Académie Tsuki
FORUM EN PAUSE

Bonjour à toi !
Le forum est en pause pour une durée indéterminée. Il n'y a donc plus de staff pour valider les fiches, faire tourner la boutique et faire des évènements, etc.
N'hésitez pas à revenir dans quelques jours prendre des nouvelles ! En attendant, vous êtes les bienvenus pour papoter dans la section hors-jeu !
(Luna)

Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Mar 25 Aoû 2015, 13:03

J'arrivais dans le hall d'entrée chargé comme un mulet de toutes les affaires qu'il avait préparer pour venir dans un lieu ou j'allais enfin avoir ma place. J'entrai donc et (sans mauvais jeu de mot vis a vis de mon handicap) les bras m'en tombaient. Certes ma famille était très riche mais jamais je n'avais vu quelque chose comme ça. Un plafond si haut que même une dizaine d'hommes de deux mètres de haut sur les épaules les uns des autres ne seraient pas assez pour toucher le dit plafond, il était orné de dorures, de lustres énormes qui pendaient fièrement. Le hall était un grand couloir, immense, des portes de pars et autre, deux petits couloirs allant respectivement a droite et a gauche, séparé par un colossal escalier. Je restais bouche bée, si choqué que j'en fit tomber mes affaires.  Le terrible fracas me sortit de mes rêveries. Je pensais.

*Bon bah c'est pas le tout mais où je dois aller moi ?*

Je regardais attentivement le couloir, puis me mis en oeuvre de trouver la lettre dans mes affaires pour savoir qu'est ce que je devais faire. Ce foutu bout de papier était enfouis si loin que je me dit que j'allais d'abord essayer de demander aux personnes qui passaient par le couloir.. Enfin couloir c'est pas le mot.. J'essayais donc d'attirer l'attention des personnes qui étaient présentes. Deux ou trois ne me prêtèrent aucune attention, ce qui eu pour effet de me faire monter sur un banc qui se trouvait dans le hall, debout puis je me mit a hurler.

"HEY HO Y A T'IL QUELQU'UN POUR M'AIDER DANS CETTE ECOLE ?"

Je descendis de mon perchoir et me dit que si je devais faire le funambule des que j'avais quelque chose a dire, l'année n'allait pas être triste. Un plan n'aurai pas été de refus, j'allais passer ma vie a chercher mon chemin et à arriver en retard dans cette école immense ? Un millier de questions du genre me traversais l'esprit, sur la taille de l'académie, comment et où étaient les chambres, quel style de cours pouvait il bien y avoir ici. Je commençais a m'embrouiller dans ma tête, alors je chassais de mon esprit toutes ces questions puis je réunis mes affaires et attendit impatiemment que quelqu'un vienne m'apporter un peu d'aide.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Mar 25 Aoû 2015, 15:48

Je m'ennuie, pendant les pauses... Entre les cours, il n'y a rien à faire. Parfois, je vais à la bibliothèque pour me remplir la tête, ou je me balade à la serre pour me vider la tête. Mais aujourd'hui, j'ai juste envie de le laisse tranquille, mon cerveau. Alors, comme je ne sais pas trop quoi faire, je parcours le hall en regardant les affiches des clubs, en regardant les élèves tous plus grands que moi, tout ça... Je fait un mètre et 34 centimètres. Ouais, je suis toute petite, mais j'assume !

"HEY HO, Y A T'IL QUELQU'UN POUR M'AIDER DANS CETTE ECOLE ?"

Je sursaute : quelqu'un vient de crier, debout sur un banc. C'est culotté, je n'aurai jamais osé ! Je ris et décide de m'approcher de l'inconnu qui est immédiatement redescendu de son perchoir.

"Salut, besoin d'aide ?"

Il doit penser que c'est une blague. Après cette intervention bruyante parmi tous ces élèves grands et forts, tout ce qu'il obtient, c'est une petite rouquine avec une grosse écharpe - alors qu'il ne fait même pas froid... Au pire, s'il m'envoie paître, c'est son problème ! J'essaie juste d'être une gentille fifille, moi ! Au fait, pourquoi a-t-il besoin d'aide ? Je devine à ses nombreux bagages qu'il est nouveau.

"Oh, tu viens juste d'arriver ? Bienvenue alors !"

Je lui souris chaleureusement. Je comprend qu'il ait besoin d'aide, c'est super dur de trouver l'administration quand on est nouveau ! Pire, après il faut trouver son dortoir tout seul et apprendre par coeur l'emplacement des très nombreuses salles de classe, sinon on finit par se perdre dans les couloirs du château. D'ailleurs, c'est plus un labyrinthe que de simples couloirs...


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Mar 25 Aoû 2015, 16:23

Une petite rouquine s'approche de moi, toute petite, elle me fixe en me demandant si j'ai besoin d'aide et en me souhaitant la bienvenue. Du haut de mon mètre quatre vingt je le regarde, je me demande si je devrai pas me mettre a genou pour être a sa hauteur mais je ne dis rien la dessus pour ne pas la vexer, après tout ma mère m'avait toujours dit que l'habit ne faisait pas le moine et que la taille idéale était celle ou on avait les pieds qui touchent le sol. Apres tout qui serai-je pour critiquer les gens sur leur physique alors que j'avais un bras mécanique qui était parfaitement visible.

"Oui effectivement.. Je suis perdu, complètement j'ai reçu ma lettre mais je sais pas trop ou je dois aller, tout ce que je sais c'est que je suis chez les rubis.."

Je me rendis compte que j'avais complètement oublié de me présenter. quel impoli je faisais ! Je tachais de rectifier cette erreur.

"Je m'appelle Heis, en fait je ne sais pas ou aller, et je me suis retrouvé dans ce grand couloir... Enfin bon, tu sais ou est ce que je dois aller ?"

Je paraissais a l'aise, mais dans le fond j’étais stressé, et j’espérais ne pas commettre encore une catastrophe comme j'en avais coutume quand j’étais chez moi. Mais rien ne se produisit dans l’immédiat. J'avais la tête qui tournait, perdu dans toute cette immensité. En fait vu la taille de cette école, je me sentais déjà petit avec mon mètre quatre vingt dans ce couloir immense je me dis alors que la pauvre rouquine qui était venue à mon secours devait se sentir sacrément petite. Je me concentra sur autre chose que sa petite taille, après tout quel age avait elle ? douze, treize ans ? En tout cas, c'était la seule qui était venue a mon secours et elle avait l'air gentille. Je regardais tous ces élèves perdus dans leurs conversations, leurs livres à la main. Je regardais la petite attendant sagement qu'elle m'oriente.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Mar 25 Aoû 2015, 20:20

"Oui effectivement.. Je suis perdu complètement j'ai reçu ma lettre mais je sais pas trop ou je dois aller, tout ce que je sais c'est que je suis chez les rubis, m'explique le nouveau."

Oh, alors c'est un Rubis ? Ils sont réputés pour dominer l'académie, être vaniteux et être au-dessus des règles. Mais même si certains sont très désagréables, j'en ai déjà rencontré des très sympathiques... Et comme il n'a pas réagi en me disant quelque chose du genre "dégage, la mioche", je suppose qu'il fait partie de cette catégorie !

"Je m'appelle Heis, en fait je ne sais pas ou aller, et je me suis retrouvé dans ce grand couloir... Enfin bon, tu sais ou est ce que je dois aller ?"

"Ouaip, tu dois te rendre à l'administration ! je m'exclame. Si tu veux je peux t'accompagner, je m'ennuie de toute façon... Moi c'est Edi, maison Saphir. Enchantée, Heis !"

Je me demande bien quel est son pouvoir. Est-ce que ça a un rapport avec son bras métallique ? Peut-être qu'il a juste eu un accident et que ça n'a absolument pas de lien... Ca doit être un très grave accident hypra douloureux, pour qu'il en perde son bras ! Je ne préfère pas imaginer !

En tout cas Heis a l'air plutôt à l'aise, c'est rare pour quelqu'un qui vient d'arriver ici. Mais il a tout de même l'air impressionné par l'immensité de la bâtisse. Alors que je retrace mentalement le chemin jusqu'à l'administration (je n'ai vraiment pas envie de faire perdre du temps à Heis en me trompant de direction), je m'aperçois qu'il m'observe. Allons bon, par quoi est-il impressionné ? Ma taille, mes mèches bleues ? En général, c'est les deux choses qui frappent le plus les gens quand il me voient. Je ne les blâme pas, c'est vrai que j'ai une apparence atypique. Et puis, j'aime bien voir leurs têtes ahuries quand je leur annonce que j'ai 15 ans et non pas 10 !


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Mar 25 Aoû 2015, 20:40

Je notais les informations qu'elle me donnait dans un coin de ma tête, après tout j'aurai toujours une petite affection particulière pour la première personne qui est venue m'aider, surtout une mignonne petite fille. D'ailleurs n’était elle pas trop jeune pour ce genre d’établissements ?

Je la regardais plus attentivement, j’arrêtais pas de fixer sa grande et grosse écharpe, elle avait une chevelure très jolie qui allait bien avec son visage, quelques mèches bleues, des grands yeux qui attirait une certaine confiance, cette grosse écharpe qui... Je regardais de nouveau sa grande écharpe et celle-ci coupa toute réflexion dans ma tête.

"Elle a l'air chaude et douce ton écharpe, c'est quelle matière ?"

*Bah bravo dans le genre idiot tu feras pas mieux j'te félicite Heis !*

Tout en m'insultant dans ma tête je cherchais comment entamer la conversation sérieusement et non pas avec une pauvre phrase de gamin de huit ans. Je me demandais quel pouvoir ce petit bout de demoiselle pouvait posséder, enfin tant qu'elle était pas aussi catastrophique que moi elle n'avait pas grand chose a craindre. Je vis son regard sur mon bras et sentis un genre de gêne, mais je me retins de le cacher. Pour détendre l’atmosphère je réfléchis a quoi dire a la petite fille, sinon le chemin allait être long, surtout que cette école devait être un vrai labyrinthe géant.

"Dis moi, Edi, ça fait longtemps que tu es là ?"

Ah ça ce n’était au moins pas une question de gamin, ça changeait. Je fus soudain pris d'une grosse angoisse, cette école était immense et séparée en maisons selon le caractère des élèves. Maison Rubis.. Avec quel genre de personnes allait je me retrouver moi qui avais coutume de vivre seul avec ma mère ? Beaucoup de questions me traversa la tête. Je me forçais a penser a autre chose, presque tout de suite mon regard fut de nouveau aspiré par son énorme écharpe, elle devait avoir la taille de la petite facilement.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Mar 25 Aoû 2015, 22:10

"Elle a l'air chaude et douce ton écharpe, c'est quelle matière ?"

Quelle question inattendue ! Ce gars me plait : il est direct, je trouve ça plutôt attachant. J'émet un rire léger avant de répondre :

"De la laine. Tricotée avec amour, y a pas mieux pour s'emmitoufler dedans ! C'est... comme tu dis, chaud et doux."

J'ai un pincement au cœur en me rappelant de ma mère qui m'a fait cette écharpe, elle me manque. Mais bon, c'est la vie, faut avancer... J'inspire un coup en regardant Heis. Il est grand, imposant avec son bras d'acier et ses cheveux noués en une courte natte ; ses yeux couleur miel contrastent un peu avec le reste de son apparence, c'est joli. On commence à marcher vers l'administration, et je sens qu'il est un peu gêné... Il me demande :

"Dis moi, Edi, ça fait longtemps que tu es là ?"

Je lorgne sur lui. Le Rubis à l'air vraiment angoissé ! Il me regarde aussi, plein d'appréhension, et je lui adresse un sourire réconfortant.

"Non, à peine un mois. Je suis aussi une petite nouvelle... Au fait, Heis, tu peux me poser des questions sur Tsuki, si tu veux. Je sais que c'est un peu, voir carrément stressant d'étudier ici ! Alors si tu veux que je t'explique le fonctionnement de certains trucs, comme des maisons ou des clubs, n'hésite pas..."

Il regarde mon écharpe. Je la déroule un peu pour qu'elle soit moins épaisse autour de mon cou. S'il était moins grand, je me serais amusée à la lui enfiler juste pour rire et voir sa réaction. Mais en levant les bras, j'arrive à peine à atteindre son cou. Et puis Heis est déjà assez embarrassé comme ça, je ne vais pas en rajouter une couche...


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Mar 25 Aoû 2015, 22:47

Edi prends le temps de répondre a chacune de mes questions, ses réponses sont douces et pleines d'attentions, mais elle parue si malheureuse quand elle évoqua son écharpe. Je me sentis très mal, comme si j'avais commis une énorme erreur, je me mis a m'insulter dans ma tête, fâché contre moi d'avoir pu vexer cette pauvre petite qui avait l'air si gentille.

*T'es vraiment trop con*

Elle me proposa de répondre a toutes mes questions, c’était vraiment très touchant. Elle dénoua un peu sa longue écharpe. Je regardais la petite, tout en marchant tranquillement dans les couloirs. Je l'écoutais, et je fini par me lancer en lui racontant mon angoisse..

"Je vivais avec ma mère jusque la, juste elle et moi, j'avoue que ça me fais tout drôle de me retrouver sans elle, j'aurai peut-être du la serrer dans mes bras une fois de plus avant de partir."

J'etais géné de lui avoir dit ça alors pour changer de sujet je me décidais a lui poser des questions comme elle me l'avait suggéré, mais je ne savais pas par quoi commencer. Je reflechis quelques temps puis fini par me décider sur quelle question lui poser.

"On a des cours communs entre les différentes maisons ?"

Puis une autre question me vint a l'esprit. Je cherchais mes mots pour poser cette question délicate. Je rougis en la posant, je n'avais jamais demandé cela à une fille étant donné qu'a part ma mere et ma soeur je n'avais jamais vraiment parlé a une fille.

"Si je suis de nouveau perdu, je fais comment pour te retrouver ? ... Ou même sans etre perdu, pour parler.. Se promener.. Enfin voila.."

Je lui souris tendrement, cette petite était vraiment adorable.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Mer 26 Aoû 2015, 10:41

"Je vivais avec ma mère jusque la, juste elle et moi, j'avoue que ça me fais tout drôle de me retrouver sans elle, j'aurai peut-être du la serrer dans mes bras une fois de plus avant de partir."

Un peu émue, je cache mes joues rougissantes dans mon écharpe. Mais comment Heis est-t-il aterri dans les Rubis, lui ? Il a un coeur d'artichaut, en fait ! J'aimerais lui dire quelques mots rassurants mais rien ne vient sur le moment, et le temps que je trouve quoi dire, il change de sujet :

"On a des cours communs entre les différentes maisons ?"

"Oui, heureusement ! je répond. Comme ça, même si on est pas dans le même dortoir, on pourra se voir plusieurs fois par semaine quand même..."

Quelle idiote je fais ! Si ça se trouve, il pose cette question juste pour avoir une information, pas pour savoir si nous deux, on se verra plus souvent... Je suis en train de m'insulter mentalement quand il dit, comme s'il avait lu dans mes pensées :

"Si je suis de nouveau perdu, je fais comment pour te retrouver ? ... Ou même sans etre perdu, pour parler.. Se promener.. Enfin voila.."

Je tourne mes grands yeux gris plein d'espoir vers lui et j'aperçois son sourire tendre. Il ne rigole pas ! C'est peu être un peu débile, mais sa remarque me touche vraiment. Les mots manquent pour décrire comment je me sens à ce moment là... Non, en fait je sais parfaitement les mots à choisir : je crois que je suis juste heureuse de l'avoir rencontré. Puis toute sourire, je lui annonce :

"Je peux t'indiquer où se trouve mon dortoir ! Comme ça, tu sauras où est ma chambre. Désolée, je te donnerais bien mon numéro de portable, mais je n'ai pas de portable..."

Pendant que je parle, je sors un bout de papier et un stylo de mon sac pour y noter le numéro de ma chambre.

"Si ça ne te dérange pas, je ne préfère pas venir dans ton dortoir... Disons que les Rubis sont un peu réputés pour leurs sales caractères ! Bon, il y a des exceptions, comme toi par exemple, mais certains ne se gênent pas pour embêter une petite Saphir en territoire inconnu."

Je lui tend le papier en souriant, puis conclus par :

"Je serais ravie que tu me retrouves !"


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Mer 26 Aoû 2015, 13:18

Je regardais la petite fille qui me donna un petit bout de papier ou il était griffonné le numéro de sa chambre. Puis elle s'exprima sur son incompréhension sur mon placement dans la maison Rubis. Je ne pu m’empêcher de réfléchir à cette phrase, j’étais donc dans une maison assez mal vue. J'avais du y être placé a cause de mon sale caractère sans doute. La petite n'avait pas l'air de me considérer comme tel. Ma main gauche allait serrer mon poignet droit, a ma grande surprise je sentis dans mon bras métallique comme un battement de cœur, surement encore un symptôme du syndrome.. Je n'en fis pas de remarques, je dissimulais mon angoisse a propos de mon bras. Je me contentais de parler à Edi.

"Si on entre dans des maisons par rapport à nos caractères je suppose être dans la bonne maison, je suis disons.. Pas facile."

Je me grattais la tête, je me demandais combien de temps il fallait encore pour arriver a cette administration. Pourquoi les élèves ne disposaient pas d'un plan ou d'un fléchage comme dans les écoles normales qu'il pouvait exister. Encore un nouveau couloir se dressait, y en avait combien comme ça ? ma main frôlât une poignée de porte (métallique bien entendue) et celle-ci se mit a vibrer.

"Oh non.. COUCHE TOI !"

Je pris la petite a un bras pour la coucher à terre. La poignée de porte devint rouge, j'essayais de contrôler les choses, elle cessa de rougir mais sortit de son orifice pour décoller et entrer violemment dans le mur opposé dans un grand fracas. C'était aussi violent et méchant que les casseroles a mon foyer. Je me relevais en épousant mes genoux, tendis la main et aida a relever la petite fille puis rouge de honte je dis..

"Excuse moi, ça m'arrive... Tout le temps..."

Je lui proposais de reprendre notre chemin vers l'administrations.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Mer 26 Aoû 2015, 18:21

"Si on entre dans des maisons par rapport à nos caractères je suppose être dans la bonne maison, je suis disons.. Pas facile."

Je regarde Heis, surprise. Lui, un sale caractère ? Pas possible, il est tout gentil avec moi depuis tout à l'heure, et il a vraiment l'air d'avoir un grand coeur ! Je suis vachement étonnée qu'il se considère comme tel. Je le regarde toucher son bras métallique, se gratter la tête, essayer de cacher son angoisse... Mais on est dans la bonne direction, je ne me suis pas perdue. Allez, on y est presque !

"Oh non.. COUCHE TOI !"

Hein ? Mais... Avant que je comprenne ce qu'il se passe, un bras m'attrape pour me plaquer au sol. La face contre le carrelage, je ne peux voir dans mon angle de vue que les pieds de Heis. Affolée, j'entend une détonation, un objet passe au dessus de ma tête pour se loger dans la paroi d'en face... Je ferme les yeux et je ne veux pas les rouvrir, j'ai trop peur. Plein de questions forment une pelote dans ma tête : c'était une balle de fusil ? Il y a des bléssés ? Heis va bien ? J'ose entrouvrir un oeil et je vois qu'on me tend une  main que je m'empresse de prendre.

"Excuse moi, ça m'arrive... Tout le temps..."

Rouge de honte, Heis me regarde d'un air désolé. Je n'ai pas compris ce qu'il se passe, je suis tétanisée, encore sous le choc... En me retournant, un étrange spectacle s'offre à moi : une poignée de porte inscrustée dans le mur fissuré, et des élèves ahuris autour. Ils observent tous Heis. Soudain, ma langue me revient :

"Tu vas bien ? C'était quoi ? C'était..."

Je m'apprête à lui demander s'il est l'auteur de ce phénomène, mais il a dit tout à l'heure que ça lui arrive tout le temps, alors je suppose que c'est bien lui. Il a l'air si honteux qu'on dirait qu'il veut disparaître sous terre !

"Tu contrôles les poignées de porte ?!"

Bravo Edi, tu as l'air nulle maintenant.

"Ah, tu contrôles de métal..."

Souriante, je m'exclame bien fort pour que les élèves qui dévisageaient Heis m'entendent :

"C'est super classe, comme pouvoir ! T'inquiètes pas, on est tous un peu spéciaux ici, alors on s'entend tous bien, tu n'as pas à avoir honte de ton pouvoir, surtout qu'il est plutôt cool... Moi, je contrôle les aurores boréales."

J'accompagne ma parole par un geste : je lève ma main droite et des petites aurores boréales apparaissent autour de nous, ondulantes.


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015, 04:18

Me revoilà dans ma foutue chambre, a me morfondre sur mon sort.. Depuis quelque jours je passais mon temps ici, a me demander qu'est ce que j'avais bien pu faire pour perdre de mes compagnons lors de cette foutue attaque.. J'étais triste oui par ce que j'avais perdu deux amis, deux personne qui ont risquer leur vie pour le bien de cette école.. C'était de ma faute, tout était de ma faute en voulant trop cela jouer héros, j'ai penser qu'a moi sur ce coup la et je m'en voudrais surement encore pendant longtemps. J'avais tout de même réussi a sauver la vie de mon frère d'arme Warren lors de cette attaque, j'avais sauver la vie d'une dizaine de personne ce soir la mais ces deux nom me trottait encore dans la tête. Me rappelant sans cesse que j'ai merder une fois de plus.. Que j'étais bon qu'a faire des conneries et a draguer des filles a longueur de journées, tel un bon a rien.

Aujourd'hui je pris la décision de me lever, d'aller faire un tour dans l'académie pour reprendre mes marques avant le début des cours. C'est en me levant de mon lit, toujours un peu bourré de la veille par ce que oui je passais mes soirées a boires de l'alcool pour y noyer ma haine, celle que j'avais cumulé envers moi même et qui me foutais dans le mal depuis quelque jours.. Je me dirigea alors dans la salle de bain pour me débarbouiller un peu, histoire que je paraisse plus crédible dehors devant les autres. Car oui j'avais une réputation de caïd a tenir dans cette école et c'est pas dans cette état déplorable que j'allais faire peur a quelqu'un.. Arriver a destination je me passa un coup d'eau sur le visage, je me brossa les dents puis je pris la peine de me coiffer en vite fait pour retrouver tout mon charme d'un temps. Avant de m'en aller m'habiller, je me regarda dans le miroir pendant un instant pouvant voir cette jolie petite cicatrice que j'avais sur la joue.. Un beau souvenir que m'avait laisser cette enfoiré de soldat avant que je lui explose la tête d'énervement a cou de couteau.

J'enfila ensuite un jogging un peu serré, suivit d'un petit tee-shirt moulant et d'un pull un peu large.. Je mit ma jolie petite paires de snickers, puis me dirigea vers la porte en prenant mes clef et en m'allumant une clope au bec. Je mit ma capuche sur la tête comme a mon habitude qui laissait dépasser quelque mèche rouge de ma chevelure, suivit de mes écouteur puis me mit en direction du couloir. Oui j'allais dans les couloirs pour consulter mon casier, cela faisait un petit moment que j'avais pas fait un tour la bas.. Sur mon chemin je croisa quelques têtes que je connaissais ravi de me revoir comme a leur habitude, comme ci j'étais THE personne. Je souriais a tous, un sourire faux cul s'affichais sur mon visage a chaque fois que je m'arrêtais pour serré la main ou faire la bise a quelqu'un.. Et puis comme ci cela m'avait manquer un surveillant m'interpella, pour me rappeler que j'étais coller dans l'après-midi pour mon insolence de la dernière. Comme ci j'avais que ça a foutre de me pointer en heure de colle, non mais je rêve.. Je me contenta d'un simple hochement de la tête, puis en m'en allant je le percuta de l'épaule pour lui montrer a quel point j'en avait rien a foutre de lui. Il se contenta de me lancer quelque nouvelle menace, puis il se fatigua et se décida enfin a me foutre la paix..

Arriver dans le couloir ou se trouvait mon casier, je pouvais constater un petit attroupement que s'était fait au niveau de mon casier.. En m'approchant peut a peut je pouvais voir un gamin au cheveux blond aider une fille a se relever, elle était sous le choque comme ci elle venait d'échapper a un coup fatale. Arriver près d'eux, du moins près de mon casier je pouvais remarque que celui était complètement défonce par une sorte de poignet, mais qu'est ce qu'une putain de poignet foutait dans mon casier.. Je l'extirpa de mon casier avec un peu de mal, puis après avoir réussi je la jeta violemment au sol pour capter l'attention de tout le monde vers moi. J'ôta ma capuche en me secouant un peu la tête pour remettre mes cheveux en place, des " Oh non putain c'est Myo " pouvait s'entendre dans la petite foule qui nous entourait tout les 3. Je respira un grand coup puis m'exprima haut et fort d'un air un peu énerver :

Qui a fait ça?

Quelques doigts se pointèrent vers le blondinet qu'aidait la jeune fille un peu plus tôt, c'est d'un air confiant que je m’approcha de lui assez rapidement. Je le prit par l'épaule et le colla violemment contre le mur près du quelle il était, je souriait amuser en le regardant droit dans les yeux. Il avait l'air tout bête devant moi comme ci il ne savait ce qu'il venait de faire, je frappa du poing le petit bout de mur qui se trouvait près du côté droit de sa tête.. Le mur trembla un peu et se fissura légèrement tellement mon coup était fort, j'avais encore de la haine au bout des doigts et je ne voulais pas exploser la tête du type en face de moi pour l'instant. Je relâcha un peu la pression sur son épaule tout en le maintenant contre le mur et m'exprima a lui d'un air déterminer :

C'est toi le crétin qui vient d'exploser mon casier?!

HRP:
Bon bein je me suis permit de m'incruster par ce que le RP était encore libre, si ma réponse vous dérange je peux la supprimer si vous voulez. Je peux la modifié si toute fois vous voulez bien de moi et que quelque chose ne vous convient pas trop ^^'

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015, 16:22

La petite Edi était sous le choc, elle ne comprenait rien et je ne pouvais pas l'en blâmer. Elle me demanda si je contrôlais les poignées de porte, ce qui m'arracha un sourire, puis elle s'exclama plus fort que mon pouvoir était super classe pour que l'attroupement hébété qui nous regardait nous oublie un petit peu. Ce ne fut pas le cas. Quelqu'un hurla, et on entendit la foule chuchoter d'effroi "C'est Myo". Je n'eu même pas le temps de répondre à la petite qu'un espèce de dingue aux cheveux rouges m’attrapa par l'épaule pour me coller au mur et frapper le mur. Je le regardais dans les yeux sans sourciller, avec le nombre de fois où mon père avait levé la main sur moi, c’était pas un peu de violence qui allait me faire peur. Il s'adressa a moi, comme s'il allait m'intimider, il se prenait pour qui celui la ? Il relâcha un peu son emprise sur mon épaule. Je le regardais droit dans les yeux quand il me demanda si j’étais la cause de la poignée dans son casier. En le regardant je lui répondis.

"Dans la théorie oui, dans la pratique non. Je ne contrôle pas vraiment les trajectoires. Je suis désolé de cet accident.. heu.. Myo ?"

De mon bras métallique j’attrapais calmement son bras pour qu'il me lâche complètement. Je m'extirpais de son emprise. La pauvre petite fille allait nous faire une syncope a force d’être ainsi effrayée. L'attroupement autour de nous avait encore augmenté, voir un gros dur massacrer le petit nouveau c’était leur rêve ? Je le regardais toujours.
A ce qu'avait dit Edi plus tôt sur les différentes maisons, les Rubis étaient les pire, les rebelles, les "mauvais" et en vue de cette réaction, ce garçon devait faire partit de la même maison que moi. On allait pouvoir se marrer.

"T’excites pas mon pote, je cherche pas l'embrouille mais l'administration pour trouver ma chambre chez les rubis."

Je le regardais droit dans les yeux, lui montrant qu'il ne me faisait pas peur, mon regard était froid et ne vacillais pas d'un pouce. Je cherchais la petite des yeux mais dans tout cet attroupement je ne la voyais pas.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Jeu 27 Aoû 2015, 16:42

Un bruit de métal attire mon attention. Quand je me retourne, je vois un grand gars avec une tenue de sport et une cigarette, énervé. Il retire sa capuche et certains élèves ont l'air de le reconnaître. Il vient de jeter la poignée inscrustée dans son casier par terre... Oups.

"Qui a fait ça ? gronde-t-il."

Des doigts pointent Heis. Je fusille du regard les petits malins qui trouvent ça marrant de dénoncer leur camarade. L'homme aux cheveux rouges plaque Heis contre le mur par l'épaule, un sourire amusé aux lèvres.

"Arrête ! je crie, mais mon cri passe inaperçu au milieu des exclamations choquées des autres."

Putain, mais Heis vient seulement d'arriver, laissez-le tranquille ! Je me souviens de son angoisse et sa honte après avoir fait jaillir la poignée : il n'a pas fait exprès ! Les élèves ne pouvant pas contrôler leur pouvoir sont nombreux ici, non ?! Alors que je tempête intérieurement, l'inconnu donne un coup de poing au mur, qui se fissure aussitôt. "J'espère que t'as eu mal au poing", je rumine intérieurement, mais il n'a pas d'avoir un soupçon de douleur...

"C'est toi le crétin qui vient d'exploser mon casier?! lance-t-il d'un air menaçant."

"Dans la théorie oui, dans la pratique non, dit calmement Heis. Je ne contrôle pas vraiment les trajectoires. Je suis désolé de cet accident.. heu.. Myo ?"

Je me réjouis de l'audace dont il fait preuve. D'autres auraient eu peur et se seraient excusés, mais pas lui ! D'un coup, la foule qui a décuplé m'engloutit, je n'arrive plus bien à voir la scène au milieu de toutes ces têtes. J'entend juste Heis qui lance :

"T’excites pas mon pote, je cherche pas l'embrouille mais l'administration pour trouver ma chambre chez les Rubis."

Yes ! Bon, maintenant, il faut que j'arrive à le rejoindre pour qu'on aille enfin à l'administration. Je me faufile rapidement entre les gens, m'excusant rapidement auprès de ceux que je bouscule. En rejoignant Heis, je m'exclame :

"Je suis là ! Bon, on y va, on est plus très loin !"

Je m'apprête à repartir, toute sourire, j'ai presque envie de tirer la langue à Myo en passant, mais je me retiens pour ne pas passer pour une gamine immature. Mais quand on s'attaque au boss de toute une école, on doit s'attendre à des représailles, non ?


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015, 17:10

Sur le coup j'avais qu'une seul envie c'était de lui explosé sa petite tête de prétentieux contre le mur, pour lui montrer que j'étais pas le petit rigolo du coin ou encore un petit Saphir qui se prenait pour le roi. Non, j'étais Myo Monacellie et j'étais bien décidé a ce qu'il corrige sa connerie en remettant mon casier en place par tout les moyens.. Son regard avait changer quand il s'est mit a s'adresser a moi, comme ci il n'avait ni peur de moi ni peur que je le ridiculise encore plus devant les autres. Comme ci il n'avait rien a perdre, je me reconnu alors immédiatement dans se regard froid et complètement irresponsable qu'était le siens.. J'avais l'impression de me revoir moi a mon arriver ici, quand personne ne voulait m'aider et que je m'étais déjà attire des ennuies comme lui des mon arriver a l'académie.

La situation paraissait tout d'un coup plus drôle, j'avais l'impression de tenir mon fils entre mes mains, je le tenais d'une façon qui pouvait laisser paraître que j'allais lui passer un sale savon par ce qu'il a manger tout les chocolats de sa petite sœur. Un sourire s'afficha sur mon visage sans que je ne m'en aperçoive immédiatement, j'avais plus vraiment envie de le massacrer tout d'un coup, j'avais juste envie de lui foutre une fessées devant tout le monde et de le punir dans sa chambre.. Mais bon fallait bien que je me fasse respecter alors quand il voulut s'en aller avec la petite jeune fille qu'il venait de sauver plus tôt, je le rattrapa par le col pour le balancer de l'autre côté du couloir vers mon casier..

Hé dis moi, j'espère que tu comptais pas t'en sortir aussi facilement

Je me rapprocha de lui d'un pas décidé une nouvelle fois, ignorant complètement sa compagne car j'étais pas le genre de gars a m'attaquer comme un lâche a l'entourage de mes victimes. Je le pris une nouvelle fois pas le col pour le relever et le plaque contre le mur, j'avais remarquer plus tôt son bras de fer.. Quelque chose que je n'avais jamais vu auparavant, je l'avoue j'étais fasciné par son bras pendant toute la durée de ses paroles. Une idée me vint en tête, je me disais que se genre de chose on y tenait a la prunelle de nos yeux alors je lui envoya de violente douleur au bras. Le laissant croire qu'il allait explosé sous ses yeux, il était la en face de moi a se tordre de douleur en se tenant le bras.. J'y prenais vraiment plaisir, je me laissa alors envahir par ce pouvoir me laissant submerger par les sentiments.

Tout refaisais surface, je ne le voyais plus que lui j'avais fais abstraction de ce qui se trouvait autour de moi.. J'avais des images de l'attaque qui me revenait en tête, Maxime puis Elizabeth.. Je perdais le contrôle et ça ne sentais pas très bon pour le gars en face de moi. Je lui plaqua alors violemment la tête contre les casiers, lui montrant les dégâts qu'il avait fait et lui ordonna de réparer sa bêtise en le menaçant, avant que je m'énerve encore plus. Je maintenais toujours la douleur sur son bras, l'augmentant de plus en plus le faisant crier de plus en plus par la même occasion..

Regarde ce que tu a fait, tu a intérêt a réparer ta connerie sinon je te fais exploser le bras devant tout le monde!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015, 17:38

Edi vint a ma rencontre pour partir vers l'administration, mais le rouquin en avait décidé autrement. Il me balançât loin dans le couloir, je ne compris pas mais mon bras droit se mit me faire mal, de plus en plus, ça n'avait aucun sens ! Je n'avais plus de bras ce n'était q'une prothèse métallique reliée à mes nerfs. Je n'eu pas le temps d'y réfléchir plus que Myo me prit et me plaqua a son casier endommagé en me demandant de réparer les dégâts. Tordu de douleur je fini par réussir a esquisser un sourire, mon regard brillant de rage, cette rage déclenchât de nouveau mon pouvoir et les casiers se mirent a trembler, les portes de certains s'ouvraient et se fermaient avec fracas.

"Tu veux jouer ? Allons y."

Combattant la couleur, je me dégageais de son emprise et lançât mon bras droit vers son visage pour lui coller un magnifique crochet du droit. Ce qui le fit vaciller. J'avais pris la bonne ou mauvaise habitude de frapper avec ma prothèse. Le choc de mon point sur sa joue me fit lâcher un gémissement, comment le choc avait il pu me faire mal ?
Je vis la petite et la poussa plus violemment que je ne l'imaginais pour l'éloigner de cette altercation mouvementée.

"Écarte toi je ne veux pas que tu sois blessée."

Ça ne paraissait pas mais ce garçon m'attirai la sympathie, il avait quand même du cran, rien comparé aux tapettes qui dans les même conditions auraient fuis. Ce n’était pas vraiment par haine envers lui que je lui en avait collé une mais plus par le profond respect d'avoir enfin un adversaire qui en avait dans le ventre, comme un camarade d'entrainement qu'on respectait ou admirait pour son audace et son courage.
La douleur repris, plus forte. De ma main gauche j’attrapais mon poignet droit douloureux. Je fini par lui demander.

"Comment réussi tu a me faire ressentir de la douleur dans mon bras alors que ça n'est qu'une prothèse ?"

Je réussi tant bien que mal a me remettre droit, le regardant une fois de plus dans les yeux. Les casier continuaient leur fracas comme une danse folle entre les différentes portes. Ma main se plaquât contre le casier du rouquin, je sentis une drôle de sensation, je la retirai, regardais la porte, elle s’était redressée, laissant apparaître une énorme éraflure due a la poignée. Je ne compris pas, je regardais de nouveau Myo, un sourire en coin impatient de découvrir ce qu'il allait m'inventer a présent.
Puis je repensais à Edi, elle qui disait que je n'avais pas le caractère d'un Rubis, son regard sur moi devait avoir changé, elle devait être déçue ou dégoûtée, un frisson me parcouru, la seule personne m'ayant aidée depuis mon arrivée et je la décevais en peu de temps.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Jeu 27 Aoû 2015, 18:03

"Hé dis moi, j'espère que tu comptais pas t'en sortir aussi facilement."

Euh... Moi si, honnêtement. Mais ça ne va pas se passer comme ça maintenant, je suppose. D'un pas déterminé, l'homme aux cheveux rouges s'avance et plaque une nouvelle fois Heis contre le mur. Je ne m'inquiète pas, je suis sûre que tout va se passer aussi bien qu'avant... C'est ce que j'ai pensé juste avant que Myo porte un coup dans le bras métallique. Je ne connais pas toute l'histoire ni toutes les propriétés de ce bras, mais ça a l'air de vraiment faire mal ! Je couvre ma bouche de ma main, surprise. Menaces, coups, cris : ce qu'il se passe ressemble vraiment à une scène de violence scolaire comme on en entend parler aux infos. Je ne l'ai encore jamais vécu, mais je sais que ça finit mal la plupart du temps. Myo a l'air furieux, déchaîné... Tout ça pour un casier ?!

"Tu veux jouer ? Allons y, dit Heis en souriant."

Aussitôt, celui-ci colle une droite à son adversaire. Waouh, je comprend maintenant pourquoi il dit mériter d'être à la maison Rubis !

"Écarte toi je ne veux pas que tu sois blessée."

En oubliant que je suis un tout petit poids plume, il me pousse plus loin et je tombe à la renverse. Je me relève tout de suite pour montrer que ça va, et pour ne pas qu'il se préoccupe de moi mais du combat. C'est marrant, je l'ai trouvé attentionné, mais je ne me suis pas doutée qu'il puisse avoir cette facette. Il n'est pas violent sans raison mais il répond quand on le provoque, il a une fierté quoi. Et puis je m'en fiche qu'il soit bagarreur.

"Comment réussi tu a me faire ressentir de la douleur dans mon bras alors que ça n'est qu'une prothèse ?"

Ah oui, c'est vrai, je viens de réaliser que c'est normalement impossible. Le bruit des casiers va bientôt faire accourir un surveillant, mais personne n'a l'air de s'en soucier. Heis observe la porte du casier de Myo, mais je n'arrive pas à la voir : il la cache avec son corps. Il jette un coup d'oeil à son adversaire, un sourire en coin. Mais que se passe-t-il ?


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015, 18:55

Je commençais a bien l'aimer ce petit, il avait eu le cran de me foutre une baigne avec sa prothèse en métal devant tout le monde. Mon pouvoir avait pas trop mal fonctionner sur lui jusque la, mais le fait que ça soit du métal et non de la chaire humaine avait atténuer l'effet.. J'étais maintenant sur un genoux entrain de me tenir la mâchoire, il avait une sacré poigne ce sale gosse mais il en fallait bien plus pour me mettre KO. Je me releva alors rapidement toujours la main sur la mâchoire, je me rendis vite compte que ma lèvre inférieur avait prit chère vu que quelque goûte de sang dégoulinait de celle ci. En relevant la tête vers lui je pu constaté qu'il avait remit mon casier en place et qu'il affichait sur son visage comme un sourire de défi. J'avais maintenant beaucoup plus l'impression d'être face a un rival plutôt que face un petit rigolo, il avait l'air d'un type faible mais au fond de lui je savais que ça pouvait être un adversaire redoutable. Je me craqua les doigts puis le lança un sourire pour lui faire comprendre que je le relevais le défi..

On dirait bien que je vais enfin pouvoir m'amuser avec quelqu'un

Je me mis en position de combat, je scruté le moindre de ses gestes pour me préparer a toute éventualité et fallait vraiment que j'évite par tout les moyens de me reprendre un coup de poing de sa main de métal.. Je me mit soudainement a rire, a rigolé très fort pour montrer a quel point j'étais persuadé de l'issu de ce combat. Je le regarda ensuite d'un air menaçant puis me mis a courir vers lui rapidement, dans ma course je lui lança une violente douleur dans la jambe pour le déstabiliser puis lui lança un violent crochet du gauche lui donnant a son impact l'impression de l'avoir frapper avec la force de Hulk directement dans la tempe quand j'étais suffisamment près de lui. Puis j’enchaîna avec un violent coup de genoux dans le menton toujours en donnant cette impression de douleur extrême pour le faire vole contre les casier..

J'en avait pas finis avec lui mais le fait d'utiliser mon corps et mon pouvoir en même temps me fatigua très vite, alors je me contenta de le prendre par le col pour le balancer de toute mes forces contre le mur de l'autre côté du couloir en lui faisant ressentir l'impression d'avoir la colonne vertébrale brise au choque contre le mur.. J'espérais sincèrement qu'il n'en sorte pas indemne de cette attaque, j'étais un peu essoufflé mais toujours apte a me battre contre lui. Il me restait maintenant 13 minutes avant que mon lien avec lui se rompt pour en finir une bonne fois pour toute.. Je releva la tête puis le corps fière en le voyant agonisant sur le sol suite a mon attaque, je lança un rire narquois avant de m'adresser de nouveau a lui..

Alors, ça va pas le nouveau? On veut retourner voir monsieur le directeur, ahahahah?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015, 19:20

Edi s'effaça complètement, comme si elle voulait me laisser la place de me défendre contre ce dingue. Il faisait le fier, je n'avais qu'une envie c’était de lui faire ravaler ce petite sourire pour lui montrer que je n’étais pas le genre de petits gamins qu'il avait l'habitude de martyriser. Il enchaîna des attaques a une vitesse folle et plus vite que je ne le vis venir je me retrouvais a terre, tordu de douleurs partout dans le corps. Mon adversaire semblait faiblir quelque peu. D'une intonation que je pris comme narquoise il me demanda si je désirai aller me plaindre auprès de monsieur le directeur. Un rire me pris, il me prenait vraiment pour un pauvre gamin faible.

Usant de toutes mes forces, je combattis au mieux la douleur et me releva, mais il fut plus rapide que moi et je me retrouvais dans les airs a voler en direction du mur, je me servi de celui ci comme d'un tremplin en poussant avec mes jambes pour me propulser vers lui. Pour la seconde fois mon poings droit frappa avec force sa joue. Je retombait sur le sol, avec une réception approximative. Mon corps entier était endolori, meurtri par son terrible pouvoir. J’étais pas en bon point, du sang me coulais de la tête dans les yeux, j'essuyais mon visage de ma manche, me relevais difficilement, et alla de nouveau pour frapper Myo. J'approchais de lui avec la plus grande célérité possible, il s'attendait a prendre mon point mais arrivé a son niveau je me baissais pour lui faire un croche pied et l'envoyer a terre, sous le choc de son propre poids au sol, je profitais de ce peu d’hébétement pour lui asséner de nouveau une droite.

"Tu veux aller pleurer dans les jupes de maman ?"

Je dis ça avec un sourire narquois au visage. Je ne tenais plus vraiment debout, sous les vagues de douleur que m'envoyait le rouquin dans le corps. Les casiers continuaient leur terrible fracas, dans ce festival de portes qui claquent je ne contrôlais absolument rien. malgré toute la douleur que je pouvais ressentir j’étais heureux de trouver enfin un adversaire a ma taille. Digne, qui malgré la douleur se relevait, et qui semblait il se battrai jusqu’à épuisement complet ou jusqu’à ce que l'un de nous ne meurt. C'était bien ma veine, a peine arrivé j'avais déjà soit un véritable ami soit un terrible adversaire qui me casserai les dents a chaque rencontres. Bordel moi et ma grande gueule ! Si je savais la fermer je serai pas la, a moitié a terre le visage en sang.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Edi le Jeu 27 Aoû 2015, 19:50

En se craquant des doigts, Myo dit :

"On dirait bien que je vais enfin pouvoir m'amuser avec quelqu'un !"

Et effectivement, ils ont tout les deux l'air de bien s'amuser ! J'ai pu apercevoir que la porte du casier est

réparée grâce au pouvoir de Heis, mais c'est rigolo de se taper dessus apparemment, puisqu'ils continuent. J'ai l'impression qu'ils se respectent, peut-être même qu'ils s'apprécient : il n'y a pas eu de réel mépris ou d'insulte jusqu'à présent, juste un règlement de compte à coup de provocations. Ce combat prend la tournure d'un jeu. Heis se prend un coup violent sur la tempe mais il se tient la jambe... Bizarre. Il gît par terre, un filet de sang coule du haut de son crâne. Puis Myo le frappe au menton et l'envoie valser sur la paroi d'en face, ce qui à l'air extrêmement douloureux ! Le combattant a l'air de souffrir le martyr, mais j'ai lu assez de shonens pour savoir qu'aller l'aider serait le pire des déshonneurs. Je reste sagement dans mon coin, espérant de toutes mes forces que Heis sortira vainqueur.

"Alors, ça va pas le nouveau? On veut retourner voir monsieur le directeur, ahahahah?"

Myo se dresse devant son adversaire, triomphant et provocateur. "Attends un peu, je lui dis en pensée, c'est pas fini, il peut encore très bien te foutre une raclée !" - autant ne pas l'énerver en disant ça à haute voix, je sais que je ne fais pas le poids contre lui... Heis riposte en lui envoyant son poing de métal dans la face, en le mettant par terre pour lui remettre une droite.

"Tu veux aller pleurer dans les jupes de maman ?"

Je suis étonnée de la répartie agrassive de Heis, mais je ne peux m'empêcher de lâcher "bien fait !" -toujours en pensée, je n'ai pas pris un gramme de culot depuis tout à l'heure. Je commence à en avoir assez de la cacophonie que font les portes de casiers, et je ne suis pas la seule puisqu'une partie du public de ce combat spectaculaire est partie. Les deux opposants du duel ont mauvaise mine, mais ils ne vont pas abandonner de sitôt... Je prend mes aises et regarde les deux Rubis s'amuser et s'entretuant. Quelle journée bizarre.


~Il n'est oiseau qui sût voler si haut
Comme un coeur peut aller~

avatar
Edi

Fiche perso'
Infos:
Exp:
100/100  (100/100)
Où me trouver:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015, 21:19

Aujourd’hui était un bon jour. Un temps assez beau, un ciel bleu, des oiseaux qui chantent et… Oooh et puis on s’en fiche de ça. Il y a quelque temps, j’ai reçu une lettre pour me dire qu’une académie me prendrai pour professeur, Tsuki de son nom. Je commencerai à enseigner là-bas bientôt, mais j’avais décidé d’y faire un tour pour découvrir les lieux… Et voir le directeur. Enfin bon, c’est bien gentil de m’embaucher, mais j’aurais bien aimé voir le visage du patron. De plus, cette académie prendrait pour élèves des personnes dotés de pouvoirs. A bord de ma moto, il me fallut peu de temps afin de trouver cette école. Je descendis de mon véhicule et pus voir le futur endroit où je travaillerai.

Pendant que je traversais la cour, les élèves -ils sont petits d’ailleurs- se retournaient sur mon passage. Ceux qui parlaient ne parlaient plus, ceux qui riaient ne riaient plus et s’évinçaient discrètement de ma route. Je fais si bonne impression que ça ? Mais tout à coup j’entendis une élève dire à sa camarade que j’étais étrange et que je ressemblais à un croque-mort… C’est peut-être pour ça qu’ils s’écartaient. Pour leur montrer que j’étais, un gentil monsieur, je me mis à sourire aux élèves qui me regardaient, mais ceux-ci prenaient peur et s’enfuyaient, dont certains en criant. Bon, je fais pas l’unanimité, mais passons. Je sortis une pomme de ma poche et commençai à croquer dedans en continuant mon chemin. Et me voilà devant la porte principale.

Je décidai de l’ouvrir et lorsque je poussai la porte, une cacophonie explosa. C’est quoi ce bruit ? Un pas après l’autre, je m’aventurai dans l’enceinte de l’établissement tout en continuant de manger ma pomme. J’avançais à contre sens d’une foule d’élèves. Parmi ceux qui couraient, j’entendis un élève dire que c’était encore Myo qui se battait. Hum ? Une bagarre ? Faut croire qu’entre ma génération et celle-ci les choses sont pareilles. Arriver ici et voire une bagarre, va me rappeler de bon vieux souvenir certainement. Bon, allons voir ça, je suis venu pour visiter après tout.

Une bonne minute de marche plus tard, je pus voir deux garçons se battre. Un blond contre un roux. Les coups de poing volaient assez bien, je dois dire. Sur le côté, je vis une petite fille, rousse, elle aussi. Elle semblait spectatri… Mais elle a quelle âge ? Cette jeune fille était très petite de taille. Je m’étais assis en tailleur discrètement à côté d’elle, mais même assis, j’étais toujours plus grand qu’elle. Il faut dire que je fais deux mètres. Je continuai à regarder les deux élèves se battre afin de juger comment j’allais intervenir, tout en continuant de manger ma pomme. Je me retournai vers la petite fille et la salua.


<< Bien le bonjour. Euh mademoiselle aux mèches bleues... Vous pourriez me dire ce qu’il se passe entre ces deux jeunes hommes ? >>


Je lui demandais de m’éclairer sur la situation avec un grand sourire. C’était le premier contact que j’avais avec un élève d’ici… Je suis peut-être arrivé à l’improviste avec une tenue peu courante, mais ne prends pas peur et ne fuit pas s’il te plaît jeune fille.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit nouveau qui paye pas de mine [libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum