[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Page 5 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mer 15 Juil 2015, 09:23

Rappel du premier message :


Règlement de l’évent.

Votre but sera de vous retrancher dans un lieu qui sera indiqué au lancement de l’événement. Vous aller ensuite devoir tenir un siège jusqu’à ce vendredi 24 juillet. 40 soldats vous assaillent, si vous parvenez à les décimer avant ce vendredi 24 juillet, alors vous aurez du temps à consacrer aux éventuels blessés.

Comment allez-vous procéder ? Lorsque vous aurez rejoins votre lieu de couverture (indiqué dans un prochain post), vous aurez le droit à une réponse par personnage avant chaque heure d’attaques de la part des soldats, ces horaires sont 12h00, 19h00 et 00h00. Dans le tableau de caractéristiques,  qui se trouvent ici : http://www.academie-tsuki.com/t1685-event-en-preparation-urgent , vos points de force physique et de maîtrise du pouvoir définiront vos chances de réussite lors de vos attaques. Vos points d’endurance physique définissent votre « fatigue ». A chacune de vos attaques, vous dépenserez 5 points d’endurance, parfois moins, parfois plus, si c’est le cas, une explication sera fournie. Une fois ces points tombés à 0, vous serez bien trop épuisés pour utiliser votre pouvoir. Néanmoins vous aurez la possibilité de passer un de vos tours à vous reposer afin de récupérer 5 points d’endurance. De plus, il vous sera possible de dépenser de vos Points (visibles dans le profil) afin de récupérer des points d’endurance (100 Points pour 50 d’endurance).

Tout ce qui concerne la direction à prendre et comment s’y rendre sera expliqué dans les deux prochains posts. Le premier post lançant l’événement sera de la part de Mlle Erin Midford. Le deuxième post vous donnant le lieu à atteindre sera posté par Mr Chikara Seicho. Une ces deux posts affichés, vous pourrez poster selon les règles affichées au dessus. Sont concernés par ce sujet tous ceux ayant participé au banquet des jardins.

Bonne chance à tous.


Dernière édition par Ren' le Sam 18 Juil 2015, 13:52, édité 2 fois


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Sam 18 Juil 2015, 17:58

Voilà, j'avais fait mon boulot sur la porte arrière, j'avais barricadé le tout plutôt facilement et rapidement. Pendant ce temps, le groupe de soldats avait tiré une bonne salve sur les portes avant, mais heureusement pour nous les portes étaient barricadées de l'autre côté également, du coup plus de peur que de mal. Mais malgré cela, tout le monde était encore en train de débattre sur ce qui était mieux ou pas, qui avait raison, qui avait tort, j'avais l'impression d'être devant ma télé à regarder un débat électoral, ennuyeux, inutile, et énervant, tout pour plaire quoi. Bon, il est vrai aussi que c'était plus mouvementé qu'un débat électoral, un peu comme quand l'un des candidats retourne sa table sur l'autre candidat, un peu mouvementé, mais toujours aussi ridicule, on avait le droit à des personnes qui tirait dans les airs pour faire passer leurs idées, d'autre qui criait dans tous les sens, et enfin ceux qui essayaient de rester calmes en voulant proposer des idées, vous êtes sûre que j'étais dans le gymnase et pas à la chambre des députés ? Ok. *Bon qu'est-ce que je peux faire maintenant...* Que je pensais. Il était vrai, que ce n'était pas le meilleur moment pour rester les mains dans les poches à rien foutre après tout. Je me dirigeais alors vers l'avant voir vite fais comment tout cela se dérouler sans non plus pour autant me fomenter dans des débats, quand je finis par surprendre une conversation entre un surveillant et une élève, elle proposait de tendre une embuscade, pas bête la bête. Au vu de son discours, elle semblait avoir une capacité longue distance, enfin... Je présumais, ou peu être une capacité comme la mienne... Je ne sais pas. Mais ça me donna une petite idée, mais rien de bien concret sur le moment alors je me mis juste à dire.

- Laisse moi faire pour les casques, je peux gérer.

Puis sur ses mots, je repris ma route pour voir les soldats, et quand je voyais derrière eux l'infirmerie, ça avait fait tilt dans ma tête. *Parfait* C'est absolument ce qu'il me fallait, non seulement je peux leur faire perdre leurs casque mais je pouvais le faire sans me retourner, juste en un seul sprint dirigé vers l'infirmerie, et ensuite revenir avec des équipements de soin et peut être même profité du retour pour enlever les casques restants... C'était parfait, du moins dans ma tête, dans les faits ça pouvait être différent.

Je me mis en vitesse en fois 4, pour ensuite courir vers la porte arrière, défaire rapidement le blocage de la porte sans trop enlever les barricades, puis je finis par sortir, après cela chose faite, je me mis à faire le tour toujours en fois 4, pour à la millième de seconde où je vis les soldats avec l'infirmerie derrière, j'activai alors la vitesse fois 5 et tapai un sprint vers eux à 173km/h profitant de l'effet de surprise pour essayer de leur enlever le casque [HRP : demande de lancer de dés] après cela fait, je continuais ma course, pour atteindre rapidement l'infirmerie, de là, je pris tout ce que je pouvais prendre dans un sac en vitesse fois 3, des bandages, des médicaments de toutes sortes [HRP : encore un lancé des dés pour les médicaments.], du coton, enfin bref, tout ce qui était médical qui pouvait servir pour les blessés.
Il était maintenant temps de revenir au bercail...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Célestia le Sam 18 Juil 2015, 18:40

Des personnes proposai leur aide (comme Himiko), tandis que les stratégies s'enchaînaient les une après les autres. Certaines étaient bonnes, d'autre beaucoup moins. Celle qui m'avait fait le plus marrer intérieurement, c'est quand un garçon qui s'est cru pour le sauveur du monde avait déclaré :

- Oy, écoutez… C’était une bonne idée de se barricader mais rester sur la défensive c’est pas la stratégie à adopter ! Pour quoi faire ? Pour se protéger ? D’accord, très bien, et ensuite ? Ca va nous servir à rester quelques minutes de plus en vie ? Pour attendre quoi ? Qu’une armée de dragons viennent réduire en cendres ceux qui nous attaquent ? Ne soyons pas idiots… On ne sait même pas qui il reste, on ne sait même pas si d’autres étudiants se sont barricadés autre part. On ne sait même pas le nombre de nos VICTIMES ! Ce qu’on est en train de faire, ça s’appelle un blocus. C’est juste une façon de ralentir la mort mais ça ne va pas l’empêcher de venir nous prendre. Soit ils ne vont pas tarder à faire en sorte que le gymnase s’écroule sur nous histoire qu’on soit morts + enterrés par la même occasion. Soit ils vont attendre qu’on s’épuise gentiment à essayer de garder cet endroit en vie. Vous l’aurez compris, la chute est la même.
Ils ont déjà probablement envahis toute l’Académie : j’en ai croisé quelques-uns dans les dortoirs. Alors que nous, nous avons une vision plutôt restreinte du combat, eux ils ont tout le champ qui s’étire devant eux. Ca c’est un désavantage. Seulement nous on connaît par cœur ce site, nous on le fréquente tous les jours et je sais aussi que d’autres que moi savent où se trouvent les meilleures planques pour échapper à l’administration. Utilisons ça ! On ne sait pas combien ils sont, mais on a un avantage terrain.
Par ailleurs, il me semble que personne d’entre vous n’ait, en tout cas pour l’instant, remarqué que les envahisseurs sont aussi dotés de pouvoirs. D’accord, ils sont bien mieux armés et mieux entraînés : certains d’entre nous n’ont même jamais pris la vie de quelqu’un. Mais nous, on peut être beaucoup plus imprévisible !

Je lui aurai presque rit au nez. C'est à se demander si il avait un cerveau, car, au moindre mouvement, on risquait de ressembler à des passoires. J'crois qu'il a trop regardé des jeux vidéos... Hors, c'pas comme ça que ça marche. Et puis, sa proposition de foncer dans le tas... Putain, il voulait crever ce mec. Mais je confirme qu'il avait quand même de bonnes idées. Enfin, c'est pas mon problème, c'est le sien. Puis la fille aux cheveux blancs aux cheveux blancs intervint :

- Je peux plus ou moins comprendre ce que tu penses, cependant une autre élève a déjà dit la même chose que toi... Et on lui a déjà expliquer pourquoi on ne devait pas se séparer: à moins que tu te fiches de laisser mourir ceux qui ne connaissent pas encore bien l'établissement, les blessés ainsi que les invités? Soit, attaquer maintenant sans préparation est la seule chose qui nous mèneras droit dans la fosse. Si nous avons barricader les portes, ce n'est pas pour nous laisser plus de temps à vivre mais pour nous laisser le temps de nous organiser...

Elle repris son souffle avant de reprendre :

- Enfin, tout comme je ne suis pas de ton avis, je ne m'attends pas à ce que tu sois du mien et je comprendrais que d'autres de ton avis me critique... Mais actuellement, il vaut mieux prendre toutes les idées utiles et cesser de tout le temps se contredire... D'ailleurs certaines de tes idées sont loin d'être mauvaises, alors autant te joindre aux autres, si l'envie t'en prends...

Elle me sourit. Je lui rendis son sourire pour être polie. Enfin, il y avait quelqu'un qui comprenait quelque chose... Puis elle se mis à dire autre chose mais qui n'était pas intéressant à mon goût. Entre temps, Maester avait dit son point de vu au garçon. Soudain, des coups de feu retentirent. On avait plus vraiment le temps... Il fallait adopter une stratégie, et vite. Mais apparemment, personne ne semblait s'en faire...
Une fille blonde proposa alors plusieurs idées, mais je ne l'écoutai pas vraiment à cause de mon stresse.
Puis Myo dit :

- Alors, si voulez bien m'écouter j'ai quelque chose a vous dire.. Muro s'il te plait, pause ta petite tête contre la porte et essaye de nous dire ce que nos ennemies compte faire. Vous autre, regardez autour de vous on est en situation de guerre on est pas la pour joué les héros ou quoi que se sois. C'est une situation plus que critique que nous sommes entrain de vivre.. Barricadés les portes et les fenêtre c'est une bonne chose serte mais réfléchissez deux minutes, n'avez vous donc jamais vu a la télé une intervention du Swat ou du Gign? La première chose qu'il font c'est d'étourdir leur cible, en leur balançant toute sorte de bombe lacrymo ou autre. Tout ce que vous êtes entrain de faire va finir par nous nuire si ils décident de passé a l'offensive. Laissez nous au moins une porte de sorti, la meilleur solution serait de les attaqués en premier.. Ce genre de type ne connait pas la difficulté, on aura cas leur coupé leur champ de vision pour les affolés un minimum. Je sais aussi que pour la plus par vous n'avez jamais eu l'habitude de vous sentir menacer, pour ma par j'en ai rien a foutre de vous tous la seul chose qui m'importe c'est de ne pas finir tuer sans mettre un minimum défendu. Alors je propose que l'on crée une équipe de recherche, on doit savoir qui son nos ennemies pourquoi sont il la et qu'est ce qu'il compte faire de nous. Plusieurs d'entre nous on été capturé, si on pouvait savoir ou cela serait déjà un bon début.. Maintenant vous faites ce que vous voulez, continuer d'écouter de tel absurdité et suivre les conseils de gens aussi naïf que cela ou alors me suivre et faire en sorte qu'on sorte vainqueur de cette guerre.

Il avait raison dans certains trucs, c'était vrai. Je me surpris moi même, car je n'avais pas pensé à "infiltrer" les soldats... Mais c'est le ton qu'il prenait qui me déplaisait. Bah, après tout, si il veut se prendre pour le roi du monde, tant mieux. Là encore, ce n'est pas mon problème... Mais pour défoncer les soldats, fallait bien une stratégie, c'pour ça et de ça qu'on parle non ? Et puis, tout n'était pas absurdité, il y avait des choses vraie, c'est lui qui voulait pas comprendre, mais bon. Je le redit encore une fois, tout dans ce qu'il a dit n'est pas idiot, au contraire. Par contre je vois mal comment il va infiltrer les soldats avec son équipe improvisée...
Tout de même, je me demandai si il avait entendu les coups de feu... Heureusement que nos barricades étaient plutôt résistantes...
Puis une autre personne intervint :

- Je pense pouvoir être utile. En effet, pardonnez mon manque de motivation à vous présenter tout le cheminement complexe de mon don, mais je puis projeter une image de moi-même en dehors de mon corps. Me dédoubler, en quelque sorte. Ce double est en réalité une entité à part entière et pourra me fournir des informations sur ce qui se déroule en dehors du gymnase car je le répète, ce n’est qu’une image et elle est donc insensible à toute forme de contact physique. De plus, nous pourrions l’utiliser pour distraire l’ennemi et tenter de fuir ou de lancer une offensive plus efficace que ce que nous tentons actuellement. Vous n’avez qu’à me dire ce que vous en pensez, puisque si nous avons à tenter quoi que ce soit, je veux que tout le monde puisse être parfaitement organisé, puisque je ne peux pas tenir cette image plus de dix minutes. Il faudra donc être au maximum efficace et ne pas faire d’erreur. Si vous avez besoin de moi vous me trouverez dans un coin du gymnase au calme, je dois m’entretenir avec l’autre pour lui expliquer la situation.

Je commençai déjà à m'ennuyer quand je vis une fille au cheveux roses ou rouge qui parlait à Maester... qui venait de sortir d'une prise. Original, pour récolter des infos ou espionner les gens...

- C'est pas attaquer qu'il faut faire, c'est les piéger. L'embuscade est la meilleure idée, il faut juste l'organiser. La première chose à faire c'est pas les tuer mais les désarmer. On peut leur faire perdre leur moyen si on les surprend. Et y a rien de mieux que les rendre vulnérable comme surprise. Je pense qu'on devrait les laisser croire à notre défaite, laisser entrer juste assez pour agir. Aprés on agit par vague, on les destabilise avec les illusionnistes, s'il faut je pourrais leur enlever leur casque, ensuite  les pouvoirs à longues distances pour les désarmer et alors on aurait une chance de les avoir avec les tirs, les coups et tout le reste. Il nous faut par contre un endroit de repli, et pas exposer les élèves avant la deuxième partie. C'est là le problème. Fin bref ! Tu fais ce que tu veux de cette idée. En tous cas je serais là.

Bonne idée, je trouvai, mais c'est pas vraiment le moment de m'étaler dessus. Je me dirigeai vers Maester et lui dit :

- Bon, du coup, on fait quoi ? Faudrait sérieusement se dépêcher parce que, je sais pas si vous l'avez remarqué, mais les soldats commencent à nous tirer dessus, et heureusement que nos barricades tiennent le coup... Mais pour combien de temps ? Ce n'est plus qu'une question de temps avant que les soldats n'essaient de défoncer la porte avec un bélier ou je ne sais quel autre instrument... Et là, pas sûre qu'elles vont tenir longtemps...

J'attendais tranquillement sa réponse, les mains sur les hanches.


Dernière édition par Célestia le Dim 19 Juil 2015, 14:55, édité 1 fois


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Sam 18 Juil 2015, 21:12

J'ai réussie à attirer l'attention de l'infirmière vers le prof mal-en-point. Je suis déjà contente d'avoir réussie ça, mais il y a de plus en plus de tension dans l'air, c'est pas agréable du tout, déjà que c'était pas trop joyeux à cause de la panique générale, mais là ça ne faisant qu'empirer. Je préférais rester assise dans un coin, les jambes repliées contre moi-même en attendant que les choses se calment, de toute façon, qu'est ce que je pouvais bien faire ?... Je n'en avais pas la moindre idée. Je ne sais pas soigner, mon pouvoir ne me permet pas de leur dessus sans rien risquer, et j'ai pas des facultés d'illusions ou de trucs dans le genre. Et puis la stratégie et moi... Ça doit bien faire trois ou quatre.

Peu après, dans le bruit incessant constant d'une gymnase, des voix s'élevèrent, tous présentant un opinion différent sur quoi faire et comment le faire, pour quelle raison, etc... Tout ce que j'avais retenue c'était qu'il faut protéger l'endroit parce qu'il y a beaucoup de blessés. Très bien, j'amenais des exercices de gym que je plaçais devant la porte pour la bloquer ainsi que devant les fenêtres. Au moins j'ai mis la main à la pâte. Me fixant sur l'idée là, je continue de ramener des trucs jusqu'à ce que des tirs impactent les protections qu'on venait tous d'installer. Rien n'a traversé, les balles sont restées bloquées mais je m'approche plus des fenêtres, c'est bon, c'est assez sécurisé comme ça.... Pas envie de me prendre une autre balle, ça fait trop mal.

Ce qui attira mon attention, c'est un genre d'éclair depuis un interrupteur. Au début je commençais à croire que c'était un court-circuit ou un truc dans le genre et que ça allait prendre feu, mais une boule d'électricité se créa et le surveillant, Maester apparut comme ça à partir de la boule d'électricité. Ça m'a scotché de voir ça. Je suis pas loin de lui et je peux entendre la conversation qu'il a avec la fille aux cheveux roses. J'y connais rien en stratégie mais je sais ce que c'est une embuscade, et si on réussi alors on aura gagné à coup sûr ! Je suis pour !!! Quitte à pas m'en sortir, autant tenter quelque chose de classe, leur tendre un gros piège comme ça, en plus ça me donne une idée... Je me rapproche des deux et m'adresse à Maester et à la fille en même temps.

Moi j'aime bien l'idée de l'embuscade, ça peut être marrant en plus, parce que tel est pris qui croyait prendre. Et j'ai une idée, avec mon pouvoir, je peux prendre une autre forme, un énorme tigre blanc, peut-être que vous m'avez vu dehors tout à l'heure. Et du coup, si ils rentrent ici, je pourrais me cacher derrière quelque chose et au moment de leur tomber dessus, on les surprend en faisant quelque chose pour détourner leur attention et moi je leur saute dessus. C'est bien comme idée ?... Je suis pas très forte pour trouver des idées...
Je me tourne vers la fille aux cheveux rouges.
Juste, comment tu t'appelles ? On s'était croisé y a longtemps au parc mais j'ai jamais eu l'occasion de te demander ton prénom...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Sam 18 Juil 2015, 23:09

Donc....résultat d'ces barricades ? Ca t'nait... pour l'instant, j'avais l'impression d'être dans un abri anti-zombie et que j'attendais chaque putain d'attaque de ces putains de saloperie... Problème, on se battait pas contre des trucs aussi cons là, ils étaient organisés et avec l'autre qui demande d'avoir des idée pour une strat', j'étais complètement larguée parce que oui, ça se voyait peut-être pas mais j'étais plus du genre à pas aimer les backstabs pour faire des dégâts et le meilleur vous savez ce que c'est ? C'est que j'avais le choix ! Wouhou ! C'tait la teuf ! La putain de teuf ! Dans mon coin, j'avais pu réfléchir un p'tit instant sur leur idée d'embuscade qu'une aut' fille avait proposé, c'tait pas forcément une bonne idée vu que... tout le gymnase était plat et que si les mecs voulaient tous nous démonter en même temps on était foutu mais... c'tait mieux que rien ? Ouais j'm'étais dis ça, « c'était mieux que rien » jamais j'aurais cru dire ça un jour. Bref, j'étais « pour » si on pouvait dire.

Les gens continuaient à proposer des trucs, et à dire qu'ils étaient là blablabla, pendant que je les regardaient je commençais sérieusement à me demander comment ça allait finir et qui avait assez pas de couille pour attaquer des gosses avec un COMMANDO D'ÉLITE ! Bordel de merde, si ils y voulaient nous buter, ils auraient pas juste pu nucléariser cette putain de taule à coup de tank ? C'tait pute de leur part ça et j'tais sûr que le mec derrière ça nous regardait avec un sourire à la con, c'que je donnerais pas pour lui coller mon putain de poing dans sa face ! J'm'étais encore rel'vée et j'avais d'mandé à Lili de me coller un bon poing dans la gueule histoire de me réveiller un bon coup et bordel ça avait marché, ces pensées à la con s'étaient barrées comme moi quand l'aut' prof qu'était maintenant en train de cracher ses tripes avait gueuler le repli.

Je m'étais rapprochée du pion qu'avait parler de strat' plus tôt, le mec avait disparut et était revenu un bon moment après... ouais.... bref, j'étais pas loin de lui, il était temps que je l'ouvre un peu, je m'étais grattée l'arrière de la tête avant de commencer.

"...J'ai rien cont' l'idée de l'embuscade, si vous arrivez à désarmer ces connards, on peut s'en occuper, Lili a déjà réussit à en amocher un donc si un de ces fils de chien avait le malheur d'être désarmé, elle pourrait s'en occuper... elle peut aussi le faire même s'ils sont armés... Ah et si vous vous demander, elle est plus forte que nous pour la force brute oui, je le dirais pas sinon."

Ca m'avait clairement fait chier de dire ça, je voulais pas l'impliquer plus mais... elle était assez forte pour s'occuper d'au moins un de ces mecs en un versus un. Par contre... je pouvais de moins en moins m'appuyer sur mon pied gauche ça commençait à me les briser, vraiment j'allais pas être un boulet, ça vous pouvez toujours courir, mon pied pourra exploser autant qu'il voudra mais après tout ce bordel.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Sam 18 Juil 2015, 23:51

Dans ce brouhaha incessant, ce tiraillement de nos liens, j’avais finis mes préparatifs. Mon maigre arsenal se composait de mon épée et de 5 couteaux de lancer parfaitement équilibrés. J’espérais pouvoir m’en servir assez rapidement, sachant pertinemment qu’avec l’entraînement que j’avais reçu, chaque couteaux irais se planter où je lui dirais. Mon pouvoir n’y était pas étranger.

La belle entende de l’académie s’était dissoute dans la peur et l’incertitude. Plus personne ne prenais le temps d’écouter l’autre, milles plans naissaient et mourraient sans qu’il n’y ai de concertation. Deux groupes s’opposaient : Les partisans du retranchement, donnant priorité au soin et à la protection mais ne proposant rien pour en finir avec cette attaque.
De l’autre, les pro-offensifs, préférant attaquer pendant que les soldats n’étaient pas trop nombreux, préférant infliger que subir. Une tactique au combien dangereuse, mais radicale.

Pour ma part je restais dans mon coin. J’étais désespéré de devoir retomber dans un conflit. J’avais déjà été chassé, traqué par des hommes… Une fois au Mexique par un cartel de la drogue, et une fois au Congo, pas de manière personnel, mais le village ou je faisais escale avait été cible d’un génocide… A croire que je portais malheur aux gens que je croisais. Quoi qu’il en soit je savais que d’une manière ou d’une autre ILS rentreraient.

Tout le monde avait raison ironiquement. Il fallait bien évidemment se barricader le temps de soigner, préparer et trouver du matériel dans le gymnase et, pourquoi pas, en dehors grâce à des compétences… Mais personne ne tuerait les soldats à nos places. Pas plus qu’il ne fallait espérer fuir vu notre nombre… trop grand… Trop visible… Et l’ennemie trop organiser… Le périmètre devait déjà être bouclé ou le serait bientôt. Et bon sang ! ILS avaient violé notre refuge ! Tué nos camarades !! Mon sang bouillait dans mon corps mais je me repris vite… Pas le moment pour cela.

Le gymnase nous plaçait en position de force, mais nous bloquait aussi dans nos déplacements. Ce lieu était à la fois une force et une faiblesse. Nous avions renforcé ce potentiel de forteresse en barricadant, il fallait désormais lui donner un pouvoir offensif.

Parallèlement divers personnes cherchaient du matériel.

Mais ce qui retient le plus mon attention fut ceux qui se préparaient à attaquer. Par système de guerilla.
Maxime allait tenter d’enlever des casques aux soldats… parfait j’allais pouvoir user de mes couteaux…
Le groupe de l’embuscade me plaisait aussi. Avec mes compétences en arts martiaux et mon épée je pouvais faire pencher la balance.

-Lynn ! J’en suis si vous avez besoin de moi !

Attendant que les préparatifs se mettent en place, je vins me placer prêt d’une fenêtre donnant sur l’infirmerie et les soldats la gardant…

-Maxime, si tu arrives à retirer ne serais ce qu’un masque je balancerais l’un de mes couteaux… à la seconde même. Compte sur moi ! Dis-je avec un clin d’œil.

J’étais prêt… prêt pour la suite

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Dim 19 Juil 2015, 01:30




Pendant que tout le monde s'affairait à ses activités plus ou moins personnelles, la neige s'était mise à tomber dehors, sur tout Tsuki, une véritable tempête blanche, réduisant grandement la vision de vos adversaire mais aussi la votre, seulement vous bénéficiez de l'avantage d'être au chaud et au sec alors que la progression des soldats se fera plus lente dans ce blizzard.

Indications supplémentaires :

- Maxime : Pour les casques que tu retire lors de ton premier passage, tu parviens à retirer celui du soldat étant allongé par terre avec le Minimi, tu retires aussi celui d'un autre soldat sortant du matériel d'une de leurs caisses. Au retour, tu retires celui d'un soldat qui tient un bélier, ainsi que celui de l'autre soldat tenant le même bélier et en plus tu arraches les câbles qui relient ses armes à son dos. A l'infirmerie, tu obtiens un jet de dés critique, tu y trouves un sac médical. Ce sac contient : bandages, compresses stériles, alcool, désinfectant, anti-douleurs, pansements, fil stérile et aiguilles, pince, briquet, ceinture à garrot, ciseaux, scotch médical, scalpel, seringue, anesthésiant, pochettes de glace. C'est du matériel qui revient de droit à l'infirmière, elle pourra en exploiter le potentiel à son maximum.

-Maester : En te plaçant dans la lampe, tu peux observer la neige tomber violemment sur Tsuki, enveloppant de son manteau d'un blanc pur les soldats en train de déplacer un bélier en votre direction. Un soldat est allongé par terre, ayant le gymnase en joug avec le FN Minimi, deux soldats arrivent doucement mais surement, ralentis par la neige, avec le bélier. Et les sept autres se préparent ou cherchent une explication à cette neige. De nombreux véhicules sont stationnés au milieu des jardins, des jeeps, des camions, des remorques. Des tas de caisses jonchent le sol. D'autres soldats attendent dans les camions ou dans les jeeps.


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 02:13

Ryan était reparti pour la salle de chimie pour récupéré des ustensiles pour ses cocktails. Il trouva las bas des tubes à essai et des erlenmeyer. Ryan les mis dans un grand sac à bandoulière qu'il avait  trouvé plus tôt dans le gymnase. Il courut donc en direction du gymnase pour rapporter ses trouvailles. Une fois arrivé il voulut poussé la porte mais celele ci était fermé, les élèves à l'intérieur avaient du la barricadé. Ils l'avait oublie lui. Ne sachant que faire il réflechit etse dis qu'il avait du temps et de la place dans son sac pour trouver d'autres truc utileq. Ryan partit vers la cuisine ou il chercha partout des aliment et boissons et mis ce qu'il trouva dans son sac. (Demande jets de dés). Puis il courut pour partir dehors et tenter de trouver un' autre accès au gymnase. Une fois dehors il tomba sur l'improbable. Une imense tempête de neige tombait sur l'Académie, une tempête de neige en plein été. Faisant fis de cela Ryan s'élança. Travers le blizard en utilisant son puvoir à vitesse réduite de moitié pour ne pas heurté un soldat qui pourrait être sur sa trajectoire. Au loin il aperçut des camion et des jeeps au milieu du jardin garde par quelques soldats armés. Ryan continua de courrier jusqu'à l'arrière d'un camion ou personne ne se trouvait et fouilla la remorque. Il trouva plusieurs chose qu'il mit dans son sac (demande jets de dès) avant de partir à toute vitesse avec son pouvoir. Il tourna près du gymnase et vit qu'aucun accès n'était libre. Plus qu'une seule solution.
Il retourna à la vitesse du son à la porte de derrière le gymnase celle qui reliat ce dernier au bâtiment principal. Et commença abtamboutiner avec ses pieds et ses mains contre la porte en hurlant

-OUVREZ MOI. JE QUIS DERRIÈRE LA PORTE. BANDES D'ABRUTIS VOUS M'AVEZ ENFERMÉ DEHORS.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 03:43

Je l'avais fait, oui, j'y étais parvenue, j'étais fière de moi, j'avais réussi à mettre la main sur un sac complet pour les soins, et en plus de ça, j'avais fait bien plus que de faire tomber des casques, j'avais réussi à arracher des câbles dans le dos d'un des hommes qui par contre mauvaise nouvelle, portait un bélier, il fallait que je fasse au plus vite et que je donne mes informations, ainsi que je donne ce sac à quelqu'un de compétent, car courir vite ça ne permet pas de soigner des blessés.
Je passais donc par la porte arrière comme à l'aller, puis en arrivant, je refermais soigneusement derrière moi, vous imaginez bien le bordel si je venais à oublier.

Enfin bref, résumons ce que j'avais réussi à découvrir. J'avais réussi à faire tomber 4 casques sur 10, ce qui est un bon début, j'avais appris qu'ils voulaient utiliser un bélier ( Pas très malin de leur part soit dit en passant, on avait qu'à renforcer les barricades, et puis sans bouclier, il allait droit à l’abattoir s'ils venaient aussi près de la porte. ), et un des types sortait du matériel dans une caisse, n'ayant aucune notion en armement militaire, aucune idée de ce que ça pouvait être. Il fallait que j'utilise toutes ses informations pour faire quelque chose d'intelligent.

Quoi qu'il pût bien en être, ma première pensée fut de trouver quelqu'un de compétent avec des soins, et en faisant un tour d'horizon du haut de ma taille, je pouvais apercevoir une femme en tenu d'infirmière en train de soigner des gens, absolument parfait. Qui de mieux qu'une infirmière pour utiliser ce qui se trouve dans une infirmerie ? Je me dirigeais donc dans sa direction, arrivé à son niveau, je lui présentais le sac médical et lui dis.

- Tenez, j'ai trouvé ceci en cherchant dans l'infirmerie, j’espère que cela vous sera utile.

Sans vraiment attendre un merci ou autre, ce n'était pas pour cela que j'avais fait tout ça, je me mis en direction de la jeune fille de tout à l'heure et du surveillant qui était avec elle, il fallait que je fasse part de mes découvertes et de ce que j'ai fait.

- Pardonnez-moi, je reviens de l'infirmerie, j'ai réussi à trouver du matériel médical, et en se faisant, j'ai réussi à enlever quelques casques et à retirer le câble de l'un d'entre eux, ce n'est pas grand chose, mais je pense que ça peut nous servir. Ensuite en passant à travers leur groupe, j'ai pu remarquer un bélier tenu par deux hommes, et un autre sortant du matériel, mais je ne peux vous dire lequel, je n'y connais rien. J'espère avoir était utile, et je suis toujours là s'il y a besoin de mes capacités.

J'étais satisfait de moi, mais il était trop tôt pour crier victoire...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Raclaw le Dim 19 Juil 2015, 11:16

Raclaw revint vers le groupe qui continuait a se diviser encore plus avec ceux qui voulait éradiquer les soldats a l'èxtérieur et ceux qui préféraient rester caché et soigner les blessés. le Diamant nommé Maestser était maintenant entouré d'une foule d'élèves proposants des idées et leur aide pour différentes choses. Raclaw se mit au niveau des barricades et y déposa les 5 arcs et les 50 flèches qu'il avait trouvé plus loin avant de dire.

-y'as des armes pour ceux qui veulent.

puis il ls'alluma une cigarette sur laquelle il tira une longue bouffé avant de s'asseoir par terre dos au mur. apres tout il ne pouvait rien faire d'autre. Il avait fais son maximum. il scruta le gymnase et vit tout le monde qui s'affairaient. Mais il remarqua que Ryan n'était plus la ou pouvait t'il être? Raclaw se dit que c'était sans doute qu'il était parti et qu'il allait revenir. il ferma donc les yeux histoire de se reposer . après tout il avait quand même pas mal utiliser son pouvoir face aux soldats pour arriver au gymnase.don un peu de repos ne pouvait pas lui faire de mal. La  situation ne pouvait pas être plus bordélique que celle la.




Raclaw Theme

Raclaw Investigation/ Reflexion Theme

Raclaw Battle Theme
avatar
Raclaw

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Célestia le Dim 19 Juil 2015, 11:17

Les plans s'enchaînaient encore, plus ou moins suicidaires, pendant que j'attendais une réponse de Maester qui se faisait quelque peu attendre. En même temps, je réfléchissait à ce que l'on pourrait bien faire si jamais les soldats parvenaient à entrer. Enfin, je pensai à ça, mais j'espérai qu'ils ne rentrerai pas, parce que sinon, on est dans la merde jusqu'au cou.

Quelqu'un entra soudainement et donna quelque chose à l'infirmière. Sûrement un sac médical. Puis il s'approcha de Maester, de la fille rousse ainsi que de moi, puisque j'étais juste à côté, et dit :

- Pardonnez-moi, je reviens de l'infirmerie, j'ai réussi à trouver du matériel médical, et en se faisant, j'ai réussi à enlever quelques casques et à retirer le câble de l'un d'entre eux, ce n'est pas grand chose, mais je pense que ça peut nous servir. Ensuite en passant à travers leur groupe, j'ai pu remarquer un bélier tenu par deux hommes, et un autre sortant du matériel, mais je ne peux vous dire lequel, je n'y connais rien. J'espère avoir était utile, et je suis toujours là s'il y a besoin de mes capacités.


Bonne nouvelle, mais ce n'étais pas à moi de dire quoi que ce soit. Après tout, ce n'étais pas moi qui dirigeais les opérations... Soudain, la température baissa, prenant des allures de températures d'hivers. Euh... Mais attendez, la météo doit avoir pété un câble... Je me dirigeai vers la fenêtre et... ouais, bon, la météo a pété un câble. Il neige en plein été. C'est le monde à l'envers... Je prévins Mae' :

- Heu... Il neige en plein été ! Et si tu me croit pas, regarde par la fenêtre ! Et, euh... Y'a quelqu'un coincé dehors, il est devant la porte arrière, je rajoutai en entendant une voix hurler.

Je retournai vers Maester en me frottant les bras. Avec les habits qu'on avait, on se les caillait... J'espérai trouver de quoi réchauffer les autres... Je m'approchai de celui qui avait réussi à enlever les casques des soldats et lui dit :

- Écoute, je vais te demander un truc : tu pourrai aller à l'infirmerie encore une fois pour y trouver des trucs du genre couvertures ? Parce que là sérieux on se les caille pas mal... Je chercherai des choses de mon côté, dans le gymnase. Après, si c'est trop t'en demander, ce n'est rien...

Puis je me tournai vers Mae' en lui disant :

- Je reviens, je vais chercher de quoi tous nous réchauffer.

Puis je m'éloignai de lui à la recherche de quelques couvertures ou autre dans le gymnase...

[Demande de lancé de dés pour trouver de quoi se réchauffer si possible]


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Juro Maeda le Dim 19 Juil 2015, 12:43

Je venais de récupérer quelques informations intéressantes sur la position des soldats et l'actuelle situation en dehors du gymnase, de quoi monter un plan d'embuscade, les idées que j'avais eu avant commençaient à pouvoir se concrétiser, il y avait moyen de faire des attaques déstabilisantes, mais malheureusement, tuer tout les soldats allait quand même être dur, je retournais donc à interrupteur que j'avais utilisé pour espionner dehors, et j'en ressortais, reprenant doucement une forme humaine, des personnes l'avaient surement remarqué, cela m'était bien égal après tout, j'essayais de faire avancer les choses.

En revenant, je vis qu'il y avait un peu d'agitation dans la salle, quelqu'un avait dû prendre la parole pendant mon absence, peut-être pour dire des idioties, je ne savais pas trop, je n'étais pas là, et pour le coup, ça ne m'intéressait pas vraiment de savoir ce que pensaient les gens qui voulaient s'imposer avec des idées idiotes, j'avais bien précisé que pour proposer des idées, il fallait venir me parler, je ne pouvais malheureusement pas tout gérer... Alors j'allais m'occuper de ceux qui voulaient bien me suivre.

Tandis que je regardais un peu la foule, afin de partager un peu ce que j'avais vu, une voix familière arriva à mes oreilles, je n'étais pas préparé... Elisan ? Je me suis retourné pour voir la jeune fille aux cheveux rouges, s'approchant de moi.

<< Hey Electricityman ! J'ai un truc à te proposer moi ! >>

La voir ici était à la fois décevant... J'aurais préféré qu'elle soit ailleurs, loin, en sécurité, mais en même temps, ça me faisait plaisir de la voir ici, elle était probablement l'une des personnes sur lesquelles je pouvais à présent le plus compter pour m'aider et me conseiller.
Alors je me mis à l'écouter attentivement, attendant son plan, et de peut-être peaufiner le mien avec les idées de tout le monde.

<< C'est pas attaquer qu'il faut faire, c'est les piéger. L'embuscade est la meilleure idée, il faut juste l'organiser. La première chose à faire c'est pas les tuer mais les désarmer. On peut leur faire perdre leur moyen si on les surprend. Et y a rien de mieux que les rendre vulnérable comme surprise. Je pense qu'on devrait les laisser croire à notre défaite, laisser entrer juste assez pour agir. Aprés on agit par vague, on les destabilise avec les illusionnistes, s'il faut je pourrais leur enlever leur casque, ensuite  les pouvoirs à longues distances pour les désarmer et alors on aurait une chance de les avoir avec les tirs, les coups et tout le reste. Il nous faut par contre un endroit de repli, et pas exposer les élèves avant la deuxième partie. C'est là le problème. Fin bref ! Tu fais ce que tu veux de cette idée. En tous cas je serais là. >>

Ah ! Elisan, je t'aime, l'une des seules personnes ici à réellement penser à une embuscade, je prenais en compte ses idées afin de faire un plan du tonnerre, je lui ai répondu discrètement, parce que d'autres personnes commençaient à s'approcher.

"Oui, j'ai aussi une idée d'embuscade, mais je pense qu'on ne doit pas les laisser rentrer vu la situation. Ah ! Et... Ouais, ça me fait plaisir de te revoir Eli'."

La bombe sexuelle hein ? J'allais beaucoup me fier à elle dans la suite des agissement. Pendant ce temps, Célestia s'était approchée pour me presser un peu sur le plan, oui il fallait faire vite, mais comme je le précise à chaque, faut pas se précipiter... On doit bien réfléchir à un moment aussi, pas agir vite parce qu'on est prit par le temps...

Suite à ça, une autre fille est venu proposer son aide pour une embuscade, une change-forme de ce que j'ai compris, elle pouvait se transformer en tigre, intéressant... Les clés étaient là, j'avais un plan, mais je voulais être sûr de ce que les autres en pensaient, ça ne servait à rien d'imposer quoique ce soit, je ne suis pas bon sur les stratégies de groupe alors je préférai qu'on me reprenne sur mes erreurs. Une autre personne est arrivée pour proposer elle aussi son aide.
Bien... Il fallait que je prenne un peu de hauteur pour proposer mon plan.

Je suis retourné sur l'estrade de Sid' afin de reprendre la parole, encore une fois... Pas pour un beau discours cette fois, mais bien pour le plan.

"Ecoutez-moi, s'il vous plaît ! Je sais que beaucoup d'entre vous ont envie de riposter... Mais pour porter une attaque ici, il va falloir agir méthodiquement, avec une réelle stratégie, je viens d'observer ce qu'il se passe dehors, et entre autre, des soldats sont désarmés, il y a un homme devant le gymnase avec une FN Minimi, deux autres soldats qui arrivent derrière avec un bélier... Tandis que les autres sont en retrait, pourquoi ? Parce qu'il neige ! Ceci peut en effet jouer à notre avantage pour une embuscade, on connait bien pour la plupart l'académie, ou au moins les alentours du gymnase. Alors voici mon plan pour les soldats qui sont aux alentours du gymnase..."

Je reprenais mon souffle avant d'enchaîner sur mon plan.

"Le but est d'éviter qu'ils rentrent dans le gymnase, on a quelques personnes blessées ici et on ne peut pas se permettre de les exposer aux soldats, mon idée est de les déstabiliser avant, de tenir le siège tout en faisant des petites escarmouches, je pense qu'on doit leur faire peur, les repousser, au moins le temps que quelqu'un d'extérieur nous vienne en aide... Et si cela n'est pas possible, alors, on devra faire tout notre possible pour les arrêter nous-mêmes, mais pour l'instant, on doit juste les repousser et tenir le gymnase, il doit rester intact, je suis bien conscient que ce n'est pas en attendant que cela se fera. Alors voilà comment je pensais répartir les tâches, les personnes avec des pouvoirs d'illusions, mentaux qui peuvent s'utiliser sur les soldats depuis l'intérieur, grâce à la simple vision d'eux, vous pouvez vous mettre au fenêtres et lancer vos assauts, tandis que des personnes rapides tels que Ryan ou moi, vont se faufiler dehors pour lancer des petites attaques furtives sur les soldats pendant qu'ils sont déstabilisés par les attaques mentales, quant aux pouvoirs longue distance, vous pouvez les utiliser, mais vous serez très probablement exposés et du coup, potentiellement en danger, je ne veux pas qu'on prenne de risques inutiles"

Je ne savais absolument pas quoi penser, et ce que les gens allaient me suivre, me dire mes erreurs et améliorer mon plan, ou est-ce qu'ils allaient repartir à faire n'importe quoi ? Impossible de le dire, il y avait de tout dans ce gymnase, des rebelles, des renfermés, des discrets... Impossible d'anticiper la réaction de tout le monde.
Alors pour finir, j'esquissa un sourire et je repris la parole.

"Quoiqu'il en soit, je ne suis pas un réel stratège de groupe, donc, si vous avez des idées pour modifier le plan, pour l'améliorer, n'hésitez pas, venez me faire part de vos idées, ensemble, on y arrivera mieux, divisés, on arrivera à rien. Mais, je pense que la neige est une bonne occasion de tester une embuscade, qui sait combien de temps ça va durer, autant en profiter, autant essayer."


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

tir au canard

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 12:58


Asling

Maybe I’m not ready for this.




Alors que j’observais Maxime, Rac revint avec 5 arcs et des flèches, une dizaine pour chaque arme. C’était vraiment parfait ! Perdu dans ce tourbillon d’armes à feu, alors que je n’étais expert qu’en armes blanches et de lancer !

-Rac c’est parfait merci ! Si je prends un arc et 10 flèches c’est bon ? Dis-je avec un sourire carnassier.

Chose bizarre, en ce temps de crise ma timidité s’était évaporée. C’est à cette pensée que je me dirigeais vers la fenêtre, commençant déjà l’immersion en moi-même permettant cette si grande précision à l’arc. Certains appelaient cela : appeler la cible. Appellation assez réaliste mais qui n’avait rien de magique. Il n’était question que d’expérience. Encore une fois je bénis l’enseignement des moines… Dommage qu’ils n’avaient pas inclus le maniement des armes feu…
J’arrivais devant la fenêtre… Plutôt une meurtrière aménagée. J’avais juste la place de manier l’arc. Dans le calme que procurait la concentration, je n’entendais plus rien. Je m’apprêtais à tirer 4 flèches sur les 4 soldats dépossédé de leurs casques. Après réflexion je décidais de viser le plus lointain d’abord car c’est le seul que je pourrais ajuster avec précision absolue.
A ce moment-là les soldats se mettraient en alertes et tenterons sûrement de se protéger. Je devrais donc les ajuster et tirer rapidement. Avec mon expérience je savais que je pouvais les toucher mais le Hasard faisait parfois mal les choses.
J’inspirais lentement, profondément, puis j’expirais de la même manière. Méthodiquement, bouffé d’air après bouffé d’air… Dans un même temps je visualisais la trajectoire de chaque flèches :
La première dans l’œil du soldat un peu sur la gauche, le plus loin, 1… La deuxième dans la tempe de celui se grattant le menton, ma flèche passant entre les deux affreux qui discutaient, 2… la troisième entre les deux yeux du mec stoïque en garde de la porte de l’infirmerie, 3… et la quatrième dans la tête du plus proche… peut-être dans l’oreille, 4 !!

Désormais j’avais appelé mes cibles, les quatre têtes me semblaient si proches… Je pris la première flèche, que j’encochais. Je continuais à me concentrer, à respirer, à visualiser tous les mouvements que j’allais réaliser dans l’instant prochain.

Puis soudain je su que c’était le bon moment. Ma flèche s’envola mais déjà j’encochais la deuxième, un cri, le deuxième trait partis. J’encochais la troisième alors que l’escouade s’affairait à saisir d’où provenait les flèches, troisième tir… J’encochais la dernière et retins mon souffle car celui-ci serait le plus proche de l’échec critique… la corde se retendis dans un claquement et je fermais les yeux.
Je me glissais le long du mur et m’assis, la tête entre les mains. Je ne savais pas si j’avais touché, l’appelle se concentrant sur les cibles et non le détail des résultats. Cette concentration avait été extrême et mon pouvoir me le fis sentir… j’imagine que sans le codex je n’aurais pas su comment utiliser tout ça avec tant d’habilité… je fermais donc les yeux et me reposais, un peu de sang au coin de la narine gauche.

(HRP: demande de lancé de dé pour mes tir)






Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Dim 19 Juil 2015, 14:36





En ouvrant le camion Ryan se retrouve nez à nez avec un convoi de soldat que si repose en attendant les ordres. Malgré la surprise, quatre réagissent assez rapidement et tirs en même temps sur Ryan, le touchant à divers endroits. En partant, Ryan manque de glisser à cause de la neige et perd son sac en chemin.

Pendant ce temps, Asling possédant un arc, touche le soldat allongé au sol avec le Minimi à l'épaule, mais la flèche ne s'enfonce que très peu dans son épaule, à peine de quoi lui faire légèrement mal, et une autre flèche érafle la temps d'un des soldats portant le bélier, créant un fort saignement sur son visage, lui gênant sa vue.


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 14:58

<< Oui, j'ai aussi une idée d'embuscade, mais je pense qu'on ne doit pas les laisser rentrer vu la situation. Ah ! Et... Ouais, ça me fait plaisir de te revoir Eli'.
- Moi aussi Mae, même si j'aurais préférais que ce soit plutôt autour d'une table ! Mais. .. >>


Je me tus quand je remarquais qu'on était écouté. Je pensais pas qu'une simple discution avec Maester amènerait tant de monde à s'y intéresser ! Il avait pas à dire, dans ces circonstance on avaot besoin d'un leader ! Mais les gens rebondissaient la plus part sur mon idée. Y avait peut être des chances à ce que je n'ai pas dit n'importe quoi ! D'ailleurs un garçon aux cheveux noirs me disant vaguement quelque chose m'avait coupé dans ma lacée pour intervenir.

<< Laisse moi faire pour les casques, je peux gérer. >>

J'avais à peine ouvert la bouche qu'il était parti... Oh je vois son pouvoir avait un rapport avec la vitesse ! Il allait donc de suite enlever leur casques ? Au moins ça nous avancerait ! Une fille avec deux couettes bleues de chasue côté de la tête finit par s'avancer en posant ses mains sur les hanches.

<< Bon, du coup, on fait quoi ? Faudrait sérieusement se dépêcher parce que, je sais pas si vous l'avez remarqué, mais les soldats commencent à nous tirer dessus, et heureusement que nos barricades tiennent le coup... Mais pour combien de temps ? Ce n'est plus qu'une question de temps avant que les soldats n'essaient de défoncer la porte avec un bélier ou je ne sais quel autre instrument... Et là, pas sûre qu'elles vont tenir longtemps... >>

Je regardais Mae. S'il arrivait à gérer les élèves c'étaient sûrement à lui de prendre une décision mais c'était prendre de grande responsabilité et cela pouvait être plus qie difficile pour une seule personne... Avant qu'une réponse soit donnée, une blonde à la peau plutôt mate s'avança vers nous.

<< Moi j'aime bien l'idée de l'embuscade, ça peut être marrant en plus, parce que tel est pris qui croyait prendre. Et j'ai une idée, avec mon pouvoir, je peux prendre une autre forme, un énorme tigre blanc, peut-être que vous m'avez vu dehors tout à l'heure. Et du coup, si ils rentrent ici, je pourrais me cacher derrière quelque chose et au moment de leur tomber dessus, on les surprend en faisant quelque chose pour détourner leur attention et moi je leur saute dessus. C'est bien comme idée ?... Je suis pas très forte pour trouver des idées...>>

Pire qu'une illusion ! ça pourrait marcher si quelqu'un pouvait assurer sa protection... mais moi je le pouvais ! Elle se tourna vers moi, maintenant que je la regardais vraiment elle me disait quelque chose.

<< Juste, comment tu t'appelles ? On s'était croisé y a longtemps au parc mais j'ai jamais eu l'occasion de te demander ton prénom... >>

C'est vrai ! Je m'en rappelais ! Je lui fis un petit sourire malgre les circonstance.

<< Moi c'est Elisan et toi ? En tous cas je trouve que ton idée est plus qu'exploitable ! Je te protègerais si tu te lances ! >>

C'est là qu'une fille à la chevelure feu prit la parole à son tour.

<<...J'ai rien cont' l'idée de l'embuscade, si vous arrivez à désarmer ces connards, on peut s'en occuper, Lili a déjà réussit à en amocher un donc si un de ces fils de chien avait le malheur d'être désarmé, elle pourrait s'en occuper... elle peut aussi le faire même s'ils sont armés... Ah et si vous vous demander, elle est plus forte que nous pour la force brute oui, je le dirais pas sinon. >>

L'entité qui avait donc attaqué l'homme s'appelait alors Lili. Et bien quel pouvoir ! Bonne aide en tous cas !  Un autre garçon alors s'avança vers cette fille.

<< Lynn ! J’en suis si vous avez besoin de moi ! Maxime, si tu arrives à retirer ne serais ce qu’un masque je balancerais l’un de mes couteaux… à la seconde même. Compte sur moi ! >>

C'était une nouvelle personne sur qui ont pouvait compter ! Un courant d'air glacial entra dans le gymnase et j'avais à peine touné la tête vers la porte qu'elle était fermée et que le supposé Maxime était revenu.

<< Pardonnez-moi, je reviens de l'infirmerie, j'ai réussi à trouver du matériel médical, et en se faisant, j'ai réussi à enlever quelques casques et à retirer le câble de l'un d'entre eux, ce n'est pas grand chose, mais je pense que ça peut nous servir. Ensuite en passant à travers leur groupe, j'ai pu remarquer un bélier tenu par deux hommes, et un autre sortant du matériel, mais je ne peux vous dire lequel, je n'y connais rien. J'espère avoir était utile, et je suis toujours là s'il y a besoin de mes capacités. >>

Un bélier ? Oh là ! Si on ne pouvait pas refermer la porte, ça serait pas bon ! A moins que... à moins que l'on pouvait lancer le plan avec lui.

<< Heu... Il neige en plein été ! Et si tu me croit pas, regarde par la fenêtre ! Et, euh... Y'a quelqu'un coincé dehors, il est devant la porte arrière. >>

De la neige ! Ouh mauvais signe ! Il y avais forcément de la magie là ! Pourtant c'était les soldats les plus désavantagés. C'est étrange. Et elle continua.

<< Écoute, je vais te demander un truc : tu pourrai aller à l'infirmerie encore une fois pour y trouver des trucs du genre couvertures ? Parce que là sérieux on se les caille pas mal... Je chercherai des choses de mon côté, dans le gymnase. Après, si c'est trop t'en demander, ce n'est rien... Je reviens, je vais chercher de quoi tous nous réchauffer.>>

Des couvertures ? J'en voyais pas l'intérêt si on devait bouger... enfin peut-être pour les blessés ! Mais je m'atardais pas et me concentrais sur Mae qui avait repris sa place sur ce que l'on pourrait appeler une estrade.

<< Ecoutez-moi, s'il vous plaît ! Je sais que beaucoup d'entre vous ont envie de riposter... Mais pour porter une attaque ici, il va falloir agir méthodiquement, avec une réelle stratégie, je viens d'observer ce qu'il se passe dehors, et entre autre, des soldats sont désarmés, il y a un homme devant le gymnase avec une FN Minimi, deux autres soldats qui arrivent derrière avec un bélier... Tandis que les autres sont en retrait, pourquoi ? Parce qu'il neige ! Ceci peut en effet jouer à notre avantage pour une embuscade, on connait bien pour la plupart l'académie, ou au moins les alentours du gymnase. Alors voici mon plan pour les soldats qui sont aux alentours du gymnase... Le but est d'éviter qu'ils rentrent dans le gymnase, on a quelques personnes blessées ici et on ne peut pas se permettre de les exposer aux soldats, mon idée est de les déstabiliser avant, de tenir le siège tout en faisant des petites escarmouches, je pense qu'on doit leur faire peur, les repousser, au moins le temps que quelqu'un d'extérieur nous vienne en aide... Et si cela n'est pas possible, alors, on devra faire tout notre possible pour les arrêter nous-mêmes, mais pour l'instant, on doit juste les repousser et tenir le gymnase, il doit rester intact, je suis bien conscient que ce n'est pas en attendant que cela se fera. Alors voilà comment je pensais répartir les tâches, les personnes avec des pouvoirs d'illusions, mentaux qui peuvent s'utiliser sur les soldats depuis l'intérieur, grâce à la simple vision d'eux, vous pouvez vous mettre au fenêtres et lancer vos assauts, tandis que des personnes rapides tels que Ryan ou moi, vont se faufiler dehors pour lancer des petites attaques furtives sur les soldats pendant qu'ils sont déstabilisés par les attaques mentales, quant aux pouvoirs longue distance, vous pouvez les utiliser, mais vous serez très probablement exposés et du coup, potentiellement en danger, je ne veux pas qu'on prenne de risques inutiles Quoiqu'il en soit, je ne suis pas un réel stratège de groupe, donc, si vous avez des idées pour modifier le plan, pour l'améliorer, n'hésitez pas, venez me faire part de vos idées, ensemble, on y arrivera mieux, divisés, on arrivera à rien. Mais, je pense que la neige est une bonne occasion de tester une embuscade, qui sait combien de temps ça va durer, autant en profiter, autant essayer. >>

Et bien ! Long discours ! Mais j'étais un peu déçue. Je comprenais son envie de ne pas mettre en danger le moindre élève pourtant je ne pouvais m'empêcher de penser que dans le gymnase entouré par les élèves prêt â se battre, il était possible de les tenir sous notre joug. Mais j'allais respecter cette decision ! Par contre l'idée qui venait de germer dans ma tête me semblait efficace et je pensais qu'elle ne metterais personne en mauvaise posture et surtout qu'elle aiderait pour la suite du plan de Maester. J'élevais alors la voix pour me faire entendre du plus grand nombre.

<< Je crois qu'on pourrait utiliser le bélier à notre avantage ! >>

Je regardais le type qui avait parlé de son pouvoir nommé Encounter.

<< Si on ouvrait les portes au dernier moment, est ce que tu serais capable de renvoyer le coup en arrière ? On refermerait tout de suite après alors que le bélier pourrait blesser les soldats qui se tiennent derrière. >>

Je regardais ensuite la transformiste et enchainais : << Et je pense qu'à nous deux on peut s'occuper du gars avec le Minimi. Tu l'attaquerais sur le coté pendant que je te couvrirait de l'autre coté en utilisant les deux boucliers récupérés et que je tenterais de le désarmer si tu reussis a ronpre les raccords dans son dos. Tu marches avec moi ? >>

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 15:33

Plonger dans mes pensées je n’avais pas remarqué que quelqu’un s’approcher  de moi, alors qu’elle m’expliquer que le surveillant l’envoyer pour qu’elle m’aide. En redressent la tête je lui explique qu’il faut qu’elle parte voir l’infirmière à l’autre bout du gymnase, j’avais les premier soins mais pas les mêmes connaissances qu’elle. Alors que je réfléchis je me tourne vers le deuxième roux du groupe, si personne ne voulait s’écouter il fallait prendre personne par personne, pour pouvoir se comprendre. Il fallait diviser les troupes sinon ça aller devenir du grand n’importe quoi.

Je décide donc de lui prendre l’avant-bras et de l’écarter un peu du groupe, il avait l’air pas si idiot que ça. Mon pouvoir pourrait en plus de ça aider, mais il va falloir se mettre sur la même longueur d’onde. Il se laissa rapidement faire, avant de s’arrêter et de me fixer dans le blanc des yeux. Je lui fis signe de se baisser un peu, pour qu’il m’écoute attentivement.

-Ecoute j’ai peut-être une idée pour toi, je pense que tu as compris que l’on doit se débrouiller par nous même pour réussir à sauver le groupe. J’ai un pouvoir qui risque de t’aider, mais pour cela il faudrait avoir une bonne stratégie.

Je pensais à l’embuscade depuis un moment, mais aussi à la survie des blessés. Le besoin de nourriture d’eau et de soin était très important, mais il manquer encore le garde-manger même si la première expédition a ramené beaucoup d’ustensile très utile pour l’infirmière. Le regarde qui part à droite, puis à gauche je relève la tête vers lui. Beaucoup plus grand que moi il avait l’air assez imposant, mais l’habit ne fait pas le moine. Sans décrocher mes pupilles des siennes je lui explique l’idée.

-Mon pouvoir peut me faire voir dans le passé des gens, mais pour ça il faut que je croise le regard de l’autre personne. Si on arrive à attraper quelqu’un de grader dans les camps ennemie on pourra découvrir pourquoi ils sont tous là et ce qu’ils veulent exactement. Après j’ai d’autre projet, mais le plus important serait de faire ça, et ensuite peut être trouvé une ou deux personne qui aurait l’intelligence de nous suivre et de ne pas foncer tête baisser.


Je relance un regard au tour de moi, et lui lâche le bras pour croiser les miens sous ma poitrine. L’air déterminer comme le sourire malicieux se présenter sur mon visage.

-Au fait je suis Elizabeth, alors tu me suis ?


Dernière édition par Elizabeth S Turner le Dim 19 Juil 2015, 17:47, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 16:36

Le flux de stratégies et de discussions ne cessait d'augmenter et je commençais à m'inquiéter légèrement de comment nous allions finir... A ce rythme, on allait tous y rester. Bien que tout le monde discute et réfléchit, rien ne se met en place. Du moins c'est ce que je pensais, peu après la fille aux cheveux bleu retourna parler au diamant:

<< Heu... Il neige en plein été ! Et si tu me croit pas, regarde par la fenêtre ! Et, euh... Y'a quelqu'un coincé dehors, il est devant la porte arrière. >>

Il ne manquait plus que ça! Je connais ma force mais surtout mes faiblesses... Et ce n'est pas le moment de tomber malade. Et bien, heureusement que je porte tout le temps des kimonos, même si celui d'aujourd'hui est court. Décidément, la situation devient de plus en plus étrange. Je n'eus pas le temps de m'attarder inutilement dessus que le Diamant annonça finalement son plan, après avoir été abordé de tous les cotés et que les élèves aient commencer à se diviser:

<< Ecoutez-moi, s'il vous plaît ! Je sais que beaucoup d'entre vous ont envie de riposter... Mais pour porter une attaque ici, il va falloir agir méthodiquement, avec une réelle stratégie, je viens d'observer ce qu'il se passe dehors, et entre autre, des soldats sont désarmés, il y a un homme devant le gymnase avec une FN Minimi, deux autres soldats qui arrivent derrière avec un bélier... Tandis que les autres sont en retrait, pourquoi ? Parce qu'il neige ! Ceci peut en effet jouer à notre avantage pour une embuscade, on connait bien pour la plupart l'académie, ou au moins les alentours du gymnase. Alors voici mon plan pour les soldats qui sont aux alentours du gymnase... Le but est d'éviter qu'ils rentrent dans le gymnase, on a quelques personnes blessées ici et on ne peut pas se permettre de les exposer aux soldats, mon idée est de les déstabiliser avant, de tenir le siège tout en faisant des petites escarmouches, je pense qu'on doit leur faire peur, les repousser, au moins le temps que quelqu'un d'extérieur nous vienne en aide... Et si cela n'est pas possible, alors, on devra faire tout notre possible pour les arrêter nous-mêmes, mais pour l'instant, on doit juste les repousser et tenir le gymnase, il doit rester intact, je suis bien conscient que ce n'est pas en attendant que cela se fera. Alors voilà comment je pensais répartir les tâches, les personnes avec des pouvoirs d'illusions, mentaux qui peuvent s'utiliser sur les soldats depuis l'intérieur, grâce à la simple vision d'eux, vous pouvez vous mettre au fenêtres et lancer vos assauts, tandis que des personnes rapides tels que Ryan ou moi, vont se faufiler dehors pour lancer des petites attaques furtives sur les soldats pendant qu'ils sont déstabilisés par les attaques mentales, quant aux pouvoirs longue distance, vous pouvez les utiliser, mais vous serez très probablement exposés et du coup, potentiellement en danger, je ne veux pas qu'on prenne de risques inutiles Quoiqu'il en soit, je ne suis pas un réel stratège de groupe, donc, si vous avez des idées pour modifier le plan, pour l'améliorer, n'hésitez pas, venez me faire part de vos idées, ensemble, on y arrivera mieux, divisés, on arrivera à rien. Mais, je pense que la neige est une bonne occasion de tester une embuscade, qui sait combien de temps ça va durer, autant en profiter, autant essayer. >>

Bon, et bien je pense que si chacun arrête de vouloir tout changer, on pourra agir avant de se faire avoir. Même si niveau équipement, on était vacheme..... Hum vraiment loin derrière eux, au moins maintenant que le type aux cheveux rouges avait ramené des arcs, il y aura donc des gens qui pourront attaquer avec plutôt que d'apprendre en dernière minute comment se servir d'un fusil. Même si le bélier reste problématique.

<< Je crois qu'on pourrait utiliser le bélier à notre avantage ! >>

Et bien, apparemment c'est réglé. Elle s'adressa ensuite à deux personnes en particulier pour leur proposer son plan. Je n'y prêtas pas plus d'attention, le fait est que je n'avais plus à m'en soucier. Je me ravenças donc vers le diamant, Maester, pour lui proposer mon aide mais aussi pour savoir si il était préférable pour moi d'attaquer avec l'arc ou d'attaquer directement les soldats.

-"Maintenant qu'un plan concret est en place, j'aimerais vous expliquer rapidement mon pouvoir, histoire d'essayer de vous donner une idée pour aider le plan. De manière abrégée, mon corps est composé de cristaux, qui sont également des cellules et qui se régénèrent donc rapidement."

Bien entendu, je n'énonçait pas mon pouvoir juste pour le laisser réfléchir encore plus, comme si il n'était pas déjà assez occupé... Je n'avait pas de plan de groupe mais au moins un moyen de me rendre plus efficace pour faciliter la tâche aux autres. Je repris donc, toujours dans le plus grand calme.

-"Je peux les faire sortir de mon corps sous n'importe quelle forme ou me créer une armure de cristal. Je pense donc pouvoir aider lors de l'attaque physique des soldats en combinant mon armure à ma force qui est, je dois l'admettre, démesurée par rapport à la normale à cause de la consistance de mon corps."

Parce que oui, le fait que je sois constituée de cristaux rend mon l'intérieur de mon corps plutôt solide, particulièrement mes muscles. Et puis, le cristal est léger, donc ma vitesse de déplacement devrait également convenir. Maintenant, ce que j'allais faire ne dépendait pas que de moi, loin de là.

-"Et puis, je sais également me servir d'un arc, donc je vous laisse le choix de m'utiliser de près ou loin, en fonction du besoin."

Et bien, finalement je le laissais réfléchir encore un peu, mais que ce soit l'un ou l'autre, tant que je pouvais servir à quelque chose et faire en sorte de faire fonctionner le plan des autres, ça me suffit. C'est pourquoi, jusqu'ici je n'ai pas mentionner une quelconque stratégie et que j'ai préférer me contenter d'aider. C'est déjà assez le foutoir, et tout le monde gueule et dit aux autres d'arrêter de jouer aux héros alors qu'ils font pas mieux eux-même! Et voilà, je reperds mon sang froid simplement en y repensant. Soit, ça devrait se calmer donc plus besoin de s'énerver, je présume...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Juro Maeda le Dim 19 Juil 2015, 18:04

Après l'exposition de mon plan, Elisan est revenue pour proposer d'autres idées à haute voix

<< Je crois qu'on pourrait utiliser le bélier à notre avantage ! >>

Elle est ensuite parti parler avec Warren qui était non loin, tandis qu'une autre fille, que j'avais ramené, Aura, était elle aussi venue me voir pour m'expliquer son pouvoir

-"Maintenant qu'un plan concret est en place, j'aimerais vous expliquer rapidement mon pouvoir, histoire d'essayer de vous donner une idée pour aider le plan. De manière abrégée, mon corps est composé de cristaux, qui sont également des cellules et qui se régénèrent donc rapidement. Je peux les faire sortir de mon corps sous n'importe quelle forme ou me créer une armure de cristal. Je pense donc pouvoir aider lors de l'attaque physique des soldats en combinant mon armure à ma force qui est, je dois l'admettre, démesurée par rapport à la normale à cause de la consistance de mon corps. Et puis, je sais également me servir d'un arc, donc je vous laisse le choix de m'utiliser de près ou loin, en fonction du besoin."

J’acquiesçai pour lui dire que son aide allait être utile, puis je me suis retourné vers l'assemblée, cherchant d'autres personnes qui pouvaient venir me présenter des idées.
Mais tout ce que je vis à ce moment n'était pas vraiment ce à quoi je m'attendais... Des petits groupes s'étaient formés, discutant de plans divers et variés chacun de leur côté, comme si de rien n'était. Donc mon travail n'avait servi à rien ? Ils préféraient se diviser et agir chacun par petits groupes indépendants et non coordonnés ? Je trouvais cela idiot, j'avais déjà trouvé que certaines personnes présentes dans le gymnase n'avait pas assez d'intelligence pour comprendre l'actuelle situation... Mais là c'était plutôt incroyable.
N'ayant plus d'idée pour gérer ce groupe à présent divisé... Je passai à un autre de mes idées... Établir un contact avec les dortoirs, pour voir comment ils s'en sortaient là-bas, combien de personne il y avait et les ressources qu'ils avaient sous la main.
Mais avant de partir, il fallait que je règle plusieurs choses, je me suis en premier lieu dirigé vers Elisan et Warren, pour leur donner les commandes du gymnase pendant mon absence, ces deux là étaient probablement les plus aptes à gérer ici, d'après leur façon d'agir et leurs idées.

"Elisan, Warren, je vais m'absenter quelques temps, je vais essayer d'établir un contact avec les dortoirs, histoire de voir comment ils s'en sortent là-bas, si jamais il y a des gens là-bas, alors en attendant, est-ce que vous pouvais gérer le fiasco qu'il y a ici."

Fiasco... J'étais gentil, j'avais plus envie d'appeler ça le "Regroupement des Idiots "Intellectuels" Anonymes", mais je ne pouvais pas dire ça à des élèves n'étant pas concernés, faisant l'exception du groupe, à savoir un peu réfléchir à la situation... Mais j'étais plutôt déçu de la façon dont les gens ici essayaient de protéger...
Ils étaient tous égoïstes, à ne penser qu'à sauver leur peau, sans penser aux quelques élèves, très jeunes, apeurés par cette situation... J'avais réellement l'impression qu'ils ne réalisaient pas qu'ils n'étaient pas seuls ici, dans ce gymnase, et qu'on ne pouvait pas envoyer certaines personnes se battre... Sans parler des blessés qu'ils pouvaient y avoir... Ils étaient inconscients...

Je réfléchissais à une dernière chose, il était probablement dangereux pour moi d'arriver aux dortoirs seul, si jamais ils étaient envahis par des soldats, il ne fallait pas que je sois seul... Ma réflexion ne dura pas longtemps, je n'avais pas de meilleure solution que de demander à Sidney de m'accompagner, elle était capable de beaucoup de choses et c'était probablement la meilleure partenaire que je pouvais prendre pour cette "Mission".
Rapidement, je me suis mis à sa recherche, passant à travers la foule en essayant de bousculer personne. En passant proche d'une des portes, j'ai entendu la voix de Ryan dehors, il s'était enfermé dehors... Il aurait dû m'écouter lui aussi, encore un... M'enfin, j'ai hésité à le laisser dehors, mais il semblait mal en point alors j'ai ouvert la barricade le temps de le laisser rentrer puis j'ai refermé, il était extrêmement blessé, je l'ai emmené près de l'infirmière pour qu'elle s'en occupe, s'en rien dire de plus, je n'avais plus rien à dire ici pour l'instant.
Je suis directement reparti à la recherche de Sid', elle devait bien être là, quelque part... Pourtant je ne la voyais nul part, son talent de camouflage était au dessus...

Après quelques recherches, je l'avais finalement retrouvé... Bon, maintenant il fallait lui exposer ce que je voulais faire, mais loin des autres, je ne voulais pas alarmer qui que ce soit, alors je l'ai attrapé par le bras pour la tirer dans un coin sombre, où il n'y avait personne, puis alors je commençai à lui expliquer.

"Hey Sid', j'vais essayer d'établir le contact avec les dortoirs, tu veux essayer de me rejoindre là-bas ? Si jamais comme ça j'ai un problème, on est deux pour gérer."

N'ayant pas trop le temps et voulant surtout pouvoir savoir comment ils s'en sortaient aux dortoirs, je ne lui ai pas laissée le temps de répondre, j'ai repris la parole.

"Enfin, je te propose à toi parce que je pense que tu es la partenaire la plus apte à m'accompagner dans cette situation, et aussi probablement celle qui pourra me rejoindre avec le moins de problème aux dortoirs. Moi je vais passer par le réseau électrique pour y aller, je t'oblige à rien, mais si tu souhaites m'accompagner, il faudra que tu sois discrète... Bref comme tu veux Sid'."

J'ai esquissé un sourire, genre un sourire que veux dire "J'reviens dans pas longtemps", juste avant de partir assez rapidement vers l'interrupteur le plus proche...
Je me suis transformé à nouveau en boule électrique, me laissant aspirer par l'interrupteur tandis que je jetais un dernier coup d’œil sur la foule du gymnase, j'espérai juste qu'en revenant, ils aient réussi à faire quelque chose de pas trop idiot...

Je me dirigeai à présent vers les dortoirs, il fallait qu'il y ai des élèves là-bas aussi... Qu'ils s'en sortent... Tous, on devait s'en sortir.


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 18:10

Finalement personne n'était venu lui proposé son aide, enfin si une petite fille au cheveux bleue qui ne lui serait d'aucune utilité lors de cette excursion. On pouvait toujours constaté que les gens qui se trouvaient dans le gymnase ne c'était toujours pas calmer, ils criaient et pleurnichaient dans tous les sens. D'autre sortait puis revenait comme ci l'on se trouvait dans un bar, du jamais vu dans une situation aussi critique que celle la.. En voyant tout cela Myo ne pu s’empêche d'étouffer un rire et d'imaginer ce qu'ils ferraient tous le jour de la fin du monde.

Il jeta a nouveau un coup d’œil a droite puis a gauche histoire de voir ce que les autres faisaient, il aperçu un attroupement ce formé devant le diamant de toute a l'heure. Ils étaient tous la devant lui exposé leur idée et a attendre qu'il prenne une décision, quelques un d'entre eux semblait avoir parlé d'embuscade ou de je ne sais trop quoi. Intrigué Myo décida donc de s'approcher d'eux pour mieux entendre ce qu'ils disaient, ils commencèrent donc a exposé leur plan et a parler de faire diversion avec je ne sais trop quoi..

Malheureusement pour eux celui qui prenait les décisions ici, avait l'air de nous montré que notre situation l'échappait.. Plutôt bizarre comme Leader, un leader ne doit il pas instauré une sorte de sérénité dans un groupe? Son groupe était donc entrain de se dispersé de tout les côtés, sa méthode de management laissait a désiré et on en avait que faire de se genre de long discourt sans fond qui ne faisaient que nous dire ce que l'on savait déjà. Comme ci l'on allait envoyé les détenteurs de pouvoir a distance au front, enfin bref tout ça pour en revenir au fait qu'il fallait que quelqu'un de plus imposant et avec plus d'impact que lui prenne les devants. Il avait donc essayer de le faire un peu plus tôt mais c'est sur quand aillant été catégorisé de rebelle et instable dès son arrivé il n'avait aucune chance de capté plus l'intention qu'un diamant.

Alala, ce que les gens peuvent être naïf parfois

L'envie de prendre la direction de se groupe d'inconscient lui avait passé, tout d'un coup la température se mit a chuté et une tempête de neige se souleva sur l'ensemble de l'académie se qui baissa considérablement le champ de vision en dehors du gymnase. Quelques idées lui passèrent par la tête mais tout seul une mission de la sorte paraissait suicidaire, serte son pouvoir était très puissant mais de la a y allé tous seul affronté des ennemies dont il ne connait même pas la nature non merci.. Il se fit sortir de ses pensé par une assez jolies filles qui l'extirpa de la foule en le tirant vers elle, sur le coup il ne comprit pas vraiment le pourquoi du comment de son geste jusqu’à ce qu'elle décide de lui exposé son pouvoir qui avait l'air plutôt intéressant. Il la regarda a son tour dans les yeux, lui lâcha un petit sourire satisfait pour enfin répondre a ses demande.

«Hum, intéressant.. Pour commencer je m'appelle Myo, ton pouvoir me sera très utile effectivement, je suis près a te suivre mais est ce que tu pense être prête a affronte ces types la dehors? Je ne veux pas de faible avec moi.»

Il détourna le regard vers les autres personne qui se trouvait dans la salle, une sélection s'imposait ils n'allaient donc pas s'aventuré seul hors de ces murs. Le gars de l'infirmerie le seul assez courageux pour s'être aventuré seul hors de ses mur, sa vitesse pourrait être un avantage considérable sachant que les soldats dehors avec leur grosse combinaison auraient du mal a le suivre. Il se dirigeât donc vers lui en faisant signe avant de s'en aller a la jeune fille de l'attendre a la porte de derrière le temps qu'il aille faire deux trois petite course, il tapota alors sur l'épaule du garçon lui laissant le temps de se retourné et il le regarda d'un air sérieux puis lui exposa son plan

«Ecoute t'a l'air d'être quelqu'un d'assez débrouillard, j'ai vu se que tu a fais pour les blessés je suis fière de te compté parmi nous. Tu dois surement connaitre plus que moi se qui se trame dehors, avec Elizabeth nous allons partir en excursion dehors pour essaye de récolté un maximum d'information sur nos ennemies et de comprendre leurs objectif ici. Je voudrais que tu nous accompagne, le fait que tu sois aller dehors avant nous et ta rapidité nous serait d'une grande utilité.. On attendra le bon moment pour sortir je les ai entendu parlé de diversion, cela me semble une très bonne opportunité pour se faufiler de l'autre côté sans attiré la moindre attention. Je vais essaye des a présent de convaincre un vieille ami et une petite fille assez spéciale de venir avec nous, si tu te sens d'attaque rejoins nous a la porte de derrière avec tous se dont tu a besoin.» il tourna les talons, avec un air satisfait persuadé que ce gars la n'allait pas les abandonnés..

Au tour d'Himiko maintenant, elle se trouvait au niveau de l'estrade ou tout les débat ont eu lieux.. Tout commençait a prendre forme dans sa tête, toute sorte de solution lui venait a l'ésprit.. Le voila devant la petite brune encore un peu sous le choque, il lui pinça les joues délicatement pour la sortir de ses pensés, lui esquissa un léger sourire pour la remettre en confiance, lui prit la main pour l'emmener un peu plus loin et se lança a nouveau dans un grand discourt..

«Himiko, j'ai un petit truc a te proposé.. Je vais partir en excursion avec quelques gars, on va essayer dans savoir plus sur nos ennemies, de savoir comment il fonctionne et se qu'il compte faire par la suite. J'ai entendu t'es ébats dans les couloirs de notre maison, t'a un pouvoir assez atypique et je pense qu'il nous serait d'une grande utilité.. Sachant que tu puisse faire fondre toute sorte de truc pourrait nous donner l’accès a des endroits peu probable. Je te laisse pas vraiment le choix de me suivre, en fait j'ai vraiment besoin de toi.. T'es l'une des filles les plus maligne de cette école et ta réflexion nous serait aussi d'une grande utilité. A toi de voir maintenant, je te laisse te préparé et nous rejoindre a la porte arrière quand tu sera prête.»

Il se dirigeât donc enfin vers Warren, un atout de taille pour sortir indemne de toute cette histoire.. Il passa sa main sur son épaule en lui frottant un peu les cheveux puis l'emmena un peu a l'écart de toute cette foule pour lui expliqué a son tour ce qu'il avait derrière la tête. «Frère j'ai décidé de partir faire un tour, je peux pas rester ici a rien faire tu me connait.. L'autre con de diamant est entrain de nous faire perdre notre temps avec ses discourt a la mort moelneuse et ses plans complètement foireux. J'ai une télépathe avec moi  qu'a l'air vraiment déterminer a ne pas rester les bras croisé ici et un coureur qu'a l'air aussi timbré que nous. J'ai besoin de toi, je sais qu'on s'en sortira pas sans toi et sa me fait chier de le dire. Tu te rappel y'a deux ans quand on c'est vu la première fois? On c'était juré de pourvoir compté l'un sur l'autre dans n'importe quel circonstance.. Enfin bref, j'vais arrêté de faire ma victime avec toi je sais que les autres aussi on besoin de toi. On va essaye de choque un de leur superviseur, histoire de savoir pourquoi il nous attaque et se qu'il compte faire pas la suite. Si tu veux en être rejoins moi a la porte de derrière quand tu sera prêt..»

Il déposa par la suite son pistolet qui se trouvait a l'arrière de son pantalon sur la petite table qui se trouvait près de lui et se dirigeât vers l'arrière du bâtiment. Sur son chemin, il prit deux bidon d'alcool inflammable qui se trouvait sur une table en plein milieu de la salle, il se posa ensuite sur une petite caisse qui se trouvait près de la porte arrière déposa son arme près de celle si pencha sa tête en arrière avant de s'allumer une dernière clope en attendant de voir si les autres allaient le rejoindre..


Dernière édition par Myo le Jeu 23 Juil 2015, 20:16, édité 3 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Raclaw le Dim 19 Juil 2015, 18:41

Raclaw était heureux que le matériel qu'il avait ramené serve à quelqu'un. En effet quelques minutes après qu'il allait posé il avait vu un mec aux cheveux châtains s'en servir pour tirer à travers une sorte de meurtrière place dans l'une des fenêtres. Il se leva de son mur et se dirigea vers le mec qui avait proposé de partir en expédition plus tôt. Après tout ce n'était pas d'une si mauvaise idée que ça de récolter des infos et du matériel. Il s'approcha de lui la clope au coin des lèvres et lui dis d'une voix calme et assuré.

-je me propose de vous accompagner. Je m'appelle Raclaw et mon pouvoir c'est la pyromancie à distance ou au corps à corps.


Il attendit la réponse du leader de ce groupe de recherche et en même temps du coin de l'œil il aperçut le surveillant diamant ouvrir une porte , celle de derrière le gymnase. Et la la personne qui passa par cette porte en titubant ce fut son ami Ryan. Il était couvert de blessure, son blazer bleu marine et sa chemise blanche était maculé de sang. Raclaw détourna la tête en se rassurant intérieurement.

*c'est un dur à cuire et une vraie teigne il vas s'en tirer.*

Raclaw retourna alors sa tête vers le mec de l'exploration et lui demanda.

-au fait ton nom c'est quoi?


Dernière édition par Raclaw le Dim 19 Juil 2015, 19:26, édité 1 fois




Raclaw Theme

Raclaw Investigation/ Reflexion Theme

Raclaw Battle Theme
avatar
Raclaw

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015, 19:16

Ryan avait eu une mauvaise surprise en allant fouiller dans un des camions. À la place d'armes ou de munitions qu'il pensait trouver. Il avait surprit un petit groupe de soldtas qui furent plus que surpris de voir un gamin ouvrir la porte de leur camion sans prévenir. Ryan avait immédiatement voulu fuir, mais autres des soldtas présent s'était lève au même moment lui logeant 3 balles dans l'abdomen mais sur aucun organe vital. Une dans l'épaule.une dans l'avant bras et une dernière qui avait frôlé sa tempe l'étourdissant pendant une ou deux secondes. Il avait décampé tout de suite apres. Mais le sac n'ayant plus de bras pour le retenir tomba dans la neige. Ryan lui ne s'en était aperçut que dans le couloir. Il avait alors tambouriner contre la porte jusqu'à ce que Master lui ouvre la porte. Et en le voyant couvert de sang et appuyer contre un mur l'avait immédiatement conduit à l'infirmière. Ryan avait voulu le retenir mais n'avait pas réussi. Puis il tenta de dire assez fort pour qu'on l'entende.

-mon...sac .....dans la neige.... Pro..proximité des camions.... Dans le jardin. Dedans.....matériel, eau. Le récupérer à tout prix. Pré prévenir Master...soldats...près... Camion....nombreux.


Puis après avoir prononcé ces mots il sombra dans l'inconscience dans l'espoir d'avoir été entendu.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum