Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Yumiko le Dim 13 Déc 2015, 04:56

Depuis que j’avais passé la nuit chez mon professeur de biologie, bloquée par une tempête, ma relation avec ce dernier était un peu tendue. Cette situation m’attristait parce que je l’aimais profondément. Je ne savais pas trop quoi faire pour arranger les choses. Je me contentais donc de vivre ma vie d’étudiante comme autrefois, bien que je sois de plus en plus à l’aise, en espérant que les choses s’arrangeraient. Comme une idiote, sans aucun doute, j’étais persuadée que le fait que je lui avais confié mon collier allait me donner une chance de renouer avec lui.

C’est dans cet état d’esprit que j’étudiais avec autant de sérieux qu’avant cette aventure qui avait manqué de me faire perdre un ami précieux. Ce mercredi après-midi, donc, j’avais pris plusieurs affaires : des mathématiques, de l’anglais et de la biologie. Livres et cahiers soigneusement rangés dans mon sac à bandoulière, je remis mes vêtements en place (jean, tee-shirt surmonté d’une veste à capuche presque trop grande pour moi, ce qui me permettait de cacher mes poignets de la vue de tous) avant de chercher un endroit calme pour étudier. Exceptionnellement, je n’avais pas cours cet après-midi-là, comme la plupart des étudiants de l’Académie. Je n’avais pas vraiment compris la raison, mais cela m’arrangeait bien.

D’un pas décidé, je pris la direction de la bibliothèque. Mais cette dernière était remplie à craquer et aucune table n’était libre. Je pris donc le chemin qui menait au grenier, bien que c’était largement moins confortable Mais, là encore, c’était comme si tout le monde s’était donné rendez-vous en cet endroit. Je ne cherchai même pas à m’installer dans la maison Saphir qui ne devait pas être mieux. C’est donc avec une attitude un peu moins positive que je partis chez les surveillants. Ces derniers, quand je leur eu demandé s’il y avait possibilité pour que je m’installe dans une salle de classe pour étudier, parurent ahuris. Je ne comprenais pas vraiment la raison de leur surprise et n’en tins pas compte, décidée que j’étudierais, même s’il fallait que je m’installe dans les couloirs ou les toilettes s’il le fallait. Grâce à mon entêtement, j’obtenus gain de cause et ils me confièrent une clé pour ouvrir une des salles de cours. Je les remerciai et partis vers la salle en question. Concentrée sur mon objectif, je ne me rendis pas compte que quelqu’un essayais de me rattraper.


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Invité le Lun 14 Déc 2015, 14:34



QU'EST-CE QUE LA DRAGUE ?
Kô Mikawa feat. Yumiko



L’ennuie. C’était pile le bon mot.
Assis sur un banc, le menton dans la paume et le visage déconfit par la perte de temps magistrale qu’il vivait, Kô regardait les gens qui passaient dans le couloir. Il entendait bien les jacassements et les gloussements agaçants de sa nouvelle clique, mais rien de leurs ridicules personnages ne l'intéressait ce matin-là. Il n’aurait jamais pensé dire ça, mais il aurait préféré avoir cours plutôt que de s’évertuer à trouver quelque chose de captivant pendant des heures. C’était vraiment lourd comme matinée. Tellement qu’il finit par se laisser aller à un soupire. Ce qui fût une très mauvaise idée. Un mec assis à sa droite le remarqua. Ce qui braqua vite toute l’attention de leurs compères sur Koaiden, assis sur le coin du banc à maudire l’endroit où il était tombé.

«  Hey Kô ! Qu’est-ce que t’a ? Pourquoi tu ne parles pas avec nous ? »

Le jeune interpellé serra les dents. Qu’allait-il répondre ? Certainement pas le fond de sa pensée. Il lui semblait que « Parce que vous êtes une bande aussi emmerdants qu’une envie de chier » ne ferait pas en sorte qu’il ait des amis bien longtemps. Il réfléchit encore un peu, voyant qu’ils ne lâcheraient pas l’affaire.

« J’sais pas les mecs. Finit-il par dire, je m’ennuie c’est tout, ce n’est pas votre faute. Disons que je ne suis pas habitué à l’expatriation… »

Ponctué d’une grimace de dégoût, cette phrase les fit rire et, rapidement ils retournèrent à leur discussion, au grand soulagement de Kô. Quelle bande de cons. Tellement naïf. Et ils se disaient être de la maison la plus difficile de l’Académie. Le rubis n’avait pas hâte de voir les membres des autres ailes à ce rythme-là… Continuant d’observer les flots d’étudiants le jeune délinquant remarqua une fille qui était passé devant lui au moins trois fois déjà. Un sourcil froncé il l’observa. Qu’est-ce qu’elle fichait ? Son sac en bandoulière semblait pesé bien lourd.

« Qu’est-ce que tu regardes ? »

Les sourcils du garçon se froncèrent. Pas moyens d’être tranquille deux secondes. La jeune fille qui avait parlé regarda où les yeux bleus de Kô portaient.

« C’est elle que tu regardes ? Tu la trouves mignonne c’est ça ?

Kô marmonna, lasse ;

- Non, pas spécialement…
- Tu fais bien. Je l’ai eue dans un cours une fois. C’est une Saphir. Elle est tellement idiote. Elle ne sait rien à rien. Je t’assure, c’est une perte de temps.

Le garçon eut l’impression de déceler une pointe de jalousie dans la voix de la fille. Il s’en fichait bien qu’elle le soit ou non, cependant, il n’eut même pas le temps de vérifier qu’un autre garçon du groupe revenait à la charge. Visiblement ils étaient tous là à écouter. N’avaient-ils pas autre chose à faire ?

- Ou bien, intervint l’impertinent, c’est un coup facile.

Il ponctua sa phrase d’un coup de coude qui se voulait complice et d’un clin d’œil qui ne signifiait rien de bon. Il ne l’avait regardé que deux seconde que voilà que quelqu’un lui proposait de la mettre dans son lit ? C’était ce pensionnat qui clochait ou bien l’humanité toute entière ? Trop occupé à faire des conneries il aurait omis de s’en apercevoir, peut-être. Alors qu’il avait seulement envie de soupirer et de s’en aller sans rien dire, il regarda de nouveau les regards bien trop intéressés qui l’entourait. Il pesa rapidement le pour et le contre, puis, la jeune fille qui était finalement bien jalouse ajouta :

- Franchement, regardez-le. Il n’est pas capable de faire ça. C’est seulement un petit révolté qui essaie de cambrioler les banques à son papa pour l’embêter.

C’était idiot, bien sûr, mais Kô était quelqu’un de très susceptible. Il eut un petit sourire en coin. Peut-être l’ennuie était-elle finie après tout. Il rit au nez de la fille.

- Et toi tu n’es que jalouse. Si tu ne voulais pas que j’aille la voir tu n’avais qu’à fermer ta gueule.

Il lui offrit un clin d’œil effronté avant de se lever sous les rires et acclamations des autres membres du groupe alors que la jeune fille, bouillonnante de rage se retenait de ne pas en rajouter. Elle avait déjà été bien assez ridiculisée comme ça.

Kô lui, était déjà loin, aux trousses de la jeune fille. Il s’avait bien qu’il ne pouvait pas faire machine arrière, mais cela ne l’inquiétait pas vraiment. Maintenant que l’adrénaline affluait dans tout son corps, il était bien plus que partent pour ce qui allait suivre. Il la retrouva rapidement près des locaux. Il essaya de l’interpellée, mais elle ne se retourna pas. À la place, elle entra dans un local. Fronçant les sourcils, Kô y entra à son tour.

« Alors, beauté, dit-il à l’inconnue, on m’ignore ? »

Fermant la porte derrière lui il la regarda de haut en bas, sans se gêner. Longs cheveux blonds, yeux bleus, petite stature, courbes satisfaisante, poitrine correcte. Il avait vu mieux, mais il avait aussi vu bien pire. Il lui offrit un large sourire.

«  On vient étudier seule ? »

hasarda-t-il, la voix chantonnante alors que doucement, il avait entamé de marcher jusqu’à elle. Comme un prédateur qui traque sa proie.






Dernière édition par Kô Mikawa le Mar 15 Déc 2015, 22:47, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Yumiko le Lun 14 Déc 2015, 18:20

A peine entrée dans la salle de classe, je me posai sur la table la plus proche du mur avec les fenêtres et déballai mes affaires. J'avais dans l'idée de fermer la porte, mais une voix se fit entendre avant que je ne finisse ce que j'étais en train de faire :

« Alors, beauté, on m’ignore ? »

En me retournant, légèrement anxieuse, je vis mon interlocuteur. C'était un jeune homme de la maison Rubis. Grand, il avait des cheveux couleur chocolats avec des reflets dorés qui les éclaircissaient et des yeux bleus qui ne cessaient de me détailler de manière gênante après qu'il eut fermé la porte. Je me sentis emprisonnée, prise au piège, bien que je ne saches pas vraiment d''où me venait cette sensation. Je fis tout de même l'effort de lui répondre, bien que ce fut avec une grande timidité :

- D-désolée, je ne t'avais p-pas vu...

Ses lèvres s'étirèrent en un large sourire que je ne sus interpréter. En plus de cela, il s'approchait de plus en plus, me donnant l'impression que l'ambiance devenait pesante à chaque seconde.

«  On vient étudier seule ? » me demanda-t-il d'une voix chantante.

Anxieuse, je reculais jusqu'à être collée au bureau. Je sentais mon coeur battre comme s'il voulait s'enfuir très loin, avertir quelqu'un d'un danger imminent. Je ne savais pas pourquoi il me faisait peur, mais malgré cette dernière, pour ne pas envenimer les choses, il me fallait répondre. C'est ce que je fis alors :

- O-oui. J'ai un peu de retard à rattraper...

Soudain, je sus à qui il me faisait penser, et pourquoi j'avais si peur. Il me faisait penser à un membre de ma famille qui s'amusait souvent à me harceler et qui avait même tenté autre chose avant l'arrivée de mes parents. Fort heureusement pour moi, une domestique était descendue plus tôt que prévue parce qu'elle cherchait "l'invité". Sa ressemblance ne me disait rien qui vaille. Mais alors pas du tout!


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Invité le Mar 15 Déc 2015, 23:08



QU'EST-CE QUE LA DRAGUE ?
Kô Mikawa feat. Yumiko




Oh… Elle avait du retard à rattraper. Comme c’était mignon. Aux vues de ce que la rubis lui avait dit dix minutes plutôt, c’était peut-être vrai qu’elle ne savait rien. Bon… Il le saurait bien assez tôt. Lorsqu’il arriva près d’elle il la jaugea de nouveau du regard. Elle faisait presque pitié à voir avec ses tremblements de petite feuille terrassée par le froid. Le froid. Kô aimait bien cette comparaison, cela lui allait plutôt bien. C’était classe le froid.
Rendu à proximité du frêle corps de sa collègue de classe, l’adolescent ne tarda pas à se demander ce qu’il pourrait en faire. Un jouet, évidemment. Elle n’était qu’une Saphir, rien de bien important. Malgré tout… quel genre de jouet ? Il fronça un sourcil songeur. Il pouvait presque voir la peur émaner de sa pauvre charpente. Il repensa à ce que lui avait dit son « copain » alors qu’il était assis sur le banc… «  Un coup facile »… Mmmh, ouais… Pourquoi pas ? Malgré tout, ce n’était pas avec la terreur qu’il la mettrait dans son lit. À moins bien sûr qu’il ne la viole, mais, bien qu’il soit un connard de première, ce n’était pas dans les valeurs de Kô d’abuser sexuellement d’autrui. Il avait déjà pût en constater les ravages et prendre le risque d’être la cause du suicide de quelqu’un n’était pas un optique qui l’allumait.
Alors, comme ça, d’un coup et sans prévenir, le visage de Kô se fendit d’un énorme sourire charismatique alors que ces yeux se fermèrent. Il semblait presqu’être un ange.

« Je peux peut-être t’aider ? »

Proposa-t-il gaiement avant de s’approcher du pupitre où la jeune fille avait auparavant déposer son matériel.

« Voyons voir… Marmonnait-il, Waouh… Tu avais prévus de faire un marathon d’études ou quoi ? Y’a toutes les matières dans ton cartable… »

Les yeux biens ronds, il l’observa, incrédule. Le jeune homme était un si bon acteur qu’il se laissa bien vite lui-même prendre au jeu. Il se tira une chaise pour s’asseoir devant le bureau. Visiblement, il ne lui laissait pas vraiment le choix de se laisser aider par le drôle de personnage qu’il était. Farfouillant dans les cahiers, il se retenait de grimacer. Il détestait profondément toutes les matières présentes sur cette table. En fait, il vouait une haine profonde envers tout ce qui avait à trait à la scolarité. Malgré tout, son entêtement persistait. Il allait aider cette fille, l’inviter à sortir, la séduire à l’ancienne, coucher avec elle et la largué. Elle aurait le cœur brisé et lui un nouveau trophée sur ces tablettes. Tout le monde serait content. À part peut-être cette idiote qui l’avait traité de « petit révolté »… oh. Et la jeune saphir blonde aussi. Mais ça, tout le monde s’en fichait éperdument : Kô le premier.




Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Yumiko le Mer 16 Déc 2015, 09:41

Après être arrivé près de moi, il me regarda à nouveau de la tête aux pieds. Je me demandais à quoi il pouvait bien penser. Il semblait si... suspicieux. Pourtant, son visage s'illumina d'un sourire radieux, le rendant moins effrayant. Je ne compris pas du tout ce revirement et en restai méfiante. Ce qui me laissa encore plus sans voix fut sa proposition :

« Je peux peut-être t’aider ? »

Son ton était tellement plus gai que j'en oubliais presque celui qu'il utilisait avant cela. Silencieusement, je le regardai prendre place près de mes affaires et fouiller dedans.

« Voyons voir… Waouh… Tu avais prévus de faire un marathon d’études ou quoi ? Y’a toutes les matières dans ton cartable… »

A mon tour, je m'assis à la place que je m'étais prévue et je pris la matière la plus importante pour mon projet d'avenir : la biologie. Tout en faisant cela, je lui répondis pensivement, avec un peu plus d'assurance :

- J'ai mes raisons. Elles ne sont peut-être pas valables pour tout le monde, mais assez pour que je veuilles étudier tout ce qu'il y a à étudier. Si tu veux m'aider, libre à toi de le faire...

Sur ces mots, j'ouvris mon livre à une page avancée ainsi que mon cahier pour reprendre un exercice non terminé. De mon livre dépassait une feuille de papier, un dessin que j'avais fait des semaines plus tôt et que je gardais secret. J'avais complètement oublié de le ranger dans mon carnet à dessins et je n'y pensais plus que rarement. Pour être franche, je m'étais complètement plongée dans les études pour éviter de penser à ce que j'avais tenté de faire et ce qui allait se passer suite à ce geste. Ecrire me faisait encore mal, mais je n'y faisait pas grand attention pour ne pas alerter les autres, et surtout mes proches. Tyron était l'une des personnes à qui je voulais le cacher, notamment parce que j'avais peur de ce qu'il allait me dire, de l'incidence que cela aurait sur notre relation... J'avais déjà eu le droit à une leçon concernant cela. Je n'en voulais pas d'autres.


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Invité le Ven 18 Déc 2015, 18:44



QU'EST-CE QUE LA DRAGUE ?
Kô Mikawa feat. Yumiko



Elle s’était assise devant lui et il avait pût voir à ce moment que toutes les craintes de la jeune fille, dues à son arrivé dans la pièce, s’était envolées. Comme ça ! Pouf ! D’un simple sourire. Elle était décidément très naïve. Pour rester gentil.

Le garçon fit comme s’il n’avait rien constater, concentré sur le visage de son interlocutrice. Celle-ci s’était mise à feuilleter les pages d’un horrible bouquin de biologie. Les seuls souvenirs qu’il avait de ce cours étaient la dissection d’une grenouille, réalisée un an plus tôt dans son ancienne école. Alors que Will, son meilleur ami, avait eu la brillante et irrésistible envie de balancer des organes internes un peu partout, Kô, lui avait bien faillit lui gerber dessus. Il grimaça à ce souvenir.

Revenant sur les lieux, il comprit qu’il semblait bien loin de la terre. À vagabonder sur le satellite naturel de cette dernière peut-être. Essayant de revenir sur sa propre planète, il entama la conversation.

« Au fait, disait-il, quel est ton nom ? Moi je suis Kô. Kô Mikawa. »

Il n’en revenait pas comment, même sur une base volontaire, il lui était impossible de se concentrer sur de la matière scolaire. Tant pis, se disait-il, ce n’était pas plus mal. Elle semblait bien se débrouillée toute seule. Du moins, beaucoup mieux que lui. Suite à sa réponse, ces yeux continuèrent à vagabonder sur ces affaires sans rien ajouter. Puis, entre les pages du livre que la jeune fille étudiait avec ardeur, il vit le coin d’une feuille qui lui sembla crayonnée. Avec un petit sourire rieur, il s’en empara pour y jeter un coup d’œil en fanfaronnant :

- Tu sais, ce n’est pas en dessinant pendant les cours que tu le rattraperas ce retard !

Il le disait pour rire, mais alors qu’il regardait les traits fins sur le papier qu’il maintenait du bout des doigts, ses sourcils se froncèrent. C’était très bien dessiné, il fallait le dire. On pouvait aisément y reconnaitre le portrait d’un jeune adulte au sourire sympathique. Probablement qu’elle regretterait d’être si douée en dessin plus tard, toujours est-il qu’après quelques secondes, Kô replaça ces traits masculins à l’aide de sa mémoire. Il écarquilla les yeux, incrédule. Puis, alors qu’un sourire narquois envahissait ces lèvres, il tourna le dessin pour que la jeune demoiselle puisse le voir.

« Ben dites donc… Ce que tu dessines bien… On dirait presque le nouveau prof de Bio’ nah ..?

Il rit puis haussa les sourcils de façon grotesque.

- Ça fait longtemps que tu le dessines comme ça ? Il regarda de nouveau le dessin, C’est vrai qu’il a un certain charme. Mais il est pas un peu con aussi ?

Puis il regarda la jeune fille qui n’était visiblement pas insensible à ces remarques.

- Ah désolé, ajouta-t-il suite au regard de braise qu’elle lui avait lancé, j’ignorais que tu l’aimais bien. Remarque j’aurais dû y penser tout seul : tu l’as quand même dessiné ! Et que de détails ! Tu étais assise à l’avant où tu as eu plusieurs chances de noter les traits de son visage ?

Bien qu’elle n’ait encore rien dit, son visage lui exprimait une panoplie d’expressions et il était un piètre menteur. Quand, à sa remarque, ces joues rosirent, le sourire de Kô devint hilare.

- Ah, vous êtes de bons amis à ce que j’en constate… Vous êtes proche comment ?

Avec un rire presque cruel, il se dit en lui-même qu’il avait bien fait de se lever suite aux provocations de la rubis. Parce que, visiblement, il venait de tomber sur le gros lot. Une étudiante amoureuse de son prof. Quoi de plus intéressant pour mettre du piquant dans sa vie monochrome ?


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Yumiko le Sam 19 Déc 2015, 00:24

Page après page, je prenais des notes, lisait chaque ligne, chaque mot et chaque lettre écrits. Je ne savais pas ce que faisait le garçon en face de moi, mais il n'avait pas l'air concentré sur la biologie. Non, il semblait ailleurs. Mais cela ne me dérangeait pas, au contraire. C'est que j'avais voulu en demandant à être dans une salle de classe : du calme.

« Au fait, disait-il, quel est ton nom ? Moi je suis Kô. Kô Mikawa. »

Cette question soudainement posée me fit sursauter tant j'étais concentrée. J'eus un peu de mal à reprendre, mais quand j'eus enfin compris ce qu'il me demandais, je lui répondis :

- Je m'appelle Yumiko.

Je n'aimais pas dire de quelle famille j'étais sensée appartenir. Surtout depuis que mon père m'avait obligé, à travers une lettre, de choisir entre rentrer au Japon et me donner la mort. J'avais choisis la pire des solutions sans réellement y réfléchir...
Pour éviter d'y repenser alors que je venais de passer cet épisode douloureux, je me remis directement à étudier. Je ne vis donc pas Kô s'emparer d'une précieuse feuille cachée entre les pages de mon livre de cours.

- Tu sais, ce n’est pas en dessinant pendant les cours que tu le rattraperas ce retard !

Ne comprenant pas ce qu'il voulait dire, je levai la tête. Quand je le vis observer un dessin que j'avais fait longtemps avant ça, je retins ma respiration. Qu'est-ce qui allait se passer? Allait-il reconnaître Tyron? Et s'il le reconnaissait, comment allait-il réagir? Il ne fallut pas longtemps avant que mes réponses viennent derrière un sourire moqueur que je n'aimais pas :

- Ben dites donc… Ce que tu dessines bien… On dirait presque le nouveau prof de Bio’ nah ..?

Ne me laissant pas vraiment le temps de lui donner une réponse convenable, il se mit à rire, me tendant dans le même temps.

- Ça fait longtemps que tu le dessines comme ça ? C’est vrai qu’il a un certain charme. Mais il est pas un peu con aussi ?

Devant cette remarque déplacée, je fronçai les sourcils. Si seulement j'avais été capable de le punir de la façon dont il traitait l'homme que j'aimais... Si seulement j'étais capable de le faire taire. Malheureusement, ce n'était pas dans mes cordes, ce qui lui permit de reprendre tranquillement :

- Ah désolé, j’ignorais que tu l’aimais bien. Remarque j’aurais dû y penser tout seul : tu l’as quand même dessiné ! Et que de détails ! Tu étais assise à l’avant où tu as eu plusieurs chances de noter les traits de son visage ?

Colère, tristesse, peur, tension et gêne se mêlaient dans mon expression que j'aurais voulu garder neutre. Où voulait-il en venir? Comment pouvais-je le faire taire? Comment pouvais-je faire en sorte que rien de tout cela se soit passé? Si seulement j'avais rangé ce dessin ailleurs...

- Ah, vous êtes de bons amis à ce que j’en constate… Vous êtes proche comment ?

Le rire qui suivi cette question me glaça le sang. Surtout que je ne pouvais pas me permettre de lui répondre en lui disant la vérité. Je n'étais pas capable de nier mon amour non plus. Celui-ci était bien trop fort pour ça. Je détournai donc les yeux avant de lui répondre :

- Cela ne te regarde pas. Rends-moi ce dessin et laisses-moi tranquille.

Malgré l'envie que j'avais d'être ferme, je n'avais pas assez de confiance en moi, ni d'assurance, pour éviter que ma voix ne tremble. J'avais peur que cette histoire tourne à la catastrophe. "De gros ennuis" avait dit Tyron... L'avais-je mis dans les problèmes sans le vouloir?


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Invité le Lun 21 Déc 2015, 19:47



QU'EST-CE QUE LA DRAGUE ?
Kô Mikawa feat. Yumiko



- Cela ne te regarde pas. Rends-moi ce dessin et laisses-moi tranquille.

Sa voix était tremblante, incertaine et apeurée. Les lèvres de Kô s’étiraient en un sourire carnassier alors qu’il jeta un dernier coup d’œil aux traits sympathiques du professeur de biologie avant de laisser voleter la feuille jusqu’à la demoiselle. Il croisa ses doigts, coudes sur la table et menton posé à l’entrelacement de ces mains. Il observait les traits de la jeune fille prendre diverses expressions au cours d’à peine quelques secondes.

- Et lui…? Finit-il par demander, il t’aime bien aussi ?

Son sourire était trop large pour être sincère et ces yeux ne révélaient rien qui vaille. Il attendait la réponse paisiblement refusant catégoriquement qu’on l’ignore. Lorsqu’elle fût négative, le jeune garçon éclata de rire.

- Tu es naïve. Bien sûr qu’il t’aime. Si non pourquoi aurais tu eu autant d’occasion de l’observer pour le redessiner avec une précision aussi alarmante ?

Il s’avança, sur un air de confidence.

- Je vais t’apprendre un scoop chérie, quand un mec ne s’intéresse pas à une fille, il ne perd pas son temps avec elle.

Il reprit sa place et haussa les épaules en regardant la frêle jeune fille les yeux marqué d’une expression s’apparentant au dédain.

- Je ne sais pas trop ce qu’il te trouve. Mais remarque, il ne doit pas mérité vraiment mieux.

Devant son air contestateur, le jeune garçon se justifia :

- C’est vrai quoi… Un petit prof sans muscle et sans richesse. Sans parents, frères ou sœurs. Hatami. Sérieusement ? T’a déjà entendu parler de ce nom là quelque part ? Pas moi. Et pourtant, les gens intéressants, je les connais du bout des doigts. Ce n’est pas parce qu’il a une gueule d’ange que ça arrange quoi que ce soit. Ce type est bien loin d’être un bon parti. Aucun père n’y marrerait sa fille. Encore moins le tien.

Il gloussa devant les traits de la demoiselle. Il ignorait qui était son père, mais visiblement il avait toucher une corde sensible. il continua, comme s'il n'avait rien remarquer.

- J’ai même entendu murmurer que quand il était gosse c’était un sans-papiers. Je pari que sa mère était une pute. Ça lui irait bien.

L’adolescent avait la langue bien pendue, il le savait. Et chaque parole était calculée. C’était un manipulateur hors pair. Et quoi de mieux que de provoquer quelqu’un pour le jauger ? Son sourire était sinistre. De toute évidence, il s’amusait beaucoup…

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Yumiko le Mar 22 Déc 2015, 09:10

Doucement, le visage de Kô redevenait effrayant. Il me faisait peur et je ne savais pas comment partir sans m'attirer de problèmes. D'autant plus qu'il avait vu le dessin que j'avais fait de Tyron! Dessin qu'il me rendit en la laissant voleter vers moi. Je pris la feuille vivement et la pliait en quatre pour la glisser dans mon sac. Pendant son temps, il me demanda :

- Et lui…? il t’aime bien aussi ?

J'attendis un peu avant de me rendre compte qu'il ne me lâcherait pas avant que je ne lui ai répondu. En me remémorant de ma nuit passée chez lui, je me souvins que j'avais eu ma réponse :

- Non, il ne m'aime pas, répondis-je en détournant le regard.

- Tu es naïve. Bien sûr qu’il t’aime. Si non pourquoi aurais tu eu autant d’occasion de l’observer pour le redessiner avec une précision aussi alarmante ?

Il s'avança vers moi, l'air de vouloir me dire un secret, avant de continuer :

- Je vais t’apprendre un scoop chérie, quand un mec ne s’intéresse pas à une fille, il ne perd pas son temps avec elle.

Il retourna à sa place et haussa les épaules.

- Je ne sais pas trop ce qu’il te trouve. Mais remarque, il ne doit pas mériter vraiment mieux.

Que voulait-il dire par là? Comment ne pouvait-il pas mériter mieux que moi? Et pourquoi j'avais l'impression que c'était négatif sous tous les points? Mes réponses ne tardèrent pas à venir d'elles-même :

- C’est vrai quoi… Un petit prof sans muscle et sans richesse. Sans parents, frères ou sœurs. Hatami. Sérieusement ? T’a déjà entendu parler de ce nom là quelque part ? Pas moi. Et pourtant, les gens intéressants, je les connais du bout des doigts. Ce n’est pas parce qu’il a une gueule d’ange que ça arrange quoi que ce soit. Ce type est bien loin d’être un bon parti. Aucun père n’y marierait sa fille. Encore moins le tien.

Devant cette remarque, je me sentis blêmir. Mon père n'acceptait rien de moi, mis à part que je sois en prison sous sa maison ou ma mort. Comment pourrait-il accepter que je sois avec un homme, quel qu'il soit?

- J’ai même entendu murmurer que quand il était gosse c’était un sans-papiers. Je pari que sa mère était une pute. Ça lui irait bien.

Pourquoi disait-il tant de mal de l'homme que j'aimais? Pourquoi me disait-il tout ça? Je ne comprenais pas ce qu'il voulait, ce qu'il attendait de moi...

- Arrêtes... le suppliai-je dans un murmure. Tu n'as pas le droit de le juger ainsi. Tu ne le connaît pas.


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Invité le Mar 22 Déc 2015, 19:57



QU'EST-CE QUE LA DRAGUE ?
Kô Mikawa feat. Yumiko



Sa voix n’était plus qu’un simple murmure brisée. Une lamentation qui s’élève pour implorer la pitié. Elle n’était vraiment pas très solide. « Arrête » geignait-elle. Pitoyable. Elle n’avait aucun tonus, aucune force, aucune fierté à défendre. La petite Yumiko n’était rien d’autre qu’une frêle victime. Une proie inconditionnelle de la vie. Elle ne s’avait ni s’affirmer, ni se battre. C’était à peine si elle osait frôler son regard. Pauvre petite gamine. Si elle croyait qu’elle allait survivre ainsi dans l’arène insensible de la vie, elle se trompait.

- Tu n'as pas le droit de le juger ainsi. Tu ne le connais pas.

Sa voix, si faible, avait fait d’elle une victime bien avant que Kô ne le fasse. Il n’avait qu’à la butée du petit doigt pour qu’elle ne s’effrite, pour qu’elle ne tombe en ruine. C’était ennuyant. Il n’avait rien à faire. Il ne lui suffisait que de parler. Il soupira tenté par l’idée de se lever et de la laissée en plan avec sa facilité. La seule chose qui le retint c’était le professeur de biologie. Il n’était pas comme la gamine faiblarde qui pleurnichait devant lui. Non. Le prof, bien qu’insignifiant socialement, avant un caractère lui. Et ce n’était pas celui d’un chien battu.

C’était un homme aguerrit, visiblement. Qui ne se laissait pas impressionner. L’adolescent jeta un nouveau coup d’œil insatisfait vers la chose devant lui. Non vraiment, il ne voyait pas comment « ça » pouvait lui plaire. Son sourire revint. Qu’il ait une bonne raison ou non d’être attendri par la masse sans personnalité devant lui, là n’était pas la question. Le seul intérêt persistant pour le jeune Rubis était que, par le biais de cette... demoiselle, il lui était possible d’atteindre une tout autre dimension de quelqu’un de beaucoup plus fort. Et de le détruire à son tour.

Le jeune homme se pencha vers son interlocutrice, intéressé.

- Non, c’est vrai, disait-il, je ne le connais pas. Allez vas-y éclaire mes lanternes. Dis-moi qui il est. D’où il vient. Ce dont il rêve.

Sa question était probablement très injuste. De par la personnalité que l’adolescnet avait déjà attribuée à son professeur, il savait que tous ces détails elle ne les saurait probablement pas. Tyron, si cela était bien son prénom ? N’était probablement pas du genre à étaler tout son vécu aux yeux des autres. C’était une question injuste, mais elle, elle ne le savait pas. Tout ce qu’elle comprenait, pour l’instant était ce que son interlocuteur voulait qu’elle analyse. Elle ne savait rien de son beau professeur. Hormis ce que tout le monde savait de lui. Afin de s’assurer de retourner le couteau dans la plaie il haussa les épaules et marmonna.

- Mmh… Je me suis peut-être trompé. Si tu le connais si peu, peut-être qu’il ne t’aime réellement pas en fin de compte. Tout du moins… il ne te fait pas confiance…


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Yumiko le Mer 23 Déc 2015, 01:18

Lentement, les yeux reflétant une certaine curiosité, il se rapprocha une nouvelle fois de moi. Puis, d'un air intéressé, il me dit :

- Non, c’est vrai, je ne le connais pas. Allez vas-y éclaire mes lanternes. Dis-moi qui il est. D’où il vient. Ce dont il rêve.

Il avait raison : moi non plus je ne connaissais pas grand chose de Tyron. J'avais beau l'aimer, et m'être totalement livrée à lui, il n'en avait pas vraiment fait de même. Et, le peu que je connaissais de lui, je n'étais pas certaine de les comprendre.
Après un long silence, il haussa les épaules et marmonna :

- Mmh… Je me suis peut-être trompé. Si tu le connais si peu, peut-être qu’il ne t’aime réellement pas en fin de compte. Tout du moins… il ne te fait pas confiance…

Cela me fit mal. Si mal que je sentis mes membres se glacer. n'avait-il pourtant pas dit qu'un homme s'intéressait à une femme que s'il éprouvait des sentiments pour elle? Je ne comprenais plus rien. Et, d'un certain côté, je ne voulais pas comprendre. Je préférais que Tyron me dise ce qu'il pensait de lui-même. Et, ce qu'il m'avait dit, c'est qu'il ne voulait pas perdre mon amitié.

- Je ne vois pas ce que tu peux savoir de ce qu'il pense ou non. Et en quoi ça t'intéresse? lui demandai-je, venimeuse.


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Invité le Mer 23 Déc 2015, 02:26



QU'EST-CE QUE LA DRAGUE ?
Kô Mikawa feat. Yumiko



- Je ne vois pas ce que tu peux savoir de ce qu'il pense ou non. Et en quoi ça t'intéresse ?

Sa voix avait changée. Elle était un peu plus… agressive. Voir venimeuse. Le sourire de Koaiden revint à la charge.

- Tien ! Ne me dis pas que tu as un caractère de cacher sous cet amas inerte de désespérance !

Il eut un petit rire.

- C’est vrai, je l’avoue : qu’est-ce que j’en sais ? Absolument rien. Qu’il t’aime ou non, je l’ignore. Toujours est-il que toi tu es amoureuse de lui. Et ça, je sais que je ne me trompe pas. Tu sais pourquoi ? Parce que j’ai appris à lire le langage corporel à la perfection. Et le tien il me dit de la fermer parce qu’il en a marre que je ressasse sans arrêt la même vérité : tu l’aimes, mais tu ne peux pas l’avoir.

Il secoua la tête faussement navré.

- Le pire dans tout ça c’est que tu n’à même pas l’air de comprendre pourquoi. Alors je vais faire mon gentil et tout t’expliquer. Je suis sympas, nah ? Les relations entre un professeur et son élève, c’est illégale. Pourquoi ? Ben d’abord, parce que c’est un vieux et que toi t’en une gamine. Ensuite, parce qu’il est en rapport d’autorité. Pour que tu puisses comprendre, je vais te le dire dans ton langage : peu importe ce que tu diras, jamais personne ne saura si tu es avec lui parce que tu en a envie ou parce qu’il t’y oblige. Sous menace de te faire couler ton cours de biologie par exemple. C’est triste n’est-ce pas ? Un amour détruit par une loi. Cela ne me surprendrait même pas qu’il cache la moindre trace de sentiments pour éviter les conséquences. T’imagine ? Rien que pour être amoureux de toi il pourrait perdre son job, être totalement ridiculisé et même incarcéré. Tu sais ce qu’est une prison quand même ?

Il laissa quelques secondes à la jeune fille pour encaisser tout ce qu’il venait de déballer. Visiblement, son doux professeur n’avait pas jugé bon de lui dire ce qu’il risquait. Il soupira, feignant d’être triste pour eux.

- Je suis totalement d’accord avec toi, les lois sont vraiment mal foutues… Tien par exemple : alors que lui aurait sans aucun doutes pris soins de toi à la perfection et à ta demande, c’est impossible. Moi, par exemple, qui vais réellement t’obligée à te plier à chacun de mes désirs, on ne me fera jamais d’embrouilles. C’est pas juste non ?

Il offrit un large sourire à son interlocutrice qui, visiblement, semblait désarçonnée par ces dernières phrases.

- Tu as bien compris, lady, toi et moi, on va sortir ensemble. Et peu importe ce que je te demanderais, tu le feras.  Pourquoi ?

Il donna un coup de tête en direction du sac dans lequel était désormais caché le dessin. Puis il approcha son visage près de celui de la jeune fille, l’air menaçant.

- Parce que si non, je raconte à tout le monde que tu es une vilaine jeune fille qui sort avec son vilain professeur et t’aura tôt fait de ne plus jamais le revoir ton beau gentlemen. Pigé ?

Son dernier mot avait été presque craché au visage de Yumiko alors que les yeux du jeune homme lui lançaient tout son mépris. Beaucoup se seraient demandé pourquoi il faisait ce genre de chose. Mais pour lui, tout était calculé. Et c'était peut-être bien ça le pire...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Yumiko le Mer 23 Déc 2015, 19:35

Souriant à nouveau, Kô fit ironiquement :

- Tien ! Ne me dis pas que tu as un caractère de cacher sous cet amas inerte de désespérance !

Il rit et continua enfoncer le couteau dans la plaie alors que je me renfrognai :

- Le pire dans tout ça c’est que tu n’as même pas l’air de comprendre pourquoi. Alors je vais faire mon gentil et tout t’expliquer. Je suis sympas, nah ? Les relations entre un professeur et son élève, c’est illégale. Pourquoi ? Ben d’abord, parce que c’est un vieux et que toi t’en une gamine. Ensuite, parce qu’il est en rapport d’autorité. Pour que tu puisses comprendre, je vais te le dire dans ton langage : peu importe ce que tu diras, jamais personne ne saura si tu es avec lui parce que tu en a envie ou parce qu’il t’y oblige. Sous menace de te faire couler ton cours de biologie par exemple. C’est triste n’est-ce pas ? Un amour détruit par une loi. Cela ne me surprendrait même pas qu’il cache la moindre trace de sentiments pour éviter les conséquences. T’imagine ? Rien que pour être amoureux de toi il pourrait perdre son job, être totalement ridiculisé et même incarcéré. Tu sais ce qu’est une prison quand même ?

Choquée, je tentais désespérément de digérer les "gros ennuis" dont m'avait parlé Tyron quelques temps plus tôt. A ce moment-là, jamais je n'avais pensé que ce serait à ce point-là. La prison... Je comprenais mieux pourquoi il avait refusé mes sentiments. Mais cela restait douloureux.
Comme s'il lisait dans mes pensées, Kô soupira avant d'ajouter :

- Je suis totalement d’accord avec toi, les lois sont vraiment mal foutues… Tien par exemple : alors que lui aurait sans aucun doutes pris soins de toi à la perfection et à ta demande, c’est impossible. Moi, par exemple, qui vais réellement t’obliger à te plier à chacun de mes désirs, on ne me fera jamais d’embrouilles. C’est pas juste non ?

En entendant cela, je me tendis et ouvris de grands yeux surpris. Tremblante, je ne pus m'empêcher de souffler un petit "Quoi?" à peine audible. Un large sourire aux lèvres, le jeune homme confirma que j'avais bien entendu :

- Tu as bien compris, lady, toi et moi, on va sortir ensemble. Et peu importe ce que je te demanderais, tu le feras.  Pourquoi ?

Il désigna mon sac dans lequel était maintenant rangé mon dessin avant d'approcher son visage du mien. J'avais peur. Je ne l'aimais pas et il me demandait purement et simplement de trahir la personne que j'aimais. Il ne tarda pas à m'expliquer ce qui ferait que j'allais accepter :

- Parce que si non, je raconte à tout le monde que tu es une vilaine jeune fille qui sort avec son vilain professeur et t’aura tôt fait de ne plus jamais le revoir ton beau gentlemen. Pigé ?

Horrifiée, je ne répondis pas tout de suite. Mais, quand je le fis ce fut levée, indignée et tout aussi terrifiée par la conséquence que cet acte pourrait avoir :

- Tu ne peux pas m'obliger à sortir avec toi! C'est totalement contre nature! Et pourquoi veux-tu faire ça?

Il ne m'aimait pas, j'en étais certaine. Alors pourquoi voulait-il sortir avec moi? C'était totalement impensable! Et moi, je me sentirais tellement mal...


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Invité le Mer 06 Jan 2016, 18:11



QU'EST-CE QUE LA DRAGUE ?
Kô Mikawa feat. Yumiko



Elle parut… Horrifiée par les propos du garçon.
Et elle avait raison de l’être sans aucun doute. Seulement, voir autant de crainte, autant d’indignation dans les traits de son interlocutrices n’avait de cesse d’agrandir le sourire narquois de Mikawa. Mais soudain, la jeune demoiselle se leva avec fracas, arrondissant les yeux du jeune homme de surprise. Ses doigts fins posés avec détermination sur le bureau, elle se lança dans un bref discours de refus. Pourtant, ses sourcils froncés n’arrivaient catégoriquement pas à masquer la crainte qui l’enlaçait sournoisement.

- Tu ne peux pas m'obliger à sortir avec toi! Disait-elle, C'est totalement contre nature! Et pourquoi veux-tu faire ça?

Kô resta muet quelques secondes. « Contre nature », on lui avait dit souvent que ses actes étaient contre nature. Et, malheureusement pour elle, à la longue, cette réplique lui était complètement insignifiante. Il laissa à échapper un bref soupire en baissant la tête qu’il secouait vers le sol. Puis, ne pouvant retenir le sourire qui voulait agripper ses lèvres plus longtemps, il lâcha un gloussement. Gloussement qui se transforma bien vite en un rire puissant et machiavélique alors qu’il laissait tomber sa tête vers l’arrière, sous l’emprise de sa folie.

Quand il eut fini de rire, il secoua de nouveau la tête en essuyant les larmes qui perlaient aux coins de ses yeux. Finalement, il braque ses yeux bleus fermement dans ceux de Yumiko. C’était un regard glacial et dangereux qui trahissait le sourire cruel dont il était paré.

«  Miko, Miko Miko… » Soupirait-il tout en s’appuyant sur la table pour se redresser. Une fois debout, il la domina rapidement de toute sa hauteur. Toujours souriant, il ajouta d’un ton sans rappel :

- Bien sûr que je peux. C’est la loi du plus fort. Et ne m’oblige pas à dire qui de nous deux l’est, s’il te plaît : prouve-moi que tu as un peu de jugeote. Tu n’as rien contre moi. Absolument rien. Tu ne pourras pas m’empêcher de faire ce que je veux. À partir d’aujourd’hui, toi et moi, on sort ensemble. Peu importe qui te le demande c’est la version officielle.

Il se pencha vers l’avant pour lui chuchoter, méchamment :

- Même si cette personne est Tyron.

Il s’apprêtait à se reculer quand il se rappela d’un truc.

- Oh, et… Il saisit la mâchoire de la Saphir pour attirer son visage fermement vers le sien. Alors qu’ils n’étaient plus qu’à quelques centimètres, il ajouta : Pour ce qui est des questions, moins tu en poses, mieux c’est. J’ai mes raisons. Mais jamais, jamais, tu ne les sauras. Compris ?

Son regard était dur et son air impénétrable. Quand elle eut acquiescé, il la relâcha abruptement et se recula d’un pas. Il tourna les talons, ne lui laissant pas le temps d’ajouter quoi que ce soit si tel eut été son désir. Il en avait terminé avec elle. Du moins, pour l’instant. Cependant, avant de quitter la pièce, il ajouta :

- Ah. Et change-moi ce shampoing au plus vite. Je déteste cette odeur.

Puis il s’en alla, aussi brutalement qu’il était venu.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]

Message par Yumiko le Mer 06 Jan 2016, 19:53

Pendant quelques secondes, je crus pouvoir reprendre le dessus et me sortir de cette histoire. Mais cela ne dura pas plus longtemps que cela puisque Kô se mit à rire d'une façon qui me glaça le sang. Puis, quand il fut calmé, il planta ses yeux dans les miens, ce qui me tendit alors que je me redressai pour m'éloigner de lui sans faire un seul pas de recul. Il soupira le surnom que Tyron et Dan m'avaient donnés en se relevant, s'aidant de la table pour cela. Je ne voulais pas qu'il m'appelle comme ça, mais j'étais trop apeurée pour pouvoir dire quoi que ce soit. Ensuite, il me parla sur le même ton que mon père :

- Bien sûr que je peux. C’est la loi du plus fort. Et ne m’oblige pas à dire qui de nous deux l’est, s’il te plaît : prouve-moi que tu as un peu de jugeote. Tu n’as rien contre moi. Absolument rien. Tu ne pourras pas m’empêcher de faire ce que je veux. À partir d’aujourd’hui, toi et moi, on sort ensemble. Peu importe qui te le demande c’est la version officielle.

Il se pencha vers moi et me murmura alors que mon coeur se soulevait douloureusement :

- Même si cette personne est Tyron.

Je voulais fuir, mais il sembla se rappeler qu'il avait autre chose à me dire et me pris avec force ma mâchoire. Il me faisait mal, mais paraissait s'en moquer éperdument. Il restait sur son idée qu'il formula, son visage à quelques centimètres du mien :

- Pour ce qui est des questions, moins tu en poses, mieux c’est. J’ai mes raisons. Mais jamais, jamais, tu ne les sauras. Compris ?

Effrayée, meurtrie et à deux doigts de pleurer, je hochais lentement la tête pour lui dire que j'avais compris. Je ne l'acceptais pas, mais je n'avais pas vraiment le choix. Il me relâcha violemment, manquant de me faire tomber au sol, et tourna les talons. Il allait ouvrir la porte quand il me dit une dernière chose :

- Ah. Et change-moi ce shampoing au plus vite. Je déteste cette odeur.

Puis il partit. Je mis quelques minutes avant de réaliser ce qu'il venait de se passer. Et quand la réalité s'imprima en moi, je crus que j'allais hurler. Heureusement, je n'en fis rien. Mon corps, cependant, tremblait incontrôlablement et des larmes inondaient mon visage. Finalement, je tombai à genoux et me mis à pleurer alors que je me voyais prise au piège comme un papillon dans une toile d'araignée.

N'ayant plus le coeur à étudier, je rangeai mes affaires, fermai la salle avant de rejoindre mon dortoir. Allongée dans mon lit, je tentai de trouver une solution, quelque chose à faire pour prévenir ma situation à quelqu'un, mais les paroles de ce rubis résonnaient sans cesse dans mon esprit, m'empêchant de faire quoi que ce soit. La nuit tomba alors que je n'avais toujours pas bougé d'un pouce.


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum