On se fait du rentre dedans. [ PV Myo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On se fait du rentre dedans. [ PV Myo]

Message par Invité le Mar 30 Juin 2015, 03:38



Ce matin-là, Aarhyel s’était levée longtemps après Mitie, mais elle n’y accordait que très peu d’importance puisque la rouquine n’avait pas d’horaire à respecter contrairement à sa colocataire. Oh, bien sûr, sur papier c’était le cas, mais la rouquine se refusait à suivre les cours. S’il y avait des gens, elle n’y allait pas. Ainsi, en se réveillant avec une envie pressante, la rouquine oublia complètement la bien séance. Elle avait quitté son lit et sa chambre sans même se changer. Un vague regard à la fenêtre elle avait compris qu’il y avait peu de chance pour elle de tomber sur d’autres pensionnaires.

La vessie soulagée, l’écossaise s’attarda longuement au lavabo. Savonnant bien ses mains, elle les laissa un bon moment sous l’eau chaude. Se ferait-elle un jour à la vie au sein de l’académie? C’est ce qu’elle se demandait alors qu’elle essuyait ses mains tout en s’observant dans le miroir. Ses petits yeux et son air échevelé trahissaient sa grâce matinée. Plus encore que son accoutrement. Un vieux t-shirt noir trop grand pour elle à l’effigie d’une vieille série télévisée dissimulait pratiquement la présence de short de pyjama gris décorés de cup cakes colorés. Oui, jamais elle ne pourrait nier qu’elle sortait tout juste du lit.

Et si j’y retournais? Mhhhh… Pourquoi pas. Je pourrai regarder la fin de ce film. Elle était si mignonne cette étoile de mer!

Décidée, elle s’empressa de sortir pour rejoindre sa chambre, mais à peine la porte se fut elle refermée derrière elle qu’elle sentit son corps pencher vers l’avant. À chaque pas qu’elle faisait, ses pieds nus semblaient déraper et elle se retrouva bientôt en train de tanguer. Elle parcourait maladroitement le couloir comme si elle dévalait une colline en essayant ne de pas tomber.  C’est alors qu’elle comprit.

«Non! Noooon! Non!!» S’écria-t-elle en cherchant tant bien que mal à retrouver son équilibre à l’aide de ses bras. Ils moulinaient autour d’elle alors qu’elle faisait tout pour se redresser. «Pas ça, non!»  Paniqua la rouquine alors que son pouvoir prenait le contrôle. En une fraction de seconde, ce qui n’était qu’une pente douce se transforma en un dénivelé abrupt digne des plus hauts sommets. La jeune femme tomba sur le ventre et se fit emporté par le toboggan qu’était devenu le couloir.

Dans l’espoir d’éviter le pire, Aarhyel chercha par tous les moyens à se retourner. Qu’elle rencontre le mur qui l’attendait en bas tête première et ce serait la fin. Par elle ne sut quel miracle, elle parvint à rouler sur le dos et se détourner légèrement, poursuivant sa descente de côté. Mais alors qu’elle croyait avoir évité le pire, elle vit une porte latérale s’ouvrir.

Seigneur non!

Et au moment même où sa victime passait le seuil elle lui faucha les jambes et l’entraîna avec elle dans sa chute. Tout ce qu’elle vit de sa victime, outre son poids qui l’écrasait,  fut ses cheveux aussi sanguins que les siens.  Un bruit sourd et une douleur relative lui annonça que la glissade était terminée. Ils venaient de s’écraser sans réelle violence contre le mur à l’extrémité du couloir. Les yeux fermés et légèrement sonnée, la danseuse poussait légèrement sur le corps qui l’écrasait.  

«Désolée. Désolée… Je suis désolée, je ne voulais pas!»


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On se fait du rentre dedans. [ PV Myo]

Message par Invité le Mer 01 Juil 2015, 14:04

Le voila enfin réveiller, toujours le dernier debout à traîner les pattes pour encore une fois éviter d'assister au cours du jour. Cela faisait plusieurs jours que l'on sentait que quelque chose n'allait pas, constamment entrain de tiré la tronche, d'ignorer les autres et de mépriser ses professeur qui sans cesse lui répétaient d'assister au moins a un de leur cours. Il en avait rien faire de tout cela, pourquoi étudier un pouvoir dont il ne pourra jamais se servir a pleine puissance. Seul, toujours seul il passait ses journées a rodé dans les couloirs a la recherche de compassion.

Encore une journée de merde en perspective..

Il était la au bord de son lit la tête plonger dans ses bras entrain de réfléchir, a se demander qu'est qu'il foutait ici? A ce demander pourquoi les gens de cette école le méprisaient autant.. Lui qui avait l'habitude de tout avoir, se sentiment de solitude le détruisait de jour en jour.. A peine arriver qu'il s'était déjà attiré des ennuies, avec l'autre naine ictérique et le gars pied nue de l'autre fois. Myo est le genre de gars qui a énormément besoin d'attention, d'affection et d'amour.. Le genre de gars qui déteste la solitude, qui préférais mourir plutôt que de vivre 1 seul journée sur une île déserte. En ce moment il est seul et vulnérable, incapable de pouvoir remonter la pente car personne ne s'intéresse a lui, qui voudrait intéressé a un pauvre type comme lui? Personne n'aimerait avoir a faire avec un gars comme ça, frimeur et drogué..

Toujours assis la, il se décidât enfin a se levé pour prendre l'aire se remettre en question une nouvelle fois sur sa misérable existence et pour se sentir de cette merde dont il a fourré les pieds. Il se leva d'un coup, secoua la tête quelques instant pour se remettre les idées en place avant de se diriger vers la salle de bain se débarbouiller le visage.

Qu'est ce que j'vais bien pouvoir foutre aujourd'hui?

Arriver dans la salle de bain, il ne posa pas une seul fois le regard sur le miroir en face de lui.. Il l'alluma le robinet en face lui, laissa coule l'eau un court moment pour qu'elle se réchauffe un peu avant de plonger ses mains dans l'eau tiède puis s'en projeter sur le visage. Il attrapa la serviette posé sur le tabouret près du lavabo pour s'essuyer rapidement le visage, il regarda enfin dans le miroir et aperçu sa tête de déterré.. Il soupira avant de lâché quelque mot pour décrire son état déplorable qu'il voyait dans le miroir un peu sale en face de lui.

«Bordel.. Mais qu'est qui m'arrive..?»

Il jeta violemment sa serviette dans le bac de linge sale avant de se diriger vers la porte pour s'en aller, avec cette aire désabusé il en effrayerait plus d'une. Il commençât a rêvasser de sa vie passer, de ses parent qui lui manquaient tellement.. Il commençât a regretter sa vie de prince dans son ancien lycée, de toute les filles qu'il a pu se faire et de tout ses pauvre gars qu'il ai pu berné. Il traversa la porte de la salle de bain toujours la tête dans les nuages, il entendit au loin une voix s'écrier comme ci quelqu'un l'appeller a l'aide «Non! Noooon! Non!!»

Avant même qu'il ne pu retourner la tête voir ce qu'il se tramait il se fit percuté par quelqu'un, il ouvra les yeux quelque seconde plus tard et se rendit compte qu'il se trouvait a l'autre bout du couloir. Il se trouvait maintenant sur une fille au cheveux orange, toute paniqué elle ne su lui répondre que quelque mot qui laissa paraître que tout ce qu'il venait de se passer n'était en aucun cas de sa faute.

«Désolée. Désolée… Je suis désolée, je ne voulais pas!»

Voyant qu'il était entrain de l'écraser complètement, il se décala sur le côté la tête encore dans les vapes essayant de comprendre se qu'il venait de se passer. En se frottant la tête il se tourna quelque seconde vers la jeune rouquine et l’aperçu encore en pyjama, un pyjama assez ridicule elle portait un vieux t-shirt noir trop grand pour elle à l’effigie d’une vieille série télévisée et un short de pyjama gris décorés de cup cakes colorés se qui le fit sourire légèrement. Serait elle aussi entrain de passer une mauvaise passe? Il reprit peut a peut ses esprit, se releva avec difficulté avant de tendre sa main vers la jeune fille encore sous le choque pour l'aider a se relever..

«Wow, Qu'est ce qui vient de ce passer?» lui dit-il toujours en se frottant l'arrière de la tête qui semblait lui faire encore un peu mal

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On se fait du rentre dedans. [ PV Myo]

Message par Invité le Lun 06 Juil 2015, 19:09


Comme si l’inconnu avait senti sa détresse, il déplaça son corps immense, lui permettant de respirer plus aisément. Dans l’enchevêtrement de leurs corps, bien qu’elle ne put se faire une idée précise de ce à quoi ressemblait l’autre victime, Aarhyel avait deviné qu’il était bien plus grand qu’elle.  Ses yeux parcouraient son corps, du moins ce qu’elle pouvait en voir, cherchant le moindre signe de blessure. Elle n’avait passé en revu que quelques membres lorsque son regard croisa celui du jeune homme. Lui aussi l’observait. Il la détaillait, la passait en revue. Que cherchait-il? Que pouvait-il bien penser?  Le rouge lui monta aux joues, peu habituée à ce genre d’examen. Elle n’avait pas honte de ses vêtements, ni de l’image qu’elle pouvait donner.  Elle brulait plutôt de honte pour ce que son démon avait fait. Elle voulait disparaître parce que sa victime avait tout le loisir d’observer le monstre qui l’avait agressé.

Elle chercha à se lever par elle-même, mais elle n’avait aucune prise, coincée comme elle était dans la jonction du plancher et du mur.  Ou alors était le mur et le plancher? Le carrelage glissant du sol l’empêchait de prendre appui pour se soulever tandis que l’inclinaison étrange des lieux lui donnait toutes les misères du monde à trouver un appui quelconque pour ses pieds. Heureusement, sa victime vint à nouveau à son secours. Il avait su se relever et alors qu’il la dominait de toute sa hauteur, il lui offrait sa main afin de lui venir en aide.  Hésitante, elle regarda longuement les doigts de l’inconnu avant de glisser les siens dans sa paume.

Le remerciant mentalement, elle se hissa maladroitement sur ses jambes. C’est alors qu’elle eut confirmation de ce qu’elle avait deviné alors qu’ils étaient l’un et l’autre vautrés au sol. Sa victime était gigantesque. Enfin, surtout vu depuis la terre ferme. Aarhyel n’était pas minuscule, mais presque, ainsi l’inconnu lui paraissait plus grand encore qu’il ne l’était. La rouquine coupa court à son admiration lorsque la voix du jeune homme attira son attention.

Ce qui venait de se passer? Il venait de se faire agresser, voilà ce qui était arrivé. Mais comment pouvait-elle le lui expliquer? Certes sa présence ici prouvait que le jeune homme avait lui aussi des … capacités particulières. Cependant, l’idée qu’il comprenne la nature du démon lui paraissait irréelle. «Tout est de ma faute, je suis désolée» S’excusa-t-elle sans même y réfléchir.

*Tout est ma faute! Je suis la seule responsable. Je m’en veux, s’il savait. Est-ce qu’il comprendra? C’est le démon qui a choisi, je ne voulais pas. Il décide toujours par  lui-même, je ne peux rien y faire. Je suis tellement désolée! *

Tourmentée, assailli de pensées débordantes de remords, la jeune femme ne savait pas quoi dire. Elle savait qu’il lui faudrait fournir quelques explications suite à son aveu, mais elle ignorait quoi dire pour rendre cela compréhensible. Il y avait tant de mots qui ne cessaient de danser dans son esprit qu’il lui paraissait de formuler une réponse concrète. Néanmoins, elle s’y risqua, jugeant que sa victime avait le droit de savoir.

« Je… Je crois que vous appelez cela un pouvoir ici. »  Réfléchit à voix haute la rouquine avant de lever les yeux vers lui. « C’est une manifestation du mien, mais je suis navrée; je n’ai aucun contrôle sur lui. Je ne sais pas comment faire machine arrière. »  S’excusa-t-elle ensuite en courbant l’échine, croisant les mains dans son dos tel une petite fille prête à se faire réprimander.

Une irrésistible envie de fondre en larme lui nouait la gorge. Elle était paniquée à l’idée qu’une autre personne franchisse l’une des portes du couloir. Pauvre âme innocente! SI un autre pensionnaire venait à tomber, qui sait quelles en seraient les conséquences. L’inconnu et elle avait déjà eu beaucoup de chance de s’en sortir indemnes…  S’il fallait qu’elle blesse quelqu’un, encore une fois, elle ne se le pardonnerait pas. Ce serait trop pour elle.

*Prend sur toi Aarhyel, il y a quelqu’un avec toi. Ne le met pas plus mal-à-l’aise encore en te mettant à chialer. *

Faisant de son mieux pour ne pas imposer une situation plus inconfortable encore à sa victime, la rouquine serra les lèvres de toutes ses forces pour empêcher un quelconque tremblement. Il fallait qu’elle se retienne, qu’elle maîtrise son émoi le temps de retrouver seule.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On se fait du rentre dedans. [ PV Myo]

Message par Invité le Mar 07 Juil 2015, 02:51

Elle était la en face de lui toute paniquée, elle semblait perdu et complètement déboussoler. Il ne lui restait plus qu'une chose a faire la rassurer, Myo se trouvait alors dans une mauvaise posture lui qui n'a jamais vraiment su parler au fille dans leur période de doute. Ce genre de situation finissait toujours par l'agacer, a quoi bon raisonner une fille complètement mal dans sa peau pour qu'au final elle finisse par vous avouez qu'elle aurait pu mourir pour vous. Car oui quand on parle de situation comme celle la avec Myo cela finit souvent en anecdote de malade sur ses anciennes conquêtes.. Vous connaissez tous se genre de garçon mais oui, vous savez celui qui parle au fille seulement pour au final lui avouer qu'il en avait rien a foutre d'elle.

Mais pas cette fois ci, non il n'allait pas lui avouer que c'était une fille complètement parano.. Non, il voulait sincèrement l'aider du plus profond de son cœur car oui Myo en avait un et bien caché je ne vous le fais pas dire. Derrière son air de grand méchant loup, il ne pouvait s’empêcher d'aider les autres enfin ceux qui en on vraiment besoin du moins. Il se reconnaissait dans son regard, le regard qu'il avait eu en se voyant dans son miroir plus tôt dans la journée celui du désespoir comme ci quelque chose leur échappaient.. Ils avaient tout deux perdu le contrôle sur quelque chose, lui sur sa vie de lycéen et elle sur son pouvoir qu'avait l'air d’être vraiment unique. Alors pourquoi ne pas s'allier pour en venir a bout de cette échec?

C'est alors qu'il se mit a la regarder avec sérieux, droit dans les yeux pour ensuite lui posé sa main droite sur sa toute petite épaule qui semblait encore plus fragile que son mentale. Pour essayer de la rassurer un peu, il semblait prendre les devants.. Elle semblait toute apeurée devant lui, cette situation commençait a devenir très embarrassante lui qui avait l'habitude d'envoyer balader les filles dans cette état la ne savait pas trop quoi lui dire..

«Hey, calme toi.. Tu sais, c'est pas très grave ce qu'il vient de se passer. Tu es la pour apprendre a maîtriser se genre de situation, enfin du moins je pense que c'est pour ça qu'on est tous la.»

Après lui avoir dis ses quelques mot il fit un pas en arrière et semblait décider a lui montrer quelque chose. Il tendit le bras droit et le fit transforme en une fumée grise. Il se mit ensuite a étiré son bras dans tous les sens pour lui montrer quel genre de pouvoir il possédait, son bras se mit a tomber au sol et il ne le maîtrisait plus. Il semblait toute engourdit, il avait l'aire bête dans cette posture la, il avait l'intention de lui montrer a quel point lui aussi ne savait pas maîtriser son pouvoir. Serte se n'était pas aussi dangereux que le siens mais il essaya tout de même de faire preuve de compassion a son égard pour essayer de lui redonner confiance en elle..

J'ai l'air con comme ça moi..

Alors il se mit a rigolé en regardant son bras, puis il lança un regard vers la fille pour voir si son visage avait changer d'expression.. Si elle s'était mise a rire, plutôt que de vouloir pleurer.. Il réussit tout de même a reconstituer son bras avec un peu plus de difficulté, il soupira alors comme signe de réussite et se mit a se gratter l'arrière de  la tête avec son aire d'idiot avant de lui dire ces quelques mot qu'allait surement la faire revenir a la raison.

«Tu vois, t'es pas la seul a n'avoir encore aucune maîtrise sur ton pouvoir»

Il attendait avec un impatience la réponse de la petite rouquine en face de lui après son cour spectacle et sa petite  lecon de vie. Mais en faisant cela il n'avait pas réfléchie au circonstance et se mit a avoir d'énorme mot de tête, tellement qu'il en perdit équilibre.. Il venait de recevoir un énorme coup a la tête, tout content d'avoir trouver peut être la solution pour l'aider il s'était empressé d'utiliser son pouvoir alors qu'il n'avait pas tout a fait récupérer de la chut qu'il venait de subir. Le voila contre le mur un genou a terre a se tenir la tête, il avait tellement mal qu'il en perdit limite connaissance.. Il était la au bout du mur, alors qu'il ne voulait que rendre service a quelqu'un pour la première fois de sa vie.

Hé merde..

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On se fait du rentre dedans. [ PV Myo]

Message par Invité le Lun 27 Juil 2015, 02:45


Elle le regardait sans l’entendre, ses yeux fixaient ses lèvres et en suivaient le moindre mouvement, mais elle ne saisissait aucun mot.  La voix du jeune homme n’était qu’un bourdonnement à ses oreilles, son esprit était bien trop occupé à mettre son émoi en quarantaine. Du moins, il l’était avant que l’autre pensionnaire brandisse son bras devant elle. En le voyant changer, se transformer, Aarhyel sentit sa mâchoire se décrocher. Bouche-bée, elle regardait la chair de l’inconnu se dissoudre. Non, se dissiper. C’était comme si un mirage s’évanouissait. Ce qui était fait de sang et d’os n’était plus qu’une silhouette de fumée.

Aussi subjuguée qu’une fillette assistant à son premier spectacle de magie, l’écossaise admirait le tube de fumé qu’avait été le bras du jeune homme se mettre à danser. Elle s’imaginait toutes les possibilités que pouvait offrir ce pouvoir, les opportunités que pouvait avoir son hôte… Mais en voyant la fumée tomber au niveau du sol, la danseuse se demanda si c’était normal. Le jeune homme avait-il modifié la composition de la fumé, de sorte à ce que celle-ci s’alourdisse?

Incertaine, elle jeta un œil hésitant au visage de l’autre pensionnaire. Ce ne fut que lorsqu’il se mit à rire que la rouquine décida qu’il n’y avait rien d’anormal à cela.  Toujours sans prononcer le moindre son, Aarhyel rapporta son attention sur le membre transformé le temps que celui-ci reprenne son apparence normale.  Sa réflexion à saveur de «tous dans le même bateau» lui fit froncer les sourcils. Oh, il pouvait très bien avoir raison! Mais la rouquine ne pouvait s’empêcher de se dire que ça n’enlevait rien à son sentiment de culpabilité lorsqu’elle pensait à ses victimes.

Hey! Qu’est-ce qui se passe!?!

À peine la peau du garçon était-elle réapparue qu’il perdait pied. Aussi agile qu’un ivrogne à la sortie d’un bar, l’inconnu semblait prêt à s’évanouir. Troublée, la ballerine essayait de suivre le corps du jeune homme, titubant délibérément en même temps que lui, prête à tenter de la rattraper si jamais il tombait.  Heureusement, comme s’il voulait garder le contrôle, l’inconnu s’agenouilla pour éviter le pire. Et en parfait synchronisme, Aarhyel se laissa tomber à genoux avec lui.  Inquiète, ce fut à son tour de lui poser une main sur l’épaule. Ses doigts paraissaient minuscules sur l’épaule du géant et cette image ne faisait que lui rappeler son impuissance face aux ennuis qu’elle causait aux autres.

«Qu’est-ce qui se passe?» Lui demanda-t-elle en regardant autour d’eux, complètement prise au dépourvu. Tout allait bien il y a quelques secondes à peine. «Qu-…Qu’est-ce que je dois faire?» Se demanda-t-elle à elle-même cette fois, consciente qu’il pouvait ne pas être en mesure de répondre de toute façon… Au-dessus d’eux, la danseuse pouvait voir toutes les portes du couloir et reconnaissait très bien celle de l’infirmerie… L’infirmerie. L’endroit tout indiqué. Celui dont elle a besoin, mais qui est le plus inaccessible. Maudissant intérieurement son monstre, elle ramena son regard désolé sur sa nouvelle victime.

L’aidant à s’asseoir, l’adossant au mur pour qu’il soit davantage en sécurité avant de passer les doigts dans ses cheveux. Ce geste n’avait rien de tendre ou d’affectueux, Aarhyel cherchait plutôt à examiner son cuir chevelu. Ses doigts agiles tripotaient habilement le crâne du jeune homme pour voir s’il n’y avait pas de protubérance ou de blessure. Ne trouvant rien, la ballerine échappa un soupire rassuré et essaya de remettre les cheveux de sa victime en place.

«Désolée, je ne peux pas t’amener à l’infirmerie… La pente est bien trop apique et mon… Pouvoir, met toujours un certain temps à disparaître.» S’excusa la rouquine, ne sachant pas quoi faire de son corps, alors que sa nouvelle connaissance n’avait plus trop le contrôle du sien. « Est-ce que c’est moi qui t’es fait mal ou tu as des malaises chaque fois que tu utilises ton pouvoir?» Voulu savoir l’écossaise, cherchant à comprendre ce qui se passait et donc avoir un indice sur ce qu’elle pouvait faire pour l’aider. Ne sachant que faire d’autre, elle frotta vigoureusement ses mains l’une contre l’autre jusqu’à ce que ses paumes lui brûlent  et se glissa devant lui afin de les poser sagement contre ses tempes. La mère de la ballerine le lui faisait très souvent lorsqu’elle était petite et ce geste avec quelque chose de réellement très apaisant. C’était tout ce qu’elle pouvait faire pour lui pour le moment…

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: On se fait du rentre dedans. [ PV Myo]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum