Fatigue persistante [Libre]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Lun 20 Avr 2015, 14:36

Cela faisait quelques semaines que j'étais arrivée à l'académie, et beaucoup de choses s'étaient passées. J'avais rencontré bon nombre de personnes dont certaines étaient devenus des amis précieux. J'avais vu certains aspects du monde extérieur. Et je m'étais fait aussi de très grosses frayeurs comme lorsque je m'étais perdue dans la ville, par exemple. Je n'étais pas encore habituée à tout ce qui m'arrivait, notamment parce que j'avais été enfermée durant quinze ans dans une cage, vivant dans une famille à laquelle je ne pouvais adresser la parole car elle m'avait reniée.

Lors de mes premières nuits, mon sommeil avait été des plus agréable. Il ne faisait pas froid, j'avais eu deux amis rien qu'en arrivant à l'Académie et bien plus de liberté. Mais, très vite, mes nuits devinrent agitées. Des images confuses commencèrent à me hanter. Autant de cris que de souvenirs agréables qui se mélangeaient dans une danse vertigineuse et déroutante. Lorsque je me réveillais, j'étais en sueur, déboussolée et apeurée. Tant et si bien que je n'osais jamais me rendormir. Alors, je prenais un carnet, un crayon et une gomme, sans bruit et sans lumière, sortais de la chambre et m'installais confortablement dans la salle commune pour dessiner. De cette façon, je mettais sur papier les images que je voyais en dormant.

Cette nuit-là, c'est aussi ce que je fis. J'étais en pyjama bleu (un pantalon et une chemise) légèrement trop grand pour ma morphologie. Je m'étais installée dans un gros fauteuil en cuir que je trouvais particulièrement confortable. Il m'était possible de m'installer de travers pour m'adosser à l'accoudoir et mettre mes jambes par dessus l'autre. C'est ainsi que je me mis à dessiner des dessins confus et parfois macabres, me mettant en scène dans une flaque de sang. La cage et le manque d'activité revenait aussi souvent que les lieux dans lesquels il y avait une foule impressionnante. Il s'agissait des éléments qui me faisaient énormément peurs. Lorsque j'eus fini de mettre sur papier, j'entrepris de dessiner le visage qui me rassurait en toute circonstance : celui de Narudgi-kun. Et lorsque je fus certaine d'avoir fini, j'avais réussi à faire ça :
Dessin de Narudgi-kun:

Je m'endormis sans m'en rendre compte en regardant mon dessin. Ainsi, ce dernier était en vue de tous, posé sur mes genoux surélevés par l'accoudoir droit du fauteuil tandis que ma tête reposait sur mon épaule droite et le dossier de mon lieu de repos.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mar 21 Avr 2015, 18:29

Trop de monde dans cette chambre... Voilà ce que Ili pensait, là toute seule au milieu de la nuit en écoutant l'une des filles qui parlait dans son sommeil.
Depuis son changement de chambre, Iliane fuyait la-dite pièce et ne voyait ses colocataires que pour le coucher. Ce n'était pas qu'elle ne les aimait pas mais ayant éviter au maximum le contact, elle avait finalement eu la sensation d'être de trop. Un sentiment qu'elle s'était elle-même infligé au final.

N'en pouvant plus de ressasser autant, la brunette se leva et se faufila dehors. Elle sentait le sol froid sous ses pieds nus et l'air frais de la nuit s'infiltrait sous son T-shirt vert où l'on distinguait une planète avec ce texte :"Lorsqu'on fera l'état des lieux, on pourra s'assoir sur la caution" qui était en XXL et faisait office de chemise de nuit. Là-dessous, une culotte blanche enfantine à dentelle avec petit coeur rose, moche mais confortable mais bon passons !

La jeune fille marchait lentement en regardant par la fenêtre et descendit à la salle commune, espérant y trouver quelques réconforts qui pourraient apaiser ses pensées et surtout lui filer un coup de pieds aux fesses pour la faire rencontrer des gens sans qu'elle puisse s'enfuir.

Alors qu'elle entrait, elle découvrit une jeune fille, avachie dans l'un des fauteuils. Iliane la voyait de dos et se dit que c'était le destin ! Oui ça ne pouvait être que ça ! La jeune fille voulait parler à des gens et s'ouvrir et voilà que le ciel lui envoyait une inconnue dans un fauteuil en pleine nuit ! N'écoutant que sa motivation, la brunette s'en approcha et demanda d'une voix douce en prenant son courage à deux mains.

"Euh est-ce que ça va ?"

.......

Pas de réponse. Le silence lourd et pesant en guise de couperet, Iliane venait de se faire jeter. La jeune fille s'avança encore de façon à voir le visage de l'inconnue et comprit son erreur. Cette dernière dormait. Logique en un sens il faisait nuit... Puis ses yeux dévièrent vers ce que tenait la belle au bois dormant et elle vit le dessin d'un garçon plutôt renfrogné aux premiers abords mais avec un je-ne-sais-quoi de mignon. Etait-ce son amoureux ? Iliane l'ignorait mais elle eut un petit sourire et pris le cahier des mains de la jeune fille afin de le poser sans le fermer sur la petite table devant son fauteuil. Ensuite elle alla chercher une couverture et revint pour la poser sur l'inconnue. La réveiller pour lui dire qu'elle serait mieux dans son lit n'était pas recommandé et ce n'était pas le genre de Iliane. Aussi tenta-t-elle de la border sans trop la brusquer pour pas la réveiller.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mar 21 Avr 2015, 18:59

Bien que j'avais commencé à bien dormir, des images étranges, mélangées et angoissantes commencèrent à m'assaillirent. Les couleurs dominantes étaient le noir, comme les nuits froides pleines de solitudes que je passais dans la maison de mes géniteurs. Mais je ne savais pas à quoi correspondait le rouge qui était tout aussi effrayant. Au milieu de cet univers tourbillonnant, je vis des visages. Beaucoup d'entre eux étaient inconnus, ou leur nom m'était inconnu. Et, parmi ceux-là, mes amis qui me regardaient. Je ne savais pas comment interpréter leurs expressions. Tout allait trop vite! Puis, je ressentis comme une rupture qui me réveilla.

Je m'étais redressée d'un coup, peut-être en criant. J'étais en sueur, mais j'avais froid. J'eus du mal à me rappeler où je me trouvais. Tendue, je regardais autour de moi sans comprendre, sans reconnaître, rien ni personne. Puis, quand je me souvins que j'étais à l'Académie Tsuki, et plus particulièrement dans la maison Saphir, je me détendis légèrement.

Tremblante et haletante, je m'affalais à nouveau à moitié contre l'accoudoir et le dossier du fauteuil dans lequel j'étais installée. Puis, je me remis à observer ce qui m'entourait. Sur mes genoux se trouvait une couverture avec laquelle on m'avait certainement couverte. *Non... Ce n'est pas possible... Qui ferait ça pour moi? pensais-je en fronçant légèrement les sourcils. Puis, en tournant la tête sur ma gauche, je la vis enfin. Elle était brune, pratiquement maigre, plus petite que moi et avait des yeux d'un marron particulier. Elle sentait bon.

Après m'être calmée un peu plus facilement que les fois précédentes, je cherchai ce que je pouvais lui dire. Elle me regardait, j'en était certaine, et je devais lui avoir fait peur. Après tout, j'imagine qu'elle ne devait pas savoir pourquoi je m'étais réveillée de cette façon.

Après quelques minutes de silence, je lui dis d'une voix tremblante faible et pleine de sanglots :

- Pardon... je suis désolée.

Je n'osais pas le regarder en face. je fixais donc un point entre mes pieds et elle.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mar 21 Avr 2015, 19:05

Ambre été tomber de son lit et cela la réveilla elle pensa àaller se recoucher, mais elle était déjà complètement réveiller elle alla donc à la salle commune en pyjama n'ayant pas le courage de s'habiller en pleines nuit alors qu'elle savait très bien qu'elle retournerait se coucher dans quelle que instant, mais a sa grande surprise elle n'était pas seule quand elle arriva dans la salle commune. Une jeune fille au cheveu blond comme elle était endormi dans un des fauteuil en cuir Ambre se demanda si elle devait la reveiller ou la laisser profité de son sommeille... elle hésitât est finalement elle décidat de la reveiller, mais elle n'en eu pas le temps car une brunette était arrivé avant elle est après avoir interpelle la jeune fille blonde qui ne réagis pas elle allât lui chercher une couverture. Elle avait un peu froid dans son pyjama léger Ambre se dit donc qu'un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal et ce décidât a l'interpellé :

- Excuse moi je suis à la recherche d'un peu de compagnie ça ne te dérange pas si je reste un peu avec toi ?

Ambre espérait qu'elle n'allait pas lui répondre non sinon bein... heu... Elle ne savait pas trop enfaîte quesqu'elle allait faire retourner dans sa chambre ? Peut être, mais elle avait envie d'un peu de compagnie et elle savait que les bras de morphé s'obstinait à la fuir Ambre ne fessait pourtant pas si peur non ? pourtant elle avait vraiment essayait de dormir mais pas moyen.... Ha morphé peu être si cruelle pensât-elle.
Ambre restât encore perdue dans ses penser quelle que instant avent de revenir a elle mais quand ce fut le cas elle découvrit que la fille blonde s'était réveiller est avait éclatait en sanglot puis avait dit :
- Pardon... je suis désolée.
et  finalement la fille blonde regardât ses pieds je m’approcher d'elle et lui dit d'une voix soucieuse :
- Es-que sa va ?  

HRP:
escuser moi des faute d'orthographe.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mar 21 Avr 2015, 19:51

Iliane venait de recouvrir l'inconnue de la couverture quand elle eut envie de boire. Peut être que l'eau l'aiderait à trouver le sommeil qui sait ? Étrangement elle était détendue d'avoir "aidé" la belle blonde sans le faire par obligation. Ili avait toujours aimé aider les autres et les defendre malgré sa corpulence de fourmi. Mais la vie l'avait fermé à ce genre d'initiatives et aujourd'hui elle se disait qu'elle était devenue une victime.
Pourtant là elle avait pu rendre service et cela lui avait remonter le moral. C'est donc plus légère qu'elle partit se servir son verre d'eau.

En revenant, Iliane se disait qu'elle pourrait peut être s'inscrire à un club pour rencontrer des gens. Elle n'avait pas pris le temps d'en chercher un mais c'était une idée à prendre si elle voulait s'ouvrir aux autres.
Un éclat de voix transperça l'air et fit sursauter la jeune fille de peur. En effet la voix était déchirante et semblait exprimer une peur profonde. Iliane regarda la pièce commune car c'était d'où provenait la voix et sentit un élan de peur la gagnait et elle s'élança dans le couloir.
Passé la porte, ses angoisses retombèrent d'un coup et elle comprit que le cri n'était dû qu'à un mauvais rêve à priori. Aussi s'approcha-t-elle doucement pour ne pas apeurer l'inconnue qui se tenait désormais redressé, regardant autour d'elle sans sembler comprendre où elle se trouvait.
Puis soudain son regard se posa sur une autre jeune fille qui avait dû entrer sans que la petite brune ne la voit et Ili vit qu'elle semblait retrouver ses esprits avant que la honte ne la gagne. En effet son regard se baissa sur un point incertain et Ili comprit son geste pour l'avoir fait des milliers de fois. Elle se rapprocha de l'ex-endormie et l'entendit s'excuser.

La jeune fille sentit son coeur se serrer lentement. Elle avait mal pour une raison qu'elle ignorait et sans trop réfléchir elle se rapprocha de l'inconnue à l'unisson avec l'autre fille et posa une main légère sur son bras en penchant la tête sur le côté.

"Ne t'excuse pas. J'ai eu peur pour toi quand je t'ai entendu crier mais je suis rassurée que tu n'ai rien..."


Elle sentait la peau que la peau de l'inconnue était moite de transpiration mais froide aussi et elle regarda la couverture qui avait glissé sur ses genoux avant de reprendre en retirant sa main pour ne pas la gêner plus que ça.

"Tu devrais te couvrir, il ne fait pas chaud. Veux-tu que j'aille te chercher à boire ?"


Elle jeta un coup d'oeil à l'autre inconnue et lui fit un léger sourire et tenta un petite phrase pour réchauffer la pièce, afin de détendre la gêne qui venait la chatouiller un peu.

"Et bien c'est la soirée des insomnies en tout cas..."

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mar 21 Avr 2015, 20:39

La jeune fille brune posa une main sur mon bras tendis qu'une autre personne me demandait si ça allait. Je répondis à cette dernière en faisant un mouvement de la tête signifiant "pas vraiment". J'étais incapable de prononcer le moindre mot. La première que je vis me répondit ensuite :

"Ne t'excuse pas. J'ai eu peur pour toi quand je t'ai entendu crier mais je suis rassurée que tu n'ai rien..."

Je ne réagis pas. J'étais trop choquée pour l'instant. Et sa phrase n'arrangea pas mon ressentis. J'étais perdue. Plus les nuits passaient, plus je comprenais que la rupture avait été trop brutale et que je me perdais dans les incohérences.

Doucement, elle retira sa main de mon bras après avoir regardé la couverture sur mes genoux et me conseilla d'une voix que je trouvais réconfortante :

"Tu devrais te couvrir, il ne fait pas chaud. Veux-tu que j'aille te chercher à boire ?"

Puis, elle nous regarda, toutes les trois, et affirma en souriant :

"Et bien c'est la soirée des insomnies en tout cas..."

Très faiblement, je souris devant cette note d'humour. Si elle savait... En regardant la jeune fille qui m'avais demandé si j'allais bien, blonde et très jolie, je me rendis compte que je devais réagir un peu. Je cherchais donc mes affaires à dessin. Je trouvais mon crayon et ma gomme entre mon corps et le dossier du fauteuil. Mais ne trouvant pas mon carnet je demandais d'une voix enrouée :

- Où... où est mon c-carnet? Onegai...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mar 21 Avr 2015, 22:07

Le geek marchait marchait marchait ,masque sur le visage John continua marcher .Il leva son masque et laissa voir ses cerne , il souffla cherchent un endroit ou se cacher pour dormir mais ce fut vain il continua de marcher en rabaissant son masque ,son souffle court a cause de son épuisement , l'albinos n'avait pas dormis depuis deux trois jours a cause de cauchemar et de ses longue marche solitaire avec son portable et ses musique sa voix semblait presque éteinte ,mais John continua sa route espérant croiser personne , il regarda des deux coter il pensa
"Génial je suis seul !"
un sourire apparut sur son visage il leva son masque retira sa capuche laissant voir ses cheveux blanc comme neige , puis il sortit son casque et le mit sur sa tête .Sa marche était plus énergique que il y a de ça cinq minutes comme on dit souvent " la musique appaise ". Le geek laissa ses bras pendre téllement il manquais d'énergie , il continua sa route sans rien dire et sans penser à ou il était mais il continua de marcher en ne faisant pas beaucoup de bruit on aurait dit un spectre qui flottais , puis le manque d'énergie se fit encore plus ressentire , il finit par s'appuyer au mur et il tomba prèt d'une porte
il pria pour ne pas avoir fais trop de bruit , mais élas si. Il perdu peu a peu ses force et finit par s'endormir face contre le sol le masque sur le visage la capuche sur la tête il pensa a son oncle et finit dans les bras de morphé .

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mer 22 Avr 2015, 12:53

Après que la brune essayât de  changer l’ambiance avec une petit touche d'humour admirable celons Ambre qui pensais n'avoir absolument aucun humour la blonde qui était encore endormie il y a peu sourie faiblement puis elle sembla réaliser qu'elle avait perdue qu'elle que chose, elle regarder partout autour d'elle puis finalement elle dit :

- Où... où est mon c-carnet? Onegai...

Hum.... C'était donc une Japonaise, Ambre aimer bien le japonais elle avait donc qu'elle que notions certes pas beaucoup mais assait pour comprendre ce qu'elle venait de dire Ambre ce mis donc a chercher moi aussi en regardent un peu partout ce fameux carnet mais le trouvais nul pars autour d'elle mais lorsqu'elle regardât sur la table derrière Iliane elle l'aperçut un carnet un avec le dessin d'un jeune homme très bien réussit. Ambre tendis le carnet a la fille blonde et lui dit :

- tu dessiner vraiment très bien... Euh.... désoler je ne crois pas t'avoir déjà vue ?

La blonde nue pas le temps de lui répondre car on entendis soudain le bruit de quelle que chose ou de qu'elle qu'un qui est tombais, Ambre se retourna et s’avança doucement vers la porte et l'ouvrit elle découvris alors un jeune homme par-taire avec un masque et elle dit avec un sourire :

- En voila un que Morphé a accueillie avec plaisir !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mer 22 Avr 2015, 16:45

En réponse à mon interrogation, les deux filles cherchèrent mon carnet. La jeune blonde le trouva posé sur la table derrière la jeune brunette. Elle regarda le dessin de Narudgi-kun que j'avais fait avant de m'endormir et me le tendis en me disant :

- Tu dessines vraiment très bien... Euh.... désolée je ne crois pas t'avoir déjà vue ?

Je lui souris, mais je n'eus pas le temps de lui répondre quoi que ce fut : un bruit sourd se fit entendre derrière nous. Ambre alla donc voir ce qui se passait. Elle ouvrit la porte qui menait au couloir et plaisanta :

- En voila un que Morphée a accueillie avec plaisir !

Je compris ce qu'elle voulu dire, mais n'eu pas la force d'aller voir. Fatiguée, mais incapable de me rendormir, je tournai la page de mon carnet et me mis à dessiner. Divisant la page en trois par des traits fin, dans le sens de la largeur, je souhaitais mettre sur une même page les trois grandes étapes de mon cauchemar. N'ayant pas de rouge, je décidai de remplacer cette couleur omniprésente dans la première case par un coloriage très peu prononcé au crayon à papier. Je fis de même sur la seconde partie après avoir préalablement dessiné les visages de mes amis. Enfin, je fis une cassure, comme lorsqu'on brise une fenêtre.

Mon cauchemar étant compliqué, même pour moi, je ne savais pas si je devais le montrer à quelqu'un ou non. Je me demandai aussi si je devais mettre au courant Narudgi-kun de mes difficultés. Ce qui était certain, c'est que le fait de retourner dans ma maison natale était proscrit!

Silencieuse, je regardai la jeune fille brune. Je voulu lui sourire, mais je n'y parvins pas. Je n'arrivais pas à me défaire de mon expression triste. Et c'est avec celle-ci que je tentai de me présenter :

- M-mon nom est... Yumiko...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mer 22 Avr 2015, 18:04

La belle endormie, désormais réveillé réclama son carnet. Cependant je ne tiquais pas aussitôt à sa demande, trop occupée à l'observer, m'inquiétant pour elle mais conservant néanmoins un visage neutre pour ne pas la gêner outre mesure. Alors que j'envisageais enfin de répondre à sa demande, l'autre blonde le trouva là où je l'avais posé. Elle complimenta la jeune fille pour son coup de crayon et je m'avançais à mon tour quand un bruit retentit. Mon regard se tourna vers la porte mais c'est à nouveau la nouvelle venue qui prit l'initiative et je la suivie après avoir préalablement donné mon avis à la rêveuse :

"En effet, il est beau et très expressif ton dessin."

Puis Iliane rejoignit la jeune fille qui s'autorisa à son tour une boutade. Cependant quand Iliane vit un garçon allongé de tout son long, son sang ne fit qu'un tour et elle s'élança, poussant la jeune fille au passage, inquiète.
Sans réfléchir elle s'accroupit auprès de l'inconnu et le retourna en usant des gestes de premier secours. Elle lui retira en hâte son masque avant de se pencher au dessus de son visage, posant presque sa joue sur sa bouche et prit son poignet entre ses doigts. Elle se mit alors à compter dans sa terre mais ce n'est que quand elle sentit un léger vent sur sa joue qu'elle se calma.

"Il est en vie...."


Elle se redressa et relâcha le poignet du garçon et regarda la blondinette.

"J'ai cru qu'il avait fait un malaise et j'ai paniqué..."

En effet Iliane avait failli perdre un proche d'une crise cardiaque et depuis, la jeune fille ne rigolait pas avec ce genre de choses. Cependant elle devait reconnaitre qu'elle avait peut être été brusque avec la jeune fille, aussi s'excusa-t-elle en la regardant puis elle lui proposa de l'aider à emmener le garçon dans la salle afin de l'allonger sur un canapé.

Une fois leur tâche faite, Elles lui mirent une couverture et le laissèrent dormir. La pièce ne résonnait alors que des coups de crayon de la rêveuse qui semblait absorbé dans son dessin au teintes sombres et aux formes inquiétantes. La brunette allait voir pour allumer quelques lampes pour faire une lumière tamisé mais une petite voix résonna et ses yeux se posèrent sur celle qui venait de parler.

- M-mon nom est... Yumiko...


Son visage était triste et avait le don de serrer le coeur de la petite brune. Pourtant c'est un sourire doux qui se dessina sur ses lèvres. Un sourire de réconfort qui lui répondit :

"C'est joli comme prénom, moi c'est Iliane."

Elle tourna alors son visage vers la troisième protagoniste, attendant qu'elle se présente puis montra le garçon d'un mouvement de menton pour clore la présentation d'un :

"Et voici le beau Dormeur."

Puis eut un petit rire et alla allumer deux trois petites lampes, diffusant alors une faible lumière qui allait peut être aidé Yumiko a dessiné aux deux autres de se voir. Puis Iliane prit l'un des fauteuil et le rapprocha de la dessinatrice puis elle prit place de façon à voir sa main dessiner.

"Puis-je savoir ce que tu dessines ?"

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mer 22 Avr 2015, 19:46

Après que la brune est bousculée assez voilement Ambre et une fois qu'elle fut arrivée près du jeune homme bizarre au masque elle dit :

- Il est en vie....

elle semblât ce calmé un peu, mais elle avait toujours l'air paniqué, Ambre se demander bien pourquoi mais n'osa pas lui demander ça ne la regardait pas après tout et puis qui était-elle pour fourrer son nez dans les affaires des autres ?

- J'ai cru qu'il avait fait un malaise et j'ai paniqué... repris la brune.

Hum cela Ambre l'avais bien remarqué elle pensait qui cela lui avait surement du rappeler un mauvais souvenir.
La brune commença à tiré le corps du jeune homme endormis je me décidait donc a l'aidé et ensemble nous l'allongeâmes sur un des canapé présent dans la pièce puis elles lui mirent une couverture pour qu'il n'attrape pas froids ce serait dommage pensa Ambre, elle détestait vraiment restait cloué au lit !
puis elle entendit la blonde parler (enfin ! Ambre penser qu'elle ne se déciderait jamais à parler !) :


- M-mon nom est... Yumiko...

Huum.... Elle s'appeler donc Yumiko c'est un jolie nom trouva Ambre

- C'est joli comme prénom, moi c'est Iliane. lui répondis la brune.... Pardon Iliane.

Ambre était tout à fait d'acore avec Iliane elle s'apprêtait à dire quelque chose quand Iliane se tourna et présentât le jeune homme :

- Et voici le beau Dormeur.

Ambre sourie en pensant que s'il ne se réveillait pas bientôt elle le surnommerait (dans sa tête) la belle au boit dormant puis la jeune brune eu un petit rire et elle partie allumer quelle-que lampe qui éclairait faiblement la pièce et finalement dit à Yumiko :

- Puis-je savoir ce que tu dessines ?


Ambre aussi était intrigué parce qu'était en train de dessiner la blonde elle se rapproché donc lui sourie et dit :

- je suis également curieuse de savoir ce que tu est entrain de dessiner mais ci tu n'a pas envie de nous le montrait ce n'est pas grave tu sais ?

Ambre attendis de savoir si Yumiko était prête a leur montrés son dessin avec impatiente


Dernière édition par Ambre le Jeu 23 Avr 2015, 21:00, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mer 22 Avr 2015, 21:56

John était dans son pire cauchemar il voyait tout le monde mourir autour de lui tuez par un monstre de flammes et de ténèbres ,ce qu'il ne voulait pas
Sa respiration se mit a augmenter a une vitesse folle, le geek chercha son masque même dans son sommeil , il transpira
Alors que le monstre se tourna vers l'albinos en colére il dit
- Je suis toi
Puis John se mit a suer , mais se réveilla avant de tout inondé , il toucha son front son masque ses écouteur puis il regarda autour de lui et trop épuisé il se rendormis en soufflant il referma ses deux yeux que personne avait vue , vue que personne a vue ce reveille brutal et personne na vue qu'il avait remit son masque
Puis de nouveau dans le cauchemar il fit apparaitre une armée et demanda a se que on charge cette Abonimation ce que fit les soldat sans hésiter ce fut un carnage chaque soldat réduit a neant tuez et dévoré devant les yeux de John qui se mit a suer encore plus et a respiré fort et a une cadence imprécise puis le calme plat John avait fais apparaitre dans son rêve une arme et la pointais vers le monstre qui se moquais de lui et quand il courut vers lui pour lui planter en plein cœur le cauchemar s'arreta et laissa le pauvre dormir

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Mer 22 Avr 2015, 22:46

Après que je me fus présentée, j'entendis Iliane me dire :

- C'est joli comme prénom, moi c'est Iliane. Et voici le beau Dormeur. Puis-je savoir ce que tu dessines ?

Puis, ce fut à la blonde de me faire la même requête :

- Je suis également curieuse de savoir ce que tu est entrain de dessiner mais ci tu n'a pas envie de nous le montrait ce n'est pas grave tu sais ?

Je les regardai, l'une après l'autre, et réussis à sourire un peu. Puis, regardant à nouveau mon dessin, je regardai si c'était compréhensible. Finalement, je décidai de leur montrer en commençant ainsi, timidement :

- En-enchantée... C-c'est le cauchemar qu-... qui m'a r-réveillée...

Je pris une inspiration profonde, les yeux fermés, pour me donner du courage, pour m'aider à me concentrer. Je voulais bégayer le moins possible. Je rouvris les yeux puis commentai mon "œuvre" :

- I-il est séparé en... trois parties qui r-représentent une... une r-rupture... Parce que ...

Je ne réussis pas à continuer. Des larmes silencieuses coulèrent sur mes joues et je repris mon carnet pour en sortir mon tout premier dessin que je leur montrait. J'y avais dessiné sur la partie gauche ma cage, mon ancien lieu de résidence : le fond était un mur sans aucune décoration avec, pour seule fenêtre, une lucarne par laquelle passaient quelques fleurs et sur laquelle avaient été posés des barreaux noirs. Contre les murs, à gauche, un lit simple en bois avec une pauvre couverture. A droite, une petite pièce avait été aménagée. Comme ceux qui regardez le dessins ne pouvaient deviner il était inscrit sur une petite pancarte "salle de bain" dans ma langue natale. Et, au centre, je dessinai une petite table basse et ronde sur laquelle était posé un petit carnet. Et, sur l'autre moitié de la feuille se trouvait l'entrée de l'Académie vue du portail. Il n'était pas parfait, mais très révélateur de ce que j'avais vécu. Mais je me sentis obligée de leur dire :

- C-c'est cette rupture...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Jeu 23 Avr 2015, 16:00

Les trois filles s'étaient rassemblés ensemble et deux entre elles observaient la dernière dessiner. Yumiko avait vraiment un très beau style. Pourtant Iliane avait une sensation bizarre en regardant son dessin. La pièce nue lui donnait froid dans le dos. Elle ressemblait à s'y méprendre à une prison et la brunette sentait le poids de la solitude dans cette simple pièce. Puis son regard glissa sur la feuille et elle reconnut le portail de l'école qui s'était encré dans sa mémoire. Elle avait attendu tant de choses de la part de cet établissement et aujourd'hui elle y était et elle se trouvait là. Elle releva les yeux vers la blonde.

"Avant dans ton rêve tu voyais une prison si je comprends bien. Un lieu triste et douloureux non ? Et le lycée représente donc la fin de cette période si je comprends bien. Et la troisième partie de ton cauchemars c'est quoi ?"


La jeune fille était intriguée mais la respiration de Dormeur la sortit de sa réflexion et elle se leva pour aller voir comment aller l'inconnu. Elle s'approcha de lui et posa une main sur son front et sa respiration sembla se calmer, signe que son rêve devenait plus doux aussi. La jeune fille l'observa un instant et s'assit à côté de lui en regardant les filles qui continuaient à discuter entre elles, préférant attendre un peu avant de les rejoindre pour être sûr que le garçon ne cauchemardait plus.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Ven 24 Avr 2015, 18:30

Ambre regardait attentivement le dessin que Yumiko avait accepter de leur montrait et qui était d’ailleurs très bien réaliser elle envié presque Yumiko de savoir si bien dessiner mais elle n'était plus d'humeur a penser à ce genre de chose quand elle vie la partie gauche de son dessin qui représenter une pièce nue avec pour seul fenêtre une lucarne qui laisser dépasser quelle que fleurs et sur la quelle il y avait des barreaux de fer noirs; au centre de la pièce se trouvait une table basse ronde sur la quelle il y avait un petit carnet et sur la gauche on pouvait voir un lit simple en bois munit d'une seul couverture mais ce n'est pas tout une petite pièce y avait aussi était aménager et dessus si Ambre ne se trompés pas dans sa traductions il y avait écris "salle de bain". Sur la partie droite de son dessin on voyait l'entré de l'académie vue du portail. Ambre sentie les larmes lui montait aux yeux en se demandent si Yumiko avait elle aussi était enfermé toute sont enfance comme elle a cause de son pouvoir et après que la brune lui est demander qu'elle était la troisième partie de son dessin, Ambre ne pouvant plus retenir ses larme aux souvenir de son enfance et de ses parents qu'elle détester elle demanda :

- A-tu toi aussi était enfermait a cause de la lâcheté de certain et de la peur que tu leur inspiré ?

Ambre détester sa propre faiblesse et elle n'avait même pas remarqué qu'alors qu'elle était perdue dans ces souvenirs douloureux la jeune fille était partis voir le dormeur qui était entrain de faire un cauchemars et qui finalement eu du en sortir vainqueur car peu a peu sa respirations affolait ce calma Ambre se retourna donc vers Yumiko attendant une réponse.

HRP:
Désoler mon correcteur orthographique ne marche plus a cause de mon ordi qui bug !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Ven 24 Avr 2015, 21:09

John était perdu dans son cauchemar son corps était différent il ne possédait plus de mains mais des griffe enflammer des corne était sur sa tête et ses yeux de flammes capable d'embraser toutes les troupes , sa peau était de pierre et de flammes et la couronne sur sa tête , pourquoi ?? parce que . Parce que quoi ?? parce que personne est maitre de son mauvais coter
Dans la réalité John se mit a bouger les mains et surtout les doigts pourtant il dormais encore , sa respiration se troubla encore ,puis il mit ses mains sur sa tête mais dans son cauchemar il était entrain de tuez pour survivre puis son regard se perdit dans le vide , puis chaque soldat lui planta son épée dans le dos de la creature se qui fit hurler John et réveillez John dans la réalité il regarda autour de lui son masque sur son visage il regarda a gauche et a droite il n'y avait personne , il s'allongea de nouveau et recommença a tourner de l'oeil ses yeux était presque vide il retourna dans un réve ne comprenant pas se qui se passe il regarda autour de lui , une longue étendu d'eau et le ciel , il était accrocher a une chaise en bois , du chêne ses lien était de grande Chaine en acier , deux autour des bras , une autour du torse et une autour de la gorge .

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Ven 24 Avr 2015, 21:40

Je vis que j'avais touché mes deux interlocutrices : l'une était intriguée alors que l'autre était plus peinée.

"Avant dans ton rêve tu voyais une prison si je comprends bien. Un lieu triste et douloureux non ? Et le lycée représente donc la fin de cette période si je comprends bien. Et la troisième partie de ton cauchemars c'est quoi ?" me demanda Iliane avant de se lever voir le garçon endormi.

- A-tu toi aussi était enfermait a cause de la lâcheté de certain et de la peur que tu leur inspiré ?

Alors comme ça, Ambre-chan avait été dans le même cas que moi? Je détournai les yeux un instant en me demandant si je devais tout raconter ou si je devais donner que l'important. Puis, je me rendis compte que tout était important. Je m'assis le dos contre le dossier de mon fauteuil, les jambes en tailleur, les mains appuyées sur ces dernières en laissant mes bras droits. Ma tête était toujours baissée faisant tomber mes cheveux ébouriffés autour de mon visage. Puis, je la levai pour les regarder, bien que l'une d'elle fut auprès du jeune inconnu, et je m'expliquai :

- J-je vais vous raconter... Mon p-pouvoir, le contact curatif puise dans m-mon énergie, me laissant m-momentanément complètement épuisée. M-ma famille... a en horreur la f-faiblesse. En découvrant c-celle que je possède, l'lorsque j'étais encore une petite enfant, m'ont r-reniée... et enfermée. J-je suis restée quinze ans d-dans cette cage avec une interdiction f-formelle de parler à qui que ce soit. E-et ma petite sœur... a été nommée... Yumiko... Je me repris et continuai : En arrivant i-ici, j'ai découvert p-pour la première fois l'extérieur. C-c'est une rupture qui me fait un peu p-peur... Rupture qui se trouve s-sur la troisième partie de m-mon dessin...

A la fin de mon récit, je me tus et attendis une réaction de mes camarades. Je ne pensais à rien. Je ne sentais plus la fatigue. Mais j'avais encore peur... et honte?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Lun 27 Avr 2015, 18:09

Iliane avait du mal à se rendre compte de la souffrance qu'avait pu endurer les deux jeunes filles qui, semblait-il, avaient vécues les mêmes choses. En effet, la brunette avait toujours eu une famille aimante et dont elle était très attachée. Pour elle, ils représentaient tout. Elle n'avait eu qu'eux comme soutien lorsque son pouvoir s'était déclenché et avait créé l'incident à son collège. Aussi elle ne pouvait pas concevoir que des parents puissent enfermé leur enfant pour leur différence.
Elle regardait Ambre et Yumiko d'un autre œil, mêlant respect et compassion. Elles avaient tant enduré et pourtant elles étaient là, debout et prêtes à avancer mais d'un autre côté, malgré leur force apparente, elles portaient toutes deux en elles une blessure profonde qui ne guérirait peut être jamais.

La jeune fille posa son regard sur l'endormi puis sur l'extérieur en se demandant si tout n'aurait pas été mieux sans pouvoir. Yumiko n'aurait jamais été rejetée, Ambre non plus et quant à elle, elle n'aurait jamais eu besoin de fuir autrui.

Iliane sortit de ses pensées quand la blondinette leur raconta ce qu'elle avait réellement vécu et la demoiselle trouva cette histoire encore pire que ce qu'elle avait imaginé. Elle sentit un élan de colère l'envahir et sans réfléchir elle lâcha d'un coup :

"C'est des cons !"

Son regard ne fixait que le sol et la demoiselle, perdue dans son ressentiment poursuivit.

"Avoir une faiblesse est naturelle et punir une personne pour ça c'est absurde."


Iliane releva les yeux et les posa sur Yumiko.

"Il n'y a nulle honte à avoir une faiblesse et t'enfermer pour ça ce n'est que stupidité...."

La jeune fille se calma et poursuivit sur un ton moins enflammée.

"J'ignore ce que c'est que de vivre enfermée par d'autres et je ne peux que l'imaginer. J'ai aussi connu la solitude mais c'était par choix même si ce dernier était contraint.... Cependant Yumiko, si je puis me permettre, ta crainte de cette nouvelle est certes fondée mais aussi inutile."

Iliane se tut, n'osant trop poursuivre. Après tout elle n'avait pas à s'immiscer dans la vie d'autrui et de donner son avis comme ça en apportant jugement et conclusion de psychiatre. Surtout qu'elle s'était déjà permise pas mal d'écart en parlant de la famille de l’intéressée en les insultant ce qui ne serait peut être pas au goût de cette dernière.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Dim 03 Mai 2015, 22:34

Après que Yumiko leur raconta ce qu'elle avait réellement vécu Iliane lâcha d'un coup :

- C'est des cons !

Ambre le penser aussi, mais elle considérait la plupart des adulte comme des con ce n'était bien sùr pas le cas si les adulte en question lui montrait qu'elle pouvait avoir confiance en eux puis après s'être arrêtait elle dit :

- Avoir une faiblesse est naturelle et punir une personne pour ça c'est absurde. Elle leva les yeux et regarda Yumiko, Il n'y a nulle honte à avoir une faiblesse et t'enfermer pour ça ce n'est que stupidité...

Ha Ambre était tout à fait d'accore après tout pour elle la plupart des Adulte était Stupide attentions elle a bien penser la plus part pas tous , car elle s'est que ce serrait stupide de penser le contraire et malgré qu'elle pense être bien des choses Ambre ne pense pas être stupide pour autant ! après les avoir fixés pendant un petit moment Ambre ne put  pas s'empêchait d'auche la tête.

- J'ignore ce que c'est que de vivre enfermée par d'autres et je ne peux que l'imaginer. J'ai aussi connu la solitude mais c'était par choix même si ce dernier était contraint.... Cependant , Yumiko, si je puis me permettre, ta crainte de cette nouvelle est certes fondée, mais aussi inutile.

sur ses mots Ambre pris la parole :

- Je suis encore une fois d'accore avec Iliane Yumiko et je ne pense pas que tu sois la seul qui se fasse du souci, Ambre s'arrêtât ce rendant conte qu'elle avait utilisé les mauvais mots pour exprimer sa penser et se reprit avec un petit sourire gêner, euh... je veux dire que... enfin..... que je pense qu'il y a beaucoup de personnes dans cette académie qui doive se retrouver dans le même cas que toi mais, qui ne le montre pas ouvertement après tout cette académie est plus tôt spéciale vous ne trouvez pas ?

Elle refit un petit sourire en espérant que Yumiko n'est pas mal pris ses paroles elle n'avait que de bonne instancions lorsqu'elle les avait prononcer.

dsl:
dsl pour le retard

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Invité le Dim 10 Mai 2015, 15:37

John se réveilla brusquement aillant quitter les bras de Morphée il regarda autour de lui il retira un peu son masque pour regardé l'état de ce dernier, intacte , coup de chance pour John car il n'avait que ce masque la , il sortie son téléphone la musique avait été éteint sa battrie charger et ses écouteur ranger .Par pur instinct le Geek se cacha discretement dans l'ombre sous une table , il imaginais qu'il serrait plus en sécurité bien cacher a l'interieur que a l'exterieur , il prit son téléphone et regarda l'heur et pensa
- il est tard, mais, je dois rester éveillez.
Mad geek resta discretement cacher dans l'ombre , regardant chaque centimettre de la piece sans bouger , il remit bien son masque et ses écouteur pour écouter du DUBSTEP et regarda et resta attentif a tout geste suspet ou autre , il remarqua que s'il retirait ses écouteur il pourrait entendre certain bruit ou certaine voix , ce qu'il fit et entendit les voix des fille , mais par crainte il resta sous la table sans rien dire esperant que le jours arriverait assez rapidement et que personne ne le trouverait ici , sa vue se troubla laissant voir une salle assez sombre ou la seul source de lumière était ses marque qu'il maudissait pour ça , il continua d'écouter les voix restant cacher et ne voulant pas dérranger.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatigue persistante [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum