C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Lun 09 Nov 2015, 07:36

Sérieux, se réveiller à presque six heures du mat' le matin, c'est franchement pas le pied. Ok, j'ai eu l'habitude il y a quatre ans, mais maintenant... Je suis trop habitué au grasses matinées. En plus j'aime vraiment pas me lever super tôt le matin, surtout quand y'a ce putain de réveil qui me gueule dans l'oreille... M'enfin je crois que vous l'aurez vite compris. Je me frotte les yeux, vraiment mal réveillé, et je pousse un gros soupir. Je finis par me lever dix minutes plus tard (littéralement). À plusieurs reprise, je manque de m'étaler par terre sans aucune classe par terre à cause de ces foutus cartons qui traînent et que j'ai toujours pas déballés. Il va falloir que je trouve un moment pour tout ranger. Je mange et m'habille rapidement. Je regarde l'heure. Même pas six heures et demi. Sérieux je me suis levé trop tôt. Je pousse un nouveau soupir.

Je commence sérieusement à me demander ce que je fous ici. Un truc viens me taper la main pour réclamer des caresse (oui j'ai un gros chat blanc, ça gêne ?) en miaulant tout ce qu'il peut. Je le caresse distraitement tout en repensant à ma question existentielle. J'aurais vraiment dû rester là où j'étais, ça aurait été mieux... Surtout que je ne comprend absolument pas pourquoi ils m'ont demandé de venir m'occuper de gamins qui vont sûrement me coller aux basques h24. Et dieu sait si je déteste les gamins. Je regarde à nouveau l'heure, et comme je commence à m'ennuyer, je pars faire un tour dehors. Il est encore super tôt, donc je ne voit absolument pas pourquoi j'irai dans cette putain d'académie maintenant. Il faisait assez frais, mais je m'en fichait un peu, j'avais l'habitude. Et puis, j'aimai bien ça. En plus le quartier était assez calme pour l'instant, alors que demander de mieux ?

Je regarde l'heure une nouvelle fois, et je constate qu'il valait mieux que je me bouge. Je me mit à marcher (flemme de courir) en direction de l'académie en poussant un énorme soupir. Qu'est ce que j'avais envie d'y aller tiens...
Arrivé à l'académie, je fus assez impressionné par le portail. Il était énorme et imposant. Je me suis mit à demander ce que je foutait là. C'est franchement trop spacieux pour moi, je me suis dit avec mon ironie habituelle. Bref, je passe les portes de ce portail. Heureusement, il n'y a pas grand monde, pour ne pas dire quasi personne. Je me dirige vers le premier bâtiment que je voit, car il fallait dire que j'étais un peu largué. Ils auraient pu nous donner un guide quand même.

Je m'engouffrai dans différents couloirs histoire de voir un peu les lieux, quand je senti que j'avais bousculé quelqu'un et je manque de tomber, mais je me rattrape juste à temps. Bousculer quelqu'un dès le premier jour, ça fait bonne impression. Je me relève et regarde la personne que j'avais bousculée. Il s'agissait d'une fille et... oh mon dieu, qu'est ce qu'elle a fait à ses cheveux. Elles les a passé à la machine à laver ou quoi ? C'est pas que j'aime pas, mais bon quand même. Histoire de faire bonne impression, je lui demandait sur un ton que je voulais le plus neutre possible :

- Ça va ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Lun 09 Nov 2015, 18:26

Je m'étais réveillée au beau milieu de la nuit, les joues trempées par mes larmes, la chair de poule, en sueur et le cœur battant plus vite que jamais. Saloperies de cauchemars. J'avais envie de hurler, sans quoi je fondrais en larme.

Je m'étais évanouie sur le retour de la mission de sauvetage et m'étais réveillée à l'infirmerie... cela faisait quelques semaines maintenant et depuis ces tragiques événement dès qu'il en avait l'occasion, ce scientifique fou revenait me hanter dans d'atroces cauchemars. Je vous épargne les détails concernant ce qu'il se passe dans mes songes... je ne suis pas encore prête à en parler de toute façon.

Mais je divague, j'étais réveillée, et je ne pouvais hurler, par respect pour mes colocataires. Je me mordais donc la lèvre inférieure, pour ne pas sangloter alors que mon visage était enfouie dans mon coussin humide de larme. J'avais envie de me rendormir. Non, j'en avais besoin. Je n'avais plus eu une vraie nuit de sommeil depuis la mission. C'était pesant. Mais au bout d'un certain temps ainsi, je me rendis à l'évidence, impossible de me rendormir. Les images étaient encrés dans mon esprit et la menace des cauchemars m'empêchait de trouver le sommeil.
Je décidais donc d'aller prendre une douche froide, le dernier moment de faiblesse que je m'accordais aujourd'hui. Mes larmes se mêlèrent aux gouttelettes fraîches qui s'écrasaient sur mon visage et dégoulinaient le long de mon corps. J'en avais réellement besoin de cette douche. Une nouvelle journée de cours s'annonçait, et je devais reprendre mon attitude normale. Un peu de fond de teint, d'anti-cerne, et me voila aussi fraîche qu'à mon habitude, un léger gloss, pas trop de maquillage sur les yeux. Le naturel avant tout. Je séchais puis brossais mes longs cheveux violets qui s’éclaircissaient sur les pointes, enfilais mon uniforme retouché par un couturier pour mettre en valeur mes formes... et mon miroir me refléta l'image de la parfaite jeune fille de bonne famille, scandaleusement charmante mais loin d'être vulgaire.
Je me remettais à peine de cette mission. J'avais envisagée de partir, de retourner à la demeure familiale pour y couler des jours tranquilles et sans danger... mais rien qu'à l'idée de retourner dans cette cage dorée ma liberté me manquait.
J'avais donc prit sur moi pour continuer les cours.

Toute activité me paraissait pourtant dérisoire, et m'occuper jusqu'au petit déjeuné avait été infernal, je m'étais réveillée vers quelle heure ? Minuit ? Deux heures ? Pas loin de ça. Alors le temps avait été long ! J'avais observé le ciel changer de couleur depuis une fenêtre du couloir, c'était plutôt joli, j'avais également bouquiné un peu sans parvenir à me plonger entièrement dans ma lecture. Puis, ce fut enfin l'heure de me nourrir. Je n'avais pas faim, mais l'idée de rejoindre d'autres personnes pour faire comme si tout allait parfaitement été plus envoûtante que vous l'imaginez.
Prenant le roman que je lisais en main, je me dirigeais d'un pas léger et gracieux de danseuse dans le couloir. J'étais perdue dans mes pensées quand je heurtais quelque chose. Je vacillais en arrière, laissant tomber mon livre à terre.

- Ça va ? Me demanda une voix masculine avec froideur. A croire que cette question n'était posée que par principe.

Je relevais mon regard vers la personne qui m'avait parlé. Il était bien plus grand que moi, j'avais affaire à un diamant. Génial. Pourtant je ne semblais pas le connaître. Je ne l'avais jamais vu ici, pourtant je n'étais pas vraiment du type "sage" et j'étais sûre d'avoir au moins croisé la route de chaque membre du personnel. Ou peut être était-il le fameux Psychologue que j'évitais ? Monsieur comment déjà... ah oui, Spencer.
Mise à part ça, il avait un regard perçant, et les cheveux bleus, ainsi qu'un étrange tatouage sur le visage. Il ne dégageait pas beaucoup de chaleur en tout cas.

- Oui, mais vous pourriez faire plus attention où vous allez ! Ce n'est pas très responsable de bousculer une élève ainsi ! Dis-je, en plaçant l'une de mes mains sur ma hanche.

Il n'y avait aucune animosité dans ma voix, seulement de l'irritation. Voyons Lily, ce n'est pas ton genre, reprends toi ! Me dis-je. Mais trop tard.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Lun 09 Nov 2015, 20:08

J'essayais de me concentrer sur autre chose que les cheveux mal sortis de la machine à laver de la jeune fille. Déjà que du bleu dans les cheveux, c'est pas très cool, mais alors elle, c'est pire. Et ses yeux... sont aussi passés à la machine à laver. En fait, elle est passé toute entière à la machine à laver, sinon c'est pas possible. Parce que j'ai rarement des yeux bleus et verts aussi voyant, j'en ai rarement vu. Alors à moins que ce ne soit des lentilles... Quoique, même les lentilles ne feraient pas des couleurs d'yeux aussi... bicolores.

- Oui, mais vous pourriez faire plus attention où vous allez ! Ce n'est pas très responsable de bousculer une élève ainsi !

Je mis un peu de temps à comprendre que le "vous" m'était destiné. Et voilà que je me fais vouvoyer. Je n'en avais absolument pas l'habitude. J'espérai juste que les élèves que je croisaient n'allaient pas me vouvoyer à chaque fois qu'ils doivent s'adresser à moi (ce que j'espère pas pour eux, surtout pour leur éviter mes... "sautes de personnalités" brutales), sinon j'allai vraiment pas m'en sortir... Au passage, elle aurait pu être un peu plus gentille dans son "oui", car pour une fois j'ai essayé d'être... "gentil".
Je me dirigeai vers le livre, le ramassait même si j'avais pas envie et le tendit à la fille, qui était toute petite. Ou alors c'était moi qui était trop grand.

- J'ai pas l'habitude d'être entouré de gamins 24 heures sur 24. Et j'ai pas non plus l'habitude d'être extrêmement "responsable", je lui dit, là aussi en essayant d'être le plus neutre possible, c'est à dire ni trop froid ni trop chaleureux. Et tutoie-moi s'il te plait.

Oui j'avais dit "s'il te plait", ce qui était assez rare chez moi. Parce que quitte à être obligé de côtoyer des enfants tout les jours (ou presque), autant être un minimum poli, même si ça va être un peu dur et que j'ai beaucoup de mal à changer...

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Lun 09 Nov 2015, 21:34

Sans un commentaire, l'homme se baissa et récupéra le livre que je venais de laisser tomber. J'avais peut être été injuste de lui parler ainsi. Mais je n'en éprouvais pas pour autant des remords. Il me le tendit, et je le saisis avant d'articuler un merci tout juste audible. De toute façon vu que nous étions seuls ici aucun son n'empêcherait le diamant de m'entendre.
Mais ce qui était sûr c'est qu'il possédait réellement un regard angoissant, tellement sombre que la pupille n'était pas simple à discernée.
Et il enchaîna.

- J'ai pas l'habitude d'être entouré de gamins 24 heures sur 24. Et j'ai pas non plus l'habitude d'être extrêmement "responsable". Et tutoie-moi s'il te plait.

Je clignais des yeux plusieurs fois tout en le dévisageant, restant interdite. Je ne savais pas trop à qui j'avais affaire, de plus il s'agissait d'un diamant, donc professeur, ou surveillant, ou n'importe quelle personne du personnel. Le genre de gens avec qui j'évite le tutoiement -et pas forcément par respect.
De plus, j'avais beau ne pas être du genre coincée qui n'ose pas être familière avec un adulte, j'avais tout de même une éducation. Et puis je dois avoué que demandé si gentiment... ça ne faisait que me donner encore plus envie de rester polie envers lui.
Par contre, je dois bien avouer que me faire traiter de gamine n'était en aucun cas le genre de chose qui me provoquait. Il n'avait pas tord en plus, les élèves ici pouvaient se montrer très enfantin.

- Désolée monsieur, dis-je avec un léger sourire, mais mon éducation me pousse à vous vouvoyer. Je ne vous connais pas, et vous êtes un Diamant. Lui répodis-je avec une voix douce et innocente.

Voila qui me ressemblait nettement plus.
En tout cas, tout ceci était un bon entraînement pour me remettre à ma place, glissant mon livre dans mon sac je me rapprochais en suite du Diamant avec un sourire mélangeant à la perfection malice et innocence.

- Et vous savez, en avouant que vous n'êtes pas responsable monsieur, vous vous mettez au même niveau que celui des gamins dont vous parler ! De plus, j'en déduis que vous n'êtes pas ici depuis bien longtemps, je me trompe ?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Mar 10 Nov 2015, 07:51

Heureusement que j'ai de bonnes oreilles, sinon son "merci" je l'aurai à peine entendu. Bref.
Elle n'arrêta pas de me dévisager en clignant plusieurs fois les yeux. J'avais une tâche ou quoi ? En tout cas, ça me mettait mal à l'aise. Je sais pas trop ce qui avait pu la surprendre dans mes paroles, en sachant que j'ai essayer de pas trop la secouer...

- Désolée monsieur, dit-elle avec un léger sourire, mais mon éducation me pousse à vous vouvoyer. Je ne vous connais pas, et vous êtes un Diamant, me répondit-elle avec une voix qu'elle voulait innocente.

Je sais pas si c'est une déformation quelconque due à mon passé, mais toujours est-il que je me méfiait du ton de voix qu'elle avait pris. Soit elle prépare quelque chose, soit je m'inquiète pour rien, mais j'ai très souvent croisé des types pas très nets qui cachaient bien leur jeu...
Mais pour le Diamant, elle a touché dans le mille. Mais qu'elle vienne pas s'imaginer que je soit prof, parce que je ne suis qu'un pauvre surveillant qu'à jamais demandé à venir dans ce trou paumé pour être entouré d'enfants toute la journée. Et ça m'apprendra à être poli, tiens.

- Oui eh ben tutoie-moi quand même, je lui répondit sur un ton un peu trop froid. Et puis merde, elle va s'en contenter.

Tant pis si elle le prend mal, c'est de toute façon pas mon problème. C'est pas que je l'aime pas, mais encore une fois je n'ai absolument pas l'habitude qu'on me vouvoie. Surtout quand c'est quelqu'un de plus jeune que moi. Ça fait vraiment trop bizarre.

- Et vous savez, en avouant que vous n'êtes pas responsable monsieur, vous vous mettez au même niveau que celui des gamins dont vous parler ! De plus, j'en déduis que vous n'êtes pas ici depuis bien longtemps, je me trompe ?

J'avais dit "extrêmement" responsable, j'ai jamais dit que j'étais pas responsable. Mais je décide de ne pas le relever, j'avais pas vraiment envie de m'attarder dessus. Et quand je parlai de gamins, c'était les élèves, mais bon... Elle devait sûrement en faire parti, de ces élèves. J'espérai juste qu'ils étaient pas tous aussi à cheval sur leur éducation, sinon j'allai jamais m'en sortir...

- Quand je disais gamins, c'était en parlant des élèves, mais c'est pas grave. Et non je suis pas là depuis longtemps. Pourquoi donc ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Mer 11 Nov 2015, 23:58

Il insista pour que je me montre plus familière envers lui. Mais pourquoi d'abord ? Quand quelqu'un me vouvoyait, ce qui était chose commune à la demeure familiale, je ressentais de la fierté. Ou quelque chose qui s'en rapproche. De plus, ne comprenait-il pas que désobéir tout en me montrant respectueuse était quelque chose que je trouvais presque jouissif ? Pardonnez l'emploie d'une telle expression, mais je ne savais comment l'exprimer autrement. De toute façon, j'avais ignoré cette intervention, j'avais déjà répondu à cette demande et il devrait s'en contenter.

- Quand je disais gamins, reprit-il, c'était en parlant des élèves, mais c'est pas grave. Et non je suis pas là depuis longtemps. Pourquoi donc ?

Merci. Je suis totalement dénuée de ce que vous, êtres humains, appelez le sens de la déduction. Je pensais que ces fameux gamins représentaient bel et bien des gamins et non les élèves de cette chère académie. Pardonnez mon ignorance.
Non mais sérieusement, je n'étais pas idiote, jusque là j'avais compris ! Je secouais légèrement la tête avec un sourire amusé. Celui là était spécial. Enfin, toutes les personnes que je croisais ici semblaient l'être plus ou moins. Puis, je plongeais mon regard dans le sien, une main de nouveau posée sur ma hanche.

- Eh bien, ça se voit c'est tout. Ajoutai-je avec un clin d’œil avant de me tourner pour partir. Ce n'est pas que votre présence m'ennuie, loin de là, mais je pense que je devrais aller...

Mais à peine avais-je fait un pas que je vacillais très légèrement et du poser la main sur le mur, m'interrompant dans mes paroles. Oups. Je n'étais pas encore habituée à ma nouvelle vie d'insomniaque, je dois bien l'avouer. Et bien que mes nerfs tenaient le coups, mon corps lui le subissait plus durement.
Je me retournais donc le plus naturellement possible, affichant ce même sourire enjoué et innocent avant de lui demandai d'une voix taquine :

- Dites moi, n'est ce pas suspect une élève qui se ballade seule aussi tôt dans les couloirs ? Qui plus est une Rubis ! Il parait que ce sont les pires ! Je pense que vous devriez m'accompagner pour vérifier que je ne compte pas de bêtises, non ?

Pour être franche, j'angoissais seulement de m'effondrer en plein couloir seule et impuissante. Je ne faisais pas confiance à ce Diamant sans émotions, mais au moins m'aiderait-il par obligation dans le cadre de son travail... non ?
De toute façon, ça je ne l'avouerais jamais.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Jeu 12 Nov 2015, 07:50

La fille mit sa main sur la hanche et répliqua :

- Eh bien, ça se voit c'est tout, dit-elle en me faisant un clin d'œil qui me laissa de marbre et en se retournant pour partir. Ce n'est pas que votre présence m'ennuie, loin de là, mais je pense que je devrais aller...

Aller tomber par terre ? En effet, ça semble être une très bonne idée. On voyait bien qu'elle n'avait absolument pas l'habitude de se lever très tôt, contrairement à moi. Ses nerfs semblaient tenir le coup, mais son corps, lui, voulait retourner dans la chaleur des draps, ce qui était assez compréhensible. La jeune fille finit tout de même par me demander :

- Dites moi, n'est ce pas suspect une élève qui se ballade seule aussi tôt dans les couloirs ? Qui plus est une Rubis ! Il parait que ce sont les pires ! Je pense que vous devriez m'accompagner pour vérifier que je ne compte pas de bêtises, non ?

Je soupire. Elle va vite comprendre qu'elle soit Rubis, Saphir ou chais pas quoi d'autres, je la traiterai de la même manière que les autres. C'est pas ces foutues maisons qui vont me faire peur et me pousser à changer d'attitude. Quand à la réputation des Rubis... J'avais entendu dire qu'ils en faisaient des vertes et des pas mûres, mais c'est tout... Si j'avais pas été Diamant il y a de fortes chances que j'aurais été envoyé dans cette maison, et encore. Puis bon, pour avoir déjà côtoyer des gens comme les Rubis, je savais à quoi m'attendre... je pense.
Je me demandai si sa dernière phrase cachait le fait qu'elle avait pas envie de rentrer seule dans le dortoir pour s'évanouir en plein milieu du couloir. Perso, j'aurais bien voulu lui dire non et la laisser se démerder seule, mais voilà ça ça aurait été dans un autre contexte. Là je suppose que j'ai pas trop le choix non ? Je hausse les épaules et lui répond :

- Peut-être... Où alors tu me demande de t'accompagner parce que t'as pas envie de t'effondrer en plein milieu des couloirs... Je me trompe ? lui dis-je avec un sourire malicieux. Quoique, pour moi ça aurait été marrant de te voir t'effondrer devant tout le monde et de te retrouver faible et impuissante. Si je m'écoutai, j'aurais refusé net et t'aurais laissée seule dans les couloirs. Mais je suppose que j'ai pas le choix de t'accompagner, non ?

Je soupire et continuait :

- Bon, tu prend quelle direction ? Au passage, que tu soir Rubis, Émeraude, Saphir ou de je sais pas quoi encore, j'en ai rien à faire.

J'attendis donc sa réponse et sa réaction avec une certaine impatience. Je savais que j'avais touché dans le mille.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Jeu 12 Nov 2015, 19:21

La première réponse que j'obtins fut un soupir. Un homme soupirait alors qu'une ravissante jeune femme lui demandait son aide ? Eh bien, mais où va le monde ! Je restais appuyé contre le mur le temps que le malaise passe. Un vertige n'étant pas définitif, je n'avais encore que quelques instants à attendre.
Je le vis alors hausser les épaules, dans un mouvement de désinvolture totale. Je fus légèrement surprise de constater que ses lèvres s'étiraient dans un sourire empli de malice, moi qui commençait à penser que cet homme était totalement dépourvu d'expression faciales !

- Peut-être... Où alors tu me demande de t'accompagner parce que t'as pas envie de t'effondrer en plein milieu des couloirs... Je me trompe ? Quoique, pour moi ça aurait été marrant de te voir t'effondrer devant tout le monde et de te retrouver faible et impuissante. Si je m'écoutai, j'aurais refusé net et t'aurais laissée seule dans les couloirs. Mais je suppose que j'ai pas le choix de t'accompagner, non ?

Je plissais légèrement les yeux, dévisageant cet homme au combien différent en face de moi. De la froideur voila que jaillissait un certain mépris. L'avais je moi même provoqué ou était-ce sa façon d'être naturelle ? En tout cas, ça ne faisait que traduire un gros complexe à mes yeux. Monsieur se sentant inférieur lorsqu'il est en contact avec d'autre individus de type humain, il préfère s'isoler et se cacher derrière une attitude d'asocial repoussant. Oui, c'est ainsi que je voyais tous les asociales, bien que ce ne soit que de pures spéculations.

- Bon, tu prends quelle direction ? Au passage, que tu sois Rubis, Émeraude, Saphir ou de je sais pas quoi encore, j'en ai rien à faire.


Ayant enfin récupéré l'usage de mes jambes sans tremblements, je me rapprochai de lui, un sourire taquin étirant mes lèvres pulpeuse et laissant apparaître mes dents blanches et régulières. Je plongeais mes yeux dans les siens en frôlant son torse du bout de mes doigts.

- J'avoues que je suis un peu sur les rotules dernièrement... mais croyez moi, mettre les Rubis au même niveau que les autres maisons serait une grave erreur. Vous verrez bien !

Puis, je m'écartais sans perdre mon sourire. Décidément, je commençais à m'amuser, les cauchemars étaient bien loin.
Et qui ne serait pas sur les rotules quand, habitué à faire ses nuits sans se lever ni trop tôt, ni trop tard, il se retrouve soudain à ne plus pouvoir dormir que quelques heures chaque nuit depuis plusieurs semaines !

- Je dois me rendre au réfectoire, évidemment. Vu l'heure, ils ne devraient pas tarder à servir.

Puis, commençant à prendre cette direction, testant par la même occasion la fiabilité de mes jambes, je lui lançais un petit :

- Ah oui, et vous avez des fantasmes bizarres monsieur, avoir envie de voir une étudiante allongée sur le sol, impuissante et avec un regard suppliant seulement pour rester là à l'observer, quelle perversion !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Jeu 12 Nov 2015, 20:06

Je commence à me dire que je suis encore plus doué que d'habitude pour jouer la comédie. Malgré le fait qu'elle ai l'air perspicace, elle n'as pas l'air d'avoir compris ce que mon sourire signifiait vraiment... Tant mieux en un sens. Elle ne sauras pas ma vraie nature... J'dis ça mais... Mouais oubliez.

Mon visage reprit son expression normale, c'est à dire dénué de sentiments. La jeune fille me sourit encore une fois. Si elle espérait me charmer, bah elle va vite apprendre que çà marchera pas, pour ne pas dire "jamais". Puis la fille me regarda dans les yeux. Je pouvais mieux observer la couleur de ses yeux... et toujours ce dégradé bizarre bleu-vert. C'était vraiment étrange. Pendant qu'elle me regardait droit dans les yeux, elle me frôla le torse avec ses doigts. Étrangement, je me laissai faire. Ça ne me faisait ni chaud ni froid, je n'avais pas non plus l'habitude que l'on me fasse ce genre de geste, mais je me laissai tout de même faire, impassible. La situation commençait à être amusante. Très amusante. Ce pourrait-il que j'ai enfin rencontré quelqu'un d'intéressant dans toute cette académie ? Peut-être. Mais cela n'était peut-être qu'une façade, et je ne l'espérait pas. Sinon, ça ne serait plus aussi amusant...

- J'avoue que je suis un peu sur les rotules dernièrement... mais croyez moi, mettre les Rubis au même niveau que les autres maisons serait une grave erreur. Vous verrez bien !

Je ne pus m'empêcher de sortir un "pff" moqueur. Les Rubis faisaient donc parti de ces gens qui se mettent au-dessus de tout... Ça me rappelait certaines personnes dont je ne citerai pas le nom tout ça... Et puis, j'avais beau faire une "grave erreur", pour moi, chaque personne est un éventuel jouet avec lequel je pourrait m'amuser... Donc autant mettre tout le monde au même niveau (ou presque) non ?

- Je dois me rendre au réfectoire, évidemment. Vu l'heure, ils ne devraient pas tarder à servir.

Au réfectoire ? Parce qu'elle croit que je sais où c'est ? Je viens à peine d'arriver bon sang... Au pire elle me guidera, ce n'est pas un grand problème. Tant pis si elle sait pas où ça se trouve.

- Je sais pas où c'est, donc là je fais vraiment que t'accompagner... Pour m'assurer que tu ne t'ouvre pas le crâne en tombant par terre, ce qui répandrait ton sang par terre... je lui répond avec un sourire en coin sadique.

Mouais, j'vais m'arrêter là sinon elle va commencer à flipper. Ors, je veux continuer à jouer avec elle. Juste encore un peu...

- Ah oui, et vous avez des fantasmes bizarres monsieur, avoir envie de voir une étudiante allongée sur le sol, impuissante et avec un regard suppliant seulement pour rester là à l'observer, quelle perversion !

- Ça me rappellera juste de "bons souvenirs", quand je voyais les gens agoniser par terre, demandant à ce qu'on les achève... je lui dit avec une ironie non-caché.

Ironie qui était un peu mêlée avec de l'amertume.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Dim 15 Nov 2015, 18:02

Ah la la, un diamant qui ne savait pas se repérer dans l'établissement ! Quel bon à rien ! Il aurait pu étudier une carte du lieu avant de venir, sérieusement, à qui comptait-il demander son chemin ? Aux élèves ? La plupart lui auraient donné une mauvaise direction, et j'en aurais fait parti. Mais actuellement, j'allais à l'endroit où je l'envoyais, alors je ne pouvais pas jouer à ce petit jeu là, et c'était plutôt dommage.
J'aurais certainement du être offusquée par la suite, ou bien alors effrayée de ce que venait de dire cet homme, mais après ce que j'avais vécu... M'ouvrir le crâne en tombant la tête la première dans un couloir avait au moins le mérite d'être une mort rapide, bien que très peu élégante.
J'avais également pu remarquer une ironie malsaine dans sa voix. Décidément, celui là était bien plus étrange que les diamants que j'avais rencontré jusqu'à lors... Il me rappelait un peu le... non ! Il ne me le rappelait pas. Personne ne devait me le rappeler, aussi cingler était ce diamant, il ne l'était pas autant que lui.
Reprenant le contrôle sur mon esprit, je finis par me persuader que l'homme n'était pas sérieux. L'académie n'aurait pas engagée un homme si sadique dans son personnel non ?
Je décidais donc d'entrer dans son jeu. Tant que ce n'était qu'un jeu, alors je jouerais.

- C'est bien ce que je dis, vous avez des fantasmes bizarres monsieur. Dis-je avec une voix malicieuse.

Je me tue un instant, ralentissant le pas pour me placer à ses côtés, lui lançant un regard amusé.

- Mais comme tout homme je présume, vous seriez troublé si une trop belle femme se rapprochait de vous...

N'allez pas croire que je parlais de moi. Non, je dois avouer que je suis plutôt charmante, mais de là à dire que je suis une "trop belle femme", je ne suis pas aussi narcissique ! Non, ce n'était qu’hypothétique.
Je ne parlais donc en aucun cas de la situation actuelle, bien que je sois tout de même irrésistible.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Dim 15 Nov 2015, 19:37

La jeune fille ne semblait pas tellement choquée par mes propos. Cela m'étonnerai quand même qu'elle ai l'habitude qu'on lui sorte ce genre de truc... Où alors elle... Non, je ne devais pas penser à ça. Le passé, c'est le passé, j'ai franchement pas envie d'y repenser, surtout à cette partie en particulier et maintenant.

- C'est bien ce que je dis, vous avez des fantasmes bizarres monsieur.


Je hausse les épaules. Elle a bien fait de ne pas me prendre au sérieux. Elle devait sûrement penser que j'étais complètement taré, mais je n'en avait cure. Et puis, ce n'était qu'une partie de la vérité, non ? Heureusement que Nightmare est pas intervenu, sinon la pauvre elle en aurait bavé... Il adore sortir ce genre de truc, je sais pas pourquoi. Il a un sadisme encore plus prononcé que le mien sûrement. Je fis un micro sourire en coin et lui répondit :

- Si tu le dis...

Il y eu un silence pendant un cours instant. Puis la jeune fille repris :

- Mais comme tout homme je présume, vous seriez troublé si une trop belle femme se rapprochait de vous...

Je rêve où elle met tous les hommes dans le même panier... Me testait-elle ? Comme c'est amusant... Si elle savait que toutes les femmes du mondes, grosses, anorexiques, boulimiques, petites, mignonnes ou tout autre type que vous voulez ne me font ni chaud ni froid et ne m'intéressent guère... Même si une très jolie femme canon à souhait se présentai devant moi, je la traiterai comme je traite tout ces jouets vivant qu'on appelle plus communément "humains". Peut-être ferais-je semblant de succomber à son charme, ne serait-ce que pour lui faire plaisir un court instant avant de la briser entièrement. Ne vous as-t-on jamais dit que le monde n'est qu'un vaste terrain de jeu ? Eh bien, moi je vous l'aurait dit.

- Pff. Aussi jolie cette femme soit-elle, ça ne reste qu'un simple jouet à ma disposition... Et jamais je ne m'attarde sur le physique d'un de mes jouets... Tant qu'il peut me distraire, ne serait-ce qu'un court instant...

Là, je vais passer pour un sacré taré. J'espérai seulement qu'elle n'allai pas fuir lamentablement, car j'avais envie de continuer à m'amuser avec elle... Surtout que ça devenait assez intéressant... J'avais l'impression qu'on essayait de se découvrir, et que le premier à avoir beaucoup d'informations sur l'autre avait gagné... Évidemment, je n'allai pas perdre aussi facilement...

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Dim 15 Nov 2015, 20:06

Encore une fois, l'homme n'eut pas de réelles réactions, je veux dire à part une légère mimique qui ressemblait plus ou moins à un sourire.
Je crois que c'était le plus étrange pour moi. L'homme avait des paroles... comment dire... percutantes, et pourtant, il se contentait de marcher près de moi, ans ralentir, sans me jeter de rapide regards. Non, rien. Un esprit de singe dans une statue.

- Pff. Aussi jolie cette femme soit-elle, ça ne reste qu'un simple jouet à ma disposition... Et jamais je ne m'attarde sur le physique d'un de mes jouets... Tant qu'il peut me distraire, ne serait-ce qu'un court instant...

Mes lèvres s'étirèrent dans un grand sourire. Un joueur. Il n'aurait pas pu tomber sur pire adversaire. Je ne perdais jamais à ce genre de jeux. Quoi ? Et si je perdais un jour ? Non, même si je vivais un semblant de défaite, je saurais le changer en quelque chose qui me serait plus favorable croyez moi. Et bien que le fait qu'il parle des femmes ainsi, en tant que "jouets" m'irrita un peu, je ne pus réellement le prendre mal. Moi même je me servais de certains hommes comme de simples distractions. Bien qu'à la différence de lui je ne les classe pas tous dans cette catégorie, seulement quelques uns.
Soudain et pourquoi avec délicatesse, je le saisissais par le bras, l'arrêtant et le tournant vers moi. J'étais petite certes, mais je n'avais aucun mal à le repousser contre le mur avec douceur, plongeant mes yeux dans les siens, un sourire malicieux sur les lèvres. Je n'étais ni collé à lui, ni en "position de supériorité", je me tenais simplement face à lui, avec une proximité légèrement indécente.
Décidément, avoir trouvé un homme qui se prétendait capable de résister à n'importe quelle femme me plaisait, et j'étais impatience de jouer avec.

- Je ne partage pas votre avis, monsieur, dis-je d'une voix amusée, aucun homme ne peut résister à toutes les femmes. Il y en a forcément une qui vous fera de tomber.

Et si ce n'était pas moi, une autre y parviendrait. Par contre, j'attendais avec impatiente sa réaction. J'allais pouvoir voir s'il était réellement aussi joueur et intouchable qu'il ne semblait le prétendre.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Dim 15 Nov 2015, 20:36

Je vis ses lèvres s'étirer en un grand sourire. À quoi pensait-elle ? J'avais vraiment envie de le savoir... Cette fille éveillait ma curiosité au fur et à mesure de notre dialogue. J'avais envie de percer à jour ses moindre petits secrets, même les plus intimes... Et qui sait, peut-être m'en reservirais-je pour la détruire de l'intérieur. Oui, cette idée était tellement amusante... Mais je n'allai pas la mettre à exécution. Du moins pas de suite. Je vais attendre un peu avant de poser les questions qui la toucheront encore plus profondément qu'elle ne le pense... pour finalement savoir des choses dérangeantes sur elle. Oui, j'allai faire ça. Genre lorsque le bon moment arrivera. Je contint un sourire sadique. Cette idée m'amusait déjà au plus haut point...

Soudain, la jeune fille me saisit par le bras, ce qui me fit m'arrêter, et elle me tourna vers elle. Je fus d'abord un peu pris au dépourvu. Que faisait-elle ? Puis elle commença à me pousser vers le mur. Je décidai de me laisser faire. Non pas pour lui donner l'impression qu'elle contrôle la situation quoique, mais parce que ça m'amusait de la voir faire cela. Elle était un peu trop proche, mais je ne dis rien. Elle me regarda droit dans les yeux, un sourire malicieux aux lèvres. Je la regarde moi aussi droit dans les yeux, sans rien dire et sans rien montrer.

- Je ne partage pas votre avis, monsieur, dit-elle d'une voix amusée, aucun homme ne peut résister à toutes les femmes. Il y en a forcément une qui vous fera de tomber.

Cette remarque me fit légèrement sourire. Je savais qu'un jour, je tomberai sous le charme d'une femme. Mais en attendant, ça n'était pas arrivé, et je ne pense pas que ça arrivera de suite. Je n'étais jamais tombé amoureux, donc je ne pouvais pas savoir ce que ça faisait. Mais en même temps, ça m'angoissait un peu. Que se passerait-il ? Qu'est ce qu'on ressent quand on est... amoureux ? C'était si excitant... et si abstrait à la fois. Ce mot résonnait étrangement dans mon esprit. Comme si il n'avait pas de sens, et que c'était un mot dit comme ça, pour rigoler.
Je répondit donc :

- Peut-être... Mais en attendant, ça n'est pas arrivé. Et faut arriver à me supporter...

J'ai failli dire "nous supporter", mais je préférai omettre ce détail. Inutile d'en rajouter. Je me libère de son emprise en lui disant avec un sourire moqueur :

- Et puis, ça tombera sûrement pas sur toi, t'es trop jeune !

Cette fille me faisait vraiment penser à Ellen sur certains points. J'avais très envie de lui demander son nom, mais je préférait que ce soit elle qui me le donne avant. Sinon, ça serait pas drôle ~

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Ven 20 Nov 2015, 22:08

Comme je m'y attendais, l'homme ne réagit pas à proprement parler, il se contenta de se laisser faire de A à Z. Gardant son expression impassible alors même que nos regards se mêlaient.
Mon utilisation du mot tomber était également réfléchit, dans ce contexte j'aurais pu parler de séduction, mais j'avais préférais un terme plus complexe. Simplement car, pour moi, l'amour avait un arrière gout amer, et j'avais de l'expérience en la matière.

Je parvins tout de même à lui arracher un nouveau semblant de sourire avec mes paroles. J'avais donc touché juste. Il n'était peut être pas si sot cet homme.

- Peut-être... Mais en attendant, ça n'est pas arrivé. Et faut arriver à me supporter...

- Il est vrai que ce ne doit pas être simple... Dis-je sur le ton de l'humour, une simple boutade en soi.

Ces paroles m'étaient venues sans même que j'y pense, et elles étaient sorties tout aussi naturellement de ma bouche. Il faut bien avouer que l'homme en question, bien que supportable je suppose, était assez spécial. Il ne semblait pas du genre romantique ou à apprécier les effusions d'amours, alors que ça voyez vous, c'est une chose qui fait craquer bon nombre de femme. Elles sont si simples à séduire.
Suite à cela, il s'écarta de moi, qui ne fis d'ailleurs rien pour le retenir tandis qu'il m'adressaiT un sourire avec un léger fond de moquerie, si j'interprétais bien cela.

- Et puis, ça tombera sûrement pas sur toi, t'es trop jeune !

Je plissais légèrement les yeux en l'observant. Ce n'était pas comme si j'avais l'air d'une gamine. J'étais plutôt adulte pour mon âge, du moins c'est ce qu'on me disait. Sans attendre je le rattrapais, me plaçant à sa hauteur pour enfin me caler sur son rythme.

- Je vous trouve très sûr de vous monsieur. Ce serait si surprenant si vous tombiez pour moi ?

Il m'intriguait, mais jamais je ne l'avouerais. Je ne savais même pas qui il était. Mais ce jeu là, face à un total inconnu, était réellement trop divertissant pour que je cherche à le briser. Et puis, s'il ne se présentait pas lui, pourquoi le ferais je ?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 21 Nov 2015, 11:48

- Il est vrai que ce ne doit pas être simple...

De me supporter ? En effet. Si elle pense que je suis pas si insupportable que ça... Bah, elle me connait mal. Très mal. Quelqu'un qui a deux squatteurs dans son corps, c'est pas supportable tout les jours. Surtout quand un de ces squatteur est pire que moi, et quand t'as l'autre qui fuit comme la peste les gens. Mais j'allai pas confirmer ses dires, de toute façon ça n'avancerai à rien.
Je lui dit que si jamais je tombai amoureux, ça ne serai sûrement pas sur elle, ce à quoi elle me répondit :

- Je vous trouve très sûr de vous monsieur. Ce serait si surprenant si vous tombiez pour moi ?

Je hausse les épaules en reprenant mon expression d'impassibilité habituelle. Je ne me posait pas la question, et ça n'arrivera pas dans le futur. Et si elle me trouve trop sûr de moi, c'est son problème, pas le mien. Je la regarde et lui dit :

- J'me suis pas posé la question. Et c'est pas maintenant que ça arrivera.

Je continue de marcher sans rien dire. J'avais envie de lui demander son nom, mais sans que cela ressemble trop à une question. Après je serai obligé de donner le mien, forcément, même si je préférai éviter de le faire...

- Tu m'as toujours pas donné ton nom, d'ailleurs.

Je continuai de marcher tout en me demandant quel pourrait être son nom. Non pas que c'était une information extrêmement essentielle pour la survie de l'humanité, mais j'avais besoin de satisfaire ma curiosité. Et puis, il me semblait avoir remarquer que quelque chose la perturbait depuis le début de notre conversation de la plus haute importance. Et ça aussi, j'avais envie de le savoir. Mais bien évidemment, j'allai la titiller un peu avant de le lui demander...

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Sam 21 Nov 2015, 16:04

Je trouvais cela un peu dommage qu'il n'entre pas plus dans mon jeu. Car jouer seule, c'est un peu lassant au bout d'un moment. Heureusement pour l'instant, je m'en contentais.
Il haussa les épaules, sans autres réaction notable. C'était un peu dommage, car je m'attendais à ce qu'il devienne joueur, hors il restait impassible.

- J'me suis pas posé la question. Et c'est pas maintenant que ça arrivera.

Ce n'était pas réellement ce que je lui demandais, et ce n'était pas non plus le genre de réponse que j'espérais. En réalité, j'avais très très envie de lui prouver qu'il se tromper totalement, et que si je le voulais, il serait sous mon charme en un rien de temps. Mais à l'instant même où je levais la main, l'approchant de son bras, un frisson me parcourut et j'abandonnai immédiatement. Plutôt perdre cette partie que de le charmer. Il n'y avait rien contre lui, mais je n'en avais pas la force, pas aussitôt... pas après ça.

- Tu m'as toujours pas donné ton nom, d'ailleurs. Finit-il par dire en m'arrachant de mes pensées.

Je clignais plusieurs fois des yeux, réintégrant peu à peu la situation actuelle. Venait-il de me demander mon nom ? Pas vraiment en fait, il ne faisait que me signaler que je ne le lui avais pas donné. Donc, voila que ça l'intéressait ? Un sourire taquin étira mes lèvres. S'il croyait que ce serait si facile, il se mettait le doigt dans l’œil jusqu'au coude ! De plus, il ne m'avait pas donné le sien non plus.

- Vous non plus ! Et puis, si vous vouliez mon nom, il suffit de le demander. Vous n'êtes pas obliger de faire comme si cela ne vous intéressait pas.

Je jetai un regard amusé vers lui. Evidemment, je n'allais pas encore le lui donner. Il avait tout de même de grandes jambes, et une seule enjambé pour lui m'en demandait deux. Ce n'était pas si simple de garder le même rythme !
Alors, une note de malice se glissa dans ma voix et j'ajoutai :

- De puis, la courtoisie ne veut-elle pas que l'on se présente avant de réclamer des présentations monsieur ?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 21 Nov 2015, 17:11

La jeune fille sembla s'offusquer à nouveau. J'avais dit quoi encore ? C'était un crime de demander un prénom... enfin, de le réclamer ? Si oui, j'étais pas au courant.

- Vous non plus ! Et puis, si vous vouliez mon nom, il suffit de le demander. Vous n'êtes pas obliger de faire comme si cela ne vous intéressait pas.

Je soupire en esquissant un truc qui ressemblait à un sourire. Je n'était pas dans l'obligation de donner mon prénom, et je ne le ferai pas tant qu'elle ne m'aura pas donné le sien. Si on pense la même chose chacun de notre côté, n'empêche, on est pas encore sortis de l'auberge. Si cela m'intéressait pas ? Bien sûr que si, ça m'intéresse de l'avoir. J'en ai besoin pour lui tirer les vers du nez à propos du soucis qu'elle balade comme un fardeau depuis tout à l'heure... Il fallait que je sache ce que c'était. Et j'avais tellement rien à faire que c'était ma priorité numéro une.

- Tu aurai pu interpréter ma remarque comme une question, tu sais... je réplique en soupirant légèrement.

La jeune fille me répliqua, comme pour me faire la morale :

- De puis, la courtoisie ne veut-elle pas que l'on se présente avant de réclamer des présentations monsieur ?

Je fis un truc qui ressemblait vaguement à un sourire. La courtoisie ? Désolé, j'ai pas appris, tout comme la galanterie ou autre conneries. En plus, à mon goût, ça ne servait à rien d'autre qu'à se faire bien voir dans la société de maintenant. Or, l'essentiel n'est pas là, et malheureusement les gens ne font qu'essayer de bien se faire voir par tout le monde... Du moins c'est l'impression que ça me donne. Et puis, on demande pas à ses jouets d'être les plus beaux du monde d'habitude, non ?

- Peut-être. Mais on m'a jamais appris ce truc qu'on appelle "courtoisie", et c'est pas maintenant qu'on va me l'apprendre.

Je fis une courte pause avant de reprendre :

- Tu m'as toujours pas donné ton nom, sinon.

J'avais l'impression que j'allai pas m'en sortir comme ça...

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Sam 21 Nov 2015, 17:51

Interpréter sa remarque comme une question ? Non, ça aurait été beaucoup trop simple. Il était clair que sa remarque nécessité une réponse, mais je ne lui avais pas donné cette satisfaction par choix.
Une grimace, que j'interprétais comme un semblant de sourire apparut de nouveau sur son visage. Pourquoi dis-je que cela me semblait être une grimace ? Eh bien, il n'avait rien de moche là dedans, seulement je n'avais pas l'impression qu'il était le genre à offrir des sourires gratuitement, il était trop inexpressif pour que cela me semble naturel. Alors, bien qu'il n'en soit pas moins charmant, car je ne me voile pas la face, cet homme possédait son propre charme, ce sourire ne lui convenait pas.

- Peut-être. Mais on m'a jamais appris ce truc qu'on appelle "courtoisie", et c'est pas maintenant qu'on va me l'apprendre.

Vous croyez ? Je prendrais un malin plaisir à lui apprendre à se montrer au moins polis, à défaut de n'être courtois. Voyez vous, c'est une base pour moi, la société est fondé là dessus, chacun se cache derrière ses manières, ceux qui ne le font pas son des idiots qui n'ont rien compris, des incultes qui se sentent différent et rebelles en oubliant ces règles. Alors qu'en réalité ils sont simplement rustre.
Je profitai d'une pause qu'il faisait, certainement pour reprendre sa respiration, pour intervenir.

- Il faudra pourtant que vous appreniez ce que cela veut dire si vous comptez vivre en communauté. A moins que vous ne souhaitiez passé pour un ignare.

Puis, coupant mes remarques là, il reprit :

- Tu m'as toujours pas donné ton nom, sinon.


J'haussai donc les épaules en guise de réponse, cet éternel sourire mi-amusé mi-innocent sur le visage. Comme je l'ai déjà dit, ce serait trop facile que je le lui donne ainsi, sans oublier qu'il ne me l'avait toujours pas réellement demandé, il n'avait qu'appuyé le fait que je ne le lui avait toujours pas révélé. Très bien. Dans ce cas, je pouvais tout aussi bien jouer à ce petit jeu aussi.

- Vous non plus. Et puis, ce serait un bon exercice pour vous de vous présenter, puis de me demander en posant une question de vous décliner mon identité.

C'était incroyablement amusant de donner une leçon à un Diamant en fait. Un sourire de satisfaction vint remplacer le précédent sur mes lèvres. Décidément, mon horrible matinée s'éloignait de plus en plus vite.

- Et si vous n'appréciez pas le terme de "courtoisie", appelons cela de la politesse ! Conclus-je tout en lui adressant un clin d’œil amusé.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Akatsuki Nakamura le Sam 21 Nov 2015, 19:09

Pendant ma pause, elle me répliqua :

- Il faudra pourtant que vous appreniez ce que cela veut dire si vous comptez vivre en communauté. A moins que vous ne souhaitiez passé pour un ignare.

Pfff. Je me fichais bien de passer pour un ignare. C'était bien la dernière de mes préoccupations, et encore, je suis sûr que ça en fait même pas parti. Et puis, j'avais déjà du mal à me faire à la vie de groupe... Il n'y a qu'une seule fois où j'ai réussi à bien m'intégrer dans un groupe. Mais ce n'était pas dans le même contexte.

- Pff. Qu'est ce que j'en ai à faire de passer pour un ignare, moi...

Puis je lui fait à nouveau remarquer qu'elle ne m'avait pas donné son nom. Ce que à quoi elle répliqua :

- Vous non plus. Et puis, ce serait un bon exercice pour vous de vous présenter, puis de me demander en posant une question de vous décliner mon identité.

Sérieux, c'est une gamine qui me fait la leçon... J'ai jamais vu ça.

- Et si vous n'appréciez pas le terme de "courtoisie", appelons cela de la politesse !
conclue-t-elle.

Je baille, signe que tout ce charabia sur la politesse et autre trucs niais m'ennuyait au plus haut point. Vraiment, la politesse... Qu'est ce que c'est soulant. Surtout quand on a pas l'habitude du tout, comme dans mon cas. La galanterie (quel truc de merde...), la courtoisie et la politesse, je ne connais pas. Et j'avais vraiment pas envie de céder à ses caprices. Mais si elle voulait absolument une question, elle allait l'avoir :

- Bon, et sinon, tu vas me le donner ton nom ? je dis sur un ton qui se voulait neutre, bien qu'on pouvait percevoir une pointe d'irritation dans ma voix. T'en a honte ou quoi ? je finis sur un ton mi amusé mi moqueur.

Ma curiosité commençait à me faire perdre patience. Elle avait eu sa question, donc maintenant qu'elle me donne son nom. Elle en avait effectivement honte ou quoi ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Invité le Dim 22 Nov 2015, 14:31

Alors que je finissais de lui parler, il bailla à s'en décrocher la mâchoire, encore une fois, qu'elle impolitesse ! Je soupirais avec un léger sourire. S'il ne souhaitait pas subir de morale interminable, alors il devait être irréprochable. C'est ainsi que ça marche, si tu ne fais pas ce qui doit être fait, tu subis des leçons, si tu fais tout comme on te l'a appris, alors personne n'aura rien à te dire ! Décidément, cet homme n'avait aucune manière. Un peu plus impatient et irrité, il ajouta donc :

- Bon, et sinon, tu vas me le donner ton nom ? Puis, il changea de ton pour en adopté un peu plus... moqueur je dirais, T'en a honte ou quoi ?

Je le dévisageais un instant, il était parfois un peu surprenant. Si j'avais honte de mon nom ? Pas vraiment en fait, je l'aimais beaucoup, c'était le premier cadeau qu'on m'avait fait à ma venu au monde, et le cadeau certainement le plus sincère que mes parents m'est fait. Un cadeau immatérielle et pourtant... Waaah, stop, depuis quand pensais-je ainsi ? Voyons, reprends toi Lily ! Ce n'est pas ton genre d'être si sentimentale ! Laissant ces pensées trop niaise de côtés je finis par lui répondre :

- Vous êtes vraiment rustre monsieur. Mais je vais m'en contenter pour cette fois. Je m'appelle Lily, et c'est tout ce que vous aurez. Vous êtes trop impoli.

Je laissais le silence planer quelques instants, regardant droit devant moi, on allait bientôt devoir quitter ce bâtiment pour rejoindre le réfectoire, la fin du couloir approchait à grands pas. Puis d'un air un détaché je lui demandais :

- Et vous alors ? Quel est votre nom ?

D'ailleurs, je ne savais toujours pas s'il était professeur, surveillant, ou bien un autre membre du personnel. Qui sait il était peut être cuisinier, ou femme de ménage, l'imaginé vêtu d'un uniforme rose pâle, un chiffon dans la poche, un balai dans la main et sa mine renfrognée me fit lâché un ricanement discret.
Mais ce dont j'étais sûre c'est qu'il n'était pas psychologue. Ou alors il serait un très mauvais psychologue.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est vraiment trop grand ici • Lily Marshall

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum