Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Mer 13 Jan 2016, 06:52

Rappel du premier message :

Étrangement, alors que je promenais dans l'académie en cette fin de soirée, j'eus envie de sortir en ville pour voir ce qui si déroulais. Le soleil n'avais pas encore débuté sa descente, mais la journée commençai tranquillement à s'achever. Cette soudaine envie me sembla très étrange. Sortir en ville, en pleine soirée, dans un endroit avec beaucoup de gens. Normalement, la seule pensée de me retrouver entourer de gens me faisait terriblement peur et m'angoissait. Mais en ce moment, j'étais plutôt exciter à l'idée de découvrir un autre aspect de cette ville.

C'était peut-être à cause que j'étais dans cette académie depuis déjà environ 1 ou deux mois? Je ne savais pas exactement. Peut-être aussi étais-ce à cause qu'aucun incident c'était produit depuis un certain temps? Ou à cause que je me sentais en confiance d'être capable de me contrôler entourée de plusieurs personnes? Je ne savais pas exactement le pourquoi du comment que je me sentais ainsi, que j'avais cette envie précise d'essayer de me mélanger à la population ''normale''.

Malgré une certaine partie de ma tête qui me conseillait de ne pas y aller, je décida tout de même de faire confiance à cette envie qui me préoccupais en ne réalisant pas réellement les conséquences possibles de mon geste futur.

En entrant dans ma chambre, je me dirigea immédiatement vers ma garde-robe pour aller y dénicher des vêtements autre que l'uniforme que j'arborais présentement. Ces derniers était joli et faisait l'affaire pour les études et pour l'intérieur de ce bâtiment, mais je n'allais quand même pas restée habillée ainsi pour sortir en ville. Surtout pas pour ma première sortie en ville depuis des lustres!

Mon habillement final fut donc un jeans serrer avec des bottes noirs montant jusqu'à mes genoux avec un chandail noir assez décolleté. C'était un habillement mieux adapté à une sortie en ville, mais quand même très simpliste. Pour finaliser le tout, j’enfilai mon manteau ainsi qu'une tuque noire pour cacher mes cornes. Il faisait plutôt frisquet à l'extérieur en cette fin de journée alors le manteau me semblait plutôt nécessaire.

Appelant un taxi, je sortis de la maison Émeraude et me dirigea vers le portail pour patienter en attendant l'arrivée de mon chauffeur. Je savais que les étudiants avait un couvre feu en milieu de semaine, mais puisque j'étais âgée de 20 ans, le mien se trouvait à 23h. J'avais alors grandement le temps de faire ce que je voulais puisqu'il était seulement 19h30.

***

Je ne savais pas vraiment ou je me dirigeais. Je laissais tout simplement mes pas me guidés à travers la ville. Mon ventre commença alors tranquillement à démontrer son mécontentement puisque cela faisait quelques heures que je n'avais rien avalé. Je remarqua alors un petit restaurant à ma gauche et y entra pour me commander un petit repas vite fait histoire de continuer mon exploration.

Lorsque je finis mon repas, quelques minutes plus tard, je sortis immédiatement du restaurant pour continuer ma grande marche de santé. Je remarqua rapidement que je me trouvais à présent en plein milieu du quartier animé. C'était plutôt évident en fait puisqu'il y avait quand même pas mal de gens, selon moi, dans cette partie de la ville.

Instinctivement, je me dirigea vers un bar pas mal bondé à cette heure. Je ne savais pas vraiment ce qui me prenais en ce moment. Je faisais totalement le contraire de ce que j'aurais fait en temps normal! Je m'approcha alors du bar me trouvant par le fait même un banc de libre pour m'y assoir et ainsi me commander un breuvage plutôt simple, sois une bière. Je voulais rester assise ici, tout simplement à regarder la télévision qui se trouvait en face de moi ainsi que les gens qui m'entourais. Je voulais les analyser, voir comment il se comportait dans leur vie de tous les jours. Cela faisait tellement longtemps que je m'étais isolé que j'en oubliais comment c'était réellement.

Les premières minutes se passèrent sans problème, j'étais seule dans ma bulle et il me semblait y avoir aucun incident possible à l'horizon. C'était ce que j'espérais du moins. Mais bon, je me faisais des idées...

Tout commença lorsque je me fit abordé par un homme. Plus âgé que moi, certes mais qui paraissait tout de même très bien. Il était évident qu'il avait déjà plusieurs consommation à son actif. Il débuta la conversation tranquillement en me demandant mon nom et ce que je faisait dans cette ville. Le style de début de conversation typique quoi. Je lui parlais sans gêne, étant même contente de pouvoir discuter avec quelqu'un de normal.

Puis, je ne sais pas pourquoi, mais c'est précisément à ce moment que je me rappela ma dernière conversation avec Narok, les mots qu'il avait prononcé avant de quitter l'infirmerie...Cela faisait environ une semaine que je ne l'avais pas croisé. On ne c'était pas vraiment laisser sur une bonne note et je me demandais soudainement comment il se sentais, s'il avait bien récupérer de notre dernière rencontre. Pourquoi est-ce que je pensais à lui, en ce moment précis?? J'avais eus la semaine pour me poser ces questions, mais non. C'était maintenant qu'elles décidaient de faire leurs apparitions..!

Je soupira alors fortement, en secouant la tête de gauche à droite. J'étais toujours dans mes pensées lorsque je réalisa que l'homme à mes côtés m'adressais toujours la parole et qu'il n'avait pas vraiment eu l'air d'apprécier mon comportement. Mais je n'avais que soupirer! Malgré cela, il semblait quand même frustré de mon comportement. Je ne me rappelais même pas les derniers mots qu'il avait prononcé. Finalement, il était peut-être fâcher parce que je ne l'avais pas écouté, même ignorer pendant mes dernières réflexions?

Voyant les émotions qui semblai peu à peu apparaître sur le visage de ce jeune homme, mon cœur commença tranquillement à battre plus rapidement. Je pris rapidement mon manteau, essayant de me diriger vers la sortie la plus proche pour m'éloigner de cette place remplis de gens. Mes sens devenais confus et au lieu de me diriger vers la sortie, je m'étais diriger en plein milieu de la piste de danse... Et c'est à ce moment que je sentis quelqu'un m'agripper le bras.

-Hey ho! Tu va rester ici! On a pas finis de parler!

Lorsque je reporta mon regard vers l'arrière je pus identifier l'homme avec lequel j'avais discuté quelques minutes auparavant. Il me retenait par le bras, voulant surement essayer de continuer la discutions que nous avions commencé.

-Lâcher-moi! Il faut que je m'en aille!

Et c'était vrai, c'était ça le pire... Mon cœur commençait à s'emballer et je sentais la sueur dans mon dos. Oh non!! Ce n'étais vraiment pas le moment que ça se produise! Partout ou je portais mon regard, je voyais des gens, seulement des gens. J'étais entouré! La panique commençais à s'emparer de moi et je savais ce qui allait se produire si jamais je ne sortais pas de cette endroit. J'allais tout simplement craquer...

D'un regard rapide, je fit comprendre à l'homme que j'étais sérieuse et qu'il avait à faire à me lâcher. Il sembla comprendre et lâcha mon bras sans me poser de questions. Rapidement, je tassa les gens qui se trouvaient devant moi sans gêne jusqu'à la sortie. Lorsque j'atteignis la porte, je la poussa d'un seul coup pour finalement me retrouver à l'extérieur.

J'avais mon manteau dans mes mains, ne sentant même pas le froid contre la peau de mon cou et de mes avant bras. Il faisait tellement chaud! J'avançais parmi les gens à l'extérieur, essayant de me trouver un endroit où je pourrais me retrouver seule pour me calmer. Mais il y avait des gens partout! Quelle idée j'avais eu de vouloir me jeter en plein milieu d'une foule de gens..!

Je vis alors une ruelle, un peu plus loin où il n'y avait personne! Elle était aussi très sombre, ne possédant aucun éclairage malgré la noirceur qui avait englouti la ville. Mais je m'en foutais. Il n'y avait personne et c'était l'important! Je me mis alors au pas de course, bousculant le monde sur mon passage sans aucune pitié. J'entendais même certain dire de méchant mots, mais je les ignorait. Le plus important pour l'instant était de reprendre le contrôle sur mon état de panique qui continuais de m'envahir plus les minutes avançait.

Arrivé dans cette ruelle plutôt sombre, je lança mon manteau à mes pieds me mettant face à un mur de brique, une de mes mains sur ma poitrine et l'autre contre le mur de briques. J'essayais de reprendre un souffle normal, de me contrôler, mais c'était tellement dur... Je ne savais pas si j'y arriverais. J'étais beaucoup trop paniquée en cette instant pour espérer reprendre rapidement le dessus sur mes émotions. Décidément, les futures sortie en ville était à proscrire...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas


Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Ven 29 Jan 2016, 18:33

Je sentis ces lèvres se détacher des miennes et lorsque j'ouvrai mes yeux, je remarqua qu'il avait légèrement éloigné sa tête de la mienne. Une expression de tristesse passa alors dans ces yeux, avant qu'il ne détourna la tête sur le côté. Pourquoi paraissait-il aussi triste soudainement? Il me semble que je n'avais rien dit de bien méchant, à moins qu'il est interprété mes paroles d'une certaines façons?

« j… J’espère que ça n’aura à d’incidence. Je ne voulais pas vraiment que tu l’apprennes tout de suite, je dois l’avouer…. J’ai eu de mauvaise expérience de femmes arriviste et intéressées. Et aussi l’inverse, de jeune femme que je voulais mieux connaitre et qui ont compris ma situation. Me repoussant pensant qu’elles n’étaient que des lubies passagères. »

Ça déclaration me perturba légèrement. Est-ce qu'il pensait que j'étais une de ces femmes qui était prêt de lui seulement pour son argent? Ou peut-être pensait-il que j'allais fuir le lendemain matin à la course en pensant qu'il voulait tout simplement profiter de moi, de ma présence? J'étais bien confuse à propos de tout cela baissant la tête pour regarder vers le bas pendant quelque secondes, espérant peut-être y trouver une réponse. Mais je remonta bien vite mon regard vers lui, essayant de déchiffrer ces expressions. Il semblait être bien différent de la personne avec qui j'avais parlé, dans ce bar. Il plongea alors son regard dans le mien, comme si simplement en me regardant, il allait trouver la réponse qu'il cherchait. J'étais sur le point de prendre la parole, lorsque j'entendis le bruit distinctif de l'ascenseur qui arrivait au bon étage.

Je laissa passer Narok pour le suivre, sans toutefois ne rien dire étant perdue dans mes pensée, me repassant en boucle les paroles de ce dernier. Ces dernière me préoccupais beaucoup et j'essayais de trouver la réponse la plus juste pour la lui offrir. Mais lorsque je mit le pied dans la chambre, ce fut le blanc instantanément dans ma tête. J'arrêta illico de réfléchir, regardant autour de moi. Par réflexe, je referma la porte derrière moi et essayant d'enlever mes chaussures, entreprise plutôt difficile dans le stade alcoolisé que je me trouvais. Je trébucha quelque fois et dû déposer ma main contre le mur pour prendre équilibre et enfin de défaire de mes chaussures. Regardant le tapis pendant quelque secondes, j'hésitai à m'y aventurer, par peur de le tâcher. Tout était si propre, si élégant et si luxueux. Bref, tout le contraire de moi présentement.

Je décida quand même de m'y aventurer. Je n'allais quand même pas passer la nuit sur le tapis de l'entrée quand même... Arrivé au centre de la pièce, prêt de Narok, j'entrepris de regarder les détails de la pièce en examinant tout. Bouche semi ouverte, j'observais des choses que je n'avais jamais vue jusqu'à présent. C'était une chambre typique de film d'action ou les criminels se cachait pour faire leur transaction. Elle était tout simplement époustouflante. Je posa alors mon regard sur la gigantesque baie vitrer qui offrait une vue splendide sur la ville et ne pu m'empêcher de m'y approcher. Main de chaque côté de mon corps, je m'arrêta à quelques centimètre de cette fenêtre pour y observer le paysage. Du moins, ce qui était perceptible à cette heure ci de la nuit.

« Alors ? »

Tourna la tête légèrement de côté, je souris à Narok avant de reporter mon regard vers la baie vitré.

-Je...Je ne pensais jamais pouvoir voir ça un jour. Cette chambre est tout simplement magnifique!

Contemplation de la ville finie, je me retourna vers Narok pour me rapprocher de lui. Délicatement, je posa mes mains sur son manteau et lui retira sans trop de difficulté malgré mon état avancé. Je tourna par la suite sur moi même quelque instant avant de repéré ce qui me semblait être le garde-robe. M'y dirigeant, j'en profita pour retirer mon propre manteau, ainsi que la tuque que j'avais sur la tête depuis le début de la soirée. Ça faisait un bien fou de ne pu l'avoir sur la tête! Plaçant les manteaux dans le garde-robe, j'essayais par la suite de replacer un peu mes cheveux qui se dirigeais de tous les côtés. L'avantage d'une tuque c'est qu'on a pas besoin de se coiffer. Mais une fois que vous l'enlever, ça paraît énormément que vous ne les avez pas peigner. Je les replaçais donc du mieux que je le pu, puis me dirigea vers Narok en gambadant légèrement comme une enfant, sourire aux lèvres. J'étais aux anges mais je devais lui parler de ce qui l'inquiétais. Je pris donc ces mains dans les miennes et lui souris tendrement en prenant la parole. Parole qui se voulais doucement, réconfortante.

-Écoute moi et je veux que ça soit clair d'accord? Je me fou complètement que tu soit riche ou pauvre. Tu n'aurais pas d'argent que je t'aimerais autant que je t'aime présentement. L'argent m'importe peu. Je ne suis pas bien en ta compagnie à cause que tu possède beaucoup d'argent, je suis bien en ta présence, à tes côtés peux importe le décor. Et de toute façons, je viens tout juste d'apprendre que tu à beaucoup d'argent, probablement. Pour toi, c'est un soucis de moi à te faire en sachant que tu n'en manquera surement pas. Et de toute façons, l'argent que tu possède ne me concerne pas. Il te concerne toi seulement. La seule chose que je déteste est de me faire tout payer. Je me sent un peu inutile dans ce cas alors la prochaine fois, je paye d'accord?

Je lui fit un clin d'oeil et lui souris une seconde fois avant de prendre la parole.

-Et puis, si je me rend compte que je ne suis qu'une lubies passagère et bien, je compte bien me venger! Mais je ne crois pas que ça sois le cas.

Je lâcha alors une de ces mains pour venir passer la mienne tranquillement dans ces cheveux en plongeant mon regard dans le sien.

-Donc tu n'a pas à t'inquiéter d'accord? Peut importe ta situation, je vais être à tes côtés. Mais j'avoue que j'aime bien cette chambre d'hôtel...

Un petit rire s'ensuivit. Qui n'aimerais pas vivre quelque chose dans ce genre? Mais bon. J'étais plutôt fière de mon discours. Pas mal non pour une fille qui avait bu pas mal d'alcool? Mais même si je n'étais pas en pleine possession de tout mes moyens, j'avais été extrêmement honnête dans mes paroles. Impossible de l'être plus. Puis je rougis soudainement en réalisant quelque mots que j'avais prononcé. T'aimerais autant que je t'aime présentement.

Est-ce que j'avais vraiment prononcé ces paroles? Non pas qu'elle ne soit pas honnête, mais si tôt en début de relation et déjà je les avait prononcé. Ça faisait fuir certaine personne et je ne voulais pas que ça soit le cas présentement. Mais je me sentais légèrement gêner même si j'étais certaine des sentiments que j'éprouvais vis-à-vis Narok et pas seulement à cause de notre lien qui nous unissait.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Narok le Sam 30 Jan 2016, 01:23

-Je...Je ne pensais jamais pouvoir voir ça un jour. Cette chambre est tout simplement magnifique!

J’étais content de voir à quel point cela lui plaisait. Elle avait des paillettes dans les yeux et la bouche un peu ouverte. Elle se rapprocha alors de moi depuis la baie vitré qu’elle rejointe. Elle me retira doucement mon manteau, avec précaution. Secrètement j’attendais de savoir ce qu’elle avait en tête, mais finalement et allais faire des tours sur elle-même cherchant quelque chose, mon manteau à la main. Elle trouva finalement la penderie près de l’entrée qui se trouvait derrière une porte coulissante incrustée dans le mur. Elle retira alors son manteau, et sa tuque également. Elle plaça ensuite le tout dans le garde-robe et j’eu le plaisir de la voir remettre en ordre ses cheveux, les faisant ondulé à la lumière m’éblouissant de reflet rouge intense. Elle revint ensuite vers moi en faisant de petits bonds, comme si elle avait dans sa tête retrouvée son âme d’enfant. Elle prit mes mains dans les siennes et posa sur regard dans le mien en me souriant exprimant de la tendresse.

-Écoute moi et je veux que ça soit clair d'accord? Je me fou complètement que tu soit riche ou pauvre. Tu n'aurais pas d'argent que je t'aimerais autant que je t'aime présentement. La mon cerveau mis le temps en pose. Faisant tournés ses paroles en boucle dans ma tête je tentais de déterminer si la brume de l’alcool ne me faisait pas chasser des licornes et que j’avais réellement entendue ces mots. J’étais un peu ébranlé de recevoir cette déclaration sans m’y attendre mais elle était tellement douce à mes oreilles. J’aurais voulu avoir la force de lui répondre tout aussi vite que moi aussi je nourrissais ces mêmes sentiments à son égard. Mais malheureusement il allait me falloir un peu plus de temps pour le savoir. En premier lieu éjecter l’alcool de mon organisme. Mais malgré mon incapacité à répondre à sa suite je lui souris plein d’affection et de tendresse.
[…] La seule chose que je déteste est de me faire tout payer. Je me sent un peu inutile dans ce cas alors la prochaine fois, je paye d'accord?

Ha… visiblement je n’avais pas réfléchis suffisamment vite. Car quand je repris conscience qu’elle me parlait elle était sur sa dernière phrase. Mais je n’en laissais rien paraitre et garda la même expression qu’avant, acquiesçant seulement de la tête pour lui montrer que j’acceptais les termes de sa requête. Ne me retenant pas plus je libérai mes mains des siennes et posa mes mains dans son dos pour l’attirer vers moi et lui offrir un baiser brulant. Le temps d’en profiter un peu je fis glisser mes mains le long de ses hanches et la souleva pour monter sa tête à ma hauteur. Je la tenais ainsi et par réflexe ou par volonté elle ferma ses cuisses contres mes cotes. Je déplaçai alors mes mains pour la soutenir pas l’arrière de ses cuisses et l’emmena sur le divan. Je n’avais rien d’autre en tête que de profiter de cette étreinte le plus longtemps possible. Je l’allongeais alors doucement sur les coussins moelleux et douillets. Me penchant sur elle pour la suivre dans sa chute. Je reculai un peu mon visage juste assez pour décoller mes lèvres des siennes. Et tous en jouant de mes lèvres contre les siennes je lui parlai.

« Tu es sur de vouloir reprendre la soirée là où nous l’avons laissé dans le bar ? Je dirais que c'est toi qui à gagner pour ma part. Je ferais comme… ce que tu voudras. Mais je prendrais ma revanche. »

Jusque-là les yeux mi-clos je ne regardais rien en particulier. Je l’observai alors dans les yeux pour savoir ce qu’elle voulait.
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Sam 30 Jan 2016, 06:11

J'attendais une réponse venant de lui, mais il ne dit rien. Rien du tout. Il gardait toujours la même expression, expression qui était quand même agréable à regarder. Mais je ne savais quand même pas ce à quoi il réfléchissait, ce qui m'intriguais quand même au plus haut point. Est-ce que je l'avais perturbé de mes paroles? Est-ce qu'il les avait apprécier? Rien ne me laissais présager quoi que ce soit. C'était le vide total. Il avait cependant acquiescer de la tête, comme quoi il était en accord avec mes termes, soit que la prochaine sortie, je la payais. Au moins c'était déjà ça. Je pouvais envisagé une prochaine sortie entre nous deux. Il n'allait pas prendre les jambes à son cou après cette soirée ce qui me semblais plutôt rassurant. Mais il ne fallait pas oublier que tous les deux, nous possédions un taux d'alcoolémie assez haut.

Puis sans que je m'y attende, il libéra ces mains pour venir les mettre contre mon dos et ainsi, m'attirer contre lui. Il déposa par la suite un baiser contre mes lèvres, baisé que je ne pu m'empêcher de lui rendre en y mettant autant de conviction qu'il en avait lui-même mit. Il descendis par la suite ces mains contre mes hanches et me souleva d'un coup. Mouvement qui n'avais même pas semblé être pénible pour lui, n'y même trop forçant. Par réflexe, et par ce que ça me tentais bien, j'entourais les côtes de Narok de mes jambes, me cramponnant à lui au maximum, collant mon corps contre le sien. C'est mains se baladant sur le bas de mon dos ainsi que mes cuisses me donnait des frissons dans tout le corps. Frissons plutôt dur à essayer d'ignorer tellement il se faisait insistant.

Il me porta alors jusqu'au divan et m'y déposa tranquillement, me suivant quand même dans mon mouvement pour m'accompagner et ainsi se retrouver par-dessus moi. Je passais alors mes bras autour de son cou et vins déposer délicatement une de mes mains contre sa nuque, continuant par le fait même notre moment d'intimité. Puis il recula légèrement sa tête pour m'adresser la parole, décollant ces lèvres des miennes que de quelques millimètre.

« Tu es sur de vouloir reprendre la soirée là où nous l’avons laissé dans le bar ? Je dirais que c'est toi qui à gagner pour ma part. Je ferais comme… ce que tu voudras. Mais je prendrais ma revanche. »

Même si ses yeux était mi-clos, je cherchais son regard du mien, souriant malicieusement puis détourna la tête légèrement de côté.

-C'est une victoire trop facilement gagné quand même. Tu ne peux pas me donner la victoire aussi facilement.

Je reporta alors mon regard sur ce dernier, essayant de l'examiner, de voir ce qu'il pensais. Mais c'était perdue d'avance. Impossible de déceler quoi que se soit dans son regard aussi ensanglanté que le mien.

-Reportons notre petit jeu sur le terrain d'entraînement de l'Académie. Une petite session de combat sans règlement déterminera le gagnant d'accord?

Un autre sourire malicieux s'afficha sur mes lèvres, tout comme un regard remplis de défi. Ce trouver dans un autre contexte, dans un autre endroit, nous aurions pu le déterminé maintenant. Mais je me doutais fortement que nos capacité aux combat soit à leur maximum. De plus, lui comme moi semblions avoir la tête ailleurs pour ce qui était du restant de la soirée.

Je redressa alors tranquillement ma tête vers la sienne, puis vint déposer quelque petits baisers aguicheur dans le creux de son cou. Je me battais présentement entre suivre ma tête et mon corps. L'un me disait de me laisser aller, mais l'autre me disais de rester réaliste, de rester sur mes gardes. J'avais présentement un champ de bataille intérieur, ne sachant pas vraiment lequel des deux camps choisir. Après mes quelques baiser, je redéposa ma tête contre le divan et reporta mon regard dans celui de Narok. Plus je le regardais en face, plus j'en perdais mes moyens. Normalement, j'étais capable de me contrôler. Mais présentement, je ne sais pourquoi, je les perdais tous un par un, même si je me battais pour ne pas qu'il s'échappe. Foutue hormone.

D'un mouvement sec et rapide, je l'attira à moi et me colla contre lui. En quelques seconde, je me retrouva maintenant par dessus lui, sourire au lèvres les mains déposé sur son torse. Quoi que la tête me tournais légèrement, je n'étais pas rendu au point ou je devais fermer un de mes yeux pour voir correctement.

-Puis-je vous demander, mon cher, si vous aviez d'autre plan pour le restant de la soirée?

Un petit rire sortie d'entre mes lèvres, me rapprochant un peu plus de lui pour coller mon corps contre le sien juste assez pour que nous soyons assez proche, mais pas trop pour qu'il nous soit possible de nous regarder sans bouger la tête.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Narok le Sam 30 Jan 2016, 23:33

-C'est une victoire trop facilement gagné quand même. Tu ne peux pas me donner la victoire aussi facilement.

Sa réflexion me fit doucement rire. Elle ne voulait pas de victoire facile mais elle aurait accepté que je lui donne la victoire quand même ? J’en pris intérieurement note. Mais tout ceci intérieurement. Attendant dans la même expression, qu’elle présente ses souhaits pour la suite.

-Reportons notre petit jeu sur le terrain d'entraînement de l'Académie. Une petite session de combat sans règlement déterminera le gagnant d'accord?


Elle me sourit avec espièglerie et pourtant son regard exprimait sa volonté d’en découdre sans pitié. Mais les changements de gravité soudain et les roulades et autre qui relustreraient d’un combat au sol seraient… peu salutaire pour le mobilier et l’intégrité de mon cerveau qui se trouvait assaillit par l’alcool.

« Très bien on fera ça al… Hmm… »


Elle avait pendant que je pensais à l’éventualité d’un combat hissée sa tête vers moi et s’était penchée sur mon cou, y déposant délicatement de petits baisers de ses lèvres douces. Je sentais son souffle sur mon cou et cela me donnais de frisson. Je ne pouvais m’empêcher d’exprimer ma satisfaction face à cette initiative, et je gémissais presque, ronronnant. A mon grand regret ce petit plaisir pris fin. Elle redéposa sa tête contre le divan et j’ouvris plus grand mes yeux pour voir ce qu’elle montrait sur son visage. Elle semblait contente mais teinté d’une arrière pensé peut être. Quant à savoir ce que s’était je devrais lui poser la question mais j’avais peur de ruiner totalement l’ambiance qui s’installait.

Sans prévenir elle m’attira à elle, je ne pus résister car les baiser qu’elle m’avait donnés dans le cou m’avaient laissé un peu chose. Elle se déplaçait sous moi, se tortillant et pliant, pour me pousser et m’attirer à point bien précis. C’est avec beaucoup de technique et de la force aussi, quand même, qu’elle me retourna se retrouvant à son tour sur moi, trônant sur mon bassin. Elle était légèrement penchée et appuyait ses deux mains contre mon torse.  

-Puis-je vous demander, mon cher, si vous aviez d'autre plan pour le restant de la soirée?

Elle se rapprocha alors près de moi mais pas trop.

« Et bien je l’avoue je n’ai pas vraiment de plan ma cher, mais j’ai bien des envies… et dormir… n’en fais pas partie. »

Pendant mes courts moments de suspension dans ma phrase j’en profitais pour lui voler quelques doux baisers. Histoire que le message soi plus claire et que sa réflexion soit dirigée. Je reculai un peu plus ma tête.

« Ais-je mentionner la présence d’un jacuzzi en terrasse ? »


J’eus l’air joueur je le sais bien. Mais pour autant, qui n’aime pas les jacuzzis, surtout en terrasse l’hiver ! Je l’écartai doucement de mon passage quand je me relevais. Et lui indiqua la direction de la porte de la terrasse. Pendant que je me dirigeais vers l’interphone près de la porte. J’appelai l’accueille et tentais d’ignorer Lucy qui se déplaçait dans la suite. Me refusant de laisser mon regard trop s’attarder sur ses courbes. Je ne commandai pas grand-chose mais juste quelques amusements pour la suite de la soirée. Un assortiment de bonbon et un beaujolais des valles de Loire. Le vin fruité, un peu acidulé et peu sucré irait très bien avec les bonbons. J’entrai ensuite dans la salle de bain pour y prendre deux grandes serviettes blanches et les ramener vers le jacuzzi. Cherchant désormais comment l’allumer, les serviettes près de moi sur mon côté. Une fois l’eau qui commençait à remplir le bac. Je pensais à une chose… je n’avais pas de maillots de bain et je ne pensais pas que Lucy en porte pour aller en bar, ou en ville. Je me sentais rougir affreusement, mélangé entre l’opportunité de partager un bain de minuit avec elle et la gêne que cela m’occasionnerais si jamais elle en jouait ou si elle s’approchait trop de moi… bon sang ! Je ne suis qu’un homme !
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Dim 31 Jan 2016, 08:58

J'attendais toujours une réponse venant de sa part, coller contre lui, mon regard dans le sien. Même s'il n'allait pas me donner une réponse immédiatement, je me sentais bien dans cette position, mon corps coller contre le sien. Je profitais de chaque moment, peut m'importe comment il l'était. Seul le fait que j'étais en présence de cet homme me satisfaisait amplement.

« Et bien je l’avoue je n’ai pas vraiment de plan ma cher, mais j’ai bien des envies… et dormir… n’en fais pas partie. »

Phrase entremêler avec de tout petit baiser. Message assez clair. Un sourire naquis sur mes lèvres. Malgré que ça phrase soit emplis de sous entendu, je ne pouvais m'empêcher de sourire. J'aimais bien comment la soirée semblait se déroulais et comment elle semblais vouloir se dérouler.

« Ais-je mentionner la présence d’un jacuzzi en terrasse ? »

Mon regard brilla soudainement, avant qu'il ne me tasse légèrement de côté pour se relever. Je ne résista pas du tout, le regardant se déplacer tranquillement dans la pièce. Un jacuzzi! Il y en avait un chez mes parents, et j'adorais ça! Alors savoir qu'il y en avait un sur le balcon, ça me mettais des étoiles dans le yeux. Surtout ave cette vue imprenable sur la ville, avec ce léger froid qui tapissait l'air extérieur et en très bonne compagnie. Quoi demander de mieux? J'avais le meilleur des monde présentement.

Je me leva alors soudainement, me promena légèrement dans la pièce en profitant pour la regarder plus en détails. Je n'en revenais pas encore à quelle point elle était luxueuse. Non mais, combien devait-elle couter pour une nuit?! Ce petit détails ne cessait de trotter dans ma tête, mais je savais très bien qu'il ne serait pas très poli de le demander à Narok, pour l'instant.

Je l'entendis alors murmurer quelque truc à l'interphone, mais n'y prêta pas plus attention préférant regarder ce qui se trouvait autour de moi. Ce n'est seulement lorsqu'il se dirigea vers le jacuzzi, serviette en main que je le suivis. Mais seulement après quelque minute, je décida de rentrer à l'intérieur puisque le froid m'assaillais tranquillement la peau. Puis je réfléchis à un certain truc. Je n'avais absolument aucun maillot de bain à disposition. Bien beau aller dans un jacuzzi, mais sans maillot de bain, le tout ce compliquait quelque peu. Du coin de l'oeil, je remarqua Narok qui semblait dans ces pensée, rougissant lui aussi légèrement. La teinte rouge de nos visage devait très bien se ressembler présentement. Et puis, au diable! Les sous-vêtement, sa ressemble très bien au maillot de bain non? Alors pourquoi s'en faire autant alors que la solution se trouvait sous mon nez?

Sans y réfléchir une seconde de plus, devant la baie vitré, j'enlevai mon haut, ainsi que mes jeans. Bien que je sois quand même assez gêner, j'essayais de me dire que les sous-vêtements se rapprochais énormément des maillots de bains. Heureusement, pour cette soirée, mes dessous allait plutôt bien ensemble, soit un ensemble noir. De loin, ont aurait pu très bien les confondre avec un costume de bain alors tout était pour le mieux.

Sur la point des pieds, je me dirigea alors tranquillement vers le jacuzzi. Sur mon chemin, je passai devant Narok et ne pu m'empêcher de lui jeter un regard furtif en déposant un baiser rapide sur ces lèvres. Sans attendre une seconde de plus, j'entrai dans le jacuzzi et m'y incrusta pour avoir de  l'eau jusqu'à mes lèvres. La chaleur entre le froid extérieur et la chaleur de cette eau était tout simplement agréable. Reportant alors mon regard sur Narok, je lui souris tendrement.

-Alors, tu viens???

Je lui fis un autre sourire, puis me tourna dos à ce dernier pour contempler la ville qui se trouvait désormais devant moi. Une vue tout simplement magnifique.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Narok le Dim 31 Jan 2016, 10:40

Le jacuzzi était maintenant presque plein. Il n’avait vraiment pas mis longtemps à ce remplir et c’était pour le mieux. J’appréciai la température de l’eau de mon doigt et pour mon plus grand plaisir elle était déjà chaude à la perfection. Maintenant qu’il était plein cela ne se voyais plus mais il avait une petite surprise en réserve que je trouvais assez formidable. Satisfait de ma préparation je me levais et cherchais Lucy du regard pour voir ce qu’elle faisait. Je fus très surpris de recevoir un petit baiser d’une Lucy que je n’avais pas vu arriver. Mais maintenant que je la voyais partir je pus voir qu’elle portait un maillot de bain noir… ha ba finalement elle en avait un sur elle ? Quand elle finit de descendre dans le jacuzzi qui était à hauteur du plancher je vus furtivement les agrafes de son soutient gorge. Elle était donc en sous-vêtements.

-Alors, tu viens???

Je retirais mais t-shirt et dégrafais mon pantalon quand quelqu’un sonna à la porte. Je le remis donc en place rapidement et me dirigeas vers le room service qui s’annonçait. J’ouvris la porte et trouva un groom qui tenait devant lui un chariot de service, sur lequel était posé dans un panier la bouteille et à coté deux bols stylisés en cristal. Le tout porté sur un plateau très large en bois fait pour flotter avec sa charge. Deux verres ronds très grands et avec très peu de plat sous eux étaient également posés sur le plateau. Je pris un pour boire dans la poche de mon manteau qui était à coté et congédia le groom qui offrait de nous faire le service.

Je revins donc vers Lucy qui attendait mon retour. Je me mis à genoux avec le plateau, entreprise peu simple qui s’avérait une épreuve d’équilibre une fois alcoolisé comme je l’étais. Je me penchai ensuite vers l’eau et posa le plateau sur la surface le laissant flotté et dérivant légèrement.

« Je vais te rejoindre mais promet de me laisser des bonbons pour mon arrivé. »

Je lui souris à cette petite raillerie et retira mon pantalon. Je pris le temps de plier mes deux vêtements et de les remettre à l’intérieur avec ceux de Lucy. J’entrepris également de prendre son jean et de l’emmener au lavabo. J’avais appris une petite technique pour retirer le sang des vêtements. Cette entreprise s’étant révélé difficile pour le haut de sport que je portais pendant notre dernière rencontre avec Lucy, ce dernier était poisseux de sang quand j’étais arrivé à ma chambre. Je rinça la zone où se trouvait le sang de l’importun et ensuite frotta un peu. Puis place à la technique secrète ! Avec un peu de mon sang j’imbibai la zone et remplaçais le sang sec par le mien. Je cristallisa le tout et rinça le sang de l’homme qui était remonté et retira ensuite le mien. Et voilà le tout est jouer. Je me retourna vers Lucy tenant le vêtement bien devant moi pour lui montrer mon succès et le disposa près du porte-serviette pour qu’il sèche mieux. Plia le reste de ses vêtements, et revins près du jacuzzi. Le problème étant le suivant. Je voulais avoir un sous vêtement sec en sortant, mais le retirer et ensuite rentré dans la piscine allais attirer son attention. Surtout qu’elle baladait son regard.

J’entrepris donc une diversion.

« Regarde là-bas! Une nuée de chauve-souris ! »

Il y en avait effectivement une mais bon... . Entreprise réussi, elle détourna son regard et je pus d’un petit saut retirer mon caleçon et rentrer prestement dans l’eau. Je ne pensais pas qu'elle ait eu le temps de se retourner pour regarder vers moi. Les lumières intérieures du jacuzzi n’étant pas allumé on ne distinguait rien ce qui se trouvait de l’eau. Maintenant dans l’eau mon caleçon encore à la main… Ah non ! Je le jetai le plus vite et le plus discrètement possible dans une zone d’ombre près du mur du salon… . Beaucoup trop loin pour que je puisse le reprendre. Quelle poisse !

Je pris ensuite l’initiative d’ouvrir la bouteille avec un Plop retentissant, brancha l’aérateur sur le goulot et ensuite me servit d’abords un fond de verre pour le sentir et le gouter. J’étais confiant dans la qualité de ce vin même si il faisait partie des moins chers de la carte, mais bon… l’habitude. Une fois le test qualité passé avec succès, je servis Lucy et me servis également. Posant ensuite la bouteille au centre du plateau qui présentait un petit espace pour que le cul de la bouteille soit parfaitement tenue, en cas de remous. Je tendis donc le verre à Lucy et tenais le mien de l’autre main.

« A nous! »


Lui proposais-je avec un petit sourire cajoleur.
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Lun 01 Fév 2016, 04:14

Accoter contre le bord du jacuzzi, je regardais en face de moi et profitais du moment présent. Lorsque je sentis du mouvement dans mon dos, je me retourna et tomba sur Narok pile au moment ou il enlevais son chandail. Il s'apprêtait même à enlever son jeans lorsqu'une sonnerie retentit à l'intérieur de la chambre d'hôtel. Je ne savais pas exactement ce qu'il était entrain de manigancer et j'en étais extrêmement curieuse. J'étirai donc la tête pour essayer d'observer la porte d'entrée de la chambre mais n'y parvins pas vraiment. Je me rabattit alors dans l'eau, descendant jusqu'à temps d'avoir de l'eau aux oreilles.

Lorsque je vis au loin Narok revenir, je me redressa légèrement et posa mon regard sur ce dernier. C'est avec un regard remplis d'étoile que je le vis déposer à la surface du jacuzzi un plateau avec des bonbons ainsi qu'une bouteille de vin. Des bonbons... Ça tombais très bien puisque je commençais à avoir faim. L'un des inconvénient quand je bois trop d'alcool, est que je finis toujours par avoir le ventre ''vide''. Au moins, je pourrais sustenter ma faim avec mes friandise préféré.

« Je vais te rejoindre mais promet de me laisser des bonbons pour mon arrivé. »

Je lui fit un signe positif de la tête et le regarda enlever son pantalon ainsi que plier nos vêtement pour aller les porter à l'intérieur, au chaud. Ne pouvant m'en empêcher, j'allai rapidement prendre un bonbon dans le bol et l'engloutit immédiatement. Il m'était impossible d'y résister, mais je m'y força grandement préférant attendre le retour de Narok avant d'en déguster d'autre.

Lorsque je me retourna vers Narok, je le vit me montrer fièrement mon jeans. Il avait réussis à le détacher! Ça me soulageais énormément de savoir que je n'aurais pas à le jeter pour en acheter un autre. Lorsqu'il revint vers le jacuzzi, je ne pu empêcher mon regard de le parcourir au complet, n'échappant à aucun détail. Intérieurement, je bouillonnais et extérieurement, seulement avec mon regard, il était très aisé que j'appréciais énormément le spectacle qui s'offrait à moi.

« Regarde là-bas! Une nuée de chauve-souris ! »

Il n'en fallut pas plus pour que je tourne mon regard dans la direction qu'il me montrait. Effectivement, une nuée de chauve-souris était légèrement perceptible dans le ciel, au loin. Comme j'adorais les animaux, mon regard resta probablement sur ces chauve-souris beaucoup plus que la normal. Mais j'appréciais tout ce qui était en lien avec le règne animal. De les voir bouger ainsi dans le ciel, ça me captivait. Ce n'est que lorsque j'entendis un POP que je me retourna en direction de Narok avec un sourire aux lèvres. Je le regarda faire ton petit test de qualité, ce qui m'amusais grandement. On voyais souvent ce genre de chose à la télé ou dans des films. Mais c'était la première fois que je le voyais en direct. Une fois son test de qualité terminé, il remplis deux verre et m'en tendis un que je m'empressai de prendre délicatement.

« A nous! »

Je lui souris à mon tour et le regarda tendrement.

-À nous et à cette soirée hors de l'ordinaire, pour moi en tout cas!

Un simple et doux rire sortie d'entre mes lèvres lorsque j'allai entrechoquer nos coupe très doucement comme se voulait la ''tradition''. Le regardant dans les yeux, j'apportai par la suite ma coupe à mes lèvres pour en prendre une petite gorgée. Je fus très étonné de son goût, mais je n'en apprécia pas moins ce doux nectar. Je porta par la suite ma main vers le plat de bonbon et alla en chercher un que je glissa entre mes lèvres par la suite et le dégusta tranquillement. Plutôt anodin de manger des bonbons et de boire du vin, le tout ensemble. Mais je devait quand même souligné le très bon choix qu'avait fait Narok.

-Très bon choix mon cher! Et merci pour tout ça.

Le sourire aux lèvres, je me déplaça tranquillement vers ce dernier pour ne pas trop faire de remous dans le jacuzzi et alla me positionner à ces côtés. Je déposa un rapide baiser sur la joue qui se trouvait de mon côté puis plongea mon regard dans le sien.

- Je ne veux pas paraître indiscrète, mais c'était comment, ton enfance aux seins d'une famille possédant des hôtel si luxueux? Si tu ne veux pas répondre, t'inquiète je vais comprendre.

J'installai un de mes bras autour de ces épaules et alla déposer un doux baiser sur celle qui se trouvait près de moi. Redressant ma tête, je plongea mon regard dans le sien en lui souriant tendrement en espérant ne pas trop l'avoir dérangé avec ma question.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Narok le Lun 01 Fév 2016, 14:59

-À nous et à cette soirée hors de l'ordinaire, pour moi en tout cas!

Et en entrechoquant nos verres et émis un petit rire qui exprimais je pense sa joie de se trouver ici. Je l’imita ensuite quand elle but du vin que je venais de lui servir. Je pris également un bonbon sur le plateau comme elle encore une fois.

-Très bon choix mon cher! Et merci pour tout ça.

Je me contenta de lui sourire en coin. Choisir ce vin avait été facile car c’est comme ça que ma mère m’avait fait gouter le vin la première fois. J’en avais gardé une bonne expérience et comme je ne connaissais pas les goûts de Lucy, cela me semblais être un bon choix. Une entré en matière simple pour un débutant et une découverte appréciable si elle était un peu plus expérimenté. Je la regarda ensuite s’approcher de moi tout en douceur. Elle se déplaça lentement et délicatement dans l’eau, surement par peur pour le plateau. Une fois à mon côté elle déposa ses lèvres sur ma joue et ses yeux dans les miens.

- Je ne veux pas paraître indiscrète, mais c'était comment, ton enfance aux seins d'une famille possédant des hôtel si luxueux? Si tu ne veux pas répondre, t'inquiète je vais comprendre.

Elle enroula son bras autour de mes épaules. Je fus assez amusé et surpris par ce geste typique de l’homme qui cherche un rapprochement physique. Je lui souriais amusé de la situation. Malgré sa question qui venait sur point non pas sensible mais sur des implications qui me préoccupaient il y a peu. Mais elle avait su me rassurer avec les mots justes. Elle m’embrassa l’épaule d’ailleurs. Un peu étonné, je la regardais faisant la navette entre mon épaule et elle. J’aurais compris si un bonbon ou des traces s’y trouvaient, mais il n’y avait rien de bien particulier qui aurait pu m‘expliquer ce choix. Mais encore une fois cela m’amusais. Je plaça alors mon bras autour de sa taille pour déposer ma main sur sa hanche opposé. Et me laissa glisser contre elle me servant de la base de son bras comme coussin. Laissant juste l’eau atteindre la base de mes lèvres.

« Et bien je n’ai pas vraiment grandis dans ces conditions. Quand je suis arrivé en Angleterre avec ma mère après la mort de mon père, elle ne possédait pas encore d’hôtel. Elle passait le plus claire de son temps à s’occuper de moi et à gérer les implications de la succession de mon père. Ce n’est que plus tard qu’elle prit la décision de retourner dans son ancien domaine professionnel. Mais ce n’ai que sur une de mes questions qu’elle réalisa qu’elle avait les capacités et les moyens de s’occuper de sa propre affaire. Et une chose en entrainant une autre elle finit par prospérer dans son entreprise et finalement se développer pour avoir des hôtels comme celui-ci dans Angleterre. »

Je remontai mon regard vers elle pour qu’elle voie  mon visage.

« Et tu sais je ne fais que très rarement ce genre de chose. Et jamais en aussi bonne compagnie ! Donc pour moi aussi c’est une soirée hors de l’ordinaire. »

Je rebaissai ma tête une fois fini. Essayant de trouver quoi dire pour faire continuer la conversation. Mais je ne voyais pas vraiment quoi. Avions-nous vraiment besoin de parler ? Pourtant elle avait elle-même choisit de parler au lieu d’agir. Tout en pensant je jouais avec mon verre en le faisant flotté parmi le remous des bulles. Le guidant de mes doigts quand il s’éloignait ou se rapprochait trop. Ne trouvant toujours ma quoi dire… . Je rapprochai le plateau qui se baladait au gré des bulles du bout de mon pied. J’attrapai un des bonbons et le coinça entre mes lèvres avant de me retourner vers Lucy l’aire joueur. Je tentai de murmurer quelques mots avec mon offrande entre mes lèvres bougeant le moins possible ses dernières pour ne pas le laisser s’échapper. J’avais toujours ma main sur elle mais je l’avais déplacé dans le creux de son dos. M’appuyant de mon autre main qui avait délaissé le verre à sa flottaison sans risque, sur le rebord du jacuzzi.

« Je ne ‘ais pas tro quoi dire, alors j’ai un cado ‘our toi ! ‘our me faire ‘ardonner. »

Je laissais dépasser tout le haut de mon corps hors de l’eau jusqu’au bas de mon ventre. M’assurant ainsi que rien ne viendrai poindre à la surface quoi qu’elle fasse… ou presque.
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Lun 01 Fév 2016, 18:28

Il passa son bras autour de ma taille pour aller déposé sa mains sur une de mes hanches. Je n'étais tellement pas habitué à ce genre de contact physique, mais j'y prenais rapidement goût. Je me sentais bien, normal. Un sentiment qui, je le pensais, m'avais quitter pour de bon il y à quelques années déjà. Mais je me sentais tranquillement reprendre goût à la vie si c'était pour continuer à vivre de t'elle moment.

« Et bien je n’ai pas vraiment grandis dans ces conditions. Quand je suis arrivé en Angleterre avec ma mère après la mort de mon père, elle ne possédait pas encore d’hôtel. Elle passait le plus claire de son temps à s’occuper de moi et à gérer les implications de la succession de mon père. Ce n’est que plus tard qu’elle prit la décision de retourner dans son ancien domaine professionnel. Mais ce n’ai que sur une de mes questions qu’elle réalisa qu’elle avait les capacités et les moyens de s’occuper de sa propre affaire. Et une chose en entrainant une autre elle finit par prospérer dans son entreprise et finalement se développer pour avoir des hôtels comme celui-ci dans Angleterre. »

Je fus bien soulager qu'il ne prenne pas mal ma question et écouta ces paroles très attentivement. Mon visage s'attrista légèrement lorsqu'il parla de la mort de son père mais je changea vite mon émotion pour ne pas trop qu'il s'en aperçoive. Peut-être qu'il vivait très bien avec ce détail aujourd'hui? Bien sûr, je ne pouvais pas vraiment comprendre puisque mes deux parents était encore en vie. Mais je savais très bien qu'un jour ou l'autre, je devrais le vivre.

« Et tu sais je ne fais que très rarement ce genre de chose. Et jamais en aussi bonne compagnie ! Donc pour moi aussi c’est une soirée hors de l’ordinaire. »

Un grand sourire s'afficha sur mes lèvres lorsque je déposa mon regard sur lui. Alors, ça l'allait être une soirée mémorable autant pour lui, que pour moi. Je me sentais ''choyer'' de savoir qu'il ne faisait pas ce genre d'activité à toutes les semaines. Ça rendait le moment encore plus spécial pour moi. Peut-être qu'avec un peu moins d'alcool dans le corps se serais encore mieux, mais je n'aurais jamais imaginé me faire amener dans un telle endroit après notre sortie au bar.
Puis, le silence s'installa entre nous. Mais un silence qui n'étais pas désagréable. Même si nous nous disions rien, l'ambiance et le moment était agréable. Je regardais tout simplement Narok jouer avec son verre ainsi que le plateau qui se trouvait au milieu du jacuzzi. Mon regard ce promenais justement de ce plateau à Narok lorsqu'il attrapa un bonbon et le plaça entre ces lèvres, mais sans le manger. Son regard joueur me faisait bien rire, mais ça main qui descendit jusque dans le bas de mon dos me donna des frissons sur tout le corps.

« Je ne ‘ais pas tro quoi dire, alors j’ai un cado ‘our toi ! ‘our me faire ‘ardonner. »

Je ne pu m'empêcher de rire après ces paroles et à cause de l'expression sur son visage. Puisqu'il c'était redresser, j'en fit de même laissant à mon tour mon verre dériver sur l'eau du jacuzzi. Mon corps dépassa alors à son tour hors de l'eau, jusqu'à mes hanches. Mes bras autour de son cou, je me rapprocha tranquillement de lui puis de mes lèvres, alla cueillir le bonbon doucement contre les siennes. Je mangea ce dernier rapidement puis passa ma langue sur mes lèvres en plongeant mon regard dans le sien.

-Tu est pardonné!

Je l'attira alors à moi tout en redescendant mon corps dans l'eau pour qu'il en fasse de même. Une fois que cela fut fait, je le fixa pendant quelques secondes. Je ne savais pas quoi dire, aucun autre sujet qui me venait en tête pour faire durer la conversation. Tout ce que j'avais envie à présent, était de me coller contre lui et de profiter du moment présent en m'abandonnant aux désirs que j'éprouvais en ce moment. De plus, mon taux d'alcoolémie plutôt élever dans le sang ne m'aidait pas pour essayer de me contrôler. Au diable les bonne pensée et je cessa de résister à mes envie, mes émotions.

Je repoussa tranquillement Narok contre le côté du jacuzzi, puis colla mon corps contre le sien et déposa un baiser ardent sur ces lèvres. Baiser qui démontrait le désir que j'éprouvais envers lui.

HRP:
Si tu veux rajouter quelque chose, je te laisse le faire sinon tu peux continuer dans ton rp en disant subtilement ce qu'il se passe pour le reste de la soirée/nuit (ce qu'on avait décidé! 8D) Je répondrai à la suite pour parler du lendemain matin si ça te tente sinon on peux le finir après ta réponse! À ton choix :p

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Narok le Lun 01 Fév 2016, 21:02

-Tu est pardonné!

Dit-elle après m’avoir libéré de mon présent. Ces bras autour de mon cou m’incitaient à venir plus près d’elle. Et elle m’y invita, en descendant dans l’eau et m’attirant pas ses bras. D’où j’étais la vue sur Lucy en contre bas me donnais encore plus envie de rapprochement. Une fois dans l’eau presque complétement nous nous regardions dans les yeux, lisant dans ceux de l’autre, le reflet de nos propres désirs. Tout ce qui me retenais de céder le premier était un reste de timidité et ma volonté de pas faire de geste que Lucy aurais trouvée déplacé.

Mais elle me plaqua doucement contre le jacuzzi mais avec l’autorité de celle qui veut ce faire obéir. Je me retrouvai donc assis sur le banc Lucy devant moi qui vint se coller contre ma peau de tout son corps. Et elle me donna un baiser, jouant de ses lèvres contre les miennes pour dévorer mon âme et ma vertu. Baiser que seul ceux qui ont désir de l’autre dans sa totalité, peuvent offrir. Sans m’en rendre compte je le lui rendais avec autant d’ardeur et de passion dévorante.

Elle s’arrêta le regard un peu surprise mais visiblement conquise quand elle s’aperçu que j’avais laissé tous mes vêtement hors de l’eau, le désir que j’avais pour elle remontant vers son corps au-dessus du mien. J’entrepris alors de nous mettre à égalité déposant le tout sur le rebord. Par la suite les choses qui nous distrayaient de nos activités passionnées étaient la soif qu’étanchait le vin, et les bonbons qui nous servaient aussi à nous nourrir plus que comme vecteur pour nos ébats. Je ne me rappel pas avoir beaucoup dormi cette nuit-là, par-contre je me rappelais bien d’autre chose. Après tout je ne suis qu’un homme… non je voulais être plus… ce soir-là pour la première fois j’étais le sien…

Suite?:
Voila j'avais envie de m'exprimer un peu! je me suis beaucoup retenue dans les détails ne voulant pas être censuré, et j'espère que je ne le serais pas. Pour la suite si tu veux ont peut brièvement continuer sur le lendemain matin. Parce que la conversation du lendemain matin va être importante je croie! Il serait dommage de ne faire que l'évoquer ou de ne pas en avoir du tout! Je te laisse donc carte blanche pour te réveiller avec une superbe vue sur la forêt, éclairée par le soleil encore rouge de sa nuit, sous un ciel mauve où perce encore quelque étoiles tardives!
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Lun 01 Fév 2016, 21:38

La nuit avait été mouvementer, très mouvementée... Et le sommeil très peu présent. Deux jeunes gens éprouvant de l'attirance un envers l'autre, rajouter y de l'alcool et une chambre  d'hôtel, le sommeil se fait rare. Mais malgré tout, la nuit me sembla passer à la vitesse grand V pour mon plus grand malheur. J'aurais tellement aimé mieux qu'elle dure une éternité. Je ne souhaitais pas revenir dans ma vie de tous les jours, à l'Académie. Revenir à la réalité avec ce pouvoir que je ne savais pas contrôler, très peu pour moi. J'aurais beaucoup plus préférer rester dans cette chambre en compagnie de Narok pour je ne sais combien de temps encore.

***

Mes yeux s'ouvrirent tranquillement avant le lever du sommeil, comme à mon habitude. La première chose qui me frappa fus mon état à mon réveil. Aucune sueur froide, le cœur battant à un rythme totalement normal et j'étais bien, tout simplement. J'étais un peu ébranlé par cette situation étant habituer à me réveiller paniquée, en sueur. Je me tourna alors tranquillement dans le lit ou j'étais coucher lorsque mon regard tomba sur Narok. Je me rappelais parfaitement la soirée ainsi que la nuit que nous avions passé ensemble, mais j'étais quand même surprise de le trouver à mes côtés. Un sourire s'afficha automatiquement sur mes lèvres lorsque mes yeux parcourraient son visage. Il était si beau...

Une autre chose me frappa à réveil, un horrible mal de tête. Non pas totalement désagréable, mais assez pour faire la grimace au réveil. Bien qu'il était assez tôt la matin et que le sommeil avait été en grande partie absent de ma nuit, je n'étais plus fatiguer. Mon corps était habitué à très peu dormir et à se réveiller avant le lever du soleil. Et t'en mieux, puisque Narok m'avait parler du magnifique lever de soleil qu'il était possible d'observer à partir de la chambre.

Essayant de faire le moins de mouvement possible et le moins de bruits possible, je sortis à l'extérieur du lit pour me diriger vers la salle de bain. En m'y dirigeant, je remarquai rapidement que je trouvais aucun de mes morceaux de linge près. J'attrapai donc la première chose qui me passa sous la main, c'est-à-dire un petit drap de couleur foncé. Je l'amena avec moi dans la salle de bain et le déposa sur le comptoir. Il allait me servir de ''linge'' à ma sortie de la douche. Bien que j'étais à l'aise avec mon corps, je n'étais pas tout à fait à l'aise de me promener à poil dans cette chambre d'hôtel. C'était un peu étrange qu'après la nuit que nous avions passé, je sois encore gêner mais je n'avais plus d'alcool dans le sang, seulement un mal de tête alors...

Ma douche fut très rapide, elle me servie entre autre à m'enlever ce mal de tête qui m'agressait. Je mouilla par le fait même ma tête ainsi que mes cheveux, profitant de ce petit moment de détende. Après quelque minutes j'en ressortir, me sécha, puis déposa le drap contre mes épaules et m'entourai le corps avec. De toute façons, même si je retrouvais mes sous-vêtement, probablement qu'il allait être totalement mouillé encore. Cependant, le drap faisait amplement l'affaire et était plutôt confortable.

À ma sortie de la douche, je remarquai rapidement que le soleil commençait tranquillement à se lever, décorant le ciel d'une tonne de couleur autant plus belle les unes que les autres. Je me dirigea alors à nouveau vers la chambre d'ou je pu voir Narok encore couché dans le lit. Je décida de me diriger vers la baie vitré pour m'assoir contre le sol pour essayer de le déranger le moins possible. Je ne savais aucunement ces habitudes de sommeil alors je voulais éviter le plus possible de le réveiller. De plus, certaines personnes peuvent être très grincheuse le matin s'il se font réveiller alors je ne voulais pas tenter le coup.

Bien que le soleil commençait à peine à se lever, je pouvais discerner un spectacle magnifique devant mes yeux. J'avais une vue incroyable sur la forêt grâce à cette baie vitré. Le soleil, immense et tout rouge fit sont apparition et teinta le ciel de couleur orangé, les quelques étoiles qui avait résister à cette apparition disparaissais maintenant sous la force de l'éclat de ce maître du ciel. Ce lever de soleil était à coupé le souffle et ce n'étais que le début de sa naissance. Assise en indien sur le sol je regardais ce phénomène, totalement émerveillé.

En même temps, je ne cessais de me repasser en boucle ce qui c'était passer cette nuit, entre moi et Narok. Est-ce que c'était une erreur de ma part, est-ce que j'avais bien fait? Après tout, je n'avais que suivis ce que je désirais. Mais tout était confus dans ma tête. J'étais arrivé dans cette Académie depuis quelques temps déjà et j'éprouvais déjà des sentiments envers lui? J'avais peur de ce qui pourrait arriver, de ce que je pouvais lui faire subir. Mais en même temps, il avait été le seul à bien vouloir avec mon pouvoir, à me soutenir. Et ce soutient d'on j'avais t'en de besoin, il n'avait pas hésité à me le donner et je lui en était extrêmement reconnaissante. Je me battais intérieurement avec mes diverses opinions en essayant de trouver une réponse à ma question, soit qu'es-ce qui était le mieux pour moi, ainsi que pour lui. Mais je n'arrivais tout simplement pas à me décider, à trouver la réponse que je cherchais. Peut-être que de lui en parler m'aiderais beaucoup mieux à tout comprendre? Je l'espérais.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Narok le Lun 01 Fév 2016, 23:51

Je sentais la sensation douce et aérienne des draps. De la chaleur sur mon visage. Un peu de désordre dans mon cerveau. Et le calme. Beaucoup de calme en moi. Je bougeai le bras pour trouver ma partenaire d’acrobatie d’hier soir… . Une peut plus loin… . Beaucoup d’espace mais peu de Lucy. J’ouvris un œil. La lumière du lever du jour entrant par la baie vitrée parvint directement dans mon iris. Houf ! Douloureux. Je me fis un bouclier d’un pli dans les draps. Pas de Lucy dans mon champ de vision. Me trouvant sur le ventre, je tournis la tête de l’autre côté. Pas de Lucy non plus en vue. Un peu inquiet je me redressa sur mes bras, courbant le dos et le cou pour tenter de faire le tour de la chambre de mon regard.

Je fini par la trouver. Sa silhouette cachée par ce qui semblait être un drap, se découpait parfaitement dans la lumière teintée de rouge du matin naissant. Elle admirait la vue visiblement. Je pris un peu de temps pour le regarder moi aussi. Et me réveillant petit à petit, je me leva discrètement, me faisant une toge des draps. Le réveil s’était passé sans encombre. Mais le levé changea la répartition du sang dans mon cerveau et me fit sentir les restes de tequila de la veille. Maudis soit la tequila!

Ignorant les pulsations de mon sang dans mon crâne, je m’approchai doucement d’elle et m’installa derrière elle. Me mettant dans la même position qu’elle, mais mes jambes entouraient son buste et mes pieds reposaient parterre devant elle. Je pus ainsi me blottir contre elle et l’enserrer de mes bras mes avants bras se rejoignant sur son ventre.

Nous restions comme ceci un petit moment. Moi caressant les courbes de ses hanches de mes mains et déposant de petits baisers sur ce qui dépassait de sa peau par le haut des draps. Un peu après je pris la parole.

« Tu voulais me poser une question ce matin si je me souviens bien. Tu en a peut être d’autres en plus ? »

Patiemment j’attendais sa réponse caressant maintenant ses jambes et l’intérieure de ses cuisses qui dépassaient du nœud de ces jambes. Regrettant que le drap s’y trouve, je glissa les mains dessous, ma main contre sa peau humide. Je ne remarqua qu’alors quelle avait pris une douche et qu’elle avait les cheveux encore humides. Je me gourmanda d’avoir été distrais par cette magnifique jeune femme pour ne pas avoir fait la conclusion plus rapidement. Mais je me pardonnais aussi, m’avouant à moi-même que je ne résistais pas à Lucy bien longtemps. Distraitement je laissais mes mains la parcourir, touchant sa peau du bout des doigts, vagabondant sur ses formes parfaites. Me remémorant la nuit d’hier soir à l’aide de ma mémoire tactile. Mais pour tout me rappeler, il allait me falloir me montrer plus audacieux. Car plus je m’en rappelais, plus je voulais y goûter une nouvelle fois.
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Mar 02 Fév 2016, 00:42

J'étais à ce point concentrée sur le lever du soleil que je sursauta légèrement lorsque je sentis quelqu'un dans mon dos. Mais je me détendit tout aussi rapidement me rappelant la présence de Narok dans cette pièce. À présent levée, il c'était positionner dans mon dos, dans la même position que la mienne mais m'entoura de ces bras. Lorsqu'il se blottit contre moi, un petit sourire s'afficha automatiquement sur mes lèvres en même temps que je fermais mes yeux. Mon coeur battait si tranquillement et j'étais si...paisible. Je n'en revenais tout simplement pas. Et c'était très fortement grâce à la présence de Narok à mes côtés. Puis je sentis de petit baiser sur ma peau nue ce qui me fit ouvrir les yeux, des frissons parcourant mon corps en entier.

« Tu voulais me poser une question ce matin si je me souviens bien. Tu en a peut être d’autres en plus ? »

Ça phrase passait en boucle dans ma tête. J'avais une question à lui poser?!? Cherchant plus profondément dans mes pensées, cette dernière me revint en mémoire. Bon, dans le moment présent, je doutais fortement de sa réponse mais je devais quand même la poser pour en être certaine. J'allais la lui poser, mais ces doigts contre mon corps..! J'étais totalement déconcentré par les gestes qu'il posait. Dans le bon sens par contre! Il était si doux...La façons qu'il avait de faire promener ces doigt contre ma peau encore humide. Les frissons reprirent de plus belle et je ferma les yeux à nouveau pour profiter de ce petit moment intime devant ce superbe levée de soleil.

Étant vraiment détendu, je laissa aller mon dos contre Narok, prenant simplement une grande respiration. Je ne voulais pas que ce moment arrête, je ne voulais pas retrouver les obstacles qui m'attendait à l'Académie, je ne voulais pas retourner seule dans mon lit avec tous ces cauchemars qui m'attendais ainsi que Yuki. Parce que oui, je le savais très bien qu'elle devait m'attendre bien impatiemment. Ma tête se trouvant maintenant accoter contre l'une des épaules de Narok, je détourna légèrement ma tête et déposa un simple mais doux baiser dans le creux de son cou. Je repris alors une autre grande respiration et regarda au loin, en direction de la baie vitrée.

-Alors, est-ce que tu regrette ta soirée et ta nuit?

Ma phrase avait été dite sur un ton un peu sérieux, mais avec aussi un léger ton d'amusement. La réponse se voyait évidente, mais pourquoi pas ne la poser? Avant qu'il ne me répondre, je baissa alors le regard vers nos jambes puis prononça quelque parole dans un chuchotement.

-Si tu savais le nombre de questions qui me trotte dans la tête...

Je ne savais aucunement s'il m'avait entendu ou non. C'était peut-être pas préférable qu'il m'aille entendue, par crainte de ruiner l'ambiance, mais c'était vrai. Plusieurs questions me trottait dans le tête depuis mon lever ce matin. Certaine pouvant paraître banale alors que d'autre était importante pour moi. J'avais aussi plusieurs craintes mais je ne croyais pas que c'était un bon moment pour lui en faire part. Bref, j'essayai de faire disparaître se masque de crainte qui se trouvais sur mon visage pour le remplacer par un beaucoup plus jovial avec cependant quelques difficultés.

Me redressant tranquillement, je tourna ma tête ainsi que tout mon corps légèrement dans sa direction puis alla déposer un tendre baiser sur ces lèvres avant de redescendre tranquillement et m'installer contre lui. Le tête coller contre son torse pour entendre les battements de son coeur, j'étais positionner de biais et mes jambes était maintenant étaler de toutes leur longueur contre le plancher de la chambre. Je ferma alors les yeux pour écouter son rythme cardiaque qui battait étrangement aux même rythme que le mien. En fait, il était même plutôt synchronisée. C'était peut-être pas si étrange que ça finalement me remémorant que c'était surement à cause de son sang que j'étais la personne que j'étais présentement. Malgré la rancœur que j'éprouvais pour ceux qui m'avais fait subir ça, je n'en ressentais aucunement vis-à-vis l'homme qui se trouvais contre mon corps. Entendre les battements de son coeur me détendais, m'apaisait.

J'ouvris alors les yeux, regardant légèrement vers le haut pour aller les poser sur Narok puis les redescendit quelques secondes après en regardant mes doigts qui se promenait doucement sur son torse en faisant bien attention de ne pas le blesser avec la griffes de mon index. C'était pratiquement un miracle qu'il n'aille pas été blessée pendant la nuit. J'avais par contre oublier de regarder la literie ainsi que les meubles me croisant imaginairement les doigts pour ne pas avoir fait trop de dommage. En temps normal je faisais bien attention de ne rien briser, mais ayant éprouvé autant d'émotions intense cette nuit, je ne pensais pas avoir faite attention vraiment de ce qui se trouvait autour de moi...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Narok le Mar 02 Fév 2016, 15:19

Elle semblait presque fondre sous l’assaut de mes caresses. J’en étais assez fier et satisfait, parce que moi aussi cela me détendait et m’amusait aussi je l’avoue. Elle se laissant glisser contre moi déposant sa tête contre mon épaule. Elle resta silencieuse jusque-là. Mais le silence ne l’empêcha pas de venir me baiser le cou, comme en guise de bonjours. Elle refixa ensuite l‘horizon à travers la baie vitrée. Le soleil monté paresseusement dans le ciel et éclairait de ça lumière rougeâtre de plus en plus les conifères et leurs épines vert profond.

-Alors, est-ce que tu regrette ta soirée et ta nuit?

C’était la question que j’attendais mais j’étais un peu surpris qu’elle n’en ait pas rajoutée d’autre. Je pensais qu’elle avait eut le temps de réfléchir pendant que je me réveillais. Mais visiblement elle se retenait ou alors n‘en avait pas plus. Pourtant je sentais dans la profonde respiration qu’elle avait eue avant de répondre, du sérieux et beaucoup de non-dit. Comme si elle se préparait à beaucoup alors qu’elle avait demandé peu. Elle baissa la tête quand je m’apprêtais à répondre et rajouta quelques mots.

-Si tu savais le nombre de questions qui me trotte dans la tête...

Je ne l’ai avait pas bien entendu mais avec un peu d’effort je parvins à replacer les syllabes et les sonorités dans un phrase compréhensible. Je résistai difficilement à l’envie de répondre dans la foulé, pensant qu’un peu d’attente permettrais à Lucy de quitter un peu plus les émotions qui l’avait poussé à dire ces mots sans les vouloir très audibles. Elle vint ensuite se blottir contre moi, en se tournant, posant son oreille contre mon cœur. Elle avait étendu ses jambes de mon côté droit en passant sous les miennes.

Je restais pour le moment simplement là. Ma main gauche caressant son dos, mais main droite suivant l’intérieure de ses cuisses jusqu’à son bassin. Ma tête regardant le paysage. J’en fus tiré par la tête de Lucy que je sentais se relever vers moi. Je pencha légèrement la tête vers elle, stoppant ma contemplation pour en commencer une autre. Nos regards restèrent ainsi l’un dans l’autre un court moment avant qu’elle ne rebaisse le visage. J’aurais pu relever la tête mais je la regardais encore. L’observant faire courir son doigt et sa griffe contre mes muscles. Je profita de la l’opportunité pour lui répondre.

« Et bien je regrette beaucoup… que la nuit dernière ai eu une fin. Mais finalement, cela nous donnera l’occasion d’avoir d’autres folles nuits et de doux réveils l’un contre l’autre. N’est-ce pas ? »

Le doute me parvint. Comme un petit courant d’air qui se glissa entre nous et qui me vola une partie du plaisir simple que j’avais à avoir Lucy contre moi. Elle ne s’était pas montré distant mais elle était pensive, je ne m’étais pas réveiller à ces coté car elle était déjà hors du lit. Peut-être ne se sentais elle pas aussi bien que moi ? Ou alors elle avait peur ? De moi ? De nous ? De Yuki ? Finalement sa phrase me revint. Beaucoup d’interrogations en elle. Et moi donc, en définitif je me montais aussi la tête. Je voulais savoir ce qu’elle avait à dire, les doutes qu’elle avait. Je voulais y apporter des réponses et ainsi nous soulager tous les deux.

« Tu sais, j’ai très envie de connaitre tes questions. Notre relation est encore au départ, et je voudrais qu’elle perdure pour longtemps encore. Donc si tu à des doutes mieux veut t’en débarrasser maintenant. Je suis assez mature pour tout entendre, et assez déterminer pour te convaincre si tu hésites. »

Je la serra un peu plus contre moi, lui laissa un baiser dans les cheveux déposant ma joue contre sa tête, et d’un geste l’enveloppa en plus du drap que j’avais trainé derrière moi. Me défaisant dans le mouvement de ma toge improvisé, la transformant en carapace dans laquelle j’incluais Lucy et moi.
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Mar 02 Fév 2016, 22:50

Même si mon regard était baisser vers le torse de Narok, je sentais qu'il me regardais encore. J'avais peur du regard qu'il allait poser sur moi à la suite de ma dernière phrase. L'avait-il entendue? C'était pour cette raison que j'avais garder ma tête baisser, me concentrant sur ma griffes dessinant des dessins imaginaire sur ton torse.

« Et bien je regrette beaucoup… que la nuit dernière ai eu une fin. Mais finalement, cela nous donnera l’occasion d’avoir d’autres folles nuits et de doux réveils l’un contre l’autre. N’est-ce pas ? »

Quand il prononça ces premières parole, je ferma mes yeux m'apprêtant à soupirer mais les ouvrit rapidement en entendant la suite de sa phrase. Je remonta alors mon regard vers ce dernier, un sourire affiché sur les lèvres. Même si cette réponse semblait la seule probable, je ne pouvais me réjouir de l'entendre de sa bouche, de savoir qu'il avait vraiment apprécier ça nuit, tout comme moi.

Son visage changea alors soudainement, arborant une autre émotions que je ne savais démasquer. J'aurais bien aimer pouvoir déchiffrer ces expressions, mais je savais très bien, et il me l'avais lui même mentionner, qu'il était très bon pour les cacher. Alors peine perdue.

« Tu sais, j’ai très envie de connaitre tes questions. Notre relation est encore au départ, et je voudrais qu’elle perdure pour longtemps encore. Donc si tu à des doutes mieux veut t’en débarrasser maintenant. Je suis assez mature pour tout entendre, et assez déterminer pour te convaincre si tu hésites. »

Mon coeur se serra légèrement. Je ne savais pas trop quoi penser. Est-ce que je devrais lui dire tout ce que je ressentais, est-ce que c'était vraiment pour le mieux? Malgré que ces paroles me rendait heureuse, mes autres questionnements ne pouvais s'empêcher de balayer ce petit moment de bonheur. Mais il avait probablement raison. Je souhaitais moi aussi que notre relation dure le plus longtemps possible, mais pour se faire, il fallait que je lui parle, que je lui fasse part de mes inquiétudes.  

Il me serra alors un peu plus fort contre lui et donna un baiser sur le dessus de ma tête avant d'y reposer sa joue. Ce simple petit geste me donna assez de courage pour prendre la parole et lui faire par de mes craintes.

-J'aimerais pouvoir me réveiller contre toi chaque matin. Cela faisait si longtemps que je n'avais pas aussi bien dormi...Mais..

Je pris alors une grande inspiration avant de continuer ce que j'avais à lui dire.

-J'ai tellement peur... Je suis si incontrôlable et je ne veux tellement pas te blesser...Pourtant avec moi un accident est si vite arrivé. Je ne sais même pas comment j'ai faite pour ne pas te blesser cette nuit avec mes griffes...Et..Et s'il fallait qu'un accident arrive pendant que nous sommes les deux seuls ensemble...En pleine nuit...Je...

J'essayais de tout mettre en ordre dans ma tête mais c'était plutôt difficile. Je voulais que tout sois clair, qu'il comprenne mais en même temps, je voulais tout lui dire, lui expliquer pour qu'il comprenne peut-être comment je me sentais. Prenant une grande respiration, j'essayai de me calmer pour parler le plus clairement possible.

-Et il y a Yuki...Elle va savoir ce que je ressent pour toi...Elle n'hésitera pas une seconde avant d'agir et elle va encore plus apprécier ces gestes en sachant l'importance que tu va avoir pour moi désormais...

-La dernière personne à laquelle je me suis attachée, je les tuée...Et je ne veux pas que ça t'arrive...Je m'en voudrait pour le restant de ma vie...Et je sais que Yuki va tout faire pour que ça se produise...Elle veux ma perte...Elle veux me contrôler...

Je ne pouvais plus me contrôler et une larme glissa tranquillement sur ma joue. J'avais un trop plein d'émotion et je l'avoue, j'avais honte à présent d'agir ainsi, de laisser autant mes émotions paraître. La tête toujours légèrement baissé, je n'avais pas la force de la redresser pour déposer mon regard dans celui de Narok. J'essuya alors rapidement la larme sur ma joue, essayant de me retenir du mieux que je le pouvais pour ne pas en laisser glisser une autre. J'avais l'impression de gâcher le moment et que tout sois de ma faute.

-J'ai peur de trop m'attacher à quelqu'un et d'en souffrir et j'ai peur que tu me rejette à cause de tous les problèmes que je pourrais possiblement amener. Je me demande combien de temps tu va être à mes côtés avant d'en avoir assez de tous ces problèmes et combien de temps tu va résister avant de jeter l'éponge à cause des blessures que je pourrais te faire involontairement

Je pris une profonde respiration et me risqua à relever un peu mon regard, le déposant furtivement sur Narok avant de le reporter vers la baie vitrer. Malgré moi, un rire triste sortie d'en mes lèvres.

-Je me senti si stupide...Je..Je suis désolé Narok. Je ne voulais tellement pas gâcher le moment...

Je me redressa doucement puis déposa une de mes mains sur la cuisse de Narok le regardant du coin de l'oeil, petit sourire sur les lèvres. Aux moins je l'avais fait, je lui avait dit tout ce que je ressentais et mes peurs. C'était un bon début quand même. Je croisais seulement les doigts espérant que je ne l'aille pas trop traumatisé avec tout mon charabia et qu'il est réussis à assimiler la majorité de mes paroles ne voulant pas vraiment recommencer à zéro. Je ne m'en sentais tout simplement incapable.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Narok le Mer 03 Fév 2016, 18:10

Elle ne tarda pas à prendre la parole et je l’écoutai parler jusqu’à ce qu’elle ait fini.

-J'aimerais pouvoir me réveiller contre toi chaque matin. Cela faisait si longtemps que je n'avais pas aussi bien dormi...Mais…

J'ai tellement peur... Je suis si incontrôlable et je ne veux tellement pas te blesser...Pourtant avec moi un accident est si vite arrivé. Je ne sais même pas comment j'ai faite pour ne pas te blesser cette nuit avec mes griffes...Et..Et s'il fallait qu'un accident arrive pendant que nous sommes les deux seuls ensemble...En pleine nuit...Je...[…]

[…]Je me senti si stupide...Je..Je suis désolé Narok. Je ne voulais tellement pas gâcher le moment...


Et bien maintenant je savais tout ce qu’elle pensait de la situation. Tous ses doutes et toutes ses peurs. Je ne régratai pas de lui avoir posé la question… mais presque. Je la voyais tellement triste de tout ce qu’elle présageait. Ça me fendais le cœur de la voir si abattue. Mais autant que les questions étaient dures et compliquées, les réponses étaient simples. Le résumé était simple aussi. Elle avait peur que je la laisse tomber, qu’elle me blesse ou que Yuki ne me tue ou me torture si d’aventure je la revoyais. Comme je le disais les réponses étaient simples. Et j’avais commencé à y répondre. Je lui en fis part pour calmer ses craintes.

« Tu sais il n’y a pas de risques qui puisse être évité ou contré avec les bonnes précautions. Tout d’abords si tu à peur de me blesser quand nous sommes en intimité, et bien je n’ai rien, alors que nous avions bu, et que nous n’y avions même pas songé. Moi en tout cas je n’y avais pas pensé. »

« Pour les apparitions de Yuki. Et Bien quelques blessures ne me font pas peur, tu à dut t’en rendre compte pendant notre dernier entrainement. Qui a par ailleurs prouvé que je pouvais la maitriser sans trop de préparation. Et que toi aussi tu pouvais te contrôler. Si jamais l’apparition se fait dans un moment de faiblesse, et bien j’ai pris la liberté de prendre à l’infirmerie un flacon de chloroforme. En le disposant dans des récipients faciles à casser, nous pourrons éviter son apparition en te faisant inhaler le contenue. Par exemple une petite fiole que tu pourrais te casser sur le torse pour respirer le produit, et comme ça même Yuki ne pourra prendre le contrôle d’un cerveau inapte à toute tache. Comme tu seras endormie il n’y aura pas de problème. C’est un peu radical mais même si tu n’y arrive pas complétement elle sera bien trop groggy pour poser un problème le temps que quelqu’un se charge d’elle si je ne suis pas là. »


« Et d’un côté ne veux-tu pas toi aussi la perte de Yuki ? Tu ne veux pas la faire disparaitre ? En prendre le contrôle ? »


« Par ailleurs tu ne gâche rien du tout. Je suis toujours bien quand je suis avec toi. Peu importe les circonstances. »

A la fin de ma tirade je la fis basculer en arrière en la retenant de mon bras dans son dos. De mon autre main je lui releva la tête, la regardant sérieusement, mais avec un sourire pour adoucir la situation. Puis, je l'embrassa pour sceller notre accord et la promesse de notre nouvelle relation.
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Invité le Jeu 04 Fév 2016, 00:53

Le moindre mots qui sortait de ça bouche me réconfortais, me faisait chaud au cœur. Il essayais de me rassurer du mieux qu'il le pouvait et ça fonctionnais plutôt bien même si j'avais toujours des doutes encrer au plus profond de moi. Pour certains doute, il me faudrait bien plus que des paroles pour me rassurer. Mais pour l'instant, tout ce qui m'importais, c'était qu'il semblait vouloir me soutenir malgré les inconvénients que je pouvais lui apporter. Un sourire apparue alors sur mes lèvres, chassant le doute et la tristesse d'un coup. Je fus surprise par contre lorsqu'il me mentionna qu'il avait prit la liberté de prendre un flacon de chloroforme à l'infirmerie. Pas bête du tout! Grâce à lui, j'avais maintenant une option de plus pour contrer les apparition de Yuki et je ne pouvais qu'en être extrêmement heureuse. Il pensait à tout celui-là! Même moi, je n'y avais jamais penser...

« Et d’un côté ne veux-tu pas toi aussi la perte de Yuki ? Tu ne veux pas la faire disparaitre ? En prendre le contrôle ? »


« Par ailleurs tu ne gâche rien du tout. Je suis toujours bien quand je suis avec toi. Peu importe les circonstances. »


Lorsqu'il mentionna ces deux phrases, mon regard se redressa légèrement vers lui. Tout d'abord, un point pour Narok! J'éprouvais certain désir qu'éprouvais Yuki elle aussi. Faire disparaître l'autre, prendre le contrôle total de mon corps. Bien que nous étions une et même personnes, elle restais une partie de moi que je détestais au plus haut point. Sa disparition me rendrais ma liberté et je pourrais enfin vivre comme bon me semble. Alors pourquoi mon but principal ne serais pas exactement comme le sien?! Intérieurement, à partir du moment présent, je savais que la guerre venait de se déclarer.

Ensuite, ça dernière phrase me fis sourire encore plus. J'allais lui répondre, lorsque je me sentis basculer vers l'arrière puis ma tête légèrement redresser grâce à une des mains de Narok. Mon regard se voulait autant sérieux que celui qu'il m'offrait, mais c'était peine perdue. Je ne pouvais tout simplement pas être sérieuse devant se visage qui me souriait. Je venais possiblement de découvrir un de points faible en devenir. Il déposa alors ces lèvres contre les miennes, baiser auquel je répondis joyeusement. J'enserrai alors le drap qui se trouvais autour de moi autour de ma poitrine pour l'empêcher de glisser puis entoura le cou de Narok de mes bras, prolongeant le baiser encore quelque secondes avant de décoller mes lèvres tranquilles des siennes.

-Merci pour toutes ces paroles rassurantes. Et je compte sur toi pour m'arrêter peut importe les moyens si Yuki devait réapparaître.

Mon regard se voulait sérieux, pour lui démontrer que je ne blaguais pas. Je voulais réellement qu'il fasse tout en son pouvoir pour arrêter Yuki si jamais elle réapparaissait. Mais mon regard ne resta pas sérieux bien longtemps. J'avais été assez sérieuse et triste pour le restant de la mâtiné. Il était temps de profiter du peu de moment qu'il nous restait ensemble avant de devoir retourné à l'Académie par obligation.

-Avec tes paroles, tu viens officiellement de déclaré la guerre en mon fort intérieur avec Yuki.

Je lui fis un immense sourire, déposant un rapide baiser sur ces lèvres avant de rigoler tranquillement.

-Fait bien attention à ce que tu dit. Je suis sur et certaine que dans certains cas, tu n'apprécierais pas vraiment d'être en ma compagnie...

Sourire toujours présent sur mes lèvres, je ne voulais que le taquiner. Moi aussi, personnellement, je serais bien à ces côtés peu importe les circonstance. Rabaissant mon regard sur nos deux corps envelopper de drap, mon sourire changea légèrement, devenant plus taquin tout comme mon regard qui se voulais séducteur.

-Tu sais, il va bien falloir retourner à l'Académie bien rapidement avant qu'il vienne nous chercher de force. On est pas censé rester à l'extérieur aussi longtemps je crois. Mais...

Gardant toujours le même regard, je contempla le corps de Narok et alla glisser la griffe de ma main droite le long de sa colonne vertébrale, tout doucement pour ne pas le faire saigner mais assez pour provoquer quelques sensations.

-On pourrais quand même en profiter encore un peu avant de partir. Il y a plusieurs détails de cette nuit que j'aimerais bien me remémorer...

Plongeant mon regard dans le sien, je ne pouvais m'empêcher de lui sourire, mais d'une certaine façons qui lui était seulement destiné à lui. Tout comme la façons dont j'avais de le regarder, un regard remplis de désir.

 
HRP:
Je te laisse finaliser le tout 8D Je suis toute triste que notre rp se termine... Mais toute bonne chose à une fin! On s'en fera d'autre comme ça! 8D

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Narok le Jeu 04 Fév 2016, 11:01

Elle rendait mon baiser, reserra les draps, et plaça ensuite ceux-ci autour de mon cou. M’empêchant ainsi de fuir, faisant durée le contacte de nos lèvres un peu plus longtemps.  Et quand elle décolla se recula, elle me parla.

-Merci pour toutes ces paroles rassurantes. Et je compte sur toi pour m'arrêter peut importe les moyens si Yuki devait réapparaître.

Son regard était beaucoup trop sérieux pour que je la contredise. En vérité je ne ferais pas « tout » pour l’arrêter, je ne veux pas la blesser plus que nécessaire, surtout que des palliatifs au combat pouvaient être facilement trouvés. J’avais déjà quelques idées.

-Avec tes paroles, tu viens officiellement de déclaré la guerre en mon fort intérieur avec Yuki

Hmm. Ces paroles ci, ne me rassuraient pas, en vérité je ne voulais pas lui déclaré la guerre, je voulais juste être le gardien qui l’empêchera de blesser les autre. Si d’aventure elle voulait faire une promenade, alors je l’accompagnerais volontiers. Si elle voulait que l’on aille manger alors de même, je l’accompagnerais.

Elle me souris en très grand, m’embrassant rapidement et rigola un peu.

-Fait bien attention à ce que tu dit. Je suis sur et certaine que dans certains cas, tu n'apprécierais pas vraiment d'être en ma compagnie...

Cette petite mise en garde me fit sourire en coin, le temps nous le dira, mais au moins elle aussi voulait voir si cela serait toujours le cas. Donc elle restera. Son regard m’intrigua ensuite. Elle venait de regarder ne direction des draps et revint changer. Elle avait le regard concupiscent et le sourire plus joueur. Que voilà une belle expression.

-Tu sais, il va bien falloir retourner à l'Académie bien rapidement avant qu'il vienne nous chercher de force. On est pas censé rester à l'extérieur aussi longtemps je crois. Mais...

Elle commença à ce rincé l’œil sur ce qui dépassait de moi du drap. Et sans m’en rendre compte je cambra le dos sous la sensation qui me parcourait le dos. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me touche et cela avait libérer une petite décharge de désir.

-On pourrais quand même en profiter encore un peu avant de partir. Il y a plusieurs détails de cette nuit que j'aimerais bien me remémorer...


Ha mon tour cette fois d’avoir du feu dans les yeux. Il ne fallait pas jouer cette chanson là si on n’était pas préparer à livrer bataille. Sans trop attendre je déplaçai délicatement les draps qui la recouvraient. Comme si je déballais quelques raretés précieuses. Je pris un moment pour la regarder dans le rougeoiement du soleil du matin. Et je commença à la déposer devant moi. Laissant donc mes deux mains libres pour parcourir son corps étendu devant moi. Je continuais à faire parcourir mes mains la pétrissant et explorant ses formes délicieuse.

Ensuite quand je la sentais prête je la pris dans mes bras pour la portée. Main dans son dos et sous se genoux. Me disposant pendant le transport d’un buffet don je me servais volontiers, déposant des baiser là ou sa peau se faisait fine et rosé. Je la transportais vers la salle de bain et le salon. Si je me souviens bien nous n’avions pas encore exploré les possibilités que pouvais nous offrir les aménagements et le mobilier qui s’y trouvaient. Je pensais notamment au tapis, à la table de la cuisine et à la douche, mais aussi à bien trop de chose que la vertu voudrait censurer. Ne connaissant plus de limite à es désirs pour Lucy, nous restâmes donc encore quelques heures avant de réunir nos affaires pour partir.

Pour ma part j’avais les jambes un peu tremblantes sur le chemin de l’académie.
avatar
Narok
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'aurais pas dû... [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum