Des parents sans pitié [Pv Dan Cortel, Mr. Hatami et Yumi J.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des parents sans pitié [Pv Dan Cortel, Mr. Hatami et Yumi J.]

Message par Yumiko le Mar 15 Sep 2015, 19:46

Bien que nous soyons en automne, ce jour-là était très ensoleillé. Tant et si bien que j'avais décidé de mettre la jupe que Dan m'avait achetée accompagnée d'un tee-shirt caché par un manteau en faux cuir noir et une écharpe. A mes pieds, une paire de bottes noires complétaient ma tenue. Pourquoi étais-je habillée ainsi? Parce qu'il était prévu que je sois de sortie avec ma petite sœur. Nos rencontres se faisaient rares et nous avions besoin de passer du temps ensemble. Il avait donc été convenu que nous ferions une promenade dans les alentours de l'Académie. Ainsi nous serions à l'aise. Cette balade allait aussi me permettre de faire une pause dans mes études.
Bien entendu, j'en avais parlé à Dan, mon protecteur. Ce dernier avait proposé de nous accompagner. De cette façon j'allais pouvoir le présenter à Yumi. Après, je devais avouer que sa présence me rassurait un peu puisque le temps des ennuis était proche. La date limite de mon retour au Japon était dépassé depuis une semaine déjà. Ils allaient venir, cela ne faisait aucun doute. Mais je ne devais pas y penser!

Pressée comme je l'étais, j'avais attendu pendant une demi-heure devant le portail. J'espérais que Yumi arriverait plus tôt aussi pour que nous puissions discuter avant que Dan nous rejoigne. Quand tout le monde fus là, je fis les présentations :

- Alors, puisque tout le monde est là, il est temps de vous présenter. Yumi, je te présente Dan Cortel, mon protecteur depuis quelques jours. Dan, voici Yumi, ma petite sœur.

En mon for intérieur, j'étais choquée de ma propre aisance. Comment cela se faisait-il que ce n'était pas toujours le cas? Pourquoi étais-je si hésitante quand j'étais face à une nouvelle tête? Ou un groupe? Mais, finalement, j'étais contente d'être à l'aise en leur compagnie. Cela signifiait que j'allais pouvoir me détendre et profiter de ce moment. C'était si rare...

Nous allions partir quand deux personnes nous firent face. Un homme et une femme. Le premier était grand, portait un costume bleu foncé, portait des lunettes et avait une calvitie avancée. La femme, légèrement derrière lui, était brune, ses cheveux attachés en un chignon compliqué et portait un kimono magnifique. Ces deux personnes étaient japonaises. Je les connaissais. Je me mis à trembler de peur. Mes parents. C'était mes parents. Ils venaient pour moi.


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des parents sans pitié [Pv Dan Cortel, Mr. Hatami et Yumi J.]

Message par Invité le Sam 19 Sep 2015, 00:21

C'était un jour d'Automne comme les autres. Ciel bleu, le feuillage était devenu jaune, jaune orangé ou rouge même marron pour certaines feuilles. La température était agréable, j'avais mis un costume trois pièces. De ce que m'avait dit Yumiko, aujourd'hui, j'allais rencontrer sa sœur. La première impression est toujours la plus importante et ça ne me déplaisais pas, cela me rappelais lorsque j'étais au manoir.
Comme à mon habitude, je m'étais levé plutôt tôt et après avoir fais tout ce que j'avais à faire, je m'étais mis à la fenêtre afin de prendre un peu l'air du matin.
Peu après, je me mis à chercher ma chevalière, par habitude. Mais après quelques futiles recherches, je me souvenais que je l'avais prêté à Miko, lors de notre rencontre en ville, au cas où quelque chose lui arrivait.
J'avais donc ma montre et mis mes cheveux en arrière, laissant cette fois, apparaître mon visage entièrement ainsi que la broche à ma cravate.Les minutes, les heures passaient, plutôt lentement malheureusement pour moi.
A peu près une heure avant le rendez-vous, j'étais sortis dans les jardins afin de voir un peu toutes les magnifiques fleurs disposées habilement.
L'heure du rendez-vous approcha plus rapidement que je ne le pensais, je me dirigeais donc vers le grillage, ici attendait Yumiko ainsi que sa sœur. Une personne au cheveux bruns et plutôt long, les yeux dorés. Plutôt fine et plus petite que moi, comme Miko d'ailleurs.
A mon arrivé, je fis juste un petit sourire à Yumiko et regardais si elle avait avec elle, la chevalière. Après quoi, Yumiko commença les présentations.

- Alors, puisque tout le monde est là, il est temps de vous présenter. Yumi, je te présente Dan Cortel, mon protecteur depuis quelques jours. Dan, voici Yumi, ma petite sœur.

Ça me fis bizarre de l'entendre parler ainsi mais ça me rendais aussi content, elle avait l'air à l'aise.
Puis je m'inclinais et mis mon bras droit au niveau du torse devant la demoiselle.

- Bonjour, ravie de faire votre connaissance. Je suis Dan Cortel, de la famille Cortel.

Après que les présentations soient finis, deux personnes, toutes deux plutôt âgés mais sans plus arrivaient et se plaçaient devant nous. Alors que les deux filles étaient devant moi et stoppées, je me mis derrière-eux mais au centre, afin d'être vu mais aussi afin de savoir qui pouvait bien être ses deux personnes qui les avaient fais s'arrêter d'un coup.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des parents sans pitié [Pv Dan Cortel, Mr. Hatami et Yumi J.]

Message par Invité le Dim 20 Sep 2015, 02:20

Le soleil, ce jour-là, brillait tellement que je n’avais pas l’impression d’être en automne. La température, elle aussi, était plutôt agréable. En temps normal, je n’aurais pas réfléchi plus que ça à la façon dont je comptais m’habiller, mais j’avais été invitée par ma sœur à sortir avec elle et un ami à elle. J’étais heureuse qu’elle me l’aie proposé, d’abord parce que j’avais envie de rattraper tout le temps que nous avions perdu, mais surtout que le fait qu’elle me présente ses amis me faisait sentir comme… Comme si nous avions toujours été proches.
Finalement, après avoir réfléchi pendant une heure devant mon armoire, j’avais décidé de porter un jean simple avec un pull en cache-cœur rose pâle. A vrai dire, j’adorais cette forme parce qu’elle me rappelait les kimonos que j’adorais porter, mais ces vêtements-ci ne me donneraient pas l’impression de débarquer d’un autre monde. Et, impatiente, j’étais arrivée une quinzaine de minutes avant l’heure-dite. De fait, j’avais pu discuter un peu avec Yumiko. Je me sentais vraiment bien, avec elle.
Puis, ce fut au tour de son ami d’arriver. Je le détaillai rapidement. Plus grand que moi, ce qui n’était pas vraiment étonnant en soi, les cheveux bruns et des yeux marrons. Il n’avait rien d’inquiétant dans le regard, et de toute façon, si ma sœur l’avait choisi comme ami, c’était bien qu’on pouvait lui faire confiance.

- Alors, puisque tout le monde est là, il est temps de vous présenter. Yumi, je te présente Dan Cortel, mon protecteur depuis quelques jours. Dan, voici Yumi, ma petite sœur.

Un protecteur ? C’était une très bonne idée, selon moi. J’espérais juste qu’il la protège autant physiquement que psychologiquement. Mais, si ça avait été moi, je l’aurais protégée le plus possible pour la préserver de tout ce qui pouvait la blesser, ce qui n’était pas forcément très bon non plus. De plus, avec nous deux à ses côtés, elle avait l’air vraiment bien. Et ça me faisait chaud au cœur.
Dan s’inclina devant moi et mis son bras au niveau de sa poitrine. C’était très classe, ça, comme façon de saluer, mais… Je n’avais aucune idée de comment réagir. On ne m’avait jamais saluée de cette manière, alors j’étais un peu perdue. Mais, néanmoins, il semblait très respectueux, comme ça. Je lui souris, contente de voir que le genre de personne que ma sœur appréciait semblait sympathique.

- Bonjour, ravie de faire votre connaissance. Je suis Dan Cortel, de la famille Cortel.

Oh, il m’avait vouvoyée. J’étais sensée faire de même ? Dans le doute, je trouvai une façon d’éliminer le problème.

- Bonjour, enchantée moi aussi. Je suis Yumi Okamoto, la petite sœur de ta charmante amie. Et, ce n’est pas la peine de me vouvoyer.

Jusque-là, tout allait bien. Puis, j’avais remarqué dans le paysage deux visages que je connaissais bien. Trop bien. Avant, j’aimais les voir, ces visages, mais maintenant que je savais ce qu’ils avaient osé faire… Mes parents. Nos parents. Ils étaient donc venus ? Ils avaient fait tout ce chemin depuis le Japon ? Pour quoi faire ? Pour continuer à gâcher la vie de Yumiko ? Pour nous ramener ? Ou… juste la ramener elle ? Un frisson de colère parcourut mon corps en même temps qu’un frisson de stress. Je saisis doucement la main de ma sœur, pour lui dire que j’étais là et que je ne la lâcherais pas.
Le regard dur, je serrai un peu plus fort la main de la douce blonde et parlai à mes parents d’une voix que je n’utilisais jamais.

- Qu’est-ce que vous faites là, papa, maman ?

Je savais que je venais de briser des tas de règles qu’ils avaient ancrées dans ma tête. Je savais que je leur donnais mille et une raison de me punir. Mais je n’en avais rien à faire. Plus après ce que j’avais appris. Surtout que je me doutais bien qu’ils n’étaient pas là pour le simple plaisir de voir leurs filles. C’était fini, de toute façon, le temps où j’obéissais bien sagement. A mes yeux, ils ne méritaient pas le respect. Peut-être aussi que l’adolescence me rendait plus rebelle qu’avant, qui sait ? Mais je ne comptais pas faire d’effort pour leur ego. Il allait juste falloir que je fasse attention à ne pas causer de tort à ma sœur.
Yasushi, pensai-je, prête moi ta force. Je regrettais qu’il ne soit pas là. Mais j’étais prête à me battre pour ma sœur.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des parents sans pitié [Pv Dan Cortel, Mr. Hatami et Yumi J.]

Message par Yumiko le Lun 28 Sep 2015, 22:38

Mes yeux étaient focalisés sur les deux personnes qui nous faisaient face. Mon cœur était fixé sur ma terreur de ce qui allait se passer. Mon esprit, quant à lui, était happé par un épais brouillard qui m'empêchait de réfléchir, d'agir ou d'observer, d'analyser. De ce fait, je ne m'aperçu pas des infimes réactions de Yumi. Si je l'avais fait j'aurais peut-être pu me calmer un peu et j'aurais sentit la main de ma petite sœur serrer la mienne un peu plus fort. Je ne pus donc qu'entendre et écouter le dialogue s'entamer :

- Qu’est-ce que vous faites là, papa, maman ?

Les yeux dorés de mon père, qui jusque-là ne m'avaient pas lâchés, se tournèrent vers ma petite sœur. J'y voyais de la colère, une infime tristesse et une indignation grandissante. Je le savais pour avoir croisé ce regard un bon millier de fois. Heureusement, elle évitait ce qu'il m'avait toujours réservé : le dégoût.
D'une voix glacial, presque tranchante, qu'il tentait de maîtriser, il lui répondit :

- Yumi, je ne pense pas t'avoir appris à parler ainsi à tes parents. Je te demanderais donc de changer d'attitude.

Je notai intérieurement qu'il ne lui avais pas répondu alors que ses yeux se leva entre nous. Il fit un signe de tête en saluant mon protecteur avec un sourire respectueux, presque aimable :

- Tu dois être le fils de mon ami, Don Giovanni Cortel. Dan Cortel, si je me souviens bien? Je suis le chef de la famille Okamoto, et le père de Yumiko que nous appelons affectivement Yumi. Mais je pense que tu la connais déjà. Et voici ma femme.

Ma mère, et celle de Yumi surtout, s'inclina respectueusement devant nous. Pendant ce temps, le regard de l'homme qui nous faisait face changea encore en se tournant vers moi. Ses yeux me transpercèrent et je me tendis à en trembler. Lentement, je m'inclinai le plus bas possible, attendant que mon père me dise ce qu'il avait à me dire, fasse ce qu'il voulait faire. J'avais peur...

- Quant à toi, commença-t-il, ton attitude est impardonnable. Jamais, ô grand jamais, je n'aurais dû te laisser partir. Tu es une honte pour notre famille!

Il me prit le poignet droit qu'il leva vers son visage, m'entrainant vers lui. Je le regardai dans les yeux, emplie de terreur. Je n'aurais jamais dû. Il se mit dans une rage folle, leva la main qu'il me tenait (après m'avoir lâchée) et il me frappa. Sous ce geste violent, je tombai à terre, sonnée.

- Baisse les yeux, insolente! Mais qu'ais-je donc fait pour avoir une créature comme elle?!

Des larmes perlèrent derrière mes cheveux qui cachaient mon visage. Je regardais le sol. Je n'osais rien faire. Ma vie à l'Académie était en train de se terminer sans que je le veuille...

HRP:
Bonsoir!
J'ai répondu parce que Mr. Hatami m'a fait savoir qu'il était trop tôt pour lui pour intervenir.
Sinon désolée pour ce "retard"... J'espère que ça vous plaira, sinon n'hésitez pas à me demander des changements. ^^
Code dialogue du père de Yumi et Yumiko : 7C310A


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des parents sans pitié [Pv Dan Cortel, Mr. Hatami et Yumi J.]

Message par Invité le Mar 29 Sep 2015, 00:18

Les deux personnes se tenant  face à nous étaient Mr et Mme Okamoto, les parents de Yumiko et Yumi.

- Qu’est-ce que vous faites là, papa, maman ?

A sa façon de parler, je compris qu'elle ne les portait pas dans son cœur, elle aussi. Mr Okamoto avait les yeux dorés, il afficha un regard noir à Yumi et dis d'une voix froide et tranchante :

- Yumi, je ne pense pas t'avoir appris à parler ainsi à tes parents. Je te demanderais donc de changer d'attitude.


Il me regarda à mon tour, il me salua de la tête et me souris.

- Tu dois être le fils de mon ami, Don Giovanni Cortel. Dan Cortel, si je me souviens bien? Je suis le chef de la famille Okamoto, et le père de Yumiko que nous appelons affectivement Yumi. Mais je pense que tu la connais déjà. Et voici ma femme.

Mme Okamoto s'inclina. Pour ma part, je fis le tour des deux jeunes femmes devant moi et me mis devant celles-ci, afin que moi aussi, je puisse m'incliner et les saluer comme il faut. Après ça, le père posa son regard sur Miko, plus sombre et froid que celui adressé à Yumi. Mon visage n'afficha pas une once de plaisir à leur visite, je savais déjà pourquoi ils étaient venus. Avec donc, un visage aussi sérieux que possible, je tournais la tête et vis Yumiko trembler. Je n'en croyais pas mes yeux, il n'avait encore rien fait mais elle en avait déjà peur… elle s'inclina par la suite.

- Quant à toi, commença-t-il, ton attitude est impardonnable. Jamais, ô grand jamais, je n'aurais dû te laisser partir. Tu es une honte pour notre famille!

Je ne fis rien, j'attendais de savoir ce qui pouvait bien ce passer et réfléchissais en même temps à ce  que je pourrais faire. Malgré ce que j'ai dis, la situation dans laquelle je mettais mis n'étais pas la plus favorable. Il prit le poignet droit de Miko et l’entraîna vers lui. Il l'entraîna de plus bel mais lâcha sa main et la frappa. Elle tomba au sol.

- Baisse les yeux, insolente! Mais qu'ais-je donc fait pour avoir une créature comme elle?!


Des cheveux cachaient le visage de Miko. Elle ne bougea pas, ne dit rien… elle avait juste le visage tourné vers le sol. A ce moment là, je me mis entre elle et son père, d'abord debout afin d'exprimer mon mécontentement mais, ensuite un genoux à terre, la tête baissé pour ensuite m'excuser. Je ne pouvais attendre plus longtemps.

- Monsieur, je vous en pris, calmez-vous.

Je n'attendais pas une réponse particulière. Je me remis alors debout, face à lui et le regardais avec un sérieux mais sans colère. J'essayais de la caché du mieux que je pouvais.

- Je suis désolé de ne pas vous avoir prévenu plus tôt… mais je suis actuellement en « mission ». Mon objectif est de protéger votre fille, Yumiko, l'aînée. Tout action néfaste contre elle ou ressentit comme une menace aura des répercutions.

Je me tournais vers Yumiko et la regardais. Elle n'avait pas l'air en forme. Je me mis à nouveau au sol, un genoux à terre et la main tendu vers elle.

- Je vous pris de bien vouloir m'excuser madame.

Mon ton n'étais pas vraiment doux ni vraiment froid. Je savais bien qu'elle n'aimait pas que je lui parle comme ça mais je ne pouvais vraiment faire autrement. Toujours tourné vers Yumiko je me mis à parler à Mr Okamoto.

- Avant qu'il n'y est un quelconque malentendu, je vais vous donner quelques détails, si vous le voulez bien.

Là encore, je n'en attendais pas de réponse et je repris alors la suite.

- Le contrat a été remplie par moi et est donc sous ma responsabilité. J'ai aussi stipulé sur celui-ci, le fait que j'ai quitté la famille Cortel. Tout du moins, le temps que ce contrat ne sois fini. La famille Cortel n'est donc responsable en aucun cas de tout ce qui s'est passé et va bien pouvoir se passer. Elle est d'ailleurs au courant de ceci depuis …
je regardai alors ma montre puis repris. maintenant normalement.

Le système d'échange qu'on avait mis au sein de la famille était fiable. En général, vu la distance entre là où je me trouvais et le manoir, il fallait environ deux à trois jour avant d'être reçu.
Je me remis ensuite debout et me tenais face au père. Mon téléphone sonna mais je fis comme si de rien n'était.

- Je vous pris donc, de bien vouloir m'excuser mais, si jamais un quelconque mal est fait à Yumiko, je vais devoir m'en occuper.

La mission pouvait être refusé mais, je n'en tenais pas compte, ce qui devait se passer, allait se passer et c'est tout.

HRP :
Voilà, c'est fait :) ! C'est un peu long mais j'espère que ça va vous aller ;) ! Si jamais ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à me le dire :D !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des parents sans pitié [Pv Dan Cortel, Mr. Hatami et Yumi J.]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum