Fatigue persistante [Libre]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Lun 20 Avr 2015, 14:36

Rappel du premier message :

Cela faisait quelques semaines que j'étais arrivée à l'académie, et beaucoup de choses s'étaient passées. J'avais rencontré bon nombre de personnes dont certaines étaient devenus des amis précieux. J'avais vu certains aspects du monde extérieur. Et je m'étais fait aussi de très grosses frayeurs comme lorsque je m'étais perdue dans la ville, par exemple. Je n'étais pas encore habituée à tout ce qui m'arrivait, notamment parce que j'avais été enfermée durant quinze ans dans une cage, vivant dans une famille à laquelle je ne pouvais adresser la parole car elle m'avait reniée.

Lors de mes premières nuits, mon sommeil avait été des plus agréable. Il ne faisait pas froid, j'avais eu deux amis rien qu'en arrivant à l'Académie et bien plus de liberté. Mais, très vite, mes nuits devinrent agitées. Des images confuses commencèrent à me hanter. Autant de cris que de souvenirs agréables qui se mélangeaient dans une danse vertigineuse et déroutante. Lorsque je me réveillais, j'étais en sueur, déboussolée et apeurée. Tant et si bien que je n'osais jamais me rendormir. Alors, je prenais un carnet, un crayon et une gomme, sans bruit et sans lumière, sortais de la chambre et m'installais confortablement dans la salle commune pour dessiner. De cette façon, je mettais sur papier les images que je voyais en dormant.

Cette nuit-là, c'est aussi ce que je fis. J'étais en pyjama bleu (un pantalon et une chemise) légèrement trop grand pour ma morphologie. Je m'étais installée dans un gros fauteuil en cuir que je trouvais particulièrement confortable. Il m'était possible de m'installer de travers pour m'adosser à l'accoudoir et mettre mes jambes par dessus l'autre. C'est ainsi que je me mis à dessiner des dessins confus et parfois macabres, me mettant en scène dans une flaque de sang. La cage et le manque d'activité revenait aussi souvent que les lieux dans lesquels il y avait une foule impressionnante. Il s'agissait des éléments qui me faisaient énormément peurs. Lorsque j'eus fini de mettre sur papier, j'entrepris de dessiner le visage qui me rassurait en toute circonstance : celui de Narudgi-kun. Et lorsque je fus certaine d'avoir fini, j'avais réussi à faire ça :
Dessin de Narudgi-kun:

Je m'endormis sans m'en rendre compte en regardant mon dessin. Ainsi, ce dernier était en vue de tous, posé sur mes genoux surélevés par l'accoudoir droit du fauteuil tandis que ma tête reposait sur mon épaule droite et le dossier de mon lieu de repos.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas


Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Dim 10 Mai 2015, 21:34

"C'est des cons !"

La réponse d'Iliane ne se fit pas attendre et provoqua en moi un très grand trouble. Pourquoi réagissait-elle ainsi? Qu'est-ce qui lui faisait dire ça? D'autant plus que ça se voyait qu'elle ne connaissait pas ma famille. De ce que je savais, lorsqu'on connaissait sa notoriété, on n'osait jamais critiquer. Enfin, seulement d'après le peu que j'en avais vu. Je l'écoutai tout de même en silence :

- Avoir une faiblesse est naturelle et punir une personne pour ça c'est absurde. Il n'y a nulle honte à avoir une faiblesse et t'enfermer pour ça ce n'est que stupidité...

Pendant ces mots qui me firent perler de nouvelles larmes, la jeune fille leva les yeux vers moi. Quant à Ambre, elle acquiesça silencieusement. Ainsi je n'aurais jamais dû être enfermée? Je n'étais pas atteinte d'une malédiction? C'était normal que mon pouvoir m'affaiblisse? J'aurais dû garder ma place au sein de ma famille et avoir le même traitement que ma petite sœur? Cette dernière aurait alors eu un autre prénom? J'aurais dû avoir le droit d'avoir une vie similaire à celle de toute personne normal? Toutes ces questions se bousculaient dans ma tête quand Iliane finit ce qu'elle avait à me dire d'une voix plus calme :

- J'ignore ce que c'est que de vivre enfermée par d'autres et je ne peux que l'imaginer. J'ai aussi connu la solitude mais c'était par choix même si ce dernier était contraint.... Cependant , Yumiko, si je puis me permettre, ta crainte de cette nouvelle est certes fondée, mais aussi inutile.

Je pleurais silencieusement. Je ne savais pas quoi dire. Je restais donc muette. Cela permit à Ambre de prendre la parole à son tour :

- Je suis encore une fois d'accord avec Iliane, Yumiko, et je ne pense pas que tu sois la seule qui se fasse du soucis. Euh... je veux dire que... enfin..... que je pense qu'il y a beaucoup de personnes dans cette académie qui doivent se retrouver dans le même cas que toi mais, qui ne le montrent pas ouvertement. Après tout, cette académie est plutôt spéciale, vous ne trouvez pas ?

Je les regardai tour à tour, en pleurant toujours. Je me doutais bien que je n'étais pas la seule à avoir des problèmes. Et je ne voulais pas qu'on me plaigne. C'est pourquoi je ne dis pas un seul mot. Je pris mon carnet et mon crayon, puis me mis à réfléchir à un dessin à faire. Puis, avec des traits fins et précis, je commençais à dessiner ma sœur, mes nouveaux amis, et autres personnes qui avaient créé de forts troubles dans mes certitudes et sentiments. Parmi eux, Iliane, Ambre et Narudgi-kun. Pendant tout le temps de mon travail, je ne dis pas un mot mais pleurais toujours. De plus, je ne vis pas le jeune homme masqué, dont Iliane s'était occupée, se cacher sous la table. Je me sentais perdue et je ne savais pas comment je pouvais y remédier. Une idée folle m'étais venue à l'esprit, mais je l'avais vite balayée tant elle me semblait saugrenue. Non, réveiller mon ami était vraiment la pire des idées que j'avais eu depuis le début de ma vie. Je pensais la même chose lorsque le visage de Riley-chan s'imposa à moi.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Lun 25 Mai 2015, 15:52

Je m'excuse:
Pardon pour mon absence sans prévenir et surtout pour ne pas avoir répondu plus vite... ><

Iliane redouta d'avoir été trop dure en voyant la blondinette se mettre à pleurer en silence. En cette instant la jeune fille ressentit l'envie d'aller la prendre dans ses bras pour la consoler mais elle se ravisa, ravalant cet élan d'empathie face au risque qu'elle représentait. Elle resta donc là, immobile à la regarder, sentant sa peine.
Elle qui n'avait jamais connu de réelles difficultés en dehors de l'année écoulée, compris le poids que pouvait porté certaines personnes ici tout au long de leur vie. Connaitre la séquestration ou la torture mental la renvoyait à un univers encore barbare et la question ultime à tout cela : Pourquoi ? Pourquoi les gens traitaient-ils la différence avec tant de dégoût ? de haine ? de rejet ?
Iliane, malgré ce qu'elle avait vécu, avait eu le droit au soutien des siens et heureusement sinon elle pensa qu'elle n'aurait jamais été capable de tenir. Mais eux deux semblaient avoir vécu les mêmes choses même si l'autre demoiselle n'en avait dit mots, ses paroles le laissaient entendre...
Iliane se demanda alors ce que l'inconnu tomber plus tôt avait aussi traversé pour être ainsi vêtu. Elle l'aperçut qui se cachait mais ne fit rien pour l'arrêter, trouvant seulement son comportement plus qu'étrange.
Elle reposa son regard sur Yumiko, qui désormais dessinait de nombreux visages. Iliane la regardait faire depuis son fauteuil, se lovant comme un animal à la fois triste et pensive.

"Quand j'entends une telle histoire j'ai envie de pleurer. Je me dis qu'avoir des pouvoirs n'est qu'un fardeau qui vous coupe des autres. Avant j'étais heureuse mais depuis que j'ai mon pouvoir, je ne sais plus quoi faire.... Nous sommes pas sûr de nous, nous tâtonnons tandis que les gens normaux nous regardent sans savoir comment réagir... Nous sommes des bêtes de foire qui les effrayons et ils agissent bêtement sous la peur... Est-ce que ça changera un jour ?"

Iliane ferma les yeux en poussant un soupir lasse. La nuit avançait et ils étaient tous là avec leurs angoisses, leurs peurs et leurs espoirs.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mar 02 Juin 2015, 21:21

- Quand j'entends une telle histoire j'ai envie de pleurer. Je me dis qu'avoir des pouvoirs n'est qu'un fardeau qui vous coupe des autres. Avant j'étais heureuse mais depuis que j'ai mon pouvoir, je ne sais plus quoi faire.... Nous sommes pas sûr de nous, nous tâtonnons tandis que les gens normaux nous regardent sans savoir comment réagir... Nous sommes des bêtes de foire qui les effrayons et ils agissent bêtement sous la peur... Est-ce que ça changera un jour ?

Ambre avait écouté attentivement au mot d'Iliane, Lors de son "enfermement" comme elle avait tendance a l'appelé (c'était une période de son passais qu'elle vivait désormais comme une épreuve est qui maintenant malgré le fait que cela restait douloureux pour elle fessait totalement partis de son passé.) elle avait réfléchi au pourquoi du comment des raisons de la crainte de ses parents envers elle et de son enfermement pendant un très long moment et elle n'avait toujours pas trouvé de réelle réponse pourtant elle leur dit ceux-si :

- J'ai longtemps réfléchis à des questions semblables à celle que tu viens de poser et je n'est toujours pas trouvé de réponse a toute. Je sais... enfin je pense qu'il y aura toujours une certaine craintes vis a vis des pouvoirs que nous détenons même si si on est optimiste on peut espérer que les choses changent de façon positive. Je pense tout de même que lorsqu'on serrat en présence de personne "normal" ne détenant pas de pouvoir nous serons obligé de porter un "masque" et de vivre dans la peur de ce que l'on pourrait nous faire c'est pour ça que pour moi cette académie représente une île sûre ou l'on peut être nous-mêmes.

Ambre été tout essoufflais à la fin de cette longue tirade, car elle n'avait pas l'habitude de parler autant puis elle les regarda rougis et se mit a regardé cet pied. Finalement, elle reprit :

- Enfin ce n'est que mon avis personnelle même si je ne vis pas mon "pouvoir" comme un fardeau ni comme un don juste comme quelle-que chose que j'ai en plus... Quelle-que chose qui fait de moi ce que je suis... Unique !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Sam 06 Juin 2015, 14:22

John regardais les demoiselle depuis un certain temps en silence puis il pris son téléphone et mit
Powerwolf Extatum et oratum
tout en jouant a terraria,
pour rappeler ce qu'est terraria c'est un jeux sand box ou vous crée votre personnage et faite évolué grâce a de nouvel découverte de nouveau minerai ensuite vous devez vous faire des armure trouver des cristaux de vie , des armes assez puissante et vaincre les bosse , vous pouvez aussi crée des maison pour des Personnage Non Joueur , vous tomberais peut être d'abord sur un œil volant appeler œil de cthulu et ensuite sur un autre appeler le destructeur de monde ou sur la cervelle de cthulu , puis sur skelétron , une fois tout c'est boss battu vous été bien vous vous été fais une petite ville simpatique avec des PNJ qui vous vende monde et merveille pour une poignez de sous que vous aurez sur chaque bestiole que vous massacrer ! Vous pouvez ensuite allez en enfer et battre le Mur de chair pour arriver dans un monde beaucoup plus difficile avec plus de minerai et plus de monstre qui vont se faire un plaisir de tuez et retuez vos PNJ ainsi que vous si vous n'été pas équipé contre c'est bestiole, de nouveau bosse devienne vos pire ennemie mais il y a une tactique simple et efficace pour gagnez «  trouver le maximums de titane après avoir suivit la courbe de l'utilisation du minerai, et se faire une armure complété et allez tuez le Golem après avoir fais péter la porte avec une bombe, »
Alors que John regarda au dessus de son écran pour voir ce qu'il se passez il resta figez sans raison.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Sam 06 Juin 2015, 14:52

D'une oreille plus ou moins attentive, je me mis à écouter les deux jeunes filles parler. Je compris que nos pouvoirs étaient liés à nos passés difficiles. Cela aurait été très compliqué pour moi de réfuter cela. Après tout, j'avais été enfermée à cause de cela. Mais je ne savais pas si la vie aurait été meilleure sans eux. Si cela n'avait pas été à cause de ma malédiction, j'aurais certainement été enfermée pour autre chose. J'en étais certaine. Je ressuyai donc mes larmes en pensant que j'aurais aimé effacer les mauvais souvenirs des personnes que j'appréciais. Pour que leur vie soit plus simple. Pour qu'ils ne pleurent pas. Quitte à ce que je sois malheureuse toute ma vie. Le monde tournerait-il mieux ainsi? Ou était-ce réellement moi qui créais des distorsions sans le savoir? Qui pouvait répondre à nos questions existentielles? Personne... En tous les cas, aucune des personnes présentes dans cette pièce.

- Enfin ce n'est que mon avis personnelle même si je ne vis pas mon "pouvoir" comme un fardeau ni comme un don juste comme quelle-que chose que j'ai en plus... Quelle-que chose qui fait de moi ce que je suis... Unique !

Unique... C'était peut-être vrai. Mais cela provoqua de nouvelles questions douloureuses en moi. Je les chassais donc en me concentrant d'avantage sur ce que je faisais. Ce n'était pas le moment de me remettre à pleurer alors que ces deux jeunes filles semblaient vouloir mon bien. Elles étaient fortes. Cette force qu'elles connaissaient me fit sourire. J'aurais bien voulu l'être aussi...

J'avais noirci une dizaine de feuilles de mon cahier quand je ne sus que dessiner de plus. Je me mis donc à regarder autour de moi et vis le jeune homme dont Iliane-chan s'était occupée sous la table. Je me remis à dessiner dès que je l'aperçu. Et lorsque j'eus terminé, j'étais beaucoup plus calme. La concentration m'avait aidée à oublier momentanément mes problèmes, mes angoisses et mes frayeurs. Je regardai donc mes deux nouvelles amies en leur souriant gentiment :

- M-merci, pour tout.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum