Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Juro Maeda le Lun 22 Juin 2015, 21:10

L'académie Tsuki... Voilà bien neuf mois que je n'avais pas ces bâtiments, ces jardins, et également les étudiants spéciaux. J'étais arrivé il y a deux jours, histoire de poser mes affaires, de reprendre mes repères, de me balader dans l'académie pour voir les nouvelles têtes, peut-être même retrouver d'anciennes têtes, en vain apparemment... M'enfin, intérieurement, je ne me sentais pas prêt à revoir les vielles connaissances de Tsuki... Ou tout du moins, je n'étais pas prêt à leur présenter des excuses, mais mon envie de rediscuter avec eux était bien présente, ancrée au fond de moi... De toute façon, les relations entre nous n'allaient plus être les mêmes, j'étais surveillant, eux élèves, peut-être que j'allais être le "Méchant pion" maintenant. Cette idée me déplaisait pas mal, il y avait à peine neuf mois, j'étais un élève tout comme eux, c'était vraiment... Bizarre.

M'enfin, quoiqu'il en soit, quand je me suis levé ce matin, je n'avais absolument aucune idée de ce qu'allais bien pouvoir faire à l'académie, peut-être que j'allais commencer à enquêter... Bien que je n'avais pas vraiment envie de m'y mettre dès mon retour, alors j'allais juste déambuler dans l'académie, je me suis préparé, j'ai enfilé vite fait des habits qui était posé sur ma valise, je n'avais pas encore rangé toutes mes affaires, dont mes habits, m'enfin, une fois prêt, je suis parti vers l'académie, à pied, c'est quand même mieux de se déplacer comme ça, 'fin je préfère en tout cas...
Durant toute la matinée, j'ai marché, dans l'académie, sans trop savoir où aller, je faisais vite fait mon boulot de surveillant, je regardais par-ci par-là si les élèves ne faisait pas trop de bêtises, rien à signaler, c'était devenu bien calme en un an, j'avais l'impression d'être un vieux, mais de mon temps, c'était beaucoup plus bruyant, on était quelque peu agité... Mais comment-dire... J'avais probablement eu de la chance, une académie uniquement peuplée de personnes disposant de pouvoirs, il ne pouvait pas ne pas y avoir de quelconque agitation, chaque chose en son temps, j'allais probablement devoir intervenir très rapidement dans des embrouilles, enfin, c'était mon avis.

Je continuais à errer sans but... Avant de me rendre compte que j'étais dans une serre, totalement entouré par les plantes... Et bien et bien, j'en avais du chemin, plonger dans mes pensées, je n'avais jamais visité cette partie de l'académie en plus, c'était une nouveauté pour moi, alors j'ai décidé de rester un peu, afin de faire du repérage sur cette zone, c'était comme au bon vieux temps, quand je partais m'entraîner dans les endroits les moins fréquentés, et ici, ça avait l'air d'être quelque chose de plutôt inhabité.
Je continuais ma marche à travers cette serre, marchant d'un pas calme et lent, tout en observant les alentours, définitivement, il n'y avait personne, les seules êtres-vivants étaient ces plants de tomates, et autres plantes... Rien de bien intéressant, à par peut-être le silence constant.

Ne sachant plus trop quoi faire, je me suis posé entre deux plantes, je n'avais pas vraiment remarqué, et cela était logique, mais il faisait pas mal chaud dans cette serre, je pouvais activer mon pouvoir, pour ne plus sentir cette chaleur, mais attendre 45 minutes afin de pouvoir reprendre une forme humaine... Bon c'était pas rentable, il me fallait subir cette fournaise.

"Pfuh... Quelle chaleur..."

C'était presque intenable, j'hésitais à rester, je pouvais partir, et visiter d'autres lieux de l'académie, ou même juste retourner dans l'enceinte même de l'Académie, mais la calme qu'il y avait ici était probablement plus agréable que celui des jardins de l'académie, et puis, si je pouvais éviter d'avoir à agir sur divers conflits entre élèves, c'était pour le mieux.
Je suis donc resté là, à lutter contre la canicule présente.


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Célestia le Mar 23 Juin 2015, 18:17

Non, ce n'était pas possible.
Une canicule pareille.... Mais combien il fait aujourd'hui à l'extérieur ?! 50° ou quoi ?! Mais fait chaaaaaaaud....
J'avais beau être en débardeur/short/sandales (on s'en fiche y'avait pas cours alors...), avoir mon casque habituel sur la tête et avoir une bouteille à portée de main, la chaleur était insupportable.
Je déambulai dans l'académie, à la recherche d'un endroit sombre et frais, quand j'arrivai dans la serre. Je ne savais même pas ce que je fichait ici, mais bon... J'avançai dans la serre, en faisant peu attention à ce qui m'entourai.
Alors que je marchait, j'entendis quelqu'un se plaindre de la chaleur, puis je sentis que je marchais sur un truc mou. Une... crotte ? Je croyais que les animaux étaient interdits à l'académie... Je posai mon regard sur cette chose et vis que c'était en fait... un pied. Le/la pauvre avait dû souffrir, j'avais mis tout mon poids sur ce pied par accident (réflexe que j'ai acquis avec l'entrainement intense que je suivait)...
Je retirai en vitesse mon pied de l'autre pied (hum... c'est pas super clair là...) et m'excusai auprès de la personne auquel il appartenait :

- Euh... désolée, je n'avais pas vu ton pied. En même temps, fallait pas le mettre ici...

Je regardai la personne concernée. C'était un garçon que je n'avais jamais vu ici (en même temps y'a une tonne de personne que j'ai pas vu ici) et qui n'avait pas l'air d'être un élève à en juger sa tenue...


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Himiko le Mer 24 Juin 2015, 21:44

Je m'étais levée du pied gauche aujourd'hui, ma journée avait très mal commencé. Alors que je me trouvais dans ma chambre et étais allongé tranquillement sur mon lit, l'une des résidentes de la chambre R5F perdit soudainement le contrôle de ses pouvoirs et endommagea la plupart de nos affaires. Heureusement, les miennes n'en avaient pas trop souffert mais, lorsque j'appris que cette personne avait réduit ma robe préférée en lambeau, je me mis en rogne. Bien que cette robe était une robe plutôt simple et de bon marché, elle m'avait accompagné durant de nombreux évènements et j'étais très déçu de l'avoir perdu. Furieuse, j'allais finalement me préparer dans la salle de bain.

Au préalable, j'avais emporté avec moi les vêtements que j'allais porter. Il s'agissait là, d'un mignon petit haut blanc et d'une adorable jupe rose. Le tout allait très bien ensemble, ils mettaient mes formes en valeurs. J'accompagnai le tout avec une jolie paire de chaussure blanche, des sandales pour être plus précise. Après avoir rapidement enfilé cela, je fis tout ce qu'une fille avait à faire dans une salle de bain. Durant 30 à 40 minutes, j'avais laissé mes camarades de chambre se plaindre de ma lenteur à me préparer et je les avaient laissés taper contre la porte sans aucune réaction de ma part. Finalement, elles abandonnèrent et je choisis de sortir au moment ou tout redevint calme. Je pris mon téléphone, mes écouteurs et mes clefs et sortis sans oublier de fermer derrière moi.

Je longeais à présent les longs couloir de l'académie. Après plusieurs minutes de marche, je fus enfin à l'extérieur. Il faisait extrêmement chaud aujourd'hui, je ne le supportais pas. A croire que la malchance était avec moi. Le ciel était d'un bleu profond, pas un seul nuage à l'horizon ni aucune brise de vent. Le soleil tapait très fort, ce n'était décidément pas une journée pour sortir et j'hésitais d'ailleurs à retourner dans mon lit. Puis, je me suis dit qu'il valait mieux marcher un peu, en effet, cela faisait longtemps que je n'avais pas fait d'exercice. Je me mis alors à marcher, mes écouteurs aux oreilles, du côté de l'ombre. Même à l'ombre la température ne changeait pas.

A force de marcher, je me retrouvais finalement devant une serre, probablement celle de l'école. Plus je me rapprochais et plus je sentais de l'air frais, curieuse, je décidais donc d'y entrer. Rien qu'à l'entrée se trouvait de nombreuses plantes, à l'intérieur des fleurs, des plantes par millier y étaient installés, c'était très beau à voir. Je me dirigeais lentement vers les plantations de roses, la rose était ma fleur préférée. Il y en avait de toutes les couleurs : rouges, jaune, rose, blanche et bien d'autres. La rose blanche était de loin ma préférée, elle représentait pour moi la pureté et l'innocence que je n'avais d'ailleurs, pas forcement. Je me promenais, toujours mes écouteurs aux oreilles, dans ces nombreuses allées de fleur lorsque soudain, j'entendis ou plutôt, je vis, une jeune fille aux cheveux bleus qui s'excusait auprès d'un jeune homme aux cheveux châtains foncés et qui possédait de magnifiques yeux de couleur bleu océan. Je me rapprochais alors d'eux, un sourire amusé aux lèvres.

« Euh... désolée, je n'avais pas vu ton pied. En même temps, fallait pas le mettre ici... » faisait la jeune fille.

Il semblait que la jeune fille venait de lui marcher dessus, pas très futé comme approche. J'observais la scène avec attention. Allait-il se passer quelque chose d'amusant ? Je me le demandais. Je fixais le jeune homme, j'attendais sa réaction, sa réponse. Silencieuse, je ne pensais pas me faire remarquer. Pourtant, il se trouvait que je me trouvais au milieu du seul endroit dénué de toute plante. Était-ce là, une façon pour moi de dire que je souhaitais me faire remarquer ? Un mystère planait au-dessus de cette question. Je ne bougeais pas, je n'étais qu'à quelques mètres d'eux, je faisais mine de m'être perdue. Qu'allait-il bien pouvoir se passer par la suite ? Telle était la question.



avatar
Himiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Juro Maeda le Jeu 25 Juin 2015, 00:44

Je ne pensais pas qu'en étant assis entre les plantes, caché par ses dernières, à fuir la chaleur du mieux que je pouvais, je me retrouverais dans cette situation... Je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite, j'étais toujours là, à réfléchir à tout, à rien, je crois même que j'étais en train de m'endormir, ou tout du moins de somnoler, il y avait longtemps que je n'avais pas eu autant de tranquillité, ces derniers temps, j'avais eu un rythme de vie éprouvant, il faut dire, l'entraînement, le "métier" de justicier, et toutes les activités secondaires, puis bon, faut gérer l'autre aussi, et pour ça faut avoir un sacré courage. 'Fin bref, j'avais un quotidien réellement fatiguant et j'avoue que d'avoir un minimum de tranquillité, même sous cette chaleur, aurait pu me faire dormir toute une après-midi, juste dans l'optique de décompresser un coup.

Mais voilà, il s'est trouvé qu'une personne passa par là, dans la serre, une autre personne perdue à tout les coups, un réel manque de chance cette cassure dans la tranquillité... Ne nous plaignons pas non plus, c'était la première personne autre que l'administration de l'académie que je rencontrais ici. Résumons un peu la situation... Une personne s'est malencontreusement retrouvé sur mon pied, ce qui me tira de mes pensées... Avec un peu de retard, la réaction n'est pas montée tout de suite, comme je l'ai dit, mais voilà, j'ai tout de même réagi, le poids sur mon pied était assez élevé, mais pas assez pour me faire broncher réellement.
C'était une jeune demoiselle, d'un rapide coup d’œil, je l'ai dévisagé, cheveux bleus, yeux bleus, plutôt grande, pour une fille... Elle s'excusa tout en retirant son pied

« Euh... désolée, je n'avais pas vu ton pied. En même temps, fallait pas le mettre ici... »

Cette réaction m'a fait rire intérieurement, sur mon visage, il y a dû avoir une brève réaction... Cette façon de réagir, de manière un peu hautaine, me faisait penser que la personne que j'avais en face de moi pouvait être une Rubis, ou une Saphir qui s'est perdue...
Me voilà donc, face à une élève légèrement désinvolte... Une situation que j'aurai préféré éviter, si j'avais pu, je serais resté dans ma tranquille et chaude solitude, mais il me fallait tout de même réagir.
Tout en me levant, je fis un signe de la main à la demoiselle aux cheveux bleus afin de lui faire comprendre que ce n'était pas qu'elle m'ait marché sur le pied. Une fois debout, je vis que nous n'étions pas que deux, il y avait en effet une troisième personne, en retrait, comme si elle ne souhaitait pas interagir avec nous, pire, il semblait qu'elle essayait de se cacher... En étant au seul endroit où il n'y avait pas de plantes, une autre jeune demoiselle, celle-ci par contre, avait une couleur de cheveux un peu plus naturelle, des cheveux châtains clairs, légèrement plus clairs que les miens, et les yeux dorés, une couleur plutôt rare pour des yeux, mais vraiment pas désagréable à regarder.

Je fis un autre signe de la main, cette fois à la personne en retrait, pour lui montrer que je l'avais remarqué, puis en regardant les deux filles se trouvant à proximité, je me suis exprimé avec un sourire.

"Et bien, c'est qu'il y a du monde par ici. Qu'est ce qui vous emmène dans ce coin perdu ? Surtout avec cette chaleur, il faut vouloir sortir."

Pourquoi j'étais en train d'engager la conversation avec elles ? Je cherchais un peu de tranquillité, alors pourquoi ne pas juste partir en s'excusant ? Je suppose que je n'ai pas fait parce que ce n'est pas politiquement correct, et que de toute façon, je n'étais pas payé pour dormir, alors autant en profiter pour travailler un peu en surveillant ce qu'il allait se passer ici... Et tout de même, je suis peut-être solitaire mais pas associable, alors pourquoi ne pas profiter de cette occasion pour faire de nouvelles rencontres.
Sur cette belle pensée qui fût celle qui me fit rester, j'esquissa un sourire calme, tout en me grattant l'arrière de la tête.


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Célestia le Jeu 25 Juin 2015, 09:34

Le garçon n'avait pas bronché quand je lui avait marché sur le pied. Il s'était juste relevé et avait fais un signe qui voulait dire "c'est pas bien de marcher sur les pieds des gens..."
Et puis quoi, encore, je n'avais pas fait exprès !!!!
J'allai répliquer lorsque je vis que le garçon regardait dans une autre direction. Je tournai la tête dans cette direction et vis qu'on était pas seul. Une jeune fille aux cheveux bruns nous observais.

- Viens, on va pas t'manger, je lui dit. Sauf preuve du contraire, évidemment.

Je n'était vraiment pas douée pour rassurer les gens... Va falloir que je fasse des efforts de se côté là.
Le garçon se contenta de faire un signe de la main pour montrer qu'il l'avait remarqué, puis s'exprima avec un sourire :

- Et bien, c'est qu'il y a du monde par ici. Qu'est ce qui vous emmène dans ce coin perdu ? Surtout avec cette chaleur, il faut vouloir sortir.

Je sortis une sucette à la fraise que je mis à la bouche après avoir enlevé l'emballage au préalable avant de répondre :

- Ben... disons que.... faute d'occupation et de clim dans la chambre... ben... j'ai bien cru qu'il y aurai moins de chaleur ici, mais apparemment, je me suis trompée.

Je pris ma bouteille d'eau et bus quelques gorgées avant de la refermer.
Puis, sans que je sache pourquoi, je fis "apparaître" un son de pluie qui tombe (bien sûr, de l'extérieur, on ne voyait pas que c'était moi qui avait fait ça)... Puis je le mélangeai à celui d'un violon.
Allez savoir pourquoi...
Je crois que j'associe le violon à la pluie et à l'automne...


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Himiko le Dim 05 Juil 2015, 22:14

Parfois je pouvais être d'une telle idiotie. Essayer de me cacher au beau milieu de nulle part c'était tellement... Idiot. Pourquoi avoir choisis le seul endroit dénué de toutes plantes ? Je regardais tout autour de moi. Comment avais-je pus croire ne serait-ce qu'une seconde, que cette cachette, si l'on pouvait appeler cela une cachette, me faisais passer inaperçu ? Cette pensée me fit légèrement rire, mon cerveau me jouait de drôles de tours parfois. Je supposais que finalement, si je me trouvais ici, ce n'était que pour me faire un minimum remarquer. Par moment, je me trouvais vraiment très bizarre, je me faisais presque peur... M'enfin bon, comme je le disais souvent, les personnes normales étaient la plupart du temps les personnes les plus ennuyeuses.

Je regardais la jeune fille aux cheveux bleus. J'avais déjà une première impression sur et elle n'était pas des plus bonne. Tout d'abord, je n'aimais pas sa façon de parler, il était vrai que je n'avais entendu qu'un tout petit bout de leur conversation mais rien qu'avec cela, je m'étais déjà fait une petite opinion sur elle. Au premier abord elle me semblait être une jeune fille légèrement prétentieuse ? Oui, c'était le mot. Bien évidemment, tout cela n'était que de pures suppositions, il était alors normal pour moi de lui laisser faire ses preuves. D'ailleurs elle me fit penser qu'il s'agissait peut-être d'une élève de la maison Rubis ? Ou bien alors de la maison Saphir ? J'avais entendu dire que la maison Saphir ne s'entendait pas très bien avec celle des Rubis. Peut-être n'aimaient-ils pas notre supériorité ? Enfin bref, si cette jeune fille aux cheveux bleus faisait partit de la maison des Saphaible, je ne me serais probablement pas montrée très gentille avec elle, elle n'avait cas bien se tenir face à moi. Je soupirais d'exaspération.

Alors qu'aucun d'entres eux n'avait encore remarqués ma présence, le jeune homme aux magnifiques yeux bleus m'aperçut enfin. Celui-ci me fit un signe de la main, me demandant alors de me rapprocher légèrement. L'autre, la jeune fille avait aussi l'air de m'avoir remarqué et m'adressa alors la parole.

« Viens, on va pas t'manger. Sauf preuve du contraire, évidemment. »

Je me rapprochais alors d'eux, un petit sourire satisfait aux lèvres. Mon sourire en montrait beaucoup sur mon caractère, un peu trop même... C'est pourquoi j'avais fait en sorte que ce sourire soit imperceptible. Je regardais de nouveau la jeune fille aux cheveux bleus, je n'aimais décidement vraiment pas sa façon de parler. Le jeune homme quant à lui me mettait un peu plus à mon aise, normal, il n'avait encore rien dit mais, il m'avait l'air quelqu'un de calme.
Soudain il prit la parole.

« Et bien, c'est qu'il y a du monde par ici. Qu'est ce qui vous emmène dans ce coin perdu ? Surtout avec cette chaleur,
il faut vouloir sortir.
»

La jeune fille sortis une sucette, la déballa puis la mit dans sa bouche et lui répondit.

« Ben... disons que.... faute d'occupation et de clim dans la chambre... ben... j'ai bien cru qu'il y aurai moins de chaleur ici, mais apparemment, je me suis trompée. »

Je répondis à mon tour, sur un ton calme et reposé.

« Je fais de l'exercice, ça fait longtemps que j'en ai pas fais... Apparement c'est bon pour la santé. »

A qui pouvais-je bien avoir à faire ? J'étais curieuse, je m'ennuyais énormément depuis quelques temps et cette rencontre allait peut-être enfin changer ce quotidien si monotone... Du moins je l'espérais. Je jouais avec une des mèches de mes cheveux tout en regardant le jeune homme esquisser un petit sourire. Il se grattait l'arrière de la tête, je me demandais pourquoi. Etait-il ennuyé par notre présence ? À vrai dire, je pouvais comprendre, se faire aborder par deux jeunes inconnus alors qu'il cherchait juste le calme c'était comment dire... Enfin bref, dans tous les cas je ne comptais pas vraiment rester, je voulais simplement connaître leur nom et leur maison. Je ne connaissais pas grand monde ici alors connaître un ou deux noms en plus ne m'aurait pas fait de mal, bien au contraire.

« A qui ai-je l'honneur de parler ? » fis-je un brin curieuse.


#8181F7

HRP:
J'avais un peu la flemme du coup c'est mal écrit.


Dernière édition par Himiko le Lun 06 Juil 2015, 17:56, édité 1 fois



avatar
Himiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Juro Maeda le Lun 06 Juil 2015, 13:01

La demoiselle qui était éloigné venait de se rapprocher de nous, et peu après avoir posé ma question, la fille aux cheveux bleus qui semblait impatiente et très rebelle avait déjà répondu.

« Ben... disons que.... faute d'occupation et de clim dans la chambre... ben... j'ai bien cru qu'il y aurai moins de chaleur ici, mais apparemment, je me suis trompée. »

A première vue, elle semblait assez dissipée et très directe, un caractère qui collait à la maison Rubis, avec une brève observation et sa réponse, c'était ce que j'en déduisais.
J'avais vraiment du mal avec ce genre de gens... Les Rubis n'avaient déjà pas une bonne réputation dans ma tête, mais alors ceux qui avait un caractère un peu dissident était les pires pour moi, ceux que j'arrivais le moins à supporter, parce que les Rubis calmes pouvaient être de très bons partenaire de conversation, mais les plus provocateurs étaient très durs à gérer, je me souviendrais toujours de Nakashi qui était devenu incontrôlable suite à une conversation.
Bon ici, ce n'était qu'une première impression, il était totalement possible que cette fille aux cheveux bleus ne soit même pas une Rubis.
La seconde demoiselle prit ensuite la parole, j'écoutais toujours très attentivement pour étudier plus en détails les caractères des personnes que j'avais en face de moi.

« Je fais de l'exercice, ça fait longtemps que j'en ai pas fais... Apparemment c'est bon pour la santé. »

Elle avait dit ça très calmement, et de ce fait, je me posais plusieurs questions. La première impression allait vers la Maison Saphir... Mais, si cette fille, tout comme moi, avait le même caractère, elle aurait pu aussi être en Émeraude, et pour le coup, je ne ressentais pas cet isolement typique des Saphirs, alors... Était-elle en Émeraude ? Ou alors, cette personne était une Saphir très ouverte à la discussion ? Peut-être, mais quoiqu'il en soit, il avait cette impression qu'elle pouvait facilement faire partie des verts.

Après réflexion, je me suis aussi dit que les critères de sélection avait probablement changer et qu'une personne assez rebelle, même si son caractère restait associé à la création, à l'imagination, pouvait être accepté en Saphir malgré son aspect rebelle, et dans un cas comme ça, il était possible que la fille aux cheveux bleus soit Saphir, et que l'autre demoiselle soit une Rubis, et de ce fait, il fallait que je devienne beaucoup plus attentif aux caractères cachés des gens. Un petit challenge, enfin. J'allais presque trouver cette année ennuyante à une rythme comme celui-ci.

Qu'est ce qu'on allait bien pouvoir se dire, les deux personnes semblaient totalement différentes, et j'avais presque l'impression que ça n'aillait pas être possible que ces deux là s'entendent bien, cela dit, ça aurait été plutôt drôle à voir, et du coup, mon travail du surveillant pouvait devenir utile. Et surtout, je voulais également voir si les querelles qui pouvait avoir aujourd'hui à Tsuki étaient aussi violentes que les nôtres, il y a un an, 'fin tout cela dépendait de si il y allait avoir querelle, pour l'instant rien n'était sûr et tout était même calme.

Mes pensées me rejetèrent quand la discrète reprit la parole.

« A qui ai-je l'honneur de parler ? »

Une présentation ? Étais-je obligé ? Après tout, j'étais hiérarchiquement supérieur aux deux demoiselles... Mais ceci étant, je ne pouvais pas ne pas répondre, maintenant que je m'étais mis dans cette situation. Tant qu'à faire, je n'y perdais rien, je n'étais qu'un surveillant, les élèves allaient probablement me donner un surnom rabaissant ou alors m'appeler par mon prénom...  Alors autant donner mon prénom pour éviter le surnom..
Toujours avec un ton calme, j'ai alors fait une brève présentation.

"Maester... C'est mon prénom."

Ouais, j'allais à présent avoir le nom de la rebelle aux cheveux bleus, puis après, on pouvait toujours improviser, mais je dois avouer que j'allais probablement rester très discret et isolé dans cette conversation, non pas par malaise, mais plutôt pour observer les "nouveaux" élèves.
J'esquissa alors un autre sourire, un peu narquois, un peu moqueur, qui venait probablement de mon côté enfant et élève.
Car après tout, j'avais été un élève turbulent aussi... Un Émeraude turbulent.


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Célestia le Mer 08 Juil 2015, 09:29

- Je fais de l'exercice, ça fait longtemps que j'en ai pas fais... Apparemment c'est bon pour la santé, se contenta de répondre la jeune fille aux yeux couleur soleil.

Je ne savais pas que se cacher dans un endroit à découvert et y rester sans bouger était de l'exercice... Enfin, bref, si pour elle s'était de l'exercice...
Après, faut dire que je l'aimais pas tellement, cette fille. Elle a un petit quelque chose en elle que j'aime pas. Et puis le petit sourire satisfait sur ses lèvres... Beurk. Je me demandai de quelle maison elle pouvait faire parti. Peut-être Rubis, vu son attitude plutôt hautaine... Mais c'était peut-être une Saphir, vu son attitude calme et posée (pour moi les Rubis ce sont des brute super turbulentes, j'y peux rien). Ou alors, solution la moins probable, c'était une Émeraude. Le mieux aurait été de lui demander, mais bon, je pense qu'elle ne m'aurait pas répondu le moins du monde...

Je jaugeai maintenant le jeune homme. Il été plutôt calme à première vue, mais si cela se trouvait, il cachait bien son jeu, genre c'était en vérité un gars pas super sympa qu'il ne valait pas mieux approcher, et donc un Rubis (pardon pour ma vision plutôt négative des Rubis, peut-être qu'ils ne sont pas tous comme ça, après). Ça pourrai aussi être un Saphir comme ça pourrait être un Émeraude... Mais bizarrement, je penchai plus pour l'option Diamant, allez savoir pourquoi...

- A qui ai-je l'honneur de parler ?

Le garçon pris la parole en premier :

- Maester... C'est mon prénom.

Maester ? Un prénom ? J'en ai entendu des prénoms bizarres, mais là...
Puis ça me revint. J'ai cru voir/entendre parlé d'un certain "Maester" quand j'avais parlé à certaines personnes plutôt sympas à mes débuts à l'académie...
Était-ce le même ? Je crois que je ne poserai pas la question.
Je pris donc la parole à mon tour, lassée des présentations (et encore je n'avais pas fini avec ça, je sens) :

- Moi, c'est Célestia...

C'est mon père qui m'a donné ce prénom, je 'y peut pas grand chose... Il disait qu'il voulait faire référence au ciel ou je ne sais pas quoi... Il aurait pas pu m'appeler... je sais pas moi... oh et puis j'ai pas d'idée qui me viennent à l'instant. Et puis vu le nom de famille que j'ai, sérieux... J'ai l'impression d'être soudainement tombée du ciel lorsque mes parents regardait le ciel étoilé un soir de pleine lune.
Bref.
J'attendis que la fille aux yeux dorés donne son nom pour demander :

- Vous êtes dans quelles maison ? Moi je suis das la maison Saphir.

HRP:
Désolée, mais faute d'inspiration, j'ai fait une espèce de copier-coller :\ Et puis pour une fois que je fais un "pavé", venez pas vous plaindre :\


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Himiko le Dim 12 Juil 2015, 21:49

Dans ma tête, je faisais un petit récapitulatif de tout ce qui venait de se passer. Alors que je "faisais de l'exercice", je découvre sans le faire exprès, un tout nouvel endroit dans l'académie : la serre. Je décide d'y entrer et suis émerveillée par les multiples champs de roses aux diverses couleurs. Alors que je suis dans ces fameux champs, j'entends sans le vouloir, une discussion plutôt banale, curieuse je décide de me cacher quelque part pour les observer. Petite parenthèse, cela n'est pas du tout du stalking ahah... Bref, il se trouve que je me cache au beau milieu de nulle part et me fait alors remarquer par les deux personnes qui se trouvaient ici avant moi. Ah, petit hors sujet mais j'avais oublier de préciser que ce que je faisais n'était pas du tout du sport. Revenons en au fait, les deux personnes qui tenaient une discution se trouvaient être une jolie jeune fille aux cheveux bleus et aux yeux de même couleur et un jeune homme aux cheveux légèrement plus foncés que les miens et aux magnifiques yeux bleus glaces. D'ailleurs il ne m'avait pas l'air aussi jeune que cela, je lui donnais 18-19ans. Je continuais à présent, sans faire attention à ce qui se passait autour de moi.

Ma première impression sur la schtroumpfette n'était pas très bonne... Ah, la surnomer comme ça n'était surement pas très polie... Tant pis, ce surnom lui allait très bien de toute façon. Donc je disais, l'attitude première de la schtroumpfette ne m'avait pas plu, je l'a trouvais trop direct et son attitude de prétentieuse, non merci. M'enfin, fallait bien lui laisser faire ses preuves, ce n'était pas dans mon habitude de rester sur une simple première impression. Je continuais à jouer avec ma mèche de cheveux tout en levant les yeux au ciel. Je continuais aussi à me parler à moi-même, c'était ce qu'on appelait pensée n'est-ce pas ? Bref, donc passons au jeune homme. Il était calme, peut-être un peu embêté par cette situation mais calme. Même s'il n'avait pas encore dit grand chose, je l'aimais bien. Là encore ce n'était qu'une première impression. Je laissais alors échapper un petit rire, ce récapitulatif me faisait rire.

Venons en au dernier point : les présentations. Déjà, je supposais que l'on se faisait tous une petite opinion en ce qui concernait les maisons, on tentait de les déduire en s'observant les uns les autres, grâce à notre façon de parler ou à nos caractères. Ma foi, je n'avais des pistes que pour la jeune schtroumpfette, son comportement prétentieux me faisait penser à la maison Rubis bien qu'un certain doute planait au-dessus de cela. Elle pouvait aussi très bien être dans la maison Saphir, en un an, les critères d'intégration avaient très bien pus changer. Pour le jeune homme, comme dit plus tôt je n'en avais absolument aucune idée bien que je pouvais exclure la maison Rubis. Peut-être la maison Emeraude ? De ce que j'avais pu entendre les émeraudes étaient de nature calme et cela collait bien au jeune homme. En ce qui concernait les noms des uns et des autres, on ne pouvait pas le deviner et c'est pourquoi j'avais posé cette fameuse question. Le jeune homme fut le premier à me répondre.

« Maester... C'est mon prénom. » Puis vint le tour de la jeune fille. « Moi, c'est Célestia... »

Je supposais alors que c'était à mon tour de répondre à la question. « Himiko, enchanté. »

Les présentations étaient faites. Pourtant, je fus étonnée sur une chose, personne n'avait rien demandé en ce qui concernait les maisons. Je soupirais alors puis cherchais du regard, un endroit où m'asseoir. Je devais l'avouer, mes jambes me faisaient un peu mal, j'étais restée dans la même position et au même endroit depuis pas mal de temps déjà et mes jambes commençaient à s'engourdir. Après avoir aperçu un endroit libre, je me rapprochais de celui-ci, fit attention à ne pas salir ma jolie jupe rose puis m'assis sur le rebord de quelque chose dont je ne saurais décrire. Je regardais les deux jeunes gens en replaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille. Un petit silence s'était installé entre nous du moins, je le pensais. Puis vint le moment ou finalement, la jeune fille posa la fameuse question.

« Vous êtes dans quelles maison ? Moi je suis dans la maison Saphir. »

J'avais à peine eus le temps de m'asseoir que je devais déjà me relever. Je fis attention à ne pas salir ma jupe en me relevant, regardais le jeune homme puis la jeune fille. J'esquissais à présent un tout petit sourire narquois.

« Himiko de la fameuse Maison Rubis. » dis-je en faisant une gracieuse révérence à l'aide de ma jupe.

La jeune schtroumpfette se prénommait Célestia et faisait partit de la Maison Saphir ? Décidément, avec elle tout se rapportait au bleu, que ce soit ses yeux, ses cheveux, son prénom ou sa Maison, s'en était presque drôle. Le surnom que je lui avais donné lui allait vraiment bien... Puis soudain mon amusement s'envola. Maison Saphir ? J'avais bien entendus ? La maison avec laquelle les Rubis ne s'entendaient pas ? Tout cela devenait de plus en plus intéressant, je n'allais pas lui en faire voir de toutes les couleurs mais, il était évident que je n'allais pas être gentille avec elle, il fallait que je préserve ce qu'avait fait tous les Rubis jusque là. M'enfin bref, je posais alors ensuite mon regard sur le jeune homme, celui qui attisait le plus ma curiosité. J'attendais patiemment sa réponse.



avatar
Himiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Juro Maeda le Lun 13 Juil 2015, 14:40

J'avais ouvert la marche des présentations, il fallait bien que quelqu'un le fasse. C'était maintenant au tour des élèves, présentez-vous.
Cela ne tarda pas puisque très rapidement après moi, la fille aux cheveux bleus donna son prénom.

« Moi, c'est Célestia... »

Célestia hein ? Je n'étais pas le seul à avoir écopé d'un prénom bizarre apparemment, quoique je ne savais absolument pas si le sien avait une signification particulière comme le mien... Mais cela pouvait venir du mot "céleste", une connotation avec le ciel ? Ceci ne m'étonnerait pas du tout, les cheveux bleus, les yeux bleus, tout cela le représentait bien... Le ciel.
Pourtant je ne comprenais pas tout, ce prénom avait un certain calme, un apaisement qu'on ne semblait pas du tout retrouver dans cette personne, son caractère ne collait pas du tout avec son prénom... Enfin, de ce que j'avais vu jusqu'ici en tout cas.

S'en ai suivi de la réponse de l'autre jeune fille.

« Himiko, enchanté. »

J'avais à présent le prénom des deux élèves... La discussion allait-elle prendre fin maintenant ? J'en doutais beaucoup, elle avait l'air toutes les deux curieuse, alors je m'attendais à une autre question...
Je restais en retrait dans cette discussion, choisissant juste de répondre aux questions, sans m'impliquer plus que ça, après tout, je pouvais me le permettre.
Je voulais juste rester là, à observer, à analyser, en apprendre plus sur les divers caractères à Tsuki. Je me suis reculé d'un pas comme pour montrer mon isolement face à cette conversation, tandis que la jeune "Himiko" était partie s’asseoir dans un coin de la serre. Elle voulait s'isoler elle aussi ? Cela n'avait aucun intérêt pour la conversation, il ne fallait pas que tout le monde cherche à s'isoler non plus, cela aurait mit totalement fin à cette conversation.

Heureusement, La demoiselle aux cheveux bleus relança la conversation en posant la question, celle qui pouvait déclencher les problèmes.

« Vous êtes dans quelles maison ? Moi je suis dans la maison Saphir. »

Suite à ça, Himiko s'est relevée pour rejoindre à nouveau la conversation... Je me suis arrêté sur la maison qui avait été donné par Célestia... Saphir ?
Cela semblait logique... Cheveux bleus, yeux bleus, Ciel... Le bleu, ouais... Mais j'avais pas le souvenir qu'à Tsuki, on répartissait les élèves avec uniquement des critères physiques... Et d'un point de vue caractère... Elle n'avait pas grand chose d'une Saphir... Ou alors elle était de mauvaise humeur et nous n'avions vu que le mauvais côté, mais pour le coup, j'étais plutôt choqué...

Himiko fit ensuite une révérence en donnant sa maison, répondant de ce fait à la question.

« Himiko de la fameuse Maison Rubis. »

Hum... Rubis... Cette dernière réaction le montrait bien, mais... Elle semblait plus calme que Célestia... J'avais presque une impression que les rôles avaient été inversés, m'enfin... Tsuki est moins solide sur la répartition apparemment, on va pas commencer à les blâmer non plus, mais je trouvais cela dommage... Si les maisons n'ont plus le rôle qu'elles avaient, autant les supprimer, les élèves sont des élèves, sans distinction de couleur, et voilà.
Ou alors, les deux ne montraient pas pleinement leur caractère... Cela me semblait quand même bizarre, elles avaient l'air jeunes, à un âge où ne sait pas cacher vraiment sa véritable nature. Ce n'était néanmoins pas impossible qu'elles soient toutes les deux en train d'essayer de manipuler... Après tout, j'étais le seul à ne pas ressembler à un élève ici, il y avait de quoi être méfiant...

Pourtant, on ne voyait pas tant de méfiance ici, je ne savais si elles étaient réellement intelligentes et manipulatrices, ou juste jeunes et candides, mais pour le coup, je n'étais pas méfiant de mon côté, j'avais en face de moi des élèves, si elles tentaient quelque chose contre moi, en plus de se retrouver paralyser rapidement, elles subiraient l'heure de colle. C'était quand même drôle de voir que j'étais devenu comme ceux que je détestais quand j'étais élève.

Après ce léger instant de réflexion, j'ai vu que les regards étaient posés sur moi, effectivement... J'étais le seul à ne pas avoir répondu à la question..
La maison hein ? Je ne savais si je devais réellement me justifier ici, après tout, j'étais surveillant, je n'avais pas de compte à rendre...
Pourtant, la curiosité sur leur visage montrait que je n'allais pas vraiment avoir le choix... Y'avait-il vraiment un autre moyen ? Je n'avais aucunement l'envie de donner ma maison ici, mon grade ou quoique ce soit...

Une autre solution ? J'allais essayer...
C'est alors en esquissant un petit sourire que je répondis à la question.

"Moi ? Oh vous savez... Ma maison importe peu, pour vous en tout cas"

Je voulais voir la réaction, j'allais sûrement provoquer une discorde de par ma réponse, et cela m'intriguait, je voulais vraiment voir comment la situation allait évoluer...


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Célestia le Lun 13 Juil 2015, 18:13

Bon, récapitulons brièvement : je me dirige vers la serre pour y être tranquille, et boum, je tombe sur deux personnes. Non pas que la serre me soit réservée, je le sais bien, mais c'est juste que j'en ai marre de rencontrer des gens partout où je vais. Je suis sûre que, même en allant au toilettes, je serai pas tranquille et je tomberai sur un des types super bizarre que l'on peut rencontrer à l'académie, et qui, en prime, a aurai un pouvoir plus ou moins flippant ou étrange...
Surtout que les personnes avec qui je parlais tombaient au plus mauvais moment, aujourd'hui...
C'est vrai, j'étais un peu trop agressive avec elles. Il allait falloir que je calme vite le jeu parce que sinon, ça risquait d'empirer...

Bref, revenons.
L'autre jeune fille répondis :

- Himiko, enchanté.

Himiko, hein (je n'ai rien contre son prénom, ne vous faites pas d'idées)...
Hum, ça m'étonnerai que l'on s'entende, ça c'est sûr. Son attitude... Si j'avais été un chat, j'aurai fait le dos rond en lui feulant dessus, peut-être... Ou alors un truc moins violent, genre j'aurai mis une distance raisonnable entre elle et moi, tout en la regardant du coin de l'œil pour voir si, par inadvertance, elle brisait le cercle d'intimité instauré entre nous.
Bien sûr, ce sont des images.
Bref, après un silence qui s'était installé entre nous, j'avais posé la question des maisons respectives.

- Himiko de la fameuse Maison Rubis, dit cette dernière en faisant une révérence.

Oh mon dieu, on va pas du tout, mais alors pas du tout s'entendre, elle et moi. Pas parce qu'elle fait parti de la maison Rubis (bien que j'avais entendu dire que les Rubis et les Saphirs, ils étaient pas très copains), ça, je m'en fiche complet. Pour moi, les Maisons ne servent pas à grand-chose, sinon à classer les élèves.
Non, ce qui me gênais, c'était son attitude. Elle avait un je ne sais quoi d'arrogant qui me donnait envie de la remettre en place. Et puis, je l'avais vu, son mini sourire narquois. Je ne savais pas si... euh... Master... Maester... -Oui, je crois que c'est ça- l'avais vu, mais moi si. Même si, je l'avoue tout de même, j'ai eu du mal à l'apercevoir. Parfois, je me demandai pourquoi la nature m'avait dotée d'une vue pareil... Cela m'aurait évité de voir des choses... que je n'aurai pas du voir.

Ensuite, sa révérence là... Pour moi, c'était ce que ferai l'enfant d'un richard. Et ces enfants là, pour avoir eu affaire avec eux une ou deux fois, je peux vous dire que tenir une conversation avec eux, c'est... comment dire... très limite. Après faut dire que j'étais tombée sur les mauvais exemples aussi. Je pense pas qu'ils sont tous comme ça, mais bon...

Bref, toujours est-il que j'avais très envie de... je sais pas, mais je ne le ferai pas. Ça serai pas vraiment poli.

Maester, quand à lui, préféra répondre :

- Moi ? Oh vous savez... Ma maison importe peu, pour vous en tout cas

Mmmm...? Un sans-maison...? Je n'étais pas au courant que cela existait. Ou alors, peut-être qu'il avait eu un problème avec quelqu'un de la Maion Saphir ou Rubis, et qu'il ne voulait pas dire à quel maison il appartenait pour éviter les problèmes... Enfin bref, si il ne veut pas le dire, c'est son problème, pas le mien.

Je regardai derrière moi et vis un arbre avec une branche assez basse pour que je puisse aller dessus. Je me rapprochai de la branche puis, quand je fus assez proche, je l'agrippai à deux main et monter dessus en poussant sur mes jambes. Puis je montai sur une autre branche un peu plus haut. Puis je me mit à califourchon sur la branche et me reculai jusqu'à être dos au tronc. Une fois à l'aise, j'enlevai mon casque pour mieux écouter les bruit qui m'entourait.
Bon alors... tiens, prenons le bourdonnement de une ou plusieurs abeilles... Le bruissement des feuilles secouées par le vent... Que pourrait-il y avoir d'autre...  
Je pris quelques autres bruits de la nature que je pouvais entendre, puis mis une musique très douce (à un volume très réduit, pour ne pas qu'on l'entende) puis me mis à "jouer" avec les sons que j'avais en main. Cela donner une mélodie très douce qui m'apaisai et me faisait tout oublier pendant quelques instants.


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Himiko le Mer 12 Aoû 2015, 23:26

J'attendais patiemment la réponse du jeune homme. Je n'étais pas pressée du tout, il pouvait prendre tout son temps... Ou pas. En fait, la chaleur était telle que... J'étouffais littéralement. Je supportais vraiment mal ce genre de température et lorsque je devais faire face cela, mon comportement pouvait changer en une fraction de seconde. M'enfin bon, tout n'était qu'une question de contrôle, je ne souhaitais pas faire mauvaise figure face à des personnes que je ne connaissais même pas. Et, alors que je nageais dans ce flot de pensées, une réponse s'en vint enfin.

Maester répond vaguement à la question.
« Moi ? Oh vous savez... Ma maison importe peu, pour vous en tout cas. »

Le jeune homme ne semblait pas être prêt à nous révéler sa maison, il m'avait d'ailleurs l'air plutôt songeur... Se méfiait-il de nous ? Cela me frustrait un peu mais, en un sens, cela pouvait être compréhensible car après tout, personne n'aurait aimé être embarqué dans de futurs embrouilles. Oui, je parlais de futurs embrouilles puisque je sentais que cette fameuse Saphir ne m'appréciais guère et au moins, cela était réciproque. Me crêper le chignon avec elle ? Hum... C'était à voir. M'enfin non, je ne souhaitais pas me salir les mains pour une personne aussi futile qu'elle, cela aurait été une sacré perte de temps. Mon regard était toujours posé sur le jeune homme du nom de Maester, je ne prêtais d'ailleurs plus attention à la petite Schtroumpfette. Maester hein ? Quel nom atypique ! Ce prénom me rappelais beaucoup le mot "Master", était-ce fait exprès ? Je supposais. Quand je pense que mes parents auraient pus m'appeler Himeko au lieu de Himiko... La différence vous dites ? Et bien dans le prénom Himeko, « Hime » signifiait « Princesse » ! Je lâchais à ce moment précis, un petit rire. Ce que je pouvais être superficielle parfois ! M'enfin bon... Je repris très rapidement mon sérieux.

Après la brève réponse de Maester concernant sa Maison, un petit silence s'était installé mais, bien vite, ce silence fut rompu. La cause ? La jeune Schtroumpfette qui s'éloignait de nous pour aller faire je ne sais quoi. En fait, pour être un peu plus précise, elle s'était approchée d'un arbre. Aux premiers abords, on aurait pu pensés que cela n'était en soit, pas très interessant, après tout, ce n'était qu'un arbre mais en continuant à la regarder, on pouvait se rendre compte que la jeune fille... Grimpait sur l'arbre. De branches en branches, elle montait jusqu'à la hauteur souhaitée puis se stabilisait et reculait jusqu'à atteindre le tronc. Était-ce un singe...? J'étais perplexe, je me posais vraiment la question. Ah, mais c'est un peu méchant de ma part non ? Oh et puis tempis hein, elle n'avait cas bien se tenir aussi.. D'ailleurs, un sourire narquois arborait à présent mon visage. De quoi rendre confus certaines personnes.

Je chuchote tout bas, toujours perplexe face à l'action de la Saphir.
« Est-ce un singe...? »

Que mes propos aient été entendu par une personne ou non, je m'en contre fichais, après tout, je n'allais probablement jamais recroiser ces deux jeunes gens. Et si la petite Avatar venait à se mettre en rogne vous me dites ? Et bien je la laisserais se mettre en colère, cela prouverait juste que cette "personne" car oui j'ai un doute n'était autre qu'une gamine qui se laisse facilement emporter. Rholala, pourquoi je m'attarde là dessus ? Pour le fun voyons ! Il y a enfin une pincée d'actions ! Je jetais alors un petit coup d'oeil vers le jeune homme, voulant savoir s'il avait lui aussi réagi à ce que venait de faire la fille. Je ne voulais pas me sentir seule m'voyez ?



avatar
Himiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Juro Maeda le Sam 15 Aoû 2015, 23:35

Au final, il ne se passait pas grand chose, j'hésitais à partir de la serre. Il y avait quelques réactions intéressantes... Mais rien de bien incroyable. Sauf leur dernière réaction. J'étais assez amusé de voir les deux élèves réfléchir par rapport à ma réponse. Je ne voulais simplement pas leur dire que j'étais surveillant, car après tout, elles n'avaient pas forcément besoin de le savoir. Et de les voir douter et se poser des questions quant à la nature de ma présence à l'académie était une situation plutôt drôle... Ce que je peux être cruel des fois, peut-être que c'est la chaleur qui me rend ainsi. Mais je sais pas, elle semblait toutes les deux assez arrogantes, l'une le montrait plus que l'autre, c'est tout. Et je n'aimais pas trop cette façon de penser. Non, tu n'es pas supérieur. Quoique tu en dises, tu ne restes qu'une personne sur des milliards, et ce, même avec un pouvoir.

Je réfléchissais, car la jeune Himiko semblait plus calme... Mais certains de ses tics de visage montraient réellement cet égocentrisme profond...
Oui, je sais ce que j'ai été vantard par le passé, mais il y a une certaine différence entre dire "Je suis trop fort" et "Je suis mieux que vous" ou "Vous êtes inférieurs". De mon côté, je n'avais pas cet esprit de supériorité, je ne vantais que mes talents pour me sentir présent, en vie. Ici j'avais une certaine impression de complexe de supériorité dans la façon de parler des demoiselles.
Je ne savais pas trop quoi penser pour Himiko, elle semblait plus complexe que ça... Mais la jeune demoiselle aux cheveux bleus montrait ouvertement une arrogance incroyable.
Et il semblait déjà y avoir des tensions entre les deux... Quelque chose d'intéressant pour essayer de donner une leçon à des élèves un petit peu trop rebelles. C'est à ce moment que j'ai eu une idée, ça n'allait pas plaire, mais cela me permettrait de faire passer un certain message aux jeunes demoiselles. Comment j'allais mettre mon idée en place ? Tout allait dépendre de l'avancement de la situation.

Célestia, la jeune fille aux cheveux bleus, s'est alors dirigé vers un arbre non-loin... Un arbre dans une serre ? C'est pas commode... Mais passons, elle a commencé à l'escalader. Je préfère me mettre en dessous de l'arbre, allongé sur le tronc, je trouve ça plus reposant que d'être sur l'arbre, mais tout dépend des goûts et des couleurs, comme on dit.

Bon si je n'arrive pas à faire ce que je veux, je pars de la serre, ça n'a aucun sens de rester ici, il n'y a pas de réel intérêt à cette situation, à voir une élève grimper dans un arbre tandis qu'une autre reste aussi silencieuse qu'une tombe. Au pire quand tu croises des gens tu essayes de faire la conversation, mais ici, on avait l'impression que tout le monde avait envie de partir, et c'était là la base de mon idée.

Voici donc que Célestia semblait perdue dans son monde, j'avais l'impression qu'elle écoutait une musique douce, rien d'audible pour moi, mais dans sa tête en tout cas, ça devait bien être là. J'ai jeté un coup d'oeil à la deuxième demoiselle qui affichait à ce moment un sourire narquois... Hum... Oui, je voyais bien à présent la provocation typique des Rubis. Et cela allait probablement jouer à mon avantage.

Himiko chuchota comme si elle ne voulait pas être entendu.

« Est-ce un singe...? »

Un sourire se forma sur mon visage, elle avait dit exactement ce qu'il me fallait, tout était en place pour moi, j'avais juste à faire un peu de jeu d'acteur maintenant. J'allais la punir pour son hypocrisie. Et j'allais punir l'autre élève pour son arrogance.
Je me suis mis à rire en la regardant, puis juste après, j'ai regardé Célestia avec un grand sourire amusé.

"Célestia, je crois que ta camarade ici présente à quelque chose à te dire, il me semble que ça a un rapport avec un singe, mais je suis pas sûr."

Puis avec le même sourire amusé, j'ai regardé Himiko. Puis je suis retourné m'asseoir à l'endroit où j'étais au début, activant au préalable mon pouvoir, afin d'éviter une potentielle attaque d'une élève furieuse. Je n'avais plus qu'à attendre, elles allaient probablement avoir une discorde que je pourrais arrêter au moment propice et leur donner la leçon qu'elles méritent. Je n'avais plus qu'à attendre.


Je sauve le monde en #3DB394

I just wanna feel free, Invité




Juro Maeda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Célestia le Dim 16 Aoû 2015, 09:08

Je regardai tranquillement la serre depuis mon arbre. Je ne voulais pas vraiment en partir parce que... disons que je m'y sentais bien. Je préférai être en hauteur plutôt que sur la terre ferme, car je m'y sentais plus... libre. J'avais l'impression que peu de choses pourraient m'atteindre et que là au moins on ne viendrai pas me déranger... Je pris une branche de l'arbre et commençai à la secouer légèrement, faisant bruisser les feuilles.

Je finis par remettre mon casque et remis ma musique tout en jetant discrètement en bas. Apparemment, ça ne bougeait pas vraiment... Bon, je pourrai être tranquille quelques minutes... Je ne pus tout de même m'empêcher de repenser à la réponse mystérieuse de Maester (quel nom bizarre) à propos de sa maison. Je me demandai réellement pourquoi il ne voulait pas en parler. Mauvaise expérience avec la maison Saphir ou Rubis ? Je n'en savais rien. Si je le revois, je lui poserai la question... en essayant d'être un peu plus gentille cette fois. Parce que, je le reconnait, je n'ai pas vraiment été très gentille sur ce coup-là. Enfin bon, le mal est fait, c'est un peu tard pour...

- Célestia, je crois que ta camarade ici présente à quelque chose à te dire, il me semble que ça a un rapport avec un singe, mais je suis pas sûr.

Merci d'interrompre mes pensées. Bon, déjà, ce n'est pas ma camarade. Ensuite, c'est juste une invention de la part de Mae' (oui, direct le diminutif) pour que je me mette en rogne contre la jeune idiote où  cette dernière avait réellement dit un truc à propos du singe ? De toute façon, il y avait une chose qui était sûre : me traiter de singe dans mon dos, c'est plus de la lâcheté qu'autre chose (surtout que je ne l'avais pas entendue à cause de ma musique...). La fille avait peur de me le dire en face ou quoi ? Bon, je pense qu'il est inutile de le prendre à cœur. Ce n'est qu'une gamine égocentrique et idiote qui m'a dit ça, alors autant jouer la carte de l'ironie...

J'éteignis tranquillement ma musique, enlevai mon casque, m'étalai un peu sur la branche. Puis je fixai les deux personnes tranquillement et sans un mot avant qu'un léger sourire ne se dessine sur mon visage. Je finis par répliquer calmement :

- Ah ? Qu'a-t-elle dit exactement ? Je n'ai pas bien entendu...

Je me tournai vers Himiko et lui dit sans laisser la moindre émotion percer dans ma voix :

- Peut-tu me répéter ce que tu a dit s'il te plait ? À moins que tu n'ose pas le dire, de peur que je te saute plus ou moins dessus... Ou tu a trop peur de le répéter ?

Voilà, ça, c'est fait. Évidemment, je doute que Mae' mente à propos de cela, mais je préférai l'entendre de la bouche de la gamine. Même si elle fuis, je saurai la rattraper.

HRP:
Pardon de ma rep' pourrie, mais l'inspi n'y était pas vraiment x.x Et puis fallait bien que je réponde... J'essaierai de faire mieux la prochaine fois x.x


Couleur dialogue : #4DA6E1
avatar
Célestia

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Tsuki, dans un environnement bucolique [PV Célestia & Himiko]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum