J'avais pas fait attention mais, tu as de beau yeux [PV Himiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J'avais pas fait attention mais, tu as de beau yeux [PV Himiko]

Message par Invité le Sam 30 Mai 2015, 17:20


« Je n'avais pas fait attention mais... Tu as de beau yeux.

Tatsuo & Himiko.






Il y a des jours où j'ai envie de me lever et de détruire quelque chose. De broyer et de faire souffrir, sans autres raisons qu'un simple caprice totalement désintéressé. Oui, il y a des jours comme ça où faire du mal pour faire du mal me ferait sûrement du bien. Mais aujourd'hui n'est pas un jour comme ça. Il est Dix heure vingt sept. Je suis dans ma la chambre , Les appartements sont très spacieux tout de même il ne faut pas croire qu'on est collé les uns sur les autres, impossible à respirer.

Vous devez vous demander quand même pourquoi je suis là et pas en cours. Bah parce que .. J'avais pas envie d'aller en cours, et là en regardant ma montre on peut voir qu'il est l'heure de fin du cours que j'avais. Et je ne suis pas censé avoir cours jusque seize heure. Mais je ne compte pas y aller non plus, aujourd'hui c'est pas possible , j'ai pas envie. Je suis du genre rebelle oui , mais ça n'a rien à voir ça, j'ai juste pas envie aujourd'hui!

Par contre fallait bien que je fasse quelques chose de cette journée. En plus aujourd'hui, il pleuvait et pas qu'un peu. Dans mon dortoir, je regardai par la fenêtre la pluie, malgré que c'était un peu flou à cause de l'humidité. Je me retournai et attrapai mon téléphone et mes écouteurs qui étaient posé sur le tiroir.j'attrapai ma veste à capuche et je sortis tout en refermant la porte de ma chambre à clef. Je mis mes écouteurs, la musique, ma capuche au dessus de la tête, et enfin, rentrai mes mains dans les poches de ma veste.

Avec la musique dans mes écouteur je restai pensive quelques temps. Regardant la masse d'élèves passer devant moi, aller et venir, rigoler, courir, et même certains s'embrasser tendrement. Tendrement, l'un des mots que j’emploie très rarement pour décrire quelqu'un. La tendresse, quelque chose que je ne connais pas, que je ne veux pas connaître, que je n'aimerai certainement pas.

Mais... Serait-ce possible que rien ne puisse un jour me rapprocher de ce que l'on appelle la «Normalité» ? Moi qui avais toujours été anticonformiste, je n'avais jamais eu d’inconvénients à ne pas être entourée d'une marré d'ami(e)s collantes et aimantes à souhait. Et pourtant, si je devais vivre dans cet endroit pendant les années à venir, des questions n'ayant jamais eu leur place dans ma tête devaient désormais être posées, à mon grand regret. Ce qui, à vrai dire, avait le don de créer une certaine gène en moi...

Fermant les yeux pour garder la tête froide sous les réflexions abondantes dans mon esprit, je secouai violemment la tête, espérant retrouver ma légèreté habituelle. Après tout, qu'importait le nombre d'ami(e)s, le nombres de gens sur qui compter... On m'avez apprit à ne compter que sur moi même. Ce qui avait plutôt bien fonctionner durant toute ma vie, alors pourquoi s'arrêter maintenant ?

Perdu dans mes pensées je m'approche d'une fenetre pour observer le jardin après quelques minutes je senti une présence derrière moi, je me retourner tout doucement, retirant les écouteurs de mes oreilles, et ma capuche.

« Salut ! J'm'appelle Maki ! T'es nouveaux, c'est ça ? Tu peux venir avec mes amies et moi si tu veux, c'est moi qui ai était choisit pour venir te parler désolé. Tu es arrivé il y a pas longtemps non ? Je l'avais pas remarquer mais, Tu as de beaux yeux, mais tu es un peu pâle quand même... »

Laissant l'adolescente continuer son monologue, je ne bronchai pas, me retenant de bailler. Je sentis vibrer dans ma poche, et tout en me saisissant de mon téléphone, je laissai la voix de la prénommée Sia en arrière fond afin de me concentrer mon telephone n'avait présque plus de batterie, c'est pas possible je l'ai laisser en charge tout la nuit... ce pourrait t'il que mon chargeur sois mort ? Comment vais-je faire. Soupirant, je relevais la tête vers la bavarde.

« Mais tu sais les garçons ne sont pas tous des pervers ici, on va dire qu'environ 57% d'entre eux sont penchés sexe, alors que le reste sont en couples, ou encore... Tu sais, Miku, c'est ça ? Si je suis tout seul, c'est par choix. »

Écarquillant les yeux, la demoiselle m'offrit sa moue la plus vexée et irritée, se détourna, et retourna auprès de ses amies encore plus bruyantes qu'elle, je poussai un long et lent soupire de désespoir, abandonnant l'idée de trouver quelqu'un comme moi...



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'avais pas fait attention mais, tu as de beau yeux [PV Himiko]

Message par Himiko le Mar 02 Juin 2015, 21:06

Le temps était d'une humidité incroyable aujourd'hui. La pluie ne cessait de tomber et ce, depuis un bon moment déjà. Le pire était qu'il ne s'agissait pas d'une petite pluie non, s'en était une grosse. «Plic Ploc Plic Ploc» faisait les gouttes d'eau. J'aimais ce son, il me détendais. Pourtant, je pouvais comprendre que pour certains, ce son pouvait être très stressant et angoissant. Après tout, la pluie rend notre ciel tout gris et triste. Tandis que le soleil nous donne la pêche et l'envie de sortir, la pluie elle, a plutôt tendance à nous inciter à rester à l'intérieur, bien au chaud sous une couette, au fin fond d'un lit. Ce n'était pas dans mon habitude mais, aujourd'hui la flemme s'était emparée de moi.

Assise dans mon lit, recouverte par la couette, les bras tendus vers l'avant, mon téléphone à la main, je m'étirais comme si cela faisait des lustres que je ne l'avais pas fait. Mon corps était engourdi, je somnolais encore un peu. Quel heure était-il ? Je n'en avais absolument aucune idée. Je m'étais en effet assoupis quelques heures auparavant, écoutant cette douce mélodie qu'était la pluie. Je peinais à ouvrir les yeux, il fallait dire que la lumière artificielle en provenance de ma lampe ne m'aidais pas du tout. Celle-ci était en effet pointé vers moi, m'aveuglant au passage. Après quelques secondes seulement, mes yeux étaient déjà complètement habitués à la lumière, je regardais alors mon téléphone.
Celui-ci m'indiquait qu'il était 09h43.

« Ahhh... Serieusement, qu'est ce qui m'a pris de me coucher aussi tard ? »

Je me levais tout en trainant les pieds. Atteignant la salle de bain après avoir baillé une fois ou deux, il était temps pour moi de me préparer. Je pris une petite douche d'environ 15-20 minutes et après m'être enroulée dans une serviette blanche, j'allais scruter attentivement mon placard. Après une longue hésitation, je pris la décision d'opter pour une tenue plutôt simple. Elle n'était composée que d'un haut blanc assez ample, d'un short légèrement destroy, d'une paire de chaussette m'arrivant à mi-cuisse et le tout accompagné d'une paire de converse mais tout cela était amplement suffisant pour une journée tel que celle-ci. J'enfilais rapidement mes vêtements et fis tout ce qu'une fille avait à faire dans une salle de bain. Il était 10h21 lorsque je fus fin prête.

J'enfilais précipitamment mes chaussure et lorsque cela fut fait, je pris rapidement mon téléphone ainsi que les clefs de ma chambre. Je sortis en sautillant, de bonne humeur et en pleine forme. Pourquoi étais-je si joyeuse ? Je n'en étais pas sur mais, mon instinct me disait qu'aujourd'hui, quelque chose de bien allait arriver. Nan je blague, mon visage affichait une expression plus ou moins blasé et j'étais plutôt fatiguée. Je fermai la porte derrière moi et me mis à marcher. Les élèves courraient de partout, c'était l'interclasse. Tandis que certains riaient à plein poumon et que d'autre s'exhibaient, fière de tel ou tel chose, je passais tranquillement mon chemin lorsque quelque chose m'interpella : une fenêtre. C'était d'un tel brouhaha, je n'en pouvais plus, écouter la pluie est et restera toujours plus intéressant que "ça". Arriver à la fenêtre, je me permis de l'ouvrir mais soudain, une conversation m'interpella.

« Salut ! J'm'appelle Maki ! T'es nouveaux, c'est ça ? Tu peux venir avec mes amies et moi si tu veux, c'est moi qui ai était choisit pour venir te parler désolé. Tu es arrivé il y a pas longtemps non ? Je l'avais pas remarquer mais, Tu as de beaux yeux, mais tu es un peu pâle quand même... »

Mon dieu ce que cette fille pouvait être barbante, elle déblatérait connerie sur connerie et cela en devenait presque drôle, il était évident qu'elle était intéressée par le mec avec qui elle "discutait" si on pouvait appeler cela une discussion. En effet, le jeune homme en face d'elle m'avait l'air bien ennuyé par tout cela, cette présumée Maki ne l'avait surement pas remarquer mais il ne l'écoutait pas du tout. Du moins à moitié ? Ahhh, elle me donnait des maux de tête, pourquoi ne s'arretait-elle pas de parler ? Soudain le jeune homme releva la tête en soupirant.

« Mais tu sais les garçons ne sont pas tous des pervers ici, on va dire qu'environ 57% d'entre eux sont penchés sexe, alors que le reste sont en couples, ou encore... Tu sais, Miku, c'est ça ? Si je suis tout seul, c'est par choix. »

Dure pour la jeune fille, elle venait de se faire recaler d'une manière très... Étonnante ? Non, drôle ! Enfin un homme raisonnable ! J'en connaissais plus d'un qui se serait laissé tenter par les "avances" de cette jeune fille qui ma foi parlait beaucoup trop. Elle devait être une personne très naïve si elle pensait que ses intentions cachées étaient parfaitement dissimulé sous son jeu d'acteur. "J'ai été choisis pour venir te parler" mon oeil ouais, si être actrice était son rêve, qu'elle abandonne ! Cela n'était décidément pas fait pour elle. Pourtant, je devais avouer que la scène à laquelle je venais d'assister était hilarante, je me retenais de rire, du moins j'essayais.

« Nan c'était trop drôle à voir ! » fis-je en essayant de ne pas rire.

Mon intuition de tout à l'heure était-elle bonne ? Je ne savais pas, du moins pas encore mais, le "spectacle" qui venait de s'offrir à moi était déjà un bon point, je ne risquais pas de m'ennuyer dans cette académie, du moins je l'espère !


#8181F7



avatar
Himiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'avais pas fait attention mais, tu as de beau yeux [PV Himiko]

Message par Invité le Mer 03 Juin 2015, 11:41


« Je n'avais pas fait attention mais... Tu as de beau yeux.

Tatsuo & Himiko.






Je soupire longuement avant de me retourner vers la fenêtre, je me suis fait déranger franchement il y en a qui doute de rien. Ceux qui glorifient les choses comme ça ne dupent qu'eux et ceux qui leur sont proches et croient que leur entourage confirme toujours leurs actions. Pour eux, mensonges, secrets, pêchés et échecs ne font qu'ajouter du piment à leur jeunesse. Ca l'apprendra donc pour une fois à ne pas venir me déranger.

Si l'échec est typique de la jeunesse comme ils disent, alors quelqu'un qui a échoué à se faire des amis doit être à l'apogée de sa jeunesse, non ? Pourquoi je pense à ça maintenant ? Des fois je me dis que je devrais me faire enlever mon cerveau pour arrêter de penser à des choses comme ça c'est sale et méchant. Je me tourne légèrement la tête vers le côté et aperçois une autre fille un peu plus loin en train de me regarder. Elle aussi voulez tenter sa chance ?

En tout cas elle avait l'air déjà moins bête que l'autre fille qui vien de me parler elle analyse la situation sans doute mais, de loin, c'est une technique de fourbe laisser les autres se faire jeter et en savoir plus pour ne pas se faire jeter eux aussi, oh, c'est bien l'esprit d'une personne spéciale... Ou elle est juste timide et elle a peur... mais mon hypothèse serais tellement bien. J'avais besoin d'en avoir le cœur nette sur sa timidité. Et j'avais une envie de jouer un peu aussi j'avoue. Je m'approche lentement dans sa direction puis une fois arrivé en face d'elle je la regarder dans les yeux.

Je me sentai pas bien là, je tourne la tête vers la gauche puis aperçois l"autre fille à qui je venais de parler Miuki ? Elle me regardait, c'était quoi ton problème avec moi ? Elle voulait vraiment quelque chose ? Elle est mignonne mais, elle parle beaucoooup trop sorry ma grande. Je passe à côté de la fille au long cheveux chatains clairs puis passe mon bras autour de sa nuque. Nous avions l'air d'un couple maintenant.

« Oh chérie mais qu'est-ce que tu faisais je t'attends depuis longtemps en plus il y avait d'autre filles qui sont venue me parler ! » Dis-je tout haut.

J'espère qu'avec ça elle me détestera pour le restant de sa vie. Je marcher à présent avec l'autre fille que je ne connais pas du tout, après quelque secondes je lui murmure doucement à l'oreille. « Rend moi service et joue le jeu.  » ça va aussi me permettre de voir si celle la est timide je fais une pierre deux coups comme ça !



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'avais pas fait attention mais, tu as de beau yeux [PV Himiko]

Message par Himiko le Sam 06 Juin 2015, 17:01

Je venais de m'asseoir sur le rebord de la fenêtre. Tout en prenant soin de ne pas me mouiller, je me mis à réfléchir. Qu'avait-elle dit déjà ? Qu'il avait de beaux yeux ? Etait-ce une façon de le "draguer" ou était-ce tout simplement une petite réflexion inutile ? La situation m'amusait, depuis mon entrée dans cette académie, je n'avais pu faire la rencontre que de gens timides qui bégayaient toutes les deux secondes. Ma réflexion n'était en soit, pas très méchante mais, je trouvais cela plus ou moins gênant, il était plutôt difficile de tenir une conversation avec ce genre de personne. Je faisais enfin la rencontre de personnes "intéressante" si je puis dire. Je ne l'avais jamais vu, ne le connaissais pas mais il y avait une certaine aura autour de lui. Celle de la solitude ? Non, je ne saurais la décrire mais, cette aura m'attirais.

Sans vraiment m'en rendre compte, je m'étais mise à le fixer. Possédait-il vraiment des yeux aussi extraordinaire que cela ? A vrai dire, je ne savais pas vraiment, depuis le début, je ne le voyais que de dos. Il était peut-être temps de vérifier ? Je prenais de l'élan en m'aidant des vitres puis m'élançais en avant pour descendre de la fenêtre et ainsi ravoir les pieds sur terre. Après cela, je tournais rapidement la tête sur le côté pour voir où il en était mais à la place, je le vis me fixer. Il s'avançait dans ma direction. Qu'avait-il l'intention de faire ? L'avais-je vexer ? Pas moyen, je n'avais fait que le regarder de loin. Ou alors, était-il très susceptible ? Je n'avais à peine eu le temps de m'extirper de mes pensées qu'il était déjà là, en face de moi. Il s'était mit à me regarder dans les yeux.

De plus près, je devais avouer qu'il était plutôt pas mal, le jeune homme en face de moi avait les cheveux de couleur noir jais et ils étaient ma foi, plutôt en bataille. Il possédait aussi de très beau yeux bleus pâles, au moins j'étais fixée. Soudain, je sentis qu'un regard négatif se portait sur nous, d'ailleurs le jeune homme le remarqua lui aussi et se tourna légèrement pour entrevoir la personne en question. Sans surprise, ce fut encore la jeune fille de tout à l'heure, comment s'appelait-elle déjà ? Miki, Maki ? Le jeune brun ténébreux passa à côté de moi, tout d'abords je crus qu'il s'en allait mais en fait, il en profita pour passer son bras autour de ma nuque. Nous avions l'air d'un couple.

« Oh chérie mais qu'est-ce que tu faisais je t'attends depuis longtemps en plus il y avait d'autre filles qui sont venue me parler ! » Dit-il tout haut. Tout en marchant, il me chuchota ensuite : « Rend moi service et joue le jeu. »

Il souhaitait que je lui rende service et que je joue le jeu ? Pourquoi pas, tout cela devenait de plus en plus intéressant, voir le visage de cette jeune fille rouge de jalousie et noir de colère me plaisait bien même si l'expression qu'elle avait en ce moment était déjà très drôle. Je fis alors un petit signe de la tête au jeune homme : « No problem ! »

« Excuse moi, j'ai pris plus de temps que prévu à me preparer mais je voulais être la plus belle possible pour toi ! » fis-je d'un ton mielleux. Je continuais ensuite en me serrant contre lui : « Des filles ? Qui ont osés ? » Je lançais alors un regard innocent vers la présumée Maki. Il voulait toutefois dire : "Admire et regarde moi faire, je suis largement plus à la hauteur que toi." Je déposais ensuite un doux petit baiser sur la joue du jeune homme. « Tu me pardonnes chéri ? » J’espérais de tout cœur qu'avec cela, elle serait degoutée et qu'elle le laisserais enfin tranquille... Ou pas ?



avatar
Himiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'avais pas fait attention mais, tu as de beau yeux [PV Himiko]

Message par Invité le Sam 04 Juil 2015, 12:48


« Je n'avais pas fait attention mais... Tu as de beau yeux.

Tatsuo & Himiko.






Il y a des jours avec... Et il y a des jours sans. Quand je dis cela, je parle bien sûr de la chance. Vous savez, ce petit truc aléatoire qui vous pourrit l'existence parce que vous devez sans cesse compter dessus. C'était quelque chose auquel j'attachais une certaine importance. On peut dire que je ne suis pas forcément né sous une bonne ou une mauvaise étoile, toute mon existence a été un vacillement entre les ténèbres les plus noires et la lumière la moins scintillante - ce qui est quand bien même appelée lumière parce qu'elle brille au travers des ombres.

Je n'étais pas quelqu'un d'optimiste, on pouvait dire que j'étais terre à terre. Si quelque chose me fait chier, je le dis. Si quelque chose m'amuse, je le dis aussi. Mais j'étais aussi quelqu'un de tolérant et d'ouvert, ce qui me donnait bien des peines à appuyer mon caractère.Certes, il s'agissait là peut être de situation un peu particulière mais j'avais quand même conscience que je devrais aussi m'affirmer dans ce genre de situation pour prouver à quel point mes idées comptaient

« No problem ! » me repondit t-elle avant de reprendre en ce serrant contre moi « Excuse moi, j'ai pris plus de temps que prévu à me preparer mais je voulais être la plus belle possible pour toi ! Des filles ? Qui ont osés ? » Elle regarda ensuite l'autre fille avec un air des plus étrange puis elle me fit un baiser sur la joue tout ça sans s'arrêter. « Tu me pardonnes chéri ? » elle joue un peu trop non ?  Au moins elle n'est pas timide c'est claire, et n'est aussi pas intéressé par moi non plus. Une fille timide n'aurais pas eu cette réaction elle aurait été tellement gêner et aurait parlé en bégayant... Du coup je viens de me mettre dans une situation, bien étrange.

Ah. Les jours passent et se ressemblent. Parfois, certaines surprises peuvent pimenter le quotidien, d'autres fois, la routine s'installe durablement dans le ménage ou la vie d'une personne. Je me mis à tousser deux fois avant de reprendre. « Hum, tu n'as pas besoin de tout ça, t'es déjà très mignonne comme ça. » continuant de marcher toujours mon bras autour de la jeune fille je me direges vers la sortie de l'académie la pluie c'était un peu calmé pour le moment, il allait reprendre mais, pas maintenant. C'était la bonne occasion pour s'échapper d'ici. Une fois prêt de la porte d'entrer de l'académie je retire mon bras puis m'étire ensuite. « Ahh, merci bien, je n'en pouvais plus de ces filles. » je pose mon épaule sur la porte tout en regardant ma pseudo petite amie « Puis-je avoir un prénom à mettre sur ce beau visage ? »

Je poussai avec le côté de mon corps la porte qui menait au grand jardin du pensionnat. Quasiment tous rentraient, tandis que moi j'avais décidé de sortir sous cette pluie. Les quelques peu qui restaient s'amusaient avec la pluie, à éclabousser les autres comme des gamins de se laisser mouiller les cheveux et j'en passe. Quant à moi, je me dirigeai vers l'herbe pour pouvoir finalement m'installer sous un grand arbre, le dos appuyé contre le tronc de celui-ci. Même s-il pleut je ne risque pas d'être vraiment mouillé quelques goûtes ne tue pas, non ?

Je pouvais apercevoir que quelques uns me regardaient par la fenêtre d'un air étonné, ou celui de me prendre pour un fou. Bf, quoi ? J'aime la pluie. Ça me rappelle certaine chose, ça me rend nostalgique, en bien ou en mal. La pluie c'est comme la neige, tout deux tombent du ciel, pourquoi ne pas l'aimer elle aussi ? Elle rend le paysage triste à cause de son ciel gris, c'est ça ? Je préférais encore l'automne ou l'hiver que l'été. La chaleur, je ne l'aimais pas spécialement. C'est chiant quand tu transpires ou que tu n'arrives pas à dormir le soir à cause des moustiques et de cette température. Non ?



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'avais pas fait attention mais, tu as de beau yeux [PV Himiko]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum