Au boulot les feignants !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au boulot les feignants !

Message par Invité le Sam 23 Mai 2015, 00:09

Me voilà arrivé dans cette académie depuis un bout de temps, mais rien n'était prêt pour assurer un cours correct. Les informations me manquaient cruellement, je n'avais pas encore bien saisi l'organisation des cours ici, la formation pédagogique ne m'a pas été réellement dispensée, et les demandes de locaux et du matériel n'ont pas encore été faites. Cela faisait donc quelques mois que je faisais mes propres préparations de mon côté, profitant de ces nouveaux logements pour le personnel de l'académie venant tout juste d'être ouverts. C'est clairement confortable, je ne manque de rien par ici, peut-être d'un peu de présence, mais ce n'est pas un problème majeur après tout.

Ajustant ma cravate, redressant le col de mon costume, mon propre reflet m'indiquait tous les défauts vestimentaires à corriger avant de partir dispenser mon tout premier cours en compagnie de ce qui s'approche le plus de jeunes travailleurs aux dons exceptionnels. En sortant de l'aile diamant, je m'arrêtais un court instant, déposant ma mallette au sol contre le mur, je m'allumais une cigarette, prenant quelques minutes pour la déguster tranquillement, faisant tomber la pression. Je suis tendu, bien trop tendu, il faut que je me calme pour pouvoir donner un cours à peu près correct, même si de toute façon, je n'ai pas grand chose à leur présenter pour l'instant, juste le projet s'il peut être mené à bien. Une fois le mégot écrasé sous mon pied, je me remettais en route vers la salle de classe.

Je n'étais pas trop sorti ces derniers temps, n'avait pas rencontré plus de profs que ça et n'avais pas croisé vraiment d'élève, je sens que cela va être difficile de s'imposer correctement dans leur univers de travail, surtout avec une matière aussi technique alors qu'ils sont probablement habitués à faire des équations classiques et sans problème concret ou à faire des analyses de texte ainsi que tout ce qu'on peut faire en littérature... Je passais la porte de ma salle, ouvrais ma mallette sur le bureau pour en sortir quelques feutres, une feuille de notes personnels, et m'installais sur la chaise en bois ne différenciant pas du tout de celle des élèves, le confort n'y est clairement pas. Mais ça me donne une première idée à leur proposer tiens... On verra ça quand le cours sera lancé et que des élèves seront un peu intéressés.

Les minutes passaient, personne, je regardais ma montre, évidemment, je suis arrivé pas loin de vingt minutes en avance;  ce n'est pas étonnant qu'aucun élève ne soit encore là, ça n'a même pas sonné. D'autres longues minutes plus tard, une ombre se profilait à l'entrée. Qui cela pouvait bien être ? Aucune idée. J'étais en train de jongler d'une main avec deux feutres, ne prêtant pas plus attention à la personne qui venait d'entrer, si elle se présente, je me présente, sinon, pas un mot, nous aurons bien assez de temps pour communiquer.

D'autres étudiants passaient finalement le pas de ma porte, un peu plus que ce que j'escomptais au départ mais c'est loin d'être un mal, bien au contraire c'est une bonne chose, lorsque quelques uns se seront désistés, probablement par ici ou par là, les autres vont avoir plus de place et plus de matériel pour travailler.

Mesdemoiselles, mesdames et messieurs, soyez les bienvenue dans mon premier cours ! Je m'appelle Mr. Seichō, Chikara pour les intimes. Je serais votre professeur de technologie et mécanique pour... Jusqu'à nouvel ordre, on verra bien quand vous en aurez marre de moi. Bon !! Je vais vous laisser vous présenter les uns après les autres que je sache un petit peu avec qui je vais bosser dans cette classe parce que je vais pas vous laisser les bras ballants, vos mains vous seront très utiles alors vous tâcherez d'en prendre soin !

Je pense que l'ambiance est correctement placée auprès de ces nouveaux petits génies de la méca, je vois en eux un très bon potentiel, ce sont tous des jeunes qui iront loin dans ce qu'ils entreprendront, j'en suis convaincu...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Nui Endya le Sam 23 Mai 2015, 14:17


   

   

   

   

   

   Au boulot les feignants !
   


   

   

   

   Je m'était réveillée tôt ce matin-là pour ne pas louper les cours.
Je pris mon petit déjeuner en vitesse et partit du dortoir émeraude en marchant d'un pas pressé. Le premier cours du jour était... "Technologie et mécanique". Mon dieu, j'ai peur pour la suite... Je n'était même pas sûre d'avoir été doué pour la technologie... Mais bon, on verra bien...

J'étais devant l'entrée de la salle de classe entourée d'autres élèves. J'y entrai et étant parmi les premiers, je pus prendre une place qui se trouvai dans le fond, histoire de ne pas être trop dérangée... Je m'installai. Après quelques minutes, sûrement le temps que les élèves rentrent et s'installent, le l'homme assis sur un tabouret qui devait sûrement être le professeur annonça :

- Mesdemoiselles, mesdames et messieurs, soyez les bienvenue dans mon premier cours ! Je m'appelle Mr. Seichō, Chikara pour les intimes. Je serais votre professeur de technologie et mécanique pour... Jusqu'à nouvel ordre, on verra bien quand vous en aurez marre de moi. Bon !! Je vais vous laisser vous présenter les uns après les autres que je sache un petit peu avec qui je vais bosser dans cette classe parce que je vais pas vous laisser les bras ballants, vos mains vous seront très utiles alors vous tâcherez d'en prendre soin !

La première impression que donnait ce prof était plutôt bien. Je n'aimais pas trop les profs sévères... Mais la seule chose qui me dérangeait, s'était la présentation... Hors, je détestait ça. Dire qui je suis devant des inconnus... C'était pas vraiment ce que j'aimais le plus. J'espérais seulement qu'il ne faudrait pas se présenter "en profondeur", parce que là...
Voyant que personne ne prenait d'initiative, je me lançai :

- Hum... B... Bonjour, j... je m'appelle Shi...

J'espérais que ça irai... C'était peut-être bref, mais c'était déjà pas mal...

   


   



Je souris en #FD6C9E
avatar
Nui Endya

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Sam 23 Mai 2015, 18:48


Au boulot les feignants!



Technologie et Mécanique. Ça avait l'air intéressant, même si Ayumi s'inquiétait un peu, puisqu'elle n'avait jamais eu affaire avec la mécanique de construction, ni avec des plans. Elle arriva parmi les premiers, silencieuse, resserrant contre elle sa pochette à dessin pour se rassurer. Après quelques minutes encore, tous entrèrent dans la classe, et Ayumi s'installa au second rang, près d'une fenêtre. Elle stressait un peu et regardait autour d'elle, espérant remarquer des têtes familières.  Elle écouta attentivement le professeur. Il avait l'air sympathique et souriant, avec un peu d'humour. Elle remarqua cependant que son costume était impeccable. Il devait être très minutieux, et faire attention au détail. Soudain, elle frissonna. Se présenter... Devant tout le monde... Oh non. Elle écouta en silence la présentation de la dénommée Shi, et vu que le silence semblait retomber, plus lourd que jamais, elle se redressa à nouveau, inspira silencieusement, et parla d'une petite mais audible voix.

- " B-bonjour.... Je m'appelle Ayumi... Et je fais partie de la maison Saphir... "

Elle s'aplatit légèrement sur sa chaise, regardant autour d'elle d'un air nerveux. Elle espérait que tout allait bien se passer... Après tout, pourquoi ça devrait se passer mal? Le silence sembla retomber, et la jeune fille regarda sa pochette sous ses bras croisés sur la table..
©Yumie.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Sam 23 Mai 2015, 19:16

Law se baladait depuis un moment dans les couloirs , des écouteurs , un briquet , des cigarettes et une petite sacoche , le nécessaire pour lui . Il avait un pull bleu et un jean noir mat , il avait des chaussures noirs ressemblant des mocassins . Il avançait , regardant les classes , les mains dans les poches , un chewing-gum en bouche et chantant sans bruit . Sa bouche était en mouvement mais aucun bruit n'en sortait , il chantait surement la chanson à l'intérieur de sa tête . Il sortit un calepin de sa sacoche pour voir le cours qu'il avait dans peu de temps . Law n'avait pas l'habitude d'arriver à l'heure ou même d'aller en cours .

B-bonjour.... Je m'appelle Ayumi... Et je fais partie de la maison Saphir... "

Il arriva peu de temps après , en rentrant il vit une jolie fille , cheveux rose et un air timide . La fille retourna à sa table , regardant le sol , d'un air gêné . Il fit une grosse bulle avec son chewing-gum qui éclata provoquant un bruit légèrement dérangeant . Il jeta son chewing-gum dans la première poubelle qu'il vit et s’avança devant la classe , regardant chaque tête une par une . Il connaissait pas mal de personne n’empêche . Il reconnu une brune très jolie et qui avait l'air intimidée .

Bon les potes , moi c'est Law , rubis . Fumeur depuis la naissance , homme sable , 21 ans .

Il commença à partir en direction des sièges , et , eu une sorte d'illumination . Il réfléchit un moment et se tourna , pour finir par retourner devant la classe , il retira ses écouteurs et sortit les mains de ses poches .

Ah oui , ne me déranger pas !

Il reprit son chemin et se dirigea vers le fond de la classe et poussa une chaise et déposa ses jambes sur la table . Il prit sa sacoche à une main et enfonça l'autre à l'intérieur , il en sortit un briquet et une cigarette . Il l'alluma en observant la jeune fille qui était passer avant lui , elle était plutôt mignonne . Son air timide et solitaire la rendait excitante et mystérieuse .

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Sam 23 Mai 2015, 20:16

Et voilà Nous étions! Les cours, cette période bénie avaient repris, et ce n'était pas pour m'enchanter. Entendons-nous bien, je suis loin d'être le roi des feignasses, simplement,quand j'ai décidé de ne pas y mettre du mien, eh bien… essayer de me motiver s'avère aussi compliqué que de faire avancer une bourrique sur un sentier de montagne escarpé. Tout ceci simplement pour vous préciser que, ce jour-là, je n'étais pas dans les meilleures dispositions. De plus,m'étant levé tardivement, je n'avais eu le temps d'engloutir mon traditionnel petit-déjeuner, et mon estomac s'occupait de me le rappeler par des grognements sourds.

Un épi dressé sur la tête, j'étais entré dans la classe sans accorder le moindre regard à mes camarades. A quoi bon ? J'étais d'une humeur exécrable. Principalement parce que je n'avais pas mangé. Ou peut-être simplement parce que l'idée de perdre une heure de ma vie enfermé en classe n'offrait aucune réjouissance. Cependant, s'il y avait bien un tourment auquel j'échappais, c'était à l'angoisse. Je ne ressentais pas un once de stress. Tout, à vrai dire,m'indifférait. Je m'efforçai toutefois, quand le professeur fut entré dans la salle, de me concentrer sur ses propos.Ne serait-ce que pour donner une bonne impression. Ce serait dommage de dévoiler dès la première leçon mon cynisme conjugué à un indéniable manque d'engagement dans la matière. Un constat qu'auraient pu faire bon nombre de mes professeurs, toutes catégories confondues.

Mesdemoiselles, mesdames et messieurs, soyez les bienvenue dans mon premier cours ! Je m'appelle Mr. Seichō, Chikara pour les intimes. Je serais votre professeur de technologie et mécanique pour... Jusqu'à nouvel ordre, on verra bien quand vous en aurez marre de moi. Bon !! Je vais vous laisser vous présenter les uns après les autres que je sache un petit peu avec qui je vais bosser dans cette classe parce que je vais pas vous laisser les bras ballants, vos mains vous seront très utiles alors vous tâcherez d'en prendre soin !

Il avait l'air plutôt sympa ce...Seicho Chikara – il me faudrait m'habituer à prononcer ce genre de noms qui, auparavant, ne m'étaient aucunement familiers. Enfin, le mien n'avait rien de plus simple, c'était irréfutable. Un détail,néanmoins, me froissa. Il était question de faire usage de ses mains. Je contemplais les miennes. Sachant que l'une avait une forme au baroque dantesque, bleutée et phosphorescente et n'avait pour fonction que de créer de la glace, la mission s'avérait compliquée. J'occultai totalement de mentionner ce détail. Je n'avais aucune envie d'attirer l'attention, et surtout pas parce que l'un de mes membres me rapprochait d'un mutant issu d'une autre galaxie.

Débarqua ensuite sur le tapis l'autre sujet qui fâche : les présentations. De tous les exercices, c'était celui que je redoutais le plus , je crois. J'étouffais un soupir de lassitude et prêtait une oreille distraite aux dires de mes camarades, ma joue appuyée contre mon poing. La nonchalance dans toute sa splendeur.
Soudain, un élément me frappa : la jeune fille qui s'était levée en premier ne m'était pas inconnue, c'était celle que j'avais bousculée dans la rue. Celle qu'on avait pris, en outre, pour ma petite amie. Gênant.

Quand mon tour fut arrivé, je me levai doucement et,me pliant à cette rébarbative procédure,marmonnai,enfouissant mes mains dans mes poches pour éviter qu'on ne les remarque :

« Moi c'est Llewelyn, de la maison Emeraude. Mais vous pouvez m'appeler Llew. »

Ca simplifierait les choses, car j'imaginais déjà la moitié de la classe s'écorchait la langue à essayer de prononcer mon prénom. Llew, au moins, avait le mérite de sonner comme Lou.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Dim 24 Mai 2015, 09:31

Oh non....Pourquoi ?Pourquoi devrais-je me levée !Pour aller dans un cours , qui pour moi , et sans intérêt ?! Je peut restée des heure a rien faire , juste a dormir et manger , mais la !Là , je ne peut pas !En sachant que le prof serait …Barbant a 50% et que moi je serait dans la lune pendant tout le cours !Je regardais mon plafond dans ma chambre et la…a ce moment-là , j'eu un flash , ma PsVita clignotants , plus de batterie , je prit mon chargeur , et , hop elle était branchée , je pris le plus grande soins de la cachée , en faite je ne savais pas , si on avait le droit ou pas . Je pris ma douche , me brossa les cheveux et m'habilla avec soins de mon uniforme , cette jolie jupe bleu marine , cette jolie chemise et se veston marron-beige , vraiment , que demandait de mieux ? J'alla en cours , je ne suis pas une feignasse au contraire , sauf que quand sa sert a rien , et bah , sa sert a rien .Je vais comme même y allait ,ça pourrait être intéressant !J'ai bien dit «pourrait» je reste sur l'optique que ceci ne sert a “Rien"! Bon d'accord , le prof a l'air sympathique , sinon c'est tout !Vraiment tout ! Celui qui passait avant moi était symplet . Un peu trop symplectiques . Ça existe se mot ?Vraiment ? Pour juste qualifier ça :
«Moi c'est Llewelyn de la main Emeraude.
Mais vous pouvez m'appeler Llew.»

Après y'en a toujours un pour faire l'intéressant , une timide et un symplet . Mais la y'a 2 Timides . Et c'est 2 filles , serait-je la seule a être d'un tempérament , normal ?
Je me leva , et déclara :
«Je suis Gumi , je suis pas une bagarreuse ni une timide , venez me parlez si le cœur vous en dit » en faite oui c'est plutôt court et symple mais ça a fait une impression , du moins j'espère …

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Dim 24 Mai 2015, 13:00

[justify]
Rose entra dans la classe en même temps que les autres élèves et prit place sur un table à côté de l'une des grandes fenêtres qui illuminaient la pièce. La jeune fille appréciait pouvoir admirer le paysage quand l'envie lui prenait pendant les cours. Elle s'était levée très tôt ce matin pour avoir le temps de trouver la salle de classe. Heureusement, une personne avertie avait eu la gentillesse de lui fournir un plan de l'établissement, de ce fait il avait été beaucoup plus facile pour elle de retrouver son chemin que ce à quoi elle s'était attendu. Rose s'était levée de bonne humeur, elle avait soigneusement coiffée ses longs cheveux blanc pour paraître impeccable et avait accroché des barrettes en forme de fleurs rose pâles. Elle s'était ensuite vêtue de la jupe bleu marine de l'uniforme traditionnel de la maison saphir et d'un top bleu clair ouvert sur les épaules et dont les manches en soie blanc laissaient voir ses bras nus. Vu la chaleur du jour, Rose avait mis de petites chaussures féminines plates ouvert sur ses chevilles. Habituée au cours par correspondance dans la maison de ses parents, c'était bien la première fois qu'elle allait assister à un cours traditionnel. Contrairement à tous les autres élèves, Rose était très curieuse de savoir comment ce cours allait se dérouler. Surtout qu'elle n'avait jamais pu étudier les bases de la technologie et encore moins de la mécanique. La jeune fille observait les autres élèves qui s'installaient autour d'elle. Ils étaient plus nombreux que ce à quoi elle s'attendait. Une fois que tout le monde fut assis et près à l'écoute, le professeur, assez mignon il faut l'avouer, prit la parole sur un ton autoritaire.

Mesdemoiselles, mesdames et messieurs, soyez les bienvenue dans mon premier cours ! Je m'appelle Mr. Seichō, Chikara pour les intimes. Je serais votre professeur de technologie et mécanique pour... Jusqu'à nouvel ordre, on verra bien quand vous en aurez marre de moi. Bon !! Je vais vous laisser vous présenter les uns après les autres que je sache un petit peu avec qui je vais bosser dans cette classe parce que je vais pas vous laisser les bras ballants, vos mains vous seront très utiles alors vous tâcherez d'en prendre soin !

Oh ! Se présenter ? C'était peut être une coutume chez les écoles traditionnelles ou bien peut être est -ce une innovation de Mr Seicho ? En tout cas, Rose était très curieuse de savoir comment les autres allaient réagir et surtout, ce qu'ils allaient bien pouvoir dire. C'est une jeune fille brune et assez timide qui prit la parole en première. Elle bafouilla mais réussi à énoncer son nom avant de s’asseoir. Rose trouva Shi plutôt courageuse d'oser se prononcer en première alors qu'elle avait l'air si craintive...Une autre personne se leva juste après. C'était une jeune fille aux cheveux roses et aux yeux bleus qui avait l'air tout aussi réservée que Shi. Elle articula son nom et sa maison : Ayumi de la maison saphir...Comme elle ! Rose essaya de retenir les visages et les prénoms. Qui sait, peut être se ferait t-elle de nouveaux amis ? A cet instant, un jeune homme entra en trombe dans la classe. C'était un garçon bourru qui avait l'air très sur de lui, Rose remarqua qu'il ne portait pas l'uniforme de l'établissement. Elle avait entendu parler des « rebelles » un peu réticent des règles et des coutumes de l'école qui aimaient faire ce qui leur plaisaient. La jeune fille pensa immédiatement que ce garçon correspondait parfaitement à cette description. Il se présenta et dit s'appeler Law.  21 ans ? Il était beaucoup plus agé qu'elle mais qu'importe, tout le monde avait sa place ici. Il s'assit, se releva, dit qu'on ne devait pas le déranger et se rassit, l'air de rien. Loin d'être agacée par son comportement, Rose le trouve amusant. Un autre jeune homme qui ne lui était pas étranger prit la parole. Mince alors, c'était Llewelyn ! Le seul britannique qu'elle connaissait dans cet établissement et à vrai dire, peut être bien la seule personne que Rose reconnaissait. Elle était tellement contente qu'ils soient dans le même cours. Être seule n'est jamais évident. La jeune Majestic lui adressa un petit sourire complice, bien qu'elle n'eut aucune idée s'il l'avait remarqué.

«Je suis Gumi , je suis pas une bagarreuse ni une timide , venez me parlez si le cœur vous en dit »

Gumi, une élève qui avait l'air sympathique et sur d'elle. Plus personne ne prit la parole à la suite de la jeune fille brune alors Rose prit une grande inspiration pour se donner du courage et se leva de sa chaise pour se présenter. Elle parla d'une voix douce en articulant bien pour que tout le monde comprenne.

- Bonjour, je m'appelle Rose. J'ai 16 ans et je suis originaire de Londres. Je suis très heureuse de faire votre connaissance et j'espère que l'on pourra tous devenir amis !

Rose se rassit en aillant conscience que tous les regards s'étaient tournés vers elle pendant quelques secondes. Elle senti ses joues rosirent légèrement à cette idée et espéra qu'elle n'en avait pas trop dit.
[/justify]

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Ren' le Dim 24 Mai 2015, 14:32

Cours de technologie et mécanique ? J'en connais déjà un petit peu sur ce sujet, mais étayer mes connaissances n'est jamais une mauvaise chose. En ce moment j'ai réussi à alléger considérablement mon emploi du temps en refilant du boulot à d'autres. Allongé sur un banc dans le parc, le casque vissé sur la tête, un déferlement de Drumstep constant dans les oreilles, les yeux fermés, bras croisés derrière la tête, une jambe relevée pliée, une position des plus confortable en cette matinée encore un petit peu fraîche juste avant d'aller bosser.

Me mettant assis, je prenais mon portable et y coupais ma musique. Tout en enlevant mon casque, je repensais à cette matière, technologie et mécanique hein ?... Et ben ça promet...

Arrivé dans la classe, je ne faisais pas vraiment gaffe au prof ni aux élèves, je me plaçais comme d'habitude, pour absolument tous les cours, vers le fond, collé à la fenêtre. Mon regard se baladait sur chaque détail contenu dans ce décor extérieur, c'est à dire pas grand chose, un simple oiseau, la forme des nuages, tout pouvait attirer mon regard plutôt qu'un point fixe au tableau, mes oreilles sont là pour écouter et retenir ce que le prof dit de toute façon.

Mesdemoiselles, mesdames et messieurs, soyez les bienvenue dans mon premier cours ! Je m'appelle Mr. Seichō, Chikara pour les intimes. Je serais votre professeur de technologie et mécanique pour... Jusqu'à nouvel ordre, on verra bien quand vous en aurez marre de moi. Bon !! Je vais vous laisser vous présenter les uns après les autres que je sache un petit peu avec qui je vais bosser dans cette classe parce que je vais pas vous laisser les bras ballants, vos mains vous seront très utiles alors vous tâcherez d'en prendre soin !

Cette présentation de la part du prof me laissait un goût très amer en bouche. Mes yeux venaient de s'écarquiller, en fixant un seul et unique point vers l'extérieur. Ce type, je le connais... En tournant la tête, ce que je redoutais étais bel et bien vrai, ce prof là je le connais très bien et lui aussi me connait très bien, c'est pas possible, comment à-t-il put débarquer ici ? Comment ? Pourquoi ? Ça voudrait dire d'après tout ce que je sais que lui aussi ? Mais alors pourquoi n'avoir rien dit avant ? Qu'est ce que tout ceci veut dire ?!... L'angoisse, la colère, l'adrénaline, tout se mélangeait à cet instant précis, c'était très désagréable, et je n'allais pas tenir tout ça très longtemps, bien au contraire.

Ils se présentaient les uns après les autres, comme c'était mignon, se plier aux ordres de ce types. Je n'en ai clairement rien à foutre, il m'a vu, je le sais, pas la peine de faire semblant. Un type en retard vient d'arriver, il se la joue, je le connais, mais la c'est pas mon problème, il aura quand même le droit à une remise à niveau plus tard, pour l'instant j'ai un autre problème à régler. Après qu'une certaine Rose ce soit présentée, je vis la tête de ce type pivoter vers moi, son oeil unique me fixa accompagné de son sourire, ce sourire que j'ai déjà vu tant de fois mais qui ne me faisait pas peur jusqu'à maintenant. Je me levais d'un coup, plaquant mes mains sur la table, fixant ce regard borgne qui me défiait.

Tu sais déjà très bien qui je suis, je n'ai pas besoin de me présenter, ça ne sert à rien que je reste ici une seule seconde de plus. Tu m'as retrouvé et quoi maintenant ?! Tu vas me coller aux baskets encore longtemps ? Qu'est ce que tu me veux vraiment ?! Ha si je pense savoir, tu t'en veux d'avoir laissé ma mère se débrouiller toute seule alors maintenant tu me suis partout où je vais pour t'assurer que je vais bien. Merci mais je suis grand, j'ai pas besoin de ça.

Je prenais mon sac et je sortais de la salle, claquant la porte derrière moi. Je n'ai plus besoin de lui, il n'a plus besoin de moi, et il doit arrêter de me surveiller parce que j'ai un pouvoir. Je suis sûr qu'il a simuler d'avoir un pouvoir par je ne sais pas quel Deus Ex Machina sorti de son imagination mécanique. C'est très simple, je vais passer une journée pourrie, merci Chikara, c'est vraiment simpa !


Je vais vous massacrer en #FE6600


Pour les Gamers économes ! :


Hymne perso:
avatar
Ren'

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Tsukiste
Niveau: 1
Exp:
80/150  (80/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Dim 24 Mai 2015, 16:17

Toujours endormie...Le réveil sonne...Le réveil sonne ! Vite je m'habille. Comme d'habitude je vais être en retard. Mais là c'est dans mon premier cours que je vais être en retard ! Pas le temps de prendre un petit déjeuner. Je cours vers la salle et ouf! Je suis arrivées à temps. Bien sûr comme tous les nouveau profs. Ils se présentent et demande aux élèves de se présenter aussi...Chacun leur tour, ils se présentent comme si de rien n'était. Jusqu'à ce que l'un d'entre eux, se lève, et s'énèrve. Je l'avais déjà vu de loin dans les couloirues. Il me faisait peur. Je sentais en lui que quelque chose n'allait pas. Je ne sais pas. Peut-être une vieille histoire qui en tout cas ne me conservé pas. Puis vint mon tour...Je ne savais plus trop quoi dire depuis que ce garçon est parti. Trop de stress mais je me souvin qu'il fallait qu'au moins je souris pour ma mère. Avec un grand sourir un peu crispé j'annonçait :

-Bon...euh voilà moi c'est Mitie Métal mais tout le monde m'appelle Mitie. Franco-Thaï, 16 ans et je suis dans la section émeraude

Ouf ! Enfin je me rassis. Je me demandais tout de même où était parti le garçon car si il s'est énervé comme ça c'est qu'il y avait bien une raison. Mais bon ! Ce ne sont pas mes affaires...
De la mécanique...Avec tout ce que j'ai déjà appris dessu je me demande ce qu'il y a encore à apprendre. Le prof à l'air sympa mais c'est juste une première impression, par la suite le cours pourrait être barbant...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Lun 25 Mai 2015, 00:54

En quelques minutes les élèves débarquaient les uns derrière les autres, prenant leur place où ils le souhaitaient, je n'avais pas d'exigence la dessus. Mes yeux passaient en revue chaque étudiant rentrant dans cette salle, s'arrêtant sur un grand jeune homme blond, il n'avait pas fait attention à moi, son regard était dans le vague à cet instant, mais il est tout de même venu, savait-il que c'était moi qui donnait le cours ?... Peu importe.

Bien timidement, les élèves commencèrent à se présenter à tour de rôle.

- Hum... B... Bonjour, j... je m'appelle Shi...

Je suis enchanté de vous rencontrer Mademoiselle Shi !

- " B-bonjour.... Je m'appelle Ayumi... Et je fais partie de la maison Saphir... "

Très heureux de faire votre connaissance Mademoiselle Ayumi !

La porte s'ouvrit un temps après la sonnerie, un retard, déjà ? Ce doit être un habitué.

Bon les potes , moi c'est Law , rubis . Fumeur depuis la naissance , homme sable , 21 ans .
Ah oui , ne me dérangez pas !


Il se dirigea à sa table, s’asseya, posa son duo de jambes sur la table, et s'alluma une cigarette, son regard se perdit ensuite sur Shi qui venait de se présenter à l'instant, j'en profitais donc pour me rapprocher de lui, les mains croisées dans le dos, à de grandes enjambées lentes et pas pour le moins pressées du tout. Arrivé à sa hauteur, j'attrapais sa cigarette en la coinçant entre mon majeur et mon index de la main droite. En tournant les talons, je tirais un coup dessus, et je mettais à marcher en direction du bureau. Dans une expiration de fumée, je me lançais dans ma réponse à ce nouvel élève.

C'est un honneur, Moniseur Law d'avoir dans mon cours d'un élève aussi brillant que vous. Je marquais une courte pause pour ouvrir la fenêtre et jeter dehors la cigarette Nous tâcherons de ne vous déranger aucunement Monsieur. Après le cours, nous prendrons le temps, si vous le souhaitez, de nous en griller une, pour l'instant, ce ne sera qu'un confort supplémentaire pour les autres élèves d'en rester ainsi.

Je reprenais ensuite les présentations comme si de rien n'était.

« Moi c'est Llewelyn, de la maison Emeraude. Mais vous pouvez m'appeler Llew. »

Bienvenue à mon cours Monsieur Llew !

«Je suis Gumi , je suis pas une bagarreuse ni une timide , venez me parlez si le cœur vous en dit »

Ce sera donc avec un plaisir immense que je viendrais converser avec vous Mademoiselle Gumi.

- Bonjour, je m'appelle Rose. J'ai 16 ans et je suis originaire de Londres. Je suis très heureuse de faire votre connaissance et j'espère que l'on pourra tous devenir amis !

Le sentiment est partagé Mademoiselle Rose, et je suis sûr que votre demande sera surement acceptée sans réticence.

Mon regard si figeait maintenant sur ce même jeune homme blond, Ren'bo, ton visage à l'air de me vouer toute la haine du monde, pourtant il me semblait avoir fait tout ce que je pouvais pour toi, et du mieux que j'ai pu...

Tu sais déjà très bien qui je suis, je n'ai pas besoin de me présenter, ça ne sert à rien que je reste ici une seule seconde de plus. Tu m'as retrouvé et quoi maintenant ?! Tu vas me coller aux baskets encore longtemps ? Qu'est ce que tu me veux vraiment ?! Ha si je pense savoir, tu t'en veux d'avoir laissé ma mère se débrouiller toute seule alors maintenant tu me suis partout où je vais pour t'assurer que je vais bien. Merci mais je suis grand, j'ai pas besoin de ça.

Juste après son départ, je reprenais la parole, toujours sans afficher le moindre stress, même si ses remarques venaient de me blesser très légèrement, nous aurons l'occasion d'en reparler tous les deux plus tranquillement.

Ce n'est pas la première fois qu'il est comme ça, s'il se lève du mauvais pied, ça peut être pire, je vous l'assure, il n'y a pas de quoi s'en faire. Reprenons.

-Bon...euh voilà moi c'est Mitie Métal mais tout le monde m'appelle Mitie. Franco-Thaï, 16 ans et je suis dans la section émeraude

Bienvenue à toi aussi Mitie !
Bien ! Nous avons fais le tour ! Maintenant, on va changer un petit peu les règles. On va oublier les règles de bienséance, vous aurez la possibilité de m'appeler par mon prénom, de me tutoyer, et je ferais de même avec vous. Ici, dans ce cours en particulier, je ne suis pas seulement un prof et vous des élèves, nous allons surtout être des travailleurs, un mélange entre technicien et ouvrier, vous allez pouvoir apprendre pas mal de petits trucs qui pourraient vous servir au quotidien, n'hésitez pas à vous entraider, tout le monde n'a pas les mêmes capacités.


J'attrapais une des chaises que nous avions dans toutes les salles de cours, de vieux machins en bois et en ferraille pas vraiment confortables.

A mon avis, ceci, cette chose sur laquelle vous êtes assis à longueur de journée, durant des heures, il doit s'agir de votre fléau. N'est ce pas horriblement inconfortable ? N'avez vous jamais rêvé d'avoir un beau fauteuil en cuir dans lequel s'enfoncer à la place de ces trucs là ? Et bien ce que je vais vous proposer pour cette séance, c'est un brainstorming de toutes les idées que vous pourriez avoir pour améliorer cette chaise en la gardant comme base afin de la rendre confortable. Ensuite on parlera en vitesse de pourquoi la chaise tient debout sans tomber et de la répartition de la charge dessus. Est ce que ce programme vous à l'air intéressant pour le moment ? J'attends d'avoir un hangar avec un atelier complets afin de travailler sur des projets encore plus gros.

Je pense que ça n'est pas du tout une mauvaise idée, partir sur les principes de bases de la réflexion en techo et méca, ça va les habituer à trouver ce qu'il manque dans les projets durant l'année afin d'arriver au terme de chaque étude.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Nui Endya le Lun 25 Mai 2015, 17:06







Au boulot les feignants !





- Je suis enchanté de vous rencontrer Mademoiselle Shi !

Je rougis. Je n'avais pas l'habitude que l'on me dise ça...
Puis les étudiants se présentèrent les un après les autres. Il y avait une fille qui s'appelait Ayumi, puis un retardataire du nom de Law (qui vint s'assoir à côté de moi sans trop que je sache pourquoi, d'ailleurs), le garçon aux cheveux blancs que j'avais rencontré en ville et qui s'appelait Llewelyn (comment j'ai fait pour retenir son nom...). D'ailleurs on nous avait pris pour un couple, ce qui était assez gênant de la voir ici. Il y avait une fille qui s'appelait Gumi, une autre Rose et... un garçon que je ne connaissait pas qui était énervé.

- Ce n'est pas la première fois qu'il est comme ça, s'il se lève du mauvais pied, ça peut être pire, je vous l'assure, il n'y a pas de quoi s'en faire. Reprenons, nous dit le prof.

Le garçon qui s'était énervé sortit de la salle, d'ailleurs. Je me remémorait ce qu'il avait dit. Peut-être que le prof ici présent était son père... Enfin, je n'allait pas le lui demander, je crois qu'il était assez énervé comme ça...
Les présentations terminée, le prof nous dit :

- Bien ! Nous avons fais le tour ! Maintenant, on va changer un petit peu les règles. On va oublier les règles de bienséance, vous aurez la possibilité de m'appeler par mon prénom, de me tutoyer, et je ferais de même avec vous. Ici, dans ce cours en particulier, je ne suis pas seulement un prof et vous des élèves, nous allons surtout être des travailleurs, un mélange entre technicien et ouvrier, vous allez pouvoir apprendre pas mal de petits trucs qui pourraient vous servir au quotidien, n'hésitez pas à vous entraider, tout le monde n'a pas les mêmes capacités.

Bon... Je ne sais pas pourquoi, mais je craignais le pire... Le prof prit une chaise, la même que celle sur laquelle nous étions assis, et nous dit :

- A mon avis, ceci, cette chose sur laquelle vous êtes assis à longueur de journée, durant des heures, il doit s'agir de votre fléau. N'est ce pas horriblement inconfortable ? N'avez vous jamais rêvé d'avoir un beau fauteuil en cuir dans lequel s'enfoncer à la place de ces trucs là ? Et bien ce que je vais vous proposer pour cette séance, c'est un brainstorming de toutes les idées que vous pourriez avoir pour améliorer cette chaise en la gardant comme base afin de la rendre confortable. Ensuite on parlera en vitesse de pourquoi la chaise tient debout sans tomber et de la répartition de la charge dessus. Est ce que ce programme vous à l'air intéressant pour le moment ? J'attends d'avoir un hangar avec un atelier complets afin de travailler sur des projets encore plus gros.

Je réfléchi à ce qu'il venait de dire. En effet, les chaises n'étaient pas très confortables... Ça serai bien qu'elle soit un peu plus confortable...
Je voulais demander si on pouvait utiliser nos pouvoir pour nous aider, mais je ne le fis pas. Je n'avais pas envie de passer pour une idiote...






Je souris en #FD6C9E
avatar
Nui Endya

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Mer 27 Mai 2015, 20:11

C'est un honneur, Monsieur Law d'avoir dans mon cours d'un élève aussi brillant que vous.  Nous tâcherons de ne vous déranger aucunement Monsieur. Après le cours, nous prendrons le temps, si vous le souhaitez, de nous en griller une, pour l'instant, ce ne sera qu'un confort supplémentaire pour les autres élèves d'en rester ainsi.


Je suis surpris de la réaction du professeur , j'étais venu le saouler et foutre en l'air son cours , mais à quoi bon embêter une personne sage et sympathique ? Il voulait me voir après le cours , bonne idée , devenir ami avec un professeur m'ouvrirait peut être une heure de repos . Je continuais de regardais le professeur , une idée malsaine pouvant provenir du professeur passa dans mon esprit . Peut-être voulait t-il me coller ? Je baissa mes sourcils et me balança légèrement . Le cours s'annoncer plus intéressant que je l'imaginais . Je déposa mes jambes au sol et me souleva . Je m’avança en direction du professeur et déposa mes mains sur ses épaules et baissa la tête pour jeter un regard sur des chaussures .

Désolé d'avoir interrompu le cours l'ami , je retourne à ma place !

Je lâcha ses épaules et recula en moonwalk . Je regardais fixement devant moi , les mains dans les poches et je fis ne grosse bulle avec mon chewing-gum qui éclata en un petit bruit strident . Je fis demi tour pour repasser devant le professeur , que j’esquivais gentiment .

Pardon !

Je jeta mon chewing-gum dans la poubelle la plus proche et retira mes écouteurs pour les enfouirent dans mes poches , et je retourna calmement à ma table , les mains toujours dans les moches en fixant ma table . Je tira ma chaise et m'installa à nouveau , je sortis un stylo et ouvris un calepin , prêt à écrire . Je retira mon chapeau pour le déposer sur le coin de ma table , faisant un signe au professeur que j'étais prêt .

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Lun 01 Juin 2015, 19:16

Ce ne fut que lorsque les élèves se présentèrent que je prêtais enfin attention à ce qui m'entourait. Il y avait dans cette salle des visages qui m'étaient familiers, des présences rassurantes ! J'aperçus les visages de Shi. Rose, quant à elle, sembla m'adresser un signe discret. Je lui accordai un sourire franc, content de la voir. Je l'aurais bien gratifiée d'un discret « my lady », comme j'avais pris l'habitude de la surnommer, mais je ne voulais pas paraître grossier et interrompre le cours. D'autant plus que le prof avait l'air sympathique. A croire que je m'étais assagi avec les années, du haut de mes fébriles dix-sept printemps.

Par ailleurs, quelqu'un, un très certain rubis, qui ne nous avait pas dévoilé son nom, se chargeait déjà très bien de jouer les troubles fêtes à ma place. Pas besoin de faire doublon. Qui c'était, celui-là, d'ailleurs ? Je n'appréciais guère son attitude je m'en foutiste, mais il fallait bien avouer que j'octroyai à son côté rebelle une certaine élégance, une certaine classe, et ce malgré mon exaspération. Plus encore que le manque de respect dont faisait preuve notre jeune tête brûlée, ce fut la réponse du professeur qui m'époustoufla. Là où d'autres auraient immédiatement pris la mouche, seraient sortis de leurs gonds, il préféra jouer la carte de l'humour et lança :

 -Ce n'est pas la première fois qu'il est comme ça, s'il se lève du mauvais pied, ça peut être pire, je vous l'assure, il n'y a pas de quoi s'en faire. Reprenons.

Oui, décidément, ce mec avait l'air cool ! Il semblait si différents des professeurs que j'avais côtoyés auparavant et qui, eux, s'étaient assurés de marteler le crâne des âmes volages comme la mienne à grands coups de « Monsieur Gainsborough, ne faîtes pas ci, ne faîtes pas ça ! Monsieur Gainsborough, ne mettez pas vos pieds sur la table ! ». Seicho Chikara, dont il me faudrait encore écorcher le nom des dizaines de fois avant de le prononcer correctement, lui, était d'un flegme olympien.

L'altercation qu'il avait eu avec ce jeune homme, en outre, suscita en moi maintes interrogations. Pourquoi le tutoyait-il ? Se connaissaient-ils, avaient-ils un quelconque lien de parenté ? Rien de tout ceci ne me regardait, bien sûr, mais une simple étincelle avait toujours suffi à attiser le feu de ma curiosité. Un vilain défaut, il paraît, dont la source n'était pas prête de se tarir d'aussi tôt. Je gardai mes questionnements pour plus tard, cependant. Ce n'était ni l'endroit, ni le moment. Une chose était certaine, nous avions dans la classe de sacrés bout-en-trains…

Perdu dans mes pensées, je remarquai à peine que ce dernier avait brusquement détalé en claquant la porte. Seul ce claquement sourd parvint à me ramener à la réalité. A cet instant précis, un autre élève de la maison rubis avait pris la parole, pour s'excuser cette fois-ci. Etrange. C'était un comportement qui ne ressemblait guère à la maison vermeil. Je ne pus m'empêcher de froncer un sourcil inquisiteur, tâchant tant bien que mal de ne pas formuler de jugement hâtif. Après tout, une couleur, un étendard, n'indiquait pas grand-chose d'une personnalité humaine. J'aurais pu, moi-même, au gré de mes humeurs, appartenir à l'une ou l'autre de ces maisons, si le destin n'avait pas décidé que chez les Emeraudes était ma place. Rien n'empêchait, de plus, ce fameux hasard d'avoir été sujet à une erreur de jugement.

Les pieds posés sur le bureau, comme j'avais l'habitude de le faire, je me concentrai à nouveau sur le cours. Cette attitude semi-désinvolte, de plus, passa visiblement inaperçue.


A mon avis, ceci, cette chose sur laquelle vous êtes assis à longueur de journée, durant des heures, il doit s'agir de votre fléau. N'est ce pas horriblement inconfortable ? N'avez vous jamais rêvé d'avoir un beau fauteuil en cuir dans lequel s'enfoncer à la place de ces trucs là ? Et bien ce que je vais vous proposer pour cette séance, c'est un brainstorming de toutes les idées que vous pourriez avoir pour améliorer cette chaise en la gardant comme base afin de la rendre confortable. Ensuite on parlera en vitesse de pourquoi la chaise tient debout sans tomber et de la répartition de la charge dessus. Est ce que ce programme vous à l'air intéressant pour le moment ? J'attends d'avoir un hangar avec un atelier complets afin de travailler sur des projets encore plus gros.

Maintenant que le professeur l'énonçait aussi clairement, une vérité criante me sauta au visage : poser son séant sur ces chaises de bois bon marché était un calvaire.Pour peu que, comme moi, vous n'ayez pas un derrière très rembourré, à la fin de la journée, vous auriez probablement eu la désagréable sensation qu'un os pointu de votre anatomie vous rentrait dans les chairs. Fantastique ! Les bras croisés, je réfléchis à une solution. Je n'avais jamais été très doué en constructions, si ce n'était pour former des statuettes avec mes doigts de glace. Peut-être m'apprêtai-je à formuler une profonde idiotie, mais je me jetai tout de même à l'eau, proposant d'une voix grave, à peine audible :

«  Nous pourrions peut-être trouver un moyen d’agrémenter ces chaises d'un coussin, ou quelque chose comme ça... »

Eh oui, cette question de royal fessier m’obsédait, il faut croire...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Invité le Lun 01 Juin 2015, 20:07

J'étais perturbé , que s'est il passé entre Chikara est Ren?Un milliard de scénario se mettait en ordre dans ma tête , et si c'était son père ?Ah non j'y voyait aucune ressemblance . Alors son grand frère ? Ou plutôt sont demi-grand-frère ? Je restait sur l'optique du père car , « tu t'en veux d'avoir laissé ma mère se débrouiller toute seule » un sourire des plus malicieux traversa mon visage , j'aime me mêlée de toute ces histoire et celle là , je vais pas m'en privée !Je décida de parlée a Ren plus tard ! J'observa les autres élève , je rêve ou il hésitait a posée des questions ?On est dans un classe , pas besoin d'être timide . Je regardait la sois disent Shi et metta en place la technique du stylo , je le faisait tombée vers shi , alla le ramasser et lui chuchota a l'oreille
«Nous sommes en classe , pas de timidité » et je m'assis a ma place . Espérons que ses deux paroles soit rassurante parce que franchement ....moi les personnes timide me mette mal a l'aise !

Puis je regardais un frimeur , oui bah en même temps , y' a que des frimeurs dans la maison des rubis , bah quoi ?C'est vrai !

J'observais les seule saphir ...whaou ... Timide ou sympa....ça tourne autour de ça !

Je regardais les autres les élèves , en faite ça se résume a ça :
-Des timides
-Des frimeurs
-Et des gens a peu près normal
Quoi?Bah oui c'est vrai !Si je devait remplacer par des noms ça ferait :
-Ayumi et Shi
-Law
-Rose , Llew , Miti , et moi...
A près quelque seconde je sortir mon portable discrètement et envoya un mail , espérons qu'il ne l'a pas vu! Puis enfin je travaillais sur le projet de la chaise , je sortit une feuille , écriva mon nom , mis en titre «Projet» et resta attentive au prof.
M'avais t-il vu ?Sortir mon portable ?Maman j'ai...pas peur !Je suis confiante et répondrait normalement ! Je m'affalit sur la table , j'ai un peu sommeille... Un peu...trop...
«ZzZzZzZz...»
On entendait ses léger ronflement..

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au boulot les feignants !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum