[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mer 15 Juil 2015, 09:23

Rappel du premier message :


Règlement de l’évent.

Votre but sera de vous retrancher dans un lieu qui sera indiqué au lancement de l’événement. Vous aller ensuite devoir tenir un siège jusqu’à ce vendredi 24 juillet. 40 soldats vous assaillent, si vous parvenez à les décimer avant ce vendredi 24 juillet, alors vous aurez du temps à consacrer aux éventuels blessés.

Comment allez-vous procéder ? Lorsque vous aurez rejoins votre lieu de couverture (indiqué dans un prochain post), vous aurez le droit à une réponse par personnage avant chaque heure d’attaques de la part des soldats, ces horaires sont 12h00, 19h00 et 00h00. Dans le tableau de caractéristiques,  qui se trouvent ici : http://www.academie-tsuki.com/t1685-event-en-preparation-urgent , vos points de force physique et de maîtrise du pouvoir définiront vos chances de réussite lors de vos attaques. Vos points d’endurance physique définissent votre « fatigue ». A chacune de vos attaques, vous dépenserez 5 points d’endurance, parfois moins, parfois plus, si c’est le cas, une explication sera fournie. Une fois ces points tombés à 0, vous serez bien trop épuisés pour utiliser votre pouvoir. Néanmoins vous aurez la possibilité de passer un de vos tours à vous reposer afin de récupérer 5 points d’endurance. De plus, il vous sera possible de dépenser de vos Points (visibles dans le profil) afin de récupérer des points d’endurance (100 Points pour 50 d’endurance).

Tout ce qui concerne la direction à prendre et comment s’y rendre sera expliqué dans les deux prochains posts. Le premier post lançant l’événement sera de la part de Mlle Erin Midford. Le deuxième post vous donnant le lieu à atteindre sera posté par Mr Chikara Seicho. Une ces deux posts affichés, vous pourrez poster selon les règles affichées au dessus. Sont concernés par ce sujet tous ceux ayant participé au banquet des jardins.

Bonne chance à tous.


Dernière édition par Ren' le Sam 18 Juil 2015, 13:52, édité 2 fois


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Courageuse mais pas téméraire

Message par Appia le Lun 20 Juil 2015, 20:07

Cher journal,
Je suis restée un certain temps dans mon quoi à faire le guet. Personne n'est venu attaquer par derrière, mais au moins ça m'a permis de me reposer, et surtout de ne plus entendre les discussions des autres.
Au final le groupe des tueurs fous est parti vers l'extérieur, faire je ne sais pas trop quoi. Il ne faut plus défendre les blessés maintenant ?
On aurait beau vivre des milliers d'années il y a des choses qui ne changeront pas. En particulier sur ces trois points: la majorité des humains n'a aucun sens des réalités, les gens ont toujours besoin d'un chef qui ait l'air de savoir ce qu'il fait (c'était bien la peine de ne plus vouloir de rois et d'empereurs, tiens...) et il ne faut jamais confier des choses importantes à des enfants.



Comme dans beaucoup d'histoires, les Tsukiens avaient bien de la chance d'être les héros. Parce que des adolescents, même avec quelques pouvoirs, ça ne fait normalement clairement pas le poids face à des commandos surentrainés et équipés à la pointe de la technologie !

Avec la tombée de la nuit, Appia avait espéré pouvoir profiter de l'obscurité pour s'échapper. On aurait pu considérer ça comme de la lâcheté, ou bien comme un comportement raisonnable face à un danger contre lequel elle était clairement impuissante. De toute manière, ses plans avaient été entièrement compromis par l'arrivée de la neige qui n'avait rien à faire là en plein été !!! Il y avait vraiment des gens qui se croient tout permis avec la météo !
Il était désormais hors de question pour elle de s'aventurer dehors, dans le blizzard.

☢ ☢ ☢

La porte arrière étant maintenant occupée par l'équipe des meurtriers en puissance  chercheurs d'informations, la Romaine retourna dans la salle principale du gymnase, ou la situation s'était un peu éclaircie. Il semblait que les gens restés sur place avaient réussi à se calmer et à s'organiser. Et surtout à se trouver une leadeuse, ce qui leur manquait le plus ! Cela dit, c'était sans doute plus facile maintenant que les sauvages du groupe étaient occupés ailleurs !

Malgré tout, la situation restait critique puisque la porte était sur le point de céder sous les coups du bélier ; et les pouvoirs offensifs risquaient de manquer ! Les personnes restantes étaient en train de monter leur plan mais Appia voyait mal en quoi elle pourrait leur servir, surtout avec son soi-disant pouvoir.

N'ayant pas d'autres options -à part se chercher une cachette-, la Romaine alla trouver la voluptueuse Mlle Arianna, toujours affairée à soigner les blessés. La femme jouissait d'une place très élevée dans l'estime le la petite Romaine grâce à son rôle quasi divin d'infirmière scolaire, rôle  indispensable quand on a une élève dont les effets de son pouvoir font qu'elle ne peut pas guérir la moindre blessure par elle-même !
Arrivée près d'Arianna, elle chuchota d'un ton joyeux:

- Bonjour mademoiselle ! Comme les excités sont partis faire leur bazar par derrière, je n'ai plus besoin d'y faire le guet. Elle grimaça un moment à leur évocation, puis redevint tout sourire. Alors comme je ne peux pas me battre -ni fuir- je serai surement plus utile ici si vous avez besoin d'aide !

Elle regarda un moment les blessures du garçon aux cheveux bleus dont s'occupait l'infirmière, avec une espèce de fascination morbide, puis reprit:

- S'ils continuent de combattre ici, on devrait peut-être mettre tous les blessés à l'abri dans une autre pièce ? Je ne pourrai pas les porter toute seule, mais on pourrait prendre les chariots qui servent à transporter les gros matelas de sport, peut-être ?

Et si elle ne voulait pas, la Romaine se dit qu'elle pourrait toujours l'aider à autre chose,... ou alors se cacher dans un coin en attendant que ça passe.


avatar
Appia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Lun 20 Juil 2015, 20:27

Oui, ça y est, je me souviens, l'enfoiré avait réussi à réagir au quart de tour, ce n'était pas un soldat entraîné pour rien, mais au moins j'avais réussi à le désarmer, mais je n'avais pas réussi l'essentiel, le ramené avec moi.

- Putain. Que je marmonnais en frappant la neige du pied. Je t'assure que je ne repartirais pas sans t'avoir sous le bras, soldat de mes deux.

Il était hors de question que je retourne auprès des autres sans rien, toute l'opération reposait sur mes épaules, sans moi, ils devraient alors y aller eux même, et je ne pensais pas que sous cette neige dont ils avaient peu l'habitude, ils étaient capable de repartir aussi vite que moi. Mais il ne fallait pas que je me laisse aller à la colère, sinon j'allais encore plus galérer à l'attraper ce satané militaire. Je repris donc mon calme soufflant un bon coup, fermant les yeux à l’abri. Je dessinais dans ma tête tout ce que j'allais faire, vous savez, comme un combattant qui dessine dans sa tête le déroulement d'un combat, et bien, c'est ce que je faisais, je ne voulais rien laisser au hasard.

Et alors que j'étais dans mes pensées, j'entendis non loin de moi des pas dans la neige, mais ça venait du gymnase, un élève ? J'ouvris immédiatement les yeux dans sa direction, c'était un autre roux, pas celui qui avait élaboré le plan, mais bien un autre. Il n'avait visiblement pas la même aisance que moi pour se déplacer dans la neige. Au bout d'un moment, il finit par s'arrêter, faisant, je ne sais quoi avant qu'une sorte de boule de feu parte de ses mains en direction d'un camion.
En quelque milliseconde, tout avait fait tilt dans ma tête, la boule de feu avait à peine quitté ses mains que je mis de nouveau à courir sur le soldat dans son dos à l'opposé de la boule de feu, en priant pour qu'il soit bien trop absorbé par ce feu soudain plutôt que par moi.
Ceci fait, je fis demi-tour comme la dernière fois, mais cette fois-ci, rien au hasard ! Vitesse fois 5 ! Je lui fonçais dessus tel une voiture à pleine vitesse, quitte à lui briser 2-3 côtes, je n'en avais rien à faire. Et cette fois-ci, je fis bien en sorte de l'empoigner pour le ramené avec moi, il allait voir ce qu'il en coûte de nous attaquer.


[HRP : j'ai mis tout le texte comme une affirmation, mais si tu estimes qu'il faut des dés ou autre Ren, pas de soucis.]

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Célestia le Lun 20 Juil 2015, 20:37

- Pour le front, je ferais de mon mieux mais je tiens à rappeler que je ne me transforme pas en cristal à proprement parler, mes cellules sont des cristaux que je peux extérioriser. Leur régénération demande de l'énergie donc tant que je ne les bouge pas, ils ne consommeront pas d'énergie, déclara la fille aux cheveux blancs.

Puis elle se tourna vers moi en disant :

- Avant d'y aller frontalement, je devrais avoir le temps d'utilier mes cristaux pour créer une sorte de parabole en me plaçant derrière toi, ainsi ceux de la salle ne seront pas atteints et les ondes sonores n'atteindront que ceux se trouvant à l'extérieur du gymnase.

Je la regardai et lui dit :

- Merci beaucoup ! Tu me suivras et lorsque je donnerai le signal, tu lèvera ta parabole. Par contre, il faudra la déployer très vite. Mais ne t'inquiète pas, je te ferai un signe quand tu devra te tenir prête.

Je jetai un dernier coup d'œil à la fille aux cheveux rouge-roses avant de m'élancer le plus proche possible des soldats tout en restant dans le gymnase. Je vérifiai également que la fille aux cheveux blancs me suivait. J'arrivai donc près d'une fenêtre barricadée, mais pas assez pour mon son.  La fenêtre était assez proche des soldats. Parfait. Je fis signe à la jeune fille de se tenir prête.

Je me mis en position. J'avais les jambes écartée dans la longueur du bassin, et mes mains étaient posées sur mon casque. J'avais réussi à ranger mon bâton, depuis le temps qu'il fallait que je le fasse...

Puis je vis une gerbe rouge à travers le blizzard. Du feu ? Oui, je pense que c'est cela. C'était donc le signal. Je fis le signal à la jeune fille, que nous avions convenu plus tôt, et j'attendis qu'elle déploie sa parabole pour hurler de toutes mes forces. Tandis que je hurlai, j'augmentai le son jusqu'à la hauteur maximale que je pouvais atteindre. Je mélangeai mon hurlement au bruit d'un micro mal réglé et à celui d'une explosion en ajoutant l'effet échos. Augmentez au max le tout, et vous obtenez un joli brouhaha bien bruyant comme il faut pour exploser les tympans de ces satanés soldats... Enfin, en supposant que je les ai atteints, avec ce blizzard... En même temps je crispai les mains sur mon casque. C'était peut-être débile, mais ça me demander des efforts, de manipuler le son... En plus ce que je faisait me donnai mal aux oreilles...

Je maintint le son pendant quelques minutes, c'est à dire jusqu'à ce que je manque d'air pour continuer à hurler puis tombai à genoux au sol, épuisée. Je haletai et transpirai. Je crois bien que je referai pas ça avant un bon moment...


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Lun 20 Juil 2015, 20:54







Tout le monde parlait, gueulait limite. Les gens étaient à présent divisés en petits groupes. Des plans étaient mis en place un peu partout mais personne n’avait l’impression de savoir réellement ce qu’il faisait. Ce qu’il fallait, ce dont on avait le plus besoin c’était de mettre toutes les chances de notre côté et non pas bouger au hasard. Il nous fallait un seul et unique plan qui pourrait marchait et dans lequel tout le monde, sans exception, mettrais tout son effort et concentration. Parlant de concentration, même moi j’en avais perdu en me laissant trop aller dans mes pensées.
J’avais proposé mon aide à Maester et donc restée pas très loin comme il me l’avait demandé, espérant qu’il n’oubliera pas de m’interpeller au moindre besoin.

Les uns se dirigeaient vers les autres, proposant des idées ou fournissant des informations qui pensaient être utiles. Quelques-unes d’entre elles l’étaient vraiment. Quant à moi, je suis restée calme, ne voulant en aucun cas agir maladroitement et nous attirer des ennuis ou nous exposer au danger.

Revenant à Maester, mon regard était tombé sur lui au même moment où il reprenait place sur ce qui servait d’estrade. Je n’ai pas pu entendre tout ce qu’il avait dit vu que les quelques personnes qui m’entouraient m’en empêchaient. Mais en gros, il avait un plan en tête.

- … les personnes avec des pouvoirs d'illusions, mentaux qui peuvent s'utiliser sur les soldats depuis l'intérieur, grâce à la simple vision d'eux, vous pouvez vous mettre aux fenêtres et lancer vos assauts, tandis que des personnes rapides tels que Ryan ou moi, vont se faufiler dehors pour lancer des petites attaques furtives sur les soldats pendant qu'ils sont déstabilisés par…

C’est ce que j’avais pu maintenir à entendre. La partie la plus utile. C’était déjà ça. Grace à son pouvoir elle était capable de causer des traumatismes mentaux. Ce qui allait servir à quelque chose dans ce cas-là.

Du regard elle s’était mise à chercher le jeune homme qui l’avait emmené jusqu’ici, elle ainsi que deux autres gars. Muro et Asling. Ce dernier avait l’air de s’en sortir pas mal déjà vu les quelques actions qu’il avait pu entamer. Au même moment, elle vit le blond aux yeux noisettes prendre à son tour place que l’estrade. Finalement, tout le monde avait son mot à dire donc vaut mieux partager avec l’ensemble des personnes présentes.

- Vous entendez ce bélier ? La porte risque de bientôt céder ! A tous les illusionnistes, vous devez être prêts ! Je vais ouvrir la porte et renvoyer les dégâts qu’ils causent avec ce bélier ! Je compte sur vous pour être réactifs ! Tenez-vous prêts ! Pour Tsuki ! Tout le monde doit compter sur tout le monde !

A tous les illusionnistes, vous devrez être prêts.

Elle l’était déjà mais pour se préparer davantage elle décida donc de se mettre à un coin pas loin de la porte qui commençait à céder. Elle ferma les yeux, essayant de se concentrer sur la présence des soldats qui étaient a l’autre côté. Elle commença donc à détecter quelques pensées au bif.

Meurtre. Enfance douloureuse. Trahison. Perte. Viol…

Elle faisait une liste mentale de ce qui allait la servir pour déstabiliser la concentration des soldats en évoquant les différentes expériences douloureuses qu’ils avaient vécu. Sauf qu’elle fallait qu’elle soit prête au même moment de leurs apparition pour cela elle décida de se diriger vers Warren, le jeune qui avait pris la parole un peu plus tôt. Telle une enfant, elle se mit à tirer sur la manche de la chemise qu’il avait sur lui pour attirer son attention. Une fois cela fait, elle leva ses yeux rouges vers ton visage, le fixant pendant un moment.

- Je suis l’une des personnes possédant un pouvoir qui agit sur la souffrance mental. J’avais proposé mon aide au Diamant mais à part me demander de rester proche il ne m’a confié aucune tâche et je ne veux pas agir de moi-même. Donc j’aimerais être prévenue du moment où tu déciderais d’ouvrir la porte comme ça je serais plus sûre que mon coup marchera sur les soldats. Ainsi faut que je sache qui sera chargé d’attaquer pour que je puisse lui donner les consignes nécessaires. Je ne veux en aucun cas utiliser mon pouvoir dans le vide, sachant que ça me fait perdre pas mal d’énergie.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Lun 20 Juil 2015, 20:56

Je continuais à zieuter les soldats en train de s'approcher avec leur bélier à la con, bon au bout d'un moment j'avais même plus besoin de les regarder y z'étaient de tabasser la porte, c'tait pas cool ça, si y z'entraient on était foutu... à moins qu'en fait, ces mecs étaient v'nu pour faire une bonne grosse teuf à l'américaine, vous savez les teufs où tout le monde fini par terre en train de manger son vomi. Bref, alors qu'y z'étaient en train de faire leur père noel clodo, la rouquine de t'ta l'heure avait décidé de s'exprimer. Et pendant qu'elle causait, je me demandais un truc... on était là depuis quand ? Nan parce que le soleil commençait à nous faire des doigts et il s'barrait sans pression là ! 'fin voilà, la rouquine avait pas fini et m'avait d'mandé si on pouvait pas couper les fils des soldats. Bah oui, on pouvait mais... BORDEL JE PIGEAIS PLUS RIEN ! J'avais juste de me caler dans un coin et de plus les écouter, j'en avais putain de marre bordel de merde !

Ouais, je pétais complètement des câbles, bah si vous mettez une gosse comme moi fasse à une situation à la con comme ça aussi faut pas s'attendre à aut' chose, en plus y'avait Lili qui commençait à devenir complètement tarée aussi, j'l'entendais qui me disait de buter tout le monde ! C'tait complètement la putain de cerise sur le putain de gâteau, j'avais putain d'envie de me fracasser le crâne contre le mur, j'vous jure, là j'arrivais pas à me calmer c'tait bon, j'en pouvais plus et non j'allais pas chialer mais exploser chaque putain de partie de mon corps sur le mur bordel ! Voilà, à peu près ce que je pensais à ce moment, étonnant ? Peut-être, peut-être pas mais là j'voulais rentrer chez moi, une pure gosse je vous l'avez dis ! Et puis il m'est arrivé un truc bizarre, bon déjà Lili avait mit sa main sur mon épaule sans que je lui demande mais ça j'y pensais pas sur le coup, le problème c'est que quand elle l'avait enlevé... je me sentais un peu moins en forme, bon pas un truc énorme non plus mais j'avais sentis que j'avais moins la pêche. Mais je savais pas ce que c'est... je sais toujours pas d'ailleurs.

La rousse était sortit par la porte de derrière et elle voulait que je coupe les fils des soldats hein ? Sauf que je voyais que dalle, vu qu'y f'sait nuit ! J'me massais les tempes en soupirant, je m'étais approchée de la sortie tout en restant relativement à l'abri comme au début pour essayer de voir un truc et j'avais deux, trois soldats dans le viseur... fallait agir du coup. ...Bon... j'envoyais Lili arracher ces fameux « fils » sur un soldat et je la faisais revenir, pas question de la laisser là-bas.

Je souhaite utiliser 10 points d'endurance pour donner 20 PV à Lili si possible

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Lun 20 Juil 2015, 23:16

Il s'est passé tellement de choses en si peu de temps, beaucoup de disputes j'ai l'impression. Et finalement, ça s'est calmé quand tout le monde à commencé à partir de son côté avec ses propres idées en tête, ce qui a au final formé plusieurs petits groupes qui agissent différemment mais dont les intérêts se rejoignent en fait. Même moi j'avais intégré un groupe. J'ai donné mon pouvoir, je ne sais pas encore ce que je dois faire jusqu'à ce qu'un surveillant énonce un plan. Ça d'accord, mais du coup je fais quoi moi ?...

- Si des illusionnistes pouvaient à partir de là mettre des soldats complètements sans défense, il serait aisé pour les pouvoirs longue distance de prendre leur arme et bouclier. Lynn peut-être Lili pourrait couper les fils reliant les hommes à leur arme ? Personnellement si vous levez la main en l'air je vous ferez de suite parvenir un bouclier. Et dès que les armes ont commencé à leur être enlevé, on peut attaquer de front. Je pense notamment à toi qui peut te transformer en cristal ou Aisha. Y en a un qui peut apprendre très rapidement non ? Si tu vois un homme se servirent de son arme tu pourrais peut-être l'utiliser ensuite. Pour ma part, considérez que je suis votre bouclier. A la moindre blessures vous pouvez venir vers moi et je vous aiderez à retrouver le gymnase où l'infirmière s'occupe des blessés.


D'accord, mais c'est quoi le signal justement ?... Je crois que ça encore j'arriverais à deviner à quel moment je dois passer à l'attaque.

<< On peut y arriver tous ensemble ! Et s'en sortir tous ensemble ! Sur ce je vous laisse décider ! Moi je vais m'occuper d'un minimi en attendant le signal du feu ! >>

Avant qu'on ne passe à l'action, il faut que je me prépare. Il y avait un renfoncement dans le gymnase avec des armoires, des trucs comme ça, c'est parfait pour me cacher un peu. Juste derrière les armoires, il y a assez de place pour que je pose mon sac et que je puisse bouger. Je profite de l'endroit pour me déshabiller, je range tout dans le sac et je retourne à la porte sous mon autre forme. Après m'être transformée, je fais bien attention en retournant à la porte, le problème est que j'ai des grosses pattes, quatre en plus, et je peux écraser n'importe qui en ne faisant pas attention...

Je crois que j'ai pas fait de dégâts en passant, une chance d'être plus agile comme ça, déjà que je le suis pas mal de nature.

- Attends ! Déjà, il faut que tu sache que, lorsque j'augmente un son, c'est de façon global et non localisé. Ensuite, étant donné que les soldats auront sûrement un casque et que le blizzard atténue plein de bruits, il va sûrement falloir que j'aille très haut, voir frôler les ultrasons, et pour ça, j'aurai besoin d'aide, c'est à dire un espèce d'amplificateur.

Augmenter le son ?! Ho non pitié, pas mes oreilles, j'ai l'ouïe d'un tigre moi, faut pas l'oublier...

-"Avant d'y aller frontalement, je devrais avoir le temps d'utilier mes cristaux pour créer une sorte de parabole en me plaçant derrière toi, ainsi ceux de la salle ne seront pas atteints et les ondes sonores n'atteindront que ceux se trouvant à l'extérieur du gymnase."

Oui !!! La bonne idée !!! Merci à toi avec les cheveux blancs qui peut faire des paraboles de cristal ! En signe de reconnaissance je me mis à frotter ma tête sur son épaule, elle vient de sauver mes oreilles.

« Tenez-vous prêts ! Pour Tsuki ! Tout le monde doit compter sur tout le monde ! »

C'était la dernière remarque du type en hauteur qui avait l'air d'organiser un peu les choses depuis que le surveillant est parti. Il est parti où d'ailleurs ? Je l'ai pas vu...
La porte vient d'être ouverte, les types sont repoussés par la force de leur propre bélier grâce au dernier gars qui venait de parler. Une lueur rouge et orange traversa la tempête un peu plus loin et j'ai pas la moindre idée de ce que c'est. La fille aux cheveux bleus se mit à crier et moi je me cachais derrière celle qui avait fait une parabole en cristal, je peux entendre le bruit qu'elle fait, mais c'est pas dans ma direction, mes oreilles ne sont pas exposées du tout, encore merci !!

Si j'ai bien compris, je dois attendre qu'ils soient désarmés avant d'attaquer moi aussi. Je vis une autre fille aux cheveux rouges envoyer un genre de silhouette sur les soldats. Elle est en train de commencer à décrocher les câbles des armes, et les soldats ont pas l'air de réagir de suite, enfin je crois... Avec ce blizzard j'arrive pas a y voir grand chose.

Encore un petit peu, un tout petit peu... Maintenant !! La silhouette s'écartait un peu, je bondis dans un rugissement de rage en sortant du gymnase, plongeant sur le premier soldat que je pouvais trouver, enchaînant coup de griffes et morsures. Bah !! C'est pas bon leur tissu là, ça colle à la langue en plus... J'essayais d'attaquer le plus de soldat possible, en essayant d'en garder un coincé sous une de mes pattes arrière. Avec un peu de chance ils ne vont pas résister !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Lun 20 Juil 2015, 23:37

Alors que je passais la porte, Raclaw passa à côté de moi direction la camionette en montrant tout de même un certain enthousiaste. J'étais sûr qu'il ferait bien ce que je lui avais bien demandé ! J'allais à mon tour prendre la direction inverse pour prendre les soldats à rebrousse poil quand la fille aux cheveux bleus et la fille cristal me retinrent encore un peu. Chacune des deux m'apporta une prècision sur leur pouvoir pour finalement se mettre d'accord pour faire équipe.

<< Parfait les filles ! Je compte sur vous ! >>

Je m'étais retournée pour les encourager quand je vis derrière Warren prendre les choses en main pour l'opération du bélier. Un fin sourire orna mes lèvres, on pouvait réussir ! Pourtant tout se passa plus rapidement que je l'aurais cru. Les portes s'ouvrirent et le bélier se fit repousser en arrière.

Puis une lueur d'abord puis un grand feu, ce fut juste ce qu'il fallait pour qu'on se repère mieux. C'était le fameux signal. Quelques secondes après, on entendit un brouhaha cacophonique qui aurait pu nous rendre sourd si nous étions dans la ligne de mire du son. Je ne dis cependant pas que je ressortais indemne de ce bruit mais je n'avais pas le choix. Les portes grandes ouvertes furent finalement le meilleur moyen d'attaquer. Lynn, Aisha... on était peu mais on pouvait avoir surpris et gagner sur eux un avantage.

<< C'est partit ! Refermez les portes derriere nous, laissez celles de derrière accessibles ! >>

Je m'avançais et levais une main vers l'homme allongé au sol avec son arme. Son arme se leva en l'air le canon vers le haut et le fit décoller du sol. Il fallait que ça craque qu'il tombe ou qu'il abandonne son arme ! De l'autre main, je joignis mon pouce et mes doigts parallèlement au sol pour controler deux boucliers qui au lieu de s'écarter de leur propriétaire les écrasèrent l'un contre l'autre jusqu'à ce que je capte un craquement. J'espérais au moins que ce soit le lien qui les liait à leur arme. Puis j'ecartais les doigts brusquement pour faire venir les boucliers jusque nous. C'était déjà ça niveau protection... Mais c'étaient loin d'etre fini...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Lun 20 Juil 2015, 23:59

En farfouillant un peu il ne réussi un trouver qu'un simple cadenas, agacer il le prit fermement dans sa main et l'explosa au sol. Qu'est qu'il allait pouvoir foutre avec un petit de cadenas dans cette situation? Il se mit quelque coup sur la tête pour se ressaisir avant de voir arrivé les deux autres filles dans sa pièce, elle commencèrent aussi a aménagé la pièce le temps que flash rapplique avec le soldat. Des pensées meurtrières lui traversèrent l'esprit, il n'avait qu'une seul chose c'était de déversé toute sa haine sur les soldats qui se trouvaient dehors.. Il ne pouvait pas encore faire une tel chose, s'il venait a utilisé son pouvoir sur autant de personne il pourrait y laissé sa peau!

Il afficha tout de suite devant elles un grand sourire, l'air de vouloir dire qu'il maîtrisait complètement la situation. Un leader se devait d'instaure une sorte de confiance envers ses camarades, en aucun cas il ne devait montré ne serait ce qu'une once de faiblesse sur son visage. Cela pourrait influer grandement sur le moral des troupes et donc pas la même occasion sur le bon déroulement de la mission..

Un grand boom retenti dehors, en jetant un coup d’œil par la fenêtre il pu constaté que les soldats avait commencer a passer a l'offensive en essayant de défoncé la porte avec une sorte de bélier. Par la suite il pu voir le type de toute a l'heure, celui avec les cheveux rouge concentré sa boule de feu pour l'envoyé sur un camion rempli de soldat. Puis il entendit des énormes crie qui semblait se diriger vers les soldats, cette façon de crié.. Quelle horreur, a leur place j'aurais vite décampé en chialant de toute mes forces! Puis un tigre sorti du gymnase en se mettant a attaque tous se qui bouge, les pauvres soldats subissait toute la colère des élèves des a présent.. Toute ce bruit pourrait lui servir de diversion pendant qu'il les attaquerais sur le côté, une nouvelle idée germa dans sa petite tête de rouquin!

Voila, toute cette haine lui remonta a nouveau, cette fois ci il ne pu la contenir.. Il prit alors son fusil d'assaut entre les mains, ouvrit la porte de la salle brusquement sans trop porté d’intérêt au autre membre du groupe et se mit a se diriger vers la porte de sorti d'un pat énerve. Arrivé devant la porte, il mit un grand chassé dedans pour l'ouvrir a peine l'avait il fait qu'il pu a peine voir passer Maxime a toute allure vers l’intérieur sans trop pouvoir distinguer si il portait le soldat sur ses épaules. Il se mit donc a nouveau a courir lentement sur le côté tout en continuant de tenir en joue le groupe de soldat en face de lui. Il retint son souffle pour tremblé le moins possible, dirigeât son arme vers le groupe de soldat en question *Pan,Pan,Pan* a 14 reprise! [Lancé de dés requis] En revenant vers la porte toujours en faisant des pats de côté pour les gardés dans son champ de vision, il rechargea son arme avec un nouveau chargeur qui se trouvait dans sa poche arrière. Arrivé a destination il referma la porte derrière, puis s'adossa dessus.. Il relâcha un grand soupire, pencha sa tête légèrement en arrière puis ferma les yeux et se mit a réfléchir a la connerie qu'il venait d’exécuté :

Bordel, depuis quand je me soucis des autres moi.. J'aurais dut les laissés dans leur merdier..

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mar 21 Juil 2015, 00:55




Une très grosse action d'offensive s'enclenche pour le groupe coincé dans le gymnase !

- Maxime : Le soldat serre les dents, il sait qu'il est en danger, ses lunettes de vision thermique lui permettent de te voir avant que tu ne te lances à nouveau. Il voit aussi Raclaw proche de toi ainsi que sa boule de feu. Avant que tu ne te lances, il parvient à dire dans son oreillette "Equipe Charlie, grosse source de chaleur en provenance vers vous, évacuez de suite". Il sortit son couteau et tu avais disparu de son champ de vision. Il se tint prêt, le moindre mouvement et il fendait l'air d'un coup de sa lame, mais il n'en eu pas le temps, tu venais de l'emporter avec toi.

- Raclaw : Le feu enroba le camion qui se réchauffa instantanément. Il ne fallut que quelques secondes pour que la porte arrière du camion s'ouvre et que tu en vois sortir une dizaine de soldats évacuant le fourgon et tentant d'éteindre l'incendie avec ce qu'il pouvait, des extincteurs et de la neige.

- Warren (double consommation d'endurance, lire la partie concernant Célestia juste en dessous) : Le coup de bélier est repoussé à merveille, les deux soldats tenant ce dernier se retrouvent projetés en arrière, et tombent à la renverse sur le sol.

- Aura : la parabole fonctionne à merveille.

- Célestia : ton cri est emporté par la tempête et la seule chose qui parvient aux oreilles des soldats, c'est un son étouffé par leurs oreillettes, ce qui fait qu'avant qu'Elisan puisse agir, le Minimi se met à tirer dans votre direction. Forte heureusement pour vous, Warren réagit assez vite et use de son pouvoir pour repousser les tirs.

- Lili / Lynn' : vous parvenez à retirer les câbles de 5 soldats. De plus, Lili décroche un direct du droit dans le visage du soldat au Minimi avant qu'Elisan ne s'amuse avec lui.

- Elisan : Lui soldat au Minimi se retrouve soulevé par son arme, les sangles le retenant à son fusil mitrailleur, le portant dans les airs. Les deux autres sont coincés entre les boucliers et ne s'en sortent pas indemnes.

- Aisha : Tes attaques blessent trois soldats convenablement.

- Myo : tu parviens à détourner l'attention, avec tes tirs, des trois autres soldats prêt à faire feu sur l'autre groupe. Néanmoins, tu ne touches personne.

Il est peut-être temps de se replier avant qu'ils ne reprennent leurs attaques...


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 01:31

Ahaha, j'y étais arrivé, parfait. Il avait voulu me poignarder le salopard, mais dommage pour lui-même s'il avait ses lunettes, je suis toujours trop rapide dans de telles circonstances. Quoi qu'il en soit, mon plan avait marché, et j'étais fière de moi. La tâche qui m'avait été confiée, a été faite avec succès, à deux reprises, certes, mais réussi quand même.
En ce qui concernait le soldat, le choc avait dû le sonner, se prendre un homme à 170km/h ne doit pas faire du bien, et en le portant, je vis que j'avais fait tomber son couteau, encore une chance, mais durant le voyage, j'avais pu apercevoir qu'il avait un objet étrange dans l'oreille, en y repensant, je l'ai entendu dire quelque chose dans le vide, sûrement une oreillette ! Toujours en le tenant avec ma taille un bras, de l'autre, je lui enlevais rapidement son oreillette, avant d'atteindre la salle, hors de question qu'il révèle notre position. Sur le chemin, j'avais pu également apercevoir le roux à la cigarette tirer sur les soldats, qu'est-ce qu'il pouvait bien faire ? Peu importe.

Arrivé dans la salle, je m'arrêtais d'un coup, sans la neige, c'était bien plus facile, et je le plaquais au sol face contre ventre, toujours en vitesse accéléré pour ne lui laisser aucun répit, je posais mon genou contre son crâne, enlevais ses lunettes, et bloquer le reste de son corps en m'appuyant sur son dos avec mon autre jambe, et enfin pour être sûre qu'il ne nous l'a mette pas à l'envers, je bloquais ses bras avec les mes mains. Puis après tout ça, vitesse initiale, un peu de repos...

- Voici le colis, fraîchement livré, et en parfait état. Dis-je en regardant les personnes dans la salle. Il reste plus qu'à le ficeler. Enchaînais-je avec un large sourire.

Il y avait les deux jeunes filles, et le roux fini par nous rejoindre ensuite. Je demandais ensuite au roux de prendre ma place pour l'immobilisation du colis, il fallait que je me repose un peu. Après donc qu'il prit ma place, je prenais ses lunettes que je mis sur ma tête comme une casquette, et je sortis une barre énergétique de mes poches, hautement calorique, tout ce que j'aime. Je m'asseyais contre l'un des quatre murs de la pièce et grignotais ma barre en regardant l'action se faire et en me reposant.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 02:27

Après avoir commit cette exploit il retourna donc dans la salle ou ils se trouvaient tous, en ouvrant la porte il était fière de pouvoir constaté que Maxime avait rempli son job a merveille. Il lui fit signe alors de le laissé prendre sa place sur le corps de son ennemi qui semblait encore perturbé par ce qu'il venait de lui arrivé. Il prit donc la même position que lui mais en serrant beaucoup plus fort se qui fit grimace celui ci.. Il lui balançât alors quelque claque sur la figure assez forte pour le faire revenir parmi eux, il esquissa un sourire sadique en faisant cela..

Tout en continuant de le maintenir au sol, Myo farfouilla un peut partout sur le corps de sa proie a la recherche de quelconque objet utile. [Lancer de dés requis] Après avoir palpe bien comme il faut le soldat, il le releva violemment pour le mettre sur les genoux. Il passa son bras autour de son coup en l'étranglant légèrement, appuya avec son pied droit sur son mollet pour le maintenir statique et lui tira la tête en arrière par les cheveux. Il appela ensuite Eliz a se positionner devant lui sans trop évoqué le fait qu'elle va utilisé un pouvoir sur lui, histoire de ne pas pas le perturbé encore plus qu'il ne l'ai déjà.

«Elizabeth c'est a toi de joué! Trouve moi qui dirige leurs opérations, pourquoi il sont ici et se qu'il compte faire d'autre pour nous attaqué»

Il espéra de tout son cœur que ce vieux types aller leur apporté toute ce qu'ils demandaient, il se retourna a présent vers Himiko pour lui demandé gentillement d'aller avertir son chère ami Warren que leur expédition a été un succé et qui comptait rentré a la base dans très peu de temps. Une pensé pour lui vint a lui, il venait d'utiliser son magnifique pouvoir pour sauver la vie de cette pauvre porte.. Mais quel Homme !

«Himiko, fonce avertir Warren qu'on va bientôt en savoir plus sur qui son nos adversaire. On a plus besoin de toi ici, tu leur sera beaucoup plus utile la bas je pense! Je compte sur toi, ils ont l'air d'être mal en point la-bas.. Le fait de savoir une tel chose pourrait peut être remotivé les troupes.»

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 03:01








Une fois les portes ouvertes, des personnes se sont misent à bouger et agir le plus rapidement possible. Les sourcils froncés, je m’étais concentrée sur les deux soldats couchés au sol suite au choc auquel ils s’attendaient pas. Je m’apprêtais à agir à n’importe quel moment pour les déconcentrer au cas où ils décident de se relever pour enchaîner une attaque mais baisse mes gardes en voyant que la situation commençait à être maîtrisée.
Après cela, j’ai rapidement avancé vers l’entrée pour aider à refermer la porte, remettant donc l’estrade a place. Je suis ensuite parti chercher l’une des barres parallèles que j’avais repérer plutôt pour aider à coincer les poignets. Espérant que ça allait aider à maintenir le choc de la prochaine attaque.

Un coup réussi dû au travail d’équipe, auquel je n’avais pas participé autant que je le voulais, mais j’avais un petit plan d’attaque qu’il faut absolument que je partage le plus vite possible avec Warren, une fois celui-ci entrera dans mon champ de vision.

En attendant que cela arrive, je suis allé aider un certain roux pour maintenir, immobile, le soldat qu’un autre garçon avait ramené. En voyant qu’il ne cessait de résister, se fatiguant lui-même ainsi que nous avec, je décidai donc sur un coup de tête de lui balancer mon pied direct dans sa face, le faisant même saigner du nez. Chose après laquelle je suis parti à la recherche d’un truc qui allait nous aider à l’attacher. En tombant sur quelques cordes, utilisées pour la figure GR en gymnastique, je les ramassai donc avant de revenir en courant. Je pris alors ses mains que j’attachai à l’aide du jeune roux, tenant à bien serrer le nœud. J’attaquai ensuite ses pieds, faisant la même chose qu’avec ses mains avant de joindre les deux, utilisant une autre corde pour serrer le tout une troisième fois. Me relevant, je le regardai avec un léger sourire au coin des lèvres. Il faisait pitié mais surtout rire.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 06:14

Lili avait réussit à arracher les câbles à cinq enfoirés ! Et en plus elle avait pu mettre une patate à un type en passant, c'tait parfait ! Et avant qu'elle revienne un putain de tigre était sortit du gymnase tranquille, et c'tait pas genre un truc genre petit et mignon, c'tait plus le genre quand tu le vois arriver tu sais tellement que tu vas prendre cher que tu te chie dessus d'avance. Bref, Lili était rev'nue, du coup j'avais pu voir les câbles de plus près... c'était quoi ce bordel ? A quoi ça servait ? Je savais que c'tait pas le moment et pour le coup j'hésitais à réenvoyer Lili prendre deux ou trois aut' câbles problème c'est que les jeux vidéos m'avaient appris que quand tu réussis bien voir trop bien un truc... bah fallait pas le retenter... et là, y'avait pas de sauvegarde...

Je sais j'avais des pensées bizarres en temps de guerre mais voilà, j'y pensais à ma manière en même fallait pas vous attendre à aut' chose, je suis pas n'importe qui moi ! L'aut' avait gueuler un truc sur le fait de fermer la porte, j'avais vite fait de sortir pour me placer pas loin de la leadeuse aux cheveux ardent... oui bon je vais pas dire « sans âme » parce qu'elle est rousse... j'le suis aussi, d'ailleurs un gars... 'fin je crois était rentré en mode Sonic et il portait un truc, quoi je sais pas j'avais pas le temps d'admirer le paysage non plus. La rouquine s'était débrouillée pour ramener deux boucliers ce qui était plutôt cool en fait vu que je pensais pas qu'une d'entre nous soit bulletproof. Pour en rev'nir au fait de réenvoyer Lili au front bah... j'hésitais toujours, je savais que j'avais pas le temps pour ça... et je sais que plus tôt je refusais catégoriquement de l'envoyer au casse pipe mais... ch'ai pas si je tentais pas, j'allais être frustrée après du coup vous savez quoi ? FUCK THAT !

Je l'avais encore envoyée moissonner un max ! En plusieurs passages histoire qu'ils puissent pas la plomber facilement et entre chaque passage je la faisais devenir immatérielle histoire de réduire encore plus les chances pour elle de se faire toucher ! Je prenais un maximum de précaution cette fois, même si je savais pas si elle réussissait, au pire on pouvait le refaire plusieurs fois c'tait pas un problème ! Et puis tout d'un coup je me mettais à penser à si j'y laissais ma peau, j'avais quand même deux, trois regrets en fait. J'avais jamais pu atteindre mes limites en terme de combat mais pas que...

"'tain y'a intérêt à ce que ce bordel soit noté quelque part ! J'veux que quand ça soit fini, on soit des putains de héros pour les nouveaux parce que j'veux bien me battre mais être à mains nues cont' l'armée faudrait quand même voir à pas trop se foutre de ma gueule !"

Et j'avais r'pris du poil de la bête tiens, sûrement dû au fait que Lili avait réussit à coller une mandale dans la face de l'autre enfoiré sans en prendre plein la gueule. Je m'étais planquée derrière les boucliers que ma pote de tiff avait ram'né de son voyage à « Fucklessoldat land », oui vous savez la mort tout ça. Et sérieusement je le répète mais, manquait que les tank pour la fête là ! Ah oui, je l'ouvrais peut-être pas sur le terrain mais... bordel ça caillait ça race ! J'étais franchement pas équipée pour, là !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 10:14

Après avoir lever ma parabole au signale de la fille aux cheveux bleus, tout s'enchaîna rapidement, trop rapidement... Finalement, la fille-tigre attaqua si rapidement que j'eus le temps de descendre des rambardes, et de me placer près de la porte.

Tout ce passait apparemment bien jusque là, les attaques s'enchaînaient et suivaient parfaitement les directives données plus tôt. Sincèrement, je ne m'attendais pas à une telle discipline et à un tel "chef-d'oeuvre". Même si ça ne durerait probablement pas longtemps.

Bien, je pris alors mon deuxième rôle, qui est d'attaquer frontalement à cœur et frappa des soldats directement, laissa ma défense sur ma peau maintenant recouverte d'une couche de cristal. J'utilisa principalement un "style médical",visant les organes et les os plus fragiles des soldats avec des coups puissants et rapides: les dégâts extérieur se résument surtout à d'abominables bleus mais je ne donne pas cher de leur décoration intérieure...

Comme quoi, nous apprendre le corps humain n'est pas inutile, surtout lorsque nous sommes désarmés. Tout le monde assume son rôle et certain en font même plus, si je n'y allait pas sérieusement, je risquerais de le regretter plus tard. Je continua donc dans ma lancée un moment, pour finalement aller retourner dans le gymnase pour éviter de m’essouffler trop rapidement et de rester trop exposée à la neige. Même si ce décor m'est légèrement favorable grâce à mes cheveux, je dois l'admettre.

Quoi qu'il en soit, j'ai bien fait d'économiser mon énergie tout ce temps, je vais clairement en avoir besoin, et ce, pour un petit moment.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 11:23

On avait enfin capturé cet homme, c’était à moi de jouer à présent. Alors que Myo s’amuser a le martyrise au sol il le mit à genoux et me fit signe de venir, je commencer légèrement à hésiter, que pouvais-je bien trouver dans la tête de ce type, s’y il faut j’aller même trouver plus que ce que j’attends, ou même rien. Cet homme rester un petit larbin, nous il nous fallait quelqu’un au-dessus de leurs hiérarchie…

Je m’approchais donc du jeune homme, alors que Myo lui tirait les cheveux en arrière je passais mes petites mains sur sa tête. Il lâcha son emprise sur la tête, le soldat me regarde un peu comment dire, surpris ? Il ne devait pas avoir l’habitude de voir une minette d’un mètres soixante-cinq dans ce genre de situation…

Je place une main de chaque coter de son visage, le petit sourire aux lèvres voulant le mettre en confiance. Puis je plonge mon regard dans le sien, tout alla plus rapidement. Tombent dans une salle toute noir, le soldat était la seul face à moi. Paniquer il commença à se lever et à se mettre sur ces gardes, mais il ne pouvait rien faire, nous nous trouvions dans sa tête et ça il ne le savait pas encore. Levant la main ver le haut des séquences d’image commence à tourner au tour de nous deux.

-Ne t’inquiète pas, toute ta vie va juste m’être dévoilé jeune soldat.

En dehors, personne ne pouvait rien entendre du dialogue que j’avais avec lui. Heureusement je pouvais bouger un peu ça aller mettre du temps, je posai donc un genou a terre et sans décrocher mon regard du siens les mains toujours sur son visage, je dis à Myo.

-Monter la garde, il faut en aucun cas que je coupe le file de mes recherches.

Je lance les dés pour découvrir son passer, qui dirige leurs opérations, pourquoi il sont ici et se qu'il compte faire d'autre pour nous attaqué.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Raclaw le Mar 21 Juil 2015, 11:44

Raclaw n'obtenant pas de réponse de la part du surveillant qui devait encore être encore un peu endormi se leva et se dirigea vers la table ou il avait déposé les tubes a essai et les erlenmeyer du sac qu'il avait trouvé dehors. Il s'assit sur une chaise face a la table et fit un rapide inventaire. il avait a disposition 1 baril de produits inflammable, 1baril de produits toxique, des tubes a essai au nombre de 10 et 3 erlenmeyer ainsi qu'un briquet et un pistolet avec un chargeur plein.

Raclaw comprit ce que la personne qui avait déposé ca ici voulait faire. Il prit le bidon de produits inflammable et en déversa un quart dans un erlenmeyer. il transvasa le contenu de ce dernier dans un tubes a essai, puis il sortit un paquet de mouchoirs de sa poche de pantalon. il imbiba le mouchoir dans le tube a essaie et le laissa dedans en prenant soin de bien le mettre pour ne laisser passer aucun filet d'air. il répéta l'opération quatre fois. A la fin il avait épuisé le bidon. Mais le résultat de ses opérations était 4 cocktail molotov qui devrait avoir leurs effets sur les soldats.

-Bas voila on as de quoi s'amuser un peu maintenant. dit t'il avec un sourire satisfait.

Il laissa les cocktails sur la table et en sortit son paquet de cigarette de sa poche pour en griller une. tout en se reposant, Il recracha un épais nuage de fumée et attendit la suite des évènements.




Raclaw Theme

Raclaw Investigation/ Reflexion Theme

Raclaw Battle Theme
avatar
Raclaw

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015, 11:59

Bordel de bordel de bordel ! Le cri n'avait pas eu l'effet escompté. Emporté par le vent ? Visiblement même si mes principes de physique étaient mis à mal. Bonnous n'avions pas le temps de nous apesantir sur un échec, pas quand on devait se débrouiller dans la gueule du loup. Les bougres étaient mieux équipés qu'on pouvait le penser ! Aisha fit des dégats, Lynn avec Lili put couper des liens, la fille aux cheveux blancs se lança dans la bataille... mais je pris peur pour elles... Ma colère redoubla à tel point que j'étais prête à m'épuiser pour nous sauver. Il était hors de question que ça finissent mal et quitte à être blessé, ce serait mon propre sang. Psychologiquement je ne supporterais pas de voir quelqu'un d'autre gravement blessé...

Maintenant toujours le minimi en l'air je le fis durement cogner un arbre avant de le propulser sur certains de ses collègues dont Lili avait retiré les liens avec leur arme. Je ne sais pas si le minimi avait fini par se dècrocher mais en levant les mains je fis venir vers nous toutes les armes à feu qui n'étaient plus accroché à un corps. Malheureusement je ne savais aucunement me servir de ces armes et ça aurait été trop dangereux de mxessayer en ces circonstance. Quoi que si je le faisais magiquement... Nan je ne pourrais pas le contrôler et ça pourrait être pire.

Je repérais deux autres hommes avec des boucliers. Je les fis s'entrechoquaient pour ensuite les faire se lever en l'air et tourner sur eux même le plus vite possible. Les soldats étaient obligés de lâcher s'il ne voulaient pas perdre tous leur repère et devenir vulnérable. Je donnais ici l'opportunité à quelqu'un de les attaquer et surtout pas les rater ! Les boucliers vinrent s'aligner avec les deux autres et je m'y protégeais pour évaluer la situation et surtout respirer un instant. J'utilisais beaucoup mon pouvoir... enfin j'irais jusqu'à l'évanouissement si ça pouvait nous epargner !

Je regardais les armes derrière moi et en attrapais une pour en extraire les balles. Le premier qui osait toucher physiquement ou avec une arme, il recevrait une balle droit dans la gorge. Je jouerais le rôle de l'arme même si je ne pourrais manier une balle à la fois. Maintenant que je regardais ce qui se passait je positionnais une balle en l'aur prête à tout moment à foncer sur un agresseur de la tigresse qui était maintenant la plus exposé.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mar 21 Juil 2015, 12:34




- Aura : tes coups sont en grandes parties absorbées par les protections recouvrant le corps des soldats, néanmoins cela leur procure tout de même quelques blessures internes.

- Elisan : Tu ne récupères aucune arme, les carabines d'assaut sont attachées aux soldats à l'aide d'un système de sangles bien complexes dont la matière est prévue pour être très résistante. Les armes de poing sont rangées dans leur étui, la bride de rétention relevée pour éviter l'arrachement de l'arme. Les deux autres soldats n'opposent pas tant de résistance en tournoyant pour lâcher les boucliers.

- Elizabeth : je fais un post à part pour toi, ce sera ce qu'il se passe dans les moindres détails à l'intérieur de sa tête.


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Ren' le Mar 21 Juil 2015, 14:16

"Il fait noir, si noir. Où est ce que je suis ?! Qui es tu ?!! Si je sais, tu la fille qui est juste devant moi, mais pas ici." Je n'ai plus mes liens, où sommes nous vraiment, je ne sais pas si tout cela est réelle

-Ne t’inquiète pas, toute ta vie va juste m’être dévoilé jeune soldat.

Ma vie ?... Qu'est ce que... Ces images, oui c'est bien ma vie. Je tombais à genou devant ce spectacle. On nous avait prévenu mais si je m'étais attendu à ça de la part de ces monstres. "Tu n'es qu'une ordure sale monstre ! Il s'agit de ma vie, ce n'est pas à toi de voir ça !"

C'est un enfant prodigieux. Certes ce n'est pas un génie, mais ses facultés physiques, dépassent de loin la moyenne des autres enfants. ijnoozdq54654dzqd Fred ! viens voir ce que j'ai trouvé ! Il y a pleins de chatons dans entre les buissons là bas !... *ce ciel gris n'annonce rien de bon, et si la tristesse venait de ces nuages ? Non c'est surement parce que maman et papa ne sont pas là* que faire... que faire... que faire... Zéro !!! Zééé-rooo !!! Vous êtes nul monsieur Dickens ! Retournez donc faire des abdos plutôt que de polluer mon cours ainsi ! *leur disparition n'est pas vaine, j'aurais au moins appris tout un tas de chose...* 778 rue de Shepard, il faut que je me lance. Amo...jlikjlzq Trahjzdjq... je ne sais plus que je suis ni quoi faire. Karren !! Attends moi, j'ai quelque chose à te demander... Vous êtes impressionnant Mr. Dickens, laissez moi vous féliciter personnellement pour résultats aux examens d'entrée ! Il certain que vous pourriez en apprendre à pas mal de nos petits nouveaux qui sont encore un peu mous. Deviance... Qu'est ce que je fais là encore ?... L'armée c'était perdu d'avance, mais eux ils payent bien au moins. Nous sommes des philanthropes, des altruistes et des visionnaires ! La science éclairera notre chemin ! Repoussant encore et toujours les limites de demain. Et c'est sur vous Messieurs que nous comptons ! Vous allez être la nouvelle génération, l'infanterie de la nouvelle ère qui s'annonce pour bientôt ! Turner... "Tu as entendu ce qu'il se raconte par rapport aux nouveaux soldats ? Apparemment c'est pas drôle.... Encore une fois Mr. Dickens, mes félicitations !! Vous faites à présent partie intégrante de notre programme de développement des soldats de la nouvelle ère ! Vos analyses médicales commencent demain après midi... que faire... que faire.... que faire.... Cette souffrance arrêtez là !!!!!!!!!! *Beaucoup de douleur. Trop de douleur* Turner. Comment vous sentez vous Mr. Dickens ? Je ne sais pas, j'ai l'impression que mon corps ne m'obéit plus, comme si quelque chose me pilotait. C'est normal, le temps que les inhibiteurs se mettent en place vous ressentirez cette sensation. Haine...Devoir...Combat...plus de souffrance....mourir n'est pas une option. "Alors Fred ? A ce qu'il paraît t'es devenu un "super soldat" ! *rire légèrement moqueur quoiqu'un peu franc quand même, je suis son ami et il me respecte* Vous ne devez faire qu'un avec le système IRIS ! Sinon vous échouerez ! JE NE SUIS PAS UN SIMPLE PION !!!! pourquoi êtes vous ici ? pourquoi es tu ici ? qui es tu ? suis je toi ? oui je peux savoir ce que tu penses car je suis ta pensée ? mais la question restes la même, qui es tu ? que veux tu vraiment ? est ce quelqu'un fait en sorte que tu veuilles quelque chose ou veux tu quelque chose par ta propre volonté ? Perturbant n'est ce pas ? Que vas tu faire à présent ? suivre les ordres.... Très bien, comme tu voudras...
Les avez vous trouvés ? Oui, enfin. Ils se regroupent, c'est notre chance, plus besoin d'essayer d'attraper un papillon à l'aide d'un simple filet. Turner. Escouades Alpha et Bravo vous partez en avant enlever le plus gros possible. Vous ne devez pas les tuer ! ou le moins possible, nous avons besoin d'eux vivants ! Escouades Charlie et Delta en attente. Escouades Echo et Foxtrot, vous prenez la relève d'Alpha et Bravo, on reste en contact avec vous par l'IRIS. Nous mettrons un terme à leur supplice et nous nous servirons d'eux pour la grande cause ! L'avancée de l'humanité approche à grands pas ! Messieurs, préparez vous, on lance le plan à 18h00. Que faites vous ? Nous avions dis de ne pas les tuer !!! Pas si fort... Ma tête !... Haaa.... Notez ça tout de suite dans la base de données, nous tenons quelque chose de très intéressant...

Le soldat se releva et se planta face à la jeune fille qui parcourait ses souvenirs, plongeant son regarde vide dans le sien.

Elizabeth Summer Turner !

*Dépêchez vous de tous noter !*

Bonsoir Mademoiselle, je serais votre correspondant pour les quelques dizaines de secondes qui viennent.

*L'analyse bio-psychologique a fonctionnée ? Très bien, on l'a accrochée.*

Où en étais-je ?... Oui ! Vous avez là un don très intéressant, une chance d'avoir équipé nos hommes de la toute dernière génération de puce électronique nous permettant d'analyser toutes données parcourant son cerveau, telle que sa vision, son ouïe, ainsi que ses pensées. Actuellement, nous avons pris la main sur son corps, cet homme là n'est maintenant plus qu'un simple pantin que nous dirigeons à distance. Triste conclusion pour quelqu'un comme lui... Il était si doué... Mais rongé par ses sentiments, il avait un coeur, maintenant il n'en a plus. Ainsi, Mademoiselle Turner, je vous remercie de votre coopération jusqu'à maintenant, nous allons pouvoir vous récupérer et nous servir de vos dons afin de faire grandement progresser le système que vous voyez là, IRIS. D'ici quelques secondes, le temps que la connexion soit établi entre ce cerveau ainsi que le votre par lien mental, nous allons envoyer une décharge qui va lui court-circuiter une partie des neurones et probablement les vôtres si mes calculs et mes théories ne sont pas erronées. Et c'est ainsi que je vous dis bye-bye et à bientôt dans les locaux de Deviance ! Ce fut un plaisir de vous rencontrer !


L'instant qui suivit fut marqué par de nombreux éclairs sortant d'un peu nul part dans cet endroit sombre dépourvu de sol, tous reliés au soldat toujours aussi stoïque qu'avant. Tu es repoussé de son esprit et en reprenant conscience de la réalité, tu retrouves le même visage fermé au regard vide chez le soldat, sauf qu'il se met à bouger, déplaçant ses bras vers le sol, faisant craquer ses épaules et les déboîtant, attrapant un couteau Seal caché dans le bas de son pantalon, coupant ses liens en deux aller-retour. Vous allez maintenant devoir mettre un espèce d'androïde à terre, sinon qui sait ce qu'il pourrait se passer ?...


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Raclaw le Mar 21 Juil 2015, 14:30

Raclaw attendait encore. il entendait les echos des combats qui faisaient rages dehors entres les élèves de l'académie et les soldats. plusieurs groupes bien distinct s'était formé et séparé pour partir a droite ou a gauche ayant chacun leur propre objectifs. Raclaw attendait assis sur sa chaise les yeux fermés la cigarette au coin des lèvres. Si la situation continuait d'évoluer dans ce sens ils se feraient anéantir dans peu de temps. En plus le seul diamant encore valide s''était barré avec la rubis qui l'avait tiré par le col plus tot.

Raclaw n'en pouvait plus. Il se leva de sa chaise alla se placer ne plein milieu du gymnase et dis assez fort.

-Excusez moi, je demande votre attention.

une fois qu'il fut sur qu'on l'écoutait il continua.

-On a tenu jusque la et c'est biens. Ils n'ont pas passé les portes du gymnase graces aux barricade et aux efforts de beaucoup d'entres vous. Mais regardez nous. Nous sommes complètement dispersés en plusieurs petit groupe ayant chacun un objectif a lui. Si on continue comme ca ils nous anéantiront très rapidement. C'est pour ca que je propose que l'on nomme des responsable pour chaque fonction utiles. Tel que la recherche de matériaux, la défense, l'artisanat d'armes, l'attaque et la médecine. Ainsi nous serons plus apte a interagir entre nous. Si vous êtes d'accord avec mon idée. dites moi sur quelle domaine vous voulez allez et qui vous verriez comme leader pour cette branche. Moi je me porte volontaire pour l'attaque et je postule au poste de responsable de cette branche.

Raclaw se tut alors et attendit les différentes réactions qui n'allait pas tarder a fuser.




Raclaw Theme

Raclaw Investigation/ Reflexion Theme

Raclaw Battle Theme
avatar
Raclaw

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT CONTEXTUEL] La fin de Tsuki... [banquet des Jardins]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum