Le bien-être qu'apporte la solitude [PV Rice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bien-être qu'apporte la solitude [PV Rice]

Message par Lucy le Mer 09 Déc 2015, 21:08

Je venais tout juste de rencontré un nouvel élève. Celui-ci m'avais posés quelque petites questions, mais sans plus. Il c'était par la suite éloigné de moi, me remerciant, se mettant à la recherche de sa maison attribué. Sans posé d'autre questions, n'y lui adressé la parole, je m'étais retournée et avait continuer mon jogging de la journée. Mon deuxième jogging avait durée une heure environ et je m'étais dirigé par la suite vers la maison émeraude pour aller me changer et m'enfermer de nouveau dans ma chambre. Plus la journée avançait, plus ils y avait de gens dans l'académie et autour. Et plus y il avait de gens, plus je me sentis mal. J'étais encore en rémission de mes dernières blessures alors je préférais m'éloigner le plus possible des gens, qui était pour moi, des sources potentiel de danger.

Arrivé à ma chambre, je m'empressai d'aller dans la douche pour me nettoyer de toute la sueur et la saleté accumulé sur mon corps. En même temps, ça faisait un bien fou à tous mes muscles courbaturé. Je ne sais pas depuis combien de temps exactement je restais ainsi dans la douche, les yeux fermé à profité de la chaleur de cette eau. Je ressortis au bout de quelques temps, enfilant des vêtements léger puis me dirigea sous mes couverture. Je fis remonter mes couvertures jusque sous mon cou, puis me retourna dans mon lit pour me retrouver face aux murs. Je me perdis alors dans mes pensées, me remémorant les évènements qui s'était déroulé depuis mon arriver. Plusieurs évènements positif c'était déroulé, comme la rencontre de plusieurs camarades. Mais il y avait aussi certains évènements beaucoup moins agréable qui c'était déroulé, comme ce fameux entraînement avec Narok qui c'était déroulé.

En me remémorant cet évènement, je déposa une de mes mains sur mon cou puis le massa légèrement. Les marques de strangulations était encore apparente. Beaucoup moins qu'au début, mais il était possible de les percevoir aisément. Tout comme la couleur bleuté de mes deux coudes. Par chance, mon crâne ne me faisait plus trop mal et mon dos non plus... La fatigue m'emporta alors rapidement, m'endormant en réfléchissant à mes blessures.

***

Je me réveilla alors en sursaut, quelque peu en sueur. Encore et toujours des cauchemars. Impossible de faire une sieste ou de dormir profondément sans qu'un cauchemar vienne me hanter. Remarquant rapidement que je me trouvais dans mon lit, je pris une grande respiration et me calme. Lorsque je regarda par la fenêtre, je remarqua que le soleil commençait tranquillement à descendre dans le ciel. Je me leva alors de mon lit, puis croisa mes bras contre ma poitrine. J'aurais bien voulu continuer mon entraînement aujourd'hui, mais le trop grand achalandage de gens m'y avait empêcher. Il y aurait donc beaucoup moins de gens à cet heure sur le terrain d'entraînement. Il était environ 19h30. La plupart des étudiants serait rentré à cette heure.

Sans hésité une seconde, j'enfilai donc une camisole verte avec une veste à fermeture éclair munis d'un capuchon. J'enfilai par la suite un pantalon style jogging, lui aussi de couleur noir. Idéal pour l'entraînement et permettre une plus grande liberté de mouvement. J'enfilai aussi un bandeau autour de mon cou. On ne sais jamais ce qui pouvait arriver. Comme on dit, il valait mieux prévenir que guérir. Et la guérison pouvait faire sérieusement mal dans certain cas. Rentrant mes pieds dans des chaussures sports, je sortis de ma chambre par la suite, refermant la porte derrière moi et me dirigeant vers le terrain d'entraînement.

Pour me rendre au terrain d'entraînement, je fit un petit jogging de quelques minutes seulement. Le terrain était plutôt près alors le jogging ne servais que de réchauffement en quelques sortes. Arrivé sur le terrain, je mit la capuche de ma veste par dessus ma tête, comme pour m'isoler du reste du monde, pour me concentrer sur moi-même. Je commença mon entraînement avec des étirements de bases, pour réchauffer mes muscles aux efforts qu'il devraient bientôt faire. S'ensuivit des redressements assis, puis des push-up.

Après cette petite routine d'étirement, je me coucha sur le dos et regarda le ciel le temps de faire une petit pause pour reposer mon corps. Le ciel était pas mal couvert, donc impossible d'observer quoi que se soit dans le ciel se soir. Il y avait encore un peu de lueur grâce au soleil, mais elle était infime. Plus le temps avançait, plus la nuit semblait envahir les lieux. La chaleur, elle aussi, semblait baisser tranquillement. Je n'étais pas une personne qui avait froid facilement, mais un léger frissons me parcourue le corps. Parce que j'avais froid, je ne le savais pas trop. Un sentiment étrange naissait tranquillement au fond de moi, mais je n'y porta pas plus attention. Il n'était pas assez présent pour que je m'en préoccupe.

Mon idée en venant ici avait été de m'exercer au arts martiaux, mais aussi de m'exercer avec mon pouvoir. Je voulais, en effet, me pratiquer à combiner les deux. Mais après mon dernier entraînement, j'avais peur d'utiliser mon pouvoir. Fermant les yeux tranquillement, je rapporta ma main droite sur mon cou, le massant tranquillement.
avatar
Lucy

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bien-être qu'apporte la solitude [PV Rice]

Message par Invité le Mar 15 Déc 2015, 19:23

J’arrivais au abord du domaine Tsuki, fatigué du long voyage que je venais de faire, je m’endormais presque dans le taxi. Venant tout juste de passer le premier portail le chauffeur s’arrêta sur le côté et me dit qu’il n’ira pas plus loin. Je descendais donc de la voiture récupérant ma valise dans le coffre, puis marchais tout en regardant à gauche et à droite pour observer le futur environnement où j’allais vivre. Continuant mon chemin j’arrivais enfin dans la cour extérieure devant l’accueil de l’académie. Je sortais de ma poche la lettre de consignes reçue il y a de ça des années. Je me dirigeais donc vers le bâtiment principal, je poussais la porte, tombant nez à nez avec quelqu’un qui allait sortir, elle tombait bien c’était la personne chargée des accueils. Après un échange de formalités, on se dirigeait vers l’accueil, elle m’expliqua alors les consignes, me remis mon trousseau de clés ainsi que mon badge pis elle m’indiqua où se trouve mon logement ainsi que l’infirmerie. Elle m’informait qu’elle ne pouvait pas m’accompagner.

Je pris tout ce qu’elle m’avait donné en prenant la direction de l’infirmerie. J’irais plus tard à mon appartement qui se trouvais dans le quartier résidentiel. Je sortais du bâtiment principal puis pris la direction de l’annexe, si j’avais bien compris l’infirmerie se trouvait là-bas. J’avançais, passant devant les autres bâtiments, rencontrant plusieurs personnes et en profitais pour leur demander mon chemin. Une fois arrivé devant l’annexe je regardais le grand bâtiment devant moi, sur le mur près de la porte une plaque argenté avec écrit dessus « Infirmerie et cabinet » je devrais sûrement partagé les lieux avec quelqu’un. J’ouvrais la porte de l’annexes puis arrivais dans un hall très bien décoré. En face, un grand escalier qui mène aux étages. Enfin, de chaque côté de la pièce se trouvait deux portes : où il y a inscrit « Cabinet de Psychologue » et « Infirmerie ».  J’entrais par cette dernière. Je l’ouvris puis entrais dans une salle d’attente plutôt sombre, il y avait quelques chaises contre un mur blanc avec un tableau représentant un clown. En face de l’entrée, il y avait une porte où se trouve le cabinet enfin le lieu où je devais examiner les élèves. J’entrais dans la grande pièce avec un bureau, un lit et plusieurs armoires médicales.

Je déposais mes affaires sur une des tables, regardant la pièce plus en détail, l’endroit était comme la salle d’attente : des murs blancs, un sol en carrelage blancs et des armoires métalliques. Enfin une infirmerie des plus classiques, j’ouvrais l’un de mes sacs pour en sortir deux, trois trucs personnels. Je commençais à m’installer dans cette pièce. Ne voyant pas les heures passées, la nuit commençait à tomber : le soleil avait disparu pour laisser place à la lune.
Déjà 20h, il était un peu tard pour aller à mon appartement. Et il fallait encore que je fasse un petit entrainement avant de me coucher. Il s’agissait du petit rituel que je m’étais habitué à faire pour garder la forme et le contrôle sur mon pouvoir. Il me semblait avoir lu sur un prospectus qu’il y avait un terrain d'entrainement dans l’établissement mais encore fallait-il le trouvé.

J’enfilais une tenue plus adéquate pour aller sur le terrain et pris la direction de la sortie de l’infirmerie. Une fois dehors je commençais donc à m’étirer, avant de partir en footing jusqu’au terrain d’entrainement, je mis mes écouteurs et me mis en route. Les lieux étaient vides, juste quelques lumières dans les étages des bâtiments, j’apercevais deux, trois élèves aux fenêtres de leurs chambres. Certains fumaient, d’autres regardaient juste le ciel. Je courais depuis 20 bonnes minutes sans savoir vraiment où j’allais. Je m’arrêtais un peu pour reprendre mon souffle tout en regardant aux alentours pour essayer de retrouver mon chemin. Je croisai une personne qui marchait assez rapidement. Je lui demandais alors mon chemin poliment, ce qu’il m’indiqua sans prononcer un mot, je trouvais ça assez bizarre mais repris ma route en le remerciant.

Une fois arrivé, je scrutais alors l’environnement, c’était un grand terrain avec un petit local, je m’étirais à nouveau avant de commencer les choses sérieuses. Une fois celui-ci terminé, je m’attaquais donc à mon échauffement, quelques pompes, des abdos... La lune avait atteint le point le plus haut dans le ciel, un petit brouillard était apparu sur ce lieu. J’allais pouvoir commencer mon entrainement, j’ouvrais donc mes deux avant-bras pour en sortir deux lames de sang, j’allais commencer quand je vis au milieux du terrain une silhouette couchée sur le sol. Quelqu’un ici, surtout à cette heure, cela était surprenant, peu d’élève ont le droit de sortir à cause du couvre-feu. Je m’approchais doucement sans faire de bruit pour mieux voir la silhouette, la personne semblait petite, donc c’était un élève. Je rangeais donc mes lames en approchant de plus en plus près de la personne. Mes avant-bras encore ouvert, le sang coulais le long.

J’étais maintenant à quelque mètre de la silhouette, c’était une jeune fille, mais que fessait-elle ici ? Surtout à cette heure tardive ?  Beaucoup de questions que je me posais, me voilà maintenant à quelque centimètre d’elle, je posai mon bras sur son épaule en la secouant un peu, mon sang tombait sur ces vêtements.
« Hé ho réveillez-vous ? »

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bien-être qu'apporte la solitude [PV Rice]

Message par Lucy le Ven 18 Déc 2015, 02:46

Les yeux toujours fermés et la main sur mon cou, je me repassais en boucle dans mon crâne mon entraînement avec Narok qui avait mal terminé. J'essayais de comprendre ce qui s'était réellement passé, mais c'était peine perdue. Le sentiment que j'avais alors ressentit quelques minutes auparavant refit surface, mais beaucoup plus présent que la dernière fois. C'était un sentiment des plus étrange que j'avais du mal à expliquer et qui ne s'était jamais réellement produit. Soupirant alors bruyamment, je m'apprêtais à ouvrir les yeux pour continuer mon entraînement lorsque quelqu'un déposa sa mains sur mon épaule puis m'adressa la parole.

Je fis alors un énorme sursaut, mon cœur faisant par le fait même plusieurs tour à l'intérieur de ma poitrine. Je ne m'attendais vraiment pas à croisez quelqu'un ici, à cette heure. Par simple réflexe, j’agrippai le bas du chandail de l'homme qui m'avais légèrement secoué et m'apprêta à le faire basculé lorsque je stoppa le geste. Je défit alors mon emprise de sur son vêtement puis laissa retomber mes mains contre la pelouse.

-Désolé...!

Ce n'étais pas vraiment mon but de faire se geste, mais c'était tout simplement par simple réflexe. J'avais été très surprise alors cela avait été la première chose à laquelle j'avais pensé. Mais en le regardant dans son oeil....l'autre étant caché par un bandeau, j'avais réalisé qu'il ne semblait pas me vouloir de mal. Il s'inquiétait peut-être juste d'avoir trouvé une fille seule couché en plein milieu d'un immense terrain d'entraînement alors qu'il faisait noir? De toute façons, cela m'aurais étonné que quelqu'un ose venir sur le territoire de l'académie pour s'en prendre à un élève. De plus, je ne croyais pas qu'un élève sois assez abruti pour s'en prendre à un autre. Les élèves était tellement tous différent ici, que s'en prendre à un pouvais littéralement vous tuer.

Après m'être excusé, je me redressa sur mes jambes, pour me tenir face à l'homme que je venais de rencontrer. J'allais alors continuer mes excuses, lorsque je stoppa nette à la vue d'un liquide qui sortait de ses avants bras. Je voulais dire des choses, mais rien ne franchissait mes lèvres, seulement un simple:

-Merde...!

C'était le seul mot qui était sortie de ma bouche. Malgré qu'il était plus ou moins chuchoter, il était remplis d'émotion. Ce n'était pas ma soirée! Pour éviter de m'emballer d'avantage, je détourna mon regard de ses avant bras et regarda mon propre linge, étant certaine que je pourrais me calmer avec la vue de mes vêtements. Mais je me trompais royalement. J'avais même du sang sur moi, sur ma veste!

Mon corps se mit alors à trembler, mon coeur à battre plus vite puis ma respiration devint plus forte, plus saccadé. Il fallait que je réagisse vite avant de franchir la limite! Je reporta alors mon regard en face de moi, c'est-à-dire dans le regard de l'homme en face de moi. Cela allait être une situation plutôt gênante pour moi.

Je ferma alors les yeux rapidement, puis pris mon bandeau qui se trouvait autour de mon cou et l'apporta sur mes yeux pour cacher ma vision. Vaut mieux prévenir que guérir! Effectivement, c'était une deuxième assurance pour moi d'avoir ce bandeau sur mes yeux. Cela m'évitais vraiment d'avoir un contact visuel avec du sang. Sans y réfléchir plus de deux secondes, je descendit la fermeture éclair de ma veste, je l'enleva puis la jeta le plus loin possible de moi, sur mon côté droit. Un problème de réglé. Il fallait maintenant que je réussisse à me calmer. Je pris alors une profonde respiration, puis me concentra fortement sur mon propre corps pour faire arrêter tout tremblements. Cela me prit environ deux minutes pour arrêter tous les tremblements de mon corps et aussi reprendre une respiration normal et un rythme cardiaque normal aussi.

Tout étant redevenu normal, je pris une autre grande respiration et descendit mon bandeau le laissant tomber dans mon cou. Me rappelant alors la présence de l'homme, j'ouvris tranquillement les yeux m'assurant que mon regard n'allais pas croisé ses avant bras. La gêne s'emparant alors de moi, remarquant que je me retrouvais en petite camisole face à cette homme qui était visiblement plus âgé que moi. De plus, mes blessures était maintenant très apparente, sois mon cou bleu/mauve ainsi que mes coude et plis de coude de la même couleur. Ce n'était rien pour m'aider en plus de mes cornes...Chouette. Cette rencontre avait vraiment bien commencé! J'espérais seulement qu'il ne me prendrait pas trop pour une folle...Quoi que c'était beaucoup espérer me remémorant ce qui venait de se passer.

-Eeee...Je suis vraiment désolé pour ce qui viens de se produire...Je peux tout vous expliquez si vous voulez...

C'était la moindre des choses de lui expliquer pourquoi j'avais agit ainsi. J'espérait seulement qu'il ferait un lien rapide dans sa tête avec ma réaction puis la présence de sang sur ses avant bras et sur ma veste. Me sentant légèrement rougir, je croisa mes bras sous ma poitrine et soupira silencieusement. J'essayais subtilement de me réchauffer. Il me semblais faire beaucoup plus froid tout à coup.

-Ooohh et bonsoir!

J'essaya alors de lui faire un simple sourire, essayant de détendre un peu l'atmosphère. Mon regard ne cessant de le regarder son visage, puis regardant tout autour de lui.


avatar
Lucy

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bien-être qu'apporte la solitude [PV Rice]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum