Académie Tsuki
FORUM EN PAUSE

Bonjour à toi !
Le forum est en pause pour une durée indéterminée. Il n'y a donc plus de staff pour valider les fiches, faire tourner la boutique et faire des évènements, etc.
N'hésitez pas à revenir dans quelques jours prendre des nouvelles ! En attendant, vous êtes les bienvenus pour papoter dans la section hors-jeu !
(Luna)

Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Mar 25 Aoû 2015, 13:03

Rappel du premier message :

J'arrivais dans le hall d'entrée chargé comme un mulet de toutes les affaires qu'il avait préparer pour venir dans un lieu ou j'allais enfin avoir ma place. J'entrai donc et (sans mauvais jeu de mot vis a vis de mon handicap) les bras m'en tombaient. Certes ma famille était très riche mais jamais je n'avais vu quelque chose comme ça. Un plafond si haut que même une dizaine d'hommes de deux mètres de haut sur les épaules les uns des autres ne seraient pas assez pour toucher le dit plafond, il était orné de dorures, de lustres énormes qui pendaient fièrement. Le hall était un grand couloir, immense, des portes de pars et autre, deux petits couloirs allant respectivement a droite et a gauche, séparé par un colossal escalier. Je restais bouche bée, si choqué que j'en fit tomber mes affaires.  Le terrible fracas me sortit de mes rêveries. Je pensais.

*Bon bah c'est pas le tout mais où je dois aller moi ?*

Je regardais attentivement le couloir, puis me mis en oeuvre de trouver la lettre dans mes affaires pour savoir qu'est ce que je devais faire. Ce foutu bout de papier était enfouis si loin que je me dit que j'allais d'abord essayer de demander aux personnes qui passaient par le couloir.. Enfin couloir c'est pas le mot.. J'essayais donc d'attirer l'attention des personnes qui étaient présentes. Deux ou trois ne me prêtèrent aucune attention, ce qui eu pour effet de me faire monter sur un banc qui se trouvait dans le hall, debout puis je me mit a hurler.

"HEY HO Y A T'IL QUELQU'UN POUR M'AIDER DANS CETTE ECOLE ?"

Je descendis de mon perchoir et me dit que si je devais faire le funambule des que j'avais quelque chose a dire, l'année n'allait pas être triste. Un plan n'aurai pas été de refus, j'allais passer ma vie a chercher mon chemin et à arriver en retard dans cette école immense ? Un millier de questions du genre me traversais l'esprit, sur la taille de l'académie, comment et où étaient les chambres, quel style de cours pouvait il bien y avoir ici. Je commençais a m'embrouiller dans ma tête, alors je chassais de mon esprit toutes ces questions puis je réunis mes affaires et attendit impatiemment que quelqu'un vienne m'apporter un peu d'aide.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas


Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015, 22:35

Cette enfoiré avait bien encaisser mes coups c'est vrai, mais il était dans un sale état le pauvre.. C'est sur que comparé a lui moi j'étais plutôt en bonne forme enfin du moins, j'avais toujours ma tête d'ange mais j'avais perdu un dent dans l'histoire et oui une vrai dent.. Une du fond par chance, c'est sur son dernier coup du droit je l'avais pris en plein dans la mâchoire et c'étais pas très beau a voir. Je m'essuya la bouche en me relevant avec un peu de difficulté, j'avais accumulé trop de sang dans la bouche suite a cette perte de dent alors je recracha tout ça sur le sol.. M'excusant intérieurement auprès des autres pour cette chose immonde que je venais de faire. Je le regarda ensuite d'un air amuser avant de m'adresser a lui..

Ça va tu tiens le coup je l'avoue! J'avais peur que tu crève a ma première attaque mais non ta su tenir le coup, je suis plutôt fière de toi mon gars.. Maintenant passons au chose sérieuse!

J'avais besoin de m'alléger un peu, je retira mon pull et sans le vouloir je retira mon tee-shirt avec.. Sur le coup de l'adrénaline je n'y pas trop d'importance mais tout les spectateurs ainsi que mon adversaire pouvais voir toute les cicatrices que j'avais sur le dos et sur le vente.. Un jolie souvenir que m'avait laisser mes anciens camarades de classe avant que je n'arrive ici a Tsuki, la plus imposante était celle que j'avais sur la côte gauche.. Je la regarda pendant quelque seconde avant de lancer un regarde meurtrier au blondinet en face de moi. Je me mit ensuite sur la pointe des pieds pour augmenter ma vitesse d'exécution, je bondis vers lui tel un panthère affamé et je comptais bien en finir avec lui maintenant !

Arriver devant lui lança un violent chasser au niveau du torse pour le projeter contre les casiers une nouvelle fois, toujours avec cette même hargnes je lui balança un, puis deux, puis trois et enfin 4 coups de poing dans les côtes et dans le visage tout en utilisant mon pouvoir pour donner cette impression de se faire tire dessus a chacun de mes coups.. Je le voyais de plus vaciller devant moi, quand je vous disais que je comptais en finir avec lui maintenant c'était le cas oui.. Je bloqua son bras de fer entre les miens, avant de lui tordre pour qu'il se retrouve presque a genoux devant moi, j'avais le regard plein de haine et c'est avec aucune peine que je lui brisa le bras sous les yeux apeurés de tout les spectateurs.. Je relâcha ensuite la pression sur tout son corps le laissant tomber au sol agonisant contre les casiers, je recula d'un pas ou deux en soufflant très fort, j'étais épuiser c'est vrai.. Pour pouvoir contemplé ma victime avec plus de précision..

Je t'avais dis de pas me tenir tête gamin !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015, 23:12

Le rouquin continua de s'acharner avec force et rage, et malgré qu'il ne soit pas lui non plus en super forme il arrivait tout de même a me provoquer ! Les casiers continuaient de claquer, les élèves hurlaient en scandant le nom de mon adversaire "victorieux" seules deux personnes restaient la, Edi, qui avait l'air stressée, et un homme extrêmement louche assis a coté de la petite fille et qui la dépassait tout de même en taille. Tout cela importait peu, le fracas des casiers et les acclamations m’énervaient, sans parler de ce zouave qui faisait le fier.

Avec difficulté je me levais, mon bras droit était brisé, mais restait attaché a mon corps. C'était lâche de s'en prendre ainsi a mon bras ! Il fanfaronnait fier, un vrai coq en patte, amoché mais heureux d'avoir une fois de plus assis sa domination sur quelqu'un. Il était sur mon coté gauche. Je m’étais don relevé, très difficilement, je me tournais vers lui pour lui adresser quelques mots quand mon bras complètement désarticuler qui gigotait comme une poupée, alla le frapper en pleine joue avec force, il prenait les mêmes mouvements que les casiers.

Voila qui était amusant, mon bras qui n'avait subis aucuns bouleversements face a mon pouvoir quand il était articulé se trouvait maintenant sous l’influence de celui-ci. Je sentis soudainement une étrange sensation, je ne mis pas longtemps a comprendre, je n'avais plus mal, mon corps n’était plus meurtri de milles et unes douleurs fulgurantes un peu n'importe ou, et j'eu a la fois un plaisir et la tristesse de voir que je ne sentais plus mon bras droit. Même si je ressentais de la douleur, j'avais ressenti quelque chose. Mon bras qui d'ailleurs continuait a suivre le mouvement des casiers. Puis d'un coup je tombais a genoux. Les casiers cessèrent de claquer, mon bras retomba, inerte.

"Crois pas que tu ais gagné, sans ton pouvoir tu n'aurai pas fait long feu. Vois ton état par rapport au mien, tu a porté beaucoup de coups, je ne t'en ai porté que trois."

J'essayais de nouveau de lutter contre mon corps, peut importe si je finissait sans connaissance, je n'acceptais pas que ce prétentieux roux puisse me vaincre si facilement. Je me mis en position de combat. Pret pour en découdre, je ne gagnerai certes pas, mais je lui en ferai voir des belles. Je fis attention a ses cicatrices, elles étaient aussi affreuses a voir que celle qu'on trouvait sur tout le tour de mon épaule, la ou était greffée ma prothèse. Je compris que non seulement j'avais du respect et une étrange affection pour celui qui venait de me vaincre mais aussi qu'il avait du avoir un drôle de passé, comme moi. Mais cela ne m'attendrit pas pour autant, il n'y avait que les filles pour s’apitoyer sur une cicatrice, je me préparais, réussi a lui coller un dernier coup de poings au ventre avant qu'il ne riposte, ce qu'il n'allait pas tarder de faire. Je m'attendait a perdre d'une minute à l'autre.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Ven 28 Aoû 2015, 11:55

"Bien le bonjour. Euh mademoiselle aux mèches bleues... Vous pourriez me dire ce qu’il se passe entre ces deux jeunes hommes ?"

Quand la personne à côté de moi me parle, je sursaute, je n'avais même pas remarqué sa présence. Un gothique ?! Il est vêtu de noir, avec un grand manteau et un grand chapeau, il fait un peu peur avec son sourire malsain. Il est un peu plus grand que moi, mais moins que tous les autres. En baissant les yeux, je me rend compte qu'il est assis... mais il est super grand alors !! Je suis un peu effrayée par cet excentrique personnage, mais j'en ai vu d'autres, alors je dis simplement :

"Heis et Myo se battent. Heis, c'est celui avec un bras en métal et Myo celui avec les cheveux rouges... Pour l'instant, on ne peut pas dire qu'il y en a un qui domine vraiment, même s'ils sont tout les deux en piteux état... Mais personnellement, j'ai envie que Heis gagne ! Moi c'est Edi au fait, tu peux me tutoyer."

La possibilité qu'il soit un professeur ne m'a même pas traversé l'esprit. Allez savoir pourquoi... Si j'avais su, je me serais épargné cet instant extrêmement gênant où j'ai demandé à un prof de me tutoyer. A cet instant, Myo crache une dent avec un peut se sang au sol, les élèves qui regardent poussent des exclamations dégoûtées, mais personnellement je m'en fiche.

"Ça va tu tiens le coup je l'avoue! J'avais peur que tu crève a ma première attaque mais non ta su tenir le coup, je suis plutôt fier de toi mon gars.. Maintenant passons aux choses sérieuses!"

Je ne crois pas une seconde à sa menace. Il était déjà sérieux avant, ça se voit ! Il croit impressioner qui, là ? Comme à son habitude, il propulse Heis contre les casiers bruyants pour lui asséner une série de coups sur la cage thoracique.

"Ne t'inquiète pas pour le bruit des casiers, dis-je à celui assis à côté de moi. C'est Heis qui fait ça, il contrôle le métal. Enfin "contrôler", ce n'est pas le mot qu'il faut ! Il n'arrive pas à contrôler son pouv-... HEIS !!"

Ma phrase est interrompue par le bruit de la prothèse de mon ami qui éclate en mille morceaux, et ma vision de ce combat bascule. J'ai super peur pour lui, après tout c'est un morceau de son corps qui vient d'être brisé !! Myo s'amuse devant son adversaire à terre. J'ai envie de le traiter de fou, de malade, on n'est pas censé mutiler dans les batailles scolaires ! J'ai peut-être l'air d'avoir 10 ans avec ma taille de Schtroumpf, mais quand je suis fâchée je rigole pas. D'ailleurs, au rythme que ma fureur monte, mon pouvoir se manifeste de lui-même. (Ouais, quand je suis sous l'emprise d'une forte émotion, je fais des aurores boréales sans le vouloir...) Il y en a déjà quelques-unes qui se baladent dans la salle, surtout autour de Myo.
Le blessé riposte avec un dernier coup avant de s'effondrer, inerte. Les portes des casiers cessent ENFIN leur brouhaha.

"Crois pas que tu ais gagné, sans ton pouvoir tu n'aurai pas fait long feu. Vois ton état par rapport au mien, tu a porté beaucoup de coups, je ne t'en ai porté que trois."

Je supplie intérieurement Heis d'arrêter la provocation, le combat, tout. Je n'ai pas envie qu'il se blesse encore plus. Mais il se relève, donne un coup de poing. Avant, ça ne m'a pas dérangé qu'ils se battent juste pour s'amuser, mais là ça dépasse les limites...

"ARRÊTEZ ! je hurle, les yeux brillants de larmes."

Les têtes des deux combattants se tournent vers moi.

"C'est bon, c'était un beau duel... Mais c'est fini maintenant, non ?"

Pour des gars comme eux, abandonner est un déshonneur, je le sais. Ils vont combattre jusqu'à la mort s'il le faut. Je ne le réalise que maintenant, mais si personne ne les arrête, ça va finir au cimetière !

"S'il vous plaît... Regardez le casier, la porte est réparée ! Et puis, regardez-vous ! Vous vous êtes assez battus... arrêtez s'il vous plaît..."

Je verse une larme ou deux, que j'essuie avec mes manches trop longues. Les spectateurs étaient partis, mais ils sont tous revenus en masse. Je me cache le visage entier dans mon écharpe et je m'accroupis, morte de honte à cause des aurores boréales qui emplissent toute la salle.


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Ulli le Ven 28 Aoû 2015, 15:43

Cette journée commençais bien, j'étais pénard dans mon coin à gérer mes affaires et je préparais mes cours qui allaient commencer dans l'après-midi, comme la majorité du temps d'ailleurs. Je décide quand même de faire une pause et de me balader dans le château, j'ai été étonné de voir des foules transiter vers un endroit, il y a toujours du monde dans les couloirs et le Hall, mais là c'était plus qu’habituellement et tous convergeaient en un point, je mis assez peu de temps pour arriver au lieu du "désastre" si je puis me permettre l'expression, la foule était abondante mais j'ai pu me frayer un chemin facilement, j'était étonné de voir une aurore boréale, je sentais comme une urgence d'aller voir ce qui se passait.

J'ai été assez choqué de la scène que mes yeux me montraient : Deux personnes se battaient, ils m'étaient inconnus, cependant il y avait Edi, l'élève que j'ai rencontré dans la Serre il y a de cela un moment maintenant, en situation normale je serais passé lui dire un petit bonjour mais là, elle était recroquevillée devant les deux autre gus qui étaient en sang. Je n'ai pas réfléchi plus d'une seconde et suis venu m'interposer entre les deux concurrents.

J'étais assez énervé après avoir vu tout ça, des étincelles traversent ma chevelure, j'ai sûrement lancé une IEM par mégarde. Sans m'en préoccuper plus, je fonce et charge mes deux poing, suffisamment pour assommer quelqu'un qui se prend les décharges dans la tête, de plus l'aurore boréale affecte mon pouvoir et les éclairs valsent autour de moi, ionisant encore plus l'air ambiant et me donnant une légère aura, je n'annonce même pas que je suis professeur. Pour beaucoup, je dois juste être un élève qui s'ajoute à la confrontation.

- Arrêtez ça, tout de suite.

Je lance ça froidement, le ton grave, avec un regard perçant et dur, je ne plaisante pas, si ils continuent le combat y'en à au moins un qui va finir à l’infirmerie, et encore, vu leur état c'est sûrement inutile de faire beaucoup pour les mettre K.O.

HRP :
Pour éviter les embrouilles je précise que cette action se passe après le RP "Coincé entre passé et présent" qui est en cours. Je sais pas si on peut se le permettre sur le forum mais je vois rien qui dit non à ça, alors au pire je supprimerais le message si c'est nécessaire.



Auf wiedersehen Laworth.

Chosen fate
00% : "Coolest"   |   100% : "Kira"   |   00% : "Weise"

Je suis stable en #008DFF
Je suis instable en #A40000
avatar
Ulli

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Ven 28 Aoû 2015, 20:52


   
Un petit nouveau qui paye pas de mine

   
L'arrivée de l'homme au chapeau


   

Spectateur de ce qui ressemblait à une bagarre d’élèves, j’avais demandé à une petite fille de m’éclairer sur la situation. Le premier réflexe qu’elle eut fut de sauter prise de surprise… Bon, au moins elle n’est pas partie en courant, mais elle n’avait pas l’air de se sentir dans sa meilleure forme. Quelques secondes passèrent avant qu’elle se décide à me répondre d’une petite voix.


<< Heis et Myo se battent. Heis, c'est celui avec un bras en métal et Myo celui avec les cheveux rouges... Pour l'instant, on ne peut pas dire qu'il y en a un qui domine vraiment, même s'ils sont tout les deux en piteux état... Mais personnellement, j'ai envie que Heis gagne ! Moi c'est Edi au fait, tu peux me tutoyer. >>


Je vois, je vois…Bon, j’avais maintenant un nom sur les visages. Et en regardant, Heis, le blond, de plus près, je vis qu’il avait en effet une prothèse mécanique. Etrange. Mademoiselle aux mèches bleues semblait avoir choisi son camp. Mais en arrivant, j’avais entendu le nom de Myo, Monsieur aux cheveux rouges. Il semblait avoir un certain calibre au sein de cette école si j’avais bien compris.


<< Ça va tu tiens le coup je l'avoue! J'avais peur que tu crève a ma première attaque mais non ta su tenir le coup, je suis plutôt fière de toi mon gars.. Maintenant passons au chose sérieuse! >>


Monsieur aux cheveux rouges avait repris la parole et à travers celle-ci j’avais ressenti la fierté d’un combattant. Il enleva ses vêtements du haut et à ma grande surprise, je vis que son corps était parsemé de cicatrices. Ha ha, un adolescent couvert de cicatrices se battant dans son établissement. Ahhh… Il me faisait penser à moi quand j’étais au lycée, j’avais l’impression de me revoir plus jeune, c’était étonnant. Je me pris soudainement encore plus d’intérêt pour cet affrontement, d’autant plus que Monsieur aux cheveux dorés ressemblait à mon défunt meilleur ami. En les voyant tous les deux, je me sentais nostalgique, je revis en quelque sorte mon passé. Mais bon, maintenant je suis passé de l’autre côté, celui des professeurs… Bien que je n’aie pas encore commencé à enseigner. Je fus interrompu dans mes songes par l’intervention de Mademoiselle aux mèches bleues.


<< Ne t'inquiète pas pour le bruit des casiers, dis-je à celui assis à côté de moi. C'est Heis qui fait ça, il contrôle le métal. Enfin "contrôler", ce n'est pas le mot qu'il faut ! Il n'arrive pas à contrôler son pouv... >>


Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un bruit sourd, telle une détonation, avait retenti. Je reportai mon attention sur l’affrontement et vis Monsieur aux cheveux rouges face à Monsieur aux cheveux blonds. Cependant celui-ci avait perdu sa prothèse.


<< Je t'avais dis de pas me tenir tête gamin ! >>
<< HEIS !! >>



Oulà… Ca devient compliqué pour Monsieur aux cheveux blonds. Son amie cria son prénom, inquiète de son sort. Je continuai à manger ma pomme me préparant à intervenir si cela partait trop loin à mes yeux. Tout à coup, je commençais à voir des faisceaux colorés virevolter au-dessus de Monsieur aux cheveux rouges. C’était quoi ça, encore ?


<< Crois pas que tu aies gagné, sans ton pouvoir tu n'aurai pas fait long feu. Vois ton état par rapport au mien, tu a porté beaucoup de coups, je ne t'en ai porté que trois >>


Les petites lumières colorées perdirent mon attention quand Monsieur aux cheveux blonds annonçait à son adversaire qu’il était toujours dans le combat. Il ne semblait pas renoncer, il ressemblait bien à Lewis à l’époque. Les deux combattants se remirent en position de combat, ils étaient déterminés à en finir. Sur le côté, je vis Mademoiselle aux mèches bleues qui commençait à trembler. Des sanglots?…


<< ARRÊTEZ ! >>


Elle cria tout à coup afin d’apaiser la situation. Elle ne semblait plus supporter le combat. C’est vrai que ça ne doit pas être un spectacle plaisant à voir pour une jeune demoiselle. Elle tenta de les raisonner, puis à la fin de son sermon. Elle s’effondra dans son écharpe. Elle pleurait, mais voulait le cacher. J’avais enfin fini ma pomme, je posai ma main sur la tête de Mademoiselle aux cheveux bleus pour la rassurer et lui faire comprendre, sans aucun mot, que le cauchemar allait bientôt être fini.

Subitement un autre protagoniste arriva sur les lieux de l’affrontement. Il avait les poings lumineux et des arcs électriques virevoltaient un peu autour de lui. Il était assez bien habillé et avait une certaine prestance. C’est le président du comité de sécurité des élèves lui ?


<< Arrêtez ça, tout de suite. >>


Bon, il serait peut-être temps que je calme le jeu. Monsieur étincelles semblait apte au combat, lui aussi. Ne trouvant pas de poubelle, je mis le morceau de pomme qui me restait dans la bouche. Je me levai et du haut de mes deux mètres, je commençai à marcher lentement dans la direction des trois belligérants. Je me mis à applaudir de coups secs pour les féliciter de leur combat. Non. J’applaudissais, afin d’attirer leur attention et qu’ils arrêtent, je suis professeur après tout… Enfin dans quelques jours, je le serai.

Avec un grand sourire, j’arrivais aux côtés de Monsieur étincelle et posa ma main droite sur le sommet de ta tête et de ma main gauche, je fis un coucou aux deux autres qui s’affrontaient.


<< Bien le bonjour à vous, jeunes gens. Vous êtes sacrément forts dites donc. Bon, vous vous êtes bien amusés, mais comme toutes bonnes choses, tout a une fin. Alors, je vous demanderai de bien vouloir arrêter. >>


J’enlevais ma main de la tête de Monsieur étincelle pour marcher de façon quelque peu confuse en direction de Monsieur aux cheveux rouges toujours avec un grand sourire. Une fois face à lui, face à celui qui me ressemblait étant plus jeune, je pus voir qu’il était assez amoché.


<< Mais bon, vous ne devez pas être du genre à écouter ce qu’on vous dit comme ça, n’est-ce pas ? Mais ce que je veux dire, c’est que vous semblez, en dépit de tout, vous amuser. Alors pourquoi ne pas arrêter pour le moment et recommencer à vous amuser une fois que vous serriez en forme pour le refaire ? >>


Maintenant, je me dirigeai vers Monsieur aux cheveux dorés avec le même sourire. Face à lui, je me mis à lui chatouiller la joue avec mon ongle vernis de noir. Ensuite, je lui adressai quelques mots.


<< Surtout que dans votre cas, il serait préférable que vous vous arrêtiez. Je pense qu’il y a des gens qui ne soient pas en état d’accepter votre attitude. >>


Avec ses mots, je voulais lui faire comprendre que Mademoiselle aux mèches bleus s’inquiétait grandement pour lui. J’avais fait passer mes mots. En convainquant Monsieur aux cheveux rouges en faisant appel à sa raison de combattant. Qu’il pourrait remettre son combat à plus tard et ainsi profiter de nouveaux affrontements contre lui à l’avenir. Et en persuadant Monsieur aux cheveux  dorés en faisant appel à ses sentiments en voulant attirer son attention sur Mademoiselle aux mèches bleues. Je me remis au centre du lieu d’affrontement afin de leur sommer de s’arrêter là pour le moment.


<< Alors, messieurs que dites-vous d’arrêter le spectacle pour aujourd’hui. >>


Après mon show d’inconnu classe, ils ne pouvaient qu’arrêter leur bagarre. Aaahhh, j’adore faire ça. En plus, je me tenais debout en croisant les doigts. Mon attitude est parfaite ! Soudain je glissai sur le sol et tombai la tête la première… Bon, j’ai peut-être perdu un point en crédibilité.

   



   

   
...

   

   

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Ven 28 Aoû 2015, 22:07

Je venais de lui briser son satané bras de métal en deux et cette enfoiré restait encore debout, en plus de ça il osa me provoqué encore plus comme ci tout cela n'était qu'un détail pour. Franchement j'étais partager entre la colère et le respect, si je comparais tout mes anciens adversaire celui la ressortait bien évidemment du lot. Du respect? Pourquoi? Par ce que avec un bras casser j'aurais été le premier a m'enfuir en courant, bon serte ça n'arrivera jamais mais on sait jamais. J'étais donc toujours fasse a lui quand soudain j'entendis un cris aigu venant d'une fille qui se trouvais derrière moi, elle nous ordonnait de nous arrêter.. Comme ci j'allais l'écouter, je porta donc aucune attention a sa remarque inutile.

Ensuite voilà qu'un nouveau gars qu'avait a peut près mon âge, voir un peu plus se ramena pour faire genre il était plus fort que nous et nous ordonna aussi de nous arrêter. Sur le coup j'avais bien envie de le massacrer a son tour, mais un mec super grand, mais quand je vous dis super grand s'approcha de nous avec un air super confiant.. Il m'impressionnait vraiment, il dégageait un charisme fou j'avais l'impression de voir tout ce que je voulais être plus tard. Au début je croyais que c'était une illusion, genre avec tout les choques que j'avais subit je pensais vraiment que c'était moi qui venait me réconforter.. Jusqu'au moment ou il c'est approcher de nous, toujours avec cette confiant le sourire jusqu'au oreille pour nous dire calmement de nous arrêter sans usé de la force.

Je préféré cette manière et de loin, puis il avait raison j'étais complètement a bout de force et le type en face de moi était dans un sale état aussi. Tout d'un coup je me sentais comme qui dirait apaisé, quand le grand type c'est approché de moi et ma fait clairement comprendre que j'avais gagner je ne pouvais qu'être fière. En temps normal j'aurais crier dans tout les sens en me foutant de la gueule de mon adversaire mais cette fois ci non, je le respectais et j'avais bien l'attention de faire en sorte que notre relation ne s'arrête pas a être ennemie.. Je ramassa mon pull que je posa sur mon épaule, faisant un signe de la main pour faire comprendre au spectateur que le combat était terminer. Je passa ensuite devant le gars qui se prenait pour un ouf, puis a côté de mon futur moi pour enfin arriver devant mon adversaire.. Je tendis mon poing vers lui pour lui montrer que j'avais du respect pour lui, puis je m'adressa a lui d'un air satisfait le sourire au lèvre :

On se reverra mon gars t'en fais pas pour ça.

Puis je passa par mon casier récupérer quelques affaires, par ce que oui a la base des bases je voulais récupérer que quelque connerie avant d'aller en cours. J'étais donc sur le chemin du retour, puis j'entendis comme une tête claquer contre le sol.. Je pensais qu'un nouveau combat avait éclater, mais en me retournant j'aperçut le type que je pris pour model au sol. J'éclatas de rire me rendant compte qu'il me ressemblait bel et bien jusqu'au bout..

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Ven 28 Aoû 2015, 23:33

Edi hurla, effrayée par la tournure des événements, du moins c'est ce que je cru, un homme étrange nous attaqua, puis un autre arriva, gigantesque ! Il se posta et nous dit tout un discours sur le fait qu'il était inutile de nous entre tuer, qu'il valait sans doute mieux remettre ça a plus tard. Mon adversaire se résigna a se battre, tendit son poings vers moi, je compris où il voulait en venir, de ma main gauche (obligé pour le coup) je lui rendis son geste en tapant respectueusement mon poings contre le sien. Il me dit qu'on allait se revoir, bien évidemment, ce serai du gâchis de laisser échapper une telle personne. Respectueusement, avec un sourire fier d'avoir trouvé quelqu'un comme lui, je lui dis :

"A la prochaine mon pote."

Soudain l'immense personne s’étala par terre. J’échappais un sourire, quel curieux personnage, plein de charisme, cependant il avait tout de même l'air bien étrange, ce qui promettait d’être amusant.

"Hey ça va ? Tu te sens bien ?"

Je fixais le curieux bonhomme au sol. Je me sentais mieux, je n'avais plus toutes ces terribles douleurs dans le corps, je sentais juste le mal de quelques coups, je pu réellement me relever, aller vers mes affaires (car oui on les avaient trimbalés comme le but était de se rendre a l'administration j'allais pas les laisser dans le hall.) J’attrapais une écharpe et y mis mon bras, toujours attaché a mon corps par électronique, bien qu'il soit en piteux état. L'attroupement s’était totalement dissous, je pus tranquillement récupérer les quelques pièces de mon bras au sol. Il me faudra un mécanicien quand j'aurai pu poser mes affaires. Je pris un mouchoir et m'essuyais le visage pour dégager un peu le sang qui y était. Je refermais mon sac, et regardais la petite, je lui fis un sourire pour la remercier de sa sympathie envers quelqu'un comme moi, enfin c’était surtout un sourire désolé, empli d'excuse et de culpabilité. Elle pleurait, la tête enfouie dans son écharpe, je ne pus m'empecher de la prendre par l'épaule de mon bras gauche et de la serrer contre moi pour la rassurer, pour lui montrer qu'elle n'avait plus à s'inquiéter, que tout était fini.

"Excuse moi pour ce que tu viens de voir, je n'aurai pas du t'imposer ça. Tu veux toujours m'accompagner ?"

D'un sourire confus, je ne savais pas trop quoi faire ou quoi dire, je n'étais plus aussi a l'aise, ni aussi confiant, même si j'avais profondément apprécié ce duel face à Myo, j'étais rongé de remords d'avoir causé tant de soucis a Edi, cette pauvre petite fille que je serrai contre moi d'un bras.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Sam 29 Aoû 2015, 08:20

Je sens une main qui caresse mes cheveux... Sûrement celui assis à côté de moi qui me rassure. Je le remercie en pensée.

"Arrêtez ça tout se suite."

Sous mon écharpe, j'écarquille les yeux. Je connais cette voix ! D'un bond, je me lève et je vois une silhouette familière entre Heis et Myo.

"Ulli ! je m'exclame, le sourire au lèvres. Merci !"

Ses éclairs rouges sont plus grands à cause de mon aurore boréale. On s'en était déjà aperçu la dernière fois qu'on s'était rencontrés : mon pouvoir a un effet sur le sien. Un trognon de pomme dans la bouche, le gothique s'avance vers les combattants, il est vraiment, vraiment grand, même pour Heis et Myo ! Après avoir applaudi, il met une main sur les cheveux rouges d'Ulli est salue les autres :

"Bien le bonjour à vous, jeunes gens. Vous êtes sacrément forts dites donc. Bon, vous vous êtes bien amusés, mais comme toutes bonnes choses, tout a une fin. Alors, je vous demanderai de bien vouloir arrêter."

C'est seulement à ce moment que je commence à comprendre qu'il est professeur à l'académie... Mais ce n'est pas le plus important pour l'instant. Il conseille à Myo d'arrêter le duel et passe son ongle très long et vernis sur le visage de Heis avant de lancer :

"Surtout que dans votre cas, il serait préférable que vous vous arrêtiez. Je pense qu’il y a des gens qui ne soient pas en état d’accepter votre attitude."

Il parle de moi ! Je plonge mon nez dans mon écharpe en baissant les yeux et en éspérant qu'Heis ne me regarde pas. J'ai dû le mettre super mal à l'aise...

"Alors, messieurs que dites-vous d’arrêter le spectacle pour aujourd’hui, conclut-il."

Myo quitte la salle à mon plus grand soulagement après un salut avec son adversaire. Je ne sais pas qui est ce grand homme, mais j'ai une dette envers lui ! D'ailleurs, il s'étale par terre et je m'empresse d'aller l'aider en lui demandant s'il va bien et en l'aidant à se relever comme je peux - mais il est si grand et je suis si petite que je ne suis pas d'une grande aide. Quand à Heis, il se débarbouille, met son bras dans une écharpe et ramasse les pièces de son bras. Puis il vient vers moi, tout triste, et me serre contre son torse en disant :

"Excuse moi pour ce que tu viens de voir, je n'aurai pas du t'imposer ça. Tu veux toujours m'accompagner ?"

J'essuie les dernières larmes qui perlent sur mes joues puis je répond d'une petite voix, en me blottissant contre lui :

"Bah bien sûr !"


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Ulli le Sam 29 Aoû 2015, 11:48

J'étais prêt à en découdre mais heureusement un homme bien curieux s'ajouta au groupe, il a calmé les ardeurs de tous d'une facilité déconcertante, j'étais moi-même entrain de me laisser aller à la destruction, et les autres avaient déjà fait de sacrés dégâts à chacun, mais il a tout arrêté. Heureusement qu'il était venu ça aurai pu finir en carnage tout ça.

Pendant que tous se calmaient et que tout retournait à la "normale", les spectateurs s'en allaient -au moins y'aura pas à les virer soi-même-, les gens se faisaient des câlins, tout ça. Mais de mon côté je ne bouge pas, j'essaie d'enfermer le sylphe rouge là où il doit être, j'ai vraiment cru que j'allais sauter à la gorge d'un des types et le massacrer.

Une fois remis des mes émotions je jette mes charges dans le sol et pars dans toute sortes d’exclamations à moitié paniqué.

- MAIS VOUS ÊTES SÉRIEUX ?! Si vous voulez vous battre faites le dehors, ET VOUS ENTRE-TUEZ PAS ! On est dans une Académie, pas un champs de bataille !

- Raah ! Je vois pas ce qui m'empêche d'en coller un ou deux là. En plus j'ai vraiment cru que j'allais perdre le contrôle.

Je fini ma phrase en marmonnant, parce que c’est vraiment pas une attitude sérieuse que j'ai eu moi-aussi. Puis je vois Edi qui essaie de relever le -Diamant je présume ?- grand gars mais en vain, alors je m'approche de lui et lui tend un bras ne me tenant la nuque. Ce type a superbement géré la situation quand même.

- Merci d'être intervenu, vous avez fait du bien meilleur travaille que moi sur le coup. J'ai trop vite perdu mon sang froid. Ah au fait, pour supprimer tout malentendu de base, je suis peut-être jeune mais je suis professeur à l'Académie.



Auf wiedersehen Laworth.

Chosen fate
00% : "Coolest"   |   100% : "Kira"   |   00% : "Weise"

Je suis stable en #008DFF
Je suis instable en #A40000
avatar
Ulli

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Dim 30 Aoû 2015, 01:11


   
Un petit nouveau qui paye pas de mine

   
Un départ avec un mal de dos


   
Après avoir tenté d’instaurer l’ordre dans un conflit qui opposait deux élèves, j’avais glissé, pourquoi ? A vraie, dire je ne sais pas, mais j’espère que cela ne gâcherait pas mon action. J’avais le dos coincé, je souffrais le martyr, mais face contre le sol, je ne le montrais pas. Quelques rires éclatèrent de la part des élèves sur la scène. Bande d’enfants tyranniques, j’ai mal là ! Monsieur aux cheveux rouges riait aussi tout en quittant les lieux, résolu à laisser l’affrontement. J’étais content de voir un sourire sur ses lèvres, il était comme totalement changé. Monsieur aux cheveux dorées était aussi d’accord pour ne plus se battre. Et voilà, Mr. Blackflower a arran… AAAHH, MON DOS !

<< MAIS VOUS ÊTES SÉRIEUX ?! Si vous voulez vous battre faites le dehors, ET VOUS ENTRE-TUEZ PAS ! On est dans une Académie, pas un champs de bataille ! Raah ! Je vois pas ce qui m'empêche d'en coller un ou deux là. >>

Une grande voix retentit, c’était celle de Monsieur étincelle qui avait eu le mot de la fin sur cette affaire. La foule se dispersa et le calme revint.

<< Hey ça va ? Tu te sens bien ? >>

Monsieur aux cheveux dorée vint me voir afin de s’assurer de mon état de santé. Me tenant le dos d’une main, je levai pouce de mon autre main, toujours tête contre le sol, afin de lui dire que j’allais bien… Alors que j’allais pas bien du tout. Il avait eu l’air d’avoir gobé ce que je voulus faire comprendre. Il s’en alla et ramassa les morceaux de sa prothèse. N’empêche ça doit couter assez cher ces trucs, j’espère que pour lui aussi ça ira. Ensuite, Mademoiselle aux mèches bleues vint me voir et tenta de me soulever, c’était bien gentil de sa part, mais avec mes quatre-vingt-douze kilogrammes, la pauvre petite ne put faire grand chose, mais j’apprécie le geste.

Ensuite Monsieur étincelle arriva et tendit sa main en ma direction pour qu’il me serve d’appui afin que je puisse me relever. L’air gêné, il se tenait la nuque de l’autre main et m’adressa quelques mots.

<< Merci d'être intervenu, vous avez fait du bien meilleur travaille que moi sur le coup. J'ai trop vite perdu mon sang froid. Ah au fait, pour supprimer tout malentendu de base, je suis peut-être jeune mais je suis professeur à l’Académie. >>

A la suite de cela, je me relevai directement et seul pour lui faire face et montrer que j’allais bien. Je sentis mon dos craquer et une vive douleur s’empara de moi. Je tremblais légèrement, la seule envie que j’avais était de hurler ma douleur, mais il ne fallait pas que je montre que je souffre, je venais de faire une entrée parfaite. Je gardai le sourire face à Monsieur étincelle, mais je voulais pleurer. Tant bien que mal, je lui répondis.

<< Oh.. V..Vous savez, c.. ce n’est rien, r..r..rien du t..t…tout. Ha ha… >>

J’avais lancé un petit rire à la fin de ma phrase afin d’appuyer sur le fait que j’allais bien, alors que non. Après avoir récupéré les pièces du puzzle qu’était son bras, Monsieur aux cheveux dorée revint voir sa camarade.

< Excuse moi pour ce que tu viens de voir, je n'aurai pas du t'imposer ça. Tu veux toujours m'accompagner ? >>
<< Bah bien sûr ! >>


Il s’était excusé auprès d’elle et lui proposa de continuer leur route ensemble, une attitude exemplaire. Mademoiselle aux cheveux bleus essuya ses larmes et accepta. Tout est bien qui finit bien. Mon rôle ici est terminé, il est temps d’y aller, il fallait surtout que je trouve un endroit seul pour crier. Je m’étais donc remis en marche en sautillant et en sifflant, laissant les protagonistes à leurs occupations. On se reverra bientôt, mais la prochaine fois, je serai professeur au sein de cette académie. Je venais juste d’arriver, mais je sentis que j’allais bien me plaire ici… Euh… Monsieur étincelle est professeur ?! Mais il semblait sacrément jeune, soit il fait plus jeune que son âge, soit c’est une sorte de petit génie. Bah.. S’il est prof on se reverra bien vite. Bon, qu’est-ce que je vais faire mainte…. AIE MON DOOOOS !
   



   

   
...

   

   
HRP:
Je m'arrête ici pour ma part, enfin j'ai plus rien à faire je crois et puis partir comme ça sans que vous sachiez qui je suis ( pour le moment ) c'est cool ^^

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Dim 30 Aoû 2015, 22:27

Toujours confus, je regardais Edi, je repris mes affaires, nous nous remirent en route. Nous arrivions enfin a l'administration, je frappais, j'entrai doucement. Je réglais les choses a faire, je sortis un bon quart d'heure plus tard des papiers en main.

-Donc voici l'emploi du temps, très bien

Je regardais autour de moi en fermant la porte de l'administration, Edi était-elle encore la ? Je m'étais trop concentré sur mes papiers pour y prêter attention. Je lu les papiers avec attention. Puis je m'adressais en l'air, persuadé que ma gentille amie m'aurai attendu, c'est ce qu'elle avait fait, quel amour cette petite fille.

- Je suis chambre 5M chez les rubis. Tu sais comment y aller ? On ne m'a pas vraiment indiqué.. Bien entendu je ne force pas à m'accompagner, c'est quand même chez les rubis après tout je n'oserai tout de même pas te demander de m'y accompagner, je crois que je suis assez amoché pour aujourd'hui, en plus je pense juste aller déposer mes affaires et partir en ville à la recherche d'un mécanicien pour me réparer les dégâts de mon bras.

Je souriais à ma douce camarade, pendant qu'on marchait tranquillement ensembles.

-Je te prie de m'excuser encore une fois pour tout à l'heure, je sais pas ce qu'il m'a prit.. J'aurai pas du répondre a ses provocations, surtout pas en ta présence.

Confus je l'écoutais m'expliquer le trajet vers la maison Rubis. Puis je lui souris et je lui dit qu'on se retrouverai plus tard car je devais sans tarder aller faire réparer mon bras. Je me penchais vers elle et en la remerciant je lui fis un petit bisous sur la joue.

- A plus tard Edi, merci pour tout



[HRP : RP TERMINE]

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum