[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mer 15 Juil 2015, 09:23

Rappel du premier message :


Règlement de l’évent.

Votre but sera de vous retrancher dans un lieu qui sera indiqué au lancement de l’événement. Vous aller ensuite devoir tenir un siège jusqu’à ce vendredi 24 juillet. 40 soldats vous assaillent, si vous parvenez à les décimer avant ce vendredi 24 juillet, alors vous aurez du temps à consacrer aux éventuels blessés.

Comment allez-vous procéder ? Lorsque vous aurez rejoins votre lieu de couverture (indiqué dans un prochain post), vous aurez le droit à une réponse par personnage avant chaque heure d’attaques de la part des soldats, ces horaires sont 12h00, 19h00 et 00h00. Dans le tableau de caractéristiques,  qui se trouvent ici : http://www.academie-tsuki.com/t1685-event-en-preparation-urgent , vos points de force physique et de maîtrise du pouvoir définiront vos chances de réussite lors de vos attaques. Vos points d’endurance physique définissent votre « fatigue ». A chacune de vos attaques, vous dépenserez 5 points d’endurance, parfois moins, parfois plus, si c’est le cas, une explication sera fournie. Une fois ces points tombés à 0, vous serez bien trop épuisés pour utiliser votre pouvoir. Néanmoins vous aurez la possibilité de passer un de vos tours à vous reposer afin de récupérer 5 points d’endurance. De plus, il vous sera possible de dépenser de vos Points (visibles dans le profil) afin de récupérer des points d’endurance (100 Points pour 50 d’endurance).

Tout ce qui concerne la direction à prendre et comment s’y rendre sera expliqué dans les deux prochains posts. Le premier post lançant l’événement sera de la part de Mlle Erin Midford. Le deuxième post vous donnant le lieu à atteindre sera posté par Mr Chikara Seicho. Une ces deux posts affichés, vous pourrez poster selon les règles affichées au dessus. Sont concernés par ce sujet tous ceux ayant participé au banquet des jardins.

Bonne chance à tous.


Dernière édition par Ren' le Sam 18 Juil 2015, 13:52, édité 2 fois


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 17:25

Qu'est-ce que c'était que ce bordel... J'étais en train de me reposer contre un mur, j'étais dans le dos du roux, pas loin de la porte et ce que je voyais était absolument démentiel, le soldat au sol venait de complètement se déboîter les épaules, le bruit était répugnant à entendre, et dans un même mouvement, il venait de se défaire de ses liens en prenant un couteau caché dans son pantalon. Bordel, mais ils avaient combien d'armes ses soldats à la mord moi le nœud !

Enfin bref, le vrai problème est que maintenant ce soldat était debout, face à Elizabeth avec un couteau dans la main, la situation était critique... Le maîtriser ? Nan pas le temps et il pourrait encore nous jouer un mauvais tour, l’assommer ? Trop difficile et en combat rapproché même avec ma vitesse, il devait être meilleur que moi... Le tuer ? Oui, mais comment ? En regardant rapidement, je vis le pistolet du roux dans son dos rentré dans son jean. J'avais eu l'idée qu'il me fallait, plus de temps de réfléchir, je passais à l'action ! Vitesse fois 4 !

Je me levais rapidement courant vers le soldat en passant à côté du roux, lui prenant son pistolet dans son dos, tout ce déroulé au ralenti dans ma tête, sûrement la monté d'adrénaline combinée à la vitesse de mon corps, je pouvais voir tous les mouvements du soldat en détails, en même temps, j'étais dans son dos, c'était forcément plus simple. Ni une ni deux, je l'attrapais par le devant de sa ceinture en passant ma main autour de sa taille, le poussant en avant pour l’entraîner sur le sol, le faisant tomber une nouvelle fois face contre ventre, puis posant mon genou dans son dos, bloquant sa tête d'une main et posant l'arme sur son crâne de l'autre, je pressais la détente... PAN !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 21:57

On a réussi... On vient de réussir notre attaque !! C'est génial !!! J'ai réussi à en blesser trois avant de rentrer dans le gymnase pour me cacher de leurs tirs, mais tout allait si vite, j'ai du mal de comprendre, c'est pas facile... Une fois dedans, je regarde ceux qui était avec moi. La fille qui a fait la parabole de cristal, celle qui avait crié si fort, et tous les autres. Ils n'ont pas eu le temps de répliquer, et ça veut dire que le plan était bien fait. Merci aux trois qui s'en sont occupés ! Avec un peu de chance on va être tranquille le temps qu'ils s'en remettent...

Sauf que maintenant, ben on a pas d'autre plan...

-Excusez moi, je demande votre attention.
On a tenu jusque la et c'est biens. Ils n'ont pas passé les portes du gymnase graces aux barricade et aux efforts de beaucoup d'entres vous. Mais regardez nous. Nous sommes complètement dispersés en plusieurs petit groupe ayant chacun un objectif a lui. Si on continue comme ca ils nous anéantiront très rapidement. C'est pour ca que je propose que l'on nomme des responsable pour chaque fonction utiles. Tel que la recherche de matériaux, la défense, l'artisanat d'armes, l'attaque et la médecine. Ainsi nous serons plus apte a interagir entre nous. Si vous êtes d'accord avec mon idée. dites moi sur quelle domaine vous voulez allez et qui vous verriez comme leader pour cette branche. Moi je me porte volontaire pour l'attaque et je postule au poste de responsable de cette branche.


Moi ça me va ! Par contre j'y connais rien pour fabriquer des armes ou soigner, je devrais être en défense ou en attaque. Après m'être déplacée vers lui, évitant tout le monde sur mon passage, je voulais lui dire ce que j'en pensais... Mais y a qu'un grognement qui est sorti... Je suis encore sous ma forme de tigre et si je me transforme à nouveau je vais perdre beaucoup d'énergie surtout si je dois encore prendre ma forme de tigre après... Réfléchis petite tête !... Je sais !
Avec une griffe de ma patte droite, j'essayais d'imiter un mouvement d'écriture par terre, j'espère qu'il va comprendre qu'il doit écrire les différents domaines comme ça je peux lui montrer dans lequel je veux faire partie.
Je restais à côté de lui à attendre.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 22:23

En me relevant, j'ai entendu quelqu'un me parler, un élève s'y j'en crois sa voix. Quoique le reste du cortège éducatif est assez jeune par ici. J'étais dans le gaz, et pas qu'un peu, j'ai même pas pu réagir quand il me parla. Il s'en alla... Mince... Il faut que je bouge, je peux regarder, rouler de l'oeil ni plus ni moins, je suis conscient de ce qu'il se passe, mais je suis bloqué comme ça.

Oui ça va mieux merci.

Que ?! Je venais de parler dans le vide... Si je réagit avec du retard comme ça, je vais avoir du mal de m'en remettre. Les minutes passaient, je pouvais enfin bouger mes mains, mes bras ainsi que ma tête. Ce sédatif devait être pour les chevaux, c'est pas possible ! Dans ma main reposait le portable d'Erin, oui c'est vrai... Tiens, il y a un message.

"Bientôt sur place, nous terminons les derniers préparatifs, tenez bon."

C'est le numéro que j'ai appelé tout à l'heure. L'Agence arrive, c'est une bonne chose. Je suis content de savoir que nous allons avoir un soutien de l'extérieur... Ca me soulage. Je me levais enfin, rangeant le portable dans la poche de ma veste, m'aidant OutBreak pour soulager un peu mon vieux dos. L'anesthésiant devait encore agir, mes muscles ne me font pas mal du tout alors que je ne les ai pas ménagés pour autant.

Au même moment, la même voix qui s'était adressée à moi un peu plus tôt s'éleva au milieu du groupe.

-Excusez moi, je demande votre attention.
On a tenu jusque la et c'est biens. Ils n'ont pas passé les portes du gymnase graces aux barricade et aux efforts de beaucoup d'entres vous. Mais regardez nous. Nous sommes complètement dispersés en plusieurs petit groupe ayant chacun un objectif a lui. Si on continue comme ca ils nous anéantiront très rapidement. C'est pour ca que je propose que l'on nomme des responsable pour chaque fonction utiles. Tel que la recherche de matériaux, la défense, l'artisanat d'armes, l'attaque et la médecine. Ainsi nous serons plus apte a interagir entre nous. Si vous êtes d'accord avec mon idée. dites moi sur quelle domaine vous voulez allez et qui vous verriez comme leader pour cette branche. Moi je me porte volontaire pour l'attaque et je postule au poste de responsable de cette branche.


Ils ont tenu jusque là hein ? Braves jeunes, ils ne méritent pas ce qu'il leur arrive, pas un seul d'eux ne mérite cela, et ne mérite pas un seul dixième de tout cela. Je m'approchais de lui, un tigre était assis à ses côtés. Un nouvel animal de compagnie peut-être ?... Non, je charris.

Dis moi gamin, qu'est ce qui s'est passé pendant que j'étais endormi ? Il n'y a pas eu de perte j'espère ? Les blessés, comment vont-ils ?

Peu-être un peu trop de questions à la fois, mais je devais me reprendre en main dans un premier temps et ensuite m'informer de la situation telle qu'elle est maintenant.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Himiko le Mer 22 Juil 2015, 00:00

Alors que j'aménageais la salle tout en essayant de récupérer quelques petites choses utiles, Elizabeth, la jeune fille aux cheveux blonds semblait vouloir parler à Myo. Il ne lui fallut d'ailleurs pas bien longtemps avant d'arriver face à lui et lorsqu'elle fut fin prête, elle se mit à lui balancer quelques explications. D'après ce que j'avais pus comprendre, la jeune fille avait la capacité de voir le passé des gens. Bien sûr, comme l'on pouvait s'y attendre, son pouvoir était assez restreint. La jeune fille pouvait certes voir le passé des gens mais ce n'était qu'un petit moment choisis aléatoirement. M'enfin bref, cette fameuse Elizabeth était assurément la "clé" de notre plan, il fallait absolument assuré sa survie. Pourtant, au fond de moi, cela m'ennuyais, je n'avais servis à rien, je me demandais même ce que je pouvais bien foutre ici et aider seulement à la survie de quelqu'un c'était comment dire... Alors que mes pensées commençaient à prendre le dessus, le bruit de la porte me fis revenir à moi.

Le jeune brun était de retour et il n'était pas revenu les mains vide, il nous avait ramené le soldat. D'ailleurs, celui-ci avait l'air d'être plutôt mal en point, normal puisqu'on venait de le plaquer violemment au sol. Good Job Mr.Flash ! Si vous ne voyez pas de qui je parle, je faisais référence au jeune homme qui possède la capacité de courir très très vite. Alors que Mr.Rapide venait tout juste de mettre le soldat à terre, Myo revint dans la salle avec un air plutôt satisfait. Quand est ce qu'il était partit ? Probablement lorsque je rêvassais. Bref, lorsque Myo revint, Mr.Quicourtsupervite lui confia le soldat. S'en vint ensuite un petit moment de torture et après plusieurs minutes, il le mit finalement à genoux devant la petite blonde. C'était à présent à son tour de s'amuser. Pour ma part, je les regardais avec attention, qui sait ce l'avenir nous réservait, quelque chose de négatif pouvait très bien arriver à tout moment.

Juste avant cela, Myo me lance.

« Himiko, fonce avertir Warren qu'on va bientôt en savoir plus sur qui son nos adversaire. On a plus besoin de toi ici, tu leur sera beaucoup plus utile la bas je pense! Je compte sur toi, ils ont l'air d'être mal en point la-bas.. Le fait de savoir une tel chose pourrait peut être remotivé les troupes. »

Je réponds en me parlant à moi-même, presque inaudiblement.

« De toute façon j'ai pas servis à grand chose... »

Je n'avais pas vraiment autre chose à faire et aller prévenir ce fameux Warren ne me dérangeais pas plus que cela. Toutefois, je ne comptais y aller qu'après en avoir appris un peu plus sur le pourquoi du comment de cette attaque. Moi aussi je voulais en savoir un peu plus. La jeune fille plaqua ses mains sur la tête du soldat puis se mit à lui extirper des informations. Les minutes furent longues, très longue, Elizabeth était très concentrée et un silence régnait mais soudain, le soldat se mit à bouger. Il fit craquer ses épaules, les déboîtant au passage et à ce bruit je me mis à frissonner, ce qu'il venait de faire n'étais pas très glamour. Lorsque je me rapprochais d'un peu plus près, je pus me rendre compte que l'homme s'était défais de ses liens à l'aide d'un couteau. Ma réaction fut très rapide, la suite était évidente, je pris Elizabeth par le bras puis l'emmenais à l'extérieur en courant. Ça sentait pas bon, vraiment pas bon.

Un peu plus loin de la salle, dans un couloir désert, je lance à la jeune fille.

« On laisse ces deux là s'en occuper, nous on rejoins en vitesse le gymnase ! Même si ça me fait chier de l'avouer, tout repose sur toi, on peut pas se permettre de te perdre. »



avatar
Himiko

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mer 22 Juil 2015, 00:08

Au bout d'un p'tit moment, j'avais fini par ramener Lili, fais en sorte qu'elle arrête tout parce que c'tait le moment de se barrer ! On avait plus d'assist' et je sentais qu'on allait se faire tirer comme des lapins, j'étais rerentrée dans le gymnase et y'avait un soldat ! Ce qui foutait là ? Bah qu'est-ce que j'en savais moi ? Je me tuais à la tâche dehors moi madame ! Et quand j'étais rev'nue au gymanse en tremblant comme une feuille à cause de c'blizzard, c'tait comme si je renaissais tellement la température était parfaite... comparé à dehors hein, nan parce que c'tait pas la joie en fait si je comparais ça à ma couverture... 'fin bref !

Et puis dans tout ça y'a un mec qui avait entre autre balancé du feu sur le camion de l'ennemi qui veut exprimer un truc. Quelque chose comme « Ouais, on est dispersé c'est pas bien donc vaut mieux faire des petits groupes ! » mais le problème c'est que tout le monde risquait pas de le suivre ce plan, parce que... les gens sont cons ? Je dis pas que je l'suis pas au contraire mais voilà quoi. Bref, savez quoi, si y voulait voilà, j'allais suivre comme d'hab' j'étais absolument à chier pour faire des strat' donc qu'est-ce que je pouvais dire ? Par contre, je devais me reposer un instant pas que jouer avec l'immatérialité de Lili ça pompait mais quand même.

Ah et un prof c'tait réveillé aussi ! Je savais même pas ce qui lui était arrivé à c'lui là et honnêtement bah je m'en foutais en fait, y nous avez conduit là, j'le savais ouais, j'étais ingrate ? J'vous emmerde aussi vous trouvez ça ingrat ? Bref, y préparaient encore des trucs, on allait devoir se foutre sur la gueule avec autant d'inégalité pendant combien de temps ? Pas que ça commençait à me saouler mais ça commençait bien me broyer les couilles que j'avais pas ! J'étais à deux doigts de jurer de devenir nonne ou d'être une élève modèle après ça, c'tait dire à quel point j'en avait marre.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mer 22 Juil 2015, 00:49




Grâce au contrôle de Lynn', Lili parvient à décrocher les câbles des 5 soldats restants. Ces derniers sont encore sous le choc de votre attaque, mais parviennent à se relever rapidement pour la plupart. Un ordre à dû être donné, les soldats contenu dans le camion enflammé par Raclaw prenne la relève alors que ceux que vous venez d'attaquer se replient en arrière. La nouvelle escouade de soldats prend une formation de tir. Trois lignes sont formées. 3 soldats un genou à terre devant, 2 accroupis à chaque extrémité légèrement en retrait par rapport aux trois premiers, et enfin les cinq derniers sont debout en ligne, tous prêts à faire feu.

De l'autre côté, dans la salle de l'aile Est où un interrogatoire se poursuivait jusqu'à maintenant, voilà ce qu'il se passe...

La main du soldat se planqua entre le canon de l'arme et sa tête à la même vitesse de déplacement que Maxime usant de son pouvoir. La balle s'écrasa dans la main, bloquée entre les os et le pommeau du couteau.


*Le microprocesseur fonctionne à merveille, il réagit à moins d'un millième de seconde. Je ne comprends pas pourquoi des abrutis ce sont entêtés à faire des exosquelettes.*

Une voix sortait du corps du soldat dont le visage laissait toujours paraître le même flegme ainsi que le même regard dépourvu de toute vie.

Tu as un don très intéressant mon garçon. Ne voudrais tu pas te mettre au service de la science pour faire avancer l'humanité par hasard ?... J'imagine que non... Laisse moi te montrer ce que notre technologie sait faire pour rivaliser avec toi.

Sans même se retourner, le soldat se pencha en avant et leva sa jambe droite pour enfoncer son pied dans le corps de Maxime et le projeta quelques deux mètres derrière.

Au suivant. Montrez moi ce que vous savez faire, je vais vous montrer comment je pilote un combattant.


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Raclaw le Mer 22 Juil 2015, 01:04

Raclaw n'avait encore eu aucune réaction de la part de ses camarades. Il faut dire que en memet temps certains d'entre eux ux.se battaient encore dehors. Et que par conséquent il n'y avait plus beaucoup de monde à l'intérieur à l'exception des plus faible et des blessés. Il aalit partir quand il entendit un voie dans son dos l'appeler.


Dis moi gamin, qu'est ce qui s'est passé pendant que j'étais endormi ? Il n'y a pas eu de perte j'espère ? Les blessés, comment vont-ils?

Le surveillant mr Chikara à qui il avait demandé si il allait mieux quelques instants plus tôt se tenait face à lui et attendait des réponses de sa part. Raclaw tira sur sa cigarette et recracha un nuage de fumée avant de répondre.

-Ha bas vous allez  mieux content de le savoir. Bon alors peut être que vous allez réussir à remettre un peu d'ordre dans ce gymnase. Je vous résumé la situation. Alors quand vous vous êtes évanoui on vous aporte et mis sur un tapis de sport. Ensuite des soldats lourdement armée son arrivé on a ouvert le feu mais ils avaient des boucliers anti-émeute. Suite à cela on a barricadé les entrées de devant mais pas celle de derrière. Ensuite monsieur Master qui était arrivé un peu plus tôt à essayer de monter des plans. Puis d'autres on essayer de faire pareil de leur côté. En gros c'était une lutte pour le commandement. Suite à cela nous avons monte une opération visant à distraire les soldats qui a plutôt bien fonctionné. Jusque là ils ne sont pas entrés mais ils ont maintenant un bélier et monsieur Master ets parti sans rien dire avec une autre fille. Maintenant des élèves se battent encore dehors et résiste tant bien que mal. Un élevé à mis son bouclier pour empêcher le bélier d'approcher mais il ne tiendra pas indéfiniment. Ensuite par rapport au pertes 0 mis à part master et la fille qui ont disparu et dont on ne connait pas la situation. Ensuite les blessés grâce à un élevé qui a traversé les lignes ennemis et qui a raporte le nécessaire de l'infirmerie et grâce à Mlle Arianna on n'as pas de problèmes de ce côté là. Et un groupe est parti chercher des infos, il est dirige par un rubis nomme Myo. Ils sont partis il y a longtemps maintenant je me demande pourquoi il prenne autant de temp. Vous devriez peut etre allez voir. Maintenant excusez moi faut que j'aille aider les autres
.

Raclaw laissa donc le surveillant sur place et se précipita dehors. Il concentra ces flammes et cria aux autres combattants.

-ECARTEZ VOUS!.

Il lança des flammes qui formèrent un cercle de feu de 3m de haut autour des soldats qui venaient d'arriver en renforts de leurs camarades. ensuite Raclaw sortit le pistolet qu'il avait et tira a 5 reprises a l'intèrieur du cercle de feu.


Dernière édition par Raclaw le Mer 22 Juil 2015, 12:06, édité 1 fois




Raclaw Theme

Raclaw Investigation/ Reflexion Theme

Raclaw Battle Theme
avatar
Raclaw

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mer 22 Juil 2015, 02:36

Mais que venait il de se passé, bordel a peine Elizabeth avait finit de lui lavé le cerveau qu'il c'était mit a faire toute sorte de truc avec ses bras devant nous. Il avait réussi a se libéré en un rien de temps alors que je venais de passé près de 10 putain de minute a lui faire ses liens, bordel mais qui est ce type ! Quand je le tenais entre mes mains il avait l'air vivant, puis la quand je le regarde j'ai l'impression de voir un mort vivant ! Vous m'auriez dis sa y'a 5 ans j'me serais foutu de vous mais la j'en avais un juste en face de moi et tout ça me foutais la chaire de poule..

A peine avait il finit de se défaire de ses liens que Maxime lui fonça dessus en passant derrière moi me piqué mon flingue le plaquant au sol puis lui planta le flingue sur la tempe avant de tiré une balle ! Tout ça c’était passé en même pas 2 seconde, mais le gars en face de nous avait eu le temps de le voir venir et a sacrifié sa main pour y arrêté la balle avant de projeté violemment Maxou loin de lui.. Encore une fois nous voilà une nouvelle preuve que le mec en face n'étais en rien comme nous, il était dépourvu de tout sentiment son visage était fade ne dégageant rien du tout et avait l'air de ne pas ressentir la douleur.. Une pensé vint vers Himiko et Elizabeth qui assistait a tout ça impuissante je fis signe de la main a Himiko de déguerpir vite fais avec Elizabeth avant que tout cela ne parte en couille, avant même que je n'eu finir mon geste elle avait déjà prit par la main Eliz pour l'extirpé de ses nouveau rêve et filé par la porte en prenant bien soin de l fermé derrière elle.

A présent nous étions plus quoi et Maxime face a cette sorte de chose qu'on pouvait qualifié de mort vivant robotisé venu de l'autre bout du monde. Enfin bref, il se releva puis se mit face a moi en me fixant et en me sortant toute sorte de conneries dont j'avais rien a foutre. Je jeta un coup d’œil vers Maxime pour si il allait bien, je lui fit donc signe de le rendre aveugle en clignant deux fois des yeux pendant un long moment en espérant qu'il me comprenne.. J'avais donc mon lien avec le soldat mais je réfléchissais encore a quel sorte de douleur utile je pourrais lui envoyé. Maxime réagit donc au quart de tour pour éteindre la lumière de la salle pour le privé de sa vue, nous étions donc a présent plongé dans le noir complet..

Je visualisé a présent le corps de ma victime dans ma tête, au début je voulais lui faire ressentir une douleur extrême au niveau du ventre mais je ne savais pas si cela allait vraiment servir a grand chose. Je me concentra donc sur ses membres principaux, ses bras et ses jambes.. J'activa donc mon pouvoir en lui faisant ressentir une douleur extrême dans chacun, vous savez cette douleur tellement forte qui vous fait croire que vous n'avez plus de membre. J'espérait donc que cela fonctionne et que Maxime aurait plus de chance de l'atteindre avec cela, je brandis ensuite mon arme en l'aire pour tiré 5 coup crié toute sorte d'insulte pour faire diversion et par la même occasion de le privé de son ouïe aussi.. Laissant donc une nouvelle ouverture a Maxime pour qu'il puisse a son tour essayé de tuer se soldat de malheur!

« Ahhh sale fils de pute ! »

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mer 22 Juil 2015, 05:20

**Comment ? Qu'est-ce que... ?**

C'était la première pensée qui m'était passée par l'esprit. Comment ce fils de… Nan pas d'insultes, mais bordel, c'était quoi ce bordel ?! Le soldat avait réussi à être quasi aussi rapide que moi et parer une balle de flingue avec sa main et son couteau, mais ça s'était rien comparé à ce qui était arrivé par la suite. Le soldat ne semblait même pas avoir ressentit une quelconque douleur, il n'avait même pas bronché. Une sorte de voix était ensuite sortie de son corps, comme s'il avait un haut-parleur implémenté dans le cul, j'en deviens vulgaire, mais j'étais tellement contrarié sur le moment, vous n'imaginez même pas. Après donc ce petit discours pour m'intimider, avec son genre d'histoire pour utiliser mon pouvoir pour la science. Il me mit un coup de pied arrière avec une telle force, j'avais bien volé sur quelques mètres, et mon estomac avait pris chère. Je finissais ma course contre le mur donc, là d'où je venais en soit.

Je mis 2-3 secondes à reprendre mes esprits, heureusement pour moi, je n'avais pas lâché mon arme. En me relevant le roux me fit un signe, enfin ce qui semblait être un signe, il ferma ses yeux deux fois d'affiler pendant un petit moment chacun, quel genre de messages voulait-il me faire passer ? Enfin bref, je n'allais pas rester là sans rien faire, en me frottant la tête, je sentis les lunettes infra-rouges sur mon crâne, mais oui, c'était ça la solution. Je mis les lunettes sur mes yeux juste avant d'éteindre la lumière.

Woaw, ses lunettes marchaient super bien, je voyais absolument tout parfaitement. J'avais sûrement un avantage maintenant, sans la vue que pouvait-il bien faire ce soldat de m... Non pas d'insultes, j'ai dit. Je fonçais donc vers lui en vitesse fois 4, enfin pas vraiment vers lui, autour de lui, je ne voulais pas qu'il puisse me remettre un coup de pied des enfers. Au même moment, le roux se mit à tirer dans les airs avec son arme et à proférer toutes sortes de nom d'oiseaux, sûrement pour attirer son attention sur lui, parfait. Arrivé sur son côté, je me mis à tirer une première fois au niveau de son cou, puis en arrivant derrière lui, une seconde fois au niveau du crâne en faisant bien attention de ne pas me mettre dans le même axe que le roux, je ne voulais pas le toucher accidentellement si par miracle l'autre esquivait. Et enfin, je tirais une troisième fois en passant de son autre côté, à la vitesse d’exécution, même si je le touchais la première fois, je le touchais les deux fois d'après.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mer 22 Juil 2015, 12:21

De derrière les boucliers, agroupie pour ne pas en dépasser, je cherchais un moyen de reprendre une quelconque offensive quand je vis les soldats se replier... Vict... Ah non ! Pense pas trop vite Elisan ! Les soldats affluèrent en sortant de la camionette qui avait morflé sous les flammes. Pas assez vite peut-être... Hum ceux là semblèrent encore plus organisé. Notamment grâce à la formation qu'ils adoptèrent. Trois à genoux, deux accroupis, cinq debouts... Ils étaient donc dix encore. Alors qu'on ne pouvait pas dire que les autres avaient été vraiment éliminé...

Je commençais à flipper... Je pris de nouveau mon portable et cherchais fébrilement dans la liste des numéros. Il est où ce put... Ah! J'appuyais sur le téléphone vert en zieutant les soldats. La tonalité retentit alors que je remarquais qu'Aisha s'était retranché et avait repris la direction du gymnase, suivit de Lynn. Hum... Devait-on vraiment abandonner ? Hum non je pense pas que je pourrais m'y resoudre ! Le portable toujours sur l'oreille j'abadonnais les boucliers pour courir en direction d'un arbre. C'est le moment qu'on choisit pour décrocher !

<< Deux secondes ! >>

Je callais mon tel dans ma veste, mis le pied sur la pierre que je connaissais par coeur et sautais pour attraper la branche la plus basse. Je me hissais dessus avec difficulté avant d'en gravir deux- trois autres pour être disimulé par les branchages. Je repris mon telephone, un peu essouflée.

<< Mae on a vraiment besoin de toi...>>

J'ajoutais rien d'autre c'était assez eloquent ! Je m'assis avec precaution pour me pencher et voir les soldats. Apres une petite examination et puisque j'etais maintenant sûre que leur armes étaient toutes bien attachée, je levais mes demains pour que les armes a feu des cinq gars debout se dirige le canon vers le haut et les pousse â avancer. Je fis avancer les cinq armes vers les hommes a genoux pour qu'ils se retrouvent pêle mêle, les uns sur les autres, s'empechant respectivement de tirer. C'est a ce moment que je vis une gerbe de feu se dirigeais vers eux...


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mer 22 Juil 2015, 13:13




Les soldats formant le groupe de tir sont attirés vers l'avant par une force qu'ils ne voient pas, en même temps, une gerbe de flammes fonce tout droit sur eux. Grâce à leur entraînement poussé, ils se servent de la force qui les attirent vers l'avant pour plonger au sol, plaquant leurs collègues au passage, tous parviennent à éviter les flammes. De même que les plus réactifs parmi les cinq étant debout une seconde plus tôt mettent en joug Raclaw très rapidement, et ceux grâce aux informations récoltées par les autres escouades et font feu sur lui.

Pendant ce temps du côté de Myo et Maxime... L'absence de lumière réussi à surprendre le soldat, mais ce dernier à encore des cartes à jouer. Modélisation mémorielle du lieu, dernier emplacement connu des cibles ajouté à la modélisation. Les tirs attirèrent irrémédiablement l'attention du pilote. Génération des mouvements de la cible par reconnaissance auditive.

*On l'a ! Juste en face !*

Le soldat s'élança vers l'avant, dans un mouvement de jambe, une balle lui traversant le cou au passage, les autres frôlant sa tête. Un grand coup brassa l'air. L'avant-bras droit du soldat envoya voler Myo sur sa propre gauche d'un mouvement latéral.
Perte considérable de sang, on doit stopper ça. Envoi des coagulants en cours.
Le soldat plaqua sa main contre la plaie béante expulsant du sang bien plus qu'il n'en fallait. Un bruit d'injection se fit entendre. Quand il retira sa main, le sang ne coulait plus, une plaque rouge sombre s'était formée à la place, mais la plaie était toujours bien présente.
On relance la production de globules.


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Raclaw le Mer 22 Juil 2015, 13:49

Raclaw avait lancé ses flammes mais tous les soldats arrivé en renforts de leurs camarades se couchèrent et évitèrent ses flammes . sur ce fait les 5 soldats les plus en avant levèrent leurs armes et le le mirent en joug avant d'ouvrir le feu. Raclaw fut touché a 10 reprise a différents endroits et tomba lourdement au sol. Une fois par terre il sentit son corps lui faire atrocement mal. amis il serra les dents et saisit un cocktail molotov qu'il avait dans le poche de son manteau et le lança contre les soldats avant de se mettre sur le ventre et commença ramper.

son souffle rauque et un filet de sang coulant du bord de ses lèvres commença a ramper pour tenter d'atteindre le gymnase et de se faire soigner. il rampait, rampait a s'en faire mal au coude. ses paupières voulait se fermer mais il luttais pour ne pas sombrer. Il devait survivre, il le devait car sinon tout ce qu'il avait fait jusque la aura été vain. sa chemise d'uniforme était teinté de rouge. Il perdait du sang a vue d'oeil. Il arriva enfin a l'entré du gymnase avant de prendre appui sur un des murs et de parvenir a se lever. Il ne resta debout que quelques secondes et tomba assis par terre laissant une trainé de sang le long de sa chute.

Il leva les yeux au ciel et souffla avant de mettre la main sous sa chemise et de la ressortir rougit par le sang. exactement la même couleur que ses yeux et ses cheveux. était-ce un signe? Il chercha du regard des cheveux bleus mais ne les trouvas pas. il tentait de rester éveiller car si il sombrait ce serait la fin.

Merde ils m'ont eu. dit il dans un sourire et les yeux a demi ouverts.

il enflamma alors sa main ensanglanter et enleva sa chemise laissant apparaitre son torse correctement musclé et mis sa main sur chacune de se plaies pour les cautériser. mais malgré le fait qu'il y soit habituer cela faisait un mal de chien et il hurla de toute ses forces pendant le processus qu'il dut continuer pendant 5 bonnes minutes avant de s'arreter et de souffler. au moins il ne mourrait pas tout de suite.



Hrp: theme de la situation du gymnase selon moi.


Dernière édition par Raclaw le Mer 22 Juil 2015, 15:37, édité 1 fois




Raclaw Theme

Raclaw Investigation/ Reflexion Theme

Raclaw Battle Theme
avatar
Raclaw

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mer 22 Juil 2015, 15:05

-Ha bas vous allez mieux content de le savoir. Bon alors peut être que vous allez réussir à remettre un peu d'ordre dans ce gymnase. Je vous résumé la situation. Alors quand vous vous êtes évanoui on vous aporte et mis sur un tapis de sport. Ensuite des soldats lourdement armée son arrivé on a ouvert le feu mais ils avaient des boucliers anti-émeute. Suite à cela on a barricadé les entrées de devant mais pas celle de derrière. Ensuite monsieur Master qui était arrivé un peu plus tôt à essayer de monter des plans. Puis d'autres on essayer de faire pareil de leur côté. En gros c'était une lutte pour le commandement. Suite à cela nous avons monte une opération visant à distraire les soldats qui a plutôt bien fonctionné. Jusque là ils ne sont pas entrés mais ils ont maintenant un bélier et monsieur Master ets parti sans rien dire avec une autre fille. Maintenant des élèves se battent encore dehors et résiste tant bien que mal. Un élevé à mis son bouclier pour empêcher le bélier d'approcher mais il ne tiendra pas indéfiniment. Ensuite par rapport au pertes 0 mis à part master et la fille qui ont disparu et dont on ne connait pas la situation. Ensuite les blessés grâce à un élevé qui a traversé les lignes ennemis et qui a raporte le nécessaire de l'infirmerie et grâce à Mlle Arianna on n'as pas de problèmes de ce côté là. Et un groupe est parti chercher des infos, il est dirige par un rubis nomme Myo. Ils sont partis il y a longtemps maintenant je me demande pourquoi il prenne autant de temp. Vous devriez peut etre allez voir. Maintenant excusez moi faut que j'aille aider les autres.



Ha oui... J'ai pas tout compris, il a une façon de parler ce garçon assez... Comment pourrais-je dire... Rustique ! Mais ce n'est pas bien grave, nous ne venons pas tous du même horizon, et l'anglais n'est pas non plus ma langue maternelle, je comprends qu'il ai un peu de mal.
Après m'avoir expliqué la situation, il partit en courant vers la porte du gymnase pour la franchir et se retrouver dehors. Mais qu'est ce qu'il fait ?...

-ECARTEZ-VOUS !

Le temps que je traverse la foule et me retrouve à la porte, il était déjà trop tard... Il était là, allongé par terre, la respiration agonisante, en train de brûler ses plaies contenant encore les balles dedans. Il est complètement cinglé ce gosse. J'attrapais vivement son manteau, l'emballant rapidement dedans pour le tirer vers moi. Une fois dedans, je refermais vivement la porte et l'emmenait sur un tapis.

On a pas idée de sortir comme ça sans couverture !! Et ça a servit à quoi au final ? Jeune abruti va ! Regarde ton état, c'est pourtant toi qui vient de me dire qu'il y a des blessés, tu ne crois pas qu'il y en a déjà de trop ? Tu restes tranquilles là le temps que l'infirmière vienne s'occuper de toi. Ca t'apprendra pour la prochaine fois si tu t'en sors.

Revenons à nos moutons. Celui qui se voulait représentant des attaquants venait de foncer dans le tas sans aucune stratégie et se retrouve neutralisé. Je retournais près de la porte, toujours mon épée en main. S'ils approchent ou s'ils entrent plutôt, je vais essayer de faire gagner du temps aux élèves.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mer 22 Juil 2015, 19:47

Bordel, avec une simple claque il m'envoya valsé contre le mur.. Mais c'est quoi se type putain, c'est un cyborg ou quoi ? Il faisait toujours aussi noir et j'étais encore sur le coup d'la claque que je venais de me prendre en pleine gueule, je me demande si Maxime a réussi son coup ce chanceux a les lunettes thermiques il est ienb ! Si je résume bien, les attaques psychique n'ont aucun effet sur lui malgré le fait qu'on lui ai caché la vue il a quand pu se repéré dans la salle et me décrocher un putain de revers tel un premier mondial du tennis. Faut que j'arrête de faire des référence comme ça, sérieux fallait que je trouve une autre façon de l'attaqué.

Bon c'est vrai que j'sais bien me battre mais c'est un coup a vouloir lui en mettre plein la vu, finir par se reprendre une nouvelle claque pour encore s'faire envoyé valsé chez les coccinelles. Pendant que je tirais en l'air comme un trou du cul, Maxime lui avait tiré dessus j'savais pas trop si il m'avait touché moi ou l'autre donc j'me suis palpé un peu par tout histoire de voir si j'avais pas un 3ème trou de balle. Finalement rien, il l'avait touche alors mais pourquoi il était encore debout pas loin de moi? Me dite pas qu'il s'est soigné lui même par ce qu'on va pas s'entendre ! Bon faut que je me fasse a l'idée le type en face de nous avait rien d'humain, faut qu'on lui règle son compte et qu'on retourne aidé les autres par ce que la de se que j'peux voir se déroulé par la fenêtre ils ont l'air vraiment mal en point.

Faut que je me mette a la place de Maxou 1 minute, qu'est qu'il aurait fait ? Le distraire une nouvelle fois? Peut être mais va falloir que j'me synchronise avec lui mais ça va être dur dans se noir de meeeeeerde.. Bon on va y allé a l’instinct, il me reste quoi sur moi ? Du feu en plus il est rose a qui je l'ai encore chourave celui la et puis sisi c'est pas le moment de s'en griller une tête de con.. Quoi d'autre ? Le baril, ah ouais mais qu'est qu'il y a dedans putain... Je vérifie, ah ouais sa pu l'alcool ! Bordel mais oui j'suis trop con je sais quoi faire maintenant bon en espérant que Maxime me suive dans ma connerie.. Maxou t'a intérêt a assuré sur ce coup la j'sais pas quoi faire d'autre pour le niker celui la...


* Il ouvrit donc le baril puis le fit roulé jusqu'au soldat, on pouvait donc très bien voir une ligne d'alcool se dessiner sur le sol. Il prit son briquet rose, alluma la mèche et puis BOOM un soldat en feu *

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mer 22 Juil 2015, 22:00

Franchement, je ne comprenais rien à ce qu'il se passait, et pourtant, on se trouvait dans un école avec des personnes qui possèdent des pouvoirs, mais je n'avais jamais rien vu de tel. La science était vraiment effrayante. En voyant ce qu'il se passait sous mes yeux, je n'éprouvais plus du tout de la haine pour le soldat, mais de la pitié, il n'était plus humain, même pas un petit peu, on aurait dit une machine de mort, et à vrai dire, je ne savais même pas s'il était vraiment encore en vie, pauvre petite chose... Quoi qu'il en fût, j'étais quand même toujours énervé, car si la personne devant moi était morte, il y avait bien quelqu'un qui la contrôlait, quelqu'un qui venait de mettre un violent coup au roux l'envoyer valser comme moi, j'ai valsé un peu plus tôt. Malgré ça, je restais clair, je contenais ma colère pour réfléchir à un plan, quelque chose d'efficace, car aussi incroyable que ça puisse paraître, il avait réussi à tenir debout et a arrêté le saignement d'une balle dans le cou.

Il fallait que je résume ce que je savais. **Il est rapide, il est fort, les dégâts au niveau du corps ne lui font rien, le manque de lumière le gêne, et il se dirige au son... Mais oui !** J'avais trouvé, le son, c'était ça la clef, il fallait que je l'embrouille pour lui asséner le coup fatal au niveau du crâne comme à un zombie, tant que le cerveau est intact, le zombie continuera de marcher.

Donc sans plus attendre, je me mis à courir partout dans la pièce, bougeant les tables, jetant ce qui me tomber sous la main contre les murs, je faisais un boucan monstre, il fallait que je le déstabilise au maximum. En passant prêt de la porte, je vis mon bouclier, que je pris du bras droit au passage, bougeant plus facilement les tables à grande vitesse, les fracassant contre le mur, puis enfin, j'entendis un boum, venant du soldat. Une sorte de solution inflammable avait pris sous ses pieds, c'était le moment parfait. Je fonçais en ligne droite, vitesse fois 5, contre lui. Au moment de l'impact, je soulevais légèrement mon bouclier avec mon épaule pour soulever le soldat pour qu'il ne touche pas le sol, et je fonçais ainsi contre l'un des murs, l'éclatant entre mon bouclier et le mur. Cela fait, je sortis de nouveau le flingue et le posa sur son crâne toujours à grande vitesse, et tirai à trois reprises dans la tête. Meurt et soit libre soldat.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mer 22 Juil 2015, 23:25

Je posais des compresses sur la jambe d'une élève, toujours auprès du jeune homme à la chevelure bleue. Je me sentais coupé du monde ici. Je m'échinais juste à soigner, toujours et encore. Ça n'en finissait pas et je ne savais pas jusque quand je pourrais encore tenir. Mon pouvoir entamait mon énergie vitale et je l'avais déjà beaucoup usé. Pourtant mon esprit était encore sur le quivive et le fait d'etre toujours dans un état nerveux n'aidait pas à me reposer même quand j'utilisais pas mon don. J'espère pas craquer sur le long therme...

Je m'occupais toujours des blessés quand une brunette arriva vers moi.

- Bonjour mademoiselle ! Comme les excités sont partis faire leur bazar par derrière, je n'ai plus besoin d'y faire le guet. Alors comme je ne peux pas me battre -ni fuir- je serai surement plus utile ici si vous avez besoin d'aide !

Il y avait dans son ton un petit quelque chose de joyeux qui me déconcerta vu la situation. Je tiquais à son appelation en regardant autour de moi, je vis qu'Elisan était partis sur le terrain et je m'inquiétais. Je soupirais sentant un poids enorme sur mes epaules et une barre sur mon front. Je voulus lui repondre mais elle enchaina.

- S'ils continuent de combattre ici, on devrait peut-être mettre tous les blessés à l'abri dans une autre pièce ? Je ne pourrai pas les porter toute seule, mais on pourrait prendre les chariots qui servent à transporter les gros matelas de sport, peut-être ?

Je réfléchissais à sa proposition mais je ne voyais que les mauvais côtés bien que les bons étaient évidents. C'est juste que moi même je ne savais pas si j'aurais la force de bouger autant de monde.

<< On ne sait pas ce qu'il y a dans les autres pièces et demander une garde rapproché ne me semble pas dans nos moyens. Au moins avec les barricades on sait qu'on peut tenir... Ils vont arriver pour nous aider... >>

Je me relevais et évitais de peu le chancellement. Je regardais la petite qui semblait vraiment vouloir m'aider.

<< Tu peux me suivre dans mes soins, j'aurais besoin de quelqu'un pour me soutenir. >>

Dans tous les sens du terme. Et c'etait reparti pour les bandages et les soins jusqu'à ce que je vois Chikara debout en train de trainer un corps. Je me précipitais alors voir le jeune homme aux cheveux flamboyant. Ma main osculta rapidement son corps qui recelait de multiples blessures de balles brulées... brulées ? Je regardais le jeune homme désapointée. Qu'est ce qui s'etait donc encore passé ? Je ne le saurais sûrement jamais... Mais c'est le role de l'arrière. Encore une fois, ma fumée de vie quitta ma bouche pour rejoindre celle du garçon et se rependre dans son corps. Emportant avec elle un peu de mon énergie. Encore.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Warren le Jeu 23 Juil 2015, 00:15

Bordel. Bordel. Bordel. C’était le seul mot qui résonnait dans ta tête. Ils attaquaient définitivement. La seconde vague avait été lancée. Ils attaquent, définitivement. Que faire, que faire ? Tu avais réussi à renvoyer le bélier avec brio, et détourné à temps des tirs venant de dehors… Mais maintenant, c’était face à toute une armada que tu allais devoir faire face. « Tu », car tu te sentais leader désormais. C’était à toi d’assurer désormais la survie de tous. Même s’il en allait de ta vie. Ce sentiment étant renforcé de plus par ton pouvoir. Le bouclier Ultime, « The » Shield. Et c’était un sentiment, une responsabilité si importante que même Encounter ne pouvait le repousser aussi simplement.

Tu devais agir. Vite. Le plus rapidement possible. Mais surtout avec ça, tu devais garder la tête froide. Pas comme…

« BORDEL, NON ! ATTENTION ! »

Trop tard. Tu avais vu la Torche, l’ado aux cheveux rouges se faire canarder sans rien pouvoir faire. Tu n’étais pas assez proche, ni assez rapide… Ton inutilité te frustra à un point. Un point presque culminant. La barrière sentimentale que tu avais érigé se fragilisait. Mais tu ne devais pas te disperser, toujours pas. Myo t’attendait. Non, tu ne l’avais pas oublié. Mais tu avais l’impression que ta survie dépendait de tes capacités à régir la salle. Les tiennes, et celles d’Elisan, que tu ne voyais plus. Pour l’heure, tu ne pensais qu’à une chose. Repousser les soldats. Encore une fois. Tu préparas alors quelque chose de fou. Tu connaissais tes limites. Eh bien pour une fois, ce n’était pas Encounter qui allait repousser quoi que ce soit. Tu allais repousser tes limites par toi-même. Emporté par le devoir. Après l’explosion du cocktail molotov sur les soldats, tu vis la Torche se faire emmener par le Diamant qui venait manifestement de se réveiller. Il était mal en point, très mal en point. Ton devoir, Warren. Fais ton devoir. Ne t’encombre pas de pensées inutiles pour le moment. C’est fini, la désinvolture. Tu le fais pour ta survie, mais surtout pour celles des autres… Toi, faire passer la vie des autres avant la tienne… Qui t’aurait découvert un esprit si noble ? Certainement pas toi.

Tu cherchas alors Elisan des yeux, et crias son nom, avant de lui lancer :

« FAIS CE QU’IL FAUT ! »

Tu venais de placer la salle pour un petit moment entre ses mains. Car tu ne ressortiras sûrement pas tranquillement de ta prochaine action. Tu courus vers l’explosion du cocktail, profitant de la fumée qu’elle provoquait te concentrant au maximum. Tu n’avais plus qu’une chose en tête.

« Almighty… »

Les protéger. Tu sautas en avant vers les ennemis.

« PUSH ! »

L’effet fut immédiat. Ton bouclier invisible se déploya cinq mètres devant toi de manière sphérique, ce qui était largement suffisant pour les toucher. Et les envoyer à bien six mètres. Tu tombas sur tes genoux, presque à la merci des soldats. C’était la limite maximale de ton bouclier, mais il devrait encore te rester un peu d’énergie pour survivre en cas de canardage comme la Torche Humaine… Encore un peu. Tu espérais qu’Elisan saura comment te sauver.


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
Warren

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Jeu 23 Juil 2015, 00:41




Les soldats réussissent à se protéger des flammes du cocktail en plongeant dans la neige épaisse, provoquant des montées de vapeur au contact de la chaleur du feu. Avant même de pouvoir se relever, quelque chose les repousses de si mètres en arrière, une force belle et bien invisible à priori. Chamboulés dans tous les sens, plutôt désorientés, ils mettent un certain temps à se relever.

Pendant ce temps du côté de Maxime et Myo.
Le soldat se retrouva obligé de faire une analyse des sons autour de lui, seulement les déplacements sont trop rapides, tout ses bruis, il a beau les analyser vite, les mouvements de Maxime sont trop rapides pour être interprétés suffisamment rapidement. Quelque heurta les pieds du soldat, ce dernier, faute de savoir ce que c'est l'écrasa d'un coup de botte. Le bidon gondola sous le poids du coup, éjectant un peu plus de liquide. Une flamme envahit la pièce, l'illuminant au passage. Maxime plaqua au mur le soldat dont la réaction automatique fut la même que pour le premier tir dans sa tête. Les flammes lui ayant rendu la vision, ce dernier parvient à bloquer les balles en posant sa main sur le canon de l'arme. Les flammes continuent de lécher le corps du soldat, ne créant chez lui aucune forme de réaction, si ce n'est cette voix ne s'adressant pas à vous...

*Non c'est pas vrai, ils sont déjà là ?!...*

Dans l'instant qui suivi, le soldat repoussa Maxime en appuyant son pied sur le bouclier, et ne chercha pas de suite au combat. Toujours en feu, il défonça la porte de la pièce en la chargeant. Dans les secondes qui suivirent il se retrouva dehors, plongé dans la neige pour éteindre l'incendie.
Perte des fonctions motrices. Surchauffe des servomoteurs. Surchauffe des composants. Restauration du tissu épidermique en cours.

*Ces monstres n'ont aucune idée de la valeur de cette technologie, regarde ce qu'ils viennent de faire à mon soldat !! Mais peu importe, il y a un autre problème à régler alors, c'est bien ça ?*

Quelque chose d'autre attire l'attention du pilote, de quoi peut-il s'agir ?


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Jeu 23 Juil 2015, 01:02

Je n'avais jamais vu le gymnase aussi rempli que ça, et tout ces blessés, ce manque d'organisation, cela faisait peine à voir malgré tout...
Une fois sorti dehors avec Maester, je trouvais un élève de la maison rubis à genou dans la neige, Warren si je ne me trompe pas. Les soldats étaient retournés dans tous les sens un peu plus loin. Je ne sais pas exactement ce qu'il vient de se passer mais c'est une très bonne chose.
Dans l'arbre juste à côté, je voyais deux pieds dépasser, me penchant un peu, je distinguais Elisan qui siégeait là haut, surement en attendant que ça se calme pour descendre. C'est une bonne chose qu'elle soit là, ça va surement m'aider.

Elisan !! Je vais avoir besoin de ton aide, je me souviens de ton pouvoir, c'était dans le réfectoire quand on se battait contre des zombies.

Qu'est ce que je viens de dire ?...

Où peut-être que je viens d'inventer cette histoire totalement absurde sans m'en rendre compte. Bref, tu à le don de télékinésie ? C'est bien ça ? Parce qu'on aurait besoin, avec Maester, d'être protégé quelques instants. Mais dans tous les cas, tu dois à tout prix rentrer dedans et vous protéger correctement, je voudrais pas faire des dommages collatéraux.

Je me tournais ensuite vers Warren qui avait l'air à bout de force.

Warren !!! Reste pas ici, fonce à l'intérieur, on s'occupe du reste !

Une fois ceci fait, il fallait que j'explique rapidement à Maester. Je me plaçais donc à sa gauche.

Comme tu dois t'en douter, je manipule l'électricité, et je sais faire pleins de choses avec. Tu vas tendre ton bras droit vers l'avant, comme moi, bien parallèle à mon bras gauche. Voilà, maintenant que c'est fait, de ta main gauche, tu vas prendre ma main droite. Je crois pas qu'on ai le temps de faire un débat sur l'homosexualité et c'est pas le bon moment, donc traîne pas. Je vais aspirer l'énergie électrique qui te compose pour l'amplifier et te la renvoyer. Toi pendant ce temps là, tu concentres ton énergie au niveau de ton bras droit, sur toute la longueur. Au fur et à mesure de l'opération des arcs électriques vont se former sur nos bras, puis sur nos corps, et enfin sur tout ce qu'il y a de métallique autour. Lorsque nous serons tous les deux prêt, je ferais comme un condensateur dans ma main gauche et déchargerais de rapides impulsions électriques dans la direction que pointent nos bras. Compris ? Non ? tant pis, on y va !

Sans plus lui demander la permission, j'attrapais sa main et commencer à pomper, amplifier et renvoyer l'énergie, de plus en plus rapidement. Encore et toujours plus. Il faut que cela fonctionne.

Après plusieurs minutes, des arcs amorçaient tout et n'importe quoi autour de nous, je sentais que j'avais déjà dépassé ma limite, mais tant que je peux tenir je continu l'opération. Au moment propice, je lançais le signal pour enlever ce qui nous protégeait et faire signe à tout le monde de bien se cacher. Je n'ai jamais fais ça, je ne sais pas quel en sera l'effet, mais rien que la puissance énergétique libérée par la concentration actuelle est suffisamment puissante pour ioniser l'air, ce qui n'est pas rien en soit.

Une fois dépourvu de toute protection, je chargeais mon poing gauche sur l'espace d'un dixième de seconde et envoyais le tout sur les soldats juste en face qui avaient largement eu le temps de se relever. J'étais totalement crispé, je n'ai encore jamais fait transiter d'énergie à des valeurs aussi élevées dans mon corps, je ne sais même pas comment c'est possible que je puisse y résister.
Une multitude de foudroiements partir, les uns après les autres, touchant tous les soldats en face de nous et bien plus, les éclairs ricochaient sur leur équipement, sur leurs caisses, sur leurs jeeps, leurs camions. Une immense grille électrique s'était formée sous mes yeux et ne disparaîtrait pas tant que je continu de l'alimenter.

Quand j'arrivais à bout de forces et après avoir pompé peut-être toute l'énergie de Maester, je tombais à genou, les poings écrasés contre le sol, incapable de bouger, je ne parvenais même plus à respirer. Si je tenais dans cette position sans m'écrouler par terre c'est parce que toutes mes muscles sont tétanisés et ne pourront pas se détendre avant longtemps. Mon cerveau quant à lui était noyé dans l'énergie, ne sachant plus quoi faire de tout ça, la seule solution qu'il trouva fut de quitter le navire. Je venais de tomber dans le coma en restant figé, à moitié proscrit sur le sol, les mains et les jambes enfoncées dans la neige. Est ce que cela a marché ? je suppose, je n'en suis pas sûr.


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Jeu 23 Juil 2015, 01:19

Alors que j'engueulais concrètement un gamin qui venait de se transformer en passoir vivante, le portable d'Erin se mit à vibrer dans la poche. Un autre message....

"Nous sommes fin prêts et nous avons déjà commencés à envoyer de quoi vous aider. Rejoignez le terrain d'entraînement, il y a une porte là-bas, quelqu'un vous en charge là-bas. Nous couvrons votre déplacement. Geronimo !!!!!"

Ils m'ont l'air bien enthousiastes, ils se rendent comptent que nous sommes attaqués au moins ?... Enfin bon, une porte de sortie s'offrait enfin à nous.

S'il vous plaît !!!! Je veux votre attention !! J'ai reçu un message de l'Agence, ils viennent nous aider et ce à partir de tout de suite !! Ils nous attendent derrière le terrain d'entraînement, il y a une sortie, c'est votre chance de vous en sortir ! Je vous accorde que je ne les connais pas, mais c'est peut-être notre seule chance de survie, partez là-bas, essayez de prendre le plus de monde avec vous. Ils doivent venir couvrir notre déplacement alors préparez-vous, dès que je vous donne le signal, vous partez vers le fond du terrain d'entraînement. Je reste ici garder les autres blessés en attendant. S'il y a des courageux, nous feront plusieurs voyages. Faisons leur confiance, c'est notre seule chance...

J'espère vraiment du fond du coeur qu'ils sont sincère...

Plusieurs minutes s'écoulèrent mais rien, rien du tout. J'ai pu apercevoir deux personnes dehors... En y regardant de plus près, illuminés par de violents éclairs, je reconnus ce pourquoi je suis venu ici.

Ren' !!!

Mais je me retins d'aller à sa rencontre, ce qu'il faisait là risquerais de me tuer, et je ne le souhaite pas vraiment...
Suite à son acte d'une puissance phénoménale, derrière les camions, je vis d'autres troupes arriver, du dégoût, du dépit et de l'angoisse pouvait être visibles sur mon visage, mais quelque chose me perturba. Ils ne courraient pas en formation, c'était totalement désordonné... Que préparent-ils encore ?... Ensuite, j'entendis un bruit fendre l'air, comme un battement d'aile, nan ce n'est pas ça, mais cela brasse de l'air. Je distinguais peu à peu le bruit de moteurs électriques relativement puissants. Et c'est ainsi que je vis un groupe de drones de type Quadrator débarquer, sauf que ceux là sont absolument énormes ! quelque chose comme 3 mètre et demi d'envergure je dirais. Ils possèdent de l'armement sous leur carlingue, je dirais que c'est des mitrailleuses mais je ne suis pas un expert dans le domaine malheureusement...

Je tournais alors vers l'intérieur du gymnase.

Ils sont là !! On y va ! Tout le monde essaye d'emmener quelque chose ou blessé ! Ne vous trompez pas, au fond du terrain d'entraînement. Aller aller !!

Pour ma part je me précipitais dehors, j'avais envie de rejoindre Ren', mais je devais m'assurer que tout le monde réussisse à sortir sans encombre.

Quand j'aurais terminé cela, je mettrais Ren' et le surveillant à l'abri le temps que j'aille aux dortoirs pour voir s'il y a encore des élèves là bas comme il s'agit du deuxième point de rassemblement.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum