Sur le sol, sous la pluie... ♪ [PV Yasushi]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur le sol, sous la pluie... ♪ [PV Yasushi]

Message par Invité le Sam 25 Juil - 12:07

Rappel du premier message :

Et voilà, il commençait à pleuvoir. J’étais pourtant sûre que je pourrais visiter la ville sans encombre aujourd’hui ! Cela ne m’arrangeait vraiment pas. Il n’était que 17 heures et j’allais déjà devoir rentrer ! Bon. Je finis par me ressaisir et reprendre la route pour retourner à l’académie.

Sur le chemin, la tête baissée pour ne pas trop recevoir de pluie, je me remémorai la journée. Au final, j’avais pu passer quelques heures dans le quartier touristique et j’avais découvert la zone animée de la ville sans croiser de gens que je connaissais.

« En même temps je connais pas grand monde » pensai-je

J’avais décidé de me familiariser avec la ville car j’étais arrivée depuis un petit bout de temps à l’académie sans pour autant savoir ce qui se trouvait en ses alentours.
D’ailleurs, depuis le temps que je marchais, je devais y être arrivée à l’académie. Je relevai donc la tête pour tomber sur…

« Des maisons ?! »

Je m’étais trompée de direction ! Et puis j’étais complètement perdue ! Je tentai de me repérer des panneaux ou d’autres indications pour rejoindre le centre ville, mais la pluie me brouillait un peu la vue, et je ne pu en repérer. Je continuai donc de marcher dans une direction choisie au hasard. Les rares commerces que je croisais étaient tous fermés et il n’y avait personne à l’extérieur.

Soudain, je sentis le coté droit de mon corps heurter quelque chose. En regardant à coté de moi, je reconnu un panneau d’indication. Enfin ! Je levai la tête et commençai à lire ce qui y était inscrit, mais je n’eus pas le temps de parvenir à mes fins. Une main de se posa sur mon épaule, me glaçant le sang. Je poussai un cri étouffé et partis en courant, sans demander mon reste. En pleine journée et entourée de gens, je me serais sans doute retournée pour faire face, mais déjà que je ne supportais pas qu’on me surprenne…

Je continuais de courir quand mon pied se prit dans quelque chose. Je trébuchai donc et m’étalai de tout mon long sur le sol mouillé. Je tentai de me relever mais une douleur survint dans mon pied, m’en empêchant.

Ho non, le cauchemar… J’étais sur le sol, incapable de me relever, trempée et sous la pluie, et… Avec une silhouette debout face à moi ! Au secours !!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas


Re: Sur le sol, sous la pluie... ♪ [PV Yasushi]

Message par Invité le Sam 2 Jan - 20:08

Vous vous souvenez de cette sensation que vous avez eu la dernière fois que vous vous réveillé en sursaut après avoir fait un cauchemar des plus atroces qui soient ?  Je ressentis exactement la même chose quand Yasushi claqua des doigts juste devant mes yeux alors que j’étais allongée sur l’un des lits de l’infirmerie, à deux doigts de rejeter mon déjeuner du jour-même. Je ne pus retenir un cri de surprise et de peur lorsqu’il me tira de mes pensées. A vrai dire, j’étais tellement prise dans ma séance de torture d’esprit que je ne l’avais pas entendu arriver à coté de moi. Et déjà qu’à la base, je prenais très vite peur lorsqu’on me surprenait…
Reprenant mes esprits, je me relevai, le cœur battant encore à toute allure. Je lui jetai un regard en coin, mais détournai immédiatement les yeux en croisant son regard :

*Mais quelle idiote ! J’espère qu’il a rien vu…*

Avant de lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, je lançai, à voix mi-haute :

« Je t’en pris, ne refais jamais une chose pareille. »

Je me levai ensuite et il me proposa de m’accompagner au dortoir. Enfin, il s’agissait plutôt d’un ordre en fait, et il ne me laissa pas vraiment le choix. Il partit devant et je me dépêchai de le rejoindre, toujours une main sur mon ventre.
Lorsque nous fûmes enfin dehors, ma sensation de malaise commença à disparaitre. L’air frais et déchargé de cette odeur de désinfectant n’y était sans doute pas pour rien. Je jetai un œil aux mains de Yasushi et constatai avec soulagement qu’il avait bel et bien été soigné. Au moins, c’était une bonne chose de faite. Par contre, pour ce qui était de me faire dormir, c’était une autre histoire… Je tentai de convaincre le garçon de renoncer à m’accompagner jusqu’au dortoir :

« Tu sais, ce n’est pas parce que tu me forces à me rendre au dortoir que je vais dormir. Dans tous les cas je risque d’en ressortir pour aller faire un tour quelques minutes après que tu m’y ais laissé. »

Je m’arrêtai lorsqu’en mettant une main dans la poche gauche de mon gilet, je constatai que j’avais embarqué des sucettes avec moi pour mon excursion de la journée. J’en sortie une et l’enfournais dans ma bouche. D’après ce que l’on m’avait dit, le sucre était un bon moyen de faire disparaitre les nausées. Et puis j’adorais ça. J’en proposai une à Yasushi avant de poursuivre :

« En fait je suis plutôt… Insomniaque, on va dire ça comme ça. Comme je n’arrive pas à dormir quand j’en ai envie, je passe souvent plusieurs jours d’affilée sans fermer l’œil. Et je finis par tomber de fatigue. (je poussai un soupir en levant les yeux au ciel) Le seul truc pas pratique avec ce mode vie c’est que je ne contrôle pas du tout quand est ce que je dors, du coup. Je peux m’endormir en pleine journée dans un bus, comme la nuit dans mon lit, et c’est tellement fort comme fatigue que je ne peux pas lutter. Un peu comme de la narcolepsie en fait. »

Je me positionnai devant lui et mis à marcher à reculons en esquissant un grand sourire :

« Donc tu vois, c’est inutile au final, de m’amener au dortoir pour que j’aille me reposer, puisque je dormirais pas tant que mon corps ne sera pas à bout de forces ! »

Je tentai de mordre dans ma sucette et constatai, en plaquant au passage une main sur ma mâchoire, qu’elle était encore trop dure pour que je puisse la briser. Tant pis.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le sol, sous la pluie... ♪ [PV Yasushi]

Message par Invité le Mer 6 Jan - 15:26

Pendant que je marchais tranquillement dans les couloirs, la demoiselles sur mes talons, je me demandais pourquoi elle avait eu si peur lorsque j'avais fait en sorte d'attirer son attention. Mais comme je ne trouvais aucune réponse satisfaisante à ma question, je laissai tomber et continuai mon chemin sans mot dire. Mes pensées allaient lentement mais surement vers La Brute, ses sbires et leurs desseins. Cela assombris immanquablement mon humeur. De ce fait, je n'écoutai que d'une oreille distraite ce que la jeune fille me disait :

« Tu sais, ce n’est pas parce que tu me forces à me rendre au dortoir que je vais dormir. Dans tous les cas je risque d’en ressortir pour aller faire un tour quelques minutes après que tu m’y ais laissé. »

Elle s'arrêta. Je fis donc de même et me tournai vers elle, la mine sombre. Elle avait une sucette en bouche. Mais ce n'était pas cela qui m'empêcha de rétorquer. J'avais peur d'être trop acide pour qu'elle ne prenne pas mal ce que j'avais à lui dire. Du coup, je préférais le silence. Elle en profita pour continuer en me proposant une autre sucette que je refusais d'un signe de tête :

« En fait je suis plutôt… Insomniaque, on va dire ça comme ça. Comme je n’arrive pas à dormir quand j’en ai envie, je passe souvent plusieurs jours d’affilée sans fermer l’œil. Et je finis par tomber de fatigue. Le seul truc pas pratique avec ce mode vie c’est que je ne contrôle pas du tout quand est ce que je dors, du coup. Je peux m’endormir en pleine journée dans un bus, comme la nuit dans mon lit, et c’est tellement fort comme fatigue que je ne peux pas lutter. Un peu comme de la narcolepsie en fait. »

Je ne savais pas ce qu'était la narcolepsie, mais j'étais certain d'une chose : elle se mettait en danger. Peut-être n'était-ce pas volontaire, mais en connaissance de son état, elle devait arrêter de sortir quand elle n'avait pas dormi pendant un certain temps. Et c'était le minimum! J'avais aussi envie de lui conseiller d'en parler à des médecins ou à l'infirmière, mais vu comme j'avais moi-même envie de me soigner quand je me blessais, je n'étais pas la meilleure personne pour lui faire une leçon de morale.

« Donc tu vois, c’est inutile au final, de m’amener au dortoir pour que j’aille me reposer, puisque je dormirais pas tant que mon corps ne sera pas à bout de forces ! »

Elle était plantée devant moi. Elle me semblait sûre d'elle, victorieuse et déterminée. Laissant tomber mon idée de l'enfermer dans sa chambre, puisque nous étions de la même maison, je la fixai avant de lui faire une ultime mise en garde d'une voix dénuée de toute émotion :

- Très bien, mais ne sors plus dans les quartiers les moins fréquentés de la ville. Je ne serais pas toujours là pour te protéger de mes ennemis. Sois certaine que maintenant ils vont essayer de t'attaquer pour m'atteindre. Ils feront tout pour ça.

Sur ces mots, je tournai les talons et repartis, les mains dans les poches. Après une dizaine de pas, je sortis la droite et fis un signe en lui souhaitant une bonne continuation. Je ne savais pas où j'allais, mais peu m'importait. Mon esprit était plus tourné vers les orphelins que ma propre personne.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le sol, sous la pluie... ♪ [PV Yasushi]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum