Souvenirs, où êtes-vous? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Souvenirs, où êtes-vous? [Libre]

Message par Invité le Mer 9 Sep - 20:50

J'en avais marre de toujours rester enfermée dans ma chambre ou dans les salles de cours alors qu'il fait aussi beau aujourd'hui! D'habitude il fait tellement moche que ça donne juste envie de déprimer. Mais il fait beau aujourd'hui, et plutôt bon, alors que l'automne approche à grands pas!
J'avais donc décidé de chercher un de mes morceaux de métal et m'entraîner un peu dehors pour une fois!

Une fois adossée à un arbre et après avoir retiré mes chaussures, je considérai mon morceau de métal. Il était difforme et ressemblait assez à un cylindre. Je me demande quelle forme je vais essayer de lui donner.... comme mon amnésie m'empêche de faire des trucs trop compliqués, je vais me contenter de faire une sphère. Je vais tenter de lui donner une forme sphérique! Et toute lisse, sans aucune bosse!
Yosh! C'est parti!

Je me concentre et fixe mon "cylindre" en plaçant mes mains sur les deux extrémités. Je vais d'abord essayer d’aplatir à ce niveau là! Je souffle et appuie de toutes mes forces. Mais ça ne fonctionne pas.... Je refais une deuxième tentative, mais elle est toute aussi vaine... je commence à me demander si j'y arriverai...
Soudainement, une phrase me revient en tête:
"Quand tu penses que quelque chose est impossible, réessaye autant de fois qu'il faut pour que l'impossible devienne possible entre tes mains. C'est ainsi que l'on fait de grandes choses."
Je ferme les yeux et je vois une femme, qui me regarde gentiment, avec un sourire tendre sur le visage. Elle a des cheveux mi-longs bruns, et je la trouve très jolie. Elle me porte sur ses genoux et elle me caresse lentement les cheveux.

L'image s'estompe alors soudainement.
Je crois que c'était un fragment de souvenir! Ça doit être le premier souvenir à peu près entier dont je me rappelle! Et sans migraine en plus! Mais qui est donc cette femme? Ma mère? Ou alors ma sœur? Il me semble que dans mon souvenir, j'étais beaucoup plus jeune, mais, quel âge exactement?
Pendant quelques secondes, je reste là, sans bouger, à me demander que faire de ce fragment de passé resurgi des ténèbres. Il est apparu au moment où je m'étais mise à penser que je n'arriverais pas à changer la forme du cylindre.

"Quand tu penses que quelque chose est impossible, réessaye autant de fois qu'il faut pour que l'impossible devienne possible entre tes mains. C'est ainsi que l'on fait de grandes choses."

C'est ainsi qu'on fait de grande choses...  Je reprends donc mon entraînement, plus motivée que la fois précédente! Une si jolie femme ne peut pas mentir! Je me concentre cette fois-ci sur le contact entre ma peau et le métal. Un légère tiédeur recouvre alors cette surface et je sens que mon pouvoir agit sur le matériau.
Quand je retire mes mains, les extrémités du cylindre ont pris la forme des paumes de mes mains. Mais c'est génial!!! En fait, la première fois, je n'avais pas bien compris comment il fallait actionner ce "pouvoir", mais maintenant, je crois que j'ai saisi le système! Je m'y remets encore une fois et cette fois-ci, je réussis à aplatir considérablement le métal. Il a désormais une forme plutôt cubique. Maintenant, le but va être d'arrondir les bords pour qu'il ait une forme de sphère, que je réussis en deux minutes. Et mon cylindre métallique ressemble maintenant à une boule comme si elle avait été faite en pâte à modeler, un peu plus petite qu'une balle de tennis.

C'est alors qu'une question me traverse l'esprit: est-ce que je pourrais faire léviter le métal? Je me mets en tailleur et commence à fixer ma boule en titane. Je garde ma concentration pendant de très longues minutes _10 ou peut-être 15 minutes_ puis, je sens que la boule se fait plus légère et j'écarte lentement mes mains de la boule sans relâcher ma concentration. Quand mes mains sont à un centimètre chacune de la surface du métal, je vois que la boule lévite. J'ai réussi!!!

Mais au moment où je relâche mon attention, la boule cesse de léviter et la force gravitationnelle fait le reste. La boule d'un kilo et demi s'écrase donc sur mon pied.
"AAAAAAÏÏÏÏÏËEEEEEEEEEEEEEEEEEEE"

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs, où êtes-vous? [Libre]

Message par Raclaw le Jeu 10 Sep - 20:40

Raclaw était allonger dans l'herbe avec une cigarette allumé au coin des lèvres. Le temps était clément et il profitaient de ce dernier pour s'adonner à son passe temps favori. La sieste. Il était en train de ressaser en boucle les derniers événements. Ces derniers avait d'ailleurs fait le tour de l'Académie et tout le monde était maintenant au courant et l'interpellait dans les couloirs pour lui demander si c'était vrai.

Oui il avait casse avec Chizuru. Enfin non c'est plutôt elle qui l'avait larguer pour cette fille a couettes. Et après cet Akio qui l'agressait au détour d'un couloir pour soit disant l'empecher d'approcher Chizuru. Enfin bref cela le t'avait complètement. Raclaw ferma alors les yeux pour.s'assoupir lorsqu'il entendit.

-AAAAAAÏÏÏÏÏËEEEEEEEEEEEEEEEEEEE.

Raclaw se leva alors et se dirigea de la  ou venait le cri. Il aperçut alors une jeune fille aux logs cheveux noirs qui venait de se faire tomber une sphère de métal sur le pied. Raclaw s'approcha et enleva la boule avec sa main avant de demander à la jeune fille.

-Heu ça va? Tu veux que je t'emmène à l'infirmerie ?




Raclaw Theme

Raclaw Battle Theme
avatar
Raclaw

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Souvenirs, où êtes-vous? [Libre]

Message par Invité le Mar 22 Sep - 0:29

Mais pourquoi tant de haine?! Pourquoi est-ce que la force gravitationnelle de la terre a fait en sorte que cette boule de métal d'un kilo et demi vienne massacrer mon pied?
Mes hurlements de douleur stoppent net les autres personnes présentes dans l'académie qui se tournent vers moi en silence, en se demandant pourquoi je m'égosille de la sorte.
Je me recroqueville sur mon pauvre pied qui pulse de douleur alors qu'un jeune homme s'approche de moi, ramasse ma petite création et me demande:

"- Heu ça va? Tu veux que je t'emmène à l'infirmerie ?"

Je tente de répondre, mais j'ai perdu tout mon souffle et ma douleur ne part pas, je ne peux que difficilement prononcer:

" - Ça va aller.... je pense..... juste un peu de temps...."

Pendant ce temps, quelqu'un d'autre s'était approché de nous. Je ne pouvais voir que ses chaussures, ayant la tête baissée, agrippée à mon pied.
Le jeune homme lui explique alors brièvement la situation, pendant que je sens que a douleur se dissipe petit à petit.
Les deux inconnus s'assoient à côté de moi en attendant que je me calme un peu.

" - C'est bon, je me sens déjà un peu mieux, leur dis-je avec un grand sourire
- Tu es sûre que tu ne veux pas aller à l'infirmerie? me redemande le garçon.
- Tu... as l'air d'avoir encore mal.... chuchote timidement la fille.
- Oh! Ça va aller! Je pense que c'est déjà mieux qu'avant!"

Je lève alors soudainement le pied devant moi et un nouvel élan de douleur m'assaille.J'étouffe mon cri, alors que je me recroqueville à nouveau sur mon pied. Le garçon se lève, comme pour me soutenir au cas-où si je tombais. Il examine alors mon pied en me disant qu'il faudra quand même que j'aille me faire examiner à l'infirmerie plus tard, on ne sait jamais.

Ils attendent alors tous les deux encore quelques secondes avant de parler. Le jeune homme est le premier à briser le silence en me demandant, toujours ma petite boule à la main, ce que je comptais faire avec ce métal.

" - J'essaye de retrouver toutes mes capacités! Avant, je pouvais maîtriser mon pouvoir à la perfection et je savais faire des sculptures détaillées, mais maintenant, à cause de mon amnésie, je ne sais plus faire grand chose, alors je me suis dit qu'il fallait que je m'entraîne un peu. Alors j'ai essayé de la faire léviter... ça a marché, mais que deux ou trois secondes! La prochaine fois, je tiendrai plus longtemps, et j'essayerai de ne pas me faire mal!"

Les deux me regardaient l'air de dire: "Aaaaah, je vois...." en me souriant.
Le jeune homme me tend ma sphère de métal que je reprends alors que je le regarde avec plus d'attention. Avec ma douleur, je n'avais pas vraiment fait gaffe à ce à quoi il ressemblait. Il a les cheveux rouges, ce qui est assez inhabituel, mais sur lui, ce n'est vraiment pas mal du tout. Il m'a l'air gentil, il est bien venu m'aider quand je me suis fait mal! Ce doit sûrement être un garçon populaire avec les filles!

La fille quant à elle, garde la tête baissée, sûrement timide. Mais ce qui me marque le plus chez elle, c'est qu'elle est ABSOLUMENT TROP CHOU!! Ses joues rougissent légèrement, ce qui lui donne un petit air trop mignon! J'ai envie de lui faire un câlin, mais elle le prendrait sûrement mal, on ne se connaît même pas! J'aimerais qu'elle soit ma petite sœur!

"- D'ailleurs, repris-je, je ne me suis pas présentée! Je m'appelle Ellana Doran, je suis de la maison Saphir, et vous?"

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souvenirs, où êtes-vous? [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum