[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mer 15 Juil 2015, 09:23

Rappel du premier message :


Règlement de l’évent.

Votre but sera de vous retrancher dans un lieu qui sera indiqué au lancement de l’événement. Vous aller ensuite devoir tenir un siège jusqu’à ce vendredi 24 juillet. 40 soldats vous assaillent, si vous parvenez à les décimer avant ce vendredi 24 juillet, alors vous aurez du temps à consacrer aux éventuels blessés.

Comment allez-vous procéder ? Lorsque vous aurez rejoins votre lieu de couverture (indiqué dans un prochain post), vous aurez le droit à une réponse par personnage avant chaque heure d’attaques de la part des soldats, ces horaires sont 12h00, 19h00 et 00h00. Dans le tableau de caractéristiques,  qui se trouvent ici : http://www.academie-tsuki.com/t1685-event-en-preparation-urgent , vos points de force physique et de maîtrise du pouvoir définiront vos chances de réussite lors de vos attaques. Vos points d’endurance physique définissent votre « fatigue ». A chacune de vos attaques, vous dépenserez 5 points d’endurance, parfois moins, parfois plus, si c’est le cas, une explication sera fournie. Une fois ces points tombés à 0, vous serez bien trop épuisés pour utiliser votre pouvoir. Néanmoins vous aurez la possibilité de passer un de vos tours à vous reposer afin de récupérer 5 points d’endurance. De plus, il vous sera possible de dépenser de vos Points (visibles dans le profil) afin de récupérer des points d’endurance (100 Points pour 50 d’endurance).

Tout ce qui concerne la direction à prendre et comment s’y rendre sera expliqué dans les deux prochains posts. Le premier post lançant l’événement sera de la part de Mlle Erin Midford. Le deuxième post vous donnant le lieu à atteindre sera posté par Mr Chikara Seicho. Une ces deux posts affichés, vous pourrez poster selon les règles affichées au dessus. Sont concernés par ce sujet tous ceux ayant participé au banquet des jardins.

Bonne chance à tous.


Dernière édition par Ren' le Sam 18 Juil 2015, 13:52, édité 2 fois


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
105/150  (105/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 18:36

Jonathan était resté avec son ami Maester dans ce gymnase depuis des heures maintenant.
Ce n'était pas qu'il n'aimait pas le gymnase à proprement parler mais il y avait tellement de crèmes glacées dans celui-ci que...

Hum ?

Ah bah non, il n'y avait pas de crèmes glacées... Pourquoi y aurait-il eu de la crème glacée ? On était dans un gymnase.

... Le gymnase était plutôt grand mais les élèves commençaient à se presser à l'intérieur. Le flot incessant des élèves était difficilement réguler par les surveillants, professeurs et autres figures d'autorités qui essayaient tant bien que mal de calmer et rassurer les élèves face à cette invasion inattendue.

Dehors la nuit était noire, un peu comme la tenue des hommes qui avaient faits irruptions dans l'académie.
Personne ne savait vraiment qui ils étaient. Ni ce qu'ils étaient venus faire là.
Mais une vague de panique avait précipitée les élèves dans un lieu plus ou moins sûr.
Enfin certains élèves... D'autres n'avaient pas eu cette chance et s'étaient fait capturés en chemin.

"Mais que se... ?"

Jonathan plissa les yeux et dévisagea Maester.
Puis il détourna les yeux pour regarder la pièce dans laquelle il se trouvait. C'était un gymnase assez classique, quoique plutôt grand - les frais d'inscriptions étaient astronomiques, il était donc normal d'avoir le droit au meilleur - composés de terrains de baskets, de tatamis, de cages de handballs ... Tout ce qu'il était normal de trouver dans...

"... passe-t-il... ?"

Jonathan se frotta les yeux avec insistance.
Voilà qu'il commençait à avoir des hallucinations. Tout ceci était bien trop irréaliste pour être vrai.
Il rêvait sûrement, oui. Devant lui s'étendait un monde irréel. Il pouvait même sentir l'existence de... lois de la physique ? Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? Les yeux de Jonathan s’écarquillaient sous le choc de cette vision erronée de la réalité. Sa respiration s'accéléra. Devenait-il fou ?

Et puis que se passait-il ?
Quelque chose de plus terrible encore.

"Je fais du vrai rp ? OMG !!!?"

Dans son inconsciente recherche du chaos, son esprit pourtant si désorganisé avait créé, pour quelques instants seulement, l'illusion d'une réalité véritable. La vision de Jonathan s'assombrit. Il ne comprenait plus ce qu'il se passait. Sa respiration s'accéléra encore plus.

Puis soudain la faille s'ouvrit.

C'était une immense faille de laquelle émanait une lueur bleue intense.
Ce fut bref. Lorsque tous ceux présents dans le gymnase purent ouvrir de nouveau les yeux après l'aveuglement, Jonathan avait disparu. Happé par cette faille s'étant ouverte par cette impossibilité d'un monde normal autour de Jonathan, le brun rachitique rebondissait maintenant dans le tissu spatio-temporel.

Jusqu'à atterrir au Népal.

Une chose était sûre, il n'était plus dans l'académie.
Et c'était peut être mieux ainsi.

HRP : Voilà Ren', Jonathan est écarté du rp, il reviendra quand tout ce bordel sera terminé xD
J'espère que vous avez mon vrai rp, parce que vous ne me verrez pas vraiment écrire avant que mon nouveau perso arrive à l'académie :P


EDIT MJ : XD

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Raclaw le Ven 17 Juil 2015, 19:34

Raclaw au chevet de Celestia avait entendu une voix brièvement, une voix familière qui lui disait quelque chose. mais lorsqu'il avait tourné la tète il n'y avait rien a coté de lui. il devait rêver en même temps vu le chaos autour de lui ce n'était pas impossible. quelques instants plus tard Celestia commença a se réveiller.

-- Ou... Où suis-je...?

Raclaw serra doucement sa main et lui dit.

-Au gymnase.

-Et.. Que s'est-il passé ?

-l'Academie a été attaqué par surprise, certains se sont refugiés a des endroits différents de l'académie. toi tu es arrivé près du gymnase en sang et tu t'es évanouie, je t'ai rattrapé et porter jusqu'ici et j'ai veiller sur toi et a la sécurité du lieu.


Raclaw se tut après son explication il ressentait un immense soulagement que Celestia aille relativement bien car elle avait quand mème été blesser sérieusement. il resta silencieux jusqu'a ce qu'une fille dont il ignorait le nom commence a se manifester bruyamment.

- Écoutez, on ne doit surtout pas rester ici ! Dans un bâtiment comme le gymnase on est complètement exposés: si les gens en noir y mettent le feu on n'aura aucun moyen de s'enfuir, et on sera bloqués à l'intérieur à cause de vos barricades ! Et... je sais de quoi je parle... j'ai... déjà vécu ça. Ne refaites pas la même erreur que moi !
Maintenant qu'on est à l'abri, il faut qu'on s'organise pour s'échapper ! Si on veut quitter Tsuki, on a intérêt à se disperser le plus vite possible, en ville ou dans la campagne ! Et si vous préférez vous battre, on sera bien mieux dans l'académie pour le faire, vu que c'est un vrai labyrinthe et qu'ils ne la connaissent pas aussi bien que nous. En plus là-bas il y aura bien plus de cachettes.


une autre fille arriva pour la contredire. et lui expliquer les choses calmement.

-Ce que tu dis est censé mais très peu probable. La première raison étant que si ils avaient juste voulus tous nous tuer, ils n'auraient pas pris la peine d'en capturer d'autres. Ensuite, se séparer est la pire chose à faire dans une telle situation: si nous nous séparons notre force n'en sera que diminuée et nous seront tué un et un! Sans parler des nouveaux élèves qui ne connaissent pas encore suffisamment l'établissement, dont je fais d'ailleurs parti.


jusqu'a une autre fille que Raclaw ne connaissait pas non plus vienne les interrompre.

-Fermez là un peu, vous voyez pas que certaine personne essaye de se reposer ?

Raclaw se leva et tourna la tète vers Celestia et lui dit le regard noir .

-Je reviens.

il s'avança vers les filles et plus précisément sur la première qui avait parlé puis se planta devant elle avant de la saisir par le col et de lui dire.

-Tu veux t'enfuir ? tu penses qu'on vas mieux y arriver en se dispersant et en se faisant canarder. tu veux abandonner l'académie alors que Mlle Midford s'est sacrifié pour alerter quelqu'un? tu veux salir sa mémoire et celle de nos camarades capturé ou tuer? alors vas-y ne te gène pas moi je ne bouge pas de la et je n'abandone pas les blessés derrière. par ce que en plus se deplacer avec les blessés serait difficile. de plus cette position n'as pas beaucoup d'acces et est donc facile a défendre. donc moi je reste.

il la lacha et lui lança un regard meurtrier et lui dis d'une voix glaciale.

-Toi tu peux t'enfuir. Espèce de lache.

Raclaw revint était en train de revenir vers Celestia quand il vit Chikara arriver en tenant une épée comme canne. celui ci s'écroula par terre a l'entrée du gymnase. Raclaw accourut et demanda au jeune homme aux cheveux bleus qui se trouvait a coté de la porte de l'aider. quand il vit le visage du jeune homme il eut un déclic.

-Ryan? c'est to i?






Raclaw Theme

Raclaw Investigation/ Reflexion Theme

Raclaw Battle Theme
avatar
Raclaw

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 19:58

Allongée sur un genre de tapis en mousse tout fin complètement nue, je commençais à m'endormir, mon pouvoir m'avait complètement vidée mais la coupure dans mon dos me maintenait éveillée. J'arrivais plus à comprendre le moindre truc autour de moi, un espèce de brouhaha infernal et constant, par moment des voix plus hautes que d'autres perçaient l'énorme masse de bruit, mais rien à faire, je comprend rien de toutes ces paroles. J'y voyais tout flou, je n'arrivais plus à bouger, ma respiration était lente, mais j'avais tellement chaud en même temps, je ne me sentais pas très bien. Ce qui me sorti de mon état comateux c'était une tête aux cheveux à mi chemin entre le rose et le rouge qui me dit je ne sais trop quoi avant de m'embrasser sans complexe.

Mmmh !!!

Il y avait quelque chose... Pas que je suis du genre à bien aimé les autres femmes, mais c'était pas désagréable... Un petit goût sucré, c'était pas difficile à discerner parce que j'étais en train de le respirer, elle me le faisait respirer. Et ça me parcourait dans tout le corps. Ma plaie, mon dos, ça se refermait tout seul ! Au moment de regarder celle qui venait de me faire ça, je reconnue facilement l'infirmière avec sa grande blouse blanche. Alors c'est ça son pouvoir ! Un peu plus d'aplomb, je regardais autour de moi, tombant sur ma grande sacoche pleine. Pleine ?... Ca veut dire que... Je baissais la tête, et oui, je n'avais rien remis sur moi. Devenant rouge tomate, je tentais de me cacher comme je pouvais derrière le tapis sur lequel j'étais assise une seconde plutôt, essayant tant bien que mal de me rhabiller tout en restant cachée, c'était galère, je dois bien l'avouer...

Une fois de nouveau présentable, je me levais et me mis à marcher dans la foule agitée en quête de réponse ou de quelque chose à faire, et c'est en m'approchant de la porte plus ou moins gardée que je vis tomber ce prof qui avait crié au tout début quand ça a commencé à dégénérer. Du sang sort de sa bouche, ce n'est pas bon du tout. Emboitant le pas pour aller l'aider, je manquais de rentrer dans quelqu'un, pas le temps pour les excuses, le prof n'en a peut-être plus beaucoup du temps. Arrivée à ses côtés, je regardais ceux à proximité.

Hé !!! Y en a pas un qui pourrait m'aider à le porter jusque sur un tapis avec les autres blessés ?!

Une fois de l'aide trouvé, nous le déposions sur un tapis avec les autres, mais c'est en le soulevant que je compris l'étendue des dégâts chez lui. Il y a un trou béant dans son ventre, du sang en sort abondamment. Je retrouvais l'infirmière des yeux et m'adressa à la personne qui m'avait aidé à la transporter jusque là.

Empêche le sang de sortir, je sais pas comment, essaye de trouver un truc, n'importe quoi, j'arrive !!

Je courais au milieu des gens jusqu'à atteindre l'infirmière en question.

Excusez moi, je suis vraiment désolée, merci de m'avoir soignée, et je sais que vous avez beaucoup à faire, mais y a le prof là qui était dehors à l'instant qui perd son sang super vite, je crois qu'il va y rester, il est juste là !!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 20:07

Ryan était toujours a coté de la porte pret a tirer et a abbatre tout soldat se presentant dans sa ligne de mire. Il ignorait tout de ce qui se passait a l'intérieur du Gymnase. il couvrit ainsi une femme aux cheveux roses et des élèves invités et d'autres de l'Academie. Puis a un moment il aperçut Chikara titubant, a bout de force se servant de son arme comme soutien. il arriva devant le gymnase avant de s'écrouler. Un jeune homme qu'il reconnut immédiatement car c'était son amie d'enfance lui demanda de l'aider a porter le surveillant. et quand ce dernier vit son visage il s'exclama .

-Ryan? c'est toi?

Ryan sourit de toute ses dents ravi que son ami l'ait reconnu.

-He oui mon petit Rac. c'est moi. je suis arrivé il ya pas longtemps a l'académie. donc voila. bon allez je le soulève a trois . 1...2...3

les deux amis soulevèrent le surveillant qui pesait assez lourd même pour eux deux et le transportèrent jusqu'a un tapis et le mirent dessus. Ryan appela un médecin pour soigner le pauvre homme et regarda son ami.

-bon maintenant que ca c'est fait. faut qu'on protège la porte des soldats .

Ryan se remit a sa position de départ et attendit patiemment que son ami le rejoigne.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Célestia le Ven 17 Juil 2015, 20:28

La réponse de Rac' à ma dernière question avait réussi à me faire rougir. C'était... comment dire... très gentil. Un silence s'installa entre nous. Je ne saurai dire si il était gêné ou autre. Je me relevai et me mis en position assise, surprise que ma blessure ne me fasse plus mal.

Soudain, une fille que je connaissais pas déclara :

- Écoutez, on ne doit surtout pas rester ici ! Dans un bâtiment comme le gymnase on est complètement exposés: si les gens en noir y mettent le feu on n'aura aucun moyen de s'enfuir, et on sera bloqués à l'intérieur à cause de vos barricades ! Et... je sais de quoi je parle... j'ai... déjà vécu ça. Ne refaites pas la même erreur que moi !
Maintenant qu'on est à l'abri, il faut qu'on s'organise pour s'échapper ! Si on veut quitter Tsuki, on a intérêt à se disperser le plus vite possible, en ville ou dans la campagne ! Et si vous préférez vous battre, on sera bien mieux dans l'académie pour le faire, vu que c'est un vrai labyrinthe et qu'ils ne la connaissent pas aussi bien que nous. En plus là-bas il y aura bien plus de cachettes.


Quitter Tsuki ? Là, de suite maintenant ? Alors qu'on était assaillis et sûrement assiégés par les soldats ? Elle était complètement folle... J'avais très envie de lui coller mon poing dans la figure, mais je préférai rester sagement assise sur mon lit improvisé. Et puis, l'académie était aussi un labyrinthe pour les nouveaux élèves...
Une autre fille qui me refis de suite penser à elle lui dit :

- Ce que tu dis est censé mais très peu probable. La première raison étant que si ils avaient juste voulus tous nous tuer, ils n'auraient pas pris la peine d'en capturer d'autres. Ensuite, se séparer est la pire chose à faire dans une telle situation: si nous nous séparons notre force n'en sera que diminuée et nous seront tué un et un! Sans parler des nouveaux élèves qui ne connaissent pas encore suffisamment l'établissement, dont je fais d'ailleurs parti.

Apparemment, elle et moi étions sur la même longueur d'onde. Et puis, l'union fait la force, non ? Alors autant mettre nos forces en commun et défoncer les salopards qui nous en voulait pour x raison...
Une voix que je reconnu comme étant celle d'Himiko intervint :

- Fermez là un peu, vous voyez pas que certaine personne essaye de se reposer ?

Intervention assez violente. Rac commença à se lever et à se diriger vers les filles en me disant de rester là. Je commençai à lever la main pour le retenir, mais je me retint. Laissons le le laisser ce qu'il à a faire...

- Tu veux t'enfuir ? tu penses qu'on vas mieux y arriver en se dispersant et en se faisant canarder. tu veux abandonner l'académie alors que Mlle Midford s'est sacrifié pour alerter quelqu'un? tu veux salir sa mémoire et celle de nos camarades capturé ou tuer? alors vas-y ne te gène pas moi je ne bouge pas de la et je n'abandone pas les blessés derrière. par ce que en plus se deplacer avec les blessés serait difficile. de plus cette position n'as pas beaucoup d'acces et est donc facile a défendre. donc moi je reste.

Bon, décidément, pas mal de monde son de mon avis... Je répliquai à mon tour en disant :

- Pour commencer, arrêtez de vous engueuler, ça vous mènera à rien du tout, au contraire. Après on a des pouvoirs, d'accord. Mais après ? D'abords, nos pouvoirs respectifs ne sont pas forcément faits pour combattre. Ensuite, les soldats sont beaucoup mieux entraînés à ce genre de situation que nous, et ils sont lourdement armés et protégés. Donc, si on fait une attaque de front ou si on essaie de les battre chacun de notre côté, c'est mort, on n'arrivera à rien. Par contre, cela m'étonnerai qu'ils sachent qu'on ai des pouvoirs. Et si ils le savent, ils ne sauront probablement pas quel genre de pouvoir on a. Donc, on peut dire que, nous aussi, on a un avantage. Et si on l'utilise bien, on pourrait les repousser voir les battre, surtout si on utilise l'avantage de la surprise. Donc autant unir nos forces, se serai beaucoup plus judicieux, non ? Donc autant trouver un plan pour nous sortir de ce putain de merdier en nous unissant plutôt que de partir chacun dans notre coin pour se faire tuer...
Après, j'dis ça, j'dis rien...


À ce moment là, je vis une personne qui ressemblai à un prof entrer à l'intérieur du gymnase en s'aidant de son épée. Il s'écroula à terre. Je voulus aller l'aider mais on fus plus rapide que moi car déjà des gens le soulevai et le mettais sur un tapis. Je m'approchai de lui sans me presser et posai ma main sur son cou pour voir si il respirai encore. Apparemment oui, car je sentais quelques chose sous mes doigts, comme du sang qui passe dans une artère. Bon, au moins, il est pas mort, il doit être juste assommé... J'attendis que quelqu'un vienne pour le soigner tout en surveillant de temps en temps si il respirai.


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 20:59

En m'écroulant par terre, ne sentant plus aucun muscle me retenir, j'ai bien cru qu'il s'agissait de mon dernier, mais je parvenais quand même à subsister. Mon sang s'échappait bien trop vite, et je ne pouvais rien y faire. Par chance, les élèves ont vite réagit, trois jeunes me portèrent jusqu'à un tapis, où il me déposèrent. Je ne savais pas ce qui se passait, mon seul oeil valide n'y voyait plus grand chose non plus... Une chose me motiva à me battre pour rester conscient, le portable dans ma poche, je réussi à le sortir, et en faisant un effort surhumain, grimaçant de douleur, je le levais jusqu'à mon visage, appelant le dernier numéro composé par Erin avant sa mort.

"Tuuuut..... Tuuuut.... Tuuuut.... Allo ?"

D'une voie pénible et mourrante, je tentais de m'exprimer assez correctement pour passer le message le plus clair possible.

Si je parle bien à quelqu'un de l'Agence, venez vite. La fille d'il y a une heure, morte... et moi bientôt aussi. Des soldats armés, en noir, faites quelque chose.

Je ne sais pas si d'autre côté de la ligne j'eu une réponse, mais le plus dur était fait, je laissais maintenant ma vue se troubler et les ténèbres m'emporter.

Je n'ai pas froid...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Ven 17 Juil 2015, 21:03




On change les règles !!

A présent vous êtes en phase de couverture, lorsque vous utiliserez vos armes à feu, vous aurez 25% de chance de toucher efficacement votre cible avec une carabine d'assaut, pour les armes de poing, ou pistolets si certains ne connaissent pas le premier terme, c'est 15% de chance (sauf pour Faust et Célestia qui passe à 50%), il faut savoir qu'apprendre à tirer avec une arme d'épaule c'est aussi simple que d'apprendre à conduire, et apprendre à tirer à l'arme de poing, c'est aussi difficile que d'apprendre à piloter un hélicoptère. Les adversaires auront un fort malus pour vous attaquer, mais ils seront bien plus malins et résistants et useront de tactiques pour vous déloger. Les combats vont prendre une tournure plus arcade. Vous devrez définir votre cible, ex : j'utilise mon pouvoir en direction de soldat 4. Ne vous avancez pas sur le résultat de votre action/attaque, c'est le hasard qui le dira. Pour le nombre d'attaques par post, c'est une attaque par arme et par pouvoir. Ex : Vous détenez une carabine d'assaut et un pouvoir offensif ? Alors vous pouvez attaquer une fois avec la carabine puis une fois avec le pouvoir, pas forcément sur la même cible.
Vous pouvez faire des attaques de zones, touchant plusieurs cibles, seulement pour effectuer ces attaques, il vous faudra combiner votre pouvoir avec d'autres personnes, ou utiliser des éléments logiques du décor, réfléchissez bien à ce que vous pouvez trouver dans le lieu où vous vous trouvez.
L'avantage que vous détenez à présent, c'est d'avoir un semblant d'organisation et de préparation, continuez de vous organiser, faites vous aussi des tactiques, tentez d'utiliser des ruses, je reste ouvert à toutes questions si vous souhaitez préparer quelque chose.

Vos adversaires sont donc mieux équipés, plus réfléchis et on pour but de vous déloger. Faites attention à votre endurance, précisez dans vos postes si vous avez besoin de vous reposer, cela vous fera récupérer de l'endurance en fonction de vos blessures. N'hésitez pas non plus à vous échanger des points, je rappelle que pour 100 points, vous obtenez 50 endurance.

Des événements extérieurs pourraient venir vous aider durant votre siège, vous n'êtes pas seul, mon but n'ai pas de vous anéantir, et de vous faire perdre pitoyablement, ça ne m'intéresserai pas sinon. Le but est de changer votre quotidien sur le forum, vous faisant affronter un peu de difficulté avec des récompenses à la clé, et une grosse avancée sur l'histoire de Tsuki...

Bonne chance à vous...


Deux colonnes de 5 soldats chacune avancée vers la porte du gymnase en formation tunnel. Le premier de chaque colonne disposait d'un bouclier tactique, utilisait régulièrement lors d'assaut par le GIGN français ou le SWAT américain. Les soldats sont maintenant pourvus de véritables casques avec visière transparente, toujours la même arme en main mais avec un module reliant par des câbles leurs armes à quelque chose dans leur dos, un boitier est clairement visible sur le côté droit de chacune des armes ainsi que sur le holster renfermant leur arme de poing. Leur avancée se veut lente et prudente en direction du gymnase, ils ne savent pas exactement à quoi s'attendre, mais son totalement confiants dans leur démarche.

thème d'entrée des soldats de Deviance:
thème de la résistance tsukienne:


Dernière édition par Ren' le Ven 17 Juil 2015, 23:48, édité 1 fois


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
105/150  (105/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 21:57

J'étais donc arrivé au gymnase un peu plus tôt tout semblait bougeait vite, des gens paniquées, d'autres semblaient blessées, et même certaines armées prêtes à abattre le premier ennemi se présentant à nous, c'était comme être en plein milieu du chaos. Je frissonnais, pas de peur, d'excitation, une sensation bien étrange. Je n'avais jamais était en situation réelle de combat, je dirais plus, de survie. En temps normal n'importe quelle personne normalement constituée dans ma situation paniquerais, mais je ne sais pour qu'elle raison, cela me faisait plaisir, j'avais envie de voir de quoi j'étais capable, qu'est-ce que cette école a bien pu m'apporter depuis que je suis ici.

J'allais me mettre au milieu à droite du gymnase dans un coin où je pourrais m'installer, un coin ou me reposer pour être bien fonctionnel au moment où il allait falloir se défendre, car même si je ne comprenais pas ce qui nous attaquait, ni pourquoi, ni commun, je savais bien une chose, c'est qu'il allait falloir s'en défendre au prix de blessure voir pire...

J'attrapais dans ma poche arrière droite une barre chocolatée à moitié fondu que je n'avais pas mangé avant de m'endormir, quelle chance j'avais de toujours avoir de quoi manger sur moi, j'avais encore deux barres énergétiques sur moi, il allait falloir que je les garde précieusement...

Aussitôt, ma barre de chocolat engloutit, je me mis dans un état de somnolence, je ne dormais pas, mais je me reposais assis contre un mur, je pouvais ainsi entendre ce qui se passait autour de moi. Je savais à quel point mon pouvoir pouvait être une pompe à énergie, il fallait que je fasse le plein.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 21:59

Ryan qui s'était reposte a côté de la porte observait les alentours du jardin. Il scrutait minutieusement chaque endroit quand il aperçut des silhouettes se rapprocher du gymnase en formation. Ces hommes étaient mieux armes que les précédents avec un équipement complet et des protection supplémentaire ainsi que des àrmes reliés à des modules dans leurs dos. Ils portaient des boucliers anti-émeute. Ryan à cette vue comprit que leur assaillants commençaient à devenir sérieux. Il tourna la tête vers l'intérieur du gymnase et cria.  

-ENNEMIES LOURDEMENT ARMÉ EN APPROCHE RAPIDE EN FORMATION. TENEZ VOUS PRET.

Ryan ne réflechit pas et ouvrit le feu avec son révolver en visant le soldat le plus en avant et le plus facile à viser. Il espérait obtenir de l'aide car ce n'était pas avec son arme de poing qu'il stopperait des soldats lourdement armé. Ryan après avoir tire s'accroupit calé contre le mur près de la porte.

-putain ça va être chaud la.

Il regarda par la porte les soldats et cria

-Est ce que vous pourriez venir m'aider? Seul ça va pas le faire!

Tenir cet endroit allait finalement s'avérer plus compliqué que prévu.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 22:44

Après que j'avais administré ma brume à la jeune fille, je pus constater qu'elle était vraiment respective à mes soins. Un petit soupir soulagé passa mes lèvres. Mais c'était loin d'être la fin ! Je ne pouvais rester à ces cotés comme j'avais l'habitude de faire avec les blessés. Je voguais parmi la salle en inspectant plusieurs blessures la plus part d'élèves n'appartenant pas à l'académie qui s'affolaient pour des blessures superficielles. Je ne pouvais que les rassurer. Perdre de mon pouvoir pour des blessures qui n'étaient que des égratinures n'étaient une stratégie acceptable alors que tant d'élèves Tsuki s'étaient battus contre ces hommes qui en avaient vraiment contre eux. J'avais repéré une fille qui avait été surveillé par un de ses camarades, une autre qui se preoccupait de sa cheville et encore une autre qui avait jeté des regards dans ma directions.

J'allais me diriger vers l'une d'elle, tout en cherchant quelqu'un du regard desespérement. Où était il ? N'aurait-il pas dû être au banquet ? Alors pourquoi n'était-il pas là ? Mon coeur tambourinait dans ma poitrine. Et s'il avait été pris... On me sortit de mes pensées en m'interpellant.

<< Excusez moi, je suis vraiment désolée, merci de m'avoir soignée, et je sais que vous avez beaucoup à faire, mais y a le prof là qui était dehors à l'instant qui perd son sang super vite, je crois qu'il va y rester, il est juste là !! >>

La jeune blonde que je venais de sauver me montra Chikara ! Mes yeyx s'aggrandirent comme des soucoupes et de suite je courus vers le Diamant souffrant. Il était hors de question que je vois un autre de mes collègues, de mon entourage mourir !

<< Chikara, t'as intérêt de tenir bon ! >>

Je lui ouvris la bouche à son tour et soufflais ma fumée en pensant fort à sa plaie. Je le regardais en espérant que mon don agisse rapidement.

<< C'est la première fois que j'utilise une arme pour sauver quelqu'un, ça serait bête que ce soit pour une personne qui ne vit pas tu crois pas ! >>

Petit sourire, je tentais de dédramatiser la situation. Pas forcément pour lui, c'etait d'ailleurs plus pour moi. Je ne pouvais pas me permettre de craquer emotionnellement alors que je devais déjà me relever pour aller soigner un autre...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 23:03

Nous voila enfin arriver au gymnase, quelque personne avait rejoins notre équipe lors de notre périple vers le gymnase. Muro était la aussi, il avait l'air plutôt malin depuis le début de leur rencontre et allait surement leur servir a quelque chose dans cette fabuleuse aventure. Car oui Myo prenait tous cela a la légère, comme ci tout ça n'était qu'un simple jeu et qu'il est persuadé d'y sortir vainqueur..

Warren était la lui aussi, son si bonne ami.. Son meilleur ami plutôt, quel fantastique pouvoir détenait-il.. La défense ultime, avec un tel pouvoir il ne risquait plus rien maintenant.. La façon dont il a ridiculisé les autres, waw mais quel homme. Mais pourquoi ne lui avait-il pas dit plutôt qu'il en possédait un aussi lorsqu'il se côtoyait encore? Quel dommage si seulement il avait découvert le siens plutôt ils auraient surement pu partager encore plus de chose. Mais bon, le passé était le passé maintenant ils étaient la ensemble plus proche que jamais et ils allaient devoir faire face ensemble a cette menace qui planait sur leur nouvel établissement..

Voila qu'un jeune ignorant se mit a tiré sur les soldats qui arrivaient au loin, le genre de réaction stupide qu'allait tous les mètrent en danger plus qu'autre chose. Il n'avait qu'une seul envie, le prendre par le col et le jeté dans la gueule du loup comme il venait de le faire pour nous tous.. Myo prit sur lui, il regarda autour de lui, certain n'avait pas eu la même chance que lui plusieurs blessé semblait avoir été amener ici.

Quelle bande de loosers..

Il n'était pas venu ici pour s'occuper de gens faible.. Les soignés ne ferait que les retardés et usé des provisions pour un rien.. La première attaque determine souvent les plus forts et les plus faibles.. Ceux qui pense qu'a leur gueule et ceux en revanche qui mettent tout en oeuvre pour sauvé leur camarade. Je vous laisse donc catégorisé Myo tout seul..

Plutôt, Myo avait réussi a dépouillé deux soldats.. Il disposait donc avec lui un pistolet de pointe, un fusil d'assaut et puis son pouvoir maléfique. Il déposa donc ses armes sur un gradin non loin de lui pour les inspecté et faire le point de ses munitions.. Après avoir fait cela, il se retourna vers Warren avec un air interrogatif.. Attendant de voir ce que son si vieille ami comptait faire maintenant. Peut importe ce qu'il entreprenait de faire il le suivrait, maintenant qu'ils sont a nouveau réuni pourquoi pas faire en sorte de devenir un aussi bon duo dans la conneries que dans la cohésion d'équipe. Il le savait lui aussi, que le résultat de cette bataille reposé sur les épaules des gens forts comme nous..

Il finit par s'affalé dans les gradins, la tête en l'air, la cigarette a la bouche et attendant avec impatience la suite des événement..

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Raclaw le Ven 17 Juil 2015, 23:05

Raclaw après avoir engeuler la jeune fille qui avait proposé de fuir lâchement du gymnase et de fuir l'Académie était aller déposer le surveillant blessé sur un tapis avec son viel ami Ryan et s'apprêtait à rejoindre Celestia pour s'excuser de sa réaction quelque peu impulsive quand il entendit un cri provenant de la porte.

-ENNEMIES LOURDEMENT ARMÉ EN APPROCHE RAPIDE EN FORMATION. TENEZ VOUS PRET


C'etait Ryan qui depuis sa position avait repéré des soldats en approche. Raclaw se précipita vers Celestia et prit une de ses mains entre les siennes et lui dit .

-je t'en supplie reste ici. Tu n'es pas encore totalement remise donc attend un peu s'il te plait.


Après ces paroles Raclaw demanda à l'ensemble des élèves présents.

-ceux qui ont des pouvoirs offensifs ou des àrmes en protection de la porte et des blessés ensuite les pouvoirs de soutien. Derrière pour porter assistance. Et priorité protéger Mlle Arianna et Me Chikara. Ce sont deux personnes importantes.


Il se retourna prit le pistolet qu'il avait dérobé à un sodat et l'arma avant d'entendre.

-Est ce que vous pourriez venir m'aider? Seul ça va pas le faire

Raclaw se précipita vers la porte en courant  et répondit.

-j'arrive.

Il se plaça l'extrémité de la porte opposé de Ryan et ouvrit le feu sur le second soldat le plus proche espérant le toucher.




Raclaw Theme

Raclaw Investigation/ Reflexion Theme

Raclaw Battle Theme
avatar
Raclaw

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 23:32

J'étais toujours en plein fou rire, tellement que j'en pleurais c'tait chaud. J'avais pris un peu de temps pour me calmer et encore, dès que je revoyais cette image dans ma tête c'tait repartit. Au bout d'un moment j'ai même mal aux côtes, j'vous jure que si ma vessie était pas vide, j'l'aurais vidée sur place . Bref, je m'étais un peu calmée et j'avais mis mes bras derrière ma tête, non j'avais pas oublié que c'tait la merde, on le saurait quand c'est enfoirés allaient se pointer. Et j'avais eu raison ! Un mec avait commencer à gueuler.

-ENNEMIES LOURDEMENT ARMÉ EN APPROCHE RAPIDE EN FORMATION. TENEZ VOUS PRET

Je l'avais pas pris au sérieux au début donc du coup j'étais partis voir moi même. Je me suis approchée de la porte et j'avais sortis ma tête histoire de voir un peu ce qui nous arrivait dans la gueule, ça d'vait pas être si casse couille que ça non ? ...J'ai jamais eu autant tort de toute ma vie, ces mecs c'taient pas les mêmes rigolos que tout à l'heure, nan là sur leur front(même si on le voyait pas) c'tait marqué « On va tellement vous défoncé que vous allez même pas comprendre c'qui va vous arriver ». Ma réaction ? Je me suis planquée derrière le mur en rigolant... mais là j'rigolais pas parce que je revoyais certaines images hilarantes... je savais qu'on allait prendre cher... le temps de poser mon cul et de me gratouiller la tempe et je pouvais causer à Lili.

"Bon... Lili... Tu sais que je déteste ça mais... je crois que tu vas d'voir y aller à ma place... Mais t'inquiète pas hein ! Soutient moral ! Ch'uis avec toi sur le champs de bataille, mont' leur ta puissance !"

Je m'étais relevée... encore et j'avais regardais un peu la position des mecs, je devais les avoir en visuel sans me faire canarder... je devais donc regardé où Lili allait bah oui je devais la guider aussi, j'allais pas la faire foncer dans un mur non plus ! Du coup, j'avais fais en sorte d'avoir un mec dans mon collimateur en étant plutôt hors de leur viseur m'voyez. J'avais refais face à Lili et je lui avais montré un putain de sourire, et après un Highfive, elle pouvait les défoncés, j'avais donc lever le poing vers le ciel. Pourquoi ? Bah …Manowar c'tait lancé dans ma tête...

"WE'RE WARRIORS ! WARRIORS OF THE WORLD ! OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHH !"

J'allais p'tête crever, mais j'allais pas crever sans combattre ! Y z'allez voir la puissance d'une Manowarrior les salops ! J'avais pris la posture d'un Akuma préparant un Shun Goku Satsu et Lili partait à la bataille ! Je lui avais demandé d'attaquer un des gars tout devant et en y mettant toute sa force s'il vous plait, elle aurait p'tête plus de chance que moi !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 23:43


Asling

Maybe I’m not ready for this.




Warren nous avait guidés à travers les couloirs sans encombre et nous étions donc dans le gymnase.

Nous n’eûmes pas tellement le temps de nous reposer car déjà, deux colonnes de soldats se présentaient aux portes de notre refuge. Je me sentis abattu car avec mes compétences, je ne pouvais pas grand-chose. J’avais acquis une grande maîtrise en arts martiaux, une bonne agilité, une relative discrétion mais pas d’armes à distance à utiliser et que peu de connaissances pour les utiliser… Si seulement j’avais eu des dagues de jet, des shuriken ou bien même des kunaï…

Une idée germa… il y a du métal par ici… et je sais comment équilibrer une lame… je pense pouvoir faire des couteaux de lancer. Je courus en tous sens, récoltant les divers matériaux dont j’avais besoin.

-LES GARS ! Ca va me prendre un peu de temps, mais après ça, je pense pouvoir être utile.

Mobilisant le savoir contenu dans le Codex Memoris, je m’attaquais à cette tâche ardue.  









Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 17 Juil 2015, 23:44

A peine j'allais m'assoir dans un coin pour vérifier ma blessure que j'entendis quelqu'un crier.

-ENNEMIES LOURDEMENT ARMÉ EN APPROCHE RAPIDE EN FORMATION. TENEZ VOUS PRET.

C'était pas fini ?! J'en avais ma claque de tous ces soldats ! Pas moyen d'avoir une minute de repos avec eux ! J'en avais marre."Non, non ! Calme toi...calme toi...Il ne faut pas s'énerver, garde ton sang froid..." Je pris mes lames avec moi, les attachais dans mon dos et partis en direction d'une fenêtre avec une arme de poing.

- Mais c'est quoi ce foutoir ?! m'exclamais-je.

Un tire. Il provenait de la personne qui nous avait alerté. Je m'accroupissais sous la fenêtre et jetais un coup d'œil sur la formation des soldats. Ils étaient armés jusqu'aux dents. Mieux armés que nous. Certes nous avions des pouvoirs mais ce n'est pas pour ça que nous pourrions gagner.

-Est ce que vous pourriez venir m'aider? Seul ça va pas le faire! demanda le jeune homme.

Mon instinct me disait d'y aller. Il fallait que je l'aide. Je me dirigeais donc vers cette voix. Un autre à eu le même réflexe que moi.

-Voilà t'es content. Bon maintenant comment on fait. Je te préviens j'suis pas très douée niveau arme à feu. Alors j'vous couvre ou un de vous deux me couvre, moi et un autre ? dis-je froidement. Si seulement on avait une barrière pour les repousser...

Une barrière...mais bien sur peut-être qu'il y a des personnes qui peuvent avoir un pouvoir de protection ?!

-Bon voilà. Je propose de demander à tous ceux qui peuvent se protéger et si ils peuvent essayer d'étendre leur pouvoir devant la porte d'entrée.

Arrgh ! Mon bras me faisait mal mais je tenais bon. Il fallait vraiment que ces soldats tombent au moment où il y avait toutes les festivité de l'académie. Je vous jure ils vont payer. Ils vont payer pour nous avoir troublé notre journée.
Je regardais autour de moi. C'était horrible à voir. On voyait que le chaos régnait dans la salle. Des vies allaient être sauvées et d'autre non. Plus loin je vis un roux. Il était assis dans les gradin à rien faire. Non mais franchement, il se paye nôtre tête ?!

-Hey toi là-bas ! Celui aux cheveux rouges ! Bouge toi un peu ! m'exclamais-je

"Merde ! Je viens de perdre mon sang-froid." Il fallait que je me calme. "Bon reprenons à zéro la situation. Des soldats nous attaquent, il y a énormément de blessés et on devait repousser l'assaut des soldats." Je retournais mon attention vers les deux garçons.

-Alors ?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Sam 18 Juil 2015, 00:16

Depuis que j'etais arrivée, je n'avais pas baissé le regard une seule fois sur les gens de la salle. Pas que je m'en foutais mais les images de la mort d'Erin passait en boucle dans ma tête faisant monter les larmes. Je les combattais tant bien que mal pour qu'au moins elles ne s'echappent pas. Voilà un nouveau traumatisme ? A n'en pas douter... J'entendais le débat qui se menait comme un fond sonore. Je reconnaisais certains mots et phrase qui me mettais sur la bonne voie du sujet mais je n'étais même pas capable de dire qui parlait. Mes yeux restaient bloqués sur le plafond en attendant que mes oreilles captent le bruit familier des pas de ma tante. Ma concentration restait alors partagée jusqu'à ce que les pas retentissent enfin.

Pourtant hors de question qu'elle vienne me voir, elle pouvait aider tellement de personnes. Mais quel soulagemment de la voir ! Elle était saine et sauve alors qu'elle venait de traverser une allée qui devait se retrouver sous la surveillance des soldats. J'etais soulagée d'un poids ! Mais il paraissait minime par rapport a toute la charge que je portais. Mes pensées étaient éparses et souvent inquiètes. Ne serait ce que pour les personnes qui m'etaient chère ou simplement que je connaissais et dont je ne savais pas s'il était en sécurité ! Yahi... Luna... Ren... Elasie... Addagio... Asch... Ariake... Tant de personnes apparaissaient dans ma tête et ajoutait à ma boule au ventre.

Anxieusement je promenais mon regard sur toutes les personnes se trouvant dans ce gymnase. Il y avait certes des visages qui ne m'étaient pas inconnus, ils étaient de l'académie mais je ne pouvais pas leur donner de noms. C'est à peine si je reconnaissais un Emeraude... Je rencontrais par malchance le regard de mon ancienne amie Steph qui avait repris conscience, le nez en sang, et médisait sûrement encore sur moi avec des camarades qu'elle avait retrouvé. Je soupirais et continuais ma ballade visuelle. Jon faisait partie des gens present ce qui me rassura un peu, je continuais de... Une minute Jon ? Je le cherchais à nouveau mais je le voyais plus... N'était-il pas parti de l'académie ? Je l'avais sûrement imaginé ! Comme j'imaginais reconnaitre de loin Maester... Je devais être tombée sur la tête ! Je me frottais les yeux avec force et alors que je relevais le regard dans la même direction, je déviais en entendant quelqu'un courir.

Arianna ? Je me relevais d'un coup pour voir que Chikara était mal en point. Je me remis à stresser comme pas possible. Je me concentrais pour reprendre une respiration normal quand les soldats débarquèrent d'un coup... Beaucoup plus armé, beaucoup plus protégé... Beaucoup de choses s'enchaina rapidement. Des élèves avaient commençaient à tirer maus les hommes avaient leur bouclier... Et j'entendis une phrase qui me donna une idée : protéger Arianna et Chikara ? Possible !

Je levais une main et les deux boucliers que les deux premiers soldats ( 1 et 2 ? ) tenaient volèrent à travers la salle pour se placer juste devant Arianna et Chikara les protégeant des soldats. D'un autre signe de la main je leur fit perdre leur arme des mains, je n'avais pas vu qu'elles étaient attaché à leur dos mais avec un peu de chance, les élèves qui tiraient sur eux pourraient les toucher !

Du moins je l'espérais...

Endurance HRP:
Pour une fois que je peux les utiliser je dépense 100 points pour mon endurance x)

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Débat sous les balles

Message par Appia le Sam 18 Juil 2015, 00:22

HRP: PS1: Bon, j'suis un peu en décalée, mais il y en a encore qui bossent dans la journée =p
PS2: Désolée Rac' Et Himiko... enfin pas tant que ça ! Wink


Cher journal,
C'est triste à dire, mais les gens avec qui je suis ont des réactions absolument invraisemblables. En plus il y en a de très violents. Des fois, je me demande si les gentils ce ne sont pas les gens en noir. Sauf que des gentils ne tueraient pas des enfants...



Parmi toutes les réactions qui froissèrent Appia, celle qui lui parut la plus invraisemblable fut celle de la jeune fille aux cheveux châtains qui leur demanda simplement de se taire. C'était tellement... invraisemblable !

- Oh, désolée. Je vais dire aux gens qui se battent dehors de faire moins de bruit alors, pour ne pas faire mal à tes petites oreilles.

Lâcha-t-elle froidement. Elle allait ensuite continuer à débattre plus sérieusement avec les autres personnes qui s'approchaient pour décider de la marche à suivre, lorsqu'un sauvage aux cheveux rouges l'empoigna par le col, et déblatéra tout un tas d'absurdités à propos de sacrifice et de mémoire. Avait-il simplement le sens des réalités ? Ne voyait-il pas le massacre qui risquait d'advenir ? Elle ne le lui dit pas, mais Appia pensait très sincèrement que c'était à cause d'impulsifs comme lui que les possesseurs de pouvoirs étaient forcés de se cacher.

Pour contraster avec l'énervement irraisonné de cet espèce de singe agité au pelage sauce tomate Appia s’efforça de répondre d'une voix mesurée:

- Si tu n'as pas prévu de me frapper tu devrais me lâcher, tu me fais mal. Et... dis, ça t'arrive souvent d'être violent avec les petites filles quand tu n'es pas d'accord avec elles ?

Elle lui prit doucement le poignet, pour l'inciter à desserrer son emprise. Cela fait, elle l'ignora totalement, et tout en remettant bien son pull. Ce garçon impulsif aux idées limitées, tout comme la fille d'avant, ne valaient franchement pas la peine que l'on perde du temps avec eux. La peur, a moins que ça ne soit leur brutalité, les empêchaient de réfléchir. La Rubis se recomposa un visage plus aimable pour s'adresser aux autres, ceux qui essayaient encore d'user de  leur tête plutôt que des poings. Cela dit, ils étaient tellement tous d'accord entre eux qu'elle dût remettre sérieusement son raisonnement en question. Peut-être quelque chose lui échappait-il ? Pourquoi voulaient-ils tous à ce point rester ici ? Les humains de 2015 étaient-ils vaccinés contre le feu/la fumée/les gaz soporifiques ?
Pourtant non, ils semblaient vouloir simplement de former un baroud d'honneur, quitte à entrer en guerre contre le reste du monde pour garder leur académie !

- Je crois que vous ne comprenez pas: ce n'est ni une histoire de courage, d'être à l'abri, de se faire tuer ou capturer, ni quoi que ce soit ! Mais il suffirait qu'ils décident de nous brûler, ou simplement de nous enfumer, et ils n'auraient plus qu'à attendre qu'on sorte pour nous cueillir sans se fatiguer ! C'est ce qu'on fait avec le gibier pour le sortir de son terrier... Sans parler du fait de vous battre dans un endroit sans aucun abri contre des gens qui... ont l'air de pouvoir nous tuer à distance...
Elle n'avait pas encore vraiment compris ce point, la science des fusils lui étant absolument étrangère. Mais c'était effrayant.
Et puis, même si on réussissait à gagner aujourd'hui, comment pouvez-vous croire qu'ils ne reviendront pas ? Vous savez qui les envoie, et combien ils sont ? Vous voulez que l'académie fasse la guerre au Royaume de Grande-Bretagne en entier ?

Elle ajouta à l'intention de la fille aux cheveux bleus, avec un sourire taquin:

- Tu sais, c'est très certainement à cause de nos pouvoirs qu'ils nous attaquent. Donc pour l'effet de surprise...

Appia allait continuer lorsqu'un cri d'alerte la coupa: les hommes en noir attaquaient !

Elle soupira. Il était sans doute trop tard maintenant. Ils l'auraient leur bataille rangée. Et ils seraient tout fiers de tuer des gens. Mais au moins les attaquants n'avaient pas l'air de trop réfléchir non plus, a moins qu'ils simplement trop sûrs de leur supériorité.
Compte tenu de son pouvoir, il était hors de question qu'elle se batte. Mais vu son gabarit, elle ne serait pas très utile non plus pour aider à porter les blessés.
A tout hasard, elle décida d'aller faire le guet à l'arrière du bâtiment. Ainsi elle pourrait toujours donner l'alerte si l'ennemi arrivait par la.


avatar
Appia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Sidney J. Pond le Sam 18 Juil 2015, 01:34

C’était quoi ce bordel ? Tout le monde dans le gymnase criait, hurlait, et un pauvre con s’amusait à tirer avec un révolver au-dehors. Je rêve, ou personne n’avait eu la présence d’esprit de barricader le lieu ?

Je me dirigeai à grands pas vers la porte principale, tirai le rouquin au révolver par le col et le mis à l’écart. Après quoi je fermai les portes, et cherchai du regard quelque chose de grand, quelque chose d’épais, quelque chose de lourd…

Un praticable ! Vous savez, ces espèces de gros tapis qui font trente à quarante centimètres de hauteur et qui sont particulièrement épais, au cas où quelqu’un tomberai de haut ? Esquissant un sourire, je m’en saisis et le portai avec un peu de difficulté au-dessus de ma tête, avant de le laisser tomber avec force sur le sol.

Il émit un énorme bruit, coupant court à toutes les discussions.

J’en mis un autre par-dessus et escaladai ma petite invention afin de me tenir en hauteur, regardant tout le monde. Je pris une grande inspiration avant de m’époumoner :

- UN PEU DE SILENCE ! ON SE CALME, ON SE TAIT, ET ON M’ECOUTE !

J
e soufflai un coup, avant de reprendre :

- On a un Diamant parmi nous, et aucun d’entre vous n’est fichu de l’écouter ? Pour les Rubis, mettez votre fierté et votre orgueil de côté, il s’agit de notre putain de survie là ! On ne joue plus, maintenant. Vous me décevez, tous, à perdre votre sang-froid, à vouloir jouer aux héros et à agir sans réfléchir. Il y a des gens protégés ET armés au-dehors. Ne tentez pas de fuir. Si vous sortez d’ici, vous serez abattus. Si vous essayez d’attaquer, ça ne mènera à rien.

J
e regardai tout le monde, prête à leur fournir une explication de l’idée qui m’avait germé en tête dès que j’avais pris connaissance des « militaires » en tunnel.

- Tout ce que l’on peut faire en attendant d’élaborer une stratégie digne de ce nom et de nous unir tous, c’est de nous mettre en sécurité. Nous n’avons pas tous des pouvoirs offensifs, et nous n’avons pas tous développé nos pouvoirs de façon équitable. On peut donc GAGNER DU TEMPS pour pouvoir tous réfléchir, ENSEMBLE. Comment ? C’est simple. Il y a deux entrées dans ce gymnase. Il y a des fenêtres. Bougez vos culs, répartissez-vous, on a plein de matos. Des barres parallèles, des barres asymétriques, des tremplins, une table de ping-pong, des praticables qui pourraient peut-être arrêter les balles, une poutre, et j’en passe. Qu’attendez-vous ? BARRICADEZ LES ENTREES !

S
ur ces mots, je sautai de mon perchoir et me dirigeai en courant vers les barres asymétriques pour les pousser contre la porte d’entrée. J’espère qu’ils auront la présence d’esprit de me suivre, et pas à 42 sur une porte… Il était temps d’instaurer ce que l’on appelle l’esprit d’équipe.


J'exprime mon sarcasme en #660000


Merci à bb Mae' pour le kit ♥️
avatar
Sidney J. Pond

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Sam 18 Juil 2015, 02:01




Précisions supplémentaires : Les premiers tirs d'armes à feu ricochent sur les boucliers des soldats. Elisan fait un critique à l'aide de son pouvoir, traînant les soldats sur le sol avant qu'ils ne lâchent leur bouclier, celui de gauche par rapport à vous se fait rouer de coups par Lili, l'autre peine à se relever avec tout son équipement. Pendant ce temps, le reste de la formation prend une autre disposition plus offensive pour compenser leur manque de couverture et se mettent à tirer sur Lili qui perd 73 PDV.


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
105/150  (105/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Sam 18 Juil 2015, 02:23

J'entendais tout autour de moi des gens crier, voir, même tirer, certains ce battant limite entre eux, comme si c'était le moment de se laisser à de telles futilités... Mais ce qui me sortit de ma somnolence, ce fut un grand boum et la voix forte d'une fille. Elle était montée sur des praticables, pour donner de la voix, elle dit tout fort ce que je pensais tout bas durant ma somnolence, qu'il fallait arrêter de jouer aux cons. Elle proposa ce qui me sembla comme une évidence, barricader les issues, je me levais alors doucement, je voyais que j'étais plus prêt de la porte arrière que celle avant, je regardais alors autour de moi rapidement ce qui pourrait me servir de barricade, des poutres, des tables de ping-pong, des barres asymétriques, des échelles en bois accrochées aux murs, tout ce qu'on pouvait trouver dans un gymnase était là, parfait.

Ne me faisant pas plus attendre et en ne disant pas un mot, je me mis en position, vitesse fois 3... Je m'aidais alors de mon élan pour porter les objets vers la porte arrières, je pris la table de ping-pong, qui était pliée, de chaque côté et la poussa rapidement vers la porte, ayant réagi au quart de tour en entendant les mots de la fille, j'avais pris un peu d'avance sur tout le monde, donc dans un élan pour motiver les troupes, je me mis à crier.

- ALLER, ON SE BOUGE ! LES BARRICADES NE VONT PAS SE FAIRE TOUTES SEULES !

Sans faire attendre je pris une barre en bois d'environs 1m50 qui était non loin, sûrement pour des exercices de gym, enfin bref, là n'est pas la question ! Je la plaçais entre les poignets de façon à en bloquer l'ouverture, pendant tout ce temps je pouvais entendre des coups de feu, de l'agitation, venant de l'autre porte. Mais bon sang à quoi pouvaient-ils bien jouer !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum