Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Invité le Mer 17 Juin 2015, 23:26

Rappel du premier message :

En cette soirée bien fraîche pour une soirée de printemps, je m'étais dirigé, seul, vers le cimetière de la ville. Moi qui, d'habitude, arborais une expression de colère permanente, étais plein de tristesse. J'avais une raison pour cela : aujourd'hui était le jour où les souvenirs que je tentais désespérément d'oublier depuis bon nombre d'années revenaient à la surface. Et, cette fois, cela avait été particulièrement pénible!

Le matin, un surveillant était venu me chercher avant le début des cours et m'a emmené dans le bureau des surveillant. Logique jusque-là. Mais, ce qui le fut moins c'est la présence de deux agents de police. Que faisait-il donc là? Étaient-ils là pour moi? Et si c'était le cas, pourquoi? Je n'eus pas à attendre longtemps la réponse à mes questions puisque l'un d'eux m'adressa la parole :

- Monsieur Yasushi LELPH, je présume?

- Que me voulez-vous? leur répondis-je avec mon air dur.

- Cela fait des années que la police vous cherche depuis la mort de votre mère. Nous souhaitons que vous témoigniez à ce sujet.

Après cela, je n'avais pas réagis malgré la peine, la peur et toutes les questions qui m'avaient assaillit. Devant ce manque de réaction de ma part, ils me donnèrent un peu de temps pour réfléchie, en espérant que ma réponse soit positive. Mon trouble était si grand, plus grand encore que lors de ma rencontre avec Yumi, trois jours auparavant, que j'allai en cours sans râler, sans être en retard... C'était comme si j'étais devenu un robot.

Le soir venu, j'avais abandonné mes affaires sur mon lit, troquait l'uniforme contre un jean et un simple tee-shirt clair avant de me ruer en direction du cimetière. Je me doutais que, si les enfants m'avait vu à ce moment-là, ils m'auraient trouvé bizarre. Eux qui m'avaient connu en colère et plein de joie, jamais ils ne m'avaient vu pleurer. Ors c'est ce que j'avais fait tout en courant jusqu'à ce que j'arrive devant la tombe de ma mère.

- Joyeux anniversaire, maman... murmurais-je en séchant mes larmes.

Puis, je me mis à contempler la tombe, les mains dans les poches et la tête basse. J'étais tellement plongé dans mes pensées que je n'entendis pas une personne arriver derrière moi.


Dernière édition par Yasushi le Mer 01 Juil 2015, 00:55, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas


Re: Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Invité le Lun 29 Juin 2015, 00:54

Lorsque je lui eus avoué mes sentiments, les joues de Yumi passèrent du rose au rouge. C'était assez impressionnant. Elle sembla timide lorsqu'elle tenta de me répondre :

- Ya-yasushi, je…

Elle était mal à l'aise, mais je n'eus pas le temps de me sentir coupable. Elle s'était rapprochée de moi, unissant une nouvelle fois nos lèvres en un baiser magique. Je la pris dans mes bras pendant cet instant majestueux, la rapprochant ainsi de mon coeur. Dans le noir provoqué par mes yeux fermés, je ressentais mille et une sensations qui m'avaient été cachées par mon ignorance. J'étais si heureux d'être avec elle. Par son baiser, qu'elle rompit pour fourrer sa tête dans le creux de mon épaule, je devinais qu'elle aussi ressentait les mêmes sentiments que moi. Mais je souhaitais en être certain.

- Je crois que moi aussi, je…

Elle me serra plus fort pendant que je la câlinais tendrement pour lui donner du courage.

- Je crois que je… que je t’aime.

Ses mots résonnaient dans mon esprit. Elle m'aimait. Et je l'aimais. C'était tout ce que je souhaitais depuis toujours. C'était tout ce que j'espérais. De l'amour. J'étais émue. Je la serrais plus fort en faisant attention de ne pas lui faire mal. Je ne voulais plus la lâcher. J'avais maintenant trop peur de la perdre sur un coup du destin, comme on disait.

Oh, Yumi... lui murmurai-je, si tu savais comme je suis émue, heureux, comblé... Et comme j'ai peur!

Il fallait qu'elle le sache que j'avais peur. Elle seule le saurait certainement. Je ne voulais me confier sur mes vrais sentiment qu'à elle. Elle m'avait prouvé que je pouvais lui faire confiance. Avec elle j'étais une toute autre personne. Certainement arriverait-elle à me changer... si je parvenais à la garder en vie !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Invité le Lun 29 Juin 2015, 01:27

Je le sentis me serrer plus fort contre lui. Blottie dans ses bras, je voulais que ce moment dure pour toujours. Je n’aurais jamais pensé, en entrant ici, que nous finirions comme ça. Mais j’en étais plus qu’heureuse. Ca faisait tellement de bien de le sentir contre moi. C’était tellement doux de poser ma tête dans son cou, et de sentir sa peau sur la mienne. Si c’était ça, l’amour, alors il n’y avait rien de plus agréable.
Toujours la tête contre son cou, j’entendis Yasushi me murmurer quelque chose.

- Oh, Yumi... si tu savais comme je suis ému, heureux, comblé... Et comme j'ai peur!

J’étais heureuse de pouvoir le rendre comblé. Je voulais le voir heureux, je voulais qu’il se sente bien. Après tout, ça avait toujours été mon but. Mais avec lui plus que quiconque. Mais, pourquoi avait-il peur ? Mes yeux se posèrent sur la tombe de sa mère. Il avait peur de me perdre ? Sûrement… Mais il fallait que j’en aie la certitude. Il fallait que je puisse le rassurer.
Je relevai la tête, doucement, et éloignai assez mon visage du sien de manière à pouvoir le regarder. Le regard tendre, je posai ma main sur son visage. J’espérais avoir la main chaude.

- Je t’ai dit que je resterai quoi qu’il arrive, on ne se débarrasse pas de moi comme ça. Ne crains rien. Hm ?

J’appuyai mon front contre le sien, les yeux fermés. Je ne comptais pas partir, et rien ne pourrait me séparer de lui. Mais je comprenais qu’il ait peur, après ce qui lui était arrivé.

- Je suis là pour t’écouter, quoi qu’il arrive. Pourquoi as-tu peur ?

Je rouvris les yeux. Je n’arrivais pas à bien voir son visage, si près de lui. Mais je préférais qu’il sente que j’étais là physiquement plutôt que de me voir. Surtout que mon expression avait dû devenir un peu plus inquiète. Et c’était exactement ce que je ne voulais pas, l’inquiéter. Je caressai sa nuque doucement pour l’encourager à parler. J’espérais qu’il me dirait pourquoi ça n’allait pas plutôt que de le garder pour lui.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Invité le Lun 29 Juin 2015, 10:40

Doucement, elle releva la tête de mon épaule. L'avais-je fâchée? Je n'avais pas encore vu sa colère. Je ne savais donc pas comment elle était dans ces moments-là. Je m'attendais donc à tout quand elle posa sa main sur ma joue. Surpris, j'eus un léger sursaut que j'espérais imperceptible. Ma joue me semblait gelée par rapport à sa main. Je posai le mienne dessus en fermant les yeux et l'écoutai me dire d'une voix calme :

- Je t’ai dit que je resterai quoi qu’il arrive, on ne se débarrasse pas de moi comme ça. Ne crains rien. Hm ?

Après tout ce que j'avais dit et fait qui aurait pu la pousser à bout, elle n'était pas en colère. Au contraire, elle semblait comprendre combien j'étais mal, d'où venait ma peur. Elle appuya son front contre le mien. Je fermai les yeux pour mieux ressentir sa présence. Elle prononça ensuite ces mots :

- Je suis là pour t’écouter, quoi qu’il arrive. Pourquoi as-tu peur ?

Pourquoi j'avais peur... Je pensais qu'elle le savait. Mais peut-être pensait-elle que le dire me ferait réaliser quelque chose. De quoi j'avais peur? De beaucoup de choses. Mais cela me ramenait à un seul point :

- J'ai peur de beaucoup de choses. Qu'on te fasse du mal, de me retrouver seul, que tu disparaisse, que tu tombe malade... Mais, finalement, ce dont j'ai le plus peur, c'est de te perdre.

Une larme roula sur ma joue. Oui, j'avais tellement peur que je ne voulais plus la lâcher. Je souhaitais qu'on aille dans un monde sans danger, là où mes instincts brutaux seraient annihilés. Un endroit où nous pourrions nous aimer sans problème.

- Je ne supporterais pas de perdre une autre personne qui m'es chère, continuai-je, les sourcils froncés. En vérité, depuis que nous sommes allé mangé à l'auberge, je le pense. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai toujours eu envie de te protéger.

J'étais certain de ne pas pouvoir supporter une séparation définitive avec elle. Cela me détruirait. Peut-être que, finalement, je n'étais pas si fort que ça.
Grâce à elle, j'avais réussis à oublier les policiers et leur demande. Mais, au fond de moi, je savais qu'il faudrait que je trouve une réponse à leur donner.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Invité le Lun 29 Juin 2015, 23:55

- J'ai peur de beaucoup de choses. Qu'on te fasse du mal, de me retrouver seul, que tu disparaisse, que tu tombe malade... Mais, finalement, ce dont j'ai le plus peur, c'est de te perdre.

Il me sembla voir, dans le flou causé par la proximité de nos deux visage, une larme couler sur sa joue. Je détestais le voir pleurer. Je ne voulais pas qu’il pleure à cause de moi. Je ne partirais pas. Je ne tomberais pas malade. Je ne pouvais pas lui promettre, mais… En le voyant comme ça, ce dont moi j’ai le plus peur, c’est de le laisser seul. Devais-je lui dire ?

- Je ne supporterais pas de perdre une autre personne qui m'est chère, continua-t-il. En vérité, depuis que nous sommes allés manger à l'auberge, je le pense. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai toujours eu envie de te protéger.

Yasushi… Il fallait que je dise quelque chose. Il fallait que je réagisse. Il avait besoin d’être rassuré mais… Des mots suffiraient-ils ? Non. A mon avis, il fallait plus que cela.
J’éloignai un peu mon visage du sien, juste pour mieux le voir. Il fallait qu’il voie mes yeux pour voir à quel point j’étais sincère.

- Il ne m’arrivera rien, je te le promets. Tu sais, ce dont j’ai le plus peur, là, c’est…

Je baissai les yeux et pris ses mains dans les miennes. Il ne valait mieux pas que je lui dise comme ça m’était venu. Il penserait que je le quitterais bientôt, ou des tas d’autres choses. Je ne savais pas comment continuer ma phrase, à court de mots. Lesquels étaient ceux qui le rassureraient ?

- Je veux te protéger, moi aussi, et… Ma plus grande peur, c’est de te faire du mal. Sans le vouloir, avec un mot, un geste, une retenue. Je ne sais pas. C’est que… Je pense que…

Je serrai ses mains dans les miennes pour me donner du courage. J’avais conscience que ce que j’allais dire était niais, et semblerait tout droit sorti d’un film, mais je le pensais.

- On n’a pas peur de blesser, casser ou perdre tant qu’on ne ressent rien. Et si on a peur, c’est qu’on est là. En vie. Alors je veux bien avoir peur pour toi pour le reste de ma vie. Ca me ferait d’ailleurs très plaisir. Avoir peur, c’est… Normal. Et… Je veux te protéger, te rendre heureux, en bonne santé. Je veux pouvoir te voir tous les jours. Il ne m’arrivera rien, et je t’assure que je ferai très attention, parce que je ne veux pas te laisser seul.

Je le regardai maintenant. Je lâchai ses mains pour essuyer ses larmes avant de caresser doucement ses joues.

- Je serai là quoi qu’il arrive, peu importe ce dont tu auras besoin. Alors…

Je le serrai dans mes bras, émue à l’avance par ce que j’allais lui dire. Jamais je n’avais parlé à quelqu’un de la sorte.

- Protégeons-nous l’un l’autre autant qu’on le pourra.

Je lui souris et l’embrassai timidement. Je l’avais fait pour sentir ses lèvres contre les miennes encore une fois, parce que c’était terriblement agréable et que j’aimais vraiment ça, mais aussi pour qu’il comprenne que ce que je disais n’étaient pas des paroles en l’air. Je l’aimais, même si j’avais du mal à le dire à voix haute. J’espérais qu’il serait rassuré par ce que je lui avais dit. Qu’il se sentirait mieux, ou au moins, qu’il s’inquiéterait un peu moins.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Invité le Mar 30 Juin 2015, 00:41

Yumi s'éloigna de moi. J'eus peur de l'avoir blessée, choquée, ou avoir provoqué chez elle un autre sentiment négatif qui pourrait nous nuire. Mais ce n'était rien de tout ce que j'imaginais que je vis dans ses magnifiques iris dorés, ni que j'entendis dans sa voix limpide :

- Il ne m’arrivera rien, je te le promets. Tu sais, ce dont j’ai le plus peur, là, c’est…

De quoi avait-elle donc peur? De moi? De comment je pouvais évoluer? Non, elle m'avait déjà dit que non. Mais alors...? Se pouvait-il qu'elle ait les mêmes peurs que moi? Si c'était le cas, pourquoi ne pas l'avoir dit d'un seul coup?
Elle baissa les yeux et pris mes mains entre les siennes. Puis, elle continua en recommençant une nouvelle phrase, sans finir la première :

- Je veux te protéger, moi aussi, et… Ma plus grande peur, c’est de te faire du mal. Sans le vouloir, avec un mot, un geste, une retenue. Je ne sais pas. C’est que… Je pense que…

Elle serra fort mes mains, sans me faire mal, sans forcer. Juste pour faire pression, me montrer qu'elle ne lâcherait pas, comme moi juste auparavant pendant notre étreinte.

- On n’a pas peur de blesser, casser ou perdre tant qu’on ne ressent rien. Et si on a peur, c’est qu’on est là. En vie. Alors je veux bien avoir peur pour toi pour le reste de ma vie. Ça me ferait d’ailleurs très plaisir. Avoir peur, c’est… Normal. Et… Je veux te protéger, te rendre heureux, en bonne santé. Je veux pouvoir te voir tous les jours. Il ne m’arrivera rien, et je t’assure que je ferai très attention, parce que je ne veux pas te laisser seul.

Ressentir de la peur c'était aussi vivre. Elle avait raison. Mais je ne savais pas si c'était le meilleur moyen de vivre. Quand j'y pensais, j'avais l'impression d'avoir vécu dans la peur pendant très longtemps... depuis le meurtre de ma mère certainement. Avec elle je ne voulais plus avoir peur. Je souhaitais vivre dans un autre sentiment. Peut-être que le temps le permettrait?
Yumi me lâcha les main pour essuyer et caresser mes joues, doucement.

- Je serai là quoi qu’il arrive, peu importe ce dont tu auras besoin. Alors…

Elle me serra dans ses bras avant de terminer sa phrase, cette fois-ci :

- Protégeons-nous l’un l’autre autant qu’on le pourra.

Elle sourit avant de déposer un baiser timide sur mes lèvres. A court de mot, je la serrai contre moi avant de l'embrasser plus franchement, tout en restant doux. Puis, quand nous fûmes séparés, je lui soufflais à l'oreille sur un air taquin :

- Faisons ça comme ça alors. Mais ça ne change rien à ce que je t'ai demandé plus tôt.

Je me relevai et lui fis un clin d'oeil en souriant. Ma mère, de là-haut, était peut-être soulagée de savoir que son fils avait trouvé une personne sur qui se reposer après tant d'années de solitude. Quant à moi, je sentais comme étant le plus chanceux des hommes qu'elle m'ait choisit. Je savais qu'elle prendrait soin de moi. A moi, d'en faire autant, même si c'était à ma manière.

- Je t'aime mon ange, lui murmurai-je en prenant délicatement ses mains dans les miennes et en posant mon front sur le sien, les yeux fermés.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Invité le Mar 30 Juin 2015, 14:29

J’étais sûre que mes mots lui avaient fait du bien, car il me serra contre lui et m’embrassa à nouveau, bien moins timidement que moi je l’avais fait. Heureusement qu’il me tenait dans ses bras, parce que je sentais que mes jambes avaient du mal à me tenir. J’aimais tellement ça. Je n’avais pas besoin d’autre chose, juste… D’être dans ses bras, de l’embrasser. Là, ça me suffisait amplement.
Nous nous séparâmes et il s’approcha de mon oreille.

- Faisons ça comme ça alors. Mais ça ne change rien à ce que je t'ai demandé plus tôt.

Il se redressa et me fit un clin d’œil, tout souriant. Il était vraiment mignon quand il souriait. Si je lui disais, arrêterait-il de sourire devant d’autres gens ? Ou il ne me croirait peut-être pas. Mais je ne voulais pas prendre le risque. Je lui souris à mon tour, d’un sourire qui pouvait laisser entendre « bien sûr que ça ne change rien, ne t’en fais pas », mais aussi que je l’admirais. J’étais en train d’admirer ses yeux. Ils étaient si beaux et doux.

- Je t'aime mon ange, me murmura-t-il en prenant mes mains et posant doucement son front contre le mien.

Mon cœur rata un battement. J’étais comme euphorique. Il était si doux, si gentil, si… tellement de choses. J’aimais vraiment cette sensation. Cette sensation d’être avec quelqu’un, dans une sorte d’harmonie avec lui. Je fermai moi aussi les yeux. J’étais nerveuse à l’idée de lui dire que je l’aimais. Je n’avais jamais vraiment prononcé ces mots, même à ma famille. Mais j’avais envie de lui dire. Les joues rosées, souriante, je dis du ton le plus doux que je me connaissais :

- Je t’aime, mon ange.

Je ne voulais plus bouger. J’étais bien. Si j’avais pu rester comme ça pour toujours, dans cet état, dans cette position, je crois que je l’aurais fait. J’étais plongée comme dans une douce chaleur qui réchauffait chaque partie de moi. Je l’aimais. Et j’aimais l’aimer.
Je sentis un vent froid se lever. Quelle heure était-il ? Et depuis combien de temps étions-nous ici ? Je n’en avais aucune idée. Je rouvris les yeux, et je me rendis compte qu’il avait juste un haut léger. Et je ne voulais pas qu’il attrape froid, si ce n’était pas déjà fait.
Gardant ses mains dans les miennes, je relevai la tête. Je trouvais que l’amour lui allait vraiment bien, ça rendait son expression si tendre. Enfin, à mon avis.

- Dis ?

Il répondit par un petit bruit que je trouvai mignon. Est-ce que je trouvais tout ce qu’il faisait mignon ? Pour le moment… oui. Mais ça non plus, il n’allait mieux pas valoir que je lui dise.

- Tu vas finir par attraper froid si on reste là, il vaut mieux qu’on… rentre.

Je n’avais pas envie de rentrer, et je prononçai ce mot avec un peu de regret. Mais je ne voulais pas qu’il soit malade non plus.
Je serrai ses mains un peu plus fort, heureuse d’être avec lui, avant de poser une question. Elle se voulait mignonne, mais elle me servirait aussi à savoir à quel point il avait peur pour moi dans la rue.

- Je pourrai te tenir la main en marchant ? J’aime avoir ta main dans la mienne, mais si tu ne veux pas, ce n'est pas grave, je comprendrais.

Ca sonnait terriblement enfantin comme question. Mais après tout, il n’y avait pas d’autre façon de demander ça. Et j’avais vraiment envie de savoir. J’attendais sa réponse en admirant chaque partie de son visage.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Invité le Mar 30 Juin 2015, 16:42

Les yeux fermés, je me concentrais sur les sons que j'entendais. Je les sentais comme amplifiés. C'est ainsi que j'entendis sa voix merveilleuse sonner pour me dire :

- Je t’aime, mon ange.

N'était-ce pas ce que je lui avais dit juste avant? Peu importait au final. J'étais heureux d'être comme ça, avec elle. Rien qu'avec elle. J'espérais de tout mon coeur que notre histoire durerait longtemps. Toute l'éternité si possible.
A mon grand regret, elle releva la tête. Je la regardais donc dans les yeux lorsqu'elle me dit :

- Dis ?

- Mmh? lui répondis-je doucement.

- Tu vas finir par attraper froid si on reste là, il vaut mieux qu’on… rentre.

Je tournai la tête pour regarder la tombe de ma mère. Je l'avais presque oubliée. Mais partir à ce moment-là me paraissait trop dur. Je sentis les fine mains de Yumi serrer les mienne plus fort. Elle avait peut-être raison : il devait être temps qu'on rentre, surtout pour elle. J'acquiesçait donc silencieusement grâce à un mouvement de tête en la regardant, un léger sourire que je voulus rassurant sur mes lèvres.

- Je pourrai te tenir la main en marchant ? J’aime avoir ta main dans la mienne, mais si tu ne veux pas, ce n'est pas grave, je comprendrais.

Je me mis à réfléchir à la situation. J'avais très envie, moi aussi, de garder ses mains dans les miennes. Mais en ville le risque était très grand, voire trop, pour qu'on se le permette. Je fermai les yeux pour mieux visualiser le pour et le contre de cette requête. En les rouvrant, je lui répondis doucement :

- Tu prendras ma main quand nous serons prêt de l'école. Il y aura moins de risque là-bas que mes ennemis aient l'idée de s'en prendre à toi.

Je mis mes mains dans mes poches pour m'empêcher de me contredire en lui prenant les siennes ou la tenir pas la taille, et je me mis en route vers la sortie du cimetière.
Pendant tout le trajet, nous marchâmes tranquillement, l'un à côté de l'autre. Nous ne fîmes aucune mauvaise rencontre et je ne vis personne qui aurait pu nous surveiller. Mais j'étais resté sur le qui-vive au cas où un incident venait à se produire. Je ne me détendis que lorsque le château qui nous servait d'académie fut en vue. Ce ne fut qu'à ce moment-là que je sortis une main de mes poches pour prendre celle de Yumi. Ce contact me soulagea, en quelque sorte. Je n'aimais pas être loin d'elle. Je devais avoir besoin de temps pour prendre mes marques, pour commencer cette nouvelle vie qui s'annonçait.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Invité le Mer 01 Juil 2015, 00:49

Quand je le vis fermer les yeux pour réfléchir à sa réponse, je me dis qu’il devait être très mignon, endormi. Et j’imaginai un Yasushi endormi paisiblement, allongé dans son lit. Je devais avouer que je trouvais ça totalement attendrissant. Ma visualisation cessa quand il me répondit.

- Tu prendras ma main quand nous serons prêt de l'école. Il y aura moins de risque là-bas que mes ennemis aient l'idée de s'en prendre à toi.

Je lui souris, voulant lui transmettre que je comprenais. Si il avait des ennemis violents et qu’il avait peur pour moi, j’exécuterais ses recommandations. Je n’avais aucune raison de m’opposer à ce qu’il disait, tout simplement car il savait mieux que moi les risques qui auraient pu être encourus. Il mit ses mains dans ses poches, et je le suivis jusqu’à l’académie.
Mon cerveau était la proie de milliers de pensées. Nous marchions, mais je ne faisais pas du tout attention au chemin que nous empruntions. Je voyais bien que Yasushi n’était pas détendu, mais je n’arrivais pas à me dire autre chose que « Vous vous aimez » ou « Il m’a embrassée ». J’étais sur un petit nuage. Et quand l’académie se dessina au loin, il me prit la main. Là, je ne pouvais être plus heureuse. Ce n’était pas un rêve, il était réellement là. Je regardai sa main en souriant. Je n’avais jamais eu le temps de rêver vraiment de l’amour. Mais j’étais certaine que si je l’avais fait, je n’aurais pas pu imaginer qu’un garçon comme ça serait avec moi. C’était une bonne surprise.

Après avoir passé la porte de l’académie, je marchais plus près de lui. Là, je ne risquais plus rien, non ? J’avais envie de le sentir près de moi, mais je ne voulais pas trop le coller non plus. Je n’aurais jamais pensé que cette journée se passerait comme ça.
Inconsciemment, mon rythme ralentit. Je n’avais pas envie de le quitter, j’aimais trop être avec lui. Puis ce qui devait arriver arriva, nous arrivâmes devant la porte de la maison Emeraude. J’eus un pincement au cœur. Je n’avais pas envie de le laisser là, mais je n’avais pas le choix.
Debouts devant la porte, l’un en face de l’autre, nous nous regardions. Je pris ses mains, me mis sur la pointe des pieds et l’embrassai tendrement. Puis je le pris dans mes bras, tout doucement. Je lui caressai doucement la joue en lui disant « Bonne nuit mon amour », un peu rouge. Il me répondit, m’embrassa de nouveau, puis s’éloigna. Je n’aimais pas le voir de dos, pour la bonne raison que cela voulait dire qu’il s’en allait. Je le regardai marcher vers son dortoir, puis je rentrai dans le mien. Je n’allais pas dormir de la nuit, trop euphorique de ce qui m’arrivait.
Je t’aime Yasushi, pensai-je en m’endormant.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des souvenirs douloureux [Pv Yumi J. - FIN]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum