Olympus Project
FORUM EN PAUSE

Bonjour à toi !
Le forum est en pause pour une durée indéterminée. Il n'y a donc plus de staff pour valider les fiches, faire tourner la boutique et faire des évènements, etc.
N'hésitez pas à revenir dans quelques jours prendre des nouvelles ! En attendant, vous êtes les bienvenus pour papoter dans la section hors-jeu !
(Luna)

Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Sam 12 Déc 2015, 05:31

Alors que le froid s’installait doucement sur la ville, le soleil lui, entamait son sempiternel levé dans le ciel. Alors que la sonnerie d’un réveil s’afférait à réveiller son propriétaire, celui-ci donna un bref coup dessus pour l’éteindre. Il s’était réveillé seul presqu’une heure auparavant. Il avait fait de drôles de rêves. Bien sûr, « drôle » c’était loin d’être la vérité. Bien que, dans son rêve, il avait bien aimer ce qu’il lui était arrivé, à son réveil, c’était tout l’inverse. Il se sentait mal. La culpabilité le rongeait, mais malgré tout il était parvenu à soustraire ce souvenir déplacé de sa mémoire. Du moins pour l’instant. C’était lundi matin, et il avait beaucoup d’autres choses à faire que de ressasser les souvenirs d’un cauchemar déguiser en rêve merveilleux. Alors qu’il avait déjà mangé et qu’il avait pris une douche sans omettre de se sécher les cheveux, le professeur était devant son miroir et replaçait le col de sa chemise blanche avant de passer une cravate bleue presque noir autour de son cou. Y faisant un nœud rapidement, il s’assura qu’elle était bien centrée avant d’enfiler la ceinture de son pantalon. Puis, alors qu’il se retournait, un objet attira son attention sur sa table de chevet. Il s’approcha doucement sans le quitter du regard. C’était un pendentif. La pierre dont il était orné avait une forme allongée et une couleur blanche transparente. Délicatement, le diamant le prit et l’observa. Il se demandait comment un collier pouvait changer la vie de qui que ce soit, mais pas très longtemps. Il était quand même un type pouvant se transformer en chat…

Il enroula le pendentif autour de son poignet avec rapidité. Il n’était pas en retard, mais il devait réviser son plan de cours, il en avait été incapable durant le weekend. Sa tête étant toujours trop loin de son poste de travail, occupée à se remémorer des choses qu’il devrait oublier. Les yeux dans la vagues, il ajouta de la moulés aux chats avant d’enfiler ces chaussures. Il attrapa son matériel et quitta son appartement, distrait. Il avait décidé de marcher jusqu’au boulot. Il ne s’aperçut presque pas du trajet, trop perdu dans sa tête. Il se souvenait qu’à un moment, il avait observé la pierre qui semblait fuir sa manche de chemisier avant de la repoussée à l’intérieur. Il avait même gardé le bout de sa manche entre ces doigts, comme si elle ne devait pas ressortir de nouveau. Il ne savait pas trop pourquoi il la portait, mais elle lui avait été confiée. Il devait en prendre soins. Il n’était pas sûr que la traînée sur lui puisse être la meilleure des idées, mais ça avait été instinctif. Il était en approche des grilles de l’Académie lorsqu’il prit enfin conscience d’où il se trouvait.

Bientôt, il entra dans le Hall. Les couloirs étaient déserts. Les cours ne commenceraient pas avant près d’une heure trente. Seuls quelques membres du personnel s’afféraient déjà à leurs tâches alors que les étudiants, en grande majorité, devaient toujours être sous leurs couvertures. Il passa l’heure suivante dans les locaux des enseignants à trimer sur ces cours de la journée. Il aurait préféré rester coucher ce matin-là. Il avait failli se faire porter pâle, mais il s’en était dissuadé. Elle serait là à son premier cours. Les yeux soudains perdus dans le vide, son stylo resta en suspension aux souvenirs qui affluaient. Autant il désirait ne plus jamais la revoir, l’effacée de son esprit et retrouver sa routine monotone, autant il était incapable de résister à cette incurable envie d’être en sa compagnie. Lorsqu’un autre enseignant entra dans la pièce, Tyron sorti de sa stupeur. Jetant un coup d’œil à sa montre, il ramassa ces effets personnels pour se préparer à partir. Il continuerait de travailler dans la salle de classe. Il quitta l’aile diamant et s’engagea de nouveau dans les couloirs qui, peu à peu, se remplissaient d’étudiants de tout genre. Alors qu’il commençait à y avoir trop de vacarme à son goût, il atteignit le local convoité. Fermant la porte derrière lui, il s’installa de nouveau et entreprit de terminer son emploi du temps. Quand l’heure fût venu, il alla ouvrir la porte et alla noter le plan de cours sur la surface verte du tableau.

Les étudiants, aussi emplis de vitalité que des zombis, entrèrent doucement. S’installant aux tables, bien souvent le plus loin possible de la première ligne, il attendaient patiemment, parfois en jacassant, que la torture commence. Plusieurs de leurs visages était déjà familier à l’instituteur. Cependant, celui qu’il connaissait le plus n’avait pas encore fait son entrée. Et, bien qu’il ne l’appréhende, il ne pouvait s’empêcher de se demander pourquoi elle n’était toujours pas arrivée. C’était idiot, bien sûr. Non seulement cela ne le regardait pas, mais en plus, elle résidait dans le même bâtiment. Qu’aurait-il pût lui arriver ?

Appuyé sur le tableau, le professeur attendait patiemment, une mine insondable sur le visage. Il faisait son possible pour cacher son trouble et y parvenait plutôt bien. Même quand elle entre finalement dans la classe. Comme si de rien n’était, il attacha son regard sur elle, tout au long de son cheminement vers sa place. Ce qui fût pourtant une très mauvaise idée. Les souvenirs du rêve qu’il avait fait apparurent comme un flash devant ces yeux. Il détourna les yeux, le plus subtilement qu’il en fût capable, paniqué à l’idée que quelqu’un ne perçoive quelque chose. S’il y avait bien un endroit où il ne devait pas craquer, c’était bien devant une classe tout entière…

Ce fût la sonnerie qui le ramena sur le plancher de classe, l’arrachant ainsi au souvenir de ces songes haletants. Il prit une inspiration silencieuse juste avant de prendre la parole.

« Bonjour à tous, clama-t-il, je me présente, je suis Tyron Hatami. J’ai terminé mon bac en biologie il y à peine un an avec l’idée un peu stupide de me trouver un poste stable en enseignement*. Comme votre enseignant habituel est malade et ne reviendra que dans une durée indéterminée, je serais temporairement votre nouvel instituteur. Certains d’entre vous me connaissent peut-être, j’ai fait de la suppléance quelques fois déjà dans l’enceinte de l’académie. Je vais être franc avec vous, je ne suis pas un prof qui sera toujours derrière vous pour regarder ce que vous faites. Si vous souhaitez réussir alors soit, si cela ne vous intéresse pas, je ne m’y intéresserai pas non plus. »

Le jeune professeur ne voulait pas vraiment s’attarder sur sa vie. Quoi de plus chiant qu’un prof qui étale son vécu ? Alors rapidement, il conclut son introduction et entama la matière. Par chance, là où son prédécesseur lui avait légué ces tâches, le travail n’était pas trop rude. La matière était déjà expliquée, l’heure était d’avantage réservé aux questions des étudiants ainsi qu’aux exercices. Après une vingtaine de minutes, l’enseignant pouvait déjà se rasseoir et laisser les étudiants travailler. Ils les entendaient murmurer par-ci, par-là. Il notait même le grattement du papier d’un adolescent en train de gribouiller. Pendant quelques minutes, il essaya de continuer ces autres tâches, mais rapidement, son attention fût rapatriée par le visage crispé de celle qui occupait ces pensées tous les jours… Et maintenant la nuit également… Elle semblait avoir beaucoup de mal. Elle qui était si brillante. Il se promit de l’aider en temps venus. Après les cours sans doute. Parce que la culpabilité serait beaucoup trop grande s’il devait lui expliquer tout ça, avec une proximité dangereuse, devant une trentaine d’étudiants…
Spoiler:
* Au Québec, où j'habite, il est très difficile d'obtenir un poste à temps plein en enseignement. Je ne sais pas comment ça se passe dans votre coin, mais jouez le jeux xD
** Je n'ai aucune idée si ce rp laisse suffisamment d'ouverture pour des rep. Je vous avoue que j'en doutes. à vous de voir si cela vous inspire quelque chose..  ¨><


Dernière édition par Mr. Hatami le Lun 21 Déc 2015, 23:26, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Dim 13 Déc 2015, 05:42

Après être rentrée à l'Académie, je m'étais enfermée dans ma chambre partagée avec d'autres filles pour me plonger dans le travail. Je ne voulais pas vraiment penser à tout ce qui s'était passé chez Tyron : la révélation de mes sentiments, son refus, ma "fugue" et notre dispute. Et si mes pensées n'allaient pas en direction de cette nuit-là, elles se dirigeaient irrémédiablement vers mon retour imminent au Japon. Pour ne pas être plus tourmentée, je n'avais rien trouvé de mieux que de prendre mes livres et cahiers pour me plonger dans les révisions et l'apprentissage. Je n'eus pas le courage d'aller voir Sawako-chan ou une autre personne pour parler de mes tracas. Qu'est-ce que je pouvais y changer? Il allait falloir que je vive avec mes sentiments non réciproques pour un homme magnifique. J'allais sans aucun doute devoir partir sans pouvoir dire adieu à personne. J'avais d'ailleurs trouvé une missive de ma famille en rentrant de chez mon professeur : il s'agissait d'un nouveau compte à rebours. Il ne me restait que très peu de temps...

Le lundi matin, après une nuit peu reposante, je m'étais levée avant que le soleil ne se lève. Je n'aimais pas mes insomnies. C'était comme si mon cerveau me hurlait qu'en fermant les yeux je perdais du temps que je pourrais passer à apprendre ce que jamais on ne me dirais dans ma cage, ou à discuter avec les personnes que j'aimais et appréciais. Pourtant, j'étais restée assise dans mon lit, adossée au mur, la couverture sur les jambes. J'avais laissé mon imagination m'emporter dans les bras de l'homme que j'aimais et le laisser me bercer, me protéger et me montrer son monde. Je n'avais rompu ce "rêve" que lorsque le réveil sonna, ce qui ma laissa une sensation amer. Lentement, je m'étais préparée, écoutant à moitié ce que disaient mes colocataires. J'avais ensuite pris mon sac fait la veille et j'attendis devant mon armoire un moment. Je ne savais pas vraiment quoi faire. Loin de vouloir aller en cours, j'étais encore plus bloquée quand je pensais que j'avais biologie. Mon professeur était malade et remplacé par Tyron. J'étais mal à l'aise et j'avais peur de l'affronter malgré notre discussion avant de renter et ma tentative de renouer le lien qui nous unissait en lui confiant mon collier.

Après avoir jeté un oeil sur mon réveil, je me dépêchai de partir en direction de ma salle de classe. J'étais assez en retard pour m'empêcher de prendre le petit déjeuner, mais pas assez pour devoir m'excuser auprès de mon professeur. Enfin, si je me dépêchais! Ce que je fis. Quand je fus arrivée, je fus soulagée que j'avais une place à côté de Sawako-chan. Je m'y assis et attendis que Tyron commence son cours en sortant mes affaires.

« Bonjour à tous, je me présente, je suis Tyron Hatami. J’ai terminé mon bac en biologie il y à peine un an avec l’idée un peu stupide de me trouver un poste stable en enseignement*. Comme votre enseignant habituel est malade et ne reviendra que dans une durée indéterminée, je serais temporairement votre nouvel instituteur. Certains d’entre vous me connaissent peut-être, j’ai fait de la suppléance quelques fois déjà dans l’enceinte de l’académie. Je vais être franc avec vous, je ne suis pas un prof qui sera toujours derrière vous pour regarder ce que vous faites. Si vous souhaitez réussir alors soit, si cela ne vous intéresse pas, je ne m’y intéresserai pas non plus. »

Après cette introduction qui ne me laissa pas une impression énorme, il commença réellement le cours et nous laissa quelques exercices à faire. Malgré mes révisions du week-end, la fatigue se faisait trop ressentir pour que je parvienne à me concentrer correctement. Pourtant, je restai penchée sur mes cahiers pour répondre avec une lenteur déconcertante aux questions posées. Tant d'efforts pour rien, mais surtout pour ne pas rester fixée sur la personne lumineuse de Tyron, mon professeur de bio... mais pas que.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Lun 14 Déc 2015, 18:33

Je me réveillai doucement, sous l'horrible mélodie de mon réveil. Le week-end était désormais terminé, c'est à dire que nous étions lundi. Le commencement d'une nouvelle semaine.
Je me levai donc doucement et à contre cœur et filai sous la douche, me détendant en sentant l'eau chaude couler sur mon corps... J'aimais beaucoup cet élément, qui était sans doute mon préféré parmi les quatre. Il était reposant, doux et me permettait d'entamer une nouvelle journée avec plus de calme et de sérénité.
Si je me souvenais bien, nous avions un remplaçant, aujourd'hui. Il s'agissait de Mr. Hatami, je l'avais rencontré il y a quelque jours... Et j'avouais avoir été surprise en apprenant que mon amie, Yumiko-chan, avait l'air d'avoir quelques sentiments envers lui. Cela m’inquiétait, et j’espérais sincèrement que cela ne la gênerait pas dans son travail, surtout que je savais qu'elle y accordait beaucoup d'importance. Mais surtout, je ne voulais pas que son cœur soit brisé... Encore une fois. Je ne me faisait pas beaucoup de soucis concernant si oui ou non ses sentiments était réciproques car le diamant n'avait pas vraiment l'air indifférent en regardant la jeune fille, mais une relation entre professeur et élève... N'était-ce pas impossible ?
Je sortis de ma douche et me changeai rapidement, revêtant le bel uniforme de Tsuki, avant de me coiffer de mes deux couettes habituelles. Puis, je sortis.

J'arpentais le couloir, à la recherche de ma salle de classe, espérant de tout cœur ne pas me perdre encore une fois. Ce ne fut pas le cas. En effet, je trouvais la pièce ou mon cours aurait lieu quasiment instantanément. Une bonne chose, non ?

Je m'installai à une table. Yumiko n'était toujours pas arrivée... Allait-elle être en retard ? J'attendais patiemment, tandis que les autres étudiants s'installaient aussi. Ah, la voici. Je lui souris et elle s'assit à côté de moi.

Ainsi, le cours débuta. Le professeur prit la parole et nous fit une brève introduction, ni trop longue ni trop courte. Rien de spécial, mais je pensai qu'il était tout de même très important de se présenter ainsi avant un cours.

Le diamant nous donna ensuite des exercices à faire. Je les effectuai, m'appliquant du mieux possible. J'aurais nettement préféré dessiner, mais je voulais progresser dans cette matière. C'est pourquoi je tentais d'être attentive et de ne pas sombrer une nouvelle fois dans la rêverie, chose qui m'arrivait à pratiquement chaque cours.

Je jetais un coup d'oeil sur ma voisine, non pas pour la copier, mais pour voir comment elle se portait. Yumiko répondait aux questions à une lenteur qui ne lui ressemblait pas. La jeune femme était blême, son visage teinté de blanc, et ressemblait presque à un fantôme. Avait-elle passé nuit blanche ? Quoiqu'il en soit, il était évident qu'elle n'avait pas assez dormi... Peut-être était-elle tourmentée à cause de Mr. Hatami ? Oh... J'aimerais tellement pouvoir l'aider...

Malheureusement, je ne pouvais rien faire dans l'immédiat. Si je lui parlais (et que pourrais-je lui dire d'ailleurs ?), nous nous ferions gronder toute les deux, et ce n'était pas réellement mon but... Que faire ?

HRP:
Désolé du retard :3

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Lun 21 Déc 2015, 22:45

Tyron observant silencieusement les étudiants de la classe tout en corrigeant des copies d’anciens examens dont il devrait remettre les résultats sous peu. Quelques fois, un élève daignait se lever, marcher jusqu’à l’avant et demandait de l’aide au diamant pour tel ou tel exercice. Alors que, par trois fois, des adolescents s’étaient déplacés pour le questionne à propos du même numéro, l’enseignant décida de l’expliquer à toute la classe d’un seul coup afin d’éviter de devoir recommencer une trentaine de fois.
Il se leva, réclama l’attention et invita l’ensemble du groupe à le rejoindre au dixième numéro. Bien qu’il ait remarqué une poignée d’élèves qui ne l’écoutaient pas, il n’en fit pas cas. Par conséquent, il avait beaucoup plus de difficultés à ignorer les perles bleues qui le fixaient sans ciller. Bien entendu, l’attention de Miko, elle, avait été piquée.
Essayant de ne pas trop attarder son regard sur elle, l’instituteur remonta les manches blanches de son chemisier, laissant ainsi apparaître une petite pierre retenue par une corde enroulée négligemment à son poignet. S’il y avait pensé, il n’aurait probablement pas dénudé ces avant-bras ainsi, mais le fait était que ce détail n’avait pas effleuré son esprit.
Lorsqu’il eut terminé ces explications et qu’il eut répond à toutes les questions, il reprit sa place et entreprit de recommencer à corriger. Cependant, discrètement, il releva ses yeux vers la demoiselle qui semblait toujours aussi préoccupée. Il détourna les yeux tout en réfléchissant. Et si c’était lui qui empiétait sur sa concentration de la sorte ? Si s’était sa simple présence que lui additionnait tant de mal ? Il détourna les yeux et se mordit la lèvre. Il ne voulait surtout pas lui causer d’ennuis. Encore moins scolaire. Elle avait besoin des meilleurs résultats possibles pour devenir médecin.
Il se mit à farfouiller dans les copies d’élèves jusqu’à trouver celle de la demoiselle. Il la corrigea sitôt qu’il mit la main dessus. Elle avait eu une très bonne note. Il n’était donc pas très logique qu’elle semble éprouver autant de difficultés…
Il fronça les sourcils.
Quand le cours fût près de terminer, l’enseignant donna les exercices à terminer en devoirs et se leva alors même que la sonnerie retentissait. Les étudiants ramassèrent leurs cartables ainsi que leurs cahiers pêle-mêle avec une vitesse surhumaine, pressés de s’enfuir. Lorsque presque tout le monde fût sorti le professeur fût ravi de constater que les seules toujours en classe était Miko et son amie. Il s'approcha de celle qu'il connaissait le mieux.

« Je peux te parler un instant ? » Lui demanda-t-il, sans noter qu'il utilisa le tutoiement.


Dernière édition par Mr. Hatami le Mar 22 Déc 2015, 02:45, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Lun 21 Déc 2015, 23:27

Après quelques dizaines de minutes qui me parurent une éternité, Tyron nous demanda notre attention et de regarder l'exercice dix. J'étais bien loin d'en être là, mais je l'écoutai tout de même pour ne pas être bloquée quand j'y serais. En regardant mon ami, l'écoutant attentivement, je vis mon collier à son poignet. Il veillait dessus... Cela me fit plaisir qu'il le porte mais je n'en montrai rien. Je pris des notes concernant cet exercice apparemment compliqué. Puis, lorsqu'il eut terminé, je repris ma lenteur exaspérante pour répondre aux questions.

J'adorais la biologie. Je pouvais même dire que c'était ma matière préférée malgré mes difficultés. Elle m'aidait à mieux comprendre certaines choses et mieux appréhender mon pouvoir sous certains aspects, mais aussi à voir le monde avec des yeux neufs. Pourtant, je n'arrivais pas à la voir comme telle ce jour-là. De temps à autres, les mots de la dernière lettre que j'avais reçu du Japon, et notamment a date butoir, s'affichaient dans mon esprit. Peu avant la sonnerie, j'écrivis même cette dernière au beau milieu de mon exercice. Paniquée à l'idée que Sawako-chan, à côté de moi, ne le remarque, je l'effaçai avec énergie. Mais je ne parvins pas à me reprendre quand elle fut effacée. Si mon amie remarqua quelque chose, je ne le vis pas. C'est donc la tête entre me mains, ces dernières maintenant mes cheveux en arrière, que j'entendis retentir la fin du cours. Je ne bougeai pas. Pas tout de suite. Ce n'est que lorsque tout le monde, ou presque, fut pratiquement sortit que je commençai à ranger mes affaires avec autant de lenteur que lorsque je faisais mes exercices.

La tête vers mes problèmes, je ne vis pas Tyron s'approcher de moi. C'est sa voix qui me sortit de là en me faisant sursauter :

« Je peux te parler un instant ? »

Livide, alors que je me mordais les joues, je lui montrai que oui par un mouvement de tête. De quoi voulait-il me parler? Avais-je fait quelque chose de déplacé?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Mar 22 Déc 2015, 22:52

J'écoutais le professeur expliquer l'exercice numéro dix. Le timing avait été tout simplement parfait, puisque j'allais justement le commencer.
Je prenais quelques notes sur mon cahier de brouillon car j'étais persuadée que si je ne le faisais pas, j'allais oublier ses explications dans quelques minutes à peine. Cependant, je ne pus m'empêcher d'illustrer mes écrits avec quelques dessins n'ayant aucun rapport avec le cours... On ne se refait pas, j'imagine. Heureusement pour moi, personne, y compris le diamant, ne semblait l'avoir remarqué.
Le reste du cours s'écoulait ainsi, en silence. Ma concentration était de moins en moins grande, tant j'étais préoccupée par mon amie Yumiko. Je ne pouvais pas m'empêcher de jeter des regards fréquents sur elle... Non pas pour la copier bien entendu, surtout qu'elle n'en était qu'aux premiers exercices pour une raison que je ne saurai expliquer (pourtant, elle aimait bien la biologie, non?), mais parce que son état m’inquiétait. Surtout lorsqu'elle écrivit quelque chose n'ayant aucun rapport avec la matière étudiée. Ce qu'elle y avait précisément inscrit ? Je n'en savais rien, il me faudrait pour cela regarder de plus près, et je ne voulais certainement pas l'espionner. J'en avais juste vu assez pour savoir que cela n'avait aucun rapport.

Qui sait ce qu'elle avait écrit ? Un poème ? Le nom du professeur ? Je ne le savais pas, et je ne le saurais peut-être jamais.

La sonnerie désormais familière retentit, coupant cours à mes pensées. Mr. Hatami nous donna les devoirs à effectuer pour le prochain cours, que je notais soigneusement. J'entrepris ensuite de ranger mes affaires et attendis Yumiko, qui était aussi lente que pour les exercices.

-T-tu veux de l'aide ?

Je me penchai pour prendre son cahier et le placer dans son sac, lorsque une voix retentit.

« Je peux te parler un instant ? »

J'ouvris la bouche, avant de me rendre compte que la voix s'adressait à Yumiko, et de la refermer immédiatement. Le diamant regardait mon amie, qui hochait la tête, livide.

-Dois-je m'en allez ? Demandai-je timidement.

J’espérais sincèrement que la réponse soit négative. Je voulais rester près de mon amie, la soutenir dans ces moments difficiles. Cependant, si l'homme m'ordonnait de quitter la pièce, aurais-je vraiment le choix ?

HRP:
Bonsoir!
Alors voilà, comme vous le savez c'est bientôt Noël, dans quelques jours à peine.
Et donc, je vais partir quelques jours en famille. Le soucis, c'est que là-bas, il n'y a pas de réseau.

L'absence sera trèèès courte, je rentrerai le 26, et répondrai donc sûrement aux alentours du 27. Il ne s'agit que de quelques jours, mais je tenais à vous prévenir tout de même, par politesse x).

Voilà, à bientôt!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Mer 23 Déc 2015, 02:02

Son amie était près d’elle, parée à l’aider pour ramasser son matériel quand le professeur s’était approché. Un peu malaisé par sa présence il ne savait pas trop où se mettre. Alors que Yumiko hochait la tête, avec un air peu rassurant, acceptant de lui parler, Sawako, elle s’approcha timidement.

- Dois-je m'en allez ?

Aussitôt, le professeur regretta sa position d’autorité. Il ignorait pourquoi, mais toutes les alarmes dans sa tête se mirent à hurler en même temps. Comme si elles essayaient de lui dire que la gentille et studieuse petite demoiselle devant lui savait quelque chose. Il réfléchit quelques instants. Que pouvait-elle savoir au juste ? Yumiko était son amie… lui avait-elle parlé de cet… intérêt qu’elle avait pour lui ? Le jeune homme avait entendu dire mainte fois que les filles adoraient parler de ce genre de choses entre elles, mais il ne pouvait pas en être certain aux vues de son expérience très limité auprès de la gente féminine. Si elle se doutait de quoi que ce soit… Que risquait-il en la congédiant ? Elle semblait très gentille, mais une rumeur était rapidement rependue.

Il ne savait pas vraiment quoi lui dire. D’un coter, il avait espéré lui parler seul à seul, de l’autre, si Yumiko et elle étaient amies, il y avait de forte chance qu’elle lui fasse suffisamment confiance pour qu’elle ait le droit de rester. Finalement, faute de savoir quoi faire, il s’esquiva :

- Heu, je crois que c’est à la discrétion de Yumiko… Moi je n’y voit aucun inconvénient.

La facilité avec laquelle il avait servi se mensonge le désarçonna presque, mais il garda contenance. Sachant que Miko souhaiterait fort probablement que son amie reste à ces côtés, le professeur s’approcha de la porte pour la clore avant de revenir et de s’asseoir sur un bureau. Il ravala sa salive, essayant de faire abstraction de la troisième présence afin de chasser sa gêne.

- Je voulais m’entretenir avec toi au sujet de tes résultats. Commença-t-il tout simplement.

Il n’avait rien à lui reproché seulement quelques interrogations à clarifier.

- J’ai cru remarquer que tu semblais distraite. Et je tenais à te demander pourquoi.

Ces yeux azurs étaient fixés sur elle. Il voulait savoir la réponse. Et il ne lâcherait pas sans l’avoir obtenue. Elle s’en doutait, fort probablement.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Mer 23 Déc 2015, 09:04

Quand Sawako-chan demanda si elle devait rester ou partir, j'eus peur. Je n'avais pas peur de Tyron, jamais de la vie! Non, j'avais peur qu'il lui dise de partir. Je ne savais pas de quoi il voulait me parler et je ne savais pas comment j'allais réagir. Toutes deux attendîmes qu'il rende son jugement. Je fus assez surprise quand ce dernier arriva :

- Heu, je crois que c’est à la discrétion de Yumiko… Moi je n’y voit aucun inconvénient.

De soulagement, je soupirai doucement. Puis, d'une toute petite voix, je fis à l'attention de mon amie :

- Restes, s'il te plaît.

Sur ce, notre professeur alla fermer la porte de la salle avant de revenir vers nous. Il s'assit sur un bureau et commença :

- Je voulais m’entretenir avec toi au sujet de tes résultats.

Curieuse, je levai la tête vers lui. Mes résultats? Je ne comprenais pas pourquoi il voulait s'entretenir avec de moi à ce sujet alors que j'allais certainement plus jamais pouvoir étudier. J'attendis donc qu'il me dise ce qu'il avait à dire en silence.

- J’ai cru remarquer que tu semblais distraite. Et je tenais à te demander pourquoi.

Instinctivement, je retins ma respiration. Je savais, le connaissant, qu'il attendait que je lui réponde. Et, si possible, franchement. Je baissai les yeux sur mon sac, respirant à nouveau, et réfléchit un instant. Puis, me résignant à ne rien cacher à ces deux personnes que j'aimais énormément, je sortis de mon sac une enveloppe qui venait du Japon. Puis, d'une voix faible, j'expliquai :

- J'ai reçu cette lettre de mes parents ce week-end. Deux semaines, c'est le temps qu'il me reste avant qu'on vienne me chercher si ce n'est pas moi qui rentre de mon propre chef... Deux semaines...

Ma lèvre inférieure trembla alors que des larmes menaçaient d'envahir mes joues. Je ne voulais pas m'en aller. Je ne voulais pas ne plus jamais revoir les personnes chères à mon coeur. Je ne voulais pas non plus vivre comme une prisonnière ignorante jusque la fin de mes jours. C'était pour cela que j'avais été distraite. Parce que je n'avais pas le choix, bien que je ne le veuilles pas...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Sam 26 Déc 2015, 14:25

Je retins un soupir de soulagement lorsque Mr.Hatami m'autorisa à rester dans la salle de classe. J'aurais été vraiment déçue et inquiète pour Yumiko si j'avais du m'en aller.

« Reste, s'il te plaît, » me souffla d'ailleurs cette dernière, auquel je répondis avec un petit sourire rassurant.

Le Diamant reprit donc la parole, expliquant qu'il voulait s'entretenir avec elle au sujet de ses résultats.

« J'ai cru remarquer que tu semblais distraite, ajouta-t-il. Et je tenais à te demander pourquoi. »

En effet, mon amie avait été d'une lenteur et d'une tristesse absolue durant le cours, m'en étant aussi inquiétée. Il était tout à fait normal que le jeune professeur est remarqué ceci, cependant, je ne pus m'empêcher de penser qu'il était vraiment soucieux pour la jeune blonde, encore plus qu'un simple professeur ne devrait l'être pour une élève. Mais je préférais garder cela précieusement pour moi. Pourquoi ? Car pour commencer, je n'en était même pas sûr. Ensuite, ce n'était pas à moi qu'il s'adressait, déjà que j'avais eu le privilège de rester... Je préférais, pour l'instant, garder mon silence. Et pour finir, cela n'était pas vraiment mes affaires. Du moins, elles ne l'étaient qu'a moitié, puisque Yumiko-chan était mon amie.

Mr. Hatami regarda la belle jeune fille dans les yeux. Celle-ci retint un instant sa respiration, avant de baisser les yeux sur son sac. Elle eut l'air d'hésiter un instant, avant de finalement sortir de son sac une enveloppe. Et de tout nous expliquer.

« J'ai reçu cette lettre de mes parents ce week-end. Deux semaines, c'est le temps qu'il me reste avant qu'on vienne me chercher si ce n'est pas moi qui rentre de mon propre chef... Deux semaines... »

Mon cœur rata un battement lorsque je l'entendis annoncer cette nouvelle. Retenant une exclamation, je ne pus m'empêcher de prendre sa main en la serrant affectueusement.

-Yumiko-chan... Chuchotai-je.

Que faire ? Je ne pouvais pas la laisser partir, redevenir prisonnière, retourner dans cette atroce famille qui l'avait tant fait souffrir. La jeune fille avait des rêves et je le savais. Si dans deux semaines elle quittait l'Académie, elle pourrait y dire adieu.
N'avait-elle donc pas assez de soucis pour l'instant ? Celui qu'elle aimait l'avait abandonnée. Ensuite, un amour impossible s'était crée entre elle et un professeur. Et maintenant, on lui disait que sa liberté, sa liberté à laquelle elle venait à peine de toucher, allait prendre fin ? Qu'elle allait passer le restant de sa vie enfermée ?

Bien qu'elles ne coulaient pas, ses yeux brillaient de larmes. Je pouvais voir sa lèvre inférieure trembler telle une petite feuille. Je ne savais pas quoi dire. Que je ne laisserai pas cela se produire ? Une belle tirade héroïque, remplie d'espoir. Mais était-ce seulement réalisable ? Je n'étais qu'une simple élève, et mon pouvoir n'était en aucun cas utile dans une situation pareille...

HRP:
Re! Désolé de vous avoir fait attendre!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Mer 06 Jan 2016, 20:18

Elle semblait hésiter, au grand désarroi du professeur de biologie. Cependant, il attendit patiemment, sans bouger, qu’elle dise enfin quelque chose. Cependant, avant même d’ouvrir la bouche, elle se pencha vers son sac et fouilla à l’intérieur quelques secondes afin d’en ressortir un bout de papier. La curiosité de l’homme étant piquée il étira un peu le cou afin d’identifier ce qui ressemblait à une enveloppe. Il devait s’agir d’une lettre. Serrant les dents, le professeur se rappela un sujet de conversation passé. Se pouvait-il que ce qu’elle tenait eut été rédigé par ses géniteurs ? Celle qui disait… Le professeur interrompit ses pensées, il lui était impossible d’envisager cette possibilité.

- J'ai reçu cette lettre de mes parents ce week-end. Deux semaines, c'est le temps qu'il me reste avant qu'on vienne me chercher si ce n'est pas moi qui rentre de mon propre chef... Deux semaines...

Son cœur se serra quand il comprit qu’il avait vu juste. Deux… Deux semaines ? Il se mordit la lèvre sans réfléchir. Puis, quand il s’en aperçut, il cessa de le faire aussitôt, de peur d’éveiller les soupçons s’il en venait à démontrer son anxiété. Son cerveau était à la fois en ébullition et à la fois anéantis. Il refusait d’y croire, pourtant il le devait bien s’il souhaitait trouver une solution. Ses doigts se mirent à tambouriner sur le bureau sur lequel il était assis.  Il pouvait sentir la peur de Miko se dispersé dans la pièce. Il savait qu’elle ne voulait pas retourner là-bas. Et surtout, il savait que si elle rentrait au Japon, jamais il ne la reverrait.

Alors qu’il voyait Sawako s’approcher d’elle pour la rassurée, il se retint de laisser échapper toute émotion. Cependant, à l’intérieur il sentait la rage de l’injustice le ronger. Il n’avait pas le droit, lui, le lui venir en aide comme ça. Il devait rester impassible et chercher une solution en tant qu’adulte responsable. Et non en tant qu’ami.

Il ne s’était pas attendu à ça quand il avait demandé à la jeune fille de rester. Toujours était-il qu’il devait faire vite pour trouver une solution. Il avait mal, tellement pas, mais il n’était même pas capable de dire exactement pourquoi.

- Ne t’en fais pas, essaya-t-il, Nous trouverons une solution, d’accord ?

Sur son dernier mot, son regard bleu s’était accroché au sien, avec en lui, tout le sérieux dont il pouvait faire preuve pour la convaincre que tout irait bien. Et il espérait sincèrement ne pas se tromper...
Finalement, le jeune professeur jeta un coup d’œil à l’horloge et grimaça.

- Vous allez être en retard pour votre prochain cours... Vous devriez y aller. Nous reparlerons de tout ça, d'accord ?

Demande-t-il aux deux jeunes filles alors que la sonnerie annonçant le début des cours se rependait dans la salle. Griffonnant sur de petits bouts de papiers de courts messages à l'attention de leur professeur, il les signa avant de les tendre aux demoiselles, il leur accorda ainsi l'autorisation d'arriver quelque peu en retard.  

- Ne vous faites pas trop longues... recommanda-t-il finalement.  

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Mer 06 Jan 2016, 22:40

Mes yeux étaient rivés vers mes mains pour qu'on remarque le moins possible que j'avais envie de pleurer. Du coup, je vis autant que je sentir les mains chaudes de Sawako-chan prendre la mienne et la serrer affectueusement. Avec ce contact, elle murmura mon nom doucement. Certainement avait-elle de la peine pour moi sans savoir quoi faire pour me venir en aide. Elle connaissait mon histoire autant que Tyron, à quelques détails près. Je me doutais qu'un élève ne pouvait pas faire grand-chose contre mon père et son pouvoir, à moins qu'il ait une influence égale à la sienne.
Lentement, je levai les yeux vers mon amie avant de croiser ceux de mon professeur. Je savais que je ne pouvais pas me laisser aller à mon envie de venir contre lui. Bien qu'elle saches mon amour pour lui, le jeune fille à mes côtés ne connaissait pas mon aventure de ce week-end, de cette soirée que j'avais passé chez Tyron. Certainement que le mieux était qu'elle n'en saches rien. Je ne voulais pas causer d'ennuis à mon ami. Ce dernier sembla ne pas s'être attendu à ce genre de nouvelle, ce qui se confirma lorsqu'il prit la parole :

- Ne t’en fais pas. Nous trouverons une solution, d’accord ?

Il avait tout de même prononcé ces paroles avec un sérieux qui me laissa entrevoir un léger espoir. J'acquiesçai donc doucement tendis que la cloche sonna la reprise des cours. Durant que celle-ci faisait son boulot avec un son désagréable, Tyron annonça :

- Vous allez être en retard pour votre prochain cours... Vous devriez y aller. Nous reparlerons de tout ça, d'accord ?

Il prit deux morceaux de papier et griffonna à la hâte dessus avant de les signer. Il nous les tendis ensuite et je pus lire qu'il nous excusait pour notre retard.

- Ne vous faites pas trop longues...

Je me levai lentement et pris mon sac avant de poser mon regard une nouvelle fois sur lui. J'aurais voulu lui sourire, mais sachant que ce ne serait pas franc, je me contentai de le remercier :

- Merci...

Puis, marchant dans l'ombre de mon amis, je sortis de la salle de classe et me dirigeai lentement vers le prochain cours. Quand j'étais ainsi, je préférais largement ne pas y aller, mais j'avais bien trop de difficultés et de retard pour me le permettre malheureusement...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Invité le Dim 10 Jan 2016, 22:52

Monsieur Hatami tentait de rassurer Yumiko-chan, l'assurant qu'ils trouveraient une solution. Je pus entrevoir une petite étincelle d'espoir dans les yeux de mon amie... A vrai dire, moi aussi, je le ressentais, cet espoir. Peut-être que le diamant avait déjà une idée en tête ? Je n'en savais rien, après tout le fait qu'il soit un adulte ne faisait pas forcément de lui un homme ayant solution à tout... Malheureusement.

Le diamant fixa la blonde dans les yeux un instant, avant de lancer un coup d’œil à l'horloge. Une petite grimace s'étira sur ses lèvres lorsqu'il annonça la phrase suivante :

-Vous allez être en retard pour votre prochain cours... Vous devriez y aller. Nous reparlerons de tout ça, d'accord ? 

Au même moment, la sonnerie annonçant le début du prochain cours retentit dans l'Académie. Le professeur attrapa deux petits bouts de papier sur son bureau et y griffonna quelque mots, avant de nous les tendre. Je lis le mien rapidement, il s'agissait d'une simple excuse à notre retard pour notre prochain cours. Ainsi, nous ne serions pas injustement punis.

-Ne vous faîtes pas trop longue, ajouta-t-il.

Yumiko souffla un remerciement à Tyron, tandis que j'inclinai la tête vers ce dernier. Je sortais donc de la salle, après avoir attraper mon sac, avec mon amie...

En espérant de tout cœur pouvoir faire quelque chose pour elle.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une classe de biologie plutôt tendue.. [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum