« RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Mlle Denarbonne le Lun 27 Juil 2015, 16:12

Rappel du premier message :

« La délicate haleine caféine d'un professeur, sa grosse culotte de cheval lorsqu'il regarde la copie du voisin devant, son décolleté disgracieux, ses auréoles rondes, ses vêtements de grand-mère, sa voix rauque et irritante …
C'est comme ça que l'on aime les professeurs.
 »
•••




Juliette a subi des jours émoustillants. En effet, son lieu de travail a été envahi par des terroristes racistes, coincés de l'anus. Beaucoup ont trouvé la mort, mais ce ne sont pas des personnages importants.

Juliette est posée, sur son canapé, fumant sa cigarette quotidienne alors que son chat pose une grosse pêche sur le tapis et se barre en s'en battant élégamment les couilles. Il est six heures du matin et les cours commencent dans deux heures. Juliette se réveille aussi tôt car elle a un rituel précis. En effet, elle se lève tôt, prépare du café, fume sa cigarette et allume la radio pour écouter les annonces et chansons du matin. Or, elle n'est plus en France. Alors, elle a apporté ses compilations de Jean-Jacques Goldeman, Claude François, Johnny Hallyday, Renaud, Jacques Brel, Patrick Bruel, Kaaris, Jean Ferrat, Mylène Farmer ou encore Patrick Sébastien. Intelligent n'est-elle pas ? Du coup, notre héroïne se sent comme chez elle. De plus, la vue depuis son appartement est tout bonnement sympathique.

Juliette jette son chausson sur le chat pour avoir pondu un jolie caca sur le sol. Tout est si bien, il a fallu que cette odeur nauséabonde irrite les narines de notre protagoniste.

Juliette  : « Va t'faire foutre le chat tu pues. »

N'ayant pas le courage de ramasser le résidu fécale, Juliette tire une latte pour se mettre bien avant de manger ses Miels Pops anglais. De toute façon, il n'y a pas grand chose à grignoter, il ne reste que les céréales pour sa survie.

Après sa clope et son café finit, elle s'empresse d'aller prendre une bonne douche. Aujourd'hui, Mlle Denarbonne va être bonne. Pour son premier cours au moins. Elle veut imposer le respect, alors il va falloir qu'elle opte une façon de s'habiller bien particulière. Des collants en résilles, une jupe mi-longue en cuir noir, un t-shirt rose fuchsia par dessous un bustier noir cuivré lui faisant ressembler à ça. Sans oublier les fidèles talons à aiguilles, la cravache, les menottes et le masque de Français Hollande. Enfin, Juliette prend son sac avec ses cours, nourrit le chat et se barre de chez elle pour enseigner enfin son premier cours.

C'est en arrivant dans l'établissement et plus particulièrement dans la salle des professeurs que Juliette pose bruyamment son sac en soufflant. Dieu que c'est chiant de venir ici en vélo. Elle devrait peut-être en s'acheter un au lieu de voler au gosse de la voisine d'en face. Peu importe, il faut son café. Heureusement qu'il y en a un posé sur la table. Il est encore chaud, quelqu'un a du l'oublier. N'ayant pas le courage de s'en faire un, notre protagoniste se contente de voir dedans. Corcée comme elle aime. Quoiqu'avec un petit quelque chose en plus. Une fois l'avoir finit, Juliette profite du reste de son temps libre à organiser son premier-

Juliette (hurle) : « SACREBLEU, TOILEEEEEEEEEEEEEEEETTES. »

A ses mots, cette dernière se précipite dans les toilettes les plus proches pour délivrer une grosse commission. C'est donc ça le goût bizarre ! Durant ce torrent d'immondices, Juliette insulte le monde entier en ancien français tout en tapant son poing contre la cabine. Ce n'est pas le moment, absolument pas le moment. Le propriétaire de la tasse de café est constipé ? Brr, les cacas durs. Juliette en frémit de terreur pendant que ses boyaux crachent enfin toutes leurs saloperies. A cause de cela, elle va être en retard pour son cours. Heureusement qu'elle a la cravache pour se faire respecter.

HRP : Vous pouvez déjà vous trouver dans la salle attendant votre cours d'Histoire-Géographie, votre professeur vous rejoins dans son prochain poste. Je compte sur toi Adam pour te foutre de sa gueule. ♥


Dernière édition par Mlle Denarbonne le Lun 21 Déc 2015, 22:14, édité 2 fois (Raison : the role play is dark and full of fote dortogirafe.)



« "Yolo." susurre Robespierre à St Just. »
avatar
Mlle Denarbonne

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Célestia le Mer 12 Aoû 2015, 18:01

RAMÈNE-TOI DANS MON COURS ENFLURE

Feat du monde


Après le clown qui n'arrêtai pas de danser, ce fut au tour de Myo de prendre la parole en français. Je n'écoutai que d'une oreille ce qu'il disait, car j'étais plus concentrée sur le fait d'éviter de remettre mon casque sur les oreilles plutôt qu'autre chose. L'accent plus qu'horrible d'une autre fille qui se tentai au français me fit grincer des dents. J'aurai bien aimé avoir quelque chose du genre des bouchons d'oreilles... C'était vraiment horrible. D'ailleurs la professeure ne put s'empêcher de verser quelques larmes. C'était quoi cette prof... J'avais plus l'impression d'avoir atterris dans une académie qui accueillait tout type de personnes, surtout les plus bizarres mentalement...


J'étais en train de fixer le bureau de la professeure quand je vis que la photo c'était transformée en... éclair au chocolat. J'aurai bien voulu le manger, mais la prof, en plus d'être complètement tarée, est une vraie gloutonne. Bon, j'ai jamais vu des profs pareils de toute ma vie, et j'espère bien en trouver uniquement dans cette académie.


Bon, j'en peux plus, il faut que je remette mon casque. Mais ça serai pas très discret... Tant pis. Je le remit discrètement sur ma tête et enclenchai la musique. Ce qui fait que je n'est pas écouté une grande partie de son discours sur... Sur quoi ? J'en sais rien. Mais vu la tête que faisait certains élèves, ça devait être un sujet sensible... Donc autant plonger dans mon monde musical. Pendant que du Big Room se déversait dans mes oreilles, je commençait à gribouiller sur la première page de mon cahier, déjà présentée, tout en jetant un coup d'œil au tableau. Ce n'est que lorsque la prof commença à écrire que j'arrêtai la musique et enlevai discrètement mon casque.


Bon, alors... La Grèce Antique... Bon, si on veut. J'ai un peu de mal à suivre, mais j'y arrive, donc ça va. J'espère juste que ça sera pas comme ça durant tout le cours...


Fait pour Celestia. Copyright © Linkpy, 2015.


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Jeu 13 Aoû 2015, 12:35

J'étais toujours en train de me balancer et la salle était toujours vide. Un mec rentra et comme il semblait plus âgé que la majorité des élèves je me dis que ça devait être le prof, je reposais donc mes jambes au sol pour ne pas lui manquer de respect. Il sembla accrocher une photo au tableau et écrit quelque chose avant de partir, moi qui pensait que ça serait une bonne journée....
La personne sur la photo n'était autre que Mlle Denarbonne, la prof à qui j'avais sauvé la vie lors des évènements récents, le gars semblait s'amuser d'afficher notre prof comme ça c'est donc avec un regard mauvais que je le regardais s'éloigner.
J'aurais bien reprit ma "chasse" mais je devais faire attention à ne pas me faire virer de l'académie...
Je retournai me balancer sur ma chaise en repensant à cette prof, elle est... étrange peut être même folle mais je ne juge jamais les gens sur ma première impression et puis personne ne peut garder son état normal avec ce qu'il se passait à ce moment là. Et dans le pire des cas j'aurais juste à me lever et à partir.

Ça commençait à se remplir peu à peu et j'observais toutes les personnes qui rentraient pour voir si je connaissais quelqu'un. J'avais pensé être tranquille contre ma fenêtre mais il a fallu que la majorité des élèves se dirigent vers ici...
La première à entrer fut une fille aux cheveux bleus écoutant de la musique, me retournant pour regarder mon camarade de chambre je me dis qu'ils iraient bien ensemble, comme on dit qui se ressemble s'assemble.

Deux jeunes filles entrèrent avec peu d'intervalle elles respiraient l'innocence alors que la seconde alla arracher la photo pour la jeter dans la poubelle. Malgré le fait que ça ne me concerne pas j'appréciais le geste et je notai ça dans un coin de ma tête.
Je vis enfin un visage familier, Kamihate qui était allé s'asseoir à l'autre bout de la classe pendant que j'observais les deux autres, il avait l'air dans son monde et je ne voulais pas le déranger.
La suivante semblait respirer la joie de vivre et s'installa au fond après avoir éclaté d'un fou rire en voyant la photo, ça me tira un sourire, j'aime bien les gens comme ça.
La dernière personne à entré avant la prof est le genre de personne que j'adooooore le plus au monde, le mec qui bouscule tout le monde et qui se permet tout genre fumer en classe, celui qui se croit puissant mais qui n'est qu'un idiot. Mais ça me dérange pas, je voulais pas "chasser" aujourd'hui mais on dirait que le destin en a voulu autrement. On verra bien avec son comportement, alors qu'il passe à côté de moi je lui lance un regard mauvais mais il continua sans me voir. Dommage j'aurais bien lancer les hostilités, boarf il me donnera bien d'autres occasions à un moment ou un autre.

Bon je vous ai dit que je me fiais jamais à ma première impression concernant les gens mais là... Quand la prof est entrée je me suis étouffé avec un peu de salive, Mais...mais...mais je rêve ?! C'est un cours de...de j'en sais rien mais c'est pas une initiation à la soumission ! Même si certain en aurait besoin, pour pas dire l'autre blaireau au fond de la salle, mais quand même...
Après avoir réfléchi pendant qu'elle nous dévisageaient je me dis qu'on a tous droit à une seconde chance et puis je dois rester pour l'autre...
Okay elle est complétement tarée... Je sais pas si elle était déjà comme ça ou si c'est à cause des événements récents mais faut qu'elle se fasse soigner...

En attendant que quelque chose d’intéressant se passe je sortais mon bloc de feuilles et un stylo pour gribouiller deux/trois dessins immondes. Une retardataire entra mais je ne m'en souciais pas plus que ça.
Elle demanda si certains parlait français ceux à quoi plusieurs répondirent oui notamment mon camarade de chambre et le thug.

J'observais la prof posant ma tête dans le creux de main alors que la photo de toute à l'heure se transformait en éclair en chocolat, il y avait aussi... Attends QUOI ?! La photo qui se transforme en éclair au chocolat ? Tsss... Encore un malin qui s'amuse avec son pouvoir...

Elle se jeta sur l'éclair le dévorant en oubliant les élèves et eu une des réactions excessives dont elle semble avoir l’habitude. Au bout d'un moment ça ne m'étonnera même plus... Elle enchaîna en parlant des événements histoire de bien enfoncer le couteau dans la plaie, mon teint est devenu livide ce qui n'a pas pas dut se voir plus que ça avec mon teint de peau...
Non... Elle a pas fait ça.... Je laissais ma tête tomber sur le bureau dans un *blom* en laissant échapper un petit rire nerveux. Pourquoi est-ce qu'elle avait reparler de ça.... Je lançais un regard désespéré à Kamihate en espérant ne pas être le seul à la trouver débile...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015, 22:06




Sans, le moindre doute, j'm'amuse dans le cours de quelqu'un d'autre
Juliette Denarbonne, Mihoto A. Rubery Et une classe vachement pénible ♥
" Moi, chui prof, mais j'ai pas cours, donc j'm'amuse "« OH MON DIEU CETTE PROF ! » À moitié endormi, les bras sur le bureau, j’entends le cours débuté, je sais que je ne suis pas censé me trouver ici, mais j’ai pas cours pour cette heure-ci, et apparemment, cette prof d’histoire à l’air hum fofolle ? Totalement, moi, je sens que ça va être drôle, je suis là en avance, attendant l’arrivée de tout le monde, je suis habillé de manière neutre, un t-shirt ROCK, des bracelets à mes poignets, un jean troué de partout, une simple paire de basket noir, la semelle blanche, toute neuve, oui, oui, un salaire de prof, c’est tout ce qu’il faut pour vivre, c'est pas beaucoup, mais assez ! Bon, OK, partir en vacances, etc. C’pas facile, mais bon, là, il ne faut pas pousser le bouchon trop loin, puis, même si j’ai des vacances, j’les passerai soit avec Marine, soit devant mon pc, un paquet de bonbons pas loin, et une bouteille de coca à côté.

Ouais, même les profs n'ont pas la meilleure éducation au monde, mais bon, avec mon père, c’était ça, d’ailleurs, lui, tss, pourquoi il a voulu me revoir, la dernière fois, j’étais limite à lui foutre un putain de coup de pelle, et m’en servir de nouveau après, nan, j’allais pas faire du jardinage, j’allais lui foutre sur la gueule pour l’enterrer, et non, ce n'est pas du tout connard. Il m’a abandonné dans un orphelinat !

Quoi qu’il en soit, le cours commence, les élèves pour la plupart sont présent, et dès que la prof’ rentre et s’avance vers son bureau, je la suis du regard, comme pour la détailler et la juger avant de savoir ce qui allait se passer dans son programme, certes, l’histoire géographie n’est pas forcément dérangeant, mais j’avoue avoir eu des périodes au niveau de cette année où j’n’étais pas au mieux de ma forme. J’ai eu un gros coup de mou, une flemme et pas envie de bosser, tout simplement, espérons que cette prof donne envie à ses élèves, parce que sinon, ça va être dur pour les plus mauvais d’entre eux !

Alors que je regardais la photo qui était dans ses mains, je soupirai, super mature, franchement, j’en attendais plus d’elle, mais au moins, ça a le mérite de les faire rire, enfin pour une partie, les immatures donc, et les filles, quant à elles, paraissaient plus choqués qu’autre chose, bon, j’veux bien, normalement, c’est les filles qui sont plus matures que les garçons, mais merde quoi, il n'y a pas que des cons ! SI ? Chai pas, les blagues du registre pipi caca, c’est votre bible, nan parce que si vous voulez, j’vous donne un vrai bouquin, y en a plein chez ma sœur, m’voyez !

La prof rit à la photo et la pose sur le coin de son bureau, disant que si quelqu’un voulez la prendre, il pouvait. WAIT ! Que quelqu’un m’explique putain ! QUI ?! Qui voudrait d’une photo de ce type ?! Un sadique, ou alors un fou, les deux se rejoignent, mais merde c’glauque putain ! Bof, au pire, ils font ce qu’ils veulent, c’pas mon problème, mais c’est glauque quand même.

Et là, question FATIDIQUE ! Est-ce qu’il y a des Français dans cette classe. Laissez-moi réfléchir, juste deux secondes. J’me lève de mon siège en soupirant, « Pas français, ma sœur si par contre, d’ailleurs, elle tente par tous les moyens de m’apprendre mieux, mais j’avoue qu’avec mes facilités ce n'est pas vraiment utile, pourquoi ? »

Et avant même que j’finisse ma phrase, la photo se changeait en un éclair au chocolat… Qui s’amuse avec son pouvoir, c’pas censé être interdit, j’avoue que j’ai jamais été super fan des règles, mais c’pas bien les n’enfants ! C’mal ! Vos carnets NOW ! Wait, ils n’ont pas de carnet… J’regarde l’éclair à nouveau, IL EST PLUS LA ! Mais, des traces de chocolat se retrouvent sur les lèvres de la prof, je me rassis sur ma chaise en soupirant, j’aurais tout vu.
© 2981 12289 0

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Folie et bavardage

Message par Appia le Mar 18 Aoû 2015, 00:06

Cher journal,

Et si je te mettais un peu de couleur ? Ce serait amusant non ? Je vais colorier une lettre de temps en temps !

Certains ont l'air de trouver la prof bizarre, mais ils se trompent: être bizarre, ça sous-entend quand même d'avoir un minimum de normalité ! Alors qu'elle, elle part dans tous les sens, elle parle un peu n'importe comment, change de sujet quand elle veut, et elle passe du rire aux larmes !
Ça m'embête de dire ça d'une professeure, mais je crois que mademoiselle De Narbonne est un peu folle.
Ou alors c'est ça sa maladie son pouvoir sa maladie ?
Par contre elle a l'air très contente de faire son cours.



C'est à la fois ahurie et très étonnée que la petite Romaine observa la femme en cuir moulant s'agiter devant le tableau. Finalement, se disait-elle, suivre le cours d'histoire géo, c'était un peu comme assister à un spectacle. Il suffisait de ne pas trop se poser de questions et ça allait tout seul.

Après l'épisode de la photo, les présentations réservées aux francophones, sa réaction bizarre après le baragouin d'Appia, la pause goûter, les quelques mots sur la récente attaque de l'école, et la phrase philosophique du jour, il sembla enfin que, dans le cerveau tortueux de la professeure, il apparut l'idée qu'il était temps d'entrer dans le vif du sujet !
La demoiselle étant Française -et qui plus est fanatique de son pays-, et puisqu'elle avouait ne pas trop connaitre l'histoire de leur pays d'accueil, elle allait toute logique leur parler d'histoire française !
Non ? Comment ça non ?! De l'histoire Grecque ? Mais où était la logique dans tout ça ?!
Bah, on était plus à ça près...

La Grèce antique donc... ; avec application et au moyen de multiples stylos de couleur, Appia décora la suite de son cahier. Cela faisait pour l'instant beaucoup de titres et de couleurs, mais c'était justement ça la partie intéressante des cahiers de cours, pour elle !




Il intéressant de signaler que, en dépit de sa relative proximité temporelle, Appia ne connaît pas du tout l'histoire de la Grèce. Pour elle, ce pays, est une partie de l'empire Romain ; c'est aussi de là que viennent en général les professeurs éminents, mais rien de plus. En fait, faute d'avoir jamais possédé des livres, journaux, films, ou même des cours traitant du sujet (on préférait largement la propagande patriotique), elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'était réellement la Grèce antique. D'ailleurs, en parlant de proximité temporelle, la Romaine est née à une époque beaucoup plus proche de celle de Charlemagne que d'Alexandre le Grand ou Périclès !

♦ ☼ ♣ ☼ ♠ ☼ ♥

Comme la Rubis ne savait pas en quoi consistait "se tripoter la nouille dans son dos", elle décida de ne pas poser de questions.
Déjà qu'elle devait faire des efforts pour s'exprimer dans un anglais à peu près normal, on n'allait pas en plus lui demander de comprendre les expressions tordues de la prof !
Elle garda aussi pour elle son total manque de connaissances.

En attendant la suite des évènements, la Romaine tourna la tête à droite, derrière elle, puis elle se pencha en avant sur sa table, et s'adressa à sa voisine de devant de la manière la plus conventionnelle qui soit lorsqu'on se trouvait en salle de classe:

- Hé ! Pssst ! Hé !

La personne en question était une fille aux longs cheveux blonds et au visage doux. Elle avait l'air très gentille et calme, mais aussi un peu impatiente pour le moment. Elle est restée silencieuse jusqu'à maintenant, mais c'est surement une bonne élève puisqu'elle s'est mise devant ; d'ailleurs, le cri de joie qu'elle avait poussé en apprenant le sujet du jour le prouvait ! Cela rendait Appia encore plus curieuse ! Elle reprit, en murmurant:

- Tu as déjà eu des cours d'"histoire-géographie" ? Tu connais déjà le cours dont elle va parler ?


avatar
Appia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Mar 18 Aoû 2015, 23:24

Je me ressaya donc l'air satisfait de sa réponse en français, j'avais une nouvelle fois attaquer ouvertement ma professeur devant tout le monde. Essayant une nouvelle fois de la mettre mal a l'aise, je parlais de notre dernière rencontre vous savez celle dans l'appartement de celle ci. La ou elle m'avait fait du rentre dedans pour de simple et ridicule information, soit dit en passant je l'avais bien berné avec mes mensonges.. Bien que cette fois ci je la trouvais plutôt horrifiante dans cette accoutrement de "salope", même si j'aurais bien eu envie de lui foutre quelques coups de cravaches sur chacun de ses petits seins. Faudrait peut être que j'arrête ce genre fantasme sur cette foutue prof de malheur, la dernière fois j'ai faillis perdre la vie en essayant de réaliser l'un de mes fantasme avec elle..

Enfin bref, le cours continuait les élèves intervenaient chacun leur tours, d'autre restait dans leur coin et faisait leur pseudo thug en essayant par tout les moyens de se faire remarquer par la professeur. J'aperçu un élève du côté de la fenêtre qui me cherchait du regard me dévisageant, plus tôt quand j'avais fais mon entré fulgurante il m'avait aussi lancer ces même regards. Il voulait quoi lui encore, que je le massacre devant tout le monde et l'accroche par le slip a la poignet de la fenêtre qui se trouvait juste au dessus de ça tête? M'enfin bon si il t'entait quoi que se soit contre moi j'étais près a lui en foutre plein la gueule, c'est vraie que la bagarre me manquait un peu.. Depuis l'attaque des soldats Terminator je n'avais pas eu la chance de me battre une nouvelle fois..

En parlant de ça, devinez de quoi cette satané prof a bien finit par parler ouvertement et en se permettant de se foutre de notre gueule? De cette attaque, faisant un jeux de mot plus que ridicule qui me fit froncer les sourcils immédiatement. La je ne la voyais plus comme une simple prof que je voulais me taper depuis un moment, j'avais envie de l'encastrer dans le mur après ses paroles. Oui j'avais envie de tuer ma prof d'Histoire et j'étais près a le faire immédiatement sans scrupule.. Je repensa au fait que j'étais réellement sur la sélecte et puis que de tuer quelqu'un de sang froid devant une classe entière n'allait que m'attirer encore plus d'ennuie que je n'ai déjà. Je me releva alors brusquement le regard froid, les poings serré et fixant la prof d'un air meurtrier. Avant de frapper la table du poing la penchant un peu pour capter toute l'attention sur moi, surtout celle de la professeur..

« Ecoutez moi bien, vous ne savez pas ce qu'il s'est vraiment passer durant cette putain d'attaque! Vous êtes le genre de faible qu'a du se cacher dans une armoire le temps qu'on fasse tout le sale boulot pour vous. J'ai risqué ma vie pour cette putain d'école, j'ai perdu un ami très chère dans cette putain d'attaque et j'ai faillis perdre mon meilleur pote que je venais de retrouver après toutes ses années sans lui.. Vous vous prenez pour qui sérieusement, vous le savez très bien que c'est un sujet sensible et rien que le fait de l'évoquer peut rendre certaine personne dans un tout autre état ! Vous me décevez réellement, moi qui pensais que vous étiez une bonne vivante mais faire des blagues sur ce genre de chose c'est vraiment petit.. Aussi petit que vos seins oui ! »

Puis après avoir taper mon gros coups de gueule je me laissa tomber sur ma chaise, énervé comme jamais.. Toujours les poings serré sur mes genoux et près a en découdre avec tous ceux qui s'opposait a mes sages paroles.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Allan "Beat" Hallen le Mer 19 Aoû 2015, 15:25

Ramène toi dans mon cours enflure



Yeah baby yeah

Wesh baby, j'venais d'me rasseoir yeah, après ma magnifique phrase en français pour impressionner mon idole, ma sexy prof d'histoire wallah baby, je t'aime yeaaah !
Puis la vérité, d'autres personnes ont répondu en français, wallah y'en avait ça faisait d'la peine, vraiment ! Puis y'en a eu un, la vérité frère il parlait bien la France, pas d'problème là-dessus, wallah mais ses propos, wallah non c'est pas passé ptin wallah tu dis pas ça en cours fraté merde. Atta atta, j'retrouve le dialogue et v'là que j'le mets ici tkt.

« Bonjour mademoiselle, et bien moi aussi je peux dire que je sais parler français même si vous le saviez déjà. J'aime beaucoup votre tenue soit dit en passant, même si je préfère et de loin celle de la dernière fois.. »

Yep baby, ça ressemblait à quelque chose comme ça, wallah l'début ça passe mec, la politesse tout ça, même si mec wallah t'as qu'en même l'air d'un vieux thug en mousse des familles yeah baby yeah. Mais d'où ? D'où ? D'OÙ ? DOUX ? DOUDOUDOUDOUDOU ? C'est l'heure du DOUDOUDOUDOUDOUDOUDOU DOU-DOUEL !!!! D'où tu vois ma sexy prof en dehors des cours twa là wallah, ouais toi là, Myo Monacceli, ouais j'connais ton nom, wesh la magie du RP allé salu hein !
La vérité, voir Mlle Denarbonne en dehors des cours, c'était un privilège que je voudrais tellement avoir... POURQUOI OH MONDE CRUEL ? Qu'est-je dont fait pour mériter pareil châtiment. Des joues coulent sur mes larmes ='(.

La vérité JE CHIALE PUTAIN !

Wesh tkt frère, j'me suis repris, rapidement, mais c'mec là wallah la vérité, fallait que j'm'en occupe, un jour, mais pas maintenant... Flemme, tmtclb frère (Toi-Même Tu Connais Les Bails, pour les idiots comme toi, Invité) et j'voulais pas gâcher ce premier avec toi, Juliette, wesh j'connais ton prénom baby... Chuuuut, ne dis-rien, magie du RP. J'suis un méta moi. TUVAFERKWA, à part me kiffer parce que je t'appelle par ton prénom baby. Mais tkt, vu qu'c'est toi, j'aurai tout le respect dont tu as besoin, wesh, j'serai ton premier de classe, ton p'tit élève adoré, j'peux t'l'assurer YEAH !

Je voyais quand même sur ton jolie visage wesh, qu'la vérité t'étais déçu d'la prestation franco-phonique wesh j'connais des mots tavu. Bref wallah qu'leur prestation était nazes aux autres, non pas à moi wesh, impossible, l'être que j'suis est beaucoup trop parfait pour ça. Tout comme toi ma sexy prof wesh wesh yolo baby yeah.
Wallah M'zelle nous a quand même remerciés la vérité, ça donnait ça, avec la p'tite larme yeaaaaaah !

« Merci quand même les petits. »

Oh yeah, les remerciements c'tait bô, je t'aime wesh wesh wesh !
Wallah après y'a eu une histoire de patisserie mais j'tais trop occupé à danser, wat ? Danser, peka ? Gné gné gné On reprend, j'suis sorti d'mes pensées parce que v'là ma sexy prof parlait fort d'un coup. La vérité il s'passe quoi avec cet éclair (RPZ Maester, même si j'te connais pas salu). Wallah ça a déchaîné la prof sexy pulpeuse qui parlait un p'tit comme moi. INCHBABY c'est encore plus sexy comme ça. Vazy parle moi mal han han han, HAAAAN L'BEAT DUR ! YEAH BABY COMME AC !

PUIS INSTANTANÉMENT, j'me suis v'là retourné vers une fifille aux cheveux bleus, pas particulièrement jolie, vous faites pas des idées wesh bande de coquinous du beat ahahahahahahahahahahekzhfsdjkfhskdsfsdfbeat. Bref, elle était là, en plein début de cours, à faire le pire non respect du monde... En écoutant d'la musique, sérieusement wallah, j'trouve ça d'un malpoli d'écouter d'la musique en cours. *relance la musique en haut du joli code RP arc-en-ciel*. J'allais me lever... J'allais me lever et lui mettre mon BEAT dans la bouche la vérité !!!!! BLBLBLBLBLBLBLBLBL WALLAH J'AVAIS LA RAGE slkgjdfgljdfklgijhdfgbeat ! La photo ! L'thug des bacs à sable ! Et c'te biatch bleutée ! OLALA J'FAISAIS L'TRAIN A VAPEUR DES OREILLES MEC MEC RETIENS MOI ! Comment ça t'peux pas à travers l'écran d'ordi, ptin d'mec inutile... Ah ça y est mes fesses commençait à bouger pour se lever... Frère t'assures pas, j'vais péter laggle à une gamine arrogante ='( Qui pense que j'parle pas bien l'France ! OUI JE SAIS AUSSI LIRE DANS LES PENSÉES, magie du RP tg. Mais j'avais d'jà oublié ça, j'suis pas doué pour me rappeler. PAR CONTRE J'SAVAIS QUE J'VOULAIS PETER LA GUEULE DE LA SCHTROUMPFETTE ! J'ai quand même v'là laissé ma sexy prof finir à parler d'une attaque terroriste, où ça ? Bah osef, c'est pas comme si c'tait l'académie qui avait été touché, on s'rait pas là sinon xptdlol dé bar !

Puis j'me suis dirigé discrètement en passant sous les tables wallah, en bougeant la tête pour ceux qu'ça intéresse par rapport à mon pouvoir, ouais ouais, j'bougeais la teuté dans tout les sens pour pas casser l'rythme baby... Pendant c'temps la prof parlait du cours qu'on allait commencer...

V'là la Grèce Antique, tkt j'connais, j'suis l'plus grand Dieu de Panthéon Grecque tkt baby, meilleur que Zeus et sa belle barbe blanche tavu. Wesh baby elle a fini pile au moment où j'arrivais au bureau d'la meuf bleue yeah ! Alors v'là t'y pas que j'me relève devant en mode "Coucou, tu veux voar mon beat ?" avec un regard très très énervé... OLALA L'MEC VNR QUE J'SUIS ! Puis voilà, elle avait enlevé son casque ! MAIS MEUF C'TROP TARD WALLAH, LE MAL EST FAIT ! Tu vas prendre cher dans ta bouche ! Wesh j'l'ai regardé avant d'faire

"Wesh, c'pas respectueux d'écouter d'la musique en cours, surtout pendant ce cours là wallah, tu fais pas ça à ma sexy prof, respecte-là un peu ! Alors p'tet ben qu'tu t'en fiches de ce cours là, mais dans c'cas là wallah t'viens pas !"

Wallah j'avais dit ça, puis après j'ai marmoné la musique que s'jouait dans ma tête tavu et en faisant des petits mouvements d'bras. Wallah j'lui aurai bien cassé mon rythme sur laggle, mais v'là que ça aurait touché les autres élèves wesh alors la vérité, j'lui ai juste mis une toute petite baffe avec mon beat avant d'lui dire.

"Ouais ouais, et que j't'y reprenne plus wallah"

Ouais ouais, les gamines moi j'sais y faire, un coup d'beat et c'est fini, ça la ramène plus wé wé.

Et wesh pendant c'temps là j'avais même pas vu que l'autre thug avait pété son câble au fond d'la salle wallah... Hum qu'est ce que ça disait... BOUM MAGIE DU RP.

« Ecoutez moi bien, vous ne savez pas ce qu'il s'est vraiment passer durant cette putain d'attaque! Vous êtes le genre de faible qu'a du se cacher dans une armoire le temps qu'on fasse tout le sale boulot pour vous. J'ai risqué ma vie pour cette putain d'école, j'ai perdu un ami très chère dans cette putain d'attaque et j'ai faillis perdre mon meilleur pote que je venais de retrouver après toutes ses années sans lui.. Vous vous prenez pour qui sérieusement, vous le savez très bien que c'est un sujet sensible et rien que le fait de l'évoquer peut rendre certaine personne dans un tout autre état ! Vous me décevez réellement, moi qui pensais que vous étiez une bonne vivante mais faire des blagues sur ce genre de chose c'est vraiment petit.. Aussi petit que vos seins oui ! »

Wesh, g pa kampré, mais c'mec là aussi commençait à aller un peu loin wallah... Wesh baby la vérité, c'était beaucoup trop irrespectueux d'parler comme ça à une prof, surtout ma prof.

OOOOOOOOOOH ALLAN ! GARDIEN DE LA SALLE DE CLASSE !

Et tel un étalon d'argent, l'être que je suis s'envola en dansant jusqu'au thug...
Wesh j'suis arrivé d'vant lui quoi, puis j'lui ai mis une pichenette sur le front avant de faire ma tête de bonhomme énervé. Gentil wesh. Mais énervé aussi wesh. Puis mec j'ai commencé à l'sermonner wallah

"Wesh, j'sais pas du tout d'quoi t'parles l'thug... Mais wallah t'manques de respect à la sexy prof... Alors mec, tu te calmes wesh, et si t'as un problème avec Miss Sexy Prof, t'attends la fin du cours pour aller lui parler yeah baby. Et wesh maintenant tu restes assis !"

Et puis je l'ai poussé sur sa chaise wesh. Fin de l'histoire. Alala, la jeunesse de nos jours, toujours à chercher la merde et les embrouilles... J'lui ai donné une p'tite claque aussi à lui, histoire qu'il arrête wallah, y'en avait marre des thuuuuuuugs. Wesh après avoir fait ça la vérité j'suis reparti en direction de mon bureau, cette fois wallah j'suis pas passé par l'dessous des tables, tout le monde m'avait vu m'lever et tout, maintenant v'là qu'j'étais plus discret. Alors j'suis parti en dansant, en passant devant ma sexy prof en claquant des doigts d'vant elle, tout cela accompagné d'un clin d'oeil dans sa direction et d'un petit.

"Ne me remerciez pas ! Pour vous, je ferai n'importe quoi yeah baby... Yeah !"

Made by Maester - Mleh Copyright


Never forget:


avatar
Allan "Beat" Hallen

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Mer 19 Aoû 2015, 16:47

Aaah qu'il faisait bon de sentir le soleil sur notre corps nu dés le matin. Nous étions donc devant notre fenêtre dans notre chambre vide de toute personne, logique vue que nous étions seuls dans la chambre. Nous vîmes sur notre table de chevet une sorte de feuille, avec ce qu'il semblait être une sorte d'emploi du temps.

- Quoi? Un emploi du temps ?! Mais on pas signe pour ca bordel !
- Hé hé hé, ne t'énerves pas, si faut, on va genre vraiment s'amuser. ♫
- On s'est deja amuse une seule fois en cours quand je venais de rentrer dans notre vie ?
- Sans compter la fois où on a rentré le cadavre d'une souris dans la gorge d'un élève ? ♫
- Ahaha, ouais ca s'etait drole, mais sinon ouais, sans compter ca.
- Nan alors. Bon allons au moins dehors prendre l'air. ♫
- Ok.


C'est alors que nous prîmes la route en direction de la cour, c'était étrange, car tout le monde nous regardait bizarrement, alors que pourtant nous n'avions encore rien fait, alors d'un coup d’œil nous jetâmes un regard sur nous même à travers une vitre qui nous reflétait parfaitement, et bon dieu nous avions oublié d'enfiler nos vêtements, boh... Pas grave. Nous trimballâmes alors nos petites fesses dans un fabuleux rayon de soleil qui réchauffait notre... âme. *Héhé, what did you expect ?* On en venait même à se demander pourquoi tout le monde ne faisait pas comme nous, après tout pour apprécier le moindre rayon du soleil il faut le faire sur sa peau nu nan ? Enfin bref, les grands esprits ne se rencontreront pas aujourd'hui malheureusement.

Après quelque temps de balade, le proverbe qui dit que toutes les bonnes choses ont une fin allait se manifester. C'est donc un grand cri qui retentissait derrière moi.

- Hé toi ! Arrête-toi !

C'était un homme d'une vingtaine d'années, vu la façon dont il était habillé, il faisait partie de l'académie, un professeur peut-être ? Qu'importe, la ballade était peut-être finie, mais la chasse venait tout juste de commencer !

- C'est toi le chat ! ♫

Après cette phrase, nous nous mîmes à courir pour lui échapper, par moment, nous ralentissions pour lui faire croire qu'il avait une chance, puis au moment où il croyait nous attraper, nous nous téléportâmes quelque mètres plus loin.

- Raté ! ♫

Après 10 bonnes minutes de chasse, nous finîmes par le semer pour de bon dans les couloirs. Nous finassâmes notre course devant une porte et avec notre ventre qui gargouillait, bah quoi ? Ça donne faim de courir. Nous regardâmes alors cette porte, le chiffre inscrit dessus nous dîmes quelque chose, dans un éclair, nous nous souvînmes pourquoi, c'était le même chiffre inscrit sur notre emploi du temps, c'était donc notre salle classe, et pas un réfectoire, dommage. Nous décidâmes quand même de rentrer, avec un peu de chance ils sauraient où trouver à manger. Alors nous ouvrîmes les portes pas de façon à être discrets, loin de là. Parfait, il semblait avoir du monde, donc plus de chance d'avoir une réponse.

- Excusez nous, quelqu'un saurait-il où on peut trouver à manger non loin d'ici ? ♫

Mais pas vraiment de réponses ne vint dans les 3 premières secondes, trop lent, notre ventre gargouillait. Alors sans demander notre reste.

- Bon laissez tomber, nous allons chercher nous-même, au revoir. ♫

C'est donc ainsi en nous téléportant hors de la classe, que nous nous retirâmes. Alors nous partîmes en quête de nourriture ! À table !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Mer 19 Aoû 2015, 23:16

Voyant que le cours suivait un rythme erratique, je mis mes mains dans mes poches et m’adossa complètement contre mon siège. Des joutes oratoires d’un français approximatif, l’apparition soudaine d’une pâtisserie française, une ridicule touche d’humour de notre professeur, le duel de coq entre deux élèves et j’en passe. Ce cours n’avait pas de sens… Quand je pense qu’elle avait commencé  par un thème qui me plaisait. La Grèce antique me rappelait de beaux contes de trahison et d’effusion de sang. Mais là, le thème avait été rapidement divertis pour une sorte de fantoche à base de cuir et de concours d’égo entre élèves.

J’avais l’impression d’être dans une cours d’enfant pour savoir qui avait la plus grosse. Je lançais un regard accusateur vers notre professeur, si elle ne reprenait pas rapidement la situation en main, ç’a allait vite dégénérer. Nous étions de grands enfants, avec de grands pouvoirs. Cette pensée m’arracha un sourire, finalement j’avais peut-être envie de voir tout ça dégénéré… Ce serait une belle distraction. Denarbonne tentant en vain de nous contenir… Je serais au fond, en train de savourer le désespoir tiré ses traits alors que son univers fragile s’effondrerais entre les murs de cette simple salle de classe.

Alors que je me laissais aller mes fantasmes, une nouvelle apparition se fit sous mon nez. J’en reconnus le parfum : Aydan. Celui-ci avait probablement utilisé son pouvoir pour apparaître ainsi dans la classe. Cette abrutie vivait à l’instinct à la manière d’un animal, contrairement à moi c’était un prédateur qui ne se souciait pas des règles basiques de vie. Il était encore nu, et avait une requête incongrue. C’était peut-être une habitude chez lui ?

Je relevais le menton pour mieux observer les lignes de ce dos que je me suis amusée à lacérer lors de notre dernière rencontre. Il lui restait encore quelques unes de mes marques. J’eu un petit sourire malin lors de toutes son intervention. Après tout, moi aussi j’avais envie de quitter cette salle. J’émis un petit rire satisfait en croisant les bras, lorsqu’il disparut de la salle de classe : L’air de rien.

De l’extérieur, j’avais surement l’air de m’être bien rincer l’oeil. Mes pupilles s’étaient dilatés, la vue de ma proie ne m’avait pas laissé indifférente. J’avais faim désormais. Cependant, l'heure n'était pas à la chasse. Je reportais mes yeux sur notre professeur, lui lançant un regard qui signifiait clairement que s'il ne reprenait pas le contrôle sur son cours, je partirais moi aussi.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Jeu 20 Aoû 2015, 20:57

RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation}

Ah la la, qu'est-ce que la vie est belle, les oiseaux chantent, il fait chaud, le soleil brille, et les élèves de Tsuki qui trainaient dans le couloir prennent fuite à cause d'un Loup..... D'un loup ????? Et oui, le jeune Flugel comme d'habitude avait chassé la veille,et est rentré tard de sa chasse. Donc il n'a pas pu se réveillé à l'heure... il a fait une grass mat'.Mais, contrairement à d'habitude, le loup n'avait pas de tenus.... Le jeune Neko-boy avait oublié de se changer apparament....Mais ça, nous ne savons pas qu'il est à pwal sous sa grande fourrure violette.

Il arrivait devant la clase en question, et entendit déjà du Brouhaha. Il se retransforma en humain-chat (et était tout nu dans le couloir du coup) et regarda dans la petite vitre ronde pour voir.... Un véritable chantier.Tout le monde se faisait plaisir.... Toute l'académie pouvait entendre le raffut de cette salle de classe.

Il ouvrit ensuite délicatement la porte pour ne pas se faire repérer et se transforma en chat pour aller dans la salle de classe. Evidemment, vu que le jeune Rubis a quand même du respect, il voulait aller voir la professeur pour s'excuser de son retard, mais qu'il n'avait qu'une seule hâte, participer à son cours. Le chat se mit donc sur le bureau de la professeur et se transforma en humain devant elle.... Et toutes les personnes de la classe voyant son 25 centimètres (prends en de la graine Warren //pan//). Mais il exhibait aussi ses cicatrices et tatouages. Il se mit alors accroupit sur le bureau et s'exclama d'une voix grave :

<<- Excusez moi du retard mademoiselle, je suis Flugel T.Charlie, désolé du retard en cours, Il y avait trop de gens dans le couloir>>

Flugel se mit alors à sourire bêtement devant la professeur, sans se rendre compte qu'il était cul-nue. Ca, c'est appeler mettre ses couilles sur la table.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Mlle Denarbonne le Ven 21 Aoû 2015, 14:56

Non, pas bien Juliette. C'est surtout la merde dans ton cours. Observons donc la classe se décomposer.

Suite à ma petite vanne, le jeune qui s'est permit de fumer dans ma classe semble très réactif. Le voilà qu'il fait une longue tirade expliquant à quel point lui et beaucoup d'élèves ont souffert de ces terroristes. Ensuite, il la provoque en faisant allusion à ses seins, mais Juliette retient plus le fait qu'il a pu souffert lors de cette attaque. L'enseignante admet que cela a pu offenser certaines personnes même si c'était pour apaiser les tensions de l'Académie en ironisant la situation. Juliette va accepter sa colère, car c'est elle qui est en tort.

Ensuite, c'est autour du garçon hyperactif de pondre sa pêche. Juliette aimerai connaître son nom pour qu'elle puisse le reprendre. Tout d'abord, il se dirige vers la jeune demoiselle aux gros casques indiscrets sur les oreilles. Ah la sale gamine. Le jeune homme lui fait alors la morale, profitant de l'humilier par une petite gifle. Juliette se sent sortir de ses gonds. L'humiliation est im-par-don-nable. Sauf si c'est Mlle Denarbonne qui le fait car c'est toujours juste mais là, la professeure ne lui a même pas dit d'enlever son serre-tête mélodieux et, étant mal élevée, la gamine à poursuit son impolitesse. Juliette se retourne complètement, posant violemment sa craie sur la table.

Le garçon dont Juliette cherche encore le nom se dirige vers Myo. Oh non, ne fait pas cela petit homme, tu risque d'avoir des problèmes, surtout avec le professeur. Malheureusement, le pire arrive. Il a commencé à l'attaquer en protégeant l'enseignante comme un sauvage. Mlle Denarbonne n'a pas le temps d'être touché par cela, car c'est à elle de faire son devoir. Ensuite, le bonhomme le pousse sans respect Myo alors que celui-ci a ses raisons pour parler ainsi à la professeure, bien qu'il manque de courtoisie. Grossière erreur petit lèche-botte. Ainsi, le garçon retourne repart tranquillement, profitant de faire un petit clin d'oeil à son supérieur. Pense-t-il vraiment que sans lui tout aurait tourné au drame ? Juliette est vexée et fortement mécontente. Sans plus attendre, la patriote s'approche rapidement de lui le saisissant à l'épaule assez durement. Cela ne risque pas de lui faire mal mais c'est pour qu'il comprenne que ce qu'il a fait est mal. Les yeux émeraudes du professeur se plantent dans les siens avec cet air très strict.

Juliette : « Allan Hallen. Ce que tu as fais est complètement irrespectueux. Je te prierai de bien vouloir t'excuser au près de Myo et de la jeune fille. Et ensuite, je te demanderai de te placer tout devant, juste à côté de mon bureau. »

C'est partie d'une bonne intention mais Juliette s'est montrée faible à compter sur un jeune élève. Et, pour qu'il y est justice, elle se doit de le punir ainsi, même si ce n'est pas pour autant qu'elle le déteste. De toute façon, Juliette ne haït pas ses élèves. Sauf ses anciens, mais c'est parce qu'ils sont allés beaucoup trop loin. Elle le relâche enfin, constatant l'apparition d'un jeune homme nue. Il demande si il y a quelque chose à manger non loin. Juliette lui répond avant son départ :

Juliette : « Non, il faut aller au réfectoire qui se trouve à l'autre bout de l'Académie. »

Par la suite, la française revient légèrement sur ses pas. Une jeune fille la regarde intensément lui retransmettant un message bien reçu. Promis jeune fille, vous, élèves sérieux et disciplinés, aurez le droit d'étudier. Votre professeure le promet, l'ordre va être rétabli.

Enfin, la cerise sur le gâteau, un chat de gouttière bondit sur le bureau du professeur pour faire un paraître un puceau fragile sans bonnes manières. Il sort finalement une excuse de pacotille. Juliette soupire profondément. Bien, il est tant de remettre les choses dans l'ordre.

Ignorant ce malotru, Juliette vient près de Myo avec un sourire bienveillant. La phrase qui va suivre est sincère. Il est temps de mettre sa fierté de côté et assumer ses actes.

Juliette : « Myo, je suis désolée. »

L'enseignante se tourne vers les autres élèves gardant ce même air.

Juliette : « Je m'excuse d'avoir pu blessé certaines personnes. Je sais que ça a été un moment très difficile pour tout le monde cet évènement, même pour moi. »

Cela ne sert à rien de s'attarder dessus et exprimer des sentiments, il faut faire court et être direct, c'est comme cela que ça fonctionne. Ensuite, je m'approche de la jeune fille aux couettes bleus.

Juliette : « Jeune fille, tu vas devoir me donner tes écouteurs et ton MP3. »

Sans plus attendre, Juliette se permet de confisquer ces objets. Elle aura le droit de demander d'éteindre. La professeure lui sourit.

Juliette : « Je suis gentille, tu auras le droit de les reprendre à la fin du cours. Mais la prochaine fois, ça sera tout une semaine. »

Finalement, la française embarque tout cela vers mon bureau pour les ranger dans un tiroir, en niant toujours l'existence de cet homme chat. La patriote retourne finalement sur l'estrade, retirant ses lunettes quelques minutes pour causer sérieusement.

Juliette : « Que les choses soient bien clairs. »

Elle marque une pose, décortiquant chaque personnes présentes dans la classe. Son visage est de nouveau impassible et austère.

Juliette : « Je veux bien rire, parler ou débattre avec vous du moment que ça concerne mes matières. Je suis là pour vous, donc je veux bien rester sympa. Mais lorsque vous me manquer de respect ou que vous ne respectez pas vos camarades, je suis impartiale. Je ne veux pas de ça ... »

Elle désigne le mégot qu'a jeté Myo.

Juliette : « ...de ça... »

La française désigne la personne au fond n'étant pas habillée comme les autres. Un uniforme doit être porté.

Juliette : « ...de ça... »

La patriote désigne la petite tentant de communiquer à Néphélie.

Juliette : « ...de ça... »

Elle repend brièvement le casque et le MP3 en main pour montrer à tout le monde.

Juliette : « ...ou ce type de comportement... »

Dit-elle en montrant Allan.

Juliette : « ...ou encore de ça. »

Elle finit enfin par Flugel en le montrant de la main comme pour tous ses exemples. Juliette remet ses lunettes.

Juliette : « Alors maintenant, j'espère avoir toute votre attention et que l'on va pouvoir commencer notre cours d'histoire. »

La professeure d'histoire-géographie reprend sa craie et fusille du regard le nue.

Juliette : « Toi, je te prierai de quitter mon cours et d'y revenir habillé avec une feuille d'absence. Tu trouveras facilement ça à l’accueil. »

Une fois cela dit, un large sourire des plus aimable détend les traits de la française. Elle claque dans ses mains, enjouée.

Juliette : « C'est compris ? Bien, alors on y va ! »

En espérant que tout cela est bien ancré dans leurs petites têtes blondes malgré la tenue décrédibilisant un peu la situation.
•••

Demande à tout les participants du cours:
Je souhaite qu'à la fin de votre RP, vous me dîtes à quelle place vous êtes, comme ça, je pourrai savoir un peu où j'en suis et c'est bien plus pratique. Merci ! Ah, et vous m'excuserez des éventuelles fautes, je les corrigerai plus tard.


Dernière édition par Mlle Denarbonne le Sam 22 Aoû 2015, 18:25, édité 1 fois



« "Yolo." susurre Robespierre à St Just. »
avatar
Mlle Denarbonne

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Ven 21 Aoû 2015, 20:50

Installée vers le fond, du coté des fenêtres, Lita n'avait, pour l'instant, fait que quelques dessins sur sa page de cahier en attendant que ce cours commence normalement. Mais entre le français qu'elle ne comprenait pas du tout, une histoire d'éclair au chocolat, le scandale d'un mec au cheveux rouge - qui était plutôt mignon mais bien trop pour elle. Puis son "pouvoir" l'en empêchait de toute façon- , et plein de choses que Lita avait ratées, concentrée dans son chef d’œuvre de gribouillages, le cours n'avait pour l'instant qu'un titre : La Grèce Antique. Lita n'était pas vraiment fan d'histoire, mais elle voulait que cela se passe vite, que cet enfer se termine.

Elle regardait autour d'elle, le chaos s'établissait devant ses yeux. Elle n'avait jamais vu une classe pareille. Et la prof, dans sa tenue en cuir, c'était pas tellement bien pour donner l'exemple. Quoiqu'il en soit, le cours n'avait toujours pas commencé donc Lita se mit à regarder par la fenêtre et rêvassa en s'imaginant être à la place des quelques oiseaux qui tournoyaient autour d'un arbre, plus loin. Sa liberté onirique fut encore une fois coupée par une espèce d'abruti de chat pénétrant dans la sa... Wait. Que faisait ce mec, nu sur le bureau de la prof ?! Lita, lassée par tant de choses délirantes s'affala sur sa table et voulu s'endormir.

C'était sans compter sur Denarbonne étant intervenue pour corriger tout les écarts de conduite de cette horrible classe. La nouvelle, qui s'était faite discrète jusque là, se réveilla difficilement d'un micro sommeil, espérant que les choses allait dorénavant se passer normalement.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Sam 22 Aoû 2015, 11:28

RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation}

Le nudiste regardait la scène en y apportant une fine délicatesse et ouïe à ce que la professeur disait au niveau du comportement, comme les lecteurs mp3 interdis, sucettes, bonbons également, une tenue différente à ceux proposés ne faisait pas exception à la règle, quant à celui de se retrouvé nu sur un bureau également.

Le jeune chat, alors qu'il était allongé sur le ventre entrain d'écouter ce que Denarbonne disait, tournait légérement la tête vers l'arrière, pour constater le manque de tissu sur sa peau. Il ne fit rien, à part se lever du bureau, et sauter pour arriver sur le bureau en face du bureau, se foutant si une personne y était ou non. Il marqua une pose en mettant son index dans sa bouche, se mordillant l'ongle, et de la fourrure violette poussa sur tous le corps du jeune rubis, recouvrant ainsi tout son torse jusqu'aux genoux.


< Dit-il avant de sauter du bureau pour partir de la classe.J'irais juste chercher un mot et rester comme ça, sinon je manquerais le cours.>>

Il sortait alors de la salle de classe pour se rendre vers le CPE chercher un billet de retard en toute tranquillité.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Dim 23 Aoû 2015, 21:07

Je sortis de mon sommeil, allongé sur ma table au milieu de la rangée à l'opposé de la rangée coté fenêtre (et oui, parcours d'orientation au programme èé)car oui ! Je me suis endormi , je sais que j'avais loupé un épisode ou deux en apercevant du chocolat sur la bouche de la prof et en ayant vu ce qui était écrit au tableau, mais visiblement, je me réveillai à un moment qui pourrait faire bouger cette classe qui pour l'instant paraissait calme, pour faire bouger tout ça , les personnes les plus "sans-gênes" seraient les clés , mon regard se dirigea vers myo avant de me retourner vers la prof , j'attendait et j'avait plus ou moins bien fait de me réveiller. La prof se mit à évoquer un sujet sensible, "l'invasion" qui eut lieu quelques jours plus tôt. À croire qu'elle avait lu dans mes pensées, la prof fit bouger la classe de sa propre initiative. Cela n'allait sans doute laisser personne de marbre, moi le premier. Je commençai à trembler, à première vue ont aurait pu croire que j'avais été traumatisé a vie, mais non, quelques secondes après, je commençai à écarquiller les yeux et me mit a sourire en me rappelant de tout ce sang, de tous ces cris et de toute l'horreur qu'il s'y produisit en général.

Je suis fou ? à moitié, c'est justement cette moitié qui commençais a apparaître , koro était en train de s'exciter et il risquait de faire surface si je ne fessait rien. À l'avenir, j'essayerais d'apprendre à le contrôler. Je me cachai le visage derrière mon livre, je ne voulais pas que les autres me voient comme ça. Je me mis à me pincer le bras aussi fort que je pus, mais rien n'y fit. Je sortis un ciseaux de ma trousse et me le plantai à plusieurs reprises dans le bras jusqu'as me faire saigner, mais toujours rien. Toujours cette envie de tuer, de voir le sang voler, arracher des vies parmi des cris et des pleurs ... je ne pouvait pas l'empecher de me "remplacer" , j'aurait bien voulu me calmer pour empecher cela , mais mon bras sanglotant m'en empêcher .

Heureusement, ma tête se vida de toutes ses images en voyant la pseudo-racaille s'agiter au fond de la salle, me calmant ainsi, car mon attention se dirigea ailleurs que dans mes souvenirs. Par la suite, divers événements se produisent, un gars qui humilia une fille et l'éboueur/racaille (j'espère que tu me pardonneras myo x') ) et cela s'annonças plutôt intéressant pour la suite du cours, il y auras sans doute un peu d'action, mais le fou de danse retourna à sa place avant que deux élèves firent leurs apparitions tours à tours dans la salle un peu mais juste un peu a poil ... Seul le second resta avec nous en cours, un fou en plus rejoignis l'asile.

Le cours aurait pu être chaotique si la prof n'avait pas mis les points sur les i en engueulant tout le monde. maintenant que tout s'était calmé , je repossa mon livre un peu déçu puis rangeas mes ciseaux dans ma trousse avant de regarder mon bras ensanglanté ... Je pissais le sang à vrai dire, j'aurais bien voulu demander à la prof si je pouvais allait à l'infirmerie, mais mon regard resta scotché sur mon bras. Toute mon attention et ma concentration étaient dirigeait sur celui-ci. On pourrait dire que mon cerveau eu un petit "bug" . Je me fessais en quelque sorte hypnotisé par ce sang qui coulait hors de mon bras. Ce que je ne ferais pas décidément pour arrêter koro , je m'auto-désespérait ...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Ven 28 Aoû 2015, 14:35

J’étais heureuse d’entendre enfin Miss Denarbonne prendre ses responsabilités, ironiquement elle était le faisceau de lumière dans tout ce chaos ambiant. L’humanoïde était sortie de la salle et un moment de blanc suivit les paroles de la professeurs.

Cependant comme tous les miracles, ils étaient de courte durée et ne concernaient que ceux qui voulaient bien y croire. Je ne croyais pas au miracle. Tel une application directe de la théorie de l’emmerdement absolue, je sentis une odeur familière tout proche de moi… C’était fade, légèrement cuivrée. Maintenant que j’avais faim, j’avais aussi des hallucinations… Je me mordis la lèvre inférieure pour me réfréner. J’étais en cours bon sang. J’essayais d’inspirer un bon coup, pensant que de l’air frais allait me permettre de dissiper l’illusion olfactive. L’odeur n’en devint que plus forte. J’avais l’impression de m’être shooter, la tête me tournait légèrement. C’était une très mauvaise idée, l’odeur était beaucoup trop forte pour n’être qu’une illusion : Il y avait du sang dans la salle… Et c’était tout proche de moi.

Je me retournais discrètement, mes yeux s’écarquillèrent en voyant le désastre qu’il avait causé. Sa table était baigné dans son sang alors que celui-ci fixait son bras sans bouger. C’était dégoutant, la viande était ponctionnée sans aucune logique et le sang s’écoulait régulièrement de ces coupures maladroites. Quel genre d’idiot s’amusait à mettre son bras en charpie en plein cours ? La chair tendre continuait d’écouler son jus sur la table de l’élève. Quel gâchis vraiment… Une idée me vint lorsque je vis l’expression vide du mutilé.

Je me levais alors et le pris par son bras valide, l’obligeant à se lever à son tour. Profitant de l’attention que notre action attirait, je pris la parole en m’adressant directement à Miss Denarbonne :

«  Cet élève a besoin de soin. Puis-je l’accompagné à l’infirmerie ? »

C’était une question rhétorique, mon intonation était sûre et calme, je fixais la professeure droit dans les yeux pour lui faire comprendre ma détermination.

Je montrais son bras mutilé du bout des doigts en guise d’explication. Il y avait du sang partout sur son bureau, et un peu sur son uniforme. Je resserrais ma grippe sur le bras du valide de notre cher mutilé pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas le choix ici.

Je le forçais à avancer vers la porte et nous sortîmes de la salle sans faire de heurt.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le Mer 16 Sep 2015, 00:18




WHAT IS THE FUCK MEN ?! HE IS SO STUPID!
Les sales goesses, Juliette & Mihoto A. Rubery ♥
« Mais, mec, tu pisse le sang .w. »Mon dieu, ce cours reprend enfin du sens, non pas que l’anarchie ne me dérange, non, non, mais je ne déteste pas non plus ce qui est normal, simple, logique. Bref, le truc naturel, normal ! Mais, euh, non, le cours avait commencé en mode dafuq et ça allait surement finir pareil d’ailleurs, mais bref, fait chier. Ouais, chai pu quoi dire, et j’vous merde. Au fait, elle fait quoi là, elle est en train de faire une liste de ce qui a été mauvais dans cette classe ? WHAT ?! C’quoi ce matou posé sur le bureau de la prof, putain, j’ai pas pris de bonbons de toutes les couleurs. Si ? Nan, j’dis pas, on est dans une académie avec des gens qui possèdent des pouvoirs, MAIS PUTAIN C’EST QUOI CE BORDEL ! Well, au fait, quelqu’un m’explique c’qui cloche avec moi, genre, la madame, elle m’a pointé du doigt pendant qu’elle faisait son énumération chelou. Nan, elle a dû voir ma beauté, c’ça la perturbé, ‘fin j’dis ça, mais, j’fais plus le con qu’autre chose, d’ailleurs. C’quoi ce délire, genre, tout le monde est habillé pareil, genre, ‘tain, j’vous plains les gens, venez comme vous êtes, faites comme à McDo putain ! Quoi que, c’pas comme s’ils balançaient des gens dehors, mais fuck off.

Ouais, ‘fin bref, j’étais au fond de la classe, à côté d’une demoiselle aux cheveux blanc et noir, pas commode comme couleurs, mais j’aime bien, c’sympa, et hum, chai pas pourquoi, mon cerveau m’indique que ce court est le plus barbant du monde, dieu du ciel, elle devait pas avoir les profs des lycées normaux, parce que là, encore y a de l’action et de la connerie en tout genre, mais alors chez les lycées à la con, c’d’un chiant mon dieu. Au fait, c’qui le machin rouge-là qui à commencer son esclande à la merde, genre, peut pas fermer sa bouche, il est genre très très trèèèès casse-couilles, j’ai pas envie qu’on m’emmerde dans ma sieste putain, puis, c’bon, t’as pas quatre ans, ça à été traumatisant l’attaque de l’académie, c’est vrai, mais merde quoi, j’pense pas non plus que tu vas en mourir bordel, puis, j’pense qu’y en a assez qui sont mort à ce moment précis t’vois. ‘Fin bref, ce cours promet de faire des étincelles, mais ça va être magnifique, truc de fou.

Une fille aux cheveux rouge se lève, tirant par le bras le garçon qui se trouvait à ses côtés, mais. WHAT ?! C’quoi tout ce sang ! Il s’est entaillé le bras avec un rasoir, un compas ou quoi ?! Ah bah, j’crois ouais, vu les marques sur son bras, HOLY FUCK, dit le blondinet, t’voudrais pas un pitit coup de main, nan, parce que là, faut le faire, j’soupire doucement, posant ma tête sur les bouquins devant moi, rien à foutre, c’bon, le bordel, ça devient vachement casse couille à force, j’en peux plus !
© 2981 12289 0

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Mlle Denarbonne le Lun 21 Déc 2015, 22:13

En vérité, Mlle Denarbonne est une grosse feignasse. Complètement.
La vieille fille a eu une idée ingénieuse pour ses cours : cinq réponses du professeur avant la fin du cours, un truc comme cela, qui permettrait un côté ludique à son cour et d'être au moins fixé sur le plan du rôle play. Mais madame est la plus grande des paresseuses. Combien a-t-elle posté, trois, quatre réponses ? Finalement, elle est dans son quota. Et puis, plus personne répondrait à son cour puisque tous ses joyeux sous-fifres sont afk.

A Mlle Denarbonne, jouée par une flemmarde. Quelle honte, la joueuse ne devrait pas manipuler un personnage aussi charismatique et aussi riche. En même temps, il lui est arrivé pleins de trucs, notament de véritable devoirs à gérer et quelques petits problèmes par-ci par-là, pas de quoi dramatiser. Mais il n'y a évidemment pas que cela : l'écrivain de bas étage à perdu son envie de rp. Elle a pensé qu'elle pourrait uniquement rp avec Adam Cooper mais même pas ! Sa libido de vierge effarouché a dysfonctionné ? Dans tous les cas, elle est prête à se remettre aux fourneaux, et pour se faire, il faut terminer les rps, dont celui-ci. Au moins, cela va permettre à la rpgiste de se remettre dans la peau de son personnage favori. Enfin, Mlle Denarbonne est un personnage qu'elle apprécie beaucoup, mais Yumie reste sa petite perle. Mlle Denarbonne existe surtout pour le ship AdamxJuliette, son rôle de professeur d'histoire-géographie n'a plus tellement de sens, d'autres nouveaux membres sont beaucoup plus compétents qu'elle. Cela fait parti de sa démotivation.

Bref, il est temps d'en finir avec ce cours.
Mlle Denarbonne, du moins, sa joueuse, n'a pas le cœur a relire toutes les réponses précédents sont dernier message. Alors, elle va le faire avec ses souvenirs.

Il y a un gothique qui s'est encore taillé les veines. Une jolie demoiselle prend soin de l'amener à l'infirmerie alors que ce n'est qu'un pretexte pour sécher les cours. Les p'tits keums qui perturbent le cours se sont calmés la chatte. Bien. Simulons donc un reste du cours convenable.

Ouais, aussi, Manon a la flemme de fouiller son gros nez dans ses cours de seconde alors on va faire comme si Mlle Denarbonne a apprit de superbes choses intéressantes pendant ce cours. La sonnerie retentit et la professeure fait du pôle dance autour de Celestia la rebelle des cités.

Voilà comment se termine un rp : sur une note de Kevin McLeod avec sa musique cultissime de Pixel Polka on-ne-sait-plus-quoi-et-on-a-la-flemme-de-chercher-sur-internet. Ce n'est pas l'une des fins les plus fameuses mais il y aura probablement d'autres cours. Pour l'instant, nous nous hâtons dE VOIR LA SUITE DU RP AVEC ADAM OMG IL VA ENCORE LA PECHO ON NE PEUT PLUS ATTENDRE QUE CE SHIP SOIT ENCORE PLUS CANON QU'IL NE L'EST DEJA



« "Yolo." susurre Robespierre à St Just. »
avatar
Mlle Denarbonne

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum