Allah Wakbar. [PV Asami uwu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Allah Wakbar. [PV Asami uwu]

Message par "Hakaishin" Warren le Lun 27 Juil 2015, 15:28

Oups. Oh non. Quelle merde. Voilà. Félicitations Warren. Mes plus vives félicitations. Sais-tu dans quel pétrin tu venais de te fourrer ? As-tu la moindre idée des conséquences que ton action peut engendrer ? Comment vas-tu te débrouiller, face à tous les dangers, et toutes les catastrophes que tu peux provoquer ? Tu n’as donc aucune conscience ? Voilà d’ailleurs que celle-ci s’efface… Tu l’auras cherché… Confondre un gros joint avec sa cigarette, mais quel crétin ! Me voici qui m’efface, moi ta partie lucide… Ta partie normale… Qui sombre dans le chaos… Tente au moins de te modérer durant ces quelques heures…

LA FERME ! Ah, bordel ! Mon esprit s’envole, comme dans le film « Là-haut », sauf qu’à la place des ballons, on met des papillons bleus ! Pourquoi des papillons bleus ? Vous aimez pas les papillons bleus ? Vous êtes racistes des papillons bleus ? Peine de mort, vous irez tous en prison. Le racisme n’est pas un droit, c’est illégal. « Aimez-vous les uns les autres bordel ». C’est écrit dans le Code Civil ! Et c’est Jésus qui a commandé cette loi, sous le règne de Jacques Chirac II !

Enfin, bref. Où la partie ennuyante et lucide de moi-même m’avait lâchement abandonnée ? Car ne vous y méprenez pas, elle m’a laissé à mon propre sort de son gré ! Elle a fait exprès ! Délibérément ! Donc, un lit… Un miroir, une armoire… Je me trouvais donc… Oh, seigneur. Le pire était arrivé. Ce que je craignais depuis ces quatorze ans… Ces quatorze ans où j’avais accidentellement versé de ma glace sur cette voiture… La voiture des Illuminatis… Depuis ce jour, ils me traquent… Et ils m’ont manifestement ramené à leur base… Ca ne se passera pas comme ça ! Ces crétins en plus avaient oublié de fermer la porte. Non, ce devait être un piège… Trop simple, bien trop… La fenêtre ! Sans hésiter, c’est ce qu’il fallait faire ! C’est parti pour le saut de l’ange ! … Ah merde, elle était fermée… C’était bien fait pour eux, ils repayeront ! Saut de l’aaaaaaaaaaange ! Tel un guerrier, j’atterris sur le sol. Et comme de toute évidence, je déteste avoir mal, il va de soi que les dégâts allaient ailleurs !

« VOUS NE M’AUREZ PAS, ILLUMINATIS ! »

Courir… Il fallait courir pour ma survie ! Et où court-on ? Sur un stade, bingo ! La réponse à l’énigme se trouvait donc au terrain d’entraînement ! Courir… Courir, mon vieux Warren… Courir pour ma survie… Faire le tour du stade… Voilà la clé de la survie. Mais non, ce n’était pas ça. Non, non, ils sont plus malins que ça, les Illuminatis… Ils doivent m’avoir préparé un piège plus élaboré, plus mystifié, plus illuminé… Illuminé… Les lampadaires, mais oui ! Monter aux lampadaires, oui, casser la vitre… Ah ah ! Plus de lumière pour les Illuminatis ! Désormais… Creuser, il fallait creuser… Heureusement j’avais pris cette pelle avec moi, trouvée contre un arbre… Maintenant, creuser, il fallait creuser dans le sol… Putain, le béton, c’est dur… Mais il fallait pas renoncer… Jamais renoncer ! Ces enfoirés d’Illuminatis m’auront pas !


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Administrateur Divin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allah Wakbar. [PV Asami uwu]

Message par Invité le Dim 05 Juin 2016, 21:13

Savez-vous qu’on est le résultat de deux espèces animales ayant décidé un jour de faire frotte frotte crack crack ah ah ? Et oui, on est les descendants  des cochons et des singes mais genre totalement what the fuck. Un beau jour ils ont décidé de fusionner leurs gênes afin de donner naissance à un être qui s’est nommé par la suite l’être humain. Le cochon trouvait qu’il bénéficiait d’une intelligence considérable mais que son corps ne lui permettait pas vraiment d’en tirer les avantages et donc il s’était mis à la recherche de ce partenaire parfait qui lui permettrait de réaliser son ultime projet. Pour sa longue quête il s’était armé de sa volonté et détermination. Il avait traversé les plus dangereuses des mers du globe terrestre, le plus sec des déserts, les plus hautes dunes sous le plus prodigue des vents mais c’est au plein milieu d’une jungle amazonienne qu’une espèce avait attiré son attention. Au début il n’avait remarqué qu’une ombre se déplaçant rapidement entre les nombreuses branches d’arbres entremêlées, mais en y regardant de plus près, il avait découvert la forme qui se tenait pendue a l’une des branches, et ce,  à l’aide de sa queue. La créature se balançait d’avant en arrière (ou de droite à gauche, ça dépend de l’angle de vue en fait.) et dont la peau était entièrement couverte d’une sorte de fourrure noire, contrairement à la sienne qui était lisse. Plus il observait la petite créature et plus il était fasciné par sa flexibilité et souplesse ainsi que l’usage qu’elle en tirait de ses quatre longs membres qui lui servaient de bras et de jambes. Notre ami (ou plutôt père) le cochon ne voulait pas perdre plus de temps et avait donc décidé d’aborder sa cible qu’il trouvait un peu zinzin et enfantine après l’avoir connu un minimum mais le plus important pour lui, c’était qu’elle avait le physique parfait  pour assurer un minimum d’évolution. C’est ainsi que l’être humain a été conçu pour permettre au cochon d’atteindre ses objectifs en bénéficiant de ses capacités mentales et physiques.

Cela explique la raison pour laquelle nous avons et la peau lisse et des poils qui poussent vraiment partout et sans aucune raison ni logique, sans oublier notre chair qui a exactement le même goût que le porc. On mange notre propre cher, mais vous vous rendez compte ? Pas tellement hallal tout ça, staghfoulah.

Ce matin en me réveillant, j’avais absolument envie de ne bouger aucun de mes membres et donc les yeux ouverts, je suis resté allongée telle une étoile de mer dans mon lit à contempler le plafond. Comme chaque fois que cela m’arrivait, mon cerveau s’est mis à dériver d’un sujet a un autre, de plus en plus stupide et tordu. C’est ce que ça donne de ne pas être totalement bien dans sa tête.

Le réveil numérique sur la table de chevet affichait 13h26 et mes colocs avaient déjà quitté la chambre des heures et des heures plus tôt, ce qui est une très bonne chose puisque j’appréciais plus que tout de me retrouver seule. Pas que je les sentais pas mais disons que la solitude est mon truc. Un regard autour de moi pour scanner la pièce et puis ma tête qui retombe sur l’oreiller. Dix minutes plus tard et durant le bref moment où mon cerveau s’est décidé à se connecter à mon corps, j’ai donc fournis l’effort de traîner mon corps hors du lit et jusque la salle de bain. Une fois dedans, j’ai pris une douche rapide avant d’enfiler un simple jeans noir avec un t-shirt blanc, glissant par la suite mes pieds dans mes vans que j’avais laissé, la veille, à côté de la porte. Je jette un petit coup d’œil vers le miroir et adresse une grimace à mon reflet avant d’attraper mon sweater et claquer la porte derrière moi en sortant de la chambre.

Ne sachant pas trop quoi faire de la journée libre que j’avais à mon compte, je décide de progresser petit à petit dedans, commençant par une petite balade tranquille dans le parc intérieur où je pourrais fumer ma cigarette sans qu’on vienne me faire chier.
Adossée contre le tronc de l’un des arbres, je rouvre les yeux après un petit moment de méditation puis sors mon paquet de cigarettes de la poche de mon sweater, la coinçant entre mes lèvres avant de l’allumer en protégeant la flemme naissante de ma main libre. C’est au bout de ma troisième taffe que j’entends l’écho d’une voix qui venait d’un endroit pas loin de celui où je me tenais.

« VOUS NE M’AUREZ PAS, ILLUMINATIS ! »

- Qu’est-ce que…


Une personne qui venait de sortir de nulle part courait à se couper le souffle, comme si elle fuyait une sorte de gladiateur genre Spartacus ou de panda géant qui s’est lancé à sa poursuite. Quoi que un panda, même géant, est plus adorable qu’effrayant.

J’ai eu du mal à reconnaitre de qui il s’agissait au début mais après avoir vu de plus près, j’ai donc constaté que c’était Warren. Il faisait partie de la même maison que moi,  en plus de l’avoir rencontré à plusieurs reprises dans les couloirs où ailleurs, on s’était retrouvé y a quelques mois de maintenant dans une sale situation lorsqu’une sorte de gang avait attaqué l’académie. Sauf que cette fois, il n’a pas l’air d’être dans son état normal parce que non seulement il se trimbale avec une pelle mais qu’il s’est aussi mis à peller… Le sol. Peu importe ce que ce mec a pris, c’est sans aucun doute de la bonne qualité.

Je change de position, m’adossant donc au côté contraire du tronc, l’observant tout en essayant d’être le plus discrète possible. Au bout de ma deuxième cigarette, il n’avait toujours pas réussi à creuser le sol.

- C’est soit le mauvais outil soit la mauvaise cible.

Dis-je à voix haute pour qu’il puisse m’entendre vu la distance qui nous séparait mais la seconde d’après il s’est retrouvé à ma hauteur, les mains serrées autour mon cou, me cognant violemment la tête contre le tronc d'arbre. Je reste sonnée pendant une demi-seconde avant de lâcher ma cigarette, qui atterrit au sol juste à côté de mes pieds, pour avoir les mains libre et tenter de desserrer son emprise.

-Plus de lumière pour les Illuminatis , VOUS NE M’AUREZ PAS, ILLUMINATIS !

Mais qu’est ce qui le prend à ce mec ? Par quelle logique son cerveau est entrain de fonctionner pour se croire capable de peller le sol et à tout confondre et prendre les gens pour des illuminatis ?

Manquant de plus en plus d’air, je me décide donc de porter le coup ultime et lui envoyer mon genoux direct là où ça fait mal, aka son entre jambes, bijoux de famille peu importe le nom qu’on veut lui donner.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum