« RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Mlle Denarbonne le 27/7/2015, 16:12

« La délicate haleine caféine d'un professeur, sa grosse culotte de cheval lorsqu'il regarde la copie du voisin devant, son décolleté disgracieux, ses auréoles rondes, ses vêtements de grand-mère, sa voix rauque et irritante …
C'est comme ça que l'on aime les professeurs.
 »
•••




Juliette a subi des jours émoustillants. En effet, son lieu de travail a été envahi par des terroristes racistes, coincés de l'anus. Beaucoup ont trouvé la mort, mais ce ne sont pas des personnages importants.

Juliette est posée, sur son canapé, fumant sa cigarette quotidienne alors que son chat pose une grosse pêche sur le tapis et se barre en s'en battant élégamment les couilles. Il est six heures du matin et les cours commencent dans deux heures. Juliette se réveille aussi tôt car elle a un rituel précis. En effet, elle se lève tôt, prépare du café, fume sa cigarette et allume la radio pour écouter les annonces et chansons du matin. Or, elle n'est plus en France. Alors, elle a apporté ses compilations de Jean-Jacques Goldeman, Claude François, Johnny Hallyday, Renaud, Jacques Brel, Patrick Bruel, Kaaris, Jean Ferrat, Mylène Farmer ou encore Patrick Sébastien. Intelligent n'est-elle pas ? Du coup, notre héroïne se sent comme chez elle. De plus, la vue depuis son appartement est tout bonnement sympathique.

Juliette jette son chausson sur le chat pour avoir pondu un jolie caca sur le sol. Tout est si bien, il a fallu que cette odeur nauséabonde irrite les narines de notre protagoniste.

Juliette  : « Va t'faire foutre le chat tu pues. »

N'ayant pas le courage de ramasser le résidu fécale, Juliette tire une latte pour se mettre bien avant de manger ses Miels Pops anglais. De toute façon, il n'y a pas grand chose à grignoter, il ne reste que les céréales pour sa survie.

Après sa clope et son café finit, elle s'empresse d'aller prendre une bonne douche. Aujourd'hui, Mlle Denarbonne va être bonne. Pour son premier cours au moins. Elle veut imposer le respect, alors il va falloir qu'elle opte une façon de s'habiller bien particulière. Des collants en résilles, une jupe mi-longue en cuir noir, un t-shirt rose fuchsia par dessous un bustier noir cuivré lui faisant ressembler à ça. Sans oublier les fidèles talons à aiguilles, la cravache, les menottes et le masque de Français Hollande. Enfin, Juliette prend son sac avec ses cours, nourrit le chat et se barre de chez elle pour enseigner enfin son premier cours.

C'est en arrivant dans l'établissement et plus particulièrement dans la salle des professeurs que Juliette pose bruyamment son sac en soufflant. Dieu que c'est chiant de venir ici en vélo. Elle devrait peut-être en s'acheter un au lieu de voler au gosse de la voisine d'en face. Peu importe, il faut son café. Heureusement qu'il y en a un posé sur la table. Il est encore chaud, quelqu'un a du l'oublier. N'ayant pas le courage de s'en faire un, notre protagoniste se contente de voir dedans. Corcée comme elle aime. Quoiqu'avec un petit quelque chose en plus. Une fois l'avoir finit, Juliette profite du reste de son temps libre à organiser son premier-

Juliette (hurle) : « SACREBLEU, TOILEEEEEEEEEEEEEEEETTES. »

A ses mots, cette dernière se précipite dans les toilettes les plus proches pour délivrer une grosse commission. C'est donc ça le goût bizarre ! Durant ce torrent d'immondices, Juliette insulte le monde entier en ancien français tout en tapant son poing contre la cabine. Ce n'est pas le moment, absolument pas le moment. Le propriétaire de la tasse de café est constipé ? Brr, les cacas durs. Juliette en frémit de terreur pendant que ses boyaux crachent enfin toutes leurs saloperies. A cause de cela, elle va être en retard pour son cours. Heureusement qu'elle a la cravache pour se faire respecter.

HRP : Vous pouvez déjà vous trouver dans la salle attendant votre cours d'Histoire-Géographie, votre professeur vous rejoins dans son prochain poste. Je compte sur toi Adam pour te foutre de sa gueule. ♥


Dernière édition par Mlle Denarbonne le 21/12/2015, 22:14, édité 2 fois (Raison : the role play is dark and full of fote dortogirafe.)



« "Yolo." susurre Robespierre à St Just. »
avatar
Mlle Denarbonne

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Matthew Evirson le 28/7/2015, 00:33

Ramène toi dans mon cours enflure



Yeah baby yeah

Wow baby... Wesh aujourd'hui v'là la bonne journée qui commence t'as vu baby. Yeah v'là qu'en plus le flow qui résonne dans ma tête il est frais mec, wallah qu'ça m'arrive de temps en temps d'avoir la joie en écoutant une musique de type qui pue bien le swag des familles aha noraj de mon dansaj yeah baby yeah !

Voilà que j'me lève avec une petite rotation sur moi même, position des jambes stables yeah, check ces petits moulinets que j'fais avec mes bras, wallah ma danse est entraînante dès le matin n'est ce pas ?
Aujourd'hui baby, j'avais OMFG dans la tête sonper, c'est d'la bonne zic' bein comme il faut, genre un bon beat des familles qui fait zizir à mes petits pas de danses, qui se déchaînaient comme ta mère au lit baby aha noraj de mon beataj incassable yeah ! Ces mêmes ptits pas de danses qui me suivaient tandis que j'attrapais des fringues v'là qui z'étaient dans mon armoir avec des petits mouvements dansants de types p'tites rotations de poigne. Yeah mec, même mon bassin suivait le rythme, j'allais presque twerker tellement la musique était rythmée comme j'aime wesh.
Je venais de finir m'habiller wesh, l'uniforme du swag de Tsuki baby yeah, j'avais pas l'choix de t'façon, alors yeah, mon gros beat dur f'sait avec t'as vu yeah.
Ma bouche s'ouvrit d'elle même pour suivre la musique yeah, wesh qu'elle avait déjà dû se répéter au moins 3 fois dans ma tête, v'là que j'comprenais pas les paroles, mais wesh y'avait un passage où ça faisait quelque chose.

"Waw wow wow wow waw wow wow waw wow"

V'là que j'étais vénère, je déteste chanter, peka c'plus fort que moi wsh ! La vérité j'kiffe danser et tout le bordel, d'ailleurs, petit mouvement de la vague avec mes bras wesh. Mais alors, chanter, j'sais pas faire, wallah entre nous, je chante souvent inconsciemment mais v'là vraiment que ça m'soule la vérité j'ai envie d'me défoncer laggle à coup d'onde de choc !
Alors dans un petit moulinet de bras t'as vu, j'me suis mis la claquasse des familles bien comme il faut si le joli visage qu'était le mien... Bien, j'étais fin prêt wesh. Alors je suis sorti en moonwalk du dortoirs... Les autres étaient déjà partis wallah... J'tais un peu en r'tard yeah. Alors dans un mouvement de tête qui fit partir en l'air les cheveux de l'être magnifique que je suis, j'ai lâché un petit.

Bah... Yolo !

Puis je suis parti, en direction de mon premier cours wesh.

Alors c'tait quoi, wallah histoire-géo... C'est à ce moent que wesh ça a fait tilt dans mon cortex cérébro-flowbeatique yeah. C'était la prof carrément trop sexy que j'avais vu en arrivant yeah ! J'ai fait une petite dans de la joie sur place, qui ressemblait à quelque chose, un petit croisement de jambes avec les bras tendus, suivi d'une petite rotation des familles pour revenir à une position normale, yeah baby. J'allais voir la meilleure prof, la plus belle yeah baby yeah.

Quelle belle journée qui commençait yeah yeah yeah ! Le flow coulait tellement fort dans ma tête que ma danse en était d'venu endiablée baby, kestuvafer face à mon beat dur très dur et chaud comme la braise oh yeah swaggy swag baby.

Alors j'ai accéléré ma danse, pour pouvoir me précipiter jusqu'à la salle tavu, j'voulais être le premier owh yeah baby, yolo qu'ils disent chez nous dans la street yeah baby. J'ai jamais été aussi content d'faire d'l'histoire, c'est wow waw wow wow wow comme ma musique.

J'suis rentré dans la salle tout content, une entrée en grande pompe avec des petits claquements de doigt, et un petit mouvement de bassin très sexy comme j'savais bien les faire n'est ce pas ? Et en ajoutant, car c'était au même moment dans la musique, un petit.

"Hello !"

Malheureusement, il n'y avait encore personne dans la salle, c'était très la décevance mon kokoro, j'ai presque pleuré, j'ai même presque failli arrêter de danser, tavu la galère fraté... Wallah qu'en vrai ça aurait été la merde, heureusement qu'sais me contrôler wesh, et qu'mon flow est infini tavu...

Alors au final, j'suis parti m'asseoir en faisant un petit gangnam style des familles... Quoi ça n'avait rien à voir avec la musique ? Osef, c'est moi qui entends la musique, pas toi bolosse, alors tu te tais et tu me regardes danser gangnam style wallah.



Dernière édition par Allan "Beat" Hallen le 5/8/2015, 13:24, édité 1 fois


Never forget:


avatar
Matthew Evirson

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le 28/7/2015, 16:21

C'était mon premier cours, la semaine de mon arrivée j'avais séché. Je voulais pas aller direct en cours, commencer déjà par m'adapter à mon nouvel environnement c'était déjà pas mal.
Et en même temps ont eu lieu les événements liés aux banquets... Je chassais ces mauvais souvenir d'un coup de tête, j'ai toujours été assez fort pour chasser les pensées sombre.

Je me retournai dans mon lit jetant un coup d’œil à mon réveil : 6h52... J'avais encore une bonne heure avant le début des cours...
Je me levai en essayant pas du tout d'étouffer mes bruits pour ne pas réveiller mon camarade parce que j'en avais rien à faire. Enfilant ma légendaire chemise et mon jean, oui je ne met pas l'uniforme obligatoire parce que... parce que c'est chiant c'est tout ! Si c'est pour ressembler à rien non merci, je suis mieux avec mes fringues...

Je me dirigeai vers la salle de cours, il n'y avait personne, ou presque, dans les couloirs à cette heure. Arrivé devant la porte de la salle je tournai la pognée et celle-ci s'ouvrit en grinçant affreusement, il n'y avait personne.
Normal je suis le seul con à venir une heure en avance... Mais au moins je serai tranquille et je pourrais me poser où je veux. Gardant mes habitudes je m'asseyait contre la vitre au niveau de la rangée du milieu.

J'ouvrais la vitre pour profiter de l'air frais matinal et m’essayai sur ma chaise que je basculais en arrière contre la table située juste derrière et je posai mes pieds contre celle de devant en croisant les bras derrière la tête. Au moins j'étais posey.

Je n'avais aucune idée du cours où j'étais et qui s'en occupait, j'avais juste noter la salle parce que clairement je m'en fous.
J'espère juste qu'on va pas tomber sur un ou une relou.
Une heure passa alors que j'étais plongé dans mes pensées et la porte s'ouvrit me tirant de ma torpeur, je jetai un coup d’œil curieux mais ce n'était que mon camarade de chambre qui devait suivre les même cours que moi.
Il a fait des mouvements étranges pour rentrer et sembla déçu de me voir ici.
Il a rejoint une place en se déplaçant comme... un débile.. ouais c'est ça, en se déplaçant comme un débile.

Je poussais un soupir d'exaspération et retourna dans mes pensées attendant le prof en bougeant mes jambes d'avant en arrière en continu pour garder un mouvement de balancier que j'aime bien.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Adam Cooper le 28/7/2015, 17:44

« Adam Cooper. »

(PV des gens)


La guerre est déclarée. Et « ça va chier ». Aha. Le jeu de mot. Ma pauvre Juliette.  Nos jeux sont idiots mais pourtant tellement amusant.
Posé contre le cadran de la fenêtre, je te regarde entrer dans la salle des profs avec un sourire malveillant. Ma chère Chizuru à réaliser mon vœux en ajoutant un petit quelque chose à ton café. Ta flemmardise va te faire défaut ma belle. Comme je le pensais tu ne te gênes pas en voyant le café chaud abandonné sur la table et vient le prendre comme une voleuse. Je pensais que tu aurais remarqué l’arrière gout un peu plus tôt mais finalement tu bois l’entièreté de la boisson. C’est bien dommage pour toi. Mais cela sera plus drôle pour moi.

Je ne peux pas m’empêcher de rire en entendant ton hurlement.


Un problème ma Juliette ?



Je te suis jusqu’aux toilettes pour mieux pouvoir me payer ta tête. Et encore. Tu n’as rien vu.

Tu vois que je ne suis pas si méchant. Je t’évite la peur d’être constipé ma belle.



Les toilettes dans lesquelles elle s’est rendue sont composée de trois cabines. Et j’entends par cabine que les cloisons n’atteignent pas le plafond. Qui plus est, ses toilettes étant les plus proches de la salle des profs, elle ne pouvait aller autre part. C’est donc en ayant prévu mon coup que j’ai positionné le petit escabeau situé  à côté des toilettes de ma chère Juliette. Et c’est donc également en ayant prévu mon coup que j’ai amené avec moi un petit appareil photo à polaroid. Vous savez ses appareils qui impriment instantanément les photos que l’on prend.
Je grimpe donc sur ses escabeaux, ma voix ronronnante de satisfaction.


Fais-moi un beau sourire….



Mon doigt appuie deux fois sur le bouton de l’appareil pour me rendre deux photos absolument magique de notre chère prof. La première est pour mon dossier sur elle, et la deuxième…
Je secoue le polaroid pour qu’on y voit son beau visage grimaçant tout en me dirigeant vers la salle dans laquelle elle doit donner son cours. Deux élèves sont déjà présent. Et on dirait bien qu’ils sont aussi tarés que leur prof puisque l'un d'eux danse sans aucune raison. Je m’arrête devant le tableau avec mon beau sourire sadique et épingle la magnifique photo en plein milieu. Pour terminer mon chef-d’œuvre, j’attrape un feutre et écris en dessous « Pardonnez Mlle Denarbonne, celle-ci aura un peu de retard… ». Satisfait, je rebouche le stylo et part comme un prince. Bonne journée Mlle Denarbonne.


Bob l’éponge carré ~




Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Célestia le 28/7/2015, 19:07

RAMÈNE-TOI DANS MON COURS ENFLURE

Feat plein de monde


Les cours. Ça ne devrait même pas exister ce truc. Parce que on peut même pas dormir jusqu'à pas d'heure à cause de ça. Le bruit strident du réveil se fit entendre à 6:45. Oui oui, le temps que je me lève, avec moi, faut mieux que j'ai au moins un quart d'heure d'avance sur l'heure à laquelle je dois être levée... Après avoir pris au moins dix minutes pour me réveiller et cinq minutes pour m'étirer et bailler, je me glissai hors du lit. Je me contrefichait totalement de mes camarades de chambres qui dormaient à cette heure là. Je m'habillai et prit un rapide petit-déjeuner avant de partir en direction de la salle de cours, mon fidèle casque vissé sur mes oreilles.


Je finis par arriver à la salle de cours avec pas mal de minutes d'avance. Bon, au moins je pourrai choisir ma place... Il y avait déjà deux personne. L'une était tranquillement assise sur une chaise, tandis que l'autre... euh... l'autre... il dansait pour je ne sais quelle raison. Regardant tout ce veau monde réuni en un seul endroit, je me dirigeai vers les rangées du fond, le plus près possible de la vitre. Je finis par me placer une place derrière le garçon assis près de la vitre. Bon, il ne restai plus qu'à attendre la prof... Et comme je pense qu'elle va mettre pas mal de temps, je me mis du Glitch Hop dans les oreilles.


Au bout de quelques minutes, un prof entra. Il accrocha une photo quelque peu étrange et écrivit en dessous avant de s'en aller comme il était venu :


"Pardonnez Mlle Denarbonne, celle-ci aura un peu de retard…"


Mmmmh. Charmant. Bon, y'a plus qu'à attendre que la prof revienne du petit coin... En attendant, j'écoutai calmement ma musique, en tapant du pied et en bougeant légèrement la tête en rythme et en mâchouillant mon chewing-gum précédemment pris et mis à la bouche.


Fait pour Celestia. Copyright © Linkpy, 2015.


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

On remplit la classe avec des pnj =)

Message par Appia le 28/7/2015, 21:45

Cher journal,
Aujourd'hui, cours d'histoire-géographie !
On peut dire que je l'attendais avec impatience ce cours ! C'est peut-être le moyen de combler mes immenses lacunes. Par contre, j'espère qu'ils ont un niveau adapté aux débutantes... ou même aux ignorantes complètes !
Et j'espère aussi que la prof ne va pas me démasquer. Mais bon, jusqu'à maintenant personne n'a eu l'air de se douter de rien.


Appia n'était pas du genre à arriver en avance en cours. L'idéal pour elle était plutôt d'arriver pile à l'heure, ce qui présentait deux avantages. Premièrement, c'était le meilleur moyen pour se fondre dans la masse, et donc d'être tranquille. Et ensuite, cela lui permettait de ne pas avoir à attendre: les cours étaient déjà bien assez longs pour qu'on n'en rajoute pas en plus !

La sonnerie annonçant aux élèves qu'ils avaient intérêt à se bouger le popotin s'ils ne voulaient pas être en retard retentit tout juste lorsque la Romaine mit le pied dans la salle de classe, accompagnée de quelques élèves-pnj-remplisseurs. Il y avait déjà quelques étudiants dans la salle: un blond débraillé qui semblait se débattre avec une horde de puces, un autre aux cheveux blancs qui n'avait même pas mis son uniforme, et qui jouait à la balançoire avec sa chaise -Appia pouvait difficilement le critiquer vu que c'était pour elle aussi un de ses jeux favoris-, ainsi que deux filles aux cheveux bleus dont une avec une barre de métal qui lui reliait les deux oreilles. La Romaine ne connaissait pas l'utilité d'un tel dispositif qu'elle considérait un peu comme la vis plantée dans la tête de frankenstein, mais elle trouvait ça absolument répugnant !
Il y avait aussi un adulte qui bricolait on-ne-savait-quoi au tableau. Étrange, Appia était persuadée que la nouvelle prof était une femme. Peut-être une adepte des salles de muscu', qui se serait trompée de salle le jour de l'attribution des sexes ?

La Rubis lâcha un joyeux:

Bonjour !

à l'assemblée, avant de rejoindre une place près de la fenêtre, là où se regroupait bizarrement la majorité des élèves présents. En général, elle s'installait au même endroit, quel que soit le cours: la troisième en partant de devant. Ainsi elle n'était ni trop près ni trop loin du tableau, et surtout assise juste à côté d'un radiateur pour être au chaud l'hiver, et d'une fenêtre pour être au frais l'été - et accessoirement pour profiter du paysage lors des cours un peu longuets.
Elle déballa ses affaires , puis constata que l'adulte qu'elle avait pris pour le (la ?) prof était sorti de la classe. Finalement c'était bien un monsieur, et certainement pas la professeure. Il avait laissé sur le tableau une simple photo avec des écritures dessus. Les rires des élèves fusèrent et la Romaine put admirer le chef-d’œuvre de mauvais goût.

Sans vouloir froisser la professeure, ni critiquer son charme -très discutable sur une vue la représentant aux toilettes-, Appia trouva la photo... dégoûtante ! Sa réaction traduisit d'ailleurs assez bien son ressenti puisqu’elle lâcha un enfantin:

- Bêêêêêrk !


avatar
Appia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le 28/7/2015, 22:09

J'ai hâte. J'ai hâte, hâte et re hâte. ENFIN. J'ai un cours d'histoire ! Ma matière préférée depuis toujours, qui me passionne. J'ai déjà rencontré ma professeure d'ailleurs, une espèce de folle dingue, très étrange mais qui me semble sympa tout de même. De toute façon peu importe la professeure, l'important c'est que j'ai hâte d'avoir cours d'histoire ! Un des premiers éléments positifs ici depuis cette attaque de nazis. Je me prépare en vitesse, avant de filer vers ma salle. Il y a déjà quelques élèves d'installés, moi, je prends place au tout premier rang en attendant que Mlle Denarbonne arrive. Je ne prends même pas garde à la photographie accrochée au tableau, je m'en fous je suis juste...contente. Enfin, je finis tout de même par regarder en entendant les drôles de réactions de tout les élèves...

J'ai une sorte de haut le cœur. Je ne sais qui a accroché cette photographie dégradante au tableau, mais cette personne devait vraiment détester la professeure d'histoire. Est-ce que dans la vie de tout les jours les gens font ce genre de crasses à leurs ennemis ? Si c'est le cas j'ai intérêt à ne pas m'en faire....enfin bon. Je finis d'installer mes affaires à mon pupitre, et me lève pour décrocher l'humiliante photographie, et la balancer à la poubelle. Autant par compassion pour ma professeure, que parce que je n'ai pas envie de voir ce spectacle sous mes yeux encore longtemps. Une fois ceci fait, je retourne à ma place et attend le début du cours, comme si de rien était.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Kamihate le 28/7/2015, 22:50

Mon alarme se déclencha , et aussitôt, elle se déclencha que je l'arrêtas net sur le coup. Elle n'a même pas eu le temps de me détruire les oreilles ne serait-ce qu'une seconde. j'ai horreur de ça , les réveils, ça te ruine les tympans en moins de deux, et le pire, c'est que c'est le matin ! Mais bon ... C'est fait pour ça un réveil ... Pour te réveiller le matin avec la meilleure méthode possible : une sorte de hurlement mécanique continu ! Mais bon ... Maintenant que je suis réveillé, je ne pourrais pas me rendormir ... Ça ne sert a rien de s'énerver maintenant. Je regarda l'heure : 6h30 . Pourquoi se lever si tôt ? Tout simplement parce que, je suis lent au réveil. Mais encore ? Bah ... j'avais oublié l'heure a laquelle commence les cours et dans ce cas, autant être prêt au cas où ...

Je sortis de mon lit et pris mes affaires habituelles sans réfléchir puis partit en direction de la douche dans l'espoir que celle-ci me réveille. Celle-ci me réveilla que très légèrement ... Elle avait commencé à me réveiller, c'est déjà ça au moins. Je m'essuyai et enroulai ma serviette autour de mon coup pour ensuite passer un coup de peigne dans mes cheveux. Pourquoi cet acte ? Parce que d'une, la serviette absorbera toute l'eau qu'il y a dans mes cheveux au fur et à mesure que je passe le peigne et de deux, je me coiffe au passage. Et oui ! Ça sent le vécu ! Je m'habillai ensuite : chemise grise, pantalon noir ... L'essentiel quoi. Je pris mon sac, je balançai un carnet et un stylo dedans, j'y ajoutai mon jeu de cartes, car j'avais peur de m'ennuyer puis je refermai mon sac avant de partir. Mon attention s'arrêta avant sur un livre posé sur le buffet. Je le pris, ça me fera de l'occupation.

Je partis, je ne sais où en quête de divertissement et me retrouvas un peu ... Hum ... Perdu. Il n'y avait que très peu de monde dans les couloirs et je les suivis en espérant alors qu'ils m'emenneraient dans un lieu intéressant. Quelques-uns entrèrent dans une salle, je m'appuyai contre le mur à côté de la porte et commence a bouquiner mon livre. J'attendais juste que plus d'élèves rentraient dans cette salle pour confirmer qu'il y aurait bien cours.

Quelques minutes plus tard, les élèves affluaient, je refermai alors mon livre et rentrai dans la salle à mon tour. Je fis une vague observation de la salle histoire de me trouver une place avant que mon regard ne s'arrête sur asch . J'étais étonné de le retrouver ici. Je voulais lui parler, mais je le ferais plus tard, tout le monde rigolaient et je ne sais pas pourquoi. était-ce a cause de moi ? Je ne sais pas et ça me perturbait. Je profitais qu'Asch ne m'avait pas remarquer pour m'asseoir à son opposé . Par la suite, j'entendis les élèves de derrière moi discuter à propos d'une certaine photo ... Cela expliqua la cause des rires. Ça me soulagea. Mais maintenant, on devait attendre la prof "en retard". Je ressortis mon livre et continuai à le lire. Pour éviter l'ennui. mais vus ce qui se disait déjà du prof , je pense que ce cour risque d'être amusant .




signa faite par kate ;) (merci^^):

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le 28/7/2015, 22:53



RAMENE TOI DANS MON COURS ENFLURE
Cours d'histoire infernale go ! ▬ Libre


▬ DDRRRIIIIINNNNNGGG !

Encore un réveil qui fait beaucoup de bruit le matin, comme je les aime. Non pas à cause du bruit, mais parce que je réveille tout le monde en mode mauvaise humeur. Et ça c'est cool ! Comment faire chier les gens dès le matin. Ma voisine l'a comme d'habitude jeté du 3ème étage. Ça fait le 7ème réveil qu'elle jette par la fenêtre ce mois-ci. Sauf qu'elle a pas encore compris que j'en ai en rabe et que même un jour j'en déposerais 3 sous son lit juste pour l'emmerder. Muahahaha... Oui je sers à rien. C'est tellement con, mais moi ça me faire rire.

Cela fait plus de 6 mois que je me suis habitué à cette vie, à ces cours, mais comme d'habitude, je sais pas à quel heure, je commence. Heureusement que j'ai pensé à photocopier mon emploi du temps sur le bureau, près du lit et même dans la salle commune des Rubis, car oui, vu que je suis souvent dedans, autant l'afficher quoi. Comme depuis 6 mois, après mettre préparer, j'allais vers la salle où tout le monde prenait son petit-déj'. Or, comme tous les matins où je me lève, y a pas de petit-déj'. En fait, c'est moi qui les fait apparaître et donc c'est seulement quand j'arrive que normalement le petit-dej' est servi... Voilà le nouveau système de cuisine des Rubis. Vu que j'en ai le pouvoir alors eux ils en profitent. Ces profiteurs ! Mais en fait, le gérant du dortoir me fait top peur pour que je refuse donc... Voili voilou ~

Normalement, je m'efforce à servir un énorme buffet, mais là, au moment où j'allais faire tout apparaître, je regardais mon emploi du temps. Premier cours, 8h00. Je regarde l'heure, 7h50. Okay, ils vont tous se contenter des oeufs brouillés. A peine j'eus le temps de réfléchir au plat, que je claquais des doigts pour faire apparaître une vingtaine d'assiettes d’œufs et bacons. Je mangeais vite, puis criais aux autres une bonne journée avant de foncer comme une flèche vers le batîments des cours !

Premier cours, histoire. Étrangement dans cet école, on sait jamais sur quel prof on va tomber, car le recrutement change beaucoup. Why ? Aucune idée. Pas plus enthousiaste que ça d'arriver, je prenais donc mon temps.
Alors, que j'arrivais tranquillou vers les salles de cours, je voyais au loin ma salle de classe avec quelque chose accroché sur la porte. Encore une annonce ? Ici y a toujours de l'animation, les gens pensent plus s'amuser qu'autres choses. Et ça c'est bien ! Je m'empressais de voir, curieuse, mais alors à peine j'ai eu le temps de voir ce qui était affiché, une fille devant moi, une blonde qui semblerait être le genre de fille sérieuse, déchira le papier.

▬ Whut ?
Tous ce que j'ai pu voir, c'était une photographie d'une femme au chiotte. le temps que ça vient au cerveau... Car oui, je suis lente le matin... Et à ce moment, j'éclate un fou rire énorme tout seule. Qui était bien cette fille ? Car j'avoue que cette photo est bien drôle. La personne qui a fait ça, chapeau. Ça dois tellement être humiliant pour elle. Et vu que c'était affiché là, je pense qu'elle va surement être à ce cours. Comment bien commencer ma journée ! J'entrais dans la classe encore en fou rire. Et je m'installa comme d'habitude, tout au fond pour dormir en rêvant de bons petits plats... Avant je saluais les gens de ma classe, qui sont toujours des gens différents. Les classes sont très mal répartis.
▬ Yosh tout le monde !


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Myo' le 29/7/2015, 15:05

Il était 7h30 du matin, vous devez bien vous demandez qu'est ce que je foutais debout de si bonne heure ? Et bien je comptais me rendre en cours, oui en cours vous m'avez bien entendu.. Pourquoi? Et bien pour assister a mon tout premier cours d'Histoire-Géographie, vous savez le cours donner par cette folle de Denarbonne ! Celle a qui j'ai chamboulé le cœur en lui laissant un doux baisé sur les lèvres avant de prendre la fuite les mains remplies de billet vert. Oui vous avez très bien lu, j'ai réussi a embrasser une professeur de la plus belle des façons qui soit.. Enfin bref tout ça pour dire qu'il était super tôt, que j'avais la tête dans le cul et que c'était bien la première fois de ma vie que je me levais aussi tôt pour assister a un cours..

J'avais bien l'intention de me foutre de sa gueule oui, je suis surement la dernière personne qu'elle s'attend a croisé dans son cours et je comptais bien lui retourné la tête une nouvelle fois devant tout mes camarades de classe cette fois ci. C'est donc d'un pas enthousiaste que je me dirigeât vers la salle de bain pour me débarbouiller un peu, une petite douche s'imposait. Après avoir finis cela, je me positionna devant le miroir pour exécuté une technique spéciale pour maintenir mais cheveux dans cette position. En faisant cela je pu a nouveau remarque des griffures dans mon dos, oui j'avais encore des marques de ma nuit torride d'il y a deux jours.. Rien que d'y penser cela me fit frissonner sur le coup, elle m'avait fait un bien fou cette petite brunette de la dernière fois.

Après avoir finis de me préparer, de m'habiller et tout le tralala il me restait encore une petite dizaine de minute pour mettre mon cerveau en condition dès le matin. Je me posta donc au bord de mon lit, dégaina une clope puis ensuite une feuille et de la beuh pour me rouler un jolie petit Zit de bon matin.. Me voilà complètement défoncer a 8h00 du matin, c'est donc d'un nouveau pas décidé que je me dirigeât vers la porte puis ensuite vers la salle de classe pour assister a ce cours tant attendu. J'avais réussi une nouvelle fois a me paumer dans les couloirs alors que je passais le plus claire de mon temps a me balader dedans pour esquiver les cours, on va remettre la faute sur le matin et sur la drogue qui se trouvait dans mon sang a ce moment la..

Me voila enfin devant la salle de classe, il était déjà presque 8h20 j'allais surement arriver en retard mais bon je m'en foutais par ce que cela allait attiré toute l'intention sur moi ce qui pourrait mettre vraiment mal a l'aise la professeur !
J'entrais donc dans la salle sans toqué et sans gène, je pu donc constaté qu'elle n'était toujours pas arriver alors mon plan de venir l'impressionner commençait déjà très mal. En rentrant je pu voir une petite fille décroché une photo qui se trouvait sur le tableau pour la jeter à la poubelle, je m'empressa de rentrer a l’intérieur de la salle sans trop faire attention a qui se trouvait la que je plongea ma main dans la poubelle encore propre pour sortir la photo de celui ci. En voyant cette photo je ne pu m'empêché de m’esclaffer de rire, mais genre très très fort ! Je sorti alors mon téléphone pour immortalisé le moment, je pris en photo l'image puis ensuite je me dirigeât vers le tableau négligeant complètement l'action précédente de l'autre jeune fille pour de nouveau accroché la photo au tableau.

Je me dirigeât ensuite vers le fond de la classe pour prendre place, bousculant un peu tout le monde sur mon passage pour me faire respecter un peu plus. Je m'affala sur une chaise derrière la toute dernière table de la ranger du milieu, je m’écarta un peu de celle ci pour pouvoir posé mes pieds sur la table. Par la suite je sortis mon paquet de clope, sorti une clope pour la griller devant tout le monde sans de réel pression.. Je sortis aussi mon téléphone mon admirer la photo que je venais de prendre, je continuais a rire doucement dans mon coin en la commentant le temps que la prof daigne enfin arriver :


« Faut vraiment que je rencontre le type qu'a prit cette putain de photo ! »


avatar
Myo'
Boxe_ARGENT
Boxe_ARGENT

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Mlle Denarbonne le 29/7/2015, 16:36

Alors que Juliette libère l'intégralité de son gros intestin par le sphincter, celle-ci repense à The Human Centiped Qu'elle a vu avec sa maman. Très bon film familial. Juliette se souvient à quel point Dieter Laser a un charisme fou dans son jeu d'acteur, même si c'est un gros sociopathe.

« Fais-moi un beau sourire…. »

Oh, quand on parle du loup.
Innocemment, notre professeure lève son regard et se fait flasher par un radar. Que se passe-t-il, la vitesse à laquelle elle défèque est super rien 3 km/h ? Mais non. Ce n'est rien d'autres qu'Adam Cooper, évidemment. Que des gosses. Il repart bien entendu pour le diffuser devant une foule d'élève attendant impatiemment le cours de leur professeur préféré. Notre protagoniste soupire avant d'user la totalité du rouleau de papier toilette. Peu après, elle se pomponne devant le miroir, remettant en valeur son côté fatal et dominatrice avec son maquillage inexistant et ses vêtements en cuir noir. Tranquillement, notre milf se dirige paisiblement vers la salle où se trouve le cours.

Juliette ouvre violemment la porte, imposant sa présence. De ses fins talons, elle s'avance avec charisme et élégance vers son bureau, passant bien sur par le tableau où se trouve ce fameux portrait. Elle s'arrête, la contemplant alors que quelques gloussements se font entendre dans la salle. Juliette la regarde avec intensité, on pourrait croire qu'elle va craquer, prenant ses jambes à son cou en pleurant et en pissant mais nan. Cette dernière éclate de rire. Un rire d'une grande classe d'ailleurs, accompagné de son habituel bruit de cochon. Elle prend la photo en essuyant une petite larme de joie.

Juliette (petit sourire) : « Oh Adam. Si tu crois que cela va m'empêcher d'éduquer nos enfants. »

Il connaît tellement mal Mlle Denarbonne. Après ce qu'elle a traversé, aucune autre classe ne pourra la pousser à bout. Elle sera sans pitié et gardera toujours la tête froide. Juliette Denarbonne se le promet : Jamais plus elle ne se laissera dominer par ses élèves. Elle mènera les meilleurs à la réussite, c'est tout.

Cette dernière se tourne avec son sourire encore hilare. Elle analyse la moindre personne la cernant instantanément. Un jeune homme hyperactif bouge comme un débile, mais cela ressemble plus à une maladie qu'autre chose. Juliette ne va pas supporter longtemps ses tics mais il ne doit pas être méchant. Il y a un l'apôtre Simon qui semble sage, mais il y a des chances qui soient distraits mais ne soyons pas pessimiste. J'aperçois aussi l'adorable Néphélie, je peux absolument compter sur elle pour être sérieuse et attentive. Je lui envoie un petit sourire complice. Une punk nippone écoute de la musique en mâchant son chewing-gum. Ouais, pseudo-délinquante, mais c'est sûrement une bonne petite si cette dernière n'est pas influencé par une mauvaise personne telle que son voisin de classe -enfin presque. Myo Monacelli. Rien à dire, c'est juste le kéké de la classe se croyant supérieur à tout le monde parce que c'est un thug. Il faut toujours un bel emmerdeur dans une classe, toujours. Ensuite, une adorable petite fille qui semble dégoûter de la venue du professeure. Elle a l'air hautaine avec ses yeux d'enfant infecte, mais Juliette est sur que sa matière lui plaira. Après, nous avons affaire à un littéraire qui me semble correcte. Et une autre punk nippone qui vient crever les yeux de son professeure par sa chevelure toute rose. Décidément, les asiatiques envahissent même l'Angleterre. Enfin, d'autres élèves sans importance riant bêtement.

Après cette observation, Juliette se dirige enfin à son bureau, déposant sans pression sa cravache, ses menottes et ses cours. On aurait dit qu'elle nie ses élèves. Puis, brusquement, cette dernière dit avec aise :

Juliette (brandissant la photo) : « Quelqu'un la veut ? Ça vous fera un beau souvenir de votre premier cours avec Mlle Denarbonne. »

Elle la pose au coin du bureau avant de s'exclamer de nouveau.

Juliette : « Pour le ou la perverse qui voudrait s'émoustiller la pépette, je la pose ici. »

Enfin, la professeure d'histoire-géographie s’assoit sur son fauteuil à roulette, s'avance vers ses élèves et prend un air des plus naturel.

Juliette (tapotant sa cravache dans la main) : « Bien le bonjour, je suis Mlle Denarbonne, votre professeure d'Histoire-Géographie. Y'a-t-il des français par mis nous ? »

Tout ce qui intéresse notre milf, c'est bien sur la présence d'élève français, de passionné d'histoire et d'enfant en soif de savoir, les autres vont clairement se faire foutre.
•••

HRP : Les retardataires sont acceptés, tkt bb.
PS : Vous pouvez postez dans le désordre, mais qu'une seule fois avant mon intervention.


Dernière édition par Mlle Denarbonne le 30/7/2015, 02:58, édité 1 fois



« "Yolo." susurre Robespierre à St Just. »
avatar
Mlle Denarbonne

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le 30/7/2015, 02:44

J’étais réveillée depuis deux heures. Les documents de la semaine me plongeaient dans les structures des différents plastiques. Le dossier était volumineux et les nouvelles informations étaient nombreuses : La moindre variation me fascinait. Je parcourais mes livrets avec un petit sourire, c’était assez compliqué pour m’amuser. Comme une enfant qui découvre un jouet dont il peut ré-inventer les règles, j’apprenais une structure qui en devenait rapidement une autre dès que je touchais à d’autres éléments. Je naviguais sur une mer de milliards de possibilités, et plus j’avançais plus je voyais mes îles de connaissance faire des liens entre elles. Ce fut le réveil de ma colocataire à 7h30 qui me rappela à la réalité. Je profitais alors de son temps d’adaptation pour me doucher rapidement. Elles détestaient toutes que je sois toujours éveillée avant elle, ça me faisait rire.

Le contact de l’eau froide sur ma tête m’électrisa, je savourais ce doux moment en me concentrant sur le bruit de l’eau qui s’écrasait sur le sol de la douche. C’était si beau, ces êtres fragiles qui se brisaient en de milliers de micro-perles. Je revoyais encore comment l’Hydrogène agissaient sur la plupart des éléments que j’avais appris, l’eau glissait entre mes doigts, me renvoyant l’impuissance que j’avais à toucher l’organique. Je souriais. C’était une bonne journée. Je sortais la main de la douche pour essayer d’attraper ma serviette. Ah. J’étais tellement obnubilée par mes nouveaux documents que j’en avais oublié l’essentiel. Je haussais les épaules et séchais vaguement mes cheveux courts avec mes mains. Je sortis ainsi, me dirigeant directement vers mes affaires, en lançant un sourire a musée à mes colocataires qui me lançaient des regards outrés : «  Vous vous sentez exposés ? » lâchais-je en me séchant avec ma serviette bain oubliée. Une fois habillée, je me remis directement à mes lectures. Je ne fis pas attention au départ de mes colocataires, peut-être avaient-elles dit quelque chose avant de partir.

Après un bout de temps, je regardais le fenêtre qui était proche de mon lit. Le soleil était bien levé désormais. Je devrais peut-être aller en cours ? Un rapide coup d’oeil sur l’emploi du temps de ma colocataire m’appris que c’était histoire-géographie qui était prévu ce matin. Pourquoi pas ? J’aime l’Histoire, les trahisons, les meurtres et les viols sur lesquels dansent les préceptes moraux. C’était drôle mais toujours édulcoré dans les livres d’écoles, c’est ce qui m’ennuyait.
Enfin, j’avais besoin d’une pause.

Sans me presser, j’arrivais devant la salle de cours et tapa deux fois à la porte. J’entrais sans attendre de réponse et fit une pause de quelques secondes en découvrant notre… Professeur.
Non je ne m’étais pas tromper de salle, notre prof d’H-G était en simili-cuir de mauvaise qualité, à la taille inadapté et une cravache à la main. J’avais raison de ne pas me presser. Je la saluais d’un mouvement de tête et m’installa sur une place libre sans plus me soucier de son habillement ni des alentours. Je sortis un cahier de cours avec quelques pages de mon dossier glissés dedans. Au moins je pourrais m’occuper si elle décide que son cours est une grande farce. Mon menton posé dans le creux de ma paume, je la fixais. J’attendais de voir ce qu’elle valait.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Kamihate le 30/7/2015, 22:18

8h18, les cours commencent à 8h et la prof est toujours "occupée" . Cela ne sembla pas déranger le retardataire qui eux comme premier réflexe d'aller fouiller dans la poubelle ... Super comme première impression ... Et quel a été le fruit de cette recherche ? La fameuse photo qui le fit rire à en pleurer. Second réflexe qu'il eut après avoir fouillé la poubelle : sortir son téléphone pour prendre en photo cet outil de chantage. Il finit par la remettre là ou elle se trouvait à la base : sur le tableau. La scène été reconstituée, et en voyant ce que ça donnait réellement, cela me fit sourire. Par la suite, " l'éboueur " se dirigea vers le fond de la classe en bousculant un peu tout le monde et alla s'asseoir avant de se mettre à son aise tout en fumant une cigarette. Cette classe me fessait plus penser à un lieu où chacun fait ce qu'il lui plaisait plutôt qu'a un cours ... Bah peu importe, moi aussi à vrai dire, je fessais autre chose que ce que j'étais sensé faire et à vrai dire, qu'il fasse ce qu'il veut, justement ça me divertissait, je le trouvais intéressant. Je compte un peu sur lui pour m'amuser.

Quelques minutes après, la porte claqua, ce qui fit sortir mon nez de mon livre attirant ainsi mon attention vers celle-ci, à vrai dire, ce n'est pas difficile d'avoir mon attention, il suffit que ça ait l'air divertissant pour que ça m'intéresse. Ce qui semblait être la prof entras alors en scène, tel un clown dans un cirque annonçant des rires dans un futur proche, très proche. Elle était habillée avec des vêtements de cuirs noirs, elle avait une savate et ... Des menottes ? Elle nous a sorti sa tenue de sado-maso ou bien ? Il semblerait que le clown ait décidé de mettre sa meilleure tenue pour ce soir ...

Hormis l'aspect et le contexte hilarant, si cela était sensé exciter tous les mecs de la salle, j'ai bien peur que ce n'aie pas marché sur moi. La prof s'avança vers le tableau, prit la photo en rigolant puis s'adressa à un certain Adam. C'était sans doute celui qui avait voulu nuire a la prof. Perso, je ne lui en veux pas, il a réussi à me divertir ainsi que toute la classe.

Elle déposa la photo sur son bureau et demanda si quelqu'un la voulait. Si jamais, qu'il vienne la chercher. Ça ne m'intéressa pas plus que ça ... Puis elle commença à se présenter. Prof d'histoire Géo ? j'avais soudainement envie de me barrer de ce cours ... Je regrette de ne pas avoir regardé mon emploi du temps, mais pour une fois, ce cours semble réellement amusant donc je reste histoire de voir ce qui va se passer. par la suite elle demanda si il y avait des français et clairement, ça ne me concernait pas , une autres élève arriva , plus en retard que le premier mais elle arriva . Personnellement, j'attendais de voir ce qui allait suivre avant de refermer mon livre encore ouvert sur la table, je comptais bien replonger dedans si c'était trop inintéressant.




signa faite par kate ;) (merci^^):

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Matthew Evirson le 1/8/2015, 18:26

Ramène toi dans mon cours enflure



Yeah baby yeah

Wesh baby, y'avait d'autres personnes qui étaient arrivés dans la salle baby, genre coucou les énergumènes quoi, wallah les élèves avaient commencés à affluer dans la salle, j'avais pas regardé les têtes wallah t'façon y'en avait aucun qui pouvait être plus HANDSOME que l'être que je suis ! La vérité j'suis l'plus beau, et dans mon monde de poneys licornes à trois beats, j'suis le roi wesh, wallah mon beat dur est le meilleur du monde t'peux pas test la vérité TU TESTES PAS MON BEAT DES FAMILLES OH YEAH BABY YEAAAAAAAAAAH !!!

Mais wallah la vérité, il s'est passé quelque chose qui m'a pas mal vénère... Wesh y'a un mec qui s'pointe dans not' salle la vérité, c'était pas la sexy pulpeuse prof d'histoire que j'kiffe, c'était un pov' pequenot des familles qui s'incruste dans mon rêve d'amour fou entre Mlle Denarbonne et le bel être que je suis. Alors wallah que d'jà j'aimais pas c'mec qui casse mon délire dansant de love, mais en plus... C'EST QU'IL A CARRÉMENT DÉPASSÉ LES BORNES YEAH BABY YEAH !

Genre l'pd il s'ramène et genre il accroche une photo d'ma dulcinée... Wallah que c'était rabaissant pour ma belle prof d'amour fou wow waw wow wow wow waw wow ! Et oui, y'a toujours la musique dans ma tête wesh, du coup vu que j'suis assis là, j'fais juste des p'tits mouv'ments d'tête à la Jim Carrey en mode "WHAT IS LOVE". MAIS MEC LA VÉRITÉ QUAND J'AI VU LA PHOTO SONPER J'AVAIS ENVIE DE ME LEVER ET DE CASSER MON RYTHME JUSTE DEVANT C'TE P'TIT CON DE MEC ! D'ailleurs c'tait qui s'gars, genre wallah le mec il s'est barré après avoir mis la photo au tableau et marqué que la prof allait avoir du retard... Wallah la salput quoi...

Genre j'me suis levé pour l'insulter mais wesh fraté il était déjà trop tard il s'était barré, alors tel un prince yeah baby, j'me suis rassis en faisant un petit tour sur moi même wesh. Wallah que si j'choppe c'mec là dans l'académie, il va sucer mon beat oh yeah BABY !

Bref, passons ce p'tit incident, même si ça m'avait vénère de ouf wallah j'en pouvais plus genre j'avais la fumée qui sortait par les trous d'nez wesh... Mais wallah osef mec. Les élèves continuaient d'arriver, toutes des énergumènes pas très intéressantes, j'avais juste vu mon camarade de chambre qu'il est cool au fond d'la salle, wesh j'l'aime bien c'bonhomme, il a l'air plus intelligent qu'la moyenne wesh... YEAH PTIT CLAQUEMENT DE DOIGT EN RYTHME BABY !

Puis une fois la salle bien remplie, wesh comme papa dans maman ahahahahahahahahaha on s'tape des barres wesh. Ce fut au tour de la plus belle de rentrer en scène... Elle était là, finalement, un peu en retard, mais ça valait l'attente... La prof d'histoire, dans une petite tenue sexy qui fit se dresser mon beat wow waw wow hello. La petite tenue SM avec les menottes, hum baby, j'm'en mordais la lèvre, elle savait y faire ma prof d'amour.

Une fois dans la salle baby, elle a prit la photo avant de lâcher un petit.

« Quelqu'un la veut ? Ça vous fera un beau souvenir de votre premier cours avec Mlle Denarbonne. Pour le ou la perverse qui voudrait s'émoustiller la pépette, je la pose ici. »

Wallah qu'ça m'intéressait pas, j'voulais bien une photo d'elle sexy par contre, pour la mettre au dessus de mon lit et wesh baby pour penser à elle avant d'me coucher owi, ça s'rait l'pied baby.
Wesh mec, après ça, ma belle demoiselle s'est assise sur sa chaise, puis la vérité elle nous a regardé en tapotant sa cravache dans sa main. Frère j'avais presque le filet de bave qui dégoulinait sur ma joue tellement elle était fraîche.

« Bien le bonjour, je suis Mlle Denarbonne, votre professeure d'Histoire-Géographie. Y'a-t-il des français par mis nous ? »

Wesh des français... La vérité, j'suis Australien, mais l'français est une langue que j'ai appris, parce que voilà qu'j'adore les artistes musicaux français... Calogero, Jacques Brel, Les Enfoirés, Christophe Mae et d'autres grands bonhommes de la musique... Du coup j'me suis intéressé beaucoup à c'te langue, j'pensais pas qu'ça me servirait un jour, et qui plus est dans la meilleure des situations... Pour pouvoir parler avec ma jolie prof d'amour que j'kiffais d'amour sauvage et passionné... Wesh.

Dans un mouvement de tête continu, toujours à la What Is Love, en même temps frère c'est méga dur de danser en étant assis la vérité, j'ai levé la main, et j'ai pris la parole en français.

"Moi, je sais parler Français, j'adore beaucoup cette langue baby !"
 
Puis je me suis rassis dans un claquement de doigt en direction de la prof, fier de moi, j'avais bien articulé, j'avais super bien parlé, tout en gardant mon sérieux, wallah j'tais étonné la vérité, j'ai gardé mon sérieux pour parler wesh. En même temps, c'était pas n'importe qui que j'avais en face yeah baby, c'était LA JOLIE DENARBONNE BABY !

Puis ensuite, il y a eu des retardataires wesh, toujours les p'tits thugs qui savent pas qu'la vérité on arrive pas en r'tard en cours, surtout quand c'est ma prof d'amour qui fait cours wesh la vérité...
J'me suis rendu compte que j'avais toujours pas sorti mes affaires frères, alors wallah que j'me suis dépêché d'les sortir baby, en mode yolo beat rapidement des familles, et tout ça dans un mouvement dansant de ma chevelure au gré du vent tavu la beauté d'mes cheveux n'est ce pas ?

Puis j'ai attendu que le cours commence, wallah en contemplant la beauté magnifique de la prof que j'admirais tant.


Dernière édition par Allan "Beat" Hallen le 5/8/2015, 13:26, édité 1 fois


Never forget:


avatar
Matthew Evirson

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Célestia le 2/8/2015, 09:45

RAMÈNE-TOI DANS MON COURS ENFLURE

Feat du monde


Les élèves se tordait de rire devant la photo. C'était vraiment lamentable. C'était ne voyait pas ce qu'il y avait de drôle dans cette photo. C'est juste une prof qui est au toilettes... Franchement... Je poussai un soupir d'agacement mélangé à de la lassitude avant de sortir mes affaires, d'ouvrir le livre que je lisais et de me replonger dans mon univers musical.


La prof finit par arriver. Pas trop tôt... Euh... Oh mon dieu. Dans quel cours je suis tombée. La prof est vêtue de manière assez osée à mon goût et elle m'a l'air très... comment dire... particulière. je le sens mal, ce cours, je le sens mal...


La prof, en commençant à s'esclaffer comme une folle, en prononçant une phrase dédiée à un certain Adam. Puis elle posa la photo humiliante sur le bureau en disant qu'elle était en "libre service" pour le ou la perverse qui la voudrait. Elle commença à nous observer puis se dirigea vers le bureau en déposant ses affaires de cours et... euh... pourquoi y'a une cravache et des menottes dans son attirail ? C'est pas censé être un cours d'histoire géographie ? Je le sens pas, j'aurai jamais dû venir... Puis elle demanda quelque chose pour le moins étrange :


- Bien le bonjour, je suis Mlle Denarbonne, votre professeure d'Histoire-Géographie. Y'a-t-il des français par mis nous ?


C'est quoi cette question ??? En plus, chuis sûre que les franco-jap' comme moi, elle s'en fiche comme pas possible. Enfin, plutôt que de passer pour une intello chouchoute de la prof, je préférai me taire. Par contre, celui qui remue dans tout les sens dit :


- Moi, je sais parler Français, j'adore beaucoup cette langue baby !


Moi aussi, je parle français mon pote, et pourtant, devant cette prof qui semble être obnubilée par la France et tout ce qui va avec, je n'aurai jamais mis d'anglais dans une phrase censée être française... De plus, y'a quelques fautes. C'est pas "j'adore beaucoup", c'est "j'aime beaucoup", mais c'est pas très grave. Enfin, chacun fait comme il veut, après tout.


J'éteignis la musique de mon casque. Je mis ce dernier autour de mon cou et collai discrètement mon chewing-gum sous la table. J'irai le jeter à la poubelle à la fin du cours si j'y pense.


Fait pour Celestia. Copyright © Linkpy, 2015.


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Myo' le 4/8/2015, 01:37

Puis voilà que notre bonne vieille professeur d'histoire fait son entrée dans une tenue plutôt atypique. Elle était habillée tout en cuire, accompagné d'une petite cravache et de talon haut et pointu.. Le genre de tenue que l'on met pour aller dans une soirée libertine ou bdsm, enfin bref tout ça pour dire qu'elle était habillé d'une manière vraiment très bizarre et que ce petit cours du matin allait beaucoup me faire rire.

Elle entra puis vit comme prévu la petite photo que j'avais pris le soin de raccrocher sur le tableau, elle rigola faisant mine que tout cela ne l'atteignait pas. Mais je me doutais bien que derrière tout ça elle bouillonnait, mourant d'envie de se venger de la personne qui venait de fair ça. J'avais ma petite idée sur la personne qu'avait pu faire cette jolie petite farce, ça devait sûrement être l'autre prof sadique vous savez la Adam le gars sur qui j'ai raconter des mythos. Ah oui vous n'êtes pas au courant vous, bien figurer vous que Mlle Denarbonne ma demander de l'aider à descendre notre autre professeur Mr Adam Cooper.. Elle a du sûrement le vanner sur ce que je lui avait dis et du coup il se serait venger en faisant cela, très ingénieux faudrait que je le rencontre histoire de bien nous foutre de la gueule de notre petite Juju.

En s'asseyant à son bureau elle prit le soin de décrocher la photo qui se trouvait sur le tableau pour la déposer sur son bureau, elle invita à qui le voulait de venir la récupérer si il voulait la garder en souvenir. J'avais bien envie de me lever, pour la narguer encore une fois et la mettre plutôt mal à l'aise. Mais je me suis retenue, j'avais pas vraiment envie de me faire viré de cour dès le débuts de celui. Elle regarda ensuite toute les personne qui se trouvait dans la salle, portant un jugement sur chacun c'est vrai qu'en y repensant il y avait tout sorte d'énergumènes dans cette classe. Elle s'arrêta bien évidemment sur moi, me lançant un énorme regard noir l'air de me mettre en garde et de me prévenir qu'elle avait l'intention de se venger.

« Bien le bonjour, je suis Mlle Denarbonne, votre professeure d'Histoire-Géographie. Y'a-t-il des français par mis nous? »

Un gars assez louche prit la parole en premier, avec de long cheveux blond il avait l'air d'avoir des tics. Il bougeait sa tête et sa main sans arrêt, ce qui en devenant très agaçant.. On aurait dit un hyperactif plus qu'autre chose, fin bon le pauvre passons. Il prit la parole en affirmant qu'il savait parlé le français, il avait pas trop de mal et se débrouillait plutôt bien mais il fit quand même une petite faute dans sa phrase. C'était donc à mon tour de jouer, elle s'attendait sûrement à ce que je prenne la parole en nous posant cette question.

C'est donc en écrasant ma cigarette sous ma chaussure pour la balancer derrière moi que je me leva, prenant un air confiant et serein que je m'exprime. Tout en gardant mon petit sourire charmeur bien entendu, gardant toujours ce maudit accent italien qui traînait à chaque fois que je m'exprimais dans cette langue :

« Bonjour mademoiselle, et bien moi aussi je peux dire que je sais parler français même si vous le saviez déjà. J'aime beaucoup votre tenue soit dit en passant, même si je préfère et de loin celle de la dernière fois.. »


avatar
Myo'
Boxe_ARGENT
Boxe_ARGENT

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'autorité professorale selon Appia

Message par Appia le 4/8/2015, 20:33

Cher journal,
Voir la prof aux toilettes sur la photo nous a fait rire même si c'était un peu dégoutant ! Je pensais qu'elle serait furieuse mais en fait pas du tout, elle a même eu l'air de s'amuser. Et elle a proposé à ceux qui la voulaient de garder la photo !!!
A propos de la prof justement:tu sais, journal, ça a l'air d'être une personne joyeuse mais un peu exubérante ! Elle porte une espèce d'armure de cuir noir qui ne lui va pas trop, et elle a ramené des chaines et une cravache pour punir les mauvais élèves ! Mais bon elle n'a pas trop l'air de vouloir s'en servir.



Appia assista au début du cours avec un air un peu dubitatif. Bien que très originale et assez peu appropriée à son public (quoique...), la tenue de la professeure ne la choqua pas particulièrement. Pour elle se vêtir d'une combinaison de cuir moulante n'était pas plus étrange que de porter un jean. En revanche, la Rubis trouvait très surprenant -pour ne pas dire carrément déplacé- que Mlle Denarbonne prenne ainsi à la légère son autorité de professeure !

Un maître qui se respecte devait frapper ses élèves ; qu'ils soient fautifs ou susceptibles de l'être, cela les encourageait à ne jamais quitter le droit chemin (chose qui manquait beaucoup aux élèves du XXIème siècle. Ah, de son temps, la discipline...) ! Et cela avait aussi un énorme impact psychologique sur l'ensemble de la classe. Parce que contrairement à de stupides croix dans un carnet, les fessées magistrales et humiliantes on évitait de les collectionner!
La professeure avait même une cravache, elle aurait pu s'en servir ! Ce n'était pas une prof que l'on avait vue aux toilettes qui allait faire peur à ses élèves. En tout cas, si Appia avait été à sa place les coups auraient plu ! Elle aurait pu, par exemple, attacher avec ses menottes l'homme musclé qui avait mis sa photo sur le tableau, et lui coller une belle fessée déculottée !

Cela dit, et y réfléchissant bien, Appia se rappela qu'elle faisait elle aussi partie des élèves. Et vu comme ça, une prof' un peu plus souple que ceux qu'elle avait eu autrefois était sans doute moins dangereuse ! D'autant qu'à cause de son pouvoir elle pouvait se trainer les marques d'une éventuelle punition un certain temps...

Les châtiments corporels ne semblant pas à l'ordre du jour, la Rubis se mit à écrire consciencieusement la première page de son cahier d'histoire.

♦ ☼ ♣ ☼ ♠ ☼ ♥ ☼ ♦ ☼ ♣ ☼ ♠ ☼ ♥
HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Mademoiselle De Narbonne
♦ ☼ ♣ ☼ ♠ ☼ ♥ ☼ ♦ ☼ ♣ ☼ ♠ ☼ ♥


Cela lui prit déjà un certain temps, et la fit émerger juste à temps pour la question n°1: y avait-il des Français ici. Hein ?! On était dans un cours de langue finalement ? A moins que ça ne soit une introduction pour annoncer aux élèves qu'ils allaient étudier l'histoire de la Gaule France ?

Appia hésita. Elle n'était pas Française -déjà que son anglais n'était pas parfait-, elle n'avait rien compris à ce qu'avait dit l'élève-danseur, ni celui aux cheveux rouges.
Cependant, elle désirait malgré tout faire preuve de bonne volonté, ne serait-ce que parce que personne d'autre ne daignait prendre la parole (peut-être parce qu'il fallait être sacrément allumé pour oser se compromettre en s'adressant à une personne aussi barge ?). Et puis si la professeur se faisait autant d'efforts pour être gentille malgré son entrée un peu chahutée, on pouvait bien lui rendre la pareille.

Avec un grand sourire, elle leva la main et dit:

- Moi je ne suis pas française, mais je sais dire une phrase en français:

Toute fière, elle massacra les seuls mots qu'elle avait appris à prononcer dans la langue de Molière.

- Buoniour. Sil vo-ou-sse plaillte, ieu ou-eu oun billétté des traillné, pour "Lonnedonne".


avatar
Appia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le 5/8/2015, 19:21


Pendant que moi, je m'affalais sur ma table, je regardais les gens autour de moi. Alors que d'autres entraient dans la classe, j'épiais légèrement les quelques personnes présentes. Y en avait qui déjà me tapais sur le système, entre un mec qui arrête pas de bouger même si il était assis sur sa chaise en écoutant sa musique, qu'on arrivait à entendre d'ici d'ailleurs, le fumeur sans gêne qui fait genre le rebelle et la blonde que j'avais vu avant d'arriver qui avait déchiré la photo, qui semblait être "une bonne élève", je sentais que l'heure serait longue. Ah oui y avait aussi une petite fille dans le cours, je me disais si elle s'était pas trompé, vu comment elle semblait bien jeune, putain. Et puis le reste semblait plus ou moins, normaux. Enfin, pour l'instant.

Quant à moi, je perdais un peu patience. Où est-elle cette prof' ? Bon, je me plaignais pas, c'est des minutes en moins du cours, mais bon, si on me dit qu'elle est au final pas là ou qu'elle ne vient pas... Mais j'aurais le seum' ! Elle se rend pas compte, mais le sommeil c'est sacré ! D'ailleurs, je me demande si la fille sur la photo serait là. Je pense que vu comment on l'a affiché, elle viendra pas... La pauvre quand même, ça reste quand même marrant quoi !

Au bout de quelques minutes encore, je me décida de me lever et de me dire que cette prof' ne viendra pas et bah... J'ai parlé trop vite. Alors que je m'étais décidé de partir, quelqu'un ouvra la porte mais d'une violence... ELLE VOUS A RIEN FAIT LA PORTE ! Lorsque je regardais la silhouette de celle qui venait de faire ça, je fus très étonné. Je l'avais déjà vu et je m'attendais pas qu'elle viendrait y a deux minutes. C'était la personne sur la photo.

▬ Whut ?

Putain, elle avait du cran de venir après cette humiliation. J'aime ça ! A sa place, je me ferais trop discrète quoi. D'ailleurs, elle voyait elle-même la photo et à peine lorsqu'elle venait de la voir, elle s'est mis riait. Un rire mais encore plus surprenant, un rire de cochon. Putain, mais elle tient vraiment pas à sa réputation. C'te la honte ! Je me mettais à rire aussi discrètement. Lorsque je la regardais de plus près de la où je suis, je voyais quelques rides sur sa tête. Tiens, ça m'étonne qu'une personne de moins de 18 piges a des rides... Le plus bizarre c'est qu'elle nous regardait tous d'un air froid. Bon j'avoue que c'est pas trop choquant, je pense que j'aurais fais la même. Par contre, le fait qu'elle aille sur le bureau de la prof' et qu'elle y dépose une cravache, des menottes... Ça c'est choquant ! Là, elle me fait flipper cette fille... C'est quoi, c'est une fan de sadomasochisme ?

▬ Quelqu'un la veut ? Ça vous fera un beau souvenir de votre premier cours avec Mlle Denarbonne. dit-elle en brandissant la photo

Je ne comprenais pas trop ce qu'elle disait, "Mlle qui ?"... Puis elle continua son speech. Elle disait qu'elle laissa sur le bureau de la prof si y en avait un qui voulait... Voilà... Même moi j'tais choquée, mais ça me faisait rire en même temps. Celui qui la prend à la fin du cours, je rigole. Et puis c'est alors qu'elle rouvris sa bouche que la mienne partait en couille comme mes yeux.

▬ Bien le bonjour, je suis Mlle Denarbonne, votre professeure d'Histoire-Géographie. Y'a-t-il des français par mis nous ?

Mon cerveau avait bugué... J'ai rien compris de ce qu'il se passait. Attendez, c'est elle notre prof' d'Histoire ? Je regardais mes camarades qui tous semblaient avoir compris. Je suis si conne que ça ? NON MAIS VOUS DELIREZ ! On a ça comme prof ? Je restais de marbre tout en m'asseyant délicatement sur ma chaise. Azy'... Je suis choquée. Je sentais que ce cours va être très long...

J'étais si traumatisée que j'oubliais ce qu'il se passait autour de moi, tous ces gens qui parlaient à tour de rôles, avec leur français chelou. Moi, je reste américaine avec mon accent et puis c'est tout. Je m'en battais les steaks. Même de la retardataire. Il fallait que je me calme, que je déstresse, je sentais mon dos tout tendue et ça m'irritais. Il fallait vite que je pense à autre chose. Mais à quoi ?
Mais OUI ! Des pâtisseries ! De la bouffe. C'est alors que mon ventre gargouille, je pensais à plusieurs plats en même temps. Sans que je contrôle quoi que ce soit, je transformais la belle photo de la prof' sur le bureau en éclairs au chocolat. Bon bah voilà... Au moins elle a de quoi manger. C'est avec ses pensées de plats que je me rendormais avec des belles images de nourriture... Miam.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Mlle Denarbonne le 10/8/2015, 16:11

Alors que Juliette pose une question vitale, seulement deux trois personnes ont réagit.
Catastrophe.

Tout d'abord, c'est le garçon un poil excetrique qui parle. Il a eut la politesse de lever sa main, toujours en gigotant de façon rythmé pour x raison. Bien entendu, Juliette l'interroge de suite pour l'écouter.

Élève un peu foufou : « Moi, je sais parler Français, j'adore beaucoup cette langue baby ! »

Son accent est assez correcte pour un étranger, Juliette souligne ceci. C'est un si bel et dur effort, la maîtresse retiendra le respect que porte cet élève pour son pays. Cependant, sa grammaire est un peu incorrect, mais ça arrive à tout le monde. Il a bien de la chance que son professeur soit de bonne humeur, sinon il aurait été fouetté avec la cravache sans aucun scrupule. Malheureusement, cela prouve d'avantage que ce type n'est pas un véritable français. C'est toujours bien de lui avoir répondu.

Ensuite, c'est Myo Monacceli qui ose ouvrir la bouche et draguer de nouveau Mlle Denarbonne avec son accent de pacotille.

Élevé sans intérêt : « Bonjour mademoiselle, et bien moi aussi je peux dire que je sais parler français même si vous le saviez déjà. J'aime beaucoup votre tenue soit dit en passant, même si je préfère et de loin celle de la dernière fois.. »

Juliette roule des yeux, encore plus désespérée. Quelle fausse joie. Finalement, la petite fille que le professeure a aperçu lève la main afin d'elle aussi s'essayer au français.

L'élève petite et mignonne : « Buoniour. Sil vo-ou-sse plaillte, ieu ou-eu oun billétté des traillné, pour "Lonnedonne". »

Juliette n'a pu empêcher une petite larme de désespoir. Saloperie de latino, eux aussi sont partout. La professeure renifle avant de sécher ses quelques petites larmes.

Juliette (d'une voix tremblotante) : « Merci quand même les petits. »

Soudain, Juliette entend un ''plop'' magique venant de son bureau. Après un ou deux gémissement, la professeure fait rouler sa chaise à sa table avant de découvrir un éclair au chocolat aux airs très français. Normal, c'est une pâtisserie française.

Juliette (d'une voix tremblotante) : « INSCHALLAH C'EST UN ÉCLAIR AU CHOCOLAT CA ?! »

Avec son accent très maghrébin, la patriote l'arrache et le dévore avec la plus grande passion. Cette dernière pleure à chaude larmes, ému par ce geste impromptu.

Juliette : « Sur la vie d'ma mère j'suis v'là émue. Merci à la personne qui a transformé c'truc en pâtisserie frranssaiz. »

Après avoir avalée sa dernière bouchée, la jeune femme s'arrête subitement de parler, ce relevant vivement et en s'avançant vers le tableau.

Juliette : « Bien, peu importe qui vous êtes, tout c'que j'sais c'est que vous êtes des élèves pas normaux et que vous avez subit une attaque terroriste parce que vous êtes différent. Oh d'ailleurs ... »

Il est vrai que cela fait à peine quelques jours que ce cauchemar est fini. Ça a du été dur pour les élèves de surmontés une telle violence. C'est pour cela que Juliette veut leur remémorer ces tristes moments en les consolant.

Juliette : « Vous allez bien depuis ? C'était relativement traumatisant nan ? De toute façon, les jaloux diront boutades, les vrais diront embuscades mdr. »

Elle se devait de placer cette dernière réplique. Elle avait cette référence/vanne depuis la fin de l’événement. En espérant qu'ils auront compris de quoi elle voulait parler avec les kidnapper et la situation surréaliste.

La trentenaire se retourne vivement vers le tableau, toute fière. Elle prend sa petite craie blanche, écrivant « Première Séquence : Histoire ». Pendant qu'elle écrit cela, elle en profite pour avertir ses élèves.

Juliette : « Bien, mes petits farfadets nationaux, jadis j'étais une professeure d'histoire-géographie française. Je ne manipule pas très bien l'histoire anglaise, alors je vous enseignerai l'histoire française. Pour le moment, nous débuterons avec la Grèce et son régime politique. »

Après avoir rajouté « La Grèce Antique », l'enseignante se retourne avec un sourire narquois.

Juliette : « Oui, vous allez faire un programme français de seconde. No rage. »

Juliette se retourne de nouveau pour continuer d'écrire le programme avant de penser qu'elle va peut-être trop vite. En règle général elle s'en fout, mais, étant dans une Académie spéciale, il serait peut-être mieux de savoir si les élèves suivent. Après tout, ils n'ont pas l'air d'avoir tous le même âge, et l'organisation des classes est tellement désordonnée et inégale qu'il faudrait porter plus d'intérêt aux élèves qu'à son programme.

Juliette : « Oh, ça va, vous suivez ? Vous vous tripotez pas la nouille dans mon dos ? Des questions ? Bien. »



« "Yolo." susurre Robespierre à St Just. »
avatar
Mlle Denarbonne

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le 11/8/2015, 21:48

Ne me préoccupant pas trop des autres élèves, j'écoutes attentivement ma prof, dont la tenue semble d'ailleurs tirée de..."fifeti shèdz auf gré", le film dont j'ai entendu un groupe de filles parler à l'aéroport. Mais comme elle se met en quête d'élèves francophones, et que je ne parle que le grec et l'anglais, je n'ai rien à apprendre...je me livre donc à la tâche importante qui est de décorer la première page de mon cahier. Pour la première fois de ma vie les cours ne me sont pas dispensés par ma mère, et je découvre un tout nouveau système scolaire, pour moi c'est très amusant ! Et décorer des cahiers, c'est drôle...oui il faut dire que je n'ai pas une vie très palpitante.

Je m'applique donc à tracer en jolies lettres capitales le nom de ma professeure, le nom de la matière qu'elle enseigne, et tout ce qui va avec avant de couvrir ma page de jolis petits dessins...oui, c'est enfantin mais j'aime bien.

Une fois ceci fait, j'observe ma professeure qui découvre une drôle de pâtisserie sur son bureau. J'ignore ce que "inschallah" veut dire, mais elle a l'air heureuse !

Mais ce n'est pas ce que j'attends d'elle, je voudrais juste apprendre l'histoire. Chez moi, lorsque était venue l'heure que ma mère me fasse classe, on passait directement à l'apprentissage, sans faire des milliards de petite choses inutiles avant. Ce n'est pas l'heure de manger des pâtisseries au chocolat ! Je n'ose pas vraiment dire à voix haute à la prof de démarrer son cour, ce serait malpoli. Je me contente de lui...faire comprendre. Oui, je ne devrais pas user de mon pouvoir sur une prof, mais bon....

"C'est l'heure de faire cours, pas de manger des éclairs !"

Je lui transmet par la pensée, tandis que j'affiche un petit sourire innocent.

Vient enfin le moment qui m'intéresse:

Au tableau, il est écrit que nous commençons par de l'histoire. Enfin je pense, parce que je déchiffre encore mal l'alphabet de ce pays. Mieux encore, la professeure nous annonce que nous commencerons par étudier la Grèce Antique !

Je ne peux retenir le petit cri de joie qui s'échappe de ma gorge, tandis que je lève le point en l'air en signe de bonheur.

Il n'y a pas plus calée que moi sur la Grèce Antique. Je suis Grecque, après tout, et cette période historique m'a toujours intéressées, si bien que mon père quand il revenait du travail, me ramenait parfois quelques bouquins d'histoires dans lesquels je pouvais en apprendre plus. Enfin bref, j'affiche un petit sourire en coin, si jamais la prof' fait une seule erreur, je vais la cuisiner....je me cale bien confortablement au fond de ma chaise, attendant le début du cours, mon stylo à la main. Je prie la divine Athéna, déesse de la sagesse, d'être avec moi en ce moment, parce que je compte bien m'illustrer par mes connaissances.

Je regarde la professeure écrire le programme au tableau, mon sourire se faisant de plus en plus satisfait. Périclès, le démocratie Athénienne, tout ça, c'est mon truc. Est-ce que je suis ? Et comment ! Je hoche la tête, de plus en plus impatiente que le cours commence.


Dernière édition par Néphélie le 18/8/2015, 19:19, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Célestia le 12/8/2015, 18:01

RAMÈNE-TOI DANS MON COURS ENFLURE

Feat du monde


Après le clown qui n'arrêtai pas de danser, ce fut au tour de Myo de prendre la parole en français. Je n'écoutai que d'une oreille ce qu'il disait, car j'étais plus concentrée sur le fait d'éviter de remettre mon casque sur les oreilles plutôt qu'autre chose. L'accent plus qu'horrible d'une autre fille qui se tentai au français me fit grincer des dents. J'aurai bien aimé avoir quelque chose du genre des bouchons d'oreilles... C'était vraiment horrible. D'ailleurs la professeure ne put s'empêcher de verser quelques larmes. C'était quoi cette prof... J'avais plus l'impression d'avoir atterris dans une académie qui accueillait tout type de personnes, surtout les plus bizarres mentalement...


J'étais en train de fixer le bureau de la professeure quand je vis que la photo c'était transformée en... éclair au chocolat. J'aurai bien voulu le manger, mais la prof, en plus d'être complètement tarée, est une vraie gloutonne. Bon, j'ai jamais vu des profs pareils de toute ma vie, et j'espère bien en trouver uniquement dans cette académie.


Bon, j'en peux plus, il faut que je remette mon casque. Mais ça serai pas très discret... Tant pis. Je le remit discrètement sur ma tête et enclenchai la musique. Ce qui fait que je n'est pas écouté une grande partie de son discours sur... Sur quoi ? J'en sais rien. Mais vu la tête que faisait certains élèves, ça devait être un sujet sensible... Donc autant plonger dans mon monde musical. Pendant que du Big Room se déversait dans mes oreilles, je commençait à gribouiller sur la première page de mon cahier, déjà présentée, tout en jetant un coup d'œil au tableau. Ce n'est que lorsque la prof commença à écrire que j'arrêtai la musique et enlevai discrètement mon casque.


Bon, alors... La Grèce Antique... Bon, si on veut. J'ai un peu de mal à suivre, mais j'y arrive, donc ça va. J'espère juste que ça sera pas comme ça durant tout le cours...


Fait pour Celestia. Copyright © Linkpy, 2015.


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le 13/8/2015, 12:35

J'étais toujours en train de me balancer et la salle était toujours vide. Un mec rentra et comme il semblait plus âgé que la majorité des élèves je me dis que ça devait être le prof, je reposais donc mes jambes au sol pour ne pas lui manquer de respect. Il sembla accrocher une photo au tableau et écrit quelque chose avant de partir, moi qui pensait que ça serait une bonne journée....
La personne sur la photo n'était autre que Mlle Denarbonne, la prof à qui j'avais sauvé la vie lors des évènements récents, le gars semblait s'amuser d'afficher notre prof comme ça c'est donc avec un regard mauvais que je le regardais s'éloigner.
J'aurais bien reprit ma "chasse" mais je devais faire attention à ne pas me faire virer de l'académie...
Je retournai me balancer sur ma chaise en repensant à cette prof, elle est... étrange peut être même folle mais je ne juge jamais les gens sur ma première impression et puis personne ne peut garder son état normal avec ce qu'il se passait à ce moment là. Et dans le pire des cas j'aurais juste à me lever et à partir.

Ça commençait à se remplir peu à peu et j'observais toutes les personnes qui rentraient pour voir si je connaissais quelqu'un. J'avais pensé être tranquille contre ma fenêtre mais il a fallu que la majorité des élèves se dirigent vers ici...
La première à entrer fut une fille aux cheveux bleus écoutant de la musique, me retournant pour regarder mon camarade de chambre je me dis qu'ils iraient bien ensemble, comme on dit qui se ressemble s'assemble.

Deux jeunes filles entrèrent avec peu d'intervalle elles respiraient l'innocence alors que la seconde alla arracher la photo pour la jeter dans la poubelle. Malgré le fait que ça ne me concerne pas j'appréciais le geste et je notai ça dans un coin de ma tête.
Je vis enfin un visage familier, Kamihate qui était allé s'asseoir à l'autre bout de la classe pendant que j'observais les deux autres, il avait l'air dans son monde et je ne voulais pas le déranger.
La suivante semblait respirer la joie de vivre et s'installa au fond après avoir éclaté d'un fou rire en voyant la photo, ça me tira un sourire, j'aime bien les gens comme ça.
La dernière personne à entré avant la prof est le genre de personne que j'adooooore le plus au monde, le mec qui bouscule tout le monde et qui se permet tout genre fumer en classe, celui qui se croit puissant mais qui n'est qu'un idiot. Mais ça me dérange pas, je voulais pas "chasser" aujourd'hui mais on dirait que le destin en a voulu autrement. On verra bien avec son comportement, alors qu'il passe à côté de moi je lui lance un regard mauvais mais il continua sans me voir. Dommage j'aurais bien lancer les hostilités, boarf il me donnera bien d'autres occasions à un moment ou un autre.

Bon je vous ai dit que je me fiais jamais à ma première impression concernant les gens mais là... Quand la prof est entrée je me suis étouffé avec un peu de salive, Mais...mais...mais je rêve ?! C'est un cours de...de j'en sais rien mais c'est pas une initiation à la soumission ! Même si certain en aurait besoin, pour pas dire l'autre blaireau au fond de la salle, mais quand même...
Après avoir réfléchi pendant qu'elle nous dévisageaient je me dis qu'on a tous droit à une seconde chance et puis je dois rester pour l'autre...
Okay elle est complétement tarée... Je sais pas si elle était déjà comme ça ou si c'est à cause des événements récents mais faut qu'elle se fasse soigner...

En attendant que quelque chose d’intéressant se passe je sortais mon bloc de feuilles et un stylo pour gribouiller deux/trois dessins immondes. Une retardataire entra mais je ne m'en souciais pas plus que ça.
Elle demanda si certains parlait français ceux à quoi plusieurs répondirent oui notamment mon camarade de chambre et le thug.

J'observais la prof posant ma tête dans le creux de main alors que la photo de toute à l'heure se transformait en éclair en chocolat, il y avait aussi... Attends QUOI ?! La photo qui se transforme en éclair au chocolat ? Tsss... Encore un malin qui s'amuse avec son pouvoir...

Elle se jeta sur l'éclair le dévorant en oubliant les élèves et eu une des réactions excessives dont elle semble avoir l’habitude. Au bout d'un moment ça ne m'étonnera même plus... Elle enchaîna en parlant des événements histoire de bien enfoncer le couteau dans la plaie, mon teint est devenu livide ce qui n'a pas pas dut se voir plus que ça avec mon teint de peau...
Non... Elle a pas fait ça.... Je laissais ma tête tomber sur le bureau dans un *blom* en laissant échapper un petit rire nerveux. Pourquoi est-ce qu'elle avait reparler de ça.... Je lançais un regard désespéré à Kamihate en espérant ne pas être le seul à la trouver débile...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Invité le 16/8/2015, 22:06




Sans, le moindre doute, j'm'amuse dans le cours de quelqu'un d'autre
Juliette Denarbonne, Mihoto A. Rubery Et une classe vachement pénible ♥
" Moi, chui prof, mais j'ai pas cours, donc j'm'amuse "« OH MON DIEU CETTE PROF ! » À moitié endormi, les bras sur le bureau, j’entends le cours débuté, je sais que je ne suis pas censé me trouver ici, mais j’ai pas cours pour cette heure-ci, et apparemment, cette prof d’histoire à l’air hum fofolle ? Totalement, moi, je sens que ça va être drôle, je suis là en avance, attendant l’arrivée de tout le monde, je suis habillé de manière neutre, un t-shirt ROCK, des bracelets à mes poignets, un jean troué de partout, une simple paire de basket noir, la semelle blanche, toute neuve, oui, oui, un salaire de prof, c’est tout ce qu’il faut pour vivre, c'est pas beaucoup, mais assez ! Bon, OK, partir en vacances, etc. C’pas facile, mais bon, là, il ne faut pas pousser le bouchon trop loin, puis, même si j’ai des vacances, j’les passerai soit avec Marine, soit devant mon pc, un paquet de bonbons pas loin, et une bouteille de coca à côté.

Ouais, même les profs n'ont pas la meilleure éducation au monde, mais bon, avec mon père, c’était ça, d’ailleurs, lui, tss, pourquoi il a voulu me revoir, la dernière fois, j’étais limite à lui foutre un putain de coup de pelle, et m’en servir de nouveau après, nan, j’allais pas faire du jardinage, j’allais lui foutre sur la gueule pour l’enterrer, et non, ce n'est pas du tout connard. Il m’a abandonné dans un orphelinat !

Quoi qu’il en soit, le cours commence, les élèves pour la plupart sont présent, et dès que la prof’ rentre et s’avance vers son bureau, je la suis du regard, comme pour la détailler et la juger avant de savoir ce qui allait se passer dans son programme, certes, l’histoire géographie n’est pas forcément dérangeant, mais j’avoue avoir eu des périodes au niveau de cette année où j’n’étais pas au mieux de ma forme. J’ai eu un gros coup de mou, une flemme et pas envie de bosser, tout simplement, espérons que cette prof donne envie à ses élèves, parce que sinon, ça va être dur pour les plus mauvais d’entre eux !

Alors que je regardais la photo qui était dans ses mains, je soupirai, super mature, franchement, j’en attendais plus d’elle, mais au moins, ça a le mérite de les faire rire, enfin pour une partie, les immatures donc, et les filles, quant à elles, paraissaient plus choqués qu’autre chose, bon, j’veux bien, normalement, c’est les filles qui sont plus matures que les garçons, mais merde quoi, il n'y a pas que des cons ! SI ? Chai pas, les blagues du registre pipi caca, c’est votre bible, nan parce que si vous voulez, j’vous donne un vrai bouquin, y en a plein chez ma sœur, m’voyez !

La prof rit à la photo et la pose sur le coin de son bureau, disant que si quelqu’un voulez la prendre, il pouvait. WAIT ! Que quelqu’un m’explique putain ! QUI ?! Qui voudrait d’une photo de ce type ?! Un sadique, ou alors un fou, les deux se rejoignent, mais merde c’glauque putain ! Bof, au pire, ils font ce qu’ils veulent, c’pas mon problème, mais c’est glauque quand même.

Et là, question FATIDIQUE ! Est-ce qu’il y a des Français dans cette classe. Laissez-moi réfléchir, juste deux secondes. J’me lève de mon siège en soupirant, « Pas français, ma sœur si par contre, d’ailleurs, elle tente par tous les moyens de m’apprendre mieux, mais j’avoue qu’avec mes facilités ce n'est pas vraiment utile, pourquoi ? »

Et avant même que j’finisse ma phrase, la photo se changeait en un éclair au chocolat… Qui s’amuse avec son pouvoir, c’pas censé être interdit, j’avoue que j’ai jamais été super fan des règles, mais c’pas bien les n’enfants ! C’mal ! Vos carnets NOW ! Wait, ils n’ont pas de carnet… J’regarde l’éclair à nouveau, IL EST PLUS LA ! Mais, des traces de chocolat se retrouvent sur les lèvres de la prof, je me rassis sur ma chaise en soupirant, j’aurais tout vu.
© 2981 12289 0

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Folie et bavardage

Message par Appia le 18/8/2015, 00:06

Cher journal,

Et si je te mettais un peu de couleur ? Ce serait amusant non ? Je vais colorier une lettre de temps en temps !

Certains ont l'air de trouver la prof bizarre, mais ils se trompent: être bizarre, ça sous-entend quand même d'avoir un minimum de normalité ! Alors qu'elle, elle part dans tous les sens, elle parle un peu n'importe comment, change de sujet quand elle veut, et elle passe du rire aux larmes !
Ça m'embête de dire ça d'une professeure, mais je crois que mademoiselle De Narbonne est un peu folle.
Ou alors c'est ça sa maladie son pouvoir sa maladie ?
Par contre elle a l'air très contente de faire son cours.



C'est à la fois ahurie et très étonnée que la petite Romaine observa la femme en cuir moulant s'agiter devant le tableau. Finalement, se disait-elle, suivre le cours d'histoire géo, c'était un peu comme assister à un spectacle. Il suffisait de ne pas trop se poser de questions et ça allait tout seul.

Après l'épisode de la photo, les présentations réservées aux francophones, sa réaction bizarre après le baragouin d'Appia, la pause goûter, les quelques mots sur la récente attaque de l'école, et la phrase philosophique du jour, il sembla enfin que, dans le cerveau tortueux de la professeure, il apparut l'idée qu'il était temps d'entrer dans le vif du sujet !
La demoiselle étant Française -et qui plus est fanatique de son pays-, et puisqu'elle avouait ne pas trop connaitre l'histoire de leur pays d'accueil, elle allait toute logique leur parler d'histoire française !
Non ? Comment ça non ?! De l'histoire Grecque ? Mais où était la logique dans tout ça ?!
Bah, on était plus à ça près...

La Grèce antique donc... ; avec application et au moyen de multiples stylos de couleur, Appia décora la suite de son cahier. Cela faisait pour l'instant beaucoup de titres et de couleurs, mais c'était justement ça la partie intéressante des cahiers de cours, pour elle !




Il intéressant de signaler que, en dépit de sa relative proximité temporelle, Appia ne connaît pas du tout l'histoire de la Grèce. Pour elle, ce pays, est une partie de l'empire Romain ; c'est aussi de là que viennent en général les professeurs éminents, mais rien de plus. En fait, faute d'avoir jamais possédé des livres, journaux, films, ou même des cours traitant du sujet (on préférait largement la propagande patriotique), elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'était réellement la Grèce antique. D'ailleurs, en parlant de proximité temporelle, la Romaine est née à une époque beaucoup plus proche de celle de Charlemagne que d'Alexandre le Grand ou Périclès !

♦ ☼ ♣ ☼ ♠ ☼ ♥

Comme la Rubis ne savait pas en quoi consistait "se tripoter la nouille dans son dos", elle décida de ne pas poser de questions.
Déjà qu'elle devait faire des efforts pour s'exprimer dans un anglais à peu près normal, on n'allait pas en plus lui demander de comprendre les expressions tordues de la prof !
Elle garda aussi pour elle son total manque de connaissances.

En attendant la suite des évènements, la Romaine tourna la tête à droite, derrière elle, puis elle se pencha en avant sur sa table, et s'adressa à sa voisine de devant de la manière la plus conventionnelle qui soit lorsqu'on se trouvait en salle de classe:

- Hé ! Pssst ! Hé !

La personne en question était une fille aux longs cheveux blonds et au visage doux. Elle avait l'air très gentille et calme, mais aussi un peu impatiente pour le moment. Elle est restée silencieuse jusqu'à maintenant, mais c'est surement une bonne élève puisqu'elle s'est mise devant ; d'ailleurs, le cri de joie qu'elle avait poussé en apprenant le sujet du jour le prouvait ! Cela rendait Appia encore plus curieuse ! Elle reprit, en murmurant:

- Tu as déjà eu des cours d'"histoire-géographie" ? Tu connais déjà le cours dont elle va parler ?


avatar
Appia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Myo' le 18/8/2015, 23:24

Je me ressaya donc l'air satisfait de sa réponse en français, j'avais une nouvelle fois attaquer ouvertement ma professeur devant tout le monde. Essayant une nouvelle fois de la mettre mal a l'aise, je parlais de notre dernière rencontre vous savez celle dans l'appartement de celle ci. La ou elle m'avait fait du rentre dedans pour de simple et ridicule information, soit dit en passant je l'avais bien berné avec mes mensonges.. Bien que cette fois ci je la trouvais plutôt horrifiante dans cette accoutrement de "salope", même si j'aurais bien eu envie de lui foutre quelques coups de cravaches sur chacun de ses petits seins. Faudrait peut être que j'arrête ce genre fantasme sur cette foutue prof de malheur, la dernière fois j'ai faillis perdre la vie en essayant de réaliser l'un de mes fantasme avec elle..

Enfin bref, le cours continuait les élèves intervenaient chacun leur tours, d'autre restait dans leur coin et faisait leur pseudo thug en essayant par tout les moyens de se faire remarquer par la professeur. J'aperçu un élève du côté de la fenêtre qui me cherchait du regard me dévisageant, plus tôt quand j'avais fais mon entré fulgurante il m'avait aussi lancer ces même regards. Il voulait quoi lui encore, que je le massacre devant tout le monde et l'accroche par le slip a la poignet de la fenêtre qui se trouvait juste au dessus de ça tête? M'enfin bon si il t'entait quoi que se soit contre moi j'étais près a lui en foutre plein la gueule, c'est vraie que la bagarre me manquait un peu.. Depuis l'attaque des soldats Terminator je n'avais pas eu la chance de me battre une nouvelle fois..

En parlant de ça, devinez de quoi cette satané prof a bien finit par parler ouvertement et en se permettant de se foutre de notre gueule? De cette attaque, faisant un jeux de mot plus que ridicule qui me fit froncer les sourcils immédiatement. La je ne la voyais plus comme une simple prof que je voulais me taper depuis un moment, j'avais envie de l'encastrer dans le mur après ses paroles. Oui j'avais envie de tuer ma prof d'Histoire et j'étais près a le faire immédiatement sans scrupule.. Je repensa au fait que j'étais réellement sur la sélecte et puis que de tuer quelqu'un de sang froid devant une classe entière n'allait que m'attirer encore plus d'ennuie que je n'ai déjà. Je me releva alors brusquement le regard froid, les poings serré et fixant la prof d'un air meurtrier. Avant de frapper la table du poing la penchant un peu pour capter toute l'attention sur moi, surtout celle de la professeur..

« Ecoutez moi bien, vous ne savez pas ce qu'il s'est vraiment passer durant cette putain d'attaque! Vous êtes le genre de faible qu'a du se cacher dans une armoire le temps qu'on fasse tout le sale boulot pour vous. J'ai risqué ma vie pour cette putain d'école, j'ai perdu un ami très chère dans cette putain d'attaque et j'ai faillis perdre mon meilleur pote que je venais de retrouver après toutes ses années sans lui.. Vous vous prenez pour qui sérieusement, vous le savez très bien que c'est un sujet sensible et rien que le fait de l'évoquer peut rendre certaine personne dans un tout autre état ! Vous me décevez réellement, moi qui pensais que vous étiez une bonne vivante mais faire des blagues sur ce genre de chose c'est vraiment petit.. Aussi petit que vos seins oui ! »

Puis après avoir taper mon gros coups de gueule je me laissa tomber sur ma chaise, énervé comme jamais.. Toujours les poings serré sur mes genoux et près a en découdre avec tous ceux qui s'opposait a mes sages paroles.


avatar
Myo'
Boxe_ARGENT
Boxe_ARGENT

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « RAMÈNE TOI DANS MON COURS ENFLURE » • {PV Adam & TOUS les élèves sous peine de flagellation} {Terminé}

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum