Remember [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Remember [Libre]

Message par Nicholai le Mer 18 Nov 2015, 17:50

Il faisait froid maintenant dehors. La mélancolie commençait à s'installer tranquillement dans le cœur de chacun. Les oiseaux que j'écoutais chanter par la fenêtre commençait à voguer vers d'autre horizon me rappelant comment j'avais débarqué ici. J'avais contracté une sorte d'angine il y a quelques jours et le médecin m'avait prescrit une bonne dose de repos. J'avais eu beau lui dire à quel point les études étaient importantes pour moi mais il m'avait fait comprendre que je n'étais pas maître de ce choix malheureusement. Je détestais ne rien faire et surtout ne pas avoir de présence réelle dans mon dortoir. Mes voisins de chambre étaient bien trop silencieux et quand bien même ils me parlaient je les regardais les yeux vides de toute émotion. Je voulais comprendre d'où venait la source de ces maux. Père m'avait dit souvent que le malheur était la condition indispensable à l'épanouissement des autres. Je n'avais jamais compris cette phrase. D'ailleurs j'avais enterré au fond de moi ces souvenirs infectes. Mais quelque chose manquait encore pour en finir.... Je ne savais pas ce dont il s'agissait mais il devait bien avoir un indice, une sorte de clé qui pouvait m'aider. Un peu comme un puzzle, j'essayais d'assembler les innombrables pièces pour former le fil de ma vie. Je n'avais pas eu la meilleure des enfances mais pas la pire non plus d'après ce que certains m'avaient racontés ici. Était-ce la malédiction de notre pouvoir en fin de compte? Un bien entraînait toujours une compensation obscure comme aimait à dire mon précepteur. Pour lui la vie était devenu un damier où chaque case était plutôt blanche ou noire en fonction de là où l'on mettait les pieds. Pour moi, cela m'importait peu, le gris allait si bien pour exprimer cette vision. Et bon la vie n'était-elle pas un film en noir et blanc en fin de compte? Si seulement celle-ci avait pu être muette, mes oreilles n'auraient pas du s'infliger les grands monologues de mon père. Enfin, c'était ainsi et il fallait que je relativise. Concernant mes connaissances dans cette académie : peau de chagrin! J'avais souvent guetté l'arrivée de nouveaux élèves mais aucun ne m'avait donné l'envie de parler. Pas que je devenais associable mais j'avais l’impression de revivre les même scène où plus le temps passait plus le jeu était devenu : voyons voir dans quelle maison te trouve tu toi? Le seul point d'ancrage que j'avais ici c'était mon super boulot en ville en tant que comptable. Claquer la porte du jour au lendemain ne me ressemblait pas donc je devais tenir. Mère aurait été fière de moi. Père encore plus mais son sens du devoir m’agaçait au plus au point. J'avais lu un jour qu'on ne naissait pas fou mais qu'on le devenait. Pour moi cette affirmation n'avait aucun sens quand on connaissait mon père. La prédestination était la seule cause à sa folie. Cela ne l'excusait pas pour autant mais étayait juste ma thèse sur la vie. Je me levais et prenais un pull chaud afin de partir me promener. Je sais j'aurais du suivre les conseils du médecin mais je les prenais plus comme des ordres aveugles qu'autre chose. De plus, compte tenu de l'heure qu'il était et du jour : je n'étais pas censé avoir cours.

Après avoir marché de longues minutes les yeux rivés sur le sol, j'entendis un bruit sur le côté qui éveilla ma curiosité. Je levais les yeux et vis un écureuil à quelques mètres de moi. Son pelage très clair m'étonna. Je me mis à m'approcher doucement mais... Crac ! Une branche sous mon pied condamna la suite de mes intentions. Le petit écureuil se mit à s'enfuir en courant sur le sentier qui démarrait en contre bras du bas chaussé. Je me mis à courir à sa poursuite espérant m'en faire un compagnon de fortune. L'air affluait sur mon visage, je baissais la tête du mieux que je pouvais lorsque j'approchais des branches. Une course poursuite se mettait en place. Puis soudain une clairière , un tronc , la chute , le noir complet et soudain.....


****

Des hommes habillés en noir couraient derrière moi. Je ne sentais plus mes jambes qui étaient couvertes d’éraflures plus ou moins profondes laissant couler le sang sur mon jean. Je n'avais pas eu le temps de faire mieux qu'un petit bandage au dessus du genoux pour arrêter une entaille que je m'étais fait il y a pas moins d'une minute. Un tir : à quelques centimètres de mon oreille. Merde... Il fallait que je trouve une planque. Le sentier semblait interminable. Je débouchais essouffler comme jamais sur une clairière : un endroit découvert j'étais fait!

Ils s'approchaient lentement, m'encerclant. Ma main tremblante prenant le katana , le briquet dans l'autre et puis.... Une douleur , de la chaleur et puis du sang.... Je m'évanouissais à mon tour pris de fatigue.

****

J'ouvrais les yeux haletant. L'écureuil se tenait juste devant mon nez. Je fus pris de panique d'un coup et me mettait contre le tronc juste derrière moi. Ce n'était que lui heureusement... Je scrutais le paysage autour de moi. Mon évanouissement m'avait fait comprendre quelque chose : ce lieu ne m'était pas familier et c'était celui où je m'étais battu contre les sbires de mon père.
avatar
Nicholai

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember [Libre]

Message par Noa le Mer 06 Jan 2016, 22:21

(je prend la liberté de m'incrusté si tu veux bien de moi)

Aujourd'hui en cette froide journée hivernal j'avais profité de l'absence de cours me ballader un peu en forêt. Cela me permettait de me libérer un peu la tête de la pression scolaire ... Je déteste les études ! Si je n'aurais pas été convié à l'accadémie je les aurais arretée pour me lancer dans la vie active ! Je décide d'aller dans la forêt histoire de me ressourcer. J'ai toujours apprécié les bois et les forêts. Et ceci pour deux raisons. La première est mon gout prononcé pour la nature et enfin ma passion pour les mythes légendes et autre folklores. je traversais la ville, en sucitant toute fois quelques regards ahurie. En effet c'est sûr qu'il y a très peu de personnes qui s'amusent à ce promener en ville pieds nus en pleine hivers. Cependant je m'en moquais éperdument. J'ai cessé de m'interesser à l'opinion des autres depuis maintenant bien longtemps ! J'arrivais à la lisière de la forêt. Je pouvais voir le givre souligner les branches des aubépines, viorne et autres charmilles tandis qu'un rouge gorge trouvais sa pitance dans les baies d'un églantier. Dès que je me suis approché, un geais des chênes, en fidèle gardiens poussa, son cris strident avant de s'envoler plus au coeur de la forêt endormis. Pars superstition j'entre toujours dans les étendus boisés par une entré formé naturellement. Je tombait sur un sentier dont les bords étaient encadré par quelques arbriseaux sauvage se mêlant timidement au reste des végétaux. Etant pieds nus je fis attention ou je mettait les pieds. Bien que la corne sous mes pieds me protègeait des ronces rampant discrètement sous l'humus j'essaie toujours d'éviter de me faire charcuté les jambes.
N'étant pas du genre à marcher sur les sentiers battus, je quittais le petit chemin tailler dans la végétation pour m'enfoncer plus en avant entre les arbres. Je surpris d'ailleurs un merle en plein déjeuner, grattant je sol dans l'espoir de trouver quelque graines ou vermiseaux, qui s'envola à ma vu. Je continuais mon chemins un peu au hasard pour finalement tomber sur une clairière. En son centre, trônait un hêtre, au pied duquel était assis un jeune homme. A en juger par sa pigmentation atypique, je suppose qu'il devait s'agir d'un élève de l'accadémie .

Moi : _ Bonjour .
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember [Libre]

Message par Nicholai le Lun 11 Jan 2016, 18:57

_ Bonjour .

Je levais la tête et vit des pieds nus à quelques mètres de moi. Le seigneur était venu me chercher ? Je ne savais quoi penser de ce qu’il se passait. Je ne pensais sincèrement pas que ma balade aurait débouchée sur la rencontre d’une personne. Surtout que la clairière était assez excentrée de la route ce qui rendait les rencontres peu probables. Enfin c’est ce que je pensais jusqu’à présent…
Tout en relevant les yeux je remarquais que le nouvel arrivant était plutôt grand et qu’il paraissait fort sympathique. Je me demandais bien d’où il venait car à ma connaissance (d’après les bruits de couloirs) personne ne se baladait dans ces recoins éloignés. Le chemin était connu de tous certes.

Je n’avais pas vraiment peur de son arrivée puisqu’il dégageait une certaine sympathie avec son sourire. Et une compagnie après ce que je venais de me souvenir était plutôt rassurant. Je ne comptais pas lui exposer la raison qui faisait que j’avais débarqué ici puisqu’elle était tellement risible. Pour ce qui était de mes souvenirs, il m’appartenait… Enfin, quand bien même le jeune homme ne pouvait pas lire dans les pensées. J’avais toujours imaginé que la personne qui avait ce pouvoir aurait prévenu sa cible au moins. Les pensées étaient la dernière chose qui nous appartenait malheureusement…
Je répondis avec un grand sourire :

« Bonjour. Assieds-toi si tu veux je ne vais pas te manger. »

Je le regardais un instant essayant de me rappeler des visages connus de l’académie mais mes souvenirs ne m’aidaient guère. En fait… Je ne m’étais pas présenté…


« En fait je m’appelle Nicholai et je suis élève à l’académie Tsuki. »


Avec de la chance, j’allais le rassurer. Cette remarque me fit rire intérieurement. C’était lui qui était venu et moi qui le rassurait. Ta logique est vraiment implacable pensais-je ironiquement amusé par les bêtises que je pouvais penser.
avatar
Nicholai

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember [Libre]

Message par Noa le Mar 12 Jan 2016, 13:06

Le jeune garçon me jaugeait du regard de haut en bas, enfin plutôt de bas en haut en fait ... mais bon celui me répondis d'ailleurs .

Lui _ « Bonjour. Assieds-toi si tu veux je ne vais pas te manger. »

Lol, je ne suis pas sur qu'il en avais les moyens de tout façon ...

Moi : _ ah c'est gentil merci !

Je pris donc place à coté de lui et m'asseya en tailleur à même le sol .
Nicholai _ « En fait je m'appelle Nicholai et je suis élève à l'académie Tsuki. »

Moi : _ Enchanter, moi c'est Noa je suis aussi de tsuki et de la maison émeraude et toi qu'elle est ta maison ?

Tandis qu'il me répondait je regardais l'environnement qui nous entourait. Je dois dire que l'endroit était plaisant. Les rayons du soleil transpercait la ramrue des branches pour illuminer les lieux. faisant sintiller les givre et la neige qui avaient prix place sur le sol et les arbres. c'était comme si le paysage qui m'entourait était recouverte de paillettes. Je me demandais quand même ce que quelqu'un pouvais bien faire ici. Moi, personnellement j'appréciais la forêt car je m'y sentais bien, en sécurité et j'aimais observer ce paysage . Généralement les gens répondent à ça "en sécurité? avec les loups et les sanglier ?" c'est à se genre de réflexions qu'on repère toute suite les citadins ou "les bidochons" comme aime les appelé mon père .

Moi : _ Et sinon que viens tu faire ici ?


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember [Libre]

Message par Nicholai le Mer 27 Jan 2016, 17:10

_ Ah c'est gentil merci !

Je ne saisissais pas bien les raisons qui faisaient qu'il était venu à ma rencontre. Pourtant, m'éloigner des sentiers m'était apparu comme un moyen de m'isoler. Mais chaque rencontre apportait son lot de surprise il fallait bien l'avouer.

_ Enchanté, moi c'est Noa je suis aussi de Tsuki et de la maison émeraude et toi qu'elle est ta maison ?

Je me détendis tout d'un coup comme si la mention de l'académie était une sorte de révélation. Je m'en doutais un peu il faut dire. L'emplacement de la forêt était tel qu'à mes yeux seuls les élèves s'aventuraient au sein de cette dernière. En outre, son comportement laissait penser qu'il ne mentait pas. On aurait dit que nous étions tous conditionnés. Comme si une force supérieure contrôlait nos moindres faits et gestes. A moins que la répartition des maisons ait été bien faite. Je trouvais des similitudes entre lui et moi. Je le regardais en attendant de lui formuler une réponse. Comme moi, la nature captait son attention. L’émeraude couleur de prédilection de la nature sans nul doute pensais-je furtivement. La phrase qu’il venait de me dire me rappelait certaines conversations que j’avais eu. Les termes qu’il utilisait… Un peu comme si il sous-entendait que l’académie était un lieu protecteur avec ses trois maisons. Je m’étais toujours refusé à nommer celles-ci « maison ». Pour moi, rien n’allait dans le sens de la protection mais plus dans un sens contradictoire. Certes, je n’étais pas en danger à proprement parlé mais je ne m’étais jamais senti chez moi. Les lieux dégageaient un sentiment d’oppression : comme si les murs possédaient des oreilles. Je m’étais promis de ne plus supputer de tels éléments mais tant que les faits ne réfuteraient ni ne confirmeraient ma thèse, cette académie serait à jamais à mes yeux un laboratoire non officiel pour compiler des informations sur les pouvoirs des adolescents du monde entier. Son créateur pensait quoi sincèrement ? Créer un nouvel endroit comme Poudlard ?

Je lui souris laissant mes pensées s’envoler. Le garçon insouciant que j’étais avant de venir ici était devenu un enfant terrifié comprenant que le monde ne tournait pas rond et que les amis n’étaient pas ceux que l’on pensait. Je ne pouvais pas dire que j’avais perdu foi en l’humanité mais j’étais déçu de me rendre compte que le monde idéal que m’avais vendu à maintes reprises mon précurseurs était loin du monde idéal qu’il prenait. La fuite voilà ce qu’il m’avait conseillé et j’étais captif d’un système plus fort que moi. Il suffisait de voir comment l’académie devenait : des couloirs déserts où je perdais mon temps à chercher des personnes à qui parler. Je ne voulais pas faire transparaître mes doutes au nouvel arrivant.

_ Et sinon que viens-tu faire ici ?

Je courrais après un écureuil… Quelle réponse pitoyable pensais-je. Je ne pouvais me permettre cela. Je réfléchissais à une excuse bidon mais pourquoi mentir ? Devais-je encore ne pas assumer ce que j’étais au plus profond de moi pour faire plaisir à une société de faux semblants ?

« Je suis chez les émeraudes aussi. Un groupe appréciable. J’étais sorti pour me promener quand j’ai vu un écureuil et en voulant le rattraper je suis arrivé ici… »

Je m’arrêtais un instant : « Et toi ? »

Hors rp:
Excuse moi pour le temps de réponse, mais j'étais pas mal occupé dernièrement :)
avatar
Nicholai

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember [Libre]

Message par Noa le Sam 30 Jan 2016, 22:21

HRP:
T'inquiète c'est pareil pour moi !

C'est étrange, mais le garçon qui se tenais face à moi mis un certain temps pour répondre comme si il était plongé en pleins dilemme intérieur. Je levais juste un sourcil en pointe jusqu'à ce qu'il m'accorde enfin sa réponse.

« Je suis chez les émeraudes aussi. Un groupe appréciable. J'étais sorti pour me promener quand j'ai vu un écureuil et en voulant le rattraper je suis arrivé ici… Et toi ? »

Décidément nous les émeraudes nous devons vraiment être nombreux dans cette académie (le green power est en marche !!!) Depuis je suis ici je n'ai rencontré que trois personnes qui n'appartenaient pas à cette maison. Misanna qui est rubis et Sasha et Elena qui sont saphirs …. Sauf si bien sûr on compte le personnel de l'établissement. Alors, comme ça il suit les écureuils ? Serait-il un passionné de la nature comme moi ?

Moi : _ Tu dois avoir de la chance, c'est rare qu'on croise des écureuils en cette période de l'année ! Normalement ils sont sensé hiverné.

Je disais cela le plus sérieusement du monde sans aucun signe de moquerie dans mes propos. Même si je suis d'un naturel jovial et hilare, ce n'est pas dans mes habitudes de me moquer, sauf avec mes potes, mais je sais que ça les fait rire eux aussi. J'ai d'ailleurs une amie avec qui on se balance des saloperies à longueur de journée. C'est notre façon de s'aimer on peut qualifier ça d'amour vache. Je dirais même amour peau de vache ! Ensemble est vraiment pas sortable ! En repensant à elle j'eus comme un moment de nostalgie … Mais je ne m'y égarais pas trop longtemps et repris.

Moi : _ Moi ? Et bien … j'aime bien profiter de dame nature tout au long de l'année. En hivers les gens ne voilent que le froid et le rhume, ils ne savent plus voir plus loin que leur petit conforts personnel. Moi j'y vois le manteau blanc de la neige, les paillettes du gel, la glace qui scintille comme le diamant, la brume qui forme un écran ou se projettent les rêves ….

Oui je sais, en disant ça comme ça je peux passer pour un fou fleur bleu qui n'a pas lu lumière à tous les étages. Mais vous savez ce qu'il y a de plus beau dans l'histoire ? C'est que je m'en fous royalement ! Je vous le dis messieurs dames, la liberté absolue ! C'est de se moquer éperdument de ce que pensent les gens pensent !

Moi : _ Et sinon, si tu te promènes en forêt en dehors des chemins tout tracer c'est en tant qu'amoureux de la nature ? ou par simple besoin d'isolement ?


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Remember [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum