand elle nous dit ça.

J'en vis un. Il semblait prêt à bondir, du coup, premier réflexe, je sautais sur Lynn pour la dégagée de la trajectoire du loup. Oui, c'était un putain de loup. Enfin, au moins un, mais j'étais sûr de rien. Du coup il bondit, se retrouva au milieu de notre campement de fortune, pendant que j'étais en califourchon sur Lynn. En temps normal, j'aurais bien rougis, mais j'avais pas le temps là, je m'enlevais et la relevais en tirant un coup sec sur sa main. Pas le temps non plus d'être délicat.

Je me mettais en garde et attendais la réaction des autres, savoir ce que l'on faisait en fait. Fuir ou combattre, les deux m'allaient. Sauf si ils étaient plusieurs, là ça aurait été problématique.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Invité le 3/2/2016, 15:02

A peine ce rugissement s'était-il fait entendre que Lynn' était déjà debout, devant ce qui semblait être un loup, à agiter son sandwich. Puis, elle l'avala d'un seul coup. Chose étrange, se dit Staz, sans avoir rien fait pour le moment.
Ce fut alors que le loup bondit en direction de l'unique fille du groupe, sauvée de justesse par Nygard, la projetant à terre.

Le loup se trouvait désormais à côté du blondinet et était en train de se relever.

- Et putaaaiin, on n'a pas assez d'emmerdes comme ça ? Faut qu'en plus on se fasse attaquer par un loup... Enfin bref, quand faut y aller...

Staz se leva alors et se dirigea en direction de la bête, qui bondit dans sa direction. Il pointa alors deux doigts vers les yeux du loup et les illumina si fort que la bestiole se retrouva aveuglée. Le blondinet en profita pour lui asséner un violent coup de pied sur le flanc qui l'envoya valser à quelques mètres de là.

Avant que Staz ne put faire quoi que ce soir, le loup revint à la charge. Cependant, il n'était plus tout seul. Trois autres de ses congénères étaient apparus des bois et encerclaient désormais les trois étudiants. Le blond sauta alors à terre afin d'esquiver l'attaque du premier loup. malheureusement, il régit un peu tard et  la bête eut le temps de mordre son épaule et de le projeter à terre.

A nouveau, un éclair de lumière apparut et le loup lâcha prise, laissant néanmoins une plaie béante et une clavicule fracturée.

Une hululement se fit soudain entendre, comme pour annoncer le combat qui approchait.

Deux des autres loups sautèrent au milieu du groupe et tentèrent à nouveau de mordre Staz, tandis que le dernier se ruait sur le sac de nourriture, aussitôt récupéré par Lynn, qui continua ses provocations. heureusement, cette fois-ci, Staz réussit à esquiver et fit s'écraser sur le sol les deux canidés, dans un nuage de neige. Avec tout ça, il avait oublié qu'il faisait très - trop - froid et qu'il avait de la neige partout. Ses engelures le faisaient soufrir, presque plus que sa blessure.

- Bon, c'est pas tout ça mais je suis un peu... DANS LA MERDE ! VENEZ M'AIDER ! cria-t-il soudain, se rendant compte de sa situation.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Lynn' le 4/2/2016, 20:58

Il allait arriver, il avait commencé à galoper vers moi le chien... 'tendez... mais du coup ça passe pas cette insulte... fait chier ! Bon... une minute, c'est bon j'ai trouver. Donc je recommence... Blablabla galoper vers moi cet enfant de salop ! J'allais lui foutre un putain de direct dans la gueule et tiens pour une fois c'est le vrai mot... Putain y m'les brisent ces connards d'animaux, tout mon putain de langage passe à la trappe avec leurs saloperies d'anatomie ! Bon... comme je disais il allait s'en prendre un bonne c't'enfoiré de clébard sauf que non... non y'a un mec, le mec du pif absolument, le mec qui avait besoin d'apprendre la vie apparemment, qui avait décidé que c'tait une bonne idée de se jeter sur moi juste avant l'impact entre moi et le loup... putain je sais pas ce qu'il avait piger à ma phrase coupé mais je voulais qu'on nique maintenant bordel ! J'voulais lui foutre des mandales dans la face ! Mais bon au moins il était pas resté toute sa vie sur mon cul, il s'tait relevé et m'avait faite relevée aussi et tout ça avec la rapidité ! Enfin un mec efficace putain... trop même il l'était plus que moi à cet époque, je devrais peut-être me débarrasser de lui si... ouais non laissez tomber.

J'étais debout et prête à démonter du clebs et c'est ce que j'allais faire mais... en fait je vais pas le raconter maintenant ça, à la place vous allez voir du filler comme dans tout bon animes et ce filler bah c'est Staz, ça va être drôle vous verrez. Donc le mec était en face du loup que Nygard m'avait empêcher de maraver... le salop... et il avait utilisé son pouvoir direct... le faible... quoi pas tout le monde peut être inconscient comme moi pour attaquer des loups à mains nues, c'est pas ma faute si je considère illégal de combattre un animal, qui a pas d'arme je rappelle, avec quoique ce soit d'autres que nos poings ou pieds. Enfin... au moins après il avait utilisé ses pieds c'tait déjà ça quoi. Bon le clebs était pas HS non plus hein vu que... il était revenu à la charge direct et le blondinet avait prit cher mais vraiment cher mais ça je le voyais pas moi. Moi j'avais seulement vu les trois autres putain de sacs à puces se ramener, alors je le dis maintenant mais oui, on était dans un merdier pas possible, pas autant qu'avec les terminazetors hein mais on était à un bon niveau quand même. Parce qu'un loup c'tait strictement rien, en plus on était trois, deux loups à la limite même trois ! Un chacun et on était bon, amochés à la fin mais bon... par contre quatre ça allait être un putain de carnage... peut-être de notre côté ou peut-être du leur, ça je vous laisse voir plus tard. Le Staz là, il en avait toujours pas fini avec son pouvoir, ça avait fait deux fois quand même... ok ok j'arrête de m'énerver sur ça et en même temps on aurait lui sauver le cul si il avait pas utilisé son pouvoir donc ok, je la ferme.

Bon comme j'avais dis, je voyais pas ça par contre j'avais vu qu'une de ces saloperies en voulait au sac de bouffe et ouais, comme vous pouvez vous en douter j'ai foncé dessus comme une tarée et je l'ai chopé au vol, le p'tit gars me grognait dessus en me faisant ses yeux de tueur du dimanche, moi ? J'avais un sourire de tarée et je le regardais en agitant lentement le sac devant moi l'air de dire « Tu veux ça ma salope hein ? ». Il m'avait foncé dessus le débile, j'avais attendu pile le bon moment... pour lui faire bouffer mon direct du droit que j'avais pas pu faire la dernière fois, c't'imbécile m'avait complètement sauté dessus et c'est là que je lui avais foutu mon poing dans la face ! Pendant ce temps là, Staz... oui encore lui, avait commencé à gueuler... mais j'entendais pas, j'entendais qu'un seul truc : des murmures qui me disaient pas grand chose... mais qui me donnaient une putain d'adrénaline ! Bref mon coup avait envoyé le clebs un peu sur le côté, il avait été sonné et si je me souviens bien son petit cri de douleur m'avait confirmé qu'il l'avait sentit passé cet enfoiré. Il était un peu plus loin et j'avais pas l'intention de le laisser se reposer ! J'avais foutu le sac dans une position où il pouvait pas me faire chier et je m'étais ruée sur lui comme une espèce de sauvage et je l'avais pas tabassé au sol bah non, même pour un chien ça aurait pas été fairplay du coup j'avais attendu qu'il se remette... c'qu'il avait fait assez vite d'ailleurs et je l'avais payé en me faisant déglinguer le bras par ses putains de mâchoires. Sauf qu'il avait pas compté sur le fait qu'il affrontait pas n'importe qui l'imbécile ! Et c'est comme ça que je me suis retrouver à lui prendre une patte à la lui mordre avec toute la rage que j'avais. Pour le coup j'avais eu le réflexe de faire ça assez vite du coup même si j'avais pris assez cher bah j'avais quand même réussis à le faire lâcher assez «rapidement» pour pouvoir me r'mettre en position et l'attaquer avec un bon coup de genoux pour faire monter son museau assez haut pour que mon poing gauche puisse s'en occuper vu que le droit était un peu moins en état que d'habitude. J'avais le bras en sang mais biens sûr j'avais aucune forme de douleur où que ce soit parce que... j'avais qu'une chose en tête me battre et le vaisseau qui me servait de corps bah j'm'en foutais tant que j'avais mes putains de poings et que mes bras répondaient un minimum bah j'allais bien.

A part ça j'avais aucune idée de comment les gugusses s'en étaient sortit pas que ça m'intéressait hein mais j'aurais trouvé ça dommage d'apprendre sa mort pour deux, trois loups de merde... bon en même ça aurait voulut dire qu'il était trop naze pour m'affronter... du coup s'il avait été mort là bah... ça m'aurait juste fait gagner du temps. Pour le blondinet là... je m'en fous en fait... autant maintenant qu'avant, il se plaignait tout le temps et était pas foutu de se démerder 'fin ça c'est surtout mon avis de maintenant vu que je le savais pas à ce moment là. En y repensant je crois que c'tait l'un des meilleurs moment de ma vie où j'avais réellement pu m'amuser sans me retenir et ça bah c'était pas arrivé depuis un bon moment.


J'me fais chier au point de foutre de la musique dans ma signature:



Cassez pas les couilles j'cause en #990000
avatar
Lynn'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Invité le 15/2/2016, 16:42

- Et putaaaiin, on n'a pas assez d'emmerdes comme ça ? Faut qu'en plus on se fasse attaquer par un loup... Enfin bref, quand faut y aller...

WOW. Je ne savais pas ce qu’il venait de faire, mais vu l’éclat lumineux qui avait surgit, il semblait avoir décidé de se battre. Je devais l’avouer, je m’attendais plus à ce qu’il s’enfuit. Mais soit, c’était mieux comme ça de toute manière. J’aurais bien dit qu’il semblait gérer, d’autant que je voyais la bête valser un peu plus loin, mais au final… Il se fit mordre à l’épaule et projeter au sol. Nouvelle illumination, et il pissait le sang. Mais genre beaucoup. Lynn elle semblait mieux gérer que lui.. Autant aller l’aider lui du coup.

- Bon, c'est pas tout ça mais je suis un peu... DANS LA MERDE ! VENEZ M'AIDER !

Oh bon, d’accord. Bon le seul vrai truc embêtant _enfin le seul, avec la blessure de l’autre là_ c’était leur nombre. 4, c’était pas cool. Même 3 c’était gérable, mais un surnombre c’est plus chiant quoi. Enfin, ça restait dans nos cordes, je suppose.

Enfin, pas le temps de réfléchir des masses, Staz avait esquivé le premier assaut, mais le second il allait se le prendre. Du coup, activation du pouvoir, et double crochet du droit dans la tête de la bestiole. Et histoire de s’économiser un peu, je faisais disparaitre le Stand. Croc Blanc était un peu sonné là, et tant mieux.

Ce qui me gênait à la limite, c’était de n’avoir aucune vue sur comment gérait Lynn. Bon au final, elle avait besoin d’aucune aide, mais voilà quoi, je le savais pas à ce moment là. Et j’étais même le seul encore intact quoi…

Bon par contre, fallait vraiment qu’on aille se foutre ailleurs. Terrain de merde, surnombre de l’ennemi, deux blessés donc un qui était assez mal en point… Voilà quoi, la super situation. Du coup, en frappant une autre bestiole, je gueulais un coup pour me faire entendre.

- Bon par contre, ON BOUGE. Au moins histoire d’avoir un meilleur terrain !

Et là bin, heureusement que mon Stand était re-actif et que l’ordre qu’il avait était de nous protéger, parce que trop occupé à gueuler ça, j’avais pas fait attention à Croc Blanc qui était revenu et qui avait manqué de me croquer la tronche. Ceci dit, il devait pas apprécier le tacle qu’il s’était pris juste à temps. Dans le feu de l’action, je crois bien même que ça lui avait brisé une dent. Peut-être que si j’avais le temps, j’irais la recherché plus tard, ça fait un joli trophée l’air de rien.

Je laissais le Stand actif avec toujours ce même ordre, et je prenais Staz sur mes épaules _d’ailleurs, il était plus lourd que ce à quoi je m’attendais_ et commençais à partir avec lui. Sauf que l’autre là, elle restait sur place. Aucune idée de ce qu’elle avait en tête, mais il fallait aller la rechercher la folle. Je revenais sur place, lâchais Staz un peu comme une merde (et désolé à ce propos, j’avais pas le temps d’être délicat), et avec l’aide du Stand, je mettais un double coup sur la nuque de Lynn. Pas le temps non plus de se soucier de son état futur, mais je savais pertinemment que si je l’assommais pas assez fort, elle allait être une ennemi et plus seulement un poids mort. Coup de bol, ça avait marché assez bien. Je balançais le sac de bouffe au loin, des fois que ça puisse nous offrir un minimum de répit.

Je rembarquais Staz au passage, et mes deux moi on courrait le plus vite possible. Peut-être trop vite, je m’étais cassé la gueule avec Lynn sur le dos. Enfin pas moi, l’autre moi. Le Stand quoi. Pas de reprise de course, mais pas de loups à nos trousses pour autant. Un peu de paix alors ?

- On a la paix ? Qu’est-ce qu’on fait du coup, on cherche un abri ?

Putain, ça m’avait crevé ces conneries. Et l’autre là qui s’agitait, elle allait nous faire une scène. Pas le temps de m’en soucier, j’essayais de faire un semblant de bandage et d’attèle au Staz fragilisé, c’était plus pressant que la crise de Lynn.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drôle de rencontre [PV Staz, Lynn' et Nygard]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum