Rencontre sous les douces odeurs du soir. [Libre]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre sous les douces odeurs du soir. [Libre]

Message par Invité le 31/10/2015, 02:54

Rappel du premier message :

18h30. Heure de pointe, heure de sortie. Les gens sortent du travail, des cours, de la petite école, pour une partie. D'autre rentraient dans les lieux, seuls ou en groupe. Travail? Sorties en amis? En famille? Je pouvais émettre bien des hypothèses, tout en affirmant certaines d'entre elles avec mes sens de métamorphe sur-développés. Quand à moi, Melian, 18 ans, je trainassais dans le quartier branché de la ville depuis bientôt une demi-heure. Je ne savais quoi faire en ce vendredi soir. La semaine venait de se finir, les cours étaient enfin mis de côtés pour moi. J'avais eu le courage inespéré de faire les devoirs, d'entamer de vagues révisions avant de prévoir une sortie inattendue. Je m'étais donc vêtue d'un jean abordant une couleur réglisse, surplombé d'un haut en laine à la teinte citrouille ajusté par un col bateau; col large laissant apparaître le haut des épaules, ainsi que les clavicules. Des chaussures, en forme de vans cachaient mes pieds, que j'aurais voulu laisser nus, en contact avec la nature, le sol. Après tout je n'étais pas une métamorphe pour rien : nature, chasse, herbe, se faire les griffes contre l'arbre du voisin ou encore ronronner à la moindre caresse. Pour ce qui était de mon visage, mes cheveux aux couleurs citrouille et tigre étaient réchauffés par un bonnet en laine (tout était en laine chez moi.. A non, le jean et les chaussures ne l'étaient pas!) réglisse lui aussi. Je n'étais pas vraiment du genre à me la jouer arlequin, ce n'était pas Pâque ou Avril.

Là n'était que les premières heures de la soirée, les rayons du soleil étaient encore vaguement tracés dans le ciel, tandis que les couleurs colorant le ciel, qui lui allait s'assombrir, s'estompaient, mes yeux enregistraient encore les couleurs orangé, rouge, bleue et grise du ciel. Cette partie de la ville devenait de plus en plus animée, ce n'était pas pour rien par ailleurs; entre boîtes de nuit, restaurant, karaoké ou encore des animations extérieurs (pourquoi pas un groupe de jeunes demoiselles éméchées en train de chanter une chanson sur de fausses notes mais riantes de bon cœur). J'observais les alentours afin de voir un endroit sympathique, non pas pour dévorer quelqu'un ou m'amuser avec un chat, mais pour faire de nouvelles rencontres et me faire peut-être (avec chance) des amis pour le reste de l'année, ou bien quelques jours. Par contre, une chose dont j'étais certaine, c'est que de bonnes odeurs virevoltaient dans le ciel, dansantes et se mêlant les unes aux autres afin de raviver nos papilles. Les miennes étaient bien plus que réveillées, elles ne demandaient qu'à se mettre quelque chose sous la dent. Je venais de passer devant deux restaurants assez plaisant visuellement, mais je n'avais pas vraiment la possibilité de manger à ma faim. Pas beaucoup d'argent, et je ne contrôlais pas assez bien mon pouvoir pour être sûre de manger seule. Je ne voulais pas que par hasard une oreille apparaissent dans ma chevelure flamboyante, ou encore un petit croc perdu.

- Abstiens toi Melian.. Tu dois tenir, pas de repas le soir, tu attendras avant de pouvoir te nourrir. Haa.. C'est dur.

Ô vous devez certainement vous demander quels genres d'odeurs je devais sentir, imaginez les odeurs que vous aimez, une brochette de poulet grillée avec un mélange de pruneaux, ou d'ananas. Du canard avec des légumes dans de l'huile de noisette. Des légumes au wok avec de la sauce sucré-salé japonaise? Aussi. Mon nez avait pris l'habitude de ne repérer que les bonnes odeurs quand mon ventre réclamait de la nourriture. C'était comment dire.. Le grand amour entre eux. Une union dont la séparation les tueraient. Eux deux représentaient bien le genre de relation de conte de fées.

Je devais m'occuper pour penser à autre chose, pour faire oublier à mon subconscient l'envie omniprésente de faim de mon corps. Je continuais donc me balader, d'arpenter les ruelles ouvertes aux couleurs diverses et variées, à la noirceur, comme aux coins éclairés de toutes parts. Moi, je me baladais partout, j'y voyais autant dans le noir, quand en pleine journée. Et par le détour d'une rue, je fis une rencontre inattendue. Mon visage rencontra un corps étranger. Une odeur que je ne connaissais pas envahit mon visage et me fis éternuer. Je clignais à plusieurs reprises des yeux afin de voir clairement la personne qu'il y avait devant moi.

Une rencontre assez inattendue, mais qui pouvait être assez plaisante, si je gardais espoir.

- Excusez moi, je ne vous avais pas senti.. Vu pardon !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas


Re: Rencontre sous les douces odeurs du soir. [Libre]

Message par Invité le 24/11/2015, 17:32

Aussi surprenant que cela pouvait l'être pour des humains, pour moi ça demande était tout à fait normale. A défaut, que son terme de "sentir", ou venir la humer pouvait être fait de loin. Heureusement, je n'avais pas besoin de coller mon nez contre la peau d'une personne, du moins quand le vent était de mon côté et que tournoyant il laissait les odeurs des corps étrangers flâner dans l'horizon bleu.  Et ce soir, le vent bien que discret, était présent. Je pouvais sentir sans trop m'approcher l'électricité flotter autour de la demoiselle, sortir des pores de sa peau. Je me plaçais non loin d'elle, afin de ne pas la gêner, mais de pouvoir sentir son odeur et étudier avec attention la quantité de magie l'enveloppa. Si je pouvais lui être d'une aide quelconque, j'étais heureuse, et ce soir pour la seconde fois, j'allais pouvoir aider Mana. Mes yeux ne la lâchèrent pas, tandis que dans une démarche raffinée elle se déplaça pour faire face à un lampadaire en fer. Le pied du lampadaire était un mélange entre le cuivré et le gris. Rouillé par le temps, les intempéries et le manque d'entretient. Une ampoule toujours présente. Mais quelle était l'utilité de fournir ce parc en électricité alors qu'il était abandonné, que plus personne n'y allait? Aucune. Les animaux avaient maintenant leur territoire, la nature reprenait un peu plus de sa force et montait d'une marche dans le conflit face l'homme.

Mana leva les bras vers cet objet. Elle ne bougea plus, ne dit plus mot, se contentant de fixer avec un sérieux immense le lampadaire. Elle resta concentrée comme cela un moment, ses épaules, ses jambes, son ventre, chacun de ses muscles se contractèrent un peu plus au fur et à mesure du temps. Ses épaules se raidirent, je voulu avancer par peur qu'elle force trop, mais elle allait bien. Son coeur n'avait pas de pouls anormal, il était un peu affolé mais parce qu'il devait nourrir le corps de Mana pour qu'elle puise dans son pouvoir. Son pouvoir lui n'était plus aussi présent que d'habitude. Il se dirigeai vers le haut de son corps avec rapidité et fluidité. Un spectacle magnifique à voir. Je ne pouvais pas voir l’électricité mais je le sentais, et je l'entendais. Tous mes sens me disaient cela. Et min imagination apportée sa touche personnelle. Sa concentration était telle que je me demandais si elle allait réagir quand la lampe s'allumerait.

Le lampadaire se tenant devant Mana clignota le premier. Fébrilement il s'alluma et resta après un bon moment complètement allumé. Un second ne tarda pas, puis un troisième. Chaque fois qu'un lampadaire s'ajoutait, mes yeux s'éblouirent un peu plus. J'étais en admiration devant ce pouvoir. Elle le contrôlait bien, bien mieux qu'elle ne pouvait le penser.. Et que j'aurai pu le penser. Cependant, son pouls se fit plus fort, plus saccadée était sa respiration. Je devais faire un choix, pas comme si ça vie était entre mes mains, mais je savais qu'elle voulait tenir, cependant, elle pouvait se faire du mal. Et cela faisait bien 10 minutes que les lampadaires étaient nettement en éveil.

Ce fut d'un pas décidais, que je m'approchais de la demoiselle. Posant une main sur son épaule. Elle ne me sentit pas et ne dit rien. Je dus renforcer mon appuie tout en l'appelant. "Mana! Arrête. J'ai la réponse à ta question."
Elle baissa ses mains, puis les yeux papillonnant elle se tourna vers moi. Encore un peu ailleurs. Une fois qu'elle fut totalement apte à m'écouter, je pris la parole.


- Sache que je ne vois pas les auras, je devine grâce à mes sens. Donc, ce que je vais te dire, n'est pas totalement fiable. Quand tu as commencée à utiliser ton pouvoir sur ses lampadaires, l'électricité autour de toi est devenue plus forte, comme si tu capturais celle étant autour de toi. Elle nage autour de toi, avant de venir contre tes mains. C'est au niveau de tes mains que l'odeur est plus forte. Et une fois que tu as allumé les lampadaires, l'odeur était presque inexistante. Je sentais juste l'odeur de la pluie et de la nourriture de tout à l'heure. Ce ne sont que des hypothèses, mais maintenant, l'odeur statique redevient un peu plus forte depuis que je te parle. Elle se rééquilibre je dirai..

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre sous les douces odeurs du soir. [Libre]

Message par Invité le 24/11/2015, 20:23

Mana se sentait partir elle sentait au fur et à mesure que les secondes s’égrainaient qu’elle perdait le contrôle son pouvoir allait lui échapper, elle allait perdre le contrôle pire encore elle allait peut-être en mourir, mais bien que consciente des risques elle ne pouvait pas s’arrêter elle n’avait jamais pu s’arrêter avant d’avoir fini sa tache peut être réussirait elle à s’arrêter lorsque tous les lampadaires du parc seraient allumer, mais elle aurait probablement perdu connaissance avant sa. Elle était fichue elle avait été trop gourmande elle avait pris une cible trop importante pour elle. Elle avait de plus en plus de mal a respiré son cœur s’emballait et ses jambes commençait à trembler. Elle n’avait aucune idée du temps depuis le quelle elle utilisait son pouvoir.

Alors qu’elle se pensait fichue une voix s’insinua dans sa tête la voix de Melian qui lui disait d’arrêter et sa voix sembla repoussé la magie la faire sortir de son corps et lui permettre de s’arrêter. Jamais personne n’avait réussi à l’arrêter pourtant beaucoup de personne avait essayé au manoir mais aucune n’avait réussi à l’atteindre. Ils avaient même essayé de l’assommer sans résultat. Peut-être que seul les gens comme elle les gens avec des dons pouvait l’atteindre lorsqu’elle utilisait le sien ou alors il fallait des gens en qui elle avait confiance, avec qui elle avait tissé des liens et de qui elle se considérait comme proche. Elle n’en savait trop rien s’était encore une chose de plus à vérifier. Décidément elle était loin de comprendre et de contrôler son don, mais après tout elle était à l’académie tsuki pour ça.

Mana avait du mal à revenir à la réalité même lorsque Melian avait brisé l’influence que la magie avait sur elle. Bien que la magie n’agissait plus physiquement elle était toujours présente en moins forte quantité mais tout de même la dans son esprit à lui embrouillé l’esprit la laissant dans une sorte de torpeur dont elle avait du mal à se sortir. Puis lentement elle baissa ses mains et papillonnât des cils pour chasser les dernières traces de magie et donc de sa torpeur. Ensuite elle écoute Melian. Ses paroles ne confirmèrent pas réellement les hypothèses de Mana, mais elles lui permirent d’un peu mieux comprendre son don ce qui en soit était déjà une excellente chose. Puis Mana n’eut pas l’occasion d’y réfléchir longtemps car à peine Melian avait-elle finie de parler que Mana tombât à genoux en se tenant la tête tandis que toutes les ampoules qu’elle avait allumé tout à l’heure mais qui s‘était éteinte dès qu’elle avait cessé d’utilisé son pouvoir explosèrent. Elle avait l’impression que sa tête allait éclaté que tout son corps allait fondre. Elle se mit à hurler puis d’un coup au bout de quelques secondes tous se stoppa. Sans même demandé à Melian elle était quasiment sûre qu’à présent son odeur était redevenue celle qu’elle était avant qu’elle utilise son don. La magie venait de se rééquilibré en elle lui injectant en quelques secondes dans le corps tout ce qu’elle avait consommé en plusieurs minutes tout à l’heure. Elle n’avait jamais ressenti cette douleur auparavant peut-être que s’était pour ça qu’elle perdait connaissance d’habitude quand elle utilisait trop de magie, peut-être que s’était la façon que son corps avait trouvé de la préservé de cette douleur, mais en interrompant le cycle cette fois elle n’avait pas pût s’évanouir et avait donc du supporté l’équilibrage des forces en présence en elle.

Mais maintenant qu’elle était rééquilibrée elle se sentait faible et vide. Elle resta donc assise sur le sol comme engourdie et vidé par la décharge qu’elle venait de recevoir. Puis soudain elle se rappela d’une parole de Melian plus tôt. Elle avait dit que la nourriture l’aidait. Elle se demandât si la nourriture pourrait aussi l’aidé à récupérer des forces. Elle fouilla dans son sac à main et en sorti une barre chocolaté elle en croquât un bout et se sentit déjà un peu mieux même si elle resta assise. Elle tendit ensuite un morceau à Melian pour partager avec son amie.

« Bon ben utiliser trop de pouvoir d’un coup et resté consciente apparemment s’est pas une super idée maintenant au moins je le sais »

Plaisantais je en souriant à son amie parce qu’elle avait bien vue que Melian s’était inquiété au moment où elle s’était effondré au sol en hurlant et à vrai dire elle-même s’était également inquiété à ce moment la vu qu’elle avait littéralement cru explosé. Et bon repeindre la forêt avec des morceaux de son corps s’était pas une idée qui l’attirait énormément elle s’en passait parfaitement.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre sous les douces odeurs du soir. [Libre]

Message par Invité le 3/12/2015, 12:24

Je m'étais donc assise à côté de la cadette afin de rester à sa hauteur, lui évitant ainsi de lever la tête et de sentir un violent maux de tête s'insinuer en elle.

Au contact de ma peau contre l'herbe fraîche, je frissonnai, cela n'était pas désagréable mais surtout surprenant. J'avais presque oublié sont existence le temps des quelques secondes.. Le temps d'une peur pour Mana qui avait hurlé. Je ne la quittais pas des yeux, une peur naviguant en moi. Je ne voulais qu'il arrive quelque chose à la jeune fille. Cependant, la fixer continuellement ne changerait pas les choses, mais cela les rendraient gênantes pour nous deux; situation que je voulais éviter. Un oeil sur elle, je levais la tête vers le ciel, la Lune surplombant ce ciel bleu roi.


Je pense que le mieux pour exercer le pouvoir, est d'arriver à le gérer. Il faut s'entraîner régulièrement afin de pouvoir le voir fleurir comme il faut. C'est comme apprendre à marcher, certains y parviennent très vite, pour d'autres ils leurs faut plus de temps. Tu devrais certainement t'entraîner plus régulièrement, sur tout ce que tu peux, afin de ne plus avoir ce moment de douleur extrême. Même si avoir mal ramène parfois à la réalité, ce n'est pas la meilleure chose. Ce qui nous envelopper après l'utilisation de notre pouvoir est un mélange de joie, de satisfaction, avec la sensation d'une fatigue naissante mais pas imposante et une pointe de légère douleur. Ces éléments me permettent de rester encré à la réalité tout en profitant de ce que la nature m'a offerte. (Tout en disant cela, je venais fixer l'une de mes mains, première partie de mon corps ayant subi les transformations de mon pouvoir.)

Régnante en maître chaque nuit, elle laissait sa lumière douce et chantante m'envelopper chaleureusement, elle chassait les peurs et montrait la voie à la gente de la nuit. Au contraire du Loup-garou, en tant que changeuse je n'avais pas l'obligation de me transformer lors des pleines lunes, pourtant, je devais me transformer de temps à autres, afin de ne pas devenir folle. Et je devais faire des transformations totales. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu de transformation totale et cela me démangeait. Je devais me retenir. Je ne pouvais pas en faire hors de l'enceinte, bien que ce lieu soit vide depuis un bon laps de temps.

De plus Mana.. Elle avait bien usé de sa magie il y a quelques minutes? Pourquoi pas moi? Un peu de magie sur mon corps, pour me détendre et ne pas céder à cet appel de la nuit? Je le pouvais bien.. Juste un temps. Pour cette soirée.. Personne ne le verrai. Je le pouvais.

Cette pensée s'encra en moi. Mes yeux clos, je levais la tête vers le croissant de Lune, afin de rencontrer son appel et de laissait des appendices animales se former sur moi. Avec ce chant, je ne pouvais choisir la dîtes métamorphose. Une fine douleur fut provoquée sur mon crâne, deux bois sortirent de ma tête mais ne grandirent que de plusieurs centimètres. Mon nez et le contour de mes yeux prirent des teintes boisées, mes jambes plus foncées elles aussi. Je finis par m'allonger, et observer Mana, qui avait l'air d'aller bien mieux. Et le dernier changement qui opéra en cette nuit pleine de magie, mes oreilles humaines s'effacèrent pour laisser la place à deux petites oreilles pelucheuses et pleines de fourrures. Les odeurs plus fortes, ainsi que le bruit et une petite peur de devenir une proie.. Une fin de changement correcte et sans trop de douleur cette fois-ci. Du moins tant que j'arrivais à refréner cette noire mélodie de métamorphose complète.

Des indices ou des aides de mère nature, je ne saurais dire. Cependant plusieurs félidés firent leurs apparitions, venant se vautrer contre nous deux, laissant leurs cordes vocales vibrer sous le plaisir des caresses. Deux d'entres eux se posèrent contre l'élève et frottèrent à plusieurs reprises leurs pattes contre leurs museaux. Je souris, ils étaient chatouillés par le pouvoir de Mana, mais n'en était pas vraiment dérangés. En tout cas, la visite de ces animaux, me rappelèrent que la pleine lune n'avait pas d'effet sur eux, mais qu'ils étaient d'un bon, très bon soutient mentale pour la gente humaine.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre sous les douces odeurs du soir. [Libre]

Message par Invité le 3/12/2015, 19:41

Mana regardait Melian les yeux fixé sur elle. Elle n’avait pas l’habitude de ce genre d’attention ou plutôt si être le centre de l’attention des gens sa lui était souvent arrivé même qu’elle détestait sa, mais jamais personne ne l’avait regardé comme Melian ne la regardait souvent elle avait droit à des regards vaguement intéressé, mais le regard de Melian était différent elle s’intéressait réellement à elle. Elle était sincèrement inquiète même ses parents ne l’avait jamais regardé avec cette inquiétude. Bon en même temps ils auraient déjà fallu qu’il soit là pour la regardé avec inquiétude, mais même lorsqu’ils étaient là ils la regardaient le plus souvent avec désapprobation.

Mana avait du mal à soutenir le regard de Melian parce qu’une partie d’elle se sentait coupable d’avoir ainsi inquiété son amie même si bien sur ça n’avait pas été totalement volontaire. Oui elle avait volontairement forcé son pouvoir bien plus qu’elle ne l’aurait dû, mais elle n’avait pas prévu qu’elle en perdrait le contrôle elle se sentait si bien avant que tout bascule en un battement de cils. Mana écouta attentivement les paroles de Melian elle était d’accord probablement qu’elle devrait plus souvent s’entrainée. Il est vrai qu’elle rechignait souvent à utiliser son don et que le plus souvent plutôt que de l’utiliser elle préférait faire la même chose mais en plus de temps en utilisant la méthode « traditionnel ». Il n’y avait que pour les choses qu’elle ne pouvait pas faire sans et lorsqu’elle devait faire vite qu’elle utilisait ses dons. Alors oui Melian avait raison elle devrait plus s’en servir afin de s’entrainer, mais si vraiment elle ressentait les choses qu’elle décrivait après l’utilisation de son pouvoir alors s’était plus simple pour elle de se laissé aller à s’en servir Mana elle ne ressentait que de la fatigue ou de la douleur quand elle s’en servait. Jamais aucun sentiment agréable quelques parts s’était peut-être pour ça qu’elle rechignait à s’en servir par peur d’encore souffrir.

Soudain Mana vit Melian changé du moins en partie. Si elle n’avait pas été prévenue du don de Melian elle en aurait probablement sursauté ou elle aurait paniqué en se demandant ce qui arrivait à son amie, mais comme elle lui en avait parlé Mana se contentait de la regardé changé avec curiosité, mais également avec un certain plaisir car Mana trouvait la transformation belle. Puis des félins surgirent comme sa semblant venir de nulle part comme les animaux de tout à l’heure lorsqu’elle avait joué du violon. Était-il la attiré par la transformation de Melian ? Ou n’étais-ce qu’une étrange coïncidence ? Toujours est-il qu’ils détournèrent temporairement l’attention de Mana de Melian et alors qu’elle allait peut être tenté de touché les parties transformé de Melian maintenant toute son attention était accaparé par eux et toutes ses caresses aussi d’ailleurs. Elle les regardait avec une infinie tendresse se frotté à elle puis frotté leur museau sans doute sentaient ils comme Melian cette fameuse électricité qui leur picotait le museau. Complètement sous le charme Mana les pris sur elle et continua de les caresser avec tendresse. Elle n’avait jamais eu d’animaux au manoir et jusqu’à présent elle n’en avait jamais ressenti le besoin, mais après cette soirée avec Melian elle réfléchissait de plus en plus à s’acheter un animal, mais à vrai dire elle ne savait même pas si les animaux était autorisé à Tsuki.

Tandis que les deux felins étaient sur elle et semblaient avoir provisoirement leur quota de caresse vu qu’ils restaient la couché sagement sur elle a la regardé de leur yeux brillant dans la nuit comme si y se demandait ce que faisait cette inconnue dans leur parc, mais sans réellement avoir envie qu’elle s’en aille. Parce que oui s’était ce qu’elle était une inconnue sur leur territoire et apparemment une inconnue qui leur chatouillait le nez d’ailleurs. Tout en souriant Mana se pencha tout doucement vers eux pour ne pas les effrayer et déposa un baisé sur chacun de leur museaux avec tendresse. Puis son attention se reporta sur Melian et cette fois elle ne pût résister et doucement elle approcha sa main de ses bois et les caressa doucement avec tendresse puis sa main se dirigea vers une de ses oreilles qu’elle caressa aussi doucement de geste peut assurer. Mana n’avait pas peur du moins pas au sens où on l’entendait d’habitude. L’apparence de Melian ne l’effrayait pas de même qu’elle n’avait aucun problème à la touché c’était toujours son amie la fille simple et pleine de joie qu’elle avait rencontré et avec qui elle avait passé la soirée. Non ce qui était la cause de ses mouvements peu assurer c’est que d’une part elle n’était pas sûr qu’elle avait le droit de les touché, d’autre part elle avait peur de lui faire mal en les touchant et enfin elle ne connaissait pas vraiment bien ce pouvoir. Elle ne savait donc pas si en se changeant Melian restait Melian ou si il y avait une partie de l’instinct de ses animaux qui se mêlait à elle en plus de la transformation.

« C’est très joli. Bon d’accord j’avoue je m’attendais pas à sa je voyais sa plutôt comme une sorte de transformation total en un animal pas une transformation partiel comme ça. Tu sais un peu comme quand on voit des loups garou se transformé à la télé bon évidemment en un peu moins effrayant et plus mignon de préférence parce que j’ai très confiance en toi, mais si je me retrouvais devant un toi remplit de poil avec de grand croc capable de m’arracher la tête je pense que je ne serais quand même pas totalement à l’aise »

Plaisantât-elle en souriant. Une version louve de Melian sa aurait pût être amusant à voir et même si elle n’en aurait pas mené large Mana n’aurais pas fui bon elle aurait peut-être hésité à tendre la main pour caresser un loup, mais elle serait resté là à l’observer en restant tout de même un peu sur ses gardes vu qu’elle ne savait pas si les instincts de loup allait avec la transformation, mais elle lui avait dit qu’elle l’aiderait au besoin, qu’elle la protégerait même d’elle-même s’il fallait alors elle serait resté la auprès d’elle-même en louve mais bon les bois s’était quand même beaucoup plus sympathique que d’éventuel énorme crocs.

Remarquant qu’elle était toujours en train de caresser l’oreille de Melian Mana se força a arrêter même si s’était très agréable et très doux, mais bon sa devait être pénible de se faire tout le temps caresser à la fin non ? Puis les félins semblaient vouloir de nouveau des caresses du moins s’est se que Mana comprenait à les voir comme sa frotté leur patte contre son bras alors elle se remit tendrement à les caresser

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre sous les douces odeurs du soir. [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum