Olympus Project
FORUM EN PAUSE

Bonjour à toi !
Le forum est en pause pour une durée indéterminée. Il n'y a donc plus de staff pour valider les fiches, faire tourner la boutique et faire des évènements, etc.
N'hésitez pas à revenir dans quelques jours prendre des nouvelles ! En attendant, vous êtes les bienvenus pour papoter dans la section hors-jeu !
(Luna)

[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mer 15 Juil 2015, 09:23

Rappel du premier message :


Règlement de l’évent.

Votre but sera de vous retrancher dans un lieu qui sera indiqué au lancement de l’événement. Vous aller ensuite devoir tenir un siège jusqu’à ce vendredi 24 juillet. 40 soldats vous assaillent, si vous parvenez à les décimer avant ce vendredi 24 juillet, alors vous aurez du temps à consacrer aux éventuels blessés.

Comment allez-vous procéder ? Lorsque vous aurez rejoins votre lieu de couverture (indiqué dans un prochain post), vous aurez le droit à une réponse par personnage avant chaque heure d’attaques de la part des soldats, ces horaires sont 12h00, 19h00 et 00h00. Dans le tableau de caractéristiques,  qui se trouvent ici : http://www.academie-tsuki.com/t1685-event-en-preparation-urgent , vos points de force physique et de maîtrise du pouvoir définiront vos chances de réussite lors de vos attaques. Vos points d’endurance physique définissent votre « fatigue ». A chacune de vos attaques, vous dépenserez 5 points d’endurance, parfois moins, parfois plus, si c’est le cas, une explication sera fournie. Une fois ces points tombés à 0, vous serez bien trop épuisés pour utiliser votre pouvoir. Néanmoins vous aurez la possibilité de passer un de vos tours à vous reposer afin de récupérer 5 points d’endurance. De plus, il vous sera possible de dépenser de vos Points (visibles dans le profil) afin de récupérer des points d’endurance (100 Points pour 50 d’endurance).

Tout ce qui concerne la direction à prendre et comment s’y rendre sera expliqué dans les deux prochains posts. Le premier post lançant l’événement sera de la part de Mlle Erin Midford. Le deuxième post vous donnant le lieu à atteindre sera posté par Mr Chikara Seicho. Une ces deux posts affichés, vous pourrez poster selon les règles affichées au dessus. Sont concernés par ce sujet tous ceux ayant participé au banquet des jardins.

Bonne chance à tous.


Dernière édition par Ren' le Sam 18 Juil 2015, 13:52, édité 2 fois


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 02:27

Alors là, s'en était trop, beaucoup trop, à quoi tout cela rimait ? Le machin a réussi à résister à une pression de plusieurs centaines de kg par m² dû à ma vitesse et le choc du mur, il a réussi à arrêter mes TROIS BALLES à MAIN NUE et pour couronner le tout, il s'en va comme si de rien était en me poussant une nouvelle fois puis il défonça la porte, tout ça bien évidemment en ayant le bas du corps en train de cramer, je n'étais pas au courant d'un quelconque pouvoir de ce style-là, je ne savais pas que Wolverine existait pour de vrai.

Je pense que cette intro vous résume bien l'énervement dans lequel j'étais, franchement, je crois que la dernière que j'ai été comme ceci, c'est quand je voyais mon père frappait ma mère, autant vous dire que tout cela m'a fait remonter des souvenirs, et que combiné à la fatigue de tout cette événement insensé et complètement nawakesque, oui quand je suis énervé, j'invente des mots monsieur ! Et bien, je ne voyais plus du tout le monde comme il l'était vraiment, ce n'est plus un soldat que je voyais en train de se rouler dans la neige, nan nan, c'était mon père. Je ne répondais plus de rien, je ne voyais plus rien à part lui, cette ordure qui mérite de crever la bouche ouverte.

Sans vraiment alors comprendre, je courais comme jamais j'ai couru, à vrai dire, je crois que j'ai jamais atteint cette vitesse, j'étais là à ses pieds, je voyais le monde au ralenti, même plus, comme si plus rien ne bougeait. Il était sûr le dos, mon père, me faisant face avec sa face de mort, mais qu'il ne s'en fasse pas, j'allais la rendre vraiment morte sa face.

Je me mis à le frapper au visage, toujours avec cette vitesse insensé, j'entendais des craquements d'os, de sa mâchoire, ses dents, sa boite crânienne, dieu seul sait combien de coups-de-poing j'ai pu mettre pendant ces quelques secondes, peu être une cinquantaine, voir une centaine, je n'en avais à vrai dire rien à foutre. Mêlé à tous ses os en train de se briser, je pouvais entre également les os de mes doigts se fissurer un à un, mais je n'en avais que faire, ce n'est pas cela qui m'arrêtait, je voyais son sang repeindre la neige sous son crâne, je pouvais même voir sa cervelle lentement se répandre sur le sol.

- CREVE ! CREVE ! CREVE ! CREVE ! Que je criais en boucle.

Puis quand enfin sa tête ne ressemblait à plus rien en ce monde, je m'arrêtais lentement. Je me relevais, m'écartais du cadavre, puis je perdis connaissance dans la neige...
[HRP: j'utilise mes 30 derniers point d'endurance et autant de point de vie qu'il en sera nécessaire.]

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Juro Maeda le Jeu 23 Juil 2015, 03:59

Bien, le chemin jusqu'au gymnase, je le connaissais maintenant... Alors je n'ai absolument pas perdu de temps, vu la situation, je n'avais pas le privilège de pouvoir perdre du temps, pas quand des amis sont en danger. Mais qu'est ce qu'ils avaient bien pu faire ? Pour qu'Elisan m'appelle... C'est que ça devait être important, un cas extrême. Bordel, j'aurai pas dû partir.
Je suis sorti d'une prise, mais comme je m'y attendais, je n'étais pas seul... L'élève à qui j'avais parlé dans la chambre était là lui aussi... Mais comment avait-il fait ? Je ne comprenais vraiment pas, il était parcouru par de petits arcs électriques, il me donna pour seule explication :

Pas le temps de t'expliquer, on va dehors. Et on va se servir mutuellement l'un de l'autre pour les envoyer dans un endroit qu'ils ne connaissent pas encore, la tombe.

Juste après ça, il est parti en direction de la sortie, je suis resté quelques instants à chercher des gens que je connaissais, mais le gymnase était toujours aussi désordonné... Il y avait des élèves dehors... Ils avaient essayer une riposte ? Pour avoir un appel comme ça, c'est que leur plan avait du foirer mais à un point... Prions pour qu'il n'y ai pas de blessés dehors...
J'ai rejoint l'élève qui était sorti... Il parlait avec Elisan, elle était dans un arbre au loin, elle allait bien, c'était déjà ça. J'ai laissé s'échapper un soupir de soulagement.
Il y avait aussi Warren qui était là, au sol devant nous. Je n'arrivais pas à suivre l'étudiant qui était venu avec moi... Il parlait d'une protection pour lui et moi. Il avait prévu quelque chose ? Je n'arrivais pas à comprendre... Je voyais juste les soldats au loin, déboussolés par une probable attaque de Warren, ce qui pourrait expliquer sa situation ici... L'élève continuait de parler avec Elisan, puis après il s'est adressé à Warren.

Warren !!! Reste pas ici, fonce à l'intérieur, on s'occupe du reste !

Il eu quelques problèmes pour se relever, mais au final, il avait bien fini par retourner au gymnase... Il ne restait plus que l'étrange élève qui avait besoin de moi... Et moi, et j'avoue que je ne comprenais toujours pas. Il prit la parole pour m'expliquer son plan, et tout de suite, c'est devenu plus clair dans ma tête.

Comme tu dois t'en douter, je manipule l'électricité, et je sais faire pleins de choses avec. Tu vas tendre ton bras droit vers l'avant, comme moi, bien parallèle à mon bras gauche. Voilà, maintenant que c'est fait, de ta main gauche, tu vas prendre ma main droite. Je crois pas qu'on ai le temps de faire un débat sur l'homosexualité et c'est pas le bon moment, donc traîne pas. Je vais aspirer l'énergie électrique qui te compose pour l'amplifier et te la renvoyer. Toi pendant ce temps là, tu concentres ton énergie au niveau de ton bras droit, sur toute la longueur. Au fur et à mesure de l'opération des arcs électriques vont se former sur nos bras, puis sur nos corps, et enfin sur tout ce qu'il y a de métallique autour. Lorsque nous serons tous les deux prêt, je ferais comme un condensateur dans ma main gauche et déchargerais de rapides impulsions électriques dans la direction que pointent nos bras. Compris ? Non ? tant pis, on y va !

Oui, j'avais supposé que son pouvoir avait un rapport avec l'électricité, il n'aurait pas pu me suivre sinon... Donc son plan consistait à faire un gros amplificateur... Pour créer une décharge électrique des plus puissantes... Hum... Oui, ça sonnait bien dans ma tête, je ne savais absolument pas comment on allait s'en sortir, mais j'avais juste à tendre le bras droit... Et à concentrer mon énergie dans celui-ci, jusque-là ma tâche n'était pas compliqué.
Le seul truc qui me faisait un peu peur c'était l'idée d'une surcharge dans mon corps si on amplifiait de trop... Cela provoquerai surement une instabilité impressionnante chez moi... Mais au final il avait l'air confiant, puis au point où on en était, il fallait bien qu'on fasse quelque chose.

Avant même que je réponde, ou que j’acquiesce, il avait attrapé ma main gauche pour commencer le processus, alors en tendant mon bras droit, comme il l'avait demandé, j'ai juste lâché un petit.

"Ouais, allons-y."

J'ai alors senti une grande quantité d'énergie quitter mon corps, pendant quelques instants. Puis juste après, une grosse vague d'énergie est revenue à moi, plus que ce que j'avais au début... Il y avait déjà des arcs électriques qui crépitaient autour de moi. Enfin de nous du coup, puisque je n'étais pas le seul à utiliser cette énergie.

Il fallait que je me concentre sur un point. Mon bras droit. Pour concentrer l'énergie ici... J'ai fermé les yeux, quelques instants, pour envoyer toute l'énergie électrique à ce point précis... Les arcs électriques affluaient sur mon bras tandis que les échanges s’accéléraient, me donnant de plus en plus d'énergie... J'essayais tant bien que mal de regrouper toute cette quantité d'énergie sur le point que je m'étais fixé... Mais c'était immensément énorme comme afflux d'énergie, et les arcs électriques volaient tout autour de moi, même si sur mon bras droit, la lumière dégagé par l'énergie concentrée était plus qu'incommensurable. Tout mon corps était totalement gorgé d'électricité. Et ça n'était pas fini, je recevais toujours plus d'énergie...

Ceci dura plusieurs minutes, je ne savais absolument pas comment j'avais tenu aussi longtemps sans exploser... Mais là j'étais en train d'atteindre ma limite, il fallait que j'expulse toute cette énergie quelque part... Vite.
L'élève me fit signe que c'était bon, les protections se sont retirés, et toute l'énergie est partie d'un coup... Je ne voyais rien que des arcs électriques, tandis que je sentais toute mon énergie partir... Ma vision se brouillait, je ne voyais plus que des flashs... C'était la plus grosse attaque que j'ai jamais faite.

Tout devint noir pendant quelques instants.
Quand j'ai rouvert les yeux, je voyais trouble, je ne sentais absolument plus d'énergie en moi... Mon pouvoir avait dû se désactiver... J'étais de nouveau totalement humain, je sentais le froid autour de moi... J'avais rarement atteint un seuil aussi critique. Dans une situation comme ça, je n'arrivais pas à bouger avant un bon moment...
J'ai vu l'élève à côté de moi, au sol, il avait l'air dans le coma... Mes jambes ne tenaient plus... Je suis aussi tombé au sol... Ma respiration était lourde et rapide, j'étais essoufflé... Je me suis péniblement roulé sur le dos.
Cette attaque avait dû être dévastatrice, je ne pense pas que les soldats s'en soient sortis.
Il fallait que je trouve un moyen de nous sortir, l'élève et moi, de cette situation... Mais dans notre état... On ne pouvait pas compter sur nous... Je profitai alors de mes dernières forces pour crier.

"QUE QUELQU'UN VIENNE !"

Je ne pouvais compter que sur les autres pour le coup... J'ai fermé les yeux, il ne me restait plus qu'à attendre.


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Warren le Jeu 23 Juil 2015, 05:20

Tout n’était que noir autour de toi. Un petit coma avait pris place dans ta tête. Utilise Encounter de manière aussi peu conventionnelle… Tu n’y étais pas habitué. Reposant sur ton genou, tu attendais les balles ennemies qui n’allaient pas tarder à arriver. Du moins, c’est ce que tu pensais. Mais pourtant, rien. Rien du tout. La fumée se dissipa de plus en plus… Et tu pus alors admirer le résultat de ton action. Un résultat que tu espérais, mais que tu ne pensais pas possible. Pourtant… Tu l’avais fait, tu venais de te dépasser. Tu avais carrément réussi à repousser tous les opposants à six mètres environ. Ce n’était qu’un projet de ta part, un objectif, tu ne pensais pas le réussir avec brio. Tu contemplais le résultat de ton action, les soldats semblaient même avoir du mal à se relever. Si ce n’était pas un coup de maître, qu’était-ce donc ! Mais avant toute chose, tu devais te tirer de là.

Chose qui te sembla tout d’un coup plus compliquée. Non, ce n’était pas le moment d’être assailli de doutes… Non, tu n’avais pas mal à la jambe… Hors de question de te laisser ralentir par ce genre de choses. Et pourtant, tu n’arrivais pas à bouger. Que se passerait-il s’ils décidaient de tirer sur les autres ? Si c’était mieux de les distraire encore un peu tant que tu y étais ? Et si, et si ? Que devais-tu faire ? Ta jambe te lançait, en réalité… Oui, elle te faisait mal…

Puis j’entendis mon nom, suivi d’un ordre. Cette voix… Tu la reconnaissais… Tu relevas la tête aussitôt. Ren’ ? Pas de doute… C’était Ren’ ! Et avec lui, était de retour Maester ! Dieu merci. Tu soupiras de soulagement, et lui obéit, chancelant légèrement sur ta jambe un peu blessée par ton saut mal contrôlé, te réfugiant à l’intérieur du gymnase. Devant la porte, tu t’assis, histoire de mieux reprendre ton souffle. Tu avais tenté quelque chose de très très dangereux pour toi… Mais tu ne le regrettais absolument pas. Tu avais été… Un vrai héros. Ta fierté et ton égo étaient plus que satisfaits par tes actions. Personne ne niera que tu as été d’une grande aide dans cette bataille. Tu soupiras de manière plus détendue après avoir jeté un coup d’œil rapide au dehors. Voir que Maester et Ren’ géraient autant à deux te rassurait, et te détendait. Oui, par ailleurs, ta barrière sentimentale pour garder la tête froide avait fini par éclater avec toute cette adrénaline. Ce n’était pas bien étonnant. Mais désormais, tu n’avais plus à t’en faire. Toute ta responsabilité s’était envolée.

Repoussant la douleur que tu avais au genou sur le mur contre lequel tu te trouvais, tu te relevas, pour mieux admirer le duo qu’ils formaient. C’était facile… Si facile… Si l’on t’avait dit qu’il suffisait de ces deux-là pour écourter la bataille… Leur attaque dura bien cinq minutes entières. Cinq minutes au bout desquelles les deux s’écroulèrent au sol. Avant même que Maester n’appelle à l’aide, tu étais déjà sorti de nouveau du gymnase en courant leur porter secours, porter avec difficulté les deux corps sur ton dos, ce sans te retourner vers ce qu’il restait de soldat, marchant doucement, mais sûrement vers le gymnase. Un peu d’aide serait la bienvenue tout de même, les deux corps étaient tout de même éprouvants à porter.


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
Warren

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 08:53

Je ne sais pas ce qui s'était passé mais ça n'avait pas eu l'effet voulu. Les soldats étaient certes rapprochés pourtant ils semblaient avoir vu le danger et s'être préparé à l'affronter aussi rapide que l'éclair. La gerbe de feu ne les toucha ni ne les effleura. Alors que leurs tirs vinrent blesser celui qui avait osé les défier de flamme. Bordel... Je me sentais las et prête à abandonner. Mes yeux se remplissaient de larmes alors que je sentais mes muscles un à un m'abandonner.

Pourtant je vis Warren arriver en courant, mes yeux s'éccarquillèrent alors que les soldats toujours l'arme à la main étaient prêt à répliquer. La peur de revoir un massacre me fit lever la main pour que l'arme d'un soldat aille frapper dans la tête d'un autre, juste la diversion pour que Warren fasse exploser son pouvoir... Je me retiens même à ma branche pour ne pas en tomber... Mais il avait réussi ! Un regain d'espoir ! Qui redoubla quand je vis Ren et Maesterarrivaient du gymnase ! Mes Electricitymen !

Elisan !! Je vais avoir besoin de ton aide, je me souviens de ton pouvoir, c'était dans le réfectoire quand on se battait contre des zombies. Où peut-être que je viens d'inventer cette histoire totalement absurde sans m'en rendre compte. Bref, tu à le don de télékinésie ? C'est bien ça ? Parce qu'on aurait besoin, avec Maester, d'être protégé quelques instants. Mais dans tous les cas, tu dois à tout prix rentrer dedans et vous protéger correctement, je voudrais pas faire des dommages collatéraux.

Ok ! Je n'avais rien à redire, je ne pouvais plus répliquer de toute façon. Me relevant sur la branche, je m'accrochais au tronc pour passer aux branches inférieures quand j'entendis Ren de nouveau crier !

Warren !!! Reste pas ici, fonce à l'intérieur, on s'occupe du reste !

J'eus à peine le temps de le voir se relever sans que je puisse l'aider. Quelle force mentale avzit ce mec !

Comme tu dois t'en douter, je manipule l'électricité, et je sais faire pleins de choses avec. Tu vas tendre ton bras droit vers l'avant, comme moi, bien parallèle à mon bras gauche. Voilà, maintenant que c'est fait, de ta main gauche, tu vas prendre ma main droite. Je crois pas qu'on ai le temps de faire un débat sur l'homosexualité et c'est pas le bon moment, donc traîne pas. Je vais aspirer l'énergie électrique qui te compose pour l'amplifier et te la renvoyer. Toi pendant ce temps là, tu concentres ton énergie au niveau de ton bras droit, sur toute la longueur. Au fur et à mesure de l'opération des arcs électriques vont se former sur nos bras, puis sur nos corps, et enfin sur tout ce qu'il y a de métallique autour. Lorsque nous serons tous les deux prêt, je ferais comme un condensateur dans ma main gauche et déchargerais de rapides impulsions électriques dans la direction que pointent nos bras. Compris ? Non ? tant pis, on y va !

J'ecoutais d'une oreille distraite le plan de Ren, tout en regagnant la terre ferme avec précaution. La fatigue aurait pu me faire briser un os et tomber d'un arbre et se briser le tibia n'étaient pas dans mes plans. Et seraient ridicule. J'suis juste le temps de me protéger derrière un arbre quand les eclairs fusèrent en tous sens. Le spectacle etait presque merveilleux bien que macabre. Mais les deux s'écroulèrent au sol. Sans plus attendre ma main firent venir les boucliers pour les couvrir et assurer notre repli. Warren tout de suite vient les aider et les porter sur son dos. Je courrais à sa suite pour l'aider à soutenir l'un d'eux jusqu'au gymnase. J'en avais les larmes aux yeux et ne pus m'empêcher de murmurer.

<< Vous avez été incroyables. >>

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 08:57

Le feu avait pris a merveille, j'avais réussi a lui brûle presque tout le corps et j'étais vraiment fière de moi.. Mais j'étais loin d'imaginé se qui allait suivre, car oui en faisant cela je pu donc illuminé toute la pièce et assisté a la scène impuissant. Maxime lui fonça dessus a une vitesse phénoménale avec lui bouclier pour l'exploser contre le mur, j'étais content un énorme sourire ce voyais sur mon visage. Puis il dégaina son arme pour lui tiré trois balle dans la tête, contre toute attente le soldat eu le temps de reprendre ses esprit et de pouvoir arrêté les trois balles qui venait en sa direction. J'étais choqué une nouvelle fois, je ne savais plus quoi pensé ! Il était la devant moi entrain de brûlé vif et cela ne l'importait peu, il pouvait encore faire de Maxime ce qu'il voulait.. Il se mit a parlé dans le vide, sans vraiment nous porté d’intérêt comme ci on était de simple moustique pour lui.

La colère me submerger peut a peut jusqu’à me remplir complètement, je voulais le démolir comme jamais j'ai pu démolir quelqu'un. L'action se passa en quelque seconde, il pu alors repousse Maxime d'un simple coup de pied pour l'envoyé valsé quelque mètre plus loin pour ensuite se mettre a courir en direction de la porte pour la défonce et se réfugié sur la neige pour éteindre les flammes. Maxime réagit une nouvelle fois au quart de tour sans vraiment me consulté, se mit a courir derrière lui sur le coup je n'eu pas l'impression de le voir partir je l'ai juste senti passé près de moi et il était complètement incontrôlable comme ci le soldat venait de lui montré quelque chose qu'il ne fallait pas.

Je décida donc de me relevé avec un peu de mal, j'étais encore sous le coup de la baffe de toute a l'heure et j'étai bien décidé a en finir aussi avec lui aussi. Je prit mon arme, mon sac et me mit a courir derrière eux.. Arrivé dehors, je vit quelque chose qu'allait marqué toute ma vie. Maxime était la devant moi sur le type, entrain de lui écrasé la face dans le sol a coup de poing. Il frappé avec une force et une rapidité fulgurante, tellement que je je n'arrivais pas a distingué convenablement ses bras.. Je voyais la tête du soldat, se décomposé petit a petit et toute cette colère qui était en moi disparu et se fit volé la face par du plaisir. Oui j'étais content de le voir entrain de se faire démolir sous mes yeux, des bout de cervelle volaient dans les sens et il semblait complètement impuissant devant tous cela.

Il était belle et bien mort, Maxime finit par se calmé et tombé devant moi.. Épuisé par ce qu'il venait de faire, je décida donc de m'approche de lui pour lui porté secours. Je vit ses phalanges ouverte et prit donc l'initiative de mettre de la glace dessus, j'arraché un bout de mon jean pour les lui recouvrir avec. Plus je pouvait apercevoir Ren notre chef Rubis et Maeter le surveillant lâche exécuté tout les soldats d'une seul traite.. Nous on était la a galéré face a un soldat et eux avec une simple attaque avait décidé toutes leur troupes, j'étais sincèrement déçu par ce que je venais de voir. J'entendis au loin le professeur Chikara nous crié de rejoindre le terrain d'entrainement pour rejoindre une porte de sorti et sans trop porté d'attention au autre je prit Maxime sur mon épaule le recouvra de ma veste pour lui tenir chaud prit mon arme de l'autre main et me dirigea vers cette endroit seul. Seul mais bien déterminé a explosé tout ce qui viendrai sur mon passage, j'étais près a tout me protéger et pour protéger la vie de mon nouveau chère et tendre compagnons d'arme..

ec Maxou. Ps : Ren ne nous fait plus perdre notre temps comme ça si c'est pour arrivé, comme un gros bullshit et détruite tout d'une simple attaque. Merci ;)

J'entends bien, mais ne crois pas si bien dire Myo, ceux que j'ai descendu à l'aide de Maester font partie de l'escouade Charlie, n'oublie pas que vous venez d'affronter qu'un seul membre de l'équipe Echo....

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Célestia le Jeu 23 Juil 2015, 10:27

Je savais que ça n'allait pas marcher, mais à ce point là... Foutu blizzard, va. Je m'étais épuisée pour rien... Fais chier. Enfin, bref, je n'avais pas vraiment le temps de m'apitoyer à dessus. Il y avait d'autres choses à faire de plus importantes. Depuis que ce con de surveillant (ou de prof, j'en sais rien) s'était barré en utilisant la voie de la prise électrique, il ne restait même pas un semblant d'organisation selon moi. Si on continuai ainsi, nous n'allions jamais défoncer ces soldats de merde. Surtout que je pouvais entendre des bruits étranges qui ne venait pas de cette salle... Mais vu qu'ils étaient assez étouffés en raison du brouhaha qui régnait dans le gymnase.

Je me permis de jeter un coup d'œil dehors. C'était vraiment l'anarchie... Y'a pas quelqu'un qui pourrai se ramener et trouver un bon plan ? Nan parce que là sérieux ça part en live, comme on dit. je voyais des gens de notre côté se faire refaire le portrait. J'avais entendu quelqu'un entrer mais je n'y fis pas attention car j'étais plus concentrée par ce qu'il se passait au dehors. À un moment, je vis des soldats voler dans toute les directions. Enfin, ils voulaient... Il avaient été repoussés par une force invisible. C'était drôle à voir, mais bon.

Je détournai le regard pile quand Mr. Diamant revint... en ramenant quelqu'un. D'où elle sort d'ailleurs cette personne ? Je ne l'avait pas vue au gymnase... Je le regardai. C'était un blond plutôt musclé. Mais ça ne m'expliquait pas pourquoi il sortait de la prise accroché à l'autre con de Diamant... Il maitrisait l'électricité ?

Ce qui se passa ensuite, je suis sûre de ne pas le revoir dans ma vie. Le blond semblai donner quelque ordres à la fille aux cheveux rouge ou roses et à un autre type que je ne connaissait ni d'Ève ni d'Adam avant de s'adressait à Maester :

- Comme tu dois t'en douter, je manipule l'électricité, et je sais faire pleins de choses avec. Tu vas tendre ton bras droit vers l'avant, comme moi, bien parallèle à mon bras gauche. Voilà, maintenant que c'est fait, de ta main gauche, tu vas prendre ma main droite. Je crois pas qu'on ai le temps de faire un débat sur l'homosexualité et c'est pas le bon moment, donc traîne pas. Je vais aspirer l'énergie électrique qui te compose pour l'amplifier et te la renvoyer. Toi pendant ce temps là, tu concentres ton énergie au niveau de ton bras droit, sur toute la longueur. Au fur et à mesure de l'opération des arcs électriques vont se former sur nos bras, puis sur nos corps, et enfin sur tout ce qu'il y a de métallique autour. Lorsque nous serons tous les deux prêt, je ferais comme un condensateur dans ma main gauche et déchargerais de rapides impulsions électriques dans la direction que pointent nos bras. Compris ? Non ? tant pis, on y va !

Le pire dans tout ça, c'est que Mae' avait compris... Bon, euh, je vais aller m'abriter, j'ai un peu peur pour la suite... Ça pourrai devenir dangereux.

J'observai donc la scène et je peux dire que c'était assez impressionnant. Des arcs électriques semblaient danser autour de Maester et du blond. Puis toute cette énergie accumulée fut relâchée dans un concert de grondement et d'éclairs qui retombaient sur les positions des soldats. Ça, je ne le verrai pas deux fois dans ma vie...

Je ne pus retenir un "wouah" d'émerveillement. Ça devait être cool de faire ça... Mais aussi très épuisant, car le blond tomba à genoux et Mae' s'écroula à terre. Quelqu'un s'élança vers ce dernier pour aller l'aider tandis que je me dirigeai vers le blond. Il fallait que je le porte, vu l'état dans lequel il est... J'aurai besoin de l'aide de plusieurs personnes, car je ne pourrai pas le porter toute seule...


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 10:45

Ryan commençait a sortir de son sommeil. il avait encore un peu mal mais les blessures étaient guéris et c'était le principal.il se leva et s'étira rapidement avant de récupérer les affaires qu'on avait mis a coté de lui, tels que son pistolet et son ipod avec son casque. puis Ryan tourna la tète et vit Raclaw sur un tapis d'a coté des trous approximativement refermé et la main pleine de sang séché. Ryan alla s'accroupir a coté de lui et ne dis rien. il attendait calmement que ce dernier se reveille.

puis Ryan entendit la voie de Mr Chikara dire.

-S'il vous plaît !!!! Je veux votre attention !! J'ai reçu un message de l'Agence, ils viennent nous aider et ce à partir de tout de suite !! Ils nous attendent derrière le terrain d'entraînement, il y a une sortie, c'est votre chance de vous en sortir ! Je vous accorde que je ne les connais pas, mais c'est peut-être notre seule chance de survie, partez là-bas, essayez de prendre le plus de monde avec vous. Ils doivent venir couvrir notre déplacement alors préparez-vous, dès que je vous donne le signal, vous partez vers le fond du terrain d'entraînement. Je reste ici garder les autres blessés en attendant. S'il y a des courageux, nous feront plusieurs voyages. Faisons leur confiance, c'est notre seule chance...


Ryan souffla enfin des les renforts arrivaient. bon tard certe mais ils arrivaient quand même. Ryan demanda si l'on pouvait prendre. son ami et prit les chargeurs restant de ce dernier ce qui lui faisait en plus des siens 5 chargeurs de 9 balles. il se rendit tout de suite auprès du surveillant et lui dis.

-Monsieur je sais me battre et j'ai une arme en plus. je vais aider a couvrir l'évacuation si vous êtes d'accord.

Ryan attendit la réponse du surveillant tout en l'écoutant rajouter.

-Ils sont là !! On y va ! Tout le monde essaye d'emmener quelque chose ou blessé ! Ne vous trompez pas, au fond du terrain d'entraînement. Aller aller !!

Ryan alla se dans l'ouverture de la porte et braqua les soldats qui se faisaient repousser par une force invisible. si ils revenaient il tirerait sans aucune hésitation. il mit son casque et enclancha la musique qui tomba sur une bande son du manga pièce intitulé "The very strongest" et se concentra ne lâchant pas des yeux les soldats tout en restant a couvert.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Jeu 23 Juil 2015, 13:35




Alors qu'un groupe de dix soldats venait d'être neutralisé, le "super soldat" contre lequel Myo et Maxime se batte, finit sa course à l'extérieur, où Maxime le retrouve pour déverser sur lui toute sa haine. L'effet en résultat par une dislocation progressive du visage neutre du soldat, puis par l'éclatement de ses os et la dispersion de toute matière organique composant son crâne, ne laissant alors qu'un morceau de boîte crânienne tapis de chair, de sang, et d'autre bouillis de neurones, dépassant de tout cela, un composant électronique de bonne taille précédemment agrippé à la cervelle du défunt soldat, enfin, c'est ce que vous croyez...

Hé ben c'est malin... Casser un bijou de technologie comme celui là, j'espère que tu es fier !! Mais je ne vais pas vous laisser là l'étendue de nos recherches, c'est hors de question.

Le bras gauche de ce corps sans tête approcha de son dos, et passa la main dans le sac noir d'où sortait précédemment les câbles étant reliés à ces armes. Après un claquement, un son se fit entendre.

Enclenchement de la phase de destruction des données. Piles à combustible chargées à 70%. Préparation de l'explosif en cours. Veuillez vous écartez de la zone de déflagration.

*Mettez en route Numéros 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 10. Faites en sorte que l'Agence se souvienne de notre passage, et récupérez des élèves au passage, c'est le bon moment.*

Pendant ce temps, les drones de l'Agence continuez leurs passages, tirant à vu sur les soldats qui parcouraient les jardins, sortant d'on ne sait où. Sauf le reste du groupe Echo qui semblait avoir perdu tout sentiment à leur visage. Les neuf soldats du groupe se mirent à courir dans différentes directions. Quatre parmi eux se jetèrent sur Warren et Elisan. Plaquant les deux élèves au sol, et traînant les deux autres inconscients. Une jeep démarra et rejoins la position des quatre soldats montant les deux inconscients dans la jeep. Les cinq autres partirent en direction des élèves en train d'évacuer.


HRP : Pour ceux qui se rendent au fond du terrain d'entraînement, voila le sujet : http://www.academie-tsuki.com/t1777-event-la-fin-de-tsuki-une-porte-de-sortie


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 18:59

Ryan vit Maester et un autre garçon tomber a terre inconscient. puis il vit alors deux hommes plus qu'etrange. il allait s'approcher quand il vit deux autres hommes se diriger respectivement vers Elisan et le dénommé Warren. Ryan réfléchit très vite lequel sauver? Il observa les deux et jugea que le pouvoir de Warren pouvait lui permettre de se défendre plus efficacement. il décida donc d'aider Elisan. il courut a la vitesse du son vers le soldat qui allait l'attaquer et commença a tourner autour de ce dernier en conservant sa vitesse et en tirant dessus au revolver en visant sa tète. il s'arrêta et se mit devant Elisan.

-Reste en soutien. Je ne sais pas ce qu'il a mais il est pas. normal ce gars.

Il retourna vers le soldat et commença a courir autour de ce dernier pour ne pas le laisser s'approcher plus d'Elisan. Ryan courait tout en continuant de tirer. il mit son casque pour se concentrer et essayer d'avoir les meilleurs conditions de combats possible. Le combat n'allait pas être simple.

-Elisan est ce que tu peux utiliser ton pouvoir sur lui pour le projeter ou le maintenir immobile ca m'aiderait.

Ryan s'arrêta devant Elisan le pistolet pointé sur le soldat.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 20:56

Voilà j'avais donc Maxime sur les épaules, j'hésitais a retourné au gymnase ou prendre la fuite avec lui.. Quelques seconde passait puis j'entendis au loin, comme une nouvelle grosse troupe s'approché du gymnase.. Je ne voyais pas très bien ce qui se passait il se trouvait a environ 30 mètre de moi et avec cette putain de neige aussi qu'est ce que vous vouliez que je vois de plus. En plissant légèrement les yeux je pouvais voir au loin une dizaine de soldat sortir de jeeps avec la même carrure que celui qu'on venait d'abattre sur le coup je fis tout de suite le lien et conclu donc que eux aussi c'était des Terminator. Putain, déjà qu'un seul on avait galéré j'imagine même pas toute une horde venir les attaqués.. Mon cerveau me disait de m'enfuir mais mon cœur lui au contraire me poussait a aller les aidés, j'avais la solution pour les vaincre mais j'hésitais après ce que venait de subir Maxime j'avais peur que cela me submerge aussi.

J'avais pris ma décision je serra fort Maxime contre moi peut être une dernière fois, sur le coup je passais peut être pour un gay mais quand tu frôle l'accident mortel au près de quelqu'un tu tisse des liens.. Je pris tout de même le temps de le déposé derrière des buissons a l'abri de tout les regard, je prit mon flingue le remit a l'arrière de mon jean en prenant le temps de le rechargé, mon fusil mes clopes et les lunettes qui était sur sa tête pour les enfilés sur la mienne.

« Vieux, je te jure que je vais revenir te cherché ... »

Un petit bip m’interpella avant mon départ, il venait du soldat.. En m'approchant de sa carcasse complètement explosé je pouvais voir toute sorte de chose répugnante sortir de son crane, une sorte de boite noir collé a son cerveau était la et elle n'avait rien a faire la.. Elle commençait a faire bip de plus en plus vite, une voix sorti de l'appareil demandant a toute les personnes qui se trouvait autour de s'écarté une explosion allait se produire incessamment sous peu. Sans réfléchir je plaça mon arme sur mon épaule agrippa la carcasse toute dégoulinante du soldat sur l'autre et me mit a courir dans la direction de mes camarades a ma vitesse maximale..

Le bip retentissait de plus en plus fort et de plus en plus vite, ce qui me fit courir encore plus vite j'avais l'impression de faire coursé par un chien enrager. J'avais peur oui que cette saloperie me saute a la gueule, mais fallait bien que j'parte avec une bonne base.. En m’approchant des lieux je pouvais voir Warren et une autre fille couché sur le sol se débattant pour se libéré de l'emprise des Terminator, putain non tout sauf lui j'avais encore plus la haine quand voyant Maxime s'écroulé devant moi. Je prit le soldat puis le balança sur un camion près d'un petit groupe de soldat qui se mettais a me tirés déçu, j'avais peur tellement peur qui me touche. La haine était tellement forte que je ne sentais ni le froid, ni quoi que se soit d'autre, je dégaina mon fusil puis me mit a tiré sur l'équipe de soldat qui emmenaient avec eux Maester et le chef Rubis.. Bordel, plus de balle, je sorti mon flingue pour continué a tiré sur les autres soldats qui m'entourait en rechargeant mon arme quand il le fallait j'avais l'impression de me couvrir moi même enfin merci aussi a dieu d'avoir envoyé ces drones sur eux mais je ne comptait décidément sur l'aide de personne, j'avais qu'une chose en tête c'était de sauvé Warren quitte a en perdre la vie. Car oui je savais que ses soldats la pourrait brisé son bouclier et oui je savais qu'a ma place il aurait fait la même chose mais avec un peu plus de finesse je pense..

Enfin bref, quelque soldat banaux essayait de m'approché mais j'utilisais mon pouvoir pour les couchés d'une seul traite en leur envoyant la douleur la plus horrible du monde.. Celle du chagrin d'amour, je les entendais pleuré d'ou j'étais et cela me donna encore plus de courage. J'étais presque arrivé et j'entendis un énorme BOOM derrière moi, le camion avait explosé j'aurais donc réussi a retardé un peu plus leur dépars ou encore mieux si les soldat qui se trouvait a proximité n'avait pas bougé, il l'a sentiraient surement passe cette putain d'explosion.. Je me jeta au sol près de lui je tendis mon bras autant que je le pouvais pour braqué mon flingue contre toute attente sur la tête de Warren, je lui fit un clin d’œil en lui esquissant mon meilleur sourire pour enfin lui tiré deux balle a bout portant en pleine tête ...

« A toi de jouer fréro ... »

[ HRP : J'utilise le nombre de points vitaux et d'endurances que tu souhaitera, pour exécuté au maximum cette action. ]


Dernière édition par Myo le Ven 24 Juil 2015, 00:00, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 23:37








Debout à côté de l’une des fenêtres de la salle de gymnastique, je surveillais d’un œil discret les soldats qui étaient dehors. Quelques-uns d’entre eux étaient désarmés. Le coup des autres élèves a surement dû marcher comme prévu. Je voyais quelques soldats se rapprocher les uns des autres comme pour former un clan, ça devrait être une partie du plan prévu qui commençait à être mis en place. J’essayais de me concentrer sur l’un des soldats qui ne se tenait pas loin d’un arbre. Les yeux fixés sur sa personne, je me suis mis à plonger au plus profond de ses pensées, de son passé. Des images d’amis, de famille et d’évènements me parvenaient mais rien de bien intéressant… Ah si, un enfant. Seul dans une chambre légèrement éclairée par la lumière de la lune qu’il fixait à travers les verres de la fenêtre. Les mains plaquées contre ses oreilles comme s’il essayait de s’empêcher d’entendre quelque chose… Quelque chose comme les cris qui parvenaient de l’autre bout de la maison. C’était le rituel. La porte de la chambre dans laquelle il se trouvait avait claqué d’un coup violant. Une main avait attrapé l’un de ses poignet, l’entraînant jusqu’au couloir puis ensuite dans une autre pièce et là…
Déconcentré, le soldat c’était mis a hocher légèrement sa tête comme pour chasser cette pensée qui avait remonté à la surface malgré tout le temps qu’il avait mis pour l’oublier, choisissant le mauvais moment aussi. Un petit sourire au coin des lèvres, j’avais sorti mon arme que j’avais récupérée au début puis caché sous mon sweater pour  la pointer droit vers lui. Beaucoup de concentration de ma part et autant de déconcentration de sa part, j’en avais profité pour tirer…
Sauf qu’un certain bruit avait attiré mon attention, ne me laissant même pas eu le temps d’admirer mon travail, ne sachant même pas si mon coup avait été réussi ou non. C’était le blond, le chef des Rubis. Il racontait je ne sais trop quoi au Diamant, accompagnant ses paroles par des gestes de mains et de bras comme s’il s’adressait à un enfant. C’était drôle mais surtout déroutant à voir. Puis quelques minutes après… On se serait cru en plein show de feu d’artifice. J’avais aidé à retirer ce qui sécurisait les portes, me mettant ensuite à peine derrière l’estrade qui bloquait la porte. Des éclairs se lançaient dans l’air pour atteindre leur cible qui était les soldats. Détruisant tous leurs équipements par la même occasion.
C’était le silence après la tempête et non pas avant cette fois ci. Les deux jeunes hommes, qui avaient causé toute une scène, étaient à présent allongés au sol. Limite inconscients.

"QUE QUELQU'UN VIENNE !"

Je m’apprêtais à m’avancer vers eux mais la seconde d’après, Warren les avait déjà portés sur son dos. Basculée par les personnes qui commençaient à évacuer, je m’avançais un peu hors de la salle de gymnastique. C’était le chaos complet dehors, chose qui n’est pas nouvelle vu ce qui se passait pendant tout ce temps. Voyant donc cinq soldats qui se dirigeaient vers nous, je ne savais plus quoi faire. Prise de panique, je me suis mis à courir loin d'eux, cela étant la seule réaction que mon corps a pu fournir.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 23:49

"Tu n'es qu'une ordure sale monstre ! Il s'agit de ma vie, ce n'est pas à toi de voir ça !"

Les larmes aux yeux, alors qu’il disait ce genre de chose je n’avais qu’une envie pleurer, non je n’étais pas une ordure. Je sais que je vaux mieux que ça, je sais que ma vie est tellement précieuse qu’il faut que je la protège. Et encore plus que je ne suis pas un monstre, je ne supporte toujours pas autant ce mot. Je suis peut être différent, enfin nous sommes tous différent dans cette académie mais une chose est certaine, ce n’est pas parce que nous avons un « don » que nous somme différent. Nous en somme arriver là ? A nous départager entre « race » et « groupe » ? Rien que de voir ce spectacle me donner envie de vomir…

Les images défilé, cet homme comme chaque être humain avait eu des hauts comme des bas dans sa vie, mais le rien n’était vraiment précis. Je lui accorder totalement ça vie lui était personnel et personne n’avait le droit de lui retirer, mais pourtant si j’étais là et si cet homme était ici c’était bien pour une chose nous attraper, donc pourquoi je me gênerais ? J’entendis des chuchotements de mon nom par si et par la… que cela pouvait-il bien dire, seigneur non… Pourquoi ce genre de chose devait arriver à moi ? Qui était donc cette voix et surtout cet homme ?

Tous se passa rapidement, alors que le contacte venait de se couper. Mon corps fut comme paralyser, peut être a cause du choque de la séparation trop rapide. Je sentis quelqu’un m’attraper le bras et m’amener dehors de la salle, tout n’était que mirage, on était dans la merde…

Alors que l’on s’arrête je remarque que la personne qui ma sortie de la n’était autre que Himiko, légèrement terrifier, je lui pris la main et me mis à courir, il fallait partir vers le gymnase et cela au plus vite. Alors que nous courrions le plus vite possible je pris mon bâton extensible et l’enclencha, je ne voulais absolument pas être arrêté. Mais le destin voulue que je trébuche…

Alors que je me rétame comme une bouse parterre je lâche la main de Himiko pour ne pas l’entrainer avec moi, essayent de me relever au plus vite je vis mon pied coincer dans du fil barbeler et ma cheville enfler a vue de nez. Himiko se baissa et je lui attrapa l’avant bras. légèrement beaucoups paniquer par tous ce surplu d'évènement.

-Himiko il faut absolument que tu gardes ça dans ton petit crâne retiens ce que je vais te dire d’accord ?! Je ne sais pas si je vais réussir a continuer la route jusqu’au bout avec vous. Je n’arriver plus à retenir mes larmes qui couler à présent à flot sur mon visage. 778 rue de Shepard, Fred Dickens. Il y a 6 escouades sur le terrain : Alpha et Bravo, Charlie et Delta, Echo et Foxtrot. Ils ne peuvent pas nous tuer, enfin ils doivent en tuer le moins possible tu me comprends Himiko ?! Les deux dernières escouades vont prendre la relève d’Alpha et Bravo ! Ils savent tous de moi, rien que en utilisent mon pouvoir sur cet homme je suis à présent ficher. DIT A TOUS LE MONDE DE CE MEFIER DE DEVIANCE ET DE FUIR, les combattre ne feront que leurs donner plus d’information sur nous il faut absolument se replier ! Ils ont des soldats avec une puce intégrer ils sont dirigées par des commandes ! Il est impossible d’y échapper, tu vois ce que je veux dire ? S’il te plaît part vite d’ici et ne parle de ça qu’au personne en qui tu as confiance tu m’entends ? QUE EN QUI TU AIS CONFIANCE !

Elle me fit un signe de tête et partie vers le gymnase, alors que ma jambe trainer au sol je tiens mon bâton dans les mains. Et me recrovie sur moi-même, la peur avait emparé mon esprit et la panique de ne plus jamais voir ma famille les seuls personne qui n’ont jamais arrêter de m’aimer une seule seconde…


Je ne voulais qu'une seule chose, survivre.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 23:54


Asling

Maybe I’m not ready for this.




C'était la panique totale... Des troupes aériennes étaient venus en renfort semble-t-il pour nous aider. les soldats étaient en fuite mais tentaient tant bien que mal de capturer des élèves. au fond du terrain d'entraînement une sorte d'équipe médical récupérais les jeunes gens et leurs administrait quelque chose par pistolet apparement... Je n'avais aucune envie de me diriger vers eux. Non. Les soldats fuyaient et seulement 5 d'entre eux se dirigeaient vers nous. De plus les renforts leurs tiraient dessus.
je vais me débrouiller tout seul, c'est bien plus sûr! avisant que tout le monde fuyait, je sortis moi aussi du gymnase mais pour aller dans le sens opposer. Je vis Warren ramasser deux inconscient dans la neige. En retrait, pas si loin de moi je vis les cheveux d'eben d'Asami.
Courant vers elle je lui dit d'un ton pressens:

- viens, il faut pas rester là! et la voyant partir vers les blouses blanches j'ajoutais: NON! Pas part là! c'est bizarre ces secours... suit moi on va se débrouiller nous même... ouvre l'oeil et soit prêt à user de ton pouvoir...

je portais mon épée à la main et mon arc dans mon dos... 6 flèches valaient mieux qu'aucunes.
Je pris Asami par la main et me dirigeais à l'autre bout, bien décider a traverser le domaine vers une autre sortis, en évitant ennemie et ami...






Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Warren le Ven 24 Juil 2015, 00:07

Un plaquage soudain au sol. Un plaquage puissant. Et il venait d’arriver la même chose à Elisan. Vous veniez tous les deux de vous faire plaquer violemment au sol. Quoi ? Qu’est-ce que ça voulait dire ? Il restait donc des soldats… ? Tu sentis alors que l’on t’enlevait de tes épaules Ren’. Que… Hors de question ! Mais il n’était pas dans une position où tu pouvais le retenir. Tu commençais à t’énerver : l’emprise était forte. Non… Hors de question ! Ils n’allaient emmener personne ! Bordel… BORDEL ! Tu refusas d’être aussi impuissant. Tu tentais de te débattre pour attraper la main d’Elisan, que tu puisses utiliser Encounter sans la blesser avec, mais cela demandait trop d’efforts… Elle était trop loin. Le soldat était puissant. Anormalement puissant. Grr… Ça n’allait pas se passer comme ça ! Tu activas Encounter tout de même, et envoyas le soldat valdinguer de nouveau à environ six mètres. En un éclair ensuite, tu te déplaças à côté d’Elisan, lui pris la main et activas ton pouvoir pour repousser le soldat qui la retenait. Par chance, « Flash aux cheveux bleus » vint à notre secours, commençant à tourner autour du soldat d’Elisan, l’empêchant de trop bouger.

« Je te revaudrai ça, Flash… »

C’est ce que tu pus lui dire, avant de foncer vers la jeep contenant Maester et Ren’. Hors de question qu’ils les embarquent, non, pas tant que tu seras en vie… C’est alors que le soldat qui t’avait plaqué, anormalement inexpressif survint et en un éclair, tu te pris un formidable coup de genou dans le ventre… Tu avais désactivé Encounter exprès. Tu voulais tout de même économiser sa limite. Tu sentis tout de même le dégât passer. Tu étais si peu habitué à souffrir… Dur retour à la réalité. Il enchaîna de suite avec un plaquage. Argh, non… Son but était de m’empêcher d’accéder au camion ! Tout d’un coup, une explosion retentit de l’autre côté, et tu te contentas de tourner la tête vers cette dernière. Tu crus même entendre un « ALLAH WAKBAR »… Le fruit de ton imagination, tu supposais. Cela venait d’un ancien délire avec Myo. Myo… MYO ?! Tu venais de voir ce dernier plonger juste à côté de toi. Une arme de poing à la main. Souriant. Avec un clin d’œil. Pointant ta tempe. Tu compris aussitôt. Il tira deux fois sur ta tête. Et toi, à l’aide d’Encounter, tu renvoyas les deux balles aussitôt à ton opposant, puis tu enchaînas en le repoussant totalement une nouvelle fois. Tu n’avais même pas vu si tu l’avais touché, mais peu t’importait. Tu te relevas aussitôt, et tendis ta main à Myo :

« Frère ! Ce bâtard-là, on se le fait ! »


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
Warren

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 24 Juil 2015, 00:09

J'avais été obligé de me poser un p'tit moment mais comme je commençais à me faire chier, j'avais décidé d'aller voir par la fenêtre et... je voyais que l'aut' fille était restée, mais qu'est-ce qu'elle foutait ! Et là, je me suis arrêtée, c'tait à moi qui fallait posé c'te question. J'avais encore fui... bordel... qu'est-ce que je foutais !? Je passais mon temps à cracher sur les lâches... les faibles et au final j'étais exactement comme ça... Bref, mes remords pour plus tard, ce qui se passait c'est que la rouquine était dans la merde jusqu'au cou et ouais... SAUF ! Sauf, qu'un mec était sortit du gymnase et... bah il avait r'pousser les connards donc c'tait cool, problème ? Bah il en pouvait plus visiblement du coup il était aussi dans la merde... Les mecs ça servaient à rien d'agir juste pour resté bloquer après... oui bon je dis ça maintenant mais je pensais pas du tout comme ça quand j'étais là bas, nan j'avais serré les dents de rage, je voyais tout le monde faire un truc... ET JE FOUTAIS RIEN PUTAIN ! Pourquoi ? Une cheville ! UNE PUTAIN DE CHEVILLE ! Et en plus je m'étais trouvée une excuse de merde : Lili ! Je savais très bien que Lili risquait rien et... j'me suis servit du fait qu'elle s'tait prit deux ou trois balles pour pas aller au front en plus de ma blessure ! Elle était belle la Lynn', elle f'sait des grands discours mais elle flippait complètement quand fallait agir pour un vrai truc !

D'ailleurs pour reprendre un peu, c'tait pas fini, devinez qui s'tait montré, not' blondinet national ! Je savais pas d'où il sortait mais il était avec un aut' gars, le même qu'avait gueuler pour la strat' et qu'avait disparut après. 'fin bon, après un p'tit moment d'attente, les mecs ont craqués du slip et ils ont envoyé de l'électricité sur tout les bons samaritains qui nous avaient attaqués et ils avaient du bon boulot d'ailleurs. CEPENDANT ! Parce qu'y'en a un ! Ils étaient HS maintenant ! C'tait une manie apparemment mais celui qu'était mort juste avant c'tait barré et... moi je commençais à d'venir folle, mais complètement j'allais presque pleurer tellement j'avais la rage bah ouais, pour moi je valais rien, 'fin moins que ça, rien c'tait trop honorifique encore et bien sûr j'avais l'impression que chaques actions des mecs dehors c'tait des phrases pour se foutre de ma gueule ET C'TAIT TOUJOURS PAS FINI !!! Le mec KO qu'avait r'pousser les soldats, bah Y S'REPOSAIT PAS ! Le mec avait prit ses couilles et il était r'partit prendre Ren' et L'aut' ! ET L'AUT' ROUSSE AUSSI PUTAIN ! Et là ! Autre bullshit ! Les soldébiles c'taient pas arrêtés ! Y z'avait plaqués les deux à deux contre un à chaque... j'vais rien dire, j 'étais pas mieux ! Et derrière tout ça, Ren' et l'aut' gars se f'saient embarqués, je pense que je peux dire qu'on pouvait plus rien faire non ? BAH UN ROUQUIN AVAIT TROUVÉ LE MOYEN D'ESSAYER DE SAUVER LE BLOND ! Pas Re'n hein, l'aut' c'lui qu'avait le poussoir fantastique del diablo là. Pas b'soin de vous dire que mon plomb était pété d'puis un bon moment non ? Le bondinet électrique et c'lui aux ch'veux châtain étaient foutu ça j'le savais MAIS ! Dans mon état, j'allais pas m'enfuir parce que oui, entre temps le prof qu'était à moitié mort avait hurlé qu'la cavalerie était là et je l'ai pas dis mais... un putain de truc volant avait débarqué ! Bon en temps normal je me serais demandée ce que c'tait que ce bordel mais... tout ce que j'entendais à ce moment là c'tait « Bravo Lynn', très bien joué, t'as rien foutu, tu mérite pas de vivre après ça connasse ! » et en boucle hein sinon c'tait pas drôle !

Du coup, je me suis mis à courir vers la sortie et je m'étais mise pas loin du rouquin sauveur de blond et j'allais envoyé Lili dégager les soldats de la rouquine qui s'était pas barrée après moi, j'vous jure des fois je m'adore... oui c'tait débile de ma part de pas me barrer à l'abri mais j'avais rien foutu de tout le truc, pour le coup Lili avait juste eut à patater le soldat qui pointait celle à terre avec un flingue, histoire de les déstabiliser un peu. J'avais tellement la rage que je sentais plus ma cheville, j'avais un objectif « TU FUIS PAS SALOPE ! », voilà... Fermez la, je sais, j'étais conne. J'avais foncé direct vers les gars qui embarquaient les deux piti néros qui ont "save the day" et j'y avais envoyé Lili... avec un lariat de sa part pour ceux qui traînaient Ren' ! Et moi ? Bah j'allais me fritter contre les deux aut'. Si je me souviens bien je crois que je voulais gueuler une truc comme "Allez Lili on les défonces" mais... c'est un aut' truc qu'est sortit...

"JE SUIS PAS UNE PUTAIN DE LÂCHE !!!"

Pendant que Lili s'occupait de ses gars, je m'étais mis en tête de me farcir les autres et non je réfléchissais pas, j'avais la haine et c'tait tout, je pensais pas à mes frappes je frappais, que aux poings frapper avec les pieds ça m'avaient jamais vraiment calmé et j'esquivais, j'avais demandé à Lili d'emmener le mec aux ch'veux châtains plus loin sans vraiment m'en rendre compte d'ailleurs et une fois que j'avais attiré l'attention des deux connards de mon côté, j'avais demandé la même chose pour le blondinet pikachu... ça c'tait dans ma tête parce qu'en vrai je savais pas si ça avait marché et j'e m'en foutais en fait, m'en foutais de tout à ce stade, je me battais. Je visais toujours le visage pourquoi ? Pour lui faire mal ! Je savais même pas comment  s'en sortait Lili en fait, mais c'tait sûrement mieux que moi pour être honnête...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Himiko le Ven 24 Juil 2015, 00:33

Pour dire vrai, je n'avais eu qu'un rôle secondaire dans cette mission, on me l'avait clairement fais comprendre et cela ne m'avait pas du tout plu. Je n'avais rien fais, absolument rien fais et cela me frustrais. Je n'avais ni aider, ni participer, ma fierté en avait pris un coup. Le fait qu'Elizabeth était notre priorité me faisait chier et pourtant, je devais faire avec. Elle était après tout la "clé" de notre mission n'est ce pas ? Je me devais de l'escorter jusque dans le gymnase. J'étais clairement de mauvaise humeur à présent, je me demandais vraiment ce que je pouvais bien foutre ici, dans ce groupe. Ils n'avaient eus en aucun cas besoin de mon aide, ils s'en étaient très bien sortis à 3, moi je n'avais fais que regarder. Ce sentiment de frustration envahissait tout mon corps, tout mon être, je jetais alors un regard bref en direction de la jeune fille pour me calmer.

J'essayais de faire le vide dans ma tête lorsque soudain, je sentis la jeune fille me prendre la main. À ce contact elle se mit alors à courir très vite, comme si nos vie en dépendaient. Je la suivais sans rien dire, elle m'avait l'air terrifiée, je ne voulais pas en rajouter. Même si cette situation ne me plaisait pas, je sentais un petit sentiment de compassion au fond de moi, ce qu'elle avait vue avait probablement été légèrement choquant. Soudain, en pleine course, Elizabeth trébucha. Je crus être entraîner mais la jeune fille me lâcha la main au bon moment. Je lâchais un petit soupir de soulagement puis reportait mon attention sur la jeune fille : elle avait le pied coincé dans du barbelé et de plus, celui-ci enflait. Pour la première fois depuis longtemps, un sentiment de panique me rongeais, je ne pouvais absolument pas la laisser dans cette situation. Je me baissais alors pour essayer de l'aider mais sa main vint s'agripper à mon avant bras. La panique s'était emparée d'elle.

Les larmes d'Elizabeth se mettent à couler.

« Himiko il faut absolument que tu gardes ça dans ton petit crâne retiens ce que je vais te dire d’accord ?! Je ne sais pas si je vais réussir a continuer la route jusqu’au bout avec vous. 778 rue de Shepard, Fred Dickens. Il y a 6 escouades sur le terrain : Alpha et Bravo, Charlie et Delta, Echo et Foxtrot. Ils ne peuvent pas nous tuer, enfin ils doivent en tuer le moins possible tu me comprends Himiko ?! Les deux dernières escouades vont prendre la relève d’Alpha et Bravo ! Ils savent tous de moi, rien que en utilisent mon pouvoir sur cet homme je suis à présent ficher. DIT A TOUS LE MONDE DE CE MEFIER DE DEVIANCE ET DE FUIR, les combattre ne feront que leurs donner plus d’information sur nous il faut absolument se replier ! Ils ont des soldats avec une puce intégrer ils sont dirigées par des commandes ! Il est impossible d’y échapper, tu vois ce que je veux dire ? S’il te plaît part vite d’ici et ne parle de ça qu’au personne en qui tu as confiance tu m’entends ? QUE EN QUI TU AIS CONFIANCE ! »

Je me relevais avec rapidité, ma gorge se serrait, je ne voulais pas l'abandonner, je ne pouvais pas, il en était hors de question... Pourtant je n'avais pas le choix. Je lui fis alors un signe de la tête et les larmes aux yeux je me mis à courir en direction du gymnase. Je courrais aussi vite que je le pouvais, je ne faisais même plus attention à ce qui pouvait m'entourer, je devais à tout prix rejoindre ce putain de gymnase. Après quelques minutes de course, je vis enfin la porte par laquelle nous étions sortis. Celle-ci n'était heureusement pas fermer, je me précipitais alors rapidement vers celle-ci. À présent à l'intérieur, je fus stupéfaite, les élèves étaient tous en train de partir je ne sais où, il n'en restait vraiment plus beaucoup. Paniquée, je courrais alors vers la porte principale puis me cachait juste comme il le fallait pour observer ce qu'il se passait. Des élèves faisaient face à 4 soldats tandis que 5 se précipitaient vers les élèves qui se dirigeaient je ne sais où. Je ne savais absolument pas quoi faire, aider ces élèves ou suivre le mouvement sachant que je ne savais même pas où ils allaient ? Je n'avais pas de temps à perdre, je sortis alors rapidement du gymnase puis avec autant de discrétion que possible, je suivis quelques élèves. Je passais pourtant près des personnes qui tenaient encore un combat, j'hésitais à leur venir en aide.



avatar
Himiko

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Ven 24 Juil 2015, 01:52




Au dehors, voilà ce qu'il se passe... Warren et Elisan furent plaqués au sol. Ryan arrive pour leur donner un coup de main, mais malgré la vitesse phénoménale qu'il déploie, le soldat arrête chaque tirs à l'aide de ses bras. Les balles s'enfonçant dans ses protections ainsi que sa propre chair. Aucune réaction n'est visible sur son visage, rien ne paraît. En réponse à cette offense, le soldat s'élance en avant, l'épaule en position d'attaque, percutant Ryan de plein fouet, l'envoyant au sol avec un beau mal de crâne. De plus, Ryan, se retrouve avec un chargeur vide de toute munition.

Parallèlement à cela, Warren repousse le soldat le maintenant au sol. Ce dernier décolle clairement du sol et se réceptionne debout, bien en appui sur ses jambes, enchaînant d'un coup de genou dans le ventre de Warren avant de le plaquer à nouveau au sol. Derrière ce combat, les deux autres soldats ayant emmenés Ren' et Maester reviennent progressivement et parviennent à protéger une partie de leurs collègues des tirs de Myo, lui aussi arrivant pour aider Warren. Une explosion retentit quelque part dans ce No Man's Land, le corps du soldat précédemment "décapité" n'est plus. Un camion fut endommagé par l'explosion, celui ci ne pourra pas repartir d'ici.

C'est ensuite autour de Lynn' et Lili de faire leur entrée. Un des deux soldats de retour vers Warren, Elisan, Ryan et Myo se charge de Lili à lui seul, et... Ca n'est pas beau à voir... Il paraît insensible aux coups de l'esprit corrompu, alors que l'esprit en question lui subit l'assaut d'autant de coups et surtout, de la même puissance. Cette créature là est peut-être une des seules à pouvoir rivaliser avec Lili au corps à corps. Lynn' quant à elle tente de déchaîner sa rage, mais se retrouve bien vite projetée au sol, le soldat s'approche d'elle, lui donne un violent coup de poing en pleine tête et lui plante une seringue dans l'épaule. Il finit alors par la traîner sur le sol pour qu'elle rejoigne Ren' et Maester.

Myo se jeta aux côtés de Warren, toujours plaqué au sol et lui tira deux balles dans la tête qui ricochèrent et vinrent se planter dans la mâchoire ainsi que dans la tempe du soldat n'ayant pas l'air de se soucier plus que ça de la douleur que devrait engendrer de telles blessures. Le soldat qui s'occupait alors de Ryan remarqua la situation à ses côtés et offrit un magnifique coup de pied dans le ventre à Myo.

Bien plus loin, les cinq soldats partis stopper l'évacuation changèrent de plan. Seulement deux restèrent, attrapant deux élèves, Akio et Aura et les emmenèrent vers la jeep retenant alors Lynn', Ren' et Maester après leur avoir tous deux fait une injection de sédatifs. Les trois autres revinrent en direction du petit groupe qui se battait. De ces trois là, un se rendit dans le gymnase maintenant presque vide de monde en quête de quelque chose ou quelqu'un. Un autre rejoignit ses compères afin de les soutenir, mais autre chose attira son attention, son ordre de mission changea à nouveau, et il se mit à courir dans la neige en direction de deux élèves tentant de partir dans l'autre sens. Asling et Asami vont ils être rattrapés ?...


(HRP : Pour la plupart, vos PDV seront mis à jour à midi, ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas proche de la mort. Enfin... Pas encore...)


Dernière édition par Ren' le Ven 24 Juil 2015, 12:52, édité 1 fois


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Ven 24 Juil 2015, 08:56

Warren comme prévu utilisa mes balles pour les renvoyées sur le soldat qui l'attaquait au sol et deviné quoi ses deux balle en pleine tête ne lui on rien fait. Une traversa sa tempe, puis l'autre venait de se loge dans sa mâchoire et bien rien avait changé ils étaient toujours aussi cheaté. A croire qu'il y a bien qu'un seul moyen de les tués c'était de leur griller le cerveau, deviné quoi qui son les seuls a pouvoir le faire Ren le chef rubis bien evidemment et notre chère et tendre Maester le surveillant de la dernière fois. Comment vous dire, si le resultat de cette bataille ne dépendait pas de nous alors a quoi bon resté la a se battre et a utilisé toute nos ressource pour rien ?

J'étais donc encore plus remonté en voyant cela, je décida donc de tiré Warren vers moi et nous faisions donc face a se Terminator de malheur. Elisan et Ryan tout près de nous, malheureusement Lynn' quand a elle s'est fait prendre. Nous devions fuir, impossible de rivalisé pour l'instant avec eux je pris donc les reine de cette squad improvisé pour leur annoncé la terrible nouvelle que j'avais appris plutôt avec Maxime..

« Les gars, écoutez moi ! C'est peine perdu, c'est des androïdes controlé par des gars qui se trouve surement pas très loin d'ici. Ils ont un sorte de boitier a l'intérieur du crane qui contrôle le moindre de leur mouvement, il ne ressente ni la douleur, ni la compassion et ni quoi que ce soit d'autre ... Ecoutez moi, Ren et Maester sont déjà beaucoup trop loin. Nous allons essayé de secourir Lynn' avant de nous enfuir vers le point de rendez-vous. Ryan je te confie la lourde tâche d'aller récupéré l'autre Flash Maxime, il se trouve vers la porte de sorti Est derrière un buisson occupe de lui il est mal en point et trouve un moyen de l'emmener au terrain.. »

Je dégaina mon arme pour la pointé en direction des soldats qui tenais Lynn, je tira deux coup dans leur jambes pour les retardé le temps que j'accours vers elle. Grace a mes lunettes je pouvais très bien me diriger dans la neige sans rencontré le moindre obstacle, arriver près d'eux je balança un tacle a celui qui se trouvait sa droite qui le fit lâche son emprise de Lynn. Je lui créa donc une ouverture pour quelle puisse se dégager de leur emprise et de s'enfuir, j'étais donc la au milieu d'eux tous essayant de m'enfuir vers avec elle pour rejoindre les autres.. J’espérais juste que quelqu'un d'autre me suive a sa rescousse, je voulais ramener avec moi un maximum d'élèves a l'abris ...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Warren le Ven 24 Juil 2015, 10:29

Des androïdes… Voilà l’explication à leur perte totale de sentiments… Ils ne ressentaient plus que ce soit. Nous devions affronter de de véritables Terminator. Et comment les vaincre ? Il n’en parlait même pas ? C’était mauvais signe. Très mauvais signe. Et pourtant, il continuait de se battre. Sans doute était-ce la meilleure chose à faire. Ce fut ce que tu pensas… Jusqu’à ce que tu remarques le retour d’autres soldats. Autant de ces choses… Insensibles à la douleur ? Voilà qui allait être compliqué. Très très compliqué à affronter. Tous ces androïdes… Insensibles à la douleur… Contrôlés par on ne sait qui… Ah…

Que racontais-tu ? C’était impossible, et tu le savais. Vous alliez vous faire cueillir, ils sont bien trop nombreux. Il suffit de vérifier avec quelle simplicité ils ont eu la jeune fille aux cheveux rouges s’étant interposée plus tôt… Hors de question qu’ils l’emmènent aussi… Maester et Ren’ ont filé entre tes doigts, et tu n’as rien pu y faire… Hors de question que quelqu’un d’autre ne parte. Tu esquissas alors un sourire. Personne d’autre ne partira. Aucun de ces gens t’entourant.

En premier lieu, je me retournai rapidement vers Ryan, ajoutant aux paroles de Myo :

« Et ton autre mission sera de prendre soin d’Elisan. Je veux qu’à mon retour, elle soit saine et sauve, ou je t’en prendrai pour responsable. »

Tu enchaînas en te tournant vers la principale concernée :

« Pas besoin de dire quoi que ce soit. Après tout, c’est le rôle du leader de s’assurer que tout le monde arrive à bon port, n’est-ce pas ? Ravi d'avoir fait connaissance, mais nous devons déjà nous quitter. »

Et sans attendre sa réponse, je me replaçai juste à côté de Myo, juste avant qu’il ne tire dans les jambes de l’un des robots, pour lui dire :

« Vas-y, mon gars… A la prochaine. »

Tu aurais voulu lui faire des peut-être adieux plus longs… Mais de toute façon, non. Myo viendrait te chercher. Tu n’avais aucun doute là-dessus. Il tira son coup pour les retarder, puis l’élança en taclant l’un des soldats, moi repoussant tous les soldats essayant de nous approcher. Son action fut un succès : dans sa chute, le soldat lâcha Lynn’. Je repoussai aussitôt son corps inanimé, ainsi que celui de Myo vers Ryan et Elisan. Leur adressant peut-être un dernier sourire.

« J’refuse de faire ça pour rien… ALORS BARREZ-VOUS ET VITE ! »

Tu n’arrivais pas à le croire que tu le faisais… Et pourtant. Tu venais de t’interposer entre tes amis et les androïdes. Dans les airs. Et tu activas Encounter. Sur cinq mètres à la ronde. Sur tes amis comme ennemis. Plus puissamment que jamais. Tu repoussas les deux camps vers deux côtés opposés. La puissance était tellement que ton bouclier fit un trou dans le sol, à cinq mètres de tes pieds. Tu n’étais même plus soumis à la gravité le temps de ton bouclier. Bouclier que cette fois, tu fis durer. Tu sentais descendre ton énergie se vider grandement. Jamais tu n’avais fait de bouclier aussi puissant. Et lorsque tu eus fini, lorsque tu t’assuras que tes camarades ne pouvaient plus être dans ton champ de vision… Tu retombas d’un coup, évanoui. Tu venais de mettre toute ton énergie pour leur permettre de fuir. Qu’ils s’en sortent… Ou tu t’en occuperas personnellement, une fois que tu seras de retour.


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
Warren

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Célestia le Ven 24 Juil 2015, 11:36

Alors que je me précipitai pour aider le blond, des soldats se dépêchèrent de l'embarquer, ainsi que Maester, tandis qu'ils plaquaient deux personnes au sol. Étrangement, ils ne m'avaient rien fait alors que j'étais JUSTE A COTE du blond. En un sens, c'était assez vexant, parce que ça voulait dire en gros "tu n'existe pas", ce qui était quand même très gentil de leur part, je dois le reconnaitre, mais dans l'autre, ça veut dire que j'avais une chance de me barrer vite fait bien fait...

Mais je ne voulais pas abandonner Mae' et le blond. Si seulement j'avais un pouvoir qui servait à autre chose... Manipuler le son ne servirait à rien à cause de cette putain de tempête. Je me sentais vraiment inutile, là. Vraiment. Si seulement...

- S'il vous plaît !!!! Je veux votre attention !! J'ai reçu un message de l'Agence, ils viennent nous aider et ce à partir de tout de suite !! Ils nous attendent derrière le terrain d'entraînement, il y a une sortie, c'est votre chance de vous en sortir ! Je vous accorde que je ne les connais pas, mais c'est peut-être notre seule chance de survie, partez là-bas, essayez de prendre le plus de monde avec vous. Ils doivent venir couvrir notre déplacement alors préparez-vous, dès que je vous donne le signal, vous partez vers le fond du terrain d'entraînement. Je reste ici garder les autres blessés en attendant. S'il y a des courageux, nous feront plusieurs voyages. Faisons leur confiance, c'est notre seule chance...

Miracle, une porte de sortie... Je m'apprêtait à me lever, mais me retins. Je devais aller aider le groupe qui tentait de récupérer Mae', ou je devais fuir ? De toute façon, mon pouvoir serai absolument inutile de toute façon. Mais si je fuyais ce serai laisser le petit groupe à la merci des soldats... je ne savais vraiment pas quoi faire... Mais ce que je savais que si je restai ici, j'allai me faire ramasser à la petite cuillère par ces crétins...

Je n'eus pas le temps de choisir quoi faire car une force prodigieuse me fis valser plusieurs mètres plus loin. Ok; d'accord, je me casse.... Je me relevai et me mis à courir en direction du terrain d'entrainement tout en faisant attention aux soldats.


Dernière édition par Célestia le Ven 24 Juil 2015, 13:36, édité 1 fois


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum