Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 2/5/2015, 16:39

A la suite des récents évènements, j'avais décidé de me pencher plus sérieusement sur les capacités, les limites de mon pouvoir. Je ne les connaissais guère et, comme j'avais pu, à mon insu, le constater, cet inconnu, ce flou causait en moi bien des inquiétudes, des questionnements. Je voulais comprendre ce qui m'était réservé. Comprendre. Et pour comprendre, encore fallait-il se renseigner. Je n'étais pas un grand féru de théories et d'analyses, mais je supposais que c'était là le moyen le plus efficace afin d'en apprendre plus sur l'origine de mes aptitudes cryoniques. C'est ainsi que, par une après-midi, je me retrouvai traînant nonchalamment les pieds entre les allées de la bibliothèque.

C'était un endroit magnifique. Des colonnes de livres, trônant sur les étagères, semblaient s'élever vers les cieux dans toute leur imposante majesté, comme épargné du poids que le savoir impliquait. C'était là une vision rassurante. Mais il y avait un autre problème: comment, parmi tous ces ouvrages, allais-je trouver celui qui me concernait. Il y en avait-il seulement un? Tant d'interrogations! Je me renfrognai, baissant la tête au moindre regard rencontré. Je balayai la salle des yeux pour entrevoir au loin une section intitulée: études celtes. Je me dirigeai instinctivement vers ses rayonnages. C'était absurde, je sais, mais c'est vers là que mes pas me guidaient.

Parvenu à destination, je consultai titres après titres, comme si une réponse évidente allait apparaître là, sous mes yeux ébahis. Faut pas rêver! Je lâchai un soupir grognon, quand soudain, les fines lettres dorées qui se découpaient sur une tranche couleur de gré me frappèrent. Les géants de glace en pays celte., me criaient-elles, aguicheuses.
Autre problème: l'ouvrage s'avérait fort haut perché. Ca n'en était toutefois pas assez pour m'abattre et, m'assurant que personne ne me regarde, je hissai l'un de mes pieds sur l'étagère inférieure pour me donner de la hauteur. C'était sans compter sur ma botte qui, à grand fracas vint heurter ladite étagère, causant un vacarme sans nom.

Le livre, par ailleurs, m'échappa des mains et entraîna dans sa chute ses congénères de papiers. J'avais rompu le silence concentré du lieu et me tenai à présent inerte, les bras croisés, entre des livres étalés sur leurs arrêtes. Joli tableau! Un juron m'échappa.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 2/5/2015, 17:41

Je me baladais dans les couloirs de l'académie. Je ne savais pas quoi faire ni où aller. Je réfléchissais en marchant, il y avait encore plusieurs endroits que je n'avais pas visité. Je regardais mon plan (pour une je l'avais dans ma poche), il y avait le grenier la bibliothèque, salle de musique, gymnase et plein d'autre encore. En réfléchissant bien, je voulais aller voir les livres de la bibliothèque (j'adore lire). Je suivais mon plan attentivement.
Quand je suis arrivée devant la porte de la bibliothèque, je ne savais pas si j'y allais ou pas.
Quand je suis entrée j'étais impressionnée et tellement contente que je tournais sur moi même. Je m'avançais dans les allées, il y avait beaucoup de livre. Je ne cherchais pas de titre spécial alors je regardais gentiment sans faire de bruit. Il n'y avait presque personne, une personne ou deux. Les tables étaient vides. Je suis allée dans une allée, il y avait des titres que m’intéressaient. Le livre était à ma hauteur, je le pris sans problème.
Je commençais à sortir de l'allée où j'avais trouvé mon livre, quand j'ai entendu plusieurs livres tomber. Ça m'a fait sursauté. J'ai regardée dans l'allée où j'avais entendu les livres. C'était un garçon. Je me suis approchée doucement sans faire de bruit. Je me suis penchée et lui ai demandé:

-Ho..........heu.............tu veux que je t'aide ?

Quand j'ai vu la tête du jeune homme, elle me disait quelque chose, je l'avais surement croisé.






Spoiler:
Désolée pour les fautes
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 2/5/2015, 19:22

Je relevai la tête, portant à bout de bras les nombreux livres que j'avais fait tomber. Je les entassai en piles régulières et contemplai les noms de leurs auteurs, afin de pouvoir les reclasser plus tard. C'aurait été rustre de tout laisser en vrac au beau milieu de la bibliothèque. Ecartant une mèche de cheveux blancs de devant mes yeux, j'aperçus une jeune fille qui me proposa gentiment son aide. Je déniai aimablement d'un signe de tête et,époussetant mon manteau, je me remis sur mes pieds.

" C'est gentil, mais je ne pense pas... A moins que tu t'y connaisses en magie druidique, ou ce genre de truc."

Eh oui, c'était là la seule explication plausible: un druide, des siècles avant ma naissance avait dû maudire l'un de mes ancêtres sur des générations parce que celui-ci avait a) trompé son meilleur ami, b) trahi son souverain, ou c), tout autre probabilité loufoque comme on savait bien les faire à l'époque! Sauf que pas de bol, la malédiction n'avait pris effet qu'à notre époque, et paf! Je me retrouvais à lancer, non pas des chocapics comme on pourrait s'y attendre avec une phrase d'amorce pareille, mais des boules de glace! Bon, d'accord, je m'emballai peut-être un peu.

J'esquissai un sourire taquin et entreprit de remettre les ouvrages à leur place.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 3/5/2015, 11:06

-C'est gentil, mais je ne pense pas... A moins que tu t'y connaisses en magie druidique, ou ce genre de truc.


Je ne pouvais pas l'aider. En plus s'était le première fois que je venais ici. J'avais dit ça par politesse.

-Heu..........non je ne peux pas t'aider c'est la première fois que je viens ici et je n'y connaît rien en magie druidique.

J'ai fais une longue phrase. Enfin.....

-Ho........je suis désolée je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Elena GILBERT et je suis dans la maison saphir et toi ?

J'étais contente de faire des longues phrases avec quelqu'un que je ne connaît pas vraiment. J'avais peur de le déranger. Mais j'attendais qu'il me réponde.
Je commençais à avoir mal à la tête, il fallait je m'assois. Je vis une chaise pas trop loin. Je me suis assise et je me suis pliée en deux en me tenant la tête. Mais qu'est ce qui m'arrivais. Le pauvre garçon j'espère que je ne l'ai pas vexée. J'avais mal mais pourquoi. Il n'y avait pas de bruit alors je ne peux pas avoir mal à la tête. La douleur se calma. Je me suis relevée et j'ai dis au garçon :

-Je suis vraiment désolée ça ne m'arrive jamais. Sauf quand il y a beaucoup de bruit. Je ne comprends pas mais ça va mieux.

Je lui souriais comme si rien ne s'était passé. J'étais mal à l'aise. D'habitude j'arrive à la sentir avant et je vais me cacher. Je me demandais toujours pourquoi ça m'était arrivé ici.





Spoiler:
Désolée pour les fautes
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 3/5/2015, 23:24

-Heu..........non je ne peux pas t'aider c'est la première fois que je viens ici et je n'y connaît rien en magie druidique.

Une réponse des plus évidentes ? Qu'est-ce que j'attendais au juste, qu'un des dignes héritiers de Merlin l'Enchanteur débarque là, au beau milieu de la bibliothèque pour apporter des réponses à tous mes questionnements ? Ca n'arriverait certainement pas- d'autant que l'existence des enchanteurs restait encore à prouver, mais c'était là un tout autre débat. Débat qui, par ailleurs, il ne m'aurait pas été autorisé de soulever en qualité de créateur de glace. Comment oser mettre en doute des qualités magiques, quand moi-même j'en étais détenteur ? Ca n'aurait eu aucun sens. Le livre sous le bras, je répliquai, en un haussement d'épaules :

« Ca ne fait rien. Il faudrait que je demande à quelqu'un dont c'est le métier, après tout. »

La jeune fille me déclina ensuite son identité, me dévoila son prénom et sa maison. Je tâchai de me montrer le plus spontané possible – une lourde tâche, et m'empressai d'indiquer :

« Enchanté. Moi c'est Llewelyn, de la Maison Emeraude. »

Pourtant, avant que je n'ai pus ajouter quoi que ce soit, Elena – car tel était son prénom-, pâlit et alla trouver la chaise la plus proche. Je ne réalisai pas immédiatement dans quel état elle se trouvait et manquait cruellement de tact, ne pensant pas une fraction de seconde à lui apporter mon aide. Elle recouvra rapidement ses esprits pourtant.


-Je suis vraiment désolée ça ne m'arrive jamais. Sauf quand il y a beaucoup de bruit. Je ne comprends pas mais ça va mieux.

Elle m'accorda un sourire. Je demeurai coi, ne sachant que faire. Une pensée m'envahit alors : j'avais eu, contrairement à la plupart des gens qui côtoyaient cette institution, une vie relativement simple. Je relativisai à propos de mes souffrances et, m'installant sur le siège voisin, je m'enquis :

« Tu es sûre que ça va? Peut-être que tu as besoin d'un peu d'air frais. »

Un médecin aurait probablement trouvé cette solution idiote, mais c'était là la seule qui me venait. C'était ainsi que je comblai mes propres angoisses et maux : errant au milieu des vastes étendues au point d'en oublier qui j'étais.

Spoiler:
Pas de souci pour les fautes! :)

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 15/5/2015, 23:03

« Tu es sûre que ça va? Peut-être que tu as besoin d'un peu d'air frais. »

J'ai regardé le jeune homme en me disant qu'il avait raison. Mais je n'avais pas envie d'être seule.

-Heu....Non non ça va aller. Je vais lire et tout ira mieux.

Je fis un sourire forcé. Je savais que ça se voyait mais... Il fallait que je change de sujet parce que je n'avais pas trop envie que l'on parle de moi.
Je ne parle pas beaucoup alors pour trouver un sujet de conversation ça va être compliqué.
J'avais peur que le mal de tête revienne. J'avais un peu honte à vrai dire. Je réfléchissais sans trop le montrer à ce que je pouvais bien dire même si on était dans une bibliothèque. Je regardais autour de moi. Il n'y avait personne. Je cherchais une table assez bien cachait. J'ai regardais le garçon et je lui ai dit avec le sourire:

-Heu....Je vais m’asseoir à une table si tu veux tu peux venir. Ça ne me dérange pas d'avoir de la compagnie. Et heu... je préfère m'asseoir pour ne pas avoir mal à la tête.  

Je me suis retournée pour aller vers la table que j'avais visualisé. La table était dans un coin assez discret. Personne ne pouvait me voir.


Spoiler:
Désolée pour les fautes
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 17/5/2015, 18:48

-Heu....Non non ça va aller. Je vais lire et tout ira mieux.

Je masquai mon étonnement. Pour ma part, je voyais fort mal comment lire pourrait potentiellement tout arranger, puisque cela avait tendance, en ce qui me concerne, à me causer d'insoutenables migraines. Pour être franc, j'étais incapable de me concentrer sur le moindre ouvrage plus de dix minutes sans soupirer ou pester de lassitude. Ce constat formulé, je vous laisse imaginer quelle torture étaient pour moi les leçons qui s'éternisaient, plus précisément quand je vouais à celles-ci un désintérêt chronique. Mon sale caractère était probablement à blâmer: je n'avais pas de patience et je ne parvenais jamais à trouver quiétude en rien.
Je ne fis aucun commentaire, cependant. A chacun ses remèdes, et critiquer la lecture aurait été fonciérement hautain et déplacé. Plus particulièrement dans une bibiothèque, puisque c'était là le principe de la chose.

«D'accord. » me contentai-je de répondre, sans formuler d'autre commentaire.

Elena me proposa ensuite d'aller s'installer à une table isolée. Je fixai un instant la table, comme béat, ne sachant que faire. Tout ceci allait complètement à l'encontre de mes projets, mais je ne pouvais me résoudre à laisser la jeune fille seule ici. Nul savait ce qui pouvait advenir: peut-être serait-elle sujette à un malaise et, dans un recoin aussi reculé, je doutais que quelqu'un le remarquerai. Les bras chargés de livre, j'approuvai d'un discret hochement de tête. Aucun d'entre nous n'avait l'air d'être un grand bavard.

Je posai les ouvrages sur la table et rivés instinctivement les yeux vers la fenêtre la plus proche. Je détestai les espaces confinés comme celui-ci. Malgré le vaste périmètre de la bibliothèque, je m'y sentais à l'étroit, étouffé. Ce n'était clairement pas mon environnement. Je tâchais, pourtant, de me concentrer sur mes lectures.
Tâche ardue.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 30/5/2015, 21:41

-D'accord.

Quand le garçon s'est assit à côté de moi, je lui fis un grand sourire. Je ne parle pas beaucoup quand je lis, parce que je me mets a la place du personnage principal, mais j'ai beaucoup apprécié. Je lisais mon livre. Le livre me plais.
Quand j'ai fini le premier chapitre, j'ai regardé le garçon qui avait l'air concentré.
En peu de temps j'avais déjà lu cinq chapitres. Je ne me sentais pas très bien, alors pour ne pas trop le montrer, j'appuyais sur mes poumons avec ma main droite. Je fermais les yeux pour essayer de ne plus sentir la douleur.

Mon livre me plaisait beaucoup. Il y avait des vampires, des morts vivants et pleins d'autre monstres surnaturels. Il y avait de la mort, mais aussi de l'amour entre une humaine et un vampire. Malheureusement le vampire a un frère qui est un vampire aussi. Et ils sont tout les deux amoureux de l'humaine. C'est très compliqué.

Je regardais le jeune homme. Je ne savais pas si il fallait que je brise le silence ou si il fallait que je me taise. J'ai décidé de me taire. Je continué mon livre, le chapitre 6,7,8, sont passés très vite. Je n'avais plus mal, je me sentais bien. Quand j'ai fini le chapitre 9 j'ai regardé le jeune. Je voulais savoir si il trouvait ce qu'il voulait mais je n'osais pas alors j'ai replongé la tête dans mon bouquin.




Spoiler:
Désolée pour les fautes
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 1/6/2015, 10:14

La jeune fille s'installa pour lire et je restai là, les bras ballants. Il régnait un silence pesant – enfin, pesant pour les gens comme moi qui n'étaient nullement habitués au calme. Je me doutais bien que, pour les férus de lecture tels qu'Elena, cette absence de bruit, cette absence de vie, avait un aspect reposant. Pour moi, elle n'était qu'angoisse car elle me ramenait à la finitude des choses. Ce n'est pas pour rien que l'on parle de silence de mort, après tout ! Quelle idée j'avais eu de venir m'enterrer là, d'ailleurs ! Je dus me contenir longuement pour ne pas émettre l'un de ces très agaçants bruits de bouches que font les enfants quand ils s'ennuient,pour ne pas trépigner du pied tout en causant un remue-ménage sans nom.

Elena, obnubilée par l'ouvrage qu'elle tenait entre ses mains, avait quant à elle apparemment complètement occulté mon existence, si ce n'était les sourires timides qu'elle m'adressait de temps à autre et auxquels je peinais à répondre, un peu perplexe face à ma propre spontanéité de porte de prison. Les pages, elles, continuaient leur course folle. Décidément,ce livre devait être passionnant pour qu'elle le dévore à une vitesse pareille ! Intrigué, je penchai la tête pour en découvrir le titre. En vain. Il m'était impossible, à cette distance, et derrière les mains de la jeune fille, de distinguer les lettres qui le composait. Je me refusai en outre à poser la fatidique question « tu lis quoi ? », car je savais par expérience qu'elle avait tendance à exaspérer les lecteurs aguérri.

Enfin, je me souvins pourquoi j'avais curieusement décidé de fouler ce sol inconnu du pied. Mon regard se posa sur les ouvrages entassés sur la table. Pourquoi craignais-je de la sorte de les commencer ? Avais-je peur de ce que j'allais y trouver? Si je ne m'attelai pas rapidement à la tâche, je risquais de repartir bredouille. Je saisis un livre au hasard et commençait à le parcourir. Il racontait des légendes enivrantes, de géants, de fées et d'elfes. Mais hélas, elles n'étaient que des légendes… Où, parmi toutes ces lignes, se trouvait la vérité ?

Je ne pus retenir plus longtemps un soupir las.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 13/6/2015, 11:16

Je continuais de lire tranquillement. Je vis que le jeune homme regardait mon livre. Je ne savais pas vraiment ce qu'il voulait.
Je regardais autour de moi, il y avait peut de personnes.  "Surement des habitué." pensais-je.
Enfin je regardais le garçon qui était en train de lire. Il avait une tête qui disait : Est-ce que je vais trouvé ce que je cherche dans ces livres.... . Je voulais faire quelque chose pour lui. J'ai arrêté de lire en me demandant s'il fallait que je lise les autres livres qu'il avait pris pour au moins servir à quelque chose.

Quand je vis qu'il ne me restait plus qu'un chapitre, je me suis mise à lire un peu plus vite pour savoir la fin de mon livre.
J'ai fermais mon livre en souriant. Je regardais encore le garçon. Depuis le début je voyais que lire n'était pas trop son truc.

-Heu....... j'ai fini mon. Veut......veut-tu que je t'aide à lire les autres livres que tu as pris. Et.....et si je vois quelque ch'ose d’intéressant je le noterai....

Je commençais à stresser. "Est-ce que ça ce faisait de demander ça à quelqu'un que l'on connait peu ? Est-ce que le garçon allait accepter? Qu'est ce que je ferai s'il refuse? Je partirai en lui disant -A bientôt j'espère-?"
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 24/6/2015, 20:21

Alors que je poursuivais mes recherches aussi fastidieuses que vaines, Elena, qui avait certainement passé de nombreuses heures assises là, dans la même posture, appuyée sur cette table, referma son livre. Quelle rapidité ! Elle avait tourné les pages de ses doigts fins dans une dextérité étonnante, comme si, plus qu'un passe-temps, cette activité avait été un métier à plein temps. A l'opposé, je tournais les pages lourdement, maladroitement, à la manière d'un chaton apeuré qui piétinerait dans la peinture fraîche. Je ne dénombrai plus les râles d'ennui que j'avais contenues jusqu'à présent.

Je cherchais toutefois une information capitale, ainsi il allait me falloir, coûte que coûte, faire preuve d'une plus grande concentration. Elena, soudain, me proposa son aide :


-Heu....... j'ai fini mon. Veut......veut-tu que je t'aide à lire les autres livres que tu as pris. Et.....et si je vois quelque chose d’intéressant je le noterai...

Surpris, je posai les yeux sur l'écrasante pile de livres posée à mes côtés. Un coup de main ne serait pas de refus, mais comment être certain de ce que l'on pourrait trouver dans ces livres ? Et si jamais il y avait, là, entre ces lignes, une vérité qu'il était préférable d'ignorer ? Sans doute serait-il préférable que je la découvre par moi-même. D'un autre côté, la jeune fille,timide et sensible serait peut-être heurtée de mon refus. Que faire ?

Je fermai le livre entre mes mains – il ne contenait rien d'intéressant, puis regardai mon bras bleuté. Par chance, mes pouvoirs n'avaient pas encore échappé à mon contrôle. Je déclarai poliment :

«  Si tu n'as rien d'autre à faire, tu peux peut-être m'aider...Je cherche quelque chose sur… la glace. »

C'était une réponse en demi-teinte. Ainsi, je ne risquais pas d'offenser Elena et, si elle trouvait une information compromettante à ce sujet, rien ne pourrait certifier que cette définition m'était applicable. Moi qui la chérissait tant, j'étais en ce jour si effrayé par une potentielle vérité que ma droiture en battait de l'aile. J'avais adopté l'attitude de quelqu'un qui file à l'anglaise.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 26/6/2015, 22:04

-Si tu n'as rien d'autre à faire, tu peux peut-être m'aider...Je cherche quelque chose sur… la glace.

J'étais contente que le garçon accepte. Je n'avais rien à faire. S'il avait refusé je serai allé dans ma chambre et j'aurai dessiné.

-Merci! dis-je avec un grand sourire.

Je pris un livre. La couverture n'était pas du tout abîmé, il y avait plusieurs couleur, autant de chaudes que de froides.
Je regardais dans le sommaire s'il n'y avait pas un titre qui pourrait m'aider à chercher mais sans espoirs... Je commençais à lire le premier chapitre. Il n'y avait rien sur la glace. Le deuxième chapitre puis le troisième. Quand je suis arrivée au quatrième j'avais peut-être trouvais quelque chose, alors je pris une feuille où j'ai marqué le du livre, la page et la ligne.
Je continuais à lire le même livre. J'avais bientôt fini. (le que j'avais pris était assez petit.). Quand j'us fini, j'ai posé le livre à ma droite et j'en ai pris un autre. Je trouvais que ces livres étaient intéressant. Je ne trouvais pas beaucoup d'informations et j'étais un peu gênée. Je continuais a lire tranquillement.




Spoiler:
Désolais pour les fautes
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 27/6/2015, 13:28

Merci? Pourquoi donc merci ? Cette attitude timide et, il fallait bien l'admettre,plutôt mignonne me tira un sourire discret. Si une seule personne devait formuler des remerciements ici, c'était bel et bien moi. Je m'exécutai par conséquent, avant de me replonger dans mes lectures, toujours aussi peu passionnantes.

« Merci à toi, merci de ton aide. »

Je me pris un instant à réfléchir : j'avais rencontré, depuis mon arrivée à l'Académie des gens plutôt sympathiques et serviables : très souvent, on m'avait tendu la main, on m'avait proposé de l'aide sans jamais exiger de contrepartie. C'est évidemment l'attitude que j'aurais moi-même adoptée, mais peu de personnes s'étaient montrées si bienveillantes à mon égard auparavant. Je ne cessai d'esquisser un sourire énigmatique. J'avais de la chance d'être ici, je crois. Ceci me fit oublier l'espace d'un instant mes recherches infructueuses.

Puis, un silence s'installa à nouveau. Si un vent discret ne soufflait pas au dehors, on aurait presque pu entendre les respirations, les battements de coeur apaisés de ses voisins de table, ou du moins des occupants de la bibliothèque. En effet, en cette heure de la journée, peu d'âmes erraient entre les étagères. Sans doute les élèves profitaient-ils de leur temps libre pour gambader au soleil, sortir en ville ou autres activités plus dynamiques. Ce que j'aurais probablement dû faire, d'ailleurs.

Chapitres après chapitres, je ne trouvais toujours rien quand soudain, une page en particulier attira mon attention. Là, au milieu d'un ouvrage composé de mots dont les lettres noir de jais se découpaient sur des pages blanches comme neige se trouvait une page jaunie, peuplée d'étranges symboles tracés à la craie rouge. Quel était donc ce langage ? Ma curiosité avait été piquée par cette découverte. Ces dessins plutôt sommaires ressemblaient fortement à ceux que l'on aurait, je suppose, trouvé dans une grotte ou dans la chaumière d'un druide. La page , de plus, était écornée, signe qu'elle avait traversé les âges. J'étais fasciné : je me penchai plus attentivement sur l'ouvrage. C'était peine perdue : je ne saurais déchiffrer cette langue ancienne.

Une idée, alors, germa dans mon esprit : si Elena passait tant de temps que je le pensais dans la bibliothèque, peut-être avait-elle accumulé les connaissances nécessaires pour pouvoir identifier ce que tout ceci signifiait. Je me redressai légèrement et tournai le livre en sa direction,pointant les symboles du doigt :

« Excuse-moi, est-ce que tu sais ce que sont ces sortes de hiéroglyphes ?»


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 27/6/2015, 21:58

-Merci à toi, merci de ton aide.

J'étais tellement concentré et passionné, oui passionné, que je n'ai pas répondu au jeune homme. Quand je m'en suis rendis conte il était trop tard.
Je continuais les recherches dans le livre. Ça me faisait penser aux exposés que je faisais , seule ou avec des camarades. Il fallait chercher quelque chose en rapport avec la glace.

Je continuais a lire tranquillement. Le jeune homme tourna son livre vers moi et me demanda:

-Excuse-moi, est-ce que tu sais ce que sont ces sortes de hiéroglyphes ?

Je regardé attentivement.
J'avais tellement une imagination débordante........

-Heu..... Ça doit être quelque chose qu'il faut cacher, un secret, que personne ne sais sauf ceux qui trouve ça et qui arrive a le "lire".....

Je n'osais plus parler. J'avais honte de dire tous ce qu'il me passait par la tête. Je commençais a rougir et a avoir chaud, mais rien de grave.




Spoiler:
Désolée pour les fautes
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 29/6/2015, 15:25

Elena demeura une fois de plus silencieuse. J'admirais son degré de concentration, son caractère imperturbable. Si ça n'avait tenu qu'à moi, je me serais déjà écarté de la bibliothèque depuis bien longtemps car le simple vol d'une mouche suffisait à me faire lever la tête. Du moins, c'était avant que je ne trouve malencontreusement cet intrigant morceau de papier. Je l'examinai encore et encore, dubitatif. Je plissai les yeux, comme si ce procédé mécanique pouvait m'aider à tout déchiffrer mais c'était évidemment peine perdue.
Après une autre longue minute sans mot dire,la jeune fille m'indiqua enfin :


-Heu..... Ça doit être quelque chose qu'il faut cacher, un secret, que personne ne sais sauf ceux qui trouve ça et qui arrive a le "lire".....

C'était un raisonnement parfaitement clair. Il était, de plus, identique au mien : à en juger par la couleur et la vétusté de ce document, sans doute aurait-il été préférable qu'il reste caché . Cependant, il était trop tard: un adolescent plus responsable que moi aurait probablement reposé le parchemin sagement à la place de laquelle il n'aurait jamais dû bouger, mais je ne le fis pas, trop curieux. J'avais l'intime conviction que ce que je cherchais se trouvait là, entre ces quelques lignes brouillées.

Puisque Elena, malgré ses nombreuses connaissances que je pouvais nier, ne pouvait m'aider à ce propos, il allait falloir que je me repose sur le savoir de quelqu'un d'autre, ce qui ne m'enchantait guère. La recherche de la vérité, cependant, importait plus que la gêne occasionnée par une simple question. J'étais loin de me douter, hélas, du spectacle qui m'attendait. Je me levai nonchalamment et déclarai sans cérémonie :

«Je reviens... »

Je marchai d'un pas déterminé vers l'accueil du bâtiment. Une conseillère penchée sur un écran d'ordinateur remarqua à peine ma présence. Elle pianotait rapidement sur les touches de son clavier. Je me raclai la gorge pour lui indiquer que je souhaitais engager la discussion. Dans ma précipitation, je lui glissai le papier sous le nez sans grande courtoisie et lâchai de but en blanc :

«Excusez-moi, est-ce que vous savez d'où provient ceci ? »

Alors que je m'attendais à un nouveau refus, l'hôtesse écarquilla des yeux ronds comme des billes . Je remarquai que ses doigts étaient à présent crispés sur le bureau. Crevant l’abcès du silence et par la même occasion le caractère paisible du lieu, elle s'écria, horrifiée :


«Où avez-vous trouvé ça ? J'ignorais qu'il se trouvait encore ici… Allez vite le remettre à sa place qu'on l'oublie et que personne ne s'en empare ! »

D'un geste sec, elle replia le document dans ma main et détourna la tête, signifiant qu'elle ne voulait plus m'adresser la parole. Il se trouvait encore ici ? Qu'incluait ce il ? J'étais encore plus fasciné qu'auparavant, occultant totalement le caractère menaçant de la chose. J'étais néanmoins frustré de n'avoir aucun élément de réponse.

Je regagnai ma place, un tantinet déçu. J'étouffai un soupir,tenant toujours la feuille entre mes mains moites.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 31/7/2015, 18:19

-Je reviens...

Je vis le garçon partir avec le papier. Il était partis voir une femme. "Surement la gérante de la bibliothèque" pensais-je. Je n'entendais pas ce qu'ils se disaient. Mais je vis le visage de la femme, elle n'avais pas l'air très contente que le jeune homme lui montre le petit bout de papier.
Quand le jeune homme est revenu je voulais savoir si la femme l'avait aidé.

- Alors qu'est ce qu'elle a dit ?

Je me sentais vraiment ridicule parce que j'avais dis ça avec joie alors que je voyais bien la tête du jeune homme. Il fallait que je me rattrape , mais comment ? Il fallait que je trouve comment déchiffrer ce truc. Peut-être que sur un ordi on pourrais trouver quelque chose.

-Je crois que j'ai peut-être une idée. Donne moi le bout de papier et viens avec moi.

Je pris un des tas de livres et je suis allée voir la "gérante" de la bibliothèque pour savoir où étaient les ordinateurs.

-Bonjour madame je pourrais prendre un ordinateur s'il vous plaît ?

-C'est pour chercher quoi ?

Je voulus répondre quand je vis qu'elle regardait le garçon d'un regard noir alors je répondis:

-Heu......c'est pour le français. Nous faisons un exposer.

Et oui j'avais mentis mais c'était pour la bonne cause non ? Puis bref quand la dame m'a montré le poste j'y suis allé j'ai commencé a l'allumer.




Un bon ami est difficile à trouver, difficile à perdre et impossible à oublier. ♥️♥️♥️
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 20/8/2015, 10:28

Lorsqu'Elena me demanda de rapporter les propos de la responsible de la bibliothèque, j'étouffai tant bien que mal un soupir de lassitude presque grognon. Évidemment, tout ceci n'avait rien à voir avec la jeune fille, en dépit des apparences : j'étais simplement excédé d'avoir été confronté à un refus pareil sans qu'on ne témoigne à mon égard d'aucune compassion. Ne vous méprenez pas, je ne cherchais pas à susciter chez mes congénères la pitié : j'étais uniquement en quête d'une réponse précise, concise. De quoi éclairer ma lanterne, en somme.
J'éludai totalement la question : vu la tête de six pieds de long que j'avais tiré en me rasseyant, cette réponse là était, elle, des plus évidentes. Décidément, cette mission pénible dont je m'étais investi m'épuisait : je laissai échapper un bâillement sonore, sans gêne et, empreint de la même nonchalance, je n'hésitai pas à poser mes pieds sur le bureau. Pour peu, je me serais laissé aller à une sieste méritée.
La demoiselle, toutefois, ne m'en laissa pas l'occasion puisqu'elle se leva immédiatement. Sous le coup de la surprise, je faillis choir de ma chaise. « Viens avec moi ! », me dit-elle. J'obéis, intrigué. Quel plan avait-elle donc en tête ? Je la suivis à travers les allées – ces mêmes rangées de livres que je venais à peine de traverser en sens inverse. Quand nous parvînmes à la hauteur du bureau de la gérante et ne pus m'empêcher de fusiller Elena du regard : mais qu'est-ce qu'elle fabriquait, quelle était-donc son idée ?! Je me tins à l'écart, il ne s'agirait pas qu'elle me repère et ne me fustige une nouvelle fois de son verbe gracile.

Soudain, j'entendis la jeune fille déclarer, avec un aplomb dont j'aurais été incapable :

-Heu......c'est pour le français. Nous faisons un exposé.

Je dissimulai ma surprise. Le Français? Je contins un rire narquois: moi, faire un exposé en Français? Si c'avait été vrai, c'aurait été peine perdue, puisque je n'étais pas capable d'aligner plus de trois mots sans faire de faute. Qu'importe, je décidai d'appuyer le mensonge, même s'il m'en coûtait énormément – mauvais menteur que j'étais.

«Oui, exactement, et nous prenons ceci très à cœur!»

La responsable me jeta une œillade à vous glacer les sangs : je crois qu'après notre altercation, jamais elle ne m'apprécierait. Bah ! Ça n'allait pas m'empêcher de dormir, pour le temps que je passais à la bibliothèque ! Par ailleurs, elle nous accorda tout de même l'accès à ce privilège numérique.
Tandis que nous regagnions notre place, l'ordinateur dans les bras, je ne pus toutefois m'empêcher de marmonner peu discrètement :

«Celle-là, elle est au moins aussi vieille et poussiéreuse que les bouquins sur l'étagère du fond!»

Les livres concernés arboraient fièrement une étiquette : XVIème siècle. La gérante me jeta une nouvelle fois l'un de ces regards assassins. Elle m'avait parfaitement entendu.

Je m'installai sur la chaise la plus proche d'Elena, appréciant son geste, mais un détail me turlupinait encore : je ne savais pas ce que nous allions trouver, mais les très récents événements laisser présager que cette recherche nous entraînerait dans des contrées interdites. Mes traits s'assombrirent et, un brin mal à l'aise, je répliquai :

«C'est très sympa ce que tu as fait pour moi mais je ne voudrais pas que tu prennes des risques inutiles par ma faute... »

Je baissai la tête. Après tout, tout ceci était mon problème et je ne voulais impliquer personne d'autre. Je n'en avais pas le droit.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 19/10/2015, 16:27

-Oui, exactement, et nous prenons ceci très à cœur!

Il n'avait pas vraiment l'air sur de lui mais tant que la femme nous croyait ce n'était pas grave. J'étais assise et j'entendis quelqu'un marmonner:

-Celle-là, elle est au moins aussi vieille et poussiéreuse que les bouquins sur l'étagère du fond!

Je n'y croyais pas mes oreilles. Il avait eu du "courage" pour dire ça comme si c'était normal. J'attendais que le jeune homme s'assoit à côté de moi. le jeune s'assit sur la chaise qui était à côté de moi. J’espérais que nous allions trouver ce qu'il lui fallait. Je ne suis pas une fille qui baisse les bras si facilement, même si ce n'est pas pour moi. Le garçon répliqua:

- C'est très sympa ce que tu as fait pour moi mais je ne voudrais pas que tu prennes des risques inutiles par ma faute...

Je ne m'attendais pas du tout ça. Je fis un petit sourire gêné. Je ne comprenais pas pourquoi demander un ordinateur était dangereux mais je ne suis pas assez bavarde pour lui demander. Je commençais a allumer l'ordinateur. Malheureusement il fallait mettre un code. Je savais que la bibliothécaire n'allait pas apprécier de rendre service à Llewelyn, alors je fis:

-Tu sais ça ne me dérange pas de rendre service.
J-je vais lui d-demander le m-mot de passe
.


Je me suis levée, j'ai pris l'ordinateur et je me suis dirigée vers le bureau.

-Heu...désolée de vous déranger encore une fois m-mais il faut mettre un m-mot de passe.

Heureusement que la femme n'avait pas des mitraillettes a la place des yeux sinon je serais morte. La dame me fit sèchement:

-Donne moi ça et retourne toi.

Je trouvais qu'elle mettait beaucoup de temps pour taper un mot de passe et aussi qu'elle tapait très fort.

-Tiens.

Elle était toujours aussi aimable. Je fis un grand sourire et fis:

-Merci beaucoup. E-et encore désolée.

je me rassis sur la chaise en mettant l'ordinateur comme il faut pour que le jeune homme et moi voyons.




Un bon ami est difficile à trouver, difficile à perdre et impossible à oublier. ♥️♥️♥️
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 30/10/2015, 09:22

Un peu attendri par la timidité de la demoiselle – je savais trop bien ce que c'était de ne pas se sentir à l'aise en société, j'esquissai un sourire en coin en guise de réponse. Au long de ma jeune vie, j'étais tombé sur de nombreux abrutis et leurs comportements m'avaient tellement obsédé que j'en avais oublié de voir qu'autour de moi, il y avait aussi des gens d'une générosité à toute épreuve. Jusqu'ici,j'avais été  un cheval auquel on aurait mis des œillères : incapable de voir le reste du monde qui m'entourait. De temps à autre, une piqûre de rappel comme celle-ci ne pouvait pas me faire de mal, en j'en ressortirais sans doute le cœur plus léger. Enfin...dans la plupart des circonstances !

Elena posa l'ordinateur sur le bureau et nous comprîmes, d'un commun accord silencieux, qu'il fallait insérer un mot de passe que nous ne possédions pas. Je grommelai assez bruyamment -occultant totalement le fait que nous nous trouvions dans une bibliothèque. J'étais à bouts de nerfs...On m'accabla d'une succession de « Chuts ! » irrités auxquels je répliquai en levant les yeux au ciel.

«Ces intellos alors...ils ne supportent jamais rien ! » fulminai-je, assez fort pour que cette fois-ci, tout le monde m'entende.

Puis, je compris que je m'étais empêtré dans une grossière généralité, à la manière d'un gamin capricieux et excédé. J'affichai une moue troublée et bredouillai, mal à l'aise :

« Enfin je veux dire… Ils ne sont pas tous pareils..Et puis euh... »

Je me tus. Je craignais de n'avoir vexé mon acolyte, et mes plates excuses n'avaient pour effet que d'empirer la situation. Y'a des jours, t'es un petit con,Llew ! Elle ne sembla pas m'en tenir rigueur,pourtant, puisqu'elle se leva immédiatement pour aller quérir le précieux sésame qui nous permettrait d'entamer nos recherches. Ou plutôt...mes recherches .

Une fois de plus, la bibliothécaire démontra le charisme d'un tabouret grinçant auquel il manquerait un pied. Offusqué du manque d'amabilité dont elle avait fait preuve, je trépignai sur ma chaise, serrant les dents pour ne pas lancer une énième remarque désobligeante. Je laissai échapper un « tss » de mécontentement et me crus calmé.

C'était là une vision trop optimiste pour quiconque connaissait mon caractère… A peine Elena avait-elle posé l'ordinateur en face de moi que je répliquai :

« Attends... » et me précipitai une nouvelle fois au comptoir d'accueil.

Cette fois-ci, je plantai mon regard dans celui de cette empêcheuse de tourner en rond de réceptionniste et, retroussant ma lèvre supérieure, je ruminai, bras croisés sur le torse :

« C'est quoi votre problème exactement ? Je comprends que vous m'en vouliez, mais elle, elle ne vous a rien fait !»

Je pointai la jeune fille du doigt avec le pressentiment que mon attitude allait lui causer plus de tracas que je ne l'aurais imaginé. Je vis la colère déformer les traits de la vieille femme. Quelque chose me disait qu'elle n'avait qu'une seule envie : au choix, m'assommer à coup de pelle ou me botter le derrière jusqu'au dehors.

Force était de reconnaître que parfois, comme je venais d'en faire un superbe exposé, j'étais une sacrée tête à claques.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Elena le 22/11/2015, 11:22

Nous nous sommes rassis calmement, enfin je crois. "Lui au moins il est franche.." me dis-je. Quand j'étais petite je restais que avec des gens comme moi. Il n'y avait que ma meilleure qui était aussi franche que ce jeune homme. Quand on était devant la gérante le garçon m'avait défendu si l'on peut le dire en disant :

-C'est quoi votre problème exactement ? Je comprends que vous m'en vouliez, mais elle, elle ne vous a rien fait !

Mais ce regard qu'elle nous avait jetait c'était monstrueux. Je n'avais pas du tout envie que le jeune homme est des ennuis. "Si il prend tous c'est a cause de toi" disais une voix dans ma tête. Je fis une tête désespéré. Je laissais faire le garçon, ça le calmera peut-être. Je me suis retourné et je vis la bibliothécaire qui se dirigeait vers nous. Un frisson de peur me parcouru. Le jeune homme n'avait pas l'air de l'avoir remarqué. Elle se dressa devant moi avec un air menaçant. Elle toussa pour que le garçon se retourne et elle fit:

-J'ai décidais que vous devrez plus travailler ensemble dans cette bibliothèque a partir de maintenant.

"Mais qu'est-ce que j'ai fais pour méritais ça?" Une larme coula sur ma joue. J'étais tellement dessus. Je m'étais fais une connaissance et on voulait me l'enlever. J'essayais de rester zen mais j'avais peur de la réaction du jeune homme. Je rangeais mes affaires pour obéir a la dame. Je me dirigeais vers la porte en pleurant en chuchotant:

-Au revoir..."snif"




Un bon ami est difficile à trouver, difficile à perdre et impossible à oublier. ♥️♥️♥️
avatar
Elena

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Invité le 2/1/2016, 11:48

L’annonce jeta comme un froid, sans mauvais jeu de mots. Il s’en suivit un profond silence au cours duquel je ne trouvai rien à rétorquer, et ce malgré ma répartie habituelle que l’on aurait ou qualifier de sans vergogne. Ceci dit, je pouvais au moins me vanter d’avoir réussi, une fois dans ma vie, le pari de pousser quelqu’un à bout. Et, si j’aurais dû me délecter de ce résultat, puisque d’ordinaire si immature, j’aurais considéré cet évènement comme une victoire. Pourtant, je n’en retirai aucune satisfaction. A peine vis-je le visage d’Elena s’assombrir qu’une immense culpabilité s’immisça en moi. J’y étais peut-être allé un peu fort, avec mon satané caractère d’ours mal léché. Ce ne fut pas assez pour m’arrêter toutefois, et le toussotement de la bibliothécaire ne me tira pas un sursaut. Bien au contraire, il ne me poussa qu’à afficher un air de défi teinté de mépris, n’hésitant pas à soutenir son regard. Je cherchai une remarque cinglante, en vain, et ne parvins qu’à grommeler un petit ‘’bloody hell’’ de mécontentement à peine audible entre mes dents. Je m’empressai ensuite de rassembler mes affaires pour quitter la pièce à mon tour. Evidemment, je pris soin de faire tout ceci en causant le plus de bruit possible, non content de m’être fait virer du bâtiment. Une idée non des plus intelligentes germa dans mon esprit.
A quelques centimètres du bureau, je m’agenouillai et fis mine de refaire mon lacet. Un stratagème pour planifier une petite vengeance : alors que j’étais encore accroupi, je touchai discrètement de mon bras de glace le fil reliant l’ordinateur de la vieille femme au réseau. Il s’y forma une fine pellicule de givre, de quoi lui faire péter les plombs pour le reste de la journée ! Je dissimulai ensuite ma main dans la poche de ma veste – où par ailleurs se trouvait encore l’étrange document que je n’aurais jamais dû consulter-, et gagnai la porte.

« Désolé pour tout ce tralala ! »
m’excusai-je piètrement en attrapant furtivement le bras d’Elena

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais où est-il, ce satané bouquin! [Elena]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum