Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Yasushi le 7/7/2015, 21:16

Petit mot pour la suite de ce rp:
Bonjour tout le monde!
Dans ce rp, la construction sera un peu spéciale. En effet, Yasushi et Yumiko sont deux personnages joués par une seule et même personne. Avec Yumi J., nous nous sommes donc mis d'accord pour qu'elle réponde après chacun de ces deux personnages. Ce sera plus simple pour moi qui en fait deux : avec cette méthode, il me sera possible de prendre du recul et ne pas faire d'erreur sur les caractères opposés de Yasushi et Yumiko.
Merci et bonne lecture ^^

Après que Yumi m'ait aidé à écrire ma déposition, que j'avais oublié à la bibliothèque dans le feu de l'action, nous avons un peu "discuté". On en est venu à parler de son passé et son ressentis vis-à-vis de celui-ci. Elle m'a parut mal. J'avais compris qu'elle aurait préféré ne pas exister pour que sa grande sœur puisse connaître une vie meilleure. C'est à ce moment-là que j'ai pris ma petite amie sur mes épaules pour ensuite aller à la recherche de sa fameuse sœur. Elle avait tenté de la poser à terre en me disant qu'elle me suivrait sans histoire, que les autres nous regardait, entres autres. Mais j'étais lancé et avais fait le tour de l'académie. Au bout d'un certain moment, elle se montra plus coopérative en mon sens en supposant que la jeune fille que nous recherchions pouvait être dans le jardin. Ni une, ni deux, je m'y étais dirigé sans m'arrêter, sans poser de question ou même dire un mot. Là-bas, nous rencontrions beaucoup de monde. Mais je n'en avais que faire du regard des autres. Ce, jusqu'à ce que Yumi me dise :

"Fais demi-tour et vas vers la jolie blonde assise sur le banc, là-bas !"

J'avais donc fait demi-tour pour me diriger vers la fameuse "jolie blonde assise sur un banc". Pendant le chemin qui nous séparait de mon objectif, elle me remercia de l'aider. Cela me fit sourire car j'étais content qu'elle le prenne de la sorte. Jamais, pendant tout ce temps, je n'avais été certain de faire le bon choix. Mais je voulais savoir l'avis de cette fameuse grande sœur. Je voulais savoir pourquoi Yumi se sentait aussi mal. Je ne savais pas aider les autres par les mots. Ils ne me venaient pas. Ils étaient souvent brutaux et blessants. Alors, autant qu'elle soit rassurée par la première concernée!
Je me tenais devant cette dernière lorsque je fis descendre avec précaution ma précieuse. Puis, après lui avoir adressé un joli sourire, je la tournai vers la fille vers laquelle elle m'avait dirigé et demandait à cette dernière :

- Salut! Vous vous ressemblez beaucoup, mais je voulais savoir si tu étais sa grande sœur.

L'une blonde avec des yeux bleus plus brillant que l'eau qui scintille au soleil, l'autre brune aux yeux aussi dorés que de l'or, seuls leur visages et la structure de leur corps étaient semblables. C'était comme si tout avait été fait pour qu'on ne puisse pas savoir qu'elles étaient liées l'une à l'autre. Comment Yumi avait-elle fait pour savoir en un seul coup d'œil, sans jamais l'avoir vu avant, qu'elles étaient liées par le sang? C'était au-delà de ma compréhension et j'étais curieux de savoir comment réagirait la jeune fille qui, d'après ce que m'avait dit ma petite amie, s'appelait Yumi aussi.


Dernière édition par Yasushi le 5/8/2015, 18:52, édité 1 fois


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Invité le 7/7/2015, 22:38

J’avais aidé Yasushi à écrire sa déposition. S’en était suivi beaucoup de larmes, autant de tendresse et… une sorte de ballade. Je m’étais confiée à lui quant à mon problème, avec mon passé. Je lui avais dit que j’aurais préféré ne pas naître. Et je n’aurais jamais dû. Ni une, ni deux, il m’avait soulevée sur son épaule et a traversé toute l’académie à la recherche de ma sœur. Pourquoi ? Des explications. Il voulait son avis à elle sur ma naissance et nos vies. J’avais aussi envie de l’entendre, mais… J’avais peur des conséquences que ses révélations pourraient avoir sur elle, son humeur…
Quand je l’aperçus enfin dans le jardin, je dis à mon petit-ami où elle était et je le remerciai de m’aider. Jamais je n’avais connu quelqu’un qui avait voulu m’aider comme ça. Il me fit doucement descendre de son épaule, me sourit d’un sourire qui lui allait merveilleusement bien, et me tourna vers ma sœur.

- Salut! Vous vous ressemblez beaucoup, mais je voulais savoir si tu étais sa grande sœur.

Nous nous ressemblions ? J’avais pourtant l’impression que chacune de nous ressemblait à un parent différent. Je pris la main de Yasushi et m’avança un peu, me tournant de sorte à pouvoir voir mes deux interlocuteurs.

- Yasushi, je te présente Yumiko, ma grande-sœur. Mon cœur, dis-je plus doucement, mon nom complet est Yumiko, mais on ne m’a jamais appelé comme ça, juste Yumi. Yumiko, repris-je normalement, je te présente Yasushi, mon petit-ami.

A chaque fois que je la voyais – bon, ce n’était que la deuxième fois – je le trouvais ravissante. Elle avait l’air d’un vrai rayon de soleil, et j’aimais la regarder. Un peu comme Yasushi. Je remarquai d’ailleurs qu’ils étaient tous les deux blonds, et que leurs yeux étaient un peu bleus. Selon moi, ils auraient plus semblés frère et sœur que nous deux.
Ca pouvait paraître étrange, mais compte tenu des circonstances, je n’osais pas trop parler à Yumiko. Je me sentais mal de ce que j’allais lui infliger.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Yumiko le 8/7/2015, 23:09

Cela faisait un moment, me semblait-il, que j'avais vu et parlé à ma petite sœur pour la première fois. Elle m'avait semblée si mûre, si élégante, que je me sentais inférieure à elle. Je ne voyais pas ça négativement. Au contraire, j'étais plutôt fière qu'elle soit ainsi tout en m'acceptant, moi, la recluse, la honte de la famille.

En cette jolie journée, je m'étais confortablement installée dans le jardin dans l'espoir d'écouter les oiseaux. Malheureusement, il y avait trop de monde, et je n'osais pas vraiment m'aventurer seule dehors. Mes expériences les plus joyeuses concernant l'extérieure étaient celles passées en compagnie de mes amis. Mais, lorsque j'étais seule, j'avais l'impression que mon monde allait s'écrouler.
J'avais passé quelques heures là quand je vis un groupe assez étrange. Un garçon, très grand (un géant?), blond, portait une jeune fille brune habillée en kimono sur son épaule. Un instant, je crus qu'il s'agissait de Yumi, mais je balayai aussitôt cette idée de mon esprit. Ce n'était pas possible qu'une jeune fille aussi distinguée se laisse portée ainsi! Pourtant, quand ils revinrent vers moi, j'aurais dû me douter que si :

- Salut! Vous vous ressemblez beaucoup, mais je voulais savoir si tu étais sa grande sœur.

Il avait déposée délicatement ma petite sœur au sol avant de me dire ça. Pourquoi souhaitait-il savoir si nous étions sœurs. Je ne comprenais pas... Elle prit la main du jeune homme, s'avança un peu et nous présenta, l'air heureuse :

- Yasushi, je te présente Yumiko, ma grande-sœur. Mon cœur, mon nom complet est Yumiko, mais on ne m’a jamais appelé comme ça, juste Yumi. Yumiko, je te présente Yasushi, mon petit-ami.

Ils doivent être comme moi et Narudgi, pensais-je en souriant.

J'étais très contente qu'elle ait trouvé quelqu'un qui puisse la combler. Et, comme je ne connaissais pas son petit ami, je laissai mes jugements et préjugés. Je préférais répondre simplement :

- En-enchantée, Y-yasushi-san. J-je m'appelle Yumiko. P-pourquoi veux-tu s-savoir si nous sommes s-sœur?


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Invité le 14/7/2015, 00:48

- En-enchantée, Y-yasushi-san. J-je m'appelle Yumiko. P-pourquoi veux-tu s-savoir si nous sommes s-sœur?

Sa question était totalement fondée. A vrai dire, moi non plus je ne me serais pas attendue à ce qu’il l’aborde comme ça, mais puisqu’il l’avait fait, soit ! Il avait dû lui faire peur. Ce n’était pas courant de voir quelqu’un avec une fille sur son épaule, surtout quand cette fille est la sœur qu’on a récemment rencontrée pour la première fois. Elle devait aussi être étonnée de m’avoir vue comme ça. Comme tous les gens devant qui nous étions passés.
Puis je remarquais quelque chose. Elle l’avait appelé « Yasushi-san ». J’avais perdu bien rapidement les habitudes de bienséance japonaise. C’était surprenant de penser que celle qui avait vécu au grand jour, c’était moi. L’Europe avait sûrement un effet libérateur sur moi. Peut-être devrais-je faire des efforts devant elle ? Elle en serait probablement contente ? Ou moins dépaysée ? Je ne savais pas. Ce dont j’étais sûre cependant, c’était que si mes… parents… me voyaient, là, ils auraient honte. Peut-être bien que ça me confortait dans mon « européanisation ».

Je regardai tour à tour ma sœur et mon copain. Quelle impression s’étaient-ils faits l’un à l’autre ? Yumiko avait dû avoir peur, mais Yasushi, qu’avait-il pensé ? Si seulement j’avais eu un pouvoir de voyance, j’aurais pu savoir. Pour le moment, je ne lisais rien de spécial sur leurs visages. Je pouvais seulement espérer qu’ils s’apprécient. Ce serait dommage qu’ils ne s’aiment pas.
En pensant à tout ça, j’attendais la réponse de mon petit-ami. Si j’avais répondu à sa place, ça aurait été bizarre. Mais, de toute façon… Je n’aurais pas su quoi dire.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Yasushi le 14/7/2015, 11:31

Je fus content qu'elle me réponde simplement, mais je ne m'attendais pas du tout à ce qu'elle me pose la question du pourquoi. A bien y réfléchir, c'était bête de ne pas y avoir pensé. Après tout, elle était concernée, et j'allais l'embêter avec des questions auxquelles elle ne voulait peut-être pas répondre. C'est donc mi gêné, mi honteux que je lui répondis :

- Eh bien, Yumi et moi nous sommes rencontrés y'a peu et les circonstances ont fait que nous avons partagé nos peines et nos peurs. Comme celles de cette brunette te concernent, je voulais savoir si je m'adressais à la bonne personne.

Reprenant le contrôle de mes émotions, je souris. Pas pour me moquer, pas pour montrer une pseudo confiance en moi, mais bien pour la mettre à l'aise. J'étais quelqu'un de pathétiques dont les relations sociales se limitaient à la protection, peu de confiance et beaucoup de bagarres, mais je voulais faire des efforts. Ne serait-ce que pour ma petite amie et sa sœur. Elles semblaient proches bien que le contraire m'ait été conté. Je me demandais pourquoi, mais attendais le moment propice pour leur poser la question. Je me lançais donc une autre interrogation, en la tournant de sorte que mon interlocutrice ne se sente pas visée, et espérant taquiner un peu l'élue de mon cœur :

- Ta petite sœur pense avoir gâché ta vie en étant venue au monde. Au point qu'elle a souhaité ne plus être là. Je voulais te trouver pour avoir ton avis. Bien entendu, tu n'es pas obligée de me répondre, ni même de rester à discuter avec moi.

Tout en parlant, j'avais gardé une main sur l'épaule de ma Yumi. D'une part pour qu'elle ne prenne pas la poudre d'escampette (je ne la connaissais pas assez pour savoir comment elle réagissait à la peur, l'appréhension et la honte), d'autre part pour la soutenir, lui dire que j'étais là malgré mes mots, mes réactions, qui pouvaient paraître déplacés. Je savais que j'étais maladroit, voire complètement décalé par rapport à la société. Berth me l'avait bien rappelé peu avant mon entrée à l'académie et j'en souffrais encore malgré les apparences. Tout ce que je souhaitais, c'était pouvoir créer des liens avec les autres et changer. Je voulais aussi améliorer mes pouvoir pour gagner en force, ce qui me permettrait de protéger mes liens de toute menace. Mais était-ce vraiment mon pouvoir qui me permettrait de faire ça? Je commençais à en douter maintenant que j'apprenais à vivre dans un nouvel environnement.


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Invité le 14/7/2015, 23:50

- Eh bien, Yumi et moi nous sommes rencontrés y'a peu et les circonstances ont fait que nous avons partagé nos peines et nos peurs. Comme celles de cette brunette te concernent, je voulais savoir si je m'adressais à la bonne personne.

Je regardai le visage de ma moitié passer de gêné à souriant. C’était un sourire doux, qui voulait sûrement dire « n’aie pas peur ». Je savais bien que je ne l’avais jamais vu se battre ou laisser exploser toute sa colère, mais… J’avais du mal à imaginer qu’il pouvait faire peur à certains. Je parvenais seulement à me l’imaginer gentil. Peut-être parce que c’était cette facette de lui que je préférais, ou tout simplement parce qu’il l’était plus qu’il ne se l’avouait.

- Ta petite sœur pense avoir gâché ta vie en étant venue au monde, reprit-il. Au point qu'elle a souhaité ne plus être là. Je voulais te trouver pour avoir ton avis. Bien entendu, tu n'es pas obligée de me répondre, ni même de rester à discuter avec moi.

Je rougis fortement. Ce n’était pas exactement ça, mais dans le fond… Un peu. A vrai dire, je n’avais aucune idée d’à partir de quand elle avait été enfermée. Avant ou après ma naissance ? Pendant combien de temps ? J’avais plusieurs questions à lui poser mais, je n’osais pas. Elles lui auraient toutes rappelé la pire période de sa vie. Et mon intention, loin de vouloir la blesser, aurait peut-être été mal perçue.
La main de Yasushi sur mon épaule me réconfortait un peu, mais mon cerveau était toujours encombré de tas de questions. Quand ? Comment ? Quel était le réel pourquoi ? Je ne savais rien d’elle, en fin de compte. Enfin, outre ses origines, et le fait qu’elle ait un copain. J’espérais qu’elle ne fuirait pas, qu’elle répondrait à nos questions… Il avait beau dire qu’il n’était pas gentil, mais s’il ne l’avait vraiment pas été, il n’en aurait rien eu à faire de me laisser face à mes doutes. Toujours rouge, la tête baissée, je souris. J’étais vraiment bien tombée.
Je ne dis rien, ne voulant pas forcer ma sœur à rester. Il fallait qu’elle soit sûre d’être prête à en parler, avant de nous répondre. Et surtout pas qu’elle sente obligée de nous entendre pour me faire plaisir. Cependant, j’espérais vraiment qu’elle allait se sentir la force de nous répondre. Et au pire, je pourrais toujours essayer de grappiller quelques informations à son copain.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Yumiko le 15/7/2015, 02:04

Les gestes qui semblaient naturels entre eux faisaient plaisir à voir. Leur complicité presque fusionnelle était belle à voir. Pourtant, j'avais l'impression de briser leur intimité, d'être de trop... Alors, pourquoi souhaitaient-ils me parler? Le jeune homme ne mit pas longtemps pour répondre à cette question :

- Eh bien, Yumi et moi nous sommes rencontrés y'a peu et les circonstances ont fait que nous avons partagé nos peines et nos peurs. Comme celles de cette brunette te concernent, je voulais savoir si je m'adressais à la bonne personne.

Je ne comprenais pas. En quoi les problème de ma petite sœur pouvaient me concerner? Nous ne nous connaissions que de vue et ne nous étions rencontrées qu'une fois... Bon, peut-être deux. Mais c'était tout de même peu pour avoir des problèmes nous concernant.

- Ta petite sœur pense avoir gâché ta vie en étant venue au monde, reprit-il. Au point qu'elle a souhaité ne plus être là. Je voulais te trouver pour avoir ton avis. Bien entendu, tu n'es pas obligée de me répondre, ni même de rester à discuter avec moi

Mentalement je remerciais mon interlocuteur pour ces précisions. Puis, les mots qu'il venait de prononcer me frappèrent. Elle avait peur d'avoir... gâché ma vie? Sérieusement?! J'étais sidérée et ne faisais rien pour le cacher. Si quelqu'un avait gâché ma vie, ce n'était certainement pas elle!
Retrouvant un certain calme, je me mis à réfléchir sur la façon dont j'allais devoir répondre. Ce n'était pas la première fois que je racontais mon histoire. Mais c'était toujours douloureux. Je ne savais même pas pourquoi. Finalement, je répondis, non pas au jeune homme, mais à ma petite sœur :

- C-ce n'est pas ta faute si j'ai été en-enfermée. T-tu es née bien après que j-je ne sois jetée dans cette p-prison. T-tu n'as donc rien à-à te reprocher.

Je lui souris, bien que ce fut timide. Puis, en me tournant vers "son" homme, j'ajoutai :

- Elle t'a d-dis que c'était la troisième fois qu'on s-se voyait, elle et moi?


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Invité le 15/7/2015, 22:27

- C-ce n'est pas ta faute si j'ai été en-enfermée. T-tu es née bien après que j-je ne sois jetée dans cette p-prison. T-tu n'as donc rien à-à te reprocher.

Je relevai la tête vers elle. J’étais soulagée, d’un certain sens, mais… Non. Elle l’avait dit, je ne devais rien me reprocher. Ça allait peut-être prendre un peu de temps pour que mes angoisses quittent mon esprit, mais elles finiraient bien par partir un jour. Ma sœur me sourit timidement, et, toujours rouge, je lui souris moi aussi. Elle s’adressa ensuite à Yasushi.

- Elle t'a d-dis que c'était la troisième fois qu'on s-se voyait, elle et moi?

Je fixai un brin d’herbe. Je n’avais pas pensé – et à vrai dire, du peu que j’avais dit, je n’avais pas eu le temps de dévoiler ce détail – à lui dire ça. Surtout que je n’avais pas pu en apprendre beaucoup sur elle lors de nos deux dernières rencontres. Pour tenter d’éclipser mes doutes, je me concentrai sur les liens qui se créaient entre mon copain et ma sœur. Ils parlaient comme si ils se connaissaient, et ça, ça me plaisait. Au moins, ils arrivaient à communiquer, et il y avait de grandes chances qu’ils s’apprécient. Pour le moment, j’étais leur sujet de conversation, mais tant qu’ils parlaient, ça m’allait.
Je regardai Yasushi d’un visage qui voulait dire « pardonne-moi de ne pas t’en avoir parlé » en espérant qu’il ne serait pas froissé de mon oubli. Et c’était vraiment un oubli, pas une omission volontaire.

- Désolée, lui chuchotai-je assez bas pour qu’il soit le seul à l’entendre.

Je saisis sa main qui était sur mon épaule, et la pris dans la mienne. Autant parce que son contact me faisait du bien que parce que je me sentais coupable. Ca avait l'air d'être une manie chez moi, mais... Je réussirais à changer ça un jour, qui sait.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Yasushi le 16/7/2015, 16:31

Yumiko ne me répondit pas directement. Mais je ne m'en offusquai pas. Pourquoi l'aurais-je fait? Ce n'était pas moi qui avait besoin d'être rassuré, et elle semblait l'avoir bien compris. Certainement était-ce pour cette raison qu'elle s'adressa à sa sœur :

- C-ce n'est pas ta faute si j'ai été en-enfermée. T-tu es née bien après que j-je ne sois jetée dans cette p-prison. T-tu n'as donc rien à-à te reprocher.

Un coup d'œil à ma Yumi me permit de voir un certain soulagement sur son visage. C'était discret, mais c'était là. J'étais content de voir que j'avais contribué à améliorer une relation entre deux sœurs. Je le vis par les sourires qu'elles échangèrent avant que la plus âgée des deux me dise :

- Elle t'a d-dis que c'était la troisième fois qu'on s-se voyait, elle et moi?

Non, elle ne me l'avait pas dit. Mais, en même temps, je l'ai embarquée avant qu'elle n'en ai eu le temps. Et bien que cette idée ait pu traverser l'esprit de l'intéressée (qu'elle n'ait pas pu me le dire), elle sembla honteuse. Cette impression se confirma lorsqu'elle s'excusa à voix basse, certainement pour que je sois le seul à l'entendre :

- Désolée.

Puis, elle me saisit ma main sur son épaule. J'en profitai pour la prendre dans mes bras avant de répondre :

- Elle me l'a pas dit. Mais, en même temps, t'as pas vu comment elle était quand nous sommes arrivés? Je ne pense pas que la première chose qui lui soit passé à l'esprit ce soit ça.

Je souriais et je parlais d'une voix légère. D'habitude j'étais pas comme ça. C'était étrange, mais j'avais l'impression d'être avec mes mômes. Ces deux filles me donnaient envie de les aider dans leurs problèmes et elles savaient faire ressortir le meilleur en moi. Comment elles faisait ça? J'en savais rien, et je m'en fichais pour le moment. J'avais une autre question à ce moment-là :

- Désolé de te demander ça, ça me concerne pas, mais pourquoi tes abrutis de parents t'ont enfermée?

Je ne posais pas la question pour moi. Enfin, si. Un peu. Mais j'étais persuadé que Yumi n'oserait jamais le demander. J'avais donc franchis le pas pour elle. Après, savoir si elle allait me le reprocher était une autre histoire.


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Invité le 28/7/2015, 23:50

Yasushi me prit dans ses bras. C'était comme si mon coeur avait raté un battement tellement j'étais heureuse. La tête contre lui, je fermai les yeux. Ce n'était pas pour m'échapper de la gravité des questions qu'on posait, mais pour profiter pleinement de l'étreinte. Sa chaleur, son coeur que je sentais battre... J'étais bien. Et ma soeur était devant moi, que demander de plus ? Le son de la voix que j'aimais tant me fit ouvrir les yeux de nouveau.

- Elle me l'a pas dit. Mais, en même temps, t'as pas vu comment elle était quand nous sommes arrivés? Je ne pense pas que la première chose qui lui soit passé à l'esprit ce soit ça.

Je souris et le regardai. Lui aussi avait l'air bien. Et même très à l'aise. J'étais vraiment contente de le voir comme ça, alors que juste avant, il était au plus mal. Le voir comme ça me faisait vraiment chaud au coeur, et si j'avais eu la chance de rester comme ça pour toujours, je l'aurais saisie. Après tout le mal qu'il avait vécu, il était temps qu'il se repose.

- Désolé de te demander ça, reprit-il, ça me concerne pas, mais pourquoi tes abrutis de parents t'ont enfermée?

Oh. On y était, dans le vif du sujet. Je m'appuyai un peu plus contre lui, comme pour ne pas tomber tellement j'étais stressée. Je sentais que mon estomac se tordait, que mes jambes faiblissaient. Mais je ne devais pas le montrer. J'avais envie d'ajouter qu'elle n'était pas obligée de répondre, de repenser à tout ça, mais... Si je voulais avoir une réponse, il fallait que je me taise. En me faisant violence, j'y arriverais.
Pour m'empêcher de parler, je me concentrait sur un brin d'herbe, à côté des pieds de ma soeur. J'étais soulagée qu'il ait posé la question à ma place, mais j'étais gênée pour Yumiko. J'avais envie de savoir, mais... Mais. Il y avait toujours un « mais ».
Doucement, je serrai la main de mon petit-ami, pour lui montrer que je le remerciais. Je voulais qu'il voie qu'il avait bien fait de lui demander ça. Il était merveilleux, ce garçon. Un ange, malgré tout ce qu'il pouvait penser de lui.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Yumiko le 30/7/2015, 21:58

Le jeune homme blond prit doucement ma jeune sœur dans ses bras. Ses gestes envers elle étaient si délicats et précis que j'avais l'impression qu'elle était une fleur qu'il manipulait avec beaucoup de précaution. Une très jolie en plus! Puis, sans attendre que le silence s'installe, il me répondit de sa voix plutôt grave et douce à la fois :

- Elle me l'a pas dit. Mais, en même temps, t'as pas vu comment elle était quand nous sommes arrivés? Je ne pense pas que la première chose qui lui soit passé à l'esprit ce soit ça.

En me souvenant de leur arrivée un peu... spéciale, je ne pus m'empêcher de pouffer doucement de rire, la main droite devant ma bouche étirée d'un sourire joyeux. Rire aux éclats aurait pu vexer ma sœur. Et, de toute manière, ce n'était pas vraiment mon genre de laisser éclater mes émotions.
Le regard qu'elle posa sur son élu était tendre. Mais il y avait aussi autre chose. Je n'arrivais pas à déterminer quoi, mais j'étais certaine que ça les concernait tous les deux. Je ne dis donc rien et attendis la suite. Cette dernière vint sous la forme d'une question :

- Désolé de te demander ça, ça me concerne pas, mais pourquoi tes abrutis de parents t'ont enfermée?

Il m'avait prise au dépourvu. Il faut dire ce qui est : je ne m'y attendais pas du tout! Et c'était un sujet que j'aimais bien éviter. Repenser à mes années d'emprisonnement m'était difficile. Mais, d'un autre côté, il était légitime pour eux de se poser la question. Surtout pour Yumi.
Les yeux baissés vers le sol, je tentai de mettre de l'ordre dans mes sentiments. Je voulais éviter de pleurer devant eux, mais dès que je parlais de ce sujet, qui allait devenir tabou à force, les larmes noyaient toujours mes joues. Et là elles menaçaient déjà de faire leur "travail".

- Parce que... commençais-je doucement après quelques minutes, Parce que mon pouvoir me rend faible et que cette faiblesse n'est rien d'autre qu'une malédiction pour mes parents... Je...

Je me tus. A quoi bon en dire plus. Ma voix avait tremblée. Une boule m'obstruait la gorge. On avait beau dire, on avait beau essayer de me rassurer, j'avais quand même passé quinze années de ma vie seule et enfermée. Mon "don" aurait pu aider tout le monde dans ma famille, mais j'avais été rejetée parce que son utilisation me vidait de mes forces, si ce n'était autre chose. Je ne savais même pas pourquoi ils avaient réagis de la sorte, pourquoi ils pensaient que c'était une malédiction...


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Invité le 1/8/2015, 17:38

Comme je le pensais, elle avait baissé les yeux. L'effet que ça lui faisait était tout à fait normal, et je me doutais bien qu'elle aurait cette réaction, mais... Je m'en voulais. J'avais envie de partir, de remonter le temps pour qu'on aie jamais posé cette question. Ne rien dire. J'aurais dû ne rien dire à Yasushi. Il n'aurait pas eu à m'emmener ici, ni à demander ça à ma soeur.

- Parce que... dit-elle après quelques minutes, Parce que mon pouvoir me rend faible et que cette faiblesse n'est rien d'autre qu'une malédiction pour mes parents... Je...

Toujours ce même problème. La faiblesse. Je serrai les poings, énervée. Sa voix tremblait. Elle avait été enfermée tout ce temps à cause de son pouvoir ? C'était injuste ! Elle n'avait pas choisi ce pouvoir, c'était même plutôt de leur faute à eux, c'est eux qu'on aurait dû punir. J'étais encore plus déçue d'eux. Et moi, pourquoi je n'avais pas été enfermée ? Mon pouvoir ne servait à rien !
Je ne savais pas quoi dire. Les mots qui me venaient naturellement étaient des mots de haine envers mes parents, ce qui ne risquait pas de la réconforter. Je regardais Yasushi un instant, pour essayer de me calmer. Sincèrement, ça n'avait pas vraiment marché, mais ça m'avait donné une idée. Je n'avais qu'à la cacher, ma haine. Je verrai plus tard avec lui comment l'évacuer.
Je m'avançai vers ma soeur, tout en tentant de détendre mes doigts. Debout, je pris ses épaules dans mes bras et posai sa tête contre moi. Ca m'avait calmée l'autre jour à l'auberge, ça marcherait peut-être pour elle.

- Je suis désolée, dis-je d'un ton triste mais que j'espérais tout de même doux. Tu sais, je ne les ai jamais compris. Et je les comprends de moins en moins. Je suis sûre que mon pouvoir méritait plus que le tien d'être enfermée. Je...

Le regard fixé sur un arbre au loin, j'avalai difficilement ma salive.

- Le monde a un problème, je ne sais pas comment le régler, mais... Maintenant on est deux. Et je te promets que si un jour je les revois, je leur fe... Je leur dirai à quel point ils ont eu tort de ne pas croire en toi.

Mon ange, pensai-je, apprends-moi à gérer la colère avant que je les voie, je t'en prie.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Yasushi le 1/8/2015, 21:11

Dans mes bras, je sentis Yumi se tendre. Etait-ce de la surprise ou de la colère? Ne l'ayant jamais vue en colère, je ne savais pas quelles réactions elle lui donnait. C'est lorsqu'elle se tourna vers moi que je compris qu'elle l'était. Et pas qu'un peu, même si son visage n'en montrait rien. Je le voyais à ses yeux. Ils avaient cet éclats spécial que je reconnaissais toujours.
Je la lâchais en silence. Je comprenais pourquoi elle était en colère. Leurs parents n'étaient pas mieux que mon paternel et l'envie de les frapper m'avait fait arrêter de sourire.
Quand je dis qu'avoir une famille ça craint un max, c'est pas pour rien!

Elle se retourna vers sa sœur et s'avança vers elle, l'air plus attendri. Mais j'avais la nette impression qu'elle se faisait violence pour ne pas exploser. Je ne pouvais que la comprendre. Je savais ce qu'était de refouler sa colère. Croyez-moi, c'est loin d'être simple! Pourtant, son self control était sacrément impressionnant. Malgré sa colère, elle arrivait à prendre sa sœur dans ses bras pour tenter de la consoler. De plus, cette colère ne s'entendit pas lorsqu'elle prit la parole :

- Je suis désolée. Tu sais, je ne les ai jamais compris. Et je les comprends de moins en moins. Je suis sûre que mon pouvoir méritait plus que le tien d'être enfermée. Je...

Impressionnante. Elle était impressionnante! Mais que faisais-je avec elle avec mes manies de bandit? Elle était si douce malgré ses sentiments négatifs... Comment arrivait-elle donc à faire ça?

- Le monde a un problème, je ne sais pas comment le régler, mais... Maintenant on est deux. Et je te promets que si un jour je les revois, je leur fe... Je leur dirai à quel point ils ont eu tort de ne pas croire en toi.

C'était clair que le monde avait un problème. Et pas qu'un p'tit!
Je détournai les yeux pour qu'on ne remarque pas mon air de tueur qui était en train de se peindre sur mon visage alors que je repensais à mon paternel. La tristesse était encore là, mais j'avais une envie folle de le démonter, de détruire sa vie et surtout lui casser sa petite gueule d'assassin! J'étais loin, très loin, du self control de Yumi : mes envies meurtrières m'avaient encore fait apparaître une boule de lumière dans ma paume, la brûlant au passage. Je ne me rendais pas compte de tout ça tant mes pensées étaient ailleurs.


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Invité le 2/8/2015, 19:14

Je résistai à l'envie de me tourner vers Yasushi avant de continuer mon discours. A vrai dire, tout ce que j'avais en tête, c'était « contrôle-toi, Yumi, pour le bien de ta soeur, contrôle tes mots ». Je n'avais jamais vraiment eu à gérer une colère d'une telle force. Mais le plus gênant n'était pas la gestion, mais plutôt comment l'évacuer. J'avais toujours tout évacué par la méditation, mais là, ça n'allait pas être possible.

- Sincèrement, j'espère ne jamais les revoir. Parce que... ce que j'ai à leur dire ne leur plairait pas. J'ai l'impression qu'ils ont toujours tout voulu contrôler, tout régir. Mais, maintenant on est libres. Et tout ce qu'ils t'ont fait subir, ça n'a servi à rien.

Ce que j'allais dire s'adressait autant à ma soeur qu'à mon copain. J'en étais totalement consciente. Ils avaient un point commun que je ne partageais pas avec eux, et que personne n'envierait. Leurs parents les avaient fait souffrir bien trop fort pour des personnes aussi gentilles qu'eux deux.

- Je ne comprendrai jamais ce genre de personnes, mais... En faisant ça... Oui, oui ils ont laissé des traces indélébiles, mais ils ne t'ont pas empêchée d'être une personne merveilleuse. Tu as un copain, des amis, des personnes qui sont là pour toi, qui ne veulent que ton bien. Et...

Avais-je le droit de le dire ? Pouvais-je le dire, ce mot qu'il détestait tant ? Après tout, c'était ma soeur que je devais réconforter, alors...

- Ce sont eux, ta famille. Pas ce gens-là, pas ceux qui t'ont fait du mal. Et c'est fini maintenant. Et, tu sais quoi ? Ta petite-soeur va te protéger ! Et j'ai même, lui chuchotai-je plus bas pour qu'elle soit la seule à l'entendre, un preux chevalier qui va m'aider. D'ailleurs tu en as un aussi !

Malgré toute la joie que j'avais l'air de ressentir, il n'en était rien du tout. J'avais toujours envie de rouer mes parents de coups. De leur dire ce que je pensais vraiment d'eux. Et si j'avais pu les enfermer, je l'aurais fait. Pendant quinze ans, qu'ils aient idée de ce que ça fait. Mais je ne pouvais pas. Si mon coeur criait toute la haine que j'avais envers eux, ma voix ne le laissait pas entendre. Ah, ça, pour le coup, c'était utile d'avoir appris à faire semblant d'être calme.
Je regardai discrètement Yasushi, et remarquai que sa main avait l'air brûlée. Depuis quand ? Puis, je pris les mains de ma soeur, relevai son visage vers moi et lui sourit doucement.

- Ca va aller, je suis là.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Yumiko le 4/8/2015, 18:49

Il y eut un petit silence pendant lequel je m'efforçais de ne pas laisser libre court aux pleurs qui menaçaient de sortir. La honte et la peur ne m'aidaient pas à aller au-dessus de ce genre de situations. Que pensait Yumi de la faiblesse? Est-ce que nos parents avaient réussis à lui inculquer que rien n'était plus mauvais que cette partie de nous qui pouvait nous rendre plus vulnérable? Je n'avais pas choisis d'être comme ça, ni d'avoir ce pouvoir avec ce contre-coup. Mais j'avais payé le prix fort rien que pour le posséder.

Je regardais le sol, n'osant croiser le regard de ma petite sœur. J'entendis donc des pas légers s'approcher de moi. Puis, je sentis deux fines mains se poser sur mes épaules. Je levai donc la tête qu'elle porta à son épaule et me dit :

- Je suis désolée. Tu sais, je ne les ai jamais compris. Et je les comprends de moins en moins. Je suis sûre que mon pouvoir méritait plus que le tien d'être enfermée. Je... Le monde a un problème, je ne sais pas comment le régler, mais... Maintenant on est deux. Et je te promets que si un jour je les revois, je leur fe... Je leur dirai à quel point ils ont eu tort de ne pas croire en toi.

Je sentis des larmes chaudes mouiller mes joues alors que ses mots me laissaient un espoir que je me refusais d'avoir avant cela. J'avais une alliée qui était de ma famille. Ma petite sœur ne comprenait pas mes parents et était apparemment contre l'idée que je vive enfermée dans une cage. Elle ne semblait pas être dégoûtée ou révoltée par ma faiblesse.
Alors que je pleurais silencieusement, je mis mes mains dans son dos et empoignai son kimono. Ce geste était une façon de dire que je comptais sur son soutien, mais aussi une façon à moi de la sentir plus proche. Je me cachais contre elle. Que pouvait donc penser le jeune homme qui l'accompagnait en me voyant ainsi?

- Sincèrement, j'espère ne jamais les revoir. Parce que... ce que j'ai à leur dire ne leur plairait pas. J'ai l'impression qu'ils ont toujours tout voulu contrôler, tout régir. Mais, maintenant on est libres. Et tout ce qu'ils t'ont fait subir, ça n'a servi à rien.

J'avais raison. Elle était mon alliée. Cette idée me donnait autant de joie que d'espoir et les larmes qui, maintenant, noyaient mon visage montraient ces sentiments alors qu'un fin sourire se dessinait lentement sur mes lèvres. Comment pouvais-je ne pas être contente que ma petite sœur me soutienne de la sorte?

- Je ne comprendrai jamais ce genre de personnes, mais... En faisant ça... Oui, oui ils ont laissé des traces indélébiles, mais ils ne t'ont pas empêchée d'être une personne merveilleuse. Tu as un copain, des amis, des personnes qui sont là pour toi, qui ne veulent que ton bien. Et... Ce sont eux, ta famille. Pas ce gens-là, pas ceux qui t'ont fait du mal. Et c'est fini maintenant. Et, tu sais quoi ? Ta petite sœur va te protéger ! Et j'ai même, me chuchota-t-elle, un preux chevalier qui va m'aider. D'ailleurs tu en as un aussi !

Elle réussit à me faire rire. C'était discret, mais c'était un rire tout de même. Elle me prit les main, me regarda et ajouta :

- Ca va aller, je suis là.

- Arigato, onee-chan, lui répondis-je en souriant. Tu viens de me redonner du courage. Je suis heureuse de savoir que tu es mon alliée. Et, tu as raison, j'ai des amis qui m'ont dit à peu près la même chose que toi et maintenant que je sais que tu vas m'aider, j'ai plus de volonté pour y croire.

Auparavant, je n'osais pas croire que j'avais été enfermée injustement, sans raison. Mais savoir que même ma sœur ne comprenait pas la raison de ce geste me permettait de voir les choses autrement. Pourquoi elle et pas mes amis? Parce qu'elle fait partie de la famille Okamoto, qu'elle était ma petite sœur.


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Invité le 5/8/2015, 00:22

- Arigato, onee-chan, répondit-elle en souriant. Tu viens de me redonner du courage. Je suis heureuse de savoir que tu es mon alliée. Et, tu as raison, j'ai des amis qui m'ont dit à peu près la même chose que toi et maintenant que je sais que tu vas m'aider, j'ai plus de volonté pour y croire.

Je regardais un instant son visage. C'était vrai qu'elle avait l'air un peu apaisée, mais ses joues étaient encore mouillées de ses larmes. J'essuyai doucement ses larmes et lui sourit tendrement. Peut-être que j'étais celle qui l'aiderait à aller mieux ? Je l'espérais. Elle avait besoin, tout comme Yasushi, de se reposer. Le bonheur arrêterait la spirale de malheur dans laquelle elle était engouffrée. Pour lui aussi ? J'étais peut-être la clé qui ouvrait la porte du bonheur pour tout le monde ?
Je me relevai, m'étirait les jambes discrètement et m'assit à côté de ma soeur. Je regardai mon petit-ami. Plus précisément, je regardais sa main brûlée. Je me demandais comme ça lui était arrivé, quand, et surtout la douleur qu'il ressentait. Je m'inquiétais. Mais, n'était-ce pas déplacé vis-à-vis de Yumiko ?
Je regardai ma soeur avant de lui faire un nouveau discours. Il fallait qu'elle y croie totalement, de tout son coeur.

- Je serai toujours là pour toi, tu sais ? Et j'ai vu ton copain, Narudgi, et il a l'air de vraiment tenir à toi. Ca me fait plaisir, et ça me rassure, de savoir que nous sommes deux à tenir autant à toi. J'ai lu dans ses yeux qu'il ne te ferait jamais de mal, qu'il te défendra de toutes ses forces. Tout comme moi. Tous les trois, on luttera.

Je tournai à nouveau les yeux vers Yasushi. Je devais lutter pour deux personnes. Les deux personnes que j'aimais le plus au monde.

- Je comprends ton copain. Maintenant, je sais ce que ça fait, d'avoir quelqu'un qu'on ne veut pas perdre. Je ferai tout pour te garder. Toi, Narudgi parce que tu tiens à lui, et Yasushi. Vous trois, c'est vous les seuls dont j'ai besoin. Ma famille, finis-je plus bas.

Je tendis la main vers Yasushi pour qu'il vienne s'asseoir à côté de nous. J'avais envie de sentir sa chaleur près de la mienne.

- Dites, commençai-je de la voix la plus douce que je me connaissais, tous les deux... Je vous aime. Pas du même amour, évidemment, mais... Je vous aime, dis-je alors que mes joues s'empourpraient.

Ca risquait de les mettre mal à l'aise, mais... Je pensais que les deux avaient besoin qu'on leur montre l'amour qu'on leur portait. Ils avaient, tous les deux, bien plus de points communs que l'on ne pouvait l'imaginer, et le manque d'amour en était un. Et je voulais régler ça. Puis, je les aimais, alors autant leur montrer.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un trio proche sans se connaître [Pv Yasushi, Yumiko et Yumi J. - FIN]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum