Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 4/6/2015, 15:43

Enfin! Enfin j'avais pu me libérer de cette machine infernale qu'étaient les cours pour aller rendre tranquillement visite à mes gamins. J'aurais voulu les voir plus tôt, mais à chaque fois il y avait eu un évènement qui m'en avait empêché. Tant et si bien je j'ai cru avoir la poisse.
Habillé d'un jean à l'air usé, d'un tee-shirt simple, non moulant, couleur taupe et de mes baskets noires, je marchais tranquillement dans les rues en regardant autour de moi. Les mains dans les poches, j'observais les passants et commerçants. J'essayais de savoir si des vols avaient été commis. J'écoutais donc aussi ce qui se disait. Dans le même temps, j'achetai quelques denrées pour faire une surprise. C'était aussi une récompense parce qu'aucune plainte n'était faite. J'étais fier.

Après quelques minutes de marche, j'arrivais enfin dans une ruelle vide de monde, l'entrée du repère. Je me mis à regarder autour de moi pour vérifier que personne ne me regardais. C'est là que je la vis. Toujours aussi petite. Toujours aussi brune. Et ses yeux étaient encore de couleur magenta. Je soupirai : devais-je aller la voir? Cela ne me semblait pas très utile. De plus, si elle venait à voir ma main droite qui portait toujours son bandage de fortune, certainement que j'en verrai des vertes et des pas mûres. Mais n'avais-je pas l'habitude de cela?

Après un temps de réflexion, j'émis un nouveau soupir avant de me diriger vers elles, ma main droite dans la poche de mon jean pendant que l'autre portait mes denrées. J'avais envie de voir mes gamins... mais j'étais curieux de savoir si elle m'avait suivi.

- On ne fait que se croiser en ce moment. lui dis-je sans ménagement et sans la prévenir de ma présence. Que fais-tu là?

Je l'observai, curieux de sa réaction. Quelle sera-t-elle lorsqu'elle verrait mon air froid? Aura-t-elle peur? Ou, sera-t-elle surprise? Agréablement ou désagréablement?


Dernière édition par Yasushi le 26/6/2015, 18:08, édité 1 fois


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 4/6/2015, 18:30







Le côté caché de la ville




Hu... c'était vachement embêtant ça. Je l'avais même pas vu venir. C'est possible d'avoir une crise cardiaque à 16 automnes ? Il pouvait quand même avoir la politesse de faire connaître sa présence non ? Enfin, je passais parce que je m'en fichais un peu. Tant que je ne disparaissais pas au beau milieu de la ville... qui, en passant, était totalement vide là où nous nous trouvions. J'aurais donc pu disparaître sans que personne d'extérieur à l'Académie ne sache. Bon à savoir.

- On ne fait que se croiser en ce moment. Que fais-tu là?

Ce que je faisais là... je remontais mon parcours jusqu'à, à peu près, cinq minutes de la sonnerie...

Je m'ennuie. Pourquoi ce prof a-t-il une voix aussi monocorde ?... Pourquoi les élèves l'écoutent ?... Va y avoir un contrôle ?... Ah non. Pff... Tiens, où j'ai mis mon carnet à dessin ? Mince, il est au dortoir... J'en profiterais pour aller me changer, j'en ai marre de l'uniforme. Tiens, y'a plus personne dans la salle... Même pas le professeur... Bon aller, apparemment ça à sonner, faut y aller. Je rase les murs, comme d'habitude mais je suis trop pressée pour glisser dans mon monde intérieur. Ah, voilà. Les escaliers du dortoir... Voilà, les affaires sur le lit, on se change vite fait avec la tenue préférée et on prend les crayons ainsi que le carnet... Non. Ce n'est pas possible. Encore ?... Il va falloir retourner en ville...

Et me voilà dans cette ruelle vide avec Yasushi, moi un carnet du côté où il ne voit rien et lui, une main dans la poche, en mode décontracté. Etait-il passer à l'infirmerie comme je lui avais dit ? Fort peu probable, tant pis pour lui. Cette fois, je savais que je n'avais pas à sourire, j'avais l'impression qu'il n'en avait pas besoin. Je levais la main et lui montrais son contenu.

- Je venais acheter un carnet de dessin. Toi, tu fais quoi ?

Je fus interrompu par un petit enfant pas plus haut que trois grosses pommes rouges qui arrivait en courant. J'analysais rapidement sa lumière. Elle ressemblait à celle de Yasushi et aux personnes dans le besoin. Un orphelin ? Yasushi avait l'air de le connaître. Yasushi serait-il lui aussi un orphelin ? Si c'était le cas, nous avions bien plus en commun que ce qu'il pouvait probablement croire...


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 4/6/2015, 20:00

La petite brunette ne me souris pas. Bon, au moins elle ne se forçait pas. C'était déjà pas mal. Pour répondre à ma question, elle me montra un carnet en me disant :

- Je venais acheter un carnet de dessin. Toi, tu fais quoi ?

Ok, un outil à dessins, chose qui n'était pas faite pour moi. Je détournai donc le visage dans l'espoir de voir un de mes monstres. Mais personne n'était à l'horizon... Je poussai donc un soupir avant d'avoir la volonté de lui répondre, mais je ne le pu car voilà qu'arrivait un de mes mômes. C'était un des plus jeunes. Brun aux yeux marrons, il était arrivé là deux mois auparavant. D'un tempérament impatient mais avec un naturel trop gentil, je l'avais prit sous mon aile dès que je l'avais trouvé. Il couru jusqu'à moi tendis que je sortis ma main de ma poche pour pouvoir prendre le gamin dans mes bras, le sourire aux lèvres.

- Yasushi!! m'appela-t-il alors que je l'élevais dans les airs

- Alors bonhomme, je t'ai manqué? lui demandai-je quand je l'eus installé dans le creux de mon bras droit.

- Ne repars plus! Les autres sont méchants avec moi...

Je ne ris pas. Je ne voulais pas lui faire croire que je resterais et j'étais inquiet. A bien le regarder, il semblait en bien piteux état. Pour garder un semblant de calme, et pour pas laisser la jeune fille seule, je lui répondis :

- Si je suis ici, c'est pour m'occuper un peu des orphelins dont je suis le gardien. L'école m'empêche de les protéger comme je le devrais... Tu veux voir?

Sans plus attendre, le petit était parti en courant. Certainement pour prévenir les autres. En ce cas, ils n'étaient pas dans la planque.


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 5/6/2015, 19:44







Le côté caché de la ville




Le petit garçon était brun. Je ne vis pas grand chose que déjà il était soulevé par Yasushi. Ce tableau me rappelait tellement de chose. Tellement de chose que je voulais repousser tout au fond de mon subconscient. Pas oublier ; repousser, pour le moment. Tout ce que je remarquais était le sourire de Yasushi. Il savait sourire, lui. Son sourire rendait sa lumière un peu plus claire. C'était sûrement à cause de ce sourire, que je ne revêtis pas le mien. Je croyais que mon sourire assombrit ma lumière et je ne savais pas si c'était une bonne ou une mauvaise nouvelle. De toute façon, je n'étais pas la plus à plaindre dans ce monde si gris.

- Ne repars plus ! Les autres sont méchants avec moi...

Les souvenirs n'étaient apparemment pas d'accord sur le fait de rester coincés dans mon subconscient. Ils revinrent plus violemment et j'eus le temps de revoir une scène à laquelle je participais.

Nous étions en Amérique de Sud, je ne savais plus trop où exactement. Le village était très accueillant et les habitants, chaleureux. Les enfants étaient un peu turbulents, je crois que j'avais vers cinq automnes. Je jouais avec les autres enfants à cache-cache, lorsque, près de ma cachette, j'entendis des bruits suspects. J'étais alors tout aussi curieuse que maintenant mais je le faisais plus rapidement savoir. J'allais vers la provenance du bruit et découvris une petite fille qui pleurait. Je lui avait pris la main et l'avais emmener avec moi vers les autres. Au début ils n'étaient pas d'accord, la fillette était trop jeune mais comme j'étais l'invitée et que ça ne les dérangeaient visiblement pas beaucoup, ils acceptèrent rapidement. La petite fille m'avait remercié mais j'étais moi aussi trop jeune pour comprendre la brève méchanceté des autres enfants.

Je repoussais le souvenir et me réintégrais à la réalité. Yasushi ne souriait plus mais il laissa redescendre l'enfant avant de m'expliquer rapidement :

- Si je suis ici, c'est pour m'occuper un peu des orphelins dont je suis le gardien. L'école m'empêche de les protéger comme je le devrais... Tu veux voir ?

Un gardien... un père... un grand-frère... quelqu'un qui protège quelqu'un d'autre. Ce que faisait Yasushi ranimait en moi des sentiments enfermés. Je ne savais plus quoi penser. Le gosse était partie tandis que je songeais. Je hochais la tête, me souvenant qu'il m'avait posé une question puis j'y répondis à l'oral :

- Oui, montres-moi ceux que tu protèges...

Je ne fit aucun commentaire, mais j'avais vu sa main lorsqu'il avait porté l'enfant. Il n'était pas passé à l'infirmerie.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 5/6/2015, 22:54

Lorsqu'elle me demanda :

- Oui, montres-moi ceux que tu protèges...

Je ne me fis pas prier. Je lui fis un signe de la tête pour qu'elle me suive et je me mis à marcher, ma main droite de nouveau dans ma poche tandis que l'autre tenais toujours la surprise des enfants. C'est ainsi que nos partîmes dans la direction qu'avait prise le p'tit gars brun.

Pendant quelques minutes, nous fumes entourés par des murs en briques grossières des maisons. Ces petites rues étaient le repère et terrain de jeu préféré des enfants perdus et sans parents. Pratiquement personne ne venaient par là, ce qui leur laissait pas mal de liberté. Mais c'était aussi là qu'une sorte de guerre des clans se déroulaient. Sans parler des hiérarchies foireuses de certains d'entre eux...

Enfin, nous trouvâmes mes gamins : une dizaine d'orphelins qui avaient jurés de ne pas taper autrui et de ne pas voler. J'étais beaucoup pour eux. Cependant, je leur avais demandé de ne pas dire que nous étions une famille. Ce mot me faisait froid dans le dos... Quand ils me virent, ils crièrent tous en se dirigeant vers moi, et Riley qui n'était pas loin. Quelle joyeuse cacophonie! On ne comprenait que quelques bribes de phrases qui n'avaient ni queue ni tête. Je souriais d'un sourire à la fois joyeux et gêné. J'étais extrêmement heureux de les voir, malgré que leur état faisait naître en moi une colère indescriptible. Mais la présence de Riley et le fait que l'attention des enfants commençaient à aller vers elle était un peu gênant à ce moment là. Je me relevai donc, pris une grande inspiration et je fis d'une voix forte et imposante :

- Un peu de calme s'il vous plaît sales gosses! Je vais vous présenter cette jeune fille mais pas tant que vous ne serez pas calmés!

Je n'eus pas à le répéter. A peine eus-je terminé ma phrase qu'ils se mirent en rang, assis, devant moi et ma camarade.

Alors, je vous présente Riley qui est dans la même école que moi.

Bonjour Riley! répondirent-ils à l'adresse de la jeune fille.

- Ensuite... ma mine s'assombrit de façon visible, n'effrayant nullement les orphelins qui se doutaient l'origine de ma colère, qui vous a mis dans un tel état en quelques jours?

Le petit qui m'avait accueillit vint me tirer mon tee-shirt. Je m'abaissai à son niveau et il me murmura à l'oreille deux mots : La Brute. Oui, c'était logique. J'ai donc ravalé ma colère et je leur souris de manière réconfortante :

- Je vous promets de lui faire payer pour ça. Mais, en attendant, qui veux un bonbon?

Je levai au-dessus de ma tête le sac en plastique avant de faire la distribution alors qu'ils étaient tous la main levée en clamant :

Moi, moi, Yasu', Moi!!

Après cet épisode joyeux, je revins vers Riley et lui dit :

- Je tente de leur donner une chance de survivre. Vivre dans la rue, pour des enfants comme eux, c'est très dur. Je le sais pour l'avoir vécu. De plus, je ferais tout pour leur éviter d'avoir... une famille.

Ce dernier mot me fit avoir des sueurs froides et des frissons. Des mauvais souvenirs tentèrent de remonter à la surface et, pour les occulter, je me mis à regarder les enfants. L'ensemble de mon visage était redevenu froid, glacial. Non, je ne voulais pas qu'ils vivent ce que j'avais connu!


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 7/6/2015, 20:53







Le côté caché de la ville




Nous avions marché un peu avant d'arriver devant une dizaine de gosses que je supposais orphelins. Ils avaient l'air tous très content de voir Yasushi, et vu qu'il m'avait dit qu'il était leur gardien, cela n'avait rien d'étonnant. Lorsque l'attention des enfants se focalisèrent peu à peu sur moi, je dus respirer doucement pour ne pas disparaître. Voir des gosses comme ça me rappelait les voyages et les villages. De plus, j'avais perdu mon véritable sourire et faire le faux pouvait ne pas être une bonne idée. J'étais donc assez angoissée mais je me maîtrisais assez pour que personne ne le voit.

Yasushi leurs demanda de se calmer avant de me présenter. Les enfants me saluèrent tous en chœur puis je vis nettement l'expression de mon camarade se dégrader. Il les questionna sur le responsable de leur état et ce que le garçon lui chuchota à l'oreille ne dut pas lui plaire. Mais il dit seulement qu'il allait les vengés et qu'il avait des bonbons pour eux. Pendant que les orphelins mangeaient leur surprise, Yasushi se tourna vers moi pour m'expliquer une fois de plus :

- Je tente de leur donner une chance de survivre. Vivre dans la rue, pour des enfants comme eux, c'est très dur. Je le sais pour l'avoir vécu. De plus, je ferais tout pour leur éviter d'avoir... une famille.

Yasushi avait donc effectivement vécu dans la rue, cela confirmait ce que je pensais depuis peu : il était orphelin. Mais un orphelin qui ne voulait pas d'une famille, vu le dégoût que lui inspirait ce mot en cet instant. Son visage redevint vite impassible lorsqu'il regarda les enfants. C'était-il passé quelque chose de traumatisant lorsqu'il vivait encore avec sa famille ? Il avait l'air de ne pas avoir le sens de cette valeur en très haute estime. Je ne pouvais pas comprendre, j'avais eu... une vie assez heureuse avant. J'avais bien essayer de m'adapter à l'orphelinat après mais cela avait été très... compliqué. Seulement l'orphelinat donnait aussi une chance aux enfants de réussir leur vie, et pas uniquement de survivre.

Je ne savais pas exactement ce qui était le mieux en cet instant. Lui demander s'il voulait parler de son traumatisme vis-à-vis des familles ou ne rien dire du tout par rapport à ça. Je n'étais vraiment pas bonne conseillère et je ne savais pas régler une crise. Et puis, on ne se connaissait pas. Et mince ! Fichue petite voix. Cela faisait longtemps que je ne l'avais plus proposé, mais voir des enfants dans cet état... Je regardais Yasushi après un ultime examen de la bouille des orphelins puis lui proposait :

- Je peux t'aider à t'occuper d'eux, si tu veux. J'ai déjà fais ce genre de chose auparavant.

Ne pas encore lui parler de sa famille mais y songer me semblait plus sage pour l'instant. Il y avait un public, et je savais que personne n'aimait se donner en public lorsqu'il s'agissait de sentiments. Si il acceptait mon aide, je pourrais peut-être en savoir plus. Si non... nous ne ferions juste que nous croiser, rien de plus.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 7/6/2015, 22:15

Pour éviter à la peur de s'insinuer en moi et de m'envahir, je me concentrai sur les enfants qui continuaient à se partager les bonbons. J'étais content, malgré les apparences, qu'ils ne se battent pas et qu'ils distribuent entre eux leur cadeau équitablement. Même le dernier venu du groupe, avec lequel j'avais dû sévir pour qu'il arrête de voler, ne chapardait pas. Au contraire, il observait ses camarades et prenait docilement ce qui lui était donné. Quelle fierté pour moi de les voir agir ainsi! Grâce à cela je pus enfin passer l'éponge sur mon passé. Oui, mais... pour combien de temps?

- Je peux t'aider à t'occuper d'eux, si tu veux. J'ai déjà fais ce genre de chose auparavant.

Mon cerveau, perdu au milieu des pensées qui se bousculaient dans ma tête, mit du temps avant de réaliser que Riley m'avait parlé. Et, lorsque je compris enfin ce qu'elle me proposait, je ne sus pas quoi penser. J'avais envie de tomber au sol alors qu'un poids semblait être retiré de mes épaules. Mais, d'un autre côté, que lui donnerais-je en retour? En me retournant vers elle, je n'avais plus ni peur, ni expression dure, froide ou glaciale... Non, ma surprise avait réussis à dérider mes traits comme la joie le fis plus tôt.

- Tu veux... m'aider? Désolé, mais je n'ai pas l'habitude qu'on me propose de m'aider.

Le rouge monta à mes joues et je me mis à jouer avec mes cheveux à l'aide de ma main droite. J'étais partagé entre différents sentiments que je n'arrivais pas à démêler et j'étais gêné à cause de cela. Puis, après avoir fermé les yeux pendant quelques instants, je réussis à reprendre mon air impassible. Je regardais les enfants en demandant :

- Que proposes-tu de faire pour eux?


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 10/6/2015, 19:39







Le côté caché de la ville




Je l'observais attentivement tout en attendant sa réponse. Il ne répondit pas tout de suite, ne semblant pas réaliser puis la surprise se peignit peu à peu sur son visage. Ce que j'avais dis était si improbable que cela ?... ou alors je l'avais mal dit et-

- Tu veux... m'aider ? Désolé, mais je n'ai pas l'habitude qu'on me propose de m'aider.

O.K. Il n'était juste pas habituer à être aider. Pourquoi rougissait-il ? Il était gêné ? Encore une pièce de sa personnalité que je découvrais. Il regarda à nouveau les enfants en recouvrant un visage lisse de toutes expressions avant de me demander ce que je proposais de faire pour eux. Bon alors... que pouvais-je bien faire pour les aider... Ou plutôt, que faisais-je pour aider les villageois et les personnes dans le besoin... ?

- Je sais recoudre des vêtements et je peux me trouver un petit job pour pouvoir leur acheter de quoi se nourrir.

Je me creusais la tête pour savoir ce que je pouvais faire d'autre mais, pour le moment, je ne trouvais pas. C'était assez frustrant. De plus, je me demandais aussi dans quoi j'allais pouvoir travailler. Il y avait tellement de métier ! Que faisait la plupart des jeunes comme boulot... ? Kyle m'avait dit qu'il était coursier. Et qu'il avait un ami travaillant dans un restaurant je crois. Ça me semblait un bon début.

Même si laisser des enfants dans la rue comme ça, je n'aimais pas trop, ce n'était pas à moi de décider. Alors j'allais laisser faire et voir si tout se passait bien. Est-ce que les orphelins allaient à l'école ? Comment se nourrissaient-ils lorsque Yasushi n'était pas là ? Où dormaient-ils ? Malgré ma nature de ''j'veux pas d'ennuis'', ces questions me trottaient dans la tête et ne voulaient pas me lâcher. De l'inquiétude sûrement futile puisque ces enfants devaient bien vivre depuis que Yasushi était à l'Académie. Pour l'instant, juste observer les choses, c'était ce qui me semblait le mieux. Pour l'instant.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 10/6/2015, 20:53

Riley prit un temps pour réfléchir à la question que je lui avais posée avant de me répondre :

- Je sais recoudre des vêtements et je peux me trouver un petit job pour pouvoir leur acheter de quoi se nourrir.

Sa première solution me parut une bonne idée. Quant à l'histoire du petit job... Je ne voulais pas qu'elle se prive de son temps libre pour des personnes comme nous. D'autant plus que je travaillais déjà pour les nourrir. Et, de leur côté, ils apprenaient à vendre des bricoles trouvées. Ainsi, ils apprenaient à vivre par eux-même sans voler.

Laissant les enfants à leurs jeux, ce qui les dispersait dans les couloirs formés par les maisons qui nous entouraient, je m'approchai de ma camarade. J'avais certainement l'ai inquiétant : je ne souriais pas et n'avais aucune expression. Puis, je sortis les mains de mes poches avant de m'accroupir devant elle. Ainsi je fus à peu près à sa hauteur, ce qui me permit de lui prendre ses deux joues et de les tirer. Tout en faisant ça, je lui fis :

- Pour pouvoir trouver un job, faudrait déjà que tu sache sourire, vraiment.

Je la lâchais, me relevai pour me placer de sorte qu'elle me voit de profil puis continuai :

- Je m'occupe de l'argent pour les nourrir, et eux aussi. Par contre, je veux bien que tu m'aide à leur raccommoder leurs fringues. Et... si ce n'est pas abuser de ta gentillesse, j'aimerais que, si l'envie t'en prend, venir voir comment ils vont. Enfin, ce ne sera que s'ils l'acceptent! Et me rapporter s'ils se font tabasser.

Et, de mon côté, j'allais me faire une joie de punir tous ceux qui s'en prenaient à mes gamins!!


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 11/6/2015, 19:32







Le côté caché de la ville




Les enfants c'étaient comme qui dirait complètement désintéressés de notre présence et étaient partis jouer. Parfois j'en apercevais un dans les ruelles adjacentes. Je me demandais à quoi ils pouvaient bien jouer- Hey ! M-mais qu'est-ce qu'il faisait ? Il avait l'air sérieux, comme tout le temps, mais de plus près c'était un peu plus effrayant. Je suis si petite qu'il doit s'accroupir pour être à ma hauteur ? C'en serais presque blessant si il n'était pas entré dans mon espace.

Mais pourquoi il faisait ça ? Ça faisait mal en plus. Et je devais avoir une tête idiote. Tirer mes joues, comme ça, c'était pas génial, vraiment. J'avais l'impression d'être une gamine.

- Pour pouvoir trouver un job, faudrait déjà que tu saches sourire, vraiment.

Pas besoin, les gens ne se rendaient même pas compte que c'était un faux. Enfin, la plupart des gens ne s'en rendaient pas compte. De plus, la plupart des gens ne savaient pas regarder, c'était pour ça. Lewis savait le faire mais visiblement pas assez puisque j'avais réussi à le duper un bon nombre de fois. Yasushi me lâcha les joues et se releva. J'en profitais pour les frotter, histoire de diminuer les picotements. J'étais sûre d'avoir les joues rouges maintenant. Mais ce geste était normalement un geste d'affection, non ? J'avais vu certaines mères le faire à leurs enfants.

- Je m'occupe de l'argent pour les nourrir, et eux aussi. Par contre, je veux bien que tu m'aide à leur raccommoder leurs fringues. Et... si ce n'est pas abuser de ta gentillesse, j'aimerais que, si l'envie t'en prend, venir voir comment ils vont. Enfin, ce ne sera que s'ils l'acceptent! Et me rapporter s'ils se font tabasser.

Je ne savais pas si on pouvait appeler ça de gentillesse puisque c'était la voix de mes parents que je suivais mais libre à lui de dire ce qu'il voulait. Ensuite, cette histoire de passage à tabac m'inquiétait. Comment les gosses pouvaient-ils se défendre lorsque Yasushi n'était pas là et qu'ils se faisaient taper ? Ils ne devaient pas être très âgés, je dirais sept, huit voir peut-être neuf ans pour les plus grands. Ils ne pouvaient pas déjà savoir se battre ! Bon, en même temps, il y avait des personnes qui ne le savaient pas non plus alors qu'ils étaient adultes. Moi-même je ne savais pas me battre. Il serait peut-être temps d'envisager l'idée d'essayer d'apprendre. Sauf que j'étais une pacifique, je n'étais pas vraiment pour la violence.

- C'est d'accord. S'ils sont d'accord, tu penses que je pourrais passer les voir quels jours ? Et vers quelle heure ?

Je venais d'y penser en me rappelant des mains de Yasushi mais je pourrais aussi panser un peu leurs plaies. Ça ne leurs ferait pas de mal, en plus d'avoir des vêtements propres et complets.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 11/6/2015, 22:31

Je n'eus pas à attendre très longtemps pour qu'elle me donne une réponse. Et, étrangement, celle-ci ne m'étonna pas plus que ça :

- C'est d'accord. S'ils sont d'accord, tu penses que je pourrais passer les voir quels jours ? Et vers quelle heure ?

Pourquoi, depuis que j'étais entré dans cette académie, s'intéressait-on soudainement à nos sorts? Le plus étrange était que ces personnes ne connaissaient absolument rien à la vie menée par un enfant dans la rue. Elles n'imaginaient pas qu'on puisse se battre pour un quignon de pain moisi ou pour une place pour dormir. Rien que le fait que je protège des enfants sans mettre en place de hiérarchie était mal vu par les autres groupes. Je pouvais notamment citer celui de La Brute.

Il fallait que je réponde à Riley, lui expliquer la situation, entre autres. Mais il ne fallait pas que je l'effraie, ou me mette en colère. Je me souvenais de ma réaction envers Appia, une jeune fille qui avait eu le malheur de prétendre connaître la vie que nous menions ici. Je m'en voulais, même si je ne me l'avouais pas. Et je ne voulais pas recommencer les mêmes erreurs. Je pris donc mon temps pour détacher chacune de mes phrases et me concentrai sur le ton de ma voix en répondant :

- Je ne pense pas que ça leur pose de problème. Surtout si tu leur dis que tu viens de ma part. Ça leur fera plaisir. Ensuite, va les voir quand ça t'arrange. Quand tu as le temps. J'ai peur qu'il leur arrive quelque chose de fâcheux en mon absence et de ne pas pouvoir être là...

Bon ! Tout en gardant mon masque de dureté, j'avais réussis à lui dire ce que je devais d'une voix calme. Ce qu'il me restait à faire, c'était faire passer le message aux gamins et passer un savon à mon ennemi. Cette idée me fit taper du poing ma paume droite, ce qui provoqua une douleur. Je supportais cette dernière sans rien dire. Pour une raison que j'ignorais, je voulais me faire mal, ressentir de la douleur. C'était comme si je ne pouvais plus m'en passer. Mais c'était loin d'être ce qui me préoccupait le plus.


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 15/6/2015, 14:27







Le côté caché de la ville




Il mit du temps à me répondre, et lorsqu'il le fit, j'eus l'impression qu'il cherchait ses mots, comme incertain de ce qu'il fallait dire :

- Je ne pense pas que ça leur pose de problème. Surtout si tu leur dis que tu viens de ma part. Ça leur fera plaisir. Ensuite, va les voir quand ça t'arrange. Quand tu as le temps. J'ai peur qu'il leur arrive quelque chose de fâcheux en mon absence et de ne pas pouvoir être là...

Voilà, j'avais pu faire un deuxième pas dans la voix que mes parents avait emprunté. Mon premier pas étant mon sourire, et il n'était pas fameux. Mais ce second serait peut-être plus fructueux. Je n'avais pas beaucoup d'ambition, je ne savais même pas ce que j'allais faire après l'Académie, mais si je pouvais aider un peu les autres comme mes parents avant moi, ce serait toujours ça de prit.

Yasushi avait dit "quelque chose de fâcheux". Cela m'interpella. Bagarre, racket, vol, autre chose dans ce genre là ? Ce n'était pas parce que je serais là, avec eux, que rien ne se passerait. Au contraire, je suis facilement nerveuse et je ne sais pas me battre. Autant dire qu'à part les aider, recoudre leurs vêtements et panser leurs plaies, je ne saurais pas faire grand chose. Surtout que je n'étais pas franchement intimidante comme fille. Le rire d'un orphelin me coupa dans ma réflexion et me mena à autre chose. Je voulais les dessiner. Yasushi, les orphelins, leur lumière si semblable, leur quartier. Mais je n'avais qu'un carnet et pas de crayon. Alors je gravais ce décor dans ma mémoire, bien que je savais que je pouvais et que j'allais sûrement revenir.

- Merci de ta confiance mais, tu sais, si quelqu'un leur cherche des embrouilles, je ne pourrais pas les défendre comme toi.

C'était vrai, je ne savais pas me battre, je n'avais jamais eu à me battre. Je m'étais interposé une fois entre un groupe et sa victime. Ça avait mal fini. Pour Elliot, pour moi. Mais aussi pour mes camarades de l'orphelinat qui s'étaient fait punir salement par Lewis. Ils s'étaient excusés devant moi et devaient le faire devant Elliot mais ce dernier était déjà parti. À l'époque, je ne savais pas pourquoi. Maintenant, plus j'avançais dans le temps et plus je rencontrais de personne de l'Académie, plus je me rendais compte que je n'avais visité qu'un huitième de ce monde si gris, si triste.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 15/6/2015, 14:50

Comment allais-je pouvoir faire comprendre à La Brute et son groupe qu'il fallait laisser le mien tranquille? D'après ce que j'avais vu, le passage à tabac ne fonctionnait pas. Et, d'après Himiko, une fille que j'avais rencontrée avant d'entrer à l'Académie, il faisait certainement ça pour m'atteindre. Il allait falloir trouver une solution radicale. Aller trouver la police n'apporterait que des ennuis. Et si je prenais la décision de les emmener à l'orphelinat, deux choses me faisait peur.

- Merci de ta confiance mais, tu sais, si quelqu'un leur cherche des embrouilles, je ne pourrais pas les défendre comme toi.

- Je m'en doutais un peu. lui répondis-je. C'est pour ça que je cherche une solution plus radicale. Mais les inconvénients que celles qui me viennent ne sont pas acceptables. Je refuse de faire appel à la police ou de les mettre à l'orphelinat. Mais je ne vois pas ce que je peux faire d'autre. Alors, en attendant, je les protège comme je peux.

Je respirai un grand coup pour me calmer. Puis, une fois que ce fut le cas, je me tournai vers Riley pour essayer de la rassurer :

- Et puis, ils ont pour ordre d'aller chez notre bienfaitrice si jamais quelque chose se passait mal. Il s'agit d'une aubergiste qui tient une boutique à la limite du quartier animé et du quartier animé. Pour toi, tout ce que je demande, c'est juste de me tenir au courant. Si tu as envie de faire autre chose pour le bien des gosses, tu as carte blanche. Mais ne fais pas que ça. Je ne veux pas que tu te prive pour nous.

Je ne voulais pas aller à l'auberge pour le moment pour la lui faire visiter. J'étais trop énervé pour suivre des règles. Je me posais beaucoup de questions et je n'aimais pas réfléchir, même si je ne faisais que ça depuis quelques jours.


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 23/6/2015, 12:16







Le côté caché de la ville




Bon, le fait de ne pas vouloir embarquer la police était... pas normal mais censé. Mais il disait encore qu'il refusait de les mettre à l'orphelinat. L'expérience d'avoir une famille l'avait-il tant traumatiser que ça ? C'en était effrayant. Moi, une fois rentrée à l'orphelinat, aucun adulte n'a voulu m'adopter, sois parce que j'étais trop grande pour faire la poupée à ces dames soit parce que mes yeux faisaient peur.

Il se tourna vers moi et m'avoua qu'ils avaient une ''bienfaitrice'' :

- Et puis, ils ont pour ordre d'aller chez notre bienfaitrice si jamais quelque chose se passait mal. Il s'agit d'une aubergiste qui tient une boutique à la limite du quartier animé et du quartier animé. Pour toi, tout ce que je demande, c'est juste de me tenir au courant. Si tu as envie de faire autre chose pour le bien des gosses, tu as carte blanche. Mais ne fais pas que ça. Je ne veux pas que tu te prive pour nous.

À la limite du quartier animé et du quartier touristique ? Ça me rappelait quelque chose... Je visualisais à peu près l'endroit. Mais oui ! J'étais passée devant cette auberge lorsque, avec Kyle, nous avions décidé de trouver un autre endroit un peu moins peuplé pour discuter. Cela m'avait marqué parce que la femme qui tenait cette endroit avait une lumière claire., certes avec ses pointes de gris foncé mais tout de même.

J'avais rater la suite de sa tirade mais avais capté la fin. Se priver pour eux ? Se priver de quoi ? De s'ennuyer ? Et puis, si ça se trouve, en les aidant, je pourrais enfin savoir si, plus tard, l'humanitaire m'irait comme boulot. Autant avoir de l'expérience et essayer tout de suite, je serais fixée comme ça.

- Ne t'inquiète pas pour ça.

Les cloches retentirent pas loin, m'empêchant de développer. Comme à mon habitude, je comptais le nombre de coups. Lorsque le silence revint, j'avais compter huit coups. Huit coups ?! Oh mon Dieu... Je savais que j'aurais du prendre une montre avant de venir ici.

- Hum... je dois y aller désolée. Je sais pas à quelle heure est le couvre-feu pour toi mais le mien est pour bientôt.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 23/6/2015, 22:16

A peine eus-je finis de parler que la jeune fille me répondit :

- Ne t'inquiète pas pour ça.

Je m'attendais à ce qu'elle m'en dise plus, mais elle ne le fit pas : elle semblait avoir été coupée par le son d'une cloche. Ce son m'était tellement familier que j'eus du mal à le remarquer. J'attendis donc avec plus ou moins de patience qu'elle reprenne la parole. Ce ne fut que là que je me rendis compte qu'effectivement les cloches avaient sonnées. Mais jusqu'à aller dire quelle heure il était... pas vraiment.

- Hum... je dois y aller désolée. Je sais pas à quelle heure est le couvre-feu pour toi mais le mien est pour bientôt.

Le couvre-feu? Je n'avais pas pris la peine de regarder s'il y en avait un. Et j'avais peur de laisser les petiots seuls sans avoir vérifié s'ils étaient tous à la planque. J'espérais aussi que La Brute ne savait pas où elle se trouvait. Sinon, les enfants n'auraient nul part où se cacher et ce serait catastrophique! J'avais aussi un autre problème que je ne souhaitais évoquer à personne mais auquel je commençais à penser beaucoup trop souvent. Mais, d'un autre côté, je ne voulais pas la laisser rentrer seule, sans défense.

- Peu importe à quelle heure est "mon" couvre-feu. Je vais te raccompagner avant de faire quelques vérifications. Je reviendrais à l'académie après.

Quelques têtes apparurent dans angles des rues. Les mômes. Je me mis à leur hauteur, accroupis, et leur souris. Ils vinrent m'entourant en courant et en parlant tous en même temps. Pourtant, quand je me mis à parler, ils se turent pour m'écouter :

- Je reviens après avoir ramené Riley. Je compte sur vous pour aller discrètement à la planque. Veillez les uns sur les autres. Je ne serais pas long.

Je me relevai et me tournai vers la jeune fille.

- On y va?


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 25/6/2015, 14:55







Le côté caché de la ville




Je ne comprenais pas vraiment. Il devait veiller sur ses orphelins et il voulait me raccompagner ? Je suppose qu'il avait quand même penser au fait que les enfants pouvaient se faire attaquer pendant qu'il me raccompagnait. Peut-être avaient-ils un refuge ? L'auberge, sûrement. Mais je sentais que j'étais inquiète. Ça faisait longtemps que je ne l'avais plus été à ce point. Les enfants, c'est important. C'est eux qui vont s'occuper du monde que les adultes laisseront. Quand je pense que certains n'ont aucun scrupule à les tuer.

Yasushi s'accroupit et je discernais alors les enfants qui étaient là. Je ne vis pas ce qu'il fit mais cela les attira vers lui automatiquement. Ils commencèrent à brailler tous en cœur mais quand il leur expliqua ce qu'il allait faire, ils se turent immédiatement. Ils hochèrent tous la tête, et je trouvais que le rôle de grand-frère que jouait Yasushi lui allait parfaitement. Il se releva tout en se tournant vers moi.

- On y va?

Je hochais la tête et nous nous mirent en route. Bon, personnellement, je me laissais un peu guider par Yasushi parce que je ne connaissais pas vraiment là où il nous avait conduis. Soudain, quelqu'un s'interposa entre la sortie de la ruelle et nous. Je tournais à moitié la tête dans un excès de paranoïa et je compris que nous ne pouvions pas partir. Moi, qui pourtant n'étais pas très vulgaire, ne pus m'empêcher de lâcher un « merde » à voix haute.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 25/6/2015, 15:28

En remarquant le hochement de tête de Riley, je me mis en route. Je marchais lentement, bien que sans hésitation, dans les ruelles pour que la jeune fille ne me perde pas. Ce n'étais pas le moment de la semer. Quand on ne les connaissait pas, ces petites rues souvent sombres étaient de véritables labyrinthes. Souvent, depuis mon arrivée, je m'étais demandé pourquoi elles avaient été créées. Certainement que cela avait un rapport avec l'histoire de la ville. Mais ne la connaissant pas, je n'avais pas de réponse.
Lorsque nous vîmes la sortie vers la rue principale qui était encore pleine de monde, quelqu'un nous barra la route. Une voix masculine et que, malheureusement, je reconnaîtrait entre mille, s'éleva :

- Yasushi! Comment vas-tu ma tête d'abruti?

Dans un geste protecteur, je mis le bras devant Riley qui me suivait. Cela avait deux significations : pour la jeune fille qu'elle devait rester derrière moi, pour mon interlocuteur qu'il n'avait pas intérêt à la toucher. Mon visage devait être effrayant en cet instant. Les sourcils froncés par la colère et le dégoût, tout mon être exprimait mon envie de me battre contre ce garçon grassouillet, sale et mauvais.

- La Brute, fis-je sur un ton froid.

- Oh, je vois! Tes petits protégés t'ont raconté que je les avais encore volés? Mais, tu sais, tu auras beau me battre, rien ne changera!

Je voyais son sourire mesquin. Son regard exprimait sa folie profonde. Il m'énervait profondément. Il faisait allusion qu'il avait toujours volé, même moi étant plus jeune, et que ce n'était pas parce que j'étais plus fort que lui qu'il allait arrêter.

- Dans ce cas, je n'ai qu'à te tuer, n'est-ce pas? lui répondis-je sans aucune émotion.

Je ne pensais pas vraiment ce que je disais. Mais je voulais lui faire assez peur pour qu'il déguerpisse. Malheureusement, je savais que ça ne serait pas aussi simple...


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 25/6/2015, 16:01







Le côté caché de la ville




Dès que celui qui nous barrait la route parla, je sus qui il était. C'était lui qui avait frappé les enfants. Yasushi se mit d'office devant moi, geste protecteur. Je ne voyais pas la tête que faisait Yasushi, ni celle de son interlocuteur qui était à contre jour. En cette instant, dans cette petite ruelle, avec deux personnes prêtes à en découdre, je redécouvrais la peur. Mais ce n'était pas le moment. Si je me faisais suffisamment oublier, peut-être que Yasushi n'aurait pas à s'inquiéter pour moi et il pourrait se concentrer sur son adversaire.

J'espérais juste qu'il n'utilise pas son pouvoir ici, de un c'était interdit mais surtout cela allait peut-être le désavantager si il l'utilisait trop. Je connaissais quelques trucs sur les pouvoirs offensifs, et plus l'utilisateur en usait, plus il était épuisé mentalement et physiquement. J'en avais déduis que c'était la même chose pour Yasushi.

L'interlocuteur barreur de passage clama que c'était bien lui qui avait volé les enfants et donc, passer à tabac. Cela m'agaça. Comment pouvait-on être fière d'un racket effectué sur plus petit que soit ? Même d'un racket tout court, de toute façon ! A la suite de sa phrase, j'en déduis que ce n'était pas la première fois et que Yasushi et lui avait souvent l'habitude de se battre. Mais ce n'était pas ça qui me fit le plus peur. Ce fut la phrase que Yasushi prononça ensuite sans émotion.

- Dans ce cas, je n'ai qu'à te tuer, n'est-ce pas?

Je ne dis rien, ne fis aucun bruit, ne bougeais même pas. Je crois même que j'avais retenu ma respiration, attendant que cette mascarade s'arrête, que Yasushi se tourne vers moi avec celui qu'il appelait ''La Brute'' et qu'ils me disent que c'était une blague. Dites moi que c'est une farce ! Mais aucun d'eux ne semblaient s'amuser, tout les deux paraissaient être encore plus sérieux que deux lions se battant pour leur territoire. Se battre à mort. Cette fois je n'avais plus peur, non. J'étais terrifiée. Parce que j'étais de retour dans cet étroit grenier sombre, où deux hommes en noir et armés étaient entrés alors que tout le monde dans le village était mort.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 25/6/2015, 16:44

Totalement concentré sur mon adversaire, j'avais oublié que je devais protéger une jeune fille qui se trouvait derrière moi. De plus, silencieuse comme elle était, je n'étais pas prêt de m'en rappeler. Je regardais La Brute avec des yeux qui lançaient des éclairs invisibles. Quand à mon interlocuteur, il se mit à rire aux éclats. Cette réaction n'eut pour effet que me mettre plus en colère. Je sentais main chauffer. Ça allait recommencer, j'en était certain. Mon pouvoir allait se manifester à cause de ma colère trop forte pour être contenue en une boule rouge sang.

- Allons, Yasushi, me fit-il en riant encore, bien que ce ne soit plus aux éclats, toi et moi savons très bien que tu es incapable de tuer!

- C'est vrai, lui répondis-je en tremblant de rage. Mais peut-être que cette fois tu sentiras passer ce que tu semble avoir oublié !

Le garçon ne rit plus. Il ne dit plus rien non plus. Peut-être avais-je touché un point sensible? J'aurais aimé que ce soit le cas. Mais son ton empli de rage me fit comprendre que si c'était le cas ça ne l'avait pas calmé :

- Toi... Si jamais tu me fais quoi que ce soit, tu ne t'en sortiras pas aussi facilement!

Je poussais un soupir avant de lui répondre :

- Si tu as si peur que je te fasse encore des misères, tu sais ce qu'il te reste à faire, bon à rien. Même des p'tiot qui ont la moitié de ton âge savent s'en sortir mieux que toi.

Cela lui suffit à se lancer vers moi pour me frapper. Bien que je le vis venir, il réussit à me frapper sur le côté gauche du visage. Je profitait qu'il soit près pour utiliser la boule de petite taille qui s'était formée dans mon poing. Pas plus grosse qu'une bille et rouge comme le sang qui coule dans nos veines, quand je la lançai discrètement, elle atterrit dans l'estomac de mon adversaire. Cela ne le brûla pas mais l'assomma pour un moment. Par contre, pour avoir gardé cette boule pendant quelques minutes, ma main droite était encore plus amochée. Le pansement que m'avait fait Riley, quant à lui, était noircit sur les bords qui laissaient voir ma paume.
Incapable de réagir, je regardais simplement La Brute allongé par terre qui gémissait un peu, preuve qu'il était encore en vie.


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 25/6/2015, 18:01







Le côté caché de la ville




Lorsque le dénommé La Brute s'esclaffa, je frissonnais. Je voyais bien la main de Yasushi, et la faible lumière qui s'en échappait ne laissait rien présager de bon.

- Allons, Yasushi, toi et moi savons très bien que tu es incapable de tuer!

- C'est vrai. Mais peut-être que cette fois tu sentiras passer ce que tu semble avoir oublié !

- Toi... Si jamais tu me fais quoi que ce soit, tu ne t'en sortiras pas aussi facilement!

- Si tu as si peur que je te fasse encore des misères, tu sais ce qu'il te reste à faire, bon à rien. Même des p'tiot qui ont la moitié de ton âge savent s'en sortir mieux que toi.

Leur dialogue était allé très vite, et si la première réplique et la seconde m'avait un peu réconfortée, la suite m'avait prouvée que ce n'était pas des enfants de chœur. Ne voulant pas voir ce qui allait se passer lorsque La Brute fonça sur Yasushi, je détournais la tête. Moi qui ne voulais plus jamais être confronter à de la violence, j'étais servie. Quelques mois auparavant, à l'orphelinat, et maintenant dans une ruelle. Je ne parlais même pas des violences inter-villages où on allait avec mes parents, en plus de la pauvreté, à cause de la pauvreté.

Il y eut deux bruits. Le premier m'informa d'un coup et le second que quelqu'un était tomber. J'osais un coup d’œil et lorsque je me rendis compte que ce n'était pas Yasushi qui était par terre, je regardais la scène dans son ensemble. C'était bien La Brute qui gisait sur le sol. Un instant j'eus peur qu'il soit mort puisque les paroles de Yasushi résonnaient encore dans mon esprit mais j'entendis sa respiration laborieuse et je pus me détendre. Rien qu'un peu. Je mis ma main devant mon visage pour étouffer un sanglot de soulagement et je sentis une larme coulée sur ma joue. Je l'effaçais vivement. Pleurer ne servirai à rien. Il y avait des millions de gens plus malheureux, à commencer par ces orphelins que nous venions de quitter.

Je mis quelques secondes à me ressaisir puis je regardais Yasushi. Allait-il frapper La Brute encore et encore pour lui faire passer le message ou allions-nous partir ? Je remarquais que son bandage ne tiendrait pas très longtemps. Depuis notre rencontre dans ce couloir je gardais toujours du tissu dans mon sac.

- Yasushi ?

Ma voix m'avait fait défaut. Elle avait montré que j'avais eu peur. Je maudissais ma voix.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 25/6/2015, 20:09

Je n'entendais rien. Je ne voyais pas la réalité. Devant moi, ce n'était plus La Brute qui gisait, mais une femme dans son sang. Mais pas n'importe laquelle. Elle venait de mes souvenirs que je tentais désespérément d'oublier. Cette vision me faisait peur. Est-ce que tout avait recommencé?
J'allais commencé à paniquer quand une voix me tira de mes pensées :

- Yasushi ?

Je me tournais, désorienté. Je vis la jeune fille brune qui m'accompagnait : Riley. Je mis du temps avant de me rendre compte où je me trouvais, ce que nous faisions et qui était allongé près de nous.

- Riley... murmurai-je dans un souffle.

L'image de la femme gisant dans son sang était toujours présente dans mon esprit, ne me permettant pas de rester le même. Je me sentais tremblant. Sur mes joue, quelque chose coula. C'était humide et laissais un fin sillon froid. Des larmes. Je pleurais silencieusement sans pouvoir me retenir. Je mis ma main gauche sur mon visage et me laissais aller dos contre le mur. Je voulais cacher ma peine due à cette femme. Ce n'était pas le moment de penser à elle. Bientôt je pourrais. Mais pas tout de suite! Puis, d'une voix faible mais neutre :

- Désolé, laisse-moi juste quelques instants et je te raccompagne.

J'étais aussi en train de me rendre compte que je n'avais pas été moi-même et que j'aurais pu blesser le brunette. Il fallait que je sois plus doux. Mais comment faisait-on?
Tandis que je me posais mille questions, je m'assénais une claque mentale en pensant :

Je suis sensé me calmer, pas me mettre dans un état plus faible que je le suis déjà!


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 25/6/2015, 21:08







Le côté caché de la ville




Il se tourna vers moi, mais ne sembla pas avoir tous ses esprits. Il paraissait même complètement perdu. Il murmura mon nom, comme s'il essayait de se rappeler mais ce n'eut apparemment pas l'effet escompter puisqu'il tremblait. Il tremblait ; pire, il pleurait. Il s'adossa contre le mur tout en masquant son visage et en me demandant quelques instants. Je ne pouvais que lui accorder mais le voir comme ça alors qu'il était si fort et si sûr de lui en temps normal me choquait.

Je m'approchais de lui et fis ce que ma mère aurait fait si elle avait encore été là. Je le fis s'asseoir lentement pour qu'il soit à ma hauteur. Doucement, je pris sa main blessée et d'une autre main je sortis du tissus de mon sac. J'enlevais l'ancien ''pansement'' et le remplaçais par un nouveau. Tout en faisant cela, je racontais une histoire que ma mère avait l'habitude de me raconter et que j'avais retranscrit dans certains de mes personnages.

- Il était une fois deux jumeaux aux oreilles de chats qui vivaient sur une île en forme d'étoile. Ces jumeaux étaient en fait de faux jumeaux puisque l'un était une fille et l'autre son reflet masculin. Elle s'appelait Yume et lui Akumu. Ils avaient tous les deux la vie devant eux avec des proches loyaux et sincères. Enfin, c'était ce qu'ils croyaient parce qu'un jour, pendant l'incendie de la ville, aucun de leurs proches ne vinrent à leur secours, tous s'étaient déjà enfuies en oubliant Yume et Akumu. Par miracle, les deux enfants survécurent mais pas sans séquelles. Yume devint une vrai langue de vipère, faisant des ravages mentalement alors qu'Akumu préférait se servir de ses poings. Tous les deux voulaient se venger mais ils savaient qu'ils avaient besoin d'alliés forts et puissants. Ils allèrent sur un grand continent où ils se firent rapidement embauchés dans une organisation où tous avaient eut une histoire différente mais dure. Ils firent tous connaissance, devinrent plus ou moins amis. Akumu et Yume ne pouvaient rêver de mieux car chacune de leurs connaissances avaient prouvé sur le terrain leur loyauté. Le jour où ils purent enfin se venger, Akumu et Yume ne ressentirent rien. Ils n'en avaient plus rien à faire. Ils avaient trouvé des gens avec qui avancer et c'était tout ce dont ils avaient besoin. Je m'arrêtais et serrais le nœud du tissus avant de dire : Pansement terminé.

J'avais consciencieusement éviter le mot ''famille'', vu la colère que Yasushi semblait porter à ce mot. Je ne savais pas si cette histoire allait lui faire quelque chose, et je m'en fichais. Je lui avais raconter cette histoire car rappeler que l'espoir est là c'était parfois tout ce qu'on pouvait faire. De plus, j'aimais bien cette histoire car elle avait inspiré deux de mes personnages du même nom. Sauf que l'organisation qu'ils avaient rejointe n'était pas vraiment très conseillé, elle était même le contraire : recherchée par les autorités. Je regardais Yasushi, attendant qu'il se relève pour faire de même et rentrer à l'Académie.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Yasushi le 25/6/2015, 22:56

J'entendis des pas léger qui s'approchais de moi. Trop honteux pour me montrer, je laissais la personne venir sans bouger. Quand elle fut à mes côtés, je la regardai à travers mes doigts. C'était la brunette qui semblait savoir ce qu'elle faisait. Elle m'aida à m'asseoir sans que je ne proteste. A quoi bon? Je n'aurais pas été crédible. Je la laissai donc, dans la foulée, me prendre ma main droite pour défaire le pansement de fortune qu'elle m'avait fait pour en refaire un. Elle me conta une histoire tout en me le faisant :

- Il était une fois deux jumeaux aux oreilles de chats qui vivaient sur une île en forme d'étoile. Ces jumeaux étaient en fait de faux jumeaux puisque l'un était une fille et l'autre son reflet masculin. Elle s'appelait Yume et lui Akumu. Ils avaient tous les deux la vie devant eux avec des proches loyaux et sincères. Enfin, c'était ce qu'ils croyaient parce qu'un jour, pendant l'incendie de la ville, aucun de leurs proches ne vinrent à leur secours, tous s'étaient déjà enfuies en oubliant Yume et Akumu. Par miracle, les deux enfants survécurent mais pas sans séquelles. Yume devint une vrai langue de vipère, faisant des ravages mentalement alors qu'Akumu préférait se servir de ses poings. Tous les deux voulaient se venger mais ils savaient qu'ils avaient besoin d'alliés forts et puissants. Ils allèrent sur un grand continent où ils se firent rapidement embauchés dans une organisation où tous avaient eut une histoire différente mais dure. Ils firent tous connaissance, devinrent plus ou moins amis. Akumu et Yume ne pouvaient rêver de mieux car chacune de leurs connaissances avaient prouvé sur le terrain leur loyauté. Le jour où ils purent enfin se venger, Akumu et Yume ne ressentirent rien. Ils n'en avaient plus rien à faire. Ils avaient trouvé des gens avec qui avancer et c'était tout ce dont ils avaient besoin.

J'avais écouté son histoire d'une oreille distraite, ce qui m'avait permis de reprendre mon masque d'impassibilité.

Pansement terminé.

Je lui fis un sourire rapide avant de me lever. Puis, en lui tendant ma main gauche, je lui répondis avec une voix que je voulus nonchalante :

- Allons-y. Je m'en voudrais si tu arrivais en retard. De plus, on ferait mieux de disparaître avant qu'il ne se réveille.

Je lui fis un signe de tête en direction du garçon grassouillet toujours évanouis par terre. Je n'avais plus envie de le regarder. Je ne voulais plus de bagarre pour le reste de la journée.


avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Invité le 26/6/2015, 17:13







Le côté caché de la ville




Bon, au moins, il s'était ressaisis. Il avait même souri en se levant. Je pense le connaître suffisamment à présent pour dire qu'il ne sourit que quand il le veut vraiment. Je crois qu'il n'y a qu'avec lui que je ne souris pas. Est-ce que c'est mieux que de sortir mon faux sourire ? Je ne savais pas et je ne voulais pas vraiment savoir. Je pris sa main et me relevai.

- Allons-y. Je m'en voudrais si tu arrivais en retard. De plus, on ferait mieux de disparaître avant qu'il ne se réveille.

Je hochais une fois de plus la tête. On était au moins d'accord sur ce point. Nous sortîmes de la ruelle sombre, laissant tous deux nos mauvais souvenirs le temps d'un allé vers l'Académie. Nous marchâmes en silence jusqu'à l'Académie. Pas le genre de silence gênant. Non, le genre de silence entre deux personnes qui viennent de vivre, ensemble, la même chose éprouvante. Lorsque nous arrivâmes au portail de l'Académie, je me tournais vers lui.

- Merci de m'avoir permis de t'accompagner. Essaie de ne pas te battre en y retournant, je serais pas toujours là pour te refaire ton bandage.

Nous nous quittâmes après ces dernières paroles, lui retournant vers ses orphelins, moi, espérant qu'il pleuvrait bientôt.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le côté caché de la ville [Pv Riley N. - FIN]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum